 Pr. M.SALEMEquipe de recherche de Chimie Organique et dEtudes Physico-Chimiquessecrétaire Général  du centre d’Etudes e...
 L’enjeu de la sécurité routière Le Cannabis au Royaume La Dangerosité du Cannabis/circulation routière Les effets du ...
Source de subvention des paysans en l’absence de projet de développement durable
 une priorité nationale lutte contre la délinquance routière en rapport avec les stupéfiants La loi marocaine interdit ...
Source : United nations Officeon Drugs and Crime (UNODC)enquête sur le cannabis 2004. Carte extraite du rapport, modifiée ...
 Cannabinoïdeso Cannabinolo Cannabidiolo Acides Cannabinolidico Cannabigérolo Cannabichromeo … Plusieurs isomères du tétr...
contenue dans le cannabis Le Δ-9-tétrahydrocannabinol dont le sigle est THC, est lamolécule la plus connue. Le tétrahydroc...
 Professeur ROQUES (INSERM France),
 soluble lipidique la demi-vie est estimée à plus de 3-4 jours Dimportantes concentrations de THC (7 à 18 ng / ml) sont...
« d’autres variétés ayant des teneurs plusimportantes d’origine Pakistanaise etAfghane sont plantées au NORD DU MAROC »
 Inhalationo apparaît dans le sang au bout de quelques minutes et atteint son effetmaximum durant 15 à 30 minutes, faisan...
 On imagine facilement le pire, lorsque cannabis estcumulé à l’alcool qui augmente l’effet du cannabissur le système nerv...
 le THC est détectable dans le sang, à raison de 1 ng/mlpendant 12 premiers joursL’organisme  humain dégrade le THC en l’...
1° Casprésence de THC et deTHC-COOH etéventuellement de 11-OH-THC dans le sang indiqueque le sujet a consommérécemment du ...
 aujourd’hui l’unique méthode utilisée implique un prélèvementurinaire et une prise de sang• Le premier révèle la présenc...
 En Europe, un projet d’étude chargé de « Drogues au volant:détection et dissuasion » OCDE/FTT est en action depuis 2010....
 Les établissements pédagogiques lycées, centres de formations écoles …. Les Centres culturels. Les Cités universitai...
 l’Etat, la société civile , les moyens d’informations, larecherche scientifique et les établissements scolaires etéducat...
Séminaire « Somnolence au Volant » / Rabat / Avril 2013
Implication du Cannabis dans les accidents de la circulation
Implication du Cannabis dans les accidents de la circulation
Implication du Cannabis dans les accidents de la circulation
Implication du Cannabis dans les accidents de la circulation
Implication du Cannabis dans les accidents de la circulation
Implication du Cannabis dans les accidents de la circulation
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Implication du Cannabis dans les accidents de la circulation

1 407 vues

Publié le

séminaire scientifique "Somnolence au Volant"
Pr. M. SALEM

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 407
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Source de subvention des paysans en l’absence de projet de développement durable
  • La sécurité routière est devenue une priorité nationale, vue l’augmentation croissante du nombre d’accidents au Maroc. En plus de l’Etat, la société civile doit s’impliquer également dans la lutte contre la délinquance routière en rapport avec les stupéfiants (surtout le cannabis). Sachant que la loi marocaine interdit l’usage des stupéfiants dont le cannabis. Et puisque, cette drogue est très proche historiquement de nous, et que les marocains la connaissent de près, elle mérite d’être prise en considération dans le domaine éducatif, socio-économique afin de déterminer ses méfaits sur la santé et l’avenir de nos jeunes et adolescents et de même la valoriser dans le domaine de la recherche appliquée .
  •       Durant les dernières années, on note que la lutte de  l’Etat contre le cannabis ne faiblit pas. Plusieurs tentatives de réduire la surface cultivée ont donné des résultats encourageants; par conséquent notre pays  n’est plus le premier producteur mondial de cannabis, et on est loin des 134.000 Ha occupés par cette culture en 2003 et qui avait valu au Maroc le lamentable classement de premier producteur mondial de cette drogue( United nations Office on Drugs and Crime (UNODC) . Ce même service a déclaré en 2009 que la surface a été réduite à 47000 Ha. Mais malheureusement ceci n’a pas été accompagné par une étude socio- économique permettant aux cultivateurs du cannabis de comprendre le but de ces transformations et de s’adapter en conséquence .
