FERROVIAIRELE MARCHÉ DU                                    en 2013        Chambre Franco-Espagnole de commerce et d’Indust...
SommaireI.        Le secteur ferroviaire en Espagne : indicateurs généraux. ...................... 6 2     a.      Emploi ...
Introduction :Depuis son entrée dans la Communauté Européenne en 1986, l’Espagne s’estlargement modernisée; son dynamisme ...
Le transport ferroviaire en Espagne présente une image ambivalente : d’unepart extrême modernité et fluidité du réseau voy...
La production demeure quant à elle très concentrée autour de 3 régionscomme le montre la carte ci-dessous :       Cartogra...
I. Le secteur ferroviaire en Espagne :indicateurs généraux.             a.       Emploi et activité économique dans       ...
Pourtant, loin de pérécliter, le secteur ferroviaire espagnol est aujourd’hui enpleine ascension comme en témoigne l’augme...
b. Investissement et stock de capital dans                le ferroviaireEn   2004 l’Espagne a lancéle plan stratégique pou...
Le développement du secteur ferroviaire est aujourd´hui une priorité pour lesautorités espagnoles, cette tendance remonte ...
loi de 2003, tout comme l’ADIF.                                                    L’ancienne entreprise nationale fut    ...
Grâce à son plan stratégique pour les infrastructures de transport l’Espagne seplace au 4eme rang Européen de l’investisse...
c. Importance du réseau ferré espagnol en               Europe.Le   réseau ferré espagnol est l’un                   Cette...
L’importance du réseau ferroviaire espagnol ne se mesure pasuniquement par le nombre de voyageurs l’empruntant, elle peut ...
II. Infrastructures.Le    réseau ferroviaire espagnol (laRed Nacional de los FerrocarillesEspañoles ou RENFE) couvre ungra...
a. Vision générale des infrastructures en                2010.Réseau ferroviaire espagnol selon ses caractéristiques et se...
b. Réseau ferroviaire géré par l’ADIF.Le       réseaud’écartementibérique       etstandard estcomposé, au1er janvier 2011,...
III. Transport de voyageurs.              a. Sur longue distance.Nous appellerons ici « transport de voyageur de longue di...
Le    transport ferroviaire longuedistance de voyageurs en 2010représente près de 10,5 millions devoyageurs par km mettant...
Parc de matérielFin  2010 le parc de                                             Entre 2005 et 2010 il         reste    gl...
Le graphique ci-dessous montrequ’en 2010 surles 15 itinéraireslongue distanceprincipaux,seuls        deuxprésentent unecro...
b. Transport de voyageurs sur moyenne             distance.                               Réseau moyenne-distance au 31 dé...
En 2010 le nombre                    relativement inégale :de            voyageurs              le             service    ...
Les principaux itinéraires de moyenne distance 2007-2010.Les   itinéraires de moyenne-distance par lesquels transitent le ...
IV. Transport de marchandises.      a. Segmentation du marché espagnolModalités d’accès des entreprises au réseau d’intérê...
Les entreprises autorisées :Peu d’entreprises se partagent lemarché actuellement, RenfeOpérateur n’est cependant plusle se...
Réseaux et terminaux principaux avec service de marchandises :En    2010 lestrains       demarchandisesont circulé surune ...
b. Les indicateurs du transport de marchandise.Les acteursEn   2010 près de 8,6 millions de                         acteur...
Evolution du trafic de marchandises :Le trafic global de marchandises, public comme privé, a connu une tendance à labaisse...
V. Transport intra-urbain                  a. Le métro                                  6ème réseau le plus               ...
Projets en cours et à venir:                                 collabore     actuellement    avec    19     projets         ...
b. Le TramwayAprès    avoir connu un grand succès tout au long de la première moitié du20ème siècle, les tramways furent t...
ProjetsA l’heure actuelle 13 projetsde Tramways sont à l’étudeen Espagne. Les projets deCadiz, Cordoue et Tolèdereprésente...
VI. L’avenir du secteur ferroviaire enEspagne.             a. Les acteurs privés.Les constructeursDeux acteurs locaux se d...
Les opérateursSuite   à la libéralisation du secteur              le double. Ne nous laissons pas                         ...
b. Les projets espagnols à l’international.Au cours de l’année 2011 de nombreux pays à travers le monde ont fait appelau s...
Le MexiqueLes entreprises du secteur ne limitent bien évidemment pas leurs exportationsà ces 2 seuls pays, à travers le mo...
VII. ConclusionAu cours des dernières années l’Espagne a réalisé des efforts conséquentsdans le but de moderniser son rése...
Un marché en plein développementComme vous avez pu le constater tout au long de ce dossier, l’Espagne estaujourd’hui l’un ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le marché ferroviaire en Espagne 2013 - Chambre Franco-Espagnole de Commerce

2 140 vues

Publié le

Dans cette étude de marché vous retrouverez les chiffres clés du secteur ferroviaire espagnol.
Secteur de pointe dans lequel l’Espagne excelle et exporte son savoir faire au quatre coin du monde.
Bonne lecture.
