Essai FPx Ottawa

108 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
108
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
13
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Essai FPx Ottawa

  1. 1. UNIVERSITÉ LAVAL FACULTÉ DES SCIENCES DE L’ADMINISTRATION Essai Analyse de la structure économique d’Ottawa : Quels sont les facteurs à succès et les prochains défis auxquels sera confrontée la capitale fédérale ? Document remis à M. François Des Rosiers Florian POIX florian.poix.1@ulaval.ca # 111 099 739 Hiver 2016
  2. 2. 2 REMERCIEMENTS Dans un premier temps, je tiens à remercier François Des Rosiers qui m’a accompagné dans ma recherche en tant que directeur d’essai. Je veux souligner tout particulièrement l’appui et le soutien que M. Des Rosiers m’a témoigné durant la totalité de mon MBA. Son expérience, sa rigueur et son savoir m’ont permis de me dépasser et de sortir grandi de ces deux années d’études. Je tiens également à remercier Jean François Guimond qui était mon professeur dans le cadre du cours de préparation à l’essai. Ses conseils ont donnée une valeur ajoutée non négligeable à mon essai. Je souhaite également remercier la Faculté des Sciences de l’Administration de l’Université Laval pour la qualité des outils mis à ma disposition pour mon MBA et plus particulièrement mon essai. Enfin, je tiens à remercier ma famille et mes amis avec qui j’ai partagé mes recherches et mes analyses au quotidien. Leurs encouragements et leur intérêt pour mon sujet de recherche m’ont permis de rester motivé et de rendre ce travail plus vivant.
  3. 3. 3 TABLE DES MATIÈRES I - INTRODUCTION 4 A. OBJECTIF DE LA RECHERCHE 4 B. CONTEXTE 4 C. PROBLÉMATIQUE 5 II – REVUE DE LITTERATURE 6 III – PORTRAIT HISTORIQUE ET ÉCONOMIQUE DE LA VILLE 9 A. HISTOIRE URBAINE D’OTTAWA 9 B. BASSIN DE COMPÉTITIVITÉ D’OTTAWA 14 C. COMPARAISON D’OTTAWA AVEC DES VILLES DE RÉFÉRENCES CANADIENNES 15 1. PRODUIT INTÉRIEUR BRUT 15 2. DÉMOGRAPHIE 17 3. EMPLOIS 18 4. RÉSEAU D’INFRASTRUCTURES 20 VI – METHODOLOGIE 26 A. DESIGN DE RECHERCHE 26 B. BASE DE DONNÉE 27 C. APPROCHE ANALYTIQUE 27 V – ANALYSE ET INTERPRÉTATION DES RÉSULTATS 30 VI – DISCUSSION ET CONCLUSION 76 VII - BLIBLIOGRAPHIE 78 VII – ANNEXES TECHNIQUES 84
  4. 4. 4 I. INTRODUCTION A. OBJECTIFS DE LA RECHERCHE Cet essai vise à analyser la structure économique de la ville d’Ottawa en la comparant avec la structure de l’économie canadienne. Ce projet s’attardera plus particulièrement sur le degré de spécialisation de la capitale fédérale dans les domaines d’activités en croissance, et de même, dans les secteurs d’activités en déclin. Cette analyse permettra donc d’avoir une vision plus claire des causes de la prospérité de la ville. B. CONTEXTE La ville d’Ottawa a été désignée par la reine Victoria il y a un peu plus de 150 ans (décembre 1857) comme capitale fédérale du Canada1 . A l’origine une ville de bucherons, elle s’est développée pour atteindre aujourd’hui une réputation internationale. En 2001, la nouvelle ville d’Ottawa a pris forme en fusionnant 11 municipalités et la région d’Ottawa-Carleton2 . Elle devient dès lors en termes de population la 4ème plus grande ville du pays. D’autre part, avec sa superficie de 2796 km2 , la nouvelle ville d’Ottawa est plus grande que les villes de Toronto, Montréal, Vancouver, Calgary et Edmonton combinées3 . Elle est située à l’Est de l’Ontario sur la rive sud de la rivière des Outaouais, face à la ville québécoise de Gatineau. Ottawa compte une population de 870 250, ce qui représente une augmentation de 7.9% depuis 2001. Ce taux de croissance est plus élevé que le taux ontarien (6.2%) et que le taux du Canada dans son ensemble (4.8%). De plus, Ottawa compte pour environ les deux tiers de la population de la région métropolitaine d’Ottawa-Gatineau, qui a une population de 1 282 5004 . Enfin, d’un point de vue économique, outre un nombre important d’emplois gouvernementaux, Ottawa est un des principaux centres de haute technologie en Amérique du Nord avec plus de 70 000 emplois dans ce secteur5 . 1 (VILLE D'OTTAWA, s.d.) 2 (LE DROIT, 2012) 3 (VILLE D'OTTAWA) 4 (VILLE D'OTTAWA, s.d.) 5 (VILLE D'OTTAWA, s.d.)
  5. 5. 5 C. PROBLÉMATIQUE A travers le recensement de statistique Canada, la problématique aura pour but d’analyser la structure économique d’Ottawa en se posant la question suivante : Quels sont les facteurs à succès et les prochains défis auxquels sera confrontée la capitale fédérale ? Pour mieux cerner les enjeux, un bref rappel historique de la ville sera tout d’abord présenté. Il sera ensuite établi une comparaison d’Ottawa avec des villes de références Canadiennes en utilisant les principaux indicateurs économiques (PIB, démographie, emplois et réseau d’infrastructures). Enfin, le bassin de compétitivité de la ville sera étudié en identifiant pourquoi Ottawa est en concurrence avec ces villes et pas avec d’autres. L’étude sera faite à l’aide de trois mesures de concentration et de spécialisation économique : le quotient de localisation, le coefficient de spécialisation et le coefficient de redistribution des activités de la ville d’Ottawa avec comme base de référence le Canada. Ils seront calculés sur les 20 secteurs d’activités référencés par le SCIAN Canada puis sur des sous-secteurs (codes SCIAN à 3 et 4 digits) pour les secteurs d’activité les plus stratégiques. Une analyse et interprétation des résultats par secteurs d’activités sera alors établie afin de les comparés avec les secteurs d’activités en croissance et les secteurs d’activités en déclin en Amérique du Nord.
  6. 6. 6 II. REVUE DE LITÉRATURE La santé d’une ville du vingt et unième siècle se mesure au talent de ses travailleurs, à la créativité de ses citoyens, au prix accordé à la diversité et à la vigueur de son secteur de la haute technologie et au désir de collaboration vers la réussite. Plus les entreprises d’exportation réussiront, plus la prospérité se répandra dans l’économie locale, ce qui se traduira par d’autres achats et emplois locaux. D’après le livre de Voula P. Mega : Modèle pour les villes d’avenir, la ville croît par des processus de diversification et de différenciation graduelle, de changements évolutifs et de bonds qualitatif et quantitatif. Si les villes désirent faire des sauts et créer un avenir meilleur que ce que promet la simple projection linéaire de leur passé et de leur présent, elles doivent innover6 . D’après le livre de J Jacobs : The economy of cities, les villes stériles stagnent et les villes fertiles progressent7 . Les villes et les agglomérations sont les moteurs économiques du monde8 . La connaissance est la première ressource produite par les villes du 21ème siècle, lieu ou les flux économiques sont décodés, condensés, convertis, métabolisés et intensifiés. Aussi bien dans le monde développé que dans les pays en voie de développement, les villes génèrent une part de PNB supérieur à leur poids démographique et offrent beaucoup d’opportunités d’investissements. La bonne gestion macroéconomique et l’innovation sont des conditions nécessaires pour renforcer la productivité et la compétitivité urbaines9 . La création des villes de science exige une série de synergies régionales et locales pour organiser les partenariats nécessaires, soutenir le transfert des connaissances entre universités et entreprises et influencer un gamme plus étendue de facteurs qui contribuent au développement d’industries de pointe. En rassemblant une masse critique d’entreprises innovantes dans un espace concentré, les villes peuvent de venir des vecteurs d’une croissance durable exigeante10 . 6 (MEGA, 2008) 7 (JACOBS, 1969) 8 (FLORIDA, 2008) 9 (OECD, 2006) 10 (MEGA, 2008)
  7. 7. 7 La performance économique d’une ville dépend, en grande partie, des infrastructures et des institutions urbaines. Le cadre règlementaire des marchés fonciers et immobiliers y contribue de façon décisive. Les déficiences techniques et financières des institutions municipales sont des contraintes essentielles. La réalisation du potentiel d’une ville subit souvent les répercussions d’une infrastructure défaillante et de politiques règlementaires inadéquates. La bonne gestion des infrastructures urbaines, le renforcement de la capacité institutionnelle et l’amélioration de la capacité financière et technique des collectivités locales sont vitales11 . De plus en plus de villes reconnaissent que l’amélioration de leur compétitivité ne peut pas être le résultat d’une baisse des conditions sociales et environnementales. L’éducation est suggérée comme le facteur le plus déterminant à long terme12 . Les grandes entreprises peuvent conduire à la « ville de pointe », mais les PME, moteurs d’innovation tellement nécessaire pour la croissance verte et durable, ont la possibilité de répondre aux demandes des villes qui n’acceptent pas d’être dominés par des intérêts industriels et mégapoles commerciaux. Les partenariats reflètent souvent le passage de l’intervention directe aux politiques indirectes ou conventionnelles, telles que l’incubation13 . 11 (HALL & PFEIFFER, 2000) 12 (MEGA, 2008) 13 (MEGA, 2008)
  8. 8. 8 Selon le rapport 20/20, la stratégie économique adopté par le conseil municipal en avril 2003, le cycle vital de la prospérité est le suivant : Schéma 1 : Cycle vital de la prospérité Le schéma 1 démontre la cohérence entre les facteurs à succès d’une ville indiqué précédemment et le plan de stratégie économique 2020 de la ville d’Ottawa.
  9. 9. 9 III. PORTRAIT HISTORIQUE ET ÉCONOMIQUE DE LA VILLE A. HISTOIRE URBAINE D’OTTAWA 1. HISTOIRE D’OTTAWA14 L’établissement européen remonte à 1608 quand Étienne Brulé explore pour la première fois la rivière des Outaouais avant Samuel de Champlain en 1613. Du XVIIe siècle jusqu’au XIXe siècle, la rivière des Outaouais représente l’artère principale pour la traite des fourrures montréalaise et pour l’exploration vers l’intérieur du continent. A cette époque, la rivière des Outaouais était sous le contrôle des Algonquins (peuple autochtone), cependant l’arrivée des européens a introduit des maladies comme la variole et généré des conflits commerciaux pour la traite de fourrure. De ce fait, vers 1650, affaiblis par la maladie et la guerre, les Algonquins perdent leur contrôle de la rivière des Outaouais. En 1800 apparaît la première communauté permanente agricole sur le site actuel de Hull au Québec (Bas Canada à l’époque). Quelques années plus tard, attirés par le commerce du bois de construction, des colons agriculteurs commencent à arriver de l’autre coté de la rivière (Haut Canada). Les premiers habitants effectuent la récolte, le sciage des arbres ou approvisionnent en nourriture le commerce grandissant du bois de construction équarri. Le développement de la ville d’Ottawa actuelle prend ses racines lors de la construction du canal rideau par les Royal Engineers sous le lieutenant-colonel John By. Un campement situé sur un promontoire de 30 m qui entoure les écluses près des chutes Chaudières à l’embouchure des rivières Rideau et Gatineau est établi en 1826 comme base de construction. Le canal devient alors le point d’attrait du secteur attirant des maitres d’œuvres, des ouvriers, des professionnels et une petite communauté de commerçants menant à la création de la ville Bytown en 1827. Le canal Rideau a d’abord et avant tout été construit pour des raisons de défense du Canada en lien avec la guerre contre les États Unis de 1812. En reliant Montréal à Kingston en passant à l’intérieur les terres Canadiennes, le canal permettait aux bateaux de circuler en évitant la partie la plus vulnérable du fleuve St Laurent et donc de se protéger des attaques Américaines. Pendant les 1830, l’activité économique de la région est essentiellement basée sur le commerce du bois vers la Grande Bretagne. Durant cette période Bytown devient un centre 14 (TAYLOR, 2012)
  10. 10. 10 d’approvisionnement du bois et dépasse rapidement Wrightsville (qui sera ensuite appelée Hull) comme ville principale de la vallée. Suite à son développement en ville, Bytown est renommée en 1855 Ottawa. Le processus qui a mené au choix de l’emplacement du siège du gouvernement du Canada a duré 17 ans. Après l’Union de 1840, les hommes politiques du Canada prient la reine non pas une, mais trois fois de choisir à leur place la capitale du pays.15 Vers les années 1860, en plus de l’important commerce en bois de construction équarri, Ottawa possède l’une des installations d’usinage les plus grandes au monde, accompagnée d’activités importantes d’abattage, de flottage et de transport par barge. La ville est reliée au Grand Trunk Railway of Canada et aux réseaux ferroviaires étatsuniens ; la voie ferrée en fait une candidate sérieuse pour devenir la capitale permanente de la Province du Canada. Les capitales provinciales antérieures, Toronto et Québec, sont d’abord remplacées par Kingston en 1841, puis par Montréal en 1844 et par Toronto en 1849, année où est adoptée la formule de capitale itinérante. Toronto constitue ainsi le siège du gouvernement de 1849 à 1851, puis de 1855 à 1859 ; et Québec, de 1851 à 1855, puis de 1859 à 1865. En 1866, Ottawa devient en pratique la capitale législative du pays, et c’est en 1867, lors de la création de la Confédération, qu’elle reçoit officiellement le titre de capitale du Dominion du Canada. 16 Suite à cette décision, la ville est en pleine ébullition : la population passe de 7 760 à 21 545 entre 1851 et 1871, la construction d’édifices gouvernementaux et d’habitations pour les fonctionnaires génèrent un boom du secteur de la construction et le parlement commence a être érigé en 1859 pour être officiellement ouvert en 1866. Vers 1890, Ottawa commence à exploiter le potentiel hydroélectrique des rivières dans l’industrie des pâtes et papiers. L’industrie du bois d’œuvre scié diminue de façon importante au cours du XXe siècle. En 1940, du fait de la création d’une énorme bureaucratie fédérale pour mener la guerre, le gouvernement fédéral devient le principal employeur, compensant le déclin de l’industrie du bois d’œuvre. 15 (VILLE D'OTTAWA, s.d.) 16 (VILLE D'OTTAWA, s.d.)
