SlideShare une entreprise Scribd logo
2| 21
Le Baiser
de Rodin
PAGES 6−7
De Boetti
à Warhol
PAGES 14−17
Lacs
suisses
PAGES 10−12
2
Chère lectrice, Cher lecteur,
Malgré les restrictions actuelles, nous sommes parvenus à réunir une
sélection impressionnante d’œuvres de qualité, provenant presque
exclusivement de collections privées, pour nos ventes d’été à Zurich,
les 1er
et 2 juillet 2021. Nous sommes particulièrement enthousiastes
à l’idée que ce numéro de KOLLERview soit distribué avec le Frankfurter
Allgemeine Zeitung, en plus des insertions habituelles dans Le Temps et le
Neue Zürcher Zeitung.
Parmi les highlights de la vente aux enchères d’Art Impressionniste & Mo-
derne, vous pourrez admirer un des premiers bronzes du légendaire
« Baiser » d’Auguste Rodin, ainsi qu’un portrait marquant d’Erich Heckel
datant d’environ 1914, sa meilleure période. Des aquarelles de Paul Klee
seront également mises en vente en tant qu’œuvres significatives du
début de l’art moderne. Nous proposons aussi une importante sélection
de peintures impressionnistes, parmi lesquelles un splendide paysage
d’Alfred Sisley.
La multitude de chefs-d’œuvre dévoilés dans la vente d’Art Suisse suffirait
à constituer la base d’une collection prestigieuse. Des tableaux de presque
tous les artistes suisses majeurs de la première moitié du 20e
siècle, dont
certains de qualité muséale, sont proposés. Cinq peintures à l’huile et une
douzaine d’œuvres sur papier de Ferdinand Hodler seront mises aux en-
chères, toutes avec d’excellentes provenances. Trois œuvres de Vallotton,
OURview. p. 2
Editorial
PREview. pp. 3–20
Aperçus des ventes de juin & juillet 2021
REview. pp. 20–23
Rétrospectives des ventes de mars 2021
OVERview. p. 23
Contact
CALENDARview. p. 24
Calendrier et délais
Tous les résultats des enchères incluent la commission de l’acheteur. 1 CHF = 0,91 € (le 8 mai 2021)
KOLLERview est publié quatre fois par an, en anglais, français et allemand.
Prochain numéro : septembre 2021. Tirage : 383 500 exemplaires.
Textes : 		 Dr Tilo Richter
Mise en page : 	 Laura Koller
Traductions :	 Virginie Messina
Photographies : 	 Koller Ventes aux Enchères SA
quatre de Dietrich et plus de dix œuvres d’Amiet sont également présen-
tées. De plus, vous pourrez apprécier des tableaux rares de Varlin et de
Gottardo Segantini, ainsi que de Giovanni et Augusto Giacometti.
Notre vente aux enchères PostWar & Contemporary peut également se
targuer d’œuvres d’artistes de renom tels Warhol, Lichtenstein, Boetti,
Poliakoff, Wesselmann ou encore Frank Stella.
Nos enchères dédiées aux Beaux-Arts seront précédées des ventes de
Joaillerie & Montres, le 30 juin, qui ne manqueront pas de séduire les col-
lectionneurs. A partir du 22 juin, il vous sera possible d’enchérir dans nos
ventes aux enchères ibid, exclusivement en ligne, sur de l’art et des objets
de Design, d’Art Nouveau & Art Déco, de Mode Vintage, mais également
des Photographies et de l’Argenterie.
Si vous n’avez encore jamais participé à une vente aux enchères et que
vous souhaitez obtenir des informations sur son déroulement et nos
garanties, n’hésitez pas à nous contacter.
Nous nous réjouissons de votre visite.
Bien à vous,
Cyril Koller
Augusto Giacometti. Blaue Blumen. 1911. Huile sur toile. 40,5 × 45 cm.
Estimation : CHF 80 000/140 000
3
La jeune fille de Ins
Artisanat ou lecture hebdomadaire, musique ou ap-
prentissage scolaire, telles sont les activités qu’Albert
Anker représente dans d’innombrables œuvres inspi-
rées du quotidien rural de sa famille et de ses voisins
à Ins. Ses dessins, aquarelles et peintures ne reflètent
pas seulement l’esprit d’une époque, en campagne à
la fin du 19e
siècle, mais offrent surtout au spectateur
un aperçu de scènes intimistes, dans le simple but de
partager un instant de vie. Dans cette œuvre maintes
POUR PLUS D’INFORMATIONS
ART SUISSE
Cyril Koller
koller@kollerauctions.com
CATALOGUE EN LIGNE
www.kollerauctions.com
fois exposée, l’artiste nous montre une jeune fille de
profil, absorbée par son tricot de manière presque
méditative. Derrière elle, la douce lumière qui pénètre
par la fenêtre vient délicatement nuancer le ton de sa
peau et habilement définir les tissus de son vêtement,
alors que le reste de la pièce est dans la pénombre.
Cette scène ordinaire est empreinte de tranquillité et
de simplicité, atmosphère récurrente dans les por-
traits d’Albert Anker.
Albert Anker (1831–1910). Jeune fille tricotant près d’une fenêtre. Huile sur toile. 66 × 51 cm. Estimation : CHF 800 000/1 200 000
4
Marc Chagall
Les luxuriants bouquets de fleurs font partie de l’iconographie de Chagall depuis le début des années 1920. Le bouquet d’été champêtre représenté ici se dresse tel
un monument surdimensionné dans le paysage. À l’arrière-plan, Saint-Paul-de-Vence, la ville du Midi où Chagall vivait depuis le milieu des années 1960, est facilement
reconnaissable. Comme dans beaucoup de ses œuvres tardives, des éléments clés de ses créations antérieures réapparaissent tels la chèvre et les amants, situés en
bas à gauche du tableau. Chagall composait des scènes idéalisées, nourries de souvenirs, et notamment ceux de sa première femme, Bella Rosenfeld, décédée en 1944.
(Elle était par ailleurs l’heureuse destinataire de nombreux bouquets, réels ou peints.) En procédant ainsi, Chagall fait émerger, selon ses dires, des « visions heureuses
d’un monde désirable ». L’achèvement du célèbre cycle de vitraux pour l’église Fraumünster de Zurich et l’ouverture du Musée National Marc Chagall à Nice (la plus grande
collection publique de ses œuvres) coïncident avec la période de cette peinture. Durant sa vieillesse et jusqu’à sa mort en 1985, Chagall aura pu récolter le fruit d’une vie
intense et de dur labeur et sera honoré grâce à de nombreuses expositions personnelles dans le monde entier.
Bouquet d’été. 1973. Huile sur toile. 92 × 73 cm. Estimation : CHF 800 000/1 400 000
©
2021,
ProLitteris,
Zürich
5
POUR PLUS D’INFORMATIONS
ART IMPRESSIONNISTE & MODERNE
Jara Koller
jara.koller@kollerauctions.com
CATALOGUE EN LIGNE
www.kollerauctions.com
Alfred Sisley
Né à Paris, l’artiste anglais Alfred Sisley a, dès son plus jeune âge, été attiré par les paysages.
Il a souvent représenté de manière pittoresque les environs de Moret-sur-Loing, près de
Fontainebleau, en particulier dès 1889, date à laquelle il s’y installe. Peignant en plein air, il
était sans cesse en déplacement, capturant la beauté de la région depuis des perspectives
toujours différentes, comme ici dans de vibrantes nuances de vert. Sisley était fasciné par les
grands ciels et les surfaces d’eau aux reflets miroitants.
Tournant du Loing à Moret. 1896. Huile sur toile. 60 × 73 cm. Estimation : CHF 600 000/900 000
Pierre-Auguste Renoir
La touche virtuose de Renoir est aisément reconnaissable, même
dans ce tableau de petit format. Sa maîtrise de la peinture, ici dans
une palette estivale aux couleurs vives, transmet l’atmosphère du
sud de la France dont la lumière est captée à merveille par l’artiste.
Paysage aux deux figures. Vers 1915. Huile sur toile. 31,5 × 41 cm.
Estimation : CHF 150 000/250 000
Gustave Loiseau
Ce scintillant paysage fluvial a autrefois appartenu à Paul Du-
rand-Ruel, l’influent marchand d’art parisien qui soutenait alors
Loiseau. Provenant d’une collection privée suisse, c’est la première
fois que ce tableau est proposé sur le marché des enchères depuis
plus d’un demi-siècle.
Gelée et Soleil à Tournedos. 1899. Huile sur toile. 60 × 72,5 cm.
Estimation : CHF 60 000/90 000
Albert Marquet
Marquet a peint cette lumineuse vue du lac Léman et des Alpes enneigées depuis
Montreux, lors d’un voyage en Suisse en 1936/37. La fougue de son pinceau rappelle
les origines « fauves » de l’artiste.
Montreux. 1937. Huile sur toile. 65 × 81 cm. Estimation : CHF 80 000/120 000
6
August Rodin est certainement un des sculpteurs les
plus importants de l’Histoire de l’art en Europe. Il a re-
dynamisé la sculpture de son temps se référant aux
modèles et aux perceptions classiques de l’art, tout en
se concentrant sur la nature, le corps humain et son
mouvement naturel.
Aujourd’hui, « 
Le Penseur 
» et « 
Le Baiser 
» de Rodin
font partie de notre patrimoine culturel et sont non
seulement emblématiques du passage de la sculp-
ture à la modernité, mais sont aussi devenus des sym-
boles de la commercialisation de l’art sous toutes ses
formes. Pourtant, en 1887, « Le Baiser » provoque
un véritable scandale lors de sa première exposi-
tion à la galerie Georges Petit de Paris. Réalisés tout
d’abord en terre, les amants nus et enlacés s’inspirent
de la « 
Divine Comédie 
» de Dante Alighieri, et plus
précisément de l’étreinte passionnée entre Paolo
Malatesta et Francesca da Rimini. Le fait que
Francesca embrasse le frère de son époux – ce qui
conduira ce dernier à les assassiner et les envoyer tous
deux en Enfer – était alors condamnable. Ce sujet impie
servit de prétexte à Rodin pour intégrer la scène lascive
dans sa « Porte de l’Enfer », à laquelle il travaillait depuis
1880 pour le nouveau Musée des Arts Décoratifs de
Paris. Or, l’artiste finit par rejeter cette idée car il jugea
sa sculpture trop harmonieuse et manquant d’intensité
dramatique : « Le Baiser » fut donc séparé de la porte et
devintuneœuvreàpartentière.Lasculptureenmarbre
pentélique, réalisée en 1889, fait désormais partie de la
collection du Musée Rodin à Paris.
Rodin sut tirer parti de l’indignation initiale du public
et de l’intérêt croissant que suscitait son travail en
rendant ses sculptures accessibles à un plus grand
nombre de collectionneurs sous forme de moulages
en bronze. En 1898, il signa un contrat de dix ans avec
le célèbre fondeur Leblanc-Barbedienne pour la re-
production de « L’Eternel Printemps » et du « Baiser ».
Le bronze de ce dernier fut par ailleurs conçu dans dif-
férentes tailles.
Entre 1904 et 1918, la deuxième « 
réduction 
» du
« Baiser » est coulée en bronze de 60 cm à près de
septante exemplaires. Le contrat stipule que Rodin
recevrait un cinquième du produit de la vente. Ces
sculptures comportaient chacune un code numérique,
annoté à l’encre à l’intérieur, qui précise la date de créa-
tion. Dans la plupart des cas, en raison de l’usure du
temps,cenuméron’estplusperceptible,c’estpourquoi
il est souvent impossible de connaitre l’année de réali-
sation exacte. Notre exemplaire est l’un des rares où le
code à l’encre est parfaitement conservé. La sculpture
a été réalisée le 8 juin 1905 et est donc l’une des plus
anciennes fontes de cette taille. La facture originale de
la vente de ce moulage se trouve au Musée Rodin.
Le bronze ici présent, à la patine admirablement cha-
leureuse, a été acquis à Paris peu de temps après sa
fonte, par l’arrière-arrière-grand-père des proprié-
taires actuels, et est resté dans la famille pendant
plus d’un siècle. Aujourd’hui, « Le Baiser » est l’une des
œuvres les plus célèbres de Rodin et fait partie des
sculptures les plus connues au monde.
1
Aperçu de la vente d’Art Impressionniste & Moderne du 2 juillet 2021
Du scandale à l’icône
1	Paul Signac (1863–1935). Saint-Malo, trois-mâts
jaune. 1931. Aquarelle sur papier. 28 × 75 cm.
Estimation : CHF 80 000/120 000
2	Auguste Rodin (1840–1917). Le Baiser. 2e
réduction
dite aussi « réduction n°4 ». 1886. Fonte du 8 juin
1905. Bronze à patine brune. H 59,8 cm.
Estimation : CHF 350 000/500 000
POUR PLUS D’INFORMATIONS
ART IMPRESSIONNISTE  MODERNE
Jara Koller
jara.koller@kollerauctions.com
CATALOGUE EN LIGNE
www.kollerauctions.com
7
3
8
Ossip Zadkine
En 1890, alors que « Le Baiser » de Rodin fait déjà sensation, Ossip Zadkine naît dans
l’Empire russe. Il n’est pas certain que son attrait pour le travail artistique de Rodin soit
une impulsion décisive. Quoiqu’il en soit, Zadkine débute en tant que sculpteur recon-
nu en exposant au Salon d’automne de Paris en 1911. « Les trois grâces » a été créé
en 1926, alors que le Biélorusse était déjà en possession d’un passeport français. Ce
groupe de trois femmes est sa première œuvre en bronze, après avoir travaillé princi-
palementlapierreetlebois.ParmilescaractéristiquesdesformesdeZadkine,trouvant
leurs origines dans les premières matières sculptées, figurent les éléments convexes
et concaves ainsi que les lignes incisées de la surface, créant de subtiles références au
Cubisme. Ce bronze est le premier des cinq exemplaires existants et est resté en pos-
session de l’artiste pendant de nombreuses années avant d’être mis en vente.
Les trois sœurs ou les trois grâces ou les trois belles ou les trois amies. 1926. Fonte de 1926.
Bronze à patine brun foncé. H 53 cm. Estimation : CHF 200 000/300 000
©
2021,
ProLitteris,
Zurich
L’Odyssée d’un portrait de Heckel
Née en 1891, Milda Georgi adopte le nom de scène de Sidi Riha, alias
« Siddi », lorsqu’elle devient danseuse. Elle épouse Erich Heckel en 1915,
peu de temps après qu’il ait peint ce portrait d’elle. Heckel et Riha res-
tèrent ensemble jusqu’à la mort du peintre en 1970, tandis que le ta-
bleau connut une véritable odyssée de plusieurs décennies. L’époque de
sa création, veille de la Première Guerre mondiale, est marquée non seu-
lement par la dissolution du légendaire groupe d’artistes « Die Brücke »
– dont Heckel est un membre fondateur – mais aussi par la longue mala-
die de Siddi. En effet, elle doit rester alitée pendant une longue période
à la fin de l’été 1913. Heckel continue à peindre pendant ce temps, mais
son état d’âme se ressent dans la palette sombre qu’il utilise. C’est éga-
lement à cette époque que l’artiste organise sa première exposition
personnelle, à la galerie Fritz Gurlitt de Berlin.
Le premier propriétaire de « Frau am Tisch » (Femme à table) est l’entre-
preneur, collectionneur et mécène juif Alfred Hess. Jusqu’à sa mort en
1931, il rassemble une collection exceptionnelle d’œuvres expression-
nistes allemandes, dont dix de Heckel. Au cours de l’été 1933, Thekla
Hess,laveuveducollectionneur,etsonfilsHanssesontsentiscontraints
de transférer en Suisse près d’une centaine d’objets d’art, dont environ
soixante tableaux comprenant le portrait en question. Ces œuvres ont
été exposées à Bâle et Zurich, échappant ainsi aux autorités nazies. En
mars 1937, septante œuvres, dont le portrait de Siddi, sont renvoyées à
la Kunstverein de Cologne où se trouvait déjà le célèbre tableau d’Ernst
Ludwig Kirchner « Scène de rue à Berlin ». Devenu propriété de Carl
Hagemann, puis de l’État de Berlin, le Kirchner a finalement été restitué
aux héritiers Hess en 2006 puis vendu 38 millions de dollars quelques
mois plus tard à New York.
Thekla Hess émigre en Angleterre en 1938, sauvegardant ainsi une
partie de la collection qu’elle emporte avec elle. Le restant des œuvres
demeurera en Allemagne et y disparaitra. C’est dans une caisse avec
d’autres tableaux à Cologne que « Frau am Tisch » survécut non seu-
lement à un bombardement, mais aussi à une inondation, et terminera
son aventure chez le peintre Peter Herkenrath – dont l’acquisition légale
reste à vérifier. Considéré ensuite comme perdu, le tableau réapparait
pour la première fois sur le marché dans les années 1970. Il est au-
jourd’hui proposé aux enchères à Zurich, grâce à l’accord et le règlement
équitable établi avec les héritiers Hess, conformément aux principes de
Washington.
Erich Heckel. Frau am Tisch (Femme à table). 1914. Huile sur toile. 64 × 38,5 cm.
Estimation : CHF 300 000/500 000
©
2
0
2
1
,
P
r
o
L
i
t
t
e
r
i
s
,
Z
u
r
i
c
h
9
En avril 1914, Klee se rend trois semaines en
Tunisie pour peindre. Il a pour compagnons l’Allemand
August Macke et le Suisse Louis Moilliet, tous
artistes de la même génération, rencontrés un an plus
tôt à Hilterfingen, sur le lac de Thoune. L’idée d’un
voyage artistique vers une destination plus exotique
que celles du traditionnel Grand Tour vient de Klee.
L’expérience tunisienne aura un effet durable sur
relles. Ses abstractions tectoniques font écho aux
motifs méditerranéens : les formes évoquent des
voiliers, des tentures, des paysages de plage et des
vagues. En même temps, la peinture, composée de
formes géométriques aux couleurs fortes, porte l’in-
contestable empreinte du Bauhaus.
La gouache « Bergschlucht » (Gorge de montagne) de
1934 (ill. 3) est un exemple remarquable de l’évolution
des couleurs et des formes dans l’œuvre tardive de
Klee. Ses motifs apparaissent désormais beaucoup
plus doux et vaporeux, tout en restant délicatement
abstraits ; la sévérité géométrique a cédé la place à
des formes plus ouvertes.
Entre Tunis et Dessau
l’œuvre des trois artistes et est aujourd’hui con­sidérée
comme un événement fondamental de l’Histoire
de l’art moderne, marquant le passage de l’Expres-
sionnisme à la peinture non-objective.
Klee, Macke et Moilliet ont peint notamment à Tunis,
HammametetKairouan.Lesformes,lesatmosphères
et surtout les couleurs lumineuses que Klee perçoit
en ces lieux sont intégrées dans ses compositions et
continueront de résonner dans son œuvre pendant
près de dix ans. La création de « Kleine Landschaft »
(Petit paysage) de 1915 (ill. 2) est directement liée à
son voyage à Tunis. Il y accomplit une véritable méta-
morphose artistique, imbriquant et mélangeant les
influences mutuelles de différents concepts pictu-
raux. Selon ses propres termes, il s’est attaqué, dans
ces années-là, à la « synthèse de l’architecture urbaine
et de l’architecture picturale ».
Composition estivale et joyeuse de Klee, « Côte de
Provence » (ill. 1) a été créée en 1927 dans le cadre
d’une série de sept tableaux, et coïncide avec les
déterminantes années Bauhaus de l’artiste, sous
l’initiative de Walter Gropius. La première expo-
sition personnelle de Klee en France avait eu lieu
deux ans auparavant, au sein de la galerie parisienne
Vavin-Raspail qui présenta trente-neuf de ses aqua-
POUR PLUS D’INFORMATIONS
ART IMPRESSIONNISTE  MODERNE
Jara Koller
jara.koller@kollerauctions.com
CATALOGUE EN LIGNE
www.kollerauctions.com
1	Paul Klee (1879–1940). Côte de Provence 5. 1927.
Aquarelle sur papier marouflé sur carton. 11,4 × 32 cm.
Estimation : CHF 220 000/300 000
2	Paul Klee (1879–1940). Kleine Landschaft, Hauptsäch-
lich mit Farb=Quadraten. 1915. Aquarelle et crayon sur
papier préparé à la craie marouflé sur carton.
	 13,5 × 11,5 cm. Estimation : CHF 250 000/350 000
3	Paul Klee (1879–1940). Bergschlucht. 1934.
Gouache et craie sur papier marouflé sur carton.
	 37,4 × 49,3 cm.
	 Estimation : CHF 350 000/400 000
1
2
3
10
Mondes d’eau et montagnes magiques
Aperçu de la vente aux enchères d’Art Suisse du 2 juillet 2021
Le nom de Ferdinand Hodler évoque de grandioses
paysages de lacs et montagnes, tant pour le grand
public que pour les connaisseurs. Hodler peignait
également de multiples figures, le plus souvent dans
un contexte symbolique (ill. 2), ainsi que de nom-
breux portraits, comme celui, magnifique, de Clara
Pasche-Battié(ill.3)proposédanscettevente.Sapre-
mière reconnaissance internationale est par ailleurs
due à « La Nuit » (Kunstmuseum de Berne), un tableau
symboliste composé de personnages. La relation de
Hodler avec Barthélemy Menn, son premier véritable
maître, a été cruciale non seulement pour son évolu-
tion personnelle et professionnelle, mais aussi pour le
développement de l’art suisse. Menn a initié son élève
aux nouveaux préceptes de la peinture en plein air de
l’Ecole de Barbizon, tout en lui transmettant son aspi-
ration à percevoir le paysage comme une expérience
atmosphérique subjective. Le paysage est donc à
l’origine de l’art de Hodler. Son ascension en tant que
peintre majeur – et des plus influents que la Suisse ait
produit – culminera avec les splendides vues du lac
Léman de son œuvre tardive. Dans ce tableau de 1911
environ (ill. 1), Hodler célèbre les transitions fluides
entre la surface de l’eau presque dématérialisée, l’ho-
rizon lointain et le ciel couvert ; tout cela dans une par-
faite harmonie. Le peintre renonce à tout accessoire
et se concentre essentiellement sur l’atmosphère du
lieu. La dernière œuvre de l’artiste s’avère être une vue
inachevée du lac Léman.
Près de cinquante ans s’écoulent entre les premières
et les dernières œuvres de Hodler, parallèlement à
une immense évolution, non seulement dans son tra-
vail, mais aussi dans le contexte artistique en général.
La période entre 1870 et 1920 se caractérise par une
rupture avec la tradition et le développement des ap-
proches artistiques modernes. En Suisse, les Alpes
sont un thème pictural primordial depuis Caspar Wolf
qui, au 18e
siècle, gravit glaciers et sommets avec
sa palette et son chevalet. Des approches philoso-
phiquestellesquele« retouràlanature »deRousseau,
ainsi que le tourisme, impulsé par les Britanniques au
19e
siècle, se sont avérés des influences décisives sur
la nouvelle perception du monde helvétique.
Cependant, les grands paysagistes suisses –
d’Alexandre Calame à Ferdinand Hodler en passant
par Giovanni Segantini – se sont peu intéressés à l’as-
pect touristique des Alpes. Dans leurs œuvres, lacs
et montagnes deviennent des décors dramatiques
où la nature symbolise la vie et la mort, la genèse
et la disparition, et ce dans une boucle infinie. Ces
perceptions innovantes ont considérablement in-
fluencé maints peintres de la génération suivante,
dont les plus connus sont Cuno Amiet et Giovanni
Giacometti, suivis de dizaines d’autres. Félix Vallotton
est quant à lui arrivé au paysage par son propre che-
min. Sa rencontre avec le groupe des Nabis à Paris l’a
incité à créer des paysages desquels se dégagent des
atmosphères intimes et énigmatiques comme dans
son tableau « Pommier, Equemauville » (page 13). Dès
lors, Vallotton fit évoluer son art vers des paysages
à grande échelle dont les compositions, méticuleu-
sement structurées, deviennent des métaphores à
part entière, se détachant du modèle initial pour pui-
ser dans son imagination féconde. Après la Grande
Guerre, cette première génération de peintres mo-
dernistes est succédée par des artistes tels qu’Adolf
Dietrich et Niklaus Stoecklin qui viendront bouleverser
cette évolution en focalisant leur attention sur la réa-
lité observée, tout en faisant preuve d’une « naïveté »
nouvelle.
La sélection de la vente d’Art Suisse du 2 juillet pré-
sente une concentration exceptionnelle d’œuvres si-
gnificatives, rarement vue sur le marché. Le catalogue
propose un voyage à travers l’évolution de la peinture
suisse et de ses grands noms, de Calame et Diday
jusqu’à Hodler et Vallotton, pour terminer avec l’édi-
fiant paysage nocturne de Max Gubler.
1
2
11
POUR PLUS D’INFORMATIONS
ART SUISSE
Cyril Koller
koller@kollerauctions.com
CATALOGUE EN LIGNE
www.kollerauctions.com
1	 Ferdinand Hodler (1853–1918). Le lac Léman vu 	
	 depuis Chexbres. Vers 1911. Huile sur toile.
	 68 × 90,5 cm. Estimation : CHF 1 500 000/2 500 000
2	Ferdinand Hodler (1853–1918). L’Orateur, projet pour
l’Unanimité. 1913. Huile sur toile. 126 × 77 cm.
Estimation : CHF 150 000/200 000
3	Ferdinand Hodler (1853–1918). Portrait de Clara
	 Pasche-Battié. 1914. Huile sur toile. 47,5 × 39,5 cm.
	 Estimation : CHF 350 000/500 000
3
12
Ferdinand Hodler
En 1906, Hodler peint le lac de Thoune depuis un point de vue élevé près de la Schynige Platte. Venant d’Interlaken via Wilderswil, il atteignit cette altitude en prenant un
train à crémaillère. Les sommets et les forêts bleus et verts contrastent avec les prairies jaunes et les eaux turquoise du lac.
Le lac de Thoune depuis Breitlauenen. 1906. Huile et pastel gras sur toile. 103 × 89 cm.
Estimation : CHF 800 000/1 200 000
13
Félix Vallotton
Vue d’Avignon. 1920. Huile sur toile. 64,5 × 54 cm.
Estimation : CHF 150 000/200 000
Félix Vallotton
Les falaises pittoresques de Normandie ont fasciné des générations d’artistes avant Vallotton. Le peintre
choisit de représenter ici non pas une de ces imposantes roches, mais une étendue de terre moins
spectaculaire, surplombant l’embouchure de la Seine dans la Manche.
Falaise à Vasouy. 1910. Huile sur toile. 58 × 89 cm. Estimation : CHF 280 000/380 000
Giovanni Giacometti
Le Noyer. 1916. Huile sur toile. 100 × 76 cm.
Estimation : CHF 150 000/250 000
Félix Vallotton
Pommier,Equemauville.1901.Huilesurpanneau.37×42cm.
Estimation : CHF 90 000/150 000
Gottardo Segantini
La lumière unique des montagnes, capturée par Segantini au hameau
de Grevasalvas, entre Sils et Maloja, éclaire le décor impressionnant de
la future série télévisée « Heidi », très appréciée en 1978.
Grevasalvas. 1938. Huile sur toile. 109 × 151 cm.
Estimation : CHF 120 000/180 000
14
Frank Stella
L’image reproduite ici du collage tridimensionnel de
Frank Stella de 1985 induit en erreur quant à la dimen-
sion réelle (et gigantesque) de cette œuvre de trois
mètres sur quatre. Stella, dont le travail provient
de la peinture expressionniste abstraite, aban-
donnera le rectangle plat de la toile pour créer
de nouveaux objets en relief aux illusions de
profondeur. Stella nous explique : « L’impul-
sion qui les anime [mes sculptures] est pic-
turale, et elles vivent ou meurent grâces à
mes aptitudes picturales, non grâce à mes
talents de sculpteur ». Intitulée « Guifa e la
Berretta Rossa 
», cette œuvre fait partie
d’une série aux noms tirés de nouvelles
d’Italo Calvino.
Guifa e la Berreta Rossa. 1985. Relief mural.
Huile, uréthane, émail, résine alkyde fluorescente
et acrylique sur toile. 330 × 406 × 78,7 cm.
Estimation : CHF 300 000/500 000
John Chamberlain
Chamberlain conçut cet objet comme un hommage à Heidi Connor, sa responsable d’affaires et d’atelier de 1980 à 1990, alors qu’elle était
en charge de son business, ses finances et son administration, lui permettant ainsi de se concentrer sur son art. Cette « carte d’anniversaire »
rassemble des éléments caractéristiques de l’art de Chamberlain dans un espace relativement restreint, tels que les morceaux de carrosseries
provenant de fourrière, les surfaces de couleurs vives et le positionnement ludique des formes singulières sur la surface du tableau.
Heidi (A Birthday Card). 1991. Chrome, acier et laque. 28 × 81,2 × 15,2 cm. Estimation : CHF 90 000/140 000
Roberto Matta
L’artiste cosmopolite chilien a évolué au sein des Surréalistes pari-
siens, vécu pendant près de dix ans à New York et passé ses dernières
années en Italie. Son « surréalisme cosmique » évoque le pouvoir du
subconscient, mais fait aussi référence à son engagement politique
en représentant des univers oniriques à grande échelle et aux formes
explosives.
Sueño : un sogno. 1993. Huile sur toile. 150 × 146 cm.
Estimation:CHF50000/70000
©
Fairweather

