SlideShare une entreprise Scribd logo
MCT-2022-Encart-Saison-SuppLavenir-P1-207x292mm-Prod-Vecto.indd 1
MCT-2022-Encart-Saison-SuppLavenir-P1-207x292mm-Prod-Vecto.indd 1 12/08/22 10:38
12/08/22 10:38
mardi 23 août 2022 1
mardi 23 août 2022
2 Saison 2022-2023
« Et alors, c’est pour quand la fin des travaux ? » On a la réponse : l’été
prochain ! Durant cette année de transition, la Maison de la culture
ouvre la réflexion à vos envies et attentes afin de réinvestir les
nouveaux espaces.
Une saison pour habiter la Maison de la culture
Anaëlle Kins et Émeline Penay posent une dernière fois devant les fameuses portes vertes amenées à disparaître.
L.W.
Co-construire
C
ela fait six ans que l’équipe crée des échan-
ges hors de ses murs. Les pierres longuement
apportées au nouvel édifice sont sur le point
de former une grande et chaleureuse maison
ouverte à tous. Au travers de la multitude d’activités
proposées pour cette saison 2022-2023, le labora-
toire à idées est en marche. « Le public va pouvoir
retrouver le hall d’entrée et la scène principale, pen-
dant que la salle Frank Lucas et le coin bar subiront à
leur tour une restauration. Par les conférences, les
spectacles, les ateliers… On invite les Tournaisiens à
se questionner avec nous sur comment co-construire
l’avenir de la maison. On va récupérer de nombreux
espaces, donc c’est l’occasion de répondre aux envies
des citoyens et de pouvoir les combiner avec la biblio-
thèque ainsi qu’un tiers lieu. À plusieurs reprises, on
nous a demandé la création d’un studio d’enregistre-
ment. Cela va se concrétiser. Il nous reste un an pour
glaner d’autres informations », expliquent Anaëlle
Kins, directrice générale et Émeline Penay, directrice
administrative et financière.
Revoir un public très large
L’attente de la part des spectateurs est soulignée par
les deux responsables. « Ne serait-ce que retrouver des
habitudes culturelles ou faire des découvertes, parce
qu’il y a toute une génération d’enfants, dont les
nôtres, qui n’ont jamais connu la maison. Pour cer-
tains, elle est assimilée au foyer Saint-Brice ou à la
Halle-aux-Draps », indique Anaëlle Kins. « Cette année
est vraiment un test, parce que la saison dernière, il y
avait encore des restrictions. Ici, on revient à un
fonctionnement normal… Enfin, pour nous, ce n’est
pas totalement normal, puisque cela représente une
double période intermédiaire avec l’achèvement des
travaux et l’après-Covid. On compte très fort sur le fait
de revoir un public très large ». Émeline Penay ajoute :
« C’est ce que nous permet notamment le nouveau
contrat programme de 2021. On cherche à se décen-
traliser et aller vers les villageois ».
Se donner le temps d’une certaine stabilité
On l’a compris, c’est une année charnière et les deux
femmes ne s’en cachent pas : « Il y a cette pression de
ne pas décevoir. Cela fait un peu peur aussi, parce
que ce sont de gros défis ». L’offre sera à nouveau
équilibrée avec les deux salles tournant à plein régime,
le retour des services clubs, des écoles de danse…
« Je ne pense pas que cela prendra plus de temps que
prévu. On s’est fixé août 2023 et a priori, les travaux
seraient terminés avant, mais on ne se précipite pas
vers un retour direct. On réfléchit à la manière de
réaménager les locaux en fonction aussi de la biblio-
thèque et de ce qui nous sera dit ». Anaëlle Kins : « Le
projet est enthousiasmant. Il demande à prendre du
sens et non de la forme. Les années précédentes, il y
avait cette envie de grandir, mais je pense que des
choses se passent également dans les petits instants.
Ne pas faire de grand feu d’artifice permanent, mais
envoyer de petites étincelles ».
Pour la trentaine de collaborateurs, le manque est de
ne plus être aussi proche des artistes et de toutes les
cellules qui font vivre l’espace culturel. « Nos bureaux
sont délocalisés. C’est un système logistique assez
énergivore depuis six ans. Il va falloir qu’on réap-
prenne à travailler en équipe au même endroit. On a
envie d’être dans une volonté plus collaborative ».
Une proposition, une question ?
+32 (0)69 25 30 80
info@culturetournai.com
« Le projet est
enthousiasmant. Il
demande à prendre
du sens et non de la
forme. Les années
précédentes, il y
avait cette envie de
grandir, mais des
choses se passent
dans les petits
instants. Ne pas
faire de grand feu
d’artifice, mais
envoyer de petites
étincelles. »
Laure Watrin
Mardi 23 août 2022 3
Saison 2022-2023
« Jours de fête »,
une salve de diableries avec le Théâtre National
Lancer sa saison à Tournai,
c’est le souhait du Théâtre
National qui initie, avec la
Maison de la culture, trois
journées festives.
Comme aux origines, le Théâtre National se déplace pour rencontrer un large public : c’est dans son ADN.
événement
Photo : TN
Allons aux villages est le titre
d’une récente et intéressante
publication de la Fondation Pas-
quier Grenier. C’est aussi l’invita-
tion que lance la Maison de la cul-
ture, dès cette saison. Des activités
et spectacles sont programmés à
Willemeau, Ere, Saint-Maur.
Passions fruitées
Responsable de ce volet plein de
promesses, Stéphanie Calonne en
révèle la genèse et la teneur : « Le
projet est issu de demandes expri-
mées par les citoyens, à la fois dans
les comités de quartiers et au cœur
du Plan Communal de Développe-
ment Rural. On y rencontre un réel
dynamisme, une volonté de se réap-
proprier les lieux pour inventer une
nouvelle façon d’être ensemble. Du-
rant la saison, la Maison de la cul-
ture sera à l’écoute des idées et pro-
positions. Certes, avec trois villages
par saison culturelle, il nous faudra
dix ans pour aller à la rencontre de
tous. Mais on y croit ferme. Tournai,
c’est 213,8 km2
et 29 villages, on
peut y inventer la plus grande ba-
lade du monde, en cartes et par-
cours. L’utopie est bienfaisante et
porteuse d’énergie ! »
Des rendez-vous sont prévus dès le
printemps, dans un centre culturel et
sportif, une église, sur une place
ombragée et même au milieu des vi-
gnes. « Mais d’autres aventures se-
ront décidées en cours de saison,
révèle l’animatrice. Avec des éco-
liers, en famille, d’une découverte
ornithologique en compagnie d’ar-
tistes à un ciné concert, d’une soirée
contée à de la musique classique, et
pourquoi pas une exposition, une
guinguette, un moment dansé pour
enfants ? Et le 1er juillet, une fête
collective est prévue. »
Appel est lancé aux gens d’Ere, de
Willemeau, de Saint-Maur : des
scènes et fêtes liées à la culture et à
l’environnement peuvent naître, un
comité de village émerger ou se ren-
forcer. Idées et passions bienve-
nues !
Stéphanie Calonne :
069 253 070
Les équipes de la Maison de la
culture sont attentives aux
ressources culturelles et festives de
l’entité. Photo MC Ty
D
es moments forts dans les villages et
en ville : la programmation coordon-
née fera rêver tous les publics, dès le
vendredi 2 septembre. Sur la place de
Saint-Maur, qui a gardé une configuration
de forum champêtre, les comédiens installe-
ront tréteaux et bagages.
Impétueux « Mousquetaires »
« L’ambition du Théâtre National Wallonie-
Bruxelles est de renouer avec les origines
du Théâtre National, celles de comédiens
itinérants, confie Pierre Thys, qui en est le
directeur depuis un an. Pour cette première
expérience, le choix s’est porté sur Tournai.
La Maison de la culture compte en effet,
dans ses missions, l’ouverture aux villages.
Et puisqu’une programmation internationale
est possible, une compagnie française, le
Collectif 49 701, présentera Les Trois
Mousquetaires, en trois soirées distinctes.
Quand le Théâtre National rayonnait en
province, il avait inventé le principe de
semaines de fête. »
Pas question donc, pour Pierre Thys, d’arri-
ver à Tournai avec une programmation
toute faite : les décisions ont été prises avec
Anaëlle Kins et les équipes de la Maison de
la culture, qui ont une intéressante appro-
che de leur terrain d’action culturelle. « Les
équipes de programmation et de régie de
Bruxelles et de Tournai ont sillonné la
campagne pour repérer des espaces adap-
tés aux spectacles choisis en duo, souligne
Anaëlle, ravie de cette collaboration qu’elle
considère comme un cadeau. Cette initia-
tive permet à chaque structure de pouvoir
grandir, le TN vers la Wallonie et la MC
vers les villages. Le Théâtre National est
une grande institution qui n’a pas besoin de
Tournai, et cependant cette ouverture de
saison signe un renouveau, c’est clair. On
n’est plus dans la compétition, mais dans le
faire ensemble. »
Tous les publics sont invités aux « Jours de
fête » qui se déclineront à Saint-Maur, Kain,
Chercq, Tournai. Les rencontres (parmi
lesquelles Okidok et la Cie Orange San-
guine) seront festives, familiales, alliant
théâtre, cirque, mouvement et le premier
soir, un banquet convivial et une guin-
guette, place de Saint-Maur. En trois épiso-
des, d’un soir à un autre, le spectacle Les
Trois Mousquetaires revisitera le roman
d’Alexandre Dumas avec une délicieuse
impétuosité. « Le Collectif 49 701 s’adapte
à toutes les situations, en banlieue comme
sur une place de campagne, précise Pierre
Thys. L’idéal est bien sûr d’assister aux trois
soirées successives, mais chaque épisode
constitue à lui seul une pétillante page
théâtrale. »
Les 2, 3 et 4 septembre
dans différents lieux. 069 253 080
« PLACE AUX VILLAGES ! », EN IDÉES ET EN FÊTES
Côté campagne
Françoise LISON
Françoise LISON
mardi 23 août 2022
4 saison 2022-2023
« P
etit à petit cette saison, on se
réapproprie la Maison de la
culture. »Rénovée, la grande
salle dévoile enfin son nouveau visage aux
spectateurs.Si plusieurs représentations
auront lieu d’ici le 7 octobre, le spectacle
d’ouverture de la saison culturelle est officiel-
lement programmé à cette date.L’heureux élu
se nomme En attendant le grand soir, un
intitulé prémonitoire à de belles retrouvailles
entre la nouvelle scène de la Maison de la
culture et son public.
À quoi s’attendre ? À un spectacle de cirque
à voir et à danser !
Entre tango, rock, valses, rondeaux et jazz, la
frontière entre la danse et le cirque se brouille
et s’efface.En attendant le grand soir, c’est
une ode à la danse, à vivre à même le
plateau de la grande salle. La configuration
