SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  6
Télécharger pour lire hors ligne
1
	
	
	
	
	
	
Accélération	de	la	transition	énergétique			
Révolution	numérique,	subventions	publiques	et	décentralisation	
(12-13-14	juin	2019)	
Hôtel	Méhari	Hammamet	
	
ARGUMENTAIRE		
Désignant	 l’ensemble	 des	 changements	 nécessaires	 pour	 réduire	 la	 pollution	 et	 la	 consommation	
d’énergie,	la	transition	énergétique	exige	le	passage	d’un	modèle	énergétique	basé	essentiellement	
sur	la	valorisation	des	énergies	fossiles	(pétrole,	gaz	naturel,	charbon,	etc.)	à	un	autre	modèle	plus	
respectueux	 de	 l’environnement	 grâce	 à	 l’investissement	 dans	 les	 énergies	 renouvelables	 (solaire,	
éolien,	biomasse,	etc.).	Aujourd’hui,	tous	les	acteurs	institutionnels	et	économiques	sont	concernés	
par	cette	transition	en	utilisant	efficacement	les	ressources	énergétiques	disponibles	et	en	luttant	
fermement	contre	la	précarité	énergétique.	Pour	cela,	la	transition	énergétique	doit	relever	plusieurs	
défis	:		
• Économique	 :	 réduire	 la	 dépendance	 énergétique,	 créer	 de	 l’emploi	 et	 gagner	 en	
compétitivité	;	
	
• Social	:	contrôler	le	prix	de	l’énergie	pour	lutter	contre	la	précarité	;	
	
• Régional	 :	 favoriser	 les	 productions	 décentralisées	 où	 chaque	 région/territoire/localité	
adaptera	 ses	 moyens	 de	 production	 d’énergie	 selon	 ses	 spécificités	 climatiques	 et	 ses	

besoins	;	
	
• Écologique	:	diminuer	concomitamment	les	émissions	de	gaz	à	effet	de	serre	et	leurs	
effets	
néfastes	sur	l’environnement	et	la	santé	publique	;	
	
• Technologiques	 :	 favoriser	 le	 recours	 aux	 technologies	 numériques	 à	 même	 d’offrir	 des	
solutions	 performantes	 pour	 gérer	 efficacement	 la	 consommation.	 Ces	 technologies	
devraient	permettre	l’éclosion	d’un	modèle	énergétique	intelligent	(en	référence	aux	smart	
models)	de	plus	en	plus	réseauté,	connecté,	interactif,	proche	des	citoyens,	des	territoires	et	
largement	décarboné.	
	
Partant	de	ce	contexte,	l’idée	est	de	débattre	de	la	question	suivante	:	comment	serait-il	possible	de	
concilier	 entre	 l’ambition	 d’atteindre	 un	 niveau	 de	 consommation	 raisonnable	 et	 l’impératif	 pour	
chaque	pays	d’obtenir,	un	tant	soit	peu,	son	indépendance	énergétique	?	Cela	exige	la	mise	en	place,	
dans	 le	 cadre	 d’une	 démarche	 collective	 et	 inclusive,	 d’un	 mécanisme	 de	 coordination	 entre	
l’ensemble	des	acteurs	aussi	bien	les	institutions	gouvernementales,	les	collectivités	territoriales,	les	
grandes	entreprises	industrielles,	les	PME,	les	startups	que	les	consommateurs.
L’autre	volet	de	la	
transition	 énergétique	 qui	 mérite	 un	 réexamen	 profond	 est	 celui	 des	 mutations	 qui	 affectent
2
l’écosystème	 lié	 à	 tout	 modèle	 énergétique.	 A	 vrai	 dire,	 cette	 transition	 énergétique	 impose	
inéluctablement	le	passage	d’un	système	centralisé	où	l’énergie	est	produite	en	grande	quantité	par	
un	nombre	réduit	d’entreprises	de	taille	grande	à	un	mode	dual	intégrant	un	plus	grand	nombre	de	
producteurs.	Rien	n’empêche	désormais	les	particuliers,	les	entreprises	et	les	établissements	publics	
de	 produire	 conjointement	 de	 l’électricité	 et	 partager	 leur	 consommation.	 Ils	 peuvent	 aussi	
commercialiser	 tout	 excédent	 énergétique	 dans	 d’autres	 régions.	 Si	 le	 cadre	 institutionnel	 et	
réglementaire	 est	 propice,	 il	 est	 même	 envisageable	 d’inciter	 à	 l’autoconsommation.	 Toute	 la	
question	est	comment	réorganiser	le	marché	de	l’énergie	à	la	lumière	de	ces	mutations	profondes.	

