« Entrepreneuriat et
politique de la ville
Journée du 5 février 2015, Dijon
Synthèse du cycle d’animation interrégional
En...
Trajectoire Ressources
www.ressources
Sommaire
INTRODUCTION
Un cycle d’animation autour du développement économique urbain...
Trajectoire Ressources
www.ressources
Introduction
Un cycle d’animation autour du développement
urbain
Plusieurs faits
pol...
Trajectoire Ressources
www.ressources
Une
Trajectoire Ressources, avec l’appui des directions régionales Bourgogne et Fran...
Trajectoire Ressources
www.ressources
Création d’entreprises en Bourgogne
levier centra
des Dépôts
Il existe
termes de cré...
Trajectoire Ressources
www.ressources
Qu
relation d’accompagnement
L’intérêt central de l’accompagnement dans le processus...
Trajectoire Ressources
www.ressources
L’approche et l’accroche
préalables
Dans des quartiers où l
importante de la populat...
Trajectoire Ressources
www.ressources
Développer un langage et
Pour penser et mettre en œuvre l’accompagnement,
équipes ai...
Trajectoire Ressources
www.ressources
D’autre part, il est à prendre en compte que le bouche à oreille, considéré par
cert...
Trajectoire Ressources
www.ressources
Favoriser l’émergence d’un éco
local
Les participants à la journée du 5 février ont ...
Trajectoire Ressources
www.ressources
Porté par la collectivité, l
permettrait
des informations de chaque famille
communs
...
Trajectoire Ressources
www.ressources
Mutualiser
Le partage de l’information et des besoins des porteurs de projets semble...
Trajectoire Ressources
www.ressources
Adapter le dialogue de gestion entre
de l’accompagnement
Pour élaborer et
choisir de...
Trajectoire Ressources
www.ressources
Conclusion
L’intérêt de conduire une approche territorialisée et endogène du dévelop...
Trajectoire Ressources
www.ressources
Introduction
Un cycle d’animation autour du développement
urbain
Plusieurs faits
pol...
Trajectoire Ressources
www.ressources
www.ressources
Trajectoire Ressources Synthèse de la journée du 5 février 2015
www.r...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Entrepreneuriat et politique de la ville

358 vues

Publié le

Retrouvez la synthèse de la journée du 5 février 2015 organisée par Trajectoire Ressources sur le thème "Entrepreneuriat et politique de la ville".

Publié dans : Recrutement & RH
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
358
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Entrepreneuriat et politique de la ville

  1. 1. « Entrepreneuriat et politique de la ville Journée du 5 février 2015, Dijon Synthèse du cycle d’animation interrégional Entrepreneuriat et politique de la ville Journée du 5 février 2015, Dijon Synthèse du cycle d’animation interrégional Bourgogne / Franche-Comté Développement Économique Urbain Entrepreneuriat et » Journée du 5 février 2015, Dijon Synthèse du cycle d’animation interrégional Comté Économique Urbain
  2. 2. Trajectoire Ressources www.ressources Sommaire INTRODUCTION Un cycle d’animation autour du développement économique urbain pourquoi Une transformation nécessaire à accompagner Création d’entreprises en Bourgogne pour agir, un appui conséquent de la Caisse des Dépôts Une 3° rencontre dédiée à l’entrepreneur de la politique de la ville QUELS INGREDIENTS PO D’ACCOMPAGNEMENT L’approche et l’accroche Réunir les forces vives du quartier FAVORISER L’EMERGENC L’intercommunalité, pilote du projet politique et de l’animation ter Adapter le dialogue de gestion entre collectivités et acteurs de l’accompagnement CONCLUSION Synthèse réalisée par Trajectoire Éditions Trajectoire Ressources Comité de rédaction : Jean Rédaction Crédit photographique Conception et Impression : Trajectoire Ressources Dépôt légal Trajectoire Ressources Synthèse de la journée du 5 février 2015 www.ressources-ville.org Cycle d’animation interrégional Bourgogne- Franche Développement économique urbain Sommaire INTRODUCTION................................................................ Un cycle d’animation autour du développement économique urbain pourquoi ? ................................................................................................ Une transformation nécessaire à accompagner................................ Création d’entreprises en Bourgogne - Franche- pour agir, un appui conséquent de la Caisse des Dépôts Une 3° rencontre dédiée à l’entrepreneuriat au sein des quartiers prioritaires de la politique de la ville................................................................ QUELS INGREDIENTS POUR AMORCER UNE RELAT D’ACCOMPAGNEMENT SEREINE ? ................................................................ L’approche et l’accroche : deux enjeux centraux et préalables Réunir les forces vives du quartier................................................................ FAVORISER L’EMERGENCE D’UN ECOSYSTEME LOCAL DE LA CREATION L’intercommunalité, pilote du projet politique et de l’animation ter Adapter le dialogue de gestion entre collectivités et acteurs de l’accompagnement................................................................ CONCLUSION ................................................................................................ Synthèse réalisée par Trajectoire Ressources, centre de ressources acteurs de la ville Bourgogne Franche-Comté Éditions Trajectoire Ressources - Responsable d'édition : Jean-Luc Michaud Comité de rédaction : Jean-Luc Michaud, Marie-Laure Beaufils, Maxime Cucherousset Rédaction : Trajectoire Ressources - Maxime Cucherousset Crédit photographique : Trajectoire Ressources Conception et Impression : Trajectoire Ressources Dépôt légal : juin 2015 – N° ISBN : 979-10-90774-07-0 Franche-Comté 2 ............................................................................ 3 Un cycle d’animation autour du développement économique urbain : ........................................................................3 .................................................................4 -Comté : un levier central pour agir, un appui conséquent de la Caisse des Dépôts...............................................5 iat au sein des quartiers prioritaires ..............................................................................5 UR AMORCER UNE RELATION .............................................. 6 : deux enjeux centraux et préalables....................................7 ...........................................................9 CAL DE LA CREATION.............. 10 L’intercommunalité, pilote du projet politique et de l’animation territoriale.......10 Adapter le dialogue de gestion entre collectivités et acteurs de .....................................................................................13 ............................................. 14 Ressources, centre de ressources acteurs de la ville - Luc Michaud Laure Beaufils, Maxime Cucherousset
  3. 3. Trajectoire Ressources www.ressources Introduction Un cycle d’animation autour du développement urbain Plusieurs faits politique de la ville et développement économique Une m urb des Territoires (CGET). Les Centres de R les régions. Celle Bourgogne et Trajectoire Ressources Synthèse de la journée du 5 février 2015 www.ressources-ville.org Cycle d’animation interrégional Bourgogne- Franche Développement économique urbain Introduction Un cycle d’animation autour du développement urbain : pourquoi ? Plusieurs faits saillants fondent l’ambition de renforcer et développer les liens entre politique de la ville et développement économique : • Un taux de chômage et une précarité grandissante dans les quartiers, une cohésion sociale et républicaine mise en cause régulièrement, une défiance croissante vis-à-vis des institutions. • Un bouleversement de l’environnement lié au fonctionnement de l’économie et de l’entreprise : les grilles de lecture de nouvelles formes d’économies naissent économie collaborative…) pour lesquelles les notions de territoire réseaux prennent un sens nouveau. • Un cloisonnement historique des politiques publiques liées au développement économique d’une part ; au développement social urbain d’autre part, caractérisé par des cultures professionnelles différentes, des ambitions stratégiques et des modes d’actions davantage connectés. • Le constat partagé d’un retard pris par la politique de la ville en compte du développement économique au sein de son d’action », impliquant l’obligation, pour les no comporter un axe stratégique dédié à l’emploi et à l’activité économique. Une mission d’animation nationale, consacré au développement économique urbain, a été initiée par la Caisse des Dépôts et le Commissariat Général à l’Egalité des Territoires (CGET). es Centres de Ressources Politique de la Ville mettent en œuvre cette mission les régions. Celle-ci est déclinée sous une forme interrégionale Bourgogne et la Franche-Comté. Franche-Comté 3 Un cycle d’animation autour du développement économique de renforcer et développer les liens entre ne précarité grandissante dans les quartiers, une sociale et républicaine mise en cause régulièrement, une défiance lié au fonctionnement de les grilles de lecture et les repères changent, les formes d’économies naissent (économie numérique, pour lesquelles les notions de territoires et de des politiques publiques liées au au développement social et part, caractérisé par des cultures professionnelles différentes, actions qui gagneraient à être litique de la ville dans la prise du développement économique au sein de son « logiciel impliquant l’obligation, pour les nouveaux contrats de ville, de un axe stratégique dédié à l’emploi et à l’activité économique. , consacré au développement économique le Commissariat Général à l’Egalité essources Politique de la Ville mettent en œuvre cette mission dans ous une forme interrégionale concernant la