Fairweather
LTD
/
2021,
ProLitteris,
Zurich
©
2
0
2
1
,
P
r
o
L
it
t
e
r
is
,
Z
ü
r
ic
h
15
POUR PLUS D’INFORMATIONS
POSTWAR  CONTEMPORARY
Silke Stahlschmidt
stahlschmidt@ kollerauctions.com
CATALOGUE EN LIGNE
www.kollerauctions.com
Mosaïque organique
Aperçu de la vente d’art Postwar  Contemporary du 1er
juillet 2021
Avec « Adsum qui feci », Jan Fabre crée une œuvre
d’art d’un genre particulier : l’immense mosaïque est
composée de milliers d’élytres de coléoptères bril-
lant en fonction de l’éclairage et de la perspective.
Né à Anvers en 1958, Fabre est l’une des personna-
lités les plus innovantes et les plus polyvalentes de la
scène artistique contemporaine. La pièce de la vente
de juillet semble presque immatérielle, devenant un
vaste réflecteur de lumière verte, bleue et orange.
Avec son choix complètement baroque de la matière
première, il fait délibérément référence aux icônes de
sa ville natale, de Rubens à Jordaens. En outre, cette
œuvre révèle le lien étroit que l’artiste entretient avec
la nature (Fabre a étudié la botanique en plus de l’art).
Les élytres d’insectes qui recouvrent la toile dessinent
une horloge, symbolisant la transition entre la dimen-
sion terrestre et la vie éternelle. Les chiens latéraux
peuvent être perçus comme un symbole de loyauté,
de dévotion et éventuellement de soumission. Le me-
dium autant que l’iconographie renvoient à un thème
central dans l’œuvre de Fabre : les métamorphoses
perpétuelles de la nature rappelant le caractère éphé-
mère de la vie.
Peter Fischli et David Weiss ont transformé des
objets anodins du quotidien, comme un simple mur de
briques,enunesériedevingt-quatreœuvresencaout-
chouc noir verni (« Wall ») qui a été présentée au public
en 1986/87 sous le titre « Rubber Sculptures ». Extraits
deleurcontexted’origineetréinterprétésdansunautre
matériau, les objets usuels du collectif suisse prennent
vie en tant qu’œuvres d’art intrinsèques.
Les œuvres en bronze de Markus Lüpertz oscillent
entre peinture et sculpture par leur coloration ex-
pressive ; les surfaces y deviennent des supports de
peinture tridimensionnels. Leur impressionnante pré-
sence physique résulte de leurs volumes bruts et ar-
chaïques et de leur aspect monumental, même dans
les petits formats. Lorsque le spectateur aperçoit
l’objet,l’attractionvisuelleestimmédiateetinsistante.
La référence profonde aux modèles classiques de
l’Antiquité hellénique dans le monde visuel de Lüpertz
est indéniable, toutefois il ne les copie pas mais rompt
les citations avec ardeur et virtuosité. L’artiste alle-
mand soulève ainsi des questions pertinentes sur les
idéaux de beauté contemporains.
Une identification forte aux mythes et à la philosophie
de la Grèce antique caractérise également l’œuvre
de Theodoros Stamos, peintre américain d’origine
grecque issu de la première génération d’Expression-
nistes abstraits. Ses surfaces de couleurs expressives,
élaborées pendant des décennies, atteignent leurs
plus belles intensités dans les « Infinity Fields » de son
œuvre tardive. Cette période est représentée dans la
vente de juillet grâce à une peinture grand format de
la série « Lefkada ». Avec des aplats de couleurs plus
libres et des lignes tracées avec dynamisme, cette
série apparait moins sévère que certaines œuvres
antérieures, telles que les « Sun Boxes » des années
1960.
Jan Fabre (1958). Adsum qui feci. 2016. Élytres de coléoptères sur toile. 164 × 220 cm. Estimation : CHF 100 000/150 000
©
2021,
ProLitteris,
Zurich
16
Alighiero Boetti
« Mes avions sont vrais, ils existent et volent tous les jours ! Ils vont partout, dans toutes les directions et font le tour du monde. Ils sont libres et si beaux
aussi ». Cette œuvre conjugue deux aspects importants et récurrents dans le travail artistique d’Alighiero Boetti : le stylo à bille et les avions. Dans la série
« Aerei », dont ce triptyque sera mis en vente le 2 juillet, l’artiste joue le rôle de metteur en scène, confiant l’exécution à des tiers. Boetti charge le designer
Guido Fuga de créer des modèles d’avions à échelles variées qui seront reproduits sous différentes perspectives. Le remplissage du fond, composé de
petits traits verticaux au stylo à bille, est délégué à ses assistants. De cette manière, Boetti provoque des interactions spontanées et imprévisibles dans
l’image, lui octroyant un caractère unique. Le résultat est une œuvre étonnante depuis laquelle un déferlement d’avions semble se précipiter vers nous.
Convaincu des futures possibilités techniques, Boetti se fit prémonitoire : « Un jour, ce sera possible. Les avions ne seront plus pilotés par des hommes mais
par des robots, et tout sera calculé. Dans quelques années, mon travail sera la véritable représentation du ciel ! ».
Aerei.1983(triptyque).Styloàbillesurpapiermarouflésurtoile.Chacun70×50cm.Estimation:CHF200000/300000
Andy Warhol
En 1985, Warhol crée son portfolio «  Ads  », une
série d’œuvres qui réinterprète des sujets publi-
citaires, comme cette représentation de James
Dean sur une affiche de film hollywoodien.
Rebel Without a Cause (James Dean). 1985.
Sérigraphie couleur. 131/190. 96,5 × 96,5 cm.
Estimation : CHF 60 000/80 000
Tom Wesselmann
A la manière typique de ses nus, Wesselmann omet volontairement les yeux
et le nez du personnage qui exhibe ici son buste dénudé.
Pastel-Nude on the Beach. Vers 1965. Pastel et crayon sur papier. 19,7 × 23,2 cm.
Estimation : CHF 50 000/70 000
©
2021,
ProLitteris,
Zurich
Andy Warhol
Les emballages de jouets, comme ici celui d’un chien
en peluche à remonter, a inspiré Warhol, ancien des-
sinateur commercial, collectionneur obsessionnel et
artiste abouti.
Terrier. 1983. Polymère synthétique et sérigraphie sur toile.
35,5 × 28 cm. Estimation : CHF 50 000/70 000
©
The
Andy
Warhol
Foundation
for
the
Visual
Arts,
Inc.
/
2021,
ProLitteris,
Zurich
©
2021,
ProLitteris,
Zurich
©

