http://cab42.christiaanweiler.netcab42 SOLFERINO... comment l’habitat individuel peut jouer un rôle précurseur dans l’urba...
L’expérience en chantier au Pays-Bas autant qu’en France permet de comparer ces deux situations, et de soupçonner qu’il y ...
L’expérience en chantier au Pays-Bas autant qu’en France permet de comparer ces deux situations, et de soupçonner qu’il y ...
L’arrivée dans la gironde et dans les Landes à fait prendre conscience du potentiel énorme que représente la forêt des Lan...
L’arrivée à Bordeaux a mis en évidence le projet de renouvellement urbain en cours. À mesurer selon les communications de ...
Une vision sur le sud de la France, sur une échelle territoriale, fait apparaître la compacité relative de la ville de Bor...
L’approche du projet SOLFERINO s’inscrit sur les trois contextes mentionnés ci-dessus : 
+ L’urbanisme périurbain contre l...
La ville de Bordeaux vie un renouvellement urbain depuis le début du siècle. La réalisation des tracés de tramway et l’amé...
Comme à Paris, ou où que ce soit, l’évolution des prix de l’immobilier pousse les tranches d’habitants vers l’extérieur. I...
A part la pression foncière, il y a une culture de la maison individuelle en France. Selon lune étude de l’insée en 2006 i...
Le bâtiment est à l’origine de 
43% de la consommation d’énergie et 
24% des émissions de co2 
La maison individuelle est ...
La construction durable n’est pas qu’une question de consommation d’énergie. Cela mérite un approche global : un urbanisme...
cahier de charges pour un 
PÉRIURBAIN DURABLE 
COMPACT 
VERT 
INDIVIDUEL 
IDENTITE 
CITADIN 
EVOLUTIVE 
THERMIQUE
Afin de permettre une densité augmenté il faut que l’unité construite ait une emprise au sol réduite. La maison individuel...
La qualité verte des quartiers périurbaines est une qualité inhérente à sa définition. Il s’agit des jardins individuelles...
La maison individuelle, pour beaucoup, est un projet d’une fois dans la vie, et la maison doit correspondre à l’individu a...
!"# $%& '(" !"# !"#$%!%#& '#(!)$*+# !"#$%&'(#'%)*+%$(# "$&'%*(&*,$"-(#$./%+0"-(# 00(#,0(#2")(#/.0.*%3,(#4+,$# 5.6+-,*%+0#1...
L’habitant periurbain n’est pas un néo-rural. L’acquisition en periurbain n’est pas issu d’un désir d’un retour à la campa...
Quand il s’agit de pérenniser le cadre bâti, il faut penser à pérenniser le tissu social. La possibilité d’adapter son lie...
Sachant que les maison individuelles consomment 25% de l’énergie globale, il faut développer la technologie nécessaire pou...
L’étalement urbain n’est pas d’aujourd’hui, elle est en cours depuis des siècles. Dans les tissus existants on trouve les ...
!"# $%& '(" !"#$%&'()* !"#$%&'(')!*'+!,&--+! ./0&*01$&'+!.-*)!2+')+3! .()(')4'(*)!-+)!5*+)6&(')! 2+!,+02*0+3!2+!,(&)&'$%+3...
L’agglomération de Biarritz-Anglet-Bayonne (B-A-B) expérimente depuis long date l’étalement urbain. Avec une densité 2,5 x...
Vu en détail, on s’aperçoit d’un tel densité en B-A-Bqu’il y a question de perte de verdure et de jardins. Jusqu’où peut a...
En comparaison : le paysage urbain de la rue victor hugo à Saint-Médardet de la rue bellevue à biarritz. La différence est...
Le club de rome en 70, et depuis le protocole de Kyoto de 1997, puis 2005 et 2011 nous ont démontré les enjeux environneme...
Au fur et à mesure du temps la consommation d’énergie a été réduit, entre autres grâce aux réglementations thermiques. Auj...
Dans l’histoire nous avons deja inventé la maison du futur (Disney 1957). Il va falloir la réinventer.
