JEUDI 8 MARS 1943
Une journée ordinaire à Lisieux
Je m’appelle Cécile Couturier et j’ai 8 ans.
Ça, c’est moi petite car il y a bien longtemps qu’on ne fait plus
de photos !!
ça, c’est moi, mon père et mes deux frères, Robert et Daniel.
Ma mère, c’est celle qui prend la photo.
Mais depuis septembre 1939, papa n’est plus là. Il a été obligé de
partir à la guerre contre les allemands. Il me manque b...
Aujourd’hui, c’est jeudi et je n’ai pas école.
Tant mieux !!
J’en ai marre de l’école
Le portrait du
maréchal Pétain,
exposé dans la
classe et qui nous
regarde tout le
temps,
L a m o r a l e , t o u s l e s j o u r s ,
« F a i s p a s c i , f a i s p a s ç a … »
et cette chanson !
Et la
radio, tous les
matins pour
écouter les
bons conseils
du Maréchal.
.
Mme Marie la maîtresse, veut que j’aille jusqu’au
Certificat d’Etudes Primaire,
mais moi, ce que je veux bien passer, c’...
L e s r o n d e s , l a c o r d e e t l a m a r e l l e ,
c ’ e s t m i e u x ,
Et ça j’aime bien aussi.
ç a , c ’ e s t m a c l a s s e ,
m a i s j ’ a i m e p l u s c e t t e p h o t o .
J e s u i s i n q u i è t e p o u r e l l e
d e p u i s q u ’ e l l e e s t r e v e n u e
à l ’ é c o l e e n j u i n d e ...
Depuis ce jour-là, elle n’a
presque plus jamais souri et
elle avait très souvent des
larmes dans les yeux…
mais pour elle ...
Bon, on est jeudi, il n’y a pas classe et moi, je parle
que d’école.
Allez debout !!!!
On a déjà brulé presque tout le charbon et avec cet hiver
très froid, c’est dur.
Il y a même du givre à l’intérieur des vi...
Mes nouveaux habits ne sont pas très beaux. Maman les a
taillés dans des vêtements de papa et dans de vieux rideaux.
C’est...
Vite fait, un petit déjeuner dans la cuisine, c’est le seul
endroit chauffé de la maison par la cuisinière à bois
Du lait
...
8 h 3 0 , c ’ e s t l e d é p a r t p o u r l a g r a n d e i n c o n n u e :
Q u e v a - t - o n r a m e n e r à m a n g ...
Ça dure des heures…
Et des heures…
Et quelques fois, arrivées au bout…
Ou alors…
De toutes façons, on a droit à très peu, tout est limité.
Il y a des cartes et des tickets de rationnement pour tout:
et il manque de tout donc il y a deux solutions.
La première, c’est le système D:
Retailler, allonger,
transformer tous
le...
Rouler avec des roues en bois
Et même…
Il y a aussi les bons
conseils du Maréchal…
C’est tout !
Les paysans vendent en cachette à des gens ou des
marchands qui revendent des aliments sans tickets mais à
des prix très é...
Bon ! On a attendu 2 heures pour 8 poireaux
et 2 kilos de topinambours.
On aura peut-être aussi une avance pour le charbon...
En rentrant, j’achète le journal pour savoir les nouvelles
et les restrictions du moment.
Ça change tous les jours.
Pour c...
P o u r a v o i r d e s n o u v e l l e s , i l y a a u s s i l a
r a d i o .
Mais c’est Radio Paris
et comme chantent mon...
Après un rapide repas, bouilli évidemment, ce qui dérange les
intestins tout l’après-midi, c’est ciné.
La séance est gratu...
Et au retour, manège à volonté, c’est
gratuit aussi le jeudi après-midi.
Si j’ai un peu de temps, j’irai voir Madeleine qui est avec
son père au jardin du maréchal.
Au moins là-bas, on peut se promener et avec
un peu de chance, on me donnera des
légumes…
En plus, personne ne nous oblige...
À partir du CM1,CM2, on est obligés d’aller ramasser les
doryphores dans les champs, deux fois par semaine: le mardi et
le...
Bon, il est l’heure de rentrer. Repas léger, un œuf, car
maman est allée dans une ferme à Formentin cet après-
midi, et ét...
Petite toilette à l’eau froide, l’eau chaude
c’est pour la cuisine.
Et plus de sortie, c’est l’heure du couvre-feu
et il n...
L’an dernier, en décembre 42, il a eu 18 ans et pour fuir le
STO (les francais sont obligés d’aller travailler en Allemagn...
Le soir on est tous réunis pour écouter la BBC en cachette.
La BBC, c’est la radio de la France libre qui nous remonte le
...
Je comprends pas tout, et en plus il y a des coupures et
des brouillages, mais j’ai bien entendu que les allemands
ont pri...
Je me dis qu’un jour ça va surement s’arrêter et que les russes
vont écrabouiller les allemands.
Ça m’aide à m’endormir. J...
… l a v i e s e r a b e l l e c o m m e a v a n t .
8 mars 43 à Lisieux
8 mars 43 à Lisieux
8 mars 43 à Lisieux
8 mars 43 à Lisieux
8 mars 43 à Lisieux
8 mars 43 à Lisieux
8 mars 43 à Lisieux
8 mars 43 à Lisieux
8 mars 43 à Lisieux
8 mars 43 à Lisieux
8 mars 43 à Lisieux
8 mars 43 à Lisieux
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