  • Que contient le cannabis pour qu’il soit un produit dangereux? Le cannabis contient des substances chimiques appelées cannabinoïdes: compris le cannabinol , le cannabidiol , acides cannabinolidic , cannabigérol, cannabichrome, et plusieurs isomères du tétrahydrocannabinol (THC) .  Le cannabis est considéré comme une drogue dont  le principe actif est le THC tetra hydrocannabinol.
  • Je vous donne ce schéma pour vous montrer que tous les cannabinoides contienniennet une sturcture chimique dont on trouve un cycle benzinique où se lie 2 oxygène
  • Cette molécule présente 2 hydrogènes en 6a et 10a de la conjonction des cycles Oxazolique et cyclohenènique ces 2h doivent être en anti par rapport au plan de la molécule pour qu’elle soit réactive 6aR,10aR)-6,6,9-Trimeythyl-3-pentyl-6a,7,8,10a-tetrahydobenzo( C )Chromen-1-ol
  • D’ailleurs selon ROQUES (INSERM France), suite au classement des effets d’un ensemble de substances, certains sont avérés positifs dont le cannabis. Le dernier rapport consacré aux problèmes posés par la dangerosité des "drogues" , rédigé par ce groupe d’experts scientifiques français et étrangers,  parmi  les plus renommés dans leur domaine et présidé par le même professeur  Roques, a classé les   drogue en trois groupes : le premier, celui des plus dangereuses, associe l'héroïne, la cocaïne et l'alcool ; le second regroupe les psychostimulants, les hallucinogènes et le tabac ainsi que les benzodiazépines ; dans le troisième groupe, le cannabis. Lire le tableau Ce même rapport souligne que les phénomènes d'addiction peuvent conduire à des actes portant atteinte à autrui comme le cas des accidents de trafic, objet de notre  intervention.
  •       D’après la littérature « Brault et col, Drummer et Col, Longo et col, Mura et col; ..», Le THC est un bon soluble lipidique , plasmatique et urinaire dont la demi-vie est estimée à plus de 3-4 jours. D'importantes concentrations de THC ( 7 à 18 ng / ml ) sont constatés à la suite, même après avoir pris une seule bouffée ou frapper(fumer) une cigarette de KIF(marijuana). Le THC est le principal constituant psychoactif du cannabis . La puissance dépend de la concentration de THC qui est généralement exprimée en% de THC par rapport au poids sec de la matière. La concentration moyenne en THC du cannabis est de 1-5%, Maroc 2-4% haschich 5-15% et l'huile de haschich 20%. Récemment, on a découvert une plante de cannabis femelle non pollènisée avec une forte teneur en THC (jusqu'à 17% de THC).
  • Actuellement, d’après les informations recueillis par le CERDE (centre d’Etudes et de Recherche sur les Drogues et l’environnement) d’autres variétés ayant des teneurs plus importantes d’origine Pakistanaise et Afghan sont plantées au Nord du Maroc.
  • L ’Absorption du THC dépendent de la méthode de consommation: par inhalation ou par ingestion . Dans le premier cas le THC apparaît dans le sang au bout de quelques minutes et atteint son effet maximum durant 15 à 30 minutes, faisant sa disparition totale entre 2 et 3 heures. La consommation orale produit son effet tardif, mais de plus longue durée, son maximum est atteint entre 2 à 3 heures Les études de recherches ont montré que le cannabis entraîne une altération des perceptions, son principe actif le THC agit au niveau du cerveau. Normalement, une consommation de cannabis provoque une légère sensation d' euphorie النشوة et de relaxation الإر ت خاء . Les perceptions auditives et visuelles sont amplifiées. Il entraîne une diminution des performances psychomotrices de la mémoire, une baisse d'attention الانتباه , de concentration et de coordination des mouvements et une impuissance devant les situations difficiles et gênantes. Conduire une automobile après avoir fumé un joint (pétard) fait courir un risque d'accident de circulation grave.
