SlideShare une entreprise Scribd logo
http://cab42.christiaanweiler.netcab42 SOLFERINO... comment l’habitat individuel peut jouer un rôle précurseur dans l’urbanisme, la technologie, et l’économie du bâtiment. 3 innovations en 1 pour réduire l’impact écologique de la villeURBANISME COMPACTTHERMIQUE PASSIVEPREFABRICATION BOISParis, 180912L’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de BellevillePrésentation du projet SOLFERINO, par Christiaan Weiler, architecte néerlandais, exerçant en France depuis 2003, installé à Bordeaux depuis 2009.
L’expérience en chantier au Pays-Bas autant qu’en France permet de comparer ces deux situations, et de soupçonner qu’il y a 
une avantage à trouver dans une rationalisation du chantier tel qu’on le voit dans les chantiers néerlandais. Cette rationalité va 
notamment permettre de répondre aux exigences accrues dans la construction française d’aujourd’hui, et pour moindre coût.
L’expérience en chantier au Pays-Bas autant qu’en France permet de comparer ces deux situations, et de soupçonner qu’il y a une avantage à trouver dans une rationalisation du chantier tel qu’on le voit dans les chantiers néerlandais. Cette rationalité va notamment permettre de répondre aux exigences accrues dans la construction française d’aujourd’hui, et pour moindre coût.
L’arrivée dans la gironde et dans les Landes à fait prendre conscience du potentiel énorme que représente la forêt des Landes pour la construction bois. Il paraît que la propriété est très éparpillé ce qui complexifie exploitation, et que le bois n’est pas d’une qualité très élevée. N’empêche qu’il y a un potentiel à explorer.
L’arrivée à Bordeaux a mis en évidence le projet de renouvellement urbain en cours. À mesurer selon les communications de la ville ce renouvellement se passe en majorité dans le centre et sa proximité. La question se pose comment la ville s’organise pour l’aménagement du périurbain.
Une vision sur le sud de la France, sur une échelle territoriale, fait apparaître la compacité relative de la ville de Bordeaux. Les agglomérations dans le Midi, surtout autour de Marseille, sont investies de façon beaucoup plus diffuse créant ainsi des paysages urbanisés étendus. Est-il possible d’éviter cet étalement urbain pour la région Bordelaise?
L’approche du projet SOLFERINO s’inscrit sur les trois contextes mentionnés ci-dessus : 
+ L’urbanisme périurbain contre l’étalement + La construction durable en bois local + Une technique de chantier performant
La ville de Bordeaux vie un renouvellement urbain depuis le début du siècle. La réalisation des tracés de tramway et l’aménagement des espaces publiques à rendu la ville très attractive. Par conséquence les prix de l’immobilier ont grimpé de 150% environnement.
Comme à Paris, ou où que ce soit, l’évolution des prix de l’immobilier pousse les tranches d’habitants vers l’extérieur. Il y a un effet epi-centrique de pression foncière à l’origine de l’étalement urbain.
A part la pression foncière, il y a une culture de la maison individuelle en France. Selon lune étude de l’insée en 2006 il y a sur le volume globale 60% de maisons individuelles pour 40% de habitat collectif. Offrir plus de logements en centre ville, pour éviter l’étalement urbain, n’est pas la seule réponse à la demande du marché.
Le bâtiment est à l’origine de 
43% de la consommation d’énergie et 
24% des émissions de co2 
La maison individuelle est à l’origine de 
60 % des consommations d’énergie et 
60 % des émissions de co2 
TRIBU INGENIERIE ENERGIE – 13 09 10 
Dans le contexte de la gestion de l’énergie globale, il est très important de voir qu’en termes de consommations la maison individuelle représente à peu près 25% des consommations, tout types confondus. (Bâtiment =40% consommations globales, maison individuelle =60% des consommations du bâtiment). Les enjeux pour la maison individuelle sont importants.
La construction durable n’est pas qu’une question de consommation d’énergie. Cela mérite un approche global : un urbanisme cohérent, une paysage intégrée, une architecture adaptée, des habitants engagés. La relation de l’habitant avec son lieu est d’énorme importance pour la durabilité de toute investissement dans le cadre bâti.
cahier de charges pour un 
PÉRIURBAIN DURABLE 
COMPACT 
VERT 
INDIVIDUEL 
IDENTITE 
CITADIN 
EVOLUTIVE 
THERMIQUE
Afin de permettre une densité augmenté il faut que l’unité construite ait une emprise au sol réduite. La maison individuelle de rêve n’est pas uniquement une maison de plein pied avec une garage détachée. Ça doit être une maison compacte, en r+1 ou plus.
La qualité verte des quartiers périurbaines est une qualité inhérente à sa définition. Il s’agit des jardins individuelles, mais aussi des espaces publiques. Il existe des exemples d’urbanisme qui sont très sobres en imperméabilisation et très riche en verdure publique.
La maison individuelle, pour beaucoup, est un projet d’une fois dans la vie, et la maison doit correspondre à l’individu acquéreur. La densité ou compacité n’empêche pas cette individualité. Elle ne constitue pas forcément à une cacophonie, tant qu’une cohérence urbanistique est assurée.
!"# $%& '(" !"# !"#$%!%#& '#(!)$*+# !"#$%&'(#'%)*+%$(# "$&'%*(&*,$"-(#$./%+0"-(# 00(#,0(#2")(#/.0.*%3,(#4+,$# 5.6+-,*%+0#1(#-5'"2%*"*#-+&"-7#80# 4$(0"0*#1()#.-.9(0*)#1(#&+94+)%*%+0# 4$.)(0*)#1"0)#&()#9+1:-();#+0# 0)&$%*#1"0)#,0(#3,"-%*.<%9"/(# !"#$%&'()*+,%-!%+.)!+$/0/$1#0%!1%'()!+ -+&"-()#)+0*#9%)()#(0#6"-(,$;#(*#,0(# &($*"%0(#$(&+00"%))"0&(#()*#1+00.(# ",=#>,*,$)#'"2%*"0*)7#?()#.-.9(0*)# 0(#)+0*#0,--(9(0*#&+0*$"1%&*+%$()# 6(&#,0(#"$&'%*(&*,$(#$.)+-,9(0*# 0*(94+$"%0(7#@-#0(#)5"/%*#4")# 1(#&+4%($#-()#9+1:-()#'%)*+$%3,()# +,#1(#4+,$),%6$(#,0(#&+0&(4*%+0# 9"0*%3,(;#9"%)#1(#$(01$(#&+94*(# 1()#1%6($)()#3,"-%*.)#'%)*+$%3,()7# 0)%#-(#4$+B(*#(0$%&'%(#-5%1(0*%*.# -+&"-(#(*#-"#3,"-%*.#"$&'%*(&*,$"-(#1()# 3,"$*%($)7# &+,-&./01,-&2.324567,& 456&8,-&0509:-,-&;.-<,99,-&=<.& 456&0>4<6.&805-&8,-&.2?5,-&8,& 072A.6,26<7,&B4B<90.7,&0=<.60.5,C2($/($%( "$&"&'+00"%)(.&'+44(#1+,2-(9"%)+0#1(#6%--( +)*$.%-&+-(-"01"%)( /%$+01%0(/%$+--( 
La maison individuelle, comme tout produit, doit avoir une identité particulière. Cette particularité est présente partout, et est inscrit dans les cultures locales. Une entropie des identités locaux n’augmente pas la particularité des lieux. Quand un lieux peut se faire échanger sans soucis par un autre, l’indifférence peut s’installer. Un tissu social ancré dans un tissu physique nécessite une cadre particulier, non pas générique.
L’habitant periurbain n’est pas un néo-rural. L’acquisition en periurbain n’est pas issu d’un désir d’un retour à la campagne. En conséquence le style des maisons devrait s’adapter à ce profil citadin.
Quand il s’agit de pérenniser le cadre bâti, il faut penser à pérenniser le tissu social. La possibilité d’adapter son lieu de vie, au lieu de changer de lieu, permet que l’habitant s’implique beaucoup plus dans son habitat. Il faut rendre possible qu’une personne puisse adapter son habitat aux évolutions dans sa vie, pour qu’il y reste et s’occupe de son toit.
Sachant que les maison individuelles consomment 25% de l’énergie globale, il faut développer la technologie nécessaire pour qu’elles en consomment moins.
L’étalement urbain n’est pas d’aujourd’hui, elle est en cours depuis des siècles. Dans les tissus existants on trouve les traces des étapes de la densification et l’étalement. On peut y trouver des formes à réinventer pour la densification d’aujourd’hui. C’est la particularité de la division parcellaire. Généralement la production de la ville se fait aujourd’hui par des opérations de grande échelle. En periurbain ce n’est moins courant, c’est plus délicat.
!"# $%& '(" !"#$%&'()* !"#$%&'(')!*'+!,&--+! ./0&*01$&'+!.-*)!2+')+3! .()(')4'(*)!-+)!5*+)6&(')! 2+!,+02*0+3!2+!,(&)&'$%+3!2+)!$778)2+!-$!7(#.$7&6/9!:(*0!-$!7(#.$7&;$*6!/,&6+0!-+!.-+&'!.&+29!:(*0!-<$778)&-!+'!;$*6!2+!6(*)!-+)!7(6/)3!7$0!6(*)! -+)!7$)!+=&)6+'69!%+,-!./!012+,..,! 341567689!,084,!+16:60:;!6.!<!/!20! 60894=8!>!0,!3/:!72.863.6,4!.,:!+>?+6:@!A,./!-10+6,08!/25!3460-63,:! B!3/::6C:!D!E26!F100,!E2,.E2,:! -10:6G0,:!9G/.,7,08!3124!/+164!.,:! 12+,4824,:!:248128!:24!.,!-H89!:!>+)!.$07+--+)!,('6!)+!,(&.()&6&(''/+)!2+)!5*$60+!7(6/)! &#$%&'$1-+)!2+!7(')60*76&(')! +=&)6$'6+)9!:(*0!(.6&#&)+0!-$! 5*$-&6/!,+06+!2+)!$#/'$%+#+'6)'(*,+$*=!(*!0/'(,/)3!&-!;$*6!/,&6+2<&#.+0#/$1&-&)+0!-$!)*0;$7+!5*&! )<*01$'&)+!+'!.$))$'6!.$0!*'! *01$'&)#+!,+0)&('!?!-&%@6!A!4!*'+! ,+0)&('!$,+7!.-*)!2+!,+06!+6!#(&')! 2<+'0(1/3!)$')!.(*0!$*6$'6!0/2*&-<$77+))&1&-&6/9! !:(*0!-</6*2+!2+!7$)3!5*<+)BCDEFG"HC!.(*0!-<&')6$'63!I<$&!.*'+!.+6&6+!.$07+--+!6@/(0&5*+!2+!#J3!7(00+).('2$'6!L!-$!#(&6&/!2+)! 2&#+')&(')!60(*,/+)!2$')!*'+!M('+! 2+')+!2+!0/;/0+'7+!NB69!O/2$02!+'! P$--+)3!QRQS9!R,+7!*'+!+#.0&)+!$*!)(-! 2+!TK!#J3!.(*0!*'!UV!2+!WKK!#J!+'! 2+*=!'&,+$*=3!7+-$!.+0#+6!*'!I$2+!WTK!#J9! ! !"#$%&'(&#)*#+',,)-.#)*"()# +/+#012--)'2#)"#3/#4251/ #6)-#-78%9'-#7:; 71*"()#<:-2',:-)*"#2*#=># %"'"#:*:":',#&?2*#@1*)#A'<:,; ,1**':().#)"#B>#2*)#A(1C)7; !"#$%&'($)%&)$*"+,-!"#$% A1--:D,)/#6)-#*12<)'2E# 8'D:"'"-#-1*"#-F9D1,:-%-# A'(#2*#G#12<)("#<)(-#,)# -2&/#H12-#()71**':--1*-# ,)-#'77I-#<'(:%-#A'(#('A; A1("#J#,?1(:)*"'":1*#-2&# &19:*'*"#&)-#A'<:,,1*-#('; C12"%-/#!:"2'":1*#'7"2),,)/ K#8)7"'()- L#78)9:*-#)*#-)(<:"2&) MN#2*:"%-#&?8'D:"'" =#:*&2-"(:) !:"2'":1*#A(1C)"%/ K#8)7"'()-.#&1*" N.K#8'#A12(#<1:(:) L#78)9:*-#)*#-)(<:"2&) =BK#2*:"%-#&?8'D:"'" =#:*&2-"(:) O)-#<1:(:)-#-1*"#A(1C)"%)-# &)#P'Q1*#J#()712A)-#&)-# :,R"-/#6?:*")*":1*#&?1(:)*")(# ,)-#8'D:"'"-#<)(-#,)#-2&.# A12(#,?)*)(5:)#A'--:<).#)-"# P1(9',:-%)#'<)7#2*#',:5*); 9)*"#)*#)-";12)-".#)"#2*)# &:-A1-:":1*#)*#S2:*S21*; 7)-#)*#*1(&;-2&/# 