Il	 n’en	 demeure	 pas	 moins	 qu’il	 est	 nécessaire	 de	 comprendre	 comment	 la	 transformation	
numérique	 ou	 digitale	 est	 susceptible	 d’accélérer	 la	 transition	 énergétique	 dans	 les	 pays	 où	 les	
producteurs	d’énergies	dépensent	20%	de	leur	investissement	annuel	dans	la	digitalisation	de	leurs	
activités.	N’est-il	pas	vrai	que	la	révolution	numérique	a	été	l’occasion	de	conduire	les	principaux	
acteurs	 du	 marché	 énergétique	 à	 repenser	 l’exercice	 de	 leurs	 métiers.	 Grâce	 aux	Smart	 grids,	 les	
réseaux	 d’électricité	 deviennent	 intelligents	 en	 ajustant	 les	 flux	 d’électricité	 entre	 fournisseurs	 et	
consommateurs	 selon	 le	 niveau	 de	 l’offre	 et	 la	 demande	 exprimées	 sur	 le	 réseau.	 De	 même,	 la	
technologie	Blockchain	pourrait	être	utilisée	dans	le	secteur	de	l’énergie.	Elle	permettrait	de	réduire	
les	coûts	de	commercialisation,	d’accélérer	la	vitesse	de	transactions	et	de	vendre	de	l’énergie	sans	
passer	 par	 des	 intermédiaires,	 et	 ce	 de	 manière	 fiable	 et	 sûre.	 Enfin,	 la	 révolution	 digitale	 de	
l’énergie	pourrait	offrir	aux	villes	et	aux	territoires	de	nombreuses	opportunités	d’amélioration	de	
leur	 gestion	 de	 l’énergie	 à	 travers	 la	 notion	 des	 Smart	 Cities.	 Dans	 de	 telles	 villes,	 les	 économies	
d’énergies	ne	devraient-elles	pas	être	intégrées	dans	les	politiques	locales	?		
Par	ailleurs,	plusieurs	pays	en	développement	observent	un	déficit	énergétique	qui	ne	cesse	de	se	
creuser.	 Pour	 atténuer	 la	 montée	 du	 prix	 de	 l’énergie	 fossile	 à	 l’échelle	 mondiale,	 ces	 pays	 sont	
contraints	 d’augmenter	 les	 dépenses	 des	 subventions	 énergétiques,	 au	 risque	 de	 fragiliser	 leurs	
finances	publiques.	Ce	type	de	dépenses	pèse	non	seulement	lourdement	sur	le	budget	de	l’État,	
mais	 crée	 aussi	 des	 distorsions	 dans	 la	 formation	 des	 prix	 de	 l’énergie.	 En	 ne	 reflétant	 pas	
correctement	 les	 coûts	 d’approvisionnements,	 le	 prix	 subventionné	 des	 énergies	 fossiles	 risque	
d’encourager	la	consommation	et	d’entraver	l’émergence	de	nouvelles	sources	d’énergies	dont	les	
coûts	de	production	sont	onéreux	à	leurs	premiers	stades	de	développement.	Il	va	falloir	se	pencher	
sur	 la	 question	 de	 la	 tarification	 des	 différentes	 formes	 d’énergies,	 leurs	 fiscalités	 ainsi	 que	 les	
instruments	de	financement	qui	leur	sont	nécessaires	dans	le	cadre	d’une	transition	énergétique	qui	
constitue	un	cadre	logique	et	cohérent	à	une	telle	problématique.		
Enfin,	 il	 convient	 également	 de	 préciser	 que	 les	 approvisionnements	 extérieurs	 en	 gaz	 &	 pétrole	
érodent	les	réserves	en	devises	des	pays	importateurs	et	exercent	une	pression	de	plus	en	plus	forte	
sur	le	cours	de	leur	monnaie	domestique.	La	détérioration	du	taux	de	change	crée	un	effet	boule	de	
neige	 sur	 la	 facture	 énergétique,	 le	 niveau	 des	 subventions	 publiques	 et	 le	 déficit	 budgétaire.	 En	
conséquence,	 il	 est	 impératif	 de	 se	 demander	 comment	 la	 stratégie	 nationale	 de	 réduction	 de	 la	
demande	primaire	en	énergie	pourrait	intégrer	comme	critère	de	performance	de	cette	politique	les	
effets	de	ces	économies	sur	la	balance	des	paiements	et	le	déficit	public.		
ORGANISATION	DE	LA	CONFERENCE	
La	conférence	se	déroulera	sur	trois	journées	du	12	au	14	juin	2019	à	l’hôtel	Méhari,	Hammamet	Sud	
(Tunisie).	 18	 sessions	 parallèles,	 trois	 sessions	 plénières	 et	 quatre	 Ecoles	 doctorales	 seront	
organisées	 pour	 que	 chercheurs,	 décideurs	 et	 opérateurs	 publics	 impliqués	 puissent	 présenter	 et
3
discuter	 autour	 du	 thème	 «	 Accélération	 de	 la	 transition	 énergétique	 :	 révolution	 numérique,	
subventions	publiques	et	décentralisation	».		
Ecole	doctorale		
Une	Ecole	doctorale	(ED)	sera	organisée	parallèlement	à	ce	colloque.	L’objectif	sera	de	permettre	des	
échanges	scientifiques	et	intellectuels,	entre	les	doctorants	eux-mêmes	et	avec	les	professeurs	des	
universités.	Cette	ED	permettra	aussi	d’apporter	une	ouverture	internationale	pour	les	chercheurs	
des	 pays	 Maghrébins,	 notamment	 dans	 le	 cadre	 d'actions	 de	 coopération	 conduites	 avec	 des	
Établissements	d'Enseignement	Supérieur	ou	Centres	de	recherche.	Elle	se	déroulera	sous	la	forme	:		
i) D’ateliers	méthodologiques	
	
ii) Et	de	présentation	des	travaux	de	thèses.	
	
