P. 10
Le Bulletin d’informations et d’analyses au service de l’immigration au Canada 43ème
parution
Leprixdeschoses
P. 22
...
Acces cANADA News
43ème
parution2
Le nouveau rapport du Conference Board
du Canada indique que l’indice de
confiance des en...
Acces cANADA News
43ème
parution 3
Nouvelles du CanadaNouvelles du Canada
Le Québec affiche aujourd’hui de
très bonnes pers...
Acces cANADA News
43ème
parution4
Nouvelles du CanadaNouvelles du Canada
Selon Statistique Canada, dans le secteur
des soi...
Acces cANADA News
43ème
parution 5
Nouvelles du CanadaNouvelles du Canada
Une nouvelle étude de l’Organisation
de Coopérat...
Acces cANADA News
43ème
parution6
Nouvelles du CanadaNouvelles du Canada
Le cabinet d’experts-conseils privé inter-
nation...
Acces cANADA News
43ème
parution 7
Nouvelles du CanadaNouvelles du Canada
soirées De réseautage avec Des entreprises
Facil...
Acces cANADA News
43ème
parution8
Les nouvelles duLes nouvelles du QuébecQuébec
La Montérégie est une région adminis-
trat...
Acces cANADA News
43ème
parution 9
du 05 août au 02 septembre 2013, la
province du Québec a réservé un ser-
vice d’accueil...
Acces cANADA News
43ème
parution10
Les nouvelles de l’Les nouvelles de l’ AlbertaAlberta
Marché Du travail
Deschantiersder...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La 43è édition ACCES CANADA en exclusivité pour nos fans

1 277 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 277
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
18
Actions
Partages
0
Téléchargements
15
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La 43è édition ACCES CANADA en exclusivité pour nos fans

  1. 1. P. 10 Le Bulletin d’informations et d’analyses au service de l’immigration au Canada 43ème parution Leprixdeschoses P. 22 Ville de Québec P. 21acheter desfournituresscolaires auQuébec Vousaveziciquelquespropositionsdesprixdesacsscolaires ettablettesau Québec. P. 2 à 3 P. 8 edUcation Besoin de plus de 3 000 ensei- gnantsparanaupréscolaire etauprimaire etUdeS UniverSitaireS Montréal,unedestination dechoixpourlesétudiants étrangers Faciliterl’insertionsocioprofes- sionnelledesnouveauxarrivants auQuébec canada UnnouveauministreàlatêteduMinistèredelaCitoyenneté etdel’ImmigrationduCanada:ChrisAlexander régionS dU QUébec LaMontérégie,l’emploietlesimmigrants C’est avec une grande tristesse que la Direction et l’Équipe d’ACCÈS CANADA ont appris le décès de Madame Annemarie Desloges Diplomate canadienne en fonction au Bureau de Visa Canadien (BVC)- Nairobi du Kenya, un bureau qui traite les demandes de nos clients congolais,précisément les dossiers du Congo-Kinshasa. Elle faisait malheureusement partie des vic- times de l’attentat terroriste qui a eu lieu le week-end dernier au centre commercial Westgate de Nairobi (Kenya). Toute l’équipe d’Accès Canada présente ses sin- cères condoléances à sa famille ainsi qu’à tous ses collègues. Madame Annemarie Desloges était âgée de 29 ans et travaillait pour le gouvernement cana- dien depuis 2006. Ses collègues l’ont décrite comme une femme d’une « volonté remarquable » et d’une“grande joie de vivre”. Elle était originaire d’Ottawa. Que son âme repose en paix. SoiréeS de réSeaUtage avec deS entrePriSeS Province dU QUébec Le meilleur canal pour réussir son immigration P. 9 P. 9 P. 19 à 21 secteur Du transport au QuéBec De nombreux départs à la retraite favorisent l’embauche Accès Canada News vous propose ici une interview de la ministre de l'Immigration et des Communautés culturelles, Diane De Courcy, réali- sée par René Vézina et publiée dans le journal : Les Affaires. Mme Diane De Courcy met ici en exergue l’importance de l’immigration au Québec face aux demandes croissantes des employeurs et aux départs massifs des agents retraités dans certaines régions administratives… Depuis quelques semaines, les