Rapport annuel 2014

439 vues

Publié le

Rapport d'activités

Publié dans : Alimentation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
439
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rapport annuel 2014

  1. 1. RRaappppoorrtt AAnnnnuueell 22001144 Coopérative de solidarité en développement durable de Bellechasse 18 avril 2015
  2. 2. Table des matières 1. La Mauve 2 2. Conseil d'administration et équipe de travail 4 3. Mot de la présidente 5 4. Mot de la Coordonnatrice 7 5. Bilan général de l'année 9 6. Évolution des ventes 9 7. Le magasin 10 8. Boucherie et charcuterie 11 9. Buffet, terrasse et plats cuisinés 12 10. Les paniers 13 11. Portrait renouvelé des ressources humaines 15 12. Aménagements 18 13. Activités de sensibilisation et d'éducation 19 14. Programme Semer la coopération 20 15. Communications 22 16. Comité de visites de fermes 23 17. Engagement de La Mauve 24 18. Engagement des membres 25 19. Les partenaires financiers de La Mauve 26 20. Plan d'action 2015-16 26 21. Parole d'une bénévole 29 22. Les opportunités à La Mauve 30 23. Calendrier des activités 31 Rapport annuel 2014 1
  3. 3. 2 1. La Mauve Mission de la Coopérative Favoriser le développement durable régional par la mise en place de structures et d'activités dans les domaines de l'environnement, de l'agriculture et de l'alimentation, dans une optique d’équité sociale et économique. Objectifs Rapport annuel 2014 • Sensibiliser la population à l’utilisation durable et respectueuse des ressources. • Mettre en marché et rendre accessibles des aliments et des produits locaux. • Créer un sentiment d’appartenance à la terre. • Maintenir le tissu social dans les communautés. • Participer activement au maintien des jeunes dans la région. • Créer un réseau local afin de soutenir des fermes à dimension humaine ayant des pratiques d’agriculture durables ou biologiques.
  4. 4. 3 Secteurs d’activité Commerce équitable local Soutien à l’agriculture à petite échelle Sensibilisation et éducation populaire Rapport annuel 2014 • Distribution de paniers de produits locaux et / ou biologiques • Magasin d’alimentation • Terrasse et aire de dégustation de produits régionaux • Service de traiteur et plats cuisinés • Boucherie et charcuterie artisanales • Mise en marché collective • Soutien à l’implantation et au développement de fermes • Fêtes annuelles des Semences et des Moissons • Publication du feuillet le Bouquet de Mauves • Ateliers en lien avec le développement durable • Lieux de stages pour les écoles, les plateaux d’insertion et la main- d’oeuvre adaptée
  5. 5. 4 2. Le conseil d'administration et l'équipe de travail Yolande Lépine, présidente, Céline Belleau, vice-présidente, Dominique Legendre, secrétaire, Pascal Lecomte, trésorier, Chantal Bordeleau, Bruno Jacob et Francine Pomerleau aux postes d'administrateurs. Le conseil de l'année 2014 était composé de: Marie Lacasse, coordonnatrice, Raymond Marquis, boucher, Sylvie Drapeau, bouchère, Laurianne Demers, responsable des paniers, Bruno Jacob, cuisinier, Harroun Ismail, Marc-André Labrie et Claude Normand, bouchers, Claude Néron, Dominique Legendre et Catherine Avard, chargées de projet, Amélie Picard, aide aux paniers, Katia Blanchard, responsable de magasin, Marcelle Martineau, adjointe administrative, Pamela Bilodeau, Éloïse Couette et Roxanne Leblanc, commis, Diane Larochelle, aide en boucherie. L'équipe de travail de l'année 2014 était composée de: Rapport annuel 2014
  6. 6. 5 3. Mot de la Présidente Nous sommes sortis de la dernière assemblée annuelle avec un nouveau plan d’action pour les cinq prochaines années. 2014-2019. Trois grands objectifs nous animent donc depuis ce temps: l’augmentation de la rentabilité des activités économiques et des volumes de vente, l’attraction et la rétention de la main d’œuvre et des bénévoles, le développement avec la communauté. La Mauve s’est donc lancée en créant un nouveau site transactionnel pour la gestion des paniers et en développant un réseau de points de dépôt dans des commerces existants désireux de devenir partenaires. Certes, cette opération a mobilisé beaucoup plus d’énergie et de temps que prévu, pour la coordonnatrice et le webmestre choisi. Plusieurs difficultés opérationnelles dans la mise en place ont fait des mécontents chez les consommateurs et chez les producteurs. Maintenant le site fonctionne bien, les améliorations sont constantes. Il reste encore des efforts à faire pour faciliter l’utilisation du site par les producteurs et abonnés. Pendant ce temps, les projets de coopération avec la communauté ont continué d’enthousiasmer les participants, confirmant la vitalité de sa mission d’éducation et de sensibilisation, à travers le déploiement du projet Semer la coopération avec les écoles, la concertation d’Active-toi, l’organisation et l’animation renouvelées des fêtes,. Les ressources humaines ont été au rendez-vous pour mettre en place le système des paniers généré par le nouveau site, le réseau de points de dépôt, les améliorations fonctionnelles à apporter. Elles l’ont été aussi dans tous les secteurs d’activités de La Mauve et ce, malgré des départs imprévus. Mais la réalité de gestion des ressources humaines nous a vite rattrapés en début d’année. La coordonnatrice connaissait une surcharge de travail et de responsabilités, des ambiguïtés persistaient dans le partage des tâches des employés: l’organisation du travail devait être revue. Nous avons fait un grand bout de chemin avec la coopération des employés, pour se doter d’un organigramme fonctionnel, des fiches de tâches et responsabilités révisées. Les difficultés financières nous ont tenu en haleine tout au long de l’année. Le nombre planifié de paniers d’hiver n’a pas été au rendez-vous et le secteur cuisine s’est avéré Rapport annuel 2014
