Quesreppol sne

1 295 vues

Publié le

sne

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 295
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
535
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Quesreppol sne

  1. 1. Réponses des par s poli ques aux ques onnaires SNE /CGFP et FEDUSE/CGFP ? Léif Memberen, Wéi der jo wësst, haten d’Féduse‐CGFP an de SNE‐CGFP am Virfeld vun de Wahlen un all politesch Parteien e Katalog mat Froen zu hire bildungspoliteschen Usiichte geschéckt. > www.sne.lu/infomails/rentree2013.html Op Grond vun den Äntwerten, déi all Parteien eis zoukomme gelooss hunn, hu mir iech eng Iwwersiicht zu de Posi oune vun deene respek ve Parteien zesummegestallt. Déi zwou Gewerkscha en invitéieren iech heimat, dëse Pabeier genee ze liesen, iech selwer är Meenung ze bilden an en connaissance de cause, am Interêt vun der Schoul, vun de Kanner a na erlech och den Enseignanten, är Stëmm ofzeginn. Well d’Féduse‐CGFP an de SNE‐CGFP politesch neutral sinn, gi si keng Wahlrecommanda oun eraus. Mat syndikalistesche Gréiss. D’Comitéë vun der Féduse‐CGFP a vum SNE‐CGFP Syndicat Na onal des Enseignants‐ www.sne.lu octobre 2013 !
  2. 2. n s ... mir bieden Iech dëse Pabeier genee ze liesen, iech selwer är Meenung ze bilden an en connaissance de cause, am Interêt vun der Schoul, vun de Kanner a na erlech och den Enseignanten, är Stëmm ofzeginn ...
  3. 3. QUESTIONNAIRE SNE / CGFP ADRESSÉ AUX PARTIS POLITIQUES Syndicat National des Enseignants www.sne.lu CONCERNANT L’ENSEIGNEMENT FONDAMENTAL ET RÉPONSES FOURNIES PAR LES PARTIS POLITIQUES octobre 2013 1. BILANS INTERMÉDIAIRES : S 1.1 Quelle est la position de votre parti concernant l’approche par compétences et l’évaluation qui s’y rattache? Déi Lénk restent très sceptiques face à l’approche par compétences et l’évaluation qui s’y attache. Déi Lénk constatent en pratique un fractionnement contraire à une conception intégrative et compréhensive des connaissances et des compétences qui alourdissent inutilement l’évaluation. Dans son programme électoral, l’ADR se prononce contre l’enseignement par compétences. L’ADR est d’avis que les savoirs ont une priorité car sans eux ni des aptitudes, ni des attitudes ne sauraient être acquises. Die DP kann mit den allgemeinen Zielen des kompetenzorientierten Unterrichts einverstanden sein. Die Art und Weise, wie diese Ziele erreicht werden sollen, ist jedoch völlig offen und erfordert deshalb eine konkrete Auseinandersetzung mit einer individualisierten Unterrichtsgestaltung. Le Parti Pirate attache une importance égale aux compétences et au savoir. D’où on est en faveur d’une refonte du système d’enseignement par compétences d’un point de vue à pouvoir renforcer l’acquisition du savoir nécessaire pour utiliser les compétences enseignées. εεε •‡Ȁ…‰ˆ’ Ȃ ™™™Ǥ•‡ǤŽ— Ͳͻ ‘…–‘„”‡ ʹͲͳ͵ Die KPL stand dem Kompetenzbegriff von Anfang an skeptisch gegenüber. Eine allgemeine, breit gefächerte, humanistische und kritische Bildung ist durch die engmaschige „approche par compétences“ nicht mehr möglich
  4. 4. déi gréng avaient déjà revendiqué dans leur programme électoral d’il y a dix ans l’introduction d’une évaluation plus descriptive reprenant les compétences, les forces et les faiblesses des élèves. Il faut se mettre d’accord sur la définition de chaque compétence et c’est là que le bât blesse actuellement! Le LSAP y est favorable, car il permet aux parents et aux élèves de se faire une meilleure idée de ce qui est appris à l’école et comment ce savoir est utile dans la vie de tous les jours. Un système d’enseignement moderne ne saurait reposer sur la seule transmission du savoir. L’enseignement doit s’articuler autour du savoir, mais aussi du savoir-faire et des attitudes. Une approche par compétences est, dès lors, un complément indispensable pour atteindre les objectifs fixés en matière de politique scolaire et pour répondre aux défis du XXIe siècle. L’approche par compétences et l’évaluation s’y rattachant sont non-linéaires et trop vastes. Préconisez-vous une réintroduction d’un système de notation dans l’évaluation? Dans l’affirmative, pourriez-vous préciser les grandes lignes afférentes? Déi Lénk: Pas nécessairement, mais il faudra établir des objectifs précis et des méthodes d’évaluation claires, positives qui soutiennent l’enseignement et l’étude et qui ne servent pas la sélection par des normes sociales. ADR : 1.2 Oui, mais uniquement pour évaluer les savoirs, non pour une évaluation des attitudes et aptitudes. L’ADR se prononce pour un bilan ou pour un bulletin de notes par branches. Les notes chiffrées devraient être accompagnées de commentaires ou d’explications complémentaires de la part de l’enseignant. 1.3 Différents modèles sont envisageables et l’étude afférente de l’Université sera prise en considération avant toute décision. KPL : Die KPL tritt für die Wiedereinführung des Notenzeugnisses ein – gleichsam komplementär zu einem von den Gewerkschaften und dem Bildungsministerium rationaler sowie übersichtlicher gestalteten Bilan. DP: / Piratepartei: 1.2 Nous préconisons un système hybride entre notation et évaluation. 1.3 L’acquisition du savoir devrait être contrôlée par voie de notation pendant que l’évaluation de compétences ne peut-être notée de la même façon. >>> sne/cgfp – www.sne.lu 09 octobre 2013 SNE 1.2 1.3
