Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Dossier technique 1
1 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Table des matièresProblém...
2 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Le Royaume-Uni..............
3 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.ProblématiqueLe XXIème si...
4 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Présentation générale du ...
5 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.La matière organique, pri...
6 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Suite à cet enfouissement...
7 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.organique est dite « roch...
8 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.La majorité des gisements...
9 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Les espaces interstitiels...
10 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Un forage est composé d’...
11 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.La fracturation hydrauli...
12 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Les alternatives à la mé...
13 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe. La « Smart Sponge2» : ...
14 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Les aspects environnemen...
15 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.La composition exacte de...
16 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Contamination des nappes...
17 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.25 fois supérieur à celu...
18 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Le marché et ses acteurs...
19 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Principaux réservoirs de...
20 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.la fracturation hydrauli...
21 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Dans un second temps, le...
22 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.La possibilité d’exploit...
23 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.nombreuses protestations...
24 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.L’AllemagneDe l’autre cô...
25 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Les industriels à la con...
26 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Impact des gaz de schist...
27 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.La Chine sera également ...
28 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Les points de vigilance ...
29 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Pologne1|Ministère del’e...
30 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Danemark1| Agence Danois...
31 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Le cas françaisEn France...
32 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.et par décret après avis...
33 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Le cadre européen : règl...
34 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.et l’aggravation de cell...
35 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Un amendement a été prés...
36 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Annexes1 - Etat des lieu...
37 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Webographie- http://www....
38 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.- « comment le gaz de sc...
39 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.- "Support to the identi...
40 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Bibliographies- « Rappor...
41 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Carte heuristique
42 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Mots clésMots clés Franç...
43 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.AbstractA l’heure ou la ...
44 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Today energy is a major ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Enjeux et perspectives du gaz de schiste en europe m.babilonne m2 gedd4

1 781 vues

Publié le

Dossier technique sur les enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe, réalisé dans le cadre de mon master 2.

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 781
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
55
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Enjeux et perspectives du gaz de schiste en europe m.babilonne m2 gedd4

