SlideShare une entreprise Scribd logo
Julie Lécuyer / Lara Fatimi
16 rue des Saints-Pères
75007 Paris
+33 (0)1 42 60 70 10
contact@colonnes.com
www.colonnes.com
Julie Lécuyer / Lara Fatimi
16 rue des Saints-Pères
75007 Paris
+33 (0)1 42 60 70 10
contact@colonnes.com
www.colonnes.com
Relations publiques
& Relations presse
Salon du dessin 2015
du 25 au 30 mars
Revue de presse
Volume 1
SUPPORTS DATES DIFFUSION
LES ARTICLES DE FOND ET LES BRÈVES
TRIMESTRIELS
Grande Galerie, le Journal du Louvre Mars / mai 2015 17 424
BIMESTRIELS
Pratique des Arts Janvier - février 2015 NC
ArchiSTORM Mars / avril 2015 NC
Art et Métiers du Livre Mars / avril 2015 NC
MENSUELS
Le Petit Léonard (couverture) Février 2015 NC
Le Petit Léonard Février 2015 NC
Antiquités Brocante Mars 2015 NC
L’Estampille / L’Objet d’Art Mars 2015 NC
L’œil Mars 2015 NC
Mieux Vivre Votre Argent Mars 2015 204 557
Paris Capitale (couverture) Mars 2015 NC
Paris Capitale (article) Mars 2015 NC
Vieilles Maisons françaises (vmf) Mars 2015 10 835
Burda Tendances Mode Avril 2015 NC
Connaissance des Arts (couverture) Avril 2015 42 730
Connaissance des Arts (portraits exposants) Avril 2015 42 730
Connaissance des Arts (focus œuvres) Avril 2015 42 730
Connaissance des Arts (article général) Avril 2015 42 730
BIMENSUELS
Le Journal des Arts 13/26 mars 2015 NC
Relations publiques
& Relations presse
Salon du dessin 2015
du 25 au 30 mars
Revue de presse
Volume 1
SUPPORTS DATES DIFFUSION
Le Journal des Arts 10/23 avril 2015 NC
HEBDOMADAIRES
AMA Newsletter 8 janvier 2015 NC
AMA Newsletter 5 février 2015 NC
Le Courrier français, édition de Gironde 13 février 2015 NC
La Renaissance du Loir-et-Cher 20 février 2015 NC
Le Point 19 mars 2015 399 243
Valeurs Actuelles 19 mars 2015 94 849
Valeurs Actuelles 19 mars 2015 94 849
La Gazette Drouot (couverture) 20 mars 2015 27 304
La Gazette Drouot (article général) 20 mars 2015 27 304
La Gazette Drouot (article BnF) 20 mars 2015 27 304
Les Inrockuptibles 25 mars 2015 40 010
Point de vue 25 mars 2015 173°904
Le Figaro Magazine 27 mars 2015 415°175
AMA Newsletter 16 avril 2015 NC
La Gazette Drouot 24 avril 2015 27 304
QUOTIDIENS
Petites Affiches La Loi 25/26 décembre 2014 NC
Petites Affiches La Loi 23 février 2015 NC
Le Progrès 27 février 2015 198 324
Petites Affiches La Loi 13 mars 2015 NC
Le Télégramme de Brest 22 mars 2015 203 298
Le Quotidien de l’art (couverture) 24 mars 2015 NC
Le Quotidien de l’art 24 mars 2015 NC
Les Échos 25 mars 2015 122°744
Le Figaro & Vous (couverture) 26 mars 2015 317°225
Relations publiques
& Relations presse
Salon du dessin 2015
du 25 au 30 mars
Revue de presse
Volume 1
SUPPORTS DATES DIFFUSION
Le Figaro & Vous 26 mars 2015 317°225
Le Parisien 26 mars 2015 274°892
Le Monde 27 mars 2015 275°310
RADIOS
Radio Classique Mars 2015 NC
Radio Notre-Dame Mars 2015 NC
Radio FG 25 mars 2015 NC
TV
France 2, « Télématin » 21 mars 2015, 2 diffusions > 7h20 et 9h10
BFM Business 27 mars 2015 NC
INTERNET
Sortiraparis.com 26 octobre 2014 NC
Arts-spectacles.com 13 décembre 2014 NC
Artmediaagency.com 8 janvier 2015 NC
Artistikrezo.com 10 février 2015 NC
Votreargent.lexpress.fr 20 février 2015 NC
Exponaute.com Mars 2015 NC
Pixelcreation.fr Mars 2015 NC
Enviedailleursmagazine.fr 6 mars 2015 NC
Lagoradesarts.fr 9 mars 2015 NC
Artctualite.com 15 mars 2015 NC
Evous.fr 19 mars 2015 NC
Quefaire.paris.fr 19 mars 2015 NC
Artactu.com 24 mars 2015 NC
Lerevenu.com 25 mars 2015 NC
Valeurs actuelles.com 24 mars 2015 NC
Relations publiques
& Relations presse
Salon du dessin 2015
du 25 au 30 mars
Revue de presse
Volume 1
SUPPORTS DATES DIFFUSION
Artaujourdhui.info 26 mars 2015 NC
Fr.blouinartinfo.com 26 mars 2015 NC
Leparisien.fr 26 mars 2015 NC
Artactu.com 27 mars 2015 NC
Economiematin.fr 27 mars 2015 NC
Latribunedelart.com 27 mars 2015 NC
GRANDE GALERIE
Date : MARS/MAI 15Pays : France
Périodicité : Trimestriel
OJD : 17424
Page de l'article : p.105
Journaliste : A.G./ M.T./ Alain
Charron
Page 1/1
DESSIN 4032033400508Tous droits réservés à l'éditeur
LE PHILOSOPHE ET L'HISTORIEN DE L'ART
Les Raisons de l'art. Essai sur les théories de la peinture
Jacqueline Lichtpnstein Gallm?rd NRF essais 17 90 €
Que peut apprendre a l'historien de l'art I analyse restée célèbre des Menmes de Velazquez par
Michel Foucault7
C est la question que pose a la fm de ce brillant essai Jacqueline Lichtenstem
I auteur de La Cou<eur
éloquente et de La Tache aveugie, deux livres qui ont fait date Nuançant
le point de vue de Jacques Ranciere dans son Malaise dans I esthetique paru en 2004 elle en
revient a des textes classiques qu'elle connaît parfaitement, avec toujours une pointe d humour
Elle cite ainsi l'abbé Du Bcs - que Voltaire admirait et dont il a écrit dans Le S ecie de Louis XIV >< il
ne savait pas la musique il n'avait jamais pu faire des vers, et n'avait pas un tableau, maîs il avait
beaucoup réfléchi > - qui peint le spectateur ignorant et en fait l'éloge Elle souligne cette pnrase
extraordinaire qui date de 1719 maîs qui gagne a être redécouverte «Quoi me dira-t-on plus on
est ignorant en poesie et en peinture plus on est en etat de juger sainement des poèmes et des
tableaux i Quel paradoxe ' » A G
MCQraiw LicimvsTHN
LES RAISONS
DE L'ART
tssnsurlt•>ihionos
il* ]<> |H'inlim
nrf es sa is
L'ARCHITECTURE DANS TOUS SES ETATS
Le Dessin d'architecture dans tous ses états. Le dessin instrument
et témoin de l'invention architecturale
Sous'a direct oi de Claude Vf/g iof
Societe du Salon du dess r 228 p 35 €
Chaque annee le Salon du dessin est I occasion de rencontres internationales En 2014 le thème
choisi était le dessin d'architecture Dirige par le professeur Claude Mignot, l'ouvrage, qui est issu
de ces communications et debats, va de la Renaissance a Renzo Piano, en passant par Viollet
lé-Duc On y trouve I etude de dessins de grands architectes dont Le Brun Perrault et Le Vau,
rassembles par Colbert afin ti élaborer un projet pour la façade du Louvre Guillaume Fonkenell
explique la genèse de la colonnade Alexandre Gady évoque pour sa part les dessins de Robert de
Cotte pour la Bibliotheque royale, rue de Richelieu M T
DES ANIMAUX ET DES PHARAONS
Des animaux et des pharaons. Le règne animal dans l'Egypte ancienne
i^i Couvre i ent
-/c
< nu/ Eci ' ot ^ d a 3j2^ao^s ^[iC ni '- f
Les anciens Egyptens n'ont cesse, tout au long de leur histoire de puiser des exemples dans
la faune qui les entourait pour creer un langage d une grande variete Grâce d I ouvrage réalise a
I occasion de l'exposition du Louvre-Lens il est aise de comprendre a quel point les animaux ont ete
observes, consommes, exploites, personnifies transposes dans le monde profane maîs également
sacralises momifies et respectes dans la religion L'incroyable richesse des collections du Louvre
permet de présenter quèlques temoignages des admirables productions dues aux artistes du
Double-Pays des oiseaux s'envolant d'un fourre de papyrus a la scene de boucherie de la célèbre
palette au taureau montrant le roi sous la forme de cet animal écrasant un ennemi, au sphinx
impassible, des fameux chats assis aux innombrables momies possibles réceptacles du divin Ce
livre permet de rendre aux animaux leur juste place dans I Egypte antique une omniprésence
même qui fait un des charmes de cette grande civilisation Alain Charron
Date : JAN /MARS 15
Pays : France
Périodicité : Bimestriel
OJD : 32129
Page de l'article : p.12
Page 1/1
DESSIN 7626682400506Tous droits réservés à l'éditeur
lame des art
'-de-France
Salon du dessin
UNE SÉLECTION AMBITIEUSE D'ŒUVRES GRAPHIQUES
COUVRANT6 SIÈCLES DE CRÉATION.
fosrp Sl) fllun O i rn
19W) La Vanite liu Temps
( lunion qmplnte
2? i _"> <HI
S i nmii Bn si); le Temple de
KhonsouàKarnak !<)&
Fort dp ses 13 ono visiteirs PH 2014, le Salon du Dessin
poursuit avec determmdtion la mission qu'il s est donnee
dppuisi99i placer ledessm au rangd'art majeur Donnant
a voir une selection tres pointue de feuilles anciennes (la
B bliotheque nationale de France est invitée privilégiée),
modernes et contemporaines, cette manifestation se veut
davantage qu'un simple Salon commercial pour preuve, elle
proposera aussi, les 25 et 26 mars un cycle dune domaine
deconferencesquirendracomptedestravauxdechercheurs
de tous horizons sur le dessin d'architecture, thème retenu
cette annee Les 39 galer es présentes vous permettront
d'admirer ce qui se tait de mieux en j
a matiere depuis le
s ecie aver OPS dessins signes Charles Le Biun, Degas,
Cézanne, Gaugu n, Miro,
Djbuffet, Zao Wou kl
Enfin sera remis un Prix de
dessin contemporain de ia
Fondation Daniel& Florence
buerlain A noter que ce
Salon prend place au cœur
de la Semaine du dessin,
qui, du 23 au 30 mars, verra
les plus glands musees de
Paris et de la region pan
sienne ouvrir leurs cabinets
d'arts graphiques
Paris (75008)
Du 25 au 30 mars
Palais Brongmart
www satondudessin com
Haïti,deuxsiècles
de création artistique
ENTRE POÉSIE, MAGIE ET ENGAGEMENT POLITIQUE.
Premiere Republique noire du monde (ITie acquit son independance en 1804),
seul pays francophone indépendant des Caraïbes, Haïti
puis deux siècles, produit des générations
'artistes qui l'ont fait connaître autrement
que par les malheurs qui la touchent
Chroniquant ses espoirs ses peines ses
crimes, sa beaute aussi, son humanite,
les 60 artistes et quelque 160 œuvres
exposes au Grand Palais présentent,
selon un parcours non chronologique
des temps forts de l'histo re de l'art
haïtien du xix' siecle a aujourd'hui
Des œuvres contemporaines,
certainesréaliséesspécifiquement
pour l'occasion, seront également
visibles dont plusieurs Basquiat
Peinture, dessin, installations, video,
sculpture d'objets recycles une creativite
sans limite mêlant sans difficulté poesie,
magie religion et engagement politique
factor Hypjxilitt, Le Baiser
19461948 Gouache an
papier, 3CJ t 32 cm
Miami o p< non ( lanti» ct Farah rimivon
Fhot. R I f h T 1res
jusqu'au 15 février
Grand Palais
www grandpalais fr
Paul Dali le Palais de justice
Sculptais, 70 r i-tfl lf) //
Versailles (78) Paul Day, ie règne
de la comédie urbaine
DES SCULPTURES EN FORME D'ILLUSION
La sculpture en 30 est sa passion, l'architecture et la ville son terrain d experi
mentation Ce virtuose de I illusion qu est Paul Day produit des œuvres dotées
d'une perspective quasi cubiste et déroutante C'est au moyen de la terre cuite
-choisie pour sa matiere, son gram, sa couleur-qu'il régénère un genre tombe
en désuétude, te bas relief Réinventant le lieu qu'il a choisi d'interpréter en
sublimant ses spécificités, il recompose l'ordonnance des pleins et des vides
pour en donner sa vision personnelle, vo re affective, avec une mise en valeur de
['essence même du lieu Les usages anonymes des métropoles constituent son
autre source d'inspiration Infinie variete cles visages et des gestes, beaute des
comportements quotidiens trouvent également leur place dans ses com positions
architecturaleseturbaines
jusqu'au 15 fevrier
Galerie Anagama
www anagama fr
Société artistique de Dourdan
UN 30E
SALON DE PRINTEMPS MULTITECHNIOUE
Présidée par l'artiste Chnstoff Debusschere, que nos lecteurs connaissent bien,
la Sociéte artistique de Dourdan propose depuis 1986, ateliers d'arts plastiques
et stages animes par des artistes reputes, et organise régulièrement expositions
et Salons Justement, sein 3ne Salon rie printemps prendra place du 21 au 29 mars
au centreculturel Rene Cassm Yexposerontune centaine de peintres, graveurset
sculpteurs renommes, dont Antoine Vincent, peintre, et Veronique Magmn.sculp
teur, ses deux invites honneur Peintre de
l'armée et récipiendaire du Grand Prix
Rene Beja de la fondation Taylor,
tout l'art d'Antoine Vincent réside
dans des scènes intimistes et des
portraits Peintre d'atmosphère,
ses œuvres feutrées captent des
instants de plénitude et d'harmo
nie Quant a Veronique Magnin,
ses dernieres pieces mêlent la
pierre et le fer, dans une tenta
tive de percer les mystères de
l'anatomie humaine
Du 21 au 29 mars.
Centre culturel Rene Gassin
wwwsadoufdanfr
ironique Maqmn,
Embranchement
Pays : France Périodicité : Bimestriel
Support : ArchiSTORM Diffusion : NC
Date : Mars – avril 2015 Catégorie : Presse écrite
Date : MARS/AVRIL 15
Pays : France
Périodicité : Bimestriel
Page de l'article : p.15
Journaliste : E.C.
Page 1/1
DESSIN 8704533400505Tous droits réservés à l'éditeur
Le dessin à l'honneur
La dernière semaine de mars est placée
sous le signe du dessin, non seulement
au palais Brongniart avec le Salon annuel,
mais aussi dans de nombreuses insti-
tutions de Paris et sa région, qui mettent
la discipline en valeur au cours de la
Semaine du dessin. De multiples occa-
sions de partir à la decouverte d'une
expression d'une infinie richesse.
Depuis près de 25 ans, le Salon du dessin offre la
possibilité de contempler des œuvres reniaiquables,
parfois méconnues Ce sont quèlques inaichands
passionnés de dessin qui ont créé l'événement en
1991, et la manifestation attire chaque année des
visiteurs plus nombreux, preuve d'un engouement
croissant poul ce domaine qu'on a trop longtemps
considéré comme le parent pauvre de la peinture
Initiative privée d'envergure internationale, les
39 galeries participantes présentent une sélection
de dessins qui hisse la discipline au rang d'art majeur
Marchands, grands collectionneurs, institutions et
conseïvaleurs désireux de taire vivre cet univers
se retrouvent dans la volonté de montrei ou de
dénicher, c'est selon, la perle rare Cette édition
permet d'admirei des périodes et des styles très
divers, de Giambattista Tiepolo à Jean Ai p
Citons, entre autres, La Nuit tt l'Anton pal Le Bi un,
proposée par une galene romaine La galerie londo-
nienne Jean-Luc Baroni I td présente par exemple
une belle feuille de Greuzc, ct, chose rare, un
dessin de la main de Gauguin, tandis que le Suisse
Altura Cuéllar dévoile une scène de campagne au
fusain pal Van Gogh Installe dans le 7 arron-
dissement de Paris, le galenste Antoine Laurentin
montre, quant à lui, un dessin au marqueur de
Dubuffet daté 1967 Du XVI au XX'siècle,
il y en a donc vraiment poul tous les goûts
Cette année, l'invité d'honneui est la Bibliothèque
nationale de France, qui met en avant un large
choix de feuilles d'architectes allant d'Androuet
du Cerceau (XVIe
siècle) à Rene Binet (XX siècle),
soulignant Li dépendance de l'art de construit
vis-à-vis du dessin Depuis trois siècles, l'institution
s'intéresse au coup de crayon des architectes repré-
sentant monuments ct villes, réels ou imaginaires,
et a ainsi constitué un intéressant fonds sur ce
thème, récemment classe, inventorié et numérisé
Pour cette édition, les amateurs du sujet et les
professionnels trouveront donc aussi leur bonheur
À noter également dans ce contexte d'efferves-
cence graphique, la XVI édition de Li Semaine
du dessin, du 23 au 30 mars, est l'occasion pour les
grandes institutions de Paris et sa région d'ouvrir
leurs cabinets d'arts graphiques et de proposer des
visites autoni de thèmes divers les maîtres italiens
de la Renaissance à la Fondation Custodia,
les dessins deVictoi Hugo à Li maison éponyme,
les cathédrales cle France au musée Rodin
De belle;, trouvailles en perspective '
E. C.
Salon du dessin 2015, du 25 ni "(O nuis 2015, pains
Brongnurt 28. place de la Bourse, 75002 Paris Tl] de I 2h i
20h, jeudi 26 jusqu'à 22h Tel 0145220877 Entrée
IS € cut lionne inclus salonduclcssin coin
De haut en bas :
Jean Jacques de Boissieu
(1736 18IC) Vue de
Savigny 1782 plume et
encre de Chine lavis gris
signe du monogramme et
date 1782 en bas a
gauche 227 x 359 mm
© Galene Paul Proute
Charles de La Fosse
(16361716)étudespour
A/lneive et outres dieux de
I Olympe trois crayons sur
papier chamois numérote
au verso IO
382 x 2/O mm O Katnr
Belhnger Kunsthandel
Date : FEV 15
Pays : France
Périodicité : Mensuel
Page de l'article : p.1
Page 1/1
DESSIN 2015692400524Tous droits réservés à l'éditeur
GRANDCONCOURS
AVEC LE SALON DUDESSIN
Date : FEV 15
Pays : France
Périodicité : Mensuel
Page de l'article : p.8
Page 1/1
DESSIN 9015692400503Tous droits réservés à l'éditeur
'tt
|2ENPE7-/0U* AU PAX* PE* M00AUN*
ANGOULÊME
Connais tu le drôle dè troll Moomin sa famille son meilleur
ami Le Renaclencan, le paresseux Sniff ou encore la rêveuse
Mademoiselle Snork z Ce sont les adorables personnages
aux allures d'hippopotames d'un célèbre roman illustre puis
d'une BD crées par la dessinatrice finlandaise love Janssen
(1914 2001 ) Le musee de la BD lui rend hommage a travers
une grande exposition qui rassemble ISO dessins et planches
originales et retrace l'histoire de son succes planetaire '
Cinq ateliers différents sont aussi programmes autour de
cet univers pour les enfants i
« Le monde magique des Moomins » jusqu'au 18 mai, puis du 20 juin
au 4 octobre à la cite internationale de la bande dessinée et de
limage, 121 rue de Bordeaux 16000 Angoulême Tel 0545386565-
www citebd org Partenaire du Pefif Léonard
LE "FAUVE" VLAAWNCIC
RUEIL-MALMAISON
Autodiae-Lte e ae moquant bien
de ce que la critique pensait de lui.
MauricedeVlaminck(1876-1956)estunartiste
qui peignait a l'instinct et avait du caractère !
En 1905 il s'installe a Rueil et fait partie avec
Metisse de l'avant-garde des Fauves qui osent
peindre leurs toiles avec des couleurs pures
directement sorties des tubes Influence par
Cézanne Vlaminck peint de nombreuses
vues colorées des environs de Paris puis
apres la guerre se retire a la campagne
Cette exposition qui réunit pres de 80 tableaux
te dévoile ainsi ses talents de paysagiste de
peintre de marines ct de bouquet*; de fleurs
K Maurice de Vlaminck «jusqu'au 25 mai à l'atelier
Grognard 6 avenue du Château de Malmaison
92500 Rueil-Malmaison Tél OI 4 7 1 4 1 1 63
Ouvert tous les jours de 13h30 à I Sh Matinées
familiales les dimanches 29/03 12/04 et 17/05
Rens www mairie-rueilmalmaison fr
LE* JOURNEÈ EUROPEENNE*
PE* MÉTIER* PART
PARTOUT EN FRANCE !
Cette manifestation qui dévoile tous les ans la richesse
des talents et le savoir faire des artisans d art aura lieu
du 27 au 29 mars prochain et se déroule un peu partout
en France i Viens a la rencontre
des professionnels découvre des
objets d exception et participe
a des ateliers De nombreux
musees y participent aussi ainsi
le musee de Bernay met
a I honneur les metiers de la terre
et du feu en faisant decouvrir
le travail des maîtres verriers
des faïenciers ou encore
des chaudronniers et propose
des ateliers gratuits aux familles
pendant le week end ( 14h a 17h30)
Rens. et programme complet sur
www.journeesdesmetiersdartfr
LE CMON PU PE**W
PARIS
Pour les amoureux du crayon a noter aussi
le Salon du dessin du 25 au 30 mars au palais
Brongniart a Paris Une quarantaine de
galeriesspécialiséesexposentleursplusbelles
trouvailles Leurs dessins anciens ou bien
contemporains signes par des grands
maîtres côtoieront
un florilège de dessins
d'architectes provenant
du departement des
Estampes et de la '*
Photographie de la
Bibliotheque nationale ^f
de France et aussi les
dessins gagnants du
concours du Petit
Leonard (voir page 43)
Rens sur 
www salondudessin com
Date : MARS 15
Pays : France
Périodicité : Mensuel
Page de l'article : p.15
Page 1/1
DESSIN 1105313400505Tous droits réservés à l'éditeur
MANIF DU 25 AU 30 MARS
Pariscélèbre
le dessin
ancien
Parmi les 39 galeries qui exposent cette
année au Salon du dessin de Paris (2e
am),
7 rejoignent la manifestation pour la pre-
mière fois Elles feront honneur aux dessins
italiens du xvie
au xvme
siècle, aux créations
chinoises et russes du xxe
siècle, ou encore
aux artistes contemporains. Et pour ne pas
être uniquement un salon commercial, la
Semaine du dessin accueille également
des conférences et des expositions, dont
des dessins d'architectes présentés par la
Bibliothèque nationale de France À noter
que 27 au 29 mars se tiendra également
DDessms, manifestation consacrée aux
dessins contemporains à l'Atelier Richelieu
(Pans, 2e
arr.l.
Salon du Dessin 2015,
au Palais Brongniart, place de la Bourse,
75002 paris Ouvert de 12 h a 20 h ,
nocturne le 26 jusqu'à 22 h
Tél 01 45 22 61 05
salondudessin com
Date : MARS 15
Pays : France
Périodicité : Mensuel
Page de l'article : p.1
Page 1/1
DESSIN 6411723400505Tous droits réservés à l'éditeur
Date : MARS 15
Pays : France
Périodicité : Mensuel
Page de l'article : p.72-77
Journaliste : Armelle Baron /
Fanny Drugeon
Page 1/6
DESSIN 1811723400508Tous droits réservés à l'éditeur
PARIS À L'HEURE
DU DESSIN
Très divers sont les goûts et les choix des collectionneurs de dessins L'un
s'intéresse à une école, l'autre à un sujet, l'autre encore à une technique
particulière. D'aucuns préfèrent le dessin aboutitandis que d'autressont émus
par une esquisse, premierjet de l'artiste. Maîstous se retrouvent au Salon du
Dessinqui,cetteannéeencore,s'annoncesouslesmeilleursauspices Enécho
à la manifestation, dix-neuf musées ouvrent leur cabinet d'arts graphiques à
l'occasion de la Semaine du Dessin Autre point fort de ce moment, les
Rencontres Internationales du Dessin dont le thème est « Le dessin-
d'architecture, document ou monument ? ». Quèlques très belles feuilles
prêtées par la Bibliothèque nationale de France, invitée d'honneur du salon,
sont égalementexposées. Enfin le Prixdu dessin contemporain de la fondation
Daniel et Florence Guerlain présente une sélection d'œuvres des trois artistes
sélectionnés pour l'édition 2015 : Tomma Abts, Jockum Nordstrom et
Ravel Pepperstem. Par Armelle Baron et Fanny Drugeon
Date : MARS 15
Pays : France
Périodicité : Mensuel
Page de l'article : p.72-77
Journaliste : Armelle Baron /
Fanny Drugeon
Page 2/6
DESSIN 1811723400508Tous droits réservés à l'éditeur
FOCUS SUR LES
PLUS BELLES FEUILLES
DU SALON DU DESSIN
DECOUVERTE RECENTE
Jean Baptiste Marie Pierre [1713 i?8g), Trois Têtes d'hommes
Pierre noire, estompe, lavis d'encre grise et rehauts de craie
blanche, 35 x 45 cm Paris-New York, galerie Didier Aa ren & Cie
Ê Didier Aaron& Cie
Cette tres belle feuille est une récente decouverte dont I attribution a
J B M Pierre a ete confirmée par Nicolas Lesur Datant sans doute
des annees 1760, ce dessin fut réalise une diza ne d annees avant
que son auteur, eleve de Natoire, ne fut nomme peintre du roi L expert
de lartiste rapproche la technique de cette feuille assez inhabituelle
pour le peintre d une Etude de femme drapée conservée au musee
Vivant-Denon (Chalon surSaône) Les annees passées en Italie ont
sans doute influence J B M Pierre, ainsi est on tente de penser a
Piazzetta devant la force qui se dégage de cette œuvre
GAUGUIN EN MARTINIQUE
Eugene Henri Paul Gauguin (Pans, 1848 - îles Marquises, 1903],
Nègrenes Martinique Gouache, aquarelle, plume encre bleu foncé et
peinture doree, collage et papier maroufle sur panneau,
34,3 x 247 cm Signe en bas a droite « Paul Gauguin go »
Londres, Jean-Luc Barom Ltd @ Jean Luc Baron
Tres souvent exposée depuis 1912, cette feuille illustre I aventure
martiniquaise de Gauguin en 1887 et fut peinte deux annees apres
son retour Les œuvres peu nombreuses - peut être ont elles ete
détruites - de cette epoque temo gnent de son eblouissement
devant les couleurs perçues outre mer, cette etape importante est
le prélude a I exotisme et a la quête du primitivisme qu il poursuivit
plus tard Theo, le frere de Vincent van Gogh, lui acheta deux scènes
martin quaises et fut frappe par le contraste entre le bleu intense du
ciel et I étonnant vert du sol qui se dégage de celle ci, veritable
innovation dans le langage pictural
DANS LA MOUVANCE DU MANIÉRISME REMONTAIS
Bernardmo Lanmo (Vercelli, vers 1512-1583), Portrait de femme de profil
Craie noire, rehaussée de touches de blanc légèrement rose sur papier bleu,
ig.ixipcm NewYork,PandoraOldMastersInc O PandoraOldMastersInc
Contrairement a beaucoup de représentations féminines de cette epoque,
il semble que celle ci soit l'image d'un personnage reel, il s agit sans doute
du projet pour le visage de la donatrice s tuee au premier plan du tableau
La Madone des Roses ue Bernardmo Lanmo (1552, Raleigh, North Carolma
Muséum of Art] Cet artiste s'inscrivit dans la mouvance du maniérisme
issu du Piémont et fut influence par Gaudenzio Ferrari jusqu'à son depart
pour Milan en 1540 Dans cette ville, il entra en contact avec les élevés de
Leonard de Vinci Cette feuille date sans doute des annees 1550 car elle
presente les mêmes analogies de style et de technique que d'autres
feuilles datées de cette epoque
Date : MARS 15
Pays : France
Périodicité : Mensuel
Page de l'article : p.72-77
Journaliste : Armelle Baron /
Fanny Drugeon
Page 3/6
DESSIN 1811723400508Tous droits réservés à l'éditeur