Thèmes	des	sessions	parallèles		
1. Croissance	économique	et	inclusion
	
2. Développement	régional	et	incitations	aux	investissements		
3. Economie	de	l’innovation
	
4. Economie	internationale,	IDE	et	négociations
	
5. Economie	non	mesurable	et	informalité
	
6. Economie	numérique
	
7. Energie	et	développement	durable
	
8. Le	Partenariat	Public-Privé	dans	le	secteur	énergétique
	
9. Financement	et	Intégration	Régionale	de	l’Energie
	
10. Institutions	et	qualité	de	la	gouvernance
	
11. Macroéconomie	et	crises	financières
	
12. Microéconomie	et	théorie	des	contrats
	
13. Politique	budgétaire
	
14. Politique	de	change
	
15. Politique	fiscale
	
16. Politique	industrielle
	
17. Politique	monétaire
	
18. Politiques	d’emploi		
	
COMITE	SCIENTIFIQUE		
Adel	DHIF	(EPT	Tunis),	Faouzi	SBOUI	(FSEG	Mahdia);	Fateh	BELAID	(CSTB	-	ENPC,	France);	Fathi	NOURI	
(FSEG	 Tunis);	 Fatma	 MARRAKCHI	 CHARFI	 (FSEG	 Tunis);	 Faycal	 BEN	 AMEUR	 (FSEG	 Tunis),	 Fethi	 EL	
BEKRI	 (ISCAE);	 Baccar	 GHRIB	 (Institution),	 Foued	 GABSI	 (FSEG	 Sfax);	 Ghazi	 BOULILA	 (ESSEC	 Tunis);	
Habib	 ZITOUNA	 (ITCEQ	 Tunis);	 Hafedh	 BEN	 ABDENNABI	 (IHEC	 Tunis);	 Haitham	 JOUMNI	 (CSTB	 -	
Université	Paris	13,	France);	Hatem	MHENNI	(ESC	Tunis);	Hatem	SALAH	(ESC	Tunis);	Houssem	RACHDI	
(IHEC	 Carthage);	 Lamia	 Mkadem	 (FSEG	 Tunis)	 ;	 Maher	 GASSAB	 (ESC	 Tunis);	 Moez	 LABIDI	 (FSEG	
Mahdia);	 Mohamed	 Riadh	 EL	 FERKTAJI	 (ESC	 Tunis),	 Mohamed	 AYADI	 (ISG	 Tunis);	 Mahmoud	 Sami
4
NABI	(FSEG	Nabeul),	Mohamed	LAMINE	HAMMAS	(FSEG	Sousse);	Mongi	BOUGHZALA	(FSEG	Tunis);	
Mouez	SOUSSI	(IHEC	Carthage);	Mounir	SMIDA	(FSEG	Sousse),	Nouri	CHTOUROU	(FSEG	Sfax);	Rochdi	
FEKI	(ESC	Sfax);	Rym	MOUELHI	(ESC	Tunis);	Samir	MAKTOUF	(FSEG	Tunis),	Safouen	BEN	AISSA	(FSEG	
Tunis),	Salem	KANOUN	(ESC	Tunis);	Sami	AOUADI	(FSEG	Tunis);	Sami	HAMMAMI	(FSEG	Sfax);	Samir	
GHAZOUANI	(ESC	Tunis);	Slim	DRISS	(ESSEC	Tunis);	Samir	ABDELHAFIDH	(FSEG	Tunis),	Sofiane	GHALI	
(ESSEC	Tunis);	Zouhour	KARRAY	(ESSEC	Tunis),	Zouheir	BOUCHADDAKH	(FSEG	Tunis).		
COMITE	D’ORGANISATION			
Hatem	SALAH,	Khaoula	MHETLI,	Ahmed	CHAFFAI,	Hajer	Riahi,	Fatma	BRAHEM,	Fatma	KCHIR,
5
							PROGRAMME	PROVISOIRE	DE	LA	CONFERENCE	
Premier	jour	:	Mercredi	12	juin	2018	
09h00-10h00	 Accueil	des	participants,	inscription	et	acquisition	des	cartes	membre	ASECTU		
	 	
Parallèles	I	
10.00-12.00	
Salle	:	Kairouan		 Salle	:	El	Jem		 Salle	:	Hannibal		 Salle	:	Hasdrubal		
Politique	
industrielle	
Développement	
régional	et	
incitations	aux	
investissements	I		
Economie	de	
l’innovation			
Politique	de	
change		
12.00-14.00	 Déjeuner	
	 Salle	:	Kairouan		 Salle	:	El	Jem	 Salle	:	Hannibal		 Salle	:	Hasdrubal		
Parallèles	II	
14.00-15.45	
Développement	
régional	et	
incitations	aux	
investissements	II	
Microéconomie	et	
théorie	des	
contrats	
Politiques	
d’emploi		
Economie	
internationale,	
IDE	et	
négociations	
15.45-16.00	 Pause	café	
16.00-18.00	 Plénière	1	:	Diagnostic	du	secteur	des	hydrocarbures	
	
Deuxième	jour	:	Jeudi	13	juin	2018	
Parallèles	III	
09.00-10.45	
Salle	:	Kairouan		 Salle	:	El	Jem		 Salle	:	Hannibal		 Salle	:	Hasdrubal		
Développement	
régional	et	
incitations	aux	
investissements	II	
Microéconomie	et	
théorie	des	
contrats	
Politiques	
d’emploi		
Economie	
internationale,	
IDE	et	
négociations	
10.45-11.00	 Pause	café	
11.00-13.00	 Plénière	2	:	L’efficacité	énergétique		
13.00-14.30	 Déjeuner	
	
Parallèles	IV	
14.30-16.15	
Salle	:	Kairouan		 Salle	:	El	Jem		 Salle	:	Hannibal		 Salle	:	Hasdrubal		
Macroéconomie	et	
crises	financières		
Institutions	et	
qualité	de	la	
gouvernance	I		
Politique	
monétaire		
Politique	
budgétaire	
16.15-16.30	 Pause	café	
16h30-18h30	 Plénière	3	:	Les	énergies	renouvelables	
	
Troisième	jour	:	Vendredi	14	juin		2018	
	
Parallèles	V	
09.00-10.45	
Salle	:	Kairouan	 Salle	:	El-Jem	 Salle	:	Hannibal	 Salle	:	Hasdrubal	
Evaluation	d’une	
politique	active	
d’emploi	
Institutions	et	
qualité	de	la	
gouvernance	II	
Energie	et	
développement	
durable	
Croissance	
économique	et	
inclusion		
10.45-10.30	 Pause	café	
E.	Doctorale	
10.30-12.15	
Salle	:	Kairouan	 Salle	:	El-Jem	 Salle	:	Hannibal	 Salle	:	Hasdrubal	
ED	1	 ED	2	 ED	3	 ED	4		
12h30-12h45	 Clôture	du	15ème
	Forum	2018	
12h45	 Déjeuner
6
	