  5. 5. déi gréng: 1.2 Plutôt non. Pour nous, les propositions d’adaptation des bilans que l’Université a élaborées sont maintenant le point de départ, sans revendiquer une transposition 1:1. 1.3 Il s’agirait d’un système à deux composantes, qui donne un feedback sur la situation et les performances actuelles de l’élève à ses parents, à lui-même et au personnel intervenant, y inclus les enseignant-e-s des années suivantes. Enfin, l’évaluation, respectivement le bilan doivent aussi informer sur l’évolution, c’est-àdire les progrès réalisés, respectivement non réalisés. LSAP : Non. CSV : 1.2 Un système de notation chiffrée présente un inconvénient majeur, celui d’être somme toute assez réducteur. Il ne rend pas compte des progrès réalisés par les élèves. Une notation non chiffrée laisse la place à des appréciations et des explications plus nuancées et complètes qui rendent mieux compte du niveau de compétence d’un élève. 1.3 : / PiD : Oui. Le système de notation est complémentaire au système des compétences car simplifié et compréhensible surtout pour les parents. S 1.4 Comment vous positionnez-vous face aux bilans intermédiaires et de fin de cycle actuellement en vigueur? L’information n’est pas le savoir, le savoir n’est pas la connaissance, la relation entre le savoir est loin d’être simple sans parler du „savoir-être“ qui appartient aussi aux missions d’apprentissage de l’école. Die gegenwärtigen Bilans sind allzu technokratisch geartet, so dass sie vor allem für die Schüler und die Eltern schwer verständlich sind. Das Bewertungssystem muss stark vereinfacht werden, sodass der administrative Aufwand für die Lehrer auf ein Minimum reduziert wird und die Verständlichkeit für die Eltern und Schüler garantiert ist. >>> sne/cgfp – www.sne.lu 09 octobre 2013 Nous aimerions retourner à des bilans ou des bulletins trimestriels et annuels.
  6. 6. Nous demandons un redémarrage du système de bilans complet. Les bilans furent trop complexes et difficilement assimilable pour une grande partie des parents et des élèves. Le LSAP y est favorable, car c’est un système qui maintient la motivation des élèves et offre une bonne grille de lecture aux parents concernant les progrès de leurs enfants. Nous nous sommes clairement engagés dans notre programme électoral à simplifier l’évaluation des compétences. Les bilans intermédiaires et de fin de cycle sont trop compliqués et confus pour les enfants, pour les parents et pour les enseignants. Beaucoup trop de descripteurs. SNE 1.5 1.6 Votre parti envisage-t-il de procéder à une refonte totale des bilans? Dans l’affirmative, veuillez préciser votre concept d’un bilan? Concernant les bilans actuels, nous préconisons une refonte totale. Il s’agira de définir un équilibre entre connaissance, compréhension et application qui empêche la dérive utilitariste redoutée, sans doute à raison, par nombre d’enseignants. ADR : 1.5 Oui, nous envisageons une refonte telle que proposée dans les réponses précédentes. 1.6 Les bilans consistent en une notation quantitative des savoirs acquis pendant un trimestre, accompagnés de commentaires, et pourront servir au calcul d’une moyenne arithmétique en fin d’année. Les commentaires ou évaluations des attitudes et aptitudes porteront sur les évolutions de l’élève au cours de l’année. Les résultats du dernier trimestre, respectivement les moyennes arithmétiques, seront complétés sur le bulletin de fin d’année par une évaluation descriptive tenant compte de tout élément pertinent relatif à la personnalité de l’élève. KPL : Die KPL unterstützt die Initiative des SNE, die sogenannten Bilan einer Generalüberholung zu unterziehen, damit Schüler, Eltern und Lehrkräfte mit einem transparenten, klaren, übersichtlichen, rationalen und objektiven Dokument arbeiten respektiv über ein solches diskutieren können. DP: Wir wollen die aktuellen Lehrpläne überarbeiten und die darin enthaltenen Kompetenzsockel auf ein Minimum reduzieren bzw. auf einige Kernbereiche begrenzen. >>> sne/cgfp – www.sne.lu 09 octobre 2013 Déi Lénk:
  7. 7. Piratepartei: 1.5 Oui. 1.6 On préconise un système hybride. déi gréng: 1.5 Non, nous ne souhaitons pas de refonte totale, mais comme évoqué plus haut, des adaptations ponctuelles afin de simplifier et de rendre plus lisible les bilans. 1.6 Malgré les adaptations déjà réalisées, d’autres sont toujours nécessaires afin de rendre l’instrument plus efficace et plus lisible. LSAP : Si les propositions de l’Université du Luxembourg ne satisfaisaient toujours pas les utilisateurs, le LSAP pourrait envisager une refonte complète des bilans, sous condition que la finalité reste la même. Le bilan doit permettre aussi bien à l’élève qu’aux parents de bien comprendre les forces et les faiblesses de l’élève ainsi que sa progression. CSV : 1.5&1.6 Vu que les bilans restent encore souvent compliqués et illisibles pour les parents et difficilement gérables pour les enseignants, il est primordial de les simplifier voire de les rationaliser. Pour que le système réussisse, toute adaptation doit se faire dans le dialogue avec les principaux concernés. PiD : Oui. Un bilan avec moins de descripteurs et simplifié par une annotation normative. 2. CONTINGENT : S 2.1 Quel est l’avis de votre parti concernant la notion de contingent? Le contingent tend à réduire le nombre d’instituteurs devant la classe, respectivement à augmenter l’effectif des élèves par classe. Ceci va à l’encontre des moyens supplémentaires dont l’école publique a besoin et nous nous y opposons. Die KPL setzt sich seit vielen Jahren für die massive Aufstockung des Lehrpersonals in den Grund- und Sekundarschulen ein. Auf keinen Fall dürfen Unterrichtsstunden wegfallen bei gleichzeitiger Anschwellung des administrativen Wasserkopfs. Die Einführung von Lehrerkontingenten in der Grundschule ist in Wahrheit ein klammheimlicher Personalabbau. >>> sne/cgfp – www.sne.lu 09 octobre 2013 Le contingent est une mesure trop rigide qui doit être assouplie et mieux adaptée aux besoins réels (indice social) de chaque Ecole (unité administrative) fondamentale et non à la commune.