DECAMPS ORIENTALISTE
Alexandre-Gabriel Decamps (Pans, 1803 - Fontainebleau, 1860),
Turc à dos d'âne suivi de ses enfants Aquarelle avec rehauts
de pastel et gomme arabique, 23,5 x 32,3 cm Pans,
galerie Talabardon et Gautier (JD galerie Talabardon et Gautier
Lors de l'année 1828, Alexandre Gabriel Decamps fut envoyé en
mission en Grece avec Ambroise Louis Garneray et prolongea son
voyage jusqu a Constantinople et au Moyen Orient ll réalisa alors de
nombreux croquis, sources d'inspiration future pour celui que l'on
peut considérer comme le fondateur de l'orientalisme ll se fit remar
quer par son sens aigu de l'ironie, comme dans ses singeries mspi
reesde la peinture flamande du XVIIe
Ici, un homme tenant un jeune
enfant, imbu du pouvoir que lui confère son fusil, son sabre et sa
ongue pipe, monte un petit âne comme s'il s'agissait d'un fier des-
trier Cette feuille a la technique remarquable est mentionnée dans
le catalogue raisonne de I artiste etabli par Adolphe Moreau en
1869 Elle fit partie de plusieurs collections sous des titres divers
SOUS INFLUENCE JAPONAISE
Mary Cassatt (1844-1926], Mere et enfant, vers 1898-1899
Pastel et fusain sur papier, 74 x 59,5 cm
Signé Pans, Damien Boquet Art f) Damien Sequel Art
A l'époque ou ce ravissant pastel fut réalise, vers 1899, Mary
Cassatt était exclusivement préoccupée par le thème de la mere
et de I enfant Le dessin prit alors une place de choix dans son
œuvre, le geste l'emportant sur tout artifice En 1880, elle visita
en compagnie de Degas une exposition d'estampes japonaises
qui I influença grandement et marqua un tournant dans sa car
riere Des lors l'absence d'arrière plan et l'utilisation limitée du
pastel lui permirent de mettre I accent sur la relation fusionne^
entre la mere et l'enfant L'artiste s'éloigna alors de I impression
nisme et délaissa Paul Durand Ruel pour Ambroise Vollard qu
I encouragea dans cette voie
PRINCESSE IDÉALE
Lucien-Victor Guirand de Scevola [Sète, 1871 - Pans, 1950),
Jeune Princesse de profil, 1899 Aquarelle et rehauts de gouache sur
papier, 66 x 51 cm Signe et date en haut a droite « Guirand de Scevola /
1899» Paris, galerie Mathieu Neouze © galerie Mathieu Neouze
Apres une période de succes grace a ses élégants portraits, Lucien Victor
Guirand de Scevola se tourna vers le mouvement symboliste a partir des
annees 1895 C'est a cette epoque quil livra ce portrait de jeune prin
cesse mystérieuse dans un paysage indescriptible Le sens du mervei
leux et de I insaisissable évoque par les romantiques allemands a l'aune
de leurs recherches sur le Moyen Age trouve sa justification dans ce type
de jeune femme idéale, dune beaute lointaine insensible et inaccessible
L'influence des préraphaélites est également perceptible dans le souci de
réalisme de la coiffe, du collier et de la broche
« Salon du Dessin 2015 », du 25 au 30 mars 2015 au palais Brongniart, place
de la Bourse, 75002 Paris Ouvert tous les jours de 12h a 20h, jusqu'à 22h
le 26 mars Tel 01 45 22 08 77 www salondudessm com
Lin colloque sur le dessin d'architecture est organise les 25 et 26 mars de
14H30 a 18h dans le petit auditorium du salon, entree libre dans la limite
des places disponibles
Date : MARS 15
Pays : France
Périodicité : Mensuel
Page de l'article : p.72-77
Journaliste : Armelle Baron /
Fanny Drugeon
Page 4/6
DESSIN 1811723400508Tous droits réservés à l'éditeur
DRAWING NOW :
PLACE AUX JEUNES
La neuvieme edition du salon Drawmg Now se déroule pour la
deuxieme annee consécutive au Carreau du Temple ou soixante-
treize galeries internationales, representant plus de 400 artistes
contemporains, sont reunies sur deux niveaux La lauréate du prix
Drawmg Now 2014, Cathryn Boch, expose quant a elle son travail
a l'Observatoire du BHV
Drawmg Now a contribue a affirmer I importance du dessin depuis
les cinquante dernieres annees, un médium qui demeure
accessible financièrement Le second niveau de ce salon singulier
accueille dans une section « Emergence » une vingtaine déjeunes
galeries Chacune consacre son accrochage a un artiste presente en
focus Les différentes pratiques témoignent du dynamisme du
dessin, qui est aujourd hui proteiforme multiplicité des gestes des
artistes, poursuite d une tradition qui dialogue toujours avec la
modernite tout autant que I extension du dessin dans I espace
Daniel Zeller Impulse Morphosis (détail) 2013 Encre sur papier, 55 g x 75 g cm
Photo service de presse (D Daniel Zeller
Rebecca Horn Sans titre 20io Acrylique sur papier 30 x 40 cm Photo service de
presse 3 Courtesy galerie Lelong Paris / photo Fabrice Gibert
Sont ainsi présentes des artistes qui ont repousse les limites du
dessin Herman de Vries [galerie Aline Vidal Pans] Peter Sonano
(galerie Jean Fournier, Paris) Rebecca Horn (galerie Lelong, Paris)
ou Bernard Monmot (galerie Catherine Putman Paris) Des carte
graphies fantasmatiques de la Berlinoise Nanne Meyer (galerie
Bernard Jordan, Paris) aux explosions organiques de Daniel Zeller
(Michel Soskme Inc , Madrid, New York), des dessins en relief de
Natasja van Kampen (galerie La Ferronnerie, Pans) aux associa
lions de Gideon Kiefer (Geukens &0e Vil Gallery Knokke] le dessin
se déploie sous toutes ses facettes Dans la section « Emer
gence », la encore, les plus jeunes artistes multiplient les expen
mentations La Backslash gallery (Paris) dévoile les dessins
magnétiques de Charlotte Charbonnel, la galerie Karima Celestm
(Marseille) les objets en apesanteur de Felix Pmquier, la galerie
melanie Rio (Nantes] la minutie poétique d Angélique Lecaille la
galerie Iragui (Moscou] les scènes aux echos surréalistes de
Valeria Nibiru ou encore SAPO Contemporary (Buenos Aires) les
paysages de Matias Ercole
La reflexion sur le dessin se poursuit a travers un ensemble de confe
rences, d entretiens avec les artistes ou le programme video cette
annee encore conçu par Brett Littman du Drawmg Center de New York
De plus, décerne a un artiste de moins de cinquante ans le prix Drawmg
Now aboutit notamment a I organisation d une exposition Représentée
par la galerie Claudine Papillon et lauréate du prix en 2014 Cathryn
Boch expose ainsi a Lobservatoire du BHV son travail dans lequel elle
explore le dessin en profondeur, en s emparant du support pour le façon
ner En parallèle au salon plusieurs espaces s associent pour proposer
un parcours du dessin, ouvrant de nouvelles reflexions de I hommage a
Caby Charb Honore Tignous et Wolinski a la Bibliotheque nationale de
France (site François Mitterrand) aux cahiers dessines d artistes expo
ses a la Halle Saint Pierre Fanny Drugeon
« Drawmg Now Paris Le Salon du dessin contemporain », du 25 au
29 mars 2015 au Carreau du Temple, 4 rue Eugene Spuller 75009 Paris
Ouvert du mercredi au samedi de 1 lh a 20h (19h le dimanche) Toutes
les informations concernant le Salon et le parcours du dessin contempo
rain sont consultables sur le site www salondudessmcontemporain com
« Cathryn Boch » du 12 au 29 mars a L'Observatoire du BHV Marais (5e
etage)
Date : MARS 15
Pays : France
Périodicité : Mensuel
Page de l'article : p.72-77
Journaliste : Armelle Baron /
Fanny Drugeon
Page 5/6
DESSIN 1811723400508Tous droits réservés à l'éditeur
LA SEMAINE DU DESSIN
DANS LES MUSÉES D'ILE-DE-FRANCE
CLAUDE CELLE DESSINATEUR AU PETIT PALAIS
Surnommé Le Lorrain en raison de son origine, le paysagiste Claude
Gellé passe la majeure partie de sa carrière à Rome, arpentant les
campagnes alentour en quête d'un motif qui l'inspire. Tivoli, Frascati
ou Subiaco nourrissent ainsi sa création comme en témoignent les
dessins présentés dans le cadre de cette exposition-dossier.
Exceptionnellement sorti des réserves pour être montré au public,
un ensemble de feuilles issu de la collection Dutuit met en lumière
la genèse créative de l'artiste et fait écho à l'exposition « Les Bas-
fonds du baroque ». Milène Cuvillier
« Claude Gellee, un Lorrain à Rome au XVM* siècle », jusqu'au 17 mai
2015 au musée du Petit Palais, avenue Winston Churchill, 75008
Paris. Tél. 01 53 43 40 00 www.petitpalais.paris.fr. Visite libre
Claude Gellee dit Le Lorrain (1600-1682), Le Repos pendant lafuite en Égypte
(détail). Pinceau, encre de chine, lavis d'encre de Chine et lavis de bistre sur papier
bleuté. Paris, Petit Palais. Photo service de presse. @ Petit Palais / Roger-Viollet
Alexandre-François Desportes (1661-1743), Nonette à l'arrêt, ipn. Pierre noire,
sanguine et craie blanche sur papier, 35,6 x 51,9 cm. Sèvres, Cité de la Céramique.
Photoservicedepresse.@ CGg2/OlivierRavoire
ALEXANDRE-FRANÇOIS DESPORTES
SOUS UN NOUVEAU JOUR À SCEAUX
En partenariat avec la Cité de la Céramique-Sèvres et Limoges, le Petit
Château de Sceaux accueille une exposition sur les esquisses dessi-
nées et peintes de François Desportes [1661-1743]. Alors qu'il est
traditionnellement célébré pour ses talents de peintre animalier, on
découvre qu'il fut également un paysagiste qui aimait dessiner sur le
motif, qu'il s'agisse de Paris ou de la vallée de la Seine. C'est en 1784
que la Manufacture de Sèvres acquit ce fonds d'arts graphiques dont
la richesse inspira plusieurs générations de céramistes. À l'occasion
de la Semaine du Dessin, une visite aura lieu à Sèvres le 27 mars afin
de présenter, en complément des feuilles exposées à Sceaux, une
trentaine d'œuvres de ce fonds, parmi les 650 qu'elle possède. M. C.
« L'œil du maître. Esquisses d'Alexandre-François Desportes 11661-
1743) », du 20 mars au 28 juin 2015 au Petit Château du Domaine
départemental de Sceaux, 92330 Sceaux. Tél. 01 41 87 29 50.
www.domaine-de-sceaux.hauts-de-seine.net.
LE DESSIN D'ARCHITECTURE AU MUSËE CAMONDO
Démonstration pour convaincre un éventuel acheteur, support des utopies
d'un artiste visionnaire ou outil de travail pour l'ingénieur à l'ouvrage, le
dessin d'architecture apparaît d'emblée comme foncièrement utilitaire et
rationnel. Pourtant l'exposition du musée Nissim de Camondo tend à met-
tre en valeur la dimension véritablement esthétique de ces feuilles. En
témoigne notamment le projet de maison de campagne de Jacques
Doucet par Robert Mallet-Stevens (vers 1924), qui montre la pluralité des
inspirations artistiques de l'architecte, oscillant entre l'évocation de la
Sécession Viennoise et le mouvement contemporain De Stijl. M. C.
« Architectures de papiers, dessins de Piranèse à Mallet-Stevens », au musée
Nissim de Camondo, 63 rue de Monceau, 75008 Paris. Tél. 01 53 89 06 50.
www.lesartsdecoratifs.fr
RobertMallet-Stevens
(1886-1945), Projet de
maison de campagne
pourJacques Doucet,
vers 1924.56,? x 46,? cm.
Photo servicede presse.
©Les Arts décoratifs
Date : MARS 15
Pays : France
Périodicité : Mensuel
Page de l'article : p.72-77
Journaliste : Armelle Baron /
Fanny Drugeon
Page 6/6
DESSIN 1811723400508Tous droits réservés à l'éditeur
Ary Scheffer
(17951858),
Jeune Fille au
bord de la mer
Aquarelle
Paris musee
de la Vie
romantique
Photo service
de presse
O musee
de la Vie
romantique '
RogerViollet
LES FEUILLES D'ARY SCHEFFER
AU MUSEE DE LA VIE ROMANTIQUE
Le 24 mars le musee de la Vie Romantique offre I opportunite au
public de decouvrir une part méconnue de loeuvre dAry Scheffer
(1795 1858) En effet un certain nombre de ses dessins appartien
nent a I etablissement maîs sont tres rarement montres et demeu
rent peu étudies tandis que la majeure partie du fonds d atelier a ete
léguée par sa fille au musee de Dordrecht, sa ville natale La presen
tation de cet ensemble permettra au visiteur d appréhender avec
plus de precision la demarche du peintre et de mieux comprendre
ses preoccupations artistiques M C
« Dans l'atelier d'Ary Schefter dessins du musee de la Vie roman-
tique », le mardi 24 mars a 11hOO au musee de la Vie Romantique,
Hôtel Renan-Scheffer, 16 rue Chaptal, 75009 Paris Tel 01 45 22 61 05
www pansmusees paris fr / Visite pour un groupe de 20 personnes
VISITE TRES PRIVEE DE
LA COLLECTION D'EMILE HERMES
Les dessins de la collection Emile Hermes jalousement conservée
au sem d un intime cabinet d amateur qui comprend toutes sortes
de productions artistiques allant des objets dart jusqua la pem
ture en passant par les livres et les gravures, seront visibles de
façon exceptionnelle le 25 mars pour une poignee d heureux visi
teurs Si les thèmes de I equitation et de la chasse constituent le fil
directeur de cette collection, celle ci regroupe également un flori
lege de feuilles d architecture tels que les projets pour la place
royale actuelle place de la Concorde - en 1780 ou encore des
ébauches pour la façade du 24 rue du Faubourg Saint Honore au
début du XXe
siecle M C
« Les dessins de la collection Emile Hermes », le 25 mars 2015 a
14h30 au 24 rue du Faubourg Saint Honore, 75008 Paris
Tel 01 45 22 61 05 www fondationdentreprisehermes org
VISITE COMPLETE
fe >
Pierre Leonard Fontaine (1762 1853) et Charles Percier [1764 1838 ],Pro/ef pour
le carrosse du sacre de napoleon Bonaparte 1804 Plume encre et aquarelle sur
traits de crayon Signe en bas a droite Paris collection Emile Hermes
Photo service de presse @ DR
LA RENAISSANCE ITALIENNE
A LA FONDATION CUSTODIA
La fondation Custodia manifeste de nouveau sa vocation a présenter des
collections exceptionnelles puisquune selection de feuilles du Stadel
Muséum [Francfort), rarement ou jamais montrées, fait lobjet dune
exposition Au travers de quatre vingt dix oeuvres, le parcours couvre la
période allant de 1430 a 1600, offrant un panorama des arts graphiques
en donnant a voir plusieurs techniques et fonctions du dessin De la san
gume au fusain en passant par la pierre noire, de I etude sur le motif a
I esquisse préparatoire pour un projet de fresque, le dessin est mis a
lhonneur servi par les plus grands noms de la Renaissance italienne
parmi lesquels Raphael, Michel Ange ou Correge M C
« Raphael, Titien, Michel-Ange Dessins italiens du Stadel Muséum de
Francfort (1430-1600) », jusqu'au 21 juin 2015 a la fondation Custodia, 121
rue de Lille, 75007 Paris Tel 01 47 05 75 19 www fondationcustodia fr
Visite libre, ouverture exceptionnelle le jeudi 26 mars de 1Sh a 20h
Raphael (1483 1520) Etude d un cavalier vers 1511 1512 Pointe d argent rehauts
de blanc de plomb sur papier prépare gris 19 8 x 14 4 cm Francfort, Stadel Muséum
Photo service de presse @ Stadel Muséum, Francfort
Date : MARS 15
Pays : France
Périodicité : Mensuel
Page de l'article : p.64-70
Journaliste : Marc Le Cœur
Page 1/7
DESSIN 0811723400509Tous droits réservés à l'éditeur
EVENEMENT
Les dessins
d'architectureInvité privilégié du Salon du Dessin cette année, la Bibliothèque nationale de
France présente une sélection de trente-neuf dessins d'architecture exécutés
entre le XVIe
et le XXe
siècle. Cet accrochage offre l'occasion de faire le point sur
une collection exceptionnelle mais encore mal connue. ParMarcLeCœur.h/stor/ende/'o/t
Un fonds méconnu
de la Bibliothèque
nationale de France
Etienne-Louis Boullée (ipaS-ipgg),
Projet ae Cénotaphe de Newton
[élévation perspective, vue dè nuit),
1784 Plume et encre, lavi$ gris et brun,
39,4 x 64,5 cm Paris, Bibliotheque
nationale de France î Bnp
Jean-Frédéric Maximilien deWaldeck
[1768-1875], Mexique, poto/s de Po/enoue
(vue vers to premiere cour, avec « inscriptions
tracées par des voyageurs »j, vêts 1832
Plume et encre brune, aquarelle, 37,8x 32,3 cm
Pans, BibliothequenationaledeFrance ï. Bnf
Date : MARS 15
Pays : France
Périodicité : Mensuel
Page de l'article : p.64-70
Journaliste : Marc Le Cœur
Page 2/7
DESSIN 0811723400509Tous droits réservés à l'éditeur
f
lunaf..----" iii in numiM
HP ^^9^VPp** 1
<%'
r • i^-z-.4
J V.
Date : MARS 15
Pays : France
Périodicité : Mensuel
Page de l'article : p.64-70
Journaliste : Marc Le Cœur
Page 3/7
DESSIN 0811723400509Tous droits réservés à l'éditeur
C
onstitue en 1667, I actuel departement des
Estampes et de la photographie de la
Bibliotheque nationale compte aujourdhui
quinze millions de pieces environ L'ampleur
de la collection n a d'égale que sa variete Sa dénomma
lion est en effet trompeuse graveurs et photographes ne
sont pas les seuls artistes représentes dans ce sanc
tuaire de I image Le dessin y tient aussi une place impor
tante, le dessin d architecture en particulier, qui, des la
fm du xvm6
siecle, trouva la son premier (et longtemps
seul) asile dans une institution publique française
ŒUVRE D'ART OU DOCUMENT ?
Cet intérêt précoce pour des œuvres alors dédaignées
procédait de la nature même du Departement, a la fois
conservatoire artistique et centre de ressources encyclo
pedique, dont chaque piece est rangée sous le nom de
son auteur ou selon son sujet Or les fonds d architecture
n étaient recherches précisément que pour leur valeur
documentaire et dans le but d'enrichir plusieurs series
Etienne Martellange [1569 1641], Basilique de Samt-Dems,
chapelle funéraire des Valais, entre 1625 et 1639 Pierre noire,
plume et encre brune lavis brun et gris, 41,2 x 55 cm
Paris Bibliotheque nationale de France Ë Bnp
thématiques celle surtout de la Topographie (classifica
lion géographique] Soulignons le paradoxe en rejoi
gnant les collections tie la Bibliotheque nationale, la
plupart d'entre eux échappaient au préjudice d une disper
sion publique, maîs au prix dun eparpillement dans un
ocean de papier Au moins étaient ils a jamais sauves '
Depuis quèlques annees, a rebours des pratiques
anciennes, des travaux de repérage, de reclassement et
d inventaire restituent peu a peu la cohérence et I mte
grue de ces fonds Un pan entier des collections du
departement des Estampes, que son morcellement
empêchait d évaluer clairement jusqu a present, apparaît
ainsi sous un jour nouveau considères dans leur totalité,
ces milliers de dessins forment rien de moins qu une
étourdissante anthologie de I architecture française du
xvie
au xxe
siecle
Date : MARS 15
Pays : France
Périodicité : Mensuel
Page de l'article : p.64-70
Journaliste : Marc Le Cœur
Page 4/7
DESSIN 0811723400509Tous droits réservés à l'éditeur
ECLAIRER LE PASSÉ
La qualite de l'ensemble tient a de multiples facteurs
Citons le grand nombre de dons et legs alternant avec des
achats réguliers, la preference donnee longtemps aux
fonds sur les pieces isolees, enfin une egale curiosité pour
les dessins anciens et les dessins modernes Tout cela
s'était manifeste tôt
En 1788, dans des circonstances non élucidées, l'archi
tecte François Joseph Bélanger « remettait » a la
Bibliotheque un ensemble de i 222 plans et projets d edi
fices jésuites datant des xvie
et xvne
siècles Pour la pre
miere fois, a notre connaissance, des dessins d architec
Ci dessous a gauche François Mansart (1598 1666), Pons, projet
pour to modernisât/on de / hotel de La Bazimere, quai Malaquais
«chambre doree» {feuille d esquisses], 1653 Plume, encres brune
et noire, pierre noire et sanguine 37,4x27,5^ Pans,
Bibliotheque nationale de France J Bnp
Adroite Jules Hardoum Mansart (1646 1708],flins, place cle
Lauis-le Grand, actuelle place Vendome (deux coupes sur lesfaçades
er élévation dune travée), 1699 Crayon plume et encre, lavis gris,
66 x 50,8 cm Pans, Bibliotheque nationale de France 3 Bnp
ture entraient en nombre au departement des Estampes
qui posaient les jalons dune collection rétrospective, et
pour ainsi dire patrimoniale, que de remarquables acquisi
lions compléteront par la suite vers 1804 1815, le tres
important fonds « Robert de Cotte », miroir de l'architec
ture classique française, compose de dessins de François
Mansart, Jules Hardoum Mansart, Robert de Cotte lui
même et son fils, Jules Robert de Cotte, en 1840, les vues
urbaines et architecturales d Etienne Martellange, qui nous
transportent dans la France d'Henri IV et de Louis XIII, ou
encore en 1855 plusieurs projets sur velin par Androuet
du Cerceau qui nous viennent de la Renaissance
SERVIR LE PRESENT ET
PREPARER LAVENIR
A la même epoque, Etienne Louis Boullee se préoccupait
moins du passe que des moyens de propager la culture
architecturale chez ses contemporains A cette fm, il
imaginait un « muséum d'architecture » constitue de
« modeles » que le gouvernement demanderait aux archi
tectes, afin que « ces exemples multiplies [servissent] de
K fff f fr /* f&ffftU fktiatt f a#f f tftr -
Date : MARS 15
Pays : France
Périodicité : Mensuel
Page de l'article : p.64-70
Journaliste : Marc Le Cœur
Page 5/7
DESSIN 0811723400509Tous droits réservés à l'éditeur
-IL  t-fc;
Etienne-Louis Boullee ( i?28-l?gg) Pons, projet d agrandissement de la Bibliothèque royale
(élévation surtarue Colbert) i?88 Plume et encre, lavis gris, 31,3 x 59,4 cm
Paris Bibliotheque nationale de France S Bnp
Ci dessous Jean Jacques Lequeu (i? 5? 1826), le Meux Chateau en maçonnerie o Ic mer et
La Pompe o vent cote de (entree [deux élévations] Plume encres noire et rouge, lavis et aquarelle,
51 7x34? cm Paris Bibliotheque nationale de France @BnF
guides dans des circonstances nécessitées », il songeait
également que chaque nouvel artiste admis a l'Institut (il
en faisait lu même partie) pourrait être tenu de « faire un
hommage particul er a la nation et marquer par ce don au
gouvernement sa reconnaissance » Ces deux idees
n étaient pas spéculatives Boullee sut en faire une syn
these personnelle en décidant des 1793, de leguer ses
admirables dessins a la Bibliotheque nationale Line telle
resolution eta t encore originale qui mêlait ambition d une
utilité posthume et reve d'immortalité Quant au choix de la
Bibliotheque que I architecte connaissait pour en avoir
étudie vainement I extension quèlques annees plus tôt il
lui avait peut etre ete souffle par I arrivée des plans
jésuites Espérait il impulser, par son legs, la creation de ce
« muséum d architecture » qu il appelait de ses vœux '
Quoi qu il en soit, il avait ouvert une voie que plusieurs de
ses confrères empruntèrent dans les décennies suivantes
Jean Jacques Lequeu, de son vivant obscur architecte, fut
de ceux la, qui donna ses propres dessins a la Bibliotheque
nationale en 1825, huit mois avant de mourir Bien lui en
prit ce sont eux et eux seuls qui firent sa gloire quand on
les redécouvrit au XXe
siecle
Ceux de Boullee, entres au departement des Estampes
vers 1817, furent rejoints, I annee suivante, par quèlques
centaines de dessins du défunt Bélanger, acquis en vente
publique Leurs oeuvres respectives comptaient désormais
parmi les fleurons dune collection dont ils étaient eux
mêmes les figures tutelaires
LA PRECISION ET LA LIBERTE
Les fonds du departement des Estampes racontent I archi
lecture ils en disent I histoire et illustrent la diversite de ses
modes de représentation au fil du temps La, sur tous for
mats, sur tous supports, se confrontent la netteté du gra
phite ou de la plume, la profondeur du lavis d'encre (Boullee
et Lequeu en particulier, sont des maîtres en la matiere] et
I eclat bigarre de I aquarelle
Ils témoignent que si les représentations d'un bâtiment en
geometral (plan, coupe, élévation), soumises plus que
d'autres a des questions d échelle et a de stricts codes gra
phiques, peuvent parfois déconcerter, celles ci ne sont pas
condamnées a avoir la secheresse de minutes notariales
Quand une même planche doit recueillir un grand nombre
d'informations, l'architecte sait parfois former des composi
tiens savantes et synthétiques a la fois rigoureusement
précises et poétiquement abstraites, mi document, mi
œuvre d art, plus vraies peut etre que de plus séduisantes
vues pittoresques
Ils montrent qu on ne saurait confondre le relevé d un edi
fice existant et le projet d un ed fice a bâtir, le croquis jeté a
la hâte, qui est I expression dune idée et le somptueux
rendu destine a etre presente au public, qui tient presque
de la peinture, le raisonnable document de travail et le reve
rraisonné accompli sur le papier
Date : MARS 15
Pays : France
Périodicité : Mensuel
Page de l'article : p.64-70
Journaliste : Marc Le Cœur
Page 6/7
DESSIN 0811723400509Tous droits réservés à l'éditeur
Nicolas Le Camus de Mezieres(i?2i 1789), Pons, projet pour la Halle au ble [combinaison d'un plan, d'une élévation et d'une axonometne], vers 1762
Plume, encres noire et rouge, lavis gris et rose, aquarelle, 58,5 x 44 cm Paris, Bibliotheque nationale de France @ Bnp
Date : MARS 15
Pays : France
Périodicité : Mensuel
Page de l'article : p.64-70
Journaliste : Marc Le Cœur
Page 7/7
DESSIN 0811723400509Tous droits réservés à l'éditeur
Theodore Labrouste (1799-1885), Italie, découverte d'un tombeau étrusque [fantaisie
architecturale), 1881 Plume, encre noire, aquarelle!lavisgris,23,6x37,70™ Paris,Bnp O Bnp
Alfred Chapon ( 1834 1893), Pons réplique du palais du Bey de Tunis a l'Exposition universelle de