	
LES	TROIS	PLENIERES	
Plénière	1	:	Diagnostic	du	secteur	des	hydrocarbures,		
Mercredi	12	juin	de	16.00	à	18.00	
Modérateur	:	M.	Kamel	NABLI,		
Intervenants	
• Kamel	Ben	Naceur	:	Le	Déficit	Energétique	Tunisien	:	un	redressement	de	tendance	est-il	
possible	?	
• M	Elhaddad	:	Mesures	prioritaires	pour	le	secteur	tunisien	de	l'énergie	
• M	Akrout	:	Comment	relancer	la	prospection	dans	le	secteur	des	hydrocarbures	?	(A	confirmer)	
	
Plénière	2	:	L’efficacité	énergétique,		
Jeudi	13	de	11.00	à	13.00	
Modérateur	:	Afif	CHELBI,		
Intervenants	
• N	Ouerfelli	:	Transition	énergétique	:	une	vision	intégrée	et	prospective	de	la	digitalisation	des	
systèmes	énergétiques	
• M	Majdoub	:	L'efficacité	énergétique	en	Tunisie	:	le	pilier	de	la	durabilité	énergétique	
• A.	Bordes	:	Instruments	financiers	innovants	pour	investir	dans	les	énergies	renouvelables		
	
Plénière	3	:	Les	énergies	renouvelables,		
Jeudi	13	de	16.30	à	18.30	
Modérateur	:	Hedi	LARBI,		
Intervenants	
• K.	Kaddour	:	Accélération	du	programme	des	énergies	renouvelables	
• M.	Marzoug	:	Costs,	benefits	and	challenges	of	Renewable	Energy	
• J.	Percebois	:	Promotion	des	énergies	renouvelables	:	les	leçons	de	l'expérience	européenne.

Contenu connexe

Tendances

Dossier Sommet de Ban Ki Moon
Dossier Sommet de Ban Ki MoonDossier Sommet de Ban Ki Moon
Dossier Sommet de Ban Ki Moon
RAC-F
 
aaDp union énergétique
aaDp union énergétiqueaaDp union énergétique
aaDp union énergétique
RAC-F
 

Tendances (15)

Transition energetique
Transition energetiqueTransition energetique
Transition energetique
 
Radanne
RadanneRadanne
Radanne
 
Grands barrages : enjeux et stratégies - Analyse du projet « Grand Inga »
Grands barrages : enjeux et stratégies - Analyse du projet « Grand Inga »Grands barrages : enjeux et stratégies - Analyse du projet « Grand Inga »
Grands barrages : enjeux et stratégies - Analyse du projet « Grand Inga »
 
L'efficacité énergétique : une responsabilité économique et sociétale - Par J...
L'efficacité énergétique : une responsabilité économique et sociétale - Par J...L'efficacité énergétique : une responsabilité économique et sociétale - Par J...
L'efficacité énergétique : une responsabilité économique et sociétale - Par J...
 
Enquête Performance de l'Habitat, Équipements, Besoins et USages de l’énergie...
Enquête Performance de l'Habitat, Équipements, Besoins et USages de l’énergie...Enquête Performance de l'Habitat, Équipements, Besoins et USages de l’énergie...
Enquête Performance de l'Habitat, Équipements, Besoins et USages de l’énergie...
 
Quelle gouvernance territoriale pour la transition energetique
Quelle gouvernance territoriale pour la transition energetiqueQuelle gouvernance territoriale pour la transition energetique
Quelle gouvernance territoriale pour la transition energetique
 
SRTE-Schéma régional transition énergétique - GT Bâtiment - Intervention Séba...
SRTE-Schéma régional transition énergétique - GT Bâtiment - Intervention Séba...SRTE-Schéma régional transition énergétique - GT Bâtiment - Intervention Séba...
SRTE-Schéma régional transition énergétique - GT Bâtiment - Intervention Séba...
 
De la responsabilité sociale d’Hydro-Québec dans la lutte aux Changements Cli...
De la responsabilité sociale d’Hydro-Québec dans la lutte aux Changements Cli...De la responsabilité sociale d’Hydro-Québec dans la lutte aux Changements Cli...
De la responsabilité sociale d’Hydro-Québec dans la lutte aux Changements Cli...
 
153 infose mai2020
153 infose mai2020153 infose mai2020
153 infose mai2020
 
[FRANCE] Newsletter Innovation décembre 2016
[FRANCE] Newsletter Innovation décembre 2016[FRANCE] Newsletter Innovation décembre 2016
[FRANCE] Newsletter Innovation décembre 2016
 
Ademe vision energétique 2030 2050 synthèse
Ademe vision energétique 2030 2050 synthèseAdeme vision energétique 2030 2050 synthèse
Ademe vision energétique 2030 2050 synthèse
 
Dossier Sommet de Ban Ki Moon
Dossier Sommet de Ban Ki MoonDossier Sommet de Ban Ki Moon
Dossier Sommet de Ban Ki Moon
 
Chiffres clés des énergies renouvelables - Édition 2014
Chiffres clés des énergies renouvelables - Édition 2014Chiffres clés des énergies renouvelables - Édition 2014
Chiffres clés des énergies renouvelables - Édition 2014
 
Compensation produits énergétiques de base
Compensation produits énergétiques de baseCompensation produits énergétiques de base
Compensation produits énergétiques de base
 
aaDp union énergétique
aaDp union énergétiqueaaDp union énergétique
aaDp union énergétique
 