  4. 4. Trajectoire Ressources www.ressources Une Trajectoire Ressources, avec l’appui des directions régionales Bourgogne et Franche Comté de interrégional de 3 ans La vocation de ce cycle est qualification co économique En fonction des acteurs du développement social, du dévelop renouvellement urbain, création d’activité et d’entreprise Plusieurs enjeux se retrouvent de manière transversale à chaque rencontre favor prenantes concernées Le cycle d’animation changement. Trajectoire Ressources Synthèse de la journée du 5 février 2015 www.ressources-ville.org Cycle d’animation interrégional Bourgogne- Franche Développement économique urbain Une transformation nécessaire à accompagner Trajectoire Ressources, avec l’appui des directions régionales Bourgogne et Franche Comté de la Caisse des Dépôts, a engagé depuis 201 interrégional dédié au « Développement Economique Urbain de 3 ans. La vocation de ce cycle est de permettre la réflexion, les échang qualification collective concernant la problématique du économique au sein des quartiers prioritaires de la politique de la ville. En fonction des sujets, différents acteurs participent aux rencontres organisées acteurs du développement social, du dévelop renouvellement urbain, acteurs de l’accompagnement et du financement à la création d’activité et d’entreprise, entrepreneurs, chambres consulaires, etc. Plusieurs enjeux se retrouvent de manière transversale à chaque rencontre avoriser l’apparition et le développement d’une culture commune entre les parties prenantes concernées par la thématique du développement économique urbain • favoriser le renforcement ou l’émergence d’un écosystème local de soutien à la création d’activité et d’entreprise ; • faire émerger une vision de l’entreprise qui dépasse sa relation à la création d’emploi ; • permettre une appropriation des enjeux du développement économique par les acteurs de terrain (communes, etc.) ; • remettre le développement économique des quartiers politique de la ville au cœur des priorités des collectivités Le cycle d’animation se veut être un véritable outi changement. Franche-Comté 4 à accompagner Trajectoire Ressources, avec l’appui des directions régionales Bourgogne et Franche la Caisse des Dépôts, a engagé depuis 2013 un cycle d’animation Développement Economique Urbain », prévu pour une durée la réflexion, les échanges de pratiques, la concernant la problématique du développement es quartiers prioritaires de la politique de la ville. , différents acteurs participent aux rencontres organisées : acteurs du développement social, du développement économique, du ’accompagnement et du financement à la , chambres consulaires, etc. Plusieurs enjeux se retrouvent de manière transversale à chaque rencontre : iser l’apparition et le développement d’une culture commune entre les parties éveloppement économique urbain ; avoriser le renforcement ou l’émergence d’un écosystème local de soutien aire émerger une vision de l’entreprise qui dépasse sa relation à la création ermettre une appropriation des enjeux du développement économique es quartiers prioritaires de la politique de la ville au cœur des priorités des collectivités. un véritable outil pour accompagner au
  5. 5. Trajectoire Ressources www.ressources Création d’entreprises en Bourgogne levier centra des Dépôts Il existe termes de création d’entreprises potentiel évident en termes de création d’ des Dépôts a identifié 3 axes majeurs, en lien avec collectivités territoriales) Pour l’ensemble de ces actions, la Caisse des Dépôts s’appuie sur des réseaux associatifs qui accompagnent les futurs créateurs (BGE, Réseaux France Active, Initiative France, ADIE, etc.), et mobilise les so Une 3° rencontre dédiée à l’entrepreneuriat au sein des quartiers prioritaires de la politique de la ville La journée du 5 février 2015 débat annexe) Deux familles d’acteurs ont été ciblées pour travailler ces questions Préalablement à la rencontre, l centraux « On recense autant d’envie de créer des entreprises dans les quartiers que dans le reste du territoire français. […] Les régions Bourgogne et Franche- Comté sont très peu dynamiques en termes de création d’entreprises : pour se rapprocher de la moyenne nationale (environ 80 créations d’entreprises pour 10 000 habitants), les deux régions devraient en comptabiliser 23 000, soit 6 000 de plus qu’actuellement. » Directeur territorial, Caisse des Dépôts Trajectoire Ressources Synthèse de la journée du 5 février 2015 www.ressources-ville.org Cycle d’animation interrégional Bourgogne- Franche Développement économique urbain Création d’entreprises en Bourgogne - levier central pour agir, un appui conséquent de la Caisse des Dépôts l existe en Bourgogne et en Franche-Comté une réelle marge de progression en termes de création d’entreprises (voir encadré ci-contre), potentiel évident en termes de création d’emplois. Autour de cet objectif, la Caisse des Dépôts a identifié 3 axes majeurs, en lien avec ses partenaires (Etat, Régions, collectivités territoriales) : • développer l’entrepreneuriat féminin : l’objectif est de passer de 30% à 40% de créations d’entreprises réalisées par les femmes • développer l’entrepreneuriat étudiant, à travers notamment un partenariat avec l’enseignement supérieur (ex. création de pôles étudiants pour l’innovation et l’entrepreneuriat) ; • favoriser la création d’entreprises dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville. Pour l’ensemble de ces actions, la Caisse des Dépôts s’appuie sur des réseaux associatifs qui accompagnent les futurs créateurs (BGE, Réseaux France Active, Initiative France, ADIE, etc.), et mobilise plus de 20 millions d’euros (en 2014) pour les soutenir et renforcer leurs outils de financement. Une 3° rencontre dédiée à l’entrepreneuriat au sein des quartiers prioritaires de la politique de la ville La journée du 5 février 2015 s’est donné pour objectif de débat autour des leviers à la création d’activité et d’entreprise annexe) : • comment les collectivités territoriales appréhendent la création d’activité et d’entreprise à travers l’élaboration des futurs contrats de ville • quels rôles, quelles places occupent les réseaux d’accompagnement à la création d’activité et d’entreprise au sein des quartiers prioritaires Deux familles d’acteurs ont été ciblées pour travailler ces questions • les collectivités concernées par l’élaboration des • les réseaux d’accompagnement à la création d’act Préalablement à la rencontre, les acteurs ont repé centraux pour agir sur le levier de la création d’entreprises au sein des quartiers • la conception, l’animation, le suivi des politiques publiques territoriales et nationales liées au développement économique • la posture, la méthode pour accompagner les porteurs de projets. Franche-Comté 5 Franche-Comté : un , un appui conséquent de la Caisse une réelle marge de progression en contre), induisant un impact emplois. Autour de cet objectif, la Caisse es partenaires (Etat, Régions, l’objectif est de passer de 30% à rises réalisées par les femmes ; , à travers notamment un partenariat avec l’enseignement supérieur (ex. création de pôles étudiants avoriser la création d’entreprises dans les quartiers prioritaires de la Pour l’ensemble de ces actions, la Caisse des Dépôts s’appuie sur des réseaux associatifs qui accompagnent les futurs créateurs (BGE, Réseaux France Active, millions d’euros (en 2014) pour Une 3° rencontre dédiée à l’entrepreneuriat au sein des quartiers prioritaires de la politique de la ville pour objectif de favoriser la réflexion et le entreprise (voir programme en omment les collectivités territoriales appréhendent la création d’activité et l’élaboration des futurs contrats de ville ? places occupent les réseaux d’accompagnement à la création d’activité et d’entreprise au sein des quartiers prioritaires ? Deux familles d’acteurs ont été ciblées pour travailler ces questions : ation des contrats de ville ; réseaux d’accompagnement à la création d’activité et d’entreprise. repéré notamment deux axes pour agir sur le levier de la création d’entreprises au sein des quartiers : conception, l’animation, le suivi des politiques publiques territoriales et nationales liées au développement économique ; mpagner les porteurs de projets.