Le standard sur lequel s’appuiera certainement la rt2020 est le label allemand ‘Passivhaus’. Au fond le principe s’expliqu...
La technologie nécessaire pour atteindre le label, le triple vitrage par exemple, reste cher pour l’instant. Mais si la te...
Le technologie Passivhaus a été mis en place par dr. Feist (d) et dr. Adamson (s) en 1990, dans le nord de l’Europe, dan d...
Le plan de la maison ci-contre est un plan type d’une maison passive. Le sud est vitrée, les autres trois façades sont rel...
Un effet collatéral de la configuration d’une maison passive en u, c’est que cela permet de ne pas voir les voisins... Il ...
La conception des bâtiments performant en thermique, bioclimatiques ou autres, demande plus de la conception des bâtiments...
Les études poussés doivent amener à des performances certifiées, en passant par des mesures quantitatives, comme la thermo...
Sur un chantier traditionnel on peut atteindre ces performances attendus. Mais il est plus laborieux de piquer et re-scell...
En déplacent une partie de la mise en oeuvre dans des ateliers, on maîtrise les conditions de travail et les dimensions de...
Les à priori sont parfois persistent. L’idée du préfab est souvent encore perçu comme une erreur qu’on a deja commis : pré...
Avis Technique 3/07-504Panneaux bois a usage structural Panneaux LENO Titulaire : FINNFOREST France 7, rue du fossé Blanc ...
Jour 1 matin, après les fondations commence la pose des panneaux,
Jour 1 après midi, les planchers arrivent, le montage continu,
Jours 1 matin, les éléments de toiture arrivent, le montage continu,
Jours 1 après midi, le volume est achevé, prêt pour recevoir le clos et couvert
Ci-contre un exemple d’une maison catalogue suédoise contemporaine. Elle se réalise en atelier en 20 jours, et puis en cha...
!"# $%& '(" !"# !"#$%!%#& '#(!)$*+# !"#$%&'(#'%)*+%$(# "$&'%*(&*,$"-(#$./%+0"-(# 1+00(#,0(#2")(#/.0.*%3,(#4+,$# 5.6+-,*%+0...
Une maison individuelle contemporaine adapté à : + un urbanisme compact 
+ une per 
formant passive 
+ préfabriqué en bois...
La prochaine étape pour SOLFERINO est de réaliser un prototype. Il faut rassembler une équipe de partenaires qui reconnais...
http://cab42.christiaanweiler.netcab42 SOLFERINO... comment l’habitat individuel peut jouer un rôle précurseur dans l’urba...
Solferino, la maison individuelle, compacte, (pré)passive, low-cost
Solferino, la maison individuelle, compacte, (pré)passive, low-cost
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Solferino, la maison individuelle, compacte, (pré)passive, low-cost

930 vues

Publié le

programme : sustainable construction innovation - site n.c. Aquitaine, fr - surface > 100 m2 - budget 110.000 Eu (prov.) - year : 2012 - phase : competition - client : domolandes.fr - team : cab42 + B. Galtier + H. Touton + M. De la marque + J.P. Terren

Un appel à projets, lancé par domolandes en janvier 2012, invite les divers acteurs du bâtiment (architectes, bureaux d'études, maîtres d'oeuvres, fabricants, constructeurs) à proposer des projets d'innovation dans la construction durable. Pour mieux comprendre les enjeux en question, le sujet est considéré dans sa contexte globale - l'étalement urbain fait autant partie des enjeux, que l'étanchéité à l'air. Ces deux exemples, d'échelles extrêmement différentes, se réunissent dans l'échelle architecturale. Mais aussi inversement, c'est à l'échelle architecturale qu'un produit peut déclencher des innovations à la fois dans les domaines de l'urbanisme, du thermique, ainsi que de l'économie. Le projet propose trois innovations réunies en un seul projet de maison individuelle : La maison individuelle compacte pour une urbanisme compacte, la maison individuelle passive de série, et la maison individuelle économique préfabriqué en bois local.