hôtels et restaurants de la ville de Québec restent confronter à une importante pénurie de main-d’œuvre. Cette situation serait due en partie à la rentrée scolaire pour laquelle plusieurs étudiants quittent les lieux d'hébergements et de restaurations pour retourner sur les bancs d'école... Le Canada continue de séduire. Cette image se renforce aujourd’hui après la mise en vigueur des nouvelles règles et procédures d’immigration au Québec depuis le 1er août 2013... EDITORIAL Le Canada et ses immigrants investisseurs Pénuriedemain-d’œuvredansleshôtelset restaurants P. 10 D’après une récente étuDe Du conference BoarD Confiancedesentreprisescana- diennes,plusieursinvestissements enperspectives P. 4 P. 4 La MinistreDianeDeCourcyàcœurouvertsurl’immigration •40000postesàpourvoirrienquedanslarégiondeChaudière-Appalaches •L’avantagedeparlerfrançaisdanslanouvellepolitiqued’immigrationquébécoise Carnet noir Une croissance économique plus forte dans les banlieues qu’à Montréal Ce bulletin fait 22 pages. Sa version complète est disponible uniquement pour nos clients en cours de procédure.Chers Clients
  2. 2. Acces cANADA News 43ème parution2 Le nouveau rapport du Conference Board du Canada indique que l’indice de confiance des entreprises du pays s’est net- tement amélioré. Cela a amené plusieurs dirigeants d’entre- prises à prévoir des dépenses en investisse- ment dans les prochains mois. Selon ledit rapport, cet indice aurait atteint 101,5 points au cours du deuxième trimestre, soit le plus haut niveau en plus d’un an. Près de la moitié des dirigeants interrogés ont dit s’attendre à ce que la position finan- cière de leur entreprise s’améliore au cours des six prochains mois. Les résultats de cette étude menée par le Conference Board viennent confirmer les propos de plusieurs économistes qui affir- maient déjà que l’économie canadienne allait prendre de la vitesse au cours de la deuxième moitié de l’année, période au cours de laquelle la reprise aux Etats-Unis, le plus grand partenaire commercial du Canada deviendra plus vigoureuse. Le secteur du transport devrait profiter d’excellentes perspectives d’emploi dans la province du Québec. Les nombreux départs à la retraite et l’ac- croissement des besoins en transport de minerai et de personnel pourraient expliquer ce fait. En effet, près de 50 % du personnel de l’in- dustrie ferroviaire s’apprête à prendre la retraite et des départs massifs sont à prévoir d’ici à 2018 parmi les employés du transport maritime. En transport routier de passagers, l’âge moyen des travailleurs est de 51 ans. Une situation qui demeure bien profitable pour les étudiants en fin de formation dans le domaine. Par exemple, au cours de l’année 2011- 2012, sur les 1 100 finissants du centre de formation de Charlesbourg, 93% ont pu trouver un emploi dans le mois qui a suivi l’obtention de leur diplôme. Montréal et Québec constituent les deux principales villes où l’emploi reste concentré. Nouvelles du CanadaNouvelles du Canada L’économie canadienne En brèves… D’après une récente étuDe Du conference BoarD Confiancedesentreprisescanadiennes,plusieurs investissements enperspectives D’excellentes perspectives d’emploi dans le secteur du transport au Québec secteur Du transport au QuéBec Denombreuxdépartsàlaretraitefavorisentl’embauche
