SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  4
SCÈNE 13 - JJULIEN MONTE DANS LA CHAMBRE
DE MATHILDE
Alors que Julien a fini de lire le mot de Mathilde, la bibliothèque s’en va
et le jardin devant la maison se construit autour de lui pendant qu’il
chante.
Chanson : Sans elles
Julien
MONT ELLES MIS DANS LEUR NID
POUR CALMER LEUR APPÉTIT
QU’EST CE QU’ELLES ME VEULENT
QU’EST CE QU’ELLES ME VEULENT
CES FEMELLES METTENT À MAL
LES LOIS DU RÈGNE ANIMAL
QU’EST CE QU’ELLES ME VEULENT
QU’EST CE QU’ELLES ME VEULENT
LEUR AMOUR EST UN LEURRE
UNE RUSE DE PRÉDATEUR
LAISSEZ MOI SEUL
LAISSEZ MOI SEUL
SANS ELLES
TOUS MES IDÉAUX
VOLENT BIEN PLUS HAUT
VOLENT BIEN PLUS HAUT
SANS ELLES
JE SAUVE MA PEAU
RESPIRE À NOUVEAU
RESPIRE À NOUVEAU
SANS ELLES
PONT :
DE L’AIR, DE L’AIR
JE VAIS DEVENIR UN LOUP SOLITAIRE
SANS ELLES, SANS ELLES
JE VAIS DÉSORMAIS DÉPLOYER MES AILES
Julien Sorel (Côme) - Mathilde de la Mole (Julie Fournier) - Louise de Rênal (Haylen)
M’ONT ELLES PRIS POUR LEUR PROIE
QUAND ELLES TOURNENT AUTOUR DE MOI
QU’EST CE QU’ELLES ME VEULENT
QU’EST CE QU’ELLES ME VEULENT
EST CE QUE CES VIPÈRES VONT
M’INOCULER LE POISON
QU’EST CE QU’ELLES ME VEULENT
QU’EST CE QU’ELLES ME VEULENT
ELLES DÉFIENT MES FAIBLESSES
LE PEU D’INSTINCT QU’IL ME RESTE
LAISSEZ MOI SEUL
LAISSEZ MOI SEUL
SANS ELLES
TOUS MES IDÉAUX
VOLENT BIEN PLUS HAUT
VOLENT BIEN PLUS HAUT
SANS ELLES
JE SAUVE MA PEAU
RESPIRE À NOUVEAU
RESPIRE À NOUVEAU
SANS ELLES
Livret de l’Opéra Rock Le Rouge et le Noir - Au Palace dès le 29 septembre 2016
Julien éconduit
Mathilde ouvre sa fenêtre et Julien entre, très nerveux et re-
gardant (discrètement) autour de lui pour voir s’il est dans un
piège.
Mathilde : Vous cherchez quelque chose ?
Julien : ... Non... je... c’est gentil chez vous...
Mathilde : ... Merci. Vous tremblez ?
Julien (tentant de paraître à l’aise) : Je ne tremble pas, je gre-
lotte... C’est qu’il fait frais dehors... On a eu un temps superbe
Il n’est pas amoureux d’elle du tout, il ne la considérait que comme une
pimbêche superficielle avant la bibliothèque, et là elle a éveillé son in-
térêt et il est flatté à l’idée qu’elle veuille de lui, et non pas de ses nobles
prétendants; ce rendez vous secret et galant en pleine nuit l’intrigue et
le rend fier. Et puis elle est bien faite, elle a des yeux... qui
scintillent... Mais il a décidé de ne plus avoir affaire aux femmes, il s’est
juré qu’il ne se compromettrait plus avec cette espèce et resterait froid
à leurs charmes. (On comprend qu’il souffre encore de son amour pour
Louise, qu’il n’arrive pas à oublier) C’est vrai que Mathilde est atti-
rante, que sa robe noire met en valeur une taille qu’il aimerait volon-
tiers étreindre. Mais c’est certainement un piège. Elle voudra se moquer
de moi, me railler devant son frère, ses amis qu’elle aura conviés dans
sa chambre pour l’occasion. Et si c’était un moyen de me piéger, en re-
présailles de la menace que je lui ai faite avec le
couteau «ouvre lettre » ? Un moyen de me faire arrêter et jeter au fond
d’un cachot ? La riche imagination grossit tout, le fait imaginer le pire
et le persuade d’un complot contre lui, mais il est en même temps irré-
sistiblement attiré par ce danger.
Pendant la chanson, il va chercher l’échelle et escalade la maison