  • Problèmes d’études : capacité d’apprendre et de retenir Changement de la personnalité et de humeur Apathie , Somnolence, absence de motivation Attente de nerfs, risques de schizophrénie et paranoïa Fausse lucidité , de la pensée, destruction de la conscience
  • Et si beaucoup d’idées fausses circulent sur les effets du cannabis au volant, hors les études ont montrés qu’ils existent bel et bien et menacent la sécurité de tous. Le conducteur sous emprise de cannabis fonctionne « au ralenti » ; il prend alors plus de temps à analyser une situation, à prendre une décision : cela implique une diminution des réflexes, un freinage tardif, une perte de vigilance et d’attention. Il est dès lors en difficulté pour maîtriser son véhicule et contrôler sa trajectoire : lui et l’entourage présent dans la voiture sont en danger ! استهلاك القنب الهندي هو ثاني مسبب لحوادث السير بعد الكحول Figaro Fr
  • Détection : Chez les consommateurs réguliers du cannabis, le THC est détectable dans le sang, à raison de 1ng/ml pendant 12 premiers jours, et même à une concentration moindre jusqu'à 4 semaines et plus, après la dernière consommation. Ces résultats sont issus d’une étude menée par le docteur Marylin à Baltimore. L’organisme  humain dégrade le THC en l’oxydant  en deux  métabolites :   11-hydroxy-delta-9-tétrahydrocannabinol 11-OH-THC , métabolite actif Acide11-nor-delta-9-tétrahydro cannabinol carboxylique THC-COOH , non actif Le taux du THC-COOH  dans l’urine sert à mesurer le dopage .
  •   Cas n°1  :   présence de THC et de THC-COOH et éventuellement de 11-OH-THC, quelque soient les concentrations ( > 0,2 ng /ml). La présence de dérivés du cannabis dans le sang indique que le sujet a consommé récemment du cannabis et qu’il était sous influence de ce produit au moment du prélèvement (ou du décès). En effet, la présence de THC au niveau du sang indique que du THC est présent au niveau du cerveau . Lorsque la concentration de THC est supérieure à celle du 11-OH-THC, cela témoigne d’une consommation par inhalation . Lorsque la concentration de 11-OH-THC est supérieure à celle du THC, cela témoigne d’une consommation par ingestion . Cas n° 2  : présence de THC-COOH (concentration > 0,2 ng/ml ) et absence de THC et de 11-OH-THC. La présence de THC-COOH révèle une consommation de cannabis. L’absence de THC et de 11-OH-THC indique que cette consommation a eu lieu plusieurs heures avant le prélèvement (> 6-8 heures). En l’absence de THC et lorsque la concentration en THC-COOH est peu élevée (inférieure à 20 ng/ml), il y a lieu de considérer que le sujet n’était plus sous influence de cannabis au moment du prélèvement (ou du décès). En l’absence de THC et lorsque la concentration en THC-COOH est élevée (> 40 ng/ml), nous ne pouvons pas exclure le fait que le sujet était sous influence de cannabis au moment du prélèvement. En effet, des études récentes ont montré que le THC pouvait être encore présent dans le cerveau alors qu’il n’était plus détectable dans le sang.
  • aujourd’hui l’unique méthode utilisée implique un prélèvement urinaire et une prise de sang. Le premier révèle la présence de stupéfiants mais pour une consommation qui toutefois peut être ancienne. La seconde permet de repérer les consommations récentes. Bien évidemment ces deux techniques ne peuvent pas se pratiquer facilement au bord des routes. Le dépistage salivaire, solution alternative sur laquelle repose de nouveaux espoirs, n’est pas encore validé car les concentrations de stupéfiants dans la salive sont plus faibles et restent moins longtemps que dans les urines. Les appareils de dépistage doivent donc être plus sensibles aux faibles concentrations.
  • En Europe, un projet d’étude chargé de « Drogues au volant: détection et dissuasion » OCDE/FTT est en action depuis 2010. L’étude SAM (stupéfiants Accidents Mortels) a permis par ailleurs de proposer une estimation de la prévalence du cannabis parmi l’ensemble des conducteurs « circulants » de 2,8 % (chiffre équivalent à celui de l’alcoolémie supérieure ou égale au seuil légal de 0,5 g/l). l’étude permet, pour la première fois, de mettre en évidence que le risque d’être responsable de ce type d’accident augmente de façon significative avec la concentration sanguine en THC, l’odds ratio passant de 1,6 pour un taux de THC inférieur à 1 ng/ml à 2,1 pour un taux supérieur à 5 ng/ml. Aux E.U. L’administration chargée de la sécurité Routière fait un travail colossal « NHTSA » dans le même sens. Les résultats de ces projets et d’autres recherches apporteront des précisions qui aideront à améliorer la compréhension de cette question, ce qui permettra de mettre en action une politique routière cohérente, publique et universelle capable d’élaborer des programmes de contrôle routière et de prévention comme c’est le cas de l’alcool. Le cerde est à la disposition des services des autorités responsables pour faire des recherches à ce niveau
  • La communication en direction des jeunes .