Bastien Develey

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 140
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
43
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le marché ferroviaire en Espagne 2013 - Chambre Franco-Espagnole de Commerce

  1. 1. FERROVIAIRELE MARCHÉ DU en 2013 Chambre Franco-Espagnole de commerce et d’Industrie C/ Capitán Haya, 38, 4° – 280 20 MADRID | Tél.: (+34) 91 307 21 00
  2. 2. SommaireI. Le secteur ferroviaire en Espagne : indicateurs généraux. ...................... 6 2 a. Emploi et activité économique dans le secteur ferroviaire................... 6 2 b. Investissement et stock de capital dans le ferroviaire ......................... 8. 2 c. Importance du réseau ferré espagnol en Europe. ............................. 12 3II. Infrastructures. .................................................................................. 14 3 a. Vision générale des infrastructures en 2010. .................................... 15 2 b. Réseau ferroviaire géré par l’ADIF........................................................ 16 3III. Transport de voyageurs. ................................................................... 17 2 a. Sur longue distance. ......................................................................... 17 2 b. Transport de voyageurs sur moyenne distance. ............................... 21 3IV. Transport de marchandises. ................................................................... 24 3 a. Segmentation du marché espagnol ...................................................... 24 3 b. Les indicateurs du transport de marchandise. ...................................... 27 3V. Transport intra-urbain .............................................................................. 29 3 a. Le métro................................................................................................ 29 3 b. Le Tramway .......................................................................................... 31 1VI. L’avenir du secteur ferroviaire en Espagne. ........................................... 33 3 a. Les acteurs privés................................................................................. 33 3 b. Les projets espagnols à l’international. ................................................. 35 2 La Turquie ......................................................................................... 35 2 L’Arabie Saoudite.............................................................................. 35 2 Le Mexique........................................................................................ 36 3VII. Conclusion............................................................................................. 37 2 Chambre Franco-Espagnole de commerce et d’Industrie 2 C/ Capitán Haya, 38, 4° – 280 20 MADRID | Tél.: (+34) 91 307 21 00
  3. 3. Introduction :Depuis son entrée dans la Communauté Européenne en 1986, l’Espagne s’estlargement modernisée; son dynamisme a propulsé le pays au rang decinquième économie européenne et douzième mondiale. Les facteurs decroissance qui furent à lorigine de son ascension économique ont étécependant ébranlés par la crise financière de 2009, qui a sinistré le secteurimmobilier et affaibli le système bancaire. L’Espagne, qui avait accompli unbond économique au cours des deux dernières décennies, se hissant parmi les20 plus importantes économies mondiales, peine à sortir de la crise.Néanmoins, l’économie espagnole L’Espagne a un PIB par habitant qui s’élève à 29 400 euros en 2011, pasprésente encore de nombreux très loin derrière la France quipoints positifs. Les échanges compte un PIB par habitant de 33extérieurs (tourisme et exportation) 100 euros. La hausse des revenustirent la croissance. La capitale, opérant ces dernières années aMadrid, reste une des villes les plus stimulé la demande, et fait duimportantes d’Europe. Le marché espagnol un marché phare.centralisme étatique favorise la La restructuration des marchéscroissance économique de la ville. porteurs du pays a conduitDe nombreux sièges sociaux sont l’Espagne à développer deinstallés au sein de la capitale. Avec nouveaux secteurs et à renforcer47 millions d’habitants et un PIB de les marchés en croissance comme1532 milliards d’euros en 2011, celui du ferroviaire. Une croissancel’Espagne conserve sa place de qui ne doit pas masquer certaines12ème économie mondiale. limites empêchant encore un développement optimal. Chambre Franco-Espagnole de commerce et d’Industrie 3 C/ Capitán Haya, 38, 4° – 280 20 MADRID | Tél.: (+34) 91 307 21 00
  4. 4. Le transport ferroviaire en Espagne présente une image ambivalente : d’unepart extrême modernité et fluidité du réseau voyageur avec des trains à grandevitesse et d’autre part vétusté (qui tend certes à diminuer) du transport demarchandise avec des lignes saturées et peu sécurisées.Le réseau ferré espagnol s’étendsur 14.700 kilomètres de voies dont1420 kilomètres de lignes à grandevitesse avec en moyenne 5000trains qui opèrent quotidiennement.A noter que 14% des trains encirculation sont ceux de l’AVE(acronyme de Alta VelocidadEspañola, "grande vitesseespagnole").Concernant tout autant lespassagers que les marchandises, lemarché du transport ferroviaire secaractérise par un quasi monopolede la compagnie publique RENFEOperadora (Red nacional de losferrocarriles españoles). Acteur historique, la Renfe Operadora dispose pour le moment d’un quasi monopole des intervenants du secteur, bien que les lignes internationales soient ouvertes à la concurrence depuis 2007, concernant le transport de passagers sur le marché domestique. Cette libéralisation libéralisation est lente permet pour le moment à la Renfe de conserver ses parts de marchés. On peut remarquer que les grandes régions espagnoles gèrent leurs propres réseaux publics. Chambre Franco-Espagnole de commerce et d’Industrie 4 C/ Capitán Haya, 38, 4° – 280 20 MADRID | Tél.: (+34) 91 307 21 00
  5. 5. La production demeure quant à elle très concentrée autour de 3 régionscomme le montre la carte ci-dessous : Cartographie de l’industrie ferroviaire espagnole (en % de CA) Cette introduction souligne l’immobilisme et la concentration industrielle d’un secteur qui semble déchiré entre modernité et vétusté. Pourtant en période de crise, la fixité qui jadis prévalait semble profondément remise en cause. On assiste ainsi aujourd´hui à une véritable restructuration du secteur. Entre plans de relances et libéralisation quel est donc l’état actuel du secteur ferroviaire espagnol ? Quelle dynamique poursuit-il? C’est ici tout l’objet de cette étude. Chambre Franco-Espagnole de commerce et d’Industrie 5 C/ Capitán Haya, 38, 4° – 280 20 MADRID | Tél.: (+34) 91 307 21 00