Publié dans : Immobilier
1 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
930
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
14
Commentaires
1
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Solferino, la maison individuelle, compacte, (pré)passive, low-cost

  1. 1. http://cab42.christiaanweiler.netcab42 SOLFERINO... comment l’habitat individuel peut jouer un rôle précurseur dans l’urbanisme, la technologie, et l’économie du bâtiment. 3 innovations en 1 pour réduire l’impact écologique de la villeURBANISME COMPACTTHERMIQUE PASSIVEPREFABRICATION BOISParis, 180912L’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de BellevillePrésentation du projet SOLFERINO, par Christiaan Weiler, architecte néerlandais, exerçant en France depuis 2003, installé à Bordeaux depuis 2009.
  2. 2. L’expérience en chantier au Pays-Bas autant qu’en France permet de comparer ces deux situations, et de soupçonner qu’il y a une avantage à trouver dans une rationalisation du chantier tel qu’on le voit dans les chantiers néerlandais. Cette rationalité va notamment permettre de répondre aux exigences accrues dans la construction française d’aujourd’hui, et pour moindre coût.
  3. 3. L’expérience en chantier au Pays-Bas autant qu’en France permet de comparer ces deux situations, et de soupçonner qu’il y a une avantage à trouver dans une rationalisation du chantier tel qu’on le voit dans les chantiers néerlandais. Cette rationalité va notamment permettre de répondre aux exigences accrues dans la construction française d’aujourd’hui, et pour moindre coût.
  4. 4. L’arrivée dans la gironde et dans les Landes à fait prendre conscience du potentiel énorme que représente la forêt des Landes pour la construction bois. Il paraît que la propriété est très éparpillé ce qui complexifie exploitation, et que le bois n’est pas d’une qualité très élevée. N’empêche qu’il y a un potentiel à explorer.
  5. 5. L’arrivée à Bordeaux a mis en évidence le projet de renouvellement urbain en cours. À mesurer selon les communications de la ville ce renouvellement se passe en majorité dans le centre et sa proximité. La question se pose comment la ville s’organise pour l’aménagement du périurbain.
  6. 6. Une vision sur le sud de la France, sur une échelle territoriale, fait apparaître la compacité relative de la ville de Bordeaux. Les agglomérations dans le Midi, surtout autour de Marseille, sont investies de façon beaucoup plus diffuse créant ainsi des paysages urbanisés étendus. Est-il possible d’éviter cet étalement urbain pour la région Bordelaise?
  7. 7. L’approche du projet SOLFERINO s’inscrit sur les trois contextes mentionnés ci-dessus : + L’urbanisme périurbain contre l’étalement + La construction durable en bois local + Une technique de chantier performant
  8. 8. La ville de Bordeaux vie un renouvellement urbain depuis le début du siècle. La réalisation des tracés de tramway et l’aménagement des espaces publiques à rendu la ville très attractive. Par conséquence les prix de l’immobilier ont grimpé de 150% environnement.
  9. 9. Comme à Paris, ou où que ce soit, l’évolution des prix de l’immobilier pousse les tranches d’habitants vers l’extérieur. Il y a un effet epi-centrique de pression foncière à l’origine de l’étalement urbain.
  10. 10. A part la pression foncière, il y a une culture de la maison individuelle en France. Selon lune étude de l’insée en 2006 il y a sur le volume globale 60% de maisons individuelles pour 40% de habitat collectif. Offrir plus de logements en centre ville, pour éviter l’étalement urbain, n’est pas la seule réponse à la demande du marché.
  11. 11. Le bâtiment est à l’origine de 43% de la consommation d’énergie et 24% des émissions de co2 La maison individuelle est à l’origine de 60 % des consommations d’énergie et 60 % des émissions de co2 TRIBU INGENIERIE ENERGIE – 13 09 10 Dans le contexte de la gestion de l’énergie globale, il est très important de voir qu’en termes de consommations la maison individuelle représente à peu près 25% des consommations, tout types confondus. (Bâtiment =40% consommations globales, maison individuelle =60% des consommations du bâtiment). Les enjeux pour la maison individuelle sont importants.