  11. 11. 11 Le secteur de haute technologie apparaît en 1961 avec l’établissement de Computing Devices (plus tard, Leigh Instruments), les concepteurs du précurseur de l’enregistreur de bord en aéronautique. L’établissement d’autres compagnies encore, comme Corel et JDS Uniphase à partir des années 1980, a contribué à ce qu’Ottawa soit surnommée « Silicon Valley du Nord ». Malgré des difficultés au début du XXIe siècle, illustrées par Nortel, qui déclare faillite en 2009, le secteur de la haute technologie continue à jouer un rôle dominant dans l’économie de la ville, et se développe vers des domaines florissants comme la technologie propre. 2. L’ÉVOLUTION DU PAYSAGE URBAIN17 Au XIXe siècle, la ville s’est développée autour de la « Basse-Ville » à l’est du canal, y compris le « mille historique » le long de la promenade Sussex, et le marché By. Avec la croissance de l’économie gouvernementale au cours des années 1860, la « Haute-Ville » est devenue le quartier du commerce et des affaires. Ottawa est également un centre urbain entouré de rapides et de chutes dans le tracé des cours d’eau protégés par des parcs et des promenades. En 1986 est crée la ferme expérimentale centrale qui sert de centre de recherche pour le ministère de l’agriculture. Située à la périphérie sud-ouest de la ville sur 400 hectares (ha) de terres, la ferme et la ceinture verte fédérale qui entoure la région sont des aménagements importants pour la ville. À partir des années 1920, l’autorité fédérale s’approprie et redéveloppe le cœur de la ville avec des édifices nationaux importants tels que le Centre national des arts, l’édifice de la Défense nationale et celui de la Banque du Canada et des parcs comme la Place de la Confédération. Ouvert en 1993, le centre Rideau est conçu pour réanimer le marché de la consommation au détail, en déclin pendant les années 1960 et 1970. Il comprend un centre des congrès, un hôtel et un centre d’achats, en plus de servir de plaque tournante du transport en commun. Enfin, l’Université d’Ottawa fondée par les Oblats en tant que Collège de Bytown en 1848 est située à quelques pas du Parlement, au centre-ville. L'Université Carleton (fondée en 1942) est située à l’extérieur du centre-ville, entre la rivière des Outaouais et le canal Rideau. 17 (TAYLOR, 2012)
  12. 12. 12 3. L’ÉVOLUTION URBAINE EN PHOTO Bytown en 1832 : Le canal rideau achevé18 Ottawa 1855 : Bytown est devenu une ville et change son nom pour Ottawa19 18 Musée Bytown à Ottawa : Photos d’une maquette du musée 19 Musée Bytown à Ottawa : Photos d’une maquette du musée
  13. 13. 13 Ottawa 1918 : l’édifice du centre du parlement est sous construction suite à l’incendie de 191620 20 Musée Bytown à Ottawa : Photos d’une maquette du musée
  14. 14. 14 B. BASSIN DE COMPÉTITIVITÉ D’OTTAWA Selon le rapport Ottawa 20/20 – la stratégie économique adopté par le conseil municipal en avril 2003, des secteurs technologique, touristique et professionnel forts et innovateurs contribuent à la prospérité économique de la Ville. D’autres secteurs, telles les industries de création, la technologie sans fil et la technologie environnementale, sont un terreau fertile à la concurrence mondiale future. Comme toute les villes, Ottawa est en concurrence avec d’autres villes pour les nouveaux investissements, la conservation des entreprises, et la qualité des emplois. Un des facteurs décisifs pour le choix d’emplacement d’une entreprise est la proximité d’une main d’œuvre compétente. Cependant, la main d’œuvre moderne est très mobile attirée par les meilleurs emplois dans les meilleures villes et aux salaires les plus élevés. De ce fait, si Ottawa veut se démarquer pour gagner sa part des marchés mondiaux, elle a donc besoin de bonnes conditions telles que : une main d’œuvre qualifiée, des emplois de qualité, des espaces verts, un faible taux de criminalité, la qualité de l’air et de l’eau, pour attirer ces travailleurs. Le rapport Ottawa 20/20 identifie les grappes comme un groupe de sociétés reliées et interdépendantes. Il indique que c’est le reflet d’un degré avancé de spécialisation d’une ville dans un domaine particulier. Dans le contexte d’Ottawa, la grappe des télécommunications, par exemple, comprend les fabricants d’appareils téléphoniques ainsi que de produits et de réseaux à fibre optique qui dépendent à leur tour de fournisseurs tels que les fabricants d’outils, les matriceurs, les mouleurs de plastiques et les concepteurs de semi-conducteurs. Le rapport fait également état qu’au fur et à mesure que les grappes sont concurrentielles et qu’elles croissent, l’ensemble de la ville en profite. L’augmentation des exportations se traduit par l’arrivée d’argent frais dans l’économie. Cela génère plus de revenus et augmente la demande des entreprises locales. Lors de la rédaction du rapport, les grappes d’industries à Ottawa étaient identifiées de la manière suivante : § Grappes en expansion (croissance élevée, concentration de l’emploi élevé) : Matériel de télécommunications, microélectronique/semi-conducteurs, tourisme. § Grappes en transformation (faible croissance, concentration élevée de l’emploi) : logiciels et communication, services professionnels.
  15. 15. 15 § Grappes émergentes (croissance élevée, faible concentration de l’emploi) : optoélectronique, sciences de la vie. § Grappes naissantes (peu de croissance, faible concentration de l’emploi) : technologie sans fil, industries de la création, technologies environnementales, systèmes micro électromagnétiques. Les villes qui livrent concurrence à Ottawa se spécialisent dans les mêmes industries axées sur l’exportation qu’Ottawa. Selon l’analyse d’innovation Ottawa : Une stratégie pour des moteurs économiques durables, les grands concurrents d’Ottawa sont : Raleigh-Durham, en Caroline du Nord, qui fait concurrence à Ottawa dans quatre grappes d’industries ; San Jose et Orange County, en Californie, puis Austin au Texas, en concurrence dans trois grappes. Parmi les autres concurrents, il apparaît Boulder au Colorado, Portland en Oregon, Seattle dans l’État de Washington, Washington DC, Boston en Massachussetts, qui concurrencent Ottawa dans 2 grappes d’industries. Enfin, Fort Lauderdale en Floride, Rochester dans l’État de New York, San Diego et San Francisco en Californie, Chicago dans l’Illinois et la ville de New York concurrencent Ottawa dans une grappe d’industrie. Le rapport Ottawa 20/20 indique également que parmi les autres villes qui peuvent concurrencer Ottawa au Canada apparaît : Vancouver, Calgary, Edmonton, Winnipeg, Hamilton, Montréal et Toronto. Cependant il indique qu’une bonne partie du commerce d’Ottawa avec le sud plutôt que dans l’axe Est – Ouest. Enfin, il est mentionné que tout en leur livrant concurrence, les grappes d’industries d’Ottawa collaborent aussi avec ces villes, la ou il existe des synergies et des possibilités. C. COMPARAISON D’OTTAWA AVEC DES VILLES DE RÉFÉRENCE CANADIENNE 1. PRODUIT INTÉRIEUR BRUT D’après le site internet de la ville d’Ottawa, l’économie de la ville s’appuie sur 2 principaux secteurs : la haute technologie et le gouvernement fédéral. Les deux secteurs offrent des emplois à salaire élevé pour les travailleurs du savoir dans un environnement relativement stable, et ils comptent pour 37 % du produit intérieur brut (PIB) total d’Ottawa.21 21 (VILLE D'OTTAWA, s.d.)
  16. 16. 16 Histogramme 122 : PIB per capita (en ppp) en 2014 dans les 8 grandes villes Canadiennes Histogramme 223 : PIB (en ppp) en 2014 dans les 8 grandes villes Canadiennes (en million de $) D’après l’histogramme 1, Ottawa se situe 5ème au Canada en 2014 en matière de PIB per capita devançant Montréal, Winnipeg et Québec avec 44 149 $. L’histogramme 2 indique qu’Ottawa se situe 6ème en 2014 au Canada en matière de PIB avec 58 206 millions de $. 22 (PARILLA, TRUJILLO, BERUBE, & RAN, s.d.) 23 (PARILLA, TRUJILLO, BERUBE, & RAN, s.d.) $- $10,000 $20,000 $30,000 $40,000 $50,000 $60,000 $70,000 $80,000 Calgary Edm onton Toronto Vancouver OAaw a Québec W innipeg M ontréal $- $50,000 $100,000 $150,000 $200,000 $250,000 $300,000 Toronto M ontréal Vancouver Calgary Edm onton O?aw a Québec W innipeg
  17. 17. 17 Graphique 124 : Évolution de l’emploi et du PIB per capita à Ottawa de 2000 à 2014 Le graphique 1 fait apparaitre une croissance du PIB per capita entre 2000 et 2006 suivant la croissance de l’emploi. Cependant, à partir de 2006, le PIB per capita commence à stagner jusqu'à même décroitre légèrement depuis 2010 contrairement à la courbe de l’emploi qui continue de croitre. 2. DÉMOGRAPHIE ET REVENU Graphique 225 : Évolution du total des personnes avec revenu par RMR de 2001 à 2013 24 (PARILLA, TRUJILLO, BERUBE, & RAN, s.d.) 25 Statistique Canada. Tableau 111-0008 - Revenu et démographie selon les quartiers, déclarants et dépendants ayant un revenu, selon le revenu total, le sexe et le groupe d'âge, annuel (nombre sauf indication contraire) 0 1000000 2000000 3000000 4000000 5000000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 Total des personnes avec revenu Montreal Ottawa Toronto Calgary Vancouver
  18. 18. 18 Graphique 326 : Évolution du revenu total médian par RMR de 2001 à 2013 Le graphique 2 fait apparaitre qu’en matière de personnes avec revenu, Ottawa se classe 5ème derrière Toronto, Montréal, Vancouver et Calgary. Cependant le (graphique 3) indique Ottawa comme ville ayant le revenu médian le plus élevé surpassant même Calgary. 3. EMPLOIS Tout d’abord, il est important de rappeler les notions de taux de chômage, taux d’activité et taux d’emploi. Le taux de chômage correspond au rapport entre la population au chômage et la population active. Le taux d’activité est le rapport entre l’ensemble de la population active et la population en âge de travailler. Le taux d’emploi est le rapport entre la population active occupée et la population en âge de travailler. 26 Statistique Canada. Tableau 111-0008 - Revenu et démographie selon les quartiers, déclarants et dépendants ayant un revenu, selon le revenu total, le sexe et le groupe d'âge, annuel (nombre sauf indication contraire) 20000 25000 30000 35000 40000 45000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 Revenu total médian Montreal Ottawa Toronto Calgary Vancouver
  19. 19. 19 Graphique 427 : Évolution du taux de chômage par RMR de 2001 a 2015 Le graphique 4 fait apparaitre une certaine stabilité du taux de chômage à Ottawa oscillant aux alentours de 6% entre 2001 et 2015. De plus, sur cette période, le taux de chômage d’Ottawa se situe toujours en dessous de la moyenne Canadienne et Ontarienne. Le taux de chômage d’Ottawa est inférieur à celui de Montréal et de Toronto mais légèrement supérieur à celui de Calgary. Graphique 528 : Évolution du taux d’activité par RMR de 2001 à 2015 27 Statistique Canada. Tableau 282-0123 - Enquête sur la population active (EPA) 28 Statistique Canada. Tableau 282-0123 - Enquête sur la population active (EPA) 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 Évolution du taux de chômage Canada Ontario Toronto Montreal Calgary Ottawa 62 64 66 68 70 72 74 76 78 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 Évolution du taux d'activité Canada Ontario Toronto Montreal Calgary Ottawa
  20. 20. 20 Graphique 629 : Évolution du taux d’emploi par RMR de 2001 à 2015 D’après le graphique 5, le taux d’activité à Ottawa oscille entre 68 et 71 %. On note une tendance à la baisse depuis 2008. Cependant le taux d’activité à Ottawa reste supérieur à la moyenne canadienne et ontarienne. Il est inférieur au taux d’activité de Calgary mais supérieur à celui de Montréal et Toronto. D’après le graphique 6, les observations pour le taux d’emploi à Ottawa sont sensiblement les mêmes que pour le taux d’activité. 4. RÉSEAU D’INFRASTRUCTURES 4.1 Le réseau fluvial; Les rivières et les canaux sont les premiers corridors de transport de la ville et forment la base sur laquelle se fonde sa revendication de capitale économique du Canada central : le canal Rideau mène vers Kingston ; la rivière Gatineau vers les Laurentides au Québec; la rivière des Outaouais vers Montréal, à l’est, et vers le lac Huron, à l’ouest. 30 Ottawa ne possède cependant pas de port, le transport maritime de cette région s’effectuant essentiellement sur le fleuve St Laurent. 29 Statistique Canada. Tableau 282-0123 - Enquête sur la population active (EPA) 30 (TAYLOR, 2012) 55 57 59 61 63 65 67 69 71 73 75 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 Évolution du taux d'emploi Canada Ontario Toronto Montreal Calgary Ottawa
  21. 21. 21 Image 1 : Réseau Maritime Ottawa se situant sur les deux lignes de chemin de fer transcontinentales et sur la route transcanadienne, le transport se fait aujourd’hui essentiellement par la route et le train. Image 2 : Réseau ferroviaire VIA RAIL