8 mars 43 à Lisieux

291 vues

Publié le

diaporama réalisé par les élèves de l'école de pédiatrie de l'hôpital Robert Bisson à Lisieux

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
291
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

8 mars 43 à Lisieux

  1. 1. JEUDI 8 MARS 1943 Une journée ordinaire à Lisieux
  2. 2. Je m’appelle Cécile Couturier et j’ai 8 ans. Ça, c’est moi petite car il y a bien longtemps qu’on ne fait plus de photos !!
  3. 3. ça, c’est moi, mon père et mes deux frères, Robert et Daniel. Ma mère, c’est celle qui prend la photo.
  4. 4. Mais depuis septembre 1939, papa n’est plus là. Il a été obligé de partir à la guerre contre les allemands. Il me manque beaucoup.
  5. 5. Aujourd’hui, c’est jeudi et je n’ai pas école. Tant mieux !!
  6. 6. J’en ai marre de l’école
  7. 7. Le portrait du maréchal Pétain, exposé dans la classe et qui nous regarde tout le temps,
  8. 8. L a m o r a l e , t o u s l e s j o u r s , « F a i s p a s c i , f a i s p a s ç a … »
  9. 9. et cette chanson !
  10. 10. Et la radio, tous les matins pour écouter les bons conseils du Maréchal.
  11. 11. . Mme Marie la maîtresse, veut que j’aille jusqu’au Certificat d’Etudes Primaire, mais moi, ce que je veux bien passer, c’est du temps à la récré avec mes copines…
  12. 12. L e s r o n d e s , l a c o r d e e t l a m a r e l l e , c ’ e s t m i e u x ,
  13. 13. Et ça j’aime bien aussi.
  14. 14. ç a , c ’ e s t m a c l a s s e , m a i s j ’ a i m e p l u s c e t t e p h o t o .
  15. 15. J e s u i s i n q u i è t e p o u r e l l e d e p u i s q u ’ e l l e e s t r e v e n u e à l ’ é c o l e e n j u i n d e r n i e r a v e c u n e é t o i l e j a u n e c o u s u e s u r s a v e s t e . P o u r n o u s ç a c h a n g e a i t r i e n q u ’ e l l e s o i t j u i v e o u p a s . Au milieu, c’est ma copine Anna et depuis trois semaines, elle a disparu avec toute sa famille.
  16. 16. Depuis ce jour-là, elle n’a presque plus jamais souri et elle avait très souvent des larmes dans les yeux… mais pour elle ça a été dramatique.
  17. 17. Bon, on est jeudi, il n’y a pas classe et moi, je parle que d’école. Allez debout !!!!
  18. 18. On a déjà brulé presque tout le charbon et avec cet hiver très froid, c’est dur. Il y a même du givre à l’intérieur des vitres de ma chambre ! C’est une vraie glacière ! Et les briques chaudes d’hier soir enveloppées dans du journal sont bien froides. il faut que j’aide maman à trouver à manger et à nous chauffer.
  19. 19. Mes nouveaux habits ne sont pas très beaux. Maman les a taillés dans des vêtements de papa et dans de vieux rideaux. C’est pas grave, on est tous habillés pareil. Et puis au moins, c’est chaud. Les chaussures, ce sont celles de mon frère Louis. Elles sont trop petites pour lui, trop grandes pour moi mais pas percées.. Je m’habille très vite, il fait trop froid.
  20. 20. Vite fait, un petit déjeuner dans la cuisine, c’est le seul endroit chauffé de la maison par la cuisinière à bois Du lait écrémé et du pain noir.
  21. 21. 8 h 3 0 , c ’ e s t l e d é p a r t p o u r l a g r a n d e i n c o n n u e : Q u e v a - t - o n r a m e n e r à m a n g e r ? Les queues sont interminables
  22. 22. Ça dure des heures…
  23. 23. Et des heures…
  24. 24. Et quelques fois, arrivées au bout…
  25. 25. Ou alors…
  26. 26. De toutes façons, on a droit à très peu, tout est limité. Il y a des cartes et des tickets de rationnement pour tout:
  27. 27. et il manque de tout donc il y a deux solutions. La première, c’est le système D: Retailler, allonger, transformer tous les tissus Mettre des semelles de bois aux chaussures ou du caoutchouc de pneu sous les sabots
