SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  20
Télécharger pour lire hors ligne
MAGAZINE D'INFORMATIONS MUNICIPALES DE LA VILLE DE CABOURG - HIVER 2012/13
Regard sur
MAGAZINE D'INFORMATIONS MUNICIPALES DE LA VILLE DE CABOURG - HIVER 2012/13MAGAZINE D'INFORMATIONS MUNICIPALES DE LA VILLE DE CABOURG - HIVER 2012/13
Regard surRegard sur
Cabourg
Dossier Page 7
L’hôtel-thalassothérapie
ouvre ses portes
Jeunesse Page 14
2005-2012 :
7 années de politique en
faveur de la jeunesse
Directeur de la publication >
Docteur Jean-Paul Henriet
Adjoint au Directeur > Pascal Sourbé
Rédacteur en chef > Michaël Blasquiet
Rédaction > Service Communication
Crédits photographiques >
Manuel Guyon - Mairie de Cabourg
Office de Tourisme
Robinson Architectes Associés
Conception et réalisation > N° CG0385
Conseil Graphique - Tél. 02 31 35 48 78
Impression > Corlet Imprimeur
Condé-sur-Noireau
S O M M A I R E >
4 Association > Les activités
proposées au Gymnase
5 Commerce > Les galeristes de
« Juste pour vou’Art » partagent leur
passion pour l’art
6 Environnement >
La Ville améliore l’éclairage
public en réduisant son impact
énergétique
7 Dossier > L’hôtel-thalassothérapie
ouvre ses portes.
Le neuvième projet est enfin le bon !
13 Tourisme > L’Office de Tourisme
obtient son classement
en catégorie 2
14 Jeunesse > 2005-2012 :
7 années de politique en faveur
de la jeunesse
16 Tribune politique
18 économie > Une arrière saison
sous le signe du cheval
19 Rendez-vous à Cabourg
r é t r o s p e c t i v e
Le Docteur Jean-Paul Henriet,Maire,
Alexandre Guillot,Directeur Général de
Nexity Normandie et Jean-Marie Fournet,
Président Directeur Général d’Aegide,
ont posé la première pierre de la future
Résidence Services Seniors,mercredi
24 octobre dernier.Composée de
126 appartements parfaitement adaptés
aux seniors autonomes,la résidence
proposera des services à la disposition des
habitants comme un espace beauté,
une piscine,un restaurant,des chambres
d’hôtes permettant de recevoir sa
famille… De multiples animations
seront programmées.La création de
plus de 30 emplois est prévue :« Nous
embaucherons principalement des locaux » a
souligné Jean-Marie Fournet.Rendez-vous
début 2014 pour l’ouverture !
À l’occasion du traditionnel
goûter offert le 12 novembre
dernier aux seniors Cabourgeais
par le Pôle Vie Sociale,plus
de 150 participants ont pu
apprécier durant une après-
midi les talents de magicien et
d’animateur de Nicolas Dubois :
tours de cartes et sculptures sur
ballons ont ainsi accompagné
les sucreries confectionnées
par la brigade du Grand Hôtel.
Un moment de détente,de
rencontres conviviales et de
partage très apprécié dans le
cadre somptueux de la salle
Marcel Proust.
La saison culturelle 2012 - 2013
s’est ouverte le 20 octobre dernier à
l’Église avec un concert-hommage
au trompettiste Maurice André par
l’Ensemble de Basse-Normandie.Près de
200 personnes étaient présentes.Une
fréquentation à la hausse confirmée lors
du spectacle de danse de la Compagnie
François Mauduit,le 3 novembre,qui a
accueilli plus de 170 personnes.
La nouvelle saison culturelle,variée
et riche,propose des spectacles pour
tous les goûts et pour tous les âges à
des tarifs particulièrement abordables.
Profitez-en ! Retrouvez toute
la programmation sur le site
www.cabourg.net et dans le guide
culturel de laVille.
Début novembre,les Élus ont
participé à neuf réunions de quartiers
organisées traditionnellement depuis
5 ans en cette période.De nombreux
Cabourgeais sont venus échanger
sur tous les sujets qu’ils souhaitaient.
Ils ont également fait part de leurs
préoccupations ou de leurs suggestions.
Des échanges fructueux entre citoyens
et Élus.Toutes les demandes formulées
par les participants sont soigneusement
notées pour être,si possible,réalisées
rapidement par les Services techniques.
Les prochaines réunions de quartiers se
dérouleront au printemps prochain.Le
planning sera communiqué via
les outils de communication de laVille.
À l’année prochaine !
3
J
e suis heureux, Chères
C a b o u r g e a i s e s , C h e r s
Cabourgeais, à l’occasion de la
nouvelle année, de vous pré-
senter mes vœux les plus sincères de
santé, de bonheur et de paix pour
vous-même, votre famille et tous ceux
qui vous sont chers. Je pense parti-
culièrement aux malades, aux per-
sonnes seules ou démunies que nous
essayons d’aider du mieux que nous
pouvons, dans la discrétion absolue.
Je veux vous dire aussi ma joie et ma
fierté de vous annoncer l’ouverture,
le 18 janvier prochain, du complexe
hôtel - thalassothérapie situé sur la
Promenade Marcel Proust.
Voici plus de cinquante ans que le mot
« thalassothérapie » a été prononcé
devant le Conseil Municipal. C’était le
16 novembre 1962 !!! Depuis, six mu-
nicipalités se sont succédées. Et c’est
nous qui voyons la concrétisation de
ce neuvième projet, synonyme d’em-
plois, de richesse, d’activités écono-
miques et touristiques…
Depuis mon élection en mai 2004, pas
un seul jour ne s’est passé sans que je
ne pense à cet équipement structu-
rant si important pour notre dévelop-
pement et pour l’avenir de nos jeunes.
Je suis heureux et fier de l’avoir mené
à son terme.
Je pense à toutes celles et à tous ceux
qui m’ont aidé à réaliser ce complexe :
à la famille Gallien, anciens proprié-
taires du camping, au Groupe Thalazur
et à ses dirigeants, à l’Administration
et aux Services de l’État et notamment
à Monsieur Derumigny, au Conseil
Municipal qui m’a toujours soutenu et
à vous, Chères Cabourgeaises, Chers
Cabourgeais, qui aviez pourtant des
craintes, et je le comprends, sur sa réa-
lisation.
Je revois ces moments de doute lors
des complications et des difficul-
tés dans l’élaboration du projet, aux
problèmes et aux imprévus de toute
nature que nous avons dû solution-
ner et surmonter, aux critiques parfois
violentes que nous avons affrontées,
à la crise qui a failli compromettre sa
réalisation…
Mais le résultat est là : un investisse-
ment de plus de cinquante millions
(hors foncier), près de cent cinquante
emplois créés dans tous les métiers,
des touristes qui vont venir à Cabourg
profiter de cet équipement et de notre
douceur de vivre, qui fréquenteront
les commerces, les restaurants, le Casi-
no, les installations sportives, qui pro-
fiteront de nos animations et de notre
vie culturelle…
Je félicite toutes celles et tous ceux qui
ont travaillé sur ce chantier complexe
et difficile, du directeur de travaux et
son staff aux plaquistes, des grutiers
aux carreleurs, des couvreurs aux
peintres, des maçons aux électriciens
et aux jardiniers… Je souhaite bon
courage aux salarié(e)s embauché(e)s
par le directeur et son équipe. Qu’ils
mesurent la chance qu’ils ont de tra-
vailler et de s’épanouir dans un éta-
blissement remarquable et dans un
grand Groupe hôtelier.
Avec cet équipement, notre Station
va connaître, en ces temps de crise,
une notoriété nouvelle et une attracti-
vité accrue. Notre image de ville dyna-
mique, entreprenante et moderne va
s’en trouver fortement renforcée.
Oui nous pouvons tous être fiers et
heureux. Je souhaite tout le succès
qu’il mérite à l’hôtel - thalassothérapie
de CABOURG !
Docteur Jean-Paul Henriet
Maire de Cabourg
Heureux et fier
é d i t o
“Je félicite toutes celles
et tous ceux qui ont
travaillé sur ce chantier
complexe et difficile.
”
4
E N B R E F
La Thalassothérapie
propose des postes.
C’est pour vous ! Postulez !
ENBREF
a s s o c i a t i o n
Etat civil
n Naissances
Jeanne Le Guelte 15 sept.
Théo Leperchey Hemery 19 sept.
Anaya Singal 21 sept.
Cameron Anziom 10 oct.
Jona Boloch 13 oct.
Fleur Gibert Linsale 24 oct.
Abigaëlle Piel 9 nov.
Annaëlle Masson 15 nov.
n Mariages
Pierre-Dominique Ivanoff et Anne-Lise Gastaldi 24 sept.
Olivier Martin et Anne-Claire Richardot 28 sept.
Claude Etienne et Nathalie Vauquelin 6 oct.
René Deschaud et Bernadette Fettu 13 oct.
Pierre-Olivier Cavey et Pauline James 19 oct.
n Décès
Yvette Lacroix épouse Le Roux 27 sept.
Gérard Chapon 30 sept.
Marcel Bénard 5 oct.
Jean-Jacques Rousseaux 7 oct.
Marthe Fonte veuve Alix 10 oct.
Alexandre Bloquet 21 oct.
Edith Madeleine veuve Hamelin 22 oct.
Janine Marchand veuve Sales 12 nov.
Marcelle Rohrbach veuve Léomand 15 nov.
Mireille Chinot épouse Gougeon 20 nov.
Camille Piel 20 nov.
Simone Vincent veuve Hauville 29 nov.
Hommage à Yvette Le Roux
Monsieur le Maire, le Conseil Municipal et le
Personnel Municipal ont appris avec beaucoup
de peine le décès de Madame Yvette Le Roux
survenu le 27 septembre dernier après une
maladie douloureuse qu’elle a affrontée avec
beaucoup de courage. Très investie dans les
Associations caritatives et culturelles de notre
commune, Yvette Le Roux a animé, avec son
sourire et son dynamisme, l’équipe des Heures
d’Amitié, le Mouvement d’Action Sociale, la
Kermesse, le Don du sang, la Bibliothèque
pour Tous puis les Amis de Cabourg. Depuis
douze ans, elle a fortement contribué à la
promotion des œuvres de Marcel Proust en tant
que Co-Fondatrice puis Présidente du Cercle
Littéraire Proustien. C’est une grande dame
de la vie associative de Cabourg qui nous a
quittés. Monsieur le Maire, le Conseil Municipal
et le Personnel Municipal présentent leurs
condoléances les plus vives à Monsieur Guy
Le Roux et à l’ensemble de sa famille.
Hommage à Camille Piel
Monsieur le Maire, le Conseil Municipal et le
Personnel Municipal ont appris avec beaucoup
de tristesse le décès subit de Monsieur Camille
Piel survenu le 20 novembre dernier. Ancien
Conseiller Municipal et ancien Maire-Adjoint à la
sécurité, il s’est investi dans ses fonctions avec
beaucoup de compétence et de dévouement.
Il fut membre de nombreuses associations et il
occupa des fonctions importantes notamment
au niveau des Anciens Combattants et des
Anciens d’Indochine. Monsieur le Maire, le
Conseil Municipal et le Personnel Municipal
présentent leurs condoléances les plus vives à
Madame Palma Piel, Conseillère Municipale, et à
l’ensemble de sa famille.
A.S.C. Judo Jujitsu
Entraînements:
n Jujitsules lundis et les jeudis
de 19 h à 20 h 30.
n Judoles mardis et les vendredis
de 17 h à 21 h.
n Baby-judoles mercredis
de 14 h à 14 h 45 au gymnase de la
Divette et de 15 h à 15 h 45 au centre
médico-social de Dives-sur-Mer
n Taïsoles mercredis de 18 h 30 à 19 h 45
Renseignements:
René Bazeille (Président)
Tél. 06 18 71 46 58
www.as-cabourg-judo.com
A.S.C. Tennis de table
Entraînements:
n Babyping à partir de 5 ans tous les
samedis de 11 h 30 à 12 h 30.
n Entraînement les mardi, jeudis et
vendredis de 18 h à 21 h et les mercredis
de 16 h 30 à 21 h.
n Loisirsseniors les jeudis de 10 h à
11 h 30 et les samedis de 10 h à 12 h 20.
Renseignements:
Christophe Carbon (Président)
Tél. 02 50 28 47 76 - www.cabourgtt.fr
Cabourg Basket
Entraînements:
n Babyles mercredis de 16 h 45 à 17 h 45.
n Mini-poussins les vendredis
de 17 h à 18 h 30.
n Poussins les mardis à 17 h 30 à 19 h au
gymnase de la CCED à Dives-sur-Mer et
les jeudis de 17 h à 18 h 30 au gymnase
de la Divette.
n Poussines les mardis de 17 h à 18 h 30.
n Benjamins les jeudis de 18 h 30 à 20 h.
n Benjamines les mardis de 17 h à 18 h 30.
n Minimesgarçons les mercredis
de 18 h à 19 h 30.
n Minimesfilles les lundis de 17 h 30 à
19 h au gymnase de la Divette et les
jeudis de 18 h 30 à 20 h au Gymnase de
la CCED à Dives-sur-Mer.
n Cadetsgarçons les vendredis
de 19 h à 20 h 30.
n Juniorsgarçons les mardis
de 20 h à 22 h, les mercredis de 21 h
à 22 h 30 et les jeudis de 20 h à 22 h.
n Seniorshommes les mardis
de 20 h à 22 h, les mercredis de 21 h
à 22 h 30 et les jeudis de 20 h à 22 h.
n Seniorsfemmes les lundis de 20 h à
21 h 30, les mercredis de 19 h 30 à 21 h et
les vendredis de 20 h 30 à 22 h.
Renseignements:
Eric Martin (Président) - Tél. 02 31 86 24 23
http://cabourg-basket.clubeo.com
Karaté Club de Cabourg
Entraînements:
n Enfantsles lundis de 18 h à 19 h
et les mercredis de 17 h à 18 h
n Adolescents/adultesles lundis
de 20 h 30 à 21 h 30 et les mercredis
de 20 h à 21 h 30.
Renseignements:
Alexandre Deschamps (Président)
Tél. 06 87 29 20 52 - www.karatecabourg.fr
Twirling bâton sportif
Entraînements:
n Apartirde10ansles mardis de 18 h 30
à 20 h et les samedis de 10 h à 12 h.
n Débutantàpartir5ans les mercredis
de 14 h 30 à 16 h au gymnase de la CCED
à Dices-sur-Mer.
Renseignements:
Nicole Faucon (Présidente)
Tél. 02 31 24 64 83 - faucon.jacques@sfr.fr
Les activités proposées
au Gymnase
Le Gymnase de la Divette réunit plusieurs associations sportives.
Les équipes du judo/jujitsu,du basket,du twirling bâton,du tennis
de table et du karaté y partagent leur passion tout au long de l’année.
Petits et grands y sont les bienvenus.N’hésitez pas à les contacter
si vous êtes intéressé par la pratique d’un de ces sports.
5
5
L
orsque vous franchissez la
porte d’entrée de la galerie
« Juste pour vou’Art », vous êtes
frappé par l’espace dédié à
la valorisation des œuvres exposées.
A croire que cette partie du bâtiment,
abritant auparavant la société Am-
biance Habitat, n’attendait que Céline,
Johanna, Jean-Michel et Michaël pour
de nouveau s’épanouir. Ces quatre
passionnés de peinture ont fait le pari
d’offrir aux amateurs d’art et aux profes-
sionnels un lieu d’exposition et de ren-
contres ouvert tous les week-ends, jours
fériés et vacances scolaires. «Nousavons
choisi Cabourg car nous souhaitions une
ville qui vit également durant le week-end
et surtout le dimanche » précise Jean-Mi-
chel.
Comme ils regrettaient le manque de
galeries d’art proposant des œuvres
de qualité aux alentours de Caen, les
quatre amis ont décidé d’en créer une.
«Audépart,ceprojetnousparaissaitinac-
cessible mais lorsque des artistes comme
Loïc Allemand, Sophie Morisse ou encore
Jean-Christophe Fischer, qui exposent
dans des galeries renommées parisiennes,
vous suivent dans votre aventure, vous
pouvez imaginer l’état de notre motiva-
tion» souligne Johanna.
Ouverte depuis mai dernier, la galerie
présente des artistes de renom mais
également des plus jeunes au talent
prometteur. Les amoureux de la pein-
ture y trouveront donc des œuvres
abstraites, figuratives, symboliques,
narratives… issues d’une sélection de
coups de cœur de l’équipe. Avec quatre
vernissages à leur actif, les jeunes entre-
preneurs restent humbles mais ont de
l’ambition : « Nous découvrons le métier
de galeriste mais nous souhaitons tra-
vailler sur le long terme et devenir un lieu
de passage incontournable » souligne
Céline. Et le pari semble gagné car déjà
certains visiteurs font des dizaines de
kilomètres pour venir voir les œuvres
exposées. Et même, pour l’anecdote,
« un Hongkongais en vacances à Cannes
a souhaité, avant son retour au pays, faire
un passage à la galerie lorsqu’il a appris
que Fisher exposait à Cabourg ! » sourit
Michaël.
Les galeristes de
« Juste pour vou’Art »
partagent leur passion pour l’art
ENBREF
c o m m e r c e
Pratique
GALERIE « JUSTE POURVOU’ART »
Route de Caen
Ouvert à l’année les samedis,
dimanches,jours fériés et pendant
les vacances scolaires (sauf le lundi)
de 10 h à 18 h.
Tél.02 31 74 34 15
www.justepourvouart.fr
Vœux du Maire, du Conseil
Municipal et du Personnel
La traditionnelle cérémonie des vœux
du Maire, du Conseil Municipal et du
Personnel Municipal se déroulera le
samedi 19 janvier 2013, à 18 heures, à
l’hippodrome. Vos Elus seront présents
pour vous présenter leurs vœux, vous
informer et répondre à vos questions sur
les projets et les réalisations de la Ville.
Ce rendez-vous annuel convivial sera
suivi d’un buffet offert par la Mairie.
Recycler son vieil
électroménager
Lors de l’achat d’un nouveau produit
électroménager, ne jetez pas l’ancien
article avec vos ordures ménagères car
il ne sera pas recyclé ! Pensez à vous
renseigner pour savoir si le magasin qui
vous vend le nouveau produit reprend
l’ancien. Les grandes enseignes sont
tenues de reprendre ces produits usés
et de les confier à un organisme public,
Eco-Systèmes. Vous pouvez également
les apporter à la déchetterie de Périers-
en-Auge. Le dépôt est gratuit pour
les particuliers de la Communauté de
Communes de l’Estuaire de la Dives et
payant pour les professionnels. Mais
peut-être que votre appareil peut encore
servir à d’autres personnes ? N’hésitez
pas à le confier à un de vos proches ou à
une association caritative.
Prix du Témoignage
Européen 2013
Le Mouvement Européen-France
organise actuellement le Prix du
Témoignage Européen. Son ambition
est de rapprocher la jeunesse à travers
une démarche culturelle, artistique
et moderne, qui offre la possibilité
d’exploiter l’ensemble des médias
numériques. Le principe est de raconter
l’histoire d’un Européen venu vivre
en France. Interview filmée, montage
vidéo, album photo : tous les supports
sont possibles. Un jury composé de
personnalités européennes reconnues
des milieux littéraire, cinématographique
et journalistique sélectionnera les
œuvres les plus marquantes, inventives,
artistiques ou intimes. A gagner : des
appareils photo reflex, des caméras
vidéo, des voyages à Bruxelles et
des cartes de cinéma. Modalités :
participation individuelle ou en binôme
dans l’une des deux catégories d’âge
suivantes : 12-15 ans ou 16-18 ans. Ce
concours est ouvert jusqu’au 18 mars
2013. Informations et inscription sur
www.mouvement-europeen.eu
Le Festival du Film
de Cabourg recherche
des bénévoles
Dans une ambiance conviviale, le
bon déroulement du Festival du Film
est assuré chaque année grâce à la
forte participation, à l’enthousiasme
et à l’engagement d’une équipe de
bénévoles. Si vous êtes disponible du
12 au 16 juin 2013, partiellement ou tous
les jours, si vous aimez le cinéma et
si vous êtes motivé, venez participer
activement au Festival en collaborant
à diverses missions : accueil en
billetterie et vente des laissez-passer
et des places de cinéma, accueil des
spectateurs en salle, aide au bureau
d’organisation... Vous pouvez envoyer
votre candidature à partir du mois de
mars à l’adresse suivante :
contact@festival-cabourg.com
Eric Elmosnino
et Delphine de Vigan
en tournage à Cabourg
Delphine de Vigan, la romancière à
succès (Les Heures souterraines, Rien
ne s’oppose à la nuit), a choisi Cabourg
pour tourner, les 12 et 13 novembre
dernier, quelques scènes de son premier
long métrage À coup sûr !, comédie
décalée dans laquelle une femme
d’affaires décide de devenir « le meilleur
coup de Paris » après avoir été moquée
par un de ses anciens amants. Delphine
de Vigan met en scène Laurence Arné
(Bowling), Eric Elmosnino (Gainsbourg,
Vie Héroïque) et Valérie Bonneton
(Les Petits Mouchoirs). Le tournage
est prévu jusqu’au mois de décembre.
Retrouvez l’interview de Delphine de
Vigan et de Eric Elmosnino
sur www.cabourg.net
6
ENBREF
D
ans son programme d’en-
tretien, la Ville a ainsi pro-
cédé en 2009 au rempla-
cement des 80 lampes de
la promenade Marcel Proust. Désormais
chaque luminaire consomme 150 watts/
heure contre 310 watts/heure aupara-
vant. 260 candélabres, situés sur les voies
principales (avenues de l’Hippodrome,
Guillaume le Conquérant, du Général Le-
clerc,CharlesdeGaulleetdesTulipes)ont
également fait l‘objet, durant les deux
dernières années, d’un remplacement
de la partie luminaire1 et de la lampe. La
Mairie a investi au total 200.000 euros
pour s’équiper en luminaires de dernière
génération permettant de mieux orien-
ter le flux de lumière pour réduire la pol-
lution lumineuse et à l’avenir être prêts
pour une télégestion de l’éclairage2. Les
lampes d’une puissance de 250 watts/
heure ont également été remplacées
par des ampoules d’une puissance de
90 watts/heure ayant la même effica-
cité. Pour l’année 2013, la Ville continuera
d’investir dans ce domaine avec un bud-
get de 100.000 euros : « Nous réaliserons
une réhabilitation quartier par quartier en
fonction de l’état de vétusté de l’équipe-
ment en place » précise Didier Ferrette,
Directeur des Services Techniques de la
Mairie. Ce programme d’investissement
est également accompagné d’un contrat
d’entretien sur 5 ans qui a été renouvelé
le 1er janvier 2012. Durant cette période,
le réseau d’éclairage sera sous surveil-
lance constante et les ampoules seront
remplacées au minimum deux fois afin
de garantir un service optimum.
e n v i r o n n e m e n t
La Ville améliore l’éclairage public
en réduisant son impact énergétique
Depuis2009,laVilleaengagéunprogrammepluri-annuelderenouvellement
deséquipementsd’éclairagepublicenplaçantl’aspectécologiqueaucentre
delaréflexion.Avecunparcde1.737luminairesprésentssurleterritoirede
lacommune,l’impactsurlaconsommationélectriquen’estpasnégligeable
(voir«L’éclairagepublicCabourgeaisenquelqueschiffres»ci-dessous).
1Luminaire:appareilservantàrépartirlalumièred’uneoudeplusieurslampesetcomprenant,à
l’exclusiondeslampeselles-mêmes,touteslespiècesnécessairespourfixeretprotégerleslampeset,
éventuellement,lescircuitsauxiliairesainsiquelesdispositifsdeconnexionaucircuitd’alimentation.
2Télégestiondel’éclairage:outilpermettantdecommanderàdistancelespointslumineux,avoir
desinformationsentempsréelsurl’étatduluminaire,gérerdemanièreprécisel’éclairageavec,
parexemple,l’extinctiond’uncandélabresurdeuxàpartird’unecertaineheureoudel’allumeren
fonctiondelaprésencehumaine.
Le point de vue de Marc Langlois,
Conseiller Municipal délégué à l’environnement
Le coût de l’électricité pour l’éclairage public étant relative-
ment peu élevé, ce projet ne permet pas de baisser significa-
tivementlesdépensesdefonctionnement.Atitred’exemple,
l’économie financière est simplement de 6.000 euros par an
pour les 260 lampes remplacées. C’est avant tout une ap-
proche purement écologique. Il est très important de baisser
notre consommation électrique, avoir une gestion durable
de notre éclairage public et ainsi réduire notre impact énergétique sur la planète.
L’éclairagepublicCabourgeais
enquelqueschiffres
3.000 : c’est le nombre d’heures par
année d’éclairement d’une ampoule !
38.400 : c’est le nombre de kilowatts
économisé par an sur la promenade
Marcel Proust depuis 2010 !
124.800 : c’est le nombre de
kilowatts économisé par an grâce au
remplacement ci-dessus décrit des
