SlideShare une entreprise Scribd logo
PAUSE ESTIVALE
LA 4e
VAGUE ANNONCÉE EST ARRIVÉE
Nous y voici, nous y voilà, c’est l’été!Même si cette année,
il fait plutôt grise mine. Je suis allée chercher le soleil
et le dépaysement en Grèce. Et je les ai trouvés.
«ICI, ON NE PORTE
PAS DE MASQUE»
On en a tousras la casquette! Cet été libérateur, onl’a tant attendu. OK, côté
météo, ça a plutôtmal commencé. Pourtrouverle soleil, j’ai choisila Grèce.
Unpaysque j’aime, une île pourm’isoler, une pause entre la troisième et la
quatrième vague. Inondationsici, feux ravageurs là, luttesamères entre les
pro et les anti-vax, tempsde Toussaint…C’estbon, laissez-moirespirer!
D’ailleurs, la première chose quem’a dite monhôtesseKaterina à mon
arrivée, après l’ascensiondes deux cent cinquantemarches qui mènentà sa
maisonau-dessusduportd’Hydra, est:«Here we do notwear a mask. Except
in thegrocery store. We areall vaccinated, becausewework with tourists.»
OK, ça me va. La vue est magnifique, l’air chargé de parfumsde figuier et de
jasmin, le ciel bleu, la mer turquoise. Ilfait un peuplus de trente degrés. Je
mesure ma chance. Je respire.
©
Louise
Haas,
The
Cool
Mule
VOYAGER,
C’EST COMPLIQUÉ
Mais pourarriver là, c’est un vrai parcoursdu combattant. Télécharger l’appli
CovidCert. Ça commence bien: la Gesundheitsdirektion ducantondeZurich
est désolée, moncertificat Covid a été annulé. J’aipourtantbien reçu mes
deux dosesde Pfizer en mai dernier! Une histoire de deuxième prénomsur un
documentet pas surun autre. Pas grave, avec un peu de bonnevolontéde la
part des autoritésen charge, les chosessontvite rétablies. Lire la
«Réglementation desvoyages»publiée surle site de swiss. Je la lis deux fois,
car c’estbeaucoupd’infos. Remplir le formulaire PLF (pour «Passenger
Locator Form»). Ceci fait, onreçoit un autre code QR. Deuxième sésamepour
s’envolervers Athènes.
Télécharger l’appli VisitGreece. Lire les instructions. Remplirles formulaires
du gouvernementgrec, outre le «Formulaire de localisation dupassager», le
«Health StatementForm». Attention, les algorithmes, c’est bien beau, mais
c’est pasfute-fute. Castagné, avec ou sansaccent? Nomde femme mariée ou
pas?Deuxième prénomou pas?Françoise, avec ou sans cédille? Écrire
comme dansle passeport. Nepass’écarter d’uniota, sinondes points
d’exclamationrouges s’affichent à l’écran et onpeut toutrecommencer.
Se connecter au site Ferries in Greece. Lire les instructions. Enanglais. C’est
ça ou en grec… Des pages et des pages quidéfilent sur monécran. Lire une
fois, deux fois, troisfois pourcertains passages. Remplir le «Pre-bording
health declaration questionnaire». Maispas en ligne, ce n’estpaspossible.
J’imprime, je remplis à la main. Attention, accent, cédille…
SE DÉCONNECTER,
C’EST LA SANTÉ
Il y a peu de journauxsur l’île. J’aiquandmême trouvéle Canard Enchaîné.
Cela fait des années que je ne l’avaispas eu entre les mains. Unjournal qui
fait rire, donc quifait du bien. Je jette quand même un petit coupd’œil surles
applis Watsonet franceinfo de tempsà autre, mais vite fait. Pasde quoime
plomberle moral.
Avec l’excellent Goncourtd’Hervé Le Tellier et le Festival de la couillede
Chuck Palahniuk, dénichéau marché aux puces de Saint-Céré, je suis satisfaite
de mes choix de lecture. Pourle reste, c’est marche à pied (l’île est interdite
à la circulation, les transportss’effectuentà dosde mule ou en bateau-taxi)et
baignadedans les eaux turquoise. Dès le petit matin. Quand l’eau est d’une
clarté absolueet queles touristesdormentencore. Avantque le soleil ne se
fasse trop brûlant.
Déjeuner à l’ombredes grandspins. Poulpegrillé, courgettes et tarama. Je
mesure ma chance. Je déguste. Penseà mon mari qui enchaîne les zoomcalls
à Zurich, à mes amis français qui regardentleur appli météo dès le lever, puis
le ciel gris, puisleur appli météo pourles jours suivants, etvontse recoucher.
Je déconnecte et ça fait unbien fou.
RETOUR BRUTAL
À LA RÉALITÉ
Les jours de vacances passentmalheureusement aussivite que les autres. Je
me retrouve à Athènes, buvantuncafé à 8 heures du matin par plus de
30 degrés à l’ombre. Je procède vite fait à l’enregistrement sur l’appli swiss.
Sur la route de l’aéroport, unépais nuage de fumée et deux hélicoptères qui
tournoient signalentl’endroit oùça brûle, non loin de la ville.
Le volswiss est retardé. Heureusement, car il me manqueundocument. Moi
qui pensaisavoir toutfait correctement… Celui que je présente est destiné au
gouvernementgrec; il me faut le même mais pourles Suisses. Flasher le QR
code collé sur le comptoirde check-in, remplir le formulaire surmoniPhone,
assise duboutdes fesses sur ma petite valise. Pasle choix, les quelques bancs
sontoccupés par despassagers dûmentmasqués. Enfin, le QR code de la
carte d’embarquements’affiche. Présenterledit QR code pourgagner la zone
des départs. Avantd’embarquer, représenterle QR code de l’appli Covid Cert.
Accepter, bien sûr, la lingette désinfectante tenduepar l’hôtesse. Se
désinfecter les mains, puis la tablette et les accoudoirs. Et enfin se caler dans
le fauteuil de l’Airbus A321. Tantpis si c’est la rangée 23 près des toilettes. De
toutefaçon, monmasqueme couvrela boucheET le nez.
Atterrissage à l’aéroportde Zurich. Quelles sontles nouvelles?Est-ce que
veux vraimentle savoir?Franchementnon. J’attendsencoreun peu avantde
me reconnecter.
Oh, je n’attendspaslongtemps. Maisunefois reconnectée et au vudes
grossesgouttesqui ruissellent sur le hublot, je n’ai qu’uneenvie, c’est
de repartir.
Sylvie Castagné
Zurich, le 4 août2021

