Les facteurs locaux de laLes facteurs locaux de la
dynamique entrepreneuriale-dynamique entrepreneuriale-
Le cas américain...
COMMENT EXPLIQUER LA
DISTRIBUTION SPATIALE?
Glaeser, E.L., & Kerr, W.R. (2009) Local Industrial Conditions and Entrepreneu...
THÉORIES
 Démographie (Glaeser, 2007, Moretti 2004)
 Avantages de coûts naturelles (Porter, 1990)
 Les économies d'aggl...
MÉTHODOLOGIE
 On a defini la croissance de L'entrepreneuriat comme la formation de
nouvelles entreprises manufacturières,...
Outils
Données de Bureau du recensement (1976-1999) pour étudier
les déterminants locaux de la start-up de fabrication. T...
DÉMOGRAPHIE
 Certains types de personnes sont plus enclins d'être des
entrepreneurs;
 Certains types de travailleurs son...
LES ÉCONOMIES
D'AGGLOMÉRATION
 Structures industrielles de chaque ville façonnent la
disponibilité et la circulation des ...
LA MAIN-D'ŒUVRE
QUALIFIÉE
Les entreprises qui emploient des types similaires
de travailleurs auront tendance à se localise...
CULTURE
ENTREPRENEURIALE
La dernière hypothèse est que certaines zones simplement
développent une culture de l'entrepreneu...
RÉSULTATS et
CONCLUSIONS
 Selon l'étude les Etats-Unis sont devenu moins entrepreneurial
au cours des trois décennies (19...
RÉSULTATS et
CONCLUSIONS
 L'abondance des travailleurs dans les professions
concernées prévoient fortement entrée. La pré...
RÉSULTATS et
CONCLUSIONS
 Hypothèses ont été avancées par les observateurs qui soutiennent que les
politiques de capital ...
ANALYSE CRITIQUE
 Les variables de l'étude peuvent expliquer entre 60% et 80%​​
de la structure spatiale de start –ups qu...
LIMITES
 Définition et unité de mesure: il y a peu de consensus
sur la métrique de l'entrepreneuriat qui est le plus
cara...
PROLONGEMENTS
 Les recherches futures devront explorer d'autres secteurs
industriels
 Fabrication comptes pour un peu mo...
ENTREPRENEURSHIP, ECONOMIC
CONDITIONS, AND THE GREAT
RECESSION
ROBERT W. FAIRLIE (2013)
 les fluctuations économiques au
...
CLUSTERS OF ENTREPRENEURSHIP
AND INNOVATION
A. CHATTERJI, E. GLAESER, W. KERR
(2013)
 Même si l'entrepreneuriat est une f...
CLUSTERS ET
L'ENTREPRENEURIAT
M. DELGADO, M. PORTER ET
S. STERN (2010)
 Les influences distinctes de
convergence et d'agg...
• Chatterji, Aaron, Glaeser, Edward, Kerr, William (2013) "Clusters of Entrepreneurship and
Innovation," Josh Lerner and S...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Choix de localisation 11 11 13

278 vues

Publié le

Les facteurs locaux de la dynamique entrepreneuriale- Le cas américain

Publié dans : Immobilier
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
278
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Choix de localisation 11 11 13

  1. 1. Les facteurs locaux de laLes facteurs locaux de la dynamique entrepreneuriale-dynamique entrepreneuriale- Le cas américainLe cas américain STeDe 2013-2014 Eva King Katsiaryna Mazur Aizhan Kudaiberdieva
  2. 2. COMMENT EXPLIQUER LA DISTRIBUTION SPATIALE? Glaeser, E.L., & Kerr, W.R. (2009) Local Industrial Conditions and Entrepreneurship: How Much of the Spatial Distribution Can We Explain? Journal of Economics & Management Strategy. 18 (3), 623–663. doi: 10.1111/j.1530-9134.2009.00225.x _____________________________________________________________________ -Comment peut-on expliquer la distribution spatiale des startups? -Pourquoi la Silicon Valley attire-t-elle de nombreux entrepreneurs et pourquoi d'autres villes sont affamé de nouvelles entreprises?