Ci-contre une exercice de densification purement mathématique. Un ensemble de parcelles à Saint-Médard-en-Jalles a été sous- divisé. De 12 u/ha on arrive à 24 u/ha, 200% de l’occupation des sols actuelle. Cela démontre le potentiel, mais le résultat manque de structure et de qualité spatiale urbaine.
L’agglomération de Biarritz-Anglet-Bayonne (B-A-B) expérimente depuis long date l’étalement urbain. Avec une densité 2,5 x plus élevé que st-médard on s’aperçoit immédiatement de la présence d’infrastructures de voiries. Le tissu est toujours pavillonnaire.
Vu en détail, on s’aperçoit d’un tel densité en B-A-Bqu’il y a question de perte de verdure et de jardins. Jusqu’où peut aller la densification sans perdre de la qualité spatiale et commerciale? Visiblement les terrains ont été divisés, revendus et investis. Est-ce la proximité de l’océan qui est l’agent d’une tel densification?
En comparaison : le paysage urbain de la rue victor hugo à Saint-Médardet de la rue bellevue à biarritz. La différence est clair néanmoins subtile. Il n’est pas inimaginable que rue Victor Hugo sera un jour comme la rue Bellevue, et ce constat aide à comprendre la densification par division parcellaire.
Le club de rome en 70, et depuis le protocole de Kyoto de 1997, puis 2005 et 2011 nous ont démontré les enjeux environnementale. Les états l’ont ratifié (ou pas) pour en faire de la politique locale.
Au fur et à mesure du temps la consommation d’énergie a été réduit, entre autres grâce aux réglementations thermiques. Aujourd’hui nous expérimentons la rt2012, basé sur le label suisse Minergie. Prochainement notre rt2020 ira plus loin, mais pourquoi attendre pour s’y préparer?
Dans l’histoire nous avons deja inventé la maison du futur (Disney 1957). Il va falloir la réinventer.
Le standard sur lequel s’appuiera certainement la rt2020 est le label allemand ‘Passivhaus’. Au fond le principe s’explique ainsi : Maximiser l’isolation thermique et l’étanchéité à l’air pour minimiser les déperditions. Quantifier tout les apports calorifique gratuits (habitants, électroménager, solaire). Minimiser ainsi la consommation d’énergie à un minimum, et palier aux besoins en énergie (froid ou chaud) avec des équipements de haute rendement.
La technologie nécessaire pour atteindre le label, le triple vitrage par exemple, reste cher pour l’instant. Mais si la technologie se distribue de plus en plus, ce prix descendra, comme pour le chauffage centrale à l’époque. Il faut communiquer, faire connaître et banaliser la technique pour qu’elle devienne abordable pour tout le monde.
Le technologie Passivhaus a été mis en place par dr. Feist (d) et dr. Adamson (s) en 1990, dans le nord de l’Europe, dan des conditions climatiques différentes au climat du sud. Il faut faire évoluer le passive avec des techniques de protection contre le chaud. Par exemple par inertie, comme montre cet exemple d’un village grecque.
Le plan de la maison ci-contre est un plan type d’une maison passive. Le sud est vitrée, les autres trois façades sont relativement fermées. Il faut capter un maximum de chaleur du soleil, notamment pour le confort d’hiver. (Mais en été il faut s’en protéger, évidemment.) Coupe vu dans la coupe 4.4
Un effet collatéral de la configuration d’une maison passive en u, c’est que cela permet de ne pas voir les voisins... Il est donc possible d’avoir plus de proximité entre les maisons individuelles.
La conception des bâtiments performant en thermique, bioclimatiques ou autres, demande plus de la conception des bâtiments. 
Grâce aux installations ils deviennent des véritables machines, exhaustivement modélisés en amont.
Les études poussés doivent amener à des performances certifiées, en passant par des mesures quantitatives, comme la thermographie et le test ‘blower-door’.
Sur un chantier traditionnel on peut atteindre ces performances attendus. Mais il est plus laborieux de piquer et re-sceller et adapter les détails afin d’obtenir les raccords de pointe, et de rajouter des couches de produits complémentaires, en travaillant dans des conditions soumises aux intempéries. Il faut un changement de mentalité et d’approche, sinon cela va être hors de prix.
En déplacent une partie de la mise en oeuvre dans des ateliers, on maîtrise les conditions de travail et les dimensions des composants comme un menuisier qui prépare ses châssis. La préfabrication permet d’atteindre la performance exigé plus aisément.
Les à priori sont parfois persistent. L’idée du préfab est souvent encore perçu comme une erreur qu’on a deja commis : préfabrication égale répétition. Par contre les machines de production ont évolués, et une machine, couplée au dessins cad, peut aujourd’hui sortir différentes composants. Le retour sur investissement n’est pas la même.
Avis Technique 3/07-504Panneaux bois a usage structural Panneaux LENO Titulaire : FINNFOREST France 7, rue du fossé Blanc Bâtiment F F-92230 GENEVILLIERS Usine : FINNFOREST MERCK gMBh Industriestra!e 2 86551 Aichach ALLEMAGNE Distributeur : FINNFOREST France 7, rue du fossé Blanc Bâtiment F F-92230 GENEVILLIERS Commission chargée de formuler des Avis Techniques (arrêté du 2 décembre 1969) Groupe Spécialisé n°3 Structure, planchers et autres composants structuraux Vu pour enregistrement le 30 janvier 2008 Secrétariat de la commission des Avis Techniques CSTB, 84 avenue Jean Jaurès, Champs sur Marne, F-77447 Marne la Vallée Cedex 2 Tél. : 01 64 68 82 82!-!Fax : 01 60 05 70 37!-!Internet : www.cstb.fr Les Avis Techniques sont publiés par le Secrétariat des Avis Techniques, assuré par le CSTB. Les versions authentifiées sont disponibles gratuitement sur le site Internet du CSTB (http://www.cstb.fr) ! CSTB 2008 
Il existe des systèmes, reconnus avec avis technique du CSTB, de panneaux de préfabrication bois avec trois avantages importants : + fabriqués à base de bois de qualité moyenne, + étanche à l’air en eux même, contraire à l’ossature bois, + plus inerte que l’ossature bois (capacité de stockage),
Jour 1 matin, après les fondations commence la pose des panneaux,
Jour 1 après midi, les planchers arrivent, le montage continu,
Jours 1 matin, les éléments de toiture arrivent, le montage continu,
Jours 1 après midi, le volume est achevé, prêt pour recevoir le clos et couvert
Ci-contre un exemple d’une maison catalogue suédoise contemporaine. Elle se réalise en atelier en 20 jours, et puis en chantier en encore 20 jours, pour une prix clé-en-mains de 1.800 Eu/m2. Sur tout les aspects (sauf la performance passive) un exemple à étudier.
!"# $%& '(" !"# !"#$%!%#& '#(!)$*+# !"#$%&'(#'%)*+%$(# "$&'%*(&*,$"-(#$./%+0"-(# 1+00(#,0(#2")(#/.0.*%3,(#4+,$# 5.6+-,*%+0#1(#-5'"2%*"*#-+&"-7#80# 4$(0"0*#1()#.-.9(0*)#1(#&+94+)%*%+0# 4$.)(0*)#1"0)#&()#9+1:-();#+0# 5%0)&$%*#1"0)#,0(#3,"-%*.<%9"/(# !"#$%&'()*+,%-!%+.)!+$/0/$1#0%!1%'()!+ -+&"-()#)+0*#9%)()#(0#6"-(,$;#(*#,0(# &($*"%0(#$(&+00"%))"0&(#()*#1+00.(# ",=#>,*,$)#'"2%*"0*)7#?()#.-.9(0*)# 0(#)+0*#0,--(9(0*#&+0*$"1%&*+%$()# 6(&#,0(#"$&'%*(&*,$(#$.)+-,9(0*# &+0*(94+$"%0(7#@-#0(#)5"/%*#4")# 1(#&+4%($#-()#9+1:-()#'%)*+$%3,()# +,#1(#4+,$),%6$(#,0(#&+0&(4*%+0# $+9"0*%3,(;#9"%)#1(#$(01$(#&+94*(# 1()#1%6($)()#3,"-%*.)#'%)*+$%3,()7# A%0)%#-(#4$+B(*#(0$%&'%(#-5%1(0*%*.# -+&"-(#(*#-"#3,"-%*.#"$&'%*(&*,$"-(#1()# 3,"$*%($)7# &+,-&./01,-&2.324567,& 456&8,-&0509:-,-&;.-<,99,-&=<.& 456&0>4<6.&805-&8,-&.2?5,-&8,& 072A.6,26<7,&B4B<90.7,&0=<.60.5,C2($/($%( "$&"&'+00"%)(.&'+44(#1+,2-(9"%)+0#1(#6%--( +)*$.%-&+-(-"01"%)( /%$+01%0(/%$+--( 
Si on revient dans le contexte ou le projet a été conçu, et pour lequel il a été imaginé, avec le bois des Landes en tant que source, et la tradition de l’architecture bois en base d’identité, on arrivé au début du projet SOLFERINO...
Une maison individuelle contemporaine adapté à : + un urbanisme compact 
+ une per 
formant passive 
+ préfabriqué en bois (local)
La prochaine étape pour SOLFERINO est de réaliser un prototype. Il faut rassembler une équipe de partenaires qui reconnais- 
sent les enjeux. Il faut explorer la synergie pour réaliser aujourd’hui une maison adapté à demain. 
Merci pour votre attention
http://cab42.christiaanweiler.netcab42 SOLFERINO... comment l’habitat individuel peut jouer un rôle précurseur dans l’urbanisme, la technologie, et l’économie du bâtiment. 3 innovations en 1 pour réduire l’impact écologique de la villeURBANISME COMPACTTHERMIQUE PASSIVEPREFABRICATION BOIS