T
he
Andy
Warhol
Foundation
for
the
Visual
Arts,
Inc.
/
2021,
ProLitteris,
Zurich
17
©
Estate
of
Roy
Lichtenstein
/
2020,
ProLitteris,
Zurich
©
Estate
of
Roy
Lichtenstein
/
2020,
ProLitteris,
Zurich
Christo
Les dessins méticuleux de Christo servaient à illustrer
ses projets d’installations et, en tant qu’œuvres d’art
à part entière, contribuaient à financer les infrastruc-
tures onéreuses que Christo et Jeanne-Claude
installaient sans subvention externe.
Wrapped Trees, projet pour la Fondation Beyeler, Riehen,
Suisse. 1997. Technique mixte sur papier vélin sur panneau.
66,7 × 77,5 cm. Estimation : CHF 35 000/45 000
Bruno Weber
Tout au long de sa vie, le peintre et sculpteur suisse restera un phénomène unique dont
l’art hétéroclite défie encore toute catégorisation. L’artiste populaire est reconnu tant au
niveau national qu’international pour ses sculptures et son jardin aquatique de 20 000 m2
aux environs de Zurich. Bruno Weber s’inspire de modèles stylistiques du monde entier ; la
sculpture indienne ancienne a notamment une influence majeure sur son langage formel,
tel que dans cet ensemble de trois meubles aux allusions biomorphiques.
Suite de deux chaises et une table d’appoint : « Four-faced functional sculptures »,
design vers 1970. Polyester moulé et laqué noir. Estimation : CHF 9 000/12 000
Roy Lichtenstein
Dans cette toile, Lichtenstein réduit son propre éventail de formes et de cou-
leurs à un minimum absolu et, malgré l’abstraction de la composition, reste
néanmoins immédiatement reconnaissable. Bien que le sujet d’origine ne
soit plus identifiable, l’artiste réussit à faire allusion à un contexte pictural plus
large. L’association des lignes noires et des aplats de couleurs semble être le
fragment d’une œuvre plus vaste et pourrait représenter, par synecdoque, le
travail de l’artiste dans sa totalité. La question reste ouverte quant à savoir si
Lichtenstein se réfère sérieusement ou ironiquement aux icônes de l’Histoire
de l’art telle que la peinture constructiviste de Piet Mondrian, par exemple.
Sans titre. 1979. Huile sur toile. 31,5 × 42,5 cm. Estimation : CHF 80 000/120 000
Serge Poliakoff
Le travail de cet artiste français d’origine russe est
étroitement lié à l’École de Paris et aux mouvements
abstraits de l’après-guerre en Europe. Les peintures
de Poliakoff présentent des surfaces de couleur im-
briquées et disposées harmonieusement. L’art de
ses amis Wassily Kandinsky, Robert et Sonia Delaunay
ainsi qu’Otto Freundlich, rencontrés dans les années
1930, eut une influence profonde et durable sur sa
compréhension de la couleur.
Composition abstraite. 1962. Huile sur toile. 41 × 33 cm.
Estimation : CHF 50 000/80 000
Roy Lichtenstein
Lichtenstein choisit la statue de la Liberté
comme symbole patriotique publicitaire pour
la célébration politique « I Love Liberty », qui
eut lieu à Los Angeles en 1982.
I Love Liberty. 1982. Sérigraphie couleur.
196/250. 97,3 × 68,7 cm.
Estimation : CHF 25 000/35 000
Pablo Picasso
Pendant la décennie vécue aux côtés de
Françoise Gilot, Picasso représenta sa
compagne un nombre incalculable de
fois. Les cils démesurés et radiants sont
caractéristiques de ces portraits.
Françoise. 1946. Lithographie. 4/50.
65 × 49,5 cm. Estimation : CHF 50 000/70 000
©
Succession
Picasso
/
2020,
ProLitteris,
Zurich
©
2021,
ProLitteris,
Zurich
©
2021,
ProLitteris,
Zurich
18
POUR PLUS D’INFORMATIONS
MONTRES
Uwe Vischer
vischer@kollerauctions.com
CATALOGUE EN LIGNE
www.kollerauctions.com
1
19
Aperçu de la vente de Montres du 30 juin 2021
2 3
Lorsque nous transportons notre smartphone dans
notre sac à main ou dans notre poche, nous commé-
morons inconsciemment les débuts de l’horlogerie
mobile. Les montres de poche ou les chronomètres
sont depuis longtemps passés de mode, mais ils
restent très appréciés en tant qu’objets de collec-
tion. Les premières pièces provenant de manufac-
tures de renom, en particulier en Suisse, dont la tech-
nique se démarque par la qualité du mécanisme et
l’esthétisme séduit par son raffinement, sont encore
particulièrement prisées.
L’invention pionnière de la « mobilité » de la montre
est due à l’usage d’un ressort en acier pour entraîner
le mouvement. Alors que jusque-là des poids étaient
nécessaires pour exercer une force uniforme sur les
engrenages des horloges et les maintenir en mou-
vement, les ressorts permirent de miniaturiser l’en-
semble. Vers l’an 1500, ces nouveaux mécanismes
furent utilisés dans les montres portatives, équi-
pées initialement que d’une aiguille des heures. Bien
que ces horloges étaient déjà bien plus petites que
les précédentes, elles ne pouvaient pas encore être
transportées confortablement dans une poche, et
encore moins sur un bracelet.
Au 18e
siècle, les progrès de l’horlogerie menèrent à
la fabrication de véritables montres de poche. Grâce à
l’amélioration des mouvements à échappement plus
précis, l’aiguille des minutes fit son apparition. Ces
montres, qui pouvaient être remontées et réglées à
l’aide de leurs propres clés, étaient alors considérées
comme des symboles de statut social pour les per-
4
5
3
Le temps en poche
sonnes fortunées en raison de leur coût élevé et de la
finesse technique de leurs complications. Vers 1900,
la production industrielle de montres de poche atteint
son apogée et, dès la fin de la Première Guerre mon-
diale, les montres-bracelets sont considérées comme
le nouveau « nec plus ultra ». Aujourd’hui, en raison de
l’omniprésence des ordinateurs, des téléphones por-
tables et des smartwatches, l’heure exacte fait partie
intégrante de la vie quotidienne.
1	 Rarissime montre-bracelet Rolex Daytona, or jaune, 	
	 cadran Paul Newman. Vers 1968.
	 Estimation : CHF 150 000/250 000
	
2	 Rare montre-bracelet Patek Philippe, or jaune, 	
	 calendrier perpétuel, édition limitée de 25 ex. pour 	
	 Beyer Chronometrie.
	 Estimation : CHF 50 000/90 000
3	Rare montre-bracelet Rolex Daytona, or jaune,
	 réf. 6263, 1987. Estimation : 70 000/120 000
4	Montre de poche Henry Capt, Grande Complication,
or jaune, avec calendrier perpétuel, répétition des
minutes et chronographe à rattrapante.
	 Estimation : CHF 15 000/25 000
5	Montre de poche Veigneur, or et émail avec
répétition et automate, vers 1780.
	 Estimation : CHF 15 000/25 000
20
20
Eugène Louis Boudin
Le fleuve Touques serpente doucement à travers le
Pays d’Auge en Normandie, tout comme il sinue dans
l’œuvre de Boudin, originaire de Honfleur. Possédant
une maison à Deauville, l’artiste avait de nombreuses
occasions de peindre en bord de mer et dans la cam-
pagne environnante. Dans ce paysage de rivière, qu’il
a décliné maintes fois, sa maîtrise des délicates cou-
leurs, des ombres harmonieuses et des reflets vir-
tuoses de cette eau paisible est remarquable.
La Touques à Saint-Arnoult. 1893. Huile sur toile.
54,1 × 74,2 cm. Vendu pour CHF 104 000
Ferdinand Georg Waldmüller
Les jeunes femmes du tableau de Waldmüller partagent
un doux secret : à la lueur d’une bougie, elles tiennent une
lettre d’amour dans leurs mains. Alors que le papier fait
écran devant la flamme, les deux protagonistes baignent
dans une lumière chaude. L’artiste réussit à engager le
spectateur dans cette scène intimiste grâce à une tech-
nique extrêmement naturaliste et au jeu de regards pré-
cis des protagonistes. Ainsi, on semble partager cette
scène nocturne et son atmosphère. Le peintre autrichien
Waldmüller a acquis cette habilité expressive et conviviale
avant tout grâce à son étude méticuleuse des Maîtres
Anciens qu’il poursuivra des décennies durant.
La lettre d’amour. 1848. Huile sur toile. 78 × 64,5 cm.
Vendu pour CHF 232 000
Sortie au Prater (Vienne). 1833. Huile sur panneau.
31 × 25,5 cm.
Vendu pour CHF 73 000
Arnold Böcklin
Les portraits de Böcklin représentent souvent des
personnes en pleine introspection, tout comme ce
motif religieux de Marie-Madeleine pénitente. Il s’agit
d’une œuvre tardive de cet artiste, bâlois d’origine,
qui était très apprécié dans toute l’Europe, déjà à
son époque. Pour son 70e
anniversaire en 1897, son
œuvre a par ailleurs été célébrée grâce à de nom-
breuses expositions.
Marie-Madeleine pénitente. 1895. Tempera sur carton.
36,6 × 36,6 cm. Vendu pour CHF 100 000
Constantin Ivanovitch Gorbatov
La veduta de Gorbatov représente l’île idyllique de Capri, baignant dans une
lumière méridionale vive et chatoyante. Suivant la tradition impressionniste,
il s’inspire d’une palette contrastée aux tons pastel. Ce tableau, typique de
l’artiste russe émigré en Italie, n’était plus apparu sur le marché de l’art depuis
près de septante ans.
Vue de Capri. Huile sur toile. 50,3 × 60,4 cm. Vendu pour CHF 134 000
21
Anthony van Dyck
Le corps de Saint Jérôme, marqué par les
années, contraste fortement avec sa puis-
sante posture. Etant donné que les attributs
du Saint – le crâne, le livre de prières et la ca-
verne environnante – sont restitués de ma-
nière moins détaillée, le regard du spectateur
se concentre particulièrement sur la figure.
L’émotion sincère que van Dyck confère à ses
sujets religieux leur donne corps et caractère.
Ce tableau, provenant d’une collection privée,
aurait pu faire partie de la légendaire collec-
tion d’art du maître de van Dyck, Pierre Paul
Rubens, autre figure emblématique de la pein-
ture flamande du 17e
siècle. Le talent de Van
Dyck était tel que, malgré ses emprunts à
Rubens, il développa un style propre et
inimitable, émulé par les générations sui-
vantes.
Saint Jérôme dans le désert. Huile sur panneau.
47,1 × 40,4 cm. Vendu pour CHF 2,44 millions
Roelant Savery
Le petit tondo de Savery, représentant une
vache dans un sous-bois, est un magnifique
exemple de sujets animaliers indépendants, très
en vogue en Hollande au début du 17e
siècle.
Vache couchée dans un paysage. 1604. Huile sur
panneau. D 17,5 cm. Vendu pour CHF 128 000
Filippino Lippi
Cette figure de Saint Benoît dans une niche archi-
tecturale classique présente une familiarité avec de
nombreux modèles italiens que l’on retrouve dans
les fresques et les retables. «  Ce panneau de petit
format est un surprenant et fascinant chef-d’œuvre
de la Renaissance primitive florentine, peint par
le jeune Filippino Lippi, qui saura devenir, durant
les décennies suivantes, l’un des plus importants
artistesdelaRenaissanceitalienneetunprécurseurdu
Maniérisme florentin. » (Prof. Gaudenz Freuler)
Saint Benoît. Vers 1470‒75. Tempera à l’huile sur panneau.
63,3 × 23,3 cm. Vendu pour CHF 134 000
Jacob Jordaens
Vénus et Adonis sont considérés comme les amants
les plus célèbres de l’Histoire de l’art. Cette compo-
sition du peintre Baroque flamand Jordaens, issue
de son travail tardif, se caractérise par des couleurs
chaudes. Son trait expressif intensifie le caractère
dramatique de la scène. Jordaens suit les traces des
grands Maîtres car, avant lui, Titien, Véronèse ou en-
core Rubens ont exploré ce sujet. Devant le specta-
teur, ce tableau est particulièrement impressionnant
car les personnages se révèlent être grandeur nature.
Vénus et Adonis. Huile sur toile. 197,5 × 155 cm.
Vendu pour CHF 183 000
Entouraged’AnnibaleCarracci
Particulièrement apprécié lors de la der-
nière vente, un portrait énigmatique d’un
jeune homme à collerette a pu être iden-
tifié comme une œuvre de l’entourage
d’Annibale Carracci.
Portrait. Huile sur toile. 40,2 × 33,2 cm.
Vendu pour CHF 226 000
22
22
Diderot  d’Alembert
L’Encyclopédie, publiée et principalement rédigée par Diderot et
d’Alembert, est considérée, avec ses 72 000 articles et près de
3 000 illustrations sur cuivre, comme l’ouvrage scientifique capi-
tal du Siècle des Lumières. Les deux éditeurs avaient comme but
colossal de rassembler toutes les connaissances de leur époque
en une seule publication. C’est ainsi que les trente-cinq volumes
constituent toujours l’une des sources les plus importantes sur
la société, la culture et la science du 18e
siècle.
Diderot / d’Alembert, Encyclopédie, ou dictionnaire raisonné des
sciences. 35 vols. Paris et al, 1751–1777. Vendu pour CHF 40 000
Charles Darwin
Pour la première fois depuis des décennies, l’une des pre-
mières éditions de l’ouvrage historique de Charles Darwin
« L’Origine des espèces » (1859) a été proposée aux enchères
dans le monde germanophone. Jusque-là, cet exemplaire raris-
sime avait été conservé pendant plus d’un siècle et demi dans
une bibliothèque privée de Genève. Au cours de ses nombreux
voyages scientifiques, le naturaliste britannique a rassemblé de
nombreuses découvertes dont il a tiré la biologie évolutive mo-
derne. Peu de théories de sciences naturelles ont suscité des
discussions scientifiques, philosophiques et théologiques aussi
importantes, tant à son époque qu’aujourd’hui encore.
Charles Darwin. L’Origine des espèces. Londres, John Murray, 1859.
Première édition. Vendu pour CHF 98 000
Johann Friedrich Spindler
Cette paire de commodes est un magnifique exemple de l’art de Johann Friedrich
Spindler, un ébéniste basé à Bayreuth, en Allemagne. Les meubles de cet artisan
– un des représentants majeurs de sa guilde – font partie des chefs d’œuvres de
style Rococo naturaliste réalisés sous Frédéric le Grand. L’atelier de Spindler est
particulièrement célèbre pour son extraordinaire travail de marqueterie. Avec
son demi-frère Heinrich Wilhelm Spindler, il a été appelé à Potsdam en 1765 par
Frédéric II, roi de Prusse, pour fabriquer du mobilier pour le Neue Palast.
Paire d’importantes commodes en marqueterie de l’atelier de Johann Friedrich Spindler.
Potsdam, vers 1760/65. 134 × 66 × 82,5 cm. Vendu pour CHF 220 000
Pendule astronomique à régulateur
Ferdinand Berthoud, fils d’un justicier du Val-de-
Travers, est considéré comme l’un des horlogers
majeurs de toute l’histoire de ce métier. Ses hor-
loges, montres de poche et chronomètres, produits
en petit nombre, sont parmi les plus exceptionnels
du 18e
siècle, trouvant aujourd’hui leur place dans les
plus prestigieuses collections muséales. En outre,
Berthoud a rédigé des documents théoriques, dont
notammentdestraitéssurlesinstrumentsmaritimes,
rendus possibles grâce aux subventions royales de
Louis XVI.
Rare horloge astronomique squelette avec secondes,
mois, jour, date et phase de lune, Directoire, Paris, fin 18e
s.
Cadran signé Ferdinand Berthoud. 35 × 13 × 62 cm.
Vendu pour CHF 43 000
Grès de Böttger
Le grès rouge, dont est composé cette théière
datant des années 1710, est issu des débuts de
la production à Meissen et a été produit pen-
dant une courte période, réservé presque ex-
clusivement aux collections royales. Grâce au
financement d’Auguste le Fort de Saxe, l’alchi-
miste Johann Friedrich Böttger et le scientifique
Ehrenfried Walther von Tschirnhaus ont mené
des expériences céramiques dès 1705, basées sur
la technique du grès rouge chinois de Yixing. La pro­
duction de ce grès fut rapidement éclipsée par la découverte capitale du secret de fabrication
de la porcelaine blanche, qui assurerait la renommée de la manufacture de Meissen.
Théière en grès de Böttger. Meissen, vers 1710. Modèle de Johann Jakob Irminger. H 9,5 cm.
Vendu pour CHF 98 000
23
Johann Joachim Kändler
La faune, la flore et la porcelaine – les passions du
prince électeur saxon Auguste le Fort – sont ici réu-
nies dans ces deux objets d’exception. Entre 1731 et
1733, le prince mène une expédition africaine afin de
se procurer des animaux exotiques pour la ménagerie
de la Cour ainsi que des spécimens inédits pour les
collections d’Histoire naturelle. L’un de ses projets les
plus ambitieux est sans doute le Palais Japonais sur
les rives de l’Elbe à Dresde. C’est dans ce magnifique
palais que le souverain amateur d’art souhaitait expo-
ser sa collection de faïences asiatiques, et pour lequel
il avait commandé d’énormes quantités de porcelaine
de Meissen. Le désir royal de reproduire des centaines
d’animaux et d’oiseaux en porcelaine grandeur nature
s’est avéré un défi technique monumental pour la
manufacture et ses modeleurs. Pendant plus de vingt
ans, Johann Joachim Kändler a créé près de quarante
oiseaux différents. Les premiers modèles du Loriot
d’Europe, au plumage jaune vif et aux ailes noires, ont
d’abord été réalisés exclusivement pour le Palais Ja-
ponais au début des années 1730, avant d’être adap-
tés et destinés, comme de nombreuses autres figu-
rines animales, à un marché plus large dans les années
1740.
Deux modèles de Loriots avec monture en bronze doré.
Meissen, modèles de Johann Joachim Kändler de
1733/34. H 25,5 cm (28,5 cm).
Vendu pour CHF 103 000
Bureaux
et
Représentants
Spécialistes
KOLLER ZURICH
Hardturmstrasse 102
8031 Zurich
Suisse
T	 +41 44 445 63 63
office@kollerauctions.com
DÜSSELDORF
Ulrike Gruben
Citadellstrasse 4
40213 Düsseldorf
Allemagne
T	 +49 211 30 14 36 38
M	+49 175 586 38 64
duesseldorf@kollerauctions.com
KOLLER GENÈVE
Rue de l’Athénée 2
1205 Genève
Suisse
T	 +41 22 311 03 85
geneva@kollerauctions.com
MUNICH
Fiona Seidler
Maximiliansplatz 20
80333 Munich
Allemagne
T	 +49 89 22 802 766
M	+49 177 257 63 98
muenchen@kollerauctions.com
ITALIE
Luigi Pesce
Via Cairoli 18
16124 Gênes, Italie
T	 +39 339 596 27 68
italia@kollerauctions.com
BEIJING
Jing Li
Chedaogou 10# 6/4-307
Haidian Qu
100089 Beijing
Chine
T	 +86 135 2039 8057
beijing@kollerauctions.com
ART SUISSE
Cyril Koller
koller@kollerauctions.com
ART IMPRESSIONNISTE 
MODERNE
Cyril Koller
jara.koller@kollerauctions.com
POSTWAR  CONTEMPORARY
ESTAMPES  MULTIPLES
Silke Stahlschmidt
stahlschmidt@kollerauctions.com
PHOTOGRAPHIE
Gabriel Müller
mueller@kollerauctions.com
MOBILIER  DÉCORATION
Stephan Koller
skoller@kollerauctions.com
SCULPTURES SACRÉES
Stephan Koller
skoller@kollerauctions.com
ARTS D’ASIE
Regi Preiswerk
asianart@kollerauctions.com
TABLEAUX DE MAÎTRES
ANCIENS  DU 19E
SIÈCLE
Karoline Weser
weser@kollerauctions.com
GRAVURES 
DESSINS ANCIENS
Franz-Carl Diegelmann
diegelmann@kollerauctions.com
PORCELAINE  FAÏENCE
Sabine Neumaier
neumaier@kollerauctions.com
ARGENTERIE
Corinne Koller
ckoller@kollerauctions.com
DESIGN
Cyril Himmer
himmer@kollerauctions.com
MODE  VINTAGE
Jara Koller
jara.koller@kollerauctions.com
LIVRES, MANUSCRITS 
AUTOGRAPHES
Dr Andreas Terwey
terwey@kollerauctions.com
ART NOUVEAU, ART DÉCO 
TAPIS
Jean-Pierre Dalla Vedova
dallavedova@kollerauctions.com
JOAILLERIE
Carla Süssli
suessli@kollerauctions.com
MONTRES
Uwe Vischer
vischer@kollerauctions.com
VIN
Koller Genève
geneva@kollerauctions.com
VENTES AUX ENCHÈRES
JUIN/JUILLET 2021
30 juin 	 Joaillerie  Montres
1er
juillet 	Estampes  Multiples
PostWar  Contemporary
2 juillet	 Art Suisse
		 Art Impressioniste  Moderne
EXPOSITIONS
Zurich :
24–28 Juin, 10–18h
29 Juin, 10–16h
Hardturmstrasse 102 + 121, 8005 Zurich
Munich (Highlights) :
9–10 juin, 10–18h
Maximiliansplatz 20, 80333 Munich
Bâle (Highlights) :
15–16 juin, 10–18h
Andlauerhof, Münsterplatz 17, 4051 Bâle
KOLLER	 online only
6 juillet	 Art Nouveau  Art Déco, Design,
		 Mobilier, Argenterie
		 Enchères en ligne du 22 juin au 6 juillet
7 juillet	
Tableaux  Estampes des 20e
 21e
siècles,
		 Art suisse, Photographie, Mode  Vintage
		 Enchères en ligne du 22 juin au 7 juillet
		 Exposition :
		 24–28 juin, 10–18h
		 29 juin, 10–16h
		 Hardturmstrasse 102 + 121, 8005 Zurich
CONSIGNATIONS
Septembre	 Tableaux, Dessins  Estampes de Maîtres
Anciens et du 19e
siècle, Joaillerie. Mobilier,
Porcelaine, Argenterie, Livres, Manuscrits 
Autographes, Tapis
		 Les consignations sont acceptées dès à présent
		 et jusqu’à la fin juillet.
Décembre	 Art Moderne  Contemporain, Art Suisse,
Montres, Joaillerie, Photographie, Art Nouveau
 Art Déco, Design, Mode  Vintage, Arts d’Asie
		 Les consignations sont acceptées dès à présent et
jusqu’à la fin septembre (fin août pour la joaillerie,
mi-septembre pour les Arts d’Asie).
Veuillez nous contacter au préalable. Nous avons hâte de vous rencontrer.
JOURNÉES D’EXPERTISE
Joaillerie  Montres
Bâle : 15–16 juin (uniquement montres)
Hambourg : 10 septembre
Munich : 16–17 septembre
Des rendez-vous pour estimations et
consignations peuvent être convenus
tout au long de l’année.
Rubis de Birmanie
Bague rubis de Birmanie et diamants,
Péclard. Rubis 5,12 ct, non-chauffé.
Estimation : CHF 180 000/280 000
Buccellati
Broche saphirs de Ceylan multicolores, rubis et dia-
mants, vers 1996. Estimation : CHF 15 000/20 000
Saphir de Birmanie
Bague saphir de Birmanie et diamants,
vers 1970. Saphir 21.68 ct, non-chauffé.
Estimation : CHF 98 000/160 000