  12. 12. La construction durable n’est pas qu’une question de consommation d’énergie. Cela mérite un approche global : un urbanisme cohérent, une paysage intégrée, une architecture adaptée, des habitants engagés. La relation de l’habitant avec son lieu est d’énorme importance pour la durabilité de toute investissement dans le cadre bâti.
  13. 13. cahier de charges pour un PÉRIURBAIN DURABLE COMPACT VERT INDIVIDUEL IDENTITE CITADIN EVOLUTIVE THERMIQUE
  14. 14. Afin de permettre une densité augmenté il faut que l’unité construite ait une emprise au sol réduite. La maison individuelle de rêve n’est pas uniquement une maison de plein pied avec une garage détachée. Ça doit être une maison compacte, en r+1 ou plus.
  15. 15. La qualité verte des quartiers périurbaines est une qualité inhérente à sa définition. Il s’agit des jardins individuelles, mais aussi des espaces publiques. Il existe des exemples d’urbanisme qui sont très sobres en imperméabilisation et très riche en verdure publique.
  16. 16. La maison individuelle, pour beaucoup, est un projet d’une fois dans la vie, et la maison doit correspondre à l’individu acquéreur. La densité ou compacité n’empêche pas cette individualité. Elle ne constitue pas forcément à une cacophonie, tant qu’une cohérence urbanistique est assurée.
  17. 17. !"# $%& '(" !"# !"#$%!%#& '#(!)$*+# !"#$%&'(#'%)*+%$(# "$&'%*(&*,$"-(#$./%+0"-(# 00(#,0(#2")(#/.0.*%3,(#4+,$# 5.6+-,*%+0#1(#-5'"2%*"*#-+&"-7#80# 4$(0"0*#1()#.-.9(0*)#1(#&+94+)%*%+0# 4$.)(0*)#1"0)#&()#9+1:-();#+0# 0)&$%*#1"0)#,0(#3,"-%*.<%9"/(# !"#$%&'()*+,%-!%+.)!+$/0/$1#0%!1%'()!+ -+&"-()#)+0*#9%)()#(0#6"-(,$;#(*#,0(# &($*"%0(#$(&+00"%))"0&(#()*#1+00.(# ",=#>,*,$)#'"2%*"0*)7#?()#.-.9(0*)# 0(#)+0*#0,--(9(0*#&+0*$"1%&*+%$()# 6(&#,0(#"$&'%*(&*,$(#$.)+-,9(0*# 0*(94+$"%0(7#@-#0(#)5"/%*#4")# 1(#&+4%($#-()#9+1:-()#'%)*+$%3,()# +,#1(#4+,$),%6$(#,0(#&+0&(4*%+0# 9"0*%3,(;#9"%)#1(#$(01$(#&+94*(# 1()#1%6($)()#3,"-%*.)#'%)*+$%3,()7# 0)%#-(#4$+B(*#(0$%&'%(#-5%1(0*%*.# -+&"-(#(*#-"#3,"-%*.#"$&'%*(&*,$"-(#1()# 3,"$*%($)7# &+,-&./01,-&2.324567,& 456&8,-&0509:-,-&;.-<,99,-&=<.& 456&0>4<6.&805-&8,-&.2?5,-&8,& 072A.6,26<7,&B4B<90.7,&0=<.60.5,C2($/($%( "$&"&'+00"%)(.&'+44(#1+,2-(9"%)+0#1(#6%--( +)*$.%-&+-(-"01"%)( /%$+01%0(/%$+--( La maison individuelle, comme tout produit, doit avoir une identité particulière. Cette particularité est présente partout, et est inscrit dans les cultures locales. Une entropie des identités locaux n’augmente pas la particularité des lieux. Quand un lieux peut se faire échanger sans soucis par un autre, l’indifférence peut s’installer. Un tissu social ancré dans un tissu physique nécessite une cadre particulier, non pas générique.