260 lampes depuis deux ans !
d o s s i e r
L’hôtel-thalassothérapie
ouvre ses portes.
Le neuvième projet est enfin le bon !
7
L’hôtel-thalassothérapie de Cabourg recevra ses premiers clients le 18 janvier prochain.
Après 19 mois d’un chantier rondement mené, le septième établissement du groupe
Thalazur regroupe dans un même ensemble un hôtel 4 étoiles, un bar-restaurant
et un espace hydrothérapie - spa.Terrain non compris, le coût de cette réalisation dépasse
largement 50 millions d’euros. Cet équipement était attendu depuis plusieurs décennies !
Le neuvième projet est le bon !!! Notre Station balnéaire a en effet vu de nombreux
projets depuis la première annonce au Conseil Municipal, le 16 novembre 1962.
Avec près de 100 emplois directs créés et environ 50 emplois indirects estimés,
l’ouverture du complexe est une énorme bouffée d’oxygène pour l’activité économique
et pour l’emploi dans l’ensemble de notre bassin de vie. À quelques semaines du jour J,
découvrez l’établissement, les femmes et les hommes qui ont construit ce magnifique
complexe et ceux qui y travailleront.
d o s s i e r
L’hôtel-thalassothérapie ouvre ses portes. Le neuvième
8
Durant 19 mois de chantier,la réalisation de l’hôtel - thalassothérapie a nécessité
un nombre impressionnant de professionnels issus de corps de métiers très différents :
chefs de chantier,conducteurs de travaux,compagnons,paysagistes,carreleurs,
menuisiers,architectes,maçons,grutiers,charpentiers,couvreurs,peintres,électriciens…
Ils ont construit la
L
a conception de la thalassothé-
rapie et de l’hôtel a été confiée
au cabinet Robinson Archi-
tectes Associés. Composé d’une
équipe de 10 personnes, le cabinet est
spécialisé dans la construction de ce type
d’immeubles. Rencontre avec Joël Robin-
son, gérant et architecte D.P.L.G.
Regard sur Cabourg : Pourquoi avez-
vous choisi de concevoir la thalasso-
thérapie de Cabourg ?
Joël Robinson : Le complexe de Ca-
bourg est notre 12ème thalassothéra-
pie depuis 1990. J’ai l’habitude de dire
qu’un architecte ne choisit pas sa spé-
cialité, c’est la spécialité qui choisit son
architecte. Bien sûr nous sommes ame-
nés à travailler dans des sites exception-
nels comme ici, à Cabourg, face à la mer
et à la promenade Marcel Proust.
Regard sur Cabourg : Quelles orien-
tations avez-vous prises pour le de-
sign du bâtiment et des extérieurs ?
Joël Robinson : Nous avions plusieurs
objectifs. En raison de l’importance du
projet, il fallait réduire l’impact du bâti-
ment sur le site et éviter de faire une
barrière entre l’entrée du bâtiment et
la vue sur la mer. Dès les premières es-
quisses, nous avons souhaité conserver
le caractère naturel du côté mer avec
une reconstitution de la dune et donner
un aspect « jardin » au côté sud avec la
création d’un parc. Une dualité que je
trouvais intéressante à décliner. Nous
avons également développé au maxi-
mum la vue sur la mer avec des trans-
parences à différents endroits comme
le hall d’entrée, le bar, le restaurant et la
piscine. De plus, la forme et l’orientation
du bâtiment ont été pensées afin d’of-
frir de magnifiques vues pour un maxi-
mum de chambres. Nous avons enfin
employé des matériaux contemporains
en harmonie avec l’existant Cabour-
geais. Ainsi, l’utilisation de la terre cuite
s’apparente aux briques et aux tuiles
et la couleur « havane » s’approche des
couleurs naturelles présentes autour du
bâtiment.
Regard sur Cabourg : Le projet a-t-il
des particularités techniques ?
Joël Robinson : C’est toujours le cas
lors de la construction d’une thalasso-
thérapie. Il suffit de visiter les sous-sols
pour voir la complexité du process de
traitement de l’eau de mer. Notre rôle
est de rendre invisible cette partie de
l’édifice. Nous avons poursuivi un objec-
tif constant : offrir un niveau de confort
optimum aux curistes. A Cabourg, les
parcours de soins sont situés dans la
même zone géographique. Les clients
n’auront donc pas à arpenter tout le
bâtiment pour accéder aux différents
modules.
RegardsurCabourg:Quelsmoments
vous ont marqué lors du chantier ?
Joël Robinson : Le terrassement a été
un moment important car c’était une
période de découverte et de vérifica-
tion de la qualité du terrain. Le chantier
a été également ponctué de prouesses
techniques comme la construction de la
structure de la piscine avec ses murs de
10 mètres de haut ou encore le passage
sous la digue et sous la plage du sys-
tème de pompage d’eau de mer qui a
été installé de façon quasi invisible pour
le nombreux public venu en curieux ce
jour là.
La vision de l’architecte
L'équipe du cabinet Robinson Architectes Associés.
projet est enfin le bon !
9
thalassothérapie
AlexandreVandeCasteele
Chef de chantier pour l’entreprise
de paysage AEV 2000
Nous sommes arrivés en tout début d’année
pour, dans un premier temps, installer les
clôtures et ainsi délimiter et sécuriser le
chantier. A partir du mois de mars, nous
avons débuté les travaux de construction
du parc et la reconstitution de la dune avec
des aménagements, des plantations, de
l’engazonnement… L’architecte a conçu un
très beau projet d’aménagement paysagé.
Il est rare de rester aussi longtemps sur un
même chantier et faire autant de réalisations
différentes. Pour nous c’est une belle carte de
visite. Et quels souvenirs !
GuillaumeFerrand
Carreleur pour la société
Yann Lecorne
Je suis présent sur le site de la
thalassothérapie de Cabourg depuis
juin dernier. C’est un très gros chantier
de carrelage et de faïence. Nous avons
réalisé de nombreuses pièces avec
toujours le même souci de qualité. Il y a
beaucoup de sociétés comme la nôtre
sur le chantier. Nous en garderons tous
le souvenir d’un chantier exceptionnel.
MarinedeLabrusse
Conductrice de travaux pour la société Quille Construction
J’ai eu la chance de faire mon stage de fin d’études en génie civil sur la
thalassothérapie puis d’être embauchée par l’entreprise. Je suis donc sur le
projet depuis mars dernier. Je suis en charge de l’organisation, de la planification
et du contrôle des travaux d’une partie des entreprises que nous sous-traitons.
Ce projet est une réalisation de grande ampleur qui nécessite des compétences
diverses permettant de répondre à toutes les spécificités d’un hôtel important
et d’une thalassothérapie avec son système de traitement d’eau de mer et sa
grande piscine. A mon échelle, c’est un chantier exceptionnel auquel je suis fière
d’avoir participé.
d o s s i e r
L’hôtel-thalassothérapie ouvre ses portes. Le neuvième
10
NathalieBrulé-Cabourgeaise
Vestiaire (gestion du linge, des peignoirs…
auprès des clients de la thalassothérapie).
Je suis Cabourgeaise depuis 17 ans et sans emploi. Chacun
connaît le contexte actuel. J’ai postulé dès 2008 lors du
« Forum des métiers de la thalassothérapie » car j’ai toujours
été intéressée par les métiers de l’accueil. Je suis de nature
spontanée et j’aime le contact avec les clients. Pour me
préparer, j’ai participé en 2009 à une formation pour
apprendre l’anglais. Depuis que j’ai signé mon contrat, j’ai le
sentiment de m’associer à un très beau projet. Je vais tout
faire au niveau de mon poste pour que les clients se sentent
bien accueillis.
RégisChèze
Directeur
O
riginaire de
Bourgogne,
Régis Chèze
a pris la di-
rection du site de l’hôtel
et de la thalassothérapie
de Cabourg après avoir
dirigé pendant 18 mois
leThalazurAntibesHôtel
Baie des Anges. Ayant
une grande expérience
des métiers de l’hôtelle-
rie et de la restauration, il
a travaillé dans de nom-
breux établissements
situés aux quatre coins
de la France : Lyon, Aix-
en-Provence, Dinard, Beaune, Bourges, Antibes et désormais
Cabourg. « Les Normands m’ont réservé un accueil très sympa-
thique qui m’a touché » indique le directeur. Depuis son arrivée,
Régis Chèze a eu pour mission principale de recruter les 100
personnesquitravaillerontdansl’établissementetpréparerson
ouverture au public. « Les trois quarts des personnes embauchées
sont issues de Cabourg et de sa région. Et nous serons très vite près
de 150 à œuvrer pour offrir des services de grande qualité à notre
clientèle » souligne Régis Chèze. Lorsque nous lui demandons
pourquoi il a accepté ce poste, il répond sans hésitation : « On
ne refuse pas de participer à une telle aventure. C’est une chance
uniqued’autantquenousseronslathalassothérapiedeParis!».
PatrickMathon-Divais
Night (accueil des clients de nuit,
surveillance, finalisation de la journée passée,
préparation de la journée à venir…).
L’ouverture de la thalassothérapie et de l’hôtel tombe
à point nommé. C’est une nouvelle dynamique pour le
bassin d’emploi. Cabourg ne sera plus connue seulement
pour son casino, son hippodrome et son Grand Hôtel. La
Ville sera désormais un lieu « premium » pour les clientèles
des thalassothérapies. Après avoir quitté Paris pour des
raisons personnelles, il y a 6 ans, j’ai travaillé dans plusieurs
entreprises mais la crise ne m’a pas aidé. Puis j’ai découvert
l’annonce de « night » et j’ai rencontré une personne de
Thalazur au « Café de l’emploi » de juin dernier organisé par
la Ville de Cabourg. Aujourd’hui, je suis heureux d’avoir ce
poste polyvalent qui me permettra d’intégrer un très bel
établissement, de faire le lien entre les équipes de la veille
et du lendemain et bien entendu d’offrir le meilleur service
possible aux clients.
bien accueillis.
PatrickMathon-Divais
projet est enfin le bon !
11
Ils sont embauchés
à la thalassothérapie
ArnaudGauzentes-Guiraud-Aubervillais
Réceptionniste (accueil de tous les clients de l’hôtel).
J’ai toujours travaillé dans le tourisme et j’aime le contact avec les clients. Lorsque j’ai
décidé cette année de postuler pour un emploi à la thalassothérapie de Cabourg, j’ai
eu pour idée d’entrer dans un grand Groupe afin de pouvoir évoluer. Quelle chance
de participer à un tel projet, novateur et d’envergure ! Il y a tout à créer et à faire.
C’est un challenge qui me plaît. Nous allons tous être d’abord formés à nos métiers
et aux méthodes de fonctionnement de l’entreprise. Pendant un mois, nous allons
apprendre à nous connaître et ainsi être prêts pour le grand jour de l’ouverture au
public. Cela crée une vraie dynamique positive !
ValérieBouldoires-Houlgataise
Vestiaire (gestion du linge, des peignoirs… auprès des clients
de la thalassothérapie).
Depuis sept ans, j’ai un emploi à mi-temps et je complète mes revenus en faisant
de l’aide aux personnes âgées. J’ai profité de l’ouverture de la thalassothérapie
pour enfin trouver un CDI de 35 heures. Sur le secteur, c’est la seule entreprise à
recruter massivement. J’ai la chance d’avoir été sélectionnée parmi les nombreuses
candidatures. J’avais profité en 2008 du « Forum des métiers de la thalassothérapie »,
organisé par la Mairie de Cabourg, pour me faire connaître. Et je suis très contente car
je rentre dans une entreprise qui va nous proposer des formations. Je sens une vraie
dynamique et une volonté d’offrir des services de qualité à la clientèle.
NathalieLenormand-Divaise
Hydrothérapeute (modelage, hydrojets,
bains hydromassants, enveloppements d’algues…).
Lorsque j’ai découvert le projet en 2008, j’ai participé au « Forum des métiers de
la thalassothérapie » organisé par la Mairie de Cabourg et Thalazur. Ayant une
formation en esthétique, je voulais absolument retravailler dans le secteur du
bien-être. J’avais quitté mon emploi à la fin des années 90 pour suivre ma famille et
m’installer ici. Je me suis donc fortement impliquée, en 2009, dans une formation
d’hydrothérapeute financée par Pôle Emploi et le Conseil Général du Calvados.
J’ai également suivi une formation de praticien du bien-être en 2010 organisée
par le FONGECIF. J’ai donc mis toutes les chances de mon côté pour pouvoir être
embauchée et participer à ce très beau projet.
NathalieLenormand-
Hydrothérapeute (modelage, hydrojets,
bains hydromassants, enveloppements d’algues…).
Lorsque j’ai découvert le projet en 2008, j’ai participé au « Forum des métiers de
la thalassothérapie » organisé par la Mairie de Cabourg et Thalazur. Ayant une
formation en esthétique, je voulais absolument retravailler dans le secteur du
bien-être. J’avais quitté mon emploi à la fin des années 90 pour suivre ma famille et
m’installer ici. Je me suis donc fortement impliquée, en 2009, dans une formation
d’hydrothérapeute financée par Pôle Emploi et le Conseil Général du Calvados.
J’ai également suivi une formation de praticien du bien-être en 2010 organisée
par le FONGECIF. J’ai donc mis toutes les chances de mon côté pour pouvoir être
embauchée et participer à ce très beau projet.
Divaise
d o s s i e r
L’hôtel-thalassothérapie ouvre ses portes
12
Les services proposés
par l’hôtel - thalassothérapie
P
osées en bord de mer, à
100 mètres du domaine
maritime, les 165 chambres
de l’Hôtel les Bains de
Cabourg**** sont pourvues d’un
balcon permettant de profiter de
la vue côté jardin ou côté mer. Pour
un plus grand confort, ces chambres
sont munies de salles de bain très
spacieuses et ergonomiques.
Ambiance nature pour le bar-restau-
rant avec sa vue panoramique sur la
mer et son patio végétal. Les cou-
leurs douces et naturelles apportent
à l’endroit une dimension à la fois
dépaysante et rassurante. Le Chef
Arnaud Boinet invite à une balade
éco responsable haute en couleurs
de la baie de Seine et des bocages
Normands grâce aux produits frais
de saison qu’il exprime avec raffine-
ment et simplicité dans une cuisine
équilibrée et vitalisante.
L’espace hydrothérapie & spa béné-
ficie d’une décoration inédite aux
teintes ardoise et turquoise et sa
vue panoramique sur la mer offre un
cadre exceptionnel. Le bassin d’eau
de mer a été spécialement imaginé
pour permettre une plus grande op-
timisation des activités proposées.
Couvert d’un plafond original dont
le concept découle des jeux de roues
à aubes, cet espace offre un mur
d’eau placé en alcôve, idéal pour se
détendre au rythme des flots. Repo-
sante et apaisante, la décoration des
cabines de soins a été particulière-
ment étudiée : très neutre, leur cou-
leur a été choisie pour accompagner
les bienfaits naturels de la chromo-
thérapie. De plus, en plein cœur de
l’établissement, un espace marin est
installé pour offrir un véritable havre
de paix pour compléter soins et sé-
jour. Piscine d’eau de mer chauffée,
jacuzzi, sauna, hammam sont autant
d’éléments pour parfaire son repos.
Le lieu permet également de partici-
per à des cours d’aquagym.
Informations pratiques
www.hotel-lesbains-cabourg.com
et www.thalazur.fr
JournéePortesouvertes
le dimanche 17 mars de 14 h à 18 h
Ouvert à tous, sans inscription. Visite : côté thalassothérapie. Si demande :
visite côté hôtellerie. Le personnel de l’hôtel, du restaurant et de la thalas-
sothérapieseradisponiblepourrépondreauxquestionsdesvisiteurs.Pos-
sibilité de profiter d’offres promotionnelles le jour même. Jeu-concours
organisé sur place. Pas d’accès aux soins ni à la piscine.organisé sur place. Pas d’accès aux soins ni à la piscine.
13
t o u r i s m e
C
lassé en catégorie 2 (ancien-
nement 3 étoiles), Cabourg
répond aux nouveaux critères
qui ont pour objectif de par-
ticiper à la compétitivité des services
touristiques Français en faisant du clas-
sement une véritable démarche au ser-
vice de la qualité de l’accueil. Désormais,
c’est la catégorie 1 qui garantit au public
le meilleur niveau d’aménagement et
de services. L’Office de Tourisme de
Cabourg ne pouvait cependant pas pré-
tendre à la plus haute distinction car il
fallait être détenteur de la marque Qua-
lité Tourisme, démarche actuellement
en cours.
« Pour obtenir ce classement en catégorie
2, notre établissement a répondu à une
quarantaine de critères sur le niveau des
aménagements, des services, de l’acces-
sibilité et de l’engagement dans le déve-
loppement durable » souligne Patrice
Boulais, Directeur de l’Office de Tou-
risme. Ces critères impliquent des modi-
fications et des améliorations du fonc-
tionnement : accélération de la mise
en place de la démarche qualité, ajout
d’une deuxième langue vivante dans
nos éditions, développement des tra-
ductions des rubriques touristiques sur
www.cabourg.net, offre d’accès gratuits
aux sites Internet touristiques, actions
en faveur du développement durable…
« Prochainement, nous déposerons un
dossier de classement en catégorie 1. La
grille de critères, plus exigeante, entraîne-
ra un impact budgétaire plus conséquent
que la catégorie 2 avec notamment la
refonte des éditions et le développement
d’une application mobile » précise le
Directeur.
L’Office de Tourisme obtient
son classement en catégorie 2
O
n se demande parfois de quelle intelligence per-
versesurgitlavolontéderendrecomplexeunmé-
canisme compréhensible par tous.
Alorsquelesétoilesoffraientunelec-
ture simple pour les consommateurs, la réforme
des classements des Offices du Tourisme, aussi
nécessaire soit-elle, a été imaginée en dépit du
bonsens.Biensûrilfallaitréformerpourrépondre
à la professionnalisation des filières et s’adapter à
la révolution Internet. Le principe choisi des caté-
goriesnumérotéesdanslesensinversedesétoiles
apporte une confusion inutile dans un système
quiavaitmisdutempsàs’installer.Logiqueimpla-
cable,les4étoilesquidésignaientl’excellencesontremplacées
par la catégorie 1. Quatre égale un, c’est digne d’une explica-
tion de Raymond Queneau ou Roland Topor.
Comme souvent dans ce type de réforme, l’on perd en effi-
cacité et en cohérence ce que l’on veut gagner en communi-
cation sur le changement. Le mille-feuilles admi-
nistratif n’a rien à envier au labyrinthe des critères
et autres labels dans lequel le consommateur est
noyé. La forme ne doit jamais prendre le pas sur
le fond.
L’Office de Tourisme de Cabourg ne participe pas
à ces olympiades qui consistent à cumuler les lo-
gos et les petits autocollants. Nous avons sciem-
ment fait le choix de développer notre stratégie
sur ceux qui apportent du sens à notre position-
nement en visant systématiquement l’excellence.
En espérant que le bon sens prenne le dessus à un moment !
Tristan Duval
Vice-Président de l’Office de Tourisme
De la lisibilité des critères
Depuis le 9 octobre 2012,l’Office de Tourisme de Cabourg est le premier Office,
dans le Calvados,classé selon les nouvelles normes en vigueur.En effet,depuis juin 2011,
le classement en étoiles a été remplacé par un classement en 3 catégories.
14
j e u n e s s e
L
e premier projet éducatif Ca-
bourgeais a été mis en place
fin 2005, année de structu-
ration du Service Jeunesse.
Depuis, Cabourg a donc connu deux
projets éducatifs qui ont obtenu la
labellisation de la Caisse d’Allocations
Familiales et de la Direction Départe-
mentale de la Cohésion Sociale du Cal-
vados. Ce label est aujourd’hui devenu
une véritable « Charte Qualité » qui doit
guider notre action afin d’accompa-
gner chaque enfant sur son parcours de
Citoyen de demain.
Le dernier projet éducatif 2010/2012
s’est orienté autour de 4 axes princi-
paux :
n socialisationetvivreensemble avec
des actions comme les voyages sco-
laires hors de France, les départs en
mini-camps, les jobs d’été avec Bro-
mont (Canada), la politique tarifaire
adaptée, la mise en place de la ludo-
thèque avec l’association Jouons En-
semble,lepartenariatlocalaveclesas-
sociations (les Anciens Combattants,
l’Enfant Bien Entendu, l’AS tennis de
table, le Comité de Jumelage…) ;
n enfance et jeunesse, un parcours à
suivre avec l’intervention mensuelle
du Point Information Jeunesse
au collège, la garderie du matin à
7 h 30, la fusion des écoles mater-
nelle et élémentaire publiques en
2010, le renforcement des liens
entre les classes de CM2 et de 6ème,
les actions passerelles avec le Relais
d’Assistantes Maternelles ou encore
la complémentarité du temps sco-
laire et des vacances ;
n acteur et non simple consomma-
teur avec les conseils d’enfants (à
l’école, au Centre de loisirs et à Pla-
nète Jeunes), le Conseil Municipal
des Jeunes et le développement
d’aides à la formation (BAFA, BNSSA,
permis de conduire) ;
n communication et information
avec le développement des infor-
mations jeunesse sur le site www.
cabourg.net et sur le blog de Pla-
nète Jeunes, l’édition du Guide
Jeunesse, de la gazette 16/25 ans
du PIJ, le journal Place aux Jeunes et
l’organisation des rencontres cafés -
familles.
2005-2012 : 7 années
en faveur de la jeunesse
Encettefind’année2012,leServiceJeunessefaitlebilandesondernierprojetéducatifamorcéen2010.
Cetoutildeconduitedel‘actionjeunessesur3ansestlerefletdelapolitiquedelaVilleenfaveurdesjeunes
Cabourgeais.Leprojetéducatifprenddoncencomptelesbesoinsdesenfantsetdesjeunesadultes.
Ilapermisderassemblertouslesacteursconcernés:écolesprimaires,collège,servicesmunicipaux,
associations,éducationnationale,liguedel’enseignementduCalvados.
L’évolution du service jeunesse entre 2005 et 2012
2005 2012
L’activité
du service
3activités :Centredeloisirssans
hébergement,ConseilMunicipaldes
Jeunesetateliersdumidi.
5secteurs :Centredeloisirssans
hébergement,PlanèteJeunes,
ConseilMunicipaldesJeunes,Point
InformationJeunesseetPériscolaire.
L’équipe
d’animation
2agentspermanentsavecun
renfortde15animateursvolontaires
différentssurl’annéedurantles
périodesdevacances.
6agentspermanentsavecun
renfortde43animateursvolontaires
différentssurl’annéedurantles
périodesdevacances.
1515
de politique
Regard sur Cabourg : Quel regard por-
tez-vous aujourd’hui sur la politique jeu-
nessequevousavezmiseenplace ?
Sébastien Delanoë : Nous pouvons être
fiers du travail accompli. Nous avons désor-
mais les équipes, les moyens et les outils
pour accompagner les familles Cabour-
geaises et celles qui viennent travailler sur
notre territoire au niveau de l’accueil et de
l’éducation de leurs enfants. Nous avons
parcouru un grand chemin depuis 2005
dans les actions à destination des jeunes de
3 à 25 ans. Aujourd’hui, toutes les récentes
expériencesmenéesàCabourgdepuis4ans
dans le cadre de notre projet sont en adé-
quation avec le rapport remis au Ministre
de l’Education Nationale sur la refondation