jusqu’au la chambre de Mathilde, et frappe à sa fenêtre à la fin de la
chanson.
toute l’après midi, mais les nuits... sont encore fraîches...
Mathilde (déçue par ces banalités) : ... Il est vrai...
Julien : Eh oui... (d’un ton détaché, tentant une ap-
proche) Mais ces givrées nocturnes
présagent d’un printemps florissant.
Mathilde : Certainement... Et l’été promet d’être
d’une douceur délicieuse...
Julien essaie d’embrasser Mathilde. Elle lere-
pousse avec mépris.
Mathilde : Pour qui me prenez-vous !
Julien : ... Je croyais...
Mathilde : Vous croyiez quoi ?!
Julien : ... Que vous me...?... Ce rendez vous..?
Mathilde : ... Oui... eh bien j’ai changé d’avis. Souvent femme varie.
Bonne nuit Monsieur. Julien, décontenancé, va vers la porte.
Mathilde : Par la fenêtre s’il vous plait. (Il redescend) Et remettez bien
l’échelle en place. Elle reste à sa fenêtre, déçue
Mathilde : Il est comme les autres... en pauvre…
Chanson : Il aurait suffi
Julien , louise et mathilde
Couplet A
Mathilde :
IL AURAIT SUFFI /QU’IL JOUE/ LA DISTANCE/
SUFFI QU’IL OSE ME DIRE EN FACE LE CONTRAIRE DE CE
QU’IL PENSE /
QU’IL NE ME LAISSE ENTREVOIR/
QUE LE MYSTÈRE/ ENTRE NOUS
Couplet B
Julien :
IL A SUFFI QUE J’OSE /L’IMPRUDENCE/
SUFFI QUE JE DÉVOILE ENFIN MON COEUR /SANS COMPLAISANCE/
POUR QU’ELLE/ DOUTE DE MOI/
POUR QU’ELLE/ N’ATTENDE RIEN/ DE NOUS
Pré refrain A
Mathilde :
TU ME PRENDS POUR QUI
JE TE PLAIS POURQUOI
LE CORPS A DIT OUI
ON S’ÉPREND LA NUIT
SE MÉPREND PARFOIS
Pré refrain B
Julien :
TU M’AIMES AUJOURD’HUI
DEMAIN TU T’EN VAS
IVRESSE OU MÉPRIS
DU RÊVE À L’ENNUI
JE N’AI FAIT QU’UN PAS
Refrain A
Mathilde :
DÈS QUE MOI JE TE FUIS
TOI TU DIS OUI
MAIS QUAND TU FONDS
LÀ JE DIS NON
Refrain B
Ensemble :
QUAND C’EST MOI QUI TE SUIS
TOI TU M’OUBLIES
QUAND JE SUIS LOIN
LÀ TU REVIENS
Refrain C
L’AMOUR EST INDÉCIS
TOUJOURS AINSI
QUAND TU M’ENLACES
MOI JE M’EN LASSE
Refrain D
NOS FOLIES NOUS DÉPASSENT
ON S’AIME HÉLAS
QUAND ON SE FUIT
Pré refrain A
Julien :
ON CÈDE À L’ENVIE
SANS SAVOIR POURQUOI
RÊVE D’INFINI
TOMBERA DU LIT
EN N’AIMANT QUE SOI
Pré refrain B
Ensemble :
LA RAISON DIT OUI
LE COEUR N’Y EST PAS
UNIS POUR LA VIE
FAUT II FAIRE COMME SI
D’AUTRES FONT COMME ÇA
DIS MOI DIS MOI QUE NOTRE AMOUR NE TIENT PAS QU’À TOUT CE VIDE
ENTRE
NOUS
Louise :
POURTANT MOI JE RESSENS /L’AMOUR IMMENSE/
NE ME DIS PAS QUE LA CAUSE EN EST SEULEMENT TON ABSENCE
NE ME DIS PAS QUE TOUT REPOSE
SUR CE VIDE ENTRE NOUS
Refrain A
Mathilde :
DÈS QUE MOI JE TE FUIS
TOI TU DIS OUI
MAIS QUAND TU FONDS
LÀ JE DIS NON
Refrain B
QUAND C’EST MOI QUI TE SUIS
TOI TU M’OUBLIES
QUAND JE SUIS LOIN
LÀ TU REVIENS
Refrain C
Filles Ensemble :
L’AMOUR EST INDÉCIS
TOUJOURS AINSI
SI TU M’ENLACES
MOI JE M’EN LASSE
Julien :
TU ME PRENDS POUR QUI
JE TE PLAIS POURQUOI
LE CORPS A DIT OUI
ON S’ÉPREND LA NUIT
SE MÉPREND PARFOIS
Refrain D
Filles Ensemble :
NOS FOLIES NOUS DÉPASSENT
ON S’AIME HÉLAS
Livret : Alexandre Bonstein
Mise en scène : François Chouquet/Laurent Seroussi
Auteurs chansons : Zazie/Vincent Baguian
Musiques : William Rousseau/Sorel
QUAND ON SE FUIT
Ensemble tout le monde :
Pré Refrain B
TU M’AIMES AUJOURD’HUI
DEMAIN TU T’EN VAS
IVRESSE OU MÉPRIS
DU RÊVE À L’ENNUI
JE N’AI FAIT QU’UN PAS
DIS MOI DIS MOI QUE NOTRE AMOUR NE TIENT PAS QU’À TOUT CE VIDE
ENTRE
NOUS
DIS MOI DIS MOI QUE NOTRE AMOUR NE VIENT PAS DE TOUT CE VIDE
ENTRE NOUS