  3. 3. Acces cANADA News 43ème parution 3 Nouvelles du CanadaNouvelles du Canada Le Québec affiche aujourd’hui de très bonnes perspectives d’emploi dans le domaine de l’assurance. En effet, au cours des douze derniers mois terminés en novembre 2012, l’emploi a connu une hausse de 12,3%. Les métiers de l’assurance ont ainsi enregistré 4 900 nou- veaux postes selon l’Institut de la Statistique du Québec. Les données de la Coalition pour la Promotion des Professions en Assurances précise qu’entre 1 600 et 2000 emplois sont à pourvoir chaque année auprès des 1 300 employeurs que compte le secteur dans la province québé- coise. « Le secteur de l’assurance n’échappe pas à la tendance démographique du Québec : près de 50% des représentants actifs sont âgés de 45 ans et plus. On estime que d’ici quelques années, 50% des membres actifs prendront leur retraite », a confié le Président de la Coalition pour la Promotion des Professions en Assurances, Robert LaGarde. L’Alberta et l’Ontario ont connu d’impor- tantes hausses d’emplois au cours du mois d’août au Canada, selon le tout récent Communiqué de l’Enquête sur la population Active, paru le 6 septembre de cette année. Il s’agit ici d’une quatrième augmentation en cinq mois pour la province de l’Alberta avec 15 000 nouveaux emplois en août. Ces hausses enregistrées ont porté à 3,6% la croissance de l’emploi par rapport à août 2012 dans cette même province. En Ontario, le marché du travail a enregis- tré 44 000 nouveaux emplois, principale- ment à temps partiel au cours du mois d’août 2013. Par rapport à douze mois plus tôt, l’emploi aurait augmenté de 2,2% dans ladite pro- vince, soit une donnée supérieure à la moyenne nationale de 1,4%. Les secteurs d’activité ayant connu une importante croissance de l’emploi demeurent ceux des soins de santé et de l’assistance sociale. Cependant, des hausses non négligeables de l’emploi ont été également remarquées dans les secteurs de l’information, de la cul- ture et des loisirs, des services d’héberge- ment et de restauration ainsi que le secteur de la construction. Marché Du travail D’excellentesperspectivesd’emploidanslesmétiersdel’assurance août 2013 L’emploiprogresseenOntarioet en Alberta é Suite à la page 6 De très bonnes perspectives d’emploi dans le domaine de l’assurance.
  4. 4. Acces cANADA News 43ème parution4 Nouvelles du CanadaNouvelles du Canada Selon Statistique Canada, dans le secteur des soins de santé et d’assistance sociale par exemple, « l’emploi suit une tendance à la hausse de longue durée et a progressé de 2,5% depuis août 2012 ». Sur le plan national, le taux de chômage a diminué de 0,1 point de pourcentage pour s’établir à 7,1%. Découvrez ci-dessous, les taux de chômage des différentes provinces du Canada. Ils sont issus du récent communiqué de l’Enquête sur la Population Active (EPA) pour la période de juillet à août 2013. Vous avez ci-dessous, les taux de chômage dans les grandes villes du Canada au cours de la période de juillet à août 2013. — Saint-Jean (Terre-Neuve-Et-Labrador)................. 6,0% de juillet 2013 à 5,7% à août 2013 — Halifax (Nouvelle-Ecosse) ...................................... 6,3 % de juillet 2013 à 6,2 % à août 2013 — Moncton (Nouveau-Brunswick).............................. 7,1% de juillet 2013 à 7,9% à août 2013 — Saint-Jean, (Nouveau-Brunswick)...................10,9% de juillet 2013 à 10,5 % à août 2013 — Québec (Québec).................................................. de 4,8% à 4,8% — Trois-Rivières (Québec)......................................... de 9,9 % à 9,6% — Sherbrooke (Québec)............................................ de 7,7% à 7,8% — Montréal (Québec)................................................. de 8,2% à 8,4% — Gatineau (Québec)................................................ de 6,3% à 6,3% — Ottawa (Ontario).................................................... de 6,8 % à 7,1% — Toronto (Ontario)..................................................... de 7,8% à 7,8 % — Winnipeg (Manitoba)............................................. de 6,2% à 5,9% — Regina (Manitoba).................................................. de 3,5% à 2,9% é Suite à la page 7 Alberta…………..........................................................…de 4,5% à 4,8 % Saskatchewan…….............................................…....