  22. 22. 22 Image 3 : Route Transcanadienne 4.2 Le transport aérien; Les vols vers Ottawa atterrissent à l’aéroport international Macdonald-Cartier, dont les portes ont été ouvertes par le premier ministre John Diefenbaker le 30 juin 1960. Le 24 aout 1964, l’aéroport devient l'Aéroport international d’Ottawa. Pour rendre honneur à deux pères de la Confédération, on le renomme pour John A. Macdonald et sir George-Étienne Cartier en juin 1993. L’aéroport d’Ottawa est passé de 20 destinations directes desservies en 1997 à 50 en 2014. Il effectue chaque jour 80 vols domestiques, 24 vols transfrontaliers et 23 vols internationaux par semaine.31 Tableau 1 : Volume de passagers de l’aéroport d’Ottawa par type de trajets 2012 2013 2014 2015 Domestique 3 454 387 3 363 685 3 434 209 3 488 629 Transfrontalier 775 040 772 678 741 285 735 755 International 456 529 442 228 440 954 431 976 Il apparaît clairement dans le tableau 1 une forte domination des vols domestiques dans l’aéroport d’Ottawa. Le volume de passagers effectuant des vols domestiques depuis l’aéroport d’Ottawa représente 75% du total du volume de passagers ayant transité à Ottawa en 2015. 31 (AÉROPORT D'OTTAWA, 2014)
  23. 23. 23 Graphique 7 : Volume de passagers par mois en 2015 dans 5 villes Canadiennes32 33 34 35 36 37 Le graphique 7 fait apparaitre une très faible saisonnalité à l’aéroport d’Ottawa contrairement aux autres grands aéroports canadiens. D’autre part, le transit en volume de passagers est bien inférieur à Ottawa en comparaison avec les autres grandes villes canadiennes. Graphique 8 : Volume de passagers par an de 2012 à 2015 dans 5 villes Canadiennes 32 (AÉROPORT D'OTTAWA) 33 (CALGARY AIRPORT) 34 (AÉROPORTS DE MONTRÉAL) 35 (VANCOUVER AIRPORT) 36 (AÉROPORTS DE MONTRÉAL) 37 (TORONTO AIRPORT, s.d.) - 1,000,000 2,000,000 3,000,000 4,000,000 5,000,000 Volume de passagers par mois en 2015 Montreal Ottawa Calgary Vancouver Toronto - 10,000,000 20,000,000 30,000,000 40,000,000 50,000,000 2012 2013 2014 2015 Volume de passagers par an de 2012 à 2015 Ottawa Montreal Vancouver Toronto Calgary
  24. 24. 24 Le graphique 8 fait apparaitre une stabilité depuis 2012 en matière de volume de passagers à Ottawa. 4.3 Le réseau transport en commun Le service de transport en commun de la capitale offre des services à près d'un million de personnes à Ottawa. Le parc de véhicules d'OC Transpo compte plus de 9 000 autobus et six trains pour servir les quelque 340 000 usagers quotidiens.38 Suite à un sondage effectué par OC Transpo en 2014, il est ressorti les éléments suivants : § 78 % des clients ont donné une note de bon ou très bon à OC Transpo. § 90 % des clients ont répondus qu’ils se sentent en sécurité lorsqu’ils utilisent le réseau de transport en commun OC Transpo. § 82 % des répondants ont affirmé qu’OC Transpo réussissait à répondre aux besoins des clients ou s’était amélioré à cet égard. Tableau 2 : Nombre de voyageurs per capita 39 Year Calgary Edmonton Vancouver Ottawa Toronto Montreal 2010 88 96 94 124 191 201 2011 88 99 99 124 191 207 2012 91 101 102 120 184 208 2013 * * * 115 * * Le tableau 2 fait apparaitre que Ottawa se positionne 3ème au Canada après Montréal et Toronto mais devant Vancouver en matière de nombre de voyageurs utilisant le réseau de transport en commun per capita. 38 (OC TRANSPO) 39 (OC TRANSPO, 2014)
  25. 25. 25 Histogramme 1 : Nombre annuel d’usagers du transport en commun d’Ottawa (1999 à 2014)40 L’histogramme 1 indique une croissance de l’achalandage entre 1999 et 2014. La baisse notable des années 2008 et 2009 est liée à une interruption du service de transport en commun en raison d’une grève. D’autre part, une ligne de tramway traversant le centre-ville d’Ottawa sur 12,5 km d’Est en Ouest est en cours de construction depuis 2013. La mise en service du tramway est prévue pour 2018. Le projet de 2,1 Milliards de dollars canadien comporte trente-quatre véhicules légers et permettra de remplacer une partie de la flotte d’autobus alimentée au diésel. « Une fois achevé en 2018», le réseau de tramway d'Ottawa «…sera l'un des réseaux de transport en commun les plus avancés et innovants en Amérique du Nord», a estimé la municipalité dans un communiqué en prévoyant d'étendre ensuite à l'ensemble de la ville ce type de transport en commun.41 40 (OC TRANSPO) 41 (LES AFFAIRES, 2015) 0 20000000 40000000 60000000 80000000 100000000 120000000 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 * 2009 * 2010 2011 2012 2013 2014 Achalandage de 1999 à 2014
  26. 26. 26 IV. METHODOLOGIE A. DESIGN DE RECHERCHE L’étude va être établie en trois phases : Dans un premier temps, le quotient de localisation sera utilisé pour identifier dans quelle mesure Ottawa est sur ou sous représentée par rapport au Canada dans les 20 secteurs d’activités identifiés par le SCIAN répartis de la manière suivante 42 : Secteur 1 Agriculture, foresterie, pêche et chasse Secteur 2 Extraction minière, exploitation en carrière, et extraction de pétrole et de gaz Secteur 3 Services publics Secteur 4 Construction Secteur 5 Fabrication Secteur 6 Commerce de gros Secteur 7 Commerce de détail Secteur 8 Transport et entreposage Secteur 9 Industrie de l’information et industrie culturelle Secteur 10 Finance et assurances Secteur 11 Services immobiliers et services de location et de location à bail Secteur 12 Services professionnels, scientifiques et techniques Secteur 13 Gestion de sociétés et d'entreprises Secteur 14 Services administratifs, services de soutien, services de gestion des déchets Secteur 15 Services d’enseignements Secteur 16 Soins de santé et assistance sociale Secteur 17 Arts, spectacles et loisirs Secteur 18 Hébergement et services de la restauration Secteur 19 Autres services sauf les administrations publiques Secteur 20 Administrations publiques 42 (STATISTIQUE CANADA, 2012)
  27. 27. 27 En fonction des résultats obtenus, le quotient de localisation dans certains sous-secteurs d’activités allant jusqu'à 4 codes SCIAN sera alors calculé. Ce calcul permettra d’identifier assez précisément les secteurs d’activités clé de la ville. Dans un deuxième temps, le coefficient de spécialisation sera utilisé pour identifier dans quelle mesure Ottawa est globalement spécialisée par rapport au Canada. Enfin, le coefficient de redistribution des activités permettra d’identifier la mesure des tendances du déplacement interrégional de l’activité économique depuis la fusion de la ville (2001), relativement à une redistribution uniforme de la croissance au Canada. B. BASE DE DONNÉE La base de données provient de Statistique Canada : L'enquête sur la population active, compilation spéciale EMP_NAICS234_SUBPROV.ivt Elle contient la moyenne annuelle du nombre d’Emplois de 2000 à 2014 réparti selon les codes SCIAN 2, 3 et 4 chiffres pour la RMR Ottawa-Gatineau (partie de l’Ontario) et pour l’ensemble du Canada. Les cellules du tableau présentant une valeur de 0.0 se rapportent aux estimations qui sont supprimées (ne peuvent pas être publiées) parce qu'elles sont en-dessous du seuil acceptable en matière de confidentialité. Les estimations tirées de l'EPA sont fondées sur un échantillon et sont donc sujettes à la variabilité d'échantillonnage. Par conséquent, les estimations mensuelles se caractériseront par une plus grande variabilité que les tendances observées sur de plus longues périodes. Les estimations visant de petites régions géographiques ou de petites branches d'activité sont, elles aussi, sujettes à une variabilité plus importante. Le seuil de confidentialité est de 1 500 pour le Canada, le Québec et l'Ontario. C. APPROCHE ANALYTIQUE D’après la base de données présentée précédemment, des mesures de concentration et de spécialisation économiques vont être établies. Deux outils seront utilisés : le quotient de localisation et le coefficient de spécialisation.
  28. 28. 28 Le quotient de localisation43 : Il indique dans quelle mesure une ville ou une région « j » est sur ou sous représentée dans un secteur d’activité « i » donné, par rapport à une base spatiale de référence. Le calcul correspond donc à la formule suivante : Soit « i » l’activité et « j » la région, on pose : 𝐿"# = &'( &() *' *) = % ,-&./01" 21230 ,& "j" ,367 0& 7&82&9: """ % ,-&./01" 21230 ,& 03 ;37& ,367 0& 7&82&9: """ Avec comme application dans cette étude : eij = Nombre d’emplois de « i » à Ottawa ejT = Nombre d’emploi total à Ottawa Ei = Nombre d’emploi de « i » au Canada ET = Nombre d’emploi total au Canada Interprétation : Une sur-représentation dans un secteur en croissance ou une sous-représentation dans un secteur en voie de dépérissement est indicatif d’une économie dynamique. Alors qu’une sous- représentation dans un secteur en croissance ou une sur-représentation dans un secteur en voie de dépérissement est indicateur d’une situation économique fragile. Le coefficient de spécialisation44 : Le coefficient de spécialisation indique dans quelle mesure une région (ville) est spécialisée par rapport à une base de référence. 43 (DES ROSIERS) 44 (DES ROSIERS)
  29. 29. 29 On le calcule à partir des numérateurs et dénominateurs des quotients de localisation (Lij). La méthode consiste à effectuer la somme des écarts positifs ou négatifs entre le numérateur et le dénominateur pour tous les secteurs d’activités « i », puis à diviser cette somme par 100. Interprétation : Un coefficient de spécialisation qui tend vers « 0 » indiquerait que la ville d’Ottawa aurait une base aussi diversifiée que le Canada alors qu’un coefficient de spécialisation qui tend vers « 1 » indiquerait que la ville d’Ottawa est très spécialisée, i.e. que sa structure s’écarte de la base de référence (le Canada). Coefficient de redistribution des activités45 : Ce coefficient mesure les tendances du déplacement interrégional de l’activité économique pour un secteur donné « i » relativement à une redistribution uniforme de la croissance ou de la décroissance. On le calcule de la manière suivante : 𝑅# = 𝐸",2? 𝐸",2@ 𝐸A,2? 𝐸A,2@ Avec comme application dans cette étude : ei,t1 = Nombre d’emplois de « i » à Ottawa au temps 1 (2014) ei,t0 = Nombre d’emplois de « i » à Ottawa au temps 0 (date de la fusion : 2001) ET,t1 = Nombre d’emplois de « i » au Canada au temps 1 (2014) ET,to = Nombre d’emplois de « i » au Canada au temps 0 (date de la fusion : 2001) Interprétation : Un coefficient de redistribution des activités (Rj) > 1 indique que la croissance de l’emploi dans la région « j » est plus que proportionnelle aux attentes théoriques, alors que c’est l’inverse lorsque Rj < 1. 45 (DES ROSIERS)
  30. 30. 30 V. ANALYSE ET INTERPRETATION DES RÉSULTATS Il sera dans un premier temps présenté un graphique indiquant la répartition des emplois en pourcentage à Ottawa en 2014. Un tableau résumant l’évolution de l’emploi par secteur d’activité depuis la fusion des municipalités de 2001 accompagnera également ce graphique. Ensuite, chacun des secteurs d’activités sera analysé en présentant les calculs du quotient de localisation, des écarts et du coefficient de redistribution des activités. La tendance de ces résultats sera également comparée à l’évolution du PIB en Ontario et au Canada par secteur. 11-Agriculture, Foresterie, pêche et chasse 0% 22-Services publics 0% 23-Construction 4% 31-Fabrication 3% 41-Commerce de gros 3% 44-Commerce de détail 10% 48-Transport et entreposage 3% 51-Industrie de l'information et industrie culturelle 3% 52-Finance et assurances 3% 53-Services immobiliers et services de location et de location à bail 2% 54-Services professionnels, scientifiques et techniques 11% 55-Gestion de sociétés et d'entreprises 4% 56-Services administratifs, services de soutien, services de gestion des déchets et serv 8% 61-Services d'enseignement 12% 62-Soins de santé et assistance sociale 2% 71-Arts, spectacles et loisirs 7% 72-Hébergement et services de restauration 4% 81- Autres services, sauf les administrations publiques 20% Structure de l'emploi en 2014
  31. 31. 31 Structure de l'emploi à Ottawa 2001 – 2014 Secteur Nombre d’emplois à Ottawa (2001) Nombre d’emplois à Ottawa (2014) Croissanc e (%) 11-Agriculture, Foresterie, pêche et chasse 3800 1700 - 55 % 21-Extraction minière, exploitation en carrière, et extraction de pétrole et de gaz 0 0 SO 22-Services publics 0 1 600 SO 23-Construction 17 200 19 600 14 % 31-Fabrication 35 800 17 500 -51 % 41-Commerce de gros 9 300 16 400 76 % 44-Commerce de détail 44 400 52 600 18 % 48-Transport et entreposage 18 100 14 800 -18 % 51-Industrie de l'information et industrie culturelle 15 300 14 800 -3 % 52-Finance et assurances 13 000 16 400 26 % 53-Services immobiliers et services de location et de location à bail 7 200 9 300 29 % 54-Services professionnels, scientifiques et techniques 50 400 60 500 20 % 56-Services administratifs, services de soutien, services de gestion des déchets et services 16 700 21 300 28 % 61-Services d'enseignement 33 100 40 400 22 % 62-Soins de santé et assistance sociale 42 400 65 700 55 % 71-Arts, spectacles et loisirs 11 700 12 400 6 % 72-Hébergement et services de restauration 23 700 35 800 51 % 81- Autres services, sauf les administrations publiques 18 200 23 600 30 % 91-Administrations publiques 79 600 108 600 36 % Emploi Total 439 900 518 200 18 % Il est intéressant de constater une baisse importante de l’emploi dans les secteurs primaires : - Agriculture, foresterie, pêche & chasse - Fabrication Et une croissance notable de l’emploi dans le secteur tertiaire : - Commerce de gros - Finance et assurances - Services immobiliers et services de location et de location à bail - Services administratifs - Soins de santé et assistance sociale - Hébergement et services de restauration - Autres services sauf les administrations publiques - Administrations publiques Cela démontre un changement dans la structure économique de la ville avec une spécialisation dans l’activité tertiaire aux dépens de l’activité primaire.