  8. 8. Le Parti Pirate est en faveur du principe du contingent afin de garantir une planification centrale des besoins des différentes écoles. déi gréng ont accueilli la notion de contingent de manière plutôt favorable, car nous y voyons un moyen de rendre plus équitable la répartition des ressources humaines dans les différentes écoles du pays. Le contingent permet de créer une égalité pour tous les élèves, peu importe s’il réside dans une commune plus ou moins riche. Nous approuvons le principe du contingent tel qu’il a été introduit au niveau de l’école fondamentale. Il s’agit d’une clé de répartition des ressources allouées par l’Etat aux communes qui tient compte de la diversité socio-économique des communes. Ce faisant, elle est un gage d’équité sociale. La notion de contingent vise à priori la diminution des inégalités sociales, mais en fin de compte il s’agit aussi et surtout d’une mesure d’épargne au détriment de nos enfants. Quelle est la position de votre parti concernant le mode de calcul du contingent? Votre parti est-il d’accord pour prévoir un moratoire de quelques années pour permettre de revoir le mode de calcul actuel? Déi Lénk: Le mode de calcul inclut les personnes qui ne se trouvent pas habituellement devant une classe; au vu de l’hypertrophie administrative, les enseignants qui travaillent régulièrement avec leurs élèves et ces derniers en font des frais. ADR : 2.2 Le calcul doit être fait en tenant compte des besoins réels de l’école compte tenu de l’origine socio–économique des enfants, ainsi que des besoins spécifiques des élèves. 2.3 L’ADR est en principe d’accord avec un moratoire pour permettre de revoir le mode de calcul actuel. KPL : Die KPL begrüßt die Forderungen des SNE, spricht sich aber für eine noch umfassendere Erhöhung des Betreuungsprozentsatzes aus. DP: Die Personalpolitik der Schulen darf nicht nach einem statistischen Schlüssel erfolgen, sondern muss den besonderen lokalen Gegebenheiten Rechnung zu tragen. Die Experten vor Ort (Lehrer, Inspektoren, Gemeindeverantwortliche) können bei Bedarf wieder zusätzliches Personal einstellen. >>> sne/cgfp – www.sne.lu 09 octobre 2013 SNE 2.2 2.3
  9. 9. Piratepartei : 2.2 Nous proposons un calcul sur une moyenne multi-annuelle à la place du mode de calcul annuel qui produit une fluctuation trop importante. 2.3 Un moratoire d’un an pour trouver et simuler un meilleur mode de calcul pourrait être envisagé, mais un moratoire plus important n’est pas prévu par le Parti Pirate. déi gréng: 2.2 Il faudra introduire plus de flexibilité dans le système, le coefficient socioéconomique devrait être augmenté. 2.3 Oui. LSAP : Le LSAP est en faveur du système des contingents, garant de plus d’égalité. CSV : 2.2 Depuis l’entrée ne vigueur de la réforme 350 postes supplémentaires ont été créés. Jamais les dépenses de la collectivité pour l’éducation fondamentale n’ont été aussi élevées. 2.3 A nos yeux, le système du contingent mérite qu’on y apporte les améliorations nécessaires au vu du bilan de la réforme. Nous sommes favorables à toute modification qui va dans ce sens. Il nous importe toutefois que les acteurs sur le terrain y soient associés. PiD : Le mode de calcul du contingent est tel qu’il engendre annuellement la décroissance progressive des heures d’encadrement nécessaires à bonne organisation scolaire. Oui pour un moratoire. 3. ÉQUIPES MULTI-PROFESSIONNELLES : SNE 3.1 Comment envisagez-vous le rôle et les missions des équipes multiprofessionnelles? Que pensez-vous du fonctionnement actuel des équipes multiprofessionnelles? 3.3 Quelles modifications envisagez-vous à ce sujet ? Déi Lénk: 3.1 - 3.3 Les membres de ces équipes doivent être présents dans les écoles et non pas se trouver à l’écart dans un centre de l’arrondissement (comme c’est le cas actuellement). ADR : 3.1 Les équipes multi-professionnelles doivent assurer une prise en charge des élèves à besoins éducatifs spécifiques sur demande du directeur d’école, des >>> sne/cgfp – www.sne.lu 09 octobre 2013 3.2
  10. 10. parents, du titulaire de la classe ou sur demande de l’équipe médico-socio-scolaire (médecin et service scolaire) concernée. 3.2 Elles ne sont pas assez présentes sur le terrain. La réévaluation de leur rôle doit mener à une révision de leurs ressources et de leurs moyens. 3.3 L’ADR envisage d’étudier une fusion de ses services avec les SPOS dans le cadre d’une simplification des structures de l’enseignement. En outre, ces services pourraient être renforcés ad hoc par du personnel médical ou paramédical. 3.1 Die so genannten „équipes multi-professionnelles“ sollen schnell, pragmatisch, flexibel und in enger Absprache mit dem Lehrpersonal in den jeweiligen Grundschulen intervenieren können, um den spezifischen Bedürfnissen und Problemen der Kinder gerecht werden zu können. 3.2 & 3.3 Die KPL stellt fest, dass das erwähnte Betreuungspersonal momentan nicht effizient eingreifen kann – aufgrund administrativer Hindernisse. Die entsprechenden Fachleute können zurzeit ob der behördlichen Hürden nur diagnostisch vorgehen, konkrete Handlungsschritte bleiben zumeist aus. Das Kontingent der Fachkräfte muss radikal aufgestockt werden, damit Hilfe an Ort und Stelle, d.h. in den Schulen, geleistet werden kann. DP: 3.1-3.3 Die DP begrüßt ausdrücklich den Einsatz multi-disziplinärer Teams in der Grundschule. Personen mit unterschiedlichen Qualifikationen können unterschiedliche Ansätze in die Arbeit mit den Kindern einbringen. Piratepartei : 3.1-3.3 Le Parti Pirate n’a pas pris de position officielle sur ce point. déi gréng: 3.1 Ils doivent soutenir les enseignant-e-s afin de garantir un encadrement adapté des enfants ayant des troubles de comportement ou d’apprentissage. Ils ont donc aussi un rôle à jouer en ce qui concerne « l’école inclusive ». 