  • conclusion Vu le danger de la consommation du cannabis par les conducteurs et la non conscience du degré de ce danger par manque de sensibilisation et d’information, l’Etat, la société civile , les moyens d’informations, la recherche scientifique et les établissements scolaires et éducatifs doivent fournir plus d’efforts participer massivement et être plus responsables  afin de lutter contre ce fléau qui est la délinquance routière en rapport avec la consommation des stupéfiants (dont le cannabis) surtout par les jeunes car d’après des statistiques (Figaro) la consommations commence dés l’âge de 14 ans et attend son seuil entre 15 et 25 ans.
  • En matière de prévention des DROGUES, il convient de privilégier un projet éducatif basé sur l'apprentissage des choix plutôt que sur la dissuasion par un discours menaçant et simpliste. Il s'agit d'amener l'enfant à faire des choix qui le rendront responsable de son bien-être . Cette campagne préventive sera complétée par un ensemble d’actions d’information et d’explication sur la législation et son application à l’intention de la population générale, des groupes plus exposés à la consommation, des professionnels de tous les secteurs concernés et des élus.
  • Implication du Cannabis dans les accidents de la circulation

    1. 1.  Pr. M.SALEMEquipe de recherche de Chimie Organique et dEtudes Physico-Chimiquessecrétaire Général  du centre d’Etudes et de Recherche sur les Drogues et l’environnementEcole Normale Supérieure, Université Mohammed V Agdal
    2. 2.  L’enjeu de la sécurité routière Le Cannabis au Royaume La Dangerosité du Cannabis/circulation routière Les effets du Cannabis sur le conducteur Cas de figure: détection, techniques utilisées Lutter contre la consommation du Cannabis
    3. 3. Source de subvention des paysans en l’absence de projet de développement durable
    4. 4.  une priorité nationale lutte contre la délinquance routière en rapport avec les stupéfiants La loi marocaine interdit l’usage des stupéfiants
    5. 5. Source : United nations Officeon Drugs and Crime (UNODC)enquête sur le cannabis 2004. Carte extraite du rapport, modifiée et complétée (Pierre-Arnaud Chouvy, 2006 des Ketama, des BeniSeddate et des Beni Khaled.Culture du cannabis dans les provinces du Nord du Marocen 2004 (par communes)Voir l’article du CERDE centre d’Etudes et de recherche sur les Drogues et l’Evironnement au journal 16/1/2013 ‫اليوم‬ ‫اخبار‬‫عدد‬961
    6. 6.  Cannabinoïdeso Cannabinolo Cannabidiolo Acides Cannabinolidico Cannabigérolo Cannabichromeo … Plusieurs isomères du tétrahydrocannabinol (THC) Le principe actif: THC
    7. 7. contenue dans le cannabis Le Δ-9-tétrahydrocannabinol dont le sigle est THC, est lamolécule la plus connue. Le tétrahydrocannabinol possède un caractère psychotrope.La structure de THC a étédéterminée la première fois en 1964.6aR,10aR)-6,6,9-trimethyl-3-pentyl-6a,7,8,10a-tetrahydrobenzo[c]chromen-1-olC21H30O2 [Isomères]Masse molaire : 314,4617 ц 0,0195 g·mol−1C 80,21 %, H 9,62 %, O 10,18 %,Propriétés physiques: TΣébullition 157 ΣC2 Solubilité 2,8 mg·l-1 (eau, 23 ΣC)Caractère psychotrope:Catégorie Désinhibiteur, Stimulant, Euphorisant, Hallucinogène (A très forte dose)Mode de consommation Inhalation, ingestion
    8. 8.  Professeur ROQUES (INSERM France),
    9. 9.  soluble lipidique la demi-vie est estimée à plus de 3-4 jours Dimportantes concentrations de THC (7 à 18 ng / ml) sont constatés La puissance dépend de la concentration de THC qui est généralementexprimée en% de THC par rapport au poids sec de la matière:o Cannabis en moyenne : 1-5%,o Maroc: 2-4%o Haschich( extrait du cannabis) : 5-15%o lhuile de haschich: 20%« Découverte d’une plante de cannabis femelle avec une forteteneur en THC (jusquà 17% de THC) »
    10. 10. « d’autres variétés ayant des teneurs plusimportantes d’origine Pakistanaise etAfghane sont plantées au NORD DU MAROC »
    11. 11.  Inhalationo apparaît dans le sang au bout de quelques minutes et atteint son effetmaximum durant 15 à 30 minutes, faisant sa disparition totale entre 2 et 3heures Ingestiono effet tardif, mais de plus longue durée, son maximum est atteint entre 2 à 3heures Le principe actif du cannabis (le THC) agit au niveau du cerveauo une légère sensation deuphorie ‫النشوة‬o relaxation ‫التر‬‫ت‬‫خاء‬o une baisse dattention ‫التنتباه‬ ‫ضعف‬o Les perceptions auditives et visuelles sont amplifiées
    12. 12.  On imagine facilement le pire, lorsque cannabis estcumulé à l’alcool qui augmente l’effet du cannabissur le système nerveux central ...