  6. 6. I. Le secteur ferroviaire en Espagne :indicateurs généraux. a. Emploi et activité économique dans le secteur ferroviaire.D’après les données de l’institut national des statistiques espagnol (INE) lapopulation active du secteur ferroviaire aurait connu une baisse importantedepuis 2005, plus que dans tout autre secteur des transports.Population active occupée dans le secteur du transport public, EPA 2005-2009 Secteurs 2005 2006 2007 2008 2009 Transport ferroviaire Autres transports terrestres Transport maritime Transport aérien Activités annexesSource : observatoire du chemin de fer, rapport 2010.Unité : milliers d’individus. Chambre Franco-Espagnole de commerce et d’Industrie 6 C/ Capitán Haya, 38, 4° – 280 20 MADRID | Tél.: (+34) 91 307 21 00
  7. 7. Pourtant, loin de pérécliter, le secteur ferroviaire espagnol est aujourd’hui enpleine ascension comme en témoigne l’augmentation de 30% du chiffred’affaire global dégagé entre 2005 et 2009. D’après le tableau ci-dessous cetteaugmentation concentrerait l’essentiel de sa dynamique dans le transportinterurbain de voyageurs (+61% de chiffre d’affaire entre 2005 et 2009).Chiffre d’affaire en milliers d’euros dans le transport ferroviaire 2005-2009Transport ferré 2005 2006 2007 2008 2009Transport urbain de voyageursTransport interurbain de voyageursTransport de marchandises Source : observatoire du chemin de fer, rapport 2010. INE (novembre 2011), enquête annuelle du secteurAutres activités : milliers d’euros courants. services. UnitéChiffre d’affaire total Chambre Franco-Espagnole de commerce et d’Industrie 7 C/ Capitán Haya, 38, 4° – 280 20 MADRID | Tél.: (+34) 91 307 21 00
  8. 8. b. Investissement et stock de capital dans le ferroviaireEn 2004 l’Espagne a lancéle plan stratégique pour lesinfrastructures de transport(PEIT). Ce plan anormalement vocation à êtreréactualisé tous les quatreans. Son objectif principal,concernant le voletferroviaire, est de parveniraux dix milles kilomètres devoies à grande vitesse en2020. Le PEIT consacredonc près de la moitié desinvestissements, soit près de121,1 milliards d’euros, autransport ferroviaire. Oncomprend donc l’évolutionimpressionnante desinvestissements eninfrastructures ferroviaires àtravers le tableau ci-dessous : entre 2005 et 2009 le montant de l’investissement dédié au secteurferroviaire a augmenté de 47% contre une augmentation de 15% dans l’aérienet une baisse de 17% dans le réseau routier..Investissements en infrastructures 2005-2010 Mode de transport 2005 2006 2007 2008 2009 2010(p) Routier Maritime Aérien FerroviaireSource : MFOM (2011). Unité : millions d’euros courants. Chambre Franco-Espagnole de commerce et d’Industrie 8 C/ Capitán Haya, 38, 4° – 280 20 MADRID | Tél.: (+34) 91 307 21 00
  9. 9. Le développement du secteur ferroviaire est aujourd´hui une priorité pour lesautorités espagnoles, cette tendance remonte au milieu des années 90. Eneffet entre 1960 et 1995 le budget consacré au ferroviaire n’a jamais excédéles 0,3% du PIB, mais à partir de la fin des années 90 la tendance c’estbrutalement inversée de telle sort que l’investissement s’est maintenu au-dessus de 0,6% du PIB, quelle que soit la conjoncture économique. Distribution de l’investissement par mode de transport 2009 Maritime Aérien 6,5% RoutierSource : institut du chemin de fer, rapport 2010. 8,3% 39,2% Ferroviaire 46,1% Le chemin de fer espagnol est partagé entre 3 acteurs majeurs L’ADIF (administrateur des infrastructures ferroviaires), crée en 2003 par la loi sur le secteur ferroviaire,il gère l’essentiel du réseau ferroviaire dit d’intérêt général (RFIG, 13 945 km et 1566 stations). En plus de l’administration des infrastructures, l’ADIF est également responsable de la construction de nouvelles lignes requises par le gouvernement, qu’elles soient financées et prises en charge par l’ADIF lui-même ou bien entièrement financées par le budget public. Chambre Franco-Espagnole de commerce et d’Industrie 9 C/ Capitán Haya, 38, 4° – 280 20 MADRID | Tél.: (+34) 91 307 21 00
  10. 10. loi de 2003, tout comme l’ADIF. L’ancienne entreprise nationale fut divisée en deux entités distinctes à compter de 2005 : la première est l’ADIF, la seconde, RENFE, se limite à la maintenance du matériel roulant et au rôle d’opérateur. RENFE est une entreprise nationale, elle dispose cependant d’une autonomie quasi-totale dans la réalisation de ses objectifs. Il a ainsi géré en 2011 pas moins de 468 millions de voyageurs et 17 FEVE (chemins de fers espagnols pour voies étroites) est une entité publique dont l’objectif est la prestation de services de transports ferroviaires de voyageurs et de marchandises. Dépendant du ministère de l’économie, des travaux publics et de laRENFE (réseau national des reconstruction, FEVE gère le réseauchemins de fers espagnols) tel qu’il de voie métrique le plus importantexiste aujourd’hui a été crée par la d’Europe.La loi du 1er janvier 2006 votée par l’Union Européenne a officialisé la fin de60 ans de monopole de RENFE. Depuis ce jour les compagnies ferroviairespossédant une licence Européenne bénéficient d’un accès non restreint àl’ensemble du réseau espagnol d’intérêt général. Chambre Franco-Espagnole de commerce et d’Industrie 10 C/ Capitán Haya, 38, 4° – 280 20 MADRID | Tél.: (+34) 91 307 21 00