  32. 32. 32 Le choix des secteurs et sous-secteurs analysés a été fait selon la disponibilité des données et la pertinence de celles-ci. Il y a donc des sous-secteurs et des sous-sous-secteurs qui ne seront pas présenté dans l’analyse. Écart négatif notable Écart négatif fort Écart positif fort Secteur 1 : Agriculture, foresterie, pêche et chasse Tableau 146 : Analyse de l’emploi du secteur 1 en 2014 Analyse en 2014 2001 - 2014 Secteur % de l'emploi à Ottawa % de l'emploi au Canada Quotient de localisation Écarts Coefficient de redistribution des activités 11-Agriculture, Foresterie, pêche et chasse 0.32% 2.08% 0.15 -1.76% 0.51 110-Agriculture (n.s.a.) 0.00% 0.09% - 111-Cultures agricoles 0.00% 0.75% - 1111-Culture de plantes oléagineuses et de céréales 0.00% 0.29% - 1112-Culture de légumes et de melons 0.00% 0.06% - 1114-Culture en serre et en pépinière et floriculture 0.00% 0.19% - 1119-Autres cultures agricoles 0.00% 0.16% - 112-Élevage 0.00% 0.80% - 1121-Élevage de bovins 0.00% 0.45% - 1122-Élevage de porcs 0.00% 0.07% - 1123-Élevage de volailles et production d'oeufs 0.00% 0.08% - 1124-Élevage de moutons et de chèvres 0.00% 0.01% - 1125-Aquaculture 0.00% 0.02% - 1129-Autres types d'élevage 0.00% 0.18% - 113-Foresterie et exploitation forestière 0.00% 0.17% - 1133-Exploitation forestière 0.00% 0.16% - 114-Pêche chasse et piégeage 0.00% 0.09% - 1141-Pêche 0.00% 0.09% - 115-Activités de soutien pour l'agriculture et à la foresterie 0.00% 0.18% - 1151-Activités de soutien aux cultures agricoles 0.00% 0.03% - 1152-Activités de soutien à l'élevage 0.00% 0.04% - 1153-Activités de soutien à la foresterie 0.00% 0.11% - Tableau 247 : Analyse de l’emploi du secteur 1 en 2001 Analyse en 2001 Secteur % de l'emploi à Ottawa % de l'emploi au Canada Quotient de localisation Écarts 11-Agriculture, Foresterie, pêche et chasse 0.86% 2.83% 0.30 -1.97% 46 Statistique Canada, L'enquête sur la population active, compilation spéciale EMP_NAICS234_SUBPROV.ivt 47 Statistique Canada, L'enquête sur la population active, compilation spéciale EMP_NAICS234_SUBPROV.ivt
  33. 33. 33 Tableau 348 : Analyse de l’évolution du PIB depuis 2010 du secteur 1 Croissance du PIB 2010 2011 2012 2013 2014 Ontario (Valeur en $ chainée de 2007 - millions de) 5,054 4,755 4,784 4,837 4,903 Canada (Valeur en $ chainée de 2007 - millions de) 24,680 24,531 25,618 25,936 25,976 Croissance par an Ontario -5.9% 0.6% 1.1% 1.4% Croissance par an Canada -0.6% 4.4% 1.2% 0.2% Croissance depuis 2010 Ontario -5.9% -5.3% -4.3% -3.0% Croissance depuis 2010 Canada -0.6% 3.8% 5.1% 5.3% Graphique 149 : Évolution du PIB depuis 2010 du secteur 1 D’après le tableau 1, il apparait que le quotient de localisation est très faible ce qui indique une sous-représentation de l’agriculture, la foresterie, la pêche et la chasse à Ottawa. Le tableau 2 indique que le pourcentage d’emploi de ce secteur était plus élevé à Ottawa en 2001 qu’en 2014. Il apparait également que le quotient de localisation bien que faible (0,30) était également plus élevé en 2001 qu’en 2014 (0,15). L’évolution du PIB depuis 2010 graphique 1 démontre une tendance en croissance au Canada mais une croissance beaucoup plus modérée en Ontario. 48 (GOUVERNEMENT DU CANADA, s.d.) 49 (GOUVERNEMENT DU CANADA, s.d.) -8% -6% -4% -2% 0% 2% 4% 6% 2010 2011 2012 2013 2014 Croissance en % Évolu0on du PIB depuis 2010 Croissance depuis 2010 Ontario Croissance depuis 2010 Canada
  34. 34. 34 Le tableau 1 indique également que l’écart du pourcentage d’emplois entre Ottawa et le Canada est -1,76% en 2014. Le nombre d’emplois n’étant pas suffisamment significatif pour les sous- secteurs à Ottawa, les données ne sont pas disponibles. Cet écart pourrait cependant s’expliquer par les sous-secteurs les plus représentés au Canada : - Cultures agricoles (0,75%) et plus particulièrement la culture de plantes oléagineuses et de céréales (0,29%), la culture en serre et en pépinière et floriculture (-0,19%) et les autres cultures agricoles (0,16%) - Élevage (0.80) et plus particulièrement l’élevage de bovins (0,45%) Enfin, le coefficient de redistribution des activités de 2001 à 2014 est inférieur à 1 (0,51), ce qui démontre que la croissance de ce secteur à Ottawa est inférieure aux attentes théoriques de proportionnalité en fonction du Canada. La croissance du PIB en Ontario dans ce secteur étant très faible tableau 3 la sous-représentation du secteur de l’agriculture est synonyme d’une dynamique économique. Secteur 2 : Extraction minière, exploitation en carrière, et extraction de pétrole et de gaz Tableau 450 : Analyse de l’emploi du secteur 2 en 2014 Analyse en 2014 2001 - 2014 Secteur % de l'emploi à Ottawa % de l'emploi au Canada Quotient de localisation Écarts Coefficient de redistribution des activités 21-Extraction minière, exploitation en carrière, et extraction de pétrole et de gaz 0.00% 1.73% - 210-Extraction minières (n.s.a.) 0.00% 0.02% - 211-Extraction de pétrole et de gaz 0.00% 0.60% - 212-Extraction minière et exploitation en carrière (sauf l'extraction de pétrole et de gaz) 0.00% 0.41% - 2121-Extraction de charbon 0.00% 0.05% - 2122-Extraction de minerais métalliques 0.00% 0.22% - 2123-Extraction de minerais non métalliques 0.00% 0.14% - 213-Activités de soutien pour l'extraction minière et à l'extraction de pétrole et de gaz 0.00% 0.69% - 50 Statistique Canada, L'enquête sur la population active, compilation spéciale EMP_NAICS234_SUBPROV.ivt
  35. 35. 35 Tableau 551 : Analyse de l’emploi du secteur 2 en 2001 Analyse en 2001 Secteur % de l'emploi à Ottawa % de l'emploi au Canada Quotient de localisation Écarts 21-Extraction minière, exploitation en carrière, et extraction de pétrole et de gaz 0.00% 1.18% -1.18% Tableau 652 : Analyse de l’évolution du PIB depuis 2010 du secteur 2 Croissance du PIB 2010 2011 2012 2013 2014 Ontario (Valeur en $ chainée de 2007 - millions de) 8,431 6,401 7,824 8,065 8,634 Canada (Valeur en $ chainée de 2007 - millions de) 120,206 121,587 124,308 127,194 136,915 Croissance par an Ontario -24.1% 22.2% 3.1% 7.1% Croissance par an Canada 1.1% 2.2% 2.3% 7.6% Croissance depuis 2010 Ontario -24.1% -7.2% -4.3% 2.4% Croissance depuis 2010 Canada 1.1% 3.4% 5.8% 13.9% Graphique 253 : Évolution du PIB depuis 2010 du secteur 2 Dans ce secteur d’activité, les données pour le pourcentage d’emploi à Ottawa n’ont pas été publiées par ce qu’elles sont en-dessous du seuil acceptable. Il est donc très probable qu’il y ait un écart important avec le Canada. Cet écart s’expliquerait par 3 sous-secteurs : 51 Statistique Canada, L'enquête sur la population active, compilation spéciale EMP_NAICS234_SUBPROV.ivt 52 (GOUVERNEMENT DU CANADA, s.d.) 53 (GOUVERNEMENT DU CANADA, s.d.) -30% -25% -20% -15% -10% -5% 0% 5% 10% 15% 20% 2010 2011 2012 2013 2014 Croissance en % Évolu0on du PIB depuis 2010 Croissance depuis 2010 Ontario Croissance depuis 2010 Canada
  36. 36. 36 - Extraction de pétrole et de gaz - Extraction minière et exploitation en carrière - Activités de soutien pour l'extraction minière et à l'extraction de pétrole et de gaz D’après le graphique 2, au Canada comme en Ontario, le PIB de ce secteur d’activité est en croissance (hors le pic négatif de 2011). Néanmoins, ce secteur étant nécessairement lié aux ressources naturelles locales, Ottawa a peu de moyens pour croître dans l’extraction minière, exploitation en carrière, et extraction de pétrole et de gaz. Secteur 3 : Services publics Tableau 754 : Analyse de l’emploi du secteur 3 en 2014 Analyse en 2014 2001 - 2014 Secteur % de l'emploi à Ottawa % de l'emploi au Canada Quotient de localisation Écarts Coefficient de redistribution des activités 22-Services publics 0.30% 0.77% 0.39 -0.47% - Tableau 855 : Analyse de l’emploi du secteur 3 en 2001 Analyse en 2001 Secteur % de l'emploi à Ottawa % de l'emploi au Canada Quotient de localisation Écarts 22-Services publics 0.00% 0.82% -0.82% Tableau 956 : Analyse de l’évolution du PIB depuis 2010 du secteur 3 Croissance du PIB 2010 2011 2012 2013 2014 Ontario (Valeur en $ chainée de 2007 - millions de) 11,712 11,274 11,269 11,216 11,815 Canada (Valeur en $ chainée de 2007 - millions de) 38,196 38,561 37,457 37,823 39,533 Croissance par an Ontario -3.7% 0.0% -0.5% 5.3% Croissance par an Canada 1.0% -2.9% 1.0% 4.5% Croissance depuis 2010 Ontario -3.7% -3.8% -4.2% 0.9% Croissance depuis 2010 Canada 1.0% -1.9% -1.0% 3.5% 54 Statistique Canada, L'enquête sur la population active, compilation spéciale EMP_NAICS234_SUBPROV.ivt 55 Statistique Canada, L'enquête sur la population active, compilation spéciale EMP_NAICS234_SUBPROV.ivt 56 (GOUVERNEMENT DU CANADA, s.d.)