    13. 13.  le THC est détectable dans le sang, à raison de 1 ng/mlpendant 12 premiers joursL’organisme  humain dégrade le THC en l’oxydant  en deux  métabolites :   11-hydroxy-delta-9-tétrahydrocannabinol11-OH-THC, métabolite actif Acide11-nor-delta-9-tétrahydro cannabinol carboxyliqueTHC-COOH, non actifLe taux du THC-COOH  dans l’urine sert à mesurer le dopage.
    14. 14. 1° Casprésence de THC et deTHC-COOH etéventuellement de 11-OH-THC dans le sang indiqueque le sujet a consommérécemment du cannabisLorsque la concentration de THC est supérieure à celle du 11-OH-THC,cela témoigne d’une consommation par inhalation.Lorsque la concentration de 11-OH-THC est supérieure à celle du THC,cela témoigne d’une consommation par ingestion.2°Casprésence de THC-COOH etabsence de THC et de 11-OH-THC indique que cetteconsommation a eu lieuplusieurs heures avant leprélèvement (> 6-8 heures).
    15. 15.  aujourd’hui l’unique méthode utilisée implique un prélèvementurinaire et une prise de sang• Le premier révèle la présence de stupéfiants mais pour une consommationqui toutefois peut être ancienne.•La seconde permet de repérer les consommations récentes. Bienévidemment ces deux techniques ne peuvent pas se pratiquer facilementau bord des routes. Le dépistage salivaire, solution alternative sur laquelle reposede nouveaux espoirs, n’est pas encore validé car lesconcentrations de stupéfiants dans la salive sont plus faibles
    16. 16.  En Europe, un projet d’étude chargé de « Drogues au volant:détection et dissuasion » OCDE/FTT est en action depuis 2010.l’étude du SAM(Stupéfiants Accidents Mortels)permet, pourla première fois, de mettre en évidence que le risque d’êtreresponsable de ce type d’accident augmente de façonsignificative avec la concentration sanguine en THC, l’oddsratio passant de 1,6 pour un taux de THC inférieur à 1 ng/mlà 2,1 pour un taux supérieur à 5 ng/ml. Aux E.U. L’administration chargée de la sécurité Routière faitun travail colossal « NHTSA » dans le même sens. CERDE UM5 est disponible pour mener des recherches encollaboration avec les services concernés dans notre pays
    17. 17.  Les établissements pédagogiques lycées, centres de formations écoles …. Les Centres culturels. Les Cités universitaires. Les Mosquées, cercles sportifs. L’organisation de rencontres avec les jeunes associations de parents d’élèves moyens audio-visuels, medias: radio ,TV, S’impliquer d’avantage dans la lutte contre lessubstances illicites.
    18. 18.  l’Etat, la société civile , les moyens d’informations, larecherche scientifique et les établissements scolaires etéducatifs doivent fournir plus d’efforts et participermassivement dans la lutte contre ce fléau quicontribue à la délinquance routière à savoir laconsommation des stupéfiants (dont le cannabis)surtout par les jeunes car d’après des statistiques(Figaro) la consommations commence dés l’âge de 14ans et attend son seuil entre 15 et 25 ans.
    19. 19. Séminaire « Somnolence au Volant » / Rabat / Avril 2013

    ×