….. de 4,0 % à 4,2 % Manitoba ………….........................................................de 5,5 % à 5,2 % Colombie- Britannique................................................... de 6,7% à 6,6 % Ontario………....….....................................................…. de 7,6% à 7,5 % Québec…..........................................................................de 8,2% à 7,9 % Nouvelle-Ecosse…............................................................ de 9,0 % à 8,7 % Nouveau-Brunswick….................................................... de 10,2 % à 10,7 % île-du-Prince-Edouard…................................................ de 11,8% à 10,6 % Terre-Neuve-et-Labrador .............................................. de 11,4% à 10,7 % Taux de chômage / mois de JuilleT à aôuT 2013 Provinces canadiennes Marché De l’eMploi Tauxdechômageen août2013danslesgrandesvillesduCanada
  5. 5. Acces cANADA News 43ème parution 5 Nouvelles du CanadaNouvelles du Canada Une nouvelle étude de l’Organisation de Coopération et de Développement Economique (OCDE) prévoit la baisse du taux de chômage au Canada et aux Etats- Unis d’ici la fin de l’an prochain contraire- ment à la plupart des pays membres. Selon le rapport de l’organisme, le taux de chômage de l’ensemble des 34 pays membres ne devrait reculer que légère- ment au cours des 18 prochains mois, pas- sant de 8,0% en mai 2013 à 7,8% à la fin de l’année prochaine. Cependant au Canada, la baisse du taux de chômage sera remarquable. De 7,1% au premier trimestre de cette année, le taux de chômage devrait chuter à 6,7% d’ici la fin de l’année 2014. Pour l’OCDE, le Canada continue de devancer plusieurs pays membres en matière de croissance d’emploi. — Saskatoon (Saskatchewan).................................. de 3,9% à 4,3% — Calgary (Alberta)................................................. de 5,3% à 5,0% — Edmonton (Alberta)............................................... de 4,8% à 5,2% — Vancouver (Colombie-Britannique)..................... de 6,6% à 6,8% — Victoria (Colombie-Britannique).......................... de 5,8% à 5,7% selon un nouveau rapport De l’ocDe BaisseduchômageprévueauCanadaen2014contrairement auxautres paysmembres selon la BanQue MonDiale LeCanadadansletop10despayslesplusrichesdumonde Société… Une récente étude de la Banque Mondiale a permis de classer le Canada à la 8ème position des pays les plus riches du monde. Les critères de cette étude ont surtout mis l’accent sur le Produit Intérieur Brut par habitant (en prenant en compte le pouvoir d'achat). La Norvège est arrivée en première posi- tion, suivie du Qatar et de la Suisse. Voici le classement : 1. Norvège 2. Qatar 3. Suisse 4. Australie 5. Koweït 6. Danemark 7. Suède 8. Canada 9. Singapour 10. États-Unis
  6. 6. Acces cANADA News 43ème parution6 Nouvelles du CanadaNouvelles du Canada Le cabinet d’experts-conseils privé inter- national, ‘’Reputation Institute’’ établi à New York et à Copenhague, a évalué il y a quelques semaines, la réputation de 50 pays à partir d’un sondage réalisé en ligne auprès de 27 000 résidents des pays du G8. Le Canada arrive au premier rang des pays ayant la meilleure réputation dans le monde, pour une troisième année consécutive devant la Suède et la Suisse, qui sont respectivement en deuxième et troisième position. Le rapport a mesuré surtout, la confiance, l’estime, l’admiration et les sentiments favo- rables que le public ressent à l’égard de ces pays, ainsi que la perception qu’il a de la qualité de vie des habitants, de la sécurité et de l’importance que ceux-ci accordent à la préservation de l’environnement. depuis quelques semaines, les hôtels et restaurants de la ville de Québec res- tent confronter à une importante pénurie de main-d’œuvre. Les sources de Jobbom indiquent que cette situation est liée à la rentrée