SlideShare une entreprise Scribd logo
Rites sacrificiels lévites : Le sacrifice d'offrande de paix (ou
action de grâce)
1. Les animaux et le rituel....................................................................................................................3
1.1 Le gros bétail.............................................................................................................................3
1.1.1 L'animal..............................................................................................................................3
1.1.2 Le rituel .............................................................................................................................3
1.2 Le menu bétail : l'agneau...........................................................................................................4
1.2 Le menu bétail : la chèvre..........................................................................................................5
2. Les textes de loi régissant la pratique du sacrifice ..........................................................................6
2.1 L'offrande en sacrifice de reconnaissance ................................................................................6
2.2 Cas de l'offrande volontaire ou l'offrande sous forme de vœu..................................................7
2.3 La sanctification.........................................................................................................................7
2.4 La graisse et le sang...................................................................................................................8
2.4 Tribunal de Christ et répartition des rétributions.......................................................................8
Rites sacrificiels lévites : Le sacrifice d'offrande de paix
(ou d'action de grâce)
Le Veau: offrande de gros bétail, image de Christ
Le sacrifice d'offrande de paix est le troisième dans l'ordre des sacrifices préconisés par Moïse
dans la loi sacrificielle lévite. Il préfigure l'ensemble de l’œuvre de la Croix et le rapport que le
croyant doit avoir cette dernière dans la pratique de sa foi.
Cette prescription vient après l'holocauste et l'offrande en don mais le texte de loi qui en détaille
la pratique tient sur un chapitre entier dans Lévitique 7 ; soulignant son importance.
Le mot hébreu Shelem (‫ל(ם‬ֶ‫ (ם‬ ‫ש‬ֶׁ‫ (ם‬ ) indique le sacrifice que l'on fait en reconnaissance de l’œuvre de la
Croix qui nous procure la paix avec Dieu. Les deux mots-clé sont Paix et Reconnaissance. En
effet, le péché d'Adam et Eve a créé un passif entre l'humanité et son créateur. En effet, Dieu est
Saint. La Sainteté est, avec la Justice et l'Amour, l'un des principes de la nature de Dieu. Autant
l'Amour est Sa nature intrinsèque, autant la Sainteté et la Justice sont des principes sans lesquels
Son royaume ne peut subsister. C'est la raison pour laquelle Le Seigneur est aussi intransigeant
dessus. La nouvelle nature pécheresse de l'Homme, héritée du péché d'Adam et Eve, a donc créé un
fossé entre la créature et son Créateur. Tout le sens de l’œuvre de la Croix est donc de ramener
l'homme à cette sainteté perdue qui lui permet de cohabiter à nouveau avec Dieu. L’œuvre de la
croix évite donc le jugement à celui qui y a part. Lui permettant ainsi de ne pas subir la justice de
Dieu. Une justice parfaite et implacable qui ne manquera pas de s'abattre sur quiconque ne
bénéficiera pas de cette œuvre.
L’œuvre de la croix n'est pas gratuite. Le châtiment qui devait tomber sur l'humanité entière sera
évité aux croyants convertis simplement parce qu'il est tombé sur le Seigneur qui s'est Lui-même
offert volontairement. Il a subit ce châtiment à la place de ceux qui sont sauvés.
Ésaïe 53:5 «5 Mais il était transpercé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités, le châtiment qui
nous apporte la paix est tombé sur lui, et c'est par ses meurtrissures que nous avons la
guérison».
Le sacrifice d'offrande de paix (ou d'action de grâce) est donc fait par le croyant en guise de
reconnaissance de cette œuvre de la croix. Œuvre dont les conséquences vont bien au-delà du
salut de l'humanité. Cette œuvre permet aussi de restaurer la légitimité de l'autorité du créateur sur
l'ensemble de la création comme on peut le lire dans Apocalypse 5:8-14. La gravité de la rébellion
de Satan, première dans toute l'histoire de la création, fut donc telle qu'il fallait une œuvre
exceptionnelle pour en corriger toutes les conséquences.
1. Les animaux et le rituel
1.1 Le gros bétail
1.1.1 L'animal
Lévitiques 3:1-2 «Si son offrande est un sacrifice d'offrande de paix, et qu'il offre du gros bétail,
soit mâle, soit femelle, il l'offrira sans défaut devant L'Éternel. 2 Il posera sa main sur la
tête de son offrande, et l'égorgera à l'entrée de la tente d'assignation, et les fils d'Aaron,
les prêtres, répandront le sang sur l'autel tout autour».
Le gros bétail, dans toute la loi sacrificielle, désigne la personne de Jésus-Christ homme. Le
Seigneur, dans sa nature humaine. Il est souvent symbolisé par le veau.
La main sur la tête du veau indique la transmission du péché des croyants au Seigneur. Il en
subira ainsi les conséquences à leur place.
L'égorgement indique la manière violente et humiliante (la crucifixion était réservée aux pires
criminels de la Judée) par laquelle Il devait offrir Sa vie à la place des croyants.
1.1.2 Le rituel
Lévitique 3:3 «3 Puis on offrira de cette offrande de paix, un sacrifice consumé par le feu à
L'Éternel, à savoir la graisse qui couvre les entrailles et toute la graisse qui est sur les
entrailles ; 4 les deux rognons avec la graisse qui est dessus et qui est sur les flancs ; et on
ôtera le grand lobe qui est sur le foie pour le mettre avec les rognons. 5 Les fils d'Aaron
brûleront tout cela sur l'autel, sur l'holocauste, qui sera sur le bois mis au feu. C'est une
offrande consumée par le feu d'agréable odeur à L'Éternel».
Comme beaucoup le savent, le spirituel précède le naturel. Toutes les choses naturelles ne sont
qu'une image de réalités spirituelles plus profondes. Il en est ainsi de tout ce qui est dans la
nature et encore plus particulièrement dans le corps humain. Ainsi, tous les membres du corps et
tous les organes correspondent chacun à une fonction spirituelle précise. Le Seigneur reprend ici les
organes d'animaux à quatre pattes qui symbolisent les croyants. Des animaux dont les organes se
retrouvent également chez les humains. Le fonctionnement de l'appareil digestif de l'homme, que
l'on retrouve aussi chez les ruminants, est l'image du fonctionnement de l'âme. La bouche est
comparable aux cinq sens qui alimentent l'âme. L'estomac qui broie les aliments est comparable à
la réflexion et la méditation. L'intestin grêle qui transfère dans le sang les nutriments utiles au
corps et le gros intestin qui évacue par les selles ceux qui sont inutiles sont l'image du
discernement. Les reins qui purifient le sang en provenance des intestins sont l'image de la
sanctification.
«la graisse qui couvre les entrailles et toute la graisse qui est sur les entrailles»
Dans la loi cérémonielle et dans la prophétie biblique, la graisse symbolise la gloire. Elle est
réservée à Dieu. Les entrailles désignent l'âme humaine, sans la décorréler de l'esprit (l'âme vivante
de Genèse 2:7). La gloire qui découle de l’œuvre de la croix est consumée par le feu et va
directement au Père.
« les deux rognons avec la graisse qui est dessus et qui est sur les flancs»
Les rognons désignent les reins. Le rein rempli, pour
l'âme, la fonction de sanctification. De purification. Il
purifie le sang (l'âme) et rejette les déchets sous forme
d'urine vers la vessie en vue de leur expulsion. Sur
chaque rein (au-dessus), il y a des glandes surrénales
composées essentiellement de gras. Cette graisse trône
sur les reins comme une gloire qui naît de la
sanctification opérée par ces derniers. De même la vie
sainte du Seigneur ― une vie pendant laquelle il n'a
commis aucun péché ― constitue une gloire. Gloire qui
est offerte à Dieu, par le feu.
«le grand lobe qui est sur le foie»
Parmi ses nombreuses fonctions biologiques, le foie a pour
rôle de purifier le sang en provenance du système digestif
(les entrailles, l'âme). Il rend inoffensives les toxines puis, les
conditionne pour qu'elles soient éliminées par les urines et
par les selles. Le foie purifie donc le sang de différentes
toxines à un niveau de complexité plus élevé que les reins. Le
foie et les reins réalisent donc la même fonction de
sanctification ; c'est la raison pour laquelle le Seigneur
demande, au verset 4, à ce qu'ils soient mis ensembles.
Le grand lobe indiqué ici par le Seigneur fait référence au lobe droit du foie qui est d'une taille bien
plus imposante que le lobe gauche. Tout le corps humain est fait en double comme nous l'indiquons
plus en détail dans l'enseignement Révélations de Dieu en chiffres – Le 2. La partie droite revient
souvent dans le langage prophétique : L’œil droit, l'oreille droite, l'épaule droite, le grand lobe du
foie (le lobe droit) le pouce droit, le gros orteil du pied droit.
1.2 Le menu bétail : l'agneau
Lévitique 3 :7-11 «S'il offre un agneau pour son offrande, il l'offrira devant L'Éternel. 8 Il posera
sa main sur la tête de son offrande, et l'égorgera devant la tente d'assignation, et les fils
d'Aaron répandront son sang sur l'autel tout autour. 9 De ce sacrifice d'offrande de paix, il
offrira en offrande consumée par le feu à L'Éternel, sa graisse, et sa queue entière, séparée