  18. 18. L’habitant periurbain n’est pas un néo-rural. L’acquisition en periurbain n’est pas issu d’un désir d’un retour à la campagne. En conséquence le style des maisons devrait s’adapter à ce profil citadin.
  19. 19. Quand il s’agit de pérenniser le cadre bâti, il faut penser à pérenniser le tissu social. La possibilité d’adapter son lieu de vie, au lieu de changer de lieu, permet que l’habitant s’implique beaucoup plus dans son habitat. Il faut rendre possible qu’une personne puisse adapter son habitat aux évolutions dans sa vie, pour qu’il y reste et s’occupe de son toit.
  20. 20. Sachant que les maison individuelles consomment 25% de l’énergie globale, il faut développer la technologie nécessaire pour qu’elles en consomment moins.
  21. 21. L’étalement urbain n’est pas d’aujourd’hui, elle est en cours depuis des siècles. Dans les tissus existants on trouve les traces des étapes de la densification et l’étalement. On peut y trouver des formes à réinventer pour la densification d’aujourd’hui. C’est la particularité de la division parcellaire. Généralement la production de la ville se fait aujourd’hui par des opérations de grande échelle. En periurbain ce n’est moins courant, c’est plus délicat.
  22. 22. !"# $%& '(" !"#$%&'()* !"#$%&'(')!*'+!,&--+! ./0&*01$&'+!.-*)!2+')+3! .()(')4'(*)!-+)!5*+)6&(')! 2+!,+02*0+3!2+!,(&)&'$%+3!2+)!$778)2+!-$!7(#.$7&6/9!:(*0!-$!7(#.$7&;$*6!/,&6+0!-+!.-+&'!.&+29!:(*0!-<$778)&-!+'!;$*6!2+!6(*)!-+)!7(6/)3!7$0!6(*)! -+)!7$)!+=&)6+'69!%+,-!./!012+,..,! 341567689!,084,!+16:60:;!6.!<!/!20! 60894=8!>!0,!3/:!72.863.6,4!.,:!+>?+6:@!A,./!-10+6,08!/25!3460-63,:! B!3/::6C:!D!E26!F100,!E2,.E2,:! -10:6G0,:!9G/.,7,08!3124!/+164!.,:! 12+,4824,:!:248128!:24!.,!-H89!:!>+)!.$07+--+)!,('6!)+!,(&.()&6&(''/+)!2+)!5*$60+!7(6/)! &#$%&'$1-+)!2+!7(')60*76&(')! +=&)6$'6+)9!:(*0!(.6&#&)+0!-$! 5*$-&6/!,+06+!2+)!$#/'$%+#+'6)'(*,+$*=!(*!0/'(,/)3!&-!;$*6!/,&6+2<&#.+0#/$1&-&)+0!-$!)*0;$7+!5*&! )<*01$'&)+!+'!.$))$'6!.$0!*'! *01$'&)#+!,+0)&('!?!-&%@6!A!4!*'+! ,+0)&('!$,+7!.-*)!2+!,+06!+6!#(&')! 2<+'0(1/3!)$')!.(*0!$*6$'6!0/2*&-<$77+))&1&-&6/9! !:(*0!-</6*2+!2+!7$)3!5*<+)BCDEFG"HC!.(*0!-<&')6$'63!I<$&!.*'+!.+6&6+!.$07+--+!6@/(0&5*+!2+!#J3!7(00+).('2$'6!L!-$!#(&6&/!2+)! 2&#+')&(')!60(*,/+)!2$')!*'+!M('+! 2+')+!2+!0/;/0+'7+!NB69!O/2$02!+'! P$--+)3!QRQS9!R,+7!*'+!+#.0&)+!$*!)(-! 2+!TK!#J3!.(*0!*'!UV!2+!WKK!#J!+'! 2+*=!'&,+$*=3!7+-$!.+0#+6!*'!I$2+!WTK!#J9! ! !"#$%&'(&#)*#+',,)-.#)*"()# +/+#012--)'2#)"#3/#4251/ #6)-#-78%9'-#7:; 71*"()#<:-2',:-)*"#2*#=># %"'"#:*:":',#&?2*#@1*)#A'<:,; ,1**':().#)"#B>#2*)#A(1C)7; !"#$%&'($)%&)$*"+,-!"#$% A1--:D,)/#6)-#*12<)'2E# 8'D:"'"-#-1*"#-F9D1,:-%-# A'(#2*#G#12<)("#<)(-#,)# -2&/#H12-#()71**':--1*-# ,)-#'77I-#<'(:%-#A'(#('A; A1("#J#,?1(:)*"'":1*#-2&# &19:*'*"#&)-#A'<:,,1*-#('; C12"%-/#!:"2'":1*#'7"2),,)/ K#8)7"'()- L#78)9:*-#)*#-)(<:"2&) MN#2*:"%-#&?8'D:"'" =#:*&2-"(:) !:"2'":1*#A(1C)"%/ K#8)7"'()-.