  11. 11. Grâce à son plan stratégique pour les infrastructures de transport l’Espagne seplace au 4eme rang Européen de l’investissement public dans le transportferroviaire pour la période 2005-2009. L’objectif de cette opération est de fairede l’Espagne un leader Européen mais également de mettre « tous lesterritoires et tous les citoyens espagnols sur un pied d’égalité en matière detransports » (José Blanco ministre des transports espagnol). Les efforts ne serépartissent cependant pas uniformément entre les multiples acteursintervenant sur le secteur. Ainsi grâce aux données fournies par le Ministère del’économie, des travaux publics et de la reconstruction en 2011, on constateque les communautés autonomes ont consenti un effort conséquent puisqueentre 2005 et 2010 l’investissement réalisé dans le ferroviaire à plus quedoublé pour atteindre un niveau très proche de celui effectué par RenfeOpérateur. Ce dernier voit dés lors son importance diminuer au profit de l’Adifqui s’impose incontestablement comme l’organisme central de l’investissementferroviaire en Espagne. Entre 2005 et 2009 l’investissement réalisé par l’Adif aainsi augmenté de 64% pour représenter près de 60% de l’investissement totalcomme le montre le tableau ci-dessous :Investissements du secteur public dans le ferroviaire 2005-2010 Organismes 2005 2006 2007 2008 2009 D.G des infrastructures ferroviaires Voies et autres investissementsCommunautés AutonomesVoies et autres investissementsRENFE opérateurVoies et autres investissementsMatériel mobileFEVEVoies et autres investissementsMatériel mobileEntreprises de communautésautonomesVoies et autres investissementsMatériel mobileADIFVoies et autres investissementsMatériel MobileTotalVoies et autres investissements(p) Prévisions.Source : Ministère de l’économie, des travaux publics et de la reconstruction, 2011. Chambre Franco-Espagnole de commerce et d’Industrie 11 C/ Capitán Haya, 38, 4° – 280 20 MADRID | Tél.: (+34) 91 307 21 00
  12. 12. c. Importance du réseau ferré espagnol en Europe.Le réseau ferré espagnol est l’un Cette évolution spectaculaire (+32%) est visible sur l’immensedes plus denses et des plus utilisés majorité du réseau espagnol, ainsiau monde. Cette tendance est sur la même période Barcelone a vuaujourd’hui notablement à la son nombre de voyageur augmenterhausse, l’évolution du nombre de de 2 millions, Malaga 1 million… Ilvoyageurs transitant par les n’est donc pas surprenant de voirprincipales stations en témoigne : l’Espagne figurer à la 9ème placeen 2004 9,5 millions de personnes mondiale du classement 2011deont transité par Madrid, en 2010 ce l’UIC (International Union ofchiffre se monte à plus de 14 Railways) ci-dessous.millions.Nombre de voyageurs utilisant le réseau ferré par kilomètre de voie, 2010.Source : UIC 2011 Chambre Franco-Espagnole de commerce et d’Industrie 12 C/ Capitán Haya, 38, 4° – 280 20 MADRID | Tél.: (+34) 91 307 21 00
  13. 13. L’importance du réseau ferroviaire espagnol ne se mesure pasuniquement par le nombre de voyageurs l’empruntant, elle peut également semesurer par la longueur totale de ses lignes. Dépassant aujourd´hui les 15 000km le réseau espagnol est l’un des plus importants d’Europe comme le montrecette carte.Nombre de kilomètres de réseau ferré par pays (en milliers de km), 2010 Légende Sans données 1-5000 5001 – 10 000 10 001 – 20 000Source : UIC 2010. Fondation des chemins de fer espagnole, rapport 2010. Chambre Franco-Espagnole de commerce et d’Industrie 13 C/ Capitán Haya, 38, 4° – 280 20 MADRID | Tél.: (+34) 91 307 21 00
  14. 14. II. Infrastructures.Le réseau ferroviaire espagnol (laRed Nacional de los FerrocarillesEspañoles ou RENFE) couvre ungrand nombre de lignes relianttoutes les régions et les grandesvilles. . Les trains de la RENFE offrent une vaste gamme de services, ainsi au départ de Madrid, les voyageurs peuvent facilement rejoindre toutes les destinations en Espagne. Par exemple : un voyage de Madrid à Barcelone prend approximativement 3 heures. Il y a environ 20 trains quotidiens toutes les heures. La RENFE propose également des trains de nuit reliant plusieurs villes espagnoles. Chambre Franco-Espagnole de commerce et d’Industrie 14 C/ Capitán Haya, 38, 4° – 280 20 MADRID | Tél.: (+34) 91 307 21 00
  15. 15. a. Vision générale des infrastructures en 2010.Réseau ferroviaire espagnol selon ses caractéristiques et ses gestionnaires. Réseau ADIF Grande vitesse (écartement standard) Voie double (écartement ibérique) Voie unique (écartement ibérique) Autres Feve Chemin de fer gestion communauté Conferrada-Villablino Metro Tramway Train-tramSource : FCFE 2010 15 Chambre Franco-Espagnole de commerce et d’Industrie C/ Capitán Haya, 38, 4° – 280 20 MADRID | Tél.: (+34) 91 307 21 00
  16. 16. b. Réseau ferroviaire géré par l’ADIF.Le réseaud’écartementibérique etstandard estcomposé, au1er janvier 2011, de 14 000km delignes (soit une augmentation de4% relativement à l’annéeprécédente), dont 5 195 km devoies doubles et 8643 (62%) sontélectrifiées. Cette longueur marque En comparaison au reste du trafic,le maximum historique du réseau le transport à grande vitesse seespagnol depuis sa création en développe de manière exponentielle1848. pour atteindre en 2010 les 1.964 km de lignes ce qui suppose une augmentation de 408 km par rapport à l’année précédente (+ 26%). Le transport longue distance conventionnel atteint pour sa part les 9.331 km, le régional 10.303 km, celui de proximité les 2.013 km et enfin le transport de marchandise exploite une ligne de 10.970km.Longueur des lignes en fonction du type de service (réseau géré par Adif) Réseau grande vitesse Réseau conventionnel AVE Longue distance Régional Proximité Marchandises Source : FCFE 2010 Chambre Franco-Espagnole de commerce et d’Industrie 16 C/ Capitán Haya, 38, 4° – 280 20 MADRID | Tél.: (+34) 91 307 21 00
  17. 17. III. Transport de voyageurs. a. Sur longue distance.Nous appellerons ici « transport de voyageur de longue distance », touttransport dont la distance moyenne parcourue par le voyageur est supérieure à300km (critère utilisé par Renfe). En accord avec cette définition seul Renfe-Opérateur est en charge du trafic longue distance en Espagne.Le réseau longue distance représente fin 2010 9852km de lignes, soit environ68% du réseau Adif.Réseau longue distance au 31 décembre 2010. Lignes avec service de longue distance (1er janvier 2011)Source : FCFE 2010 Lignes AVE Chambre Franco-Espagnole de commerce et d’Industrie 17 C/ Capitán Haya, 38, 4° – 280 20 MADRID | Tél.: (+34) 91 307 21 00
  18. 18. Le transport ferroviaire longuedistance de voyageurs en 2010représente près de 10,5 millions devoyageurs par km mettant ainsi fin àune dynamique croissante depuis2007. En 2009 le trafic avait établiun maximum historique alimenté parl’ouverture de nouveaux services degrande vitesse (Madrid-Barcelone,Madrid-Malaga et Madrid-Valladolid). Si l’on considère cette évolution sur une période plus longue la tendance se dessine plus nettement encore, ainsi entre 1993 et 2010 le nombre de voyageurs/km a augmenté de 42% (soit une augmentation de près de 3,1 millions de voyageurs/km). Une telle progression a fait du train un mode de transport privilégié pour nombre d’espagnols, en 2010 c’est plus de 22 millions deMilliers de voyageurs utilisant le voyageurs qui ont emprunté leservice de longue distance, 1993- réseau ferré, ce qui a généré un2010. revenu total de 1,1 milliard d’euros.Source : Renfe, FCFE 2010 Chambre Franco-Espagnole de commerce et d’Industrie 18 C/ Capitán Haya, 38, 4° – 280 20 MADRID | Tél.: (+34) 91 307 21 00
