Floralis 2010 en quelques mots

1 555 vues

Publié le

Publié dans : Technologie, Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 555
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Floralis 2010 en quelques mots

  1. 1. UNE DEMARCHE ENTREPRENEURIALE DE LA VALORISATION Eric Larrey (eric.larrey@floralis.fr)
  2. 2. Identité : • Début d’activité : Février 2004 • Revenus 2009: 9 M€, Effectif actuel: 140 personnes (100 ETP moyen en 2009) • Gestion d’un portefeuille de 170 familles de brevets • 500 m2 de moyens techniques (biotech, RF, optique) • Lauréat du concours Deloitte Fast 50 (France) et Fast 500 (EMEA) • Lauréat European Business Awards 2010 • Lauréat Tremplin Recherche Sénat 2006 et 2008 Floralis UJF-FILIALE SAS • Filiale de droit privé de l’Université Joseph Fourier • SAS au capital de 1,5 M€ (80% UJF, 20% CDC + Caisse d’Epargne)
  3. 3. Montage et gestion de projets Gestion d’évènements Recherche collaborative Propriété Intellectuelle Preuve de concept Business Unit Plateforme technologique Licensing Création de société Le processus de valorisation Cœur du métier
  4. 4. Organigramme Direction : E. Larrey, Directeur + Comité de direction Département Management de l’innovation Directrice : M. Tsymbrovska 11 personnes : Responsables d’activités, Managers BU et Plateforme, Chargés d’affaires Département Protection et Financement de l’Innovation Directrice : Viviane Chilton 8 personnes Service Projets Subventionnés Service Licensing Service Juridique Service Propriété intellectuelle Département Marketing Directeur : Andy Chilton 7 personnes Service Communication Service Business Development Service Evènementiel Services Généraux Directeur : Eric Larrey 6 personnes RH Factures Clients, fournisseurs, compta administration
  5. 5. 0 € 1,000,000 € 2,000,000 € 3,000,000 € 4,000,000 € 5,000,000 € 6,000,000 € 7,000,000 € 8,000,000 € 9,000,000 € 10,000,000 € 2004 2005 2006 2007 2008 2009 REVENUS ANNUELS 0 20 40 60 80 100 120 2004 2005 2006 2007 2008 2009 PERSONNELS ETP MOYENS 24% 26% 50% Répartition du personnel Siège BU Autres Floralis UJF-FILIALE SAS Adhère à : ….
  6. 6. Floralis UJF-FILIALE SAS : quelques chiffres Quelques données par activité : • Montage et gestion de projets : 3 projets européens en prime, 5 projets FUI, 15 projets ANR, 3 projets Clara, Fondations, … • Institut Carnot LSI : • Recherche partenariale : 400 contrats en cours (500 contrats depuis 2007 pour 15 M€ de commandes), 2 NDA par mois, base de données industrielle 2600 entreprises, 12 000 contacts • Propriété intellectuelle : 170 famille de brevets, 30 dépôts par ans, 50 logiciels référencés, 15 marques, maîtrise des dépenses de PI • Valorisation : 140 projets de valorisation dont 60 projets de maturation, 15 business units, 5 plateformes technologiques • Licences : 10 contrats de licence par an • Communication : 8 sites WEB, catalogue Biotech, 7 plaquettes et flyers, 160 articles parus en 2009 • Evènementiel : 12 congrès par an 80 à 700 personnes • Pépinière d’entreprises Biotech / Medtech remplie à 90 %
  7. 7. Les avantages de cette approche Des spécialistes du domaine technique et industriel, appuyé par des professionnels des métiers de la valorisation, au service des laboratoires • Une vision complète de l’activité de chaque secteur scientifique et de chaque équipe – Meilleur positionnement stratégique • Un interlocuteur unique par équipe de recherche : – Quelle que soit la demande de l’équipe dans le cadre des actions de valorisation • Une vision interdisciplinaire : – Elaboration de projets interdisciplinaires : santé / environnement, physique / santé, informatique / SHS • Accès à des services complets et professionnels : – Juridique, PI, montage et gestion de projets publics, licensing, consulting, contracting, RH, … • Accès à des fonds de maturation multiples: – ANR, Europe, Pôle, Fondation, Gravit, Clara, fonds propres, fonds UJF, … + l’accès à une approche entrepreneuriale de la valorisation : Business Unit et Plateformes technologiques
  8. 8. Le lien entre recherche et entreprise temps idée proto présérie Produit industriel Laboratoire Recherche Entreprise Industrialisation et exploitation Floralis Développement technique Démarche marketing et commerciale 2 à 3 ans
  9. 9. … au démonstrateur 2008… … jusqu’au produit industriel ! Commercialisation en mai 2009 … du proto 2007… Un exemple concret : SARA Analyseur de traces de gaz
  10. 10. …2007 présérie industrielle… Création de ALPAO en avril 2008 … 2005 prototype de labo… Exemple aboutissant à une spin-off Adaptative optics
  11. 11. Une vision entrepreneuriale • Tout projet de valorisation est considéré comme un projet de développement d’activité économique • Donner de l’épaisseur et de la densité à « l’interface Recherche/Entreprise » : – Floralis a un rôle de développement préindustriel – Floralis a un rôle de développement technique et commercial – Floralis agit en acteur économique • Envisager le transfert technologique comme un transfert d’activité – Démonstration de la viabilité économique de l’activité issue de la technologie – Transférer l’activité : PI + savoir-faire + démonstration économique – Augmenter la valeur du transfert en diminuant le risque perçu par l’entreprise
