Petite histoire du cinéma (1900-1940) par Jean-Louis Lessard
Les débuts Auguste et Louis Lumière présentent la première séance publique de cinema le 28 décembre 1895.  Les premiers fi...
Les débuts Au début de la Première Guerre mondiale, la plupart des pays européens produisent des films. La guerre va brise...
Bientôt, certaines vedettes se réunissent et forment des compagnies indépendantes avec leurs propres studios. La United Ar...
Le cinéma muet Au départ, le cinéma n’est pas perçu comme un art. Les premiers films sont de courts documentaires ou ils r...
Le cinéma muet Bientôt, les courts-métrages vont laisser la place aux longs métrages. Dès 1915,  Naissance d’une nation  d...
Les vedettes du muet Charlie Chaplin Edna Purviance
Les vedettes du muet Rudolf Valentino et Agnes Ayres dans « Le Sheik » (1921)
Les vedettes du muet Clara Bow et Lilian Gish
Nosferatu  de Murnau (1922) Grand film du cinéma muet
La Ruée vers l’or de Charlie Chaplin  (1925) Grand film du cinéma muet
Grand film du cinéma muet La Cuirassé Potemkine de Sergei Eisenstein  (1925)
Le Mécano de la Général de Buster Keaton  (1926) Grand film du cinéma muet
Grand film du cinéma muet Metropolis  de Fritz Lang (1927)
Le film parlant devient possible quand on réussit à enregistrer le son directement sur la bande et quand on obtient un amp...
Mais le véritable coup d’envoi des « talkies » a lieu le 6 octobre 1927, quand la Warner Brothers présente Al Jolson, chan...
Un première remise des Academy Awards est tenue le 16 Mai 1929, au Blossom Room of the Hollywood Roosevelt. L’assistance n...
 
Les années 30 Le cinéma parlant offre des possibilités nouvelles, aussi bien au point de vue esthétique que technique, que...
Les nouveaux codes artistiques des années 30 <ul><li>Le spectateur doit s’identifier au héros. Pour ce, il faut développer...
Les « musicals » Les comédies musicales connaissent beaucoup de succès. Fred Astaire et Ginger Rogers deviennent les rois ...
Les comédies Les comédies remportent  un succès retentissant, notam-ment New York-Miami (1934) de Frank Capra
Les films d’épouvante King Kong  (1933)
Les films noirs Les œuvres policières, à fortes incidences sociales, sont très populaires. Scarface  (1932) de Howard Hawks
Les cinq grands studios Et leurs vedettes
Marlene Dietrich
Metro-Goldwyn-Meyer Greta Garbo
Warner Bros. Humphrey Bogart
Universal <ul><li>Abbott & Costello </li></ul>
Columbia Les trois Stooges
Le réalisme poétique Le réalisme poétique est un courant cinématographique français qui marqué les années 30. Il met en sc...
Jean Renoir La Grande Illusion  (1937)
À suivre… Les années 40… Dans un autre diaporama
The End
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Pequena História do Cinema

2 843 vues

Publié le

Este ppt fala sobre a história do cinema.

Publié dans : Divertissement et humour
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 843
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
110
Actions
Partages
0
Téléchargements
121
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Pequena História do Cinema