Contenu connexe

Tendances

Catalogue rodin
Catalogue rodinCatalogue rodin
Catalogue rodin
Mathilde Lecoq
 
Henri Matisse
Henri MatisseHenri Matisse
Henri Matisse
Txaruka
 
Lille le musee des beaux arts - 2
Lille   le musee des beaux arts - 2Lille   le musee des beaux arts - 2
Lille le musee des beaux arts - 2
adam eva
 
Henri matisse
Henri matisseHenri matisse
Henri matisse
Txaruka
 
Alphonse Mucha, Master of Art Nouveau
Alphonse Mucha, Master of Art NouveauAlphonse Mucha, Master of Art Nouveau
Alphonse Mucha, Master of Art Nouveau
guimera
 
Regards sur l'art abstrait Musecole Edition 2014
Regards sur l'art abstrait  Musecole Edition 2014Regards sur l'art abstrait  Musecole Edition 2014
Regards sur l'art abstrait Musecole Edition 2014
Ali Alami
 
Julie Manet
Julie ManetJulie Manet
Julie Manet
Txaruka
 
Trabajo cuadro
Trabajo cuadroTrabajo cuadro
Trabajo cuadro
pacitina
 
Musecole Retrospective A travers l'art de Picasso
Musecole Retrospective A travers l'art de PicassoMusecole Retrospective A travers l'art de Picasso
Musecole Retrospective A travers l'art de Picasso
Ali Alami
 
Berthe Morisot
Berthe MorisotBerthe Morisot
Berthe Morisot
Txaruka
 
Dada
DadaDada
Dada
JDP
 
Henri Matisse
Henri MatisseHenri Matisse
Henri Matisse
Txaruka
 
Ame gallery -le monde de l'art selon e.t.-211213 les vitrines de noël des gal...
Ame gallery -le monde de l'art selon e.t.-211213 les vitrines de noël des gal...Ame gallery -le monde de l'art selon e.t.-211213 les vitrines de noël des gal...
Ame gallery -le monde de l'art selon e.t.-211213 les vitrines de noël des gal...
Antoine Mercier-ame
 
Le portrait dans l'histoire de l'art . Musecole édition 2013
Le portrait dans l'histoire de l'art . Musecole édition 2013Le portrait dans l'histoire de l'art . Musecole édition 2013
Le portrait dans l'histoire de l'art . Musecole édition 2013
Ali Alami
 
Marc Chagall 24 05 2010
Marc Chagall    24 05 2010Marc Chagall    24 05 2010
Marc Chagall 24 05 2010
adam eva
 
OpenArtCode Paris 2013
OpenArtCode Paris 2013OpenArtCode Paris 2013
OpenArtCode Paris 2013
Studio Abba
 
Pierre auguste renoir regina
Pierre auguste renoir   reginaPierre auguste renoir   regina
Pierre auguste renoir regina
becresforte
 
Arte na Provence com os mais famosos Pintores
Arte na Provence com os mais famosos PintoresArte na Provence com os mais famosos Pintores
Arte na Provence com os mais famosos Pintores
IFESP Francês Intensivo para Universidades francesas
 

Tendances (20)

Catalogue rodin
Catalogue rodinCatalogue rodin
Catalogue rodin
 
Henri Matisse
Henri MatisseHenri Matisse
Henri Matisse
 
Lille le musee des beaux arts - 2
Lille   le musee des beaux arts - 2Lille   le musee des beaux arts - 2
Lille le musee des beaux arts - 2
 
Henri matisse
Henri matisseHenri matisse
Henri matisse
 
Alphonse Mucha, Master of Art Nouveau
Alphonse Mucha, Master of Art NouveauAlphonse Mucha, Master of Art Nouveau
Alphonse Mucha, Master of Art Nouveau
 
Rene Magritte
Rene MagritteRene Magritte
Rene Magritte
 
Regards sur l'art abstrait Musecole Edition 2014
Regards sur l'art abstrait  Musecole Edition 2014Regards sur l'art abstrait  Musecole Edition 2014
Regards sur l'art abstrait Musecole Edition 2014
 
Julie Manet
Julie ManetJulie Manet
Julie Manet
 
Trabajo cuadro
Trabajo cuadroTrabajo cuadro
Trabajo cuadro
 
Musecole Retrospective A travers l'art de Picasso
Musecole Retrospective A travers l'art de PicassoMusecole Retrospective A travers l'art de Picasso
Musecole Retrospective A travers l'art de Picasso
 
Berthe Morisot
Berthe MorisotBerthe Morisot
Berthe Morisot
 
Dada
DadaDada
Dada
 
Henri Matisse
Henri MatisseHenri Matisse
Henri Matisse
 
Ame gallery -le monde de l'art selon e.t.-211213 les vitrines de noël des gal...
Ame gallery -le monde de l'art selon e.t.-211213 les vitrines de noël des gal...Ame gallery -le monde de l'art selon e.t.-211213 les vitrines de noël des gal...
Ame gallery -le monde de l'art selon e.t.-211213 les vitrines de noël des gal...
 
Le portrait dans l'histoire de l'art . Musecole édition 2013
Le portrait dans l'histoire de l'art . Musecole édition 2013Le portrait dans l'histoire de l'art . Musecole édition 2013
Le portrait dans l'histoire de l'art . Musecole édition 2013
 
Marc Chagall 24 05 2010
Marc Chagall    24 05 2010Marc Chagall    24 05 2010
Marc Chagall 24 05 2010
 
Matisseppt
MatissepptMatisseppt
Matisseppt
 
OpenArtCode Paris 2013
OpenArtCode Paris 2013OpenArtCode Paris 2013
OpenArtCode Paris 2013
 
Pierre auguste renoir regina
Pierre auguste renoir   reginaPierre auguste renoir   regina
Pierre auguste renoir regina
 
Arte na Provence com os mais famosos Pintores
Arte na Provence com os mais famosos PintoresArte na Provence com os mais famosos Pintores
Arte na Provence com os mais famosos Pintores
 

Similaire à Koller View 2-21 French

Koller December Preview (French)
Koller December Preview (French)Koller December Preview (French)
Koller December Preview (French)
Koller Auctions
 
Carré Rive Gauche - Communiqué de presse - Septembre des Vernissages 11/09
Carré Rive Gauche - Communiqué de presse - Septembre des Vernissages 11/09Carré Rive Gauche - Communiqué de presse - Septembre des Vernissages 11/09
Carré Rive Gauche - Communiqué de presse - Septembre des Vernissages 11/09
Agence Colonnes
 
Sam Szafran
Sam Szafran Sam Szafran
Sam Szafran
Txaruka
 
L'atelier du peintre.ppsx
L'atelier du peintre.ppsxL'atelier du peintre.ppsx
L'atelier du peintre.ppsx
guimera
 
Le catalogue de fin d'année des Libraires Ensemble 2018
Le catalogue de fin d'année des Libraires Ensemble 2018Le catalogue de fin d'année des Libraires Ensemble 2018
Le catalogue de fin d'année des Libraires Ensemble 2018
Guillaume Gaudefroy
 
Communiqué de presse stars Art3f mulhouse
Communiqué de presse stars Art3f  mulhouseCommuniqué de presse stars Art3f  mulhouse
Communiqué de presse stars Art3f mulhouse
Bâle Région Mag
 
Retour sur le salon international de l'estampe de Paris 2015
Retour sur le salon international de l'estampe de Paris 2015Retour sur le salon international de l'estampe de Paris 2015
Retour sur le salon international de l'estampe de Paris 2015
Johanna Daniel
 
Le coup de vent
Le coup de ventLe coup de vent
Le coup de vent
Orange
 
Le passage du XIXe au XXe siècle
Le passage du XIXe au XXe siècleLe passage du XIXe au XXe siècle
Le passage du XIXe au XXe siècle
Mannous
 
Eugène Leroy.pptx
Eugène Leroy.pptxEugène Leroy.pptx
Eugène Leroy.pptx
Txaruka
 
Eugène Leroy.pptx
Eugène Leroy.pptxEugène Leroy.pptx
Eugène Leroy.pptx
Txaruka
 
Revisiter Auguste Renoir
Revisiter Auguste Renoir Revisiter Auguste Renoir
Revisiter Auguste Renoir
EPSILIM
 
Auguste Herbin.pptx Peintre français
Auguste   Herbin.pptx Peintre   françaisAuguste   Herbin.pptx Peintre   français
Auguste Herbin.pptx Peintre français
Txaruka
 
Artmajeur Magazine N°16
Artmajeur Magazine N°16Artmajeur Magazine N°16
Artmajeur Magazine N°16
Artmajeur
 
Pierre Soulages
Pierre Soulages Pierre Soulages
Pierre Soulages
Txaruka
 
Bibliographie sur l'autoportrait
Bibliographie sur l'autoportraitBibliographie sur l'autoportrait
Bibliographie sur l'autoportrait
juliemds
 