Contenu connexe

Tendances

Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 10
Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 10Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 10
Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 10LeRougeetLeNoir
 
Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 6
Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 6 Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 6
Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 6 LeRougeetLeNoir
 
Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 11
Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 11Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 11
Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 11LeRougeetLeNoir
 
Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 18
Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 18Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 18
Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 18LeRougeetLeNoir
 
Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 21
Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 21Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 21
Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 21LeRougeetLeNoir
 
Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 1
Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 1Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 1
Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 1LeRougeetLeNoir
 
Tendre est l'ennui de Bruno Baunard de Mèze
Tendre est l'ennui de Bruno Baunard de MèzeTendre est l'ennui de Bruno Baunard de Mèze
Tendre est l'ennui de Bruno Baunard de MèzeBMConcarneau
 
Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 14
Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 14Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 14
Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 14LeRougeetLeNoir
 
Peinture Afremov
Peinture AfremovPeinture Afremov
Peinture Afremovshalalaair
 
Explication de texte la corrida b2 c1
Explication de texte la corrida b2 c1Explication de texte la corrida b2 c1
Explication de texte la corrida b2 c1jeanphilippeguy
 
Apresentação quasimodo et esmeralda
Apresentação quasimodo et esmeraldaApresentação quasimodo et esmeralda
Apresentação quasimodo et esmeraldaelasticmen
 
Hommage à René Char
Hommage à René CharHommage à René Char
Hommage à René Charal1gou
 

Tendances (20)

Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 10
Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 10Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 10
Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 10
 
Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 6
Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 6 Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 6
Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 6
 
Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 11
Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 11Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 11
Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 11
 
Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 18
Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 18Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 18
Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 18
 
Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 21
Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 21Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 21
Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 21
 
Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 1
Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 1Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 1
Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 1
 
Lou, je m'appelle Lou
Lou, je m'appelle LouLou, je m'appelle Lou
Lou, je m'appelle Lou
 
Tendre est l'ennui de Bruno Baunard de Mèze
Tendre est l'ennui de Bruno Baunard de MèzeTendre est l'ennui de Bruno Baunard de Mèze
Tendre est l'ennui de Bruno Baunard de Mèze
 
Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 14
Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 14Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 14
Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 14
 
Les femmes et l'amitié
Les femmes et l'amitiéLes femmes et l'amitié
Les femmes et l'amitié
 
Extrait de "LOU"
Extrait de "LOU"Extrait de "LOU"
Extrait de "LOU"
 
Peintures de Leonid Afremov
Peintures de Leonid AfremovPeintures de Leonid Afremov
Peintures de Leonid Afremov
 
Peinture Afremov
Peinture AfremovPeinture Afremov
Peinture Afremov
 
Nouvelle fantastique
Nouvelle fantastiqueNouvelle fantastique
Nouvelle fantastique
 
Explication de texte la corrida b2 c1
Explication de texte la corrida b2 c1Explication de texte la corrida b2 c1
Explication de texte la corrida b2 c1
 
Apresentação quasimodo et esmeralda
Apresentação quasimodo et esmeraldaApresentação quasimodo et esmeralda
Apresentação quasimodo et esmeralda
 