  28. 28. Rouler avec des roues en bois
  29. 29. Et même…
  30. 30. Il y a aussi les bons conseils du Maréchal…
  31. 31. C’est tout !
  32. 32. Les paysans vendent en cachette à des gens ou des marchands qui revendent des aliments sans tickets mais à des prix très élevés. Et nous, on n’a pas d’argent alors on ne peut pas acheter à manger. Mais le pire, c’est le marché noir.
  33. 33. Bon ! On a attendu 2 heures pour 8 poireaux et 2 kilos de topinambours. On aura peut-être aussi une avance pour le charbon mais il faudra repasser cet après-midi. Pour l’instant, je file au cathé.
  34. 34. En rentrant, j’achète le journal pour savoir les nouvelles et les restrictions du moment. Ça change tous les jours. Pour ce qui est des nouvelles, les meilleures sont celles qu’on apprend en faisant la queue. Les arrivages de chaussures à venir, la boulangerie qui aura du pain, le jour ou le marchand sera livré en charbon…
  35. 35. P o u r a v o i r d e s n o u v e l l e s , i l y a a u s s i l a r a d i o . Mais c’est Radio Paris et comme chantent mon frère Louis et Pierre Dac, « Radio Paris ment, Radio Paris ment, Radio Paris est allemand ! »
  36. 36. Après un rapide repas, bouilli évidemment, ce qui dérange les intestins tout l’après-midi, c’est ciné. La séance est gratuite, alors avec les copines on ne fait pas les difficiles. Et puis la salle est chauffée quelquefois.
  37. 37. Et au retour, manège à volonté, c’est gratuit aussi le jeudi après-midi.
  38. 38. Si j’ai un peu de temps, j’irai voir Madeleine qui est avec son père au jardin du maréchal.
  39. 39. Au moins là-bas, on peut se promener et avec un peu de chance, on me donnera des légumes… En plus, personne ne nous oblige à ramasser les doryphores ou les châtaignes. Si on travaille, on sait pour qui on le fait.
  40. 40. À partir du CM1,CM2, on est obligés d’aller ramasser les doryphores dans les champs, deux fois par semaine: le mardi et le vendredi. Tout ça pour sauver des pommes de terre qu’on ne mangera jamais.
  41. 41. Bon, il est l’heure de rentrer. Repas léger, un œuf, car maman est allée dans une ferme à Formentin cet après- midi, et éternels brocolis et rutabagas. Beurk !! Mais ça cale un peu plus que la soupe verte !!
  42. 42. Petite toilette à l’eau froide, l’eau chaude c’est pour la cuisine. Et plus de sortie, c’est l’heure du couvre-feu et il n’y a plus le droit de sortir, sauf pour mon cousin André mais faut pas qu’il se fasse attraper…
  43. 43. L’an dernier, en décembre 42, il a eu 18 ans et pour fuir le STO (les francais sont obligés d’aller travailler en Allemagne pour les allemands) il a fui et il est parti dans la résistance.
  44. 44. Le soir on est tous réunis pour écouter la BBC en cachette. La BBC, c’est la radio de la France libre qui nous remonte le moral et que les allemands nous ont interdit d’écouter. « Ici Londres, les français parlent aux français! Voici le bulletin d’information de la BBC… ». Je connais toutes les paroles par cœur ! 21h15, c’est l’heure sacrée !
  45. 45. Je comprends pas tout, et en plus il y a des coupures et des brouillages, mais j’ai bien entendu que les allemands ont pris une raclée par les russes à Stalingrad en février. Bien fait pour eux!
  46. 46. Je me dis qu’un jour ça va surement s’arrêter et que les russes vont écrabouiller les allemands. Ça m’aide à m’endormir. Je m’enroule autour de ma bouillotte et je rêve que quelqu’un viendra nous libérer, que papa rentrera et que … Maintenant, c’est l’heure de me coucher.
  47. 47. … l a v i e s e r a b e l l e c o m m e a v a n t .

×