  37. 37. 37 Graphique 357 : Évolution du PIB depuis 2010 du secteur 3 D’après le tableau 7, le quotient de localisation est inférieur à 1, ce qui indique une sous- représentation des services publics à Ottawa. Le PIB de ce secteur à une croissance de 5% entre 2013 et 2014 au Canada et de 5,3 % en Ontario. Cependant, il a une croissance de 4% depuis 2010 au Canada alors qu’il ne croît que de 1% en Ontario. D’après le (graphique 3), il apparait également une tendance incertaine fluctuant du déclin à la croissance. Ce secteur d’activité reste néanmoins peu significatif dans l’environnement économique d’Ottawa, ne représentant que 0.3% des emplois. 57 (GOUVERNEMENT DU CANADA, s.d.) -5% -4% -3% -2% -1% 0% 1% 2% 3% 4% 2010 2011 2012 2013 2014 Croissance en % Évolu0on du PIB depuis 2010 Croissance depuis 2010 Ontario Croissance depuis 2010 Canada
  38. 38. 38 Secteur 4 : Construction Tableau 1058 : Analyse de l’emploi du secteur 4 en 2014 Analyse en 2014 2001 - 2014 Secteur % de l'emploi à Ottawa % de l'emploi au Canada Quotient de localisation Écarts Coefficient de redistribution des activités 23-Construction 3.67% 7.70% 0.48 -4.03% 0.68 236-Construction de bâtiments 1.26% 2.46% 0.51 -1.20% 0.92 2361-Construction résidentielle 1.14% 1.97% 0.58 -0.82% - 2362-Construction non résidentielle 0.00% 0.49% - 237-Travaux de génie civil 0.00% 0.90% - 2371-Construction d'installations de services publics 0.00% 0.32% - 2372-Lotissement de terrains 0.00% 0.06% - 2373-Construction de routes, de rues et de ponts 0.00% 0.44% - 2379-Autres travaux de génie civil 0.00% 0.08% - 238-Entrepreneurs spécialisés 2.25% 4.35% 0.52 -2.10% 0.64 2381-Entrepreneurs en travaux de fondations, de structure, et d'extérieur de bâtiment 0.71% 0.94% 0.76 -0.23% 1.08 2382-Entrepreneurs en installations d'équipements techniques 0.75% 0.94% 0.80 -0.19% 0.37 2383-Entrepreneurs en travaux de finition de bâtiments 0.60% 1.00% 0.60 -0.40% 0.69 2389-Autres entrepreneurs spécialisés 0.00% 0.55% - Tableau 1159 : Analyse de l’emploi du secteur 4 en 2001 Analyse en 2001 Secteur % de l'emploi à Ottawa % de l'emploi au Canada Quotient de localisation Écarts 23-Construction 3.90% 5.51% 0.71 -1.61% 236-Construction de bâtiments 0.73% 1.28% 0.57 -0.56% 2361-Construction résidentielle 0.48% 0.88% 0.54 -0.41% 238-Entrepreneurs spécialisés 2.92% 3.55% 0.82 -0.63% 2381-Entrepreneurs en travaux de fondations, de structure, et d'extérieur de bâtiment 0.50% 0.70% 0.71 -0.20% 2382-Entrepreneurs en installations d'équipements techniques 1.40% 1.28% 1.10 0.13% 2383-Entrepreneurs en travaux de finition de bâtiments 0.82% 0.92% 0.88 -0.11% Tableau 1260 : Analyse de l’évolution du PIB depuis 2010 du secteur 4 Croissance du PIB 2010 2011 2012 2013 2014 Ontario (Valeur en $ chainée de 2007 - millions de) 32,434 32,694 32,712 33,478 32,626 Canada (Valeur en $ chainée de 2007 - millions de) 105,245 109,441 111,376 115,743 117,569 Croissance par an Ontario 0.8% 0.1% 2.3% -2.5% Croissance par an Canada 4.0% 1.8% 3.9% 1.6% Croissance depuis 2010 Ontario 0.8% 0.9% 3.2% 0.6% Croissance depuis 2010 Canada 4.0% 5.8% 10.0% 11.7% 58 Statistique Canada, L'enquête sur la population active, compilation spéciale EMP_NAICS234_SUBPROV.ivt 59 Statistique Canada, L'enquête sur la population active, compilation spéciale EMP_NAICS234_SUBPROV.ivt 60 (GOUVERNEMENT DU CANADA, s.d.)
  39. 39. 39 Graphique 461 : Évolution du PIB depuis 2010 du secteur 4 D’après le tableau 10, le quotient de localisation est à nouveau inférieur à 1, ce qui indique une sous-représentation de la construction à Ottawa par rapport au Canada. Cet écart est principalement dû aux sous-secteurs suivants : - Construction de bâtiments (-1,20%) et plus particulièrement construction résidentielle - Entrepreneurs spécialisés (- 2,10 %) En comparant le tableau 10 et le tableau 11 il apparait une forte croissance du nombre d’emplois au Canada entre 2001 et 2014. En effet, la proportion d’emplois dans ce secteur représente en 2001 au Canada 5,51% et 7.70% en 2014. À Ottawa, ce secteur étant déjà sous représenté par rapport au Canada en 2001, la proportion d’emploi a baissé en 2014 ne représentant que 3,67% de l’emploi ontarien. Il est cependant intéressant de noter que le PIB de ce secteur a baissé de 2,5% entre 2013 et 2014 en Ontario alors qu’il a augmenté de 1,6% au Canada sur cette même période. Cette tendance est confirmée en regardant l’évolution du PIB depuis 2010. En effet, le PIB de ce secteur de 2010 à 2014 en Ontario a eu une croissance de simplement 1% alors qu’au Canada elle est de 12 % sur cette même période. Le graphique 4 démontre clairement la tendance de forte croissance du Canada et la stagnation du PIB Ontarien dans ce secteur. 61 (GOUVERNEMENT DU CANADA, s.d.) 0% 2% 4% 6% 8% 10% 12% 14% 2010 2011 2012 2013 2014 Croissance en % Évolu0on du PIB depuis 2010 Croissance depuis 2010 Ontario Croissance depuis 2010 Canada
  40. 40. 40 De plus, le coefficient de redistribution des activités de 2001 à 2014 est inférieur à 1 (0,68), ce qui démontre que la croissance de ce secteur à Ottawa est inférieure aux attentes théoriques de proportionnalité en fonction du Canada. Ce secteur est donc sous représenté à Ottawa, mais malgré que la croissance du PIB de la construction soit important au Canada, elle est relativement faible en Ontario. La ville est donc alignée avec l’économie ontarienne qui réduit son activité dans ce secteur. Secteur 5 : Fabrication Tableau 1362 : Analyse de l’emploi du secteur 5 en 2014 Analyse en 2014 2001 - 2014 Secteur % de l'emploi à Ottawa % de l'emploi au Canada Quotient de localisation Écarts Coefficient de redistribution des activités 31-Fabrication 3.28% 9.61% 0.34 -6.33% 0.63 311-Fabrication d'aliments 0.00% 1.43% 0.00 - 3115-Fabrication de produits laitiers 0.00% 0.15% 0.00 - 3116-Fabrication de produits de viande 0.00% 0.40% 0.00 - 3118-Boulangeries et fabrication de tortillas 0.00% 0.29% 0.00 - 3119-Fabrication d'autres aliments 0.00% 0.24% 0.00 - 312-Fabrication de boissons et de produits de tabac 0.00% 0.19% 0.00 - 3121-Fabrication de boissons 0.00% 0.17% 0.00 - 315-Fabrication de vêtements 0.00% 0.15% 0.00 - 321-Fabrication de produits en bois 0.00% 0.64% 0.00 - 3211-Scieries et préservation du bois 0.00% 0.25% 0.00 - 3219-Fabrication d'autres produits en bois 0.00% 0.33% 0.00 - 322-Fabrication du papier 0.00% 0.39% 0.00 - 323-Impression et activités connexes de soutien 0.34% 0.36% 0.93 -0.03% - 325-Fabrication de produits chimiques 0.00% 0.58% 0.00 - 3254-Fabrication de produits pharmaceutiques et de médicaments 0.00% 0.25% 0.00 - 3256-Fabrication de savons, de détachants et de produits de toilette 0.00% 0.10% 0.00 - 326-Fabrication de produits en plastique et en caoutchouc 0.00% 0.50% 0.00 - 3261-Fabrication de produits en plastique 0.00% 0.42% 0.00 - 327-Fabrication de produits minéraux non métalliques 0.00% 0.27% 0.00 - 331-Première transformation des métaux 0.00% 0.39% 0.00 - 3311-Sidérurgie 0.00% 0.13% 0.00 - 3313-Production et transformation d'alumine et d'aluminium 0.00% 0.09% 0.00 - 3315-Fonderies 0.00% 0.09% 0.00 - 332-Fabrication de produits métalliques 0.00% 0.84% 0.00 - 3323-Fabrication de produits d'architecture et d'éléments charpentes métalliques 0.00% 0.24% 0.00 - 3327-Ateliers d'usinage, fabrication de produits tournés, de vis, d'écrous et de boulons 0.00% 0.21% 0.00 - 3329-Fabrication d'autres produits métalliques 0.00% 0.16% 0.00 - 333-Fabrication de machines 0.30% 0.73% 0.41 -0.43% - 3331-Fabrication de machines agriculture, construction et l'extraction minière 0.00% 0.20% 0.00 - 3334-Fabrication d'appareils de ventilation, de chauffage, de climatisation et de réfrigération 0.00% 0.11% 0.00 - 3339-Fabrication d'autres machines d'usage général 0.00% 0.17% 0.00 - 334-Fabrication de produits informatiques et électroniques 1.05% 0.41% 2.59 0.64% 0.60 62 Statistique Canada, L'enquête sur la population active, compilation spéciale EMP_NAICS234_SUBPROV.ivt
  41. 41. 41 3344-Fabrication de semi-conducteurs et d'autres composants électroniques 0.28% 0.12% 2.35 0.16% 0.66 3345-Fabrication d'instruments de navigation, de mesure et de commande et d'instruments 0.28% 0.12% 2.26 0.16% - 335-Fabrication de matériel, d'appareils et de composants électriques 0.00% 0.20% 0.00 - 336-Fabrication de matériel de transport 0.00% 1.37% 0.00 - 3361-Fabrication de véhicules automobiles 0.00% 0.30% 0.00 - 3363-Fabrication de pièces pour véhicules automobiles 0.00% 0.46% 0.00 - 3364-Fabrication de produits aérospatiaux et de leurs pièces 0.00% 0.42% 0.00 - 337-Fabrication de meubles et de produits connexes 0.00% 0.42% 0.00 - 3371-Fabrication de meubles de maison et d'établissement institutionnel et d'armoires de 0.00% 0.33% 0.00 - 339-Activités diverses de fabrication 0.00% 0.51% 0.00 - 3391-Fabrication de fournitures et de matériel médicaux 0.00% 0.11% 0.00 - 3399-Autres activités diverses de fabrication 0.00% 0.41% 0.00 - Tableau 1463 : Analyse de l’emploi du secteur 5 en 2001 Analyse en 2001 Secteur % de l'emploi à Ottawa % de l'emploi au Canada Quotient de localisation Écarts 31-Fabrication 8.11% 14.88% 0.55 -6.77% 334-Fabrication de produits informatiques et électroniques 4.12% 0.94% 4.39 3.19% 3342-Fabrication de matériel de communication 2.47% 0.27% 9.24 2.20% 3344-Fabrication de semi-conducteurs et d'autres composants électroniques 0.86% 0.24% 3.61 0.62% 335-Fabrication de matériel, d'appareils et de composants électriques 1.09% 0.40% 2.72 0.69% 3359-Fabrication d'autres types de matériel et de composants électriques 1.07% 0.15% 6.94 0.91% 339-Activités diverses de fabrication 0.41% 0.63% 0.64 -0.23% Tableau 1564 : Analyse de l’évolution du PIB depuis 2010 du secteur 5 Croissance du PIB 2010 2011 2012 2013 2014 Ontario (Valeur en $ chainée de 2007 - millions de) 76,225 75,013 72,842 74,698 77,848 Canada (Valeur en $ chainée de 2007 - millions de) 165,931 165,907 164,773 166,939 173,438 Croissance par an Ontario -1.6% -2.9% 2.5% 4.2% Croissance par an Canada 0.0% -0.7% 1.3% 3.9% Croissance depuis 2010 Ontario -1.6% -4.4% -2.0% 2.1% Croissance depuis 2010 Canada 0.0% -0.7% 0.6% 4.5% 63 Statistique Canada, L'enquête sur la population active, compilation spéciale EMP_NAICS234_SUBPROV.ivt 64 (GOUVERNEMENT DU CANADA, s.d.)