1867 [élévationprincipale), iB6? Crayon plume et encre aquarelle, lavis, avec rehauts de
gouache blanche eî d or, 60,5 x 91,8 cm Pans, Bibliotheque nationale de France g BnF
Ils révèlent enfin que le dessin d'architecture est sou-
vent une invitation au voyage, voyage dans I imaginaire
des visionnaires et des poètes, voyage dans le temps
bien sûr, voyage dans lespace aussi De nombreux
fonds, en effet, sont constitues de relevés exécutes au
cours d'expéditions souvent tres lointaines Nous
sommes en Chine, a la fm du xvm6
siecle, en compagnie
du ministre Henri Bertin , en 1798, nous suivons
Bonaparte et l'expédition d'Egypte et sommes a Pompei,
sous I Empire, au côte de François Mazoïs , dans les
annees 1820, nous sillonnons I Italie avec Henri
Labrouste , dans les annees 1830, nous partons pour le
Mexique avec l'excentrique Maximilien de Waldeck, ne a
Prague en 1766, mort a Paris 109 ans plus tard , dans
les annees 1840, nous accompagnons Amable Ravoisie
en Algerie et Auguste Toudouze au Proche Orient En
1867, c'est le monde qui vient a nous, avec les pavillons
exotiques qu Alfred Chapon eleve sur le Champ de Mars
pour I Exposition universelle de Paris
Derniers arrives a la Bibliotheque nationale, les dessins
de Theodore Labrouste, lauréat du prix de Rome d archi
lecture en 1827, concilient Bélanger et Boullee, le pre
sent et le passe, la France et I Italie, le temoignage et la
fantaisie Sur I un d eux, date de 1881, le vieil architecte
semble avoir voulu exprimer I émotion éprouvée, cm
quante deux ans plus tôt, lorsqu il était lui-même des
cendu dans des tombeaux étrusques qu'on venait seule-
ment de mettre au jour D inestimables tresors sont ega
lement enfouis au departement des Estampes, dont
beaucoup attendent d'être a leur tour révèles La collec-
tion de dessins d'architecture elle même n'a pas livre
encore tous ses secrets
« Dessins d'architectes, dessins d'architecture (XVIe
XXe
siecle] »
dans le cadre du Salon du Dessin, du 25 au 30 mars 2015 au palais
Brongniart, place de la Bourse, 75002 Paris
Date : MARS 15
Pays : France
Périodicité : Mensuel
Page de l'article : p.112-113
Journaliste : Marie Zawisza
Page 1/2
DESSIN 4192903400509Tous droits réservés à l'éditeur
Loeil DU COLLECTIONNEUR
EXPERTISES
Collectionner
NIQU
DU DESS NUn pastela-t-il plus de valeurqu'une sanguine?
Dans le dessin, la technique utilisée par un artiste
est loin d'être le premier critère pourfixerson prix.
Et pourtant... PAR MARIEZAWISZA
Au Salon du dessin ancien, qui se tient
cette année du 25 au 30 mars, le collec-
tionneurtomberapeut-être surledessin
d'un couple endormi sous une couver-
ture d'Egon Schiele Ce dessin de jeu-
nesse, mmimahste, tient à quèlques
lignes tracées au crayon, sur un papier
bruni qui renforce la tendresse et l'inti-
mitédelascène UnjoyauquelaGalerie
Le Claire Kunst propose pour environ
150000euros «UngrandnudeSchiele,
dedimensionsplusimportantes,avecde
la couleur, peut atteindreun àdeuxmil-
lions d'euros », estime le galenste
GerhardKehlenbeck Questiondetech-
nique utilisée ? Pas seulement. Le prix
d'un dessin tient d'abord à son auteur,
son sujet, sa période au sein de l'œuvre
de l'artiste, à son état de conservation et
à sa provenance Cependant, les tech-
niques - crayon graphite, fusain, san-
guine, encre, lavis, pastels, aquarelles...
-interviennent également dansl'évalua-
tion du prix d'une œuvre sur papier. .
«Leseffetsplusoumoinsspectaculaires
d'un dessin en dépendent », observe la
galeristeSylvieProuté. Aussi, silechoix
d'une technique est rarement détermi-
nant pour les collectionneurs, ces der-
niersnemanquentpasde s'yintéresser ..
Car il existe, de fait, une hiérarchie des
techniques de dessin Au sommet ?
« Sans doute Upeinture àl'huile, car on
s'approche du tableau sur papier. . et le
marchéconsidèreque lapeinture consti-
tue un stade plus abouti de la pensée de
l'artiste»,répondTudorDavies, expert
de la vente de dessins provenant de la
célèbre Triton Collection Foundation
chez Christie^ le 25 mars 2015, où sera
notamment proposée une huile sur
papier de Picabia estimée entre 350 000
et 550 000 euros
Onconsidèreque latechniquedu dessin
de base est le graphite Le fusain, qui
demande un plus grand contrôle de
l'artiste, est souvent considéré comme
plusricheetdoncplus cher. « Etl'encre,
qui constitue comme un intermédiaire
entre dessin et tableau, a encore plus de
valeur»,souligne iudorDavies Laqua-
litédupapierentreégalementenlignede
compte. Enfin, les techniques mixtes,
commecelleditedes«troiscrayons»,qui
marie la sanguine, l'encre et les rehauts
de craie, sont particulièrement prisées,
pour les subtils effets qu'elles sont sus-
ceptibles de produire.
PRATIQUE
Salondudessinancien,du 25au30mars 2015au PalaisBrongniartà Pans,
wwwsalondudessin comaximpo
Vented'oeuvressurpapierdelaTritonCollectionFoundation
chezChristiesa Paris le25 mars2015,www christies com
PASTELS
Vers 1900. Odilon Redon abandonne sou-
dainsesmélancoliquesmonochromes
fantastiquespourdesmotifsflorauxaux
accentssymbolistes-lescinqpétalesde
cespenséesréalisésaupastelpour-
raient ainsi symboliserles plaies du
Christ. La couleurapparaît ainsi les
vasesdefleurs,caractéristiquesdeson
œuvretardive,n'existentquencouleurs
Danslesventesauxenchères,lesprix
desdessinsnoirsdeRedonfluctuent
généralement entre SO DOO et 200 DOO€
tandisqueceuxencouleursséche-
lonnentleplussouvententre100DOOet
750000e.
Odilon Redon 11840-1916), Pensées dansunvase,
pâstelsurpapier,signeOdilonRedon
623x482mm Prx 280000€ GalerieLeClaire
KunstHambourg,Allemagne
Date : MARS 15
Pays : France
Périodicité : Mensuel
Page de l'article : p.112-113
Journaliste : Marie Zawisza
Page 2/2
DESSIN 4192903400509Tous droits réservés à l'éditeur
SANGUINECe dessin sur papier bleu de Tiepolo - dont [es études de
tête à la sanguine sont assez rares sur le marché -
comporte des traces de craie blanche Au XVIIIe
siècle, se
développe en effet la technique, particulièrement
recherchée, « des trois crayons », ou la sanguine est
utilisée avec la « pierre noire » et des rehauts de craie
« La sanguine, par son mystère, sa luminosité et sans
doute sa couleur si propre à rendre le modelé des chairs,
attire beaucoup les collectionneurs », remarque la
galeriste Sylvie Prouté Cette pierre d'oxyde fernque
argileux est devenue l'outil de prédilection pour les
etudes anatomiques et le portrait vers la fm du XV siècle
Giovanni Battista Tiepolo I169&-1770I, Tête d'homme de profit, tournée vers
lagauche, regardant vers le haut, vers I740-1750 sanguine, traces de craie
blanche, sur papier bleu 278x197 mm
Prix environ65000€ GaleriePaulProuté,Paris
LAVIS D'ENCRE
DECHINE ET
DECRAYONS
DE COULEURS
Une aquarelle ?
On le dirait Maîs ce dessin du symbo-
liste belge Léon Spilliaert est en réalité un lavis d'encre
de Chine et de crayons de couleur « Et surtout, en
s'approchant, on observe la présence de paillettes
d'argent », relève Gilles Marquenie, de la Galerie Patrick
Derom Cette marine réalisée en 1908 fait en outre partie
de la période et des sujets les plus prisés de l'artiste.
«Après 1915, Spilliaert utilise principalement l'aqua-
relle Satechniqueestplussimple, etsesdessinsmoins
intéressants «Pa r ai Heurs, les dessins des symbolistes
belges, comme aussi Félicien Rops ou Fernand Khnopff,
sont généralement plus prises que leurs huiles sur toile,
moins intimistes
LéonSpilliaert (1881-1946), LeCasinod'Ostende, 1908, crayons de
couleur,encredeChine,poudreargentéeetlavissurpapier,
319x498mm Pnxpouruneœuvresimilaireaujourd hui entre
200000et300000€ VenduauSalondudessin aPansen2013parla
GalerieDerom,Bruxelles
FUSAIN
ET ENCREDans cette nature morte au fusain exécutée en
1909, époque des recherches cubistes de
Picasso, le peintre desDemoisellesd'Avignona
accentué les contrastes avec de l'encre de
Chine. Lin dessin de base se fait au graphite Le
fusain demande plus de maîtrise - et donne
donc plus devaleurau dessin « Sa valeur
s'accroît encore si le fusain est estompé
- comme ici - ou si l'artiste a utilisé de l'encre
Cette pièce relevé ainsi plus de l'œuvre sur
papier que de la simple etude », observeTudor
Davies, dire cteurdudépartementart impres-
sionniste et moderne chez Christies
• H Questions à...
GERHARD
KEHLENBECK
GALERISTE
Pablo Picasso(1881-1973),Bnoc/)eetverre, hiver 1909,signé
Picasso en basa droite et au revers, fusain et encre de Chine sur
papierverge 23,7x31,5cm Estimation 80000-120000C
VentedelacollectionTnton,chezChristies,Ie25mars2015
Certaines techniques vous
semblent-elles plus prisées que
d'antres par les collection-
neurs ? Depuis quatre ou cinq
ans, notre clientèle s'intéresse
particulièrement à la couleur,
c'est-à-dire aux pastels et aux
aquarelles, qui deviennent très
populaires au XIXe
siècle avec les
impressionnistes et les symbo-
listes. Mais chaque élément qui
donne de la couleur, ou qui
accentue un effet d'ombre ou de
lumière, a son importance : un
papier coloré, un rehaut à la
craie, une encre de Chine... Et ces
éléments sont pris en compte
dans le prix d'un dessin - car la
couleur coûte souvent davantage !
Quelles seraient les raisons de
cet intérêt des collectionneurs
pour la couleur ? Il tient sans
doute au caractère décoratif des
dessins.Lescollectionneurs
veulent pouvoir éventuellement
accrocher ces œuvres sur papier
dans leur salon... Un dessin coûte
bien moins cher qu'un tableau de
Degas ou Caillebotte, qui peut
valoir des millions. Ainsi, une
petite aquarelle de Boudin peut
setrouverentre 5 DOOet10000
euros. On peut acquérir un pastel
entre 100 000 et 150 000 euros,
alors qu'un tableau sur un sujet
comparable peut dépasser le
million d'euros...
Date : MARS 15
Pays : France
Périodicité : Mensuel
OJD : 204557
Page de l'article : p.23
Journaliste : Robin Massonnaud
Page 1/1
DESSIN 7476703400509Tous droits réservés à l'éditeur
MARCHE DE LART
Desfoines
à foison !
A l'approche du printemps, le
marche de l'art retrouve toute
sa vigueur, déjà sorti de sa ter
peur lors des grandes ventes lon-
doniennes et new-yorkaises de
finjanvier-débutfevrierPlusieurs
salons majeurs, attestantde lavi-
talite du secteur (voir encadre),
se tiennent en mars En deux se-
maines,lecollectionneurpourra
embrasser toutes les époques et
tous les styles et investir dans
l'art, considère comme un pla-
cement refuge II se rendra
d'aborddu 13au22marsaMaas-
tricht, aux Pays-Bas, ou se tient
la plus prestigieuse reunion d'an-
tiquaires et de galeries d'art au
monde Avec plus de 270 expo-
sants et plus de 30 000 objets re-
présentatifs de 5 500 ans d'art,
laTefaf (The European Fine Art
Fair) est un musee a vendre, es
sentiel pour ceux qui veulent
Une année 2014 en fanfare
Lincontournable Tefaf se tiendra du 13 au 22 mars a Maastricht
commencer une collection de
qualite Puisnotrevisiteurrejoin-
dra Paris pour trois manifesta
lions spécialisées qui offrent un
large choix d'œuvres Le Salon
du dessin, du 25 au 30 mars au
palais Brongniart, accueilletous
les spécialistes du dessin ancien,
Le marche de I art se porte comme un charme Les resultats
mondiaux des grandes maisons de ventes en attestent Christie s
et Sotheby s enregistrent des records Avec une progression de
17 % par rapport a 2013, Christie s affiche 8,4 milliards de dollars
de vente Quant a Sotheby s, avec un total vendu de 6 milliards de
dollars, la hausse est de 18 % par rapport a 2013 Si les chiffres
globaux pour la France ne sont pas encore connus, on constate
partout la montee en puissance des encheres en ligne et la forte
presence de nouveaux acheteurs (plus de 30 % chez Christie s et
Sotheby sl Des signes de bonne sante, selon les spécialistes
moderne et contemporain, un
secteur peu spéculatif, a la large
gamme deprix, ou l'on peutfaire
encore de belles decouvertes
Jeunesetprometteurs.Enfin,
du 26 au 29 mars, notre amateur
se meublera au PAD (Pans Art
Design) auprès des plus célèbres
galeries pour le design contem
poram ou les créations du
XXe
siecle, avant de choisir les
tableaux déjeunes artistes emer
gents au Art Pans Art Fair sous
la verrière du Grand Palais •
Robin Massonnaud
Date : MARS 15
Pays : France
Périodicité : Mensuel
Page de l'article : p.1,40,41,42,...,4
Journaliste : Anne Kerner
Page 1/5
DESSIN 4411923400505Tous droits réservés à l'éditeur
A VOS
AGENDAS !
Date : MARS 15
Pays : France
Périodicité : Mensuel
Page de l'article : p.1,40,41,42,...,4
Journaliste : Anne Kerner
Page 2/5
DESSIN 4411923400505Tous droits réservés à l'éditeur
Il CULTURE
Avec le printemps, Paris retrouve
son effervescence artistique.
Salonsconfirmés,nouveauxvenus,
tous vivent, présentent eurs
passions et attirent le grand public
comme les collectionneurs.
L'art moderne et contemporain
avec vue sur Singapour et l'Asie du
Sud-Est pour Art Paris Art Pair,
le dessin avec Orawing Now Paris,
le Salon du dessin et DDessin,
le design et les arts décoratifs
grâce au PAO. Et le petit nouveau,
Paris Beaux Arts! Création,
invention et qua ite sont partout
au rendeZ-VOUS. PAR ANNE «OMS
_NOUVEAU
REGARD
SUR L'ART
Date : MARS 15
Pays : France
Périodicité : Mensuel
Page de l'article : p.1,40,41,42,...,4
Journaliste : Anne Kerner
Page 5/5
DESSIN 4411923400505Tous droits réservés à l'éditeur
Les salons du dessin
tirent es bons traits
Plus de 40 DOO passionnés sont attendus à Pans, du 25 au 30 mars,
à Drawing New, DDessm ou encore au salon du Dessin. Artistes et
galeries venus du monde entier y démontrent l'effervescence de cette forme
d'expression. Avec un retentissement tout particulier cette année.. Is Loba
La Confiance du
Germe 1,2014.
" rois salons plongent au cœur du trait, de la ligne, dans le duc
tus si fragile dc la mam Le salon du dessin contemporain,
Drawing Now, qui a quitte depuis l'an passt le Carrousel du
Lom re pour le tout nouvel espace o combien lumineux du
Carreau du Temple livre au regard le must du dessin d'aujourd hut
L aventure - commencée il y a huit ans par la galeriste Christine Phal,
rejointe par sa fille Carine Tissot alors directrice de salons chez Reed
expositions - est devenue une belle histoire familiale ou la passion
alliée auprofessionnalisme presente désormaislapiemiere foire euro
peenne consacréeaudessindeces cinquante dernieresannees 73gale
nes,dont presque la moitié cnue de letranger,pourplus dc 400 artistes
Et pas des moindres ' Le visiteur se regale avec de nombreux focus
dont ceux d Annettc Barcelo a la galerie Anne de Villcpoix, Rcbccca
Horn a la galerie Lelong Peter Sonano a la galerie Jean Fournier,
Jerome Zonder a la galerie Eva Hober Et ces quatre jours sont ponc
tues de tables rondes, d entretiens avec les artistes et même d'un pro-
gramme video co-reahse aec Brett Littman, directeur du Drawing
Now Center de New York Le BHV Marais, partenaire depuis l'an
passe, prête sa coupole pour une exposition personnelle de la lauréate
du prix 2014, Cathryn Boch Un evenement' Bien plus encore Un
engagement reel avec, au lendemain des evenements de jam ler, une
mobilisation sur le salon autour de la liberte d expression
Reference dans son domaine depuis bientôt 25 ans, le salon du
Dessin, autre success story présidée par Laurent de Bayser, s ancre
au palais Brongniart Consacrées surtout aux feuilles anciennes et
modernes, trente neufgaleries de haut vol accueillent parmi elles de
nouveaux participants comme la galerie larantino et Malborought
Fine Art Son invite d honneur3
La BnF avec une selection de ses
sublimes dessins Bien sur, les institutions sont au rendez vous avec
les plus grands musees dc Paris ct dc la region parisienne qui ouvrent,
pour I occasion, leurs cabinet d art graphiques
Enfin, Ic tout jeune salon DDcssin, pour sa troisieme edition,
rassemble une vingtaine de galeries avec les oeuvres d artistes émer-
gents dans la belle architecture de l'atelier Richelieu avec une carte
blanche au collectionneur Didier Baumelle, un corner d'illustratem s
ou un pour des performances
Plus de 40 000 visiteurs sont attendus rien que pour le dessin au
cours des derniers jouis de mars Tiois rendez-vous captivants •
Rebecca Horn S^ns titre, 2010
Galerie Lelong
Avigdor Ankha
Pinceau et Carnets 1988
Galerie Malborought Fine Art.
11 Drawing Now
Le carreau du Temple,
3e
16 € wwwdrawm-
gnowpans.com.
Du 25 au 29 mars
"Cathryn Boch '
Observatoire
du BHV Marais
Du 12 au 29 mars
11Salon du dessin.
Palais Brongniart Place
de la Bourse, 2e
15€.
www salondudessin com
Du 25 au 30 mars
11DDessin
Atelier Richelieu. 60, rue
de Richelieu, 2e
. 10€.
www ddessmparis com
Du 27 au 29 mars.
Date : MARS 15
Pays : France
Périodicité : Bimestriel
OJD : 10835
Page de l'article : p.7
Journaliste : Virginie Duchesne
/ Sophie Flouquet / Nina
Gheddar / Marie Lepesant /
Elizabeth Mismes / Jean-
Baptiste Rendu / Catherine
Page 1/1
DESSIN 1303033400502Tous droits réservés à l'éditeur
Pages rédigées par
Virginie Duchesne
Sophie Flouquet
NmaGheddar
Marie Lepesant
Elizabeth Mismes
Jean Baptiste Rendu et
Catherine Zerdoun
ACTUD U P A T R I M O I N E
CD DES ÉGLISES
BASQUES
CLASSÉES
Unequmza ned eglises
basquesatnbunesou
galeries ont ete inscrites
au 11redesMonuments
historiques en avr 12014
Pour hu t d entre piles
dont I eglise de Sa nt
Étienne de Ba gorry
(photo) un niveau de
protection plus complet
ava tetedemande
Lors de sa session du
15 decembre dernier
la Comrr ss or nat onale
des Monuments
historiques a rendu
Lina/ sfa/orable
suri ensemble du
dosser N G
LE PATRIMOINE
ENRUBANNÉ
Le concours « Les Rubans
du patrimoine »d s ingue
lescommunes
et les structures
intercommunales qui
réalisent des opérât oris
démise en valeur ou
cle renovationde leur
patrimoine bat
Cette annee le prix
departemental est
décerne a Saint Gervais
les Bams en
Haute Savoe pour la
rehabil tat on de la maison
ortedella jtetojr un
edifice du x ie
secle
restaure dans les regles
de I art N G
AU SALON DU DESSIN
LE DESSIN D'ARCHITECTURE
A LHONNEUR
AndruuetduGerceau
Mansart Labrouste
BalUrd,Viollet le Duc
autant dc noms
darchitectesquiont
façonneleter)itoire
français et en particulier
la capitale Le Salon du
dessin 2015 qui se
déroule du 25 au 30 mars
a Paris au Palais
Brongmart presente ces
grands noms du
patrimoine a travers un
focus sur le dessin
d architecture qui met à
IhonneurlaBibliotheque
nationale de France
Linstitution quidispose
d un fonds considérable
d archives de ces
créateurs constitue au fil
des siècles et conserve
dans son département
des Estampes et de la
Photographie presente
une cinquantaine de
dessins de tous formats
dates entrele xvi" etle
xx siecle commece
projet de cénotaphe de
Newton (1784) signe
dEtienne Louis Boullee
(ci dessus) Lexposition
présentée au sein du
salon intéressera tout
autant Iamateur de
dessins que le specialiste
d architecture et de son
histoire Alexandre
TheodoreBrongmart le
concepteur du Palais de
la Bourse ou se tient la
manifestation depuis
plus de dix ans, n est
évidemmentpasoublie
avec un croquis de
IedificeaIencrenoire
surmonte d un plan et
d indications de cotes
notées au crayon noir
Les Rencontres
internationalesquise
déroulent en parallèle du
salonproposentuneserie
dedouzeconferences
autour du thème « Le
dessin d architecture
document ou
monument9
» La
question se pose en
permanence a propos de
cegestegraphiqueaux
frontieres du trace
technique et du croquis
artistique La premiere
journee mercredi
25 mars est consacrée a
des architectes en
particulier, la seconde a
des interventions comme
<Documenterledessin
deLabrouste> <Les
dessins techniques des
freres Perret> ouencore
< DeIusage du calque
d architecture a la fin du
xvm siecle » C est aussi
une occasion de
decouvrirIensemble des
dessins anciens et
contemporains présentes
par les 39 galeries du
salonquisedéroule
pendant laSemaine du
dessin dans plusieurs
lieux et musees d Ile
de France • VO
AU MANS,
UNE VITRINE DU
SAVOIR-FAIRE
CestaurœurdèlaCite
Plantagenet qu aura lieu
la quatrieme edition
des lournées Mans Art
les ll et 12 avril prochains
Un événement qui met
al honneur les metiers
du patrimoine et les
savoir faire de trad don
D
resdel30srtisa s
restaurateurs de mobil er
oud objet e art
d associations OL
d institutions f gureront
parmi les exposants
A proxim t° au sem de
abbaye Saint Y ncent
se tiendra également
etroisieme Salon du I vre
ancien LesVMFsont
partenaires de
e/enement
La delegation de la Sarthe
serapresen e a la
manifestation dont lévite
Internet Reve
de Chateaux se fera
I echo N G
www esourneesmansart
com
DL 25 au 30 mars
Salon du dessin
Palais Brongmart
Place de a Bourse
75002 Paris
www sa ondudessm com
BURDA TENDANCES MODE
Date : AVRIL 15Pays : France
Périodicité : Mensuel Page de l'article : p.9
Page 1/1
DESSIN 7112333400501Tous droits réservés à l'éditeur
LE SALON DU DESSIN / PALAIS BRONGNIART, PLACE DE LA BOURSE / PARIS / 25 AU 30 MARS
Le Salon du dessin cree en 1991 a I initiative de quèlques marchands et devenu une reference
dans son domaine, a lieu lors de La Semaine du dessin, qui voit les plus grands musees de
Paris et region parisienne ouvrir leurs cabinets d'arts graphiques Avec I exceptionnelle qualite
des oeuvres sélectionnées par ses exposants sa capacite a faire se déplacer les plus grands
collectionneurs et conservateurs du monde entier et enfin fédérer les institutions autour d'une
veritable célébration du dessin, le Salon du dessin poursuit avec détermination la mission qu il
s est donnee placer le dessin au rang d art majeur Cette annee, ce seront 39 galeries (19 fran
caises 20 étrangères) qui exposeront leurs œuvres rares des dessins anciens (les artistes ita
liens du XVIP
au XVIII siecle) a ceux des Modernes avec les œuvres d'artistes émigrés chinois
et russes actifs a Paris pendant la seconde moitié du XXe
siecle, jusqu aux avant gardes histo
nques (1920-1960) Enfin pas moins d'une douzaine de conferences rendra compte des travaux
de chercheurs de tous horizons sur le dessin d'architecture Un veritable bain de jouvence artis
tique ' De 12h a 20h, nocturnejeudi 26 mars 22h Infos v adresses
Marino MARINI, (1901-1980), Cheval et personnage debout ers1950 Encre gouache et aquarelle galerie Damien Boquet Ait Paris
Alfred SISLEY, (1839 -1899), Les Fala ses de Langland Bav Pays cle Galles 1897 Pastel galerie Stephen Ongpin Fine Art Londres
Franz MARC, (1880-1916) Pet t Cheval i/ers1912 Aquarelle sur carte postale galerie Martin Mueller & cie Hamoourg
Date : AVRIL 15
Pays : France
Périodicité : Mensuel
OJD : 42730
Page de l'article : p.1
Page 1/1
DESSIN 8572833400507Tous droits réservés à l'éditeur
CONNAISSANCE I DES Velâzquezenvahit
leGrandPalais
ArtParisArtPair
ParisBeaux-Arts
Salondudessin
LES CLEFS D'UNE PASSION
l'événement de la Fondation Louis Vuitton
Date : AVRIL 15
Pays : France
Périodicité : Mensuel
OJD : 42730
Page de l'article : p.105
Page 1/1
DESSIN 4882833400501Tous droits réservés à l'éditeur
Salons MARCHE DE L'ART i
LESTAND IDÉALSELON
JEAN-FRANÇOISBARONI
(©Maxime Champion)
Des chefs-d'œuvre et des
dessins de charme, du xvm6
au xxe
siècle Ainsi s'annonce
le stand deJean-François
Sacom, qui présente deux
rarescapricesarchitecturaux
en couleurs de Pernet
et des feuilles de Nattier,
Chassériau Harpignies
Corot au Léger Après des
années en galerie rue
Sainte-Anne, le marchand
s'est installe en étage
en 2010 De ses fenêtres,
il a une vue plongeante sur
l'Hôtel Drouot, où il promène
chaque jour son regard
curieux « Le dessin esr une
spécialité de passionnés, on
n'y gagne pas des millions et
ie ne croîs pas que le secteur
devienne un jour spéculatif »
ALBERT GLEIZES, Toul, 1915, aquarelle, gouache et crayon, 20,4 x 26 cm,
galerie Brame £ Lorenceau, Paris Cette œuvre provient d'une collection
privée française Elle témoigne d'une période bien particulière de la vie
du peintre Albert Gleizes (1881-1953) En 1915. le post-cubisme, dont
il est un des plus importants représentants et théoriciens, est en plein
développement Mobilisé et affecté à Toul pendant la guerre, il peut,
grâce a la complicité d'un medecin militaire, continuer à peindre Antoine
Lorenceau lit dans ces couleurs qui évoquent davantage la Provence que
la Lorraine « un indice de son état d'esprit comme un rêve d'évasion »
JEAN FAUTRIER, Les Filles de la maison close, 1925, aquarelle
et plume sur papier, 28,3 x 25,5 cm. galerie de la Présidence, Pans.
La galerie présente une quinzaine de dessins de la période dite « noire »
de Fautrier « Gazé en 1917, il vit un retour cie guerre difficile ll ne
vend pas, malgré le soutien de Zborowski, le marchand de Soutme »,
raconte Florence Chibret-Plaussu, de la galerie de la Présidence
Hormis ces scènes réalistes de maison close, on trouve dans l'ensemble
des nus particulièrement crus qui rappellent l'expressionnisme