du lieu est inédite car le public est assis
autour de ce plateau. Au centre, un clown-DJ,
six acrobates et deux danseurs jouent et
tournent à en défier l’équilibre, révélant
instants dansés et spectaculaires portés
acrobatiques.Une véritable introduction à la
En attendant le grand soir, le spectacle des retrouvailles
entre la grande salle et le public
Le plancher de la grande
salle ne demande qu’à
vibrer. La compagnie
française Le Doux Supplice
s’en chargera…
Une représentation où le public se retrouve comme « happé » sur scène, au milieu des comédiens.
Coup de projecteur
La Maison de la culture s’asso-
cie à diverses institutions et as-
sociations culturelles pour élabo-
rer sa saison 2022-2023. Ce
sera encore le cas cette année
avec le Centre de la Marionnette,
pour le festival Découverte Ima-
ges et Marionnettes. Le mardi 4
octobre, les spectateurs découvri-
ront une version inédite du Songe
d’une nuit d’été de William Sha-
kespeare, revisité par Jean-Mi-
chel d’Hoop et la compagnie
bruxelloise Point Zéro. Ce classi-
que du grand dramaturge an-
glais, père d’Hamlet et de Roméo
et Juliette, réunit sur scène une
quinzaine de marionnettes géan-
tes autour de huit comédiens et
comédiennes pour un mélange
des genres savoureux.
Chaque édition du festival Décou-
vertes Images et Marionnettes of-
fre à s’émerveiller devant la ri-
chesse des formes de la
marionnette contemporaine. Vous
aurez d’ailleurs d’autres occa-
sions de savourer tout le talent
des pantins (mais surtout celui
des marionnettistes) lors de plu-
sieurs dates, de Carnet de bal (le
mardi 27 septembre) à Bruce Ma-
rie (vendredi 30 septembre) en
passant par L Louise, qui promet
un voyage au cœur d’un univers
où se frôlent marionnettes, mani-
pulation, danse/mouvements et
arts numériques. Les deux repré-
sentations auront lieu à la Maison
de la marionnette le mardi 27
septembre à 20 heures et le mer-
credi 28 septembre à 19 heures.
Autre rendez-vous privilégié de la
saison, le Festival musical du Hai-
naut et ses quatre concerts de mu-
sique classique en trois jours. Le
point d’orgue ? La prestation de
l’Orchestre Philharmonique de
Liège le samedi 15 octobre à 20
heures. Les virtuoses (dont le pia-
niste Stephen Hough et le chef
d’orchestre Lionel Bringuier) se
plongent dans les œuvres de
Brahms et de Stravinsky pour le
plaisir des yeux et des oreilles…
L’Orchestre Philharmonique de
Liège se produira le 15 octobre
dans le cadre du Festival musical
du Hainaut. Ph. com
fête où peu à peu, sans s’en rendre compte,
les spectateurs se mêlent aux artistes, entraî-
nés dans le doux vertige de la danse.Quoi de
plus judicieux pour le spectacle d’ouverture,
que de faire monter le public sur une scène
qui entame cette année sa deuxième vie ?
Des spectacles,
mais aussi des invitations
Parmi les autres rendez-vous de cette saison
culturelle, citons aussi Portraits sans paysage,
programmé le jeudi 20 octobre à 20 heu-
res.La représentation questionne les specta-
teurs sur l’accueil des personnes en exil et sur
la politique d’enfermement de ces déraci-
nés.Révélateur d’une société que la question
migratoire crispe et divise plus qu’elle ne
fédère ?
Ce spectacle représente aussi l’occasion
d’évoquer les invitations mises en place par la
Maison de la culture. En parallèle à certaines
pièces, l’institution tournaisienne propose des
moments de rencontre et d’échange pour
étoffer la vision du spectateur.Pour Portraits
sans paysage, ce sera le cas le vendredi 21
octobre par un repas solidaire en soutien aux
réfugiés (à 18h30) et par la projection du film
La Traversée de Florence Miailhe, le samedi
22 octobre en Art et essai à Imagix.Les
invitations prennent aussi la forme d’ateliers,
de conférences/débats, ou même d’une
balade dans le centre-ville de Tournai.
Le jeudi 2 et le vendredi 3 février 2023,
l’agenda culturel propose aussi Sylvia, une
pièce de Fabrice Murgia avec la compagnie
bruxelloise Artara et An Pierlé Quartet.La
pièce revient sur la destinée de Sylvia Path,
une poétesse américaine de l’après-guerre et
une des figures de proue d’un féminisme plus
poétique qu’engagé.Le public de la première
des deux dates est même invité à échanger
avec l’équipe artistique après le spectacle.
Ph. com.
DES MARIONNETTES À LA MUSIQUE CLASSIQUE
Les partenaires
Antoine Pontrandolfi
Antoine Pontrandolfi
mardi 23 août 2022 5
saison 2022-2023
F
ini d’être sur la touche cette saison, la
musique retrouve une place à côté de la
mise en scène. « Depuis six ans et donc,
le début des travaux, c’est vrai qu’il manquait
des espaces pour cette forme d’art. En plus,
les salles doivent généralement respecter des
codes de théâtre, c’est-à-dire interdiction de
boire ou de manger. Maintenant, c’est parti !
On peut lancer des concerts sous toutes les
formes, notamment avec ce nouveau concept
créé pour des moments de convivialité »,
explique Lynn Decobecq, programmatrice
musicale.
Cette formule est une prémisse avant la vraie
réouverture de la maison. « Mais si ça plaît,
les dates seront plus nombreuses l’an pro-
chain. ».
Quatre soirées avec des concerts
éclectiques
Les styles sont variés, de la chanson fran-
çaise, en passant par la pop, le jazz, ou
encore une jam-session ouverte à tous les
musiciens tant professionnels qu’amateurs.
« De petits concerts avaient déjà été organi-
sés, mais jamais dans cette optique d’en
faire un rendez-vous particulier. On veut que
le public ait l’envie, après le boulot, d’y faire
un tour. Le hall fait pour l’instant de béton
sera aménagé pour apporter une ambiance
différente. Il y aura un bar sympa et une
petite restauration », indique Lynn Decobecq.
L’attente de la programmatrice est surtout de
pouvoir soutenir et retravailler avec les
chanteurs et musiciens de la région. « C’est le
cas ici. Ce sont des concerts plus intimistes
avec des artistes découverts en pleine ascen-
sion. On les a dénichés dans des festivals ou
les agents nous ont contactés. »
Démarrage en fin d’année
Le bar part en live officiellement le 2 décem-
bre dès 20h avec deux premiers concerts
purement consacrés à la chanson française.
Après « Hier la plage », Aurel a pu s’inscrire
dans un univers aux couleurs électro-pop.
Signé par le label parisien Alter K, Aurelio
Mattern, de son vrai nom, séduit par sa
subtilité et sa sincérité. On retrouvera égale-
ment le duo fraternel Terrenoire qu’on n’ar-
rête plus ! « Quelques jours après la signa-
ture du contrat avec eux, Théo et Raphaël
Herreira ont été récompensés par les Victoi-
res de la musique dans la catégorie révéla-
tion masculine. ». Ces deux opposés, comme
ils se décrivent, proposeront un habile
mélange de chanson française et de produc-
tion électronique.
Un abonnement de 32 euros permet d’assis-
ter à la totalité des propositions musicales.
« L’idée est aussi de récolter l’avis des partici-
pants ainsi que leurs préférences. À cet effet,
plusieurs boîtes seront mises à disposition. »
Quatre soirées du 02/12 au 10/03/2023
à partir de 20h
Jam-session pour tous le 10/03 à 21h30
Abonnement complet à 32 euros.
Le bar part en live ! C’est le nouveau rendez-vous de la
Maison de la culture. Ça vous dit ?
Dans un esprit de
guinguette, le hall d’entrée
renoue avec la musique.
On pousse les tables
pour un concept test !
En musique
Laure Watrin
Dylan gire 24 images Patsha bay
Baptisé le Petit Prince de la Soul con-
temporaine par le magazine Rolling
Stone, le Clermontois Thomas Kahn est
un jeune chanteur, auteur, compositeur
et interprète.
Sa voix et son timbre nous rappellent
les grands artistes noirs américains.
Depuis son passage à l’Olympia et à la
Cigale en 2019, sa carrière a fait un
bond en avant.
THOMAS KAHN
27/01, 20H
Artiste cubaine rayonnante, Ana Carla
Maza tutoie son violoncelle dont elle
explore les sonorités avec virtuo-
sité.Elle revisite délicatement les musi-
ques traditionnelles de son enfance, de
la bossa-nova brésilienne à la haba-
nera cubaine. Les rythmes latins, les
mélodies pop et techniques classiques
se rencontrent. À 26 ans, l’artiste
écume les scènes des festivals de jazz.
ANA CARLA MAZA
27/01, 20H
Auteur, compositeur et interprète, Yan-
nis La Orquesta chante en français sur
une fusion de rythmes aux influences
diverses, de la musique brésilienne à la
cumbia colombienne en passant par le
swing, le reggae et la musique ouest-
africaine.
Un cocktail palpitant qui fait groover
entre le piano, l’accordéon, le trom-
bone et une section batterie.
YANNIS LA ORQUESTA
17/02, 20H
Avec une physicalité bien affirmée et
une sonorité singulièrement colorée,
les performances d’Antoine Flipo re-
poussent les limites du piano tel qu’on
le connaît. Le jeune artiste tournaisien,
également à l’origine du duo Glass
Museum, ose la rencontre entre néo-
classique et électro. Il a su revisiter la
tessiture du clavier et transposer ses
trouvailles acoustiques en studio.
ANTOINE FLIPO
10/03, 20H
DR
La première soirée aura lieu le 2 décembre avec Aurel et Terrenoire.
Aurelmusique – Elisa Baudouin
mardi 23 août 2022
6 saison 2022-2023
Caroline Lamarche, Céline Delbecq et
Adeline Dieudonné se sont forgé
une place dans le paysage des lettres
belges. Des spectacles sont nés de leurs
livres édités ces dernières années.
Caroline Lamarche : « Frou-Frou »
Goncourt de la nouvelle en 2019, le
recueil « Nous sommes à la lisière »,
s’ouvre avec un récit puissant. La nou-
velle « Frou-Frou », dont le narrateur est
bénévole dans un refuge pour animaux
blessés, sera présentée à la Maison de
la culture. Louis prend une cane sous son
aile, elle ne peut plus voler. « C’est une
histoire d’amour, au sens le plus fort du
terme, confie Caroline Lamarche.
L’homme accepte de laisser partir
Frou-Frou vers la vie sauvage, vers la
liberté, même si elle est fragile. En
amour, on ne peut être sauveur, mais un
lieu d’accueil et de passage. Le comé-
dienGaëtan Lejeune offre cette histoire
avec beaucoup d’émotion. »
Mercredi 21 et jeudi 22 décembre
à 20 h, Maison de la culture.
Céline Delbecq : « A cheval
sur le dos des oiseaux »
Pour l’autrice et metteuse en scène qui
affronte les détresses du XXIe
siècle,
l’histoire de Carine Bielen est bien plus
courante qu’on ne veut le penser. Aînée
d’une famille nombreuse incapable
d’assurer la charge d’une tribu, Carine a