scolaire pour laquelle plusieurs étudiants quittent les lieux d'hébergements et de restaurations pour retourner sur les bancs d'école. L'Association hôtelière de la région de Québec a pour sa part confirmé qu'elle a du mal à combler les départs de ces jeunes. Elle éprouverait des difficultés à les rem- placer en vue de répondre à la demande de la saison touristique de la capitale du Québec qui s'allonge jusqu'à la fin du mois d’octobre surtout dans le Vieux-Québec. Selon le Conseil Canadien des Ressources Humaines en Tourisme, il faudra s’attendre au Canada à plus de 34 800 postes non pourvus en restauration en 2015, et jusqu'à 137 000 en 2030. Les pénuries les plus importantes concernent les serveurs, les aides de cuisine, les cuisi- niers, les barmans et les directeurs de la res- tauration et des services. La main-d’œuvre française dans ce secteur est en forte demande malgré leur affluence remarquable : (50 000 à Montréal et 15 000 à Québec selon les registres consulaires). Les hôtels et restaurants de la ville de Québec restent confronter à une importante pénurie de main-d’œuvre. vie sociale Le Canada, une meilleure réputation dans le monde ville De QuéBec Pénuriedemain-d’œuvredansleshôtelset restaurants Société…
  7. 7. Acces cANADA News 43ème parution 7 Nouvelles du CanadaNouvelles du Canada soirées De réseautage avec Des entreprises Faciliter l’insertion socioprofessionnelle des nouveaux arrivants au Québec eDucation Besoin de plus de 3 000 enseignants par an au préscolaire et au primaire Le Centre d’Appui aux Communautés Immigrantes (CACI) a initié il y a quelques semaines une soirée de réseau- tage avec quatre grands employeurs qué- bécois, à savoir CGI, Métro, Adecco et Cogeco. Il s’agissait de favoriser une réelle inser- tion socioprofessionnelle à une centaine de nouveaux arrivants . Ces nouveaux immigrants devraient donc se familiariser avec le contexte profession- nel et la culture d'entreprise, les pratiques d’embauche ainsi que les méthodes de sélection et de recrutement au Québec. Au cours de cette soirée de réseautage, chaque employeur a rencontré individuel- lement les candidats pour de courtes entrevues. Cela a permis aux recruteurs d’examiner les CV des candidats afin d’avoir une connaissance de leurs acquis et compétences. « Les soirées de réseautage ont une grande raison d’être parmi les activités de notre organisme. Je dirais qu’elles sont même essentielles, car elles offrent un double avan- tage : elles permettent à la fois une plus grande ouverture à la diversité de la part des employeurs locaux et une meilleure compréhension du marché du travail québé- cois pour une intégration plus rapide des membres des communautés immigrantes.», a laissé entendre Karen Vespier, conseillère en emploi au CACI et organisatrice de l’événement. Il faut noter que le CACI fait partie des organismes importants dans la province qui organise depuis quelques années, des soirées de réseautage avec des entre- prises importantes telles que la Ville de Montréal, la STM, RONA et Mc Donald’s. Le domaine de l’éducation affiche d’im- portants besoins en enseignants au cours des prochaines années, selon Les Carrières d’Avenir 2013. « Entre 2012 et 2015, on estime qu’il fau- dra 3 783 enseignants de plus par année au préscolaire et au primaire. Au secondaire, il en faudra 1 371 annuellement. Les besoins sont tout particulièrement criants du côté des enseignants en mathématiques, en sciences et en anglais langue seconde », mentionne le document. D’après la même source, l’augmentation des naissances et la réduction de la taille des classes seraient à la base de fortes intentions d’embauche d’enseignants au Québec depuis 2010. Les universités éprouveraient, elles aussi, des difficultés de recrutement pour les pro- fesseurs en sciences naturelles et en génie.