  6. 6. Trajectoire Ressources www.ressources Qu relation d’accompagnement L’intérêt central de l’accompagnement dans le processus menant vers la réalisation d’un projet de création d’entreprise ou d’activité est Cependant, au de l’accompagnement font face à des problématiques multiples pour mettre en œuvre leurs dispositifs et actions en direction du public des quartiers prioritair la politique de la ville. Comm projets d’accéder à un accompagnement Nous proposons ici favorables à l formes et de contenus de l’accom Des des être considérés comme faisant convient de donner à voir et de développer. Globalement, les acteurs de l’accompagnement prennent la mesure de ces enjeux et développent des solutions pour y répondre. Leurs témoignages échanges qui ont sui structures et aux territoires pour améliorer l’offre globale de l’accompagnement et mieux répondre aux besoins des porteurs de projets. Dans ce cadre, l’expérim construire pour permettre l’apparition et le développement de méthodes nouvelles. « Une entreprise accompagnée connait des chances de succès démultipliées. Il est important de favoriser l’accès à cet accompagnement, de travailler à des initiatives qui « vont vers » les porteurs de projets et à l’adaptation des outils aux publics. » Directeur, Bourgogne Active « L’expérimentation doit se réaliser sur un territoire aux caractéristiques adaptées – selon le modèle - pour permettre d’appréhender des indicateurs de résultats probants et éventuellement d’essaimer, supposant d’autre part une bonne communication entre les acteurs et les territoires. » Directeur, Bourgogne Active Trajectoire Ressources Synthèse de la journée du 5 février 2015 www.ressources-ville.org Cycle d’animation interrégional Bourgogne- Franche Développement économique urbain Quels ingrédients pour amorcer une relation d’accompagnement L’intérêt central de l’accompagnement dans le processus menant vers la réalisation d’un projet de création d’entreprise ou d’activité est prouvé Cependant, au-delà d’une présence parfois limitée au sein des quartiers, l de l’accompagnement font face à des problématiques multiples pour mettre en œuvre leurs dispositifs et actions en direction du public des quartiers prioritair la politique de la ville. omment créer une relation de confiance et donner projets d’accéder à un accompagnement ? Nous proposons ici de mettre en perspective un certain nombre favorables à l’appropriation, par les porteurs de projets formes et de contenus de l’accompagnement. es « ingrédients » ont été identifiés pendant la journée s acteurs jouant un rôle direct ou indirect dans « l’écosystème local être considérés comme faisant partie intégrante d’une culture commune q convient de donner à voir et de développer. Globalement, les acteurs de l’accompagnement prennent la mesure de ces enjeux et développent des solutions pour y répondre. Leurs témoignages échanges qui ont suivi donnent à voir un panel de structures et aux territoires pour améliorer l’offre globale de l’accompagnement et mieux répondre aux besoins des porteurs de projets. Dans ce cadre, l’expérimentation peut être un levier intéressant à construire pour permettre l’apparition et le développement de méthodes nouvelles. Franche-Comté 6 amorcer une relation d’accompagnement sereine ? L’intérêt central de l’accompagnement dans le processus menant vers la réalisation prouvé. delà d’une présence parfois limitée au sein des quartiers, les acteurs de l’accompagnement font face à des problématiques multiples pour mettre en œuvre leurs dispositifs et actions en direction du public des quartiers prioritaires de ent créer une relation de confiance et donner envie aux porteurs de de mettre en perspective un certain nombre d’éléments es porteurs de projets des quartiers prioritaires, de pendant la journée ; ils concernent l’ensemble l’écosystème local », et peuvent rante d’une culture commune qu’il Globalement, les acteurs de l’accompagnement prennent la mesure de ces enjeux et développent des solutions pour y répondre. Leurs témoignages ainsi que les possibilités qui s’offrent aux structures et aux territoires pour améliorer l’offre globale de l’accompagnement et entation peut être un levier intéressant à imaginer et à construire pour permettre l’apparition et le développement de méthodes nouvelles.
  7. 7. Trajectoire Ressources www.ressources L’approche et l’accroche préalables Dans des quartiers où l importante de la population, où les institutions son défiées de professionnels de l’accomp réelle On constate qui en sont au stade de l’idée ou plus avancés, remettant en cause la possibilité même Nous proposons ici de Bourgogne Active, visant à mieux comprendre les causes de cette situation et à identifier d’éventuelles Ce diagnostic semble impliquer la nécessité, pour les acteurs de l’accompagnement, d’être en capacité de le but d’y parvenir. « Si nous parvenons à obtenir la mobilisation des banques pour près de 90% des projets que nous décidons de soutenir, nous constatons qu’un certain nombre de porteurs décident d’entreprendre sans les financements nécessaires, faute de pouvoir s’adapter à nos dispositifs et nos méthodologies. C’est notamment le cas d’entrepreneurs résidant dans des quartiers couverts par la politique de la ville. » Directeur, Bourgogne Active Eléments repères l’accompagnement Fruit d’un diagnostic interne et de la rencontre d’acteurs de l’entrepreneuriat ou de l’action so partagés Trajectoire Ressources Synthèse de la journée du 5 février 2015 www.ressources-ville.org Cycle d’animation interrégional Bourgogne- Franche Développement économique urbain L’approche et l’accroche : deux enjeux centraux et préalables Dans des quartiers où la précarité est une réalité quotidienne pour une partie importante de la population, où les institutions son défiées, les enjeux relatifs à la construction d’une relation de compréhension mutuelle entre les porteurs de projets d’une part, les professionnels de l’accompagnement d’autre part correspond à une réelle, qui fait figure de préalable indispensable. n constate en effet une difficulté des acteurs à approcher les porteurs de projets qui en sont au stade de l’idée ou plus avancés, remettant en cause la possibilité même de créer par la suite une relation d’accompagnement durable Nous proposons ici de prendre appui sur un travail Bourgogne Active, visant à mieux comprendre les causes de cette situation et à identifier d’éventuelles bonnes pratiques. Ce diagnostic semble impliquer la nécessité, pour les acteurs de l’accompagnement, d’être en capacité de « faire autrement » : quelques « ingrédients le but d’y parvenir. Eléments repères - Diagnostic exploratoire l’accompagnement - Bourgogne Active. Fruit d’un diagnostic interne et de la rencontre d’acteurs de l’entrepreneuriat ou de l’action sociale sur les quartiers, les freins suivants ont été partagés concernant les étapes en amont de l’accompagnement : 1. La majorité des entrepreneurs des quartiers développent leurs projets sans recourir aux dispositifs traditionnels d’appui à la création d’entreprise. 2. Les entrepreneurs des quartiers qui se rendent à Bourgogne Active le font contraints par la nature du projet qui ne peut se concrétiser sans financement extérieur. 3. Les mieux armés ont construit un projet en en minimisant les conditions financières de succès, et rencontrent très souvent l’échec entrepreneurial. 4. Une part importante de ces entrepreneurs n’a pas pris le temps / n’est pas en capacité de construire un projet suivant les standards du réseau (méthodologie et contenu). 5. Ils vivent les questionnements des dispositifs comme une remise en cause de leur démarche et une mise en doute de leurs capacités 6. Les entrepreneurs ont une appréhension face aux acteurs institutionnels en qui ils n’ont pas confiance, leurs échecs successifs confortent ce sentiment. 7. La sous - représentation dans les dispositifs et les situations d’échec constatées ne reflètent pas les potentialités entrepreneuriales des habitants des quartiers, et notamment des jeunes. Franche-Comté 7 : deux enjeux centraux et a précarité est une réalité quotidienne pour une partie importante de la population, où les institutions sont parfois peu présentes ou à la construction d’une relation de dialogue, de confiance, les porteurs de projets d’une part, les correspond à une problématique en effet une difficulté des acteurs à approcher les porteurs de projets qui en sont au stade de l’idée ou plus avancés, remettant en cause la possibilité uite une relation d’accompagnement durable et productive. prendre appui sur un travail exploratoire mené par Bourgogne Active, visant à mieux comprendre les causes de cette situation et à Ce diagnostic semble impliquer la nécessité, pour les acteurs de l’accompagnement, ingrédients » sont réunis ici dans exploratoire sur les freins à Fruit d’un diagnostic interne et de la rencontre d’acteurs de l’entrepreneuriat ou ciale sur les quartiers, les freins suivants ont été concernant les étapes en amont de l’accompagnement : La majorité des entrepreneurs des quartiers développent leurs projets sans recourir aux dispositifs traditionnels d’appui à la création Les entrepreneurs des quartiers qui se rendent à Bourgogne Active le font contraints par la nature du projet qui ne peut se concrétiser sans Les mieux armés ont construit un projet en en minimisant les conditions res de succès, et rencontrent très souvent l’échec Une part importante de ces entrepreneurs n’a pas pris le temps / n’est pas en capacité de construire un projet suivant les standards du réseau uestionnements des dispositifs comme une remise en cause de leur démarche et une mise en doute de leurs capacités. Les entrepreneurs ont une appréhension face aux acteurs institutionnels en qui ils n’ont pas confiance, leurs échecs successifs confortent ce représentation dans les dispositifs et les situations d’échec constatées ne reflètent pas les potentialités entrepreneuriales des habitants des quartiers, et notamment des jeunes.