connu le placement en home, comme ses
frères et sœurs. Elle y a grandi vaille que
vaille, avant d’intégrer un logement.
Solitude, alcoolisme, relations noueuses
et glauques… La naissance de Logan fut,
elle aussi, un temps de surveillance et
d’accompagnement. Entre décideurs et
juges, quel avenir se profile pour le
duo ? Le monologue révèle une tragédie
d’aujourd’hui, celle de la relégation. Il
est porté avec force par la comédienne
Véronique Dumont.
Cie
de la Bête noire, mercredi11 janvier
à 20 h, Maison de la culture.
Adeline Dieudonné :
« La vraie vie »
Ce premier roman fut récompensé par
de nombreux prix, dont le Rossel. La
narratrice a dix ans, un petit frère, un
père flambant beauf, une mère éteinte.
Porté par une musique limpide, un
drame se joue. Plus rien ne sera comme
avant pour les deux enfants, la guerrière
et son frangin en perdition. « La mise en
scène est l’occasion pour moi de retrou-
ver cette petite fille, après son incroyable
aventure, sa rencontre avec tant de
lecteurs, confie Adeline Dieudonné.
C’est une nouvelle lecture du livre, à
travers les yeux du metteur en scène
Georges Lini et de mes partenaires
comédiens, mais également toute
l’équipe qui travaille en coulisses. »
Cie
Belle de Nuit, mardi 28 mars
à 20 h, Maison de la culture.
Leurs ouvrages ont fait du chemin, de l’écrit à la scène.
La Maison de la culture invite des compagnies qui font la part
belle aux univers singuliers de quelques écrivaines.
Théâtre d’elles
Romancière et comédienne, Adeline Dieudonné sera à Tournai au printemps prochain avec
« La vraie vie ». Photo Jérôme Dejean
Des autrices explorent
la cartographie des marges
Éloi Baudimont et Benjamin
Macke ont sélectionné, parmi
700 propositions issues d'ar-
chives familiales collectées
par No Télé, le matériau visuel
dont ils rêvaient. En ciblant
des activités sportives, fami-
liales, récréatives, les compli-
ces ont privilégié l'intimité et l'universalité. En fil rouge,
l'anniversaire récurrent de deux garçons aujourd'hui
quinquagénaires, un rituel inusable. Au piano et à l'ac-
cordéon, des compositions alliant musiques tradition-
nelles et ethniques. Le concert prend la cadence des scè-
nes filmées, s'en éloigne, y revient, avec quel plaisir ! F.L.
« Et pendant ce temps-là, chez les Dugaumier »,
samedi 19 novembre à 20h, Maison de la culture
et ensuite, dans les villages (en 2023)
BENJAMIN ET ELOI,
UN CONCERT D'IMAGES
Scènes d’ici
Photo F.L.
Maman et Mamoune sont les
deux mères de Suzanne, une
fille tonique, passionnée de sa-
vane tigrée et d'Al Pacino. Son
amie la trahit dans une mêlée
qui déchire un précieux poème
adressé à ses deux mamans.
S'ensuit un cortège de moque-
ries : Suzanne ne vit pas comme les autres ! L'écolière ré-
agit avec passion : elle lance une cyber-enquête fulgu-
rante. Qu'est-ce qu'une famille « normale » ?
Le spectacle interroge la parentalité dans toutes ses va-
riantes, ses compositions, fantaisies et particularités.
Avec un regard d'enfant, que la comédienne Nina Lom-
bardo capture en lutine observatrice et rebelle. F.L
« Suzette Project » (dès 7 ans),
mercredi 15 mars à 16h, Maison de la culture.
NINA LOMBARDO,
ENFANCE ET RÉSISTANCE
Ph.: N. Verfaillie
La Cie Les Zerkiens varie l'ap-
proche du jeune public. « Sous
la table » convie les bambins et
leurs familles à une autre dé-
couverte visuelle. Niché dans
un écrin (plexiglas et nappe),
chacun est invité à un spectacle
qui évolue, de la salade au ta-
bleau, avec des jeux de formes, de couleurs, de matières.
Les aînés sont surpris de retrouver des impressions en-
fantines et de les vivre en compagnie de tout-petits. Un
voyage déjanté, doux et surréaliste, animé par Anne-
Sara et Isabelle. Un petit laboratoire est prévu, suite au
spectacle, pour prolonger l'aventure. F.L.
«Sous la table » (dès 6 mois), 7 représentations (dès 10h)
samedi 10 juin, Centre de la Marionnette.
ANNESARA SIX,
POUR LES TOUT-PETITS
D.R.
Françoise LISON
mardi 23 août 2022 7
saison 2022-2023
UN SPECTACLE DE MAGIE NOUVELLE
À VIVRE DANS UN CAMION THÉÂTRE
Magicien mondialement connu, Yann Frisch re-
vient à Tournai avec son camion théâtre qu’il ins-
tallera au pied de la cathédrale de Tournai pour
son nouveau spectacle Personne. Dans ce petit
théâtre fermé, mobile, de 80 places, il retrouve le
jeu burlesque à travers le.s masque.s, pour percer
le mystère de l’incarnation et de la présence alors
que plane le fantôme de l’illusion qui va chahuter
les limites de notre identité jusqu’au vertige. Personne est peuplé de
personnages inventés à force de masques et de costumes. Personne
cherche à habiller l’invisible, et comme toujours chez Yann Frisch,
l’illusion nous rallie invariablement à notre plus secrète humanité.
« Personne », Yann Frisch/Cie L’Absente, mercredi 30 novembre à 20 h
– jeudi 1er
décembre à 18 et 21 h – samedi 3 décembre à 16 et 20 h
– dimanche 4 décembre à 11 et 14 h, place Paul-Émile Janson.
Ch. Raynaud de Lage
UN SAFARI URBAIN POUR
50 SPECTATEUR.RICE.S CASQUÉ.E.S
En une expérience urbaine insolite,
le spectacle participatif et déambu-
latoire The Visit déploie l’imaginaire
en plein air. Au fil d’un safari urbain,
le duo Marta et Betty invitent les
spectateur.rice.s casqué.e.s à obser-
ver les autochtones des débuts des
années 2000 en pleine métropole. Tout en humour (NDLR : « le
spectacle qui m’a incontestablement fait le plus rire », assure
Constance Paris), cette expérience urbaine insolite confronte les
spectateurs aux dérives, paradoxes et absurdités de leur société
et de notre époque, notamment les rapports de domination et no-
tre rapport à la nature.
« The Visit », Cie La Pigeonnière, samedi 29 avril à 11 et 18 h –
dimanche 30 avril 11 et 16 h, départ au conservatoire de Tournai
Bartolomeo La Punzina
Autre moment fort de
la programmation
« circacienne » 2022-
2023 de la Maison de
la culture : le spectacle
d’ouverture de la sai-
son, En attendant le
grand soir, de la cie Le
Doux Supplice (voir
p.2).
De la maison de création à la Piste aux Espoirs
La Piste aux Espoirs offre aux
artistes des secteurs du cirque et des
arts de la rue l’opportunité de
présenter leurs créations et de les
faire vivre sur les scènes d’ici et de là.
Lesartsducirque
Cette saison, la maison de la création soutient les spectacles « Drache nationale » et « What if… »
Michiel devijver ! pedro miguel silva-
Tournai
A
près quatre années d’absence, et deux
éditions annulées, la Piste aux Espoirs,
le festival international d’artistes de
cirque, revient du 4 au 9 avril 2023. « Avec ses
incontournables, et sa quinzaine de spectacles
qui mettent à l’honneur la multidisciplinarité des
arts circassiens, et pour tous les publics, en rue,
en salle ou sous chapiteau », se réjouit Cons-
tance Paris, responsable programmation de la
Piste aux Espoirs. Petits et grands vibreront au
rythme de la magie, de la jonglerie, du clown,
de la voltige, de l’acrobatie et autres arts de
rue. « À côté des spectacles, il y aura quelques
moments forts à ne pas rater, notamment le
grand spectacle familial sous chapiteau (“ Fou-
toir Céleste” par la Cie Cirque Exalté – acroba-
tie et voltige), le grand bal avec Yann Friche
(magie) ou encore une chasse aux œufs le lundi
de Pâques, sans oublier les soirées festives et
spectacles de rue… La Piste aux Espoirs, c’est
vraiment l’événement festif et à vivre en famille,
le tout dans une belle scénographique proposée
par des Tournaisiens : Belinda Macri, Florian
Debal, Tom Lombardo et Fred Degand ! »
Un tremplin pour les artistes
La Piste aux Espoirs représente un fameux
tremplin pour les artistes circassiens et les
compagnies. « À chaque édition, nous organi-
sons une journée réservée aux professionnels
des secteurs des arts de la scène, ajoute Cons-
tance Paris. L’année dernière, malgré l’annula-
tion du festival, nous avions tenu à maintenir ce
moment de rencontres pour les artistes. Nous
avions accueilli près d’une centaine de pro-
grammateurs, de responsables de salles culturel-
les ou de festivals de cirque de Belgique,
France, Allemagne, Autriche, Pologne, Pays-
Bas, Italie, etc. À cette occasion, les artistes
peuvent présenter leur spectacle, et ainsi
espérer être programmés les saisons suivantes,
comme le Tournaisien Guy Waerenburgh qui a
eu l’honneur de jouer son spectacle Der Lauf
lors du festival Circa, le plus important en
matière d’arts du cirque qui se tient à Auch, en
Bourgogne (France) après avoir rencontré sa
directrice à la Piste aux Espoirs. Sans notre
événement, en pleine crise sanitaire, des
spectacles n’auraient sans doute jamais été vus
et appréciés à leur juste valeur par le public… »
Le festival international se révèle aussi parfois
l’aboutissement de tout un processus de créa-
tion. « Depuis 2018, la Maison de la culture est
reconnue comme centre scénique et accompa-
gne des compagnies et artistes dans la création,
relève Stéphanie Delft, coordinatrice du centre
scénique et des productions « maison ». Cer-
tains projets retenus par la maison de création
s’intègrent dans les disciplines circassiennes, et
nous trouvons intéressant de profiter de la Piste
aux Espoirs pour leur donner l’opportunité de
lancer leur spectacle à ce moment-là afin d’en
assurer la visibilité et la diffusion. »
Cette année, au cœur de la programmation de
la Piste aux Espoirs, deux spectacles auront mûri
entre les murs et grâce au soutien financier de
la maison de création. « Nous accueillerons en
résidence la compagnie Scratch pour sa
nouvelle création Drache nationale annonce
Stéphanie Delft. Autour de la question “com-
ment positiver quand c’est la merde ?”, le trio
de jongleurs part à la quête de la petite lumière
dans l’obscurité, du sourire sous la drache
nationale, du beau dans le tout pourri. »
Autre coproduction à découvrir : What if…
du collectif Curieux, un spectacle de magie
nouvelle à l’esthétique cinématographique.
Le programme complet de la Piste aux
Espoirs sera dévoilé en janvier prochain :
www.lapisteauxespoirs.com
Pauline Deneubourg
N
O
U
V
E
A
U
TÉ - N
T
É
-
MCT-2022-Encart-Saison-SuppLavenir-P8-207x292mm-ProdVecto.indd 1
MCT-2022-Encart-Saison-SuppLavenir-P8-207x292mm-ProdVecto.indd 1 12/08/22 13:48
12/08/22 13:48
mardi 23 août 2022
8