  42. 42. 42 Graphique 565 : Évolution du PIB depuis 2010 du secteur 5 D’après le tableau 13, le quotient de localisation est inférieur à 1, ce qui indique une sous- représentation de la fabrication à Ottawa par rapport au Canada. Le nombre d’emplois n’étant pas suffisamment significatif pour beaucoup de sous-secteurs à Ottawa, les données ne sont pas disponibles. Cet écart pourrait cependant s’expliquer par les sous-secteurs les plus représentés au Canada : - Fabrication d’aliments (1,43 %) et plus particulièrement la fabrication de produits de viande - Fabrication de produits en bois (0,64 %) - Fabrication de produits chimiques (0,58 %) - Fabrication de produits en plastique et caoutchouc (0,50 %) et plus particulièrement la fabrication de produits en plastique - Première transformation des métaux (0,39 %) - Fabrication de produits métalliques (0,84 %) - Fabrication de machines (écart -0,43 %) - Fabrication de produits informatiques et électroniques (écart -0,64 %) - Fabrication de matériel de transport (1,37%) et plus particulièrement la fabrication de pièces pour véhicules automobiles et la fabrication de produits aérospatiaux - Fabrication de meubles et de produits connexes (0,42 %) 65 (GOUVERNEMENT DU CANADA, s.d.) -5% -4% -3% -2% -1% 0% 1% 2% 3% 4% 5% 2010 2011 2012 2013 2014 Croissance en % Évolu0on du PIB depuis 2010 Croissance depuis 2010 Ontario Croissance depuis 2010 Canada
  43. 43. 43 En comparant le tableau 10 et le tableau 11 il apparait une baisse du nombre d’emplois tant au Canada qu’à Ottawa entre 2001 et 2014. En effet, la proportion d’emplois dans ce secteur représente en 2001 au Canada 14,88% et 9,61% en 2014. De même, il représente à Ottawa 8.11% en 2001 et 3.28% en 2014. À Ottawa, ce secteur étant déjà sous-représenté par rapport au Canada en 2001 (0,55), le quotient de localisation a continué à baisser en atteignant (0,34) en 2014. L’évolution du PIB de ce secteur est semblablement le même en Ontario et au Canada sur la période de 2013 à 2014 (4 %). Cependant le PIB n’a cru que de 2,1 % en Ontario de 2010 à 2014 alors qu’il a cru de 4,5 % au Canada. Le graphique 5 démontre une baisse importante du PIB en Ontario de 2010 à 2012 puis une croissance jusqu'à 2014. De plus, le coefficient de redistribution des activités de 2001 à 2014 est inférieur à 1 (0,63), ce qui démontre que la croissance de ce secteur à Ottawa est inférieure aux attentes théoriques de proportionnalité en fonction du Canada. Ce secteur est donc sous-représenté à Ottawa mais la croissance du PIB de la fabrication est relativement faible. Cela est donc synonyme de dynamisme économique pour la ville. Secteur 6 : Commerce de gros Tableau 1666 : Analyse de l’emploi du secteur 6 en 2014 Analyse en 2014 2001 - 2014 Secteur % de l'emploi à Ottawa % de l'emploi au Canada Quotient de localisation Écarts Coefficient de redistribution des activités 41-Commerce de gros 3.07% 3.50% 0.88 -0.42% 1.56 417-Grossistes-distributeurs de machines et matériel et de fournitures 1.95% 1.07% 1.82 0.88% 2.53 4173-Grossistes-distributeurs d'ordinateurs et de matériel de communication 1.37% 0.23% 5.92 1.14% 4.11 66 Statistique Canada, L'enquête sur la population active, compilation spéciale EMP_NAICS234_SUBPROV.ivt
  44. 44. 44 Tableau 1767 : Analyse de l’emploi du secteur 6 en 2001 Analyse en 2001 Secteur % de l'emploi à Ottawa % de l'emploi au Canada Quotient de localisation Écarts 41-Commerce de gros 2.11% 3.69% 0.57 -1.59% 417-Grossistes-distributeurs de machines et matériel et de fournitures 0.79% 1.08% 0.73 -0.29% 4173-Grossistes-distributeurs d'ordinateurs et de matériel de communication 0.41% 0.28% 1.46 0.13% Tableau 1868 : Analyse de l’évolution du PIB depuis 2010 du secteur 6 Croissance du PIB 2010 2011 2012 2013 2014 Ontario (Valeur en $ chainée de 2007 - millions de) 38,216 38,133 35,217 37,565 39,889 Canada (Valeur en $ chainée de 2007 - millions de) 83,018 86,192 83,619 86,113 91,302 Croissance par an Ontario -0.2% -7.6% 6.7% 6.2% Croissance par an Canada 3.8% -3.0% 3.0% 6.0% Croissance depuis 2010 Ontario -0.2% -7.8% -1.7% 4.4% Croissance depuis 2010 Canada 3.8% 0.7% 3.7% 10.0% Graphique 669 : Évolution du PIB depuis 2010 du secteur 6 67 Statistique Canada, L'enquête sur la population active, compilation spéciale EMP_NAICS234_SUBPROV.ivt 68 (GOUVERNEMENT DU CANADA, s.d.) 69 (GOUVERNEMENT DU CANADA, s.d.) -10% -8% -6% -4% -2% 0% 2% 4% 6% 8% 10% 12% 2010 2011 2012 2013 2014 Croissance en % Évolu0on du PIB depuis 2010 Croissance depuis 2010 Ontario Croissance depuis 2010 Canada
  45. 45. 45 D’après le tableau 16, le quotient de localisation se rapproche de 1, ce qui indique que la proportion du nombre d’emplois à Ottawa est proche de celle du Canada. Ce secteur d’Activité représente 3,07 % de l’emploi à Ottawa et 3,50 % sur l’ensemble du Canada ce qui est relativement proche. En comparant le tableau 16 au tableau 17, il apparait une croissance intéressante de la proportion d’emplois à Ottawa entre 2001 (2,11%) et 2014 (3,07%). D’autre part, il est intéressant de noter que le coefficient de redistribution des activités de 2001 à 2014 est supérieur à 1 (1,56) et qu’il est même égal à 4,11 pour les grossistes-distributeurs d’ordinateurs et de matériel de communication. Il apparait donc que la croissance du commerce de gros à Ottawa est supérieure aux attentes théoriques de proportionnalité en fonction du Canada. La croissance du PIB de ce secteur est pratiquement similaire en Ontario (6,2 %) et au Canada (6 %) entre 2013 et 2014. Cependant, le PIB a augmenté de 10 % au Canada depuis 2010 alors qu’il n’a augmenté que de 4 % en Ontario. Comme l’indique le graphique 6, cela est essentiellement dû au déclin de 2011 à 2012 (- 7,8 %). Le commerce de gros semble donc suivre à Ottawa la tendance Canadienne en matière d’emplois et de PIB. Secteur 7 : Commerce de détail Tableau 1970 : Analyse de l’emploi du secteur 7 en 2014 Analyse en 2014 2001 - 2014 Secteur % de l'emploi à Ottawa % de l'emploi au Canada Quotient de localisation Écarts Coefficient de redistribution des activités 44-Commerce de détail 9.85% 11.84% 0.83 -1.98% 1.02 441-Marchands de véhicules automobiles et de leur pièces 0.49% 1.24% 0.39 -0.75% 0.65 4411-Marchands d'automobiles 0.36% 0.88% 0.40 -0.52% 0.62 4412-Marchands d'autres véhicules automobiles 0.00% 0.13% - 4413-Magasins de pièces, de pneus et d'accessoires pour véhicules automobiles 0.00% 0.23% - 442-Magasins de meubles et d'accessoires de maison 0.32% 0.40% 0.79 -0.08% 0.75 443-Magasins d'appareils électroniques et ménagers 0.36% 0.44% 0.81 -0.09% 1.05 444-Marchands de matériaux de construction et de matériel et fournitures de jardinage 0.47% 0.91% 0.51 -0.44% 0.89 4441-Marchands de matériaux et fournitures de construction 0.47% 0.84% 0.56 -0.37% 0.88 4442-Magasins de matériel et fournitures pour le jardinage et l'entretien des pelouses 0.00% 0.07% - 445-Magasins d'alimentation 2.40% 2.99% 0.80 -0.59% 1.19 4451-Epiceries 1.87% 2.45% 0.77 -0.57% 1.24 70 Statistique Canada, L'enquête sur la population active, compilation spéciale EMP_NAICS234_SUBPROV.ivt
  46. 46. 46 4452-Magasins d'alimentation spécialises 0.30% 0.31% 0.98 -0.01% 0.86 4453-Magasins de bière, de vin et de spiritueux 0.00% 0.23% - 446-Magasins de produits de santé et de soins personnels 1.42% 1.09% 1.31 0.34% 2.17 447-Stations-service 0.00% 0.39% - 448-Magasins de vêtements et d'accessoires vestimentaires 1.14% 1.27% 0.90 -0.13% 0.88 451-Magasins d'articles de sport, d'articles de passe-temps, d'articles de musique 0.43% 0.49% 0.88 -0.06% 0.69 452-Magasins de fournitures de tout genre 1.74% 1.49% 1.17 0.25% 1.15 4521-Grands magasins 0.97% 0.80% 1.21 0.17% 1.18 453-Magasins de détail divers 0.62% 0.83% 0.75 -0.21% 0.73 454-Detaillants hors magasin 0.34% 0.31% 1.10 0.03% - Tableau 2071 : Analyse de l’emploi du secteur 7 en 2001 Analyse en 2001 Secteur % de l'emploi à Ottawa % de l'emploi au Canada Quotient de localisation Écarts 44-Commerce de détail 10.06% 12.13% 0.83 -2.07% 445-Magasins d'alimentation 2.11% 3.07% 0.69 -0.96% 446-Magasins de produits de santé et de soins personnels 0.54% 0.89% 0.61 -0.34% 448-Magasins de vêtements et d'accessoires vestimentaires 1.25% 1.21% 1.03 0.04% Tableau 2172 : Analyse de l’évolution du PIB depuis 2010 du secteur 7 Croissance du PIB 2010 2011 2012 2013 2014 Ontario (Valeur en $ chainée de 2007 - millions de) 30,946 31,735 30,192 30,488 32,991 Canada (Valeur en $ chainée de 2007 - millions de) 84,107 83,028 82,387 83,090 88,911 Croissance par an Ontario 2.5% -4.9% 1.0% 8.2% Croissance par an Canada -1.3% -0.8% 0.9% 7.0% Croissance depuis 2010 Ontario 2.5% -2.4% -1.5% 6.6% Croissance depuis 2010 Canada -1.3% -2.0% -1.2% 5.7% 71 Statistique Canada, L'enquête sur la population active, compilation spéciale EMP_NAICS234_SUBPROV.ivt 72 (GOUVERNEMENT DU CANADA, s.d.)
  47. 47. 47 Graphique 773 : Évolution du PIB depuis 2010 du secteur 7 D’après le tableau 19, le quotient de localisation est inférieur à 1 (0,83), ce qui indique une sous- représentation du commerce de détail à Ottawa par rapport au Canada. Ce secteur d’activité représente 9,85 % de l’emploi d’Ottawa alors qu’il représente 11,84 % de l’emploi canadien. Cet écart est principalement dû aux sous-secteurs suivants : - Marchands de véhicules automobiles et de leurs pièces (-0,75 %) et plus particulièrement marchands d’automobiles (-0,52 %) - Marchands de matériaux de construction et de matériel et fournitures de jardinage (-0,52 %) - Magasin d’Alimentation (- 0,59%) et plus particulièrement les épiceries (-0,57 %) En comparant le tableau 19 et le tableau 20, il apparait une baisse proportionnelle du pourcentage d’emplois tant à Ottawa qu’au Canada entre 2001 et 2014 laissant le quotient de localisation inchangé. Le coefficient de redistribution des activités de 2001 à 2014 est égal à 1 ce qui indique que la croissance du commerce de détail à Ottawa est égale aux attentes théoriques de proportionnalité en fonction du Canada. Cependant il est intéressant de noter que le coefficient de redistribution des activités du sous-secteur marchand de véhicules automobiles et de leurs pièces est de 0,65 alors que celui des magasins de produits de santé et de soins personnels est de 2,17. 73 (GOUVERNEMENT DU CANADA, s.d.) -3% -2% -1% 0% 1% 2% 3% 4% 5% 6% 7% 8% 2010 2011 2012 2013 2014 Croissance en % Évolu0on du PIB depuis 2010 Croissance depuis 2010 Ontario Croissance depuis 2010 Canada
  48. 48. 48 D’après le tableau 21, la croissance du PIB de ce secteur est très importante en Ontario (8,2 %) comme au Canada (7 %) entre 2013 et 2014. Le graphique 7 indique une tendance similaire de l’évolution du PIB à Ottawa comme au Canada depuis 2013. Il apparait ici une légère sous-représentation de ce secteur en matière d’emplois à Ottawa en comparaison avec le Canada, alors que ce secteur est en croissance. Cependant cette sous- représentation restant très faible, il n’est pas ici question de situation économique fragile. Secteur 8 : Transport et entreposage Tableau 2274 : Analyse de l’emploi du secteur 8 en 2014 Analyse en 2014 2001 - 2014 Secteur % de l'emploi à Ottawa % de l'emploi au Canada Quotient de localisation Écarts Coefficient de redistribution des activités 48-Transport et entreposage 2.77% 5.04% 0.55 -2.27% 0.71 481-Transport aérien 0.00% 0.33% - 482-Transport ferroviaire 0.00% 0.21% - 483-Transport par eau 0.00% 0.08% - 484-Transport par camion 0.43% 1.65% 0.26 -1.22% 0.75 485-Transport en commun et transport terrestre de voyageurs 0.92% 0.96% 0.96 -0.04% 0.75 488-Activités de soutien au transport 0.64% 0.66% 0.97 -0.02% - 4881-Activités de soutien au transport aérien 0.49% 0.18% 2.74 0.31% - 491-Services postaux 0.41% 0.35% 1.17 0.06% 0.56 4911-Services postaux 0.41% 0.35% 1.16 0.06% 0.56 Tableau 2375 : Analyse de l’emploi du secteur 8 en 2001 Analyse en 2001 Secteur % de l'emploi à Ottawa % de l'emploi au Canada Quotient de localisation Écarts 48-Transport et entreposage 4.10% 5.21% 0.79 -1.11% 481-Transport aérien 0.52% 0.47% 1.12 0.06% 491-Services postaux 1.02% 0.48% 2.12 0.54% 74 Statistique Canada, L'enquête sur la population active, compilation spéciale EMP_NAICS234_SUBPROV.ivt 75 Statistique Canada, L'enquête sur la population active, compilation spéciale EMP_NAICS234_SUBPROV.ivt