  8. 8. Trajectoire Ressources www.ressources Développer un langage et Pour penser et mettre en œuvre l’accompagnement, équipes aient connaissance et appréhendent économiques correspondant aux réa complexes, D’autre part, il convient de prendre en compte l’existenc culturelles. L’ensemble de ces éléments peuvent forme « Aller vers Des initiatives naissent, p un porteur de projet, et que de nombreuses personnes, au stade de l’idée ou plus avancées dans la réflexion, ne franchissent pas la porte des structures existantes, faute de les connaître, des les L’objectif est de faire connaître, par une entrée concrète autour d’un projet de création par exemple une présence dans l’espace public ou à l’intérieur d’espaces pratiqués p habitants Une relation de proximité L’existence, au sein du quartier, d’un lieu de proximité, accueillant, accessible à tous et identifié comme ressource correspond à un ancrage territorial et à la volonté de la structure en place de réa un travail de réseau avec entreprises, etc.). L’exemple du Cités du quartier l’espace est identifié et utilisé par une approche de l’accompagnement réhumanisée gens viennent voir, c’est Hinda Les pairs et les relais, prescripteurs potentiels Plusieurs acteurs ont souligné informellement se développer « parrainage « Pour aller dans les quartiers, il faut comprendre : quels sont les repères du porteur de projet, son langage, qu’est ce que veut dire la précarité ? » Directeur régional, ADIE « Le développement dans les quartiers passe par le bouche à oreille ; on travaille avec des personnes que l’on a pu identifier, financer, accompagner. C’est en travaillant sur cette relation de confiance que l’on arrive à ouvrir des réseaux. » Directeur régional, ADIE « Porter la bonne parole de l’entrepreneuriat auprès de gens qui en sont au stade de l’idée. » Directeur, BGE Franche-Comté « On travaille en interne à mieux comprendre telle ou telle communauté que l’on rencontre au quotidien. » Directeur régional, ADIE « Ce n’est pas forcément l’identité quartier que le professionnel devra avoir, mais son exigence de conduire un travail de fond sur les quartiers. » Chef de projet CitésLab, Grand Besançon Le L’idée essentielle d’ « l’accompagnement, public. Cette démarche vise les quartiers prioritaires aussi bien que les territoires ruraux. Les personnes rencontrées pourront ensuite être orientées vers BGE ou ses partenaires. lancement, l’entrée d’environ 800 personnes au sein d’un circuit d’accompagnement et l’essaimage prévu en Alsace. Trajectoire Ressources Synthèse de la journée du 5 février 2015 www.ressources-ville.org Cycle d’animation interrégional Bourgogne- Franche Développement économique urbain Développer un langage et un environnement commun our penser et mettre en œuvre l’accompagnement, équipes aient connaissance et appréhendent la diversité des situations sociales, économiques correspondant aux réalités des habitants des quartiers. Celles complexes, ont potentiellement des liens avec la précarité ou l’économie informelle. D’autre part, il convient de prendre en compte l’existenc culturelles. L’ensemble de ces éléments peuvent en effet impacter l’accompagnement dans s formes et ses contenus. Aller vers », ou l’importance d’initiatives hors les murs Des initiatives naissent, prenant en compte le fait que un porteur de projet, et que de nombreuses personnes, au stade de l’idée ou plus avancées dans la réflexion, ne franchissent pas la porte des structures existantes, ute de les connaître, des les identifier ou de se sentir légitime pour le faire ’objectif est de faire connaître, par une entrée concrète autour d’un projet de création par exemple – la structure d’accompagnement, via une présence dans l’espace public ou à l’intérieur d’espaces pratiqués p habitants (ex. place publique, parking, bureau de poste, etc.) ne relation de proximité et de durée incarnée par un L’existence, au sein du quartier, d’un lieu de proximité, accueillant, accessible à tous et identifié comme ressource par les porteurs de projets est un levier correspond à un ancrage territorial et à la volonté de la structure en place de réa un travail de réseau avec les partenaires locaux (centres sociaux, mairie, associations, entreprises, etc.). L’exemple du CitésLab du Grand Besançon peut l’illustrer du quartier Planoise, la présence et l’incarnation du dispositif par un chef de l’espace est identifié et utilisé. Les biais habituels (guichet, anonymat par une approche de l’accompagnement réhumanisée gens viennent voir, c’est Hinda ». Les pairs et les relais, prescripteurs potentiels Plusieurs acteurs ont souligné l’importance de cette dimension, qui peut s’inscrire informellement dans une pratique habituelle de la structure se développer à travers des rencontres, des évènements ou de parrainage » dans le cadre de l’accompagnement. bus de la création : « Créaffaire », porté par BGE. L’idée essentielle de ce projet qui s’est déployé en 2014 sur les deux régions est « aller vers » les personnes les plus éloignés des réseaux habit l’accompagnement, avec l’utilisation d’un véhicule accueillant potentiellement du ublic. Cette démarche vise les quartiers prioritaires aussi bien que les territoires ruraux. Les personnes rencontrées pourront ensuite être orientées vers BGE ou ses partenaires. L’opération porte ses fruits avec notamment, pour 2014, année de son lancement, l’entrée d’environ 800 personnes au sein d’un circuit d’accompagnement et l’essaimage prévu en Alsace. Franche-Comté 8 un environnement commun our penser et mettre en œuvre l’accompagnement, il semble important que les la diversité des situations sociales, lités des habitants des quartiers. Celles-ci, des liens avec la précarité ou l’économie informelle. D’autre part, il convient de prendre en compte l’existence de particularités en effet impacter l’accompagnement dans ses murs renant en compte le fait que chacun est potentiellement un porteur de projet, et que de nombreuses personnes, au stade de l’idée ou plus avancées dans la réflexion, ne franchissent pas la porte des structures existantes, e sentir légitime pour le faire. ’objectif est de faire connaître, par une entrée concrète – une première discussion la structure d’accompagnement, via une présence dans l’espace public ou à l’intérieur d’espaces pratiqués par les (ex. place publique, parking, bureau de poste, etc.). par un professionnel de terrain L’existence, au sein du quartier, d’un lieu de proximité, accueillant, accessible à tous les porteurs de projets est un levier constaté. Il correspond à un ancrage territorial et à la volonté de la structure en place de réaliser les partenaires locaux (centres sociaux, mairie, associations, peut l’illustrer : par son ancrage au cœur incarnation du dispositif par un chef de projet, guichet, anonymat) sont dépassés : « Ce n’est pas CitésLab que les cette dimension, qui peut s’inscrire dans une pratique habituelle de la structure, comme pour l’ADIE ou évènements ou des relations type qui s’est déployé en 2014 sur les deux régions est » les personnes les plus éloignés des réseaux habituels de accueillant potentiellement du Cette démarche vise les quartiers prioritaires aussi bien que les territoires ruraux. Les personnes rencontrées pourront ensuite être orientées vers BGE ou ses porte ses fruits avec notamment, pour 2014, année de son lancement, l’entrée d’environ 800 personnes au sein d’un circuit