3.2 Le fonctionnement doit être amélioré. 3.3 La loi de 2009 offre des possibilités pour lier ces équipes de manière plus explicite à l’école. C’est au niveau de ce rapprochement que nous souhaitons faire des efforts. LSAP : 3.1 Les équipes multi-professionnelles ont été introduites afin de soutenir les enseignants et les parents d’élèves dans l’orientation et le soutien pédagogique et psychologique des élèves en difficultés. 3.2 Dans la majorité des écoles, nous estimons que les équipes fonctionnent bien. 3.3 Nous estimons que des personnes spécialisées en pédagogie spéciale ainsi que dans le diagnostic et la prise en charge des différents handicaps et « dys » devront >>> sne/cgfp – www.sne.lu 09 octobre 2013 KPL :
  11. 11. être recrutées pour renforcer le personnel des équipes multi-professionnelles avec l’objectif, à moyen terme , que chaque école d’une certaine taille dispose de « son » équipe qui regroupe les différentes spécialisations indispensables. CSV : 3.2 Force est de constater que sur le terrain les équipes multiprofessionnelles ne fonctionnent pas toujours de manière satisfaisante. A noter toutefois qu’il existe de fortes divergences régionales. 3.3 Les conclusions du bilan de la réforme mettent en avant le lien entre le mode de fonctionnement des équipes multiprofessionnelles et l’autonomie des écoles ainsi que la professionnalisation du personnel scolaire. A noter dans ce contexte que le CSV plaide pour une plus grande autonomie scolaire et pour la mise en place de structures de direction professionnelles. PiD : 3.1 Les équipes multi-professionnelles assistent les enseignants dans leur tâche d’éducation dans le contexte des enfants à besoins spécifiques. 3.2 Les équipes multi-professionnelles manquent de moyens financiers étant donné que les différents professionnels prévus dans le texte de février 2009 ne coïncident pas avec les réalités du terrain. 3.3 - augmentation des moyens financiers - présence accrue sur le terrain - simplification administrative 4. COMITÉS D’ÉCOLES : 4.1 Quelle est la position de votre parti concernant le fonctionnement d’une école? 4.2 Envisagez-vous le remplacement des comités d’école actuels par la mise en place d’une direction soit nommée par le MENFP soit élue par le personnel enseignant de l’école? 4.3 Dans l’affirmative, selon quelles modalités? 4.1 – 4.3 Déi Lénk plaident pour l’élargissement des comités d’école existants afin de renforcer la responsabilité de leurs acteurs et s’expriment donc clairement contre la nomination de directeurs d’école. >>> sne/cgfp – www.sne.lu 09 octobre 2013 S
  12. 12. 4.1 Les écoles devraient être gérées par un directeur et les écoles plus grandes par une direction (ex. écoles régionales). 4.2 L’ADR estime que le directeur doit avoir une qualification en gestion administrative et en gestion du personnel ainsi que des connaissances pédagogiques. Il sera nommé par le MENFP sur base de ses qualifications objectives. 4.3 Les règles applicables dans l’ensemble de la Fonction publique seront également applicables à l’enseignement. 4.1 Die KPL betrachtet das Schulkomitee, das vom Lehrpersonal demokratisch gewählt wird, als das geeigneteste Instrument bezüglich der administrativen Organisation einer Grundschule. 4.2 & 4.3 Auf keinen Fall. 4.1-4.3 Zusätzlich zu den horizontalen Strukturen, wie den „équipes pédagogiques“ spricht sich die DP für die Einführung des Schuldirektors in der Grundschule aus, der u.a. für die Umsetzung und Einhaltung der Lehrpläne gegenüber dem Ministerium verantwortlich ist und gleichzeitig die Lehrer administrativ entlastet. Für die DP ist es wichtig, dass der Schuldirektor von der Lehrerschaft getragen und unterstützt wird. Aus diesem Grund müssen die Lehrer bei der Ernennungsprozedur des Schuldirektors ein Vorschlagsrecht erhalten. 4.1 Nous saluons l’introduction des comités d’école mais voudrions rappeler que les comités d’école actuels sont souvent paralysés par trop de travail administratif qui pourrait être réalisé par du personnel de la commune ou du MENFP. 4.2 Non. 4.3 / 4.1 Nous sommes en faveur de la préservation de l’autonomie de gestion des écoles. 4.2 Le système des comités d’école a fait ses preuves et fonctionne de manière satisfaisante dans la grande majorité des écoles. Cependant le LSAP plaide pour que les communes apportent une aide administrative au président et aux membres du comité. 4.3 / >>> sne/cgfp – www.sne.lu 09 octobre 2013 4.1 Nous plaidons pour une direction d’école avec secrétariat qui puisse contribuer à mieux définir les responsabilités aussi bien vers l’intérieur que vers l’extérieur. 4.2 L’Introduction d’une direction professionnalisée est pour nous une évolution utile et nécessaire des comités, qui doivent continuer à jouer un rôle de soutien et de relais pour la direction. 4.3 La directrice/le directeur d’école ne peut être nommé que par le MEN, mais nous estimons que cette nomination puisse se faire sur base d’une ou de plusieurs propositions de l’école respectant les critères requis pour ce poste.