  19. 19. Parc de matérielFin 2010 le parc de Entre 2005 et 2010 il reste globalementmatériel de longue est intéressant de stable sur la périodedistance était noter une nette malgré uneconstitué de 59 trains augmentation du parc augmentation notableà grande vitesse d’« automoteurs » de 6% entre 2009 et(série 100, 102, 103 (Renfe Opérateur) de 2010.et 112) circulant sur plus de 22%. Le parcune largeur de voie de locomotives luide 1.435 mm.Intéressons nous désormais aux principaux axes du transport longue distanceen Espagne. En 2011 pas moins de 189 stations offraient un service longuedistance, un chiffre en diminution, -10%, depuis 2004.Comme le montre la carte ci-dessous, en 2010, le nombre de voyageurscumulé dans les 5 premières stations représentait près de 60% du trafic. Cetteconcentration est particulièrement forte depuis 2007 et ne cesse de gagner enampleur (+ 4% depuis 2007). Par ailleurs, le trafic dans les 10 premièresstations représente quant à lui les ¾ du trafic total ce qui ne fait que confirmer àquel point le réseau espagnol est concentré en quelques point centraux.Trafic voyageur par station en 2010 Nombre de voyageurs longue distance par station en 2010 (la carte comprend les 25 stations les plus importantes) Légende Millions de voyageurs de longue distance en 2009. 1 million de voyageurs 3 millions de voyageurs 5 millions de voyageurs A coté de la station : Source : ADIF, FCFE Nº classement – station – millions de voyageurs/an 2010 Chambre Franco-Espagnole de commerce et d’Industrie 19 C/ Capitán Haya, 38, 4° – 280 20 MADRID | Tél.: (+34) 91 307 21 00
  20. 20. Le graphique ci-dessous montrequ’en 2010 surles 15 itinéraireslongue distanceprincipaux,seuls deuxprésentent unecroissance dunombre devoyageursrelativement àl’annéeprécédente :Barcelona-Zaragoza etMadrid-Pamplona.On constatecependant quedepuis 1993 la Principaux itinéraires de longue distance, évolution du nombre de voyageur 1993-2010. Source : ADIF, FCFE 2010tendance estnettement à lahausse, malgré un léger ralentissement depuis 2006. La ligne Madrid-Sevilla aainsi vu son nombre de voyageurs augmenter de plus de 65% en 10 ans, sanscompter la ligne Madrid-Barcelona qui a connu l’augmentation la plusspectaculaire avec un trafic en augmentation de 285% en l’espace d’un an. Chambre Franco-Espagnole de commerce et d’Industrie 20 C/ Capitán Haya, 38, 4° – 280 20 MADRID | Tél.: (+34) 91 307 21 00
  21. 21. b. Transport de voyageurs sur moyenne distance. Réseau moyenne-distance au 31 décembre 2010.Nousappelleronsici « letransport devoyageur demoyennedistance »tous lestrajetseffectués surdesdistancescomprisesentre 60 et Réseau conventionnel de moyenne distance300km. Avant réseau haute vitesse Trains régionaux Feve Source : Fondation des chemins de fer espagnole, rapport 2010.Le service de transport de voyageurs moyenne-distance de Renfe est effectuéen Espagne en 2010 sur un réseau de 10 300 km de ligne, ce qui représenteplus de 71% du réseau Adif. D’autre part les services de moyenne distance deFeve s’effectuent sur 925 km. Chambre Franco-Espagnole de commerce et d’Industrie 21 C/ Capitán Haya, 38, 4° – 280 20 MADRID | Tél.: (+34) 91 307 21 00
  22. 22. En 2010 le nombre relativement inégale :de voyageurs le service Comme on peut lemoyenne-distance conventionnel de constater au traverssur les lignes Renfe Renfe permet de de ce graphique,A atteint 31,5 millions. transporter 2,5 l’évolution du traficLa distance moyenne millions de voyageurs total de voyageursparcourue par moyenne-distance au moyenne distance devoyageur fut de 126 km chaque année, Renfe sur la périodekm sur la même 754 000 pour les 1993-2010 montreannée (en trains de Renfe Avant une croissanceaugmentation de (trains régionaux à régulière (+25%1,75% relativement à grande vitesse) et depuis 1993),l’année précédente). enfin 28 000 seulement ponctuéeEn 2010 on comptait voyageurs/km de léger3,3 millions de transportés par Feve. ralentissements envoyageurs moyenne- Les revenus générés 2004, 2007, 2009 etdistance au kilomètre par ce trafic se sont 2010.en Espagne. La élevés à 216,5répartition entre les millions d’euros endifférents acteurs est 2010.Evolution du trafic de moyenne distance de Renfe et Feve entre 1993 et 2010(en millions de voyageurs/km). Feve Renfe Avant Moyenne distance Conventionnelle Renfe Source : Renfe, Feve, FCFE 2010. Chambre Franco-Espagnole de commerce et d’Industrie 22 C/ Capitán Haya, 38, 4° – 280 20 MADRID | Tél.: (+34) 91 307 21 00
  23. 23. Les principaux itinéraires de moyenne distance 2007-2010.Les itinéraires de moyenne-distance par lesquels transitent le plus devoyageurs sont en 2010 : Madrid - Tolède avec près de 1,5 millions devoyageurs, Barcelone – Gironna (1,1 million de voyageurs), Barcelone –Tarragone (1,1 million) et Madrid – Ciudad Real (860 000).En 2010 les itinéraires qui présentent la plus grande croissance du trafic sontMadrid – Valladolid (+37%), Coruña – Santiago (+30%) et Séville – Cordoue(+11,5 %). Légende Millions de voyageurs par an dans les 2 sens. Mv : millions de voyageurs Source : FCFE 2010 Chambre Franco-Espagnole de commerce et d’Industrie 23 C/ Capitán Haya, 38, 4° – 280 20 MADRID | Tél.: (+34) 91 307 21 00
  24. 24. IV. Transport de marchandises. a. Segmentation du marché espagnolModalités d’accès des entreprises au réseau d’intérêt général ainsiqu’aux réseaux des communautés.La loi du Secteur Ferroviaire (LSF)de 2003 confine les services detransport de marchandises auRéseau Ferroviaire d’IntérêtGénéral (RFIG) et ce dans le cadrede la libre concurrence entre lesentreprises présentes sur le marché(ces dernières doivent cependantposséder une licence spécialedélivrée par le ministère« Fomento »). Au niveau des communautés la libre concurrence n’est pas obligatoire. Ainsi au Pays Basque Euskotren est le seul agent présent sur le réseau géré par RFV (réseau ferroviaire basque) et ce en gestion directe. De même en Catalogne le transport de marchandise est assuré par FGC (chemins de fers de la communauté de Catalogne). On trouve également un cas de gestion indirecte (concessions) à Castilla y Léon via CMC. Chambre Franco-Espagnole de commerce et d’Industrie 24 C/ Capitán Haya, 38, 4° – 280 20 MADRID | Tél.: (+34) 91 307 21 00
