Le dimanche tu travailleras
Réfléchissons un peu sur le travail du dimanche ….
On nous jure aujourd’hui que cela ne concernera que les commerces, vous y croyez ?
Alors avez vous pensé que pour faire fonctionner ces gros commerces, il faut des transports, de la logistique, de l’inform...
La question est donc  plus directe : souhaitez-vous, vous-même, travailler le dimanche ?
Nous serons plus payés… Ne soyons pas naïfs! Rapidement nos chers dirigeants feront valoir que le dimanche est un jour com...
Si je gagne 100 ce n’est pas parce que le dimanche tout est ouvert que je dépenserai  110, à moins que le but ne soit de m...
Et d’ailleurs quelle  sera la prochaine étape, quand tous, nous travaillerons le dimanche ?  L’ouverture des commerces la ...
Le ministre dit : « ce sera sur la base du volontariat ». Qui se voit donc aujourd’hui refuser à son patron de travailler ...
Et nos petits commerçants, que faites vous donc à ne pas vous rebeller? Vous agoniserez les premiers quand, le dimanche, l...
Moi, je n’ai pas envie de travailler le dimanche, alors pourquoi demanderai-je que les autres travaillent pour me facilite...
J’ai envie d’échanger, de vivre des moments avec ma famille, de rencontrer mes amis ailleurs que dans le hall de la grande...
Faites circuler ce message dans vos carnets d’adresses. Il n’est peut être pas trop tard pour infléchir ces décisions ou d...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Refuser le travail du dimanche

534 vues

Publié le

Une petite diapo pour ceux qui s'opposent au travail du dimanche qu'il y a lieu de faire circuler impérativement.

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
534
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
24
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Refuser le travail du dimanche

  1. 1. Le dimanche tu travailleras
  2. 2. Réfléchissons un peu sur le travail du dimanche ….
  3. 3. On nous jure aujourd’hui que cela ne concernera que les commerces, vous y croyez ?
  4. 4. Alors avez vous pensé que pour faire fonctionner ces gros commerces, il faut des transports, de la logistique, de l’informatique, de la sécurité, des banques, etc …. Bref, des métiers que vous, chers lecteurs, pratiquez actuellement …en semaine.
  5. 5. La question est donc plus directe : souhaitez-vous, vous-même, travailler le dimanche ?
  6. 6. Nous serons plus payés… Ne soyons pas naïfs! Rapidement nos chers dirigeants feront valoir que le dimanche est un jour comme les autres, au même tarif que les autres. Regardez ce qu’il est advenu du lundi de pentecôte… à quand Noël? A non, au fait, Noël on va le garder car trop de business en jeux pour celui là!
  7. 7. Si je gagne 100 ce n’est pas parce que le dimanche tout est ouvert que je dépenserai 110, à moins que le but ne soit de me faire emprunter pour faire fonctionner les banques. Je ferai quoi, quand, à force d’avoir emprunté pour consommer plus, je serai surendetté? Devrai-je tout leur redonner et aller coucher sous les ponts ?
  8. 8. Et d’ailleurs quelle sera la prochaine étape, quand tous, nous travaillerons le dimanche ? L’ouverture des commerces la nuit? Certes cette étape concernera nos enfants, pas nous. Mais est-ce cela que nous souhaitons pour eux ?
  9. 9. Le ministre dit : « ce sera sur la base du volontariat ». Qui se voit donc aujourd’hui refuser à son patron de travailler alors que nous avons 3 millions de chômeurs. Le chantage sera facile. Il faut être ministre pour avoir ce culot et ce sens de l’hypocrisie. Et même pas un média pour oser le contredire! Ils ont tous peur. Quant à nos députés on ne sait même plus à quoi ils servent.
  10. 10. Et nos petits commerçants, que faites vous donc à ne pas vous rebeller? Vous agoniserez les premiers quand, le dimanche, les voitures qui actuellement sont garées dans vos rues commerçantes auront toutes migrées sur les immenses parkings gratuits de vos « grands amis ».  
  11. 11. Moi, je n’ai pas envie de travailler le dimanche, alors pourquoi demanderai-je que les autres travaillent pour me faciliter la vie, cela ne s’appelle-t-il pas de l’égoïsme? Pourquoi imposerai-je au personnel des grandes surfaces de travailler pour que je puisse acheter le pauvre baril de lessive qui me manque?
  12. 12. J’ai envie d’échanger, de vivre des moments avec ma famille, de rencontrer mes amis ailleurs que dans le hall de la grande surface voisine, d’organiser des manifestations bénévolement. J’ai envie de lire, d’apprendre, de faire des pauses, de faire du sport, de contempler, de rire, de voir mes enfants grandir, et pour tout cela le dimanche est irremplaçable.
  13. 13. Faites circuler ce message dans vos carnets d’adresses. Il n’est peut être pas trop tard pour infléchir ces décisions ou du moins éclairer nos concitoyens. Et au moins vous pourrez dire à vos enfants quand ils vous parleront « des dimanches de dans le temps », que vous aviez quand même essayé de faire quelque chose. Il est temps de bouger chers amis ne restez pas inactifs.

×