  3. 3. THÉORIES  Démographie (Glaeser, 2007, Moretti 2004)  Avantages de coûts naturelles (Porter, 1990)  Les économies d'agglomération (Marshall, 1920)  Hypothèse de Chinitz (1961)  La main-d'œuvre qualifiée (Krugman, 1991; Overman and Puga, 2007)  Innovation and technology spillover (Rosenthal and Strange, 2003)  Culture entrepreneuriale (Hofstede, 2001) et diversite industriele Jacobs (1970)
  4. 4. MÉTHODOLOGIE  On a defini la croissance de L'entrepreneuriat comme la formation de nouvelles entreprises manufacturières, on cherche à quantifier à la fois le nombre de nouvelles entreprises et de l'emploi en leur sein au cours de leur première année d'exploitation. On trouve important a expliquer l’Emplacement physique des nouvelles startups plutôt que de l'incorporation des nouvelles parties par des entreprises existantes.  Évaluation relative de pouvoir explicatif et l'importance des conditions locales de l'entrepreneuriat. On teste d'abord la capacité des caractéristiques au niveau des villes de prévoir de nouvelles startups de fabrication. On passe ensuite aux principales régressions qui comprennent à la fois la ville et les effets fixes de l'industrie.
  5. 5. Outils Données de Bureau du recensement (1976-1999) pour étudier les déterminants locaux de la start-up de fabrication. Très large échantillon de données: 33550 industrie – villes paires. Utilisation des distributions spatiales des avantages de coûts naturels pour traiter partiellement l'endogénéité. Évaluation des théories d'agglomération sur la base des tableaux entrées-sorties Évaluation de l'emploi spécifique de l'industrie sur la base des données de l'emploi de 1987 National Industry-Occupation Employment Matrix(NIOEM) publié par le Bureau of Labor Statistics (BLS).
  6. 6. DÉMOGRAPHIE  Certains types de personnes sont plus enclins d'être des entrepreneurs;  Certains types de travailleurs sont plus susceptibles d'être employés souhaitables pour les jeunes entreprises AVANTAGES DE COÛTS NATURELLES  Souligne les avantages de coût innées de régions particulières pour certains secteurs, tels que l'accès aux côtes pour les industries d'exportation ou de l'électricité pas cher pour la production d'aluminium.
  7. 7. LES ÉCONOMIES D'AGGLOMÉRATION  Structures industrielles de chaque ville façonnent la disponibilité et la circulation des biens, des personnes et des idées pour de nouveaux projets.  Les entreprises se regroupent autour des industries qui sont des fournisseurs ou des clients, les industries qui emploient le même type de travail, ou des industries qui partagent des idées? HYPOTHÈSE DE CHINITZ  L'hypothèse Chinitz propose une nouvelle entrée est plus fréquente lorsque les fournisseurs sont de plus petite taille.
  8. 8. LA MAIN-D'ŒUVRE QUALIFIÉE Les entreprises qui emploient des types similaires de travailleurs auront tendance à se localiser près de l'autre et que les startups bénéficieront de marchés locaux épais pour leurs besoins de main-d'œuvre spécifiques, que ce soit grâce à la disponibilité accrue ou des salaires plus bas (Krugman, 1991; Overman and Puga, 2007) INNOVATION AND TECHNOLOGY SPILLOVER La densité de l'emploi urbain élevé est en corrélation avec le brevetage par habitant dans les villes. Les spillovers intellectuelles sont les plus forts aux niveaux très locaux de proximité (Rosenthal et Strange, 2003). Ce concept a encore trouvé la voix dans la théorie de la croissance endogène (par exemple, Romer, 1986, 1990). Il y a deux suppositions sur les retombées intellectuelles : développement de nouvelles innovations est le plus aidée par une grande concentration de propre industrie ou par la diversité industrielle.
  9. 9. CULTURE ENTREPRENEURIALE La dernière hypothèse est que certaines zones simplement développent une culture de l'entrepreneuriat (par exemple, Hofstede, 2001). Saxenian (1994) décrit comment les premiers entrepreneurs ont favorisé l'entrepreneuriat futur dans la Silicon Valley et d'autres exemples avec les économies d'agglomération dans l'entrepreneuriat.
  10. 10. RÉSULTATS et CONCLUSIONS  Selon l'étude les Etats-Unis sont devenu moins entrepreneurial au cours des trois décennies (1976-1999). Startups comptent pour la majorité des nouveaux établissements, mais le nombre de nouveaux établissements ouvert par entreprises existantes est beaucoup plus large  Peu de preuves soutiennent l'importance de la démographie, les startups de production ne sont pas plus fréquents dans les endroits avec population mieux éduquée. Nous concluons qu'une relation solide pour l'éducation n'existe pas à notre mesure de l'entrée de la fabrication.  Peu de preuves d'une «culture» de l'entrepreneuriat existent  La mesure Chinitz des petits fournisseurs a très fort pouvoir prédictif. Les petits fournisseurs prédisent de nouveaux entrants, tandis que la proximité générale de fournisseurs ou de clients est moins important. En regardant à travers la distribution de la taille d'entrée, nous constatons que les facteurs Chinitz sont les plus importants pour les petits participants. Le pouvoir explicatif Chinitz est sensiblement supérieure à la mesure de culture ou de diversité industrielle.