#&1*" N.K#8'#A12(#<1:(:) L#78)9:*-#)*#-)(<:"2&) =BK#2*:"%-#&?8'D:"'" =#:*&2-"(:) O)-#<1:(:)-#-1*"#A(1C)"%)-# &)#P'Q1*#J#()712A)-#&)-# :,R"-/#6?:*")*":1*#&?1(:)*")(# ,)-#8'D:"'"-#<)(-#,)#-2&.# A12(#,?)*)(5:)#A'--:<).#)-"# P1(9',:-%)#'<)7#2*#',:5*); 9)*"#)*#)-";12)-".#)"#2*)# &:-A1-:":1*#)*#S2:*S21*; 7)-#)*#*1(&;-2&/# Ci-contre une exercice de densification purement mathématique. Un ensemble de parcelles à Saint-Médard-en-Jalles a été sous- divisé. De 12 u/ha on arrive à 24 u/ha, 200% de l’occupation des sols actuelle. Cela démontre le potentiel, mais le résultat manque de structure et de qualité spatiale urbaine.
  23. 23. L’agglomération de Biarritz-Anglet-Bayonne (B-A-B) expérimente depuis long date l’étalement urbain. Avec une densité 2,5 x plus élevé que st-médard on s’aperçoit immédiatement de la présence d’infrastructures de voiries. Le tissu est toujours pavillonnaire.
  24. 24. Vu en détail, on s’aperçoit d’un tel densité en B-A-Bqu’il y a question de perte de verdure et de jardins. Jusqu’où peut aller la densification sans perdre de la qualité spatiale et commerciale? Visiblement les terrains ont été divisés, revendus et investis. Est-ce la proximité de l’océan qui est l’agent d’une tel densification?
  25. 25. En comparaison : le paysage urbain de la rue victor hugo à Saint-Médardet de la rue bellevue à biarritz. La différence est clair néanmoins subtile. Il n’est pas inimaginable que rue Victor Hugo sera un jour comme la rue Bellevue, et ce constat aide à comprendre la densification par division parcellaire.
  26. 26. Le club de rome en 70, et depuis le protocole de Kyoto de 1997, puis 2005 et 2011 nous ont démontré les enjeux environnementale. Les états l’ont ratifié (ou pas) pour en faire de la politique locale.
  27. 27. Au fur et à mesure du temps la consommation d’énergie a été réduit, entre autres grâce aux réglementations thermiques. Aujourd’hui nous expérimentons la rt2012, basé sur le label suisse Minergie. Prochainement notre rt2020 ira plus loin, mais pourquoi attendre pour s’y préparer?
  28. 28. Dans l’histoire nous avons deja inventé la maison du futur (Disney 1957). Il va falloir la réinventer.
  29. 29. Le standard sur lequel s’appuiera certainement la rt2020 est le label allemand ‘Passivhaus’. Au fond le principe s’explique ainsi : Maximiser l’isolation thermique et l’étanchéité à l’air pour minimiser les déperditions. Quantifier tout les apports calorifique gratuits (habitants, électroménager, solaire). Minimiser ainsi la consommation d’énergie à un minimum, et palier aux besoins en énergie (froid ou chaud) avec des équipements de haute rendement.