Contenu connexe

Plus de Sylvie Castagné

«Liberté animale et guerre canine»
«Liberté animale et guerre canine»«Liberté animale et guerre canine»
«Liberté animale et guerre canine»
Sylvie Castagné
 
"Was ist bloss mit der Menschheit los?"
"Was ist bloss mit der Menschheit los?""Was ist bloss mit der Menschheit los?"
"Was ist bloss mit der Menschheit los?"
Sylvie Castagné
 
"Humanity, who are you? Human nature and empathy"
"Humanity, who are you? Human nature and empathy""Humanity, who are you? Human nature and empathy"
"Humanity, who are you? Human nature and empathy"
Sylvie Castagné
 
«L'humanité devenue – Nature humaine et empathie»
«L'humanité devenue – Nature humaine et empathie»«L'humanité devenue – Nature humaine et empathie»
«L'humanité devenue – Nature humaine et empathie»
Sylvie Castagné
 
"At the supermarket in Provence – Intimate Confessions at the Deli Counter"
"At the supermarket in Provence – Intimate Confessions at the Deli Counter""At the supermarket in Provence – Intimate Confessions at the Deli Counter"
"At the supermarket in Provence – Intimate Confessions at the Deli Counter"
Sylvie Castagné
 
"Neulich bei Leclerc in Cogolin"
"Neulich bei Leclerc in Cogolin""Neulich bei Leclerc in Cogolin"
"Neulich bei Leclerc in Cogolin"
Sylvie Castagné
 
«Leclerc Cogolin, rayon traiteur – confidences d'une Provençale
«Leclerc Cogolin, rayon traiteur – confidences d'une Provençale«Leclerc Cogolin, rayon traiteur – confidences d'une Provençale
«Leclerc Cogolin, rayon traiteur – confidences d'une Provençale
Sylvie Castagné
 
"LEKTIONEN FÜRS LEBEN – ENDECKT AM MITTELMEER"
"LEKTIONEN FÜRS LEBEN – ENDECKT AM MITTELMEER""LEKTIONEN FÜRS LEBEN – ENDECKT AM MITTELMEER"
"LEKTIONEN FÜRS LEBEN – ENDECKT AM MITTELMEER"
Sylvie Castagné
 
"Life Lessons – while walking along the sea"
"Life Lessons – while walking along the sea""Life Lessons – while walking along the sea"
"Life Lessons – while walking along the sea"
Sylvie Castagné
 