  25. 25. Les entreprises autorisées :Peu d’entreprises se partagent lemarché actuellement, RenfeOpérateur n’est cependant plusle seul acteur, on notera ainsi laprésence de Continental Rail(CR), Tracción Rail (TR) ouencore Logitren (LT). Ainsi sur les 14 entreprisesopérant sur le réseau ferroviaire espagnol, seules 8 sonttitulaire d’une licence pour le transport de marchandises.Au niveau des communautésautonomes les 3 acteurs cités unpeu plus haut sont les seuls présentssur le marché.Le poids des entreprises privées sur le réseau d’intérêt général :Le trafic des Pourtant très vite la Pour mieux tendance s’est comprendre cetteentreprises privées a inversée, de telle tendance il estdébuté en février sorte qu’en à peine 3 possible de la2007. L’année ans les entreprises considérer en termessuivante les privées ont su absolus : Renfe aentreprises privées s’accaparer une part donc fait rouler 5 200semblaient éprouver non négligeable du trains de moins ende grandes difficultés marché du transport 2009 relativement àà trouver une place ferroviaire de 2010 tandis que lessur un marché en marchandises en entreprises privéessituation de monopole Espagne. En 2010 ont mis sur les railsdepuis des années, près de 6% des trains 3200 trainsainsi en 2008 elles ne de marchandises supplémentaires.déplaçaient que 1,5% appartenaient à desdes trains de entreprises privées.marchandises. Chambre Franco-Espagnole de commerce et d’Industrie 25 C/ Capitán Haya, 38, 4° – 280 20 MADRID | Tél.: (+34) 91 307 21 00
  26. 26. Réseaux et terminaux principaux avec service de marchandises :En 2010 lestrains demarchandisesont circulé surune réseau deprès de 11000 km delignes géréespar l’ADIF,parmilesquelles 700km sontexclusivementréservés autransport de Légende : Réseau ferroviaire avec trafic demarchandises. Ecartement ibérique (1668 mm) Ecartement métrique (1000mm)Pour ce qui Ecartement standard (1435mm) Troisième voieest de Voies avec circulation semi hebdomadaire Principaux terminaux d’écartement ibériquel’entreprise Principaux terminaux d’écartement métrique Terminaux avec échange de marchandises entreFeve, en 2010 réseaux de différents écartements Terminaux d’écartement standard et ibériqueses trains de RFIG autorités portuairesmarchandises Source : Fondation des chemins de feront circulé sur (2010)un réseaud’environ 1100 km. Les entreprises propres aux communautésautonomes que sont ETS, FGC et CMC ont quant à elles circulé sur un réseaun’excédant pas les 100km de voies. : Chambre Franco-Espagnole de commerce et d’Industrie 26 C/ Capitán Haya, 38, 4° – 280 20 MADRID | Tél.: (+34) 91 307 21 00
  27. 27. b. Les indicateurs du transport de marchandise.Les acteursEn 2010 près de 8,6 millions de acteurs du secteur. Ainsi en 2010 Renfe a réalisé près de 75% dutonnes par kilomètre de voie ont été trafic de marchandises. Notonstransporté sur les réseaux ferrés cependant que les entreprisesespagnols, ce qui représente une occupent une part croissante sur cecroissance de 12% par rapport à marché : entre 2009 et 2010 ellesl’année 2009. ont augmenté le volume transporté de 1,1 million de tonnes à 1,9Les revenus générés par le million (sur un total de 20 millionstransport de marchandises en 2010 de tonnes en 2010). Ne nousont quant à eux atteint environ 250 leurrons pas, leur part demeuremillions d’euros, un chiffre négligeable face au géant Renfepratiquement identique à celui de mais elle est en constante2009. augmentation depuis la libéralisation de 2007 ce qui laisseSi les quantités transportés et donc entrevoir une totale restructurationles revenus générés sont du marché d’ici à une dizaineconséquents, ils se répartissent de d’années.manière inégale entre les différentsRépartition du transport de marchandises (en tonnes nettes) par entreprise en2010 Entreprises privées circulant sur le réseau Adif 8,74%Source : Renfe, FCFE 2010. Chambre Franco-Espagnole de commerce et d’Industrie 27 C/ Capitán Haya, 38, 4° – 280 20 MADRID | Tél.: (+34) 91 307 21 00
  28. 28. Evolution du trafic de marchandises :Le trafic global de marchandises, public comme privé, a connu une tendance à labaisse ces dernières années. Entre 1965 et 2010 un pic a été atteint en 1974 avec49 millions de tonnes transportées. Toujours sur la même période le maximum en termes de tonnes transportées par km a été atteint en 2003 avec 12,4 millions Mt/km. A titre de comparaison en 2010 7,9 millions de tonnes ont été transporté par Communautés et agents privés FEVE km (en Renfe augmentation de 6,5% par rapport à 2009). Evolution du transport de marchandises entre 1965 et 2010. Unité : millions de tonnes. Source : MFOM, FCFE 2010 28 Chambre Franco-Espagnole de commerce et d’Industrie C/ Capitán Haya, 38, 4° – 280 20 MADRID | Tél.: (+34) 91 307 21 00
  29. 29. V. Transport intra-urbain a. Le métro 6ème réseau le plus long au monde (282km). Sa croissance a été particulièrement spectaculaire au cours des dernièresSur le territoire années et a permis la juillet 2008 le métronational on compte est de nouveau mise en place d’unpas moins de six ouvert et propose réseau dense etréseaux de métro en désormais un service communiquant avecservice. Le plus de qualité. la plupart des zonesrécent étant celui de de la ville ainsiSéville inauguré en Le métro de Séville qu’avec les2009. Les autres est quant à lui doté municipalitésvilles équipées sont d’un système de limitrophes. EnBarcelone, Bilbao, sécurité empêchant termes deMadrid, Palma et quiconque de tomber fréquentation le métroValence. sur la voie. de Madrid est leDeux lignes 17ème mondial ce quisupplémentaires dans Le métro de Bilbao en fait relativement ales villes de Malaga est pour sa part sa longueur un métroet Grenade verront le considéré par efficace et peujour d’ici peu. beaucoup comme le encombré. meilleur d’Espagne.Nous ne nous Sa force réside dans Le métro de Palmaattarderons pas sur son unité et sa est, comme celui deles métros de simplicité, tant dans Séville, très récent. IlBarcelone et Valence le design que dans la a été construit enqui ne présentent construction et moins de 3 ans à laaucune l’organisation des hâte pour des motifscaractéristique lignes. Tout a été électoraux, non sansparticulière notable. pensé de manière conséquences. LeCelui de Madrid a, globale et non pas métro a en effetcontrairement au comme une souffert de gravesdeux autres, su agrégation de inondations en 2007s’adapter au stations distinctes avec pourexigences de ces alignées les unes conséquence unedernières années afin après les autres. fermeture totale etd’offrir l’un des plus de 28 millionsmeilleurs services au d’euros demonde. Il s’agit du réparations. Depuis Chambre Franco-Espagnole de commerce et d’Industrie 29 C/ Capitán Haya, 38, 4° – 280 20 MADRID | Tél.: (+34) 91 307 21 00