  30. 30. La technologie nécessaire pour atteindre le label, le triple vitrage par exemple, reste cher pour l’instant. Mais si la technologie se distribue de plus en plus, ce prix descendra, comme pour le chauffage centrale à l’époque. Il faut communiquer, faire connaître et banaliser la technique pour qu’elle devienne abordable pour tout le monde.
  31. 31. Le technologie Passivhaus a été mis en place par dr. Feist (d) et dr. Adamson (s) en 1990, dans le nord de l’Europe, dan des conditions climatiques différentes au climat du sud. Il faut faire évoluer le passive avec des techniques de protection contre le chaud. Par exemple par inertie, comme montre cet exemple d’un village grecque.
  32. 32. Le plan de la maison ci-contre est un plan type d’une maison passive. Le sud est vitrée, les autres trois façades sont relativement fermées. Il faut capter un maximum de chaleur du soleil, notamment pour le confort d’hiver. (Mais en été il faut s’en protéger, évidemment.) Coupe vu dans la coupe 4.4
  33. 33. Un effet collatéral de la configuration d’une maison passive en u, c’est que cela permet de ne pas voir les voisins... Il est donc possible d’avoir plus de proximité entre les maisons individuelles.
  34. 34. La conception des bâtiments performant en thermique, bioclimatiques ou autres, demande plus de la conception des bâtiments. Grâce aux installations ils deviennent des véritables machines, exhaustivement modélisés en amont.
  35. 35. Les études poussés doivent amener à des performances certifiées, en passant par des mesures quantitatives, comme la thermographie et le test ‘blower-door’.
  36. 36. Sur un chantier traditionnel on peut atteindre ces performances attendus. Mais il est plus laborieux de piquer et re-sceller et adapter les détails afin d’obtenir les raccords de pointe, et de rajouter des couches de produits complémentaires, en travaillant dans des conditions soumises aux intempéries. Il faut un changement de mentalité et d’approche, sinon cela va être hors de prix.
  37. 37. En déplacent une partie de la mise en oeuvre dans des ateliers, on maîtrise les conditions de travail et les dimensions des composants comme un menuisier qui prépare ses châssis. La préfabrication permet d’atteindre la performance exigé plus aisément.
  38. 38. Les à priori sont parfois persistent. L’idée du préfab est souvent encore perçu comme une erreur qu’on a deja commis : préfabrication égale répétition. Par contre les machines de production ont évolués, et une machine, couplée au dessins cad, peut aujourd’hui sortir différentes composants. Le retour sur investissement n’est pas la même.
  39. 39. Avis Technique 3/07-504Panneaux bois a usage structural Panneaux LENO Titulaire : FINNFOREST France 7, rue du fossé Blanc Bâtiment F F-92230 GENEVILLIERS Usine : FINNFOREST MERCK gMBh Industriestra!e 2 86551 Aichach ALLEMAGNE Distributeur : FINNFOREST France 7, rue du fossé Blanc Bâtiment F F-92230 GENEVILLIERS Commission chargée de formuler des Avis Techniques (arrêté du 2 décembre 1969) Groupe Spécialisé n°3 Structure, planchers et autres composants structuraux Vu pour enregistrement le 30 janvier 2008 Secrétariat de la commission des Avis Techniques CSTB, 84 avenue Jean Jaurès, Champs sur Marne, F-77447 Marne la Vallée Cedex 2 Tél. : 01 64 68 82 82!-!Fax : 01 60 05 70 37!-!Internet : www.cstb.fr Les Avis Techniques sont publiés par le Secrétariat des Avis Techniques, assuré par le CSTB. Les versions authentifiées sont disponibles gratuitement sur le site Internet du CSTB (http://www.cstb.fr) ! CSTB 2008 Il existe des systèmes, reconnus avec avis technique du CSTB, de panneaux de préfabrication bois avec trois avantages importants : + fabriqués à base de bois de qualité moyenne, + étanche à l’air en eux même, contraire à l’ossature bois, + plus inerte que l’ossature bois (capacité de stockage),
  40. 40. Jour 1 matin, après les fondations commence la pose des panneaux,
  41. 41. Jour 1 après midi, les planchers arrivent, le montage continu,
  42. 42. Jours 1 matin, les éléments de toiture arrivent, le montage continu,
  43. 43. Jours 1 après midi, le volume est achevé, prêt pour recevoir le clos et couvert
  44. 44. Ci-contre un exemple d’une maison catalogue suédoise contemporaine. Elle se réalise en atelier en 20 jours, et puis en chantier en encore 20 jours, pour une prix clé-en-mains de 1.800 Eu/m2. Sur tout les aspects (sauf la performance passive) un exemple à étudier.