jusqu'à l'échine, avec la graisse qui couvre les entrailles et toute la graisse qui est sur les
entrailles, 10 les deux rognons avec la graisse qui est dessus, sur les flancs, et il ôtera le
grand lobe qui est sur le foie, jusqu'aux rognons. 11 Le prêtre brûlera tout cela sur l'autel.
C'est un aliment d'offrande consumée par le feu à L'Éternel».
Le cérémonial est ici le même que celui du Veau à une exception près. L'offrande de la queue se
rajoute à toutes les autres parties précédemment citées.
La queue, dans la prophétie biblique fait référence à l'autorité. On le voit notamment dans les
passages suivants :
Exode 4:2-4 «Et L'Éternel lui dit : Qu'est-ce que tu as dans ta main ? Il répondit : Une verge. 3 Et
Dieu lui dit : Jette-la par terre ; il la jeta par terre et elle devint un serpent. Et Moïse s'enfuyait de
devant lui. 4 Et L'Éternel dit à Moïse : Étends ta main et saisis sa queue ; et il étendit sa main et
l'empoigna ; et il redevint une verge dans sa main. 5 C'est là ce que tu feras, afin qu'ils croient que
L'Éternel, le Dieu de leurs pères, le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob t'est
apparu». Le Seigneur fait comprendre à Moïse qu'Il lui a donné une autorité, un pouvoir plus grand
que celui de Satan. Il pourra en faire la démonstration au peuple et les convaincra par là qu'il est
Son envoyé.
Apocalypse 12:3 «Il parut aussi un autre signe dans le ciel, et voici un grand dragon rouge feu
ayant sept têtes et dix cornes, et sur ses têtes sept diadèmes. 4 Sa queue entraînait le tiers des
étoiles du ciel et les jeta sur la terre. Puis le dragon s'arrêta devant la femme qui devait accoucher,
afin de dévorer son enfant, dès qu'elle l'aurait mis au monde». Nous avons ici le récit de la chute de
Satan accompagné des anges qui l'avaient suivit dans sa rébellion et sur qui il domine.
Juges 15:4 «Samson s'en alla donc. Il prit trois cents renards, il prit aussi des torches ; puis il
tourna les renards queue contre queue, et mit une torche entre les deux queues, au milieu. 5 Puis il
mit le feu aux torches, et lâcha les renards dans les blés des Philistins, et brûla le tas de gerbes, le
blé sur pied jusqu'aux plantations d'oliviers ». Ici Samson représente le Messie qui donne autorité,
une onction aux croyants (les renards aux queues enflammées) pour rependre le réveil spirituel.
Dans la nature, les renards se nourrissent de rats. Ils les chassent en faisant des bonds. Des bonds
d'une précision telle que les proies, une fois repérées, ont très peu de chances d'y échapper.
On peut compléter ceci avec les récits de la cinquième et de la sixième trompette lors du jugement
du monde. Les sauterelles d'Apocalypse 9:10 et les chevaux d'Apocalypse 9:19.
L'agneau symbolise donc le croyant qui a reçu une autorité, une onction particulière pour entraîner
les autres dans le royaume de Dieu. Cette autorité est sacrifiée à Dieu, par le feu. Bien qu'exercée
par le croyant, cette autorité appartient à Dieu, qui est libre de la reprendre et la redonner à qui Il
veut.
1.2 Le menu bétail : la chèvre
Lévitique 3:12-17 «Si son offrande est une chèvre, il l'offrira devant L'Éternel. 13 Il posera sa
main sur sa tête, et l'égorgera devant la tente d'assignation ; et les fils d'Aaron répandront
son sang sur l'autel tout autour. 14 Puis il offrira son offrande en sacrifice consumé par le
feu à L'Éternel, la graisse qui couvre les entrailles et toute la graisse qui est sur les
entrailles, 15 les deux rognons, et la graisse qui est dessus, sur les flancs, et il ôtera le
grand lobe qui est sur le foie, jusqu'aux rognons. 16 Puis le prêtre brûlera toutes ces choses
sur l'autel. C'est un aliment d'offrande consumée par le feu de bonne odeur. Toute graisse
appartient à L'Éternel. 17 C'est une loi perpétuelle pour vos descendants, dans toutes vos
demeures : Vous ne mangerez ni graisse ni sang».
Le rituel est le même que celui du veau. Nous n'y reviendrons donc pas.
Le Seigneur précise, en conclusion de ces trois types d'offrande, quelque chose de très important sur
la pratique de la foi. La graisse, la gloire appartient à Dieu Seul ! Dans l'exercice de son service,
l'onction que le Seigneur met sur ces serviteurs génère une gloire. La tentation est alors grande de la
garder pour soi. C'est ce qui est arrivé à Lucifer au ciel ; du temps où il s'appelait ainsi. C'est ce qui
est arrivé à Paul et Barnabas dans Actes 14:11-14 «11 Et les gens qui étaient là assemblés, ayant vu
ce que Paul avait fait, élevèrent leur voix, disant en langue lycaonienne : Les dieux sous une forme
humaine, sont descendus vers nous. 12 Et ils appelaient Barnabas Jupiter, et Paul Mercure,
parce que c'était lui qui portait la parole. 13 Le prêtre de Jupiter, qui était à l'entrée de leur ville,
ayant amené des taureaux et des couronnes jusqu'à l'entrée de la porte voulait, de même que la
foule, offrir un sacrifice. 14 Mais les apôtres Barnabas et Paul, ayant appris cela, déchirèrent
leurs vêtements et se précipitèrent au milieu de la foule». Il y a toujours un risque de se faire
idolâtrer par le peuple qui, hyper sensible à ce qui est visible et palpable, va s'empresser de
remplacer l'image du Dieu invisible par celle d'un homme visible et accessible. Il faut donc y
veiller.
Le Seigneur interdit aussi la consommation du sang ; symbole, ici, de meurtre.
2. Les textes de loi régissant la pratique du sacrifice
Comme nous l'avons déjà évoqué précédemment, le sacrifice d'offrande de paix symbolise
l'ensemble de l’œuvre de la Croix. Ces textes de loi de Lévitique 7 régissent donc la façon par
laquelle les croyants doivent honorer cette œuvre. C'est là, quelque chose de la toute première
importance dans la vie des croyants (juifs et chrétiens). C'est là, une œuvre telle qu'il n'y en aura
plus jamais dans l'histoire de la création.
Cette œuvre peut être honorée de plusieurs façons différentes qui sont toutes complémentaires.
2.1 L'offrande en sacrifice de reconnaissance
L'offrande : La Parole de Dieu (Le Seigneur)
Celui qui la consomme : Le croyant
Lévitiques 7:8-11 «Si quelqu'un l'offre pour un sacrifice de reconnaissance, il offrira avec le
sacrifice de reconnaissance, des gâteaux sans levain pétris à l'huile, des galettes sans
levain ointes d'huile, et des gâteaux de fine farine mêlés et pétris à l'huile. 13 En plus des
gâteaux, il offrira pour son offrande du pain levé avec le sacrifice de reconnaissance de
ses offrandes de paix. 14 Il présentera une part de chaque offrande, qu'il offrira comme
offrande élevée à L'Éternel ; elle sera pour le prêtre qui a répandu le sang du sacrifice
d'offrande de paix. 15 Mais la chair du sacrifice de reconnaissance de ses offrandes de
paix sera mangée le jour où elle sera offerte ; on n'en laissera rien jusqu'au matin».
« des gâteaux sans levain pétris à l'huile, des galettes sans levain ointes d'huile, et des gâteaux de
fine farine mêlés et pétris à l'huile »
Ici, les animaux (Veau, agneau ou chèvre) sont offerts accompagnés de ces ingrédients qui
représentent l'adoration comme nous l'avons exposé dans l'enseignement Rites sacrificiels lévites :
L'offrande en don (Oblation). Le croyant adore le Seigneur en guise de reconnaissance pour
l’œuvre de la Croix.
«En plus des gâteaux, il offrira pour son offrande du pain levé»
Le pain c'est la parole et le levain désigne le péché. Ici, le Seigneur fait allusion à l'adoration par la
parole. Une parole inévitablement entachée de péché à cause de nos âmes qui, on le sait, nous
empêchent d'être totalement saints tant que nous demeurons dans nos corps. C'est la raison pour
laquelle cette offrande, comme on le voit au verset 13, doit obligatoirement s'accompagner du
sacrifice de reconnaissance (le veau, l'agneau ou la chèvre) dont le sang nettoie le péché de celui
l'offre.
« Il présentera une part de chaque offrande, qu'il offrira comme offrande élevée à L'Éternel ; elle
sera pour le prêtre qui a répandu le sang du sacrifice d'offrande de paix».
Le prêtre qui a répandu le sang du sacrifice d'offrande de paix n'est ni plus ni moins que la
personne de Yehoshua. Jésus-Christ de Nazareth. Le Grand prêtre d'après Zacharie 3. C'est Lui-
seul dont le sang était assez pur pour nettoyer le péché de l'humanité.
«la chair du sacrifice de reconnaissance de ses offrandes de paix sera mangée le jour où elle sera
offerte ; on n'en laissera rien jusqu'au matin»
Dans le cas de l'offrande de reconnaissance, le terme « Chair du Sacrifice d'offrande de paix »
fait allusion à la Parole. C'est le voile qui séparait le Lieu saint du Saint des saints et qui couvrait
l'arche lorsqu'il sortait au milieu des hommes (Nombres 4:5). C'est le voile qui a été déchiré à la
Croix ; offrant aux hommes la possibilité d'avoir accès à Dieu sans distinction de personne et sans
restriction. C'est la chair de Jésus-Christ.
C'est cette même chair que le Seigneur fait manger à ses disciples lors de la cène dans Matthieu
26:26 «Pendant qu'ils mangeaient, Jésus prit le pain, et après avoir rendu grâces à Dieu, il le
rompit, et le donna à ses disciples, et leur dit : Prenez, mangez, ceci est mon corps».
C'est cette même chair qui était donnée à Israël sous la forme de la manne dans le désert. Cette
manne, tout comme la chair du sacrifice d'offrande de paix, devait être consommée le jour même
selon Exode 16:19. Le mot Manne (Man translittéré ainsi de l'hébreu ‫מ(ן‬ָ ) veut dire «Qu'est-ce
c'est?». La Parole était un mystère avant Son incarnation et Sa pleine révélation.
2.2 Cas de l'offrande volontaire ou l'offrande sous forme de vœu