  12. 12. Le chargé d’affaires entrepreneur Tout projet de valorisation est piloté par un chargé d’affaires / entrepreneur • Son projet dispose de moyens : – Des « fonds propres » issus de fonds propres de Floralis pour amorcer l’activité – Une équipe dédiée : équipe technique qui réalise la R&D et les prestations – Des moyens techniques : propres ou loués au laboratoire • Son projet suit une logique comptable : – Tableau de bord individualisé : chiffre d’affaires, charges, trésorerie – Il dispose d’un compte de résultats et d’un bilan individualisé – Les actifs du projet sont clairement identifiés • Il s’appuie sur des moyens communs : – Administration, achats, comptabilité, RH – Service communication : site web, plaquettes, communiqués de presse, création d’une marque – Service licensing – Service montage de projets – Service propriété intellectuelle – Business développeurs
  13. 13. Le fonctionnement courant Le projet doit trouver des ressources • Financement de la R&D version « preuve de concept » : – Aucune vente de biens ou de service envisagée à moins de 18 mois – Investissement sur fonds propres Floralis – Investissement sur fonds de valorisation UJF – Recherche de fonds de maturation • Financement de la R&D version « business unit » : – Recherche d’autofinancement par vente de biens ou de services à moins d’un an – Investissement sur fonds propres Floralis – Forte activité de business développement – Très faible recours aux subventions de type maturation
  14. 14. Une dynamique entrepreneuriale Le rôle primordial du chargé d’affaires / entrepreneur • Une logique de développement économique – Orientation marché permanente, conception orientée clients – Pénétrer rapidement le marché par le biais de ventes de service et de prototype – Communication et développement d’affaires • Une logique de prise de risque – Evaluation préalable du risque : évaluation marché, PI, ressources nécessaires, … – Implication du chargé d’affaires qui doit convaincre l’investisseur Floralis – Prise de décision rapide – Logique impérative pour les projets innovants • Des compétences variées – Véritable patron de TPE : notions comptables, financières, business développement, stratégie, … – Appui des services internes – Création d’une dynamique
  15. 15. R&D Premières ventes Développement PROGRAMME BU Sciences du vivant Sciences de l’ingénieur Première offre Création Le portefeuille de BU
  16. 16. Des BU qui exportent Uniplastomic Smartox Synthelis
  17. 17. Une vision financière trésorerie temps Zone d’essaimage Zone de risque fort Zone de démarrage et d’investissement temporairement plus lourd Environ 30 mois
  18. 18. Le portefeuille en quelques chiffres • 13 business unit actives : – 40 salariés ingénieurs et techniciens – Pilotées par 6 chargés d’affaires – Revenus 2009 > 2M€ • 6 contrats de licence sur 8 brevets avec l’UJF • 3 contrats de licence signés avec des industriels • Une création d’entreprise par essaimage en 2008, deux créations prévues en 2010
  19. 19. Une logique adaptée aux plateformes technologiques • Une vocation Recherche : – Les moyens des plateformes sont avant tout destinés aux laboratoires de recherche – Disposer de moyens techniques fiables et performants – Pérenniser un savoir-faire • Une volonté d’ouverture : – Ouverture des plateformes aux laboratoires publics hors site – Ouvrir des plateformes au monde socio-économique – Un très bon produit d’appel pour de futures collaborations industrielles – Une image importante pour l’Université • Une même logique de gestion du service : – Gestion comptable adaptée – Gestion des ressources humaines : pérennisation de postes liées aux prestations – Recherche de ressources par le biais de l’ouverture
  20. 20. Le portefeuille de plateformes Sciences du Vivant : • Imagerie du cellulaire à l’humain • Haute technologie animale • Protéomique Sciences de l’ingénieur : • Bâtiment intelligent • Pheline CEM/RFID avec • Chimie analytique
  21. 21. Une stratégie de valorisation à amplifier • Avantages de la stratégie entrepreneuriale : – Adaptation permanente aux attentes des marchés grâce à une confrontation précoce et continue – Facilitation de la création de valeur – Trouver les financements de la R&D par la génération de chiffre d’affaires : orientation business développement – Réel contact avec le monde socioéconomique par le rôle préindustriel de Floralis – Création d’emplois • Une approche à développer : – Plus forte progression parmi les activités de Floralis – Mise en œuvre rapide – Approche très appréciée des laboratoires : approche concrète de la valorisation – Activité très formatrice • Conclusion : – Volonté affichée de poursuivre et amplifier cette démarche

×