  7. 7. 6 non rentable. Malgré les subventions reçues de diverses sources pour mettre en place le site transactionnel, faire certains aménagements, compter sur un minimum de promotion, malgré la reconnaissance obtenue grâce au prix du Défi Co-operators, nous avons dû gérer de manière très serrée depuis plusieurs mois. Un fond de roulement a cruellement fait défaut dans ce contexte financier. Un plan de communication dont nous n’avions jamais disposé, des nouvelles stratégies marketing bientôt déployées sur le terrain, ainsi que la collaboration soutenue des producteurs, sont autant de solutions pour regagner un bassin plus grand d’abonnés/consommateurs. Néanmoins, n’allez pas croire que nous sommes affaissés, découragés. Nous sommes préoccupés, certes, car nous croyons en La Mauve et en sa mission. Comme conseil d’administration, nous avons été très mobilisé et avons fait de notre mieux toute l’année, épaulant ainsi la coordonnatrice et les employés. Ce fût tantôt autour de la gestion des ressources humaines, tantôt autour de l’aménagement, de même qu'autour de la gestion financière. Nous avons en discuté et cherché des solutions nouvelles en rencontrant les financiers et les producteurs. Je suis particulièrement choyée comme présidente de pouvoir compter sur de tels collaborateurs au Conseil d’administration et parmi les employés. Nous continuons d’aller de l’avant avec une vision qui s’appuie sur le plan d’action 2014- 2019, plan d’action réfléchi avec vous en 2013-14, sur une expérience crédible de douze années d’opérations de la coopérative et sur une forte croyance que la Mauve vit une période de transition, un passage vers une autre étape de sa vie et de sa croissance. En fait, nous sommes en route vers une Mauve plus aguerrie sur le plan commercial qui mettra davantage en valeur la qualité de ses produits, la diversité dans ses paniers, la proximité avec un réseau de producteurs engagés, l’accessibilité à une éco-alimentation et un engagement social auprès d’une large communauté. Mettons tous ensemble les ingrédients nécessaires à cette conquête : la patience et la ténacité, l’ouverture à la discussion et à la recherche de nouvelles avenues de financement et d’organisation. Dans ce contexte général qui fouette la ruralité et ses organisations, dans le contexte particulier de la Mauve, c’est vers la solidarité de tous les membres de La Mauve, la concertation avec des partenaires précieux et l’innovation qu’il faut nous tourner résolument. C’est l’invitation que je vous fais aujourd’hui. Yolande Lépine Rapport annuel 2014
  8. 8. 7 4. Mot de la Coordonnatrice L'année 2014 a été une année de transition majeure à La Mauve. Après la planification stratégique de 2013, nous avions à mettre en route tous les projets couchés sur papier. Nous avions une feuille de route très ambitieuse pour cette première année du plan quinquennal que nous avons réalisé en partie. Le suivi des activités du projet Semer la coopération a été tout au cours de l'année une source d'émerveillement. Nous questionnons à l'occasion les activités dites non rentables de l'entreprise, mais ce volet de La Mauve développé en 2010 à l'issue des travaux du comité d'éducation, porte une rentabilité sociale et environnementale qui justifie le travail quotidien et toute la valeur ajouté de La Mauve. Un merci à Catherine, Claude et Dominique pour votre engagement. Après douze années d'opération, il était grand temps de se pencher sur le fonctionnement interne de La Mauve; en ce sens, le travail effectué par le conseil d'administration sur la réorganisation des ressources humaines est salutaire. Nous avons besoin d'adapter nos besoins en main-d’œuvre avec la nouvelle réalité de La Mauve. D'ailleurs, avec l'absence de Sylvie tout au cours de l'année, ma tâche devenait impossible; ne pas avoir le temps de réaliser les tâches urgentes à faire est démoralisant et entrave le fonctionnement de La Mauve. Nous nous sommes retrouvés en plein été à embaucher des nouvelles ressources en boucherie dans un moment où nous devions être à 100% efficace. Cette situation a une incidence directe sur la rentabilité de l'année. La création du nouveau site web transactionnel de La Mauve est notre plus grand chantier depuis la création du volet panier. Dès le début de l'année, nous avons travaillé à la rédaction de demandes de subventions et à la recherche des meilleurs solutions web et webmestre. Mettre en place un tout nouveau fonctionnement de paniers était un défi immense pour notre petite équipe. Nous avons fait des hypothèses et jonglé avec le choc de la réalité agricole et informatique. Beaucoup de ressources ont été mises à profit pour ce chantier qui ne s'est pas fait sans heurt. Nous avons terminé l'année 2014 sur la corde raide et, avec le début 2015, nous commençons peu à peu à nous réorganiser. Rapport annuel 2014
  9. 9. Malgré tous ces défis, La Mauve reste un magnifique laboratoire d'apprentissage, de création et d'innovation en éco-alimentation. Sa formule est unique et j'ai confiance en sa résilience pour passer à travers cette période de turbulence; tout repose sur les gens qui se sont engagés et qui s'engagent encore pour la faire éclore. En terminant, je veux remercier les membres du Conseil d'administration pour leur support et leur implication, particulièrement en cette année de transition si importante. Ils ont accompli un travail colossal cette année avec l'aide d'une présidente habile, engagée et créative! Un merci aussi aux bénévoles qui ont donné leur temps et leur savoir au cours de l'année et aux travailleurs qui ont mis leur coeur et leur énergie à contribution. J'en suis reconnaissante. Nous commençons cette nouvelle année avec les idées plus claires sur le travail que nous pouvons et devons réaliser. Marie 8 Rapport annuel 2014
  10. 10. 9 6. Évolution des ventes Rapport annuel 2014 5. Bilan général de l'année Dans ce bilan annuel, vous trouverez le bilan détaillé des activités de La Mauve qui ont été développées en complémentarité. Les différentes activités de La Mauve relèvent directement de sa mission de développement durable. Les membres de La Mauve se sont dotés de structures formelles, telles l'assemblée d'orientation et les assemblées de planification lesquelles permettent un développement en lien avec les besoins de ses membres. Le volet commerce équitable local inclut plusieurs initiatives en commercialisation de circuit court et constitue le moteur économique de la Coopérative. Au cours des dernières années, les membres de La Mauve ont su innover en mettant en place des activités de sensibilisation et d'éducation populaire pour rejoindre tous les groupes d'âge. Ces activités viennent appuyer le travail effectué au cœur des autres volets de La Mauve. Des moyens d'actions afin de favoriser l'émergence d'une relève en agriculture durable sont mis en place dans l'optique de favoriser la santé de la terre et de tous ses occupants.