  49. 49. 49 Tableau 2476 : Analyse de l’évolution du PIB depuis 2010 du secteur 8 Croissance du PIB 2010 2011 2012 2013 2014 Ontario (Valeur en $ chainée de 2007 - millions de) 21,915 21,902 21,978 21,203 22,825 Canada (Valeur en $ chainée de 2007 - millions de) 64,488 64,581 63,553 63,491 68,160 Croissance par an Ontario -0.1% 0.3% -3.5% 7.6% Croissance par an Canada 0.1% -1.6% -0.1% 7.4% Croissance depuis 2010 Ontario -0.1% 0.3% -3.2% 4.2% Croissance depuis 2010 Canada 0.1% -1.4% -1.5% 5.7% Graphique 877 : Évolution du PIB depuis 2010 du secteur 8 D’après le tableau 22, le quotient de localisation est nettement inférieur à 1 (0,55), ce qui indique une sous-représentation du transport et entreposage à Ottawa par rapport au Canada. Ce secteur d’activité représente 2,77 % de l’emploi d’Ottawa alors qu’il représente 5,04 % de l’emploi Canadien. Le nombre d’emplois n’étant pas suffisamment significatif pour beaucoup de sous- secteurs à Ottawa, les données ne sont pas disponibles. Cet écart pourrait cependant s’expliquer par les sous-secteurs les plus représentés au Canada : - Transport aérien (0,33 %) - Transport ferroviaire (0,21%) 76 (GOUVERNEMENT DU CANADA, s.d.) 77 (GOUVERNEMENT DU CANADA, s.d.) -4% -3% -2% -1% 0% 1% 2% 3% 4% 5% 6% 7% 2010 2011 2012 2013 2014 Croissance en % Évolu0on du PIB depuis 2010 Croissance depuis 2010 Ontario Croissance depuis 2010 Canada
  50. 50. 50 - Transport par camion (écart – 1,22 %) De plus, le coefficient de redistribution des activités de 2001 à 2014 est inférieur à 1 (0,71), ce qui démontre que la croissance de ce secteur à Ottawa est inférieure aux attentes théoriques de proportionnalité en fonction du Canada. En comparant le tableau 22 et le tableau 23, il apparaît une baisse importante de la proportion d’emplois dans ce secteur entre 2001 et 2014 en passant de 4,10% à 2,77%. Au Canada la proportion d’emplois dans ce secteur est restée stable (environ 5 %) sur ces deux périodes. Cela explique donc une baisse du quotient de localisation à Ottawa passant de 0,79 en 2001 à 0,55 en 2014. Enfin, le tableau 24 indique une forte croissance du PIB du secteur transport et entreposage au Canada comme en Ontario entre 2013 et 2014 (respectivement 7,4 % et 7,6 %). Il apparaît également sur le graphique 8 que la variation du PIB est sensiblement la même au Canada comme en Ontario depuis 2010. Ce secteur est donc sous représenté à Ottawa alors qu’il apparait une forte hausse du PIB entre 2013 et 2014. Il sera donc important de voir si cette tendance se confirme car cela pourrait fragiliser l’économie de la ville. Secteur 9 : Industrie de l’information et industrie culturelle Tableau 2578 : Analyse de l’emploi du secteur 9 en 2014 Analyse en 2014 2001 - 2014 Secteur % de l'emploi à Ottawa % de l'emploi au Canada Quotient de localisation Écarts Coefficient de redistribution des activités 51-Industrie de l'information et industrie culturelle 2.77% 2.00% 1.38 0.77% 1.10 Tableau 2679 : Analyse de l’emploi du secteur 9 en 2001 Analyse en 2001 Secteur % de l'emploi à Ottawa % de l'emploi au Canada Quotient de localisation Écarts 51-Industrie de l'information et industrie culturelle 3.47% 2.72% 1.27 0.75% 78 Statistique Canada, L'enquête sur la population active, compilation spéciale EMP_NAICS234_SUBPROV.ivt 79 Statistique Canada, L'enquête sur la population active, compilation spéciale EMP_NAICS234_SUBPROV.ivt
  51. 51. 51 Tableau 2780 : Analyse de l’évolution du PIB depuis 2010 du secteur 9 Croissance du PIB 2010 2011 2012 2013 2014 Ontario (Valeur en $ chainée de 2007 - millions de) 21,748 22,140 22,607 21,654 22,690 Canada (Valeur en $ chainée de 2007 - millions de) 50,968 51,527 51,944 51,177 52,322 Croissance par an Ontario 1.8% 2.1% -4.2% 4.8% Croissance par an Canada 1.1% 0.8% -1.5% 2.2% Croissance depuis 2010 Ontario 1.8% 3.9% -0.4% 4.3% Croissance depuis 2010 Canada 1.1% 1.9% 0.4% 2.7% Graphique 981 : Évolution du PIB depuis 2010 du secteur 9 D’après le tableau 25, le quotient de localisation est supérieur à 1 (1,38), ce qui indique une sur représentation de l’industrie de l’information et de l’industrie culturelle à Ottawa par rapport au Canada. Ce secteur d’activité représente 2,77 % de l’emploi d’Ottawa alors qu’il représente 2 % de l’emploi Canadien. En comparant le tableau 25 et le tableau 26, il apparaît une faible baisse de la proportion d’emplois de ce secteur tant à Ottawa qu’au Canada entre 2001 et 2014. Cependant, cette baisse étant pratiquement proportionnelle, le quotient de localisation n’a que très peu changé en passant de 1,27 en 2001 à 1,38 en 2014. 80 (GOUVERNEMENT DU CANADA, s.d.) 81 (GOUVERNEMENT DU CANADA, s.d.) -1% 0% 1% 2% 3% 4% 5% 2010 2011 2012 2013 2014 Croissance en % Évolu0on du PIB depuis 2010 Croissance depuis 2010 Ontario Croissance depuis 2010 Canada
  52. 52. 52 De plus, le coefficient de redistribution des activités de 2001 à 2014 est supérieur à 1 (1,10), ce qui démontre que la croissance de ce secteur à Ottawa est supérieure aux attentes théoriques de proportionnalité en fonction du Canada. Enfin, le tableau 27 et le graphique 9 indique une croissance du PIB du secteur de l’industrie de l’information et de l’industrie culturelle au Canada comme en Ontario (hors pic négatif de 2013). Ce secteur est donc sûr représenté à Ottawa dans un secteur où le PIB est en croissance. Cela met en lumière le dynamisme économique de la ville. Secteur 10 : Finance et assurances Tableau 2882 : Analyse de l’emploi du secteur 10 en 2014 Analyse en 2014 2001 - 2014 Secteur % de l'emploi à Ottawa % de l'emploi au Canada Quotient de localisation Écarts Coefficient de redistribution des activités 52-Finance et assurances 3.07% 4.38% 0.70 -1.31% 1.03 522-Intermédiation financière et activités connexes 1.39% 2.24% 0.62 -0.86% 0.79 5221-Intermédiation financière par le biais de dépôts 1.16% 1.93% 0.60 -0.77% 1.11 5222-Intermédiation financière non faite par le biais de dépôts 0.00% 0.14% - 5223-Activites liées à l'intermédiation financière 0.00% 0.17% - 523-Valeurs mobilières, contrats de marchandises et autres activités d'investissement fi 0.81% 0.74% 1.08 0.06% 1.45 5231-Intermédiation et courtage de valeurs mobilières et de contrats de marchandises 0.00% 0.16% - 5232-Bourses de valeurs mobilières et de marchandises 0.00% 0.01% - 5239-Autres activités d'investissement financier 0.60% 0.57% 1.04 0.03% 1.45 524-Sociétes d'assurance et activités connexes 0.66% 1.36% 0.48 -0.71% 1.37 5241-Sociétes d'assurance 0.28% 0.83% 0.34 -0.55% - 5242-Agences et courtiers d'assurance et autres activités liées l'assurance 0.37% 0.53% 0.70 -0.16% - 526-Fonds et autres instruments financiers 0.00% 0.02% - 5261-Caisses de retraite 0.00% 0.02% - Tableau 2983 : Analyse de l’emploi du secteur 10 en 2001 Analyse en 2001 Secteur % de l'emploi à Ottawa % de l'emploi au Canada Quotient de localisation Écarts 52-Finance et assurances 2.95% 4.25% 0.69 -1.31% 523-Valeurs mobilières, contracts de marchandises et autres activités d'investissement fi 0.52% 0.69% 0.76 -0.16% 5241-Sociétes d'assurance 0.48% 0.95% 0.50 -0.47% 82 Statistique Canada, L'enquête sur la population active, compilation spéciale EMP_NAICS234_SUBPROV.ivt 83 Statistique Canada, L'enquête sur la population active, compilation spéciale EMP_NAICS234_SUBPROV.ivt
  53. 53. 53 Tableau 3084 : Analyse de l’évolution du PIB depuis 2010 du secteur 10 Croissance du PIB 2010 2011 2012 2013 2014 Ontario (Valeur en $ chainée de 2007 - millions de $) 52,018 53,187 55,430 50,345 57,600 Canada (Valeur en $ chainée de 2007 - millions de $) 102,165 103,375 104,972 100,751 110,968 Croissance par an Ontario 2.2% 4.2% -9.2% 14.4% Croissance par an Canada 1.2% 1.5% -4.0% 10.1% Croissance depuis 2010 Ontario 2.2% 6.6% -3.2% 10.7% Croissance depuis 2010 Canada 1.2% 2.7% -1.4% 8.6% Graphique 1085 : Évolution du PIB depuis 2010 du secteur 10 D’après le tableau 28, le quotient de localisation est nettement inférieur à 1 (0,70), ce qui indique une sous-représentation du secteur finance et assurances à Ottawa par rapport au Canada. Ce secteur d’activité représente 3,07 % de l’emploi d’Ottawa alors qu’il représente 4,38 % de l’emploi Canadien. Cet écart est principalement dû au sous-secteurs suivants : - Intermédiation financière et activités connexes (- 0,86 %) et plus particulièrement le sous- secteur : Intermédiation financière par le biais de dépôts - Sociétés d'assurance et activités connexes (- 0,71%) et plus particulièrement le sous-secteur : sociétés d'assurance 84 (GOUVERNEMENT DU CANADA, s.d.) 85 (GOUVERNEMENT DU CANADA, s.d.) -4% -2% 0% 2% 4% 6% 8% 10% 12% 2010 2011 2012 2013 2014 Croissance en % Évolu0on du PIB depuis 2010 Croissance depuis 2010 Ontario Croissance depuis 2010 Canada
  54. 54. 54 Le coefficient de redistribution des activités de 2001 à 2014 est égal à 1, ce qui démontre que la croissance de ce secteur à Ottawa est égale aux attentes théoriques de proportionnalité en fonction du Canada. De plus, en comparant le tableau 28 et le tableau 29, il apparaît que le quotient de localisation est similaire en 2001 et en 2014. Enfin, le tableau 30 et le graphique 10 indiquent une croissance du PIB du secteur finance et assurance au Canada comme en Ontario (hors pic négatif de 2013). Ce secteur est donc sous représenté à Ottawa alors qu’il affiche une forte hausse de son PIB entre 2013 et 2014. Il sera donc important de voir si cette tendance se confirme car cela pourrait fragiliser l’économie de la ville. Secteur 11 : Services immobiliers et services de location et de location à bail Tableau 3186 : Analyse de l’emploi du secteur 11 en 2014 Analyse en 2014 2001 - 2014 Secteur % de l'emploi à Ottawa % de l'emploi au Canada Quotient de localisation Écarts Coefficient de redistribution des activités 53-Services immobiliers et services de location et de location à bail 1.74% 1.71% 1.02 0.03% 1.02 Tableau 3287 : Analyse de l’emploi du secteur 11 en 2001 Analyse en 2001 Secteur % de l'emploi à Ottawa % de l'emploi au Canada Quotient de localisation Écarts 53-Services immobiliers et services de location et de location à bail 1.63% 1.62% 1.01 0.02% 531-Services immobiliers 1.18% 1.16% 1.02 0.02% 86 Statistique Canada, L'enquête sur la population active, compilation spéciale EMP_NAICS234_SUBPROV.ivt 87 Statistique Canada, L'enquête sur la population active, compilation spéciale EMP_NAICS234_SUBPROV.ivt
  55. 55. 55 Tableau 3388 : Analyse de l’évolution du PIB depuis 2010 du secteur 11 Croissance du PIB 2010 2011 2012 2013 2014 Ontario (Valeur en $ chainée de 2007 - millions de) 73,605 75,973 77,734 79,551 81,434 Canada (Valeur en $ chainée de 2007 - millions de) 190,268 190,997 191,185 195,790 206,366 Croissance par an Ontario 3.2% 2.3% 2.3% 2.4% Croissance par an Canada 0.4% 0.1% 2.4% 5.4% Croissance depuis 2010 Ontario 3.2% 5.6% 8.1% 10.6% Croissance depuis 2010 Canada 0.4% 0.5% 2.9% 8.5% Graphique 1189 : Évolution du PIB depuis 2010 du secteur 11 D’après le tableau 31, le quotient de localisation est égal à 1, ce qui indique une représentation similaire du secteur de l’immobilier à Ottawa par rapport au Canada. Ce secteur d’activité représente environ 1.70 % de l’emploi d’Ottawa et du même coup de l’emploi canadien. De plus, en comparant le tableau 31 et le tableau 32, il apparaît que le quotient de localisation est similaire en 2001 et en 2014. 88 (GOUVERNEMENT DU CANADA, s.d.) 89 (GOUVERNEMENT DU CANADA, s.d.) 0% 2% 4% 6% 8% 10% 12% 2010 2011 2012 2013 2014 Croissance en % Évolu0on du PIB depuis 2010 Croissance depuis 2010 Ontario Croissance depuis 2010 Canada