Collection Richarme 2018
Collection Richarme 2018Collection Richarme 2018
Collection Richarme 2018
rgineMonod
 
Histoire de la_peinture-2-
Histoire de la_peinture-2-Histoire de la_peinture-2-
Histoire de la_peinture-2-
Bondy Stenzler
 

Similaire à Koller View 2-21 French (20)

Koller December Preview (French)
Koller December Preview (French)Koller December Preview (French)
Koller December Preview (French)
 
Carré Rive Gauche - Communiqué de presse - Septembre des Vernissages 11/09
Carré Rive Gauche - Communiqué de presse - Septembre des Vernissages 11/09Carré Rive Gauche - Communiqué de presse - Septembre des Vernissages 11/09
Carré Rive Gauche - Communiqué de presse - Septembre des Vernissages 11/09
 
Sam Szafran
Sam Szafran Sam Szafran
Sam Szafran
 
L'atelier du peintre.ppsx
L'atelier du peintre.ppsxL'atelier du peintre.ppsx
L'atelier du peintre.ppsx
 
Le catalogue de fin d'année des Libraires Ensemble 2018
Le catalogue de fin d'année des Libraires Ensemble 2018Le catalogue de fin d'année des Libraires Ensemble 2018
Le catalogue de fin d'année des Libraires Ensemble 2018
 
Communiqué de presse stars Art3f mulhouse
Communiqué de presse stars Art3f  mulhouseCommuniqué de presse stars Art3f  mulhouse
Communiqué de presse stars Art3f mulhouse
 
Retour sur le salon international de l'estampe de Paris 2015
Retour sur le salon international de l'estampe de Paris 2015Retour sur le salon international de l'estampe de Paris 2015
Retour sur le salon international de l'estampe de Paris 2015
 
Le coup de vent
Le coup de ventLe coup de vent
Le coup de vent
 
Le passage du XIXe au XXe siècle
Le passage du XIXe au XXe siècleLe passage du XIXe au XXe siècle
Le passage du XIXe au XXe siècle
 
Eugène Leroy.pptx
Eugène Leroy.pptxEugène Leroy.pptx
Eugène Leroy.pptx
 
Eugène Leroy.pptx
Eugène Leroy.pptxEugène Leroy.pptx
Eugène Leroy.pptx
 
Revisiter Auguste Renoir
Revisiter Auguste Renoir Revisiter Auguste Renoir
Revisiter Auguste Renoir
 
Auguste Herbin.pptx Peintre français
Auguste   Herbin.pptx Peintre   françaisAuguste   Herbin.pptx Peintre   français
Auguste Herbin.pptx Peintre français
 
Artmajeur Magazine N°16
Artmajeur Magazine N°16Artmajeur Magazine N°16
Artmajeur Magazine N°16
 
Pierre Soulages
Pierre Soulages Pierre Soulages
Pierre Soulages
 
Musée d'orsey
Musée d'orseyMusée d'orsey
Musée d'orsey
 
Bibliographie sur l'autoportrait
Bibliographie sur l'autoportraitBibliographie sur l'autoportrait
Bibliographie sur l'autoportrait
 
Collection Richarme 2018
Collection Richarme 2018Collection Richarme 2018
Collection Richarme 2018
 
Etappenstall dp-mai-2014
Etappenstall dp-mai-2014Etappenstall dp-mai-2014
Etappenstall dp-mai-2014
 
Histoire de la_peinture-2-
Histoire de la_peinture-2-Histoire de la_peinture-2-
Histoire de la_peinture-2-
 

Plus de Koller Auctions

Himalaya und China
Himalaya und ChinaHimalaya und China
Himalaya und China
Koller Auctions
 
Japan, Südostasien, Indien und islamische Kunst
Japan, Südostasien, Indien und islamische KunstJapan, Südostasien, Indien und islamische Kunst
Japan, Südostasien, Indien und islamische Kunst
Koller Auctions
 
PostWar & Contemporary
PostWar & ContemporaryPostWar & Contemporary
PostWar & Contemporary
Koller Auctions
 
Impressionismus & Moderne
Impressionismus & ModerneImpressionismus & Moderne
Impressionismus & Moderne
Koller Auctions
 
Grafik & Multiples
Grafik & MultiplesGrafik & Multiples
Grafik & Multiples
Koller Auctions
 
Schweizer Kuns
Schweizer KunsSchweizer Kuns
Schweizer Kuns
Koller Auctions
 
19th Century Paintings Auction 23 September 2022
19th Century Paintings Auction 23 September 202219th Century Paintings Auction 23 September 2022
19th Century Paintings Auction 23 September 2022
Koller Auctions
 
Old Master Paintings Auction 23 September 2022
Old Master Paintings Auction 23 September 2022Old Master Paintings Auction 23 September 2022
Old Master Paintings Auction 23 September 2022
Koller Auctions
 
Zeichnungen des 15. – 20. Jahrhunderts Auktion 23 September 2022
Zeichnungen des 15. – 20. Jahrhunderts Auktion 23 September 2022Zeichnungen des 15. – 20. Jahrhunderts Auktion 23 September 2022
Zeichnungen des 15. – 20. Jahrhunderts Auktion 23 September 2022
Koller Auctions
 
Alte Graphik Auction 23 September 2022
Alte Graphik Auction 23 September 2022Alte Graphik Auction 23 September 2022
Alte Graphik Auction 23 September 2022
Koller Auctions
 
Teppiche Auction 22 September 2022
Teppiche Auction 22 September 2022Teppiche Auction 22 September 2022
Teppiche Auction 22 September 2022
Koller Auctions
 
Koller Decorative Arts Auction 22 September 2022
Koller Decorative Arts Auction 22 September 2022Koller Decorative Arts Auction 22 September 2022
Koller Decorative Arts Auction 22 September 2022
Koller Auctions
 
BÜCHER & AUTOGRAPHEN Auction 21 September 2022
BÜCHER & AUTOGRAPHEN Auction 21 September 2022BÜCHER & AUTOGRAPHEN Auction 21 September 2022
BÜCHER & AUTOGRAPHEN Auction 21 September 2022
Koller Auctions
 
Koller view 3/ 21 English
Koller view 3/ 21 EnglishKoller view 3/ 21 English
Koller view 3/ 21 English
Koller Auctions
 
Koller view 3/ 21 German
Koller view 3/ 21 GermanKoller view 3/ 21 German
Koller view 3/ 21 German
Koller Auctions
 
Koller Dekorative Graphik Sep 2021
Koller Dekorative Graphik Sep 2021Koller Dekorative Graphik Sep 2021
Koller Dekorative Graphik Sep 2021
Koller Auctions
 
Zeichnungen des 15. – 20. Jahrhunderts Sep 2021
Zeichnungen des 15. – 20. Jahrhunderts Sep 2021Zeichnungen des 15. – 20. Jahrhunderts Sep 2021
Zeichnungen des 15. – 20. Jahrhunderts Sep 2021
Koller Auctions
 
Koller Gemälde Alter Meister Sep 2021
Koller Gemälde Alter Meister Sep 2021Koller Gemälde Alter Meister Sep 2021
Koller Gemälde Alter Meister Sep 2021
Koller Auctions
 
Koller Gemälde des 19. Jahrhunderts Sep 2021
Koller Gemälde des 19. Jahrhunderts Sep 2021Koller Gemälde des 19. Jahrhunderts Sep 2021
Koller Gemälde des 19. Jahrhunderts Sep 2021
Koller Auctions
 
Koller Antike Waffen 30 Sep 2021
Koller Antike Waffen 30 Sep 2021Koller Antike Waffen 30 Sep 2021
Koller Antike Waffen 30 Sep 2021
Koller Auctions
 

Plus de Koller Auctions (20)

Himalaya und China
Himalaya und ChinaHimalaya und China
Himalaya und China
 
Japan, Südostasien, Indien und islamische Kunst
Japan, Südostasien, Indien und islamische KunstJapan, Südostasien, Indien und islamische Kunst
Japan, Südostasien, Indien und islamische Kunst
 
PostWar & Contemporary
PostWar & ContemporaryPostWar & Contemporary
PostWar & Contemporary
 
Impressionismus & Moderne
Impressionismus & ModerneImpressionismus & Moderne
Impressionismus & Moderne
 
Grafik & Multiples
Grafik & MultiplesGrafik & Multiples
Grafik & Multiples
 
Schweizer Kuns
Schweizer KunsSchweizer Kuns
Schweizer Kuns
 
19th Century Paintings Auction 23 September 2022
19th Century Paintings Auction 23 September 202219th Century Paintings Auction 23 September 2022
19th Century Paintings Auction 23 September 2022
 
Old Master Paintings Auction 23 September 2022
Old Master Paintings Auction 23 September 2022Old Master Paintings Auction 23 September 2022
Old Master Paintings Auction 23 September 2022
 
Zeichnungen des 15. – 20. Jahrhunderts Auktion 23 September 2022
Zeichnungen des 15. – 20. Jahrhunderts Auktion 23 September 2022Zeichnungen des 15. – 20. Jahrhunderts Auktion 23 September 2022
Zeichnungen des 15. – 20. Jahrhunderts Auktion 23 September 2022
 
Alte Graphik Auction 23 September 2022
Alte Graphik Auction 23 September 2022Alte Graphik Auction 23 September 2022
Alte Graphik Auction 23 September 2022
 
Teppiche Auction 22 September 2022
Teppiche Auction 22 September 2022Teppiche Auction 22 September 2022
Teppiche Auction 22 September 2022
 
Koller Decorative Arts Auction 22 September 2022
Koller Decorative Arts Auction 22 September 2022Koller Decorative Arts Auction 22 September 2022
Koller Decorative Arts Auction 22 September 2022
 
BÜCHER & AUTOGRAPHEN Auction 21 September 2022
BÜCHER & AUTOGRAPHEN Auction 21 September 2022BÜCHER & AUTOGRAPHEN Auction 21 September 2022
BÜCHER & AUTOGRAPHEN Auction 21 September 2022
 
Koller view 3/ 21 English
Koller view 3/ 21 EnglishKoller view 3/ 21 English
Koller view 3/ 21 English
 
Koller view 3/ 21 German
Koller view 3/ 21 GermanKoller view 3/ 21 German
Koller view 3/ 21 German
 
Koller Dekorative Graphik Sep 2021
Koller Dekorative Graphik Sep 2021Koller Dekorative Graphik Sep 2021
Koller Dekorative Graphik Sep 2021
 
Zeichnungen des 15. – 20. Jahrhunderts Sep 2021
Zeichnungen des 15. – 20. Jahrhunderts Sep 2021Zeichnungen des 15. – 20. Jahrhunderts Sep 2021
Zeichnungen des 15. – 20. Jahrhunderts Sep 2021
 
Koller Gemälde Alter Meister Sep 2021
Koller Gemälde Alter Meister Sep 2021Koller Gemälde Alter Meister Sep 2021
Koller Gemälde Alter Meister Sep 2021
 
Koller Gemälde des 19. Jahrhunderts Sep 2021
Koller Gemälde des 19. Jahrhunderts Sep 2021Koller Gemälde des 19. Jahrhunderts Sep 2021
Koller Gemälde des 19. Jahrhunderts Sep 2021
 
Koller Antike Waffen 30 Sep 2021
Koller Antike Waffen 30 Sep 2021Koller Antike Waffen 30 Sep 2021
Koller Antike Waffen 30 Sep 2021
 