  11. 11. 10 7. Le magasin Le magasin de La Mauve a pour mission première de mettre en marché les produits des membres de La Mauve. Afin d'offrir un service alternatif en alimentation dans la région, nous offrons toute une gamme de produits pour compléter l'offre. Nous avons certains produits de consommation courante en gros formats plus économiques tels que : le riz, le quinoa, la farine et les savons écologiques. La politique d'achat est : d'abord chez les membres, sinon dans un rayon le plus rapproché de La Mauve au Québec et pour certains produits à l'extérieur. Le chiffre d'affaires du magasin fluctue beaucoup au cours de l'année passant du simple au double de l'hiver à l'été. Vous trouverez, ci-dessous, un tableau indiquant la répartition des ventes selon les type de produits. À travers les changements au sein de l'équipe de travail, nous avons créé un nouveau poste: responsable de magasin. Cette personne doit de travailler à la mise en valeur de ce volet de La Mauve. Nous avons élargi les tâches du poste de responsable des inventaires à responsable de magasin en ajoutant plus de tâches de services à la clientèle et toutes les activités de la terrasse. Nous avons intégré Katia Blanchard à ce poste en juin. Rapport annuel 2014 Un dollar dépensé au magasin de La Mauve est un dollar bien investi! En tant que membre ou partenaire, vous avez un pouvoir pour améliorer le bilan des opérations du magasin. Quelques dollars investis chaque semaine à La Mauve plutôt qu'ailleurs, c'est nous donner les moyens de réaliser nos objectifs. N'hésitez pas à demander les produits dont vous avez besoin, nous faisons les commandes selon vos besoins.
  12. 12. 11 8. Boucherie et charcuterie La boucherie de La Mauve est unique en son genre: nous achetons les animaux en entier directement des producteurs. La découpe et la transformation se font au magasin de La Mauve par notre équipe de bouchers. Nous faisons affaire avec deux abattoirs de la région, l'abattoir Bolduc de Buckland et l'abattoir Pouliot de Saint- Henri. Nous transformons la viande d'une douzaine d'éleveurs. Une planification des achats est faite avec les producteurs à la fin de l'hiver pour toute l'année en fonction des besoins pour les paniers. L'équipe doit s'assurer de l'approvisionnement constant et de la planification des abattages avec les producteurs. Nous avons procédé à l'embauche d'un jeune charcutier qui a terminé sont cours en boucherie en 2014. Marc-André révise graduellement les différentes recettes de charcuterie afin de les rendre encore meilleures. Son expérience de cuisinier est très utile dans ce domaine. Pour l'année 2015, nous aurons a remplacer Raymond qui prendra sa retraite en décembre. Une analyse des services que nous pouvons offrir sera à faire pour ce secteur. La grande augmentation des prix du bœuf sur le marché nous a contraint à effectuer une hausse de prix en cours de saison, et ce pour la première fois depuis l’implantation des planifications annuelles. Cette hausse a eu un impact significatif sur la baisse des ventes de bœuf. Rapport annuel 2014 s
  13. 13. 12 9. Buffet, terrasse et plats cuisinés Nous avons mis en place le volet cuisine en 2008, voulant développer un nouveau créneau de rentabilité. Nous avions l'espoir de pouvoir gérer nos stocks avec le moins de pertes possibles grâce à la transformation. Nous avions chaque semaine de l'été, beaucoup de légumes qui revenaient des échanges de paniers et des légumes numéro 2 chez les producteurs qui pouvaient être valorisés. Trois personnes se sont succédé à ce poste, développant de nouvelles recettes et usant de créativité pour travailler avec les arrivages différents de semaine en semaine. Depuis la création de ce poste, nous avons eu des difficultés à atteindre les seuils de vente nécessaires à sa survie. Le service de buffet nous permettait de bonnes entrées d'argent, mais était irrégulier et demandait une main d’œuvre ponctuelle, que nous n'avions pas, et de nouveaux équipements pour rendre le tout fonctionnel. Nous sommes arrivés au bout du cycle de questionnement sur ce volet, que nous remettons en question pour l'année 2015 qui représente moins de 30 000$ de revenus. Certains plats cuisinés pourront toujours être cuisinés à La Mauve, mais plusieurs ne se vendent pas en volume suffisant pour permettre leur fabrication. La nouvelle gestion des paniers nous permet aussi de ne plus avoir de volume de légumes à transformer pour éviter les pertes. Elle questionne aussi le rôle de la cuisine. Rapport annuel 2014 ile