  9. 9. Trajectoire Ressources www.ressources D’autre part, il est à prendre en compte que le bouche à oreille, considéré par certains comme le « pas négliger, en vue de faire connaître les services existants. Parier sur la réussite La posture habituelle de l’accompagnement questionne la démarche de création en mettant en lumière les freins rencontrer pour le porte Bourgogne Active a décid contrepied potentielle du projet jusqu’à preuve du contraire, le porteur peut réussir. Réunir les Les participants ont partagé le constat que la création d’entreprise, dans les quartiers, ne concerne pas exclusivement les réseaux d’accompagnement, mais touche en réalité un ensemble large de structures et relais, qui peuvent à un moment ou à un autre jo L’exemple des initiatives rôle central de l’insta indispensables à réali Il semble que l’ensemble des acteurs en contact avec le public soient concernés, dans le sens ou ils partagent potentiellement avec les habitants des éléments d’information, de compréhension, de lecture lié d’entreprise Dans un premier temps, professionnelles ou citoyennes, probléma « On a spécialisé un chargé de mission chez nous pour dire tout ce qui est positif. On favorise ainsi le changement de posture. » Directeur, Bourgogne Active « Une place centrale serait à accorder aux relais humains, qui peuvent être mobilisés pour s’adresser à des publics pour lesquels la communication institutionnelle ne fonctionne pas toujours. » Contribution de l’atelier « Comment j’optimise l’efficacité de ma collectivité ? » Trajectoire Ressources Synthèse de la journée du 5 février 2015 www.ressources-ville.org Cycle d’animation interrégional Bourgogne- Franche Développement économique urbain D’autre part, il est à prendre en compte que le bouche à oreille, considéré par certains comme le « meilleur moyen de toucher les publics pas négliger, en vue de faire connaître les services existants. Parier sur la réussite La posture habituelle de l’accompagnement questionne la démarche de création en mettant en lumière les freins et les difficultés au succès que le porteur pourrait rencontrer ; une forme de prudence et de prévenance qui peut parfois apparaître pour le porteur comme une mise en doute de ses capacités. Bourgogne Active a décidé, à travers l’expérimentation conduite, contrepied en valorisant en premier lieu les éléments favorables à une réussite potentielle du projet. Cette posture induit l’idée d’une jusqu’à preuve du contraire, le porteur peut réussir. Réunir les forces vives du quartier Les participants ont partagé le constat que la création d’entreprise, dans les quartiers, ne concerne pas exclusivement les réseaux d’accompagnement, mais touche en réalité un ensemble large de structures et relais, qui peuvent à un moment ou à un autre jouer un rôle clé pendant le parcours de l’entrep L’exemple des initiatives « hors les murs », l’importance du travail de prescription, le rôle central de l’installation d’une relation de confiance illustrent très bien les liens indispensables à réaliser avec l’ensemble des forces vives du l semble que l’ensemble des acteurs en contact avec le public soient concernés, dans le sens ou ils partagent potentiellement avec les habitants des éléments d’information, de compréhension, de lecture liés à la dém d’entreprise : • les services de la commune à travers notamment les agents de proximité et de développement social ; • les bailleurs sociaux, par l’intermédiaire des professionnels de proximité (gardiens d’immeubles, agent de développement social, réseaux informels ; • les centres sociaux, MJC, régies de quartier, associations (sport, loisirs, action sociale, etc.) ; • les porteurs de projet ayant bénéficié antérieurement d’un accompagnement, dans la logique du parrainage • les entreprises et forces économiques du territoire • l’ensemble des habitants et des générations, via le bouche à oreille, induisant un lien potentiel avec les éventuelles instances de participation, type « conseils citoyens » ; • les acteurs de l’insertion et de l’orientation (Insertion par l’Activité Economique, Mission Locale, école de la 2° chance…) Dans un premier temps, les acteurs du quartier, dans la diversité de leurs cultures professionnelles ou citoyennes, pourraient partager notamment, autour de la problématique de la création d’activité et d’entreprise : • un langage et des objectifs communs ; • des éléments d’informations et d’enjeux ; • des temps de qualification collective. Franche-Comté 9 D’autre part, il est à prendre en compte que le bouche à oreille, considéré par meilleur moyen de toucher les publics », est un levier porteur, à ne pas négliger, en vue de faire connaître les services existants. La posture habituelle de l’accompagnement questionne la démarche de création en au succès que le porteur pourrait ; une forme de prudence et de prévenance qui peut parfois apparaître ur comme une mise en doute de ses capacités. , à travers l’expérimentation conduite, de prendre le éléments favorables à une réussite d’une « présomption » de réussite : Les participants ont partagé le constat que la création d’entreprise, dans les quartiers, ne concerne pas exclusivement les réseaux d’accompagnement, mais touche en réalité un ensemble large de structures et relais, qui peuvent à un pendant le parcours de l’entrepreneur. , l’importance du travail de prescription, le ation d’une relation de confiance illustrent très bien les liens ser avec l’ensemble des forces vives du quartier. l semble que l’ensemble des acteurs en contact avec le public soient concernés, dans le sens ou ils partagent potentiellement avec les habitants des éléments s à la démarche de création à travers notamment les agents de proximité et es bailleurs sociaux, par l’intermédiaire des professionnels de proximité loppement social, etc.) ou des es centres sociaux, MJC, régies de quartier, associations (sport, loisirs, es porteurs de projet ayant bénéficié antérieurement d’un , dans la logique du parrainage ; es entreprises et forces économiques du territoire ; ’ensemble des habitants et des générations, via le bouche à oreille, induisant un lien potentiel avec les éventuelles instances de participation, tion et de l’orientation (Insertion par l’Activité Economique, Mission Locale, école de la 2° chance…). , dans la diversité de leurs cultures pourraient partager notamment, autour de la :
  10. 10. Trajectoire Ressources www.ressources Favoriser l’émergence d’un éco local Les participants à la journée du 5 février ont mis en exergue l’importance de réunir les acteurs d’un même territoire autour de la problématique de la création d’entreprise Dans ce cadre, le rôle central des collectivités territoriales pour porter l’animation territoriale et partager un proje L’intercommunalité l’animation Les réalités territoriales Com territoriale Le niveau intercommunal tend ainsi à s’imposer dans le pilotage, non seulement contractuel mais effectif, des questions relatives au développement économique dans le cadre des prochains contrats de ville. d’enjeux ont été i Favoriser u des dynamiques La nécessité prospective a été soulignée. obligatoirement différenciée selon les caractéristiques des territoires d’emploi, culture… D’au partenaires concernés permettrait d’appréhender des points de vues, des enjeux différents et de développement social, du renouvellement urbain, du déve chambres consulaires Il s’agit potentiels du territoire globalement la problématique du développement économique. « Ainsi, il ne semble pas exister de « recettes miracles », mais des orientation stratégiques à construire « sur mesure », pendant l’élaboration du contrat de ville en lien avec un travail de diagnostic préalable, puis tout au long du programme par un travail de prospective. » Contribution du groupe « Qu’est ce que j’intègre dans mon contrat de ville concernant la création d’activité et d’entreprise ? » « On pourrait, par exemple, organiser une rencontre annuelle entre les collectivités et les partenaires de la création (co- financeurs, Caisse des Dépôts, opérateurs…) » Contribution du groupe « Qu’est ce que j’intègre dans mon contrat de ville concernant la création d’activité et d’entreprise ? » Trajectoire Ressources Synthèse de la journée du 5 février 2015 www.ressources-ville.org Cycle d’animation interrégional Bourgogne- Franche Développement économique urbain avoriser l’émergence d’un éco local de la création Les participants à la journée du 5 février ont mis en exergue l’importance de réunir les acteurs d’un même territoire autour de la problématique de la création d’entreprise, et ce notamment à deux niveaux : • le quartier, échelle de proximité, dont l’animation peut être portée au niveau communal ; • l’agglomération, échelle stratégique, pilote du contrat de ville. Dans ce cadre, le rôle central des collectivités territoriales pour porter l’animation territoriale et partager un projet de territoire a été soulevé. ’intercommunalité, pilote du projet politique et de l’animation territoriale es réalités territoriales et démographiques des régions Bourgogne et Franche Comté induisent la pertinence de l’échelle intercommunale territoriale : • le portage