allemand Cette période séduit d'ailleurs des collectionneurs outre-Rhin
MARTY DE CAMBIAIRE, UN BUREAU EN DUO (©Marty de Cambiaire)
Stagiaires en 2000 chez Christie'* à New York, Laurie et Emmanuel Marty
de Cambiaire travaillent ensuite entre Londres et Pans, en galeries et
maisons de ventes En 2010, ils ouvrent leur bureau place Vendôme avec
une devise « Ne pas acheter en vente publique » Coup d eclat en 201 I
ils vendent au Metropolitan de New York une Étude de Frémmet Pour leur
premiere participation au Salon du dessin, ils présentent un nu de Tiepolo
maîs aussi de belles feuilles autour de I DOO € Pour Emmanuel Marty
de Cambiaire « // faut semer de bonnes graines auprès des jeunes »
Date : AVRIL 15
Pays : France
Périodicité : Mensuel
OJD : 42730
Page de l'article : p.106
Page 1/1
DESSIN 6882833400509Tous droits réservés à l'éditeur
MARCHE DE L'ART
Salons
LES PÉPITES DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE
Depuis le xvm6
siecle, le departement des Estam-
pes de la Bibliotheque nationale de France (Bnp)
conserve un fonds très riche de dessins, nourri
de legs et acquisitions La Bnp révèle au Salon
du dessin une selection de magnifiques dessins
d'architecture des xvine
et xixe
siècles Certains
CHARLES LE BRUN L'Aurore, vers 1672, crayon, 18, 6 x 23 cm galeries
Antonacci (Rome) et Lapiccirella (Florence) Ce dessin forme une paire avec
La Nuit feuille également présentée au salon par les galenstes L ensemble
provient d une grande collection privée italienne ll s agit d un projet pour le
pavillon de I Aurore au château de Sceaux alors propriete de Jean-Baptiste
Colbert contrôleur general des Finances de Louis XIV Selon Damiano
Lapiccirella «Le Brun Premier Peintre du roi s est souvent inspire dè
ces deux dessins pour nombre de ses oeuvres les fresques en particulier»
8e
PRIX GUERLAIN DU DESSIN CONTEMPORAIN
Cree en 2007 par les collectionneurs Daniel et
Florence Guerlain, le Prix du dessin contemporain
sera décerne le 26 mars, lors du Salon du dessin
Les finalistes, nes entre 1963 et 1967, ont ete
désignes en decembre par un jury d'experts el
collectionneurs il s'agit de l'Allemande Tomma
Abts, du Suédois Jockum Nordstrom et du Russe
Pavel Pepperstem (dl Didyou see this rock there?
2014, aquarelle, 30,5 x 45,5 cm, galerie Pace,
Londres) Le lauréat recevra 15 DOO € et une de
ses œuvres sera offerte au Centre Pompidou par la
Fondation Daniel et Florence Guerlain Les deux
autres sélectionnes recevront 5000 € chacun
wwwfondationdfguerlain.com
projets sont tres spectaculaires, comme le tameux
Cénotaphe ae Newton, sphenque, d'Etienne-Louis
Boullee (;// . 1784, crayon noir, lavis gris, encre
brune, 39,5 x 64,5 cm Pans, BnF), et les élévations
de Jean-Jacques Lequeux, disciple de Souffle! et
dessinateur de genie, considère par Andre Breton
comme un précurseur du Surréalisme.
I
LES TRÉSORS SURRÉALISTES DE THESSA HEROLD (©Bernard Saint-Gènes)
Galenste depuis 1970 d abord rue de Seine puis rue de Thorigny dans le Marais
Thessa Herold est specialiste des avant-gardes du xxe
siecle et défend aussi des
artistes contemporains Elle participe pour la premiere fois au salon et presente
une quarantaine d œuvres surréalistes et Dada jamais montrées De grands
noms sont sur sa liste Dali Arp Bellmer Tanguy De Chinco Lam Ernst Delvaux
« L œuvre peint ae ces artistes est tres cher maîs il est possible de s offrir
des dessins de grande qualite » explique-t-elle
Date : AVRIL 15
Pays : France
Périodicité : Mensuel
OJD : 42730
Page de l'article : p.104
Journaliste : Axelle Corty
Page 1/1
DESSIN 9782833400509Tous droits réservés à l'éditeur
Salons
ODILON REDON, Visage derrière une fenêtre, fusain, 35,7 x 36,8 cm,
Stephen Ongpm Fine Arts, Londres.
SERGE POLIAKOFF Composition (rouge, vert, blanc,
noir), vers 1958, gouache sur papier maroufle sur
toile, 62 x 47 cm, galerie Applicat-Prazan, Paris.
UN NOUVEAU REGARD SUR LE DESSIN
De plus en plus ouvert sur l'art moderne et contemporain, le Salon du dessin
offre aussi un nouveau regard sur les dessins anciens.
La vingt-quatrième édition du Salon du
dessin se distingue par l'arrivée de six
nouveaux participants, qui représentent un
renouvellement de 20 % des effectifs (le sa-
lon compte une quarantaine d'exposants).
Parmi ces nouveaux arrivants, les spécialis-
tes en art moderne et contemporain domi-
nent Et parmi eux, un poids lourd du sec-
teur, la Marlborough Gallery de Londres,
qui présente entre autres des œuvres de lar-
tiste franco-israélien AvigdorArikha (1929-
2010) La galerie parisienne Thessa Herold
(lire portrait), candidate au salon pour la
troisième fois, signe également sa première
participation A noter encore, l'entrée en
lice du jeune marchand parisien Damien
Boquet, hérault des xix11
et xxe
siècles, de
Berthe Morisot à Sam Francis.
« Cette tendance reflète non seulement levo-
lution du marché ven le xx"siècle, maîs éga-
lement ce que les galeries peuvent trouver
dans un contexte de rarefaction », explique
le président du salon, Louis de Bayser. Le
graal des collectionneurs de dessins anciens
demeure les feuilles de la Renaissance En té-
moigne l'enchère fabuleuse de $ 905000, en
JEAN-BAPTISTE-MARIEPIERRE,Étudede
femme, vers 1756, sanguine, 43.8 x 33 cm.
galerie Didier Aaron, Pans.
janvier à NewYork, pour le Triomphe de To-
btas du Hollandais Maarten Van Heemskerk
(1478-1574). Cette œuvre à la craie noire et
à l'encre brune, vendue par Christie's lors de
la Semaine du tableau et dessin ancien, était
estimée entre $100000 et $150000. Face à
cette flambée des prix, collectionneurs et
marchands se font plus éclectiques dans
leurs choix. Un autre facteur joue en faveur
de la diversité dans les collections : « Les des-
sins sortent des cartons Désormais, la ma-
jeurepartie des collectionneurs les exposent
chez eux. La prime au graphisme s'impose
peu apeuface à la rareté historique », ajoute
Louis de Bayser. Le marchand illustre cette
nouvelle donne en présentant sur le stand
familial une impressionnante Téte d'homme
au fusain de Toulouse-Lautrec et des études
de figures à rehauts de blanc par Tavarone
(1556-1641), dont le papier préparé, d'un
rouge très vif, « évoque celui des magazines
d'aujourd'hui ». Un regard neuf se pose sur
le dessin ancien, qui engendre une généra-
tion de jeunes collectionneurs, amateurs, en
particulier, d'œuvres du xvm6
siècle.
AXELLE CORTY
SALON DU DESSIN, palais Brongmart,
8, place de la Bourse, 75002 Paris,
OI 45 22 08 77. du 25 au 30 mars.
+ d'infos : http://bit.ly/7361salondudessm
Date : 13/26 MARS 15
Pays : France
Périodicité : Bimensuel
Page de l'article : p.26
Journaliste : Marie Potard
Page 1/2
DESSIN 7943133400503Tous droits réservés à l'éditeur
Marché de l'art Spécial Salons
salon du dessin La f0jre rajeunit son offre
Le salon du Palais Brongniart renouvelle près de 20 % de ses exposants, en conservant
son noyau de base et renforçant la présence des galeries étrangères
SALON DU DESSIN 2015,
du 25 au 30 mars, Palais Bro-
gniart, place de la Bourse,
75002 Paris, www.salondu
dessin.com, i2h-20h, nocturne
le 26 mars jusqu'à 22h, entrée
15 €, catalogue inclus.
SALON DU DESSIN
-» Direction : Louis de Bayser
-» Nombre d'exposants : 39
-» Nombre de visiteurs en
:13DOO
PARIS • Créé en 1991, le Salon du
dessin est devenu au fil des ans
une véritable institution. Il ouvre
ses portes au Palais Brongniart
pour sa 25e
édition, organisée du
25 au 30 mars, avec cette année
une rotation notable en termes
d'exposants ainsi qu'une forte
participation étrangère.
Lesuccèsdelamanifestationtient
à sa formule : c'est un salon spé-
cialisé dans un domaine pointu,
il est international etaccueilleles
meilleurs marchands du monde,
il bénéficie d'une bonne commu-
nication auprès des institutions
et collectionneurs étrangers, et
enfin, il fédère autour de lui une
Léon Spilliaert, L'Estocade, 1907, lavis d'encre de Chine et crayons
de couleur, 36,9 X 49,8 Cm. Courtesy galerie Patrick Derom, Bruxelles.
multitude d'événements - confé-
rences et expositions - qui at-
tirent les grands collectionneurs
et conservateurs. Cette année, la
BibliothèquenationaledeFrance,
invitée du Salon, expose une tren-
taine de dessins d'architecture
en relation avec le sujet du col-
loque. De même, les plus grands
musées parisiens participent à
la « semaine du dessin » : « ces
institutions donnent une crédibilité
et unesymboliqueauSabn», note
Nicolas Joly, expert en tableaux
et dessins anciens. Mais sa vraie
force, « c'est la démarche des mar
chands qui gardent leurs dessins
pour les dévoiler à ce moment-là
auxconservateursquiviennenten
nombre»,préciseLouisdeBayser,
aux commandes de l'événement.
Si, à l'origine, le salon réunissait
essentiellement des marchands
de dessins anciens, aujourd'hui,
un réel équilibre s'est opéré
entre dessins anciens et feuilles
modernes. « H est plus aisé de
trouver sur le marché des des
sins modernes que des dessins du
XVf siècle, alors les marchands
Date : 13/26 MARS 15
Pays : France
Périodicité : Bimensuel
Page de l'article : p.26
Journaliste : Marie Potard
Page 2/2
DESSIN 7943133400503Tous droits réservés à l'éditeur
se sont modernisés d'eux-mêmes.
Il n'y a plus de surreprésentation
de l'ancien sur le moderne »,
explique Louis de Bayser. Sur
les 39 participants (le même
nombre qu'en 2014), le salon en-
registre sept nouvelles enseignes
(contre trois l'an passé), un re-
nouvellement important. Or,
la plupart des nouveaux venus
officient en peinture moderne
et contemporaine, à l'instar des
parisiens Damien Hoquet Art et
Thessa Herold ou des londoniens
Marlborough et Aktis Gallery. Il
figure tout de même parmi eux
de purs classiques comme Marty
de Cambiaire (Paris) et Tarantino
(Paris), lequel expose un dessin
de Julien de Parme, Joseph ren
contre son père dans le désert aux
portes de l'Egypte (1761) ainsi
que Poliphème, de Raffaello da
Montelupo, collaborateur de
Michel-Ange (pièces proposées à
13DOOeuroschacune).
Des œuvres "un peu
modernes"
Autre point fort de la foire, les
galeries étrangères sont venues
en nombre : on en recense 20 (17
en 2014), soit plus de la moitié,
en provenance du Royaume-Uni,
d'Italie, d'Allemagne, des États-
unis (4), de Suisse, d'Espagne et
de Belgique. A noter, la galerie
Antonacci & Lapiccirella (Italie)
montre La Nuit et L'Aurore, deux
dessins de Charles Le Brun, un
artiste rare sur le marché.
SelonNicolasJoly,«lesœuvresqui
se vendentbien en ce momentsont
unpeumodernes,originales,spec
taculaires, voireétranges. Lepublic
est très exigeant et recherche des
pièces qui l'étonnent. Les exposants
tiennent compte de cette évolution
etfont des choix plus éclectiques,
moinsclassiques».
Parmi les feuilles « surprenantes»
à ne pas manquer, un dessin réa
lise sur le vif, Paysage italien, de
Charles Natoire (1700-1777), à la
pierre noire et sanguine (autour
de 50 DOO euros), ainsi qu'un
fusain très poudreux de Toulouse-
Lautrec, Portrait de son oncle, le
comte Charles de Toulouse-Lautrec
(autour de 100 DOO euros), sont
proposés à la Galerie de Bayser
(Paris). Éric Coatalem (Paris)
montre Le Mariage de la Vierge
Marie (1792), de Giandomenico
Tiepolo, et Homme dormant, de
Louis de Boullogne (1654-1733).
Jean-LucBaroni(Londres)dévoile
Nègreries Martinique (1890), de
Gauguin, issue de l'ancienne
collection Jan Krugier : « // ne
s'agit pas d'un dessin proprement
dit mais d'une œuvre bien plus
Lepublic
est très exigeant et
recherche des pièces
qui l'étonnent
(Nicolas Joly)
complexe, peinte à la gouache, a
l'aquarelle et qui comporte même
une partie de collage », explique
le marchand. Patrick Derom
(Bruxelles) propose un lavis de
LéonSpilliaert,L'Estacade(1907),
tandis que Stephen Ongpin
(Londres) livre un pastel d'Alfred
Sisley, (Les Falaises de Langland
Bay, 1897).
Les prix pratiques au salon
s'échelonnent de 3 DOO a
500DOOeurosenmoyenne.«Si
le marché est encore dynamique,
on observe un rapprochement
entre le marché du "dessin plat
sir" (3 DOO à 10 000 euros) et le
marché intermédiaire (10 000 a
60 DOOeuros), tousdeuxstables,
tandis que les pièces de premiere
importance sont en pleine croîs
sance», souligne Louis de Bayser
Marie Pwttrd
Date : 10 / 23 AVR 15
Pays : France
Périodicité : Bimensuel
Page de l'article : p.23
Journaliste : Marie Potard
Page 4/5
DESSIN 8393263400505Tous droits réservés à l'éditeur
VENTES PUBLIQUES!
DessinsanciensLe marché se maintient
Profitant de la tenue du Salon du dessin, Christie^ et Artcurial ont réalisé de belles ventes
PARIS • Le Salon du dessin,
qui s'est achevé le TO mars,
est toujours l'occasion pour les
maisons de ventes parisiennes
d'organiser des vacations dans
cettespécialitéMatthieuFournier,
directeur du departement de
tableaux et dessins anciens et
du XIXe
siecle che? Artcurial,
relevait « une offre IK sélective
en 2015 tant dans /es qaleries,
au Salon et dans les salles de
ventes que pour l'édition 2014,
lors de laquelle depetitesfeuilles
étaient proposées par milliers »
En effet, si habituellement l'offre
est pléthorique a Drouot, cette
annee, ce n'était pas le cas Deux
faits marquaient cette derniere
semaine du mois de mars D'un
côte, un pastiche de Fragonard
était retire, fort heureusement
avant la vacation de Thierry de
Maigret le 25 mars (estimation
30 000 a 40 000 euros) Et,
de l'autre, dans la vacation de
la societe de ventes Ader, le
26 mars, une Ftude de deux
mains et trois bras, attribuée
a l'école italienne de la fin
du XVIe
siecle sans autre
précision, estimée 400 a
500 euros, était adjugée au
marteau 200 000 euros
Certains experts chuchotaient
qu'il aurait pu s'agir d'un
dessin de Ribera « En tout
cas, il est clair que ce dessin
était de l'école napolitaine »,
notait Nicolas Joly, expert en
tableaux et dessins anciens
Collectionprestigieuse
Chnstie's présentait trois
ventes de dessins les 25 et
26 mars La premiere était
consacrée aux dessins anciens
et du XIXe
, dont le cœur était
compose de la troisieme partie de
lacollectionde I CLvan Regteren
Aliéna (1899 1980), historien
de l'art et ancien directeur du
entavio Leoni, Portrait de Don
Pietro Aldobrandmi enfant,
crayon noir et rehauts de craie
blanche, 23,5 x 15,5 cm, vente
du 27 mars, Artcurial, Paris
O Artcurial Paris
departement des dessins du
Rijksmuseum d'Amsterdam
(de 1948 a 1962) Réalisant un
total de 2,8 millions d'euros (I),
« cette vente a bienfonctionne
car tres peu de (tesi/ii de la
Renaissance italienne passent
sur le marche En outre le nom
de cette collection hollandaise
étaitprestigieux et les dessins
n'avaient pas ete vus depuis
longtemps », commentait
NicolasJoly Un dessin double
face de Tra Bartolomeo, Vierge
a l'Enfant avec saint Jean
Baptiste et Vierge a l'Enfant a
ete adjuge 433 500 euros (est
100 DOO a 150 000 euros)
Un dessin d'Ingres, Portrait
de la reine Caroline Murât, de
la collection Murât, s'est vendu
205 500 euros (est 100 DOO a
150DOOeuros),tandisqu'unevue
duTibreaRome,dePiranese,aete
acquise pour 169 500 euros (est
40 000 a 60 000 euros)
La vente d'Artcurial, sa vente
était plus inégale maîs offrait
des estimations raisonnables
LaSaisieparhuissier, de Gabriel
de Saint Aubin, a ainsi trouve
preneur a 51 400 euros (est
40 DOO a 60 DOO euros) ,
Portrait de Don Pietro
Aldobrandmi enfant, par Ottavio
Leoni, XVP siecle, a réalise un
beau prix, soit 33 800 euros,
alors que le Musee du Louvre
a preempte un carnet de
60 dessins d'Hubert Robert
pour 76 200 euros (est 60 DOO
a 80 DOO euros) « Le marche
des dessins anciens est stable II
comporte peu d'acheteurs maîs
ils sont toujours présents ' »,
expliquait Nicolas Joly
M. P.
(I) Tous les resultats a apres sont indi
quesfraiscompris tandis queles estima
tions sontindiquéeshors frais acheteur
Date : 10 / 23 AVR 15
Pays : France
Périodicité : Bimensuel
Page de l'article : p.23
Journaliste : Marie Potard
Page 5/5
DESSIN 8393263400505Tous droits réservés à l'éditeur
EN BREF
Triomphe pour
la collection Dillée
PARIS • Le 18 et19 mars,
Sotheby'sParisdispersaitla
collection Dillée, dynastie
d'experts et de collectionneurs,
et récoltait 10,2 millions
d'euros contre une estimation
initiale de3,5à 5,5 millions
d'euros. 35 lots seulement
n'ont pas trouvé preneur sur
les ^83 proposés. Une paire
d'appliques d'époque LouisXVI
a été adjugée 1,1 million d'euros
(est. 200 ooo a 400 DOO €), un
record mondial. Le château
de Chambord a préempté une
paire de coupes d'époque
Louis XV (68 750 €) et le Musée
Cognacq-Jay a fait de même
pour une gouache de Jean-
Baptiste Mallet, L'Heureuse
famille(9iT5$. M. P.
Salon du dessin :
bilan mitigé
PARIS • Si les feuilles
proposéesauSalondu
dessin, qui se tenait au Palais
Brongniart à Paris du 25 au
30 mars, étaient d'excellente
qualité, le rythme des ventes a
été inégal. Certains exposants
étrangers ont peiné quelque
peu tandis que des transactions
plutôt lentes étaient
observées pardesexposants
spécialisés en art moderne.
Si le nombre de visiteurs est
stable -13 ooo personnes -,
collectionneurs avertis et
conservateurs avaient fait
le déplacement. La Galerie
Tarantino (Paris), dont c'était
la première participation, s'est
d'ailleurs vue acheter par une
institution une Étude de femme
éplorée, de Simon Vouet. M. P.
Des livres rares
PARIS • Le Syndicat national
de la librairie ancienne et
moderne (Slam) organise
pour la 27e
année le « Salon
international du livre rare et
de l'autographe », rendez-
vous incontournable pour tout
bibliophile. Pour cette édition
2015,sontconviéslesArchives
nationales et le Musée de la
Préfecture de police. Parmi
les 150 exposants venus du
monde entier, sont présentes
lesgaleriesparisiennesFrédéric
Castaing, Les Enluminures,Anne
Lamort et la librairie Lardanchet
(Bertrand Meaudre). M. P.
-»« Salon international du livre
rare»,du21»au26avril,deuhà
2ih,www.salondulivrerare.pans
Succès pour Bonnard
FONTAINEBLEAU • Le 29 mars,
Osenat mettait en vente une
centaine d'oeuvres de Pierre
Bonnard conservées parAntoine
Terrasse, le petit-neveu du
peintre. Le succès a été au
rendez-vous avec un produit
totalde5,14.millionsd'euros,le
double de l'estimation basse.
Parmilesœuvresphares,
La Promenade(1900) a été
vendue 970 ooo euros à un
collectionneur américain,
quand le Compotier(192^) a été
cédé soif ooo euros. É. Th.
AMA NEWSLETTER
267 RUE LECOURBE
75015 PARIS - 06 76 28 82 46
08 JAN 15
Hebdomadaire
Surface approx. (cm²) : 329
Page 1/1
DESSIN
6953562400501/CLA/OTO/3
Tous droits réservés à l'éditeur
A VENIR
Art Paris Art Pair 2015
Du 26 au 29 mars Ledition 2015 de la foire Art Pans
rassemblera sous les verrieres du Grand Palais un total
de 140 galeries representant pas moins de 20 pays dif-
férents Cette annee tes invites d honneur sont Singa-
pour et I Asie du Sud Est
La foire Art Paris emmenée par son directeur Guillaume
Piens est consacrée a la decouverte celle de I art mo-
derne et contemporain maîs aussi celle du design de
la photographie et des livres d art Forte d une dimen-
sion résolument internationale elle offre également
a ses visiteurs I occasion daller a la rencontre dune
creation peu représentée en France Ainsi les galeries
étrangères et celles qui prendront part a la foire pour la
premiere fois forment 5l % des galeries participantes
Pour ce voyage hors des sentiers battus on retrouvera
donc des galeries basées a Casablanca Bangkok Zu-
rich Moscou Bucarest ou Singapour
Ce programme dedie a I exploration comprend également
depuis 2013 une section dédiée aux galer es émergentes
créées il y a moins de cinq ans et participant pour la pre-
miere fois a la foire Douze galeries seront représentées
dans cette section parmi lesquelles Archiraar (Bruxelles)
Podbielski (Berlin) Christophe Gerber (Lausanne) Heinzer
Reslzer(Lausanne)ouencoreJoVanLoc(Munich)
Les invites d honneur quant a eux seront représentes au
sem d une plate-forme speciale imaginée par la commis-
saire Lola Lenzi une commissaire et chercheuse specialiste
de I Asie du Sud-Est dont lexposition « The Roving Eye
Contemporary Art from Southeast Asia » a ete tres remar-
quée a IARTER Foundation d Istanbul depuis son ouverture
en septembre 2014 Une douzaine de galeries en prove-
nance de Singapour y présenteront la production de la
scene artistique encore méconnue maîs bouillonnante de
l'Asie du Sud-Est Des artistes onginaires du Cambodge de
Birmanie de Malaisie d Indonesie des Ph lippmes du Viet-
nam et deThailande verront ainsi leurs oeuvres exposées
LAsie du Sud-Est ne sera toutefois pas en reste dans la
section generale la galerie Nathalie Obadia represen-
tant par exemple I artiste philippin Manuel Ocampo En
fin une autre nouveaute de I edit on 2015 réside dans
la presentation d un nombre record d expositions indi-
viduelles pas moins de 30 artistes en bénéficieront
Le salon du dessin à Paris
Le salon du dessin ouvrira ses portes au Palais Bron-
gniart a Paris du 25 au 30 mars 2015
Veritable reference dans le monde du dessin de collec-
tion le salon du dessin jouit d une renommée internatio-
nale La 24e
edition sera présidée par Louis Bayser qui
souhaite guider les nombreux collectionneurs experts
conservateurs chercheurs ou amateurs venus du monde
entier pour assister a I evenement Tous les goûts et Les in-
térêts seront représentes avec 39 galeries parmi les plus
prestigieuses de la profession spécialisées dans les des-
sins anciens modernes ou contemporains De cette ma-
niere des maîtres anciens et modernes maîs aussi des ar-
tistes contemporains de renommée ou plus confidentiels
livreront leurs œuvres durant ces six jours d exposition Le
public aura donc acces a plus de I DOO dessins exposes
dans le cadre historique du Palais Brongniard
Lors de son inauguration en 1991 le premier Salon du
Dessin de Collection accueillait 17 exposants parisiens
a I hôtel Georges V a Paris
lMit/ed(20i4)
AungKo
Sculpture
Courtoisie Adler Subhashok Gallery sur Art Pans Art Pair 2015
Annonce de la liste des galeries participantes à Art Los Angeles Contem-
porary 2015
La foire Los Angeles Contemporary dont la s xieme edition se tiendra du 29
janvier au 1e
fevrier 2015 a fait connaître la liste des galeries participantes
55 galeries américaines et internationales sont attendues dans les 3700
m2
du Barker Hangar de Santa Monica 18 d entre elles présentant un stand
dedie a I exposition personnelle d un artiste L identité de cette foire repose
sur la presence de galeries émergentes figurant aux cotes de valeurs sûres
de I art contemporain tout en mettant a I honneur la scene locale tres bien
représentée parmi les galeries invitées
Seront présentes les galeries locales de Los Angeles 1301PE ACME Michael
Benevento AnatAbgi François Ghebaly Greene Exhibitions Once Bench Ibid
M+B TifS gfnds team Richard Telles Various SmallPires etSusanneVielmetter
Des galeries internationales participent également Altman Siegelde San Francis-
co American Contemporary de New York AND NOW de Dallas The Apartment de
Vancouver Brand New de Milan Brennan & Griffin de New York Shane Campbell
de Chicago Canada de New York Ana Cnstea de New York Duve de Berlin Edel
Assanti de Londres Derek Eller de New York Et al de San Francisco Foxy Pro-
duction de New York Carl Freedman de Londres Jack Hanley de New York The
Holede NewYork 18 de Reykjavik Kansasde NewYork 3ohann Koningde Seri n
Christian Lethert de Cologne Levy Delval de Bruxelles Josh Lilley de Londres
Louis B James de New York LUGE dè Turin Luisotti de Santa Monica Macaulay&
Co Fine Art de Vancouver Monitor de Rome et New York Peres Project de Seri n
Praz-Delavallade de Paris Marc Sewyn Fine Art de Berverly Hills etc
Los Angeles art show 2015
Ledition précédente a accueilli plus de 50000 visiteurs Cree en 1994 la
foire est passée en deux décennies d un petit evenement regional repre-
sentant 14 galeries a I une des plus grandes plateformes dédiées aux beaux
arts avec 120 galeries venant de 22 pays différents C est le seul evenement
au monde qui incorpore autant de diversite dans les genres artistiques Le
public qu elle attire est tout aussi diversifie qu il soit interesse par I art mo-
derne contemporain historique aussi bien que par des oeuvres tradition-
nelles ou sur papier ou encore la sculpture ou les installations
La foire est également I une des plateformes les plus internationalement di-
verses et donne la plus grande place au monde pour les galeries chinoises
coréennes ou japonaise Chaque annee elle attire plus de 300 journalistes
internationaux ce qui lui vaut d avoir obtenu plus de 5 milliards de mentions
dans les medias selon le site de I evenement
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015
Revue de presse du Salon du dessin 2015