de l’école : l’anglais dès le plus jeune âge,
le sport et la culture l’après-midi pour les
collégiens de 6ème, la nouvelle forme d’éva-
luation des élèves, l’ouverture sur les pays
étrangers… Nous allons dans le bon sens et
nous sommes même précurseurs. Et cette
année, je suis particulièrement heureux que
les partenariats mis en place entre les éta-
blissements scolaires, le Comité de Jume-
lage et les Services de la Ville aient permis à
prèsde170 jeunesCabourgeaisdepartirdé-
couvrir une culture et un pays étrangers. Et
enfinnoussommesfiersd’avoirpustabiliser
et redresser les effectifs des établissements
scolaires depuis 3 ans.
Regard sur Cabourg : Quelles seront les
grandes orientations du prochain projet
éducatif2013/2015 ?
Sébastien Delanoë : Nous souhaitons
avant tout continuer à accompagner le
« Citoyen de demain » en développant des
échangesinterculturelsetladécouvertedes
cultures différentes. Nous renforcerons éga-
lement la cohérence éducative entre les dif-
férents acteurs que sont la famille, l’école, le
Service Jeunesse et les associations locales.
Nous les invitons à travailler tous ensemble
lors de rencontres en fonction des besoins
et des opportunités. Et bien évidemment,
nous augmentons au fur et à mesure le
nombre des acteurs. Aujourd’hui nous pro-
posons aux associations sportives et cultu-
relles de se joindre à nous pour envisager
de nouveaux projets d’activités. Pour ce
prochain projet éducatif, nous avons prévu
également un important investissement de
700.000 euros pour créer dans un nouveau
bâtiment un pôle dédié aux 12/25 ans. L’ob-
jectif est de regrouper tous les services, à
savoir Planète jeunes et le Point Information
Jeunesse, et répondre également au besoin
d’espace pour le Service Jeunesse. Bien
entendu, nous continuerons à renforcer
l’espritd’ouvertureetdemobilitédesjeunes
citoyens Cabourgeais avec les voyages, la
formation à l’anglais…
Regard sur Cabourg : Vous disiez précé-
demment que Cabourg était précurseur
et en adéquation sur le projet de refon-
dation d’école. Que pensez-vous de ce
projet ?
Sébastien Delanoë : Aujourd’hui cette
réflexion du gouvernement sur l’aména-
gement des rythmes scolaires qui pourrait
mener à réduire les journées de cours d’une
heure, remettre les cours le mercredi et mo-
difier les périodes de vacances scolaires, va
renforcer la Mairie dans son rôle de coordi-
nateur des temps de l’enfant sur l’ensemble
delajournée,delasemaineetdel’année.Les
familleslaissentdeplusenplusleursenfants
à des structures extérieures (garderie, école,
restaurant scolaire, associations sportives et
culturelles…) sur toute une journée en rai-
son de leurs contraintes professionnelles.
De plus en plus d’enfants ont des journées
qui débutent à 7 h 30 et qui se terminent à
18 h 30. Les adultes acceptent des journées
de 11 h pour leurs enfants à partir de 6 ans.
Notre responsabilité est donc de permettre
à tous les acteurs de ces très longues jour-
nées de proposer aux enfants des choses
complémentaires, différentes et cohérentes
avecdestempsdeconcentration(lescours),
des temps de décontraction, de « défoule-
ment » (activités sportives ou d’extérieur) et
des temps où il doit se poser et ne rien faire.
Ceprojetderefondationnousconfirmeque
les actions que nous avons initiées ces der-
nières années et que nous renforcerons en-
core dans les prochaines années vont dans
la bonne direction.
La parole à Sébastien Delanoë,
Adjoint en charge de la Jeunesse, des Affaires scolaires et de la Communication
Planète Jeunes
Joseph Cassaro - 16 ans - Cabourgeais
Je fréquente les animations jeunesse
depuis près de 6 ans. J’allais au Centre de
loisirs quand j’étais plus jeune et mainte-
nant je viens à Planète Jeunes. On est une
quinzaine à s’y retrouver et on participe à
des activités variées comme le mini-camp et le karting. On y passe de bons moments.
On organise aussi des projets comme par exemple le voyage à la montagne en 2011.
Il fallait trouver par nous-même les financements pour pouvoir partir. On a donc fait
un loto, une tombola, de la vente de galettes des rois… C’a été très intéressant. Cette
année on espère pouvoir partir à Disney Land.
16
t r i b u n e p o l i t i q u e
Groupe : Cabourg pour tous
Groupe : Cabourg, aujourd'hui pour demain
L’Association de Défense de la Promenade Mar-
cel Proust a gagné : il n’y aura pas de pistes cy-
clables sur la digue. Cette Association veillera à
ce que cette voie piétonne soit toujours la figure
emblématique de notre patrimoine.
Nous saluons la venue de M.Chéze, Directeur de
la thalassothérapie et lui souhaitons bonheur et
réussite à Cabourg.
Il rejoindra le conseil d’administration de l’office
du tourisme,que nous considérons comme l’en-
droit idéal pour discuter de la politique touris-
tique de notre station balnéaire.
Avec cet établissement, il nous faudra parler
encore plus, de tourisme à l’année. Le charme
de Cabourg reste légendaire et de nombreuses
activités demeurent possibles selon les saisons,
même sous la pluie...
Nous rendons Hommages à Camille Piel, conseil-
ler municipal et maire adjoint de notre ville du-
rant de nombreuses années et sincères condo-
léances à sa femme Palma et à ses enfants.
En cette période de fin d’année nous souhaitons
également de joyeuses fêtes à nos chers Cabour-
geais et Cabourgeaises.
Delphine Potet
Patrick Guesdon
27, avenue de Varaville - Tél. 02 50 01 37 19 - E-mail : guesdon@wanadoo.fr
Nous vous recevons tous les mercredis et dimanches, de 11h à 12h30, 2 bis avenue des Dunettes.
Cabourg pour Tous - BP 27 - 14390 Cabourg - cabourgpourtous@yahoo.fr
Natif de Cabourg, Camille Piel grandit dans une
famille nombreuse et modeste. Très jeune, il entre
en apprentissage en boucherie puis travaille aux
abattoirs de Dives sur mer. Volontaire, il a un sens
aigu de la valeur du travail. Très tôt, il partage des
idéesancréesàGaucheetmilitepourplusd’égalité
etdejusticesociale.Sousuneenvelopperugueuse,
se cache un personnage profondément humain
doté d’un grand sens du devoir. A son retour de la
guerre d’Indochine, il ne manquera pas une seule
commémoration et affichera toujours un profond
respect pour les anciens combattants. Sa carrière
le mène dans le midi de la France avant de revenir
s’installer à Cabourg. Il s’implique alors dans la vie
politique locale. Ayant son franc-parler, il n’hésite
pas à défendre ses convictions, haut et fort, en
interpellant les élus. Conseiller municipal au
cours de divers mandats, il est également nommé
Maire adjoint. Après son dernier mandat, Camille
continue à suivre de près la vie de la commune.
Doté d’une excellente mémoire, il sait analyser
et critiquer les derniers projets entrepris par la
municipalité. Membre de l’association Cabourg
pour tous, il militait activement à nos cotés pour
une ville tournée vers l’avenir et plus égalitaire, se
méfiant des effets d’annonce et des promesses
non tenues.
Camille : un homme simple, attentif, vif et perspicace
mais surtout un homme qui aimait la vie.
Marie laure Baldanza - Gérard Gilles
Florence Lepennetier - Laurent Moinaux
Palma Piel
Un homme loyal
17
Groupe majoritaire
Étude de dangers
des Digues de Cabourg
Le 31 août dernier, Monsieur le Préfet de Région a classé
les digues de Cabourg en fonction de la population pro-
tégée, ce qui oblige dès lors, avant toute autorisation de
construire dans les zones inondables, même avec des pres-
criptions (relèvement du niveau du rez-de-chaussée des
maisons individuelles ou des immeubles, pas de sous-sol,
vide sanitaire « transparent »…), à faire une étude sur les di-
gues tant maritime (front de mer) que fluviale (rive gauche
du fleuve La Dives). Cette étude doit comporter des profils
en long et en travers, l’historique, l’altimétrie, la nature des
matériaux, les travaux d’entretien… Toute insuffisance ou
anomalie doit être relevée qui fera l’objet de prescriptions
et de travaux à programmer. Elle doit aussi comporter trois
volets : l’identification des dangers potentiels, par exemple
une rupture partielle de la digue ; la caractérisation des
aléas naturels, tels que les crues ou l’érosion des berges ;
l’étude de réduction des risques. C’est une étude complexe
qui ne peut être réalisée que par des organismes agréés.
Pour Cabourg, il s’agit de la société Artélia qui a déjà tra-
vaillé pour notre ville avec beaucoup de compétence et de
sérieux en 2004-2006 et plus récemment en début d’année
2012. La phase 1 de l’étude est terminée et a été présentée
il y a peu auMaîtred’ouvrageet auxServicesdel’Etat. Nous
espérons, comme la ville de Dives qui mène une étude
semblable sur la rive droite, avoir les conclusions autour du
moisd’avriloumai2013.Cecipermettrait,silaDREALvalide
l’étude, d’autoriser la reprise de l’urbanisation dans la zone
2NAb et de signer le permis d’aménager n° 2. Les premiers
éléments de l’étude nous permettent d’être confiants mais
nous restons très vigilants.
Nouveau giratoire
RD 400 - RD 513
L’un des carrefours les plus accidentogènes de Cabourg
est situé à l’intersection des routes départementales 513
(avenue Guillaume le Conquérant) et 400 (route vers Car-
refour Market). Certes, depuis deux ans, il est équipé d’un
petit « mamelon » qui permet une meilleure fluidité mais
cet équipement reste très insuffisant, notamment en
terme de sécurité. La Ville et le Conseil Général ont signé
une convention pour la construction d’un « vrai » giratoire
qui sera réalisé avant l’été 2013. Notre station apportera un
concours financier de 200.000 euros. Les premiers travaux
(repositionnement de la clôture dans l’angle sud-ouest)
ont eu lieu en novembre. La sécurité est un souci perma-
nent de vos Elus et un élément essentiel de notre politique.
Salle multifonctions
Les travaux de transformation de l’ancienne caserne des
pompiers, avenue de l’Hippodrome, avancent suivant le
calendrier prévu. Il s’agit d’aménager, d’une part, dans
les anciens bureaux, un centre d’appels téléphoniques
qui devrait ouvrir vers la mi-janvier et, d’autre part, une
salle multifonctions destinée aux associations et à la Ville.
Nous remercions Pierre Santini pour la partie théâtre, et
Ken Legargeant pour la partie cinéma, qui nous font pro-
fiter gracieusement de leur compétence et de leur expé-
rience, aidant ainsi l’architecte et Alain Le Gall qui assurent
la coordination des travaux avec les Services techniques.
Cette salle aura une capacité d’environ 280 sièges et sera
équipée, sur une moitié, d’une tribune télescopique. Des
précisions, notamment quant à la date d’ouverture, seront
apportées dans le prochain Regard sur Cabourg.
Commission de circulation
La Municipalité a longuement réfléchi aux éventuels chan-
gements à apporter aux sens de circulation dans Cabourg.
Nousnesouhaitonspastoutbouleverser.Lorsdelaréunion
de la Commission du 28 novembre, nous avons proposé la
mise en sens unique (du sud vers le nord) de l’avenue de la
Paix, des avenues de Sallenelles (du N vers le S) et de Vara-
ville (du S vers le N), l’aménagement d’un trottoir pour les
piétons dans les parties nord des avenues de la Paix et de
la Marne et des modifications mineures dans le secteur du
Marché. Une prochaine réunion aura lieu en janvier. Nous
attendons des propositions complémentaires éventuelles.
La Commission prendra ensuite des décisions qui seront
opérationnelles pour l’été 2013.
Emplois d’avenir
Lors de sa visite à Cabourg, Monsieur le Préfet a demandé
au Maire son concours pour participer à la création d’em-
plois d’avenir mis en place par le Gouvernement. Monsieur
le Maire proposera au Conseil Municipal le recrutement de
deux jeunes sans diplôme pour des emplois dans le do-
maine de l’environnement, de l’urbanisme et du cadre de
vie et dans la gestion d’une salle multifonctions. Ces recru-
tements s’accompagneront d’un tutorat mis en place par
les Services d’accueil. D’autres pistes existent (vie sociale,
nouvelles techniques de protection de l’environnement).
Vous avez entre 16 et 25 ans, vous ne disposez pas d’une
formation poussée, venez vous renseigner sans délai au
Pôle Emploi de la Ville (CCAS - avenue Piat).
Golf de Cabourg - Le Hôme
Les travaux de réfection des locaux de la cuisine et de la
chaufferie, dans le Club – House, ont commencé comme
prévu début novembre, réalisés par le Syndicat Intercom-
munal qui regroupe les communes de Cabourg et de
Varaville. Il s’agit de mettre aux normes ces installations
qui ne l’étaient plus. De même le creusement d’une mare
et la préparation des nouveaux départs des trous n° 11 et
12 sont en cours ainsi que le changement de la bâche qui
sert pour stocker l’eau d’arrosage. Nous travaillons en par-
fait partenariat avec l’Association des joueurs. Ces travaux
s’inscrivent dans une politique forte d’amélioration de cet
équipement sportif, essentiel pour l’attractivité touristique
de nos deux communes.
18
é c o n o m i e
L
a filière cheval a été très dyna-
mique à Cabourg durant l’ar-
rière saison. Depuis le mois de
septembre, la station balnéaire
aainsiaccueillitroisévénementsmajeurs
que sont le Jumping de Cabourg ARSEP
Basse Normandie, les Trophées Epona et
le spectacle des Chevaux d’Ambre. De
plus Cabourg a reçu le 23 novembre une
rencontre internationale de profession-
nels sur le thème de la santé du cheval,
organisée par le Conseil des Chevaux de
Basse-Normandie en partenariat avec la
Ville. « Ces diverses manifestations, avec
enplusl’hippodromequiaaccueilliprèsde
110.000 spectateurs cet été, le Poney Club,
les Ecuries de la Sablonnière ou encore le
spectacle Un Monde équestre à Cabourg
placent notre Ville dans le peloton de tête
de la promotion de la filière équine. Nous
en sommes heureux et fiers » souligne le
Docteur Jean-Paul Henriet, Maire.
Jumping de Cabourg 2012
En raison de la grippe équine au prin-
temps dernier, le Jumping de Cabourg
avait dû être annulé et reporté en sep-
tembre. Malgré ce contretemps, près de
700 cavaliers ont participé à cet événe-
ment phare de la station. Comme pour
chaque édition, le Jumping est dédié
à la lutte contre la sclérose en plaques.
Ce rendez-vous annuel, suivi par un très
nombreux public, associe un spectacle
sportif magique où le cheval et sa mon-
ture sont en fusion parfaite, et une belle
action de solidarité. La Société Hippique
de Cabourg, organisatrice de l’événe-
ment, a reversé cette année près de
61.000 euros à la Fondation pour l’Aide
àlaRecherchesurlascléroseenplaques.
Félicitations !
Trophées Epona 2012
Les lauréats de cette année sont le dri-
ver aux trois Grands Prix d’Amérique
Franck Nivard, le jockey vainqueur de
la Melbourne Cup Christophe-Patrice
Lemaire, l’écrivain Homéric pour son dic-
tionnaire « Amoureux du cheval », Chris-
tophe Donner pour son roman « A quoi
jouent les hommes », l’éthologue équin
et dresseur Andy Booth, le champion
du monde de voltige Nicolas Andréani
et Sylvie Robert pour avoir porté le jum-
ping Equita-Lyon au niveau mondial. Ils
ont reçu leur Trophée au Casino le 13 oc-
tobre lors d’une cérémonie emprunte
d’émotion et de convivialité.
En hommage à la Ville de Cabourg, des
écrivains célèbres se sont également li-
vrés, devant un public nombreux, à une
course au trot inédite. Installés dans un
sulky aux côtés d’un driver champion,
Yolaine de la Bigne, Irène Frain, Homé-
ric, Patricia Mante Proust, Patrick Poivre
d’Arvor, Gonzague Saint Bris... ont vécu
des sensations de vitesse inconnues. Ce
Grand Prix Marcel Proust a été remis à
Françoise Bourdin et à son pilote driver,
Florence Lecellier, par André Dussollier,
Président des Trophées Epona, en pré-
sence du Docteur Jean-Paul Henriet,
Maire de Cabourg, Dominique de Bel-
laigue, Président de la Société d’Encou-
ragement à l’élevage du Cheval Français
et de Patricia Mante-Proust, l’arrière
petite nièce de Marcel Proust.
Une arrière saison
sous le signe du cheval
19
Rendez-vous à CabourgÉ v é n e m e n t
Noël à Cabourg
Du 30 novembre au 6 janvier :illuminations et décorations
de Noël dans les rues de la Ville.
Du 14 décembre au 6 janvier :Levillage illuminé
Venez contempler au Pavillon Charles Bertrand tout un village illu-
miné, avec ses maisons, son église, sa mairie et ses habitants. Gratuit.
Du 15 décembre au 6 janvier :La ferme de Noël
Jardins de l’Hôtel de Ville. Venez découvrir et admirer la ferme de
Noël avec ses veaux, vaches, cochons, chèvres, brebis, canards,
poules, oies et colombes. Gratuit.
Dimanche 16 décembre :Les balades du Père Noël
Jardins du Casino. A partir de 14 h. Organisés par l’ACTIF. Descente
du toit du Grand Hôtel par le Père Noël, balades à poneys, surprises
et goûter offerts aux enfants de moins de 12 ans. Gratuit.
Les 22,23,24,27,29,30 et 31 décembre :défilés de
mascottes géantes et animations commerciales
De 15 h à 17 h. Organisés par l’ADECA en partenariat avec l’ACTIF
et le Poney Club de Cabourg. Sept mascottes géantes défileront en
musique dans les rues commerçantes et distribueront des friandises
et des cadeaux sur la promenade Marcel Proust, la place du Mar-
ché...
Jeudi 27 décembre et jeudi 3 janvier : Ateliers de Katy
A partir de 14 h. Salle des Fêtes. Pour les enfants de 5 à 12 ans. Atelier
sur le thème des fêtes de fin d’année et pour le 27 décembre uni-
quement goûter offert aux enfants, spectacle. Inscription obliga-
toire à l’Office de Tourisme 02 31 06 20 00. Tarif : 5 €.
Samedi 5 janvier :Katy’s Kid Cooking
De 15 h à 17 h. Maison de retraite Les Héliades. Pour les 5-12 ans.
Recette de la Galette des Rois.Inscriptionobligatoireàl’Office de
Tourisme 02 31 06 20 00. Tarif : 5 €.
C o n c e r t c l a s s i q u e
Erik Satie
Samedi 23 février.Salle de l’Hôtel de Ville.21 h.
Né à Honfleur en 1866, personne atypique et artiste complet,
Érik Satie a beaucoup composé pour le piano (tout le monde a
aujourd’hui en tête ses célèbres Gymnopédies !). L’Orchestre
Régional de Basse-Normandie s’associe à l’IMEC, détenteur d’une
partie des archives du compositeur, pour imaginer un projet où
des pièces orchestrées par Michel Decoust pour un ensemble
instrumental seront enregistrées puis créées sous la forme d’une
conférence-concert présentée par David Christoffel en première
mondiale à l’Abbaye d’Ardenne puis en tournée dans la région. Or-
chestration de pièces pour piano d’Érik Satie par Michel Decoust.
Par les musiciens de l’Orchestre Régional de Basse-Normandie.
Plein tarif : 9 € - Tarif réduit : 6 €. Renseignements et billetterie à
l’OfficedeTourismeau0231062000.
A n i m a t i o n f a m i l i a l e
2ème festival des jeux : « Ludik Week-end »
Les 2 et 3 mars.De 14 h à 18 h.Salle des Fêtes.
Cet évènement ludique, ouvert à tous, gratuit, animé par des
bénévoles de l’Association Jouons Ensemble, mettra à disposition
des visiteurs plus de 350 jeux de la Ludothèque. Le Ludik Week-
end est un évènement à partager en famille ou entre amis. La
soirée du samedi se prolongera par un repas et une nuit de jeux
à destination des adhérents de Jouons Ensemble et leur famille.
Renseignements :0231288880.
C o n c e r t p o p - r o c k
SOMA
Samedi 9 mars.Salle de l’Hôtel de Ville.21 h.
Soma fonctionne à l’instinct.
Le groupe de quatre multi-
instrumentistes joue le rock
avec ses tripes et la pop avec
son cœur. Résultat : avec l’al-
bum Nobody’s Hotter Than
God, la mélancolie n’a jamais
été aussi enjouée. De l’ouverture trépidante du bien-nommé Hen-
ry VIII au final, chaloupé par des guitares imposantes, de Nobody’s
Hotter Than God en passant par les chœurs addictifs du sémillant
Rollercoaster, les Soma alignent des tubes évidents. Avec ses bril-
lantes démonstrations rythmiques et ses mélodies mémorables,
les titres de ce dernier album qu’ils joueront sur la scène Cabour-
geaise font preuve d’un naturel déconcertant.
Plein tarif : 9 € - Tarif réduit : 6 €. Renseignements et billetterie à
l’OfficedeTourismeau0231062000.
C o n c e r t p o p - r o c k
Archimède
Samedi 29 décembre.Salle de l’Hôtel de Ville.21 h.
Archimède est un groupe de Laval emmené par deux frères, Nico
et Fred. Ils proposent un son pop et modernisent un son yéyé
qu’on croyait oublié. Il se compose aussi de Christophe Chauvel,
pianiste, de David Tessier, batteur, et de Thomas Cordé, bassiste.
Nico et son frère Fred ont commencé à écrire des chansons il y a
quelques années avant de se baptiser Archimède, histoire de se
donner un côté sérieux et peut-être Grec.
Plein tarif : 9 € - Tarif réduit : 6 €. Renseignements et
billetterie à l’Office de Tourisme au 02 31 06 20 00.
Retrouvez l’ensemble des animations sur le site www.cabourg.net et à l’Office de Tourisme.
T h é â t r e
Bienvenue à la caf !
Samedi 30 mars.Salle de l’Hôtel de Ville.21 h.
Corinne Lemoine travaille à la Caisse d’Allocations Faciles depuis
de nombreuses années. Elle aime son travail, ses collègues, ses
assurés... Seulement, entre ses pauses-café, ses arrêts maladie, ses
congés et ses soucis personnels, la pauvre accumule de plus en
plus de retard dans son travail. Heureusement, un nouvel assis-
tant vient d’être recruté : Bernard Poirot. Celui-ci est d’une grande
timidité et Corinne Lemoine va prendre un malin plaisir à le dé-
tendre et lui expliquer les clés de la réussite. De confidences en
confidences, ils vont devenir très proches, très très proches ! Bien-
venue à la CAF ! est une pièce de théâtre comique sur le monde
du travail, mettant en scène tous les clichés de l’administration :
arrêts maladie, incompétences, pauses-café, conflits et rumeurs
entre collègues, promotions canapé... Une heure trente de rigo-
lade où chacun pourra retrouver à coup sûr une situation impro-
bable déjà vécue au sein des administrations. Compagnie Julie et
Julian, www.julieetjulian.fr
Plein tarif : 9 € - Tarif réduit : 6 €. Renseignements et billetterie à
l’OfficedeTourismeau0231062000.
S p o r t
8ème Trophée de Basket Bernard Bau
Les 30 et 31 mars.Gymnase de la Divette.
Tournois et démonstrations de basket minimes filles. Le Cabourg Bas-
ket accueille des clubs voisins de la Ville et des clubs venus de toute
l’Europe. Du beau spectacle dans une ambiance très conviviale.
Accèslibre.Renseignements : 0231918146.
thalasso cabourg