  30. 30. Projets en cours et à venir: collabore actuellement avec 19 projets internationaux de lignes de métros dans des pays tels que Chine, le Mexique, Dubaï, le Brésil, la Turquie ou encore la Russie. Plusieurs autres collaborations sont déjà en cours de négociation notamment en Argentine, en Colombie et au Pérou.Métro de Madrid Ces collaborations peuvent être de nombreusess’implique dans de formes : la prolongation de ligne 1 d’Istanbul, lanombreux projets mise en place de la première ligne de métro de lainternationaux. région de Changsha en Chine, la construction deRécemment il a ainsi la ligne 12 du Métro de Mexico, l’implantation d’unété un acteur clé nouveau système d’enregistrement a Tunis oudans la mise en place même la définition d’un plan de formation pour lesdu métro de Quito en travailleurs du métro de Santiago du Chili.Equateur. Il ne s’agit Métro de Madrid apparaît aujourd’hui comme lalà que d’un exemple vitrine du savoir-faire espagnol dans le domaine.parmi une multitude Ainsi l’année passée, pas moins de 15 délégationsd’autres projets des quatre coins du monde sont venues visiter lesinternationaux. Ainsi installations Madrilènes pour prendreMétro de Madrid connaissance des techniques employées. 30 Chambre Franco-Espagnole de commerce et d’Industrie C/ Capitán Haya, 38, 4° – 280 20 MADRID | Tél.: (+34) 91 307 21 00
  31. 31. b. Le TramwayAprès avoir connu un grand succès tout au long de la première moitié du20ème siècle, les tramways furent tous retirés de la circulation au cours de ladécennie 1960-1970.Il faudra attendre 1994et la mise en place duréseau de Valence pourvoir la réintroduction dutramway en Espagne.A Valencia succédèrentBilbao (2002), Alicante(2003), Barcelona(Trambaix etTrambesòs en 2004), leTramway de Vélez-Málaga (2008), le“métro léger” de Madrid(2007) , Seville (2007),Tenerife (2007), Murcia(2007), Parla (2007),Vitoria (2008) etZaragoza (2011). Villes équipées du Tramway en Espagne :Le réseau de Les principaux justifie en partie son acteurs du secteur succès actuel entramways espagnol sont Bombardier, Espagne, est sansest donc relativement Vossloh, Alstom, doute son caractèrerécent. Notons que le CyE, et CAF, cette écologique. Lesréseau le plus long dernière possède une faibles rejections deest celui d’Alicante. de ses antennes Co2 du tramway ainsiCeux qui comptent le principales dans la que sa flexibilité luiplus grand nombre ville de Zaragoza afin garantissent donc und’usagers sont ceux de mener à bien un avenir très prometteurde Madrid MLO et projet de tramway en Espagne pour lacelui de Tenerife. En dans cette ville. décennie à venir, leoutre dans la plupart Enfin notons que nombre de projets àdes villes la vitesse l’une des forces du l’étude en témoigne…commerciale est de tramway et ce qui20 km/h. Chambre Franco-Espagnole de commerce et d’Industrie 31 C/ Capitán Haya, 38, 4° – 280 20 MADRID | Tél.: (+34) 91 307 21 00
  32. 32. ProjetsA l’heure actuelle 13 projetsde Tramways sont à l’étudeen Espagne. Les projets deCadiz, Cordoue et Tolèdereprésentent à eux seuls 160kilomètres de voies et uninvestissement de 2 milliardsd’euros.Les autres villes envisageantla mise en place du Tramwaysont Grenade, Huelva,Pamplona, Almeria, Burgos,Salamanca, Palma deMallorca, Baracaldo, AltoDeva, et Jaén. D’autre partMadrid est en train d’élargir leréseau de son « métro léger »vers la périphérie. 32 Chambre Franco-Espagnole de commerce et d’Industrie C/ Capitán Haya, 38, 4° – 280 20 MADRID | Tél.: (+34) 91 307 21 00
  33. 33. VI. L’avenir du secteur ferroviaire enEspagne. a. Les acteurs privés.Les constructeursDeux acteurs locaux se distinguent depuis longtemps par leur importance dansle paysage des constructeursTalgo a conçu et mis sur les rails L’entreprise ades dizaines de toutefois sumodèles de trains s’adapter à ladifférents depuis le mondialisation endébut des années augmentant ses50, mettant en place exportations à partirdes technologies des années 80.révolutionnairestelles que les trainspendulaires. Actuellement Talgo se consacre . à la production de ramesAu cours de l’histoire RENFE a indéformables sans perdre deindubitablement été le client vue la fabrication de trains,principal de Talgo, absorbant la plus notamment avec les séries 112grande partie de sa production, et 730 de RenfeCAF (Construcciones y Auxiliar de trains à grande vitesse jusqu’aux tramways.Ferrocarriles) est la seconde grande Cetteentreprise expertise a fait deespagnole CAF est un acteurprésente sur le majeur du secteurmarché du ferroviaire enferroviaire. Espagne et dansDepuis des le monde. Avecdécennies elle plus de 106construit des projets menés à bien CAF est à cetrains et matériels pour les réseaux jour le 5ème constructeur mondial.ferrés de tous types depuis les 33 Chambre Franco-Espagnole de commerce et d’Industrie C/ Capitán Haya, 38, 4° – 280 20 MADRID | Tél.: (+34) 91 307 21 00
  34. 34. Les opérateursSuite à la libéralisation du secteur le double. Ne nous laissons pas tromper par cette augmentation,le niveau de l’offre de transport puisque la part du transport deferroviaire a très peu augmenté. marchandise que les entreprises privées sont parvenues à capter neEn 2006 il existait seulement 6 dépasse pas les 3%.entreprises de transport ferroviaireen Espagne, à ce jour on en comptePlusieurs raisons pourraient être à l’origine de cette impasse : • D’importantes barrières à l’entrée, il faut en effet un minimum de 2 ans pour accéder au marché ainsi qu’un capital de départ important. • La grande difficulté à affronter la concurrence des routes comme principales alternatives au ferroviaire grâce à leur rapidité, leur fiabilité et leurs faibles prix. • Un déséquilibre incommensurable entre l’entreprise publique Renfe et les autres acteurs. • Une méconnaissance des coûts du ferroviaire due à un manque de transparence dans les comptes de Renfe opérateur, unique entreprise en Espagne avec une véritable expérience dans le secteur. • L’Union Européenne dessine les grandes lignes de l’interopérabilité du réseau ferroviaire au sein de la communauté mettant l’accent sur le réseau international. Cependant l’Espagne doit gérer le problème de l’écartement des rails ce qui suppose une diminution des vitesses commerciales ainsi qu’une augmentation des coûts. 34 Chambre Franco-Espagnole de commerce et d’Industrie C/ Capitán Haya, 38, 4° – 280 20 MADRID | Tél.: (+34) 91 307 21 00