Contenu connexe

En vedette

Architecture, thermodynamics and the architect as a Weapon of Mass Destruction
Architecture, thermodynamics and the architect as a Weapon of Mass DestructionArchitecture, thermodynamics and the architect as a Weapon of Mass Destruction
Architecture, thermodynamics and the architect as a Weapon of Mass Destruction
Erik Berg
 
architecture drawing(1)
architecture drawing(1)architecture drawing(1)
architecture drawing(1)
Rohit Nawab Singh Choudhary
 
London's Best Conference Hotels
London's Best Conference HotelsLondon's Best Conference Hotels
London's Best Conference Hotels
Josh King
 
Kinectic Building
Kinectic BuildingKinectic Building
Kinectic Building
Astha Agarwal
 
Tama art university library
Tama art university libraryTama art university library
Interior Architecture Drawing
Interior Architecture DrawingInterior Architecture Drawing
Interior Architecture Drawing
lucaschinsheng
 
Analyse thematique sur musée
Analyse thematique sur muséeAnalyse thematique sur musée
Analyse thematique sur musée
Moumou AzOo
 
Tama Art University Case Study and comparison with Peckham Library
Tama Art University Case Study and comparison with Peckham LibraryTama Art University Case Study and comparison with Peckham Library
Tama Art University Case Study and comparison with Peckham Library
Fatima Akbar
 
Primary elements of form
Primary elements of formPrimary elements of form
Primary elements of form
AJstar26
 
Yale Art + Architecture Building - Case Study
Yale Art + Architecture Building - Case StudyYale Art + Architecture Building - Case Study
Yale Art + Architecture Building - Case Study
Vikram Bengani
 
[Guide pratique] Construire sa maison avec la RT2012 - Ademe
[Guide pratique] Construire sa maison avec la RT2012 - Ademe[Guide pratique] Construire sa maison avec la RT2012 - Ademe
[Guide pratique] Construire sa maison avec la RT2012 - Ademe
Build Green
 
Guide Construction d'une Maison Individuelle - Ademe
Guide Construction d'une Maison Individuelle  - AdemeGuide Construction d'une Maison Individuelle  - Ademe
Guide Construction d'une Maison Individuelle - Ademe
Build Green
 
Fleur de seine.pptnn
Fleur de seine.pptnnFleur de seine.pptnn
Fleur de seine.pptnn
Mohamed Ziane
 
An introduction to fundamental architecture concepts
An introduction to fundamental architecture conceptsAn introduction to fundamental architecture concepts
An introduction to fundamental architecture concepts
wweinmeyer79
 

En vedette (14)

Architecture, thermodynamics and the architect as a Weapon of Mass Destruction
Architecture, thermodynamics and the architect as a Weapon of Mass DestructionArchitecture, thermodynamics and the architect as a Weapon of Mass Destruction
Architecture, thermodynamics and the architect as a Weapon of Mass Destruction
 
architecture drawing(1)
architecture drawing(1)architecture drawing(1)
architecture drawing(1)
 
London's Best Conference Hotels
London's Best Conference HotelsLondon's Best Conference Hotels
London's Best Conference Hotels
 
Kinectic Building
Kinectic BuildingKinectic Building
Kinectic Building
 
Tama art university library
Tama art university libraryTama art university library
Tama art university library
 
Interior Architecture Drawing
Interior Architecture DrawingInterior Architecture Drawing
Interior Architecture Drawing
 
Analyse thematique sur musée
Analyse thematique sur muséeAnalyse thematique sur musée
Analyse thematique sur musée
 