Contenu connexe

Similaire à Supplément culture Tournai

Le saint marc quoi N° 44
Le saint marc quoi N° 44 Le saint marc quoi N° 44
Le saint marc quoi N° 44
lesaintmarcquoi
 
Le journal de Bussy n°167
Le journal de Bussy n°167Le journal de Bussy n°167
Le journal de Bussy n°167
Mairie de Bussy Saint-Georges
 
Argentré infos novembre/décembre 2017
Argentré infos novembre/décembre 2017Argentré infos novembre/décembre 2017
Argentré infos novembre/décembre 2017
Mairie Argentré du Plessis
 
Saintmarcquoi 42
Saintmarcquoi 42Saintmarcquoi 42
Saintmarcquoi 42
lesaintmarcquoi
 
Bulletin decembre 2016
Bulletin decembre 2016Bulletin decembre 2016
Bulletin decembre 2016
clotilde0612
 
Saintmarcquoi 37janvier2017rougedefinitifcorrigé
Saintmarcquoi 37janvier2017rougedefinitifcorrigéSaintmarcquoi 37janvier2017rougedefinitifcorrigé
Saintmarcquoi 37janvier2017rougedefinitifcorrigé
lesaintmarcquoi
 
P'tit chapellin numéro6
P'tit chapellin numéro6P'tit chapellin numéro6
P'tit chapellin numéro6
asbruix
 
Peo 008 septembre_2015v6__094297500_1753_05092015
Peo 008 septembre_2015v6__094297500_1753_05092015Peo 008 septembre_2015v6__094297500_1753_05092015
Peo 008 septembre_2015v6__094297500_1753_05092015
Orgerus Mairie
 
Saint-Marc Quoi N°29*
Saint-Marc Quoi N°29*Saint-Marc Quoi N°29*
Saint-Marc Quoi N°29*
lesaintmarcquoi
 
Le journal de Bussy n°170
Le journal de Bussy n°170Le journal de Bussy n°170
Le journal de Bussy n°170
Mairie de Bussy Saint-Georges
 
Malakocktail 70 (hiver 2012-2013)
Malakocktail 70 (hiver 2012-2013)Malakocktail 70 (hiver 2012-2013)
Malakocktail 70 (hiver 2012-2013)
Malakocktail
 
Bulletin Municipal Novembre 2018
Bulletin Municipal Novembre 2018Bulletin Municipal Novembre 2018
Bulletin Municipal Novembre 2018
DRAMAIS
 
Bulletin Municipal Novembre 2018
Bulletin Municipal Novembre 2018Bulletin Municipal Novembre 2018
Bulletin Municipal Novembre 2018
DRAMAIS
 
Bulletin Municipal Novembre 2018
Bulletin Municipal Novembre 2018Bulletin Municipal Novembre 2018
Bulletin Municipal Novembre 2018
DRAMAIS
 
Concert express-du vendredi 21 septembre 2018
Concert express-du vendredi 21 septembre  2018Concert express-du vendredi 21 septembre  2018
Concert express-du vendredi 21 septembre 2018
Concertation
 
Argentré Infos Septembre/octobre 2017
Argentré Infos Septembre/octobre 2017Argentré Infos Septembre/octobre 2017
Argentré Infos Septembre/octobre 2017
Mairie Argentré du Plessis
 
Echo 110 novembre 2018 final
Echo 110 novembre 2018 finalEcho 110 novembre 2018 final
Echo 110 novembre 2018 final
Orgerus Mairie
 
Journee patrimoine 2015 - Le programme en Lorraine
Journee patrimoine 2015 - Le programme en LorraineJournee patrimoine 2015 - Le programme en Lorraine
Journee patrimoine 2015 - Le programme en Lorraine
Ici C Nancy Pro
 

Similaire à Supplément culture Tournai (20)

Le saint marc quoi N° 44
Le saint marc quoi N° 44 Le saint marc quoi N° 44
Le saint marc quoi N° 44
 
Le journal de Bussy n°167
Le journal de Bussy n°167Le journal de Bussy n°167
Le journal de Bussy n°167
 
Argentré infos novembre/décembre 2017
Argentré infos novembre/décembre 2017Argentré infos novembre/décembre 2017
Argentré infos novembre/décembre 2017
 
Saintmarcquoi 42
Saintmarcquoi 42Saintmarcquoi 42
Saintmarcquoi 42
 
Bulletin decembre 2016
Bulletin decembre 2016Bulletin decembre 2016
Bulletin decembre 2016
 
Saintmarcquoi 37janvier2017rougedefinitifcorrigé
Saintmarcquoi 37janvier2017rougedefinitifcorrigéSaintmarcquoi 37janvier2017rougedefinitifcorrigé
Saintmarcquoi 37janvier2017rougedefinitifcorrigé
 
Argentré Infos d'Octobre
Argentré Infos d'OctobreArgentré Infos d'Octobre
Argentré Infos d'Octobre
 
P'tit chapellin numéro6
P'tit chapellin numéro6P'tit chapellin numéro6
P'tit chapellin numéro6
 
Peo 008 septembre_2015v6__094297500_1753_05092015
Peo 008 septembre_2015v6__094297500_1753_05092015Peo 008 septembre_2015v6__094297500_1753_05092015
Peo 008 septembre_2015v6__094297500_1753_05092015
 
Saint-Marc Quoi N°29*
Saint-Marc Quoi N°29*Saint-Marc Quoi N°29*
Saint-Marc Quoi N°29*
 
Le journal de Bussy n°170
Le journal de Bussy n°170Le journal de Bussy n°170
Le journal de Bussy n°170
 
Malakocktail 70 (hiver 2012-2013)
Malakocktail 70 (hiver 2012-2013)Malakocktail 70 (hiver 2012-2013)
Malakocktail 70 (hiver 2012-2013)
 
Bulletin Municipal Novembre 2018
Bulletin Municipal Novembre 2018Bulletin Municipal Novembre 2018
Bulletin Municipal Novembre 2018
 