  11. 11. RÉSULTATS et CONCLUSIONS  L'abondance des travailleurs dans les professions concernées prévoient fortement entrée. La présence d'industries qui utilisent le même type de travail est assez importante.  Les économies d'agglomération: chacun des facteurs trouve un certain appui dans les estimations, mais la composition du marché du travail local se trouve être le plus important. Théories labormix, d'autre part, reçoivent une importance égale dans toute les catégories de taille des entrants. De même, la diversité industrielle ne favorise pas l‘entrée, sauf à travers les canaux marshalliennes modélisés.  Le partage des technologies et des idées semblent d’être les plus importantes pour les petites startups.  Avantages de coûts: les coûts locales et d'autres variables d'avantages naturels sont très importants pour les nouvelles start-ups. Les mêmes avantages naturels qui permettent de prédire la distribution de l'emploi dans les villes et les industries prévoient également des distributions de l'entrepreneuriat.
  12. 12. RÉSULTATS et CONCLUSIONS  Hypothèses ont été avancées par les observateurs qui soutiennent que les politiques de capital humain qui créent et attirent des gens intelligents et entrepreneurial sont la clé de la réussite économique local. Il n'existe aucune preuve pour les théories du capital humain.  Théories d'agglomération (Marshall): Les entrepreneurs sont attirés par la structure industrielle existante d'une ville. Les entrepreneurs peuvent se regrouper près des clients potentiels ou des fournisseurs potentiels et d'autres start-ups innovantes. Ces théories sont partiellement confirmées.  Le rôle des petits fournisseurs pour les nouvelles entreprises est confirmée.  En bref travailleurs et les fournisseurs semblent influer sur les décisions de localisation des startups de production, et non les acheteurs.
  13. 13. ANALYSE CRITIQUE  Les variables de l'étude peuvent expliquer entre 60% et 80%​​ de la structure spatiale de start –ups qui s’occuppent de fabrication, les plus l'agglomération de l'industrie existante et avantage de coût sont les raisons les plus prononcées.  20% d'entrée est expliqué par les avantages de coûts naturelles (endogènes) de l'industrie - probablement sous- estimé.  L’étude est une extension de la théorie des coûts de transport de choix de localisation (von Thuenen et al), elle offre des résultats intéressants pour le développement local.
  14. 14. LIMITES  Définition et unité de mesure: il y a peu de consensus sur la métrique de l'entrepreneuriat qui est le plus caractéristique.  L'étude est limitée à industrie manufacturière aux Ètats Unis et par conséquent ne peuvent pas être appliquées à d'autres industries.  Répartition de l'entrée est très inégale: 32% des paires ville- l'industrie n'ont pas une seule naissance de start-up au cours de la période, et environ 60% des paires ville-industrie ont moins d'un employé par an en moyenne  Une portée géographique limitée: client potentiel n'est pas prise en compte, ni les interactions avec les fournisseurs ou main- d'œuvre qui existent au-delà de la ville locale, mais peut-être dans l'état par exemple. Deuxièmement, les indicateurs ne considèrent pas les consommateurs finaux.  Les métriques souffrent également d'endogénéité. Par exemple: Il y aura sûrement d'autres fournisseurs pour l'industrie dans une ville donnée, si cette ville attire un flux constant de nouveaux arrivants prêts à acheter les produits des fournisseurs locaux.  Limites de líndicateur de Chinitz.  Dimension quantitative versus qualitative.