Tama Art University Case Study and comparison with Peckham Library
Tama Art University Case Study and comparison with Peckham LibraryTama Art University Case Study and comparison with Peckham Library
Tama Art University Case Study and comparison with Peckham Library
 
Primary elements of form
Primary elements of formPrimary elements of form
Primary elements of form
 
Yale Art + Architecture Building - Case Study
Yale Art + Architecture Building - Case StudyYale Art + Architecture Building - Case Study
Yale Art + Architecture Building - Case Study
 
[Guide pratique] Construire sa maison avec la RT2012 - Ademe
[Guide pratique] Construire sa maison avec la RT2012 - Ademe[Guide pratique] Construire sa maison avec la RT2012 - Ademe
[Guide pratique] Construire sa maison avec la RT2012 - Ademe
 
Guide Construction d'une Maison Individuelle - Ademe
Guide Construction d'une Maison Individuelle  - AdemeGuide Construction d'une Maison Individuelle  - Ademe
Guide Construction d'une Maison Individuelle - Ademe
 
Fleur de seine.pptnn
Fleur de seine.pptnnFleur de seine.pptnn
Fleur de seine.pptnn
 
An introduction to fundamental architecture concepts
An introduction to fundamental architecture conceptsAn introduction to fundamental architecture concepts
An introduction to fundamental architecture concepts
 

Similaire à Solferino, la maison individuelle, compacte, (pré)passive, low-cost

Construction urbanisme developpement durable
Construction urbanisme developpement durableConstruction urbanisme developpement durable
Construction urbanisme developpement durableSami Sahli
 
Rémi ARNAUD Portfolio
Rémi ARNAUD PortfolioRémi ARNAUD Portfolio
Rémi ARNAUD Portfolio
ARNAUD Remi
 
PORTFOLIO LOUISE LANGLOIS
PORTFOLIO LOUISE LANGLOISPORTFOLIO LOUISE LANGLOIS
PORTFOLIO LOUISE LANGLOIS
LouiseLanglois2
 
urbanisme durable , développement durable
urbanisme durable , développement durableurbanisme durable , développement durable
urbanisme durable , développement durable
Mȉss ArćhiťeĉtuƦā
 
Book
BookBook
Construction : atténuation et adaptation au dérèglement climatique
Construction : atténuation et adaptation au dérèglement climatiqueConstruction : atténuation et adaptation au dérèglement climatique
Construction : atténuation et adaptation au dérèglement climatique
Novabuild
 
L’attractivité des territoires par La construction et l’aménagement L’exemp...
L’attractivité des territoires par  La construction et l’aménagement  L’exemp...L’attractivité des territoires par  La construction et l’aménagement  L’exemp...
L’attractivité des territoires par La construction et l’aménagement L’exemp...
Novabuild
 
efficycle effinews bâtiment n°100
 efficycle effinews bâtiment n°100 efficycle effinews bâtiment n°100
efficycle effinews bâtiment n°100
david zentao
 
Les cahiers de la profession : Le renforcement des mesures de protection des ...
Les cahiers de la profession : Le renforcement des mesures de protection des ...Les cahiers de la profession : Le renforcement des mesures de protection des ...
Les cahiers de la profession : Le renforcement des mesures de protection des ...
Groupe SFC, cabinet d'expertise comptable
 
Lumières 3e n°04
Lumières 3e n°04Lumières 3e n°04
Lumières 3e n°04
Filiere3e
 
L'étalement urbain, une hérésie - article Cercle Les Echos
L'étalement urbain, une hérésie - article Cercle Les EchosL'étalement urbain, une hérésie - article Cercle Les Echos
L'étalement urbain, une hérésie - article Cercle Les Echos
Logicités
 
Aménager la ville productive. LFI et PUCA
Aménager la ville productive. LFI et PUCAAménager la ville productive. LFI et PUCA
Aménager la ville productive. LFI et PUCA
La Fabrique de l'industrie
 
Comment intégrer la Trame Verte et Bleue dans les documents d'urbanisme et le...
Comment intégrer la Trame Verte et Bleue dans les documents d'urbanisme et le...Comment intégrer la Trame Verte et Bleue dans les documents d'urbanisme et le...
Comment intégrer la Trame Verte et Bleue dans les documents d'urbanisme et le...
AudéLor
 
Comment intégrer la Trame Verte et Bleue dans les documents d'urbanisme et le...
Comment intégrer la Trame Verte et Bleue dans les documents d'urbanisme et le...Comment intégrer la Trame Verte et Bleue dans les documents d'urbanisme et le...
Comment intégrer la Trame Verte et Bleue dans les documents d'urbanisme et le...
AudéLor
 
Guide DD 2010 Maires & Architectes
Guide DD 2010 Maires & ArchitectesGuide DD 2010 Maires & Architectes
Guide DD 2010 Maires & Architectes
e-Toile Communication
 
Qualité environnementale des bâtiments
Qualité environnementale des bâtimentsQualité environnementale des bâtiments
Qualité environnementale des bâtimentsSami Sahli
 
Déminéraliser les villes ou comment réintroduire la nature dans les espaces u...
Déminéraliser les villes ou comment réintroduire la nature dans les espaces u...Déminéraliser les villes ou comment réintroduire la nature dans les espaces u...
Déminéraliser les villes ou comment réintroduire la nature dans les espaces u...
Nancy BOVY
 
58% des Français reconnaissent qu’ils pourraient faire plus d’effort pour réd...
58% des Français reconnaissent qu’ils pourraient faire plus d’effort pour réd...58% des Français reconnaissent qu’ils pourraient faire plus d’effort pour réd...
58% des Français reconnaissent qu’ils pourraient faire plus d’effort pour réd...
Ipsos France
 
Quand le secteur de la construction innove pour devenir circulaire et bas car...
Quand le secteur de la construction innove pour devenir circulaire et bas car...Quand le secteur de la construction innove pour devenir circulaire et bas car...
Quand le secteur de la construction innove pour devenir circulaire et bas car...
LIEGE CREATIVE
 

Similaire à Solferino, la maison individuelle, compacte, (pré)passive, low-cost (20)

Construction urbanisme developpement durable
Construction urbanisme developpement durableConstruction urbanisme developpement durable
Construction urbanisme developpement durable
 
Rémi ARNAUD Portfolio
Rémi ARNAUD PortfolioRémi ARNAUD Portfolio
Rémi ARNAUD Portfolio
 
Setec juin 09
Setec juin 09 Setec juin 09
Setec juin 09
 
PORTFOLIO LOUISE LANGLOIS
PORTFOLIO LOUISE LANGLOISPORTFOLIO LOUISE LANGLOIS
PORTFOLIO LOUISE LANGLOIS
 
urbanisme durable , développement durable
urbanisme durable , développement durableurbanisme durable , développement durable
urbanisme durable , développement durable
 
Book
BookBook
Book
 
Construction : atténuation et adaptation au dérèglement climatique
Construction : atténuation et adaptation au dérèglement climatiqueConstruction : atténuation et adaptation au dérèglement climatique
Construction : atténuation et adaptation au dérèglement climatique
 
L’attractivité des territoires par La construction et l’aménagement L’exemp...
L’attractivité des territoires par  La construction et l’aménagement  L’exemp...L’attractivité des territoires par  La construction et l’aménagement  L’exemp...
L’attractivité des territoires par La construction et l’aménagement L’exemp...
 
efficycle effinews bâtiment n°100
 efficycle effinews bâtiment n°100 efficycle effinews bâtiment n°100
efficycle effinews bâtiment n°100
 
Les cahiers de la profession : Le renforcement des mesures de protection des ...
Les cahiers de la profession : Le renforcement des mesures de protection des ...Les cahiers de la profession : Le renforcement des mesures de protection des ...
Les cahiers de la profession : Le renforcement des mesures de protection des ...
 
Lumières 3e n°04
Lumières 3e n°04Lumières 3e n°04
Lumières 3e n°04
 
L'étalement urbain, une hérésie - article Cercle Les Echos
L'étalement urbain, une hérésie - article Cercle Les EchosL'étalement urbain, une hérésie - article Cercle Les Echos
L'étalement urbain, une hérésie - article Cercle Les Echos
 
Aménager la ville productive. LFI et PUCA
Aménager la ville productive. LFI et PUCAAménager la ville productive. LFI et PUCA
Aménager la ville productive. LFI et PUCA
 
Comment intégrer la Trame Verte et Bleue dans les documents d'urbanisme et le...
Comment intégrer la Trame Verte et Bleue dans les documents d'urbanisme et le...Comment intégrer la Trame Verte et Bleue dans les documents d'urbanisme et le...
Comment intégrer la Trame Verte et Bleue dans les documents d'urbanisme et le...
 