Similaire à Programme 2019

Projet de loi_sur_la_transition_energetique
Projet de loi_sur_la_transition_energetiqueProjet de loi_sur_la_transition_energetique
Projet de loi_sur_la_transition_energetique
FactaMedia
 
Transition energetique 19 juin 2013 power point
Transition energetique 19 juin 2013   power pointTransition energetique 19 juin 2013   power point
Transition energetique 19 juin 2013 power point
Sébastien Pereira
 

Similaire à Programme 2019 (20)

IRENA_Global_Energy_Transformation_2018_summary_FR.pdf
IRENA_Global_Energy_Transformation_2018_summary_FR.pdfIRENA_Global_Energy_Transformation_2018_summary_FR.pdf
IRENA_Global_Energy_Transformation_2018_summary_FR.pdf
 
Energie 3.0, par Rudy Provoost
Energie 3.0, par Rudy ProvoostEnergie 3.0, par Rudy Provoost
Energie 3.0, par Rudy Provoost
 
Recommandations UFE pour une Stratégie Bas Carbone au moindre coUT
Recommandations UFE pour une Stratégie Bas Carbone au moindre coUTRecommandations UFE pour une Stratégie Bas Carbone au moindre coUT
Recommandations UFE pour une Stratégie Bas Carbone au moindre coUT
 
https://www.liegecreative.be/evenements/reinventons-les-possibles-creons-les-...
https://www.liegecreative.be/evenements/reinventons-les-possibles-creons-les-...https://www.liegecreative.be/evenements/reinventons-les-possibles-creons-les-...
https://www.liegecreative.be/evenements/reinventons-les-possibles-creons-les-...
 
Déclaration finale de lomé
Déclaration finale de loméDéclaration finale de lomé
Déclaration finale de lomé
 
Une proposition pour financer l'investissement bas carbone en Europe
Une proposition pour financer l'investissement bas carbone en EuropeUne proposition pour financer l'investissement bas carbone en Europe
Une proposition pour financer l'investissement bas carbone en Europe
 
Un nouveau modèle énergétique français
Un nouveau modèle énergétique françaisUn nouveau modèle énergétique français
Un nouveau modèle énergétique français
 
Projet de loi_sur_la_transition_energetique
Projet de loi_sur_la_transition_energetiqueProjet de loi_sur_la_transition_energetique
Projet de loi_sur_la_transition_energetique
 
Croissance verte et éco-innovation
Croissance verte et éco-innovation Croissance verte et éco-innovation
Croissance verte et éco-innovation
 
Poster sujet de thèse : Précarité énergétique
Poster sujet de thèse : Précarité énergétiquePoster sujet de thèse : Précarité énergétique
Poster sujet de thèse : Précarité énergétique
 
Livre blanc autoconsommation - énergie renouvelable
Livre blanc autoconsommation - énergie renouvelableLivre blanc autoconsommation - énergie renouvelable
Livre blanc autoconsommation - énergie renouvelable
 
Livre blanc autoconsommation
Livre blanc autoconsommationLivre blanc autoconsommation
Livre blanc autoconsommation
 
Adcf etude tarification services publics environnement, énergie
Adcf etude tarification services publics environnement, énergieAdcf etude tarification services publics environnement, énergie
Adcf etude tarification services publics environnement, énergie
 
150507 cateura olivier smart grids cities energie tenerrdis grenoble em
150507 cateura olivier smart grids cities energie tenerrdis grenoble em150507 cateura olivier smart grids cities energie tenerrdis grenoble em
150507 cateura olivier smart grids cities energie tenerrdis grenoble em
 
Criteres de subvention region ademe 2014
Criteres de subvention region ademe 2014Criteres de subvention region ademe 2014
Criteres de subvention region ademe 2014
 
VIETNAM – Energie et électricité – Perspectives de l’Accord de Libre-Echange ...
VIETNAM – Energie et électricité – Perspectives de l’Accord de Libre-Echange ...VIETNAM – Energie et électricité – Perspectives de l’Accord de Libre-Echange ...
VIETNAM – Energie et électricité – Perspectives de l’Accord de Libre-Echange ...
 
RÉUSSIR la démarche d’efficacité énergétique en France
RÉUSSIR la démarche d’efficacité énergétique en FranceRÉUSSIR la démarche d’efficacité énergétique en France
RÉUSSIR la démarche d’efficacité énergétique en France
 
Transition energetique 19 juin 2013 power point
Transition energetique 19 juin 2013   power pointTransition energetique 19 juin 2013   power point
Transition energetique 19 juin 2013 power point
 
La transition énergétique vue par les modèles macroéconomiques
La transition énergétique vue par les modèles macroéconomiquesLa transition énergétique vue par les modèles macroéconomiques
La transition énergétique vue par les modèles macroéconomiques
 
Transition énergétique
Transition énergétiqueTransition énergétique
Transition énergétique
 

Plus de GBO

قانون أساسي عدد 15 لسنة 2019 مؤرخ في 13 فيفري 2019 يتعلق بالقانون الأساسي للم...
قانون أساسي عدد 15 لسنة 2019 مؤرخ في 13 فيفري 2019 يتعلق بالقانون الأساسي للم...قانون أساسي عدد 15 لسنة 2019 مؤرخ في 13 فيفري 2019 يتعلق بالقانون الأساسي للم...
قانون أساسي عدد 15 لسنة 2019 مؤرخ في 13 فيفري 2019 يتعلق بالقانون الأساسي للم...
GBO
 
Catalogue Oriflame sinda moumen Novembre 2016
Catalogue Oriflame sinda moumen Novembre 2016Catalogue Oriflame sinda moumen Novembre 2016
Catalogue Oriflame sinda moumen Novembre 2016
GBO
 

Plus de GBO (20)

Projet loi de finance 2021 tunisie
Projet loi de finance 2021 tunisieProjet loi de finance 2021 tunisie
Projet loi de finance 2021 tunisie
 
قانون أساسي عدد 15 لسنة 2019 مؤرخ في 13 فيفري 2019 يتعلق بالقانون الأساسي للم...
قانون أساسي عدد 15 لسنة 2019 مؤرخ في 13 فيفري 2019 يتعلق بالقانون الأساسي للم...قانون أساسي عدد 15 لسنة 2019 مؤرخ في 13 فيفري 2019 يتعلق بالقانون الأساسي للم...
قانون أساسي عدد 15 لسنة 2019 مؤرخ في 13 فيفري 2019 يتعلق بالقانون الأساسي للم...
 