«Leçon de choses en longeant la mer»
«Leçon de choses en longeant la mer»«Leçon de choses en longeant la mer»
«Leçon de choses en longeant la mer»
Sylvie Castagné
 
"Summer holidays are over – Time to sort out, throw away, give away"
"Summer holidays are over – Time to sort out, throw away, give away""Summer holidays are over – Time to sort out, throw away, give away"
"Summer holidays are over – Time to sort out, throw away, give away"
Sylvie Castagné
 
«Die Ferien sind vorbei – Ich sortiere aus, werfe weg, gebe fort»
«Die Ferien sind vorbei – Ich sortiere aus, werfe weg, gebe fort»«Die Ferien sind vorbei – Ich sortiere aus, werfe weg, gebe fort»
«Die Ferien sind vorbei – Ich sortiere aus, werfe weg, gebe fort»
Sylvie Castagné
 
«Préparer la rentrée – je trie, je jette, je donne»
«Préparer la rentrée – je trie, je jette, je donne»«Préparer la rentrée – je trie, je jette, je donne»
«Préparer la rentrée – je trie, je jette, je donne»
Sylvie Castagné
 
"Summer Break – The 4th wave has arrived"
"Summer Break – The 4th wave has arrived""Summer Break – The 4th wave has arrived"
"Summer Break – The 4th wave has arrived"
Sylvie Castagné
 
«Sommerpause – Die vierte Welle ist da»
«Sommerpause – Die vierte Welle ist da»«Sommerpause – Die vierte Welle ist da»
«Sommerpause – Die vierte Welle ist da»
Sylvie Castagné
 
"Summer Holidays in France – Between the 3rd and the 4th Wave"
"Summer Holidays in France – Between the 3rd and the 4th Wave""Summer Holidays in France – Between the 3rd and the 4th Wave"
"Summer Holidays in France – Between the 3rd and the 4th Wave"
Sylvie Castagné
 
«Vacances en Occitanie – entre la 3e et la 4e vague»
«Vacances en Occitanie – entre la 3e et la 4e vague»«Vacances en Occitanie – entre la 3e et la 4e vague»
«Vacances en Occitanie – entre la 3e et la 4e vague»
Sylvie Castagné
 
«New Words & World After»
«New Words & World After»«New Words & World After»
«New Words & World After»
Sylvie Castagné
 
«The Post-Covid World»
«The Post-Covid World»«The Post-Covid World»
«The Post-Covid World»
Sylvie Castagné
 
«Nouveaux mots et monde d'après»
«Nouveaux mots et monde d'après»«Nouveaux mots et monde d'après»
«Nouveaux mots et monde d'après»
Sylvie Castagné
 

Plus de Sylvie Castagné (20)

«Liberté animale et guerre canine»
«Liberté animale et guerre canine»«Liberté animale et guerre canine»
«Liberté animale et guerre canine»
 
"Was ist bloss mit der Menschheit los?"
"Was ist bloss mit der Menschheit los?""Was ist bloss mit der Menschheit los?"
"Was ist bloss mit der Menschheit los?"
 
"Humanity, who are you? Human nature and empathy"
"Humanity, who are you? Human nature and empathy""Humanity, who are you? Human nature and empathy"
"Humanity, who are you? Human nature and empathy"
 
«L'humanité devenue – Nature humaine et empathie»
«L'humanité devenue – Nature humaine et empathie»«L'humanité devenue – Nature humaine et empathie»
«L'humanité devenue – Nature humaine et empathie»
 
"At the supermarket in Provence – Intimate Confessions at the Deli Counter"
"At the supermarket in Provence – Intimate Confessions at the Deli Counter""At the supermarket in Provence – Intimate Confessions at the Deli Counter"
"At the supermarket in Provence – Intimate Confessions at the Deli Counter"
 
"Neulich bei Leclerc in Cogolin"
"Neulich bei Leclerc in Cogolin""Neulich bei Leclerc in Cogolin"
"Neulich bei Leclerc in Cogolin"
 
«Leclerc Cogolin, rayon traiteur – confidences d'une Provençale
«Leclerc Cogolin, rayon traiteur – confidences d'une Provençale«Leclerc Cogolin, rayon traiteur – confidences d'une Provençale
«Leclerc Cogolin, rayon traiteur – confidences d'une Provençale
 
"LEKTIONEN FÜRS LEBEN – ENDECKT AM MITTELMEER"
"LEKTIONEN FÜRS LEBEN – ENDECKT AM MITTELMEER""LEKTIONEN FÜRS LEBEN – ENDECKT AM MITTELMEER"
"LEKTIONEN FÜRS LEBEN – ENDECKT AM MITTELMEER"
 