  35. 35. b. Les projets espagnols à l’international.Au cours de l’année 2011 de nombreux pays à travers le monde ont fait appelau savoir-faire espagnol dans la réalisation de leurs projets ferroviaires. La Turquie La Turquie est sans doute l’un des principaux partenaires de l’Espagne dans le secteur ferroviaire. Avec près de 500 millions d’euros d’exportations et 2 projets conséquents menés à bien en 2011, l’industrie ferroviaire Basque se distingue ainsi nettement de la concurrence internationale sur ce marché. Les entreprises locales fourniront l’intégralité du matériel roulant et assureront la maintenance sur plus de 500 km de lignes. Ce succès n’est pas le premier, les entreprises espagnoles ont déjà de nombreuses réalisations à leur compte en Turquie : le Tramway d’Antalya en 2007, les trains interurbains d’Izmir en 2008 et le métro d’Istanbul en 2009 en témoignent. L’Arabie SaouditeL’avenir de l’industrie ferroviaire est aujourd’hui assuré par un autre pays,l’Arabie Saoudite. C’est en effet un consortium constitué des plus grandsacteursespagnolsdu secteurqui mèneraà bien leprojet deligne àgrandevitessed’Haramain reliant la Mecque à la Médina. Cette ligne de plus de 450 kmreprésente un contrat de 6,7 milliards d’euros, soit le plus important jamaisremporté par un consortium espagnol d’entreprises du secteur ferroviaire. Chambre Franco-Espagnole de commerce et d’Industrie 35 C/ Capitán Haya, 38, 4° – 280 20 MADRID | Tél.: (+34) 91 307 21 00
  36. 36. Le MexiqueLes entreprises du secteur ne limitent bien évidemment pas leurs exportationsà ces 2 seuls pays, à travers le monde entier l’Espagne du ferroviaire gagne denouveaux marchés. En 2005 c’est un contrat de 500 millions d’euros queremporte un consortium espagnol au Mexique pour la mise au point d’unréseau interurbain de 27 km.A cela s’ajoute plusieurscontrats en Inde, enAlgérie, en Russie, auRoyaume-Uni ainsi qu’auBrésil.Ces nombreux projets dans le ferroviaire et l’augmentation de 26% desen cours de exportations pour l’année 2011 ne fait queréalisation ou sur le confirmer cette dynamique.point de seconcrétiser L’industrie ferroviaire espagnole s’internationalisetémoignent du pour répondre à cette nouvelle demande, Talgo adynamisme du ainsi récemment implanté un nouveau centre desecteur ferroviaire production au cœur d’une capacité de 150 voituresespagnol. Son à l’année au cœur de la capitale du Kazakhstan.agressivité à La Turquie est également un partenaire de choixl’international, son depuis quelques années. Mais c’est bien la Chinedynamisme ainsi que qui constituera le défi de demain pour lesson adaptabilité aux consortiums espagnols, puisque c’est déjà 30% duexigences locales en trafic mondial qui est réalisé sur les 90 000 km defont un acteur majeur lignes chinoises. Le géant asiatique a en outremondialement déjà adopté un plan visant a étendre les lignes areconnu. L’Espagne 120 000 km d’ici à 2020, du travail en perspectiveest aujourd´hui une pour l’industrie espagnole…référence indiscutable Chambre Franco-Espagnole de commerce et d’Industrie 36 C/ Capitán Haya, 38, 4° – 280 20 MADRID | Tél.: (+34) 91 307 21 00
  37. 37. VII. ConclusionAu cours des dernières années l’Espagne a réalisé des efforts conséquentsdans le but de moderniser son réseau ferroviaire. On a ainsi pu voir sedévelopper de nouveaux systèmes de métro, des lignes de navettesferroviaires et des trains de banlieue. Nous avons en outre pu assister àla formidable expansion du réseau ferroviaire de grande vitesse. Ce développement n’aurait pas été possible sans le travail desentreprises espagnoles qui interviennent à chaque étape du processus, enassurant la construction et le développement des infrastructures et des trains,mais aussi le bon fonctionnement des systèmes d’informations. Cesentreprises sont aujourd´hui fortes d’une grande expertise construite aussi bienen Espagne qu’à l’international où elles jouissent d’une réputation avérée. par Alstom et la Sncf voie vers des vitesses témoigne de la de plus en plus dynamique actuelle grandes (le train que suivie par les Talgo va mettre au entreprises point pour l’Arabie espagnoles. Ces Saoudite est supposé dernières construiront approcher les – puis exploiteront et 400km/h). Les maintiendront entreprises sont à ce pendant 12 ans– les titre déjà impliquées trains à très grande dans des projets en vitesse qui relieront Turquie, au Maroc etC’est en investissant Djeddah à Médine et en Algérie.sans cesse de à la Mecque, pour Il existe aujourd’huinouveaux marchés plus de 7 milliards près de 100 000 kmtout en innovant que d’euros. de lignes à grandeles entreprises du Les tendances vitesse à travers lesecteur se internationales monde. D’aprèspositionnent actuelles favorisent le l’union internationaleaujourd’hui en tant développement de des chemins de fer,que leaders. Le lignes à travers le on peut s’attendre àdernier contrat monde. Le coût du une multiplication parremporté en Arabie carburant connaît des 3 de ce chiffre d’ici àsaoudite par Talgo, pics tandis que la 2025, dont 1/3 seRenfe et Adif devant technologie trouverait alors enle consortium formé ferroviaire a ouvert la Espagne. Chambre Franco-Espagnole de commerce et d’Industrie 37 C/ Capitán Haya, 38, 4° – 280 20 MADRID | Tél.: (+34) 91 307 21 00
  38. 38. Un marché en plein développementComme vous avez pu le constater tout au long de ce dossier, l’Espagne estaujourd’hui l’un moteurs en Europe dans le secteur ferroviaire.En raison du fort potentiel de l’industrie ferroviaire, la CFECI souhaite organiserun voyage d’affaires en Espagne pour présenter aux entreprises françaises lesopportunités qu’offre le secteur ferroviaire espagnol. Cette mission s’adresseaux sous-traitants et donneurs d’ordres français souhaitant approfondir leursconnaissances de ce marché et y trouver d’éventuels partenaires.Votre action ciblée: « Formule à la carte »Nous vous proposons une mission individuelle sur-mesure. En effet lors de lamission « Rendez-vous One2One Ferroviaire» nous mettons à votredisposition notre savoir faire sur les 2 zones où se concentre l’activitéferroviaire en Espagne: Madrid, Pays Basque.Les rendez-vous personnalisés seront organisés en fonction des cibles quevous souhaitez rencontrer.La date de votre déplacement sera définie selon vos disponibilités. Chambre Franco-Espagnole de commerce et d’Industrie C/ Capitán Haya, 38, 4° – 280 20 MADRID | Tél.: (+34) 91 307 21 00 38

×