La Budgétisation Sensible au Genre au Maroc -Etats des Lieux et Perspectives-
La Budgétisation Sensible au Genre au Maroc  -Etats des Lieux et Perspectives-La Budgétisation Sensible au Genre au Maroc  -Etats des Lieux et Perspectives-
La Budgétisation Sensible au Genre au Maroc -Etats des Lieux et Perspectives-
 
Initiation aux concepts GBO Mission MEHAT
Initiation aux concepts GBO Mission MEHATInitiation aux concepts GBO Mission MEHAT
Initiation aux concepts GBO Mission MEHAT
 
قانون أساسي عدد 29 لسنة 2018 مؤرخ في 9 ماي 2018 يتعلّق بمجلة الجماعات المحلية.
قانون أساسي عدد 29 لسنة 2018 مؤرخ في 9 ماي 2018 يتعلّق بمجلة الجماعات المحلية.قانون أساسي عدد 29 لسنة 2018 مؤرخ في 9 ماي 2018 يتعلّق بمجلة الجماعات المحلية.
قانون أساسي عدد 29 لسنة 2018 مؤرخ في 9 ماي 2018 يتعلّق بمجلة الجماعات المحلية.
 
Journal arabe0392018
Journal arabe0392018Journal arabe0392018
Journal arabe0392018
 
Atelier sur la déclinaison opérationnelle Ministère de l'Equipement
Atelier sur la déclinaison opérationnelle Ministère de l'EquipementAtelier sur la déclinaison opérationnelle Ministère de l'Equipement
Atelier sur la déclinaison opérationnelle Ministère de l'Equipement
 
Outils et techniques des gestion des risques
Outils et techniques des gestion des risquesOutils et techniques des gestion des risques
Outils et techniques des gestion des risques
 
ملحمة جلجاميش
ملحمة جلجاميش  ملحمة جلجاميش
ملحمة جلجاميش
 
Etude sur la justice fiscale et la mobilisation des ressources
Etude sur la justice fiscale et la mobilisation des ressources Etude sur la justice fiscale et la mobilisation des ressources
Etude sur la justice fiscale et la mobilisation des ressources
 
Recettes fiscales Quelques points de repère
Recettes fiscales Quelques points de repèreRecettes fiscales Quelques points de repère
Recettes fiscales Quelques points de repère
 
Qui paye les impôts ET COMBIEN ?
Qui paye les impôts ET COMBIEN ?Qui paye les impôts ET COMBIEN ?
Qui paye les impôts ET COMBIEN ?
 
Principaux messages
Principaux messagesPrincipaux messages
Principaux messages
 
Projet de loi de finance 2018
Projet de loi de finance 2018Projet de loi de finance 2018
Projet de loi de finance 2018
 
Programme la crise financière
Programme la crise financièreProgramme la crise financière
Programme la crise financière
 
Catalogue Oriflame sinda moumen Novembre 2016
Catalogue Oriflame sinda moumen Novembre 2016Catalogue Oriflame sinda moumen Novembre 2016
Catalogue Oriflame sinda moumen Novembre 2016
 
C1: Réforme des finances publiques tunisiennes : historique, présentation et ...
C1: Réforme des finances publiques tunisiennes : historique, présentation et ...C1: Réforme des finances publiques tunisiennes : historique, présentation et ...
C1: Réforme des finances publiques tunisiennes : historique, présentation et ...
 
Vocabulaire Français Arabe des dialectes vulgaires
Vocabulaire Français Arabe des dialectes vulgaires Vocabulaire Français Arabe des dialectes vulgaires
Vocabulaire Français Arabe des dialectes vulgaires
 
تصريح على الشرف
تصريح على الشرفتصريح على الشرف
تصريح على الشرف
 
جذاذة الترشح للانتفاع بالبرنامج الخصوصي للسكن الاجتماعي
 جذاذة الترشح للانتفاع بالبرنامج الخصوصي للسكن الاجتماعي جذاذة الترشح للانتفاع بالبرنامج الخصوصي للسكن الاجتماعي
جذاذة الترشح للانتفاع بالبرنامج الخصوصي للسكن الاجتماعي
 