Bulletin Municipal Novembre 2018
Bulletin Municipal Novembre 2018Bulletin Municipal Novembre 2018
Bulletin Municipal Novembre 2018
 
Bulletin Municipal Novembre 2018
Bulletin Municipal Novembre 2018Bulletin Municipal Novembre 2018
Bulletin Municipal Novembre 2018
 
Concert express-du vendredi 21 septembre 2018
Concert express-du vendredi 21 septembre  2018Concert express-du vendredi 21 septembre  2018
Concert express-du vendredi 21 septembre 2018
 
Argentré Infos Septembre/octobre 2017
Argentré Infos Septembre/octobre 2017Argentré Infos Septembre/octobre 2017
Argentré Infos Septembre/octobre 2017
 
Echo 110 novembre 2018 final
Echo 110 novembre 2018 finalEcho 110 novembre 2018 final
Echo 110 novembre 2018 final
 
Bilan municipal 2008 2013
Bilan municipal 2008 2013Bilan municipal 2008 2013
Bilan municipal 2008 2013
 
Journee patrimoine 2015 - Le programme en Lorraine
Journee patrimoine 2015 - Le programme en LorraineJournee patrimoine 2015 - Le programme en Lorraine
Journee patrimoine 2015 - Le programme en Lorraine
 

Plus de lavenir

Liste des métiers en pénurie en Wallonie en 2024
Liste des métiers en pénurie en Wallonie en 2024Liste des métiers en pénurie en Wallonie en 2024
Liste des métiers en pénurie en Wallonie en 2024
lavenir
 
Deuzio carte Folisabelle
Deuzio carte FolisabelleDeuzio carte Folisabelle
Deuzio carte Folisabelle
lavenir
 
Lettre de Xavier Carrette, l'avocat d'Ibrahim Farisi
Lettre de Xavier Carrette, l'avocat d'Ibrahim FarisiLettre de Xavier Carrette, l'avocat d'Ibrahim Farisi
Lettre de Xavier Carrette, l'avocat d'Ibrahim Farisi
lavenir
 
Un grand sondage analyse l'avis des Belges et des Européens sur les grands do...
Un grand sondage analyse l'avis des Belges et des Européens sur les grands do...Un grand sondage analyse l'avis des Belges et des Européens sur les grands do...
Un grand sondage analyse l'avis des Belges et des Européens sur les grands do...
lavenir
 
230328 Place de Lonzée esquisse.pdf
230328 Place de Lonzée esquisse.pdf230328 Place de Lonzée esquisse.pdf
230328 Place de Lonzée esquisse.pdf
lavenir
 
Eco-chèques en Belgique
Eco-chèques en BelgiqueEco-chèques en Belgique
Eco-chèques en Belgique
lavenir
 
Prix des médicaments en Belgique
Prix des médicaments en BelgiquePrix des médicaments en Belgique
Prix des médicaments en Belgique
lavenir
 
La presse francophone belge et des personnalités appellent à la libération d'...
La presse francophone belge et des personnalités appellent à la libération d'...La presse francophone belge et des personnalités appellent à la libération d'...
La presse francophone belge et des personnalités appellent à la libération d'...
lavenir
 
Lettre Folisabelle 1
Lettre Folisabelle 1Lettre Folisabelle 1
Lettre Folisabelle 1
lavenir
 
Lettre Folisabelle 6
Lettre Folisabelle 6Lettre Folisabelle 6
Lettre Folisabelle 6
lavenir
 
Lettre Folisabelle 4
Lettre Folisabelle 4Lettre Folisabelle 4
Lettre Folisabelle 4
lavenir
 
Lettre Folisabelle 5
Lettre Folisabelle 5Lettre Folisabelle 5
Lettre Folisabelle 5
lavenir
 
Lettre Folisabelle 2
Lettre Folisabelle 2Lettre Folisabelle 2
Lettre Folisabelle 2
lavenir
 
Lettre Folisabelle 3
Lettre Folisabelle 3Lettre Folisabelle 3
Lettre Folisabelle 3
lavenir
 
Deuzio 6.pdf
Deuzio 6.pdfDeuzio 6.pdf
Deuzio 6.pdf
lavenir
 
Deuzio 5.pdf
Deuzio 5.pdfDeuzio 5.pdf
Deuzio 5.pdf
lavenir
 
141384.pdf
141384.pdf141384.pdf
141384.pdf
lavenir
 
Lettres Deuzio
Lettres DeuzioLettres Deuzio
Lettres Deuzio
lavenir
 
Les accusés et terroristes des attentats de Bruxelles
Les accusés et terroristes des attentats de BruxellesLes accusés et terroristes des attentats de Bruxelles
Les accusés et terroristes des attentats de Bruxelles
lavenir
 
Supplément Trans'Vert Le Courrier
Supplément Trans'Vert Le CourrierSupplément Trans'Vert Le Courrier
Supplément Trans'Vert Le Courrier
lavenir
 

Plus de lavenir (20)

Liste des métiers en pénurie en Wallonie en 2024
Liste des métiers en pénurie en Wallonie en 2024Liste des métiers en pénurie en Wallonie en 2024
Liste des métiers en pénurie en Wallonie en 2024
 
Deuzio carte Folisabelle
Deuzio carte FolisabelleDeuzio carte Folisabelle
Deuzio carte Folisabelle
 
Lettre de Xavier Carrette, l'avocat d'Ibrahim Farisi
Lettre de Xavier Carrette, l'avocat d'Ibrahim FarisiLettre de Xavier Carrette, l'avocat d'Ibrahim Farisi
Lettre de Xavier Carrette, l'avocat d'Ibrahim Farisi
 
Un grand sondage analyse l'avis des Belges et des Européens sur les grands do...
Un grand sondage analyse l'avis des Belges et des Européens sur les grands do...Un grand sondage analyse l'avis des Belges et des Européens sur les grands do...
Un grand sondage analyse l'avis des Belges et des Européens sur les grands do...
 
230328 Place de Lonzée esquisse.pdf
230328 Place de Lonzée esquisse.pdf230328 Place de Lonzée esquisse.pdf
230328 Place de Lonzée esquisse.pdf
 
Eco-chèques en Belgique
Eco-chèques en BelgiqueEco-chèques en Belgique
Eco-chèques en Belgique
 
Prix des médicaments en Belgique
Prix des médicaments en BelgiquePrix des médicaments en Belgique
Prix des médicaments en Belgique
 
La presse francophone belge et des personnalités appellent à la libération d'...
La presse francophone belge et des personnalités appellent à la libération d'...La presse francophone belge et des personnalités appellent à la libération d'...
La presse francophone belge et des personnalités appellent à la libération d'...
 
Lettre Folisabelle 1
Lettre Folisabelle 1Lettre Folisabelle 1
Lettre Folisabelle 1
 
Lettre Folisabelle 6
Lettre Folisabelle 6Lettre Folisabelle 6
Lettre Folisabelle 6
 
Lettre Folisabelle 4
Lettre Folisabelle 4Lettre Folisabelle 4
Lettre Folisabelle 4
 
Lettre Folisabelle 5
Lettre Folisabelle 5Lettre Folisabelle 5
Lettre Folisabelle 5
 
Lettre Folisabelle 2
Lettre Folisabelle 2Lettre Folisabelle 2
Lettre Folisabelle 2
 
Lettre Folisabelle 3
Lettre Folisabelle 3Lettre Folisabelle 3
Lettre Folisabelle 3
 
Deuzio 6.pdf
Deuzio 6.pdfDeuzio 6.pdf
Deuzio 6.pdf
 
Deuzio 5.pdf
Deuzio 5.pdfDeuzio 5.pdf
Deuzio 5.pdf
 
141384.pdf
141384.pdf141384.pdf
141384.pdf
 
Lettres Deuzio
Lettres DeuzioLettres Deuzio
Lettres Deuzio
 
Les accusés et terroristes des attentats de Bruxelles
Les accusés et terroristes des attentats de BruxellesLes accusés et terroristes des attentats de Bruxelles
Les accusés et terroristes des attentats de Bruxelles
 
Supplément Trans'Vert Le Courrier
Supplément Trans'Vert Le CourrierSupplément Trans'Vert Le Courrier
Supplément Trans'Vert Le Courrier
 