  14. 14. 13 10. Les paniers Au cours de l’année 2014, c'est un nombre de 280 paniers qui ont été livrés chaque semaine, de juin à octobre, et un nombre de 190 paniers en moyenne pour la saison froide. Ce fut une année de paniers marquée par le développement du nouveau site transactionnel qui nous a demandé beaucoup d'énergie. L'équipe de La Mauve étant limitée, nous avons été très mobilisé par le développement et beaucoup moins par la promotion. Rapport annuel 2014 Avec la mise en ligne du nouveau site, en novembre, nous avons développé un réseau de points de dépôt et des responsables qui ont la charge de remettre les paniers à nos clients. Nous avons maintenant un réseau de 10 points de dépôt et nous avons conservé deux points de chute, celui de Limoilou et celui de Haute-Ville. Laurianne est présente avec le camion et la Mauve mobile pour répondre aux questions des clients. Les objectifs de ce changement majeure étaient : -Augmenter les volumes de ventes des producteurs et de La Mauve -Mieux répondre aux besoins des consommateurs en offrant plus de diversité -Mieux saisir la demande pour être en mesure d’adapter notre offre par une comptabilisation des échanges et des meilleurs vendeurs -Adapter l'offre de paniers aux besoins des abonnés -Réduire les pertes de produits dûes aux échanges
  15. 15. 14 Rapport annuel 2014 La réalité informatique nous a vite rattrapée, le temps de recherche et d'évaluation des différentes plates-formes a été long et nous a coincés dans le temps. Le site a-t- il été ouvert trop vite? Novembre était-ce trop vite? Avec du recul, on serait porté à penser que, oui; on aurait pu mettre le site au point totalement avant de le rendre accessible. Mais l’objectif de rentabilité pressait, les ventes de paniers étant déjà en diminution depuis deux ans. L’analyse d’un marché fort concurrentiel nous poussait aussi à miser sur un outil optimisé, un site transactionnel, et nous ne pouvions anticiper le temps nécessaire pour développer un tel outil informatique. Maintenant le site fonctionne bien, les améliorations sont constantes. Nous avions grandement sous-évalué le temps de travail que le nouveau système de paiement nous imposerait. N'hésitez pas à nous faire part de vos commentaires et suggestions d'amélioration pour le développement de ce volet. Comme la majorité de nos abonnés aux paniers en ont entendu parler de bouche à oreille, parlez-en autour de vous! Laurianne sur le vélo smoothie, à La Mauve on n'a pas peur de pédaler!
  16. 16. 15 Rapport annuel 2014 11. Portrait renouvelé des ressources humaines Tenant compte de l’adoption du plan d’action 2014-2019 à l’assemblée générale du printemps dernier, le Conseil d’administration s’est engagé dans la mise à jour des tâches et responsabilités des ressources humaines de la Coopérative. Devant la phase de développement et croissance que La Mauve souhaitait vivre, le Conseil s’est également doté d’un organigramme revisitant l’organisation du travail. Cela devenait impératif, d’autant plus que Marie Lacasse, notre coordonnatrice fidèle et dévouée, était surchargée de responsabilités et de travail. Elle tentait de tout faire, à la fois sur le plan de son rôle de gestionnaire et d'administratrice, de même que sur le plancher des activités quotidiennes. Le Conseil d’administration a mis sur pied un comité de travail, composé de membres du CA et de travailleurs. Ensemble, d’une manière souple et assidue, entre les mois de juin et novembre. Il a fait l’inventaire de toutes les tâches de chaque ressource humaine, mieux circonscrit le travail de chacune dans des fiches descriptives et identifié les qualités et compétences nécessaires pour chaque tâche. De plus, il a cerné, de manière réaliste, les responsabilités de la coordination. Il en est vite arrivé à une proposition d’organigramme dans lequel on attribuait de nouvelles responsabilités à un «  superviseur des opérations », collaborateur de première main auprès de la coordonnatrice pour tout ce qui concerne le bon déroulement des activités du magasin, de la boucherie et des paniers, et l’atteinte des objectifs de croissance. De plus, ce superviseur aurait pour tâche d’améliorer, en collaboration avec les travailleurs, l’organisation du travail, la création d’outils de travail adéquats, le contrôle de la qualité, le développement des connaissances et compétences. Il aurait aussi à offrir tout le soutien quotidien à l ‘équipe de travail et aux stagiaires dans un climat de travail ouvert, chaleureux et participatif. Enfin, le Conseil d’administration et l'équipe de travail tiennent à remercier chaleureusement Claude Néron et Sylvie Drapeau qui n'occupent plus leur fonction depuis peu.