"Life Lessons – while walking along the sea"
"Life Lessons – while walking along the sea""Life Lessons – while walking along the sea"
"Life Lessons – while walking along the sea"
 
«Leçon de choses en longeant la mer»
«Leçon de choses en longeant la mer»«Leçon de choses en longeant la mer»
«Leçon de choses en longeant la mer»
 
"Summer holidays are over – Time to sort out, throw away, give away"
"Summer holidays are over – Time to sort out, throw away, give away""Summer holidays are over – Time to sort out, throw away, give away"
"Summer holidays are over – Time to sort out, throw away, give away"
 
«Die Ferien sind vorbei – Ich sortiere aus, werfe weg, gebe fort»
«Die Ferien sind vorbei – Ich sortiere aus, werfe weg, gebe fort»«Die Ferien sind vorbei – Ich sortiere aus, werfe weg, gebe fort»
«Die Ferien sind vorbei – Ich sortiere aus, werfe weg, gebe fort»
 
«Préparer la rentrée – je trie, je jette, je donne»
«Préparer la rentrée – je trie, je jette, je donne»«Préparer la rentrée – je trie, je jette, je donne»
«Préparer la rentrée – je trie, je jette, je donne»
 
"Summer Break – The 4th wave has arrived"
"Summer Break – The 4th wave has arrived""Summer Break – The 4th wave has arrived"
"Summer Break – The 4th wave has arrived"
 
«Sommerpause – Die vierte Welle ist da»
«Sommerpause – Die vierte Welle ist da»«Sommerpause – Die vierte Welle ist da»
«Sommerpause – Die vierte Welle ist da»
 
"Summer Holidays in France – Between the 3rd and the 4th Wave"
"Summer Holidays in France – Between the 3rd and the 4th Wave""Summer Holidays in France – Between the 3rd and the 4th Wave"
"Summer Holidays in France – Between the 3rd and the 4th Wave"
 
«Vacances en Occitanie – entre la 3e et la 4e vague»
«Vacances en Occitanie – entre la 3e et la 4e vague»«Vacances en Occitanie – entre la 3e et la 4e vague»
«Vacances en Occitanie – entre la 3e et la 4e vague»
 
«New Words & World After»
«New Words & World After»«New Words & World After»
«New Words & World After»
 
«The Post-Covid World»
«The Post-Covid World»«The Post-Covid World»
«The Post-Covid World»
 
«Nouveaux mots et monde d'après»
«Nouveaux mots et monde d'après»«Nouveaux mots et monde d'après»
«Nouveaux mots et monde d'après»
 

«Pause estivale - La 4e vague annoncée est arrivée»