L'offrande : Le croyant
Celui qui la consomme : Le Seigneur
Les vœux, dans la loi sacrificielle, impliquent une notion de consécration. On peut le voir avec le
vœu du Naziréat détaillé dans Nombres 6. On peut également le voir avec le cas de Samson dans
Juges 14:5 «Car voici, tu vas être enceinte et tu enfanteras un fils. Le rasoir ne passera pas sur sa
tête, parce que l'enfant sera Naziréen pour Dieu dès le ventre de sa mère ; et ce sera lui
qui commencera à délivrer Israël de la main des Philistins ».
l'Ange de l'Éternel annonce à la maman de Samson que son fils est consacré à Dieu dès la gestation.
Les vœux à Dieu peuvent être pris dans un sens plus large comme étant des engagements pris
par le croyant à l'égard de son Dieu. C'est pour le Seigneur, quelque chose de très sérieux. Les
engagements pris par la parole sont irrévocables. On peut en lire le détails dans Deutéronome 30.
L'exemple le plus courant est celui d'affliger son âme (Nombre 30:14). Ça peut se faire par
différentes privations liées à l'alimentation (le jeûne), au sexe ou encore toute autre chose à laquelle
on sait son âme liée. Ces choses ont des conséquences spirituelles très importantes. En plus de
rendre le Seigneur plus propice à nos prières, elles permettent également à l'esprit de prendre le pas
sur l'âme. Elle permettent d'assujettir son âme ; la rendant moins propice au péché. Ce qui est
capital dans la marche avec Dieu.
Il s'agit donc ici de la notion de consécration. L'engagement à suivre Dieu. La conversion
volontaire.
Dans le cadre du vœu, «La chair du sacrifice» désigne le croyant. L’œuvre de la Croix est une
œuvre bidirectionnelle. On le voit bien dans Lévitique 16. Le Grand Sacrificateur offre le gros
bétail (Son Veau) et le Peuple offre le menu bétail (les deux jeunes boucs). Le Seigneur offre Sa vie
pour le salut du croyant puis le croyant offre sa vie en retour au Seigneur. Nous préciserons tout de
même que le sang du veau et du bouc apportés à Dieu au dedans du voile représente uniquement la
vie du Seigneur. Le croyant ne fait qu'entrer dans cette démarche en se consacrant à Dieu. Aucun
homme ne peut se sauver en offrant sa vie.
2.3 La sanctification
Lévitique 7:19-21 «19 Et la chair de ce sacrifice qui a touché quelque chose d'impur ne sera point
mangée, elle sera brûlée au feu. Mais quiconque sera pur, mangera de cette chair. 20 Car
une personne qui mangera de la chair du sacrifice d'offrande de paix, laquelle appartient à
l’Éternel, et qui aura sur elle son impureté, cette personne-là sera retranchée de son peuple.
21 Si une personne touche quelque chose d'impur, soit une impureté d'homme, soit une
bête impure, ou quelque chose d'autre d'impure, et qu'il mange de la chair du sacrifice
d'offrande de paix qui appartient à l’Éternel, cette personne-là sera retranchée d'entre son
peuple».
Ici, le Seigneur indique que tous les croyants qui pratiqueront le péché seront exclus du royaume.
Les péchés liés à la chair (impureté d'homme) et les péchés liés à l'occultisme (communion avec les
démons, les bêtes impures).
L'apôtre Paul le répète dans
1 Corinthiens 11:27-30 «C'est pourquoi quiconque mangera de ce pain ou boira de la coupe du
Seigneur indignement sera coupable envers le corps et le sang du Seigneur. 28 Que chacun donc
s'éprouve soi-même, et ainsi qu'il mange de ce pain, et qu'il boive de cette coupe ; 29 car celui qui
en mange et qui en boit indignement, mange et boit sa condamnation, ne distinguant pas le corps
du Seigneur. 30 C'est pour cela qu'il y a parmi vous beaucoup d'infirmes et de malades, et que
plusieurs dorment».
Quelqu'un qui, tout en pratiquant le péché, s'associe à l’œuvre de la Croix peut être frappé par la
maladie, l'infirmité et même la mort.
2.4 La graisse et le sang
Lévitique 7:22-27 «l’Éternel parla à Moïse, en disant : 23 Parle aux enfants d'Israël, et dis-leur :
Vous ne mangerez aucune graisse de bœuf, ni d'agneau, ni de chèvre. 24 On pourra se
servir pour un usage quelconque de la graisse d'une bête morte ou de la graisse d'une bête
déchirée ; mais vous n'en mangerez point. 25 Car quiconque mangera de la graisse d'une
bête que l'on offre comme offrande consumée par le feu à l’Éternel, la personne qui en
mangera sera retranchée de son peuple. 26 Vous ne mangerez point de sang, ni d'oiseaux, ni
d'autres bêtes, dans aucune de vos demeures. 27 Toute personne qui aura mangé de
quelque sang que ce soit, sera retranchée de son peuple».
La graisse désigne, comme nous l'avons déjà indiqué, la gloire. Elle ne revient qu'à Dieu Seul!
Quiconque voudra l'usurper sera exclu du royaume.
Le Sang représente la vie. Sa consommation symbolise donc le meurtre. Quiconque en consommera
sera exclu du royaume.
2.4 Tribunal de Christ et répartition des rétributions
Lévitique 7:28-34 «28 l’Éternel parla à Moïse, en disant : 29 Parle aux enfants d'Israël, et dis-leur
: Celui qui offrira son sacrifice d'offrande de paix à l’Éternel, apportera son offrande à
l’Éternel, prise sur son sacrifice d'offrande de paix. 30 Il apportera de ses mains les
offrandes consumées par le feu devant l’Éternel. Il apportera la graisse avec la poitrine,
la poitrine pour l'agiter d'un côté et de l'autre devant l’Éternel. 31 Puis le prêtre brûlera
la graisse sur l'autel, mais la poitrine sera pour Aaron et ses fils. 32 Vous donnerez aussi
au prêtre pour offrande élevée, l'épaule droite de vos sacrifices d'offrande de paix. 33 Celui
des fils d'Aaron qui offrira le sang et la graisse de l'offrande de paix aura pour sa part
l'épaule droite. 34 Car je prends sur les enfants d'Israël, la poitrine qu'on agite d'un côté
et de l'autre, et l'épaule qu'on présente par élévation, de tous les sacrifices d'offrande de
paix, et je les donne à Aaron le prêtre et à ses fils, par une ordonnance perpétuelle, de la
part des fils d'Israël».
«30 Il apportera de ses mains les offrandes consumées par le feu devant l’Éternel. Il apportera la
graisse avec la poitrine, la poitrine pour l'agiter d'un côté et de l'autre devant l’Éternel. 31 Puis
le prêtre brûlera la graisse sur l'autel, mais la poitrine sera pour Aaron et ses fils».
Il faut savoir que le Tabernacle indiqué à Moïse est une copie terrestre du Tabernacle d'origine qui
est au ciel. Ainsi, lors du tribunal de Christ dont il est fait mention dans 2 Corinthiens 5:10, chacun
aura à offrir au Grand Sacrificateur l'ensemble des œuvres de sa vie terrestre.
Ici, on voit que les offrandes apportées par les croyants sont déjà consumées par le feu alors que
dans les offrandes précédentes, elle sont crues et offertes au sacrificateur pour être consumées.
• La graisse fait bien-sûr allusion à la gloire qui revient à Dieu.
• La poitrine qu'on agite d'un côté et de l'autre fait référence à la consécration du croyant
pour être sacrificateur pendant le millénium. Le règne de 1000 ans sur terre avec Christ pour
Roi (Ésaïe 11 :6-10, Apocalypse 20:4)
«33 Celui des fils d'Aaron qui offrira le sang et la graisse de l'offrande de paix aura pour sa part
l'épaule droite»
Le Seigneur évoque ici la part qui sera réservée aux martyrs. Ceux qui seront mis à mort à cause de
la Parole de Dieu. Ceux qui seront morts de cette manière auront donc une position d'autorité
particulière dans le royaume à venir. Il ne faut cependant pas exalter le martyr ni le rechercher. La
«tradition chrétienne» fait mourir quasiment tous les apôtres et plusieurs prophètes de façon
horrible. Ceci est à prendre avec beaucoup de précautions. On ne comprend pas bien la raison pour
laquelle l'apôtre Pierre aurait demandé à être crucifié tête en bas. La croix renversée est très
courante dans le symbolisme satanique et sa signification est évidente. Pierre, qui était rempli d'une
telle onction que son ombre (son esprit, sa seule présence) guérissait les malades aurait-il scénarisé
ainsi sa propre mise à mort? Il est certainement mort en martyr suivant ce que lui avait prédit le
Seigneur mais, le récit qui nous en est fait par les historiens paraît difficile à prendre comme tel.
«34 Car je prends sur les enfants d'Israël, la poitrine qu'on agite d'un côté et de l'autre, et
l'épaule qu'on présente par élévation, de tous les sacrifices d'offrande de paix, et je les donne à
Aaron le prêtre et à ses fils, par une ordonnance perpétuelle, de la part des fils d'Israël»
• L'épaule qu'on présente par élévation fait référence à l'autorité nouvelle donnée au
croyant. L'épaule est le symbole de l'autorité comme on peut le lire dans Ésaïe 9:5 «Car
un enfant nous est né, un Fils nous a été donné, et l'empire reposera sur son épaule : On
l'appellera l'Admirable, le Conseiller, le Dieu Puissant, le Père d'éternité, le Prince de
paix». Ici, le prophète a reçu la révélation selon laquelle, le messie aura autorité sur tout le
royaume à venir. Cette autorité représente les trônes qui seront donnés à une catégorie de
croyants dans Apocalypse 20:4 «Je vis des trônes, sur lesquels des gens s'assirent, à qui
l'autorité de juger fut donnée. Et je vis les âmes de ceux qui avaient été décapités pour le
témoignage de Jésus, et pour la parole de Dieu, et de ceux qui n'avaient pas adoré la bête ni
son image, et qui n'avaient pas pris sa marque sur leurs fronts, ou sur leurs mains. Et ils
vécurent et régnèrent avec Christ mille ans».
• Aaron, le prêtre, et ses fils font référence à l'Église de Christ (juifs et chrétiens). Jésus-
Christ Lui-même dans Son rôle de Grand Sacrificateur et tous ceux qui acceptent Christ
comme Seigneur et Sauveur et qui reçoivent ainsi la prêtrise suivant Apocalypse 1:6.