Contenu connexe

Tendances

Carré Rive Gauche 2016 - Revue de presse
Carré Rive Gauche 2016 - Revue de presseCarré Rive Gauche 2016 - Revue de presse
Carré Rive Gauche 2016 - Revue de presse
Agence Colonnes
 
Press book Paris Tribal 2015
Press book Paris Tribal 2015Press book Paris Tribal 2015
Press book Paris Tribal 2015Agence Colonnes
 
L'estampe dans la première moitié du XIXe siècle
L'estampe dans la première moitié du XIXe siècleL'estampe dans la première moitié du XIXe siècle
L'estampe dans la première moitié du XIXe siècle
Johanna Daniel
 
L'estampe après 1870
L'estampe après 1870L'estampe après 1870
L'estampe après 1870
Johanna Daniel
 
Parcours des mondes 2015
Parcours des mondes 2015Parcours des mondes 2015
Parcours des mondes 2015
Agence Colonnes
 
Ressources Histoire de l'estampe au XIXe siècle - Séance 1 - Paris VIII
Ressources Histoire de l'estampe au XIXe siècle - Séance 1 - Paris VIIIRessources Histoire de l'estampe au XIXe siècle - Séance 1 - Paris VIII
Ressources Histoire de l'estampe au XIXe siècle - Séance 1 - Paris VIII
Johanna Daniel
 
L'estampe dans la première moitié du XIXe siècle
L'estampe dans la première moitié du XIXe siècleL'estampe dans la première moitié du XIXe siècle
L'estampe dans la première moitié du XIXe siècle
Johanna Daniel
 
Ressources Histoire de l'estampe au XIXe siècle - Séance 2 - Paris VIII
Ressources Histoire de l'estampe au XIXe siècle - Séance 2 - Paris VIIIRessources Histoire de l'estampe au XIXe siècle - Séance 2 - Paris VIII
Ressources Histoire de l'estampe au XIXe siècle - Séance 2 - Paris VIII
Johanna Daniel
 
L'estampe : usages et fonctions
L'estampe : usages et fonctionsL'estampe : usages et fonctions
L'estampe : usages et fonctions
Johanna Daniel
 
L'estampe au milieu du XIXe siècle : l'eau-forte et le bois de bout
L'estampe au milieu du XIXe siècle : l'eau-forte et le bois de boutL'estampe au milieu du XIXe siècle : l'eau-forte et le bois de bout
L'estampe au milieu du XIXe siècle : l'eau-forte et le bois de bout
Johanna Daniel
 
Point Art Monaco & Jewels of the World 2015 pressbook
Point Art Monaco & Jewels of the World 2015 pressbookPoint Art Monaco & Jewels of the World 2015 pressbook
Point Art Monaco & Jewels of the World 2015 pressbook
Agence Colonnes
 
Pionnières
PionnièresPionnières
Pionnières
Txaruka
 
Les statues des ponts
Les statues des pontsLes statues des ponts
Les statues des ponts
Histoires2Paris
 
Carré Rive Gauche - Communiqué de presse - Septembre des Vernissages 11/09
Carré Rive Gauche - Communiqué de presse - Septembre des Vernissages 11/09Carré Rive Gauche - Communiqué de presse - Septembre des Vernissages 11/09
Carré Rive Gauche - Communiqué de presse - Septembre des Vernissages 11/09
Agence Colonnes
 
Les statues de paris et de france des ponts
Les statues de paris et de france des pontsLes statues de paris et de france des ponts
Les statues de paris et de france des ponts
Histoires2Paris
 
Koller View 2-21 French
Koller View 2-21 FrenchKoller View 2-21 French
Koller View 2-21 French
Koller Auctions
 
Press book Carré Rive Gauche 2014
Press book Carré Rive Gauche 2014Press book Carré Rive Gauche 2014
Press book Carré Rive Gauche 2014
Agence Colonnes
 
Revue de presse Donation Florence et Daniel Guerlain - Exposition à la chapel...
Revue de presse Donation Florence et Daniel Guerlain - Exposition à la chapel...Revue de presse Donation Florence et Daniel Guerlain - Exposition à la chapel...
Revue de presse Donation Florence et Daniel Guerlain - Exposition à la chapel...Agence Colonnes
 
TP Histoire de l'Estampe - séance 3 : la lithographie.
TP Histoire de l'Estampe - séance 3 : la lithographie.TP Histoire de l'Estampe - séance 3 : la lithographie.
TP Histoire de l'Estampe - séance 3 : la lithographie.
Johanna Daniel
 

Tendances (19)

Carré Rive Gauche 2016 - Revue de presse
Carré Rive Gauche 2016 - Revue de presseCarré Rive Gauche 2016 - Revue de presse
Carré Rive Gauche 2016 - Revue de presse
 
Press book Paris Tribal 2015
Press book Paris Tribal 2015Press book Paris Tribal 2015
Press book Paris Tribal 2015
 
L'estampe dans la première moitié du XIXe siècle
L'estampe dans la première moitié du XIXe siècleL'estampe dans la première moitié du XIXe siècle
L'estampe dans la première moitié du XIXe siècle
 
L'estampe après 1870
L'estampe après 1870L'estampe après 1870
L'estampe après 1870
 
Parcours des mondes 2015
Parcours des mondes 2015Parcours des mondes 2015
Parcours des mondes 2015
 
Ressources Histoire de l'estampe au XIXe siècle - Séance 1 - Paris VIII
Ressources Histoire de l'estampe au XIXe siècle - Séance 1 - Paris VIIIRessources Histoire de l'estampe au XIXe siècle - Séance 1 - Paris VIII
Ressources Histoire de l'estampe au XIXe siècle - Séance 1 - Paris VIII
 
L'estampe dans la première moitié du XIXe siècle
L'estampe dans la première moitié du XIXe siècleL'estampe dans la première moitié du XIXe siècle
L'estampe dans la première moitié du XIXe siècle
 
Ressources Histoire de l'estampe au XIXe siècle - Séance 2 - Paris VIII
Ressources Histoire de l'estampe au XIXe siècle - Séance 2 - Paris VIIIRessources Histoire de l'estampe au XIXe siècle - Séance 2 - Paris VIII
Ressources Histoire de l'estampe au XIXe siècle - Séance 2 - Paris VIII
 
L'estampe : usages et fonctions
L'estampe : usages et fonctionsL'estampe : usages et fonctions
L'estampe : usages et fonctions
 
L'estampe au milieu du XIXe siècle : l'eau-forte et le bois de bout
L'estampe au milieu du XIXe siècle : l'eau-forte et le bois de boutL'estampe au milieu du XIXe siècle : l'eau-forte et le bois de bout
L'estampe au milieu du XIXe siècle : l'eau-forte et le bois de bout
 
Point Art Monaco & Jewels of the World 2015 pressbook
Point Art Monaco & Jewels of the World 2015 pressbookPoint Art Monaco & Jewels of the World 2015 pressbook
Point Art Monaco & Jewels of the World 2015 pressbook
 
Pionnières
PionnièresPionnières
Pionnières
 
Les statues des ponts
Les statues des pontsLes statues des ponts
Les statues des ponts
 
Carré Rive Gauche - Communiqué de presse - Septembre des Vernissages 11/09
Carré Rive Gauche - Communiqué de presse - Septembre des Vernissages 11/09Carré Rive Gauche - Communiqué de presse - Septembre des Vernissages 11/09
Carré Rive Gauche - Communiqué de presse - Septembre des Vernissages 11/09
 
Les statues de paris et de france des ponts
Les statues de paris et de france des pontsLes statues de paris et de france des ponts
Les statues de paris et de france des ponts
 
Koller View 2-21 French
Koller View 2-21 FrenchKoller View 2-21 French
Koller View 2-21 French
 
Press book Carré Rive Gauche 2014
Press book Carré Rive Gauche 2014Press book Carré Rive Gauche 2014
Press book Carré Rive Gauche 2014
 
Revue de presse Donation Florence et Daniel Guerlain - Exposition à la chapel...
Revue de presse Donation Florence et Daniel Guerlain - Exposition à la chapel...Revue de presse Donation Florence et Daniel Guerlain - Exposition à la chapel...
Revue de presse Donation Florence et Daniel Guerlain - Exposition à la chapel...
 
TP Histoire de l'Estampe - séance 3 : la lithographie.
TP Histoire de l'Estampe - séance 3 : la lithographie.TP Histoire de l'Estampe - séance 3 : la lithographie.
TP Histoire de l'Estampe - séance 3 : la lithographie.
 

En vedette

CCMM 2016
CCMM 2016CCMM 2016
lugares turisticos del ecuador
lugares turisticos del ecuadorlugares turisticos del ecuador
lugares turisticos del ecuador
Justin Gabriel Colcha Cando
 
Perle d&rsquo;azote
Perle d&rsquo;azotePerle d&rsquo;azote
Perle d&rsquo;azote
Amandine Prompt
 
L'avenir des agences de développement
L'avenir des agences de développementL'avenir des agences de développement
L'avenir des agences de développement
chdulong
 
Proyecto. Mi Querido Viejo
Proyecto. Mi Querido ViejoProyecto. Mi Querido Viejo
Proyecto. Mi Querido Viejo
www.jcautentico.com
 
Realidad aumentada
Realidad aumentadaRealidad aumentada
Realidad aumentada
Bryan Iza
 
No 1-cigs-wholesale-list
No 1-cigs-wholesale-listNo 1-cigs-wholesale-list
No 1-cigs-wholesale-list
Patricia Côme
 
Dossier de presse laurent storch
Dossier de presse laurent storchDossier de presse laurent storch
Dossier de presse laurent storchLaurent Storch
 
Nouveau document microsoft office word
Nouveau document microsoft office wordNouveau document microsoft office word
Nouveau document microsoft office wordMouhcine Baz
 
Recursos educativos abiertos, Interdidac 2015
Recursos educativos abiertos, Interdidac 2015Recursos educativos abiertos, Interdidac 2015
Recursos educativos abiertos, Interdidac 2015
INTEF
 
éTica y filosofía
éTica y filosofíaéTica y filosofía
éTica y filosofía
Diego G Simancas Machado
 
PEB à Bruxelles - ce qu'un professionnel de l'immobilier doit savoir !
PEB à Bruxelles - ce qu'un professionnel de l'immobilier doit savoir !PEB à Bruxelles - ce qu'un professionnel de l'immobilier doit savoir !
PEB à Bruxelles - ce qu'un professionnel de l'immobilier doit savoir !
Certimore
 
Evaluation du périmètre de deux réserves marines intégrales
Evaluation du périmètre de deux réserves marines intégralesEvaluation du périmètre de deux réserves marines intégrales
Evaluation du périmètre de deux réserves marines intégrales
kartenn
 
Biocombustibles en Mexico
 Biocombustibles en Mexico Biocombustibles en Mexico
Biocombustibles en Mexico
Javier C Rico
 
Grontmij Belgium brochure FR
Grontmij Belgium brochure FRGrontmij Belgium brochure FR
Grontmij Belgium brochure FRGrontmij Belgium
 
Présentation projet Tourisme responsable au Vietnam
Présentation  projet Tourisme responsable au VietnamPrésentation  projet Tourisme responsable au Vietnam
Présentation projet Tourisme responsable au Vietnam
Caroline Debonnaire
 

En vedette (20)

CCMM 2016
CCMM 2016CCMM 2016
CCMM 2016
 
lugares turisticos del ecuador
lugares turisticos del ecuadorlugares turisticos del ecuador
lugares turisticos del ecuador
 
Bovio et sa region
Bovio et sa regionBovio et sa region
Bovio et sa region
 
Bc t11-estrés oxidativo
Bc t11-estrés oxidativoBc t11-estrés oxidativo
Bc t11-estrés oxidativo
 
Perle d&rsquo;azote
Perle d&rsquo;azotePerle d&rsquo;azote
Perle d&rsquo;azote
 
L'avenir des agences de développement
L'avenir des agences de développementL'avenir des agences de développement
L'avenir des agences de développement
 
Proyecto. Mi Querido Viejo
Proyecto. Mi Querido ViejoProyecto. Mi Querido Viejo
Proyecto. Mi Querido Viejo
 
Realidad aumentada
Realidad aumentadaRealidad aumentada
Realidad aumentada
 
No 1-cigs-wholesale-list
No 1-cigs-wholesale-listNo 1-cigs-wholesale-list
No 1-cigs-wholesale-list
 
Dossier de presse laurent storch
Dossier de presse laurent storchDossier de presse laurent storch
Dossier de presse laurent storch
 
Nouveau document microsoft office word
Nouveau document microsoft office wordNouveau document microsoft office word
Nouveau document microsoft office word
 
Download.jsp
Download.jspDownload.jsp
Download.jsp
 
Cvmagazineblog
CvmagazineblogCvmagazineblog
Cvmagazineblog
 
Recursos educativos abiertos, Interdidac 2015
Recursos educativos abiertos, Interdidac 2015Recursos educativos abiertos, Interdidac 2015
Recursos educativos abiertos, Interdidac 2015
 
éTica y filosofía
éTica y filosofíaéTica y filosofía
éTica y filosofía
 
PEB à Bruxelles - ce qu'un professionnel de l'immobilier doit savoir !
PEB à Bruxelles - ce qu'un professionnel de l'immobilier doit savoir !PEB à Bruxelles - ce qu'un professionnel de l'immobilier doit savoir !
PEB à Bruxelles - ce qu'un professionnel de l'immobilier doit savoir !
 
Evaluation du périmètre de deux réserves marines intégrales
Evaluation du périmètre de deux réserves marines intégralesEvaluation du périmètre de deux réserves marines intégrales
Evaluation du périmètre de deux réserves marines intégrales
 
Biocombustibles en Mexico
 Biocombustibles en Mexico Biocombustibles en Mexico
Biocombustibles en Mexico
 
Grontmij Belgium brochure FR
Grontmij Belgium brochure FRGrontmij Belgium brochure FR
Grontmij Belgium brochure FR
 
Présentation projet Tourisme responsable au Vietnam
Présentation  projet Tourisme responsable au VietnamPrésentation  projet Tourisme responsable au Vietnam
Présentation projet Tourisme responsable au Vietnam
 

Similaire à Revue de presse du Salon du dessin 2015

Revue de presse du Carré latin 2016
Revue de presse du Carré latin 2016Revue de presse du Carré latin 2016
Revue de presse du Carré latin 2016
Agence Colonnes
 
Cours histoire art art contemporain
Cours histoire art   art contemporainCours histoire art   art contemporain
Cours histoire art art contemporain
piapao
 
Paris Tribal 2015_Revue de presse
Paris Tribal 2015_Revue de presseParis Tribal 2015_Revue de presse
Paris Tribal 2015_Revue de presse
Agence Colonnes
 
Press book Carré Rive Gauche "Un objet, une histoire" du 15 au 18 mai
Press book Carré Rive Gauche "Un objet, une histoire" du 15 au 18 maiPress book Carré Rive Gauche "Un objet, une histoire" du 15 au 18 mai
Press book Carré Rive Gauche "Un objet, une histoire" du 15 au 18 maiAgence Colonnes
 
Parcours des mondes 2013 - Articles
Parcours des mondes 2013 - Articles Parcours des mondes 2013 - Articles
Parcours des mondes 2013 - Articles Agence Colonnes
 
LIBERALIS n° 7- art de vivre, digital et print, daté mars à mai 2024 -Jean-Lo...
LIBERALIS n° 7- art de vivre, digital et print, daté mars à mai 2024 -Jean-Lo...LIBERALIS n° 7- art de vivre, digital et print, daté mars à mai 2024 -Jean-Lo...
LIBERALIS n° 7- art de vivre, digital et print, daté mars à mai 2024 -Jean-Lo...
TÊTUNEWZY
 
L'estampe entre 1840 et 1870
L'estampe entre 1840 et 1870L'estampe entre 1840 et 1870
L'estampe entre 1840 et 1870
Johanna Daniel
 
Carré Rive Gauche - Revue de presse 2015
Carré Rive Gauche - Revue de presse 2015Carré Rive Gauche - Revue de presse 2015
Carré Rive Gauche - Revue de presse 2015
Agence Colonnes
 
C at a l o g u e des Artistes du Cercle des Artistes de la vallée des Baux
C at a l o g u e des Artistes du Cercle des Artistes de la vallée des BauxC at a l o g u e des Artistes du Cercle des Artistes de la vallée des Baux
C at a l o g u e des Artistes du Cercle des Artistes de la vallée des Baux
Henri Kaufman
 
Artmajeur Magazine n°2
Artmajeur Magazine n°2 Artmajeur Magazine n°2
Artmajeur Magazine n°2
Artmajeur
 
Ame gallery -le monde de l'art selon e.t.-211213 les vitrines de noël des gal...
Ame gallery -le monde de l'art selon e.t.-211213 les vitrines de noël des gal...Ame gallery -le monde de l'art selon e.t.-211213 les vitrines de noël des gal...
Ame gallery -le monde de l'art selon e.t.-211213 les vitrines de noël des gal...
Antoine Mercier-ame
 
Communiqué de presse stars Art3f mulhouse
Communiqué de presse stars Art3f  mulhouseCommuniqué de presse stars Art3f  mulhouse
Communiqué de presse stars Art3f mulhouse
Bâle Région Mag
 
Communiqué de presse Salon Réalités Nouvelles 2019
Communiqué de presse Salon Réalités Nouvelles 2019Communiqué de presse Salon Réalités Nouvelles 2019
Communiqué de presse Salon Réalités Nouvelles 2019
Isabelle Girollet
 
LIBERALIS n°3-Magazine art de vivre,print et digital mars à mai 2023 - Jean-L...
LIBERALIS n°3-Magazine art de vivre,print et digital mars à mai 2023 - Jean-L...LIBERALIS n°3-Magazine art de vivre,print et digital mars à mai 2023 - Jean-L...
LIBERALIS n°3-Magazine art de vivre,print et digital mars à mai 2023 - Jean-L...
TÊTUNEWZY
 
Le Paris de Dufy
Le Paris de DufyLe Paris de Dufy
Le Paris de Dufy
Txaruka
 
Le Paris de Dufy
Le  Paris de  DufyLe  Paris de  Dufy
Le Paris de Dufy
Txaruka
 
Beaux Arts Magazine (Novembre 2017)
Beaux Arts Magazine (Novembre 2017)Beaux Arts Magazine (Novembre 2017)
Beaux Arts Magazine (Novembre 2017)
Artistics
 
Dosssier de presse Pitch Promotion - Les Guerriers Bantous
Dosssier de presse Pitch Promotion - Les Guerriers BantousDosssier de presse Pitch Promotion - Les Guerriers Bantous
Dosssier de presse Pitch Promotion - Les Guerriers Bantous
PITCH PROMOTION Groupe
 
Arch i programme 03-16 issue 8
Arch i programme 03-16 issue 8Arch i programme 03-16 issue 8
Arch i programme 03-16 issue 8
CosminCH
 
Arch i programme 03-16 issue 9
Arch i programme 03-16 issue 9Arch i programme 03-16 issue 9
Arch i programme 03-16 issue 9
CosminCH
 

Similaire à Revue de presse du Salon du dessin 2015 (20)

Revue de presse du Carré latin 2016
Revue de presse du Carré latin 2016Revue de presse du Carré latin 2016
Revue de presse du Carré latin 2016
 
Cours histoire art art contemporain
Cours histoire art   art contemporainCours histoire art   art contemporain
Cours histoire art art contemporain
 
Paris Tribal 2015_Revue de presse
Paris Tribal 2015_Revue de presseParis Tribal 2015_Revue de presse
Paris Tribal 2015_Revue de presse
 
Press book Carré Rive Gauche "Un objet, une histoire" du 15 au 18 mai
Press book Carré Rive Gauche "Un objet, une histoire" du 15 au 18 maiPress book Carré Rive Gauche "Un objet, une histoire" du 15 au 18 mai
Press book Carré Rive Gauche "Un objet, une histoire" du 15 au 18 mai
 
Parcours des mondes 2013 - Articles
Parcours des mondes 2013 - Articles Parcours des mondes 2013 - Articles
Parcours des mondes 2013 - Articles
 
LIBERALIS n° 7- art de vivre, digital et print, daté mars à mai 2024 -Jean-Lo...
LIBERALIS n° 7- art de vivre, digital et print, daté mars à mai 2024 -Jean-Lo...LIBERALIS n° 7- art de vivre, digital et print, daté mars à mai 2024 -Jean-Lo...
LIBERALIS n° 7- art de vivre, digital et print, daté mars à mai 2024 -Jean-Lo...
 
L'estampe entre 1840 et 1870
L'estampe entre 1840 et 1870L'estampe entre 1840 et 1870
L'estampe entre 1840 et 1870
 
Carré Rive Gauche - Revue de presse 2015
Carré Rive Gauche - Revue de presse 2015Carré Rive Gauche - Revue de presse 2015
Carré Rive Gauche - Revue de presse 2015
 
C at a l o g u e des Artistes du Cercle des Artistes de la vallée des Baux
C at a l o g u e des Artistes du Cercle des Artistes de la vallée des BauxC at a l o g u e des Artistes du Cercle des Artistes de la vallée des Baux
C at a l o g u e des Artistes du Cercle des Artistes de la vallée des Baux
 
Artmajeur Magazine n°2
Artmajeur Magazine n°2 Artmajeur Magazine n°2
Artmajeur Magazine n°2
 
Ame gallery -le monde de l'art selon e.t.-211213 les vitrines de noël des gal...
Ame gallery -le monde de l'art selon e.t.-211213 les vitrines de noël des gal...Ame gallery -le monde de l'art selon e.t.-211213 les vitrines de noël des gal...
Ame gallery -le monde de l'art selon e.t.-211213 les vitrines de noël des gal...
 
Communiqué de presse stars Art3f mulhouse
Communiqué de presse stars Art3f  mulhouseCommuniqué de presse stars Art3f  mulhouse
Communiqué de presse stars Art3f mulhouse
 
Communiqué de presse Salon Réalités Nouvelles 2019
Communiqué de presse Salon Réalités Nouvelles 2019Communiqué de presse Salon Réalités Nouvelles 2019
Communiqué de presse Salon Réalités Nouvelles 2019
 
LIBERALIS n°3-Magazine art de vivre,print et digital mars à mai 2023 - Jean-L...
LIBERALIS n°3-Magazine art de vivre,print et digital mars à mai 2023 - Jean-L...LIBERALIS n°3-Magazine art de vivre,print et digital mars à mai 2023 - Jean-L...
LIBERALIS n°3-Magazine art de vivre,print et digital mars à mai 2023 - Jean-L...
 