Comment intégrer la Trame Verte et Bleue dans les documents d'urbanisme et le...
Comment intégrer la Trame Verte et Bleue dans les documents d'urbanisme et le...Comment intégrer la Trame Verte et Bleue dans les documents d'urbanisme et le...
Comment intégrer la Trame Verte et Bleue dans les documents d'urbanisme et le...
 
Guide DD 2010 Maires & Architectes
Guide DD 2010 Maires & ArchitectesGuide DD 2010 Maires & Architectes
Guide DD 2010 Maires & Architectes
 
Qualité environnementale des bâtiments
Qualité environnementale des bâtimentsQualité environnementale des bâtiments
Qualité environnementale des bâtiments
 
Déminéraliser les villes ou comment réintroduire la nature dans les espaces u...
Déminéraliser les villes ou comment réintroduire la nature dans les espaces u...Déminéraliser les villes ou comment réintroduire la nature dans les espaces u...
Déminéraliser les villes ou comment réintroduire la nature dans les espaces u...
 
58% des Français reconnaissent qu’ils pourraient faire plus d’effort pour réd...
58% des Français reconnaissent qu’ils pourraient faire plus d’effort pour réd...58% des Français reconnaissent qu’ils pourraient faire plus d’effort pour réd...
58% des Français reconnaissent qu’ils pourraient faire plus d’effort pour réd...
 
Quand le secteur de la construction innove pour devenir circulaire et bas car...
Quand le secteur de la construction innove pour devenir circulaire et bas car...Quand le secteur de la construction innove pour devenir circulaire et bas car...
Quand le secteur de la construction innove pour devenir circulaire et bas car...
 

Plus de Christiaan Weiler

170706 La Cartoucherie, Toulouse THIRD BASE Collective commissionership
170706 La Cartoucherie, Toulouse THIRD BASE Collective commissionership 170706 La Cartoucherie, Toulouse THIRD BASE Collective commissionership
170706 La Cartoucherie, Toulouse THIRD BASE Collective commissionership
Christiaan Weiler
 
3TC Cartoucherie - concept presentation
3TC Cartoucherie - concept presentation3TC Cartoucherie - concept presentation
3TC Cartoucherie - concept presentation
Christiaan Weiler
 
Bâtiment et Végétation
Bâtiment et VégétationBâtiment et Végétation
Bâtiment et Végétation
Christiaan Weiler
 
161128.cab jcx.PRES.DAWN
161128.cab jcx.PRES.DAWN161128.cab jcx.PRES.DAWN
161128.cab jcx.PRES.DAWN
Christiaan Weiler
 
REGIONS and THIRD PLACES - Valuing and Evaluating Creativity for Sustainable ...
REGIONS and THIRD PLACES - Valuing and Evaluating Creativity for Sustainable ...REGIONS and THIRD PLACES - Valuing and Evaluating Creativity for Sustainable ...
REGIONS and THIRD PLACES - Valuing and Evaluating Creativity for Sustainable ...
Christiaan Weiler
 
Origin of Spaces - Research Brochure - innovative practices for sustainable m...
Origin of Spaces - Research Brochure - innovative practices for sustainable m...Origin of Spaces - Research Brochure - innovative practices for sustainable m...
Origin of Spaces - Research Brochure - innovative practices for sustainable m...
Christiaan Weiler
 
'The Return of REAL SPACE - Co-Authoring Space Planning for Community Resilie...
'The Return of REAL SPACE - Co-Authoring Space Planning for Community Resilie...'The Return of REAL SPACE - Co-Authoring Space Planning for Community Resilie...
'The Return of REAL SPACE - Co-Authoring Space Planning for Community Resilie...
Christiaan Weiler
 
NUEE Tactical Urbanism
NUEE Tactical UrbanismNUEE Tactical Urbanism
NUEE Tactical Urbanism
Christiaan Weiler
 
The Origin of Spaces, COP21 presentation for the European Union Erasmus+
The Origin of Spaces, COP21 presentation for the European Union Erasmus+ The Origin of Spaces, COP21 presentation for the European Union Erasmus+
The Origin of Spaces, COP21 presentation for the European Union Erasmus+
Christiaan Weiler
 
Mayaudon / Salon Vivons / CODEFA - la maison individuelle, compacte, (pré)pas...
Mayaudon / Salon Vivons / CODEFA - la maison individuelle, compacte, (pré)pas...Mayaudon / Salon Vivons / CODEFA - la maison individuelle, compacte, (pré)pas...
Mayaudon / Salon Vivons / CODEFA - la maison individuelle, compacte, (pré)pas...
Christiaan Weiler
 
Association Les Darwiniens Bordeaux
Association Les Darwiniens BordeauxAssociation Les Darwiniens Bordeaux
Association Les Darwiniens Bordeaux
Christiaan Weiler
 
Origin of Spaces - Research Source Book (screen) innovative practices for sus...
Origin of Spaces - Research Source Book (screen) innovative practices for sus...Origin of Spaces - Research Source Book (screen) innovative practices for sus...
Origin of Spaces - Research Source Book (screen) innovative practices for sus...
Christiaan Weiler
 
Origin of Spaces - Research Source Book (print) - innovative practices for s...
Origin of Spaces - Research Source Book (print) -  innovative practices for s...Origin of Spaces - Research Source Book (print) -  innovative practices for s...
Origin of Spaces - Research Source Book (print) - innovative practices for s...
Christiaan Weiler
 
Origin of Spaces / conclusion template guide
Origin of Spaces / conclusion template guideOrigin of Spaces / conclusion template guide
Origin of Spaces / conclusion template guide
Christiaan Weiler
 
The Origin of Spaces - Project outline - 2014-2017 (french)
The Origin of Spaces - Project outline - 2014-2017 (french)The Origin of Spaces - Project outline - 2014-2017 (french)
The Origin of Spaces - Project outline - 2014-2017 (french)
Christiaan Weiler
 
Christiaan Weiler ir. MSc. cab42 architecture, strategy and design
Christiaan Weiler ir. MSc. cab42 architecture, strategy and designChristiaan Weiler ir. MSc. cab42 architecture, strategy and design
Christiaan Weiler ir. MSc. cab42 architecture, strategy and design
Christiaan Weiler
 
SOLFERINO / maison individuelle passive aquitaine
SOLFERINO / maison individuelle passive aquitaineSOLFERINO / maison individuelle passive aquitaine
SOLFERINO / maison individuelle passive aquitaine
Christiaan Weiler
 
arts / architecture / seminaire final
arts / architecture / seminaire finalarts / architecture / seminaire final
arts / architecture / seminaire final
Christiaan Weiler
 
arts / architecture / cadre juridique
arts / architecture / cadre juridiquearts / architecture / cadre juridique
arts / architecture / cadre juridique
Christiaan Weiler
 
arts / architecture / cadre technique
arts / architecture / cadre techniquearts / architecture / cadre technique
arts / architecture / cadre technique
Christiaan Weiler
 

Plus de Christiaan Weiler (20)

170706 La Cartoucherie, Toulouse THIRD BASE Collective commissionership
170706 La Cartoucherie, Toulouse THIRD BASE Collective commissionership 170706 La Cartoucherie, Toulouse THIRD BASE Collective commissionership
170706 La Cartoucherie, Toulouse THIRD BASE Collective commissionership
 
3TC Cartoucherie - concept presentation
3TC Cartoucherie - concept presentation3TC Cartoucherie - concept presentation
3TC Cartoucherie - concept presentation
 
Bâtiment et Végétation
Bâtiment et VégétationBâtiment et Végétation
Bâtiment et Végétation
 
161128.cab jcx.PRES.DAWN
161128.cab jcx.PRES.DAWN161128.cab jcx.PRES.DAWN
161128.cab jcx.PRES.DAWN
 
REGIONS and THIRD PLACES - Valuing and Evaluating Creativity for Sustainable ...
REGIONS and THIRD PLACES - Valuing and Evaluating Creativity for Sustainable ...REGIONS and THIRD PLACES - Valuing and Evaluating Creativity for Sustainable ...
REGIONS and THIRD PLACES - Valuing and Evaluating Creativity for Sustainable ...
 
Origin of Spaces - Research Brochure - innovative practices for sustainable m...
Origin of Spaces - Research Brochure - innovative practices for sustainable m...Origin of Spaces - Research Brochure - innovative practices for sustainable m...
Origin of Spaces - Research Brochure - innovative practices for sustainable m...
 
'The Return of REAL SPACE - Co-Authoring Space Planning for Community Resilie...
'The Return of REAL SPACE - Co-Authoring Space Planning for Community Resilie...'The Return of REAL SPACE - Co-Authoring Space Planning for Community Resilie...
'The Return of REAL SPACE - Co-Authoring Space Planning for Community Resilie...
 