Contenu connexe

Tendances

Peo 087 Juillet - Août 2016 Orgerus
Peo 087 Juillet - Août 2016 OrgerusPeo 087 Juillet - Août 2016 Orgerus
Peo 087 Juillet - Août 2016 OrgerusOrgerus Mairie
 
Peo numéro 82 février 2016
Peo numéro 82 février 2016Peo numéro 82 février 2016
Peo numéro 82 février 2016Orgerus Mairie
 
Livret associations 2015 de la commune d'Orgerus
Livret associations 2015 de la commune d'OrgerusLivret associations 2015 de la commune d'Orgerus
Livret associations 2015 de la commune d'OrgerusOrgerus Mairie
 
Bulletin Municipal Orgerus 2016, partie 3, l'aide sociale
Bulletin Municipal Orgerus 2016, partie 3, l'aide socialeBulletin Municipal Orgerus 2016, partie 3, l'aide sociale
Bulletin Municipal Orgerus 2016, partie 3, l'aide socialeOrgerus Mairie
 
Livret association 2017
Livret association 2017Livret association 2017
Livret association 2017Orgerus Mairie
 
Peo janvier 2015__079323500_1709_09012015
Peo janvier 2015__079323500_1709_09012015Peo janvier 2015__079323500_1709_09012015
Peo janvier 2015__079323500_1709_09012015Orgerus Mairie
 
Echo 92 janvier 2017 (1)
Echo 92 janvier 2017 (1)Echo 92 janvier 2017 (1)
Echo 92 janvier 2017 (1)Orgerus Mairie
 
Ville de Clermont - Sur La Brèche - Printemps Eté 2014
Ville de Clermont - Sur La Brèche - Printemps Eté 2014Ville de Clermont - Sur La Brèche - Printemps Eté 2014
Ville de Clermont - Sur La Brèche - Printemps Eté 2014Communication Clermont
 
Echo 89 octobre 2016 bat
Echo 89 octobre 2016 batEcho 89 octobre 2016 bat
Echo 89 octobre 2016 batOrgerus Mairie
 
Saintmarcquoi n°50 16 décembre 2021 ttp bassedefinitif
Saintmarcquoi n°50 16 décembre 2021 ttp bassedefinitifSaintmarcquoi n°50 16 décembre 2021 ttp bassedefinitif
Saintmarcquoi n°50 16 décembre 2021 ttp bassedefinitiflesaintmarcquoi
 
Echo 116 juillet aout 2019
Echo 116 juillet aout 2019Echo 116 juillet aout 2019
Echo 116 juillet aout 2019Orgerus Mairie
 

Tendances (20)

Peo 087 Juillet - Août 2016 Orgerus
Peo 087 Juillet - Août 2016 OrgerusPeo 087 Juillet - Août 2016 Orgerus
Peo 087 Juillet - Août 2016 Orgerus
 
Peo numéro 82 février 2016
Peo numéro 82 février 2016Peo numéro 82 février 2016
Peo numéro 82 février 2016
 
Livret associations 2015 de la commune d'Orgerus
Livret associations 2015 de la commune d'OrgerusLivret associations 2015 de la commune d'Orgerus
Livret associations 2015 de la commune d'Orgerus
 
Peo 083 mars 2016
Peo 083 mars 2016Peo 083 mars 2016
Peo 083 mars 2016
 
Le journal de Bussy n°168
Le journal de Bussy n°168Le journal de Bussy n°168
Le journal de Bussy n°168
 
Bulletin Municipal Orgerus 2016, partie 3, l'aide sociale
Bulletin Municipal Orgerus 2016, partie 3, l'aide socialeBulletin Municipal Orgerus 2016, partie 3, l'aide sociale
Bulletin Municipal Orgerus 2016, partie 3, l'aide sociale
 
Livret association 2017
Livret association 2017Livret association 2017
Livret association 2017
 
Bussyscope n°165
Bussyscope n°165Bussyscope n°165
Bussyscope n°165
 
Bussyscope n°169
Bussyscope n°169Bussyscope n°169
Bussyscope n°169
 
Peo 081 janvier 2016
Peo 081 janvier 2016Peo 081 janvier 2016
Peo 081 janvier 2016
 
Echo septembre 2016
Echo septembre 2016Echo septembre 2016
Echo septembre 2016
 
Peo janvier 2015__079323500_1709_09012015
Peo janvier 2015__079323500_1709_09012015Peo janvier 2015__079323500_1709_09012015
Peo janvier 2015__079323500_1709_09012015
 
Echo 92 janvier 2017 (1)
Echo 92 janvier 2017 (1)Echo 92 janvier 2017 (1)
Echo 92 janvier 2017 (1)
 
BussyScope numéro 106
BussyScope numéro 106BussyScope numéro 106
BussyScope numéro 106
 
Ville de Clermont - Sur La Brèche - Printemps Eté 2014
Ville de Clermont - Sur La Brèche - Printemps Eté 2014Ville de Clermont - Sur La Brèche - Printemps Eté 2014
Ville de Clermont - Sur La Brèche - Printemps Eté 2014
 
Peo novembre
Peo novembrePeo novembre
Peo novembre
 
Echo 89 octobre 2016 bat
Echo 89 octobre 2016 batEcho 89 octobre 2016 bat
Echo 89 octobre 2016 bat
 
Journal de bussy numéro 86
Journal de bussy numéro 86Journal de bussy numéro 86
Journal de bussy numéro 86
 
Saintmarcquoi n°50 16 décembre 2021 ttp bassedefinitif
Saintmarcquoi n°50 16 décembre 2021 ttp bassedefinitifSaintmarcquoi n°50 16 décembre 2021 ttp bassedefinitif
Saintmarcquoi n°50 16 décembre 2021 ttp bassedefinitif
 