Le Paris de Dufy
Le Paris de DufyLe Paris de Dufy
Le Paris de Dufy
 
Le Paris de Dufy
Le  Paris de  DufyLe  Paris de  Dufy
Le Paris de Dufy
 
Beaux Arts Magazine (Novembre 2017)
Beaux Arts Magazine (Novembre 2017)Beaux Arts Magazine (Novembre 2017)
Beaux Arts Magazine (Novembre 2017)
 
Dosssier de presse Pitch Promotion - Les Guerriers Bantous
Dosssier de presse Pitch Promotion - Les Guerriers BantousDosssier de presse Pitch Promotion - Les Guerriers Bantous
Dosssier de presse Pitch Promotion - Les Guerriers Bantous
 
Arch i programme 03-16 issue 8
Arch i programme 03-16 issue 8Arch i programme 03-16 issue 8
Arch i programme 03-16 issue 8
 
Arch i programme 03-16 issue 9
Arch i programme 03-16 issue 9Arch i programme 03-16 issue 9
Arch i programme 03-16 issue 9
 

Plus de Agence Colonnes

Carré Rive Gauche - Métamorphoses - Revue de presse
Carré Rive Gauche - Métamorphoses - Revue de presse Carré Rive Gauche - Métamorphoses - Revue de presse
Carré Rive Gauche - Métamorphoses - Revue de presse Agence Colonnes
 
Carré Rive Gauche - Vernissage Métamorphoses
Carré Rive Gauche - Vernissage MétamorphosesCarré Rive Gauche - Vernissage Métamorphoses
Carré Rive Gauche - Vernissage MétamorphosesAgence Colonnes
 
Carré Rive Gauche Preview 16 avril 2015 @ ERCO Lumières
Carré Rive Gauche Preview 16 avril 2015 @ ERCO LumièresCarré Rive Gauche Preview 16 avril 2015 @ ERCO Lumières
Carré Rive Gauche Preview 16 avril 2015 @ ERCO Lumières
Agence Colonnes
 
Carré Rive Gauche "Métamorphoses" du 3 au 7 juin 2015 - Dossier de presse
Carré Rive Gauche "Métamorphoses" du 3 au 7 juin 2015 - Dossier de presseCarré Rive Gauche "Métamorphoses" du 3 au 7 juin 2015 - Dossier de presse
Carré Rive Gauche "Métamorphoses" du 3 au 7 juin 2015 - Dossier de presse
Agence Colonnes
 
Galerie MiniMasterpiece - Exposition L'Or par Claude Lévêque et Pablo Reinoso...
Galerie MiniMasterpiece - Exposition L'Or par Claude Lévêque et Pablo Reinoso...Galerie MiniMasterpiece - Exposition L'Or par Claude Lévêque et Pablo Reinoso...
Galerie MiniMasterpiece - Exposition L'Or par Claude Lévêque et Pablo Reinoso...
Agence Colonnes
 
Galerie MiniMasterpiece - Exposition Sophia Vari - Revue de presse
Galerie MiniMasterpiece - Exposition Sophia Vari - Revue de presse Galerie MiniMasterpiece - Exposition Sophia Vari - Revue de presse
Galerie MiniMasterpiece - Exposition Sophia Vari - Revue de presse
Agence Colonnes
 
Galerie MiniMasterpiece - Revue de presse 2014/2015
Galerie MiniMasterpiece - Revue de presse 2014/2015Galerie MiniMasterpiece - Revue de presse 2014/2015
Galerie MiniMasterpiece - Revue de presse 2014/2015
Agence Colonnes
 
BRAFA 2015 dossier de presse
BRAFA 2015 dossier de presseBRAFA 2015 dossier de presse
BRAFA 2015 dossier de presse
Agence Colonnes
 
Pressbook Paris Tableau 2014 : campagne France, Europe du Nord et Espagne par...
Pressbook Paris Tableau 2014 : campagne France, Europe du Nord et Espagne par...Pressbook Paris Tableau 2014 : campagne France, Europe du Nord et Espagne par...
Pressbook Paris Tableau 2014 : campagne France, Europe du Nord et Espagne par...
Agence Colonnes
 
Press book Exposition Eileen Gray - Galerie Jacques De Vos - 2014
Press book Exposition Eileen Gray - Galerie Jacques De Vos - 2014Press book Exposition Eileen Gray - Galerie Jacques De Vos - 2014
Press book Exposition Eileen Gray - Galerie Jacques De Vos - 2014
Agence Colonnes
 
Press Book Parcours des mondes 2014
Press Book Parcours des mondes 2014Press Book Parcours des mondes 2014
Press Book Parcours des mondes 2014Agence Colonnes
 
Paris Tableau 2014 - From 13 to 16 November - Press kit Russe
Paris Tableau 2014 - From 13 to 16 November - Press kit RusseParis Tableau 2014 - From 13 to 16 November - Press kit Russe
Paris Tableau 2014 - From 13 to 16 November - Press kit Russe
Agence Colonnes
 
Paris Tableau 2014 - From 13 to 16 November - Press kit EN
Paris Tableau 2014 - From 13 to 16 November - Press kit ENParis Tableau 2014 - From 13 to 16 November - Press kit EN
Paris Tableau 2014 - From 13 to 16 November - Press kit EN
Agence Colonnes
 
Paris tableau 2014 - Du 13 au 16 novembre - Dossier de presse
Paris tableau 2014 - Du 13 au 16 novembre - Dossier de presseParis tableau 2014 - Du 13 au 16 novembre - Dossier de presse
Paris tableau 2014 - Du 13 au 16 novembre - Dossier de presse
Agence Colonnes
 
Press release - Galerie MiniMasterpiece - Gold by Claude Lévêque and Pablo Re...
Press release - Galerie MiniMasterpiece - Gold by Claude Lévêque and Pablo Re...Press release - Galerie MiniMasterpiece - Gold by Claude Lévêque and Pablo Re...
Press release - Galerie MiniMasterpiece - Gold by Claude Lévêque and Pablo Re...
Agence Colonnes
 
Communiqué de presse - Galerie MiniMasterpiece - L'Or par Claude Lévêque et P...
Communiqué de presse - Galerie MiniMasterpiece - L'Or par Claude Lévêque et P...Communiqué de presse - Galerie MiniMasterpiece - L'Or par Claude Lévêque et P...
Communiqué de presse - Galerie MiniMasterpiece - L'Or par Claude Lévêque et P...
Agence Colonnes
 
Paris tableau-2014 save-the-date
Paris tableau-2014 save-the-dateParis tableau-2014 save-the-date
Paris tableau-2014 save-the-dateAgence Colonnes
 
Parcours des mondes 2014 press pack
Parcours des mondes 2014 press pack Parcours des mondes 2014 press pack
Parcours des mondes 2014 press pack
Agence Colonnes
 

Plus de Agence Colonnes (18)

Carré Rive Gauche - Métamorphoses - Revue de presse
Carré Rive Gauche - Métamorphoses - Revue de presse Carré Rive Gauche - Métamorphoses - Revue de presse
Carré Rive Gauche - Métamorphoses - Revue de presse
 
Carré Rive Gauche - Vernissage Métamorphoses
Carré Rive Gauche - Vernissage MétamorphosesCarré Rive Gauche - Vernissage Métamorphoses
Carré Rive Gauche - Vernissage Métamorphoses
 
Carré Rive Gauche Preview 16 avril 2015 @ ERCO Lumières
Carré Rive Gauche Preview 16 avril 2015 @ ERCO LumièresCarré Rive Gauche Preview 16 avril 2015 @ ERCO Lumières
Carré Rive Gauche Preview 16 avril 2015 @ ERCO Lumières
 
Carré Rive Gauche "Métamorphoses" du 3 au 7 juin 2015 - Dossier de presse
Carré Rive Gauche "Métamorphoses" du 3 au 7 juin 2015 - Dossier de presseCarré Rive Gauche "Métamorphoses" du 3 au 7 juin 2015 - Dossier de presse
Carré Rive Gauche "Métamorphoses" du 3 au 7 juin 2015 - Dossier de presse
 
Galerie MiniMasterpiece - Exposition L'Or par Claude Lévêque et Pablo Reinoso...
Galerie MiniMasterpiece - Exposition L'Or par Claude Lévêque et Pablo Reinoso...Galerie MiniMasterpiece - Exposition L'Or par Claude Lévêque et Pablo Reinoso...
Galerie MiniMasterpiece - Exposition L'Or par Claude Lévêque et Pablo Reinoso...
 
Galerie MiniMasterpiece - Exposition Sophia Vari - Revue de presse
Galerie MiniMasterpiece - Exposition Sophia Vari - Revue de presse Galerie MiniMasterpiece - Exposition Sophia Vari - Revue de presse
Galerie MiniMasterpiece - Exposition Sophia Vari - Revue de presse
 
Galerie MiniMasterpiece - Revue de presse 2014/2015
Galerie MiniMasterpiece - Revue de presse 2014/2015Galerie MiniMasterpiece - Revue de presse 2014/2015
Galerie MiniMasterpiece - Revue de presse 2014/2015
 
BRAFA 2015 dossier de presse
BRAFA 2015 dossier de presseBRAFA 2015 dossier de presse
BRAFA 2015 dossier de presse
 
Pressbook Paris Tableau 2014 : campagne France, Europe du Nord et Espagne par...
Pressbook Paris Tableau 2014 : campagne France, Europe du Nord et Espagne par...Pressbook Paris Tableau 2014 : campagne France, Europe du Nord et Espagne par...
Pressbook Paris Tableau 2014 : campagne France, Europe du Nord et Espagne par...
 
Press book Exposition Eileen Gray - Galerie Jacques De Vos - 2014
Press book Exposition Eileen Gray - Galerie Jacques De Vos - 2014Press book Exposition Eileen Gray - Galerie Jacques De Vos - 2014
Press book Exposition Eileen Gray - Galerie Jacques De Vos - 2014
 
Press Book Parcours des mondes 2014
Press Book Parcours des mondes 2014Press Book Parcours des mondes 2014
Press Book Parcours des mondes 2014
 
Paris Tableau 2014 - From 13 to 16 November - Press kit Russe
Paris Tableau 2014 - From 13 to 16 November - Press kit RusseParis Tableau 2014 - From 13 to 16 November - Press kit Russe
Paris Tableau 2014 - From 13 to 16 November - Press kit Russe
 
Paris Tableau 2014 - From 13 to 16 November - Press kit EN
Paris Tableau 2014 - From 13 to 16 November - Press kit ENParis Tableau 2014 - From 13 to 16 November - Press kit EN
Paris Tableau 2014 - From 13 to 16 November - Press kit EN
 
Paris tableau 2014 - Du 13 au 16 novembre - Dossier de presse
Paris tableau 2014 - Du 13 au 16 novembre - Dossier de presseParis tableau 2014 - Du 13 au 16 novembre - Dossier de presse
Paris tableau 2014 - Du 13 au 16 novembre - Dossier de presse
 
Press release - Galerie MiniMasterpiece - Gold by Claude Lévêque and Pablo Re...
Press release - Galerie MiniMasterpiece - Gold by Claude Lévêque and Pablo Re...Press release - Galerie MiniMasterpiece - Gold by Claude Lévêque and Pablo Re...
Press release - Galerie MiniMasterpiece - Gold by Claude Lévêque and Pablo Re...
 
Communiqué de presse - Galerie MiniMasterpiece - L'Or par Claude Lévêque et P...
Communiqué de presse - Galerie MiniMasterpiece - L'Or par Claude Lévêque et P...Communiqué de presse - Galerie MiniMasterpiece - L'Or par Claude Lévêque et P...
Communiqué de presse - Galerie MiniMasterpiece - L'Or par Claude Lévêque et P...
 
Paris tableau-2014 save-the-date
Paris tableau-2014 save-the-dateParis tableau-2014 save-the-date
Paris tableau-2014 save-the-date
 
Parcours des mondes 2014 press pack
Parcours des mondes 2014 press pack Parcours des mondes 2014 press pack
Parcours des mondes 2014 press pack
 