  17. 17. 16 Rapport annuel 2014
  18. 18. 17 Rapport annuel 2014
  19. 19. 18 Rapport annuel 2014 12. Aménagements La dernière année en fut une principalement d’observation pour le comité d’aménagement, bien que plusieurs interventions de petite et moyenne envergure furent effectuées. À ce sujet, nous devons grandement remercier Pierre Champagne qui a offert beaucoup de temps à titre de bénévole pour réaliser des espaces de rangement supplémentaires, réparer des équipements, améliorer l’installation informatique et refaire la finition complète des parois de la chambre froide des viandes avec des matériaux conformes aux exigences du MAPAQ. Des améliorations au niveau de l’installation électrique ont aussi été réalisées par un électricien. La configuration du site et du bâtiment en une bande plutôt étroite et très allongée impose des contraintes très spécifiques, que ce soit au niveau de la réception des marchandises ou de l’organisation intérieure des espaces de travail et de stockage. Parfois, un simple changement de disposition du mobilier, comme celui qui a été fait au magasin durant cette année, permet de petits gains d’espace et une meilleure circulation. La problématique demeure toutefois entière pour nos différents secteurs d’activité. Un relevé des espaces et des équipements au niveau du rez-de-chaussée a été fait par Chantale Bordeleau et Alexandre Coulombe et le plan du bâtiment a été dessiné. De nombreuses photos ont été prises pour permettre de bien identifier les problèmes de l’état actuel et alimenter la réflexion sur les besoins d’interventions à court terme qui permettraient des opérations plus fonctionnelles et par le fait même une meilleure rentabilité de la Mauve. Le secteur où se fait le montage des paniers et la réception des marchandises fraîches a été identifié prioritaire puisqu’il s’agit de celui dont dépend la Coopérative pour sa survie. Des réaménagements mineurs ont déjà été apportés, mais un travail plus important est amorcé et sera soumis au Conseil d’administration en 2015.
  20. 20. 19 Rapport annuel 2014 13. Activités d'éducation et de sensibilisation La mission du comité éducation est de bonifier le potentiel éducatif de toutes les actions de La Mauve. À l’occasion de l’année internationale de l’agriculture familiale, le comité a clarifié sa vision de l’importance d’une sensibilisation des jeunes PAR les jeunes. Pour les rejoindre, l’utilisation de la vidéo est apparue comme un atout. En ce sens, une première action a été initiée en partenariat avec la Ferme pédagogique Marichel, où les campeurs ont réalisé des capsules vidéo de sensibilisation à l’achat local. Ces capsules ont été présentées lors d’un dîner aux saveurs locales à l’école secondaire L-J Casault, à Montmagny. De plus, le comité s’est réuni pour se pencher sur la question des Fêtes des Semences et des Moissons, en réponse à un échange animé fort intéressant lors de la dernière assemblée d’orientation. Le principal constat est que la Fête des Moissons est victime d’un essoufflement, tant de la présence des producteurs que celle du public. Mais surtout, comment La Mauve peut-elle se démarquer des autres marchés et fêtes des récoltes qui abondent en cette saison ? Voici quelques-uns des objectifs fixés pour l'édition 2015 de la Fête des Moissons : revitaliser la formule en la rendant plus festive et gastronomique, axer davantage celle-ci sur sa mission éducative et augmenter la mobilisation des membres producteurs. Dans ce sens, un sondage téléphonique auprès de ces derniers est en cours de réalisation afin de connaître leur intérêt face à cette nouvelle approche et leur désir de s’impliquer.
  21. 21. 20 Rapport annuel 2014 14. Semer la coopération Les animatrices de Semer la coopération ont été très actives et présentes dans plusieurs écoles en 2014. Elles continuent à offrir un service d'accompagnement du milieu pour favoriser l'acquisition de saines habitudes alimentaires et une plus grande autonomie alimentaire. Notre expérience montre qu'il est possible pour les jeunes de participer à la mise en place de solutions durables pour améliorer l'accès à des aliments sains, ce qui développe par le fait même leurs forces entrepreneuriales. L’objectif visé est de développer des partenariats école-famille- communauté pour que ces projets s’implantent de manière durable dans les milieux. L’atelier de pousses sur terreau, notre activité vedette qui permet le plus souvent un premier contact avec la classe, a été réalisé dans une douzaine d’écoles. Les pousses de pois ou de tournesol sont dégustées telles quelles, ou cuisinées simplement dans une salade ou un smoothie. Pour une deuxième année, nous avons également poursuivi la collaboration avec l’OBV de la Côte-du-Sud pour trois projets d’aquaponie montés sur des incubateurs de truites. Un quatrième système utilise des poissons d’eau chaude, soit des tilapias, lequel a été installé dans un camp de jour à l’été 2014 avant de revenir en classe à l’automne. Nous avons découvert que les pousses de tournesol et de pois croissent plus rapidement dans les systèmes d’aquaponie que sur terreau, ce qui permet d’en tirer une bonne productivité.