  45. 45. !"# $%& '(" !"# !"#$%!%#& '#(!)$*+# !"#$%&'(#'%)*+%$(# "$&'%*(&*,$"-(#$./%+0"-(# 1+00(#,0(#2")(#/.0.*%3,(#4+,$# 5.6+-,*%+0#1(#-5'"2%*"*#-+&"-7#80# 4$(0"0*#1()#.-.9(0*)#1(#&+94+)%*%+0# 4$.)(0*)#1"0)#&()#9+1:-();#+0# 5%0)&$%*#1"0)#,0(#3,"-%*.<%9"/(# !"#$%&'()*+,%-!%+.)!+$/0/$1#0%!1%'()!+ -+&"-()#)+0*#9%)()#(0#6"-(,$;#(*#,0(# &($*"%0(#$(&+00"%))"0&(#()*#1+00.(# ",=#>,*,$)#'"2%*"0*)7#?()#.-.9(0*)# 0(#)+0*#0,--(9(0*#&+0*$"1%&*+%$()# 6(&#,0(#"$&'%*(&*,$(#$.)+-,9(0*# &+0*(94+$"%0(7#@-#0(#)5"/%*#4")# 1(#&+4%($#-()#9+1:-()#'%)*+$%3,()# +,#1(#4+,$),%6$(#,0(#&+0&(4*%+0# $+9"0*%3,(;#9"%)#1(#$(01$(#&+94*(# 1()#1%6($)()#3,"-%*.)#'%)*+$%3,()7# A%0)%#-(#4$+B(*#(0$%&'%(#-5%1(0*%*.# -+&"-(#(*#-"#3,"-%*.#"$&'%*(&*,$"-(#1()# 3,"$*%($)7# &+,-&./01,-&2.324567,& 456&8,-&0509:-,-&;.-<,99,-&=<.& 456&0>4<6.&805-&8,-&.2?5,-&8,& 072A.6,26<7,&B4B<90.7,&0=<.60.5,C2($/($%( "$&"&'+00"%)(.&'+44(#1+,2-(9"%)+0#1(#6%--( +)*$.%-&+-(-"01"%)( /%$+01%0(/%$+--( Si on revient dans le contexte ou le projet a été conçu, et pour lequel il a été imaginé, avec le bois des Landes en tant que source, et la tradition de l’architecture bois en base d’identité, on arrivé au début du projet SOLFERINO...
  46. 46. Une maison individuelle contemporaine adapté à : + un urbanisme compact + une per formant passive + préfabriqué en bois (local)
  47. 47. La prochaine étape pour SOLFERINO est de réaliser un prototype. Il faut rassembler une équipe de partenaires qui reconnais- sent les enjeux. Il faut explorer la synergie pour réaliser aujourd’hui une maison adapté à demain. Merci pour votre attention
  48. 48. http://cab42.christiaanweiler.netcab42 SOLFERINO... comment l’habitat individuel peut jouer un rôle précurseur dans l’urbanisme, la technologie, et l’économie du bâtiment. 3 innovations en 1 pour réduire l’impact écologique de la villeURBANISME COMPACTTHERMIQUE PASSIVEPREFABRICATION BOIS

×