Revue de presse du Salon du dessin 2015

  • 1. Julie Lécuyer / Lara Fatimi 16 rue des Saints-Pères 75007 Paris +33 (0)1 42 60 70 10 contact@colonnes.com www.colonnes.com
  • 2. Julie Lécuyer / Lara Fatimi 16 rue des Saints-Pères 75007 Paris +33 (0)1 42 60 70 10 contact@colonnes.com www.colonnes.com
  • 3. Relations publiques & Relations presse Salon du dessin 2015 du 25 au 30 mars Revue de presse Volume 1 SUPPORTS DATES DIFFUSION LES ARTICLES DE FOND ET LES BRÈVES TRIMESTRIELS Grande Galerie, le Journal du Louvre Mars / mai 2015 17 424 BIMESTRIELS Pratique des Arts Janvier - février 2015 NC ArchiSTORM Mars / avril 2015 NC Art et Métiers du Livre Mars / avril 2015 NC MENSUELS Le Petit Léonard (couverture) Février 2015 NC Le Petit Léonard Février 2015 NC Antiquités Brocante Mars 2015 NC L’Estampille / L’Objet d’Art Mars 2015 NC L’œil Mars 2015 NC Mieux Vivre Votre Argent Mars 2015 204 557 Paris Capitale (couverture) Mars 2015 NC Paris Capitale (article) Mars 2015 NC Vieilles Maisons françaises (vmf) Mars 2015 10 835 Burda Tendances Mode Avril 2015 NC Connaissance des Arts (couverture) Avril 2015 42 730 Connaissance des Arts (portraits exposants) Avril 2015 42 730 Connaissance des Arts (focus œuvres) Avril 2015 42 730 Connaissance des Arts (article général) Avril 2015 42 730 BIMENSUELS Le Journal des Arts 13/26 mars 2015 NC
  • 4. Relations publiques & Relations presse Salon du dessin 2015 du 25 au 30 mars Revue de presse Volume 1 SUPPORTS DATES DIFFUSION Le Journal des Arts 10/23 avril 2015 NC HEBDOMADAIRES AMA Newsletter 8 janvier 2015 NC AMA Newsletter 5 février 2015 NC Le Courrier français, édition de Gironde 13 février 2015 NC La Renaissance du Loir-et-Cher 20 février 2015 NC Le Point 19 mars 2015 399 243 Valeurs Actuelles 19 mars 2015 94 849 Valeurs Actuelles 19 mars 2015 94 849 La Gazette Drouot (couverture) 20 mars 2015 27 304 La Gazette Drouot (article général) 20 mars 2015 27 304 La Gazette Drouot (article BnF) 20 mars 2015 27 304 Les Inrockuptibles 25 mars 2015 40 010 Point de vue 25 mars 2015 173°904 Le Figaro Magazine 27 mars 2015 415°175 AMA Newsletter 16 avril 2015 NC La Gazette Drouot 24 avril 2015 27 304 QUOTIDIENS Petites Affiches La Loi 25/26 décembre 2014 NC Petites Affiches La Loi 23 février 2015 NC Le Progrès 27 février 2015 198 324 Petites Affiches La Loi 13 mars 2015 NC Le Télégramme de Brest 22 mars 2015 203 298 Le Quotidien de l’art (couverture) 24 mars 2015 NC Le Quotidien de l’art 24 mars 2015 NC Les Échos 25 mars 2015 122°744 Le Figaro & Vous (couverture) 26 mars 2015 317°225
  • 5. Relations publiques & Relations presse Salon du dessin 2015 du 25 au 30 mars Revue de presse Volume 1 SUPPORTS DATES DIFFUSION Le Figaro & Vous 26 mars 2015 317°225 Le Parisien 26 mars 2015 274°892 Le Monde 27 mars 2015 275°310 RADIOS Radio Classique Mars 2015 NC Radio Notre-Dame Mars 2015 NC Radio FG 25 mars 2015 NC TV France 2, « Télématin » 21 mars 2015, 2 diffusions > 7h20 et 9h10 BFM Business 27 mars 2015 NC INTERNET Sortiraparis.com 26 octobre 2014 NC Arts-spectacles.com 13 décembre 2014 NC Artmediaagency.com 8 janvier 2015 NC Artistikrezo.com 10 février 2015 NC Votreargent.lexpress.fr 20 février 2015 NC Exponaute.com Mars 2015 NC Pixelcreation.fr Mars 2015 NC Enviedailleursmagazine.fr 6 mars 2015 NC Lagoradesarts.fr 9 mars 2015 NC Artctualite.com 15 mars 2015 NC Evous.fr 19 mars 2015 NC Quefaire.paris.fr 19 mars 2015 NC Artactu.com 24 mars 2015 NC Lerevenu.com 25 mars 2015 NC Valeurs actuelles.com 24 mars 2015 NC
  • 6. Relations publiques & Relations presse Salon du dessin 2015 du 25 au 30 mars Revue de presse Volume 1 SUPPORTS DATES DIFFUSION Artaujourdhui.info 26 mars 2015 NC Fr.blouinartinfo.com 26 mars 2015 NC Leparisien.fr 26 mars 2015 NC Artactu.com 27 mars 2015 NC Economiematin.fr 27 mars 2015 NC Latribunedelart.com 27 mars 2015 NC
  • 7.
  • 8. GRANDE GALERIE Date : MARS/MAI 15Pays : France Périodicité : Trimestriel OJD : 17424 Page de l'article : p.105 Journaliste : A.G./ M.T./ Alain Charron Page 1/1 DESSIN 4032033400508Tous droits réservés à l'éditeur LE PHILOSOPHE ET L'HISTORIEN DE L'ART Les Raisons de l'art. Essai sur les théories de la peinture Jacqueline Lichtpnstein Gallm?rd NRF essais 17 90 € Que peut apprendre a l'historien de l'art I analyse restée célèbre des Menmes de Velazquez par Michel Foucault7 C est la question que pose a la fm de ce brillant essai Jacqueline Lichtenstem I auteur de La Cou<eur éloquente et de La Tache aveugie, deux livres qui ont fait date Nuançant le point de vue de Jacques Ranciere dans son Malaise dans I esthetique paru en 2004 elle en revient a des textes classiques qu'elle connaît parfaitement, avec toujours une pointe d humour Elle cite ainsi l'abbé Du Bcs - que Voltaire admirait et dont il a écrit dans Le S ecie de Louis XIV >< il ne savait pas la musique il n'avait jamais pu faire des vers, et n'avait pas un tableau, maîs il avait beaucoup réfléchi > - qui peint le spectateur ignorant et en fait l'éloge Elle souligne cette pnrase extraordinaire qui date de 1719 maîs qui gagne a être redécouverte «Quoi me dira-t-on plus on est ignorant en poesie et en peinture plus on est en etat de juger sainement des poèmes et des tableaux i Quel paradoxe ' » A G MCQraiw LicimvsTHN LES RAISONS DE L'ART tssnsurlt•>ihionos il* ]<> |H'inlim nrf es sa is L'ARCHITECTURE DANS TOUS SES ETATS Le Dessin d'architecture dans tous ses états. Le dessin instrument et témoin de l'invention architecturale Sous'a direct oi de Claude Vf/g iof Societe du Salon du dess r 228 p 35 € Chaque annee le Salon du dessin est I occasion de rencontres internationales En 2014 le thème choisi était le dessin d'architecture Dirige par le professeur Claude Mignot, l'ouvrage, qui est issu de ces communications et debats, va de la Renaissance a Renzo Piano, en passant par Viollet lé-Duc On y trouve I etude de dessins de grands architectes dont Le Brun Perrault et Le Vau, rassembles par Colbert afin ti élaborer un projet pour la façade du Louvre Guillaume Fonkenell explique la genèse de la colonnade Alexandre Gady évoque pour sa part les dessins de Robert de Cotte pour la Bibliotheque royale, rue de Richelieu M T DES ANIMAUX ET DES PHARAONS Des animaux et des pharaons. Le règne animal dans l'Egypte ancienne i^i Couvre i ent -/c < nu/ Eci ' ot ^ d a 3j2^ao^s ^[iC ni '- f Les anciens Egyptens n'ont cesse, tout au long de leur histoire de puiser des exemples dans la faune qui les entourait pour creer un langage d une grande variete Grâce d I ouvrage réalise a I occasion de l'exposition du Louvre-Lens il est aise de comprendre a quel point les animaux ont ete observes, consommes, exploites, personnifies transposes dans le monde profane maîs également sacralises momifies et respectes dans la religion L'incroyable richesse des collections du Louvre permet de présenter quèlques temoignages des admirables productions dues aux artistes du Double-Pays des oiseaux s'envolant d'un fourre de papyrus a la scene de boucherie de la célèbre palette au taureau montrant le roi sous la forme de cet animal écrasant un ennemi, au sphinx impassible, des fameux chats assis aux innombrables momies possibles réceptacles du divin Ce livre permet de rendre aux animaux leur juste place dans I Egypte antique une omniprésence même qui fait un des charmes de cette grande civilisation Alain Charron
  • 9.
  • 10. Date : JAN /MARS 15 Pays : France Périodicité : Bimestriel OJD : 32129 Page de l'article : p.12 Page 1/1 DESSIN 7626682400506Tous droits réservés à l'éditeur lame des art '-de-France Salon du dessin UNE SÉLECTION AMBITIEUSE D'ŒUVRES GRAPHIQUES COUVRANT6 SIÈCLES DE CRÉATION. fosrp Sl) fllun O i rn 19W) La Vanite liu Temps ( lunion qmplnte 2? i _"> <HI S i nmii Bn si); le Temple de KhonsouàKarnak !<)& Fort dp ses 13 ono visiteirs PH 2014, le Salon du Dessin poursuit avec determmdtion la mission qu'il s est donnee dppuisi99i placer ledessm au rangd'art majeur Donnant a voir une selection tres pointue de feuilles anciennes (la B bliotheque nationale de France est invitée privilégiée), modernes et contemporaines, cette manifestation se veut davantage qu'un simple Salon commercial pour preuve, elle proposera aussi, les 25 et 26 mars un cycle dune domaine deconferencesquirendracomptedestravauxdechercheurs de tous horizons sur le dessin d'architecture, thème retenu cette annee Les 39 galer es présentes vous permettront d'admirer ce qui se tait de mieux en j a matiere depuis le s ecie aver OPS dessins signes Charles Le Biun, Degas, Cézanne, Gaugu n, Miro, Djbuffet, Zao Wou kl Enfin sera remis un Prix de dessin contemporain de ia Fondation Daniel& Florence buerlain A noter que ce Salon prend place au cœur de la Semaine du dessin, qui, du 23 au 30 mars, verra les plus glands musees de Paris et de la region pan sienne ouvrir leurs cabinets d'arts graphiques Paris (75008) Du 25 au 30 mars Palais Brongmart www satondudessin com Haïti,deuxsiècles de création artistique ENTRE POÉSIE, MAGIE ET ENGAGEMENT POLITIQUE. Premiere Republique noire du monde (ITie acquit son independance en 1804), seul pays francophone indépendant des Caraïbes, Haïti puis deux siècles, produit des générations 'artistes qui l'ont fait connaître autrement que par les malheurs qui la touchent Chroniquant ses espoirs ses peines ses crimes, sa beaute aussi, son humanite, les 60 artistes et quelque 160 œuvres exposes au Grand Palais présentent, selon un parcours non chronologique des temps forts de l'histo re de l'art haïtien du xix' siecle a aujourd'hui Des œuvres contemporaines, certainesréaliséesspécifiquement pour l'occasion, seront également visibles dont plusieurs Basquiat Peinture, dessin, installations, video, sculpture d'objets recycles une creativite sans limite mêlant sans difficulté poesie, magie religion et engagement politique factor Hypjxilitt, Le Baiser 19461948 Gouache an papier, 3CJ t 32 cm Miami o p< non ( lanti» ct Farah rimivon Fhot. R I f h T 1res jusqu'au 15 février Grand Palais www grandpalais fr Paul Dali le Palais de justice Sculptais, 70 r i-tfl lf) // Versailles (78) Paul Day, ie règne de la comédie urbaine DES SCULPTURES EN FORME D'ILLUSION La sculpture en 30 est sa passion, l'architecture et la ville son terrain d experi mentation Ce virtuose de I illusion qu est Paul Day produit des œuvres dotées d'une perspective quasi cubiste et déroutante C'est au moyen de la terre cuite -choisie pour sa matiere, son gram, sa couleur-qu'il régénère un genre tombe en désuétude, te bas relief Réinventant le lieu qu'il a choisi d'interpréter en sublimant ses spécificités, il recompose l'ordonnance des pleins et des vides pour en donner sa vision personnelle, vo re affective, avec une mise en valeur de ['essence même du lieu Les usages anonymes des métropoles constituent son autre source d'inspiration Infinie variete cles visages et des gestes, beaute des comportements quotidiens trouvent également leur place dans ses com positions architecturaleseturbaines jusqu'au 15 fevrier Galerie Anagama www anagama fr Société artistique de Dourdan UN 30E SALON DE PRINTEMPS MULTITECHNIOUE Présidée par l'artiste Chnstoff Debusschere, que nos lecteurs connaissent bien, la Sociéte artistique de Dourdan propose depuis 1986, ateliers d'arts plastiques et stages animes par des artistes reputes, et organise régulièrement expositions et Salons Justement, sein 3ne Salon rie printemps prendra place du 21 au 29 mars au centreculturel Rene Cassm Yexposerontune centaine de peintres, graveurset sculpteurs renommes, dont Antoine Vincent, peintre, et Veronique Magmn.sculp teur, ses deux invites honneur Peintre de l'armée et récipiendaire du Grand Prix Rene Beja de la fondation Taylor, tout l'art d'Antoine Vincent réside dans des scènes intimistes et des portraits Peintre d'atmosphère, ses œuvres feutrées captent des instants de plénitude et d'harmo nie Quant a Veronique Magnin, ses dernieres pieces mêlent la pierre et le fer, dans une tenta tive de percer les mystères de l'anatomie humaine Du 21 au 29 mars. Centre culturel Rene Gassin wwwsadoufdanfr ironique Maqmn, Embranchement
  • 11. Pays : France Périodicité : Bimestriel Support : ArchiSTORM Diffusion : NC Date : Mars – avril 2015 Catégorie : Presse écrite
  • 12. Date : MARS/AVRIL 15 Pays : France Périodicité : Bimestriel Page de l'article : p.15 Journaliste : E.C. Page 1/1 DESSIN 8704533400505Tous droits réservés à l'éditeur Le dessin à l'honneur La dernière semaine de mars est placée sous le signe du dessin, non seulement au palais Brongniart avec le Salon annuel, mais aussi dans de nombreuses insti- tutions de Paris et sa région, qui mettent la discipline en valeur au cours de la Semaine du dessin. De multiples occa- sions de partir à la decouverte d'une expression d'une infinie richesse. Depuis près de 25 ans, le Salon du dessin offre la possibilité de contempler des œuvres reniaiquables, parfois méconnues Ce sont quèlques inaichands passionnés de dessin qui ont créé l'événement en 1991, et la manifestation attire chaque année des visiteurs plus nombreux, preuve d'un engouement croissant poul ce domaine qu'on a trop longtemps considéré comme le parent pauvre de la peinture Initiative privée d'envergure internationale, les 39 galeries participantes présentent une sélection de dessins qui hisse la discipline au rang d'art majeur Marchands, grands collectionneurs, institutions et conseïvaleurs désireux de taire vivre cet univers se retrouvent dans la volonté de montrei ou de dénicher, c'est selon, la perle rare Cette édition permet d'admirei des périodes et des styles très divers, de Giambattista Tiepolo à Jean Ai p Citons, entre autres, La Nuit tt l'Anton pal Le Bi un, proposée par une galene romaine La galerie londo- nienne Jean-Luc Baroni I td présente par exemple une belle feuille de Greuzc, ct, chose rare, un dessin de la main de Gauguin, tandis que le Suisse Altura Cuéllar dévoile une scène de campagne au fusain pal Van Gogh Installe dans le 7 arron- dissement de Paris, le galenste Antoine Laurentin montre, quant à lui, un dessin au marqueur de Dubuffet daté 1967 Du XVI au XX'siècle, il y en a donc vraiment poul tous les goûts Cette année, l'invité d'honneui est la Bibliothèque nationale de France, qui met en avant un large choix de feuilles d'architectes allant d'Androuet du Cerceau (XVIe siècle) à Rene Binet (XX siècle), soulignant Li dépendance de l'art de construit vis-à-vis du dessin Depuis trois siècles, l'institution s'intéresse au coup de crayon des architectes repré- sentant monuments ct villes, réels ou imaginaires, et a ainsi constitué un intéressant fonds sur ce thème, récemment classe, inventorié et numérisé Pour cette édition, les amateurs du sujet et les professionnels trouveront donc aussi leur bonheur À noter également dans ce contexte d'efferves- cence graphique, la XVI édition de Li Semaine du dessin, du 23 au 30 mars, est l'occasion pour les grandes institutions de Paris et sa région d'ouvrir leurs cabinets d'arts graphiques et de proposer des visites autoni de thèmes divers les maîtres italiens de la Renaissance à la Fondation Custodia, les dessins deVictoi Hugo à Li maison éponyme, les cathédrales cle France au musée Rodin De belle;, trouvailles en perspective ' E. C. Salon du dessin 2015, du 25 ni "(O nuis 2015, pains Brongnurt 28. place de la Bourse, 75002 Paris Tl] de I 2h i 20h, jeudi 26 jusqu'à 22h Tel 0145220877 Entrée IS € cut lionne inclus salonduclcssin coin De haut en bas : Jean Jacques de Boissieu (1736 18IC) Vue de Savigny 1782 plume et encre de Chine lavis gris signe du monogramme et date 1782 en bas a gauche 227 x 359 mm © Galene Paul Proute Charles de La Fosse (16361716)étudespour A/lneive et outres dieux de I Olympe trois crayons sur papier chamois numérote au verso IO 382 x 2/O mm O Katnr Belhnger Kunsthandel
  • 13.
  • 14. Date : FEV 15 Pays : France Périodicité : Mensuel Page de l'article : p.1 Page 1/1 DESSIN 2015692400524Tous droits réservés à l'éditeur GRANDCONCOURS AVEC LE SALON DUDESSIN
  • 15. Date : FEV 15 Pays : France Périodicité : Mensuel Page de l'article : p.8 Page 1/1 DESSIN 9015692400503Tous droits réservés à l'éditeur 'tt |2ENPE7-/0U* AU PAX* PE* M00AUN* ANGOULÊME Connais tu le drôle dè troll Moomin sa famille son meilleur ami Le Renaclencan, le paresseux Sniff ou encore la rêveuse Mademoiselle Snork z Ce sont les adorables personnages aux allures d'hippopotames d'un célèbre roman illustre puis d'une BD crées par la dessinatrice finlandaise love Janssen (1914 2001 ) Le musee de la BD lui rend hommage a travers une grande exposition qui rassemble ISO dessins et planches originales et retrace l'histoire de son succes planetaire ' Cinq ateliers différents sont aussi programmes autour de cet univers pour les enfants i « Le monde magique des Moomins » jusqu'au 18 mai, puis du 20 juin au 4 octobre à la cite internationale de la bande dessinée et de limage, 121 rue de Bordeaux 16000 Angoulême Tel 0545386565- www citebd org Partenaire du Pefif Léonard LE "FAUVE" VLAAWNCIC RUEIL-MALMAISON Autodiae-Lte e ae moquant bien de ce que la critique pensait de lui. MauricedeVlaminck(1876-1956)estunartiste qui peignait a l'instinct et avait du caractère ! En 1905 il s'installe a Rueil et fait partie avec Metisse de l'avant-garde des Fauves qui osent peindre leurs toiles avec des couleurs pures directement sorties des tubes Influence par Cézanne Vlaminck peint de nombreuses vues colorées des environs de Paris puis apres la guerre se retire a la campagne Cette exposition qui réunit pres de 80 tableaux te dévoile ainsi ses talents de paysagiste de peintre de marines ct de bouquet*; de fleurs K Maurice de Vlaminck «jusqu'au 25 mai à l'atelier Grognard 6 avenue du Château de Malmaison 92500 Rueil-Malmaison Tél OI 4 7 1 4 1 1 63 Ouvert tous les jours de 13h30 à I Sh Matinées familiales les dimanches 29/03 12/04 et 17/05 Rens www mairie-rueilmalmaison fr LE* JOURNEÈ EUROPEENNE* PE* MÉTIER* PART PARTOUT EN FRANCE ! Cette manifestation qui dévoile tous les ans la richesse des talents et le savoir faire des artisans d art aura lieu du 27 au 29 mars prochain et se déroule un peu partout en France i Viens a la rencontre des professionnels découvre des objets d exception et participe a des ateliers De nombreux musees y participent aussi ainsi le musee de Bernay met a I honneur les metiers de la terre et du feu en faisant decouvrir le travail des maîtres verriers des faïenciers ou encore des chaudronniers et propose des ateliers gratuits aux familles pendant le week end ( 14h a 17h30) Rens. et programme complet sur www.journeesdesmetiersdartfr LE CMON PU PE**W PARIS Pour les amoureux du crayon a noter aussi le Salon du dessin du 25 au 30 mars au palais Brongniart a Paris Une quarantaine de galeriesspécialiséesexposentleursplusbelles trouvailles Leurs dessins anciens ou bien contemporains signes par des grands maîtres côtoieront un florilège de dessins d'architectes provenant du departement des Estampes et de la '* Photographie de la Bibliotheque nationale ^f de France et aussi les dessins gagnants du concours du Petit Leonard (voir page 43) Rens sur www salondudessin com
  • 16. Date : MARS 15 Pays : France Périodicité : Mensuel Page de l'article : p.15 Page 1/1 DESSIN 1105313400505Tous droits réservés à l'éditeur MANIF DU 25 AU 30 MARS Pariscélèbre le dessin ancien Parmi les 39 galeries qui exposent cette année au Salon du dessin de Paris (2e am), 7 rejoignent la manifestation pour la pre- mière fois Elles feront honneur aux dessins italiens du xvie au xvme siècle, aux créations chinoises et russes du xxe siècle, ou encore aux artistes contemporains. Et pour ne pas être uniquement un salon commercial, la Semaine du dessin accueille également des conférences et des expositions, dont des dessins d'architectes présentés par la Bibliothèque nationale de France À noter que 27 au 29 mars se tiendra également DDessms, manifestation consacrée aux dessins contemporains à l'Atelier Richelieu (Pans, 2e arr.l. Salon du Dessin 2015, au Palais Brongniart, place de la Bourse, 75002 paris Ouvert de 12 h a 20 h , nocturne le 26 jusqu'à 22 h Tél 01 45 22 61 05 salondudessin com
  • 17. Date : MARS 15 Pays : France Périodicité : Mensuel Page de l'article : p.1 Page 1/1 DESSIN 6411723400505Tous droits réservés à l'éditeur
  • 18. Date : MARS 15 Pays : France Périodicité : Mensuel Page de l'article : p.72-77 Journaliste : Armelle Baron / Fanny Drugeon Page 1/6 DESSIN 1811723400508Tous droits réservés à l'éditeur PARIS À L'HEURE DU DESSIN Très divers sont les goûts et les choix des collectionneurs de dessins L'un s'intéresse à une école, l'autre à un sujet, l'autre encore à une technique particulière. D'aucuns préfèrent le dessin aboutitandis que d'autressont émus par une esquisse, premierjet de l'artiste. Maîstous se retrouvent au Salon du Dessinqui,cetteannéeencore,s'annoncesouslesmeilleursauspices Enécho à la manifestation, dix-neuf musées ouvrent leur cabinet d'arts graphiques à l'occasion de la Semaine du Dessin Autre point fort de ce moment, les Rencontres Internationales du Dessin dont le thème est « Le dessin- d'architecture, document ou monument ? ». Quèlques très belles feuilles prêtées par la Bibliothèque nationale de France, invitée d'honneur du salon, sont égalementexposées. Enfin le Prixdu dessin contemporain de la fondation Daniel et Florence Guerlain présente une sélection d'œuvres des trois artistes sélectionnés pour l'édition 2015 : Tomma Abts, Jockum Nordstrom et Ravel Pepperstem. Par Armelle Baron et Fanny Drugeon
  • 19. Date : MARS 15 Pays : France Périodicité : Mensuel Page de l'article : p.72-77 Journaliste : Armelle Baron / Fanny Drugeon Page 2/6 DESSIN 1811723400508Tous droits réservés à l'éditeur FOCUS SUR LES PLUS BELLES FEUILLES DU SALON DU DESSIN DECOUVERTE RECENTE Jean Baptiste Marie Pierre [1713 i?8g), Trois Têtes d'hommes Pierre noire, estompe, lavis d'encre grise et rehauts de craie blanche, 35 x 45 cm Paris-New York, galerie Didier Aa ren & Cie Ê Didier Aaron& Cie Cette tres belle feuille est une récente decouverte dont I attribution a J B M Pierre a ete confirmée par Nicolas Lesur Datant sans doute des annees 1760, ce dessin fut réalise une diza ne d annees avant que son auteur, eleve de Natoire, ne fut nomme peintre du roi L expert de lartiste rapproche la technique de cette feuille assez inhabituelle pour le peintre d une Etude de femme drapée conservée au musee Vivant-Denon (Chalon surSaône) Les annees passées en Italie ont sans doute influence J B M Pierre, ainsi est on tente de penser a Piazzetta devant la force qui se dégage de cette œuvre GAUGUIN EN MARTINIQUE Eugene Henri Paul Gauguin (Pans, 1848 - îles Marquises, 1903], Nègrenes Martinique Gouache, aquarelle, plume encre bleu foncé et peinture doree, collage et papier maroufle sur panneau, 34,3 x 247 cm Signe en bas a droite « Paul Gauguin go » Londres, Jean-Luc Barom Ltd @ Jean Luc Baron Tres souvent exposée depuis 1912, cette feuille illustre I aventure martiniquaise de Gauguin en 1887 et fut peinte deux annees apres son retour Les œuvres peu nombreuses - peut être ont elles ete détruites - de cette epoque temo gnent de son eblouissement devant les couleurs perçues outre mer, cette etape importante est le prélude a I exotisme et a la quête du primitivisme qu il poursuivit plus tard Theo, le frere de Vincent van Gogh, lui acheta deux scènes martin quaises et fut frappe par le contraste entre le bleu intense du ciel et I étonnant vert du sol qui se dégage de celle ci, veritable innovation dans le langage pictural DANS LA MOUVANCE DU MANIÉRISME REMONTAIS Bernardmo Lanmo (Vercelli, vers 1512-1583), Portrait de femme de profil Craie noire, rehaussée de touches de blanc légèrement rose sur papier bleu, ig.ixipcm NewYork,PandoraOldMastersInc O PandoraOldMastersInc Contrairement a beaucoup de représentations féminines de cette epoque, il semble que celle ci soit l'image d'un personnage reel, il s agit sans doute du projet pour le visage de la donatrice s tuee au premier plan du tableau La Madone des Roses ue Bernardmo Lanmo (1552, Raleigh, North Carolma Muséum of Art] Cet artiste s'inscrivit dans la mouvance du maniérisme issu du Piémont et fut influence par Gaudenzio Ferrari jusqu'à son depart pour Milan en 1540 Dans cette ville, il entra en contact avec les élevés de Leonard de Vinci Cette feuille date sans doute des annees 1550 car elle presente les mêmes analogies de style et de technique que d'autres feuilles datées de cette epoque
  • 20. Date : MARS 15 Pays : France Périodicité : Mensuel Page de l'article : p.72-77 Journaliste : Armelle Baron / Fanny Drugeon Page 3/6 DESSIN 1811723400508Tous droits réservés à l'éditeur DECAMPS ORIENTALISTE Alexandre-Gabriel Decamps (Pans, 1803 - Fontainebleau, 1860), Turc à dos d'âne suivi de ses enfants Aquarelle avec rehauts de pastel et gomme arabique, 23,5 x 32,3 cm Pans, galerie Talabardon et Gautier (JD galerie Talabardon et Gautier Lors de l'année 1828, Alexandre Gabriel Decamps fut envoyé en mission en Grece avec Ambroise Louis Garneray et prolongea son voyage jusqu a Constantinople et au Moyen Orient ll réalisa alors de nombreux croquis, sources d'inspiration future pour celui que l'on peut considérer comme le fondateur de l'orientalisme ll se fit remar quer par son sens aigu de l'ironie, comme dans ses singeries mspi reesde la peinture flamande du XVIIe Ici, un homme tenant un jeune enfant, imbu du pouvoir que lui confère son fusil, son sabre et sa ongue pipe, monte un petit âne comme s'il s'agissait d'un fier des- trier Cette feuille a la technique remarquable est mentionnée dans le catalogue raisonne de I artiste etabli par Adolphe Moreau en 1869 Elle fit partie de plusieurs collections sous des titres divers SOUS INFLUENCE JAPONAISE Mary Cassatt (1844-1926], Mere et enfant, vers 1898-1899 Pastel et fusain sur papier, 74 x 59,5 cm Signé Pans, Damien Boquet Art f) Damien Sequel Art A l'époque ou ce ravissant pastel fut réalise, vers 1899, Mary Cassatt était exclusivement préoccupée par le thème de la mere et de I enfant Le dessin prit alors une place de choix dans son œuvre, le geste l'emportant sur tout artifice En 1880, elle visita en compagnie de Degas une exposition d'estampes japonaises qui I influença grandement et marqua un tournant dans sa car riere Des lors l'absence d'arrière plan et l'utilisation limitée du pastel lui permirent de mettre I accent sur la relation fusionne^ entre la mere et l'enfant L'artiste s'éloigna alors de I impression nisme et délaissa Paul Durand Ruel pour Ambroise Vollard qu I encouragea dans cette voie PRINCESSE IDÉALE Lucien-Victor Guirand de Scevola [Sète, 1871 - Pans, 1950), Jeune Princesse de profil, 1899 Aquarelle et rehauts de gouache sur papier, 66 x 51 cm Signe et date en haut a droite « Guirand de Scevola / 1899» Paris, galerie Mathieu Neouze © galerie Mathieu Neouze Apres une période de succes grace a ses élégants portraits, Lucien Victor Guirand de Scevola se tourna vers le mouvement symboliste a partir des annees 1895 C'est a cette epoque quil livra ce portrait de jeune prin cesse mystérieuse dans un paysage indescriptible Le sens du mervei leux et de I insaisissable évoque par les romantiques allemands a l'aune de leurs recherches sur le Moyen Age trouve sa justification dans ce type de jeune femme idéale, dune beaute lointaine insensible et inaccessible L'influence des préraphaélites est également perceptible dans le souci de réalisme de la coiffe, du collier et de la broche « Salon du Dessin 2015 », du 25 au 30 mars 2015 au palais Brongniart, place de la Bourse, 75002 Paris Ouvert tous les jours de 12h a 20h, jusqu'à 22h le 26 mars Tel 01 45 22 08 77 www salondudessm com Lin colloque sur le dessin d'architecture est organise les 25 et 26 mars de 14H30 a 18h dans le petit auditorium du salon, entree libre dans la limite des places disponibles
  • 21. Date : MARS 15 Pays : France Périodicité : Mensuel Page de l'article : p.72-77 Journaliste : Armelle Baron / Fanny Drugeon Page 4/6 DESSIN 1811723400508Tous droits réservés à l'éditeur DRAWING NOW : PLACE AUX JEUNES La neuvieme edition du salon Drawmg Now se déroule pour la deuxieme annee consécutive au Carreau du Temple ou soixante- treize galeries internationales, representant plus de 400 artistes contemporains, sont reunies sur deux niveaux La lauréate du prix Drawmg Now 2014, Cathryn Boch, expose quant a elle son travail a l'Observatoire du BHV Drawmg Now a contribue a affirmer I importance du dessin depuis les cinquante dernieres annees, un médium qui demeure accessible financièrement Le second niveau de ce salon singulier accueille dans une section « Emergence » une vingtaine déjeunes galeries Chacune consacre son accrochage a un artiste presente en focus Les différentes pratiques témoignent du dynamisme du dessin, qui est aujourd hui proteiforme multiplicité des gestes des artistes, poursuite d une tradition qui dialogue toujours avec la modernite tout autant que I extension du dessin dans I espace Daniel Zeller Impulse Morphosis (détail) 2013 Encre sur papier, 55 g x 75 g cm Photo service de presse (D Daniel Zeller Rebecca Horn Sans titre 20io Acrylique sur papier 30 x 40 cm Photo service de presse 3 Courtesy galerie Lelong Paris / photo Fabrice Gibert Sont ainsi présentes des artistes qui ont repousse les limites du dessin Herman de Vries [galerie Aline Vidal Pans] Peter Sonano (galerie Jean Fournier, Paris) Rebecca Horn (galerie Lelong, Paris) ou Bernard Monmot (galerie Catherine Putman Paris) Des carte graphies fantasmatiques de la Berlinoise Nanne Meyer (galerie Bernard Jordan, Paris) aux explosions organiques de Daniel Zeller (Michel Soskme Inc , Madrid, New York), des dessins en relief de Natasja van Kampen (galerie La Ferronnerie, Pans) aux associa lions de Gideon Kiefer (Geukens &0e Vil Gallery Knokke] le dessin se déploie sous toutes ses facettes Dans la section « Emer gence », la encore, les plus jeunes artistes multiplient les expen mentations La Backslash gallery (Paris) dévoile les dessins magnétiques de Charlotte Charbonnel, la galerie Karima Celestm (Marseille) les objets en apesanteur de Felix Pmquier, la galerie melanie Rio (Nantes] la minutie poétique d Angélique Lecaille la galerie Iragui (Moscou] les scènes aux echos surréalistes de Valeria Nibiru ou encore SAPO Contemporary (Buenos Aires) les paysages de Matias Ercole La reflexion sur le dessin se poursuit a travers un ensemble de confe rences, d entretiens avec les artistes ou le programme video cette annee encore conçu par Brett Littman du Drawmg Center de New York De plus, décerne a un artiste de moins de cinquante ans le prix Drawmg Now aboutit notamment a I organisation d une exposition Représentée par la galerie Claudine Papillon et lauréate du prix en 2014 Cathryn Boch expose ainsi a Lobservatoire du BHV son travail dans lequel elle explore le dessin en profondeur, en s emparant du support pour le façon ner En parallèle au salon plusieurs espaces s associent pour proposer un parcours du dessin, ouvrant de nouvelles reflexions de I hommage a Caby Charb Honore Tignous et Wolinski a la Bibliotheque nationale de France (site François Mitterrand) aux cahiers dessines d artistes expo ses a la Halle Saint Pierre Fanny Drugeon « Drawmg Now Paris Le Salon du dessin contemporain », du 25 au 29 mars 2015 au Carreau du Temple, 4 rue Eugene Spuller 75009 Paris Ouvert du mercredi au samedi de 1 lh a 20h (19h le dimanche) Toutes les informations concernant le Salon et le parcours du dessin contempo rain sont consultables sur le site www salondudessmcontemporain com « Cathryn Boch » du 12 au 29 mars a L'Observatoire du BHV Marais (5e etage)