Echo 116 juillet aout 2019
Echo 116 juillet aout 2019Echo 116 juillet aout 2019
Echo 116 juillet aout 2019
 

En vedette

Practica 7
Practica 7Practica 7
Practica 7rgemelo
 
Clase i SEMIOTICA DE LA IMAGEN
Clase i SEMIOTICA DE LA IMAGENClase i SEMIOTICA DE LA IMAGEN
Clase i SEMIOTICA DE LA IMAGENMonica Cohendoz
 
Incentivos de crecimiento 2011
Incentivos de crecimiento 2011Incentivos de crecimiento 2011
Incentivos de crecimiento 2011Negocio en Redes
 
Escogiendo la mejor parte, lo mejor esta by Pablo Palomo
Escogiendo la mejor parte, lo mejor esta by Pablo PalomoEscogiendo la mejor parte, lo mejor esta by Pablo Palomo
Escogiendo la mejor parte, lo mejor esta by Pablo PalomoPablo Palomo
 
14 05-26 blocparc presentation-lieux culturels-light
14 05-26 blocparc presentation-lieux culturels-light14 05-26 blocparc presentation-lieux culturels-light
14 05-26 blocparc presentation-lieux culturels-lightjeanfouriscot
 
Controle continu cap 2014
Controle continu cap 2014Controle continu cap 2014
Controle continu cap 2014yoffoalain
 
Jamen livre cercueil
Jamen livre cercueilJamen livre cercueil
Jamen livre cercueilFranceJamen
 
Neuraltis - Neurociencias Aplicadas a las Organizaciones
Neuraltis - Neurociencias Aplicadas a las OrganizacionesNeuraltis - Neurociencias Aplicadas a las Organizaciones
Neuraltis - Neurociencias Aplicadas a las OrganizacionesMarcial Pérez
 
Comment identifier la menace interne?
Comment identifier la menace interne? Comment identifier la menace interne?
Comment identifier la menace interne? WallixGroup
 
Histología del diente
Histología del dienteHistología del diente
Histología del dienteRaul Arguello
 
La Queue de la Souris
La Queue de la SourisLa Queue de la Souris
La Queue de la SourisMattcuzner
 
À quoi sert une bourse Comenius
À quoi sert une bourse ComeniusÀ quoi sert une bourse Comenius
À quoi sert une bourse ComeniusArmelle
 
Fr.moslempress.com -moslem press
Fr.moslempress.com   -moslem pressFr.moslempress.com   -moslem press
Fr.moslempress.com -moslem pressMoslem Press
 
Rocas metamórficas
Rocas metamórficasRocas metamórficas
Rocas metamórficasaimorales
 
Angel Ron: Informe Trimestral 1T 2012 Crisis
Angel Ron: Informe Trimestral 1T 2012 CrisisAngel Ron: Informe Trimestral 1T 2012 Crisis
Angel Ron: Informe Trimestral 1T 2012 CrisisBanco Popular
 
Synthese d’un procès aux prud’hommes
Synthese d’un procès aux prud’hommesSynthese d’un procès aux prud’hommes
Synthese d’un procès aux prud’hommesConstine
 

En vedette (20)

Catálogo para los labios
Catálogo para los labiosCatálogo para los labios
Catálogo para los labios
 
Practica 7
Practica 7Practica 7
Practica 7
 
Clase i SEMIOTICA DE LA IMAGEN
Clase i SEMIOTICA DE LA IMAGENClase i SEMIOTICA DE LA IMAGEN
Clase i SEMIOTICA DE LA IMAGEN
 
Incentivos de crecimiento 2011
Incentivos de crecimiento 2011Incentivos de crecimiento 2011
Incentivos de crecimiento 2011
 
Escogiendo la mejor parte, lo mejor esta by Pablo Palomo
Escogiendo la mejor parte, lo mejor esta by Pablo PalomoEscogiendo la mejor parte, lo mejor esta by Pablo Palomo
Escogiendo la mejor parte, lo mejor esta by Pablo Palomo
 
14 05-26 blocparc presentation-lieux culturels-light
14 05-26 blocparc presentation-lieux culturels-light14 05-26 blocparc presentation-lieux culturels-light
14 05-26 blocparc presentation-lieux culturels-light
 
Controle continu cap 2014
Controle continu cap 2014Controle continu cap 2014
Controle continu cap 2014
 
Jamen livre cercueil
Jamen livre cercueilJamen livre cercueil
Jamen livre cercueil
 
Neuraltis - Neurociencias Aplicadas a las Organizaciones
Neuraltis - Neurociencias Aplicadas a las OrganizacionesNeuraltis - Neurociencias Aplicadas a las Organizaciones
Neuraltis - Neurociencias Aplicadas a las Organizaciones
 
Comment identifier la menace interne?
Comment identifier la menace interne? Comment identifier la menace interne?
Comment identifier la menace interne?
 
Histología del diente
Histología del dienteHistología del diente
Histología del diente
 
Lidia castelo
Lidia casteloLidia castelo
Lidia castelo
 
La Queue de la Souris
La Queue de la SourisLa Queue de la Souris
La Queue de la Souris
 
À quoi sert une bourse Comenius
À quoi sert une bourse ComeniusÀ quoi sert une bourse Comenius
À quoi sert une bourse Comenius
 
Brochure oportunidad
Brochure oportunidadBrochure oportunidad
Brochure oportunidad
 
Fr.moslempress.com -moslem press
Fr.moslempress.com   -moslem pressFr.moslempress.com   -moslem press
Fr.moslempress.com -moslem press
 
Saraswati Chandra
Saraswati ChandraSaraswati Chandra
Saraswati Chandra
 
Rocas metamórficas
Rocas metamórficasRocas metamórficas
Rocas metamórficas
 
Angel Ron: Informe Trimestral 1T 2012 Crisis
Angel Ron: Informe Trimestral 1T 2012 CrisisAngel Ron: Informe Trimestral 1T 2012 Crisis
Angel Ron: Informe Trimestral 1T 2012 Crisis
 
Synthese d’un procès aux prud’hommes
Synthese d’un procès aux prud’hommesSynthese d’un procès aux prud’hommes
Synthese d’un procès aux prud’hommes
 

Similaire à thalasso cabourg

Similaire à thalasso cabourg (20)

P'tit chapellin numéro6
P'tit chapellin numéro6P'tit chapellin numéro6
P'tit chapellin numéro6
 
Echo 92 janvier 2017
Echo 92 janvier 2017 Echo 92 janvier 2017
Echo 92 janvier 2017
 
Echo 92 janvier 2017 (2)
Echo 92 janvier 2017 (2)Echo 92 janvier 2017 (2)
Echo 92 janvier 2017 (2)
 
Echo 92 janvier 2017 (1)
Echo 92 janvier 2017 (1)Echo 92 janvier 2017 (1)
Echo 92 janvier 2017 (1)
 
Echo 92 janvier 2017 (1)
Echo 92 janvier 2017 (1)Echo 92 janvier 2017 (1)
Echo 92 janvier 2017 (1)
 
Echo 92 janvier 2017 (1)
Echo 92 janvier 2017 (1)Echo 92 janvier 2017 (1)
Echo 92 janvier 2017 (1)
 
Echo 92 janvier 2017 (1)
Echo 92 janvier 2017 (1)Echo 92 janvier 2017 (1)
Echo 92 janvier 2017 (1)
 
Tasie Mag 013 - Bulletin d'Informations Municipales 358
Tasie Mag 013 - Bulletin d'Informations Municipales 358Tasie Mag 013 - Bulletin d'Informations Municipales 358
Tasie Mag 013 - Bulletin d'Informations Municipales 358
 
Peo novembre
Peo novembrePeo novembre
Peo novembre
 
Journal n°16
Journal n°16 Journal n°16
Journal n°16
 
Vival 82
Vival 82Vival 82
Vival 82
 
Vival 82
Vival 82Vival 82
Vival 82
 
Bulletin Municipal Février 2019
Bulletin Municipal Février 2019Bulletin Municipal Février 2019
Bulletin Municipal Février 2019
 
Peo 078 octobre_2015_v7__041859500_1007_12102015
Peo 078 octobre_2015_v7__041859500_1007_12102015Peo 078 octobre_2015_v7__041859500_1007_12102015
Peo 078 octobre_2015_v7__041859500_1007_12102015
 
Page 1 a 16
Page 1 a 16Page 1 a 16
Page 1 a 16
 
Journal n°15
Journal n°15Journal n°15
Journal n°15
 
Lettres aux amis RCF07 Juin 2017
Lettres aux amis RCF07 Juin 2017Lettres aux amis RCF07 Juin 2017
Lettres aux amis RCF07 Juin 2017
 
Objectifs Aiffres N°86
Objectifs Aiffres N°86Objectifs Aiffres N°86
Objectifs Aiffres N°86
 