Supplément culture Tournai

  • 2. mardi 23 août 2022 2 Saison 2022-2023 « Et alors, c’est pour quand la fin des travaux ? » On a la réponse : l’été prochain ! Durant cette année de transition, la Maison de la culture ouvre la réflexion à vos envies et attentes afin de réinvestir les nouveaux espaces. Une saison pour habiter la Maison de la culture Anaëlle Kins et Émeline Penay posent une dernière fois devant les fameuses portes vertes amenées à disparaître. L.W. Co-construire C ela fait six ans que l’équipe crée des échan- ges hors de ses murs. Les pierres longuement apportées au nouvel édifice sont sur le point de former une grande et chaleureuse maison ouverte à tous. Au travers de la multitude d’activités proposées pour cette saison 2022-2023, le labora- toire à idées est en marche. « Le public va pouvoir retrouver le hall d’entrée et la scène principale, pen- dant que la salle Frank Lucas et le coin bar subiront à leur tour une restauration. Par les conférences, les spectacles, les ateliers… On invite les Tournaisiens à se questionner avec nous sur comment co-construire l’avenir de la maison. On va récupérer de nombreux espaces, donc c’est l’occasion de répondre aux envies des citoyens et de pouvoir les combiner avec la biblio- thèque ainsi qu’un tiers lieu. À plusieurs reprises, on nous a demandé la création d’un studio d’enregistre- ment. Cela va se concrétiser. Il nous reste un an pour glaner d’autres informations », expliquent Anaëlle Kins, directrice générale et Émeline Penay, directrice administrative et financière. Revoir un public très large L’attente de la part des spectateurs est soulignée par les deux responsables. « Ne serait-ce que retrouver des habitudes culturelles ou faire des découvertes, parce qu’il y a toute une génération d’enfants, dont les nôtres, qui n’ont jamais connu la maison. Pour cer- tains, elle est assimilée au foyer Saint-Brice ou à la Halle-aux-Draps », indique Anaëlle Kins. « Cette année est vraiment un test, parce que la saison dernière, il y avait encore des restrictions. Ici, on revient à un fonctionnement normal… Enfin, pour nous, ce n’est pas totalement normal, puisque cela représente une double période intermédiaire avec l’achèvement des travaux et l’après-Covid. On compte très fort sur le fait de revoir un public très large ». Émeline Penay ajoute : « C’est ce que nous permet notamment le nouveau contrat programme de 2021. On cherche à se décen- traliser et aller vers les villageois ». Se donner le temps d’une certaine stabilité On l’a compris, c’est une année charnière et les deux femmes ne s’en cachent pas : « Il y a cette pression de ne pas décevoir. Cela fait un peu peur aussi, parce que ce sont de gros défis ». L’offre sera à nouveau équilibrée avec les deux salles tournant à plein régime, le retour des services clubs, des écoles de danse… « Je ne pense pas que cela prendra plus de temps que prévu. On s’est fixé août 2023 et a priori, les travaux seraient terminés avant, mais on ne se précipite pas vers un retour direct. On réfléchit à la manière de réaménager les locaux en fonction aussi de la biblio- thèque et de ce qui nous sera dit ». Anaëlle Kins : « Le projet est enthousiasmant. Il demande à prendre du sens et non de la forme. Les années précédentes, il y avait cette envie de grandir, mais je pense que des choses se passent également dans les petits instants. Ne pas faire de grand feu d’artifice permanent, mais envoyer de petites étincelles ». Pour la trentaine de collaborateurs, le manque est de ne plus être aussi proche des artistes et de toutes les cellules qui font vivre l’espace culturel. « Nos bureaux sont délocalisés. C’est un système logistique assez énergivore depuis six ans. Il va falloir qu’on réap- prenne à travailler en équipe au même endroit. On a envie d’être dans une volonté plus collaborative ». Une proposition, une question ? +32 (0)69 25 30 80 info@culturetournai.com « Le projet est enthousiasmant. Il demande à prendre du sens et non de la forme. Les années précédentes, il y avait cette envie de grandir, mais des choses se passent dans les petits instants. Ne pas faire de grand feu d’artifice, mais envoyer de petites étincelles. » Laure Watrin
  • 3. Mardi 23 août 2022 3 Saison 2022-2023 « Jours de fête », une salve de diableries avec le Théâtre National Lancer sa saison à Tournai, c’est le souhait du Théâtre National qui initie, avec la Maison de la culture, trois journées festives. Comme aux origines, le Théâtre National se déplace pour rencontrer un large public : c’est dans son ADN. événement Photo : TN Allons aux villages est le titre d’une récente et intéressante publication de la Fondation Pas- quier Grenier. C’est aussi l’invita- tion que lance la Maison de la cul- ture, dès cette saison. Des activités et spectacles sont programmés à Willemeau, Ere, Saint-Maur. Passions fruitées Responsable de ce volet plein de promesses, Stéphanie Calonne en révèle la genèse et la teneur : « Le projet est issu de demandes expri- mées par les citoyens, à la fois dans les comités de quartiers et au cœur du Plan Communal de Développe- ment Rural. On y rencontre un réel dynamisme, une volonté de se réap- proprier les lieux pour inventer une nouvelle façon d’être ensemble. Du- rant la saison, la Maison de la cul- ture sera à l’écoute des idées et pro- positions. Certes, avec trois villages par saison culturelle, il nous faudra dix ans pour aller à la rencontre de tous. Mais on y croit ferme. Tournai, c’est 213,8 km2 et 29 villages, on peut y inventer la plus grande ba- lade du monde, en cartes et par- cours. L’utopie est bienfaisante et porteuse d’énergie ! » Des rendez-vous sont prévus dès le printemps, dans un centre culturel et sportif, une église, sur une place ombragée et même au milieu des vi- gnes. « Mais d’autres aventures se- ront décidées en cours de saison, révèle l’animatrice. Avec des éco- liers, en famille, d’une découverte ornithologique en compagnie d’ar- tistes à un ciné concert, d’une soirée contée à de la musique classique, et pourquoi pas une exposition, une guinguette, un moment dansé pour enfants ? Et le 1er juillet, une fête collective est prévue. » Appel est lancé aux gens d’Ere, de Willemeau, de Saint-Maur : des scènes et fêtes liées à la culture et à l’environnement peuvent naître, un comité de village émerger ou se ren- forcer. Idées et passions bienve- nues ! Stéphanie Calonne : 069 253 070 Les équipes de la Maison de la culture sont attentives aux ressources culturelles et festives de l’entité. Photo MC Ty D es moments forts dans les villages et en ville : la programmation coordon- née fera rêver tous les publics, dès le vendredi 2 septembre. Sur la place de Saint-Maur, qui a gardé une configuration de forum champêtre, les comédiens installe- ront tréteaux et bagages. Impétueux « Mousquetaires » « L’ambition du Théâtre National Wallonie- Bruxelles est de renouer avec les origines du Théâtre National, celles de comédiens itinérants, confie Pierre Thys, qui en est le directeur depuis un an. Pour cette première expérience, le choix s’est porté sur Tournai. La Maison de la culture compte en effet, dans ses missions, l’ouverture aux villages. Et puisqu’une programmation internationale est possible, une compagnie française, le Collectif 49 701, présentera Les Trois Mousquetaires, en trois soirées distinctes. Quand le Théâtre National rayonnait en province, il avait inventé le principe de semaines de fête. » Pas question donc, pour Pierre Thys, d’arri- ver à Tournai avec une programmation toute faite : les décisions ont été prises avec Anaëlle Kins et les équipes de la Maison de la culture, qui ont une intéressante appro- che de leur terrain d’action culturelle. « Les équipes de programmation et de régie de Bruxelles et de Tournai ont sillonné la campagne pour repérer des espaces adap- tés aux spectacles choisis en duo, souligne Anaëlle, ravie de cette collaboration qu’elle considère comme un cadeau. Cette initia- tive permet à chaque structure de pouvoir grandir, le TN vers la Wallonie et la MC vers les villages. Le Théâtre National est une grande institution qui n’a pas besoin de Tournai, et cependant cette ouverture de saison signe un renouveau, c’est clair. On n’est plus dans la compétition, mais dans le faire ensemble. » Tous les publics sont invités aux « Jours de fête » qui se déclineront à Saint-Maur, Kain, Chercq, Tournai. Les rencontres (parmi lesquelles Okidok et la Cie Orange San- guine) seront festives, familiales, alliant théâtre, cirque, mouvement et le premier soir, un banquet convivial et une guin- guette, place de Saint-Maur. En trois épiso- des, d’un soir à un autre, le spectacle Les Trois Mousquetaires revisitera le roman d’Alexandre Dumas avec une délicieuse impétuosité. « Le Collectif 49 701 s’adapte à toutes les situations, en banlieue comme sur une place de campagne, précise Pierre Thys. L’idéal est bien sûr d’assister aux trois soirées successives, mais chaque épisode constitue à lui seul une pétillante page théâtrale. » Les 2, 3 et 4 septembre dans différents lieux. 069 253 080 « PLACE AUX VILLAGES ! », EN IDÉES ET EN FÊTES Côté campagne Françoise LISON Françoise LISON