Contenu connexe

Tendances

Prueba Irrefutable de que Yeshua es el Mesias (Video 1)
Prueba Irrefutable de que Yeshua es el Mesias (Video 1)Prueba Irrefutable de que Yeshua es el Mesias (Video 1)
Prueba Irrefutable de que Yeshua es el Mesias (Video 1)
AJ Nathan Lendo
 
El Canon de la Biblia
El Canon de la BibliaEl Canon de la Biblia
El Canon de la Biblia
Victor Calderon Solano
 
Tema 4 - Libros Apócrifos y la Intervención de la Iglesia Católica Romana
Tema 4 - Libros Apócrifos y la Intervención de la Iglesia Católica RomanaTema 4 - Libros Apócrifos y la Intervención de la Iglesia Católica Romana
Tema 4 - Libros Apócrifos y la Intervención de la Iglesia Católica Romana
VI.A // Visionarios en Acción
 
El Privilegio De Saber Los Misterios Del Reino De Los Cielos
El Privilegio De Saber Los Misterios Del Reino De Los CielosEl Privilegio De Saber Los Misterios Del Reino De Los Cielos
El Privilegio De Saber Los Misterios Del Reino De Los Cielos
alexbent
 
Hasatan
HasatanHasatan
Hasatan
antso
 
Escuelas de interpretación del apocalipsis
Escuelas de interpretación del apocalipsisEscuelas de interpretación del apocalipsis
Escuelas de interpretación del apocalipsis
Liliana Bustamante
 
¿Cual es la orden de Melquisedec de la cual Jesús es sumo Sacerdote?
¿Cual es la orden de Melquisedec de la cual Jesús es sumo Sacerdote?¿Cual es la orden de Melquisedec de la cual Jesús es sumo Sacerdote?
¿Cual es la orden de Melquisedec de la cual Jesús es sumo Sacerdote?
Eduardo Arroyo
 
Apócrifo
ApócrifoApócrifo
Historia de las versiones de la Biblia en español
Historia de las versiones de la Biblia en españolHistoria de las versiones de la Biblia en español
Historia de las versiones de la Biblia en español
Yuliesky Daniel Cruz Cárdenas
 
1descargar material ebdv
1descargar material ebdv1descargar material ebdv
1descargar material ebdv
Genio Creativo Lopez Ruiz
 
¿Debe el Gentil guardar el Shabbat?
¿Debe el Gentil guardar el Shabbat?¿Debe el Gentil guardar el Shabbat?
¿Debe el Gentil guardar el Shabbat?
antso
 
Capítulo 6 de Apocalipsis
Capítulo 6 de ApocalipsisCapítulo 6 de Apocalipsis
Capítulo 6 de Apocalipsis
yarinette
 
arte de predicar.pdf
arte de predicar.pdfarte de predicar.pdf
arte de predicar.pdf
abelrudas
 
Yahweh (YHWH) y Yahshua (nombres y cambios)
Yahweh (YHWH) y Yahshua (nombres y cambios)Yahweh (YHWH) y Yahshua (nombres y cambios)
Yahweh (YHWH) y Yahshua (nombres y cambios)
Iglesia Cristiana Casa de Júbilo y Consagración
 
Yehovah vs yahweh__final
Yehovah vs yahweh__finalYehovah vs yahweh__final
Yehovah vs yahweh__final
antso
 
Jehova Es Jesucristo
Jehova Es JesucristoJehova Es Jesucristo
Jehova Es Jesucristo
yerkocc
 
Ο Γάμος ως θεσμός και ως “Mυστήριο Μέγα”
Ο Γάμος ως θεσμός και ως “Mυστήριο Μέγα”Ο Γάμος ως θεσμός και ως “Mυστήριο Μέγα”
Ο Γάμος ως θεσμός και ως “Mυστήριο Μέγα”
Maria Georgiadou
 
¿Qué dice la Biblia? - Lección 1: El orígen de la Biblai
¿Qué dice la Biblia? - Lección 1: El orígen de la Biblai¿Qué dice la Biblia? - Lección 1: El orígen de la Biblai
¿Qué dice la Biblia? - Lección 1: El orígen de la Biblai
Jorge A. Navidad
 
El Espíritu Santo y el fruto del Espíritu
El Espíritu Santo y el fruto del EspírituEl Espíritu Santo y el fruto del Espíritu
El Espíritu Santo y el fruto del Espíritu
https://gramadal.wordpress.com/
 
TET- Significado Profundo de la Novena Letra del Hebreo
TET- Significado Profundo de la Novena Letra del HebreoTET- Significado Profundo de la Novena Letra del Hebreo
TET- Significado Profundo de la Novena Letra del Hebreo
AJ Nathan Lendo
 

Tendances (20)

Prueba Irrefutable de que Yeshua es el Mesias (Video 1)
Prueba Irrefutable de que Yeshua es el Mesias (Video 1)Prueba Irrefutable de que Yeshua es el Mesias (Video 1)
Prueba Irrefutable de que Yeshua es el Mesias (Video 1)
 
El Canon de la Biblia
El Canon de la BibliaEl Canon de la Biblia
El Canon de la Biblia
 
Tema 4 - Libros Apócrifos y la Intervención de la Iglesia Católica Romana
Tema 4 - Libros Apócrifos y la Intervención de la Iglesia Católica RomanaTema 4 - Libros Apócrifos y la Intervención de la Iglesia Católica Romana
Tema 4 - Libros Apócrifos y la Intervención de la Iglesia Católica Romana
 
El Privilegio De Saber Los Misterios Del Reino De Los Cielos
El Privilegio De Saber Los Misterios Del Reino De Los CielosEl Privilegio De Saber Los Misterios Del Reino De Los Cielos
El Privilegio De Saber Los Misterios Del Reino De Los Cielos
 
Hasatan
HasatanHasatan
Hasatan
 
Escuelas de interpretación del apocalipsis
Escuelas de interpretación del apocalipsisEscuelas de interpretación del apocalipsis
Escuelas de interpretación del apocalipsis
 
¿Cual es la orden de Melquisedec de la cual Jesús es sumo Sacerdote?
¿Cual es la orden de Melquisedec de la cual Jesús es sumo Sacerdote?¿Cual es la orden de Melquisedec de la cual Jesús es sumo Sacerdote?
¿Cual es la orden de Melquisedec de la cual Jesús es sumo Sacerdote?
 
Apócrifo
ApócrifoApócrifo
Apócrifo
 
Historia de las versiones de la Biblia en español
Historia de las versiones de la Biblia en españolHistoria de las versiones de la Biblia en español
Historia de las versiones de la Biblia en español
 
1descargar material ebdv
1descargar material ebdv1descargar material ebdv
1descargar material ebdv
 
¿Debe el Gentil guardar el Shabbat?
¿Debe el Gentil guardar el Shabbat?¿Debe el Gentil guardar el Shabbat?
¿Debe el Gentil guardar el Shabbat?
 
Capítulo 6 de Apocalipsis
Capítulo 6 de ApocalipsisCapítulo 6 de Apocalipsis
Capítulo 6 de Apocalipsis
 
arte de predicar.pdf
arte de predicar.pdfarte de predicar.pdf
arte de predicar.pdf
 
Yahweh (YHWH) y Yahshua (nombres y cambios)
Yahweh (YHWH) y Yahshua (nombres y cambios)Yahweh (YHWH) y Yahshua (nombres y cambios)
Yahweh (YHWH) y Yahshua (nombres y cambios)
 
Yehovah vs yahweh__final
Yehovah vs yahweh__finalYehovah vs yahweh__final
Yehovah vs yahweh__final
 
Jehova Es Jesucristo
Jehova Es JesucristoJehova Es Jesucristo
Jehova Es Jesucristo
 
Ο Γάμος ως θεσμός και ως “Mυστήριο Μέγα”
Ο Γάμος ως θεσμός και ως “Mυστήριο Μέγα”Ο Γάμος ως θεσμός και ως “Mυστήριο Μέγα”
Ο Γάμος ως θεσμός και ως “Mυστήριο Μέγα”
 
¿Qué dice la Biblia? - Lección 1: El orígen de la Biblai
¿Qué dice la Biblia? - Lección 1: El orígen de la Biblai¿Qué dice la Biblia? - Lección 1: El orígen de la Biblai
¿Qué dice la Biblia? - Lección 1: El orígen de la Biblai
 
El Espíritu Santo y el fruto del Espíritu
El Espíritu Santo y el fruto del EspírituEl Espíritu Santo y el fruto del Espíritu
El Espíritu Santo y el fruto del Espíritu
 
TET- Significado Profundo de la Novena Letra del Hebreo
TET- Significado Profundo de la Novena Letra del HebreoTET- Significado Profundo de la Novena Letra del Hebreo
TET- Significado Profundo de la Novena Letra del Hebreo
 

Similaire à Rites sacrificiels lévites le sacrifice d'offrande de paix

Rites sacrificiels lévites - l'holocauste
Rites sacrificiels lévites -  l'holocausteRites sacrificiels lévites -  l'holocauste
Rites sacrificiels lévites - l'holocauste
Alphonse MVENGUE
 
Révélations de Dieu en chiffres - Le 5
Révélations de Dieu en chiffres - Le 5Révélations de Dieu en chiffres - Le 5
Révélations de Dieu en chiffres - Le 5
Alphonse MVENGUE
 
Apocalypse
ApocalypseApocalypse
Apocalypse
Alphonse MVENGUE
 
Exorcisme contre Satan et les anges révoltés.pdf
Exorcisme contre Satan et les anges révoltés.pdfExorcisme contre Satan et les anges révoltés.pdf
Exorcisme contre Satan et les anges révoltés.pdf
LeonXIV
 
Jean eudes oeuvres_completes_tome_7
Jean eudes oeuvres_completes_tome_7Jean eudes oeuvres_completes_tome_7
Jean eudes oeuvres_completes_tome_7BRIAN MOORE
 