Echo novembre 2016
Echo novembre 2016Echo novembre 2016
Echo novembre 2016
 
Peo mai 2017 a3
Peo mai 2017 a3Peo mai 2017 a3
Peo mai 2017 a3
 

thalasso cabourg

  • 1. MAGAZINE D'INFORMATIONS MUNICIPALES DE LA VILLE DE CABOURG - HIVER 2012/13 Regard sur MAGAZINE D'INFORMATIONS MUNICIPALES DE LA VILLE DE CABOURG - HIVER 2012/13MAGAZINE D'INFORMATIONS MUNICIPALES DE LA VILLE DE CABOURG - HIVER 2012/13 Regard surRegard sur Cabourg Dossier Page 7 L’hôtel-thalassothérapie ouvre ses portes Jeunesse Page 14 2005-2012 : 7 années de politique en faveur de la jeunesse
  • 2. Directeur de la publication > Docteur Jean-Paul Henriet Adjoint au Directeur > Pascal Sourbé Rédacteur en chef > Michaël Blasquiet Rédaction > Service Communication Crédits photographiques > Manuel Guyon - Mairie de Cabourg Office de Tourisme Robinson Architectes Associés Conception et réalisation > N° CG0385 Conseil Graphique - Tél. 02 31 35 48 78 Impression > Corlet Imprimeur Condé-sur-Noireau S O M M A I R E > 4 Association > Les activités proposées au Gymnase 5 Commerce > Les galeristes de « Juste pour vou’Art » partagent leur passion pour l’art 6 Environnement > La Ville améliore l’éclairage public en réduisant son impact énergétique 7 Dossier > L’hôtel-thalassothérapie ouvre ses portes. Le neuvième projet est enfin le bon ! 13 Tourisme > L’Office de Tourisme obtient son classement en catégorie 2 14 Jeunesse > 2005-2012 : 7 années de politique en faveur de la jeunesse 16 Tribune politique 18 économie > Une arrière saison sous le signe du cheval 19 Rendez-vous à Cabourg r é t r o s p e c t i v e Le Docteur Jean-Paul Henriet,Maire, Alexandre Guillot,Directeur Général de Nexity Normandie et Jean-Marie Fournet, Président Directeur Général d’Aegide, ont posé la première pierre de la future Résidence Services Seniors,mercredi 24 octobre dernier.Composée de 126 appartements parfaitement adaptés aux seniors autonomes,la résidence proposera des services à la disposition des habitants comme un espace beauté, une piscine,un restaurant,des chambres d’hôtes permettant de recevoir sa famille… De multiples animations seront programmées.La création de plus de 30 emplois est prévue :« Nous embaucherons principalement des locaux » a souligné Jean-Marie Fournet.Rendez-vous début 2014 pour l’ouverture ! À l’occasion du traditionnel goûter offert le 12 novembre dernier aux seniors Cabourgeais par le Pôle Vie Sociale,plus de 150 participants ont pu apprécier durant une après- midi les talents de magicien et d’animateur de Nicolas Dubois : tours de cartes et sculptures sur ballons ont ainsi accompagné les sucreries confectionnées par la brigade du Grand Hôtel. Un moment de détente,de rencontres conviviales et de partage très apprécié dans le cadre somptueux de la salle Marcel Proust. La saison culturelle 2012 - 2013 s’est ouverte le 20 octobre dernier à l’Église avec un concert-hommage au trompettiste Maurice André par l’Ensemble de Basse-Normandie.Près de 200 personnes étaient présentes.Une fréquentation à la hausse confirmée lors du spectacle de danse de la Compagnie François Mauduit,le 3 novembre,qui a accueilli plus de 170 personnes. La nouvelle saison culturelle,variée et riche,propose des spectacles pour tous les goûts et pour tous les âges à des tarifs particulièrement abordables. Profitez-en ! Retrouvez toute la programmation sur le site www.cabourg.net et dans le guide culturel de laVille. Début novembre,les Élus ont participé à neuf réunions de quartiers organisées traditionnellement depuis 5 ans en cette période.De nombreux Cabourgeais sont venus échanger sur tous les sujets qu’ils souhaitaient. Ils ont également fait part de leurs préoccupations ou de leurs suggestions. Des échanges fructueux entre citoyens et Élus.Toutes les demandes formulées par les participants sont soigneusement notées pour être,si possible,réalisées rapidement par les Services techniques. Les prochaines réunions de quartiers se dérouleront au printemps prochain.Le planning sera communiqué via les outils de communication de laVille. À l’année prochaine !
  • 3. 3 J e suis heureux, Chères C a b o u r g e a i s e s , C h e r s Cabourgeais, à l’occasion de la nouvelle année, de vous pré- senter mes vœux les plus sincères de santé, de bonheur et de paix pour vous-même, votre famille et tous ceux qui vous sont chers. Je pense parti- culièrement aux malades, aux per- sonnes seules ou démunies que nous essayons d’aider du mieux que nous pouvons, dans la discrétion absolue. Je veux vous dire aussi ma joie et ma fierté de vous annoncer l’ouverture, le 18 janvier prochain, du complexe hôtel - thalassothérapie situé sur la Promenade Marcel Proust. Voici plus de cinquante ans que le mot « thalassothérapie » a été prononcé devant le Conseil Municipal. C’était le 16 novembre 1962 !!! Depuis, six mu- nicipalités se sont succédées. Et c’est nous qui voyons la concrétisation de ce neuvième projet, synonyme d’em- plois, de richesse, d’activités écono- miques et touristiques… Depuis mon élection en mai 2004, pas un seul jour ne s’est passé sans que je ne pense à cet équipement structu- rant si important pour notre dévelop- pement et pour l’avenir de nos jeunes. Je suis heureux et fier de l’avoir mené à son terme. Je pense à toutes celles et à tous ceux qui m’ont aidé à réaliser ce complexe : à la famille Gallien, anciens proprié- taires du camping, au Groupe Thalazur et à ses dirigeants, à l’Administration et aux Services de l’État et notamment à Monsieur Derumigny, au Conseil Municipal qui m’a toujours soutenu et à vous, Chères Cabourgeaises, Chers Cabourgeais, qui aviez pourtant des craintes, et je le comprends, sur sa réa- lisation. Je revois ces moments de doute lors des complications et des difficul- tés dans l’élaboration du projet, aux problèmes et aux imprévus de toute nature que nous avons dû solution- ner et surmonter, aux critiques parfois violentes que nous avons affrontées, à la crise qui a failli compromettre sa réalisation… Mais le résultat est là : un investisse- ment de plus de cinquante millions (hors foncier), près de cent cinquante emplois créés dans tous les métiers, des touristes qui vont venir à Cabourg profiter de cet équipement et de notre douceur de vivre, qui fréquenteront les commerces, les restaurants, le Casi- no, les installations sportives, qui pro- fiteront de nos animations et de notre vie culturelle… Je félicite toutes celles et tous ceux qui ont travaillé sur ce chantier complexe et difficile, du directeur de travaux et son staff aux plaquistes, des grutiers aux carreleurs, des couvreurs aux peintres, des maçons aux électriciens et aux jardiniers… Je souhaite bon courage aux salarié(e)s embauché(e)s par le directeur et son équipe. Qu’ils mesurent la chance qu’ils ont de tra- vailler et de s’épanouir dans un éta- blissement remarquable et dans un grand Groupe hôtelier. Avec cet équipement, notre Station va connaître, en ces temps de crise, une notoriété nouvelle et une attracti- vité accrue. Notre image de ville dyna- mique, entreprenante et moderne va s’en trouver fortement renforcée. Oui nous pouvons tous être fiers et heureux. Je souhaite tout le succès qu’il mérite à l’hôtel - thalassothérapie de CABOURG ! Docteur Jean-Paul Henriet Maire de Cabourg Heureux et fier é d i t o “Je félicite toutes celles et tous ceux qui ont travaillé sur ce chantier complexe et difficile. ”
  • 4. 4 E N B R E F La Thalassothérapie propose des postes. C’est pour vous ! Postulez ! ENBREF a s s o c i a t i o n Etat civil n Naissances Jeanne Le Guelte 15 sept. Théo Leperchey Hemery 19 sept. Anaya Singal 21 sept. Cameron Anziom 10 oct. Jona Boloch 13 oct. Fleur Gibert Linsale 24 oct. Abigaëlle Piel 9 nov. Annaëlle Masson 15 nov. n Mariages Pierre-Dominique Ivanoff et Anne-Lise Gastaldi 24 sept. Olivier Martin et Anne-Claire Richardot 28 sept. Claude Etienne et Nathalie Vauquelin 6 oct. René Deschaud et Bernadette Fettu 13 oct. Pierre-Olivier Cavey et Pauline James 19 oct. n Décès Yvette Lacroix épouse Le Roux 27 sept. Gérard Chapon 30 sept. Marcel Bénard 5 oct. Jean-Jacques Rousseaux 7 oct. Marthe Fonte veuve Alix 10 oct. Alexandre Bloquet 21 oct. Edith Madeleine veuve Hamelin 22 oct. Janine Marchand veuve Sales 12 nov. Marcelle Rohrbach veuve Léomand 15 nov. Mireille Chinot épouse Gougeon 20 nov. Camille Piel 20 nov. Simone Vincent veuve Hauville 29 nov. Hommage à Yvette Le Roux Monsieur le Maire, le Conseil Municipal et le Personnel Municipal ont appris avec beaucoup de peine le décès de Madame Yvette Le Roux survenu le 27 septembre dernier après une maladie douloureuse qu’elle a affrontée avec beaucoup de courage. Très investie dans les Associations caritatives et culturelles de notre commune, Yvette Le Roux a animé, avec son sourire et son dynamisme, l’équipe des Heures d’Amitié, le Mouvement d’Action Sociale, la Kermesse, le Don du sang, la Bibliothèque pour Tous puis les Amis de Cabourg. Depuis douze ans, elle a fortement contribué à la promotion des œuvres de Marcel Proust en tant que Co-Fondatrice puis Présidente du Cercle Littéraire Proustien. C’est une grande dame de la vie associative de Cabourg qui nous a quittés. Monsieur le Maire, le Conseil Municipal et le Personnel Municipal présentent leurs condoléances les plus vives à Monsieur Guy Le Roux et à l’ensemble de sa famille. Hommage à Camille Piel Monsieur le Maire, le Conseil Municipal et le Personnel Municipal ont appris avec beaucoup de tristesse le décès subit de Monsieur Camille Piel survenu le 20 novembre dernier. Ancien Conseiller Municipal et ancien Maire-Adjoint à la sécurité, il s’est investi dans ses fonctions avec beaucoup de compétence et de dévouement. Il fut membre de nombreuses associations et il occupa des fonctions importantes notamment au niveau des Anciens Combattants et des Anciens d’Indochine. Monsieur le Maire, le Conseil Municipal et le Personnel Municipal présentent leurs condoléances les plus vives à Madame Palma Piel, Conseillère Municipale, et à l’ensemble de sa famille. A.S.C. Judo Jujitsu Entraînements: n Jujitsules lundis et les jeudis de 19 h à 20 h 30. n Judoles mardis et les vendredis de 17 h à 21 h. n Baby-judoles mercredis de 14 h à 14 h 45 au gymnase de la Divette et de 15 h à 15 h 45 au centre médico-social de Dives-sur-Mer n Taïsoles mercredis de 18 h 30 à 19 h 45 Renseignements: René Bazeille (Président) Tél. 06 18 71 46 58 www.as-cabourg-judo.com A.S.C. Tennis de table Entraînements: n Babyping à partir de 5 ans tous les samedis de 11 h 30 à 12 h 30. n Entraînement les mardi, jeudis et vendredis de 18 h à 21 h et les mercredis de 16 h 30 à 21 h. n Loisirsseniors les jeudis de 10 h à 11 h 30 et les samedis de 10 h à 12 h 20. Renseignements: Christophe Carbon (Président) Tél. 02 50 28 47 76 - www.cabourgtt.fr Cabourg Basket Entraînements: n Babyles mercredis de 16 h 45 à 17 h 45. n Mini-poussins les vendredis de 17 h à 18 h 30. n Poussins les mardis à 17 h 30 à 19 h au gymnase de la CCED à Dives-sur-Mer et les jeudis de 17 h à 18 h 30 au gymnase de la Divette. n Poussines les mardis de 17 h à 18 h 30. n Benjamins les jeudis de 18 h 30 à 20 h. n Benjamines les mardis de 17 h à 18 h 30. n Minimesgarçons les mercredis de 18 h à 19 h 30. n Minimesfilles les lundis de 17 h 30 à 19 h au gymnase de la Divette et les jeudis de 18 h 30 à 20 h au Gymnase de la CCED à Dives-sur-Mer. n Cadetsgarçons les vendredis de 19 h à 20 h 30. n Juniorsgarçons les mardis de 20 h à 22 h, les mercredis de 21 h à 22 h 30 et les jeudis de 20 h à 22 h. n Seniorshommes les mardis de 20 h à 22 h, les mercredis de 21 h à 22 h 30 et les jeudis de 20 h à 22 h. n Seniorsfemmes les lundis de 20 h à 21 h 30, les mercredis de 19 h 30 à 21 h et les vendredis de 20 h 30 à 22 h. Renseignements: Eric Martin (Président) - Tél. 02 31 86 24 23 http://cabourg-basket.clubeo.com Karaté Club de Cabourg Entraînements: n Enfantsles lundis de 18 h à 19 h et les mercredis de 17 h à 18 h n Adolescents/adultesles lundis de 20 h 30 à 21 h 30 et les mercredis de 20 h à 21 h 30. Renseignements: Alexandre Deschamps (Président) Tél. 06 87 29 20 52 - www.karatecabourg.fr Twirling bâton sportif Entraînements: n Apartirde10ansles mardis de 18 h 30 à 20 h et les samedis de 10 h à 12 h. n Débutantàpartir5ans les mercredis de 14 h 30 à 16 h au gymnase de la CCED à Dices-sur-Mer. Renseignements: Nicole Faucon (Présidente) Tél. 02 31 24 64 83 - faucon.jacques@sfr.fr Les activités proposées au Gymnase Le Gymnase de la Divette réunit plusieurs associations sportives. Les équipes du judo/jujitsu,du basket,du twirling bâton,du tennis de table et du karaté y partagent leur passion tout au long de l’année. Petits et grands y sont les bienvenus.N’hésitez pas à les contacter si vous êtes intéressé par la pratique d’un de ces sports.
  • 5. 5 5 L orsque vous franchissez la porte d’entrée de la galerie « Juste pour vou’Art », vous êtes frappé par l’espace dédié à la valorisation des œuvres exposées. A croire que cette partie du bâtiment, abritant auparavant la société Am- biance Habitat, n’attendait que Céline, Johanna, Jean-Michel et Michaël pour de nouveau s’épanouir. Ces quatre passionnés de peinture ont fait le pari d’offrir aux amateurs d’art et aux profes- sionnels un lieu d’exposition et de ren- contres ouvert tous les week-ends, jours fériés et vacances scolaires. «Nousavons choisi Cabourg car nous souhaitions une ville qui vit également durant le week-end et surtout le dimanche » précise Jean-Mi- chel. Comme ils regrettaient le manque de galeries d’art proposant des œuvres de qualité aux alentours de Caen, les quatre amis ont décidé d’en créer une. «Audépart,ceprojetnousparaissaitinac- cessible mais lorsque des artistes comme Loïc Allemand, Sophie Morisse ou encore Jean-Christophe Fischer, qui exposent dans des galeries renommées parisiennes, vous suivent dans votre aventure, vous pouvez imaginer l’état de notre motiva- tion» souligne Johanna. Ouverte depuis mai dernier, la galerie présente des artistes de renom mais également des plus jeunes au talent prometteur. Les amoureux de la pein- ture y trouveront donc des œuvres abstraites, figuratives, symboliques, narratives… issues d’une sélection de coups de cœur de l’équipe. Avec quatre vernissages à leur actif, les jeunes entre- preneurs restent humbles mais ont de l’ambition : « Nous découvrons le métier de galeriste mais nous souhaitons tra- vailler sur le long terme et devenir un lieu de passage incontournable » souligne Céline. Et le pari semble gagné car déjà certains visiteurs font des dizaines de kilomètres pour venir voir les œuvres exposées. Et même, pour l’anecdote, « un Hongkongais en vacances à Cannes a souhaité, avant son retour au pays, faire un passage à la galerie lorsqu’il a appris que Fisher exposait à Cabourg ! » sourit Michaël. Les galeristes de « Juste pour vou’Art » partagent leur passion pour l’art ENBREF c o m m e r c e Pratique GALERIE « JUSTE POURVOU’ART » Route de Caen Ouvert à l’année les samedis, dimanches,jours fériés et pendant les vacances scolaires (sauf le lundi) de 10 h à 18 h. Tél.02 31 74 34 15 www.justepourvouart.fr Vœux du Maire, du Conseil Municipal et du Personnel La traditionnelle cérémonie des vœux du Maire, du Conseil Municipal et du Personnel Municipal se déroulera le samedi 19 janvier 2013, à 18 heures, à l’hippodrome. Vos Elus seront présents pour vous présenter leurs vœux, vous informer et répondre à vos questions sur les projets et les réalisations de la Ville. Ce rendez-vous annuel convivial sera suivi d’un buffet offert par la Mairie. Recycler son vieil électroménager Lors de l’achat d’un nouveau produit électroménager, ne jetez pas l’ancien article avec vos ordures ménagères car il ne sera pas recyclé ! Pensez à vous renseigner pour savoir si le magasin qui vous vend le nouveau produit reprend l’ancien. Les grandes enseignes sont tenues de reprendre ces produits usés et de les confier à un organisme public, Eco-Systèmes. Vous pouvez également les apporter à la déchetterie de Périers- en-Auge. Le dépôt est gratuit pour les particuliers de la Communauté de Communes de l’Estuaire de la Dives et payant pour les professionnels. Mais peut-être que votre appareil peut encore servir à d’autres personnes ? N’hésitez pas à le confier à un de vos proches ou à une association caritative. Prix du Témoignage Européen 2013 Le Mouvement Européen-France organise actuellement le Prix du Témoignage Européen. Son ambition est de rapprocher la jeunesse à travers une démarche culturelle, artistique et moderne, qui offre la possibilité d’exploiter l’ensemble des médias numériques. Le principe est de raconter l’histoire d’un Européen venu vivre en France. Interview filmée, montage vidéo, album photo : tous les supports sont possibles. Un jury composé de personnalités européennes reconnues des milieux littéraire, cinématographique et journalistique sélectionnera les œuvres les plus marquantes, inventives, artistiques ou intimes. A gagner : des appareils photo reflex, des caméras vidéo, des voyages à Bruxelles et des cartes de cinéma. Modalités : participation individuelle ou en binôme dans l’une des deux catégories d’âge suivantes : 12-15 ans ou 16-18 ans. Ce concours est ouvert jusqu’au 18 mars 2013. Informations et inscription sur www.mouvement-europeen.eu
  • 6. Le Festival du Film de Cabourg recherche des bénévoles Dans une ambiance conviviale, le bon déroulement du Festival du Film est assuré chaque année grâce à la forte participation, à l’enthousiasme et à l’engagement d’une équipe de bénévoles. Si vous êtes disponible du 12 au 16 juin 2013, partiellement ou tous les jours, si vous aimez le cinéma et si vous êtes motivé, venez participer activement au Festival en collaborant à diverses missions : accueil en billetterie et vente des laissez-passer et des places de cinéma, accueil des spectateurs en salle, aide au bureau d’organisation... Vous pouvez envoyer votre candidature à partir du mois de mars à l’adresse suivante : contact@festival-cabourg.com Eric Elmosnino et Delphine de Vigan en tournage à Cabourg Delphine de Vigan, la romancière à succès (Les Heures souterraines, Rien ne s’oppose à la nuit), a choisi Cabourg pour tourner, les 12 et 13 novembre dernier, quelques scènes de son premier long métrage À coup sûr !, comédie décalée dans laquelle une femme d’affaires décide de devenir « le meilleur coup de Paris » après avoir été moquée par un de ses anciens amants. Delphine de Vigan met en scène Laurence Arné (Bowling), Eric Elmosnino (Gainsbourg, Vie Héroïque) et Valérie Bonneton (Les Petits Mouchoirs). Le tournage est prévu jusqu’au mois de décembre. Retrouvez l’interview de Delphine de Vigan et de Eric Elmosnino sur www.cabourg.net 6 ENBREF D ans son programme d’en- tretien, la Ville a ainsi pro- cédé en 2009 au rempla- cement des 80 lampes de la promenade Marcel Proust. Désormais chaque luminaire consomme 150 watts/ heure contre 310 watts/heure aupara- vant. 260 candélabres, situés sur les voies principales (avenues de l’Hippodrome, Guillaume le Conquérant, du Général Le- clerc,CharlesdeGaulleetdesTulipes)ont également fait l‘objet, durant les deux dernières années, d’un remplacement de la partie luminaire1 et de la lampe. La Mairie a investi au total 200.000 euros pour s’équiper en luminaires de dernière génération permettant de mieux orien- ter le flux de lumière pour réduire la pol- lution lumineuse et à l’avenir être prêts pour une télégestion de l’éclairage2. Les lampes d’une puissance de 250 watts/ heure ont également été remplacées par des ampoules d’une puissance de 90 watts/heure ayant la même effica- cité. Pour l’année 2013, la Ville continuera d’investir dans ce domaine avec un bud- get de 100.000 euros : « Nous réaliserons une réhabilitation quartier par quartier en fonction de l’état de vétusté de l’équipe- ment en place » précise Didier Ferrette, Directeur des Services Techniques de la Mairie. Ce programme d’investissement est également accompagné d’un contrat d’entretien sur 5 ans qui a été renouvelé le 1er janvier 2012. Durant cette période, le réseau d’éclairage sera sous surveil- lance constante et les ampoules seront remplacées au minimum deux fois afin de garantir un service optimum. e n v i r o n n e m e n t La Ville améliore l’éclairage public en réduisant son impact énergétique Depuis2009,laVilleaengagéunprogrammepluri-annuelderenouvellement deséquipementsd’éclairagepublicenplaçantl’aspectécologiqueaucentre delaréflexion.Avecunparcde1.737luminairesprésentssurleterritoirede lacommune,l’impactsurlaconsommationélectriquen’estpasnégligeable (voir«L’éclairagepublicCabourgeaisenquelqueschiffres»ci-dessous). 1Luminaire:appareilservantàrépartirlalumièred’uneoudeplusieurslampesetcomprenant,à l’exclusiondeslampeselles-mêmes,touteslespiècesnécessairespourfixeretprotégerleslampeset, éventuellement,lescircuitsauxiliairesainsiquelesdispositifsdeconnexionaucircuitd’alimentation. 2Télégestiondel’éclairage:outilpermettantdecommanderàdistancelespointslumineux,avoir desinformationsentempsréelsurl’étatduluminaire,gérerdemanièreprécisel’éclairageavec, parexemple,l’extinctiond’uncandélabresurdeuxàpartird’unecertaineheureoudel’allumeren fonctiondelaprésencehumaine. Le point de vue de Marc Langlois, Conseiller Municipal délégué à l’environnement Le coût de l’électricité pour l’éclairage public étant relative- ment peu élevé, ce projet ne permet pas de baisser significa- tivementlesdépensesdefonctionnement.Atitred’exemple, l’économie financière est simplement de 6.000 euros par an pour les 260 lampes remplacées. C’est avant tout une ap- proche purement écologique. Il est très important de baisser notre consommation électrique, avoir une gestion durable de notre éclairage public et ainsi réduire notre impact énergétique sur la planète. L’éclairagepublicCabourgeais enquelqueschiffres 3.000 : c’est le nombre d’heures par année d’éclairement d’une ampoule ! 38.400 : c’est le nombre de kilowatts économisé par an sur la promenade Marcel Proust depuis 2010 ! 124.800 : c’est le nombre de kilowatts économisé par an grâce au remplacement ci-dessus décrit des 260 lampes depuis deux ans !