  15. 15. PROLONGEMENTS  Les recherches futures devront explorer d'autres secteurs industriels  Fabrication comptes pour un peu moins de 10% de l'entrée totale: le choix de localisation de l'autre 90% est inexpliquée  Des preuves empiriques existent que les petits et les grands établissements s'agglomérent différemment (par exemple, Holmes et Stevens, 2002; Duranton et Overman, 2008)  L'importance de la mesure Chinitz diminue avec la taille de l'entrée, tandis que l'importance des conditions générales marshalliennes renforce avec de plus grandes entrants.  Etablir des relations causales entre les conditions industrielles locales et de l'entrepreneuriat est difficile, mais nous voyons plusieurs pistes prometteuses pour l'enquête futur. Renseignements détaillée sur les employés et firme permet une évaluation plus précise. Par exemple, les données très détaillées sur apports matériels et leurs sources peuvent mieux informer l'hypothèse de Chinitz. De même, les données couplées employeurs-salariés peuvent caractériser la croissance employé-par-employé de startups.
  16. 16. ENTREPRENEURSHIP, ECONOMIC CONDITIONS, AND THE GREAT RECESSION ROBERT W. FAIRLIE (2013)  les fluctuations économiques au fil du temps sont principalement identifient la grande corrélation positive entre taux de chômage local et l'entrepreneuriat  creuses conditions du marché du travail local sont un facteur déterminant de la création d'entreprise Les récessions ont un grand effet négatif sur les fermetures d'entreprises et les saisies, mais quel effet ont-ils sur la création d'entreprise?
  17. 17. CLUSTERS OF ENTREPRENEURSHIP AND INNOVATION A. CHATTERJI, E. GLAESER, W. KERR (2013)  Même si l'entrepreneuriat est une force puissante qui engendre la croissance locale et économique, il n'est pas évident que la politique gouvernementale peut créer l'entrepreneuriat. Même si les entrepreneurs se regroupent naturellement en unités géographiques restreints, il n'est pas évident que le gouvernement devrait utiliser les politiques publiques pour soutenir ces groupes.  En mettant l'accent sur les grandes entreprises/employeurs peut évincer les petites start-ups La justification et l'efficacité des politiques visant à promouvoir l'entreprenariat local et l'innovation et de réfléchir sur les initiatives récentes dans ce domaine
  18. 18. CLUSTERS ET L'ENTREPRENEURIAT M. DELGADO, M. PORTER ET S. STERN (2010)  Les influences distinctes de convergence et d'agglomération sur la croissance du nombre d'entreprises en démarrage ainsi que l'emploi dans ces nouvelles entreprises dans une région donnée et l'industrie.  Des clusters puissants sont également associés à la formation de nouveaux établissements d'entreprises existantes Le rôle des clusters régionaux en entrepreneuriat régional
  19. 19. • Chatterji, Aaron, Glaeser, Edward, Kerr, William (2013) "Clusters of Entrepreneurship and Innovation," Josh Lerner and Scott Stern, Innovation Policy and the Economy, Volume 14" University of Chicago Press • Chinitz, Benjamin, "Contrasts in Agglomeration: New York and Pittsburgh", American Economic Review 51:2 (1961), 279-289. • Fairlie, Robert W. (2013) “Entrepreneurship, Economic Conditions, and the Great Recession” Journal of Economics & Management Strategy, 22 (2), 207-231 • Glaeser, Edward, "Entrepreneurship and the City", NBER Working Paper 13551 (2007). • Jacobs, Jane, The Economy of Cities (New York, NY: Vintage Books, 1970). • Paul Krugman. JPE,1991. March 4, 2010. Paul Krugman (JPE,1991). Increasing Returns. March 4, 2010. 1 / 18 • Marshall, Alfred, Principles of Economics (London, UK: MacMillan and Co., 1920). • Moretti, E. (2004), “Estimating the Social Return to Higher Education: Evidence from Longitudinal and Repeated Cross-Sectional Data,” Journal of Econometrics, 121 (1- 2),175-212. • Overman, Henry G. and Puga, Diego and Turner, Matthew A. (2007) Decomposing the growth in residential land in the United States CEPDP, 778 • Porter, M.E. (1990), The Competitive Advantage of Nations, New York:Free Press. • Increasing Returns and Long-Run Growth. Paul M. Romer. The Journal of Political Economy, Vol. 94, No. 5. (Oct., 1986), pp. 1002-1037 • Romer, Paul M., Endogenous Technological Change (1990). The Journal of Political Economy, Vol. 98, Issue 5, p. S71-S10 1990. Available at SSRN: http://ssrn.com/abstract=1506720 • Rosenthal, Stuart, and William Strange, "The Determinants of Agglomeration", Journal of Urban Economics 50 (2001), 191-229. • Saxenian, AnnaLee, Regional Advantage: Culture and Competition in Silicon Valley and Route 128 (Cambridge, MA: Harvard University Press, 1994). LITERATURE

×