Koller View 2-21 French

  • 1. 2| 21 Le Baiser de Rodin PAGES 6−7 De Boetti à Warhol PAGES 14−17 Lacs suisses PAGES 10−12
  • 2. 2 Chère lectrice, Cher lecteur, Malgré les restrictions actuelles, nous sommes parvenus à réunir une sélection impressionnante d’œuvres de qualité, provenant presque exclusivement de collections privées, pour nos ventes d’été à Zurich, les 1er et 2 juillet 2021. Nous sommes particulièrement enthousiastes à l’idée que ce numéro de KOLLERview soit distribué avec le Frankfurter Allgemeine Zeitung, en plus des insertions habituelles dans Le Temps et le Neue Zürcher Zeitung. Parmi les highlights de la vente aux enchères d’Art Impressionniste & Mo- derne, vous pourrez admirer un des premiers bronzes du légendaire « Baiser » d’Auguste Rodin, ainsi qu’un portrait marquant d’Erich Heckel datant d’environ 1914, sa meilleure période. Des aquarelles de Paul Klee seront également mises en vente en tant qu’œuvres significatives du début de l’art moderne. Nous proposons aussi une importante sélection de peintures impressionnistes, parmi lesquelles un splendide paysage d’Alfred Sisley. La multitude de chefs-d’œuvre dévoilés dans la vente d’Art Suisse suffirait à constituer la base d’une collection prestigieuse. Des tableaux de presque tous les artistes suisses majeurs de la première moitié du 20e siècle, dont certains de qualité muséale, sont proposés. Cinq peintures à l’huile et une douzaine d’œuvres sur papier de Ferdinand Hodler seront mises aux en- chères, toutes avec d’excellentes provenances. Trois œuvres de Vallotton, OURview. p. 2 Editorial PREview. pp. 3–20 Aperçus des ventes de juin & juillet 2021 REview. pp. 20–23 Rétrospectives des ventes de mars 2021 OVERview. p. 23 Contact CALENDARview. p. 24 Calendrier et délais Tous les résultats des enchères incluent la commission de l’acheteur. 1 CHF = 0,91 € (le 8 mai 2021) KOLLERview est publié quatre fois par an, en anglais, français et allemand. Prochain numéro : septembre 2021. Tirage : 383 500 exemplaires. Textes : Dr Tilo Richter Mise en page : Laura Koller Traductions : Virginie Messina Photographies : Koller Ventes aux Enchères SA quatre de Dietrich et plus de dix œuvres d’Amiet sont également présen- tées. De plus, vous pourrez apprécier des tableaux rares de Varlin et de Gottardo Segantini, ainsi que de Giovanni et Augusto Giacometti. Notre vente aux enchères PostWar & Contemporary peut également se targuer d’œuvres d’artistes de renom tels Warhol, Lichtenstein, Boetti, Poliakoff, Wesselmann ou encore Frank Stella. Nos enchères dédiées aux Beaux-Arts seront précédées des ventes de Joaillerie & Montres, le 30 juin, qui ne manqueront pas de séduire les col- lectionneurs. A partir du 22 juin, il vous sera possible d’enchérir dans nos ventes aux enchères ibid, exclusivement en ligne, sur de l’art et des objets de Design, d’Art Nouveau & Art Déco, de Mode Vintage, mais également des Photographies et de l’Argenterie. Si vous n’avez encore jamais participé à une vente aux enchères et que vous souhaitez obtenir des informations sur son déroulement et nos garanties, n’hésitez pas à nous contacter. Nous nous réjouissons de votre visite. Bien à vous, Cyril Koller Augusto Giacometti. Blaue Blumen. 1911. Huile sur toile. 40,5 × 45 cm. Estimation : CHF 80 000/140 000
  • 3. 3 La jeune fille de Ins Artisanat ou lecture hebdomadaire, musique ou ap- prentissage scolaire, telles sont les activités qu’Albert Anker représente dans d’innombrables œuvres inspi- rées du quotidien rural de sa famille et de ses voisins à Ins. Ses dessins, aquarelles et peintures ne reflètent pas seulement l’esprit d’une époque, en campagne à la fin du 19e siècle, mais offrent surtout au spectateur un aperçu de scènes intimistes, dans le simple but de partager un instant de vie. Dans cette œuvre maintes POUR PLUS D’INFORMATIONS ART SUISSE Cyril Koller koller@kollerauctions.com CATALOGUE EN LIGNE www.kollerauctions.com fois exposée, l’artiste nous montre une jeune fille de profil, absorbée par son tricot de manière presque méditative. Derrière elle, la douce lumière qui pénètre par la fenêtre vient délicatement nuancer le ton de sa peau et habilement définir les tissus de son vêtement, alors que le reste de la pièce est dans la pénombre. Cette scène ordinaire est empreinte de tranquillité et de simplicité, atmosphère récurrente dans les por- traits d’Albert Anker. Albert Anker (1831–1910). Jeune fille tricotant près d’une fenêtre. Huile sur toile. 66 × 51 cm. Estimation : CHF 800 000/1 200 000
  • 4. 4 Marc Chagall Les luxuriants bouquets de fleurs font partie de l’iconographie de Chagall depuis le début des années 1920. Le bouquet d’été champêtre représenté ici se dresse tel un monument surdimensionné dans le paysage. À l’arrière-plan, Saint-Paul-de-Vence, la ville du Midi où Chagall vivait depuis le milieu des années 1960, est facilement reconnaissable. Comme dans beaucoup de ses œuvres tardives, des éléments clés de ses créations antérieures réapparaissent tels la chèvre et les amants, situés en bas à gauche du tableau. Chagall composait des scènes idéalisées, nourries de souvenirs, et notamment ceux de sa première femme, Bella Rosenfeld, décédée en 1944. (Elle était par ailleurs l’heureuse destinataire de nombreux bouquets, réels ou peints.) En procédant ainsi, Chagall fait émerger, selon ses dires, des « visions heureuses d’un monde désirable ». L’achèvement du célèbre cycle de vitraux pour l’église Fraumünster de Zurich et l’ouverture du Musée National Marc Chagall à Nice (la plus grande collection publique de ses œuvres) coïncident avec la période de cette peinture. Durant sa vieillesse et jusqu’à sa mort en 1985, Chagall aura pu récolter le fruit d’une vie intense et de dur labeur et sera honoré grâce à de nombreuses expositions personnelles dans le monde entier. Bouquet d’été. 1973. Huile sur toile. 92 × 73 cm. Estimation : CHF 800 000/1 400 000 © 2021, ProLitteris, Zürich
  • 5. 5 POUR PLUS D’INFORMATIONS ART IMPRESSIONNISTE & MODERNE Jara Koller jara.koller@kollerauctions.com CATALOGUE EN LIGNE www.kollerauctions.com Alfred Sisley Né à Paris, l’artiste anglais Alfred Sisley a, dès son plus jeune âge, été attiré par les paysages. Il a souvent représenté de manière pittoresque les environs de Moret-sur-Loing, près de Fontainebleau, en particulier dès 1889, date à laquelle il s’y installe. Peignant en plein air, il était sans cesse en déplacement, capturant la beauté de la région depuis des perspectives toujours différentes, comme ici dans de vibrantes nuances de vert. Sisley était fasciné par les grands ciels et les surfaces d’eau aux reflets miroitants. Tournant du Loing à Moret. 1896. Huile sur toile. 60 × 73 cm. Estimation : CHF 600 000/900 000 Pierre-Auguste Renoir La touche virtuose de Renoir est aisément reconnaissable, même dans ce tableau de petit format. Sa maîtrise de la peinture, ici dans une palette estivale aux couleurs vives, transmet l’atmosphère du sud de la France dont la lumière est captée à merveille par l’artiste. Paysage aux deux figures. Vers 1915. Huile sur toile. 31,5 × 41 cm. Estimation : CHF 150 000/250 000 Gustave Loiseau Ce scintillant paysage fluvial a autrefois appartenu à Paul Du- rand-Ruel, l’influent marchand d’art parisien qui soutenait alors Loiseau. Provenant d’une collection privée suisse, c’est la première fois que ce tableau est proposé sur le marché des enchères depuis plus d’un demi-siècle. Gelée et Soleil à Tournedos. 1899. Huile sur toile. 60 × 72,5 cm. Estimation : CHF 60 000/90 000 Albert Marquet Marquet a peint cette lumineuse vue du lac Léman et des Alpes enneigées depuis Montreux, lors d’un voyage en Suisse en 1936/37. La fougue de son pinceau rappelle les origines « fauves » de l’artiste. Montreux. 1937. Huile sur toile. 65 × 81 cm. Estimation : CHF 80 000/120 000
  • 6. 6 August Rodin est certainement un des sculpteurs les plus importants de l’Histoire de l’art en Europe. Il a re- dynamisé la sculpture de son temps se référant aux modèles et aux perceptions classiques de l’art, tout en se concentrant sur la nature, le corps humain et son mouvement naturel. Aujourd’hui, «  Le Penseur  » et «  Le Baiser  » de Rodin font partie de notre patrimoine culturel et sont non seulement emblématiques du passage de la sculp- ture à la modernité, mais sont aussi devenus des sym- boles de la commercialisation de l’art sous toutes ses formes. Pourtant, en 1887, « Le Baiser » provoque un véritable scandale lors de sa première exposi- tion à la galerie Georges Petit de Paris. Réalisés tout d’abord en terre, les amants nus et enlacés s’inspirent de la «  Divine Comédie  » de Dante Alighieri, et plus précisément de l’étreinte passionnée entre Paolo Malatesta et Francesca da Rimini. Le fait que Francesca embrasse le frère de son époux – ce qui conduira ce dernier à les assassiner et les envoyer tous deux en Enfer – était alors condamnable. Ce sujet impie servit de prétexte à Rodin pour intégrer la scène lascive dans sa « Porte de l’Enfer », à laquelle il travaillait depuis 1880 pour le nouveau Musée des Arts Décoratifs de Paris. Or, l’artiste finit par rejeter cette idée car il jugea sa sculpture trop harmonieuse et manquant d’intensité dramatique : « Le Baiser » fut donc séparé de la porte et devintuneœuvreàpartentière.Lasculptureenmarbre pentélique, réalisée en 1889, fait désormais partie de la collection du Musée Rodin à Paris. Rodin sut tirer parti de l’indignation initiale du public et de l’intérêt croissant que suscitait son travail en rendant ses sculptures accessibles à un plus grand nombre de collectionneurs sous forme de moulages en bronze. En 1898, il signa un contrat de dix ans avec le célèbre fondeur Leblanc-Barbedienne pour la re- production de « L’Eternel Printemps » et du « Baiser ». Le bronze de ce dernier fut par ailleurs conçu dans dif- férentes tailles. Entre 1904 et 1918, la deuxième «  réduction  » du « Baiser » est coulée en bronze de 60 cm à près de septante exemplaires. Le contrat stipule que Rodin recevrait un cinquième du produit de la vente. Ces sculptures comportaient chacune un code numérique, annoté à l’encre à l’intérieur, qui précise la date de créa- tion. Dans la plupart des cas, en raison de l’usure du temps,cenuméron’estplusperceptible,c’estpourquoi il est souvent impossible de connaitre l’année de réali- sation exacte. Notre exemplaire est l’un des rares où le code à l’encre est parfaitement conservé. La sculpture a été réalisée le 8 juin 1905 et est donc l’une des plus anciennes fontes de cette taille. La facture originale de la vente de ce moulage se trouve au Musée Rodin. Le bronze ici présent, à la patine admirablement cha- leureuse, a été acquis à Paris peu de temps après sa fonte, par l’arrière-arrière-grand-père des proprié- taires actuels, et est resté dans la famille pendant plus d’un siècle. Aujourd’hui, « Le Baiser » est l’une des œuvres les plus célèbres de Rodin et fait partie des sculptures les plus connues au monde. 1 Aperçu de la vente d’Art Impressionniste & Moderne du 2 juillet 2021 Du scandale à l’icône 1 Paul Signac (1863–1935). Saint-Malo, trois-mâts jaune. 1931. Aquarelle sur papier. 28 × 75 cm. Estimation : CHF 80 000/120 000 2 Auguste Rodin (1840–1917). Le Baiser. 2e réduction dite aussi « réduction n°4 ». 1886. Fonte du 8 juin 1905. Bronze à patine brune. H 59,8 cm. Estimation : CHF 350 000/500 000 POUR PLUS D’INFORMATIONS ART IMPRESSIONNISTE MODERNE Jara Koller jara.koller@kollerauctions.com CATALOGUE EN LIGNE www.kollerauctions.com
  • 7. 7 3
  • 8. 8 Ossip Zadkine En 1890, alors que « Le Baiser » de Rodin fait déjà sensation, Ossip Zadkine naît dans l’Empire russe. Il n’est pas certain que son attrait pour le travail artistique de Rodin soit une impulsion décisive. Quoiqu’il en soit, Zadkine débute en tant que sculpteur recon- nu en exposant au Salon d’automne de Paris en 1911. « Les trois grâces » a été créé en 1926, alors que le Biélorusse était déjà en possession d’un passeport français. Ce groupe de trois femmes est sa première œuvre en bronze, après avoir travaillé princi- palementlapierreetlebois.ParmilescaractéristiquesdesformesdeZadkine,trouvant leurs origines dans les premières matières sculptées, figurent les éléments convexes et concaves ainsi que les lignes incisées de la surface, créant de subtiles références au Cubisme. Ce bronze est le premier des cinq exemplaires existants et est resté en pos- session de l’artiste pendant de nombreuses années avant d’être mis en vente. Les trois sœurs ou les trois grâces ou les trois belles ou les trois amies. 1926. Fonte de 1926. Bronze à patine brun foncé. H 53 cm. Estimation : CHF 200 000/300 000 © 2021, ProLitteris, Zurich L’Odyssée d’un portrait de Heckel Née en 1891, Milda Georgi adopte le nom de scène de Sidi Riha, alias « Siddi », lorsqu’elle devient danseuse. Elle épouse Erich Heckel en 1915, peu de temps après qu’il ait peint ce portrait d’elle. Heckel et Riha res- tèrent ensemble jusqu’à la mort du peintre en 1970, tandis que le ta- bleau connut une véritable odyssée de plusieurs décennies. L’époque de sa création, veille de la Première Guerre mondiale, est marquée non seu- lement par la dissolution du légendaire groupe d’artistes « Die Brücke » – dont Heckel est un membre fondateur – mais aussi par la longue mala- die de Siddi. En effet, elle doit rester alitée pendant une longue période à la fin de l’été 1913. Heckel continue à peindre pendant ce temps, mais son état d’âme se ressent dans la palette sombre qu’il utilise. C’est éga- lement à cette époque que l’artiste organise sa première exposition personnelle, à la galerie Fritz Gurlitt de Berlin. Le premier propriétaire de « Frau am Tisch » (Femme à table) est l’entre- preneur, collectionneur et mécène juif Alfred Hess. Jusqu’à sa mort en 1931, il rassemble une collection exceptionnelle d’œuvres expression- nistes allemandes, dont dix de Heckel. Au cours de l’été 1933, Thekla Hess,laveuveducollectionneur,etsonfilsHanssesontsentiscontraints de transférer en Suisse près d’une centaine d’objets d’art, dont environ soixante tableaux comprenant le portrait en question. Ces œuvres ont été exposées à Bâle et Zurich, échappant ainsi aux autorités nazies. En mars 1937, septante œuvres, dont le portrait de Siddi, sont renvoyées à la Kunstverein de Cologne où se trouvait déjà le célèbre tableau d’Ernst Ludwig Kirchner « Scène de rue à Berlin ». Devenu propriété de Carl Hagemann, puis de l’État de Berlin, le Kirchner a finalement été restitué aux héritiers Hess en 2006 puis vendu 38 millions de dollars quelques mois plus tard à New York. Thekla Hess émigre en Angleterre en 1938, sauvegardant ainsi une partie de la collection qu’elle emporte avec elle. Le restant des œuvres demeurera en Allemagne et y disparaitra. C’est dans une caisse avec d’autres tableaux à Cologne que « Frau am Tisch » survécut non seu- lement à un bombardement, mais aussi à une inondation, et terminera son aventure chez le peintre Peter Herkenrath – dont l’acquisition légale reste à vérifier. Considéré ensuite comme perdu, le tableau réapparait pour la première fois sur le marché dans les années 1970. Il est au- jourd’hui proposé aux enchères à Zurich, grâce à l’accord et le règlement équitable établi avec les héritiers Hess, conformément aux principes de Washington. Erich Heckel. Frau am Tisch (Femme à table). 1914. Huile sur toile. 64 × 38,5 cm. Estimation : CHF 300 000/500 000 © 2 0 2 1 , P r o L i t t e r i s , Z u r i c h
  • 9. 9 En avril 1914, Klee se rend trois semaines en Tunisie pour peindre. Il a pour compagnons l’Allemand August Macke et le Suisse Louis Moilliet, tous artistes de la même génération, rencontrés un an plus tôt à Hilterfingen, sur le lac de Thoune. L’idée d’un voyage artistique vers une destination plus exotique que celles du traditionnel Grand Tour vient de Klee. L’expérience tunisienne aura un effet durable sur relles. Ses abstractions tectoniques font écho aux motifs méditerranéens : les formes évoquent des voiliers, des tentures, des paysages de plage et des vagues. En même temps, la peinture, composée de formes géométriques aux couleurs fortes, porte l’in- contestable empreinte du Bauhaus. La gouache « Bergschlucht » (Gorge de montagne) de 1934 (ill. 3) est un exemple remarquable de l’évolution des couleurs et des formes dans l’œuvre tardive de Klee. Ses motifs apparaissent désormais beaucoup plus doux et vaporeux, tout en restant délicatement abstraits ; la sévérité géométrique a cédé la place à des formes plus ouvertes. Entre Tunis et Dessau l’œuvre des trois artistes et est aujourd’hui con­sidérée comme un événement fondamental de l’Histoire de l’art moderne, marquant le passage de l’Expres- sionnisme à la peinture non-objective. Klee, Macke et Moilliet ont peint notamment à Tunis, HammametetKairouan.Lesformes,lesatmosphères et surtout les couleurs lumineuses que Klee perçoit en ces lieux sont intégrées dans ses compositions et continueront de résonner dans son œuvre pendant près de dix ans. La création de « Kleine Landschaft » (Petit paysage) de 1915 (ill. 2) est directement liée à son voyage à Tunis. Il y accomplit une véritable méta- morphose artistique, imbriquant et mélangeant les influences mutuelles de différents concepts pictu- raux. Selon ses propres termes, il s’est attaqué, dans ces années-là, à la « synthèse de l’architecture urbaine et de l’architecture picturale ». Composition estivale et joyeuse de Klee, « Côte de Provence » (ill. 1) a été créée en 1927 dans le cadre d’une série de sept tableaux, et coïncide avec les déterminantes années Bauhaus de l’artiste, sous l’initiative de Walter Gropius. La première expo- sition personnelle de Klee en France avait eu lieu deux ans auparavant, au sein de la galerie parisienne Vavin-Raspail qui présenta trente-neuf de ses aqua- POUR PLUS D’INFORMATIONS ART IMPRESSIONNISTE MODERNE Jara Koller jara.koller@kollerauctions.com CATALOGUE EN LIGNE www.kollerauctions.com 1 Paul Klee (1879–1940). Côte de Provence 5. 1927. Aquarelle sur papier marouflé sur carton. 11,4 × 32 cm. Estimation : CHF 220 000/300 000 2 Paul Klee (1879–1940). Kleine Landschaft, Hauptsäch- lich mit Farb=Quadraten. 1915. Aquarelle et crayon sur papier préparé à la craie marouflé sur carton. 13,5 × 11,5 cm. Estimation : CHF 250 000/350 000 3 Paul Klee (1879–1940). Bergschlucht. 1934. Gouache et craie sur papier marouflé sur carton. 37,4 × 49,3 cm. Estimation : CHF 350 000/400 000 1 2 3