La marche avec dieu
La marche avec dieuLa marche avec dieu
La marche avec dieu
Ekklésia Des saints
 
Un lieu d'espérance
Un lieu d'espéranceUn lieu d'espérance
Un lieu d'espérance
Saxemard Guy-Emyl
 
Nous marchons-par-l'esprit-livre-complet.pdf
Nous marchons-par-l'esprit-livre-complet.pdfNous marchons-par-l'esprit-livre-complet.pdf
Nous marchons-par-l'esprit-livre-complet.pdf
Jean-philippe Denou
 
153506457 french-reconquerir-le-terrain(1)
153506457 french-reconquerir-le-terrain(1)153506457 french-reconquerir-le-terrain(1)
153506457 french-reconquerir-le-terrain(1)Henoc Evangeliste
 
Cours 11 05_07_mak_maclassecopte_free_fr
Cours 11 05_07_mak_maclassecopte_free_frCours 11 05_07_mak_maclassecopte_free_fr
Cours 11 05_07_mak_maclassecopte_free_frHermione220589
 
Le mystère de l'iniquité
Le mystère de l'iniquitéLe mystère de l'iniquité
Le mystère de l'iniquité
Alphonse MVENGUE
 
Le mystère de l'iniquité
Le mystère de l'iniquitéLe mystère de l'iniquité
Le mystère de l'iniquitéChretienLamda
 
Le mystère de l'iniquité
Le mystère de l'iniquitéLe mystère de l'iniquité
Le mystère de l'iniquité
ChretienLamda
 
3ème Dimanche ordinaire C
3ème Dimanche ordinaire C3ème Dimanche ordinaire C
3ème Dimanche ordinaire C
Paroisse d'Assesse
 
Les blessures de l'âme
Les blessures de l'âmeLes blessures de l'âme
Les blessures de l'âme
Alphonse MVENGUE
 
Les blessures de l'âme
Les blessures de l'âmeLes blessures de l'âme
Les blessures de l'âme
ChretienLamda
 
17ème dimanche ordinaire année b
17ème dimanche ordinaire année b17ème dimanche ordinaire année b
17ème dimanche ordinaire année b
Paroisse d'Assesse
 
Les âMes Du Purgatoire/Souls of the purgatory
Les âMes Du Purgatoire/Souls of the purgatoryLes âMes Du Purgatoire/Souls of the purgatory
Les âMes Du Purgatoire/Souls of the purgatory
Teiho kirito
 
Messe de pentecôte 2015 année b
Messe de pentecôte 2015 année bMesse de pentecôte 2015 année b
Messe de pentecôte 2015 année b
Paroisse d'Assesse
 
La chrétienté englobe toutes les religions soit disant chrétienne et qui pour...
La chrétienté englobe toutes les religions soit disant chrétienne et qui pour...La chrétienté englobe toutes les religions soit disant chrétienne et qui pour...
La chrétienté englobe toutes les religions soit disant chrétienne et qui pour...daniellamy
 

Similaire à Rites sacrificiels lévites le sacrifice d'offrande de paix (20)

Rites sacrificiels lévites - l'holocauste
Rites sacrificiels lévites -  l'holocausteRites sacrificiels lévites -  l'holocauste
Rites sacrificiels lévites - l'holocauste
 
Révélations de Dieu en chiffres - Le 5
Révélations de Dieu en chiffres - Le 5Révélations de Dieu en chiffres - Le 5
Révélations de Dieu en chiffres - Le 5
 
Apocalypse
ApocalypseApocalypse
Apocalypse
 
Exorcisme contre Satan et les anges révoltés.pdf
Exorcisme contre Satan et les anges révoltés.pdfExorcisme contre Satan et les anges révoltés.pdf
Exorcisme contre Satan et les anges révoltés.pdf
 
Jean eudes oeuvres_completes_tome_7
Jean eudes oeuvres_completes_tome_7Jean eudes oeuvres_completes_tome_7
Jean eudes oeuvres_completes_tome_7
 
La marche avec dieu
La marche avec dieuLa marche avec dieu
La marche avec dieu
 
Un lieu d'espérance
Un lieu d'espéranceUn lieu d'espérance
Un lieu d'espérance
 
Nous marchons-par-l'esprit-livre-complet.pdf
Nous marchons-par-l'esprit-livre-complet.pdfNous marchons-par-l'esprit-livre-complet.pdf
Nous marchons-par-l'esprit-livre-complet.pdf
 
153506457 french-reconquerir-le-terrain(1)
153506457 french-reconquerir-le-terrain(1)153506457 french-reconquerir-le-terrain(1)
153506457 french-reconquerir-le-terrain(1)
 
Cours 11 05_07_mak_maclassecopte_free_fr
Cours 11 05_07_mak_maclassecopte_free_frCours 11 05_07_mak_maclassecopte_free_fr
Cours 11 05_07_mak_maclassecopte_free_fr
 
Le mystère de l'iniquité
Le mystère de l'iniquitéLe mystère de l'iniquité
Le mystère de l'iniquité
 
Le mystère de l'iniquité
Le mystère de l'iniquitéLe mystère de l'iniquité
Le mystère de l'iniquité
 
Le mystère de l'iniquité
Le mystère de l'iniquitéLe mystère de l'iniquité
Le mystère de l'iniquité
 
3ème Dimanche ordinaire C
3ème Dimanche ordinaire C3ème Dimanche ordinaire C
3ème Dimanche ordinaire C
 
Les blessures de l'âme
Les blessures de l'âmeLes blessures de l'âme
Les blessures de l'âme
 
Les blessures de l'âme
Les blessures de l'âmeLes blessures de l'âme
Les blessures de l'âme
 
17ème dimanche ordinaire année b
17ème dimanche ordinaire année b17ème dimanche ordinaire année b
17ème dimanche ordinaire année b
 
Les âMes Du Purgatoire/Souls of the purgatory
Les âMes Du Purgatoire/Souls of the purgatoryLes âMes Du Purgatoire/Souls of the purgatory
Les âMes Du Purgatoire/Souls of the purgatory
 
Messe de pentecôte 2015 année b
Messe de pentecôte 2015 année bMesse de pentecôte 2015 année b
Messe de pentecôte 2015 année b
 
La chrétienté englobe toutes les religions soit disant chrétienne et qui pour...
La chrétienté englobe toutes les religions soit disant chrétienne et qui pour...La chrétienté englobe toutes les religions soit disant chrétienne et qui pour...
La chrétienté englobe toutes les religions soit disant chrétienne et qui pour...
 

Plus de Alphonse MVENGUE

L'homme impie
L'homme impieL'homme impie
L'homme impie
Alphonse MVENGUE
 
Iesus nazareus rex iudaeorum
Iesus nazareus rex iudaeorumIesus nazareus rex iudaeorum
Iesus nazareus rex iudaeorum
Alphonse MVENGUE
 
Révélation de dieu en couleurs
Révélation de dieu en couleursRévélation de dieu en couleurs
Révélation de dieu en couleurs
Alphonse MVENGUE
 
Rites sacrificiels lévites - l'offrande en don
Rites sacrificiels lévites -  l'offrande en don Rites sacrificiels lévites -  l'offrande en don
Rites sacrificiels lévites - l'offrande en don
Alphonse MVENGUE
 
Les fêtes solennelles de YHWH
Les fêtes solennelles de YHWHLes fêtes solennelles de YHWH
Les fêtes solennelles de YHWH
Alphonse MVENGUE
 
Le bouclier de david
Le bouclier de davidLe bouclier de david
Le bouclier de david
Alphonse MVENGUE
 
Révélations de Dieu en chiffre - Le 2
Révélations de Dieu en chiffre - Le  2Révélations de Dieu en chiffre - Le  2
Révélations de Dieu en chiffre - Le 2
Alphonse MVENGUE
 
Préparer la fuite pendant la grande tribulation
Préparer la fuite pendant la grande tribulationPréparer la fuite pendant la grande tribulation
Préparer la fuite pendant la grande tribulation
Alphonse MVENGUE
 
Qui est dieu
Qui est dieuQui est dieu
Qui est dieu
Alphonse MVENGUE
 
L'appel de dieu
L'appel de dieuL'appel de dieu
L'appel de dieu
Alphonse MVENGUE
 
La reine des eaux
La reine des eauxLa reine des eaux
La reine des eaux
Alphonse MVENGUE
 
Discerner le temps
Discerner le tempsDiscerner le temps
Discerner le temps
Alphonse MVENGUE
 
Le jugement
Le jugementLe jugement
Le jugement
Alphonse MVENGUE
 
L'exercice de la royauté
L'exercice de la royautéL'exercice de la royauté
L'exercice de la royauté
Alphonse MVENGUE
 

Plus de Alphonse MVENGUE (14)

L'homme impie
L'homme impieL'homme impie
L'homme impie
 
Iesus nazareus rex iudaeorum
Iesus nazareus rex iudaeorumIesus nazareus rex iudaeorum
Iesus nazareus rex iudaeorum
 
Révélation de dieu en couleurs
Révélation de dieu en couleursRévélation de dieu en couleurs
Révélation de dieu en couleurs
 
Rites sacrificiels lévites - l'offrande en don
Rites sacrificiels lévites -  l'offrande en don Rites sacrificiels lévites -  l'offrande en don
Rites sacrificiels lévites - l'offrande en don
 
Les fêtes solennelles de YHWH
Les fêtes solennelles de YHWHLes fêtes solennelles de YHWH
Les fêtes solennelles de YHWH
 
Le bouclier de david
Le bouclier de davidLe bouclier de david
Le bouclier de david
 
Révélations de Dieu en chiffre - Le 2
Révélations de Dieu en chiffre - Le  2Révélations de Dieu en chiffre - Le  2
Révélations de Dieu en chiffre - Le 2
 
Préparer la fuite pendant la grande tribulation
Préparer la fuite pendant la grande tribulationPréparer la fuite pendant la grande tribulation
Préparer la fuite pendant la grande tribulation
 
