 Concurs organizat înscopul promovăriilecturii șifamiliarizării elevilorcu viața și activitateapersonalităților dinlitera...
•Le père de la Science Fiction !• Le créateur du roman danticipation ou du romanscientifique !•On ne cesse de lui coller t...
 Il vient de briser lesbarrières littéraires etcréer un genrenouveau : Le romandanticipationscientifique. LesAméricains d...
 Cétait limmense mer, dont lesflots se heurtaient encore avec uneincomparable violence ! CétaitlOcéan sans limites visibl...
 [...] Tout à coup, vers onze heures, unrugissement prolongé et grave se fitentendre, auquel se mêlait une sorte defrémis...
 - Voilà, répondit le second, en montrantun objet informe quil venait deretirer, non sans peine, de lestomac durequin.- B...
 -Hourra ! hourra ! fit lassembléeélectrisée par ces émouvantesparoles.-Hourra pour lintrépideFergusson! sécria lun desme...
 Il était huit heures et demiedu soir. On pérorait depuisla brune, sans parvenir àsentendre sur ce quilconvenait de faire...
 Am vrut să văd ceea ce nimeni nu aobservat încă, chiar dacă ar trebui săplătesc pentru această curiozitate cuviața. Jul...
Jules verne
Jules verne
Jules verne
Jules verne
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Jules verne

362 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
362
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Jules verne

  1. 1.  Concurs organizat înscopul promovăriilecturii șifamiliarizării elevilorcu viața și activitateapersonalităților dinliteratura, cultura, istoria națională șiuniversală.
  2. 2. •Le père de la Science Fiction !• Le créateur du roman danticipation ou du romanscientifique !•On ne cesse de lui coller toutes sortes dépithètes et avecraison.•Son influence ne cesse de se faire sentir, il est lauteurfrançais le plus traduit dans le monde.
  3. 3.  Il vient de briser lesbarrières littéraires etcréer un genrenouveau : Le romandanticipationscientifique. LesAméricains diront delui quil estle créateur de laScience-Fiction !
  4. 4.  Cétait limmense mer, dont lesflots se heurtaient encore avec uneincomparable violence ! CétaitlOcéan sans limites visibles, mêmepour eux, qui le dominaient dehaut et dont les regardssétendaient alors sur un rayon dequarante miles ! Cétait cette plaineliquide, battue sans merci, fouettéepar louragan, qui devait leurapparaître comme une chevauchéede lames échevelées, sur lesquelleseût été jeté un vaste réseau decrêtes blanches ! Pas une terre envue, pas un navire !
  5. 5.  [...] Tout à coup, vers onze heures, unrugissement prolongé et grave se fitentendre, auquel se mêlait une sorte defrémissement plus aigu.Tom se dressa tout debout, et sa main setendit vers un épais fourré, distant dun milleau plus.Dick Sand lui saisit le bras, mais il ne putempêcher Tom de crier à haute voix : "Le lion !le lion !"Ce rugissement, quil avait si souvent entendudans son enfance, le vieux Noir venait de lereconnaître !"Le lion !" répéta-t-il. [...]. Une sorte derévolution se fait dans lesprit de Dick Sand ...Il nétait pas où il avait cru être !Ainsi, ce nétait point à la côte américaine quela Pilgrim avait atterri ! [...] Et ces motsterribles séchappèrent enfin de ses lèvres :"LAfrique ! LAfrique équatoriale ! LAfriquedes traitants et des esclaves ! [...]
  6. 6.  - Voilà, répondit le second, en montrantun objet informe quil venait deretirer, non sans peine, de lestomac durequin.- Bon, dit Glenarvan, faites laver cettevilaine chose, et quon la porte dans ladunette.Tom obéit, et cette bouteille, trouvéedans des circonstances si singulières, futdéposée sur la table du carré, autour delaquelle prirent place lord Glenarvan, lemajor Mac Nabbs, le capitaine JohnMangles et lady Helena, car dit-on, unefemme est toujours un peu curieuse.Tout fait événement en mer. Il y eut unmoment de silence.Chacun interrogeait du regard cetteépave fragile. Y avait-il là le secret de toutun désastre, ou seulement un messageinsignifiant confié au gré des flots parquelque navigateur désœuvré ?....
  7. 7.  -Hourra ! hourra ! fit lassembléeélectrisée par ces émouvantesparoles.-Hourra pour lintrépideFergusson! sécria lun desmembres les plus expansifs delauditoire.Des cris enthousiastesretentirent. Le nom de Fergussonéclata dans toutes les bouches, etnous sommes fondés à croire quilgagna singulièrement à passer pardes gosiers anglais. La salle desséances en fut ébranlée.
  8. 8.  Il était huit heures et demiedu soir. On pérorait depuisla brune, sans parvenir àsentendre sur ce quilconvenait de faire. Mais cesbraves gens se trouvaientdaccord en ce point : cestque si le château desCarpathes était habité pardes inconnus, il devenaitaussi dangereux pour levillage de Werst quunepoudrière à lentrée duneville.
  9. 9.  Am vrut să văd ceea ce nimeni nu aobservat încă, chiar dacă ar trebui săplătesc pentru această curiozitate cuviața. Jules Verne

×