  13. 13. 4.1 Pour nous, les écoles doivent être le plus autonomes possibles. 4.2&4.3 Le président du comité d’école doit être progressivement remplacé par un directeur d’école qui doit devenir l’intermédiaire privilégié de toutes les parties concernées par l’éducation mais aussi par l’accueil des enfants. 4.1 – 4.3 Le PiD se prononce pour un directeur d’école, dont les missions sont définies par la loi. Il est nommé par la communauté scolaire avec un mandat de cinq ans à renouveler une fois. 5. AFFECTATION : SNE 5.1 Votre parti est-il d’accord que les instituteurs en fonction aient la possibilité de postuler également pour un poste sur la deuxième liste? Déi Lénk: Pas de position. ADR : Actuellement non, pour des raisons d’organisation scolaire. KPL : Ja. DP: Die DP will den Verwaltungsaufwand prüfen, den die Möglichkeit mit sich bringen würde, wenn bereits ernannte Lehrer sich auch auf der sogenannten „zweiten Liste“ bewerben könnten. Piratepartei : Oui. LSAP : Non. CSV : Nous ne prévoyons rien à cet égard dans notre programme électoral. PiD : Oui. >>> sne/cgfp – www.sne.lu 09 octobre 2013 déi gréng: Non. Cela reviendrait à rendre la procédure de nomination de nouveau administrativement plus lourde, comme ce fut le cas avant 2009.
  14. 14. 6. RÔLE DES INSPECTEURS ET DES INSTITUTEURS RESSOURCES : S 6.1 6.2 Quelle est la position de votre parti concernant les attributions et le rôle de l’inspecteur? Veuillez préciser l’avis de votre parti concernant les attributions et le rôle de l’instituteur-ressource? Pas de position. 6.1 Pour certaines de leurs tâches administratives, les inspecteurs seront remplacés par des directeurs d’école. Avec le système envisagé par l’ADR, les inspecteurs pourront de nouveau se consacrer à leurs tâches de contrôle pédagogique. 6.2 Les instituteurs ressource seront soit intégrés dans les directions d’écoles soit réaffectés à des tâches d’enseignement. 6.1 Der Schulinspektor fungiert als Ansprechpartner und Mediator für Lehrer und Eltern. Darüber hinaus verfügt er über eine Reihe von administrativen Aufgaben und er kann in verschiedenen Fällen einer Lehrkraft pädagogische Ratschläge geben oder Hilfestellung leisten. 6.2 Das Inspektoratssystem darf auf keinen Fall ausgeweitet werden und die « instituteurs-ressources » dürfen nicht, um es salopp zu formulieren, als « Spitzel » eingesetzt werden - eine solche Vorgehensweise würde zu Stress und einer Zerstörung der kollegialen sowie solidarischen Atmosphäre innerhalb der einzelnen Grundschulen führen. 6.1 Le Parti Pirate estime que le rôle principal des inspecteurs devrait être limité à l’organisation de l’offre scolaire dans leur district. On s’oppose à une intensification du contrôle et d’évaluation. 6.2 Les instituteurs-ressource devraient se limiter à la seul mission de faciliter le travail des instituteurs en les supportant, pas en les contrôlant. >>> sne/cgfp – www.sne.lu 09 octobre 2013 6.1 Die DP möchte, dass sich die Inspektoren wieder verstärkt auf den pädagogischen Aspekt ihrer Arbeit konzentrieren können. 6.2 Wir begrüßen ebenfalls die Schaffung der regionalen Sekretariate für die Inspektoren und die Unterstützung durch die Instituteurs-Ressource. Die DP erwartet sich davon in Zukunft eine konkrete Unterstützung der Lehrer in pädagogischen und fachdidaktischen Fragen.