  • 22. Date : MARS 15 Pays : France Périodicité : Mensuel Page de l'article : p.72-77 Journaliste : Armelle Baron / Fanny Drugeon Page 5/6 DESSIN 1811723400508Tous droits réservés à l'éditeur LA SEMAINE DU DESSIN DANS LES MUSÉES D'ILE-DE-FRANCE CLAUDE CELLE DESSINATEUR AU PETIT PALAIS Surnommé Le Lorrain en raison de son origine, le paysagiste Claude Gellé passe la majeure partie de sa carrière à Rome, arpentant les campagnes alentour en quête d'un motif qui l'inspire. Tivoli, Frascati ou Subiaco nourrissent ainsi sa création comme en témoignent les dessins présentés dans le cadre de cette exposition-dossier. Exceptionnellement sorti des réserves pour être montré au public, un ensemble de feuilles issu de la collection Dutuit met en lumière la genèse créative de l'artiste et fait écho à l'exposition « Les Bas- fonds du baroque ». Milène Cuvillier « Claude Gellee, un Lorrain à Rome au XVM* siècle », jusqu'au 17 mai 2015 au musée du Petit Palais, avenue Winston Churchill, 75008 Paris. Tél. 01 53 43 40 00 www.petitpalais.paris.fr. Visite libre Claude Gellee dit Le Lorrain (1600-1682), Le Repos pendant lafuite en Égypte (détail). Pinceau, encre de chine, lavis d'encre de Chine et lavis de bistre sur papier bleuté. Paris, Petit Palais. Photo service de presse. @ Petit Palais / Roger-Viollet Alexandre-François Desportes (1661-1743), Nonette à l'arrêt, ipn. Pierre noire, sanguine et craie blanche sur papier, 35,6 x 51,9 cm. Sèvres, Cité de la Céramique. Photoservicedepresse.@ CGg2/OlivierRavoire ALEXANDRE-FRANÇOIS DESPORTES SOUS UN NOUVEAU JOUR À SCEAUX En partenariat avec la Cité de la Céramique-Sèvres et Limoges, le Petit Château de Sceaux accueille une exposition sur les esquisses dessi- nées et peintes de François Desportes [1661-1743]. Alors qu'il est traditionnellement célébré pour ses talents de peintre animalier, on découvre qu'il fut également un paysagiste qui aimait dessiner sur le motif, qu'il s'agisse de Paris ou de la vallée de la Seine. C'est en 1784 que la Manufacture de Sèvres acquit ce fonds d'arts graphiques dont la richesse inspira plusieurs générations de céramistes. À l'occasion de la Semaine du Dessin, une visite aura lieu à Sèvres le 27 mars afin de présenter, en complément des feuilles exposées à Sceaux, une trentaine d'œuvres de ce fonds, parmi les 650 qu'elle possède. M. C. « L'œil du maître. Esquisses d'Alexandre-François Desportes 11661- 1743) », du 20 mars au 28 juin 2015 au Petit Château du Domaine départemental de Sceaux, 92330 Sceaux. Tél. 01 41 87 29 50. www.domaine-de-sceaux.hauts-de-seine.net. LE DESSIN D'ARCHITECTURE AU MUSËE CAMONDO Démonstration pour convaincre un éventuel acheteur, support des utopies d'un artiste visionnaire ou outil de travail pour l'ingénieur à l'ouvrage, le dessin d'architecture apparaît d'emblée comme foncièrement utilitaire et rationnel. Pourtant l'exposition du musée Nissim de Camondo tend à met- tre en valeur la dimension véritablement esthétique de ces feuilles. En témoigne notamment le projet de maison de campagne de Jacques Doucet par Robert Mallet-Stevens (vers 1924), qui montre la pluralité des inspirations artistiques de l'architecte, oscillant entre l'évocation de la Sécession Viennoise et le mouvement contemporain De Stijl. M. C. « Architectures de papiers, dessins de Piranèse à Mallet-Stevens », au musée Nissim de Camondo, 63 rue de Monceau, 75008 Paris. Tél. 01 53 89 06 50. www.lesartsdecoratifs.fr RobertMallet-Stevens (1886-1945), Projet de maison de campagne pourJacques Doucet, vers 1924.56,? x 46,? cm. Photo servicede presse. ©Les Arts décoratifs
  • 23. Date : MARS 15 Pays : France Périodicité : Mensuel Page de l'article : p.72-77 Journaliste : Armelle Baron / Fanny Drugeon Page 6/6 DESSIN 1811723400508Tous droits réservés à l'éditeur Ary Scheffer (17951858), Jeune Fille au bord de la mer Aquarelle Paris musee de la Vie romantique Photo service de presse O musee de la Vie romantique ' RogerViollet LES FEUILLES D'ARY SCHEFFER AU MUSEE DE LA VIE ROMANTIQUE Le 24 mars le musee de la Vie Romantique offre I opportunite au public de decouvrir une part méconnue de loeuvre dAry Scheffer (1795 1858) En effet un certain nombre de ses dessins appartien nent a I etablissement maîs sont tres rarement montres et demeu rent peu étudies tandis que la majeure partie du fonds d atelier a ete léguée par sa fille au musee de Dordrecht, sa ville natale La presen tation de cet ensemble permettra au visiteur d appréhender avec plus de precision la demarche du peintre et de mieux comprendre ses preoccupations artistiques M C « Dans l'atelier d'Ary Schefter dessins du musee de la Vie roman- tique », le mardi 24 mars a 11hOO au musee de la Vie Romantique, Hôtel Renan-Scheffer, 16 rue Chaptal, 75009 Paris Tel 01 45 22 61 05 www pansmusees paris fr / Visite pour un groupe de 20 personnes VISITE TRES PRIVEE DE LA COLLECTION D'EMILE HERMES Les dessins de la collection Emile Hermes jalousement conservée au sem d un intime cabinet d amateur qui comprend toutes sortes de productions artistiques allant des objets dart jusqua la pem ture en passant par les livres et les gravures, seront visibles de façon exceptionnelle le 25 mars pour une poignee d heureux visi teurs Si les thèmes de I equitation et de la chasse constituent le fil directeur de cette collection, celle ci regroupe également un flori lege de feuilles d architecture tels que les projets pour la place royale actuelle place de la Concorde - en 1780 ou encore des ébauches pour la façade du 24 rue du Faubourg Saint Honore au début du XXe siecle M C « Les dessins de la collection Emile Hermes », le 25 mars 2015 a 14h30 au 24 rue du Faubourg Saint Honore, 75008 Paris Tel 01 45 22 61 05 www fondationdentreprisehermes org VISITE COMPLETE fe > Pierre Leonard Fontaine (1762 1853) et Charles Percier [1764 1838 ],Pro/ef pour le carrosse du sacre de napoleon Bonaparte 1804 Plume encre et aquarelle sur traits de crayon Signe en bas a droite Paris collection Emile Hermes Photo service de presse @ DR LA RENAISSANCE ITALIENNE A LA FONDATION CUSTODIA La fondation Custodia manifeste de nouveau sa vocation a présenter des collections exceptionnelles puisquune selection de feuilles du Stadel Muséum [Francfort), rarement ou jamais montrées, fait lobjet dune exposition Au travers de quatre vingt dix oeuvres, le parcours couvre la période allant de 1430 a 1600, offrant un panorama des arts graphiques en donnant a voir plusieurs techniques et fonctions du dessin De la san gume au fusain en passant par la pierre noire, de I etude sur le motif a I esquisse préparatoire pour un projet de fresque, le dessin est mis a lhonneur servi par les plus grands noms de la Renaissance italienne parmi lesquels Raphael, Michel Ange ou Correge M C « Raphael, Titien, Michel-Ange Dessins italiens du Stadel Muséum de Francfort (1430-1600) », jusqu'au 21 juin 2015 a la fondation Custodia, 121 rue de Lille, 75007 Paris Tel 01 47 05 75 19 www fondationcustodia fr Visite libre, ouverture exceptionnelle le jeudi 26 mars de 1Sh a 20h Raphael (1483 1520) Etude d un cavalier vers 1511 1512 Pointe d argent rehauts de blanc de plomb sur papier prépare gris 19 8 x 14 4 cm Francfort, Stadel Muséum Photo service de presse @ Stadel Muséum, Francfort
  • 24. Date : MARS 15 Pays : France Périodicité : Mensuel Page de l'article : p.64-70 Journaliste : Marc Le Cœur Page 1/7 DESSIN 0811723400509Tous droits réservés à l'éditeur EVENEMENT Les dessins d'architectureInvité privilégié du Salon du Dessin cette année, la Bibliothèque nationale de France présente une sélection de trente-neuf dessins d'architecture exécutés entre le XVIe et le XXe siècle. Cet accrochage offre l'occasion de faire le point sur une collection exceptionnelle mais encore mal connue. ParMarcLeCœur.h/stor/ende/'o/t Un fonds méconnu de la Bibliothèque nationale de France Etienne-Louis Boullée (ipaS-ipgg), Projet ae Cénotaphe de Newton [élévation perspective, vue dè nuit), 1784 Plume et encre, lavi$ gris et brun, 39,4 x 64,5 cm Paris, Bibliotheque nationale de France î Bnp Jean-Frédéric Maximilien deWaldeck [1768-1875], Mexique, poto/s de Po/enoue (vue vers to premiere cour, avec « inscriptions tracées par des voyageurs »j, vêts 1832 Plume et encre brune, aquarelle, 37,8x 32,3 cm Pans, BibliothequenationaledeFrance ï. Bnf
  • 25. Date : MARS 15 Pays : France Périodicité : Mensuel Page de l'article : p.64-70 Journaliste : Marc Le Cœur Page 2/7 DESSIN 0811723400509Tous droits réservés à l'éditeur f lunaf..----" iii in numiM HP ^^9^VPp** 1 <%' r • i^-z-.4 J V.
  • 26. Date : MARS 15 Pays : France Périodicité : Mensuel Page de l'article : p.64-70 Journaliste : Marc Le Cœur Page 3/7 DESSIN 0811723400509Tous droits réservés à l'éditeur C onstitue en 1667, I actuel departement des Estampes et de la photographie de la Bibliotheque nationale compte aujourdhui quinze millions de pieces environ L'ampleur de la collection n a d'égale que sa variete Sa dénomma lion est en effet trompeuse graveurs et photographes ne sont pas les seuls artistes représentes dans ce sanc tuaire de I image Le dessin y tient aussi une place impor tante, le dessin d architecture en particulier, qui, des la fm du xvm6 siecle, trouva la son premier (et longtemps seul) asile dans une institution publique française ŒUVRE D'ART OU DOCUMENT ? Cet intérêt précoce pour des œuvres alors dédaignées procédait de la nature même du Departement, a la fois conservatoire artistique et centre de ressources encyclo pedique, dont chaque piece est rangée sous le nom de son auteur ou selon son sujet Or les fonds d architecture n étaient recherches précisément que pour leur valeur documentaire et dans le but d'enrichir plusieurs series Etienne Martellange [1569 1641], Basilique de Samt-Dems, chapelle funéraire des Valais, entre 1625 et 1639 Pierre noire, plume et encre brune lavis brun et gris, 41,2 x 55 cm Paris Bibliotheque nationale de France Ë Bnp thématiques celle surtout de la Topographie (classifica lion géographique] Soulignons le paradoxe en rejoi gnant les collections tie la Bibliotheque nationale, la plupart d'entre eux échappaient au préjudice d une disper sion publique, maîs au prix dun eparpillement dans un ocean de papier Au moins étaient ils a jamais sauves ' Depuis quèlques annees, a rebours des pratiques anciennes, des travaux de repérage, de reclassement et d inventaire restituent peu a peu la cohérence et I mte grue de ces fonds Un pan entier des collections du departement des Estampes, que son morcellement empêchait d évaluer clairement jusqu a present, apparaît ainsi sous un jour nouveau considères dans leur totalité, ces milliers de dessins forment rien de moins qu une étourdissante anthologie de I architecture française du xvie au xxe siecle
  • 27. Date : MARS 15 Pays : France Périodicité : Mensuel Page de l'article : p.64-70 Journaliste : Marc Le Cœur Page 4/7 DESSIN 0811723400509Tous droits réservés à l'éditeur ECLAIRER LE PASSÉ La qualite de l'ensemble tient a de multiples facteurs Citons le grand nombre de dons et legs alternant avec des achats réguliers, la preference donnee longtemps aux fonds sur les pieces isolees, enfin une egale curiosité pour les dessins anciens et les dessins modernes Tout cela s'était manifeste tôt En 1788, dans des circonstances non élucidées, l'archi tecte François Joseph Bélanger « remettait » a la Bibliotheque un ensemble de i 222 plans et projets d edi fices jésuites datant des xvie et xvne siècles Pour la pre miere fois, a notre connaissance, des dessins d architec Ci dessous a gauche François Mansart (1598 1666), Pons, projet pour to modernisât/on de / hotel de La Bazimere, quai Malaquais «chambre doree» {feuille d esquisses], 1653 Plume, encres brune et noire, pierre noire et sanguine 37,4x27,5^ Pans, Bibliotheque nationale de France J Bnp Adroite Jules Hardoum Mansart (1646 1708],flins, place cle Lauis-le Grand, actuelle place Vendome (deux coupes sur lesfaçades er élévation dune travée), 1699 Crayon plume et encre, lavis gris, 66 x 50,8 cm Pans, Bibliotheque nationale de France 3 Bnp ture entraient en nombre au departement des Estampes qui posaient les jalons dune collection rétrospective, et pour ainsi dire patrimoniale, que de remarquables acquisi lions compléteront par la suite vers 1804 1815, le tres important fonds « Robert de Cotte », miroir de l'architec ture classique française, compose de dessins de François Mansart, Jules Hardoum Mansart, Robert de Cotte lui même et son fils, Jules Robert de Cotte, en 1840, les vues urbaines et architecturales d Etienne Martellange, qui nous transportent dans la France d'Henri IV et de Louis XIII, ou encore en 1855 plusieurs projets sur velin par Androuet du Cerceau qui nous viennent de la Renaissance SERVIR LE PRESENT ET PREPARER LAVENIR A la même epoque, Etienne Louis Boullee se préoccupait moins du passe que des moyens de propager la culture architecturale chez ses contemporains A cette fm, il imaginait un « muséum d'architecture » constitue de « modeles » que le gouvernement demanderait aux archi tectes, afin que « ces exemples multiplies [servissent] de K fff f fr /* f&ffftU fktiatt f a#f f tftr -
  • 28. Date : MARS 15 Pays : France Périodicité : Mensuel Page de l'article : p.64-70 Journaliste : Marc Le Cœur Page 5/7 DESSIN 0811723400509Tous droits réservés à l'éditeur -IL t-fc; Etienne-Louis Boullee ( i?28-l?gg) Pons, projet d agrandissement de la Bibliothèque royale (élévation surtarue Colbert) i?88 Plume et encre, lavis gris, 31,3 x 59,4 cm Paris Bibliotheque nationale de France S Bnp Ci dessous Jean Jacques Lequeu (i? 5? 1826), le Meux Chateau en maçonnerie o Ic mer et La Pompe o vent cote de (entree [deux élévations] Plume encres noire et rouge, lavis et aquarelle, 51 7x34? cm Paris Bibliotheque nationale de France @BnF guides dans des circonstances nécessitées », il songeait également que chaque nouvel artiste admis a l'Institut (il en faisait lu même partie) pourrait être tenu de « faire un hommage particul er a la nation et marquer par ce don au gouvernement sa reconnaissance » Ces deux idees n étaient pas spéculatives Boullee sut en faire une syn these personnelle en décidant des 1793, de leguer ses admirables dessins a la Bibliotheque nationale Line telle resolution eta t encore originale qui mêlait ambition d une utilité posthume et reve d'immortalité Quant au choix de la Bibliotheque que I architecte connaissait pour en avoir étudie vainement I extension quèlques annees plus tôt il lui avait peut etre ete souffle par I arrivée des plans jésuites Espérait il impulser, par son legs, la creation de ce « muséum d architecture » qu il appelait de ses vœux ' Quoi qu il en soit, il avait ouvert une voie que plusieurs de ses confrères empruntèrent dans les décennies suivantes Jean Jacques Lequeu, de son vivant obscur architecte, fut de ceux la, qui donna ses propres dessins a la Bibliotheque nationale en 1825, huit mois avant de mourir Bien lui en prit ce sont eux et eux seuls qui firent sa gloire quand on les redécouvrit au XXe siecle Ceux de Boullee, entres au departement des Estampes vers 1817, furent rejoints, I annee suivante, par quèlques centaines de dessins du défunt Bélanger, acquis en vente publique Leurs oeuvres respectives comptaient désormais parmi les fleurons dune collection dont ils étaient eux mêmes les figures tutelaires LA PRECISION ET LA LIBERTE Les fonds du departement des Estampes racontent I archi lecture ils en disent I histoire et illustrent la diversite de ses modes de représentation au fil du temps La, sur tous for mats, sur tous supports, se confrontent la netteté du gra phite ou de la plume, la profondeur du lavis d'encre (Boullee et Lequeu en particulier, sont des maîtres en la matiere] et I eclat bigarre de I aquarelle Ils témoignent que si les représentations d'un bâtiment en geometral (plan, coupe, élévation), soumises plus que d'autres a des questions d échelle et a de stricts codes gra phiques, peuvent parfois déconcerter, celles ci ne sont pas condamnées a avoir la secheresse de minutes notariales Quand une même planche doit recueillir un grand nombre d'informations, l'architecte sait parfois former des composi tiens savantes et synthétiques a la fois rigoureusement précises et poétiquement abstraites, mi document, mi œuvre d art, plus vraies peut etre que de plus séduisantes vues pittoresques Ils montrent qu on ne saurait confondre le relevé d un edi fice existant et le projet d un ed fice a bâtir, le croquis jeté a la hâte, qui est I expression dune idée et le somptueux rendu destine a etre presente au public, qui tient presque de la peinture, le raisonnable document de travail et le reve rraisonné accompli sur le papier
  • 29. Date : MARS 15 Pays : France Périodicité : Mensuel Page de l'article : p.64-70 Journaliste : Marc Le Cœur Page 6/7 DESSIN 0811723400509Tous droits réservés à l'éditeur Nicolas Le Camus de Mezieres(i?2i 1789), Pons, projet pour la Halle au ble [combinaison d'un plan, d'une élévation et d'une axonometne], vers 1762 Plume, encres noire et rouge, lavis gris et rose, aquarelle, 58,5 x 44 cm Paris, Bibliotheque nationale de France @ Bnp
  • 30. Date : MARS 15 Pays : France Périodicité : Mensuel Page de l'article : p.64-70 Journaliste : Marc Le Cœur Page 7/7 DESSIN 0811723400509Tous droits réservés à l'éditeur Theodore Labrouste (1799-1885), Italie, découverte d'un tombeau étrusque [fantaisie architecturale), 1881 Plume, encre noire, aquarelle!lavisgris,23,6x37,70™ Paris,Bnp O Bnp Alfred Chapon ( 1834 1893), Pons réplique du palais du Bey de Tunis a l'Exposition universelle de 1867 [élévationprincipale), iB6? Crayon plume et encre aquarelle, lavis, avec rehauts de gouache blanche eî d or, 60,5 x 91,8 cm Pans, Bibliotheque nationale de France g BnF Ils révèlent enfin que le dessin d'architecture est sou- vent une invitation au voyage, voyage dans I imaginaire des visionnaires et des poètes, voyage dans le temps bien sûr, voyage dans lespace aussi De nombreux fonds, en effet, sont constitues de relevés exécutes au cours d'expéditions souvent tres lointaines Nous sommes en Chine, a la fm du xvm6 siecle, en compagnie du ministre Henri Bertin , en 1798, nous suivons Bonaparte et l'expédition d'Egypte et sommes a Pompei, sous I Empire, au côte de François Mazoïs , dans les annees 1820, nous sillonnons I Italie avec Henri Labrouste , dans les annees 1830, nous partons pour le Mexique avec l'excentrique Maximilien de Waldeck, ne a Prague en 1766, mort a Paris 109 ans plus tard , dans les annees 1840, nous accompagnons Amable Ravoisie en Algerie et Auguste Toudouze au Proche Orient En 1867, c'est le monde qui vient a nous, avec les pavillons exotiques qu Alfred Chapon eleve sur le Champ de Mars pour I Exposition universelle de Paris Derniers arrives a la Bibliotheque nationale, les dessins de Theodore Labrouste, lauréat du prix de Rome d archi lecture en 1827, concilient Bélanger et Boullee, le pre sent et le passe, la France et I Italie, le temoignage et la fantaisie Sur I un d eux, date de 1881, le vieil architecte semble avoir voulu exprimer I émotion éprouvée, cm quante deux ans plus tôt, lorsqu il était lui-même des cendu dans des tombeaux étrusques qu'on venait seule- ment de mettre au jour D inestimables tresors sont ega lement enfouis au departement des Estampes, dont beaucoup attendent d'être a leur tour révèles La collec- tion de dessins d'architecture elle même n'a pas livre encore tous ses secrets « Dessins d'architectes, dessins d'architecture (XVIe XXe siecle] » dans le cadre du Salon du Dessin, du 25 au 30 mars 2015 au palais Brongniart, place de la Bourse, 75002 Paris
  • 31. Date : MARS 15 Pays : France Périodicité : Mensuel Page de l'article : p.112-113 Journaliste : Marie Zawisza Page 1/2 DESSIN 4192903400509Tous droits réservés à l'éditeur Loeil DU COLLECTIONNEUR EXPERTISES Collectionner NIQU DU DESS NUn pastela-t-il plus de valeurqu'une sanguine? Dans le dessin, la technique utilisée par un artiste est loin d'être le premier critère pourfixerson prix. Et pourtant... PAR MARIEZAWISZA Au Salon du dessin ancien, qui se tient cette année du 25 au 30 mars, le collec- tionneurtomberapeut-être surledessin d'un couple endormi sous une couver- ture d'Egon Schiele Ce dessin de jeu- nesse, mmimahste, tient à quèlques lignes tracées au crayon, sur un papier bruni qui renforce la tendresse et l'inti- mitédelascène UnjoyauquelaGalerie Le Claire Kunst propose pour environ 150000euros «UngrandnudeSchiele, dedimensionsplusimportantes,avecde la couleur, peut atteindreun àdeuxmil- lions d'euros », estime le galenste GerhardKehlenbeck Questiondetech- nique utilisée ? Pas seulement. Le prix d'un dessin tient d'abord à son auteur, son sujet, sa période au sein de l'œuvre de l'artiste, à son état de conservation et à sa provenance Cependant, les tech- niques - crayon graphite, fusain, san- guine, encre, lavis, pastels, aquarelles... -interviennent également dansl'évalua- tion du prix d'une œuvre sur papier. . «Leseffetsplusoumoinsspectaculaires d'un dessin en dépendent », observe la galeristeSylvieProuté. Aussi, silechoix d'une technique est rarement détermi- nant pour les collectionneurs, ces der- niersnemanquentpasde s'yintéresser .. Car il existe, de fait, une hiérarchie des techniques de dessin Au sommet ? « Sans doute Upeinture àl'huile, car on s'approche du tableau sur papier. . et le marchéconsidèreque lapeinture consti- tue un stade plus abouti de la pensée de l'artiste»,répondTudorDavies, expert de la vente de dessins provenant de la célèbre Triton Collection Foundation chez Christie^ le 25 mars 2015, où sera notamment proposée une huile sur papier de Picabia estimée entre 350 000 et 550 000 euros Onconsidèreque latechniquedu dessin de base est le graphite Le fusain, qui demande un plus grand contrôle de l'artiste, est souvent considéré comme plusricheetdoncplus cher. « Etl'encre, qui constitue comme un intermédiaire entre dessin et tableau, a encore plus de valeur»,souligne iudorDavies Laqua- litédupapierentreégalementenlignede compte. Enfin, les techniques mixtes, commecelleditedes«troiscrayons»,qui marie la sanguine, l'encre et les rehauts de craie, sont particulièrement prisées, pour les subtils effets qu'elles sont sus- ceptibles de produire. PRATIQUE Salondudessinancien,du 25au30mars 2015au PalaisBrongniartà Pans, wwwsalondudessin comaximpo Vented'oeuvressurpapierdelaTritonCollectionFoundation chezChristiesa Paris le25 mars2015,www christies com PASTELS Vers 1900. Odilon Redon abandonne sou- dainsesmélancoliquesmonochromes fantastiquespourdesmotifsflorauxaux accentssymbolistes-lescinqpétalesde cespenséesréalisésaupastelpour- raient ainsi symboliserles plaies du Christ. La couleurapparaît ainsi les vasesdefleurs,caractéristiquesdeson œuvretardive,n'existentquencouleurs Danslesventesauxenchères,lesprix desdessinsnoirsdeRedonfluctuent généralement entre SO DOO et 200 DOO€ tandisqueceuxencouleursséche- lonnentleplussouvententre100DOOet 750000e. Odilon Redon 11840-1916), Pensées dansunvase, pâstelsurpapier,signeOdilonRedon 623x482mm Prx 280000€ GalerieLeClaire KunstHambourg,Allemagne
  • 32. Date : MARS 15 Pays : France Périodicité : Mensuel Page de l'article : p.112-113 Journaliste : Marie Zawisza Page 2/2 DESSIN 4192903400509Tous droits réservés à l'éditeur SANGUINECe dessin sur papier bleu de Tiepolo - dont [es études de tête à la sanguine sont assez rares sur le marché - comporte des traces de craie blanche Au XVIIIe siècle, se développe en effet la technique, particulièrement recherchée, « des trois crayons », ou la sanguine est utilisée avec la « pierre noire » et des rehauts de craie « La sanguine, par son mystère, sa luminosité et sans doute sa couleur si propre à rendre le modelé des chairs, attire beaucoup les collectionneurs », remarque la galeriste Sylvie Prouté Cette pierre d'oxyde fernque argileux est devenue l'outil de prédilection pour les etudes anatomiques et le portrait vers la fm du XV siècle Giovanni Battista Tiepolo I169&-1770I, Tête d'homme de profit, tournée vers lagauche, regardant vers le haut, vers I740-1750 sanguine, traces de craie blanche, sur papier bleu 278x197 mm Prix environ65000€ GaleriePaulProuté,Paris LAVIS D'ENCRE DECHINE ET DECRAYONS DE COULEURS Une aquarelle ? On le dirait Maîs ce dessin du symbo- liste belge Léon Spilliaert est en réalité un lavis d'encre de Chine et de crayons de couleur « Et surtout, en s'approchant, on observe la présence de paillettes d'argent », relève Gilles Marquenie, de la Galerie Patrick Derom Cette marine réalisée en 1908 fait en outre partie de la période et des sujets les plus prisés de l'artiste. «Après 1915, Spilliaert utilise principalement l'aqua- relle Satechniqueestplussimple, etsesdessinsmoins intéressants «Pa r ai Heurs, les dessins des symbolistes belges, comme aussi Félicien Rops ou Fernand Khnopff, sont généralement plus prises que leurs huiles sur toile, moins intimistes LéonSpilliaert (1881-1946), LeCasinod'Ostende, 1908, crayons de couleur,encredeChine,poudreargentéeetlavissurpapier, 319x498mm Pnxpouruneœuvresimilaireaujourd hui entre 200000et300000€ VenduauSalondudessin aPansen2013parla GalerieDerom,Bruxelles FUSAIN ET ENCREDans cette nature morte au fusain exécutée en 1909, époque des recherches cubistes de Picasso, le peintre desDemoisellesd'Avignona accentué les contrastes avec de l'encre de Chine. Lin dessin de base se fait au graphite Le fusain demande plus de maîtrise - et donne donc plus devaleurau dessin « Sa valeur s'accroît encore si le fusain est estompé - comme ici - ou si l'artiste a utilisé de l'encre Cette pièce relevé ainsi plus de l'œuvre sur papier que de la simple etude », observeTudor Davies, dire cteurdudépartementart impres- sionniste et moderne chez Christies • H Questions à... GERHARD KEHLENBECK GALERISTE Pablo Picasso(1881-1973),Bnoc/)eetverre, hiver 1909,signé Picasso en basa droite et au revers, fusain et encre de Chine sur papierverge 23,7x31,5cm Estimation 80000-120000C VentedelacollectionTnton,chezChristies,Ie25mars2015 Certaines techniques vous semblent-elles plus prisées que d'antres par les collection- neurs ? Depuis quatre ou cinq ans, notre clientèle s'intéresse particulièrement à la couleur, c'est-à-dire aux pastels et aux aquarelles, qui deviennent très populaires au XIXe siècle avec les impressionnistes et les symbo- listes. Mais chaque élément qui donne de la couleur, ou qui accentue un effet d'ombre ou de lumière, a son importance : un papier coloré, un rehaut à la craie, une encre de Chine... Et ces éléments sont pris en compte dans le prix d'un dessin - car la couleur coûte souvent davantage ! Quelles seraient les raisons de cet intérêt des collectionneurs pour la couleur ? Il tient sans doute au caractère décoratif des dessins.Lescollectionneurs veulent pouvoir éventuellement accrocher ces œuvres sur papier dans leur salon... Un dessin coûte bien moins cher qu'un tableau de Degas ou Caillebotte, qui peut valoir des millions. Ainsi, une petite aquarelle de Boudin peut setrouverentre 5 DOOet10000 euros. On peut acquérir un pastel entre 100 000 et 150 000 euros, alors qu'un tableau sur un sujet comparable peut dépasser le million d'euros...
  • 33. Date : MARS 15 Pays : France Périodicité : Mensuel OJD : 204557 Page de l'article : p.23 Journaliste : Robin Massonnaud Page 1/1 DESSIN 7476703400509Tous droits réservés à l'éditeur MARCHE DE LART Desfoines à foison ! A l'approche du printemps, le marche de l'art retrouve toute sa vigueur, déjà sorti de sa ter peur lors des grandes ventes lon- doniennes et new-yorkaises de finjanvier-débutfevrierPlusieurs salons majeurs, attestantde lavi- talite du secteur (voir encadre), se tiennent en mars En deux se- maines,lecollectionneurpourra embrasser toutes les époques et tous les styles et investir dans l'art, considère comme un pla- cement refuge II se rendra d'aborddu 13au22marsaMaas- tricht, aux Pays-Bas, ou se tient la plus prestigieuse reunion d'an- tiquaires et de galeries d'art au monde Avec plus de 270 expo- sants et plus de 30 000 objets re- présentatifs de 5 500 ans d'art, laTefaf (The European Fine Art Fair) est un musee a vendre, es sentiel pour ceux qui veulent Une année 2014 en fanfare Lincontournable Tefaf se tiendra du 13 au 22 mars a Maastricht commencer une collection de qualite Puisnotrevisiteurrejoin- dra Paris pour trois manifesta lions spécialisées qui offrent un large choix d'œuvres Le Salon du dessin, du 25 au 30 mars au palais Brongniart, accueilletous les spécialistes du dessin ancien, Le marche de I art se porte comme un charme Les resultats mondiaux des grandes maisons de ventes en attestent Christie s et Sotheby s enregistrent des records Avec une progression de 17 % par rapport a 2013, Christie s affiche 8,4 milliards de dollars de vente Quant a Sotheby s, avec un total vendu de 6 milliards de dollars, la hausse est de 18 % par rapport a 2013 Si les chiffres globaux pour la France ne sont pas encore connus, on constate partout la montee en puissance des encheres en ligne et la forte presence de nouveaux acheteurs (plus de 30 % chez Christie s et Sotheby sl Des signes de bonne sante, selon les spécialistes moderne et contemporain, un secteur peu spéculatif, a la large gamme deprix, ou l'on peutfaire encore de belles decouvertes Jeunesetprometteurs.Enfin, du 26 au 29 mars, notre amateur se meublera au PAD (Pans Art Design) auprès des plus célèbres galeries pour le design contem poram ou les créations du XXe siecle, avant de choisir les tableaux déjeunes artistes emer gents au Art Pans Art Fair sous la verrière du Grand Palais • Robin Massonnaud
  • 34. Date : MARS 15 Pays : France Périodicité : Mensuel Page de l'article : p.1,40,41,42,...,4 Journaliste : Anne Kerner Page 1/5 DESSIN 4411923400505Tous droits réservés à l'éditeur A VOS AGENDAS !
  • 35. Date : MARS 15 Pays : France Périodicité : Mensuel Page de l'article : p.1,40,41,42,...,4 Journaliste : Anne Kerner Page 2/5 DESSIN 4411923400505Tous droits réservés à l'éditeur Il CULTURE Avec le printemps, Paris retrouve son effervescence artistique. Salonsconfirmés,nouveauxvenus, tous vivent, présentent eurs passions et attirent le grand public comme les collectionneurs. L'art moderne et contemporain avec vue sur Singapour et l'Asie du Sud-Est pour Art Paris Art Pair, le dessin avec Orawing Now Paris, le Salon du dessin et DDessin, le design et les arts décoratifs grâce au PAO. Et le petit nouveau, Paris Beaux Arts! Création, invention et qua ite sont partout au rendeZ-VOUS. PAR ANNE «OMS _NOUVEAU REGARD SUR L'ART
  • 36. Date : MARS 15 Pays : France Périodicité : Mensuel Page de l'article : p.1,40,41,42,...,4 Journaliste : Anne Kerner Page 5/5 DESSIN 4411923400505Tous droits réservés à l'éditeur Les salons du dessin tirent es bons traits Plus de 40 DOO passionnés sont attendus à Pans, du 25 au 30 mars, à Drawing New, DDessm ou encore au salon du Dessin. Artistes et galeries venus du monde entier y démontrent l'effervescence de cette forme d'expression. Avec un retentissement tout particulier cette année.. Is Loba La Confiance du Germe 1,2014. " rois salons plongent au cœur du trait, de la ligne, dans le duc tus si fragile dc la mam Le salon du dessin contemporain, Drawing Now, qui a quitte depuis l'an passt le Carrousel du Lom re pour le tout nouvel espace o combien lumineux du Carreau du Temple livre au regard le must du dessin d'aujourd hut L aventure - commencée il y a huit ans par la galeriste Christine Phal, rejointe par sa fille Carine Tissot alors directrice de salons chez Reed