  56. 56. 56 Le coefficient de redistribution des activités de 2001 à 2014 est également égal à 1, ce qui démontre que la croissance de ce secteur à Ottawa est égale aux attentes théoriques de proportionnalité en fonction du Canada. Enfin, le tableau 33 démontre une croissance stable du PIB de ce secteur par an en Ontario (environ 2,5 % par an) et une croissance de 10,6 % entre 2010 et 2014. Le PIB du Canada de ce secteur suit la même tendance même si la croissance est légèrement inférieure. Le graphique 11 indique également clairement la croissance du PIB su secteur de l’immobilier. Ce secteur est donc autant représenté à Ottawa qu’au Canada dans un secteur où le PIB est en forte croissance. Cela est donc synonyme de dynamisme économique pour la ville. Secteur 12 : Services professionnels, scientifiques et techniques Tableau 3490 : Analyse de l’emploi du secteur 12 en 2014 Analyse en 2014 2001 - 2014 Secteur % de l'emploi à Ottawa % de l'emploi au Canada Quotient de localisation Écarts Coefficient de redistribution des activités 54-Services professionnels, scientifiques et techniques 11.33% 7.49% 1.51 3.84% 0.89 541-Services professionnels, scientifiques et techniques 11.33% 7.49% 1.51 3.84% 0.89 5413-Architecture, génie et services connexes 1.70% 1.60% 1.07 0.10% 1.02 5415-Conception de systèmes informatiques et services connexes 5.02% 1.84% 2.73 3.18% 0.87 Tableau 3591 : Analyse de l’emploi du secteur 12 en 2001 Analyse en 2001 Secteur % de l'emploi à Ottawa % de l'emploi au Canada Quotient de localisation Écarts 54-Services professionnels, scientifiques et techniques 11.42% 6.62% 1.73 4.80% 541-Services professionnels, scientifiques et techniques 11.42% 6.62% 1.73 4.80% 5413-Architecture, génie et services connexes 1.25% 1.18% 1.06 0.07% 5415-Conception de systèmes informatiques et services connexes 5.28% 1.66% 3.18 3.62% 90 Statistique Canada, L'enquête sur la population active, compilation spéciale EMP_NAICS234_SUBPROV.ivt 91 Statistique Canada, L'enquête sur la population active, compilation spéciale EMP_NAICS234_SUBPROV.ivt
  57. 57. 57 Tableau 3692 : Analyse de l’évolution du PIB depuis 2010 du secteur 12 Croissance du PIB 2010 2011 2012 2013 2014 Ontario (Valeur en $ chainée de 2007 - millions de) 34,423 35,930 36,561 37,256 38,200 Canada (Valeur en $ chainée de 2007 - millions de) 81,226 82,889 82,211 83,898 87,238 Croissance par an Ontario 4.4% 1.8% 1.9% 2.5% Croissance par an Canada 2.0% -0.8% 2.1% 4.0% Croissance depuis 2010 Ontario 4.4% 6.2% 8.2% 11.0% Croissance depuis 2010 Canada 2.0% 1.2% 3.3% 7.4% Graphique 1293 : Évolution du PIB depuis 2010 du secteur 12 D’après le tableau 34, le quotient de localisation est supérieur à 1 (1,51), ce qui indique une sur représentation du secteur des services professionnels à Ottawa par rapport au Canada. Ce secteur d’activité représente 11,33 % de l’emploi d’Ottawa alors qu’il ne représente que 7,49 % de l’emploi Canadien. D’autre part, il est intéressant de noter que le sous-secteur conception de systèmes informatiques et services connexes est particulièrement représenté à Ottawa en 2014 avec un quotient de localisation de 2,73. En comparant le tableau 34 et le tableau 35, il apparaît une légère augmentation de la proportion d’emplois de ce secteur au Canada en 2014 par rapport à 2001. Cependant au Canada, cette 92 (GOUVERNEMENT DU CANADA, s.d.) 93 (GOUVERNEMENT DU CANADA, s.d.) 0% 2% 4% 6% 8% 10% 12% 2010 2011 2012 2013 2014 Croissance en % Évolu0on du PIB depuis 2010 Croissance depuis 2010 Ontario Croissance depuis 2010 Canada
  58. 58. 58 proportion est restée pratiquement similaire ce qui explique une légère baisse du quotient de localisation de 2014 (1,51) par rapport à 2001 (1,73). Le coefficient de redistribution des activités de 2001 à 2014 est légèrement inférieur à 1, ce qui démontre que la croissance de ce secteur à Ottawa est légèrement inférieure aux attentes théoriques de proportionnalité en fonction du Canada. Enfin, le tableau 36 et le graphique 12 démontrent une croissance importante du PIB de ce secteur entre 2010 et 2014 en Ontario (11 %) comme au Canada (7,4 %). Ce secteur est donc sûr représenté à Ottawa par rapport au Canada dans un secteur où le PIB est en forte croissance. Cela est donc synonyme de dynamisme économique pour la ville. Secteur 13 : Gestion de sociétés et d'entreprises Tableau 3794 : Analyse de l’emploi du secteur 13 en 2014 Analyse en 2014 2001 - 2014 Secteur % de l'emploi à Ottawa % de l'emploi au Canada Quotient de localisation Écarts Coefficient de redistribution des activités 55-Gestion de sociétés et d'entreprises 0.00% 0.01% - Tableau 3895 : Analyse de l’emploi du secteur 13 en 2001 Analyse en 2001 Secteur % de l'emploi à Ottawa % de l'emploi au Canada Quotient de localisation Écarts 55-Gestion de sociétés et d'entreprises 0.00% 0.02% -0.02% 94 Statistique Canada, L'enquête sur la population active, compilation spéciale EMP_NAICS234_SUBPROV.ivt 95 Statistique Canada, L'enquête sur la population active, compilation spéciale EMP_NAICS234_SUBPROV.ivt
  59. 59. 59 Tableau 3996 : Analyse de l’évolution du PIB depuis 2010 du secteur 13 Croissance du PIB 2010 2011 2012 2013 2014 Ontario (Valeur en $ chainée de 2007 - millions de) 4,506 4,532 4,509 4,559 4,631 Canada (Valeur en $ chainée de 2007 - millions de) 11,434 11,512 11,390 11,516 11,833 Croissance par an Ontario 0.6% -0.5% 1.1% 1.6% Croissance par an Canada 0.7% -1.1% 1.1% 2.8% Croissance depuis 2010 Ontario 0.6% 0.1% 1.2% 2.8% Croissance depuis 2010 Canada 0.7% -0.4% 0.7% 3.5% Graphique 1397 : Évolution du PIB depuis 2010 du secteur 13 D’après le tableau 37, le nombre d’emplois n’étant pas suffisamment significatif pour ce secteur à Ottawa, les données ne sont pas disponibles. Il n’est donc pas possible de calculer le quotient de localisation. Le tableau 39 indique une faible croissance annuelle du PIB de ce secteur (environ 1 %). Le graphique 13 indique que le PIB du secteur gestion de sociétés et d’entreprises est en croissance depuis 2010. Compte tenu du nombre d’emplois pas assez significatif à Ottawa, et ce secteur indiquant qu’une faible croissance de son PIB, cela à peu d’effet sur l’économie d’Ottawa. 96 (GOUVERNEMENT DU CANADA, s.d.) 97 (GOUVERNEMENT DU CANADA, s.d.) -1.0% -0.5% 0.0% 0.5% 1.0% 1.5% 2.0% 2.5% 3.0% 3.5% 4.0% 2010 2011 2012 2013 2014 Croissance en % Évolu0on du PIB depuis 2010 Croissance depuis 2010 Ontario Croissance depuis 2010 Canada
  60. 60. 60 Secteur 14 : Services administratifs, services de soutien, services de gestion des déchets Tableau 4098 : Analyse de l’emploi du secteur 14 en 2014 Analyse en 2014 2001 - 2014 Secteur % de l'emploi à Ottawa % de l'emploi au Canada Quotient de localisation Écarts Coefficient de redistribution des activités 56-Services administratifs, services de soutien, services de gestion des déchets 3.99% 4.12% 0.97 -0.13% 0.92 Tableau 4199 : Analyse de l’emploi du secteur 14 en 2001 Analyse en 2001 Secteur % de l'emploi à Ottawa % de l'emploi au Canada Quotient de localisation Écarts 56-Services administratifs, services de soutien, services de gestion des déchets 3.78% 3.55% 1.07 0.23% Tableau 42100 : Analyse de l’évolution du PIB depuis 2010 du secteur 14 Croissance du PIB 2010 2011 2012 2013 2014 Ontario (Valeur en $ chainée de 2007 - millions de) 17,779 17,584 17,766 17,928 17,974 Canada (Valeur en $ chainée de 2007 - millions de) 39,610 39,854 39,118 39,688 41,171 Croissance par an Ontario -1.1% 1.0% 0.9% 0.3% Croissance par an Canada 0.6% -1.8% 1.5% 3.7% Croissance depuis 2010 Ontario -1.1% -0.1% 0.8% 1.1% Croissance depuis 2010 Canada 0.6% -1.2% 0.2% 3.9% 98 Statistique Canada, L'enquête sur la population active, compilation spéciale EMP_NAICS234_SUBPROV.ivt 99 Statistique Canada, L'enquête sur la population active, compilation spéciale EMP_NAICS234_SUBPROV.ivt 100 (GOUVERNEMENT DU CANADA, s.d.)
  61. 61. 61 Graphique 14101 : Évolution du PIB depuis 2010 du secteur 14 D’après le tableau 40, le quotient de localisation est très proche de 1, ce qui indique une représentation similaire du secteur des services administratifs à Ottawa par rapport au Canada. Ce secteur d’activité représente environ 4 % de l’emploi d’Ottawa et de ce fait de l’emploi Canadien. De plus, en comparant le tableau 40 et le tableau 41, il apparaît que le quotient de localisation est pratiquement similaire en 2001 (1,07) et en 2014 (0,97). Le coefficient de redistribution des activités de 2001 à 2014 est également proche à 1, ce qui démontre que la croissance de ce secteur à Ottawa est égale aux attentes théoriques de proportionnalité en fonction du Canada. Enfin, le tableau 42 démontre une croissance volatile du PIB de ce secteur par an en Ontario et une croissance de seulement 1 % entre 2010 et 2014 en Ontario. La croissance du PIB du Canada de 2010 à 2014 est cependant plus importante (3,9 %). Le graphique 14 indique également la volatilité de la croissance du PIB de ce secteur ainsi que la tendance de croissance du PIB au Canada depuis 2012. Ce secteur est donc autant représenté à Ottawa qu’au Canada dans un secteur où le PIB est en croissance. Cela semble donc générer un dynamisme économique favorable à la ville. 101 (GOUVERNEMENT DU CANADA, s.d.) -2.0% -1.0% 0.0% 1.0% 2.0% 3.0% 4.0% 5.0% 2010 2011 2012 2013 2014 Croissance en % Évolu0on du PIB depuis 2010 Croissance depuis 2010 Ontario Croissance depuis 2010 Canada
  62. 62. 62 Secteur 15 : Services d’enseignements Tableau 43102 : Analyse de l’emploi du secteur 15 en 2014 Analyse en 2014 2001 - 2014 Secteur % de l'emploi à Ottawa % de l'emploi au Canada Quotient de localisation Écarts Coefficient de redistribution des activités 61-Services d'enseignement 7.57% 6.95% 1.09 0.62% 0.96 Tableau 44103 : Analyse de l’emploi du secteur 15 en 2001 Analyse en 2001 Secteur % de l'emploi à Ottawa % de l'emploi au Canada Quotient de localisation Écarts 61-Services d'enseignement 7.50% 6.52% 1.15 0.98% Tableau 45104 : Analyse de l’évolution du PIB depuis 2010 du secteur 15 Croissance du PIB 2010 2011 2012 2013 2014 Ontario (Valeur en $ chainée de 2007 - millions de) 32,638 32,528 33,099 33,951 34,130 Canada (Valeur en $ chainée de 2007 - millions de) 82,056 82,317 82,011 83,390 84,516 Croissance par an Ontario -0.3% 1.8% 2.6% 0.5% Croissance par an Canada 0.3% -0.4% 1.7% 1.4% Croissance depuis 2010 Ontario -0.3% 1.4% 4.0% 4.6% Croissance depuis 2010 Canada 0.3% -0.1% 1.6% 3.0% 102 Statistique Canada, L'enquête sur la population active, compilation spéciale EMP_NAICS234_SUBPROV.ivt 103 Statistique Canada, L'enquête sur la population active, compilation spéciale EMP_NAICS234_SUBPROV.ivt 104 (GOUVERNEMENT DU CANADA, s.d.)
  63. 63. 63 Graphique 15105 : Évolution du PIB depuis 2010 du secteur 15 D’après le tableau 43, le quotient de localisation est proche de 1, ce qui indique une représentation similaire du secteur de l’enseignement à Ottawa par rapport au Canada. Ce secteur d’activité représente environ 7,57 % de l’emploi d’Ottawa et 6,95 % de l’emploi canadien. De plus, en comparant le tableau 43 et le tableau 44, il apparaît que le quotient de localisation est pratiquement similaire en 2001 (1,15) et en 2014 (1,09). Le coefficient de redistribution des activités de 2001 à 2014 est également proche de 1, ce qui démontre que la croissance de ce secteur à Ottawa est égale aux attentes théoriques de proportionnalité en fonction du Canada. Enfin, le tableau 45 et le graphique 15 indiquent que le PIB du secteur des services d’enseignement est en croissance de 2010 à 2014 tant en Ontario (4,6 %) qu’au Canada (3 %). Ce secteur est donc autant représenté à Ottawa qu’au Canada dans un secteur où le PIB est en forte croissance. Cela est donc synonyme de dynamisme économique pour la ville. 105 (GOUVERNEMENT DU CANADA, s.d.) -1.0% 0.0% 1.0% 2.0% 3.0% 4.0% 5.0% 2010 2011 2012 2013 2014 Croissance en % Évolu0on du PIB depuis 2010 Croissance depuis 2010 Ontario Croissance depuis 2010 Canada

×