  22. 22. Cinq écoles ont par ailleurs participé à des activités de démarrage de plants dans la classe, que ce soit pour rapporter de petits sacs de salade à la maison, offrir des plants de fines herbes à la Fête des pères ou encore transplanter les plants dans le jardin collectif de leur village. À St-Pamphile, cette activité est maintenant réalisée dans le cadre d’un projet entrepreneurial. Grâce au volet « Producteurs à l’école », qui vise à consolider des liens entre le milieu scolaire et des producteurs agricoles, Daniel Bélanger de la Ferme La Source a apporté son expertise à ce projet. Nous avons continué à soutenir la Jeune COOP Pousses en délire de St-Vallier, laquelle a d’ailleurs ajouté un système d’aquaponie pour augmenter sa production. Deux autres Jeunes COOP sont en démarrage sur le territoire. Enfin, nous avons soutenu la mise en place de deux potagers dans la cour d’école et deux autres sont en démarrage pour 2015. Ces projets sont souvent combinés à l’implantation du compostage dans l’école et impliquent des partenariats avec la communauté, entre autres pour l’arrosage pendant l’été. À Montmagny, le potager scolaire est intégré à un projet de jardin de la biodiversité, piloté par l’OBV de la Côte-du-Sud. Bien que les jeunes ne soient pas en classe pendant les mois d’été, nous avons quand même réussi à les rejoindre dans les camps de jours et camps de vacances. Dans Montmagny sud ce sont près de 200 enfants qui ont participé à des ateliers de pousses. Dans l’Islet, un potager en bacs a été implanté au camp de jour du Domaine de Gaspé et un grand jardin a été réalisé au Camp Trois-Saumons. Ce dernier s’est d’ailleurs mérité le Tremplin d’Or attribué par Tremplin Santé parmi 125 camps québécois pour l’ensemble de son profil cuisine lequel incluait une expérience pour les jeunes de la terre à l’assiette. Rapport annuel 2014 21
  23. 23. 15. Communications Quatre fois par année, soit à chaque saison, nous publions Le Bouquet de mauves. Cette année, dans la tourmente de la mise en place du site web de La Mauve, nous avons sauté une publication pour n'en faire que trois. Ce document contient des informations condensées sur les activités, les projets réalisés dans les derniers mois et toute autre information que les usagers de La Mauve désirent partager. D’ailleurs, à ce titre, nous dénombrons 10 collaborateurs au Bouquet de Mauves pour l’année 2014; toute personne qui désire participer à sa réalisation est la bienvenue. Ce document est disponible sur le site de La Mauve et au magasin. Nous avons poursuivi notre participation au Salon de la SAAC (semaine de l’alimentation et de la consommation organisé par l’Université Laval) en 2014. Il s'agit d'un salon en lien avec notre clientèle cible. Avec l'arrivée du nouveau site, nous avons abandonné la production du Pollen de Mauve. Nous sommes à travailler sur une nouvelle version de ce bulletin d'information qui s'adresse aux abonnés des paniers. Au cours de l'année, nous avons engagé la firme Tintamarre communication pour nous aider dans la réalisation d'activités de communication. Ils ont, entre autres choses travaillé sur un concept de slogan pour les paniers : Les paniers de La Mauve, quatre saisons de saveurs locales. Ils ont aussi organisé une conférence de presse pour le lancement du nouveau site web qui a eu lieu à Québec, à La Barberie, en présence de journalistes. Suite a cette conférence de presse, nous avons eu de belles retombées. Enfin, n’hésitez pas à consulter notre page Facebook et notre site web où toutes les activités de La Mauve sont diffusées. 22 Rapport annuel 2014
  24. 24. 23 Depuis plusieurs années, nous formons des comités ponctuels de visites de fermes à la fois pour les nouvelles demandes d'adhésion et les fermes déjà membres. Le fruit de ces visites est présenté en assemblée d'orientation. Les comités de visites sont composés d'un membre travailleur, d'un membre utilisateur producteur et d'un membre de soutien. Nous nous donnons entre trois et cinq ans pour revisiter les fermes. Ces visites permettent de mieux connaître la réalité de nos fermes et mieux communiquer l'information à leur sujet. Lors de la visite, nous révisons les informations que nous possédons sur la ferme et nous nous assurons que les membres utilisateurs continuent de respecter les normes du cahier de charge de la Coopérative. Ce sont des journées très intéressantes pour ceux qui y participent; n'hésitez pas à nous contacter si vous désirez en faire partie. Cette année, une seule visite de ferme a été organisée qui a mené à l'adhésion d'une nouvelle ferme : Ferme de l'Espinay de Montmagny dont la propriétaire est Catherine Dionne (lapin, vache Galloway, dinde); Rapport annuel 2014 16. Comité de visites de fermes
  25. 25. 24 17. Engagements de La Mauve Au cours de l’année, La Mauve a participé à différents comités et événements. Elle a participé aux comités de : La Mauve a aussi présenté des conférences et allocutions : Les activités et produits de La Mauve ont été mis en valeur : Lors d’activités organisées par la communauté, La Mauve est parfois sollicitée pour des dons et commandites. La coopérative contribue principalement en denrées alimentaires ou sous forme de certificat-cadeau ce qui permet de soutenir les activités et de faire connaître les produits. Rapport annuel 2014 -Projet Québec en forme Active-toi -Conseil d'administration de la Corporation de développement communautaire de Bellechasse -Comité local, coopérative jeunesse de service de Saint-Vallier -Rencontres de suivi des Plateaux d’insertion de Bellechasse -Rencontre sur les initiatives de mise en marché en circuit court de Québec-Appalaches -Rencontre du chantier alimentation de Active-toi -La planification stratégique de la MRC -Grande rencontre du forum jeunesse de Mauricie -L'accueil d'une délégation française sur les services de proximité -Semaine de l'agriculture de l'alimentation et de la consommation organisée par les étudiants de l'Université Laval. -Le concours Défi national co-op du groupe cooperator -Les activités de la semaine de l'économie sociale dans Bellechasse et Québec
  26. 26. 25 Le bénévolat contribue de façon significative à l’accomplissement de la mission; il apporte une dimension solidaire et une vision élargie des actions de la Coopérative. Il représente un investissement de 1 070 heures. Rapport annuel 2014 18. Engagement des membres Afin de soutenir le développement et conserver une situation financière saine, l’investissement constant des membres est un atout dont La Mauve ne saurait se passer. Cette capitalisation constante a permis à La Mauve de faire fleurir tous ses projets qui en font un chef de file en écoalimentation au Québec. Les membres travailleurs contribuent à la capitalisation en parts privilégiées à la hauteur de 5% de leur salaire. Depuis 2008, les utilisateurs sont appelés à contribuer en parts privilégiées selon leur volume de ventes. Pour l’année 2014, le pourcentage de capitalisation a été fixé à 1,2%. Les fonds ainsi recueillis s’additionnent aux heures de bénévolat pour permettre à La Mauve de s’enraciner et de grandir.