NUEE Tactical Urbanism
NUEE Tactical UrbanismNUEE Tactical Urbanism
NUEE Tactical Urbanism
 
The Origin of Spaces, COP21 presentation for the European Union Erasmus+
The Origin of Spaces, COP21 presentation for the European Union Erasmus+ The Origin of Spaces, COP21 presentation for the European Union Erasmus+
The Origin of Spaces, COP21 presentation for the European Union Erasmus+
 
Mayaudon / Salon Vivons / CODEFA - la maison individuelle, compacte, (pré)pas...
Mayaudon / Salon Vivons / CODEFA - la maison individuelle, compacte, (pré)pas...Mayaudon / Salon Vivons / CODEFA - la maison individuelle, compacte, (pré)pas...
Mayaudon / Salon Vivons / CODEFA - la maison individuelle, compacte, (pré)pas...
 
Association Les Darwiniens Bordeaux
Association Les Darwiniens BordeauxAssociation Les Darwiniens Bordeaux
Association Les Darwiniens Bordeaux
 
Origin of Spaces - Research Source Book (screen) innovative practices for sus...
Origin of Spaces - Research Source Book (screen) innovative practices for sus...Origin of Spaces - Research Source Book (screen) innovative practices for sus...
Origin of Spaces - Research Source Book (screen) innovative practices for sus...
 
Origin of Spaces - Research Source Book (print) - innovative practices for s...
Origin of Spaces - Research Source Book (print) -  innovative practices for s...Origin of Spaces - Research Source Book (print) -  innovative practices for s...
Origin of Spaces - Research Source Book (print) - innovative practices for s...
 
Origin of Spaces / conclusion template guide
Origin of Spaces / conclusion template guideOrigin of Spaces / conclusion template guide
Origin of Spaces / conclusion template guide
 
The Origin of Spaces - Project outline - 2014-2017 (french)
The Origin of Spaces - Project outline - 2014-2017 (french)The Origin of Spaces - Project outline - 2014-2017 (french)
The Origin of Spaces - Project outline - 2014-2017 (french)
 
Christiaan Weiler ir. MSc. cab42 architecture, strategy and design
Christiaan Weiler ir. MSc. cab42 architecture, strategy and designChristiaan Weiler ir. MSc. cab42 architecture, strategy and design
Christiaan Weiler ir. MSc. cab42 architecture, strategy and design
 
SOLFERINO / maison individuelle passive aquitaine
SOLFERINO / maison individuelle passive aquitaineSOLFERINO / maison individuelle passive aquitaine
SOLFERINO / maison individuelle passive aquitaine
 
arts / architecture / seminaire final
arts / architecture / seminaire finalarts / architecture / seminaire final
arts / architecture / seminaire final
 
arts / architecture / cadre juridique
arts / architecture / cadre juridiquearts / architecture / cadre juridique
arts / architecture / cadre juridique
 
arts / architecture / cadre technique
arts / architecture / cadre techniquearts / architecture / cadre technique
arts / architecture / cadre technique
 