  15. 15. 6.1 Avec l’introduction d’une direction d’école, le rôle des inspecteurs devra être fondamentalement repensé. 6.2 Par analogie au rôle des inspecteurs, celui des instituteurs ressource devra également évoluer en cas d’introduction des directions d’école. 6.1 La loi récemment (NDLR : loi concernant les agents intervenant dans l’Enseignement fondamental) votée tient compte des nouvelles attributions de l’inspecteur et a mis sur pied un nouveau fonctionnement de l’inspectorat. Le LSAP attend de voir les effets, mais n’est pas opposé à discuter l’ensemble du système de surveillance. 6.2 L’instituteur-ressource permet de soutenir et d’aviser l’équipe enseignante dans ses nombreux défis à relever et il n’est pas à considérer comme supérieur hiérarchique des enseignants. 6.1&6.2 Dans le cadre d’une professionnalisation des acteurs de l’école fondamentale et plus précisément dans le cadre de la mise en place d’un directeur d’école, il faudra redéfinir le rôle et les attributions tant de l’inspecteur que de l’instituteur-ressource. Leurs rôles et missions devront s’intégrer dans le paysage scolaire professionnalisé. 6.1 Les attributions et le rôle de l’inspecteur tels qu’ils sont définis par les textes afférents. Le terrain déplore pourtant le fait que la plupart des inspecteurs éprouve du mal à assumer pertinemment son rôle de conseiller pédagogique. 6.2 Les attributions et le rôle de l’instituteur-ressource tel qu’ils sont définis par les textes afférents. 7. TÂCHE DE L’ENSEIGNANT : Votre parti est-il d’accord de fixer la tâche normale des instituteurs du 1er cycle à 23 leçons hebdomadaires d’enseignement direct, afin d’harmoniser la tâche des instituteurs du cycle 1 et des cycles 2 à 4? Déi Lénk: Pas de position. ADR : A priori oui, après évaluation des conséquences d’une telle mesure sur l’organisation des écoles et après évaluation des incidences financières. KPL : Die KPL tritt für die Harmonisierung der Lehrer-Wochenstunden im EF ein, d.h. ebenfalls 23 direkte Lehr-Stunden für die Lehrkräfte des 1. Zyklus. >>> sne/cgfp – www.sne.lu 09 octobre 2013 SNE 7.1
  16. 16. DP: Die DP befürwortet die Einsetzung des „enseignant unique“ in der Grundschule. Das Konzept der „Appui“-Stunden ist unserer Ansicht nach nicht auf die Realitäten im Cycle 1 angepasst. Deshalb wollen wir die obligatorischen „Appui“-Stunden überdenken und gegebenenfalls abschaffen. Piratepartei : Le Parti Pirate est d’accord avec le principe de l’harmonisation, mais ne détient pas de retours suffisants d’enseignants du 1er cycle pour prendre une décision informée. déi gréng: À discuter. L’harmonisation est certes un bon argument, mais il faudra se baser sur une analyse détaillée qui prend en compte les différences actuelles entre primaire et préscolaire. LSAP : Non, il n’y a pas de nécessité d’harmoniser la tâche. CSV : Cette question est à revoir dans le cadre général d’une redéfinition du paysage scolaire et des améliorations à apporter au fonctionnement des équipes multiprofessionnelles. PiD : Une harmonisation serait un avantage. 8. FORMATION CONTINUE : 8.1 8.2 Quelle est la position de votre parti concernant le classement de l’offre de formation continue en formations prioritaires et non-prioritaires? Quel est l’avis de votre parti concernant la création d’un compte-crédit „formation“ illimité dans le temps sans aucune perte de la validité? 8.1 Il ne faudrait pas faire de distinction entre formations prioritaires et non prioritaires, mais laisser décider les enseignant de quelles formations ils ont surtout besoin. 8.2 Nous sommes favorables à la création d’un compte “crédit-formation” substantiel intégré dans le temps de travail. 8.1 L’offre peut être subdivisée en cours prioritaires ou non-prioritaires. Le caractère obligatoire ou non-obligatoire des cours doit s’aligner sur les règles générales applicables dans la Fonction publique. 8.2 L’ADR est d’accord avec un tel compte-crédit. >>> sne/cgfp – www.sne.lu 09 octobre 2013 S
  17. 17. 8.1 Jede besuchte fachspezifische sowie didaktisch-pädagogische Weiterbildungsveranstaltung sollte angerechnet werden. Es darf demzufolge keine Trennung zwischen prioritärer und nicht-prioritärer Fortbildung geben. 8.2 Die KPL stimmt dem Vorschlag des SNE zu. 8.1&8.2 Wir wollen für alle Lehrerinnen und Lehrer, die schon im Berufsleben stehen, die Fortbildungsangebote professionalisieren, ausbauen und praxisnaher gestalten, um sie so bei der Vorbereitung auf neue Aufgaben wirklich zu unterstützen. 8.1 Un certain classement est revendiqué par nos membres. 8.2 Accord de principe, mais le compte devrait connaître certaines limites afin d’éviter des abus. 8.1 Il nous paraît juste que le MEN puisse favoriser certaines formations continues qui répondent à des besoins détectés au niveau national. 8.2 En principe une bonne idée, mais il faudra néanmoins garder un seuil minimum en heures de formation qui doivent être suivies pendant une période déterminée. 8.1&8.2 Le LSAP est d’avis que la formation continue doit se faire aussi régulièrement que possible au cours de la carrière. 8.1&8.2 Les questions relatives aux classements de l’offre des formations continues ainsi qu’à la mise en place d’un compte-crédit « formation » devront être discutées dans le cadre des modifications à apporter au niveau de la formation du corps enseignant. 8.1 Cette classification est arbitraire dans le sens où, soit les formations proposées sont pertinentes et par là prioritaires, soit les formations sont non-valides et par là superflues. 8.2 Absolument favorable. 9.9. GESTION ET ORDRE INTÉRIEUR : Votre parti est-il d’accord que le législateur mette à disposition des écoles fondamentales les mêmes mesures préventives et disciplinaires qui s’appliquent à l’ES et à l’EST, afin de garantir l’ordre interne dans les établissements? Déi Lénk: Pas de position. ADR : Si certaines des mesures applicables à des élèves plus âgés peuvent être introduites dans l’enseignement fondamental, cela n’est pas le cas pour d’autres. KPL : Ab dem vierten Zyklus könnte der die Disziplin und die Schulordnung betreffende >>> sne/cgfp – www.sne.lu 09 octobre 2013 SNE 9.1