  • 1. PAUSE ESTIVALE LA 4e VAGUE ANNONCÉE EST ARRIVÉE Nous y voici, nous y voilà, c’est l’été!Même si cette année, il fait plutôt grise mine. Je suis allée chercher le soleil et le dépaysement en Grèce. Et je les ai trouvés. «ICI, ON NE PORTE PAS DE MASQUE» On en a tousras la casquette! Cet été libérateur, onl’a tant attendu. OK, côté météo, ça a plutôtmal commencé. Pourtrouverle soleil, j’ai choisila Grèce. Unpaysque j’aime, une île pourm’isoler, une pause entre la troisième et la quatrième vague. Inondationsici, feux ravageurs là, luttesamères entre les pro et les anti-vax, tempsde Toussaint…C’estbon, laissez-moirespirer! D’ailleurs, la première chose quem’a dite monhôtesseKaterina à mon arrivée, après l’ascensiondes deux cent cinquantemarches qui mènentà sa maisonau-dessusduportd’Hydra, est:«Here we do notwear a mask. Except in thegrocery store. We areall vaccinated, becausewework with tourists.» OK, ça me va. La vue est magnifique, l’air chargé de parfumsde figuier et de jasmin, le ciel bleu, la mer turquoise. Ilfait un peuplus de trente degrés. Je mesure ma chance. Je respire. © Louise Haas, The Cool Mule
  • 2. VOYAGER, C’EST COMPLIQUÉ Mais pourarriver là, c’est un vrai parcoursdu combattant. Télécharger l’appli CovidCert. Ça commence bien: la Gesundheitsdirektion ducantondeZurich est désolée, moncertificat Covid a été annulé. J’aipourtantbien reçu mes deux dosesde Pfizer en mai dernier! Une histoire de deuxième prénomsur un documentet pas surun autre. Pas grave, avec un peu de bonnevolontéde la part des autoritésen charge, les chosessontvite rétablies. Lire la «Réglementation desvoyages»publiée surle site de swiss. Je la lis deux fois, car c’estbeaucoupd’infos. Remplir le formulaire PLF (pour «Passenger Locator Form»). Ceci fait, onreçoit un autre code QR. Deuxième sésamepour s’envolervers Athènes. Télécharger l’appli VisitGreece. Lire les instructions. Remplirles formulaires du gouvernementgrec, outre le «Formulaire de localisation dupassager», le «Health StatementForm». Attention, les algorithmes, c’est bien beau, mais c’est pasfute-fute. Castagné, avec ou sansaccent? Nomde femme mariée ou pas?Deuxième prénomou pas?Françoise, avec ou sans cédille? Écrire comme dansle passeport. Nepass’écarter d’uniota, sinondes points d’exclamationrouges s’affichent à l’écran et onpeut toutrecommencer. Se connecter au site Ferries in Greece. Lire les instructions. Enanglais. C’est ça ou en grec… Des pages et des pages quidéfilent sur monécran. Lire une fois, deux fois, troisfois pourcertains passages. Remplir le «Pre-bording health declaration questionnaire». Maispas en ligne, ce n’estpaspossible. J’imprime, je remplis à la main. Attention, accent, cédille… SE DÉCONNECTER, C’EST LA SANTÉ Il y a peu de journauxsur l’île. J’aiquandmême trouvéle Canard Enchaîné. Cela fait des années que je ne l’avaispas eu entre les mains. Unjournal qui fait rire, donc quifait du bien. Je jette quand même un petit coupd’œil surles applis Watsonet franceinfo de tempsà autre, mais vite fait. Pasde quoime plomberle moral. Avec l’excellent Goncourtd’Hervé Le Tellier et le Festival de la couillede Chuck Palahniuk, dénichéau marché aux puces de Saint-Céré, je suis satisfaite de mes choix de lecture. Pourle reste, c’est marche à pied (l’île est interdite à la circulation, les transportss’effectuentà dosde mule ou en bateau-taxi)et baignadedans les eaux turquoise. Dès le petit matin. Quand l’eau est d’une clarté absolueet queles touristesdormentencore. Avantque le soleil ne se fasse trop brûlant. Déjeuner à l’ombredes grandspins. Poulpegrillé, courgettes et tarama. Je mesure ma chance. Je déguste. Penseà mon mari qui enchaîne les zoomcalls à Zurich, à mes amis français qui regardentleur appli météo dès le lever, puis le ciel gris, puisleur appli météo pourles jours suivants, etvontse recoucher. Je déconnecte et ça fait unbien fou.
  • 3. RETOUR BRUTAL À LA RÉALITÉ Les jours de vacances passentmalheureusement aussivite que les autres. Je me retrouve à Athènes, buvantuncafé à 8 heures du matin par plus de 30 degrés à l’ombre. Je procède vite fait à l’enregistrement sur l’appli swiss. Sur la route de l’aéroport, unépais nuage de fumée et deux hélicoptères qui tournoient signalentl’endroit oùça brûle, non loin de la ville. Le volswiss est retardé. Heureusement, car il me manqueundocument. Moi qui pensaisavoir toutfait correctement… Celui que je présente est destiné au gouvernementgrec; il me faut le même mais pourles Suisses. Flasher le QR code collé sur le comptoirde check-in, remplir le formulaire surmoniPhone, assise duboutdes fesses sur ma petite valise. Pasle choix, les quelques bancs sontoccupés par despassagers dûmentmasqués. Enfin, le QR code de la carte d’embarquements’affiche. Présenterledit QR code pourgagner la zone des départs. Avantd’embarquer, représenterle QR code de l’appli Covid Cert. Accepter, bien sûr, la lingette désinfectante tenduepar l’hôtesse. Se désinfecter les mains, puis la tablette et les accoudoirs. Et enfin se caler dans le fauteuil de l’Airbus A321. Tantpis si c’est la rangée 23 près des toilettes. De toutefaçon, monmasqueme couvrela boucheET le nez. Atterrissage à l’aéroportde Zurich. Quelles sontles nouvelles?Est-ce que veux vraimentle savoir?Franchementnon. J’attendsencoreun peu avantde me reconnecter. Oh, je n’attendspaslongtemps. Maisunefois reconnectée et au vudes grossesgouttesqui ruissellent sur le hublot, je n’ai qu’uneenvie, c’est de repartir. Sylvie Castagné Zurich, le 4 août2021