Solferino, la maison individuelle, compacte, (pré)passive, low-cost

  • 1. http://cab42.christiaanweiler.netcab42 SOLFERINO... comment l’habitat individuel peut jouer un rôle précurseur dans l’urbanisme, la technologie, et l’économie du bâtiment. 3 innovations en 1 pour réduire l’impact écologique de la villeURBANISME COMPACTTHERMIQUE PASSIVEPREFABRICATION BOISParis, 180912L’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de BellevillePrésentation du projet SOLFERINO, par Christiaan Weiler, architecte néerlandais, exerçant en France depuis 2003, installé à Bordeaux depuis 2009.
  • 2. L’expérience en chantier au Pays-Bas autant qu’en France permet de comparer ces deux situations, et de soupçonner qu’il y a une avantage à trouver dans une rationalisation du chantier tel qu’on le voit dans les chantiers néerlandais. Cette rationalité va notamment permettre de répondre aux exigences accrues dans la construction française d’aujourd’hui, et pour moindre coût.
  • 3. L’expérience en chantier au Pays-Bas autant qu’en France permet de comparer ces deux situations, et de soupçonner qu’il y a une avantage à trouver dans une rationalisation du chantier tel qu’on le voit dans les chantiers néerlandais. Cette rationalité va notamment permettre de répondre aux exigences accrues dans la construction française d’aujourd’hui, et pour moindre coût.
  • 4. L’arrivée dans la gironde et dans les Landes à fait prendre conscience du potentiel énorme que représente la forêt des Landes pour la construction bois. Il paraît que la propriété est très éparpillé ce qui complexifie exploitation, et que le bois n’est pas d’une qualité très élevée. N’empêche qu’il y a un potentiel à explorer.
  • 5. L’arrivée à Bordeaux a mis en évidence le projet de renouvellement urbain en cours. À mesurer selon les communications de la ville ce renouvellement se passe en majorité dans le centre et sa proximité. La question se pose comment la ville s’organise pour l’aménagement du périurbain.
  • 6. Une vision sur le sud de la France, sur une échelle territoriale, fait apparaître la compacité relative de la ville de Bordeaux. Les agglomérations dans le Midi, surtout autour de Marseille, sont investies de façon beaucoup plus diffuse créant ainsi des paysages urbanisés étendus. Est-il possible d’éviter cet étalement urbain pour la région Bordelaise?
  • 7. L’approche du projet SOLFERINO s’inscrit sur les trois contextes mentionnés ci-dessus : + L’urbanisme périurbain contre l’étalement + La construction durable en bois local + Une technique de chantier performant
  • 8.
  • 9. La ville de Bordeaux vie un renouvellement urbain depuis le début du siècle. La réalisation des tracés de tramway et l’aménagement des espaces publiques à rendu la ville très attractive. Par conséquence les prix de l’immobilier ont grimpé de 150% environnement.
  • 10. Comme à Paris, ou où que ce soit, l’évolution des prix de l’immobilier pousse les tranches d’habitants vers l’extérieur. Il y a un effet epi-centrique de pression foncière à l’origine de l’étalement urbain.
  • 11. A part la pression foncière, il y a une culture de la maison individuelle en France. Selon lune étude de l’insée en 2006 il y a sur le volume globale 60% de maisons individuelles pour 40% de habitat collectif. Offrir plus de logements en centre ville, pour éviter l’étalement urbain, n’est pas la seule réponse à la demande du marché.
  • 12. Le bâtiment est à l’origine de 43% de la consommation d’énergie et 24% des émissions de co2 La maison individuelle est à l’origine de 60 % des consommations d’énergie et 60 % des émissions de co2 TRIBU INGENIERIE ENERGIE – 13 09 10 Dans le contexte de la gestion de l’énergie globale, il est très important de voir qu’en termes de consommations la maison individuelle représente à peu près 25% des consommations, tout types confondus. (Bâtiment =40% consommations globales, maison individuelle =60% des consommations du bâtiment). Les enjeux pour la maison individuelle sont importants.
  • 13. La construction durable n’est pas qu’une question de consommation d’énergie. Cela mérite un approche global : un urbanisme cohérent, une paysage intégrée, une architecture adaptée, des habitants engagés. La relation de l’habitant avec son lieu est d’énorme importance pour la durabilité de toute investissement dans le cadre bâti.
  • 14. cahier de charges pour un PÉRIURBAIN DURABLE COMPACT VERT INDIVIDUEL IDENTITE CITADIN EVOLUTIVE THERMIQUE
  • 15. Afin de permettre une densité augmenté il faut que l’unité construite ait une emprise au sol réduite. La maison individuelle de rêve n’est pas uniquement une maison de plein pied avec une garage détachée. Ça doit être une maison compacte, en r+1 ou plus.
  • 16. La qualité verte des quartiers périurbaines est une qualité inhérente à sa définition. Il s’agit des jardins individuelles, mais aussi des espaces publiques. Il existe des exemples d’urbanisme qui sont très sobres en imperméabilisation et très riche en verdure publique.
  • 17. La maison individuelle, pour beaucoup, est un projet d’une fois dans la vie, et la maison doit correspondre à l’individu acquéreur. La densité ou compacité n’empêche pas cette individualité. Elle ne constitue pas forcément à une cacophonie, tant qu’une cohérence urbanistique est assurée.
  • 18. !"# $%& '(" !"# !"#$%!%#& '#(!)$*+# !"#$%&'(#'%)*+%$(# "$&'%*(&*,$"-(#$./%+0"-(# 00(#,0(#2")(#/.0.*%3,(#4+,$# 5.6+-,*%+0#1(#-5'"2%*"*#-+&"-7#80# 4$(0"0*#1()#.-.9(0*)#1(#&+94+)%*%+0# 4$.)(0*)#1"0)#&()#9+1:-();#+0# 0)&$%*#1"0)#,0(#3,"-%*.<%9"/(# !"#$%&'()*+,%-!%+.)!+$/0/$1#0%!1%'()!+ -+&"-()#)+0*#9%)()#(0#6"-(,$;#(*#,0(# &($*"%0(#$(&+00"%))"0&(#()*#1+00.(# ",=#>,*,$)#'"2%*"0*)7#?()#.-.9(0*)# 0(#)+0*#0,--(9(0*#&+0*$"1%&*+%$()# 6(&#,0(#"$&'%*(&*,$(#$.)+-,9(0*# 0*(94+$"%0(7#@-#0(#)5"/%*#4")# 1(#&+4%($#-()#9+1:-()#'%)*+$%3,()# +,#1(#4+,$),%6$(#,0(#&+0&(4*%+0# 9"0*%3,(;#9"%)#1(#$(01$(#&+94*(# 1()#1%6($)()#3,"-%*.)#'%)*+$%3,()7# 0)%#-(#4$+B(*#(0$%&'%(#-5%1(0*%*.# -+&"-(#(*#-"#3,"-%*.#"$&'%*(&*,$"-(#1()# 3,"$*%($)7# &+,-&./01,-&2.324567,& 456&8,-&0509:-,-&;.-<,99,-&=<.& 456&0>4<6.&805-&8,-&.2?5,-&8,& 072A.6,26<7,&B4B<90.7,&0=<.60.5,C2($/($%( "$&"&'+00"%)(.&'+44(#1+,2-(9"%)+0#1(#6%--( +)*$.%-&+-(-"01"%)( /%$+01%0(/%$+--( La maison individuelle, comme tout produit, doit avoir une identité particulière. Cette particularité est présente partout, et est inscrit dans les cultures locales. Une entropie des identités locaux n’augmente pas la particularité des lieux. Quand un lieux peut se faire échanger sans soucis par un autre, l’indifférence peut s’installer. Un tissu social ancré dans un tissu physique nécessite une cadre particulier, non pas générique.
  • 19. L’habitant periurbain n’est pas un néo-rural. L’acquisition en periurbain n’est pas issu d’un désir d’un retour à la campagne. En conséquence le style des maisons devrait s’adapter à ce profil citadin.
  • 20. Quand il s’agit de pérenniser le cadre bâti, il faut penser à pérenniser le tissu social. La possibilité d’adapter son lieu de vie, au lieu de changer de lieu, permet que l’habitant s’implique beaucoup plus dans son habitat. Il faut rendre possible qu’une personne puisse adapter son habitat aux évolutions dans sa vie, pour qu’il y reste et s’occupe de son toit.
  • 21. Sachant que les maison individuelles consomment 25% de l’énergie globale, il faut développer la technologie nécessaire pour qu’elles en consomment moins.
  • 22. L’étalement urbain n’est pas d’aujourd’hui, elle est en cours depuis des siècles. Dans les tissus existants on trouve les traces des étapes de la densification et l’étalement. On peut y trouver des formes à réinventer pour la densification d’aujourd’hui. C’est la particularité de la division parcellaire. Généralement la production de la ville se fait aujourd’hui par des opérations de grande échelle. En periurbain ce n’est moins courant, c’est plus délicat.
  • 23. !"# $%& '(" !"#$%&'()* !"#$%&'(')!*'+!,&--+! ./0&*01$&'+!.-*)!2+')+3! .()(')4'(*)!-+)!5*+)6&(')! 2+!,+02*0+3!2+!,(&)&'$%+3!2+)!$778)2+!-$!7(#.$7&6/9!:(*0!-$!7(#.$7&;$*6!/,&6+0!-+!.-+&'!.&+29!:(*0!-<$778)&-!+'!;$*6!2+!6(*)!-+)!7(6/)3!7$0!6(*)! -+)!7$)!+=&)6+'69!%+,-!./!012+,..,! 341567689!,084,!+16:60:;!6.!<!/!20! 60894=8!>!0,!3/:!72.863.6,4!.,:!+>?+6:@!A,./!-10+6,08!/25!3460-63,:! B!3/::6C:!D!E26!F100,!E2,.E2,:! -10:6G0,:!9G/.,7,08!3124!/+164!.,:! 12+,4824,:!:248128!:24!.,!-H89!:!>+)!.$07+--+)!,('6!)+!,(&.()&6&(''/+)!2+)!5*$60+!7(6/)! &#$%&'$1-+)!2+!7(')60*76&(')! +=&)6$'6+)9!:(*0!(.6&#&)+0!-$! 5*$-&6/!,+06+!2+)!$#/'$%+#+'6)'(*,+$*=!(*!0/'(,/)3!&-!;$*6!/,&6+2<&#.+0#/$1&-&)+0!-$!)*0;$7+!5*&! )<*01$'&)+!+'!.$))$'6!.$0!*'! *01$'&)#+!,+0)&('!?!-&%@6!A!4!*'+! ,+0)&('!$,+7!.-*)!2+!,+06!+6!#(&')! 2<+'0(1/3!)$')!.(*0!$*6$'6!0/2*&-<$77+))&1&-&6/9! !:(*0!-</6*2+!2+!7$)3!5*<+)BCDEFG"HC!.(*0!-<&')6$'63!I<$&!.*'+!.+6&6+!.$07+--+!6@/(0&5*+!2+!#J3!7(00+).('2$'6!L!-$!#(&6&/!2+)! 2&#+')&(')!60(*,/+)!2$')!*'+!M('+! 2+')+!2+!0/;/0+'7+!NB69!O/2$02!+'! P$--+)3!QRQS9!R,+7!*'+!+#.0&)+!$*!)(-! 2+!TK!#J3!.(*0!*'!UV!2+!WKK!#J!+'! 2+*=!'&,+$*=3!7+-$!.+0#+6!*'!I$2+!WTK!#J9! ! !"#$%&'(&#)*#+',,)-.#)*"()# +/+#012--)'2#)"#3/#4251/ #6)-#-78%9'-#7:; 71*"()#<:-2',:-)*"#2*#=># %"'"#:*:":',#&?2*#@1*)#A'<:,; ,1**':().#)"#B>#2*)#A(1C)7; !"#$%&'($)%&)$*"+,-!"#$% A1--:D,)/#6)-#*12<)'2E# 8'D:"'"-#-1*"#-F9D1,:-%-# A'(#2*#G#12<)("#<)(-#,)# -2&/#H12-#()71**':--1*-# ,)-#'77I-#<'(:%-#A'(#('A; A1("#J#,?1(:)*"'":1*#-2&# &19:*'*"#&)-#A'<:,,1*-#('; C12"%-/#!:"2'":1*#'7"2),,)/ K#8)7"'()- L#78)9:*-#)*#-)(<:"2&) MN#2*:"%-#&?8'D:"'" =#:*&2-"(:) !:"2'":1*#A(1C)"%/ K#8)7"'()-.#&1*" N.K#8'#A12(#<1:(:) L#78)9:*-#)*#-)(<:"2&) =BK#2*:"%-#&?8'D:"'" =#:*&2-"(:) O)-#<1:(:)-#-1*"#A(1C)"%)-# &)#P'Q1*#J#()712A)-#&)-# :,R"-/#6?:*")*":1*#&?1(:)*")(# ,)-#8'D:"'"-#<)(-#,)#-2&.# A12(#,?)*)(5:)#A'--:<).#)-"# P1(9',:-%)#'<)7#2*#',:5*); 9)*"#)*#)-";12)-".#)"#2*)# &:-A1-:":1*#)*#S2:*S21*; 7)-#)*#*1(&;-2&/# Ci-contre une exercice de densification purement mathématique. Un ensemble de parcelles à Saint-Médard-en-Jalles a été sous- divisé. De 12 u/ha on arrive à 24 u/ha, 200% de l’occupation des sols actuelle. Cela démontre le potentiel, mais le résultat manque de structure et de qualité spatiale urbaine.