  • 10. 10 Mondes d’eau et montagnes magiques Aperçu de la vente aux enchères d’Art Suisse du 2 juillet 2021 Le nom de Ferdinand Hodler évoque de grandioses paysages de lacs et montagnes, tant pour le grand public que pour les connaisseurs. Hodler peignait également de multiples figures, le plus souvent dans un contexte symbolique (ill. 2), ainsi que de nom- breux portraits, comme celui, magnifique, de Clara Pasche-Battié(ill.3)proposédanscettevente.Sapre- mière reconnaissance internationale est par ailleurs due à « La Nuit » (Kunstmuseum de Berne), un tableau symboliste composé de personnages. La relation de Hodler avec Barthélemy Menn, son premier véritable maître, a été cruciale non seulement pour son évolu- tion personnelle et professionnelle, mais aussi pour le développement de l’art suisse. Menn a initié son élève aux nouveaux préceptes de la peinture en plein air de l’Ecole de Barbizon, tout en lui transmettant son aspi- ration à percevoir le paysage comme une expérience atmosphérique subjective. Le paysage est donc à l’origine de l’art de Hodler. Son ascension en tant que peintre majeur – et des plus influents que la Suisse ait produit – culminera avec les splendides vues du lac Léman de son œuvre tardive. Dans ce tableau de 1911 environ (ill. 1), Hodler célèbre les transitions fluides entre la surface de l’eau presque dématérialisée, l’ho- rizon lointain et le ciel couvert ; tout cela dans une par- faite harmonie. Le peintre renonce à tout accessoire et se concentre essentiellement sur l’atmosphère du lieu. La dernière œuvre de l’artiste s’avère être une vue inachevée du lac Léman. Près de cinquante ans s’écoulent entre les premières et les dernières œuvres de Hodler, parallèlement à une immense évolution, non seulement dans son tra- vail, mais aussi dans le contexte artistique en général. La période entre 1870 et 1920 se caractérise par une rupture avec la tradition et le développement des ap- proches artistiques modernes. En Suisse, les Alpes sont un thème pictural primordial depuis Caspar Wolf qui, au 18e siècle, gravit glaciers et sommets avec sa palette et son chevalet. Des approches philoso- phiquestellesquele« retouràlanature »deRousseau, ainsi que le tourisme, impulsé par les Britanniques au 19e siècle, se sont avérés des influences décisives sur la nouvelle perception du monde helvétique. Cependant, les grands paysagistes suisses – d’Alexandre Calame à Ferdinand Hodler en passant par Giovanni Segantini – se sont peu intéressés à l’as- pect touristique des Alpes. Dans leurs œuvres, lacs et montagnes deviennent des décors dramatiques où la nature symbolise la vie et la mort, la genèse et la disparition, et ce dans une boucle infinie. Ces perceptions innovantes ont considérablement in- fluencé maints peintres de la génération suivante, dont les plus connus sont Cuno Amiet et Giovanni Giacometti, suivis de dizaines d’autres. Félix Vallotton est quant à lui arrivé au paysage par son propre che- min. Sa rencontre avec le groupe des Nabis à Paris l’a incité à créer des paysages desquels se dégagent des atmosphères intimes et énigmatiques comme dans son tableau « Pommier, Equemauville » (page 13). Dès lors, Vallotton fit évoluer son art vers des paysages à grande échelle dont les compositions, méticuleu- sement structurées, deviennent des métaphores à part entière, se détachant du modèle initial pour pui- ser dans son imagination féconde. Après la Grande Guerre, cette première génération de peintres mo- dernistes est succédée par des artistes tels qu’Adolf Dietrich et Niklaus Stoecklin qui viendront bouleverser cette évolution en focalisant leur attention sur la réa- lité observée, tout en faisant preuve d’une « naïveté » nouvelle. La sélection de la vente d’Art Suisse du 2 juillet pré- sente une concentration exceptionnelle d’œuvres si- gnificatives, rarement vue sur le marché. Le catalogue propose un voyage à travers l’évolution de la peinture suisse et de ses grands noms, de Calame et Diday jusqu’à Hodler et Vallotton, pour terminer avec l’édi- fiant paysage nocturne de Max Gubler. 1 2
  • 11. 11 POUR PLUS D’INFORMATIONS ART SUISSE Cyril Koller koller@kollerauctions.com CATALOGUE EN LIGNE www.kollerauctions.com 1 Ferdinand Hodler (1853–1918). Le lac Léman vu depuis Chexbres. Vers 1911. Huile sur toile. 68 × 90,5 cm. Estimation : CHF 1 500 000/2 500 000 2 Ferdinand Hodler (1853–1918). L’Orateur, projet pour l’Unanimité. 1913. Huile sur toile. 126 × 77 cm. Estimation : CHF 150 000/200 000 3 Ferdinand Hodler (1853–1918). Portrait de Clara Pasche-Battié. 1914. Huile sur toile. 47,5 × 39,5 cm. Estimation : CHF 350 000/500 000 3
  • 12. 12 Ferdinand Hodler En 1906, Hodler peint le lac de Thoune depuis un point de vue élevé près de la Schynige Platte. Venant d’Interlaken via Wilderswil, il atteignit cette altitude en prenant un train à crémaillère. Les sommets et les forêts bleus et verts contrastent avec les prairies jaunes et les eaux turquoise du lac. Le lac de Thoune depuis Breitlauenen. 1906. Huile et pastel gras sur toile. 103 × 89 cm. Estimation : CHF 800 000/1 200 000
  • 13. 13 Félix Vallotton Vue d’Avignon. 1920. Huile sur toile. 64,5 × 54 cm. Estimation : CHF 150 000/200 000 Félix Vallotton Les falaises pittoresques de Normandie ont fasciné des générations d’artistes avant Vallotton. Le peintre choisit de représenter ici non pas une de ces imposantes roches, mais une étendue de terre moins spectaculaire, surplombant l’embouchure de la Seine dans la Manche. Falaise à Vasouy. 1910. Huile sur toile. 58 × 89 cm. Estimation : CHF 280 000/380 000 Giovanni Giacometti Le Noyer. 1916. Huile sur toile. 100 × 76 cm. Estimation : CHF 150 000/250 000 Félix Vallotton Pommier,Equemauville.1901.Huilesurpanneau.37×42cm. Estimation : CHF 90 000/150 000 Gottardo Segantini La lumière unique des montagnes, capturée par Segantini au hameau de Grevasalvas, entre Sils et Maloja, éclaire le décor impressionnant de la future série télévisée « Heidi », très appréciée en 1978. Grevasalvas. 1938. Huile sur toile. 109 × 151 cm. Estimation : CHF 120 000/180 000
  • 14. 14 Frank Stella L’image reproduite ici du collage tridimensionnel de Frank Stella de 1985 induit en erreur quant à la dimen- sion réelle (et gigantesque) de cette œuvre de trois mètres sur quatre. Stella, dont le travail provient de la peinture expressionniste abstraite, aban- donnera le rectangle plat de la toile pour créer de nouveaux objets en relief aux illusions de profondeur. Stella nous explique : « L’impul- sion qui les anime [mes sculptures] est pic- turale, et elles vivent ou meurent grâces à mes aptitudes picturales, non grâce à mes talents de sculpteur ». Intitulée « Guifa e la Berretta Rossa  », cette œuvre fait partie d’une série aux noms tirés de nouvelles d’Italo Calvino. Guifa e la Berreta Rossa. 1985. Relief mural. Huile, uréthane, émail, résine alkyde fluorescente et acrylique sur toile. 330 × 406 × 78,7 cm. Estimation : CHF 300 000/500 000 John Chamberlain Chamberlain conçut cet objet comme un hommage à Heidi Connor, sa responsable d’affaires et d’atelier de 1980 à 1990, alors qu’elle était en charge de son business, ses finances et son administration, lui permettant ainsi de se concentrer sur son art. Cette « carte d’anniversaire » rassemble des éléments caractéristiques de l’art de Chamberlain dans un espace relativement restreint, tels que les morceaux de carrosseries provenant de fourrière, les surfaces de couleurs vives et le positionnement ludique des formes singulières sur la surface du tableau. Heidi (A Birthday Card). 1991. Chrome, acier et laque. 28 × 81,2 × 15,2 cm. Estimation : CHF 90 000/140 000 Roberto Matta L’artiste cosmopolite chilien a évolué au sein des Surréalistes pari- siens, vécu pendant près de dix ans à New York et passé ses dernières années en Italie. Son « surréalisme cosmique » évoque le pouvoir du subconscient, mais fait aussi référence à son engagement politique en représentant des univers oniriques à grande échelle et aux formes explosives. Sueño : un sogno. 1993. Huile sur toile. 150 × 146 cm. Estimation:CHF50000/70000 © Fairweather Fairweather LTD / 2021, ProLitteris, Zurich © 2 0 2 1 , P r o L it t e r is , Z ü r ic h
  • 15. 15 POUR PLUS D’INFORMATIONS POSTWAR CONTEMPORARY Silke Stahlschmidt stahlschmidt@ kollerauctions.com CATALOGUE EN LIGNE www.kollerauctions.com Mosaïque organique Aperçu de la vente d’art Postwar Contemporary du 1er juillet 2021 Avec « Adsum qui feci », Jan Fabre crée une œuvre d’art d’un genre particulier : l’immense mosaïque est composée de milliers d’élytres de coléoptères bril- lant en fonction de l’éclairage et de la perspective. Né à Anvers en 1958, Fabre est l’une des personna- lités les plus innovantes et les plus polyvalentes de la scène artistique contemporaine. La pièce de la vente de juillet semble presque immatérielle, devenant un vaste réflecteur de lumière verte, bleue et orange. Avec son choix complètement baroque de la matière première, il fait délibérément référence aux icônes de sa ville natale, de Rubens à Jordaens. En outre, cette œuvre révèle le lien étroit que l’artiste entretient avec la nature (Fabre a étudié la botanique en plus de l’art). Les élytres d’insectes qui recouvrent la toile dessinent une horloge, symbolisant la transition entre la dimen- sion terrestre et la vie éternelle. Les chiens latéraux peuvent être perçus comme un symbole de loyauté, de dévotion et éventuellement de soumission. Le me- dium autant que l’iconographie renvoient à un thème central dans l’œuvre de Fabre : les métamorphoses perpétuelles de la nature rappelant le caractère éphé- mère de la vie. Peter Fischli et David Weiss ont transformé des objets anodins du quotidien, comme un simple mur de briques,enunesériedevingt-quatreœuvresencaout- chouc noir verni (« Wall ») qui a été présentée au public en 1986/87 sous le titre « Rubber Sculptures ». Extraits deleurcontexted’origineetréinterprétésdansunautre matériau, les objets usuels du collectif suisse prennent vie en tant qu’œuvres d’art intrinsèques. Les œuvres en bronze de Markus Lüpertz oscillent entre peinture et sculpture par leur coloration ex- pressive ; les surfaces y deviennent des supports de peinture tridimensionnels. Leur impressionnante pré- sence physique résulte de leurs volumes bruts et ar- chaïques et de leur aspect monumental, même dans les petits formats. Lorsque le spectateur aperçoit l’objet,l’attractionvisuelleestimmédiateetinsistante. La référence profonde aux modèles classiques de l’Antiquité hellénique dans le monde visuel de Lüpertz est indéniable, toutefois il ne les copie pas mais rompt les citations avec ardeur et virtuosité. L’artiste alle- mand soulève ainsi des questions pertinentes sur les idéaux de beauté contemporains. Une identification forte aux mythes et à la philosophie de la Grèce antique caractérise également l’œuvre de Theodoros Stamos, peintre américain d’origine grecque issu de la première génération d’Expression- nistes abstraits. Ses surfaces de couleurs expressives, élaborées pendant des décennies, atteignent leurs plus belles intensités dans les « Infinity Fields » de son œuvre tardive. Cette période est représentée dans la vente de juillet grâce à une peinture grand format de la série « Lefkada ». Avec des aplats de couleurs plus libres et des lignes tracées avec dynamisme, cette série apparait moins sévère que certaines œuvres antérieures, telles que les « Sun Boxes » des années 1960. Jan Fabre (1958). Adsum qui feci. 2016. Élytres de coléoptères sur toile. 164 × 220 cm. Estimation : CHF 100 000/150 000 © 2021, ProLitteris, Zurich
  • 16. 16 Alighiero Boetti « Mes avions sont vrais, ils existent et volent tous les jours ! Ils vont partout, dans toutes les directions et font le tour du monde. Ils sont libres et si beaux aussi ». Cette œuvre conjugue deux aspects importants et récurrents dans le travail artistique d’Alighiero Boetti : le stylo à bille et les avions. Dans la série « Aerei », dont ce triptyque sera mis en vente le 2 juillet, l’artiste joue le rôle de metteur en scène, confiant l’exécution à des tiers. Boetti charge le designer Guido Fuga de créer des modèles d’avions à échelles variées qui seront reproduits sous différentes perspectives. Le remplissage du fond, composé de petits traits verticaux au stylo à bille, est délégué à ses assistants. De cette manière, Boetti provoque des interactions spontanées et imprévisibles dans l’image, lui octroyant un caractère unique. Le résultat est une œuvre étonnante depuis laquelle un déferlement d’avions semble se précipiter vers nous. Convaincu des futures possibilités techniques, Boetti se fit prémonitoire : « Un jour, ce sera possible. Les avions ne seront plus pilotés par des hommes mais par des robots, et tout sera calculé. Dans quelques années, mon travail sera la véritable représentation du ciel ! ». Aerei.1983(triptyque).Styloàbillesurpapiermarouflésurtoile.Chacun70×50cm.Estimation:CHF200000/300000 Andy Warhol En 1985, Warhol crée son portfolio «  Ads  », une série d’œuvres qui réinterprète des sujets publi- citaires, comme cette représentation de James Dean sur une affiche de film hollywoodien. Rebel Without a Cause (James Dean). 1985. Sérigraphie couleur. 131/190. 96,5 × 96,5 cm. Estimation : CHF 60 000/80 000 Tom Wesselmann A la manière typique de ses nus, Wesselmann omet volontairement les yeux et le nez du personnage qui exhibe ici son buste dénudé. Pastel-Nude on the Beach. Vers 1965. Pastel et crayon sur papier. 19,7 × 23,2 cm. Estimation : CHF 50 000/70 000 © 2021, ProLitteris, Zurich Andy Warhol Les emballages de jouets, comme ici celui d’un chien en peluche à remonter, a inspiré Warhol, ancien des- sinateur commercial, collectionneur obsessionnel et artiste abouti. Terrier. 1983. Polymère synthétique et sérigraphie sur toile. 35,5 × 28 cm. Estimation : CHF 50 000/70 000 © The Andy Warhol Foundation for the Visual Arts, Inc. / 2021, ProLitteris, Zurich © 2021, ProLitteris, Zurich © T he Andy Warhol Foundation for the Visual Arts, Inc. / 2021, ProLitteris, Zurich
  • 17. 17 © Estate of Roy Lichtenstein / 2020, ProLitteris, Zurich © Estate of Roy Lichtenstein / 2020, ProLitteris, Zurich Christo Les dessins méticuleux de Christo servaient à illustrer ses projets d’installations et, en tant qu’œuvres d’art à part entière, contribuaient à financer les infrastruc- tures onéreuses que Christo et Jeanne-Claude installaient sans subvention externe. Wrapped Trees, projet pour la Fondation Beyeler, Riehen, Suisse. 1997. Technique mixte sur papier vélin sur panneau. 66,7 × 77,5 cm. Estimation : CHF 35 000/45 000 Bruno Weber Tout au long de sa vie, le peintre et sculpteur suisse restera un phénomène unique dont l’art hétéroclite défie encore toute catégorisation. L’artiste populaire est reconnu tant au niveau national qu’international pour ses sculptures et son jardin aquatique de 20 000 m2 aux environs de Zurich. Bruno Weber s’inspire de modèles stylistiques du monde entier ; la sculpture indienne ancienne a notamment une influence majeure sur son langage formel, tel que dans cet ensemble de trois meubles aux allusions biomorphiques. Suite de deux chaises et une table d’appoint : « Four-faced functional sculptures », design vers 1970. Polyester moulé et laqué noir. Estimation : CHF 9 000/12 000 Roy Lichtenstein Dans cette toile, Lichtenstein réduit son propre éventail de formes et de cou- leurs à un minimum absolu et, malgré l’abstraction de la composition, reste néanmoins immédiatement reconnaissable. Bien que le sujet d’origine ne soit plus identifiable, l’artiste réussit à faire allusion à un contexte pictural plus large. L’association des lignes noires et des aplats de couleurs semble être le fragment d’une œuvre plus vaste et pourrait représenter, par synecdoque, le travail de l’artiste dans sa totalité. La question reste ouverte quant à savoir si Lichtenstein se réfère sérieusement ou ironiquement aux icônes de l’Histoire de l’art telle que la peinture constructiviste de Piet Mondrian, par exemple. Sans titre. 1979. Huile sur toile. 31,5 × 42,5 cm. Estimation : CHF 80 000/120 000 Serge Poliakoff Le travail de cet artiste français d’origine russe est étroitement lié à l’École de Paris et aux mouvements abstraits de l’après-guerre en Europe. Les peintures de Poliakoff présentent des surfaces de couleur im- briquées et disposées harmonieusement. L’art de ses amis Wassily Kandinsky, Robert et Sonia Delaunay ainsi qu’Otto Freundlich, rencontrés dans les années 1930, eut une influence profonde et durable sur sa compréhension de la couleur. Composition abstraite. 1962. Huile sur toile. 41 × 33 cm. Estimation : CHF 50 000/80 000 Roy Lichtenstein Lichtenstein choisit la statue de la Liberté comme symbole patriotique publicitaire pour la célébration politique « I Love Liberty », qui eut lieu à Los Angeles en 1982. I Love Liberty. 1982. Sérigraphie couleur. 196/250. 97,3 × 68,7 cm. Estimation : CHF 25 000/35 000 Pablo Picasso Pendant la décennie vécue aux côtés de Françoise Gilot, Picasso représenta sa compagne un nombre incalculable de fois. Les cils démesurés et radiants sont caractéristiques de ces portraits. Françoise. 1946. Lithographie. 4/50. 65 × 49,5 cm. Estimation : CHF 50 000/70 000 © Succession Picasso / 2020, ProLitteris, Zurich © 2021, ProLitteris, Zurich © 2021, ProLitteris, Zurich