politique des futurs contrats de ville est intercommunal incarne une stratégie partenariale et des déclinaisons opérationnelles s’articulent en cohérence sur les différents quartiers • les réalités liées aux bassins d’emploi et à l’activité économique dépassent toujours l’échelle du quartier ou de la commune • sans oublier les enjeux liés à la proximité et à l’accessibilité maillage territorial cohérent des structures de l’accompagnement davantage se penser à l’échelle intercommunale qu’à celle de la ou du quartier. Le niveau intercommunal tend ainsi à s’imposer dans le pilotage, non seulement contractuel mais effectif, des questions relatives au développement économique dans le cadre des prochains contrats de ville. Dans ce d’enjeux ont été identifiés. Favoriser une connaissance partagée et suivie des besoins, des dynamiques du territoire a nécessité de réaliser un diagnostic de territoire préalable et prospective a été soulignée. En effet, l’action publique à mettre en œuvre est obligatoirement différenciée selon les caractéristiques des territoires d’emploi, culture… D’autre part, l’intérêt de construire, conduire et partager partenaires concernés permettrait d’appréhender des points de vues, des enjeux différents et de participer à la construction d’une « culture commune développement social, du renouvellement urbain, du déve chambres consulaires, représentants des entreprises, etc. Il s’agit, à travers ce travail de diagnostic, d’avoir une vision fine des besoins potentiels du territoire, concernant la création d’activité et d’entreprise obalement la problématique du développement économique. Franche-Comté 10 avoriser l’émergence d’un écosystème Les participants à la journée du 5 février ont mis en exergue l’importance de réunir les acteurs d’un même territoire autour de la problématique de la création , dont l’animation peut être portée au pilote du contrat de ville. Dans ce cadre, le rôle central des collectivités territoriales pour porter l’animation t de territoire a été soulevé. pilote du projet politique et de des régions Bourgogne et Franche- ’échelle intercommunale pour porter l’animation e portage politique des futurs contrats de ville est intercommunal, il des déclinaisons opérationnelles qui r les différents quartiers ; es réalités liées aux bassins d’emploi et à l’activité économique dépassent ommune ; et à l’accessibilité, il semble qu’un des structures de l’accompagnement peut intercommunale qu’à celle de la commune Le niveau intercommunal tend ainsi à s’imposer dans le pilotage, non seulement contractuel mais effectif, des questions relatives au développement économique Dans ce cadre, un certain nombre besoins, des opportunités et de territoire préalable et un travail continu de En effet, l’action publique à mettre en œuvre est obligatoirement différenciée selon les caractéristiques des territoires : taille, bassin partager ce diagnostic avec les partenaires concernés permettrait d’appréhender des points de vues, des enjeux culture commune » aux acteurs du développement social, du renouvellement urbain, du développement économique, , représentants des entreprises, etc. d’avoir une vision fine des besoins et des création d’activité et d’entreprise et plus obalement la problématique du développement économique.
  11. 11. Trajectoire Ressources www.ressources Porté par la collectivité, l permettrait des informations de chaque famille communs diagnostic permette 1. 2. Impulser un Les territoires peuvent s’appuyer sur des structures existantes multiples La question de l’articulation entre ces ressources exista quelques pistes sont proposées. besoins et opportunités quant à l’implantation et à l’articulation structures La collectivité i global, pour impulser les décisions et dynamiques permettant, autant que possible « Le diagnostic partagé pourrait être mis en œuvre régulièrement : simple, peu coûteux, avec le souci du partage des cultures professionnelles. » Contribution de l’atelier « Comment j’optimise l’efficacité de ma collectivité ? » « Comment favoriser la communication entre les structures et actions existantes, au service des porteurs de projets et du développement économique ? » Contribution de l’atelier « Comment j’optimise l’efficacité de ma collectivité ? » Trajectoire Ressources Synthèse de la journée du 5 février 2015 www.ressources-ville.org Cycle d’animation interrégional Bourgogne- Franche Développement économique urbain Porté par la collectivité, la réalisation d’un diagnostic de territoire partagé permettrait aux différents partenaires de travailler, à partir des préoccupations et des informations de chaque famille d’acteurs, à établir une vision et des objectifs communs. Concernant la création d’activité et d’entreprise diagnostic permette : En amont (diagnostic) : • le partage d’un même niveau d’information concernant o le repérage et l’identification des besoins et opportunités (emplois, entreprises, marchés, type d’accompagnement o la présence et le rôle des différentes structures d’accompagnement à la création d’entreprise et d’activité ; o le repérage et l’identification des créateurs potentiels • le partage d’une vision commune des freins et d’entreprise dans le quartier. De manière permanente (diagnostic et prospective) • le suivi collectif des actions mises en œuvre (retour / évaluation) • l’affichage et la priorisation des objectifs. Impulser un maillage territorial cohérent s territoires peuvent s’appuyer sur des structures existantes multiples ainsi que sur un panel d’évènements dédiés à la création d’entreprise. La question de l’articulation entre ces ressources exista quelques pistes sont proposées. Le diagnostic partagé aura permis d’identifier des besoins et opportunités quant à l’implantation et à l’articulation structures et services de l’accompagnement. La collectivité intercommunale semble la mieux placée, avec son point de vue global, pour impulser les décisions et dynamiques permettant, autant que possible • l’existence ou/et la pérennisation d’une offre cohérente et diversifiée adaptée aux besoins des porteurs de projets que « chacun [soit] à la bonne place », et qu’au le porteur trouve la bonne réponse en fonction de ses besoins ; • l’articulation et le lien entre l’ensemble des services existants qu’ils soient de droit commun ou l ville. L’enjeu est de permettre au porteur de projet continuité de son projet, et de « baliser son parcours de création delà des structures, au-delà des dispositifs • Consolider les réseaux de partenaires. Franche-Comté 11 a réalisation d’un diagnostic de territoire partagé aux différents partenaires de travailler, à partir des préoccupations et d’acteurs, à établir une vision et des objectifs création d’activité et d’entreprise, il serait pertinent que ce le partage d’un même niveau d’information concernant : l’identification des besoins et opportunités (emplois, , type d’accompagnement) ; la présence et le rôle des différentes structures d’accompagnement ; le repérage et l’identification des créateurs potentiels ; une vision commune des freins et leviers à la création (diagnostic et prospective) : le suivi collectif des actions mises en œuvre (retour / évaluation) ; s territoires peuvent s’appuyer sur des structures existantes, des initiatives ainsi que sur un panel d’évènements dédiés à la création d’entreprise. La question de l’articulation entre ces ressources existantes se pose, pour laquelle Le diagnostic partagé aura permis d’identifier des besoins et opportunités quant à l’implantation et à l’articulation entre elles des ntercommunale semble la mieux placée, avec son point de vue global, pour impulser les décisions et dynamiques permettant, autant que possible : ne offre cohérente et diversifiée jets : il convient de s’assurer , et qu’au-delà de l’information, le porteur trouve la bonne réponse en fonction de sa situation et de l’ensemble des services et structures qu’ils soient de droit commun ou liées à la politique de la permettre au porteur de projet d’assurer la baliser son parcours de création », au- ;