Qui est dieu
Qui est dieuQui est dieu
Qui est dieu
 
L'appel de dieu
L'appel de dieuL'appel de dieu
L'appel de dieu
 
La reine des eaux
La reine des eauxLa reine des eaux
La reine des eaux
 
Discerner le temps
Discerner le tempsDiscerner le temps
Discerner le temps
 
Le jugement
Le jugementLe jugement
Le jugement
 
L'exercice de la royauté
L'exercice de la royautéL'exercice de la royauté
L'exercice de la royauté
 

Rites sacrificiels lévites le sacrifice d'offrande de paix

  • 1. Rites sacrificiels lévites : Le sacrifice d'offrande de paix (ou action de grâce) 1. Les animaux et le rituel....................................................................................................................3 1.1 Le gros bétail.............................................................................................................................3 1.1.1 L'animal..............................................................................................................................3 1.1.2 Le rituel .............................................................................................................................3 1.2 Le menu bétail : l'agneau...........................................................................................................4 1.2 Le menu bétail : la chèvre..........................................................................................................5 2. Les textes de loi régissant la pratique du sacrifice ..........................................................................6 2.1 L'offrande en sacrifice de reconnaissance ................................................................................6 2.2 Cas de l'offrande volontaire ou l'offrande sous forme de vœu..................................................7 2.3 La sanctification.........................................................................................................................7 2.4 La graisse et le sang...................................................................................................................8 2.4 Tribunal de Christ et répartition des rétributions.......................................................................8 Rites sacrificiels lévites : Le sacrifice d'offrande de paix (ou d'action de grâce) Le Veau: offrande de gros bétail, image de Christ
  • 2. Le sacrifice d'offrande de paix est le troisième dans l'ordre des sacrifices préconisés par Moïse dans la loi sacrificielle lévite. Il préfigure l'ensemble de l’œuvre de la Croix et le rapport que le croyant doit avoir cette dernière dans la pratique de sa foi. Cette prescription vient après l'holocauste et l'offrande en don mais le texte de loi qui en détaille la pratique tient sur un chapitre entier dans Lévitique 7 ; soulignant son importance. Le mot hébreu Shelem (‫ל(ם‬ֶ‫ (ם‬ ‫ש‬ֶׁ‫ (ם‬ ) indique le sacrifice que l'on fait en reconnaissance de l’œuvre de la Croix qui nous procure la paix avec Dieu. Les deux mots-clé sont Paix et Reconnaissance. En effet, le péché d'Adam et Eve a créé un passif entre l'humanité et son créateur. En effet, Dieu est Saint. La Sainteté est, avec la Justice et l'Amour, l'un des principes de la nature de Dieu. Autant l'Amour est Sa nature intrinsèque, autant la Sainteté et la Justice sont des principes sans lesquels Son royaume ne peut subsister. C'est la raison pour laquelle Le Seigneur est aussi intransigeant dessus. La nouvelle nature pécheresse de l'Homme, héritée du péché d'Adam et Eve, a donc créé un fossé entre la créature et son Créateur. Tout le sens de l’œuvre de la Croix est donc de ramener l'homme à cette sainteté perdue qui lui permet de cohabiter à nouveau avec Dieu. L’œuvre de la croix évite donc le jugement à celui qui y a part. Lui permettant ainsi de ne pas subir la justice de Dieu. Une justice parfaite et implacable qui ne manquera pas de s'abattre sur quiconque ne bénéficiera pas de cette œuvre. L’œuvre de la croix n'est pas gratuite. Le châtiment qui devait tomber sur l'humanité entière sera évité aux croyants convertis simplement parce qu'il est tombé sur le Seigneur qui s'est Lui-même offert volontairement. Il a subit ce châtiment à la place de ceux qui sont sauvés. Ésaïe 53:5 «5 Mais il était transpercé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités, le châtiment qui nous apporte la paix est tombé sur lui, et c'est par ses meurtrissures que nous avons la guérison». Le sacrifice d'offrande de paix (ou d'action de grâce) est donc fait par le croyant en guise de reconnaissance de cette œuvre de la croix. Œuvre dont les conséquences vont bien au-delà du salut de l'humanité. Cette œuvre permet aussi de restaurer la légitimité de l'autorité du créateur sur l'ensemble de la création comme on peut le lire dans Apocalypse 5:8-14. La gravité de la rébellion de Satan, première dans toute l'histoire de la création, fut donc telle qu'il fallait une œuvre exceptionnelle pour en corriger toutes les conséquences. 1. Les animaux et le rituel 1.1 Le gros bétail 1.1.1 L'animal Lévitiques 3:1-2 «Si son offrande est un sacrifice d'offrande de paix, et qu'il offre du gros bétail, soit mâle, soit femelle, il l'offrira sans défaut devant L'Éternel. 2 Il posera sa main sur la tête de son offrande, et l'égorgera à l'entrée de la tente d'assignation, et les fils d'Aaron, les prêtres, répandront le sang sur l'autel tout autour». Le gros bétail, dans toute la loi sacrificielle, désigne la personne de Jésus-Christ homme. Le Seigneur, dans sa nature humaine. Il est souvent symbolisé par le veau. La main sur la tête du veau indique la transmission du péché des croyants au Seigneur. Il en subira ainsi les conséquences à leur place. L'égorgement indique la manière violente et humiliante (la crucifixion était réservée aux pires
  • 3. criminels de la Judée) par laquelle Il devait offrir Sa vie à la place des croyants. 1.1.2 Le rituel Lévitique 3:3 «3 Puis on offrira de cette offrande de paix, un sacrifice consumé par le feu à L'Éternel, à savoir la graisse qui couvre les entrailles et toute la graisse qui est sur les entrailles ; 4 les deux rognons avec la graisse qui est dessus et qui est sur les flancs ; et on ôtera le grand lobe qui est sur le foie pour le mettre avec les rognons. 5 Les fils d'Aaron brûleront tout cela sur l'autel, sur l'holocauste, qui sera sur le bois mis au feu. C'est une offrande consumée par le feu d'agréable odeur à L'Éternel». Comme beaucoup le savent, le spirituel précède le naturel. Toutes les choses naturelles ne sont qu'une image de réalités spirituelles plus profondes. Il en est ainsi de tout ce qui est dans la nature et encore plus particulièrement dans le corps humain. Ainsi, tous les membres du corps et tous les organes correspondent chacun à une fonction spirituelle précise. Le Seigneur reprend ici les organes d'animaux à quatre pattes qui symbolisent les croyants. Des animaux dont les organes se retrouvent également chez les humains. Le fonctionnement de l'appareil digestif de l'homme, que l'on retrouve aussi chez les ruminants, est l'image du fonctionnement de l'âme. La bouche est comparable aux cinq sens qui alimentent l'âme. L'estomac qui broie les aliments est comparable à la réflexion et la méditation. L'intestin grêle qui transfère dans le sang les nutriments utiles au corps et le gros intestin qui évacue par les selles ceux qui sont inutiles sont l'image du discernement. Les reins qui purifient le sang en provenance des intestins sont l'image de la sanctification. «la graisse qui couvre les entrailles et toute la graisse qui est sur les entrailles» Dans la loi cérémonielle et dans la prophétie biblique, la graisse symbolise la gloire. Elle est réservée à Dieu. Les entrailles désignent l'âme humaine, sans la décorréler de l'esprit (l'âme vivante de Genèse 2:7). La gloire qui découle de l’œuvre de la croix est consumée par le feu et va directement au Père. « les deux rognons avec la graisse qui est dessus et qui est sur les flancs» Les rognons désignent les reins. Le rein rempli, pour l'âme, la fonction de sanctification. De purification. Il purifie le sang (l'âme) et rejette les déchets sous forme d'urine vers la vessie en vue de leur expulsion. Sur chaque rein (au-dessus), il y a des glandes surrénales composées essentiellement de gras. Cette graisse trône sur les reins comme une gloire qui naît de la sanctification opérée par ces derniers. De même la vie sainte du Seigneur ― une vie pendant laquelle il n'a commis aucun péché ― constitue une gloire. Gloire qui est offerte à Dieu, par le feu. «le grand lobe qui est sur le foie» Parmi ses nombreuses fonctions biologiques, le foie a pour rôle de purifier le sang en provenance du système digestif (les entrailles, l'âme). Il rend inoffensives les toxines puis, les conditionne pour qu'elles soient éliminées par les urines et par les selles. Le foie purifie donc le sang de différentes toxines à un niveau de complexité plus élevé que les reins. Le foie et les reins réalisent donc la même fonction de sanctification ; c'est la raison pour laquelle le Seigneur demande, au verset 4, à ce qu'ils soient mis ensembles.