  • 4. mardi 23 août 2022 4 saison 2022-2023 « P etit à petit cette saison, on se réapproprie la Maison de la culture. »Rénovée, la grande salle dévoile enfin son nouveau visage aux spectateurs.Si plusieurs représentations auront lieu d’ici le 7 octobre, le spectacle d’ouverture de la saison culturelle est officiel- lement programmé à cette date.L’heureux élu se nomme En attendant le grand soir, un intitulé prémonitoire à de belles retrouvailles entre la nouvelle scène de la Maison de la culture et son public. À quoi s’attendre ? À un spectacle de cirque à voir et à danser ! Entre tango, rock, valses, rondeaux et jazz, la frontière entre la danse et le cirque se brouille et s’efface.En attendant le grand soir, c’est une ode à la danse, à vivre à même le plateau de la grande salle. La configuration du lieu est inédite car le public est assis autour de ce plateau. Au centre, un clown-DJ, six acrobates et deux danseurs jouent et tournent à en défier l’équilibre, révélant instants dansés et spectaculaires portés acrobatiques.Une véritable introduction à la En attendant le grand soir, le spectacle des retrouvailles entre la grande salle et le public Le plancher de la grande salle ne demande qu’à vibrer. La compagnie française Le Doux Supplice s’en chargera… Une représentation où le public se retrouve comme « happé » sur scène, au milieu des comédiens. Coup de projecteur La Maison de la culture s’asso- cie à diverses institutions et as- sociations culturelles pour élabo- rer sa saison 2022-2023. Ce sera encore le cas cette année avec le Centre de la Marionnette, pour le festival Découverte Ima- ges et Marionnettes. Le mardi 4 octobre, les spectateurs découvri- ront une version inédite du Songe d’une nuit d’été de William Sha- kespeare, revisité par Jean-Mi- chel d’Hoop et la compagnie bruxelloise Point Zéro. Ce classi- que du grand dramaturge an- glais, père d’Hamlet et de Roméo et Juliette, réunit sur scène une quinzaine de marionnettes géan- tes autour de huit comédiens et comédiennes pour un mélange des genres savoureux. Chaque édition du festival Décou- vertes Images et Marionnettes of- fre à s’émerveiller devant la ri- chesse des formes de la marionnette contemporaine. Vous aurez d’ailleurs d’autres occa- sions de savourer tout le talent des pantins (mais surtout celui des marionnettistes) lors de plu- sieurs dates, de Carnet de bal (le mardi 27 septembre) à Bruce Ma- rie (vendredi 30 septembre) en passant par L Louise, qui promet un voyage au cœur d’un univers où se frôlent marionnettes, mani- pulation, danse/mouvements et arts numériques. Les deux repré- sentations auront lieu à la Maison de la marionnette le mardi 27 septembre à 20 heures et le mer- credi 28 septembre à 19 heures. Autre rendez-vous privilégié de la saison, le Festival musical du Hai- naut et ses quatre concerts de mu- sique classique en trois jours. Le point d’orgue ? La prestation de l’Orchestre Philharmonique de Liège le samedi 15 octobre à 20 heures. Les virtuoses (dont le pia- niste Stephen Hough et le chef d’orchestre Lionel Bringuier) se plongent dans les œuvres de Brahms et de Stravinsky pour le plaisir des yeux et des oreilles… L’Orchestre Philharmonique de Liège se produira le 15 octobre dans le cadre du Festival musical du Hainaut. Ph. com fête où peu à peu, sans s’en rendre compte, les spectateurs se mêlent aux artistes, entraî- nés dans le doux vertige de la danse.Quoi de plus judicieux pour le spectacle d’ouverture, que de faire monter le public sur une scène qui entame cette année sa deuxième vie ? Des spectacles, mais aussi des invitations Parmi les autres rendez-vous de cette saison culturelle, citons aussi Portraits sans paysage, programmé le jeudi 20 octobre à 20 heu- res.La représentation questionne les specta- teurs sur l’accueil des personnes en exil et sur la politique d’enfermement de ces déraci- nés.Révélateur d’une société que la question migratoire crispe et divise plus qu’elle ne fédère ? Ce spectacle représente aussi l’occasion d’évoquer les invitations mises en place par la Maison de la culture. En parallèle à certaines pièces, l’institution tournaisienne propose des moments de rencontre et d’échange pour étoffer la vision du spectateur.Pour Portraits sans paysage, ce sera le cas le vendredi 21 octobre par un repas solidaire en soutien aux réfugiés (à 18h30) et par la projection du film La Traversée de Florence Miailhe, le samedi 22 octobre en Art et essai à Imagix.Les invitations prennent aussi la forme d’ateliers, de conférences/débats, ou même d’une balade dans le centre-ville de Tournai. Le jeudi 2 et le vendredi 3 février 2023, l’agenda culturel propose aussi Sylvia, une pièce de Fabrice Murgia avec la compagnie bruxelloise Artara et An Pierlé Quartet.La pièce revient sur la destinée de Sylvia Path, une poétesse américaine de l’après-guerre et une des figures de proue d’un féminisme plus poétique qu’engagé.Le public de la première des deux dates est même invité à échanger avec l’équipe artistique après le spectacle. Ph. com. DES MARIONNETTES À LA MUSIQUE CLASSIQUE Les partenaires Antoine Pontrandolfi Antoine Pontrandolfi
  • 5. mardi 23 août 2022 5 saison 2022-2023 F ini d’être sur la touche cette saison, la musique retrouve une place à côté de la mise en scène. « Depuis six ans et donc, le début des travaux, c’est vrai qu’il manquait des espaces pour cette forme d’art. En plus, les salles doivent généralement respecter des codes de théâtre, c’est-à-dire interdiction de boire ou de manger. Maintenant, c’est parti ! On peut lancer des concerts sous toutes les formes, notamment avec ce nouveau concept créé pour des moments de convivialité », explique Lynn Decobecq, programmatrice musicale. Cette formule est une prémisse avant la vraie réouverture de la maison. « Mais si ça plaît, les dates seront plus nombreuses l’an pro- chain. ». Quatre soirées avec des concerts éclectiques Les styles sont variés, de la chanson fran- çaise, en passant par la pop, le jazz, ou encore une jam-session ouverte à tous les musiciens tant professionnels qu’amateurs. « De petits concerts avaient déjà été organi- sés, mais jamais dans cette optique d’en faire un rendez-vous particulier. On veut que le public ait l’envie, après le boulot, d’y faire un tour. Le hall fait pour l’instant de béton sera aménagé pour apporter une ambiance différente. Il y aura un bar sympa et une petite restauration », indique Lynn Decobecq. L’attente de la programmatrice est surtout de pouvoir soutenir et retravailler avec les chanteurs et musiciens de la région. « C’est le cas ici. Ce sont des concerts plus intimistes avec des artistes découverts en pleine ascen- sion. On les a dénichés dans des festivals ou les agents nous ont contactés. » Démarrage en fin d’année Le bar part en live officiellement le 2 décem- bre dès 20h avec deux premiers concerts purement consacrés à la chanson française. Après « Hier la plage », Aurel a pu s’inscrire dans un univers aux couleurs électro-pop. Signé par le label parisien Alter K, Aurelio Mattern, de son vrai nom, séduit par sa subtilité et sa sincérité. On retrouvera égale- ment le duo fraternel Terrenoire qu’on n’ar- rête plus ! « Quelques jours après la signa- ture du contrat avec eux, Théo et Raphaël Herreira ont été récompensés par les Victoi- res de la musique dans la catégorie révéla- tion masculine. ». Ces deux opposés, comme ils se décrivent, proposeront un habile mélange de chanson française et de produc- tion électronique. Un abonnement de 32 euros permet d’assis- ter à la totalité des propositions musicales. « L’idée est aussi de récolter l’avis des partici- pants ainsi que leurs préférences. À cet effet, plusieurs boîtes seront mises à disposition. » Quatre soirées du 02/12 au 10/03/2023 à partir de 20h Jam-session pour tous le 10/03 à 21h30 Abonnement complet à 32 euros. Le bar part en live ! C’est le nouveau rendez-vous de la Maison de la culture. Ça vous dit ? Dans un esprit de guinguette, le hall d’entrée renoue avec la musique. On pousse les tables pour un concept test ! En musique Laure Watrin Dylan gire 24 images Patsha bay Baptisé le Petit Prince de la Soul con- temporaine par le magazine Rolling Stone, le Clermontois Thomas Kahn est un jeune chanteur, auteur, compositeur et interprète. Sa voix et son timbre nous rappellent les grands artistes noirs américains. Depuis son passage à l’Olympia et à la Cigale en 2019, sa carrière a fait un bond en avant. THOMAS KAHN 27/01, 20H Artiste cubaine rayonnante, Ana Carla Maza tutoie son violoncelle dont elle explore les sonorités avec virtuo- sité.Elle revisite délicatement les musi- ques traditionnelles de son enfance, de la bossa-nova brésilienne à la haba- nera cubaine. Les rythmes latins, les mélodies pop et techniques classiques se rencontrent. À 26 ans, l’artiste écume les scènes des festivals de jazz. ANA CARLA MAZA 27/01, 20H Auteur, compositeur et interprète, Yan- nis La Orquesta chante en français sur une fusion de rythmes aux influences diverses, de la musique brésilienne à la cumbia colombienne en passant par le swing, le reggae et la musique ouest- africaine. Un cocktail palpitant qui fait groover entre le piano, l’accordéon, le trom- bone et une section batterie. YANNIS LA ORQUESTA 17/02, 20H Avec une physicalité bien affirmée et une sonorité singulièrement colorée, les performances d’Antoine Flipo re- poussent les limites du piano tel qu’on le connaît. Le jeune artiste tournaisien, également à l’origine du duo Glass Museum, ose la rencontre entre néo- classique et électro. Il a su revisiter la tessiture du clavier et transposer ses trouvailles acoustiques en studio. ANTOINE FLIPO 10/03, 20H DR La première soirée aura lieu le 2 décembre avec Aurel et Terrenoire. Aurelmusique – Elisa Baudouin