  1. 1. Petite histoire du cinéma (1900-1940) par Jean-Louis Lessard
  2. 2. Les débuts Auguste et Louis Lumière présentent la première séance publique de cinema le 28 décembre 1895. Les premiers films sont de courts documentaires réalisés de façon artisanale. De 1905 à 1910, les frères Pathé et Léon Gaumont en France ainsi que Thomas Edison aux États-Unis donneront au cinéma ses assises industrielles. Plusieurs firmes s’installent à Hollywood.
  3. 3. Les débuts Au début de la Première Guerre mondiale, la plupart des pays européens produisent des films. La guerre va briser leur élan, ce qui va permettre aux États-Unis d’asseoir sa domination sur le marché mondial. Les grands studios (les majors) produisent un film par semaine. Le film typique est bâti autour d’une vedette (le star-system) dans une courte comédie.
  4. 4. Bientôt, certaines vedettes se réunissent et forment des compagnies indépendantes avec leurs propres studios. La United Artists, créée en 1919 par Griffith, Chaplin, Douglas Fairbanks et Mary Pickford, se fera connaître par la grande qualité de ses films. <ul><li>Douglas Fairbanks, Mary Pickford, Charlie Chaplin & DW Griffith </li></ul>
  5. 5. Le cinéma muet Au départ, le cinéma n’est pas perçu comme un art. Les premiers films sont de courts documentaires ou ils racontent des petites anecdotes. Georges Méliès , en plus d’utiliser les premiers trucages (il invente le ralenti, l'accéléré, le fondu, la surimpression), réussit à intégrer le music-hall et le théâtre de variétés à la technique cinématographique. Avec lui, le cinéma devient fiction. Son Voyage dans la lune (1902) connaîtra un grand succès.
  6. 6. Le cinéma muet Bientôt, les courts-métrages vont laisser la place aux longs métrages. Dès 1915, Naissance d’une nation de D. W. Griffith peut être considéré comme une super-production. Le film dure 2 h 40. D.W. Griffith développe le montage parallèle, alterne gros plan et plan général, utilise des filtres devant l'objectif, et impose une direction d'acteurs…), Entre 1917 et 1927, les films muets vont atteindre leur dernier stade de développement. Le burlesque (Charlie Chaplin, Buster Keaton, Harold Lloyd) sera le genre dominant du cinéma muet. En 1903, le premier western de l'histoire, The Great Train Robbery (10 minutes), du réalisateur Edwin S. Porter, prend d’assaut les écrans. Porter est considéré comme le premier véritable cinéaste.
  7. 7. Les vedettes du muet Charlie Chaplin Edna Purviance
  8. 8. Les vedettes du muet Rudolf Valentino et Agnes Ayres dans « Le Sheik » (1921)
  9. 9. Les vedettes du muet Clara Bow et Lilian Gish
  10. 10. Nosferatu de Murnau (1922) Grand film du cinéma muet
  11. 11. La Ruée vers l’or de Charlie Chaplin (1925) Grand film du cinéma muet
  12. 12. Grand film du cinéma muet La Cuirassé Potemkine de Sergei Eisenstein (1925)
  13. 13. Le Mécano de la Général de Buster Keaton (1926) Grand film du cinéma muet
  14. 14. Grand film du cinéma muet Metropolis de Fritz Lang (1927)
  15. 15. Le film parlant devient possible quand on réussit à enregistrer le son directement sur la bande et quand on obtient un amplificateur qui peut projeter le son dans des grandes salles. Ces deux conditions sont réalisées par Lee De Forest, qui présente de brefs films parlants dès 1923. Dès le début du cinéma muet, on va essayer sans succès de synchroniser images et sons. Lee de Forest
  16. 16. Mais le véritable coup d’envoi des « talkies » a lieu le 6 octobre 1927, quand la Warner Brothers présente Al Jolson, chantant et disant quelques mots dans The Jazz Singer . Dès 1931, presque tous les films seront des talkies
  17. 17. Un première remise des Academy Awards est tenue le 16 Mai 1929, au Blossom Room of the Hollywood Roosevelt. L’assistance ne compte que 250 personnes et le coût d’entrée était 10$. La statuette des Oscars, dessinée par le directeur artistique de la MGM's, Cedric Gibbons, représente un chevalier tenant une épée sur une bobine de avec cinq piques qui représentent les catégories originales de l’Académie : acteur, scénariste, réalisateurs, producteurs et techniciens. Les Oscars
  18. 19. Les années 30 Le cinéma parlant offre des possibilités nouvelles, aussi bien au point de vue esthétique que technique, que les cinéastes s'empressent d'exploiter. Hollywood, devenue le centre mondial du cinéma, mettra au point les nouveaux codes techniques et artistiques. Ernst Lubitsch, Josef von Sternberg, Howard Hawks, King Vidor, Leo MacCarey, George Cukor, Fritz Lang sont les grands réalisateurs américains des années 30. Ceci étant dit, le cinéma européen continue de se développer.
  19. 20. Les nouveaux codes artistiques des années 30 <ul><li>Le spectateur doit s’identifier au héros. Pour ce, il faut développer la psychologie des personnages et présenter une action vraisemblable. Les événements sont présentés de façon linéaire, avec des moments de tension suivis de moments de détente. </li></ul><ul><li>Conséquence : </li></ul><ul><ul><li>Le cinéma est très conservateur. </li></ul></ul><ul><ul><li>Le film devient un produit artistique mais surtout divertissement commercial qui doit répondre aux désirs d’un large public. </li></ul></ul><ul><ul><li>Les Majors contrôlent le cinéma mondial. </li></ul></ul>
  20. 21. Les « musicals » Les comédies musicales connaissent beaucoup de succès. Fred Astaire et Ginger Rogers deviennent les rois de la danse. Ici, dans Carefree en 1938.
  21. 22. Les comédies Les comédies remportent un succès retentissant, notam-ment New York-Miami (1934) de Frank Capra
  22. 23. Les films d’épouvante King Kong (1933)
  23. 24. Les films noirs Les œuvres policières, à fortes incidences sociales, sont très populaires. Scarface (1932) de Howard Hawks
  24. 25. Les cinq grands studios Et leurs vedettes
  25. 26. Marlene Dietrich
  26. 27. Metro-Goldwyn-Meyer Greta Garbo
  27. 28. Warner Bros. Humphrey Bogart
  28. 29. Universal <ul><li>Abbott & Costello </li></ul>
  29. 30. Columbia Les trois Stooges
  30. 31. Le réalisme poétique Le réalisme poétique est un courant cinématographique français qui marqué les années 30. Il met en scène des personnages aux prises avec un destin cruel, des anti-héros qui évoluent dans des atmosphères urbains poisseux, gris. La poésie naît de la beauté des dialogues. Jean Renoir, avec deux classiques de l’histoire du cinéma, ( La Grande Illusion 1937 et La règle du jeu 1939), en est le plus brillant représentant.
  31. 32. Jean Renoir La Grande Illusion (1937)
  32. 33. À suivre… Les années 40… Dans un autre diaporama
  33. 34. The End

×