  • 4. Le grand lobe indiqué ici par le Seigneur fait référence au lobe droit du foie qui est d'une taille bien plus imposante que le lobe gauche. Tout le corps humain est fait en double comme nous l'indiquons plus en détail dans l'enseignement Révélations de Dieu en chiffres – Le 2. La partie droite revient souvent dans le langage prophétique : L’œil droit, l'oreille droite, l'épaule droite, le grand lobe du foie (le lobe droit) le pouce droit, le gros orteil du pied droit. 1.2 Le menu bétail : l'agneau Lévitique 3 :7-11 «S'il offre un agneau pour son offrande, il l'offrira devant L'Éternel. 8 Il posera sa main sur la tête de son offrande, et l'égorgera devant la tente d'assignation, et les fils d'Aaron répandront son sang sur l'autel tout autour. 9 De ce sacrifice d'offrande de paix, il offrira en offrande consumée par le feu à L'Éternel, sa graisse, et sa queue entière, séparée jusqu'à l'échine, avec la graisse qui couvre les entrailles et toute la graisse qui est sur les entrailles, 10 les deux rognons avec la graisse qui est dessus, sur les flancs, et il ôtera le grand lobe qui est sur le foie, jusqu'aux rognons. 11 Le prêtre brûlera tout cela sur l'autel. C'est un aliment d'offrande consumée par le feu à L'Éternel». Le cérémonial est ici le même que celui du Veau à une exception près. L'offrande de la queue se rajoute à toutes les autres parties précédemment citées. La queue, dans la prophétie biblique fait référence à l'autorité. On le voit notamment dans les passages suivants : Exode 4:2-4 «Et L'Éternel lui dit : Qu'est-ce que tu as dans ta main ? Il répondit : Une verge. 3 Et Dieu lui dit : Jette-la par terre ; il la jeta par terre et elle devint un serpent. Et Moïse s'enfuyait de devant lui. 4 Et L'Éternel dit à Moïse : Étends ta main et saisis sa queue ; et il étendit sa main et l'empoigna ; et il redevint une verge dans sa main. 5 C'est là ce que tu feras, afin qu'ils croient que L'Éternel, le Dieu de leurs pères, le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob t'est apparu». Le Seigneur fait comprendre à Moïse qu'Il lui a donné une autorité, un pouvoir plus grand que celui de Satan. Il pourra en faire la démonstration au peuple et les convaincra par là qu'il est Son envoyé. Apocalypse 12:3 «Il parut aussi un autre signe dans le ciel, et voici un grand dragon rouge feu ayant sept têtes et dix cornes, et sur ses têtes sept diadèmes. 4 Sa queue entraînait le tiers des étoiles du ciel et les jeta sur la terre. Puis le dragon s'arrêta devant la femme qui devait accoucher, afin de dévorer son enfant, dès qu'elle l'aurait mis au monde». Nous avons ici le récit de la chute de Satan accompagné des anges qui l'avaient suivit dans sa rébellion et sur qui il domine. Juges 15:4 «Samson s'en alla donc. Il prit trois cents renards, il prit aussi des torches ; puis il tourna les renards queue contre queue, et mit une torche entre les deux queues, au milieu. 5 Puis il mit le feu aux torches, et lâcha les renards dans les blés des Philistins, et brûla le tas de gerbes, le blé sur pied jusqu'aux plantations d'oliviers ». Ici Samson représente le Messie qui donne autorité, une onction aux croyants (les renards aux queues enflammées) pour rependre le réveil spirituel. Dans la nature, les renards se nourrissent de rats. Ils les chassent en faisant des bonds. Des bonds d'une précision telle que les proies, une fois repérées, ont très peu de chances d'y échapper. On peut compléter ceci avec les récits de la cinquième et de la sixième trompette lors du jugement du monde. Les sauterelles d'Apocalypse 9:10 et les chevaux d'Apocalypse 9:19. L'agneau symbolise donc le croyant qui a reçu une autorité, une onction particulière pour entraîner les autres dans le royaume de Dieu. Cette autorité est sacrifiée à Dieu, par le feu. Bien qu'exercée par le croyant, cette autorité appartient à Dieu, qui est libre de la reprendre et la redonner à qui Il veut.
  • 5. 1.2 Le menu bétail : la chèvre Lévitique 3:12-17 «Si son offrande est une chèvre, il l'offrira devant L'Éternel. 13 Il posera sa main sur sa tête, et l'égorgera devant la tente d'assignation ; et les fils d'Aaron répandront son sang sur l'autel tout autour. 14 Puis il offrira son offrande en sacrifice consumé par le feu à L'Éternel, la graisse qui couvre les entrailles et toute la graisse qui est sur les entrailles, 15 les deux rognons, et la graisse qui est dessus, sur les flancs, et il ôtera le grand lobe qui est sur le foie, jusqu'aux rognons. 16 Puis le prêtre brûlera toutes ces choses sur l'autel. C'est un aliment d'offrande consumée par le feu de bonne odeur. Toute graisse appartient à L'Éternel. 17 C'est une loi perpétuelle pour vos descendants, dans toutes vos demeures : Vous ne mangerez ni graisse ni sang». Le rituel est le même que celui du veau. Nous n'y reviendrons donc pas. Le Seigneur précise, en conclusion de ces trois types d'offrande, quelque chose de très important sur la pratique de la foi. La graisse, la gloire appartient à Dieu Seul ! Dans l'exercice de son service, l'onction que le Seigneur met sur ces serviteurs génère une gloire. La tentation est alors grande de la garder pour soi. C'est ce qui est arrivé à Lucifer au ciel ; du temps où il s'appelait ainsi. C'est ce qui est arrivé à Paul et Barnabas dans Actes 14:11-14 «11 Et les gens qui étaient là assemblés, ayant vu ce que Paul avait fait, élevèrent leur voix, disant en langue lycaonienne : Les dieux sous une forme humaine, sont descendus vers nous. 12 Et ils appelaient Barnabas Jupiter, et Paul Mercure, parce que c'était lui qui portait la parole. 13 Le prêtre de Jupiter, qui était à l'entrée de leur ville, ayant amené des taureaux et des couronnes jusqu'à l'entrée de la porte voulait, de même que la foule, offrir un sacrifice. 14 Mais les apôtres Barnabas et Paul, ayant appris cela, déchirèrent leurs vêtements et se précipitèrent au milieu de la foule». Il y a toujours un risque de se faire idolâtrer par le peuple qui, hyper sensible à ce qui est visible et palpable, va s'empresser de remplacer l'image du Dieu invisible par celle d'un homme visible et accessible. Il faut donc y veiller. Le Seigneur interdit aussi la consommation du sang ; symbole, ici, de meurtre.
  • 6. 2. Les textes de loi régissant la pratique du sacrifice Comme nous l'avons déjà évoqué précédemment, le sacrifice d'offrande de paix symbolise l'ensemble de l’œuvre de la Croix. Ces textes de loi de Lévitique 7 régissent donc la façon par laquelle les croyants doivent honorer cette œuvre. C'est là, quelque chose de la toute première importance dans la vie des croyants (juifs et chrétiens). C'est là, une œuvre telle qu'il n'y en aura plus jamais dans l'histoire de la création. Cette œuvre peut être honorée de plusieurs façons différentes qui sont toutes complémentaires. 2.1 L'offrande en sacrifice de reconnaissance L'offrande : La Parole de Dieu (Le Seigneur) Celui qui la consomme : Le croyant Lévitiques 7:8-11 «Si quelqu'un l'offre pour un sacrifice de reconnaissance, il offrira avec le sacrifice de reconnaissance, des gâteaux sans levain pétris à l'huile, des galettes sans levain ointes d'huile, et des gâteaux de fine farine mêlés et pétris à l'huile. 13 En plus des gâteaux, il offrira pour son offrande du pain levé avec le sacrifice de reconnaissance de ses offrandes de paix. 14 Il présentera une part de chaque offrande, qu'il offrira comme offrande élevée à L'Éternel ; elle sera pour le prêtre qui a répandu le sang du sacrifice d'offrande de paix. 15 Mais la chair du sacrifice de reconnaissance de ses offrandes de paix sera mangée le jour où elle sera offerte ; on n'en laissera rien jusqu'au matin». « des gâteaux sans levain pétris à l'huile, des galettes sans levain ointes d'huile, et des gâteaux de fine farine mêlés et pétris à l'huile » Ici, les animaux (Veau, agneau ou chèvre) sont offerts accompagnés de ces ingrédients qui représentent l'adoration comme nous l'avons exposé dans l'enseignement Rites sacrificiels lévites : L'offrande en don (Oblation). Le croyant adore le Seigneur en guise de reconnaissance pour l’œuvre de la Croix. «En plus des gâteaux, il offrira pour son offrande du pain levé» Le pain c'est la parole et le levain désigne le péché. Ici, le Seigneur fait allusion à l'adoration par la parole. Une parole inévitablement entachée de péché à cause de nos âmes qui, on le sait, nous empêchent d'être totalement saints tant que nous demeurons dans nos corps. C'est la raison pour laquelle cette offrande, comme on le voit au verset 13, doit obligatoirement s'accompagner du sacrifice de reconnaissance (le veau, l'agneau ou la chèvre) dont le sang nettoie le péché de celui l'offre. « Il présentera une part de chaque offrande, qu'il offrira comme offrande élevée à L'Éternel ; elle sera pour le prêtre qui a répandu le sang du sacrifice d'offrande de paix». Le prêtre qui a répandu le sang du sacrifice d'offrande de paix n'est ni plus ni moins que la personne de Yehoshua. Jésus-Christ de Nazareth. Le Grand prêtre d'après Zacharie 3. C'est Lui- seul dont le sang était assez pur pour nettoyer le péché de l'humanité. «la chair du sacrifice de reconnaissance de ses offrandes de paix sera mangée le jour où elle sera offerte ; on n'en laissera rien jusqu'au matin» Dans le cas de l'offrande de reconnaissance, le terme « Chair du Sacrifice d'offrande de paix » fait allusion à la Parole. C'est le voile qui séparait le Lieu saint du Saint des saints et qui couvrait l'arche lorsqu'il sortait au milieu des hommes (Nombres 4:5). C'est le voile qui a été déchiré à la Croix ; offrant aux hommes la possibilité d'avoir accès à Dieu sans distinction de personne et sans restriction. C'est la chair de Jésus-Christ. C'est cette même chair que le Seigneur fait manger à ses disciples lors de la cène dans Matthieu