Programme 2019

  • 1. 1 Accélération de la transition énergétique Révolution numérique, subventions publiques et décentralisation (12-13-14 juin 2019) Hôtel Méhari Hammamet ARGUMENTAIRE Désignant l’ensemble des changements nécessaires pour réduire la pollution et la consommation d’énergie, la transition énergétique exige le passage d’un modèle énergétique basé essentiellement sur la valorisation des énergies fossiles (pétrole, gaz naturel, charbon, etc.) à un autre modèle plus respectueux de l’environnement grâce à l’investissement dans les énergies renouvelables (solaire, éolien, biomasse, etc.). Aujourd’hui, tous les acteurs institutionnels et économiques sont concernés par cette transition en utilisant efficacement les ressources énergétiques disponibles et en luttant fermement contre la précarité énergétique. Pour cela, la transition énergétique doit relever plusieurs défis : • Économique : réduire la dépendance énergétique, créer de l’emploi et gagner en compétitivité ; 
 • Social : contrôler le prix de l’énergie pour lutter contre la précarité ; 
 • Régional : favoriser les productions décentralisées où chaque région/territoire/localité adaptera ses moyens de production d’énergie selon ses spécificités climatiques et ses 
besoins ; 
 • Écologique : diminuer concomitamment les émissions de gaz à effet de serre et leurs 
effets néfastes sur l’environnement et la santé publique ; 
 • Technologiques : favoriser le recours aux technologies numériques à même d’offrir des solutions performantes pour gérer efficacement la consommation. Ces technologies devraient permettre l’éclosion d’un modèle énergétique intelligent (en référence aux smart models) de plus en plus réseauté, connecté, interactif, proche des citoyens, des territoires et largement décarboné. 
 Partant de ce contexte, l’idée est de débattre de la question suivante : comment serait-il possible de concilier entre l’ambition d’atteindre un niveau de consommation raisonnable et l’impératif pour chaque pays d’obtenir, un tant soit peu, son indépendance énergétique ? Cela exige la mise en place, dans le cadre d’une démarche collective et inclusive, d’un mécanisme de coordination entre l’ensemble des acteurs aussi bien les institutions gouvernementales, les collectivités territoriales, les grandes entreprises industrielles, les PME, les startups que les consommateurs.
L’autre volet de la transition énergétique qui mérite un réexamen profond est celui des mutations qui affectent
  • 2. 2 l’écosystème lié à tout modèle énergétique. A vrai dire, cette transition énergétique impose inéluctablement le passage d’un système centralisé où l’énergie est produite en grande quantité par un nombre réduit d’entreprises de taille grande à un mode dual intégrant un plus grand nombre de producteurs. Rien n’empêche désormais les particuliers, les entreprises et les établissements publics de produire conjointement de l’électricité et partager leur consommation. Ils peuvent aussi commercialiser tout excédent énergétique dans d’autres régions. Si le cadre institutionnel et réglementaire est propice, il est même envisageable d’inciter à l’autoconsommation. Toute la question est comment réorganiser le marché de l’énergie à la lumière de ces mutations profondes. 
Il n’en demeure pas moins qu’il est nécessaire de comprendre comment la transformation numérique ou digitale est susceptible d’accélérer la transition énergétique dans les pays où les producteurs d’énergies dépensent 20% de leur investissement annuel dans la digitalisation de leurs activités. N’est-il pas vrai que la révolution numérique a été l’occasion de conduire les principaux acteurs du marché énergétique à repenser l’exercice de leurs métiers. Grâce aux Smart grids, les réseaux d’électricité deviennent intelligents en ajustant les flux d’électricité entre fournisseurs et consommateurs selon le niveau de l’offre et la demande exprimées sur le réseau. De même, la technologie Blockchain pourrait être utilisée dans le secteur de l’énergie. Elle permettrait de réduire les coûts de commercialisation, d’accélérer la vitesse de transactions et de vendre de l’énergie sans passer par des intermédiaires, et ce de manière fiable et sûre. Enfin, la révolution digitale de l’énergie pourrait offrir aux villes et aux territoires de nombreuses opportunités d’amélioration de leur gestion de l’énergie à travers la notion des Smart Cities. Dans de telles villes, les économies d’énergies ne devraient-elles pas être intégrées dans les politiques locales ? Par ailleurs, plusieurs pays en développement observent un déficit énergétique qui ne cesse de se creuser. Pour atténuer la montée du prix de l’énergie fossile à l’échelle mondiale, ces pays sont contraints d’augmenter les dépenses des subventions énergétiques, au risque de fragiliser leurs finances publiques. Ce type de dépenses pèse non seulement lourdement sur le budget de l’État, mais crée aussi des distorsions dans la formation des prix de l’énergie. En ne reflétant pas correctement les coûts d’approvisionnements, le prix subventionné des énergies fossiles risque d’encourager la consommation et d’entraver l’émergence de nouvelles sources d’énergies dont les coûts de production sont onéreux à leurs premiers stades de développement. Il va falloir se pencher sur la question de la tarification des différentes formes d’énergies, leurs fiscalités ainsi que les instruments de financement qui leur sont nécessaires dans le cadre d’une transition énergétique qui constitue un cadre logique et cohérent à une telle problématique. Enfin, il convient également de préciser que les approvisionnements extérieurs en gaz & pétrole érodent les réserves en devises des pays importateurs et exercent une pression de plus en plus forte sur le cours de leur monnaie domestique. La détérioration du taux de change crée un effet boule de neige sur la facture énergétique, le niveau des subventions publiques et le déficit budgétaire. En conséquence, il est impératif de se demander comment la stratégie nationale de réduction de la demande primaire en énergie pourrait intégrer comme critère de performance de cette politique les effets de ces économies sur la balance des paiements et le déficit public. ORGANISATION DE LA CONFERENCE La conférence se déroulera sur trois journées du 12 au 14 juin 2019 à l’hôtel Méhari, Hammamet Sud (Tunisie). 18 sessions parallèles, trois sessions plénières et quatre Ecoles doctorales seront organisées pour que chercheurs, décideurs et opérateurs publics impliqués puissent présenter et