  • 7. d o s s i e r L’hôtel-thalassothérapie ouvre ses portes. Le neuvième projet est enfin le bon ! 7 L’hôtel-thalassothérapie de Cabourg recevra ses premiers clients le 18 janvier prochain. Après 19 mois d’un chantier rondement mené, le septième établissement du groupe Thalazur regroupe dans un même ensemble un hôtel 4 étoiles, un bar-restaurant et un espace hydrothérapie - spa.Terrain non compris, le coût de cette réalisation dépasse largement 50 millions d’euros. Cet équipement était attendu depuis plusieurs décennies ! Le neuvième projet est le bon !!! Notre Station balnéaire a en effet vu de nombreux projets depuis la première annonce au Conseil Municipal, le 16 novembre 1962. Avec près de 100 emplois directs créés et environ 50 emplois indirects estimés, l’ouverture du complexe est une énorme bouffée d’oxygène pour l’activité économique et pour l’emploi dans l’ensemble de notre bassin de vie. À quelques semaines du jour J, découvrez l’établissement, les femmes et les hommes qui ont construit ce magnifique complexe et ceux qui y travailleront.
  • 8. d o s s i e r L’hôtel-thalassothérapie ouvre ses portes. Le neuvième 8 Durant 19 mois de chantier,la réalisation de l’hôtel - thalassothérapie a nécessité un nombre impressionnant de professionnels issus de corps de métiers très différents : chefs de chantier,conducteurs de travaux,compagnons,paysagistes,carreleurs, menuisiers,architectes,maçons,grutiers,charpentiers,couvreurs,peintres,électriciens… Ils ont construit la L a conception de la thalassothé- rapie et de l’hôtel a été confiée au cabinet Robinson Archi- tectes Associés. Composé d’une équipe de 10 personnes, le cabinet est spécialisé dans la construction de ce type d’immeubles. Rencontre avec Joël Robin- son, gérant et architecte D.P.L.G. Regard sur Cabourg : Pourquoi avez- vous choisi de concevoir la thalasso- thérapie de Cabourg ? Joël Robinson : Le complexe de Ca- bourg est notre 12ème thalassothéra- pie depuis 1990. J’ai l’habitude de dire qu’un architecte ne choisit pas sa spé- cialité, c’est la spécialité qui choisit son architecte. Bien sûr nous sommes ame- nés à travailler dans des sites exception- nels comme ici, à Cabourg, face à la mer et à la promenade Marcel Proust. Regard sur Cabourg : Quelles orien- tations avez-vous prises pour le de- sign du bâtiment et des extérieurs ? Joël Robinson : Nous avions plusieurs objectifs. En raison de l’importance du projet, il fallait réduire l’impact du bâti- ment sur le site et éviter de faire une barrière entre l’entrée du bâtiment et la vue sur la mer. Dès les premières es- quisses, nous avons souhaité conserver le caractère naturel du côté mer avec une reconstitution de la dune et donner un aspect « jardin » au côté sud avec la création d’un parc. Une dualité que je trouvais intéressante à décliner. Nous avons également développé au maxi- mum la vue sur la mer avec des trans- parences à différents endroits comme le hall d’entrée, le bar, le restaurant et la piscine. De plus, la forme et l’orientation du bâtiment ont été pensées afin d’of- frir de magnifiques vues pour un maxi- mum de chambres. Nous avons enfin employé des matériaux contemporains en harmonie avec l’existant Cabour- geais. Ainsi, l’utilisation de la terre cuite s’apparente aux briques et aux tuiles et la couleur « havane » s’approche des couleurs naturelles présentes autour du bâtiment. Regard sur Cabourg : Le projet a-t-il des particularités techniques ? Joël Robinson : C’est toujours le cas lors de la construction d’une thalasso- thérapie. Il suffit de visiter les sous-sols pour voir la complexité du process de traitement de l’eau de mer. Notre rôle est de rendre invisible cette partie de l’édifice. Nous avons poursuivi un objec- tif constant : offrir un niveau de confort optimum aux curistes. A Cabourg, les parcours de soins sont situés dans la même zone géographique. Les clients n’auront donc pas à arpenter tout le bâtiment pour accéder aux différents modules. RegardsurCabourg:Quelsmoments vous ont marqué lors du chantier ? Joël Robinson : Le terrassement a été un moment important car c’était une période de découverte et de vérifica- tion de la qualité du terrain. Le chantier a été également ponctué de prouesses techniques comme la construction de la structure de la piscine avec ses murs de 10 mètres de haut ou encore le passage sous la digue et sous la plage du sys- tème de pompage d’eau de mer qui a été installé de façon quasi invisible pour le nombreux public venu en curieux ce jour là. La vision de l’architecte L'équipe du cabinet Robinson Architectes Associés.
  • 9. projet est enfin le bon ! 9 thalassothérapie AlexandreVandeCasteele Chef de chantier pour l’entreprise de paysage AEV 2000 Nous sommes arrivés en tout début d’année pour, dans un premier temps, installer les clôtures et ainsi délimiter et sécuriser le chantier. A partir du mois de mars, nous avons débuté les travaux de construction du parc et la reconstitution de la dune avec des aménagements, des plantations, de l’engazonnement… L’architecte a conçu un très beau projet d’aménagement paysagé. Il est rare de rester aussi longtemps sur un même chantier et faire autant de réalisations différentes. Pour nous c’est une belle carte de visite. Et quels souvenirs ! GuillaumeFerrand Carreleur pour la société Yann Lecorne Je suis présent sur le site de la thalassothérapie de Cabourg depuis juin dernier. C’est un très gros chantier de carrelage et de faïence. Nous avons réalisé de nombreuses pièces avec toujours le même souci de qualité. Il y a beaucoup de sociétés comme la nôtre sur le chantier. Nous en garderons tous le souvenir d’un chantier exceptionnel. MarinedeLabrusse Conductrice de travaux pour la société Quille Construction J’ai eu la chance de faire mon stage de fin d’études en génie civil sur la thalassothérapie puis d’être embauchée par l’entreprise. Je suis donc sur le projet depuis mars dernier. Je suis en charge de l’organisation, de la planification et du contrôle des travaux d’une partie des entreprises que nous sous-traitons. Ce projet est une réalisation de grande ampleur qui nécessite des compétences diverses permettant de répondre à toutes les spécificités d’un hôtel important et d’une thalassothérapie avec son système de traitement d’eau de mer et sa grande piscine. A mon échelle, c’est un chantier exceptionnel auquel je suis fière d’avoir participé.
  • 10. d o s s i e r L’hôtel-thalassothérapie ouvre ses portes. Le neuvième 10 NathalieBrulé-Cabourgeaise Vestiaire (gestion du linge, des peignoirs… auprès des clients de la thalassothérapie). Je suis Cabourgeaise depuis 17 ans et sans emploi. Chacun connaît le contexte actuel. J’ai postulé dès 2008 lors du « Forum des métiers de la thalassothérapie » car j’ai toujours été intéressée par les métiers de l’accueil. Je suis de nature spontanée et j’aime le contact avec les clients. Pour me préparer, j’ai participé en 2009 à une formation pour apprendre l’anglais. Depuis que j’ai signé mon contrat, j’ai le sentiment de m’associer à un très beau projet. Je vais tout faire au niveau de mon poste pour que les clients se sentent bien accueillis. RégisChèze Directeur O riginaire de Bourgogne, Régis Chèze a pris la di- rection du site de l’hôtel et de la thalassothérapie de Cabourg après avoir dirigé pendant 18 mois leThalazurAntibesHôtel Baie des Anges. Ayant une grande expérience des métiers de l’hôtelle- rie et de la restauration, il a travaillé dans de nom- breux établissements situés aux quatre coins de la France : Lyon, Aix- en-Provence, Dinard, Beaune, Bourges, Antibes et désormais Cabourg. « Les Normands m’ont réservé un accueil très sympa- thique qui m’a touché » indique le directeur. Depuis son arrivée, Régis Chèze a eu pour mission principale de recruter les 100 personnesquitravaillerontdansl’établissementetpréparerson ouverture au public. « Les trois quarts des personnes embauchées sont issues de Cabourg et de sa région. Et nous serons très vite près de 150 à œuvrer pour offrir des services de grande qualité à notre clientèle » souligne Régis Chèze. Lorsque nous lui demandons pourquoi il a accepté ce poste, il répond sans hésitation : « On ne refuse pas de participer à une telle aventure. C’est une chance uniqued’autantquenousseronslathalassothérapiedeParis!». PatrickMathon-Divais Night (accueil des clients de nuit, surveillance, finalisation de la journée passée, préparation de la journée à venir…). L’ouverture de la thalassothérapie et de l’hôtel tombe à point nommé. C’est une nouvelle dynamique pour le bassin d’emploi. Cabourg ne sera plus connue seulement pour son casino, son hippodrome et son Grand Hôtel. La Ville sera désormais un lieu « premium » pour les clientèles des thalassothérapies. Après avoir quitté Paris pour des raisons personnelles, il y a 6 ans, j’ai travaillé dans plusieurs entreprises mais la crise ne m’a pas aidé. Puis j’ai découvert l’annonce de « night » et j’ai rencontré une personne de Thalazur au « Café de l’emploi » de juin dernier organisé par la Ville de Cabourg. Aujourd’hui, je suis heureux d’avoir ce poste polyvalent qui me permettra d’intégrer un très bel établissement, de faire le lien entre les équipes de la veille et du lendemain et bien entendu d’offrir le meilleur service possible aux clients. bien accueillis. PatrickMathon-Divais
  • 11. projet est enfin le bon ! 11 Ils sont embauchés à la thalassothérapie ArnaudGauzentes-Guiraud-Aubervillais Réceptionniste (accueil de tous les clients de l’hôtel). J’ai toujours travaillé dans le tourisme et j’aime le contact avec les clients. Lorsque j’ai décidé cette année de postuler pour un emploi à la thalassothérapie de Cabourg, j’ai eu pour idée d’entrer dans un grand Groupe afin de pouvoir évoluer. Quelle chance de participer à un tel projet, novateur et d’envergure ! Il y a tout à créer et à faire. C’est un challenge qui me plaît. Nous allons tous être d’abord formés à nos métiers et aux méthodes de fonctionnement de l’entreprise. Pendant un mois, nous allons apprendre à nous connaître et ainsi être prêts pour le grand jour de l’ouverture au public. Cela crée une vraie dynamique positive ! ValérieBouldoires-Houlgataise Vestiaire (gestion du linge, des peignoirs… auprès des clients de la thalassothérapie). Depuis sept ans, j’ai un emploi à mi-temps et je complète mes revenus en faisant de l’aide aux personnes âgées. J’ai profité de l’ouverture de la thalassothérapie pour enfin trouver un CDI de 35 heures. Sur le secteur, c’est la seule entreprise à recruter massivement. J’ai la chance d’avoir été sélectionnée parmi les nombreuses candidatures. J’avais profité en 2008 du « Forum des métiers de la thalassothérapie », organisé par la Mairie de Cabourg, pour me faire connaître. Et je suis très contente car je rentre dans une entreprise qui va nous proposer des formations. Je sens une vraie dynamique et une volonté d’offrir des services de qualité à la clientèle. NathalieLenormand-Divaise Hydrothérapeute (modelage, hydrojets, bains hydromassants, enveloppements d’algues…). Lorsque j’ai découvert le projet en 2008, j’ai participé au « Forum des métiers de la thalassothérapie » organisé par la Mairie de Cabourg et Thalazur. Ayant une formation en esthétique, je voulais absolument retravailler dans le secteur du bien-être. J’avais quitté mon emploi à la fin des années 90 pour suivre ma famille et m’installer ici. Je me suis donc fortement impliquée, en 2009, dans une formation d’hydrothérapeute financée par Pôle Emploi et le Conseil Général du Calvados. J’ai également suivi une formation de praticien du bien-être en 2010 organisée par le FONGECIF. J’ai donc mis toutes les chances de mon côté pour pouvoir être embauchée et participer à ce très beau projet. NathalieLenormand- Hydrothérapeute (modelage, hydrojets, bains hydromassants, enveloppements d’algues…). Lorsque j’ai découvert le projet en 2008, j’ai participé au « Forum des métiers de la thalassothérapie » organisé par la Mairie de Cabourg et Thalazur. Ayant une formation en esthétique, je voulais absolument retravailler dans le secteur du bien-être. J’avais quitté mon emploi à la fin des années 90 pour suivre ma famille et m’installer ici. Je me suis donc fortement impliquée, en 2009, dans une formation d’hydrothérapeute financée par Pôle Emploi et le Conseil Général du Calvados. J’ai également suivi une formation de praticien du bien-être en 2010 organisée par le FONGECIF. J’ai donc mis toutes les chances de mon côté pour pouvoir être embauchée et participer à ce très beau projet. Divaise
  • 12. d o s s i e r L’hôtel-thalassothérapie ouvre ses portes 12 Les services proposés par l’hôtel - thalassothérapie P osées en bord de mer, à 100 mètres du domaine maritime, les 165 chambres de l’Hôtel les Bains de Cabourg**** sont pourvues d’un balcon permettant de profiter de la vue côté jardin ou côté mer. Pour un plus grand confort, ces chambres sont munies de salles de bain très spacieuses et ergonomiques. Ambiance nature pour le bar-restau- rant avec sa vue panoramique sur la mer et son patio végétal. Les cou- leurs douces et naturelles apportent à l’endroit une dimension à la fois dépaysante et rassurante. Le Chef Arnaud Boinet invite à une balade éco responsable haute en couleurs de la baie de Seine et des bocages Normands grâce aux produits frais de saison qu’il exprime avec raffine- ment et simplicité dans une cuisine équilibrée et vitalisante. L’espace hydrothérapie & spa béné- ficie d’une décoration inédite aux teintes ardoise et turquoise et sa vue panoramique sur la mer offre un cadre exceptionnel. Le bassin d’eau de mer a été spécialement imaginé pour permettre une plus grande op- timisation des activités proposées. Couvert d’un plafond original dont le concept découle des jeux de roues à aubes, cet espace offre un mur d’eau placé en alcôve, idéal pour se détendre au rythme des flots. Repo- sante et apaisante, la décoration des cabines de soins a été particulière- ment étudiée : très neutre, leur cou- leur a été choisie pour accompagner les bienfaits naturels de la chromo- thérapie. De plus, en plein cœur de l’établissement, un espace marin est installé pour offrir un véritable havre de paix pour compléter soins et sé- jour. Piscine d’eau de mer chauffée, jacuzzi, sauna, hammam sont autant d’éléments pour parfaire son repos. Le lieu permet également de partici- per à des cours d’aquagym. Informations pratiques www.hotel-lesbains-cabourg.com et www.thalazur.fr JournéePortesouvertes le dimanche 17 mars de 14 h à 18 h Ouvert à tous, sans inscription. Visite : côté thalassothérapie. Si demande : visite côté hôtellerie. Le personnel de l’hôtel, du restaurant et de la thalas- sothérapieseradisponiblepourrépondreauxquestionsdesvisiteurs.Pos- sibilité de profiter d’offres promotionnelles le jour même. Jeu-concours organisé sur place. Pas d’accès aux soins ni à la piscine.organisé sur place. Pas d’accès aux soins ni à la piscine.
  • 13. 13 t o u r i s m e C lassé en catégorie 2 (ancien- nement 3 étoiles), Cabourg répond aux nouveaux critères qui ont pour objectif de par- ticiper à la compétitivité des services touristiques Français en faisant du clas- sement une véritable démarche au ser- vice de la qualité de l’accueil. Désormais, c’est la catégorie 1 qui garantit au public le meilleur niveau d’aménagement et de services. L’Office de Tourisme de Cabourg ne pouvait cependant pas pré- tendre à la plus haute distinction car il fallait être détenteur de la marque Qua- lité Tourisme, démarche actuellement en cours. « Pour obtenir ce classement en catégorie 2, notre établissement a répondu à une quarantaine de critères sur le niveau des aménagements, des services, de l’acces- sibilité et de l’engagement dans le déve- loppement durable » souligne Patrice Boulais, Directeur de l’Office de Tou- risme. Ces critères impliquent des modi- fications et des améliorations du fonc- tionnement : accélération de la mise en place de la démarche qualité, ajout d’une deuxième langue vivante dans nos éditions, développement des tra- ductions des rubriques touristiques sur www.cabourg.net, offre d’accès gratuits aux sites Internet touristiques, actions en faveur du développement durable… « Prochainement, nous déposerons un dossier de classement en catégorie 1. La grille de critères, plus exigeante, entraîne- ra un impact budgétaire plus conséquent que la catégorie 2 avec notamment la refonte des éditions et le développement d’une application mobile » précise le Directeur. L’Office de Tourisme obtient son classement en catégorie 2 O n se demande parfois de quelle intelligence per- versesurgitlavolontéderendrecomplexeunmé- canisme compréhensible par tous. Alorsquelesétoilesoffraientunelec- ture simple pour les consommateurs, la réforme des classements des Offices du Tourisme, aussi nécessaire soit-elle, a été imaginée en dépit du bonsens.Biensûrilfallaitréformerpourrépondre à la professionnalisation des filières et s’adapter à la révolution Internet. Le principe choisi des caté- goriesnumérotéesdanslesensinversedesétoiles apporte une confusion inutile dans un système quiavaitmisdutempsàs’installer.Logiqueimpla- cable,les4étoilesquidésignaientl’excellencesontremplacées par la catégorie 1. Quatre égale un, c’est digne d’une explica- tion de Raymond Queneau ou Roland Topor. Comme souvent dans ce type de réforme, l’on perd en effi- cacité et en cohérence ce que l’on veut gagner en communi- cation sur le changement. Le mille-feuilles admi- nistratif n’a rien à envier au labyrinthe des critères et autres labels dans lequel le consommateur est noyé. La forme ne doit jamais prendre le pas sur le fond. L’Office de Tourisme de Cabourg ne participe pas à ces olympiades qui consistent à cumuler les lo- gos et les petits autocollants. Nous avons sciem- ment fait le choix de développer notre stratégie sur ceux qui apportent du sens à notre position- nement en visant systématiquement l’excellence. En espérant que le bon sens prenne le dessus à un moment ! Tristan Duval Vice-Président de l’Office de Tourisme De la lisibilité des critères Depuis le 9 octobre 2012,l’Office de Tourisme de Cabourg est le premier Office, dans le Calvados,classé selon les nouvelles normes en vigueur.En effet,depuis juin 2011, le classement en étoiles a été remplacé par un classement en 3 catégories.
  • 14. 14 j e u n e s s e L e premier projet éducatif Ca- bourgeais a été mis en place fin 2005, année de structu- ration du Service Jeunesse. Depuis, Cabourg a donc connu deux projets éducatifs qui ont obtenu la labellisation de la Caisse d’Allocations Familiales et de la Direction Départe- mentale de la Cohésion Sociale du Cal- vados. Ce label est aujourd’hui devenu une véritable « Charte Qualité » qui doit guider notre action afin d’accompa- gner chaque enfant sur son parcours de Citoyen de demain. Le dernier projet éducatif 2010/2012 s’est orienté autour de 4 axes princi- paux : n socialisationetvivreensemble avec des actions comme les voyages sco- laires hors de France, les départs en mini-camps, les jobs d’été avec Bro- mont (Canada), la politique tarifaire adaptée, la mise en place de la ludo- thèque avec l’association Jouons En- semble,lepartenariatlocalaveclesas- sociations (les Anciens Combattants, l’Enfant Bien Entendu, l’AS tennis de table, le Comité de Jumelage…) ; n enfance et jeunesse, un parcours à suivre avec l’intervention mensuelle du Point Information Jeunesse au collège, la garderie du matin à 7 h 30, la fusion des écoles mater- nelle et élémentaire publiques en 2010, le renforcement des liens entre les classes de CM2 et de 6ème, les actions passerelles avec le Relais d’Assistantes Maternelles ou encore la complémentarité du temps sco- laire et des vacances ; n acteur et non simple consomma- teur avec les conseils d’enfants (à l’école, au Centre de loisirs et à Pla- nète Jeunes), le Conseil Municipal des Jeunes et le développement d’aides à la formation (BAFA, BNSSA, permis de conduire) ; n communication et information avec le développement des infor- mations jeunesse sur le site www. cabourg.net et sur le blog de Pla- nète Jeunes, l’édition du Guide Jeunesse, de la gazette 16/25 ans du PIJ, le journal Place aux Jeunes et l’organisation des rencontres cafés - familles. 2005-2012 : 7 années en faveur de la jeunesse Encettefind’année2012,leServiceJeunessefaitlebilandesondernierprojetéducatifamorcéen2010. Cetoutildeconduitedel‘actionjeunessesur3ansestlerefletdelapolitiquedelaVilleenfaveurdesjeunes Cabourgeais.Leprojetéducatifprenddoncencomptelesbesoinsdesenfantsetdesjeunesadultes. Ilapermisderassemblertouslesacteursconcernés:écolesprimaires,collège,servicesmunicipaux, associations,éducationnationale,liguedel’enseignementduCalvados. L’évolution du service jeunesse entre 2005 et 2012 2005 2012 L’activité du service 3activités :Centredeloisirssans hébergement,ConseilMunicipaldes Jeunesetateliersdumidi. 5secteurs :Centredeloisirssans hébergement,PlanèteJeunes, ConseilMunicipaldesJeunes,Point InformationJeunesseetPériscolaire. L’équipe d’animation 2agentspermanentsavecun renfortde15animateursvolontaires différentssurl’annéedurantles périodesdevacances. 6agentspermanentsavecun renfortde43animateursvolontaires différentssurl’annéedurantles périodesdevacances.