Les Oublies
Les OubliesLes Oublies
Les Oublies
 
N.Y.Chronique d
N.Y.Chronique dN.Y.Chronique d
N.Y.Chronique d
 
Hommage à René Char
Hommage à René CharHommage à René Char
Hommage à René Char
 
Galerie Politique
Galerie PolitiqueGalerie Politique
Galerie Politique
 

Similaire à Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 13

Ici et ailleurs recueil de nouvelles
Ici et ailleurs recueil de nouvellesIci et ailleurs recueil de nouvelles
Ici et ailleurs recueil de nouvellesEVA DIALLO AUTEUR
 
Espoirs Déchus Roman Noufel Bouzeboudja
Espoirs Déchus Roman Noufel BouzeboudjaEspoirs Déchus Roman Noufel Bouzeboudja
Espoirs Déchus Roman Noufel Bouzeboudjayehwayi
 
« Destins », de Magali Collet
« Destins », de Magali Collet« Destins », de Magali Collet
« Destins », de Magali ColletTaurnada
 
Du stage... au reportage 2015
Du stage... au reportage 2015Du stage... au reportage 2015
Du stage... au reportage 2015docdarius
 
Reportages ASSP... 2014
Reportages ASSP... 2014Reportages ASSP... 2014
Reportages ASSP... 2014docdarius
 
Du stage... au reportage 2015
Du stage... au reportage 2015Du stage... au reportage 2015
Du stage... au reportage 2015docdarius
 
Le baldesillusions
Le baldesillusionsLe baldesillusions
Le baldesillusionsVlad Gireada
 
Qui Je Suis
Qui Je SuisQui Je Suis
Qui Je SuisLaeticia
 
Histoire comme livre
Histoire comme livreHistoire comme livre
Histoire comme livredida91
 
Reportage assp.pub
Reportage assp.pubReportage assp.pub
Reportage assp.pubdocdarius
 
la couleur des sentiments de Kathryn Stockett
la couleur des sentiments de Kathryn Stockettla couleur des sentiments de Kathryn Stockett
la couleur des sentiments de Kathryn StockettRedwan Chaybi
 

Similaire à Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 13 (15)

Ici et ailleurs recueil de nouvelles
Ici et ailleurs recueil de nouvellesIci et ailleurs recueil de nouvelles
Ici et ailleurs recueil de nouvelles
 
Dossier de presse
Dossier de presseDossier de presse
Dossier de presse
 
Espoirs Déchus Roman Noufel Bouzeboudja
Espoirs Déchus Roman Noufel BouzeboudjaEspoirs Déchus Roman Noufel Bouzeboudja
Espoirs Déchus Roman Noufel Bouzeboudja
 
A geneva
A genevaA geneva
A geneva
 
A Geneva
A GenevaA Geneva
A Geneva
 
« Destins », de Magali Collet
« Destins », de Magali Collet« Destins », de Magali Collet
« Destins », de Magali Collet
 
Du stage... au reportage 2015
Du stage... au reportage 2015Du stage... au reportage 2015
Du stage... au reportage 2015
 
Reportages ASSP... 2014
Reportages ASSP... 2014Reportages ASSP... 2014
Reportages ASSP... 2014
 
Du stage... au reportage 2015
Du stage... au reportage 2015Du stage... au reportage 2015
Du stage... au reportage 2015
 
Le baldesillusions
Le baldesillusionsLe baldesillusions
Le baldesillusions
 
Qui Je Suis
Qui Je SuisQui Je Suis
Qui Je Suis
 
Le dixième cercle
Le dixième cercleLe dixième cercle
Le dixième cercle
 
Histoire comme livre
Histoire comme livreHistoire comme livre
Histoire comme livre
 
Reportage assp.pub
Reportage assp.pubReportage assp.pub
Reportage assp.pub
 
la couleur des sentiments de Kathryn Stockett
la couleur des sentiments de Kathryn Stockettla couleur des sentiments de Kathryn Stockett
la couleur des sentiments de Kathryn Stockett
 

Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 13

  • 1. SCÈNE 13 - JJULIEN MONTE DANS LA CHAMBRE DE MATHILDE Alors que Julien a fini de lire le mot de Mathilde, la bibliothèque s’en va et le jardin devant la maison se construit autour de lui pendant qu’il chante. Chanson : Sans elles Julien MONT ELLES MIS DANS LEUR NID POUR CALMER LEUR APPÉTIT QU’EST CE QU’ELLES ME VEULENT QU’EST CE QU’ELLES ME VEULENT CES FEMELLES METTENT À MAL LES LOIS DU RÈGNE ANIMAL QU’EST CE QU’ELLES ME VEULENT QU’EST CE QU’ELLES ME VEULENT LEUR AMOUR EST UN LEURRE UNE RUSE DE PRÉDATEUR LAISSEZ MOI SEUL LAISSEZ MOI SEUL SANS ELLES TOUS MES IDÉAUX VOLENT BIEN PLUS HAUT VOLENT BIEN PLUS HAUT SANS ELLES JE SAUVE MA PEAU RESPIRE À NOUVEAU RESPIRE À NOUVEAU SANS ELLES PONT : DE L’AIR, DE L’AIR JE VAIS DEVENIR UN LOUP SOLITAIRE SANS ELLES, SANS ELLES JE VAIS DÉSORMAIS DÉPLOYER MES AILES Julien Sorel (Côme) - Mathilde de la Mole (Julie Fournier) - Louise de Rênal (Haylen) M’ONT ELLES PRIS POUR LEUR PROIE QUAND ELLES TOURNENT AUTOUR DE MOI QU’EST CE QU’ELLES ME VEULENT QU’EST CE QU’ELLES ME VEULENT EST CE QUE CES VIPÈRES VONT M’INOCULER LE POISON QU’EST CE QU’ELLES ME VEULENT QU’EST CE QU’ELLES ME VEULENT ELLES DÉFIENT MES FAIBLESSES LE PEU D’INSTINCT QU’IL ME RESTE LAISSEZ MOI SEUL LAISSEZ MOI SEUL SANS ELLES TOUS MES IDÉAUX VOLENT BIEN PLUS HAUT VOLENT BIEN PLUS HAUT SANS ELLES JE SAUVE MA PEAU RESPIRE À NOUVEAU RESPIRE À NOUVEAU SANS ELLES
  • 2. Livret de l’Opéra Rock Le Rouge et le Noir - Au Palace dès le 29 septembre 2016 Julien éconduit Mathilde ouvre sa fenêtre et Julien entre, très nerveux et re- gardant (discrètement) autour de lui pour voir s’il est dans un piège. Mathilde : Vous cherchez quelque chose ? Julien : ... Non... je... c’est gentil chez vous... Mathilde : ... Merci. Vous tremblez ? Julien (tentant de paraître à l’aise) : Je ne tremble pas, je gre- lotte... C’est qu’il fait frais dehors... On a eu un temps superbe Il n’est pas amoureux d’elle du tout, il ne la considérait que comme une pimbêche superficielle avant la bibliothèque, et là elle a éveillé son in- térêt et il est flatté à l’idée qu’elle veuille de lui, et non pas de ses nobles prétendants; ce rendez vous secret et galant en pleine nuit l’intrigue et le rend fier. Et puis elle est bien faite, elle a des yeux... qui scintillent... Mais il a décidé de ne plus avoir affaire aux femmes, il s’est juré qu’il ne se compromettrait plus avec cette espèce et resterait froid à leurs charmes. (On comprend qu’il souffre encore de son amour pour Louise, qu’il n’arrive pas à oublier) C’est vrai que Mathilde est atti- rante, que sa robe noire met en valeur une taille qu’il aimerait volon- tiers étreindre. Mais c’est certainement un piège. Elle voudra se moquer de moi, me railler devant son frère, ses amis qu’elle aura conviés dans sa chambre pour l’occasion. Et si c’était un moyen de me piéger, en re- présailles de la menace que je lui ai faite avec le couteau «ouvre lettre » ? Un moyen de me faire arrêter et jeter au fond d’un cachot ? La riche imagination grossit tout, le fait imaginer le pire et le persuade d’un complot contre lui, mais il est en même temps irré- sistiblement attiré par ce danger. Pendant la chanson, il va chercher l’échelle et escalade la maison jusqu’au la chambre de Mathilde, et