  • 18. 18 POUR PLUS D’INFORMATIONS MONTRES Uwe Vischer vischer@kollerauctions.com CATALOGUE EN LIGNE www.kollerauctions.com 1
  • 19. 19 Aperçu de la vente de Montres du 30 juin 2021 2 3 Lorsque nous transportons notre smartphone dans notre sac à main ou dans notre poche, nous commé- morons inconsciemment les débuts de l’horlogerie mobile. Les montres de poche ou les chronomètres sont depuis longtemps passés de mode, mais ils restent très appréciés en tant qu’objets de collec- tion. Les premières pièces provenant de manufac- tures de renom, en particulier en Suisse, dont la tech- nique se démarque par la qualité du mécanisme et l’esthétisme séduit par son raffinement, sont encore particulièrement prisées. L’invention pionnière de la « mobilité » de la montre est due à l’usage d’un ressort en acier pour entraîner le mouvement. Alors que jusque-là des poids étaient nécessaires pour exercer une force uniforme sur les engrenages des horloges et les maintenir en mou- vement, les ressorts permirent de miniaturiser l’en- semble. Vers l’an 1500, ces nouveaux mécanismes furent utilisés dans les montres portatives, équi- pées initialement que d’une aiguille des heures. Bien que ces horloges étaient déjà bien plus petites que les précédentes, elles ne pouvaient pas encore être transportées confortablement dans une poche, et encore moins sur un bracelet. Au 18e siècle, les progrès de l’horlogerie menèrent à la fabrication de véritables montres de poche. Grâce à l’amélioration des mouvements à échappement plus précis, l’aiguille des minutes fit son apparition. Ces montres, qui pouvaient être remontées et réglées à l’aide de leurs propres clés, étaient alors considérées comme des symboles de statut social pour les per- 4 5 3 Le temps en poche sonnes fortunées en raison de leur coût élevé et de la finesse technique de leurs complications. Vers 1900, la production industrielle de montres de poche atteint son apogée et, dès la fin de la Première Guerre mon- diale, les montres-bracelets sont considérées comme le nouveau « nec plus ultra ». Aujourd’hui, en raison de l’omniprésence des ordinateurs, des téléphones por- tables et des smartwatches, l’heure exacte fait partie intégrante de la vie quotidienne. 1 Rarissime montre-bracelet Rolex Daytona, or jaune, cadran Paul Newman. Vers 1968. Estimation : CHF 150 000/250 000 2 Rare montre-bracelet Patek Philippe, or jaune, calendrier perpétuel, édition limitée de 25 ex. pour Beyer Chronometrie. Estimation : CHF 50 000/90 000 3 Rare montre-bracelet Rolex Daytona, or jaune, réf. 6263, 1987. Estimation : 70 000/120 000 4 Montre de poche Henry Capt, Grande Complication, or jaune, avec calendrier perpétuel, répétition des minutes et chronographe à rattrapante. Estimation : CHF 15 000/25 000 5 Montre de poche Veigneur, or et émail avec répétition et automate, vers 1780. Estimation : CHF 15 000/25 000
  • 20. 20 20 Eugène Louis Boudin Le fleuve Touques serpente doucement à travers le Pays d’Auge en Normandie, tout comme il sinue dans l’œuvre de Boudin, originaire de Honfleur. Possédant une maison à Deauville, l’artiste avait de nombreuses occasions de peindre en bord de mer et dans la cam- pagne environnante. Dans ce paysage de rivière, qu’il a décliné maintes fois, sa maîtrise des délicates cou- leurs, des ombres harmonieuses et des reflets vir- tuoses de cette eau paisible est remarquable. La Touques à Saint-Arnoult. 1893. Huile sur toile. 54,1 × 74,2 cm. Vendu pour CHF 104 000 Ferdinand Georg Waldmüller Les jeunes femmes du tableau de Waldmüller partagent un doux secret : à la lueur d’une bougie, elles tiennent une lettre d’amour dans leurs mains. Alors que le papier fait écran devant la flamme, les deux protagonistes baignent dans une lumière chaude. L’artiste réussit à engager le spectateur dans cette scène intimiste grâce à une tech- nique extrêmement naturaliste et au jeu de regards pré- cis des protagonistes. Ainsi, on semble partager cette scène nocturne et son atmosphère. Le peintre autrichien Waldmüller a acquis cette habilité expressive et conviviale avant tout grâce à son étude méticuleuse des Maîtres Anciens qu’il poursuivra des décennies durant. La lettre d’amour. 1848. Huile sur toile. 78 × 64,5 cm. Vendu pour CHF 232 000 Sortie au Prater (Vienne). 1833. Huile sur panneau. 31 × 25,5 cm. Vendu pour CHF 73 000 Arnold Böcklin Les portraits de Böcklin représentent souvent des personnes en pleine introspection, tout comme ce motif religieux de Marie-Madeleine pénitente. Il s’agit d’une œuvre tardive de cet artiste, bâlois d’origine, qui était très apprécié dans toute l’Europe, déjà à son époque. Pour son 70e anniversaire en 1897, son œuvre a par ailleurs été célébrée grâce à de nom- breuses expositions. Marie-Madeleine pénitente. 1895. Tempera sur carton. 36,6 × 36,6 cm. Vendu pour CHF 100 000 Constantin Ivanovitch Gorbatov La veduta de Gorbatov représente l’île idyllique de Capri, baignant dans une lumière méridionale vive et chatoyante. Suivant la tradition impressionniste, il s’inspire d’une palette contrastée aux tons pastel. Ce tableau, typique de l’artiste russe émigré en Italie, n’était plus apparu sur le marché de l’art depuis près de septante ans. Vue de Capri. Huile sur toile. 50,3 × 60,4 cm. Vendu pour CHF 134 000
  • 21. 21 Anthony van Dyck Le corps de Saint Jérôme, marqué par les années, contraste fortement avec sa puis- sante posture. Etant donné que les attributs du Saint – le crâne, le livre de prières et la ca- verne environnante – sont restitués de ma- nière moins détaillée, le regard du spectateur se concentre particulièrement sur la figure. L’émotion sincère que van Dyck confère à ses sujets religieux leur donne corps et caractère. Ce tableau, provenant d’une collection privée, aurait pu faire partie de la légendaire collec- tion d’art du maître de van Dyck, Pierre Paul Rubens, autre figure emblématique de la pein- ture flamande du 17e siècle. Le talent de Van Dyck était tel que, malgré ses emprunts à Rubens, il développa un style propre et inimitable, émulé par les générations sui- vantes. Saint Jérôme dans le désert. Huile sur panneau. 47,1 × 40,4 cm. Vendu pour CHF 2,44 millions Roelant Savery Le petit tondo de Savery, représentant une vache dans un sous-bois, est un magnifique exemple de sujets animaliers indépendants, très en vogue en Hollande au début du 17e siècle. Vache couchée dans un paysage. 1604. Huile sur panneau. D 17,5 cm. Vendu pour CHF 128 000 Filippino Lippi Cette figure de Saint Benoît dans une niche archi- tecturale classique présente une familiarité avec de nombreux modèles italiens que l’on retrouve dans les fresques et les retables. «  Ce panneau de petit format est un surprenant et fascinant chef-d’œuvre de la Renaissance primitive florentine, peint par le jeune Filippino Lippi, qui saura devenir, durant les décennies suivantes, l’un des plus importants artistesdelaRenaissanceitalienneetunprécurseurdu Maniérisme florentin. » (Prof. Gaudenz Freuler) Saint Benoît. Vers 1470‒75. Tempera à l’huile sur panneau. 63,3 × 23,3 cm. Vendu pour CHF 134 000 Jacob Jordaens Vénus et Adonis sont considérés comme les amants les plus célèbres de l’Histoire de l’art. Cette compo- sition du peintre Baroque flamand Jordaens, issue de son travail tardif, se caractérise par des couleurs chaudes. Son trait expressif intensifie le caractère dramatique de la scène. Jordaens suit les traces des grands Maîtres car, avant lui, Titien, Véronèse ou en- core Rubens ont exploré ce sujet. Devant le specta- teur, ce tableau est particulièrement impressionnant car les personnages se révèlent être grandeur nature. Vénus et Adonis. Huile sur toile. 197,5 × 155 cm. Vendu pour CHF 183 000 Entouraged’AnnibaleCarracci Particulièrement apprécié lors de la der- nière vente, un portrait énigmatique d’un jeune homme à collerette a pu être iden- tifié comme une œuvre de l’entourage d’Annibale Carracci. Portrait. Huile sur toile. 40,2 × 33,2 cm. Vendu pour CHF 226 000
  • 22. 22 22 Diderot d’Alembert L’Encyclopédie, publiée et principalement rédigée par Diderot et d’Alembert, est considérée, avec ses 72 000 articles et près de 3 000 illustrations sur cuivre, comme l’ouvrage scientifique capi- tal du Siècle des Lumières. Les deux éditeurs avaient comme but colossal de rassembler toutes les connaissances de leur époque en une seule publication. C’est ainsi que les trente-cinq volumes constituent toujours l’une des sources les plus importantes sur la société, la culture et la science du 18e siècle. Diderot / d’Alembert, Encyclopédie, ou dictionnaire raisonné des sciences. 35 vols. Paris et al, 1751–1777. Vendu pour CHF 40 000 Charles Darwin Pour la première fois depuis des décennies, l’une des pre- mières éditions de l’ouvrage historique de Charles Darwin « L’Origine des espèces » (1859) a été proposée aux enchères dans le monde germanophone. Jusque-là, cet exemplaire raris- sime avait été conservé pendant plus d’un siècle et demi dans une bibliothèque privée de Genève. Au cours de ses nombreux voyages scientifiques, le naturaliste britannique a rassemblé de nombreuses découvertes dont il a tiré la biologie évolutive mo- derne. Peu de théories de sciences naturelles ont suscité des discussions scientifiques, philosophiques et théologiques aussi importantes, tant à son époque qu’aujourd’hui encore. Charles Darwin. L’Origine des espèces. Londres, John Murray, 1859. Première édition. Vendu pour CHF 98 000 Johann Friedrich Spindler Cette paire de commodes est un magnifique exemple de l’art de Johann Friedrich Spindler, un ébéniste basé à Bayreuth, en Allemagne. Les meubles de cet artisan – un des représentants majeurs de sa guilde – font partie des chefs d’œuvres de style Rococo naturaliste réalisés sous Frédéric le Grand. L’atelier de Spindler est particulièrement célèbre pour son extraordinaire travail de marqueterie. Avec son demi-frère Heinrich Wilhelm Spindler, il a été appelé à Potsdam en 1765 par Frédéric II, roi de Prusse, pour fabriquer du mobilier pour le Neue Palast. Paire d’importantes commodes en marqueterie de l’atelier de Johann Friedrich Spindler. Potsdam, vers 1760/65. 134 × 66 × 82,5 cm. Vendu pour CHF 220 000 Pendule astronomique à régulateur Ferdinand Berthoud, fils d’un justicier du Val-de- Travers, est considéré comme l’un des horlogers majeurs de toute l’histoire de ce métier. Ses hor- loges, montres de poche et chronomètres, produits en petit nombre, sont parmi les plus exceptionnels du 18e siècle, trouvant aujourd’hui leur place dans les plus prestigieuses collections muséales. En outre, Berthoud a rédigé des documents théoriques, dont notammentdestraitéssurlesinstrumentsmaritimes, rendus possibles grâce aux subventions royales de Louis XVI. Rare horloge astronomique squelette avec secondes, mois, jour, date et phase de lune, Directoire, Paris, fin 18e s. Cadran signé Ferdinand Berthoud. 35 × 13 × 62 cm. Vendu pour CHF 43 000 Grès de Böttger Le grès rouge, dont est composé cette théière datant des années 1710, est issu des débuts de la production à Meissen et a été produit pen- dant une courte période, réservé presque ex- clusivement aux collections royales. Grâce au financement d’Auguste le Fort de Saxe, l’alchi- miste Johann Friedrich Böttger et le scientifique Ehrenfried Walther von Tschirnhaus ont mené des expériences céramiques dès 1705, basées sur la technique du grès rouge chinois de Yixing. La pro­ duction de ce grès fut rapidement éclipsée par la découverte capitale du secret de fabrication de la porcelaine blanche, qui assurerait la renommée de la manufacture de Meissen. Théière en grès de Böttger. Meissen, vers 1710. Modèle de Johann Jakob Irminger. H 9,5 cm. Vendu pour CHF 98 000
  • 23. 23 Johann Joachim Kändler La faune, la flore et la porcelaine – les passions du prince électeur saxon Auguste le Fort – sont ici réu- nies dans ces deux objets d’exception. Entre 1731 et 1733, le prince mène une expédition africaine afin de se procurer des animaux exotiques pour la ménagerie de la Cour ainsi que des spécimens inédits pour les collections d’Histoire naturelle. L’un de ses projets les plus ambitieux est sans doute le Palais Japonais sur les rives de l’Elbe à Dresde. C’est dans ce magnifique palais que le souverain amateur d’art souhaitait expo- ser sa collection de faïences asiatiques, et pour lequel il avait commandé d’énormes quantités de porcelaine de Meissen. Le désir royal de reproduire des centaines d’animaux et d’oiseaux en porcelaine grandeur nature s’est avéré un défi technique monumental pour la manufacture et ses modeleurs. Pendant plus de vingt ans, Johann Joachim Kändler a créé près de quarante oiseaux différents. Les premiers modèles du Loriot d’Europe, au plumage jaune vif et aux ailes noires, ont d’abord été réalisés exclusivement pour le Palais Ja- ponais au début des années 1730, avant d’être adap- tés et destinés, comme de nombreuses autres figu- rines animales, à un marché plus large dans les années 1740. Deux modèles de Loriots avec monture en bronze doré. Meissen, modèles de Johann Joachim Kändler de 1733/34. H 25,5 cm (28,5 cm). Vendu pour CHF 103 000 Bureaux et Représentants Spécialistes KOLLER ZURICH Hardturmstrasse 102 8031 Zurich Suisse T +41 44 445 63 63 office@kollerauctions.com DÜSSELDORF Ulrike Gruben Citadellstrasse 4 40213 Düsseldorf Allemagne T +49 211 30 14 36 38 M +49 175 586 38 64 duesseldorf@kollerauctions.com KOLLER GENÈVE Rue de l’Athénée 2 1205 Genève Suisse T +41 22 311 03 85 geneva@kollerauctions.com MUNICH Fiona Seidler Maximiliansplatz 20 80333 Munich Allemagne T +49 89 22 802 766 M +49 177 257 63 98 muenchen@kollerauctions.com ITALIE Luigi Pesce Via Cairoli 18 16124 Gênes, Italie T +39 339 596 27 68 italia@kollerauctions.com BEIJING Jing Li Chedaogou 10# 6/4-307 Haidian Qu 100089 Beijing Chine T +86 135 2039 8057 beijing@kollerauctions.com ART SUISSE Cyril Koller koller@kollerauctions.com ART IMPRESSIONNISTE MODERNE Cyril Koller jara.koller@kollerauctions.com POSTWAR CONTEMPORARY ESTAMPES MULTIPLES Silke Stahlschmidt stahlschmidt@kollerauctions.com PHOTOGRAPHIE Gabriel Müller mueller@kollerauctions.com MOBILIER DÉCORATION Stephan Koller skoller@kollerauctions.com SCULPTURES SACRÉES Stephan Koller skoller@kollerauctions.com ARTS D’ASIE Regi Preiswerk asianart@kollerauctions.com TABLEAUX DE MAÎTRES ANCIENS DU 19E SIÈCLE Karoline Weser weser@kollerauctions.com GRAVURES DESSINS ANCIENS Franz-Carl Diegelmann diegelmann@kollerauctions.com PORCELAINE FAÏENCE Sabine Neumaier neumaier@kollerauctions.com ARGENTERIE Corinne Koller ckoller@kollerauctions.com DESIGN Cyril Himmer himmer@kollerauctions.com MODE VINTAGE Jara Koller jara.koller@kollerauctions.com LIVRES, MANUSCRITS AUTOGRAPHES Dr Andreas Terwey terwey@kollerauctions.com ART NOUVEAU, ART DÉCO TAPIS Jean-Pierre Dalla Vedova dallavedova@kollerauctions.com JOAILLERIE Carla Süssli suessli@kollerauctions.com MONTRES Uwe Vischer vischer@kollerauctions.com VIN Koller Genève geneva@kollerauctions.com
  • 24. VENTES AUX ENCHÈRES JUIN/JUILLET 2021 30 juin Joaillerie Montres 1er juillet Estampes Multiples PostWar Contemporary 2 juillet Art Suisse Art Impressioniste Moderne EXPOSITIONS Zurich : 24–28 Juin, 10–18h 29 Juin, 10–16h Hardturmstrasse 102 + 121, 8005 Zurich Munich (Highlights) : 9–10 juin, 10–18h Maximiliansplatz 20, 80333 Munich Bâle (Highlights) : 15–16 juin, 10–18h Andlauerhof, Münsterplatz 17, 4051 Bâle KOLLER online only 6 juillet Art Nouveau Art Déco, Design, Mobilier, Argenterie Enchères en ligne du 22 juin au 6 juillet 7 juillet Tableaux Estampes des 20e 21e siècles, Art suisse, Photographie, Mode Vintage Enchères en ligne du 22 juin au 7 juillet Exposition : 24–28 juin, 10–18h 29 juin, 10–16h Hardturmstrasse 102 + 121, 8005 Zurich CONSIGNATIONS Septembre Tableaux, Dessins Estampes de Maîtres Anciens et du 19e siècle, Joaillerie. Mobilier, Porcelaine, Argenterie, Livres, Manuscrits Autographes, Tapis Les consignations sont acceptées dès à présent et jusqu’à la fin juillet. Décembre Art Moderne Contemporain, Art Suisse, Montres, Joaillerie, Photographie, Art Nouveau Art Déco, Design, Mode Vintage, Arts d’Asie Les consignations sont acceptées dès à présent et jusqu’à la fin septembre (fin août pour la joaillerie, mi-septembre pour les Arts d’Asie). Veuillez nous contacter au préalable. Nous avons hâte de vous rencontrer. JOURNÉES D’EXPERTISE Joaillerie Montres Bâle : 15–16 juin (uniquement montres) Hambourg : 10 septembre Munich : 16–17 septembre Des rendez-vous pour estimations et consignations peuvent être convenus tout au long de l’année. Rubis de Birmanie Bague rubis de Birmanie et diamants, Péclard. Rubis 5,12 ct, non-chauffé. Estimation : CHF 180 000/280 000 Buccellati Broche saphirs de Ceylan multicolores, rubis et dia- mants, vers 1996. Estimation : CHF 15 000/20 000 Saphir de Birmanie Bague saphir de Birmanie et diamants, vers 1970. Saphir 21.68 ct, non-chauffé. Estimation : CHF 98 000/160 000