  • 24. L’agglomération de Biarritz-Anglet-Bayonne (B-A-B) expérimente depuis long date l’étalement urbain. Avec une densité 2,5 x plus élevé que st-médard on s’aperçoit immédiatement de la présence d’infrastructures de voiries. Le tissu est toujours pavillonnaire.
  • 25. Vu en détail, on s’aperçoit d’un tel densité en B-A-Bqu’il y a question de perte de verdure et de jardins. Jusqu’où peut aller la densification sans perdre de la qualité spatiale et commerciale? Visiblement les terrains ont été divisés, revendus et investis. Est-ce la proximité de l’océan qui est l’agent d’une tel densification?
  • 26. En comparaison : le paysage urbain de la rue victor hugo à Saint-Médardet de la rue bellevue à biarritz. La différence est clair néanmoins subtile. Il n’est pas inimaginable que rue Victor Hugo sera un jour comme la rue Bellevue, et ce constat aide à comprendre la densification par division parcellaire.
  • 27.
  • 28. Le club de rome en 70, et depuis le protocole de Kyoto de 1997, puis 2005 et 2011 nous ont démontré les enjeux environnementale. Les états l’ont ratifié (ou pas) pour en faire de la politique locale.
  • 29. Au fur et à mesure du temps la consommation d’énergie a été réduit, entre autres grâce aux réglementations thermiques. Aujourd’hui nous expérimentons la rt2012, basé sur le label suisse Minergie. Prochainement notre rt2020 ira plus loin, mais pourquoi attendre pour s’y préparer?
  • 30. Dans l’histoire nous avons deja inventé la maison du futur (Disney 1957). Il va falloir la réinventer.
  • 31. Le standard sur lequel s’appuiera certainement la rt2020 est le label allemand ‘Passivhaus’. Au fond le principe s’explique ainsi : Maximiser l’isolation thermique et l’étanchéité à l’air pour minimiser les déperditions. Quantifier tout les apports calorifique gratuits (habitants, électroménager, solaire). Minimiser ainsi la consommation d’énergie à un minimum, et palier aux besoins en énergie (froid ou chaud) avec des équipements de haute rendement.
  • 32. La technologie nécessaire pour atteindre le label, le triple vitrage par exemple, reste cher pour l’instant. Mais si la technologie se distribue de plus en plus, ce prix descendra, comme pour le chauffage centrale à l’époque. Il faut communiquer, faire connaître et banaliser la technique pour qu’elle devienne abordable pour tout le monde.
  • 33. Le technologie Passivhaus a été mis en place par dr. Feist (d) et dr. Adamson (s) en 1990, dans le nord de l’Europe, dan des conditions climatiques différentes au climat du sud. Il faut faire évoluer le passive avec des techniques de protection contre le chaud. Par exemple par inertie, comme montre cet exemple d’un village grecque.
  • 34. Le plan de la maison ci-contre est un plan type d’une maison passive. Le sud est vitrée, les autres trois façades sont relativement fermées. Il faut capter un maximum de chaleur du soleil, notamment pour le confort d’hiver. (Mais en été il faut s’en protéger, évidemment.) Coupe vu dans la coupe 4.4
  • 35. Un effet collatéral de la configuration d’une maison passive en u, c’est que cela permet de ne pas voir les voisins... Il est donc possible d’avoir plus de proximité entre les maisons individuelles.
  • 36. La conception des bâtiments performant en thermique, bioclimatiques ou autres, demande plus de la conception des bâtiments. Grâce aux installations ils deviennent des véritables machines, exhaustivement modélisés en amont.
  • 37. Les études poussés doivent amener à des performances certifiées, en passant par des mesures quantitatives, comme la thermographie et le test ‘blower-door’.
  • 38. Sur un chantier traditionnel on peut atteindre ces performances attendus. Mais il est plus laborieux de piquer et re-sceller et adapter les détails afin d’obtenir les raccords de pointe, et de rajouter des couches de produits complémentaires, en travaillant dans des conditions soumises aux intempéries. Il faut un changement de mentalité et d’approche, sinon cela va être hors de prix.
  • 39. En déplacent une partie de la mise en oeuvre dans des ateliers, on maîtrise les conditions de travail et les dimensions des composants comme un menuisier qui prépare ses châssis. La préfabrication permet d’atteindre la performance exigé plus aisément.
  • 40. Les à priori sont parfois persistent. L’idée du préfab est souvent encore perçu comme une erreur qu’on a deja commis : préfabrication égale répétition. Par contre les machines de production ont évolués, et une machine, couplée au dessins cad, peut aujourd’hui sortir différentes composants. Le retour sur investissement n’est pas la même.
  • 41. Avis Technique 3/07-504Panneaux bois a usage structural Panneaux LENO Titulaire : FINNFOREST France 7, rue du fossé Blanc Bâtiment F F-92230 GENEVILLIERS Usine : FINNFOREST MERCK gMBh Industriestra!e 2 86551 Aichach ALLEMAGNE Distributeur : FINNFOREST France 7, rue du fossé Blanc Bâtiment F F-92230 GENEVILLIERS Commission chargée de formuler des Avis Techniques (arrêté du 2 décembre 1969) Groupe Spécialisé n°3 Structure, planchers et autres composants structuraux Vu pour enregistrement le 30 janvier 2008 Secrétariat de la commission des Avis Techniques CSTB, 84 avenue Jean Jaurès, Champs sur Marne, F-77447 Marne la Vallée Cedex 2 Tél. : 01 64 68 82 82!-!Fax : 01 60 05 70 37!-!Internet : www.cstb.fr Les Avis Techniques sont publiés par le Secrétariat des Avis Techniques, assuré par le CSTB. Les versions authentifiées sont disponibles gratuitement sur le site Internet du CSTB (http://www.cstb.fr) ! CSTB 2008 Il existe des systèmes, reconnus avec avis technique du CSTB, de panneaux de préfabrication bois avec trois avantages importants : + fabriqués à base de bois de qualité moyenne, + étanche à l’air en eux même, contraire à l’ossature bois, + plus inerte que l’ossature bois (capacité de stockage),
  • 42. Jour 1 matin, après les fondations commence la pose des panneaux,
  • 43. Jour 1 après midi, les planchers arrivent, le montage continu,
  • 44. Jours 1 matin, les éléments de toiture arrivent, le montage continu,
  • 45. Jours 1 après midi, le volume est achevé, prêt pour recevoir le clos et couvert
  • 46. Ci-contre un exemple d’une maison catalogue suédoise contemporaine. Elle se réalise en atelier en 20 jours, et puis en chantier en encore 20 jours, pour une prix clé-en-mains de 1.800 Eu/m2. Sur tout les aspects (sauf la performance passive) un exemple à étudier.
  • 47. !"# $%& '(" !"# !"#$%!%#& '#(!)$*+# !"#$%&'(#'%)*+%$(# "$&'%*(&*,$"-(#$./%+0"-(# 1+00(#,0(#2")(#/.0.*%3,(#4+,$# 5.6+-,*%+0#1(#-5'"2%*"*#-+&"-7#80# 4$(0"0*#1()#.-.9(0*)#1(#&+94+)%*%+0# 4$.)(0*)#1"0)#&()#9+1:-();#+0# 5%0)&$%*#1"0)#,0(#3,"-%*.<%9"/(# !"#$%&'()*+,%-!%+.)!+$/0/$1#0%!1%'()!+ -+&"-()#)+0*#9%)()#(0#6"-(,$;#(*#,0(# &($*"%0(#$(&+00"%))"0&(#()*#1+00.(# ",=#>,*,$)#'"2%*"0*)7#?()#.-.9(0*)# 0(#)+0*#0,--(9(0*#&+0*$"1%&*+%$()# 6(&#,0(#"$&'%*(&*,$(#$.)+-,9(0*# &+0*(94+$"%0(7#@-#0(#)5"/%*#4")# 1(#&+4%($#-()#9+1:-()#'%)*+$%3,()# +,#1(#4+,$),%6$(#,0(#&+0&(4*%+0# $+9"0*%3,(;#9"%)#1(#$(01$(#&+94*(# 1()#1%6($)()#3,"-%*.)#'%)*+$%3,()7# A%0)%#-(#4$+B(*#(0$%&'%(#-5%1(0*%*.# -+&"-(#(*#-"#3,"-%*.#"$&'%*(&*,$"-(#1()# 3,"$*%($)7# &+,-&./01,-&2.324567,& 456&8,-&0509:-,-&;.-<,99,-&=<.& 456&0>4<6.&805-&8,-&.2?5,-&8,& 072A.6,26<7,&B4B<90.7,&0=<.60.5,C2($/($%( "$&"&'+00"%)(.&'+44(#1+,2-(9"%)+0#1(#6%--( +)*$.%-&+-(-"01"%)( /%$+01%0(/%$+--( Si on revient dans le contexte ou le projet a été conçu, et pour lequel il a été imaginé, avec le bois des Landes en tant que source, et la tradition de l’architecture bois en base d’identité, on arrivé au début du projet SOLFERINO...
  • 48. Une maison individuelle contemporaine adapté à : + un urbanisme compact + une per formant passive + préfabriqué en bois (local)
  • 49. La prochaine étape pour SOLFERINO est de réaliser un prototype. Il faut rassembler une équipe de partenaires qui reconnais- sent les enjeux. Il faut explorer la synergie pour réaliser aujourd’hui une maison adapté à demain. Merci pour votre attention
  • 50. http://cab42.christiaanweiler.netcab42 SOLFERINO... comment l’habitat individuel peut jouer un rôle précurseur dans l’urbanisme, la technologie, et l’économie du bâtiment. 3 innovations en 1 pour réduire l’impact écologique de la villeURBANISME COMPACTTHERMIQUE PASSIVEPREFABRICATION BOIS