  8. 8. Acces cANADA News 43ème parution8 Les nouvelles duLes nouvelles du QuébecQuébec La Montérégie est une région adminis- trative du Québec, au sud et à l'est de Montréal. Elle s'étend du fleuve Saint- Laurent jusqu'à la frontière des États-Unis. Son nom vient des collines montérégiennes, presque toutes situées sur son territoire. La Montérégie se compose de 3 Conférences Régionales des Elus (CRÉ), de 14 municipalités régionales de comté (MRC), de 177 municipalités locales et 2 réserves indiennes. (Il faut comprendre par Conférence Régionale des Elus (CRÉ), une instance de gouvernance dans une région administra- tive du Québec. Les Conférences Régionales des Elus ont pour principale mission de conseiller le gouvernement sur les enjeux de leur région respective et d'implanter les projets qui leur sont confiés par ce dernier). Cette région québécoise a été cham- pionne en matière de création d’emplois au cours de l’année 2012. Elle aurait créé au total 25 000 emplois l’année dernière. Selon Panorama des régions du Québec 2013, publié par l’Institut de la Statistique, ces données représentent « plus des quatre cinquièmes de la croissance de l’emploi au Québec ». Une croissance économique plus forte dans les banlieues qu’à Montréal Selon la même source, le portrait des régions montre aussi que la croissance éco- nomique est plus forte dans les banlieues qu’à Montréal depuis une quinzaine d’années. La Montérégie profiterait surtout de sa proximité avec Montréal. Les deux tiers des immigrants admis entre 2006 et 2010, encore présents au Québec en janvier 2012, résidaient à Montréal. De par leur proximité, Laval (6,5%) et la Montérégie (10,1%) sont les 2ème et 3ème régions d’accueil, après Montréal. La Montérégie et les familles Selon le Panorama des régions du Québec 2013, la Montérégie compte légèrement plus de familles avec enfants que la moyenne québécoise. En effet, les 41,5% des familles de la région sont composés d’un couple sans enfants ; 42,8% d’un couple avec enfants et 15,7% demeurent des familles monopa- rentales. En ce qui concerne les familles avec enfants, 57,3% des parents sont mariés et 42,7% vivent en union libre selon le docu- ment publié par l’Institut de la Statistique du Québec. régions Du QuéBec La Montérégie, l’emploi et les immigrants
  9. 9. Acces cANADA News 43ème parution 9 du 05 août au 02 septembre 2013, la province du Québec a réservé un ser- vice d’accueil aux étudiants internationaux à l’aéroport Montréal-Trudeau. Il s’agit du service Accueil Plus, qui a per- mis à ces derniers de bénéficier d’un par- cours simplifié au bureau de l’Agence des services frontaliers du Canada. Avec un système d’inscription en ligne resté fonctionnel jusqu’au 1er septembre dernier, les étudiants internationaux avaient la possi- bilité d’inscrire leur plan de vol dès leur pays de départ afin que l’agence des services frontaliers du Canada (ASFC) prépare en amont leur permis d’études pour réduire considérablement le temps d’attente à l’aé- roport. etuDes universitaires Montréal,unedestinationdechoixpourlesétudiantsétrangers intégration au QuéBec Unserviced’accueilpourlesétudiants internationauxàl’aéroport Les nouvelles duLes nouvelles du QuébecQuébec Montréal serait désormais sur le point d’être en tête des destinations que les étudiants internationaux choisissent pour leurs lieux d’étude. C’est ce que l’on retient après la lecture d’une analyse publiée par la division de renseignements de la revue The Economist. Les critères établis pour cette étude sont nombreux, notamment la diversité culturelle et sociale, l’ouverture à l’immigration et la facilité d’obtention d’un visa de travail, l’ou- verture aux investissements étrangers, les droits de scolarité, le coût de la vie, le taux de criminalité, le rendement