  18. 18. gesetzliche Rahmen demjenigen der Sekundarschule angeglichen werden. DP : Die DP ist der Ansicht, dass andere präventive und disziplinarische Mittel bei Kindern in der Grundschule angewandt werden sollten, als bei Jugendlichen in der Sekundarschule. Piratepartei : Non. Les établissements secondaires et les écoles fondamentales sont trop distincts pour appliquer aveuglement les mêmes outils. déi gréng: Non. Des mesures sont certes nécessaires, mais ne peuvent être identiques pour le fondamental et le secondaire. LSAP : Il est délicat de vouloir introduire les mêmes mesures disciplinaires au fondamental qu’au secondaire. Nous estimons qu’il revient à l’équipe enseignante d’organiser les mesures d’ordre intérieur adaptés à sa population scolaire. CSV : Cette question est à voir ensemble avec celle relative à la professionnalisation des acteurs scolaires voire avec celle relative au réaménagement du paysage scolaire. PiD : Dépourvu de véritables moyens institutionnels, l’enseignement fondamental ne peut s’appuyer que sur des décisions des organismes judiciaires. 10. PEP - PRS S 10.1 Quelle est l’avis de votre parti concernant le PEP? 10.2 Envisagez-vous des changements à ce sujet? Lesquels? / 10.1 Damit eine harmonische Kooperation zwischen Grundschule und « maison relais » stattfindet, bedarf es zweifellos eines unbürokratischen PEP. Ausserdem tritt die KPL in ihrem Programm für die Einführung der Ganztagsschule ein. 10.2 Die KPL plädiert für pragmatische « plans d'encadrement périscolaire », die nicht über das Ziel hinausschießen, d.h. umsetzbar sind. Der Schwerpunkt soll hierbei auf den Hausaufgaben und den schulischen Nachhilfemaßnahmen liegen. >>> sne/cgfp – www.sne.lu 09 octobre 2013 10.1 Le PEP fonctionnera de façon satisfaisante dans les communes où il existe une réelle volonté politique et où les partenaires de l’école s’investissent à travailler main dans la main dans l’intérêt de l’élève. 10.2 L’ADR estime qu’il est trop tôt pour proposer des changements. Il faut attendre une évaluation du système.
  19. 19. 10.1 Die DP befürwortet die stärkere Zusammenarbeit zwischen Betreuungs- und Schulstrukturen, wie sie im Rahmen des PEP angestrebt wird. 10.2 Die DP strebt ein gemeinsames Ministerium für Bildung und Betreuung an, um die Interaktion zwischen beiden Bereichen besser fördern zu können. Die DP will die Umsetzung der PEP in den Gemeinden deshalb evaluieren und gegebenenfalls anpassen. 10.1 Les PEP sont une bonne initiative. Les PEP devraient rester dans les mains des communes et devraient être faciles à appliquer. Des monstres bureaucratiques sont à rejeter. 10.2 Le Parti Pirate n’a pas pris de position officielle sur ce point. 10.1 Le PEP est pour nous une première étape dans le rapprochement entre école et maison relais. 10.2 Nous souhaitons continuer et approfondir le rapprochement, respectivement la coopération entre les écoles et les maisons relais, y inclus par exemple une harmonisation des normes au niveau des infrastructures. 10.1 Nous estimons que le PEP est un bon outil pour améliorer la collaboration entre les maisons-relais et les écoles. 10.2 Il faut attendre la mise en place, avant de pouvoir envisager des modifications. 10.1 Le CSV accorde une grande importance à une collaboration étroite entre l’école et les maisons relais et se réjouit de la mise en place du plan d’encadrement périscolaire (plan PEP) pour la rentrée 2013-2014. 10.2 Si des modifications devaient s’avérer utiles, elles seraient mises en œuvre dans le dialogue avec les personnes concernées. 10.1 Favorable. 10.2 L’enseignant en charge devrait se faire assister par les instituteurs-ressources, voire les inspecteurs ainsi que par des spécialistes des EMP en charge des enfants concernés. 10.4 Déi Lénk: Quelle est la position de votre parti concernant le PRS? Envisagez-vous des changements à ce sujet? Lesquels? 10.3 & 10.4 Nous pensons que le PRS va en direction d’une gestion par objectifs, qui provient des entreprises privées et qui - avec sa logique d’output - s’adapte difficilement à l’enseignement. L’expérience des dernières années a montré qu’on assiste souvent à un gonflement bureaucratique sans réel apport pédagogique. >>> sne/cgfp – www.sne.lu 09 octobre 2013 SNE 10.3
  20. 20. ADR : 10.3 L’ADR défend une plus grande autonomie des écoles. Celle-ci permettra aux différents établissements scolaires de développer leur propre profil par les moyens qui leur sembleront indiqués. 10.4 Nous considérons que les directeurs seront responsables du développement de la qualité scolaire de leurs écoles. KPL : 10.3 Grundschulen dürfen nicht zueinander in Konkurrenz treten, z.B. mittels eines ausgewerteten PRS, der obendrein publiziert wurde. Der PRS soll nach Ansicht der KPL ausschließlich auf die Entwicklung der Lernprozesse an der jeweiligen Grundschule ausgerichtet werden. 10.4 Anstatt behördliche Kontrollmechanismen auszubauen, empfiehlt die KPL der nächsten Regierung, den Grundschulen und « maisons relais » die nötigen Mittel, Erziehungs- und Lehrkräfte sowie Betreuungsstrukturen zur Verfügung zu stellen. DP: 10.3 Was den PRS anbelangt, so bedauert die DP, dass viele lokale Projekte mit der Einführung des PRS nicht mehr weiter finanziert und dadurch gestoppt wurden. 