  27. 27. 26 19. Les partenaires financiers En 2014, La Mauve a pu bénéficier de partenaires financiers essentiels. La finance solidaire est un monde en soi dont les partenaires comprennent les enjeux de gérer une entreprise collective, mais aussi sa valeur et son potentiel. Nos partenaires sont la Caisse d'économie solidaire pour notre hypothèque, le Réseau d'investissement social du Québec, le Centre local de développement de Bellechasse, Investissement Québec et le MAPAQ. Afin de soutenir la mission d'éducation de La Mauve, nous recevons aussi le support financier du regroupement Active-toi, de la Table régionale d'économie sociale et de l'entreprise Garant. 20. Plan d'action 2015-16 2e année du plan d’action quinquennal 2014-2019 La Mauve vers 2019 Un nouvel élan à poursuivre. Actuellement notre coopérative connaît une période de fragilité parce qu’elle est en transition. Comme avait dit en substance notre personne ressource invitée, Hélène Raymond, lors de l’assemblée d’orientation de 2013 : «  Si vous voulez être encore là dans l’avenir, il faut que vous vous démarquiez et que vous innoviez ». C’est sur cette lancée que nous avons avancé en 2014-2015 et que nous poursuivrons en 2015-2016. Mais force est de constater que pour réussir cette lancée, il faut se rapprocher: producteurs, membres de soutien et employés. La pérennité d’un projet collectif repose sur l’engagement de ses membres, tant dans les bonnes années que dans les mauvaises années, et sur sa capacité à se renouveler. Nous en sommes là. La Mauve vers 2019 signifie qu’il faut donner une pulsion économique, commerciale plus forte pour augmenter la rentabilité et conserver la pulsion sociale qui anime la Mauve depuis ses débuts. Dans ce tournant dans lequel on peut identifier les principaux leviers de notre fonctionnement et de notre organisation. Rapport annuel 2014
  28. 28. 27 Rapport annuel 2014 1. Le levier de l’engagement des producteurs 1.1 Faire le point avec les producteurs sur leur engagement dans le projet collectif de La Mauve : Qu’est-ce qui ferait que vous seriez plus engagés avec La Mauve? Auriez-vous des besoins en services que vous aimeriez développer? 1.2 Remettre à jour les avantages obtenus par la mise en marché collective selon les producteurs: vendre à La Mauve est plus près des valeurs communes que vendre aux chaînes d’alimentation, garantie de marché avec La Mauve, stabilité des approvisionnements et des prix. 1.3 Travailler avec les producteurs pour offrir des nouveaux produits qui correspondent aux besoins des consommateurs. 1.4 Revoir les règles d’implication des membres producteurs pour instaurer une implication annuelle plus claire(ex : présence au point de dépôt, présence fête des moissons, présence dans un événement, travail en comités…) 1.5 Recueillir les solutions des membres producteurs pour augmenter la visibilité et la rentabilité de La mauve et en améliorer la gestion. 2.1 Implanter des ratios et les analyser régulièrement pour suivre les forces et les faiblesses en matière de rentabilité. Ceci signifie qu’il faut mettre en place une cueillette de données et des outils d’analyse avec le superviseur des opérations et l’équipe. 2.2 Revoir la fixation des prix avec les producteurs afin d s'assurer de la compétivité de La Mauve dans le marché. 2.3 Instaurer un registre des désabonnements et des plaintes pour aplanir les irritants et garder la communication avec les producteurs sur la gestion de la qualité et des quantités 2.4 Augmenter la marge de manœuvre financière de La Mauve : 2.4.1. À court terme, demander aux producteurs de faire preuve patience pour le remboursement des dettes et préparer un plan de paiement; en faisant le maximum pour diminuer le délai de paiement aux producteurs. 2.4.2. Aller chercher un montant au CLD pour finaliser la fonctionnalité du site web. 2. Le levier de la gestion :
  29. 29. 28 3- Levier de la rentabilité : Rapport annuel 2014 2.4.3. Utiliser le prix du Défi Cooperators et le programme Proximité pour compléter le financement du projet plan de communications et le projet de l’amélioration de la mise en marché. 2.4.4. Poursuivre la réflexion sur l’objectif de consolidation de dettes et de financement du plan d’action, appuyé d’un plan d’affaires qui cherchera à amasser un investissement ( exemples : financement collaboratif avec les membres de soutien, activité de financement, nouvelle levée de parts sociales etc), comme outil de négociation auprès d’une caisse ou d’une banque locale. 2.4.5. Frapper à la porte de la Fondation O’Connell ou la Fondation Lucie et André Chagnon pour tenter de financer le poste de coordonnatrice à long terme 2.4.6. Munir le conseil d’administration d’outils de gestion (retour aux états des résultats mensuels, formation…) pour prévenir toute crise financière et maintenir le pouls des ressources humaines. 3.1 Mettre l’emphase sur la mise en marché : 3.1.1. Appliquer le plan de communication produit par la CDR. 3.1.2. Clarifier l’offre de paniers. 3.1.3. Consolider le réseau de points de dépôts selon une bonne répartition géographique, tant pour les bassins de clientèle que pour la distribution par La Mauve et remplacer les points de chute par des points de dépôt pour l’hiver prochain. 3.1.4. Aller chercher des publics cibles par des stratégies terrain, poursuivre l’amélioration du site transactionnel. 3.1.5. Soigner la collaboration avec les responsables de points de dépôt 3.1.6. Instaurer des activités de dégustation/information aux points de dépôt avec la collaboration de l’équipe et des producteurs selon un calendrier planifié. 3.1.7. Développer des collaborations avec des marchés collectifs 3.1.8. Participer au Salon Manger santé, celui de la SAAUC et autres représentations.