  • 15. 1515 de politique Regard sur Cabourg : Quel regard por- tez-vous aujourd’hui sur la politique jeu- nessequevousavezmiseenplace ? Sébastien Delanoë : Nous pouvons être fiers du travail accompli. Nous avons désor- mais les équipes, les moyens et les outils pour accompagner les familles Cabour- geaises et celles qui viennent travailler sur notre territoire au niveau de l’accueil et de l’éducation de leurs enfants. Nous avons parcouru un grand chemin depuis 2005 dans les actions à destination des jeunes de 3 à 25 ans. Aujourd’hui, toutes les récentes expériencesmenéesàCabourgdepuis4ans dans le cadre de notre projet sont en adé- quation avec le rapport remis au Ministre de l’Education Nationale sur la refondation de l’école : l’anglais dès le plus jeune âge, le sport et la culture l’après-midi pour les collégiens de 6ème, la nouvelle forme d’éva- luation des élèves, l’ouverture sur les pays étrangers… Nous allons dans le bon sens et nous sommes même précurseurs. Et cette année, je suis particulièrement heureux que les partenariats mis en place entre les éta- blissements scolaires, le Comité de Jume- lage et les Services de la Ville aient permis à prèsde170 jeunesCabourgeaisdepartirdé- couvrir une culture et un pays étrangers. Et enfinnoussommesfiersd’avoirpustabiliser et redresser les effectifs des établissements scolaires depuis 3 ans. Regard sur Cabourg : Quelles seront les grandes orientations du prochain projet éducatif2013/2015 ? Sébastien Delanoë : Nous souhaitons avant tout continuer à accompagner le « Citoyen de demain » en développant des échangesinterculturelsetladécouvertedes cultures différentes. Nous renforcerons éga- lement la cohérence éducative entre les dif- férents acteurs que sont la famille, l’école, le Service Jeunesse et les associations locales. Nous les invitons à travailler tous ensemble lors de rencontres en fonction des besoins et des opportunités. Et bien évidemment, nous augmentons au fur et à mesure le nombre des acteurs. Aujourd’hui nous pro- posons aux associations sportives et cultu- relles de se joindre à nous pour envisager de nouveaux projets d’activités. Pour ce prochain projet éducatif, nous avons prévu également un important investissement de 700.000 euros pour créer dans un nouveau bâtiment un pôle dédié aux 12/25 ans. L’ob- jectif est de regrouper tous les services, à savoir Planète jeunes et le Point Information Jeunesse, et répondre également au besoin d’espace pour le Service Jeunesse. Bien entendu, nous continuerons à renforcer l’espritd’ouvertureetdemobilitédesjeunes citoyens Cabourgeais avec les voyages, la formation à l’anglais… Regard sur Cabourg : Vous disiez précé- demment que Cabourg était précurseur et en adéquation sur le projet de refon- dation d’école. Que pensez-vous de ce projet ? Sébastien Delanoë : Aujourd’hui cette réflexion du gouvernement sur l’aména- gement des rythmes scolaires qui pourrait mener à réduire les journées de cours d’une heure, remettre les cours le mercredi et mo- difier les périodes de vacances scolaires, va renforcer la Mairie dans son rôle de coordi- nateur des temps de l’enfant sur l’ensemble delajournée,delasemaineetdel’année.Les familleslaissentdeplusenplusleursenfants à des structures extérieures (garderie, école, restaurant scolaire, associations sportives et culturelles…) sur toute une journée en rai- son de leurs contraintes professionnelles. De plus en plus d’enfants ont des journées qui débutent à 7 h 30 et qui se terminent à 18 h 30. Les adultes acceptent des journées de 11 h pour leurs enfants à partir de 6 ans. Notre responsabilité est donc de permettre à tous les acteurs de ces très longues jour- nées de proposer aux enfants des choses complémentaires, différentes et cohérentes avecdestempsdeconcentration(lescours), des temps de décontraction, de « défoule- ment » (activités sportives ou d’extérieur) et des temps où il doit se poser et ne rien faire. Ceprojetderefondationnousconfirmeque les actions que nous avons initiées ces der- nières années et que nous renforcerons en- core dans les prochaines années vont dans la bonne direction. La parole à Sébastien Delanoë, Adjoint en charge de la Jeunesse, des Affaires scolaires et de la Communication Planète Jeunes Joseph Cassaro - 16 ans - Cabourgeais Je fréquente les animations jeunesse depuis près de 6 ans. J’allais au Centre de loisirs quand j’étais plus jeune et mainte- nant je viens à Planète Jeunes. On est une quinzaine à s’y retrouver et on participe à des activités variées comme le mini-camp et le karting. On y passe de bons moments. On organise aussi des projets comme par exemple le voyage à la montagne en 2011. Il fallait trouver par nous-même les financements pour pouvoir partir. On a donc fait un loto, une tombola, de la vente de galettes des rois… C’a été très intéressant. Cette année on espère pouvoir partir à Disney Land.
  • 16. 16 t r i b u n e p o l i t i q u e Groupe : Cabourg pour tous Groupe : Cabourg, aujourd'hui pour demain L’Association de Défense de la Promenade Mar- cel Proust a gagné : il n’y aura pas de pistes cy- clables sur la digue. Cette Association veillera à ce que cette voie piétonne soit toujours la figure emblématique de notre patrimoine. Nous saluons la venue de M.Chéze, Directeur de la thalassothérapie et lui souhaitons bonheur et réussite à Cabourg. Il rejoindra le conseil d’administration de l’office du tourisme,que nous considérons comme l’en- droit idéal pour discuter de la politique touris- tique de notre station balnéaire. Avec cet établissement, il nous faudra parler encore plus, de tourisme à l’année. Le charme de Cabourg reste légendaire et de nombreuses activités demeurent possibles selon les saisons, même sous la pluie... Nous rendons Hommages à Camille Piel, conseil- ler municipal et maire adjoint de notre ville du- rant de nombreuses années et sincères condo- léances à sa femme Palma et à ses enfants. En cette période de fin d’année nous souhaitons également de joyeuses fêtes à nos chers Cabour- geais et Cabourgeaises. Delphine Potet Patrick Guesdon 27, avenue de Varaville - Tél. 02 50 01 37 19 - E-mail : guesdon@wanadoo.fr Nous vous recevons tous les mercredis et dimanches, de 11h à 12h30, 2 bis avenue des Dunettes. Cabourg pour Tous - BP 27 - 14390 Cabourg - cabourgpourtous@yahoo.fr Natif de Cabourg, Camille Piel grandit dans une famille nombreuse et modeste. Très jeune, il entre en apprentissage en boucherie puis travaille aux abattoirs de Dives sur mer. Volontaire, il a un sens aigu de la valeur du travail. Très tôt, il partage des idéesancréesàGaucheetmilitepourplusd’égalité etdejusticesociale.Sousuneenvelopperugueuse, se cache un personnage profondément humain doté d’un grand sens du devoir. A son retour de la guerre d’Indochine, il ne manquera pas une seule commémoration et affichera toujours un profond respect pour les anciens combattants. Sa carrière le mène dans le midi de la France avant de revenir s’installer à Cabourg. Il s’implique alors dans la vie politique locale. Ayant son franc-parler, il n’hésite pas à défendre ses convictions, haut et fort, en interpellant les élus. Conseiller municipal au cours de divers mandats, il est également nommé Maire adjoint. Après son dernier mandat, Camille continue à suivre de près la vie de la commune. Doté d’une excellente mémoire, il sait analyser et critiquer les derniers projets entrepris par la municipalité. Membre de l’association Cabourg pour tous, il militait activement à nos cotés pour une ville tournée vers l’avenir et plus égalitaire, se méfiant des effets d’annonce et des promesses non tenues. Camille : un homme simple, attentif, vif et perspicace mais surtout un homme qui aimait la vie. Marie laure Baldanza - Gérard Gilles Florence Lepennetier - Laurent Moinaux Palma Piel Un homme loyal
  • 17. 17 Groupe majoritaire Étude de dangers des Digues de Cabourg Le 31 août dernier, Monsieur le Préfet de Région a classé les digues de Cabourg en fonction de la population pro- tégée, ce qui oblige dès lors, avant toute autorisation de construire dans les zones inondables, même avec des pres- criptions (relèvement du niveau du rez-de-chaussée des maisons individuelles ou des immeubles, pas de sous-sol, vide sanitaire « transparent »…), à faire une étude sur les di- gues tant maritime (front de mer) que fluviale (rive gauche du fleuve La Dives). Cette étude doit comporter des profils en long et en travers, l’historique, l’altimétrie, la nature des matériaux, les travaux d’entretien… Toute insuffisance ou anomalie doit être relevée qui fera l’objet de prescriptions et de travaux à programmer. Elle doit aussi comporter trois volets : l’identification des dangers potentiels, par exemple une rupture partielle de la digue ; la caractérisation des aléas naturels, tels que les crues ou l’érosion des berges ; l’étude de réduction des risques. C’est une étude complexe qui ne peut être réalisée que par des organismes agréés. Pour Cabourg, il s’agit de la société Artélia qui a déjà tra- vaillé pour notre ville avec beaucoup de compétence et de sérieux en 2004-2006 et plus récemment en début d’année 2012. La phase 1 de l’étude est terminée et a été présentée il y a peu auMaîtred’ouvrageet auxServicesdel’Etat. Nous espérons, comme la ville de Dives qui mène une étude semblable sur la rive droite, avoir les conclusions autour du moisd’avriloumai2013.Cecipermettrait,silaDREALvalide l’étude, d’autoriser la reprise de l’urbanisation dans la zone 2NAb et de signer le permis d’aménager n° 2. Les premiers éléments de l’étude nous permettent d’être confiants mais nous restons très vigilants. Nouveau giratoire RD 400 - RD 513 L’un des carrefours les plus accidentogènes de Cabourg est situé à l’intersection des routes départementales 513 (avenue Guillaume le Conquérant) et 400 (route vers Car- refour Market). Certes, depuis deux ans, il est équipé d’un petit « mamelon » qui permet une meilleure fluidité mais cet équipement reste très insuffisant, notamment en terme de sécurité. La Ville et le Conseil Général ont signé une convention pour la construction d’un « vrai » giratoire qui sera réalisé avant l’été 2013. Notre station apportera un concours financier de 200.000 euros. Les premiers travaux (repositionnement de la clôture dans l’angle sud-ouest) ont eu lieu en novembre. La sécurité est un souci perma- nent de vos Elus et un élément essentiel de notre politique. Salle multifonctions Les travaux de transformation de l’ancienne caserne des pompiers, avenue de l’Hippodrome, avancent suivant le calendrier prévu. Il s’agit d’aménager, d’une part, dans les anciens bureaux, un centre d’appels téléphoniques qui devrait ouvrir vers la mi-janvier et, d’autre part, une salle multifonctions destinée aux associations et à la Ville. Nous remercions Pierre Santini pour la partie théâtre, et Ken Legargeant pour la partie cinéma, qui nous font pro- fiter gracieusement de leur compétence et de leur expé- rience, aidant ainsi l’architecte et Alain Le Gall qui assurent la coordination des travaux avec les Services techniques. Cette salle aura une capacité d’environ 280 sièges et sera équipée, sur une moitié, d’une tribune télescopique. Des précisions, notamment quant à la date d’ouverture, seront apportées dans le prochain Regard sur Cabourg. Commission de circulation La Municipalité a longuement réfléchi aux éventuels chan- gements à apporter aux sens de circulation dans Cabourg. Nousnesouhaitonspastoutbouleverser.Lorsdelaréunion de la Commission du 28 novembre, nous avons proposé la mise en sens unique (du sud vers le nord) de l’avenue de la Paix, des avenues de Sallenelles (du N vers le S) et de Vara- ville (du S vers le N), l’aménagement d’un trottoir pour les piétons dans les parties nord des avenues de la Paix et de la Marne et des modifications mineures dans le secteur du Marché. Une prochaine réunion aura lieu en janvier. Nous attendons des propositions complémentaires éventuelles. La Commission prendra ensuite des décisions qui seront opérationnelles pour l’été 2013. Emplois d’avenir Lors de sa visite à Cabourg, Monsieur le Préfet a demandé au Maire son concours pour participer à la création d’em- plois d’avenir mis en place par le Gouvernement. Monsieur le Maire proposera au Conseil Municipal le recrutement de deux jeunes sans diplôme pour des emplois dans le do- maine de l’environnement, de l’urbanisme et du cadre de vie et dans la gestion d’une salle multifonctions. Ces recru- tements s’accompagneront d’un tutorat mis en place par les Services d’accueil. D’autres pistes existent (vie sociale, nouvelles techniques de protection de l’environnement). Vous avez entre 16 et 25 ans, vous ne disposez pas d’une formation poussée, venez vous renseigner sans délai au Pôle Emploi de la Ville (CCAS - avenue Piat). Golf de Cabourg - Le Hôme Les travaux de réfection des locaux de la cuisine et de la chaufferie, dans le Club – House, ont commencé comme prévu début novembre, réalisés par le Syndicat Intercom- munal qui regroupe les communes de Cabourg et de Varaville. Il s’agit de mettre aux normes ces installations qui ne l’étaient plus. De même le creusement d’une mare et la préparation des nouveaux départs des trous n° 11 et 12 sont en cours ainsi que le changement de la bâche qui sert pour stocker l’eau d’arrosage. Nous travaillons en par- fait partenariat avec l’Association des joueurs. Ces travaux s’inscrivent dans une politique forte d’amélioration de cet équipement sportif, essentiel pour l’attractivité touristique de nos deux communes.
  • 18. 18 é c o n o m i e L a filière cheval a été très dyna- mique à Cabourg durant l’ar- rière saison. Depuis le mois de septembre, la station balnéaire aainsiaccueillitroisévénementsmajeurs que sont le Jumping de Cabourg ARSEP Basse Normandie, les Trophées Epona et le spectacle des Chevaux d’Ambre. De plus Cabourg a reçu le 23 novembre une rencontre internationale de profession- nels sur le thème de la santé du cheval, organisée par le Conseil des Chevaux de Basse-Normandie en partenariat avec la Ville. « Ces diverses manifestations, avec enplusl’hippodromequiaaccueilliprèsde 110.000 spectateurs cet été, le Poney Club, les Ecuries de la Sablonnière ou encore le spectacle Un Monde équestre à Cabourg placent notre Ville dans le peloton de tête de la promotion de la filière équine. Nous en sommes heureux et fiers » souligne le Docteur Jean-Paul Henriet, Maire. Jumping de Cabourg 2012 En raison de la grippe équine au prin- temps dernier, le Jumping de Cabourg avait dû être annulé et reporté en sep- tembre. Malgré ce contretemps, près de 700 cavaliers ont participé à cet événe- ment phare de la station. Comme pour chaque édition, le Jumping est dédié à la lutte contre la sclérose en plaques. Ce rendez-vous annuel, suivi par un très nombreux public, associe un spectacle sportif magique où le cheval et sa mon- ture sont en fusion parfaite, et une belle action de solidarité. La Société Hippique de Cabourg, organisatrice de l’événe- ment, a reversé cette année près de 61.000 euros à la Fondation pour l’Aide àlaRecherchesurlascléroseenplaques. Félicitations ! Trophées Epona 2012 Les lauréats de cette année sont le dri- ver aux trois Grands Prix d’Amérique Franck Nivard, le jockey vainqueur de la Melbourne Cup Christophe-Patrice Lemaire, l’écrivain Homéric pour son dic- tionnaire « Amoureux du cheval », Chris- tophe Donner pour son roman « A quoi jouent les hommes », l’éthologue équin et dresseur Andy Booth, le champion du monde de voltige Nicolas Andréani et Sylvie Robert pour avoir porté le jum- ping Equita-Lyon au niveau mondial. Ils ont reçu leur Trophée au Casino le 13 oc- tobre lors d’une cérémonie emprunte d’émotion et de convivialité. En hommage à la Ville de Cabourg, des écrivains célèbres se sont également li- vrés, devant un public nombreux, à une course au trot inédite. Installés dans un sulky aux côtés d’un driver champion, Yolaine de la Bigne, Irène Frain, Homé- ric, Patricia Mante Proust, Patrick Poivre d’Arvor, Gonzague Saint Bris... ont vécu des sensations de vitesse inconnues. Ce Grand Prix Marcel Proust a été remis à Françoise Bourdin et à son pilote driver, Florence Lecellier, par André Dussollier, Président des Trophées Epona, en pré- sence du Docteur Jean-Paul Henriet, Maire de Cabourg, Dominique de Bel- laigue, Président de la Société d’Encou- ragement à l’élevage du Cheval Français et de Patricia Mante-Proust, l’arrière petite nièce de Marcel Proust. Une arrière saison sous le signe du cheval
  • 19. 19 Rendez-vous à CabourgÉ v é n e m e n t Noël à Cabourg Du 30 novembre au 6 janvier :illuminations et décorations de Noël dans les rues de la Ville. Du 14 décembre au 6 janvier :Levillage illuminé Venez contempler au Pavillon Charles Bertrand tout un village illu- miné, avec ses maisons, son église, sa mairie et ses habitants. Gratuit. Du 15 décembre au 6 janvier :La ferme de Noël Jardins de l’Hôtel de Ville. Venez découvrir et admirer la ferme de Noël avec ses veaux, vaches, cochons, chèvres, brebis, canards, poules, oies et colombes. Gratuit. Dimanche 16 décembre :Les balades du Père Noël Jardins du Casino. A partir de 14 h. Organisés par l’ACTIF. Descente du toit du Grand Hôtel par le Père Noël, balades à poneys, surprises et goûter offerts aux enfants de moins de 12 ans. Gratuit. Les 22,23,24,27,29,30 et 31 décembre :défilés de mascottes géantes et animations commerciales De 15 h à 17 h. Organisés par l’ADECA en partenariat avec l’ACTIF et le Poney Club de Cabourg. Sept mascottes géantes défileront en musique dans les rues commerçantes et distribueront des friandises et des cadeaux sur la promenade Marcel Proust, la place du Mar- ché... Jeudi 27 décembre et jeudi 3 janvier : Ateliers de Katy A partir de 14 h. Salle des Fêtes. Pour les enfants de 5 à 12 ans. Atelier sur le thème des fêtes de fin d’année et pour le 27 décembre uni- quement goûter offert aux enfants, spectacle. Inscription obliga- toire à l’Office de Tourisme 02 31 06 20 00. Tarif : 5 €. Samedi 5 janvier :Katy’s Kid Cooking De 15 h à 17 h. Maison de retraite Les Héliades. Pour les 5-12 ans. Recette de la Galette des Rois.Inscriptionobligatoireàl’Office de Tourisme 02 31 06 20 00. Tarif : 5 €. C o n c e r t c l a s s i q u e Erik Satie Samedi 23 février.Salle de l’Hôtel de Ville.21 h. Né à Honfleur en 1866, personne atypique et artiste complet, Érik Satie a beaucoup composé pour le piano (tout le monde a aujourd’hui en tête ses célèbres Gymnopédies !). L’Orchestre Régional de Basse-Normandie s’associe à l’IMEC, détenteur d’une partie des archives du compositeur, pour imaginer un projet où des pièces orchestrées par Michel Decoust pour un ensemble instrumental seront enregistrées puis créées sous la forme d’une conférence-concert présentée par David Christoffel en première mondiale à l’Abbaye d’Ardenne puis en tournée dans la région. Or- chestration de pièces pour piano d’Érik Satie par Michel Decoust. Par les musiciens de l’Orchestre Régional de Basse-Normandie. Plein tarif : 9 € - Tarif réduit : 6 €. Renseignements et billetterie à l’OfficedeTourismeau0231062000. A n i m a t i o n f a m i l i a l e 2ème festival des jeux : « Ludik Week-end » Les 2 et 3 mars.De 14 h à 18 h.Salle des Fêtes. Cet évènement ludique, ouvert à tous, gratuit, animé par des bénévoles de l’Association Jouons Ensemble, mettra à disposition des visiteurs plus de 350 jeux de la Ludothèque. Le Ludik Week- end est un évènement à partager en famille ou entre amis. La soirée du samedi se prolongera par un repas et une nuit de jeux à destination des adhérents de Jouons Ensemble et leur famille. Renseignements :0231288880. C o n c e r t p o p - r o c k SOMA Samedi 9 mars.Salle de l’Hôtel de Ville.21 h. Soma fonctionne à l’instinct. Le groupe de quatre multi- instrumentistes joue le rock avec ses tripes et la pop avec son cœur. Résultat : avec l’al- bum Nobody’s Hotter Than God, la mélancolie n’a jamais été aussi enjouée. De l’ouverture trépidante du bien-nommé Hen- ry VIII au final, chaloupé par des guitares imposantes, de Nobody’s Hotter Than God en passant par les chœurs addictifs du sémillant Rollercoaster, les Soma alignent des tubes évidents. Avec ses bril- lantes démonstrations rythmiques et ses mélodies mémorables, les titres de ce dernier album qu’ils joueront sur la scène Cabour- geaise font preuve d’un naturel déconcertant. Plein tarif : 9 € - Tarif réduit : 6 €. Renseignements et billetterie à l’OfficedeTourismeau0231062000. C o n c e r t p o p - r o c k Archimède Samedi 29 décembre.Salle de l’Hôtel de Ville.21 h. Archimède est un groupe de Laval emmené par deux frères, Nico et Fred. Ils proposent un son pop et modernisent un son yéyé qu’on croyait oublié. Il se compose aussi de Christophe Chauvel, pianiste, de David Tessier, batteur, et de Thomas Cordé, bassiste. Nico et son frère Fred ont commencé à écrire des chansons il y a quelques années avant de se baptiser Archimède, histoire de se donner un côté sérieux et peut-être Grec. Plein tarif : 9 € - Tarif réduit : 6 €. Renseignements et billetterie à l’Office de Tourisme au 02 31 06 20 00. Retrouvez l’ensemble des animations sur le site www.cabourg.net et à l’Office de Tourisme. T h é â t r e Bienvenue à la caf ! Samedi 30 mars.Salle de l’Hôtel de Ville.21 h. Corinne Lemoine travaille à la Caisse d’Allocations Faciles depuis de nombreuses années. Elle aime son travail, ses collègues, ses assurés... Seulement, entre ses pauses-café, ses arrêts maladie, ses congés et ses soucis personnels, la pauvre accumule de plus en plus de retard dans son travail. Heureusement, un nouvel assis- tant vient d’être recruté : Bernard Poirot. Celui-ci est d’une grande timidité et Corinne Lemoine va prendre un malin plaisir à le dé- tendre et lui expliquer les clés de la réussite. De confidences en confidences, ils vont devenir très proches, très très proches ! Bien- venue à la CAF ! est une pièce de théâtre comique sur le monde du travail, mettant en scène tous les clichés de l’administration : arrêts maladie, incompétences, pauses-café, conflits et rumeurs entre collègues, promotions canapé... Une heure trente de rigo- lade où chacun pourra retrouver à coup sûr une situation impro- bable déjà vécue au sein des administrations. Compagnie Julie et Julian, www.julieetjulian.fr Plein tarif : 9 € - Tarif réduit : 6 €. Renseignements et billetterie à l’OfficedeTourismeau0231062000. S p o r t 8ème Trophée de Basket Bernard Bau Les 30 et 31 mars.Gymnase de la Divette. Tournois et démonstrations de basket minimes filles. Le Cabourg Bas- ket accueille des clubs voisins de la Ville et des clubs venus de toute l’Europe. Du beau spectacle dans une ambiance très conviviale. Accèslibre.Renseignements : 0231918146.