  12. 12. Trajectoire Ressources www.ressources Mutualiser Le partage de l’information et des besoins des porteurs de projets semble être la première don communiquer entre elles pour assurer aux porteurs de projets la continuité de leurs parcours. D’autre part, les participants ont être dévelo Un exemple de maillage territorial Structures exhaustive) Evènements exhaustive) « Par exemple, la couveuse d’entreprise en Bourgogne a été créée avec une structure juridique, mais sous traite la partie terrain et accompagnement aux opérateurs. Plutôt que dupliquer et de créer une nouvelle structure, cela peut être étendu à d’autres territoires » Contribution du groupe « Comment j’optimise l’efficacité de ma collectivité ? » Trajectoire Ressources Synthèse de la journée du 5 février 2015 www.ressources-ville.org Cycle d’animation interrégional Bourgogne- Franche Développement économique urbain Mutualiser Le partage de l’information et des besoins des porteurs de projets semble être la première donnée à mutualiser. Elle correspond à la capacité des structures à communiquer entre elles pour assurer aux porteurs de projets la continuité de leurs parcours. D’autre part, les participants ont exprimé l’idée que des être développées entre opérateurs pour : • la formation professionnelle des équipes ; • la coordination des actions ; • favoriser une meilleure connaissance réciproque. Un exemple de maillage territorial : le Pays de Montbéliard. tructures existantes relatives à la création d’activité et d’entreprise exhaustive) : • Une pépinière d’entreprises, en Zone d’Activité, qui héberge de nombreux porteurs de projets et accueille des permanences (BGE, Développement 25, Initiative Doubs) • Une coopérative d’emploi et d’activités (Coopilote), qui portera dans le futur un centre d’affaires au sein d’un quartier en poli • IEI -FC (Incubateur d’Entreprises Innovantes Franche vènements existants relatifs à la création d’activité et d’entreprise exhaustive) : • La « Semaine de la création » • Le Concours « Talents des Cités » • Le Concours Numérica, orienté vers les entreprises technologiques. Franche-Comté 12 Le partage de l’information et des besoins des porteurs de projets semble être la née à mutualiser. Elle correspond à la capacité des structures à communiquer entre elles pour assurer aux porteurs de projets la continuité de leurs l’idée que des mutualisations pourraient favoriser une meilleure connaissance réciproque. : le Pays de Montbéliard. création d’activité et d’entreprise (liste non d’Activité, qui héberge de nombreux porteurs de projets et accueille des permanences (BGE, Une coopérative d’emploi et d’activités (Coopilote), qui portera dans le futur un centre d’affaires au sein d’un quartier en politique de la ville. FC (Incubateur d’Entreprises Innovantes Franche-Comté). création d’activité et d’entreprise (liste non orienté vers les entreprises technologiques.
  13. 13. Trajectoire Ressources www.ressources Adapter le dialogue de gestion entre de l’accompagnement Pour élaborer et choisir de renouveler leur manière d’ les acteurs de l’accompagnem La partie précédente inclut possible des partenaires de la création au sein des réflexions et prospective Nous proposons ici quelques pistes qui touchent cont Identifier un interlocuteur assurant Les collectivités pourraient identifier décloisonnement entre les sujets développement économique, p caractère transversal paraît indispensable compréhension et de proximité, Encourager Il apparaît nécessaire dans la durée d’infléchir les tendances qui freinent la création et trouver Introduire des objectifs de réorientation des publics dans les conventions Les structures sont complémentaires sur les métiers mais restent concurrentes sur les finance actions entre eux en faveur d’un parcours de la création induit des réorientations possibles l’accompagnement D’ores et déjà pratiqué par de nombreuses structures inscrit dans la nouvelle « Ne pas céder aux « chants des sirènes » de l’appel à projet, qui induisent parfois des logiques antagonistes… ». Contribution de l’atelier « Comment j’optimise l’efficacité de ma collectivité ? » Trajectoire Ressources Synthèse de la journée du 5 février 2015 www.ressources-ville.org Cycle d’animation interrégional Bourgogne- Franche Développement économique urbain Adapter le dialogue de gestion entre collectivités et de l’accompagnement Pour élaborer et mettre en œuvre les contrats de ville, les collectivités pourraient choisir de renouveler leur manière d’appréhender les relations et le dialogue les acteurs de l’accompagnement. La partie précédente inclut déjà des éléments qui vont dans ce sens, avec l’inclusion possible des partenaires de la création au sein des réflexions et prospective – par exemple. Nous proposons ici quelques pistes qui touchent aux contractuels liant les collectivités et les acteurs de l’accompagnement. Identifier un interlocuteur assurant la transversalité es collectivités pourraient identifier, en interne, des interlocuteurs qui assurent le décloisonnement entre les sujets - économie sociale et solidaire ( développement économique, politique de la ville, renouvellement urbain, etc. caractère transversal paraît indispensable pour dialoguer compréhension et de proximité, avec les acteurs de l’accompagneme Encourager les conventions pluriannuelles apparaît nécessaire d’inscrire les interventions des acteurs de l’accompagnement dans la durée, pour qu’elles aient des effets pertinents nfléchir les tendances qui freinent la création et pour que les structures puissent trouver un mode d’organisation optimal. Introduire des objectifs de réorientation des publics dans les conventions es structures sont complémentaires sur les métiers mais restent concurrentes sur les financements publics. D’autre part, l’importance d’articuler le actions entre eux en faveur d’un parcours de la création induit des réorientations possibles et souhaitables d’une structure à une autre au cours de l’accompagnement. ’ores et déjà pratiqué par de nombreuses structures inscrit dans la nouvelle contractualisation. Franche-Comté 13 collectivités et acteurs mettre en œuvre les contrats de ville, les collectivités pourraient appréhender les relations et le dialogue avec déjà des éléments qui vont dans ce sens, avec l’inclusion possible des partenaires de la création au sein des réflexions – diagnostic préalable aux aspects gestionnaires et acteurs de l’accompagnement. la transversalité des interlocuteurs qui assurent le e sociale et solidaire (ESS), de la ville, renouvellement urbain, etc. - Ce pour dialoguer, dans une logique de avec les acteurs de l’accompagnement. des acteurs de l’accompagnement es aient des effets pertinents, qu’elles permettent pour que les structures puissent Introduire des objectifs de réorientation des publics dans les conventions es structures sont complémentaires sur les métiers mais restent concurrentes sur D’autre part, l’importance d’articuler les dispositifs et les actions entre eux en faveur d’un parcours de la création induit des réorientations et souhaitables d’une structure à une autre au cours de ’ores et déjà pratiqué par de nombreuses structures, cet objectif pourrait être
  14. 14. Trajectoire Ressources www.ressources Conclusion L’intérêt de conduire une approche territorialisée et endogène du développement économique. Jusqu’à maintenant, c’est une conception avant tout exogène du développement économique limiter la réponse publique au soutien et à la création de zones industrielles, artisanales, commerciales, parfois éloignées des lieux d’habitations, dédiées au automobile habitants des quartiers en difficulté sociale et économique. Ces actions, la plupart du temps portées par les développeurs économiques (service ou direction développement économique) au sein d lien avec les acteurs de la politique de la ville et les habitants des quartiers étaient peu ou pas consultés. Aujourd’hui, la prise de conscience de la nécessité de renverser cette tendance, et d’ancrer les politiques et l territoire semble partagée positionné L’importance de reconnecter le développement économique caractérise dans la manière d’appréhender la problématique de la et d’entreprise Le développement économique est bien un enjeu pour les contrats de ville d’inclure cette dimension au sein des priorités de la politique de la ville et de poser une nouvelle manière de La journée du 5 février permet de faire émerger un certain nombre de pistes pour la suite du cycle d’animation Trajectoire Ressources Synthèse de la