potentiel d’un investissement immobilier, les possibilités d’emplois une fois diplômé et la valeur de la devise. Selon donc l’article publié par The Economist, Montréal devance des villes comme Londres, Cambridge et Oxford. « Ce qui aide aussi Montréal, entre autres, est le fait que la ville compte quatre universités, dont certaines ont une réputation de calibre mondial », explique André Costopoulos, Doyen à la vie étudiante à l’Université McGill. Cette université devrait accueillir 2 400 nou- veaux étudiants étrangers en septembre 2013. Le quart des 38 000 étudiants qui y sont inscrits sont des étudiants étrangers et environ 50% d’entre eux proviennent de l’extérieur des Etats-Unis. L’étude précise que même si Montréal n’est pas la destination numéro un au monde présentement pour les étudiants étrangers, elle devrait l’être d’ici peu. Le top 10 du classement devrait se présenter comme suit : 1- Montréal (canada) 2- Londres (angleterre) 3- Hong Kong (chine) 4- toronto (canada) 5- cambridge (angleterre) 6- oxford (angleterre) 7- boston (etats-Unis) 8- Sydney (australie) 9- Zurich (Suisse) 10- new-York (etats-Unis)
  10. 10. Acces cANADA News 43ème parution10 Les nouvelles de l’Les nouvelles de l’ AlbertaAlberta Marché Du travail Deschantiersderénovationetdereconstructionenquête demain-d’œuvre econoMie Employeursetconsommateursdel’Alberta:hausseduniveau deconfiance L’Alberta reste toujours confrontée à la pénurie de main-d’œuvre sur le marché de l’emploi. Aujourd’hui de gros chantiers de rénovation et de reconstruction sont en quête de travail- leurs qualifiés. Cette situation amène plusieurs entreprises à effectuer des tournées d’embauche dans les autres provinces du Canada. « Tout d’un coup, on se retrouve avec des pro- jets de construction et de rénovation pour cinq milliards de dollars à Calgary et dans le sud de l’Alberta. La demande pour de bons travail- leurs qualifiés dépasse déjà l’offre et ce n’est qu’un début », indique Jonas Deacon, un recruteur albertain arrivé à l’Île-du-Prince- Edouard dans ce sens. En effet, en vue de recruter une main-d’œu- vre qualifiée, de nombreuses entreprises de l’ouest canadien rivalisent d’ingéniosité pour attirer des travailleurs du Canada- Atlantique. C’est pourquoi ces employeurs n’hésitent sur- tout pas à augmenter les salaires et à boni- fier les avantages sociaux. La plupart des projets actuellement en cours dans la province de l’Alberta demeurent des projets à long terme qui nécessitent des tra- vailleurs compétents pour leur réalisation effective. PwC Canada, est une grande entreprise évoluant dans les services de certification et de conseils ainsi que des services fiscaux adaptés aux secteurs d'activité des sociétés ouvertes ou fermées et des administrations publiques dans plusieurs domaines . Elle a mené au cours du mois de mai dernier, un sondage qui permet de constater une hausse du niveau de confiance dans le rang des employeurs et des consommateurs de la province de l’Alberta. En ce qui concerne par exemple les entre- prises, le sondage mené annonce une aug- mentation de 18,5% en matière de conjonc- ture économique actuelle et de 13,4% rela- tivement aux perspectives économiques. La confiance à l’égard de l’évolution du chô- mage et celle de la situation budgétaire serait restée relativement stable, avec une hausse ne dépassant pas 6,7 % et 8,1 % respectivement. L’indice de l’évolution de la situation budgétaire est resté relativement stable au cours de la dernière année (89 en mai 2012 contre 80 en mai 2013). Dans le rang des consommateurs, le niveau de confiance aurait augmenté de deux points à cause des perspectives jugées plus optimistes. Par rapport au choix de carrière par exem- ple, 63% des consommateurs recomman- dent d’opter pour un métier spécialisé.

×