  30. 30. 21. Parole d'une bénévole En tant que bénévole à la Fête des Semences, le 28 février dernier, j’ai apporté ma contribution à l’atteinte des objectifs de la coopérative La Mauve. J’apprécie les valeurs véhiculées par cette dernière (aliments biologiques, achats locaux), et c’est ce qui m’a incité à m’impliquer. À la fin de la journée, j’ai fait un bilan. Il en est ressorti une satisfaction par l’aide apportée aux exposants et par le biais d’un atelier que j’ai animé. J’ai trouvé enrichissant de travailler avec les bénévoles et l’équipe de la Mauve. Mireille Dumont 29 Rapport annuel 2014 4.1 Finaliser la description des tâches de tous les employés et l’organigramme. 4.2 Compléter et afficher les fiches d’entretien des différents appareils et établir un calendrier d’entretien. 4.3 S’assurer de la répartition des tâches entre la coordonnatrice et le superviseur aux opérations. 4.4 Augmenter l’efficacité des ressources humaines . 4.5 Recentrer l’équipe autour de La Mauve vers 2019. 4.6 Continuer la collaboration avec les plateaux d’insertion et valoriser ce volet. 4.7 Continuer d’améliorer l’aménagement des espaces de travail actuels. 4.8 Utiliser le deuxième étage de La Mauve pour améliorer les conditions de travail. 3.2 À court terme, Investir dans la fonction développement par le 2e projet Proximité du MAPAQ et un comité de suivi du projet. À long terme explorer les possibilités de partager un agent de développement avec d'autres organisations. 4- Le levier des ressources humaines  et de l’organisation du travail :
  31. 31. 30 Rapport annuel 2014 22. Les opportunités à La Mauve Pour une implication à votre mesure... Chaque heure de bénévolat est une partie essentielle de la réalisation de la mission de La Mauve. Ainsi, toutes les collaborations sont bien accueillies. Selon vos disponibilités, vous pouvez nous aider à planifier un événement, corriger un texte, un communiqué, aménager une plate-bande, créer des éléments de décoration pour le magasin ou les fêtes... Vos contraintes de temps, de déplacement et de ressources peuvent être contournées par la diversité de nos besoins et l'ingéniosité des travailleurs et bénévoles. Pour vous impliquer, répondez à nos appels à tous, participez en tant que bénévoles aux événements, remplissez le sondage en ligne ou appelez-nous selon vos disponibilités et vos idées. Parmi les opportunités de contribution : -Réaménager les espaces intérieurs ou extérieurs du magasin -Participer aux travaux des comités (communications, aménagement, éducation, fêtes). -Rédiger les communiqués de presse en lien avec les activités -Distribuer des affiches de promotion des activités, des paniers et des fêtes -Rechercher des partenaires financiers pour l'organisation des activités de sensibilisation et d'éducation populaire. -Aider au déroulement des fêtes. -Être juge au concours de dessin de la Fête des Semences. -Accompagner le comité lors des visites de fermes. -Aménager les plates-bandes de la terrasse. -Participer à l'organisation d'activités sur la terrasse. -Animer des ateliers dans les écoles. -Offrir des petites formations aux employés sur les produits et sur le développement durable. -Trouver des recettes pour le blogue de recettes. -Trouver des informations pertinentes à publier sur le site web et sur la page facebook de La Mauve. -Commenter les recettes sur le blogue. -Effectuer des petits travaux au magasin pour maximiser l'aménagement. -Rédiger des textes pour le Bouquet de Mauves. -Trouver des collaborateurs pour le Bouquet de Mauves. -Tout ce qui pourrait vous inspirer pour le bien-être de votre Coop!
  32. 32. 23. Calendrier des activités 2015-16 Avril 18: Assemblée générale annuelle. Inscription pour les paniers d'été. Mai 15: Date de tombée pour le Bouquet de Mauves. Ouverture de la terrasse. Juin Début des paniers d'été. Rencontre du comité d'éducation. Juillet Visites de fermes. Récolte. Août 15: date de tombée pour le Bouquet de Mauves. Inscription pour les paniers de la saison froide. Septembre 20, Fête des Moissons Rencontre du comité d'éducation. Octobre Fermeture de la Terrasse. Inscription pour les paniers de la saison froide. Novembre 15: Date de tombée pour le Bouquet de Mauves. Début des paniers de la saison froide. Décembre Surveillez les produits du temps des Fêtes Fermeture du magasin le 25 et le 26 décembre. Janvier 1,2: Corvée d'inventaire Salon de l'agriculture de l'alimentation et de la consommation Février 15, date de tombée pour le Bouquet de Mauves. Rencontres de planification. Mars 5: Fête des Semences Mise à jour du plan d'action. Inscription pour les paniers d'été. 31 Rapport annuel 2014
  33. 33. Coopérative de solidarité en développement durable de Bellechasse 348 Rue Principale, Saint-Vallier, qc, G0R 4J0 Tél: 418-884-2888 Télec: 418-884-3577 info@lamauve.com www.lamauve.com

×