frappe à sa fenêtre à la fin de la chanson. toute l’après midi, mais les nuits... sont encore fraîches... Mathilde (déçue par ces banalités) : ... Il est vrai... Julien : Eh oui... (d’un ton détaché, tentant une ap- proche) Mais ces givrées nocturnes présagent d’un printemps florissant. Mathilde : Certainement... Et l’été promet d’être d’une douceur délicieuse... Julien essaie d’embrasser Mathilde. Elle lere- pousse avec mépris. Mathilde : Pour qui me prenez-vous ! Julien : ... Je croyais... Mathilde : Vous croyiez quoi ?! Julien : ... Que vous me...?... Ce rendez vous..? Mathilde : ... Oui... eh bien j’ai changé d’avis. Souvent femme varie. Bonne nuit Monsieur. Julien, décontenancé, va vers la porte. Mathilde : Par la fenêtre s’il vous plait. (Il redescend) Et remettez bien l’échelle en place. Elle reste à sa fenêtre, déçue Mathilde : Il est comme les autres... en pauvre… Chanson : Il aurait suffi Julien , louise et mathilde Couplet A Mathilde : IL AURAIT SUFFI /QU’IL JOUE/ LA DISTANCE/ SUFFI QU’IL OSE ME DIRE EN FACE LE CONTRAIRE DE CE QU’IL PENSE / QU’IL NE ME LAISSE ENTREVOIR/ QUE LE MYSTÈRE/ ENTRE NOUS
  • 3. Couplet B Julien : IL A SUFFI QUE J’OSE /L’IMPRUDENCE/ SUFFI QUE JE DÉVOILE ENFIN MON COEUR /SANS COMPLAISANCE/ POUR QU’ELLE/ DOUTE DE MOI/ POUR QU’ELLE/ N’ATTENDE RIEN/ DE NOUS Pré refrain A Mathilde : TU ME PRENDS POUR QUI JE TE PLAIS POURQUOI LE CORPS A DIT OUI ON S’ÉPREND LA NUIT SE MÉPREND PARFOIS Pré refrain B Julien : TU M’AIMES AUJOURD’HUI DEMAIN TU T’EN VAS IVRESSE OU MÉPRIS DU RÊVE À L’ENNUI JE N’AI FAIT QU’UN PAS Refrain A Mathilde : DÈS QUE MOI JE TE FUIS TOI TU DIS OUI MAIS QUAND TU FONDS LÀ JE DIS NON Refrain B Ensemble : QUAND C’EST MOI QUI TE SUIS TOI TU M’OUBLIES QUAND JE SUIS LOIN LÀ TU REVIENS Refrain C L’AMOUR EST INDÉCIS TOUJOURS AINSI QUAND TU M’ENLACES MOI JE M’EN LASSE Refrain D NOS FOLIES NOUS DÉPASSENT ON S’AIME HÉLAS QUAND ON SE FUIT Pré refrain A Julien : ON CÈDE À L’ENVIE SANS SAVOIR POURQUOI RÊVE D’INFINI TOMBERA DU LIT EN N’AIMANT QUE SOI Pré refrain B Ensemble : LA RAISON DIT OUI LE COEUR N’Y EST PAS UNIS POUR LA VIE FAUT II FAIRE COMME SI D’AUTRES FONT COMME ÇA DIS MOI DIS MOI QUE NOTRE AMOUR NE TIENT PAS QU’À TOUT CE VIDE ENTRE NOUS
  • 4. Louise : POURTANT MOI JE RESSENS /L’AMOUR IMMENSE/ NE ME DIS PAS QUE LA CAUSE EN EST SEULEMENT TON ABSENCE NE ME DIS PAS QUE TOUT REPOSE SUR CE VIDE ENTRE NOUS Refrain A Mathilde : DÈS QUE MOI JE TE FUIS TOI TU DIS OUI MAIS QUAND TU FONDS LÀ JE DIS NON Refrain B QUAND C’EST MOI QUI TE SUIS TOI TU M’OUBLIES QUAND JE SUIS LOIN LÀ TU REVIENS Refrain C Filles Ensemble : L’AMOUR EST INDÉCIS TOUJOURS AINSI SI TU M’ENLACES MOI JE M’EN LASSE Julien : TU ME PRENDS POUR QUI JE TE PLAIS POURQUOI LE CORPS A DIT OUI ON S’ÉPREND LA NUIT SE MÉPREND PARFOIS Refrain D Filles Ensemble : NOS FOLIES NOUS DÉPASSENT ON S’AIME HÉLAS Livret : Alexandre Bonstein Mise en scène : François Chouquet/Laurent Seroussi Auteurs chansons : Zazie/Vincent Baguian Musiques : William Rousseau/Sorel QUAND ON SE FUIT Ensemble tout le monde : Pré Refrain B TU M’AIMES AUJOURD’HUI DEMAIN TU T’EN VAS IVRESSE OU MÉPRIS DU RÊVE À L’ENNUI JE N’AI FAIT QU’UN PAS DIS MOI DIS MOI QUE NOTRE AMOUR NE TIENT PAS QU’À TOUT CE VIDE ENTRE NOUS DIS MOI DIS MOI QUE NOTRE AMOUR NE VIENT PAS DE TOUT CE VIDE ENTRE NOUS