10.4 Wir wollen den Schulen die nötige Autonomie geben, um auf regionale soziokulturelle Gegebenheiten reagieren zu können. Aus diesem Grund will die DP die bestehenden PRS evaluieren und auf ihre konkreten Auswirkungen überprüfen lassen. Piratepartei : 10.3 Les PRS devraient être plus standardisés dans leur format sans devenir plus difficiles à maintenir. 10.4 Le Parti Pirate n’a pas pris de position officielle sur ce point. déi gréng: 10.3 Le PRS est un bon moyen pour promouvoir le développement de l’école. Il ne doit pas produire une charge administrative trop élevée. 10.4 Avant de changer davantage, nous souhaitons attendre l’analyse des effets sur le terrain des dernières adaptations, effectuées cette année. 10.3 Dans le cadre de l’autonomie de gestion des écoles, le PRS d’une école permet à l’équipe enseignante d’élaborer des projets pédagogiques adaptés à la population scolaire et de contribuer ainii à la réussite scolaire des élèves. 10.4 Si le PRS n’atteignait pas ses objectifs, des changement pourraient être envisagés. CSV : 10.3 Le plan de réussite scolaire (PRS) constitue une des pièces maîtresses de la réforme scolaire. 10.4 Il s’agit de répondre aux difficultés de la mise en œuvre pratique du PRS afin que cet outil puisse fonctionner de manière adéquate notamment en le rendant moins rigide, moins formaliste. PiD : 10.3 En principe le PRS devrait donner la possibilité aux écoles de se lancer dans des projets pédagogiques innovateurs et indépendants. Toutefois l’évaluation externe de ces projets ne devrait pas permettre à quiconque de placer les différentes écoles en situation de concurrence. 10.4 / >>> sne/cgfp – www.sne.lu 09 octobre 2013 LSAP :
  21. 21. 11. LE PERSONNEL INTERVENANT : SNE 11.1 Comment voyez-vous les possibilités et les modalités d’intervention des éducateurs dans l’EF? Déi Lénk: Les éducateurs ont certainement leur rôle à jouer dans les équipes multiprofessionnelles. ADR : Les éducateurs peuvent intervenir dans les classes pour collaborer avec les enseignants, par exemple pour faire face à des problèmes en rapport avec un élève qui montre un comportement difficile. KPL : Die KPL plädiert ebenfalls für die Festanstellung eines Erziehers an jeder EF – oder mehrerer (gemäß der Größe und den soziokulturellen Spezifika der Schule). DP: Vor allem bei der Förderung von Kindern mit spezifischen Bedürfnissen und Kindern mit Verhaltensauffälligkeiten will die DP die Lehrer durch Sozialpädagogen unterstützen lassen. Piratepartei : Le Parti Pirate supporte la revendication du SNE complètement! déi gréng: Ils doivent travailler en équipe avec tous les membres du personnel intervenant. Des éducateurs peuvent avoir un rôle dans le cadre du PEP, en particulier dans les maisons-relais. Tout autre rôle ne se verrait que sous la responsabilité des enseignants. CSV : Les éducateurs interviennent au niveau des équipes multiprofessionnelles pour encadrer et prendre en charge les enfants qui ont besoin d’une aide spécifique soit pour faciliter et promouvoir les intégrer dans l’enseignement fondamental, soit pour les aider surmonter leurs problèmes notamment scolaires. PiD : Rôle primordial dans l’assistance pédagogique des enfants à besoins spécifiques et des enfants comportementaux. >>> sne/cgfp – www.sne.lu 09 octobre 2013 LSAP :
  22. 22. 12. DIALOGUE AVEC LES PARENTS : S 12.1 Comment voyez-vous la durée du mandat attribué aux représentants des parents et leurs modalités d’élection? Pas de position. La durée du mandat attribué est adaptée. Die Dauer eines Mandats sollte auf fünf oder sechs Jahre festgelegt werden und die Elternvertreter sollten durch Briefwahl ermittelt werden. Die DP sieht aktuell keinen Anlass, die bestehende Regelung zu ändern. Nous n’avons pas pris de position sur la durée du mandat, mais exigeons des modalités d’élection plus claires et surtout plus démocratiques en ouvrant la participation le plus possible. Ceci pourrait être réalisé entre autres avec l’introduction d’un vote par correspondance. Une durée de mandat de 2 ans nous semble adaptée. Les modalités de l’élection sont à discuter. Il est envisageable de faire correspondre la durée du mandat du représentant des parents à celle des membres du comité d’école. Les modalités de leur élection ne semblent pas poser de problème majeur. En ce qui concerne plus précisément la question de la durée du mandat attribué aux représentants des parents et des modalités de leur élection, il ressort du bilan de la réforme fondamentale que moins de la moitié des parents connaissent leur représentant et que la participation aux élections est en général plutôt faible. Syndicat National des Enseignants QUESTIONNAIRE SNE / CGFP ADRESSÉ AUX PARTIS POLITIQUES CONCERNANT L’ENSEIGNEMENT FONDAMENTAL >>> sne/cgfp – www.sne.lu ET RÉPONSES FOURNIES PAR LES PARTIS POLITIQUES 09 octobre 2013 Mandat de 5 ans.
  23. 23. n s ... tout faux - tout vrai !? ... Palaver ... nee - kloer Aussoën ... elo ? ! ... ... den SNE an d’FEDUSE, als politesch, onofhängesch Gewerkschaften, hunn alle Parteien ... ee klore Froe- a Fuerderungskatalog zoukomme gelooss ... hei elei, lies elei ... e weideren Opruff, op eng politesch Table ronde !? ... alt nach eng bëlleg Propagandashow... vill Wand a wéineg Reen !? mir erspueren ons am léifsten ... groussmënnegen, näischt aussoënden a sech zu näischt engagéierenden, repetitive Virwalpalaver ... mir ënnerbreeden onse Membere léiwer... schwaarz, rot, blo, gréng, ... op wäiss redigéiert Aussoën an Engagementer ?! www.sne.lu © sne - syndicat national des enseignants 1909/2013

×