  • 7. 26:26 «Pendant qu'ils mangeaient, Jésus prit le pain, et après avoir rendu grâces à Dieu, il le rompit, et le donna à ses disciples, et leur dit : Prenez, mangez, ceci est mon corps». C'est cette même chair qui était donnée à Israël sous la forme de la manne dans le désert. Cette manne, tout comme la chair du sacrifice d'offrande de paix, devait être consommée le jour même selon Exode 16:19. Le mot Manne (Man translittéré ainsi de l'hébreu ‫מ(ן‬ָ ) veut dire «Qu'est-ce c'est?». La Parole était un mystère avant Son incarnation et Sa pleine révélation. 2.2 Cas de l'offrande volontaire ou l'offrande sous forme de vœu L'offrande : Le croyant Celui qui la consomme : Le Seigneur Les vœux, dans la loi sacrificielle, impliquent une notion de consécration. On peut le voir avec le vœu du Naziréat détaillé dans Nombres 6. On peut également le voir avec le cas de Samson dans Juges 14:5 «Car voici, tu vas être enceinte et tu enfanteras un fils. Le rasoir ne passera pas sur sa tête, parce que l'enfant sera Naziréen pour Dieu dès le ventre de sa mère ; et ce sera lui qui commencera à délivrer Israël de la main des Philistins ». l'Ange de l'Éternel annonce à la maman de Samson que son fils est consacré à Dieu dès la gestation. Les vœux à Dieu peuvent être pris dans un sens plus large comme étant des engagements pris par le croyant à l'égard de son Dieu. C'est pour le Seigneur, quelque chose de très sérieux. Les engagements pris par la parole sont irrévocables. On peut en lire le détails dans Deutéronome 30. L'exemple le plus courant est celui d'affliger son âme (Nombre 30:14). Ça peut se faire par différentes privations liées à l'alimentation (le jeûne), au sexe ou encore toute autre chose à laquelle on sait son âme liée. Ces choses ont des conséquences spirituelles très importantes. En plus de rendre le Seigneur plus propice à nos prières, elles permettent également à l'esprit de prendre le pas sur l'âme. Elle permettent d'assujettir son âme ; la rendant moins propice au péché. Ce qui est capital dans la marche avec Dieu. Il s'agit donc ici de la notion de consécration. L'engagement à suivre Dieu. La conversion volontaire. Dans le cadre du vœu, «La chair du sacrifice» désigne le croyant. L’œuvre de la Croix est une œuvre bidirectionnelle. On le voit bien dans Lévitique 16. Le Grand Sacrificateur offre le gros bétail (Son Veau) et le Peuple offre le menu bétail (les deux jeunes boucs). Le Seigneur offre Sa vie pour le salut du croyant puis le croyant offre sa vie en retour au Seigneur. Nous préciserons tout de même que le sang du veau et du bouc apportés à Dieu au dedans du voile représente uniquement la vie du Seigneur. Le croyant ne fait qu'entrer dans cette démarche en se consacrant à Dieu. Aucun homme ne peut se sauver en offrant sa vie. 2.3 La sanctification Lévitique 7:19-21 «19 Et la chair de ce sacrifice qui a touché quelque chose d'impur ne sera point mangée, elle sera brûlée au feu. Mais quiconque sera pur, mangera de cette chair. 20 Car une personne qui mangera de la chair du sacrifice d'offrande de paix, laquelle appartient à l’Éternel, et qui aura sur elle son impureté, cette personne-là sera retranchée de son peuple. 21 Si une personne touche quelque chose d'impur, soit une impureté d'homme, soit une bête impure, ou quelque chose d'autre d'impure, et qu'il mange de la chair du sacrifice d'offrande de paix qui appartient à l’Éternel, cette personne-là sera retranchée d'entre son peuple». Ici, le Seigneur indique que tous les croyants qui pratiqueront le péché seront exclus du royaume. Les péchés liés à la chair (impureté d'homme) et les péchés liés à l'occultisme (communion avec les
  • 8. démons, les bêtes impures). L'apôtre Paul le répète dans 1 Corinthiens 11:27-30 «C'est pourquoi quiconque mangera de ce pain ou boira de la coupe du Seigneur indignement sera coupable envers le corps et le sang du Seigneur. 28 Que chacun donc s'éprouve soi-même, et ainsi qu'il mange de ce pain, et qu'il boive de cette coupe ; 29 car celui qui en mange et qui en boit indignement, mange et boit sa condamnation, ne distinguant pas le corps du Seigneur. 30 C'est pour cela qu'il y a parmi vous beaucoup d'infirmes et de malades, et que plusieurs dorment». Quelqu'un qui, tout en pratiquant le péché, s'associe à l’œuvre de la Croix peut être frappé par la maladie, l'infirmité et même la mort. 2.4 La graisse et le sang Lévitique 7:22-27 «l’Éternel parla à Moïse, en disant : 23 Parle aux enfants d'Israël, et dis-leur : Vous ne mangerez aucune graisse de bœuf, ni d'agneau, ni de chèvre. 24 On pourra se servir pour un usage quelconque de la graisse d'une bête morte ou de la graisse d'une bête déchirée ; mais vous n'en mangerez point. 25 Car quiconque mangera de la graisse d'une bête que l'on offre comme offrande consumée par le feu à l’Éternel, la personne qui en mangera sera retranchée de son peuple. 26 Vous ne mangerez point de sang, ni d'oiseaux, ni d'autres bêtes, dans aucune de vos demeures. 27 Toute personne qui aura mangé de quelque sang que ce soit, sera retranchée de son peuple». La graisse désigne, comme nous l'avons déjà indiqué, la gloire. Elle ne revient qu'à Dieu Seul! Quiconque voudra l'usurper sera exclu du royaume. Le Sang représente la vie. Sa consommation symbolise donc le meurtre. Quiconque en consommera sera exclu du royaume. 2.4 Tribunal de Christ et répartition des rétributions Lévitique 7:28-34 «28 l’Éternel parla à Moïse, en disant : 29 Parle aux enfants d'Israël, et dis-leur : Celui qui offrira son sacrifice d'offrande de paix à l’Éternel, apportera son offrande à l’Éternel, prise sur son sacrifice d'offrande de paix. 30 Il apportera de ses mains les offrandes consumées par le feu devant l’Éternel. Il apportera la graisse avec la poitrine, la poitrine pour l'agiter d'un côté et de l'autre devant l’Éternel. 31 Puis le prêtre brûlera la graisse sur l'autel, mais la poitrine sera pour Aaron et ses fils. 32 Vous donnerez aussi au prêtre pour offrande élevée, l'épaule droite de vos sacrifices d'offrande de paix. 33 Celui des fils d'Aaron qui offrira le sang et la graisse de l'offrande de paix aura pour sa part l'épaule droite. 34 Car je prends sur les enfants d'Israël, la poitrine qu'on agite d'un côté et de l'autre, et l'épaule qu'on présente par élévation, de tous les sacrifices d'offrande de paix, et je les donne à Aaron le prêtre et à ses fils, par une ordonnance perpétuelle, de la part des fils d'Israël». «30 Il apportera de ses mains les offrandes consumées par le feu devant l’Éternel. Il apportera la graisse avec la poitrine, la poitrine pour l'agiter d'un côté et de l'autre devant l’Éternel. 31 Puis le prêtre brûlera la graisse sur l'autel, mais la poitrine sera pour Aaron et ses fils». Il faut savoir que le Tabernacle indiqué à Moïse est une copie terrestre du Tabernacle d'origine qui est au ciel. Ainsi, lors du tribunal de Christ dont il est fait mention dans 2 Corinthiens 5:10, chacun aura à offrir au Grand Sacrificateur l'ensemble des œuvres de sa vie terrestre.
  • 9. Ici, on voit que les offrandes apportées par les croyants sont déjà consumées par le feu alors que dans les offrandes précédentes, elle sont crues et offertes au sacrificateur pour être consumées. • La graisse fait bien-sûr allusion à la gloire qui revient à Dieu. • La poitrine qu'on agite d'un côté et de l'autre fait référence à la consécration du croyant pour être sacrificateur pendant le millénium. Le règne de 1000 ans sur terre avec Christ pour Roi (Ésaïe 11 :6-10, Apocalypse 20:4) «33 Celui des fils d'Aaron qui offrira le sang et la graisse de l'offrande de paix aura pour sa part l'épaule droite» Le Seigneur évoque ici la part qui sera réservée aux martyrs. Ceux qui seront mis à mort à cause de la Parole de Dieu. Ceux qui seront morts de cette manière auront donc une position d'autorité particulière dans le royaume à venir. Il ne faut cependant pas exalter le martyr ni le rechercher. La «tradition chrétienne» fait mourir quasiment tous les apôtres et plusieurs prophètes de façon horrible. Ceci est à prendre avec beaucoup de précautions. On ne comprend pas bien la raison pour laquelle l'apôtre Pierre aurait demandé à être crucifié tête en bas. La croix renversée est très courante dans le symbolisme satanique et sa signification est évidente. Pierre, qui était rempli d'une telle onction que son ombre (son esprit, sa seule présence) guérissait les malades aurait-il scénarisé ainsi sa propre mise à mort? Il est certainement mort en martyr suivant ce que lui avait prédit le Seigneur mais, le récit qui nous en est fait par les historiens paraît difficile à prendre comme tel. «34 Car je prends sur les enfants d'Israël, la poitrine qu'on agite d'un côté et de l'autre, et l'épaule qu'on présente par élévation, de tous les sacrifices d'offrande de paix, et je les donne à Aaron le prêtre et à ses fils, par une ordonnance perpétuelle, de la part des fils d'Israël» • L'épaule qu'on présente par élévation fait référence à l'autorité nouvelle donnée au croyant. L'épaule est le symbole de l'autorité comme on peut le lire dans Ésaïe 9:5 «Car un enfant nous est né, un Fils nous a été donné, et l'empire reposera sur son épaule : On l'appellera l'Admirable, le Conseiller, le Dieu Puissant, le Père d'éternité, le Prince de paix». Ici, le prophète a reçu la révélation selon laquelle, le messie aura autorité sur tout le royaume à venir. Cette autorité représente les trônes qui seront donnés à une catégorie de croyants dans Apocalypse 20:4 «Je vis des trônes, sur lesquels des gens s'assirent, à qui l'autorité de juger fut donnée. Et je vis les âmes de ceux qui avaient été décapités pour le témoignage de Jésus, et pour la parole de Dieu, et de ceux qui n'avaient pas adoré la bête ni son image, et qui n'avaient pas pris sa marque sur leurs fronts, ou sur leurs mains. Et ils vécurent et régnèrent avec Christ mille ans». • Aaron, le prêtre, et ses fils font référence à l'Église de Christ (juifs et chrétiens). Jésus- Christ Lui-même dans Son rôle de Grand Sacrificateur et tous ceux qui acceptent Christ comme Seigneur et Sauveur et qui reçoivent ainsi la prêtrise suivant Apocalypse 1:6.