journée du 5 février 2015 www.ressources-ville.org Cycle d’animation interrégional Bourgogne- Franche Développement économique urbain Conclusion L’intérêt de conduire une approche territorialisée et endogène du développement économique. Jusqu’à maintenant, c’est une conception avant tout exogène du développement économique, « déterritorialisée », qui s’est imposée, avec par exemple le choix de limiter la réponse publique au soutien et à la création de zones industrielles, artisanales, commerciales, parfois éloignées des lieux d’habitations, dédiées au automobile », offrant souvent assez peu d’emplois et d’opportunités pour les habitants des quartiers en difficulté sociale et économique. Ces actions, la plupart du temps portées par les développeurs économiques (service ou direction développement économique) au sein des collectivités, avaient peu de lien avec les acteurs de la politique de la ville et les habitants des quartiers étaient peu ou pas consultés. Aujourd’hui, la prise de conscience de la nécessité de renverser cette tendance, et d’ancrer les politiques et les actions avec les « ressources et compétences internes territoire semble partagée : la création d’activité et d’entreprise positionné au carrefour de l’économie et du social. L’importance de reconnecter le développement économique caractérise dans la manière d’appréhender la problématique de la et d’entreprise à travers plusieurs enjeux : • une coopération autour d’un « écosystème local d’opérateurs nécessité d’aller vers les potentiels porteurs de projets, c'est habitants, d’écouter, de faire autrement dans le mode d’accompagner, de financer, de dialoguer, etc. ; • la nécessité de se tourner vers des relais, des intervenants qui ne sont pas toujours des habitués de la chose économique, et peuv faire barrière ; • l’importance d’identifier les besoins, les opportunités qui caractérisent chaque territoire. Chacun d’entre eux a ses particularités, ses préoccupations, ses objectifs même s’ils ne sont pas toujours cl définis ; il n’existe pas de solutions standards. Le développement économique est bien un enjeu pour les contrats de ville d’inclure cette dimension au sein des priorités de la politique de la ville et de poser une nouvelle manière de regarder et de faire. La journée du 5 février permet de faire émerger un certain nombre de pistes pour la suite du cycle d’animation : • la possibilité et l’intérêt de continuer à partager, avec des acteurs complémentaires, les enjeux liés au développement • l’importance de maintenir une certaine cadence démarre, il existe un réel besoin d’un accompag d’échanges ; • l’intérêt, dès lors que les contrats de ville seront l’occasion d’une journée, les éléments proposés, construits, définis par les collectivités en Bourgogne et en Franche développement économique. Franche-Comté 14 L’intérêt de conduire une approche territorialisée et endogène du développement Jusqu’à maintenant, c’est une conception avant tout exogène du développement qui s’est imposée, avec par exemple le choix de limiter la réponse publique au soutien et à la création de zones industrielles, artisanales, commerciales, parfois éloignées des lieux d’habitations, dédiées au « tout offrant souvent assez peu d’emplois et d’opportunités pour les habitants des quartiers en difficulté sociale et économique. Ces actions, la plupart du temps portées par les développeurs économiques (service es collectivités, avaient peu de lien avec les acteurs de la politique de la ville et les habitants des quartiers étaient Aujourd’hui, la prise de conscience de la nécessité de renverser cette tendance, et ressources et compétences internes » du création d’activité et d’entreprise est reconnu comme L’importance de reconnecter le développement économique au territoire se caractérise dans la manière d’appréhender la problématique de la création d’activité écosystème local d’opérateurs », incluant la els porteurs de projets, c'est-à-dire les habitants, d’écouter, de faire autrement dans le mode d’accompagner, de a nécessité de se tourner vers des relais, des intervenants qui ne sont pas économique, et peuvent même parfois l’importance d’identifier les besoins, les opportunités qui caractérisent chaque territoire. Chacun d’entre eux a ses particularités, ses préoccupations, ses objectifs même s’ils ne sont pas toujours clairement Le développement économique est bien un enjeu pour les contrats de ville : il s’agit d’inclure cette dimension au sein des priorités de la politique de la ville et de poser La journée du 5 février permet de faire émerger un certain nombre de pistes pour la a possibilité et l’intérêt de continuer à partager, avec des acteurs iés au développement économique ; ’importance de maintenir une certaine cadence : le contrat de ville démarre, il existe un réel besoin d’un accompagnement, d’un espace ’intérêt, dès lors que les contrats de ville seront signés, d’entendre, à ournée, les éléments proposés, construits, définis par les collectivités en Bourgogne et en Franche-Comté, pour le volet
  15. 15. Trajectoire Ressources www.ressources Introduction Un cycle d’animation autour du développement urbain Plusieurs faits politique de la ville et développement économique Une m urb des Territoires (CGET). Les Centres de R les régions. Celle Bourgogne et Trajectoire Ressources Synthèse de la journée du 5 février 2015 www.ressources-ville.org Cycle d’animation interrégional Bourgogne- Franche Développement économique urbain Introduction Un cycle d’animation autour du développement urbain : pourquoi ? Plusieurs faits saillants fondent l’ambition de renforcer et développer les liens entre politique de la ville et développement économique : • Un taux de chômage et une précarité grandissante dans les quartiers, une cohésion sociale et républicaine mise en cause régulièrement, une défiance croissante vis-à-vis des institutions. • Un bouleversement de l’environnement lié au fonctionnement de l’économie et de l’entreprise : les grilles de lecture de nouvelles formes d’économies naissent économie collaborative…) pour lesquelles les notions de territoire réseaux prennent un sens nouveau. • Un cloisonnement historique des politiques publiques liées au développement économique d’une part ; au développement social urbain d’autre part, caractérisé par des cultures professionnelles différentes, des ambitions stratégiques et des modes d’actions davantage connectés. • Le constat partagé d’un retard pris par la politique de la ville en compte du développement économique au sein de son d’action », impliquant l’obligation, pour les no comporter un axe stratégique dédié à l’emploi et à l’activité économique. Une mission d’animation nationale, consacré au développement économique urbain, a été initiée par la Caisse des Dépôts et le Commissariat Général à l’Egalité des Territoires (CGET). es Centres de Ressources Politique de la Ville mettent en œuvre cette mission les régions. Celle-ci est déclinée sous une forme interrégionale Bourgogne et la Franche-Comté. Franche-Comté 3 Un cycle d’animation autour du développement économique de renforcer et développer les liens entre ne précarité grandissante dans les quartiers, une sociale et républicaine mise en cause régulièrement, une défiance lié au fonctionnement de les grilles de lecture et les repères changent, les formes d’économies naissent (économie numérique, pour lesquelles les notions de territoires et de des politiques publiques liées au au développement social et part, caractérisé par des cultures professionnelles différentes, actions qui gagneraient à être litique de la ville dans la prise du développement économique au sein de son « logiciel impliquant l’obligation, pour les nouveaux contrats de ville, de un axe stratégique dédié à l’emploi et à l’activité économique. , consacré au développement économique le Commissariat Général à l’Egalité essources Politique de la Ville mettent en œuvre cette mission dans ous une forme interrégionale concernant la
  16. 16. Trajectoire Ressources www.ressources www.ressources Trajectoire Ressources Synthèse de la journée du 5 février 2015 www.ressources-ville.org Cycle d’animation interrégional Bourgogne- Franche Développement économique urbain www.ressources-ville.org contact@ressources-ville.org Franche-Comté 16

×