  • 6. mardi 23 août 2022 6 saison 2022-2023 Caroline Lamarche, Céline Delbecq et Adeline Dieudonné se sont forgé une place dans le paysage des lettres belges. Des spectacles sont nés de leurs livres édités ces dernières années. Caroline Lamarche : « Frou-Frou » Goncourt de la nouvelle en 2019, le recueil « Nous sommes à la lisière », s’ouvre avec un récit puissant. La nou- velle « Frou-Frou », dont le narrateur est bénévole dans un refuge pour animaux blessés, sera présentée à la Maison de la culture. Louis prend une cane sous son aile, elle ne peut plus voler. « C’est une histoire d’amour, au sens le plus fort du terme, confie Caroline Lamarche. L’homme accepte de laisser partir Frou-Frou vers la vie sauvage, vers la liberté, même si elle est fragile. En amour, on ne peut être sauveur, mais un lieu d’accueil et de passage. Le comé- dienGaëtan Lejeune offre cette histoire avec beaucoup d’émotion. » Mercredi 21 et jeudi 22 décembre à 20 h, Maison de la culture. Céline Delbecq : « A cheval sur le dos des oiseaux » Pour l’autrice et metteuse en scène qui affronte les détresses du XXIe siècle, l’histoire de Carine Bielen est bien plus courante qu’on ne veut le penser. Aînée d’une famille nombreuse incapable d’assurer la charge d’une tribu, Carine a connu le placement en home, comme ses frères et sœurs. Elle y a grandi vaille que vaille, avant d’intégrer un logement. Solitude, alcoolisme, relations noueuses et glauques… La naissance de Logan fut, elle aussi, un temps de surveillance et d’accompagnement. Entre décideurs et juges, quel avenir se profile pour le duo ? Le monologue révèle une tragédie d’aujourd’hui, celle de la relégation. Il est porté avec force par la comédienne Véronique Dumont. Cie de la Bête noire, mercredi11 janvier à 20 h, Maison de la culture. Adeline Dieudonné : « La vraie vie » Ce premier roman fut récompensé par de nombreux prix, dont le Rossel. La narratrice a dix ans, un petit frère, un père flambant beauf, une mère éteinte. Porté par une musique limpide, un drame se joue. Plus rien ne sera comme avant pour les deux enfants, la guerrière et son frangin en perdition. « La mise en scène est l’occasion pour moi de retrou- ver cette petite fille, après son incroyable aventure, sa rencontre avec tant de lecteurs, confie Adeline Dieudonné. C’est une nouvelle lecture du livre, à travers les yeux du metteur en scène Georges Lini et de mes partenaires comédiens, mais également toute l’équipe qui travaille en coulisses. » Cie Belle de Nuit, mardi 28 mars à 20 h, Maison de la culture. Leurs ouvrages ont fait du chemin, de l’écrit à la scène. La Maison de la culture invite des compagnies qui font la part belle aux univers singuliers de quelques écrivaines. Théâtre d’elles Romancière et comédienne, Adeline Dieudonné sera à Tournai au printemps prochain avec « La vraie vie ». Photo Jérôme Dejean Des autrices explorent la cartographie des marges Éloi Baudimont et Benjamin Macke ont sélectionné, parmi 700 propositions issues d'ar- chives familiales collectées par No Télé, le matériau visuel dont ils rêvaient. En ciblant des activités sportives, fami- liales, récréatives, les compli- ces ont privilégié l'intimité et l'universalité. En fil rouge, l'anniversaire récurrent de deux garçons aujourd'hui quinquagénaires, un rituel inusable. Au piano et à l'ac- cordéon, des compositions alliant musiques tradition- nelles et ethniques. Le concert prend la cadence des scè- nes filmées, s'en éloigne, y revient, avec quel plaisir ! F.L. « Et pendant ce temps-là, chez les Dugaumier », samedi 19 novembre à 20h, Maison de la culture et ensuite, dans les villages (en 2023) BENJAMIN ET ELOI, UN CONCERT D'IMAGES Scènes d’ici Photo F.L. Maman et Mamoune sont les deux mères de Suzanne, une fille tonique, passionnée de sa- vane tigrée et d'Al Pacino. Son amie la trahit dans une mêlée qui déchire un précieux poème adressé à ses deux mamans. S'ensuit un cortège de moque- ries : Suzanne ne vit pas comme les autres ! L'écolière ré- agit avec passion : elle lance une cyber-enquête fulgu- rante. Qu'est-ce qu'une famille « normale » ? Le spectacle interroge la parentalité dans toutes ses va- riantes, ses compositions, fantaisies et particularités. Avec un regard d'enfant, que la comédienne Nina Lom- bardo capture en lutine observatrice et rebelle. F.L « Suzette Project » (dès 7 ans), mercredi 15 mars à 16h, Maison de la culture. NINA LOMBARDO, ENFANCE ET RÉSISTANCE Ph.: N. Verfaillie La Cie Les Zerkiens varie l'ap- proche du jeune public. « Sous la table » convie les bambins et leurs familles à une autre dé- couverte visuelle. Niché dans un écrin (plexiglas et nappe), chacun est invité à un spectacle qui évolue, de la salade au ta- bleau, avec des jeux de formes, de couleurs, de matières. Les aînés sont surpris de retrouver des impressions en- fantines et de les vivre en compagnie de tout-petits. Un voyage déjanté, doux et surréaliste, animé par Anne- Sara et Isabelle. Un petit laboratoire est prévu, suite au spectacle, pour prolonger l'aventure. F.L. «Sous la table » (dès 6 mois), 7 représentations (dès 10h) samedi 10 juin, Centre de la Marionnette. ANNESARA SIX, POUR LES TOUT-PETITS D.R. Françoise LISON
  • 7. mardi 23 août 2022 7 saison 2022-2023 UN SPECTACLE DE MAGIE NOUVELLE À VIVRE DANS UN CAMION THÉÂTRE Magicien mondialement connu, Yann Frisch re- vient à Tournai avec son camion théâtre qu’il ins- tallera au pied de la cathédrale de Tournai pour son nouveau spectacle Personne. Dans ce petit théâtre fermé, mobile, de 80 places, il retrouve le jeu burlesque à travers le.s masque.s, pour percer le mystère de l’incarnation et de la présence alors que plane le fantôme de l’illusion qui va chahuter les limites de notre identité jusqu’au vertige. Personne est peuplé de personnages inventés à force de masques et de costumes. Personne cherche à habiller l’invisible, et comme toujours chez Yann Frisch, l’illusion nous rallie invariablement à notre plus secrète humanité. « Personne », Yann Frisch/Cie L’Absente, mercredi 30 novembre à 20 h – jeudi 1er décembre à 18 et 21 h – samedi 3 décembre à 16 et 20 h – dimanche 4 décembre à 11 et 14 h, place Paul-Émile Janson. Ch. Raynaud de Lage UN SAFARI URBAIN POUR 50 SPECTATEUR.RICE.S CASQUÉ.E.S En une expérience urbaine insolite, le spectacle participatif et déambu- latoire The Visit déploie l’imaginaire en plein air. Au fil d’un safari urbain, le duo Marta et Betty invitent les spectateur.rice.s casqué.e.s à obser- ver les autochtones des débuts des années 2000 en pleine métropole. Tout en humour (NDLR : « le spectacle qui m’a incontestablement fait le plus rire », assure Constance Paris), cette expérience urbaine insolite confronte les spectateurs aux dérives, paradoxes et absurdités de leur société et de notre époque, notamment les rapports de domination et no- tre rapport à la nature. « The Visit », Cie La Pigeonnière, samedi 29 avril à 11 et 18 h – dimanche 30 avril 11 et 16 h, départ au conservatoire de Tournai Bartolomeo La Punzina Autre moment fort de la programmation « circacienne » 2022- 2023 de la Maison de la culture : le spectacle d’ouverture de la sai- son, En attendant le grand soir, de la cie Le Doux Supplice (voir p.2). De la maison de création à la Piste aux Espoirs La Piste aux Espoirs offre aux artistes des secteurs du cirque et des arts de la rue l’opportunité de présenter leurs créations et de les faire vivre sur les scènes d’ici et de là. Lesartsducirque Cette saison, la maison de la création soutient les spectacles « Drache nationale » et « What if… » Michiel devijver ! pedro miguel silva- Tournai A près quatre années d’absence, et deux éditions annulées, la Piste aux Espoirs, le festival international d’artistes de cirque, revient du 4 au 9 avril 2023. « Avec ses incontournables, et sa quinzaine de spectacles qui mettent à l’honneur la multidisciplinarité des arts circassiens, et pour tous les publics, en rue, en salle ou sous chapiteau », se réjouit Cons- tance Paris, responsable programmation de la Piste aux Espoirs. Petits et grands vibreront au rythme de la magie, de la jonglerie, du clown, de la voltige, de l’acrobatie et autres arts de rue. « À côté des spectacles, il y aura quelques moments forts à ne pas rater, notamment le grand spectacle familial sous chapiteau (“ Fou- toir Céleste” par la Cie Cirque Exalté – acroba- tie et voltige), le grand bal avec Yann Friche (magie) ou encore une chasse aux œufs le lundi de Pâques, sans oublier les soirées festives et spectacles de rue… La Piste aux Espoirs, c’est vraiment l’événement festif et à vivre en famille, le tout dans une belle scénographique proposée par des Tournaisiens : Belinda Macri, Florian Debal, Tom Lombardo et Fred Degand ! » Un tremplin pour les artistes La Piste aux Espoirs représente un fameux tremplin pour les artistes circassiens et les compagnies. « À chaque édition, nous organi- sons une journée réservée aux professionnels des secteurs des arts de la scène, ajoute Cons- tance Paris. L’année dernière, malgré l’annula- tion du festival, nous avions tenu à maintenir ce moment de rencontres pour les artistes. Nous avions accueilli près d’une centaine de pro- grammateurs, de responsables de salles culturel- les ou de festivals de cirque de Belgique, France, Allemagne, Autriche, Pologne, Pays- Bas, Italie, etc. À cette occasion, les artistes peuvent présenter leur spectacle, et ainsi espérer être programmés les saisons suivantes, comme le Tournaisien Guy Waerenburgh qui a eu l’honneur de jouer son spectacle Der Lauf lors du festival Circa, le plus important en matière d’arts du cirque qui se tient à Auch, en Bourgogne (France) après avoir rencontré sa directrice à la Piste aux Espoirs. Sans notre événement, en pleine crise sanitaire, des spectacles n’auraient sans doute jamais été vus et appréciés à leur juste valeur par le public… » Le festival international se révèle aussi parfois l’aboutissement de tout un processus de créa- tion. « Depuis 2018, la Maison de la culture est reconnue comme centre scénique et accompa- gne des compagnies et artistes dans la création, relève Stéphanie Delft, coordinatrice du centre scénique et des productions « maison ». Cer- tains projets retenus par la maison de création s’intègrent dans les disciplines circassiennes, et nous trouvons intéressant de profiter de la Piste aux Espoirs pour leur donner l’opportunité de lancer leur spectacle à ce moment-là afin d’en assurer la visibilité et la diffusion. » Cette année, au cœur de la programmation de la Piste aux Espoirs, deux spectacles auront mûri entre les murs et grâce au soutien financier de la maison de création. « Nous accueillerons en résidence la compagnie Scratch pour sa nouvelle création Drache nationale annonce Stéphanie Delft. Autour de la question “com- ment positiver quand c’est la merde ?”, le trio de jongleurs part à la quête de la petite lumière dans l’obscurité, du sourire sous la drache nationale, du beau dans le tout pourri. » Autre coproduction à découvrir : What if… du collectif Curieux, un spectacle de magie nouvelle à l’esthétique cinématographique. Le programme complet de la Piste aux Espoirs sera dévoilé en janvier prochain : www.lapisteauxespoirs.com Pauline Deneubourg
  • 8. N O U V E A U TÉ - N T É - MCT-2022-Encart-Saison-SuppLavenir-P8-207x292mm-ProdVecto.indd 1 MCT-2022-Encart-Saison-SuppLavenir-P8-207x292mm-ProdVecto.indd 1 12/08/22 13:48 12/08/22 13:48 mardi 23 août 2022 8