  • 3. 3 discuter autour du thème « Accélération de la transition énergétique : révolution numérique, subventions publiques et décentralisation ». Ecole doctorale Une Ecole doctorale (ED) sera organisée parallèlement à ce colloque. L’objectif sera de permettre des échanges scientifiques et intellectuels, entre les doctorants eux-mêmes et avec les professeurs des universités. Cette ED permettra aussi d’apporter une ouverture internationale pour les chercheurs des pays Maghrébins, notamment dans le cadre d'actions de coopération conduites avec des Établissements d'Enseignement Supérieur ou Centres de recherche. Elle se déroulera sous la forme : i) D’ateliers méthodologiques 
 ii) Et de présentation des travaux de thèses. 
 Thèmes des sessions parallèles 1. Croissance économique et inclusion
 2. Développement régional et incitations aux investissements 3. Economie de l’innovation
 4. Economie internationale, IDE et négociations
 5. Economie non mesurable et informalité
 6. Economie numérique
 7. Energie et développement durable
 8. Le Partenariat Public-Privé dans le secteur énergétique
 9. Financement et Intégration Régionale de l’Energie
 10. Institutions et qualité de la gouvernance
 11. Macroéconomie et crises financières
 12. Microéconomie et théorie des contrats
 13. Politique budgétaire
 14. Politique de change
 15. Politique fiscale
 16. Politique industrielle
 17. Politique monétaire
 18. Politiques d’emploi COMITE SCIENTIFIQUE Adel DHIF (EPT Tunis), Faouzi SBOUI (FSEG Mahdia); Fateh BELAID (CSTB - ENPC, France); Fathi NOURI (FSEG Tunis); Fatma MARRAKCHI CHARFI (FSEG Tunis); Faycal BEN AMEUR (FSEG Tunis), Fethi EL BEKRI (ISCAE); Baccar GHRIB (Institution), Foued GABSI (FSEG Sfax); Ghazi BOULILA (ESSEC Tunis); Habib ZITOUNA (ITCEQ Tunis); Hafedh BEN ABDENNABI (IHEC Tunis); Haitham JOUMNI (CSTB - Université Paris 13, France); Hatem MHENNI (ESC Tunis); Hatem SALAH (ESC Tunis); Houssem RACHDI (IHEC Carthage); Lamia Mkadem (FSEG Tunis) ; Maher GASSAB (ESC Tunis); Moez LABIDI (FSEG Mahdia); Mohamed Riadh EL FERKTAJI (ESC Tunis), Mohamed AYADI (ISG Tunis); Mahmoud Sami
  • 5. 5 PROGRAMME PROVISOIRE DE LA CONFERENCE Premier jour : Mercredi 12 juin 2018 09h00-10h00 Accueil des participants, inscription et acquisition des cartes membre ASECTU Parallèles I 10.00-12.00 Salle : Kairouan Salle : El Jem Salle : Hannibal Salle : Hasdrubal Politique industrielle Développement régional et incitations aux investissements I Economie de l’innovation Politique de change 12.00-14.00 Déjeuner Salle : Kairouan Salle : El Jem Salle : Hannibal Salle : Hasdrubal Parallèles II 14.00-15.45 Développement régional et incitations aux investissements II Microéconomie et théorie des contrats Politiques d’emploi Economie internationale, IDE et négociations 15.45-16.00 Pause café 16.00-18.00 Plénière 1 : Diagnostic du secteur des hydrocarbures Deuxième jour : Jeudi 13 juin 2018 Parallèles III 09.00-10.45 Salle : Kairouan Salle : El Jem Salle : Hannibal Salle : Hasdrubal Développement régional et incitations aux investissements II Microéconomie et théorie des contrats Politiques d’emploi Economie internationale, IDE et négociations 10.45-11.00 Pause café 11.00-13.00 Plénière 2 : L’efficacité énergétique 13.00-14.30 Déjeuner Parallèles IV 14.30-16.15 Salle : Kairouan Salle : El Jem Salle : Hannibal Salle : Hasdrubal Macroéconomie et crises financières Institutions et qualité de la gouvernance I Politique monétaire Politique budgétaire 16.15-16.30 Pause café 16h30-18h30 Plénière 3 : Les énergies renouvelables Troisième jour : Vendredi 14 juin 2018 Parallèles V 09.00-10.45 Salle : Kairouan Salle : El-Jem Salle : Hannibal Salle : Hasdrubal Evaluation d’une politique active d’emploi Institutions et qualité de la gouvernance II Energie et développement durable Croissance économique et inclusion 10.45-10.30 Pause café E. Doctorale 10.30-12.15 Salle : Kairouan Salle : El-Jem Salle : Hannibal Salle : Hasdrubal ED 1 ED 2 ED 3 ED 4 12h30-12h45 Clôture du 15ème Forum 2018 12h45 Déjeuner
  • 6. 6 LES TROIS PLENIERES Plénière 1 : Diagnostic du secteur des hydrocarbures, Mercredi 12 juin de 16.00 à 18.00 Modérateur : M. Kamel NABLI, Intervenants • Kamel Ben Naceur : Le Déficit Energétique Tunisien : un redressement de tendance est-il possible ? • M Elhaddad : Mesures prioritaires pour le secteur tunisien de l'énergie • M Akrout : Comment relancer la prospection dans le secteur des hydrocarbures ? (A confirmer) Plénière 2 : L’efficacité énergétique, Jeudi 13 de 11.00 à 13.00 Modérateur : Afif CHELBI, Intervenants • N Ouerfelli : Transition énergétique : une vision intégrée et prospective de la digitalisation des systèmes énergétiques • M Majdoub : L'efficacité énergétique en Tunisie : le pilier de la durabilité énergétique • A. Bordes : Instruments financiers innovants pour investir dans les énergies renouvelables Plénière 3 : Les énergies renouvelables, Jeudi 13 de 16.30 à 18.30 Modérateur : Hedi LARBI, Intervenants • K. Kaddour : Accélération du programme des énergies renouvelables • M. Marzoug : Costs, benefits and challenges of Renewable Energy • J. Percebois : Promotion des énergies renouvelables : les leçons de l'expérience européenne.