  1. 1. Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Dossier technique 1
  2. 2. 1 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Table des matièresProblématique....................................................................................................................................................3Présentation générale du gaz de schiste et des technologies mises en avant .................................4Genèse du gaz de schiste..................................................................................................................................4Les techniques d’exploitation du gaz de schiste. ....................................................................................8Les alternatives à la méthode classique de la fracturation hydraulique.................................... 12Les aspects environnementaux..................................................................................................................14Pollution et traitement de l’eau.................................................................................................................. 14Contamination des nappes phréatiques.................................................................................................. 16Pollution de l’air................................................................................................................................................ 16Impact paysager................................................................................................................................................ 17Le marché et ses acteurs............................................................................................................................18Analyse de la position des Etats européens. ........................................................................................... 19La France ......................................................................................................................................................... 19La Pologne....................................................................................................................................................... 21La Hongrie, La Bulgarie et la Roumanie ............................................................................................. 22
  3. 3. 2 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Le Royaume-Uni........................................................................................................................................... 23L’Allemagne.................................................................................................................................................... 24Les autres pays européens........................................................................................................................ 24Les industriels à la conquête du marché................................................................................................. 25Impact des gaz de schiste sur le contexte géopolitique......................................................................26Les points de vigilance juridique...............................................................................................................28Analyse comparative dans 11 pays européens..................................................................................... 28Le cas français.................................................................................................................................................... 31Le cadre européen : règles et objectifs communs................................................................................ 33Annexes.............................................................................................................................................................36Webographie...................................................................................................................................................37Filmographie....................................................................................................................................................39Bibliographies .................................................................................................................................................40Carte heuristique............................................................................................................................................41Mots clés ...........................................................................................................................................................42Abstract .............................................................................................................................................................43
  4. 4. 3 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.ProblématiqueLe XXIème siècle est sans aucun doute le siècle d’une révolution énergétique. Aujourd’hui,l’énergie est une problématique majeure en Europe. Face à l’épuisement et à la raréfactiondu pétrole et de manière plus générale des énergies fossiles, les pays doivent se tourner versd’autres ressources énergétiques. L’Europe doit faire face à des positions énergétiquesdivergentes plaçant l’indépendance et la sécurité énergétique au centre des débats. Bien queces préoccupations concernent l’ensemble des Etats membres, l’instauration d’une politiquecommune énergétique n’est pas des plus simples.Cette révolution en marche avance à deux vitesses. D’un côté on trouve le développementdes énergies renouvelables (engagement pris par les Etats membres de réduire d’ici à 2020la consommation d’énergie primaire de 20%) mais paradoxalement également ledéveloppement du gaz non conventionnel. Alors qu’aujourd’hui plus de la moitié desréserves mondiales prouvées de gaz naturel sont concentrés principalement en Russie et auMoyen-Orient (Iran, Qatar), les réserves des gaz de schiste, à l’inverse, laissent penser à uneredistribution des cartes.L’enjeu de l’exploitation ou de l’interdiction de l’exploitation du gaz de schiste dans lesdifférents pays européens soulève de nombreux débats et interrogations.A travers ce dossier nous tenterons d’analyser les enjeux stratégiques et les principauxpoints noirs du débat ainsi que l’évolution des législations dans les différents payseuropéens.
  5. 5. 4 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Présentation générale du gaz de schisteet des technologies mises en avantPerçu par certain comme un nouvel eldorado énergétique le gaz de schiste semble être lerelais idéal pour compenser la diminution des réserves pétrolières et acquérir une certaineindépendance énergétique envers les pays producteurs de pétrole. Pour d’autre le gaz deschiste ne serait qu’un hydrocarbure non conventionnel polluant et nocif pour la santé.Selon les évaluations actuelles, il représente la part prépondérante des gaz dits nonconventionnels dont les réserves sont estimées par lAgence Internationale de lEnergie (AIE)à 380 000 milliards de m3, soit la moitié des ressources en gaz conventionnel.Commençons tout d’abord par l’origine du gaz de schiste avant de nous pencher sur lesmodes d’extraction de ce dernier.Genèse du gaz de schisteLe gaz de schiste, le pétrole, le gaz naturel ou encore le charbon ont la même origine. Tousces matériaux se sont formés il y a des millions d’années lorsque certaines conditionsfavorables étaient réunies. Ces éléments sont riches en carbone et dérivent de latransformation de la matière organique. C’est durant le Carbonifère, à la fin du Paléozoïque,il y a 359 millions d’années que ces matériaux ce sont formés. Le Jurassique (de 199 à 1445millions d’années) fut également une période propice.La formation de ces matériaux énergétiques nécessite un milieu riche en matière organiquerapidement enfoui pour empêcher son oxydation. Un tel milieu favorable se trouve là où lesmatières organiques sont abondantes comme par exemple les mangroves riches en végétauxou encore les cotes maritimes riches en vie.
  6. 6. 5 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.La matière organique, principalement composée de fragments d’animaux et de végétaux, vase mélanger aux sédiments. Ce que nous appelons communément la vase constitue l’un dessédiments les plus riches.Etape 1 :Dépôt de la matière organique sur lefond marinEtape 2 :Enfouissement de la matière organiquepar les sédiments.Lorsque la matière organique s’est déposée sur le fond marin, il faut que cette matière soitenfouie rapidement par des sédiments. Ce phénomène géologique dure plus d’un siècle.
  7. 7. 6 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Suite à cet enfouissement les sédiments riches en matières organiques vont entamer leurprocessus de transformation en fonction de la profondeur.Profondeur Transformation Description0 - 1 000 mètres Gaz naturel (méthane) Gaz produit en faiblequantité et d’une faiblequalité.2 000 – 3 000 mètres Pétrole et un peu de gaznaturelTransformation sousl’augmentation de la chaleur3 000 – 4000 mètres Le gaz naturel est présent enplus grande quantitéAu-delà de 4000 mètre c’estun gaz naturel trèsrecherché car d’une grandepureté.Dans tous les cas exposés dans le tableau on parle d’hydrocarbures fossiles. Fossiles car leurtransformation provient d’organismes vivant qui ont été fossilisés. Hydrocarbure car lepétrole et le gaz sont constitués de deux types d’atomes : L’hydrogène (H) Carbone (C)Le gaz naturel dit « conventionnel » est principalement composé de méthane (CH4). Cest leplus simple des hydrocarbures. Il provient de la dégradation de la matière organique piégéedans des sédiments devenus roches sédimentaires. Cette roche contenant de la matièreLeur combustion produit du CO2 et de la vapeur d’eau
  8. 8. 7 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.organique est dite « roche mère ». La roche-mère est une roche principalement argileuseque l’on appelle schiste.Les hydrocarbures, qu’ils soient liquides ou gazeux ont tendance à migrer, toujours vers lehaut car leur densité est plus faible que l’eau, dans les roches jusqu’à ce qu’ils soient piégés.Un schistePour quil y ait gisement conventionnel dhydrocarbures, il faut donc que la roche mère soitsuffisamment perméable pour laisser partir tout ou partie des hydrocarbures. Le schiste estrelativement peu perméable. Cependant sous l’action de la déformation des plaquestectoniques, les hydrocarbures arrivent souvent à s’en échapper et à migrer. Ils peuventarriver à la surface mais ils seront piégés dans un réservoir.Au sommet se trouve le plus léger, le gaz avec endessous le pétrole et enfin l’eau.
  9. 9. 8 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.La majorité des gisements de pétrole et de gaz se trouvent sous cette forme. Leshydrocarbures sont concentrés dans le réservoir et non pas éparpillés dans la roche mère.Un simple forage dans la roche perméable suffit afin d’en extraire le contenu.A l’inverse, si les schistes sont très perméable et qu’ils ne sont soumis que très faiblementaux forces tectoniques, les hydrocarbures restent piégés dans la roche mère. Cette nonperméabilité empêche le gaz de migrer. La roche mère est donc très riche en gaz etconstitue à la fois une roche mère et une roche magasin. C’est ce gaz encore emprisonnédans la roche mère (ou schiste) que l’on dénomme gaz de schiste.Cette imperméabilité de la roche empêche l’extraction du gaz par les procédés classiques.Les techniques d’exploitation du gaz de schiste.Le principe théorique de l’exploitation du gaz de schiste peut paraitre très simple. Puisque laroche mère contenant le gaz est imperméable il suffit de la rendre perméable. Différentestechniques sont envisageables mais la plus courante est celle des forages horizontauxassociée à la fracturation hydraulique.C’est à la fois la nature argileuse du schiste et sa nature schisteuse qui permettent decomprendre la problématique liée à l’exploitation du gaz de schiste. Le coté argileux duschiste emprisonne le gaz et l’empêche de s’échapper alors que sa nature fracturée enpermet l’exploitation.Les zones où sont renfermées le gaz de schiste peuvent être plus ou moins épaisses (dequelques dizaines à quelques centaines de mètres d’épaisseur), mais s’étendent sur dessurfaces très importantes. Les gisements de gaz peuvent atteindre plusieurs de milliards demètres-cubes mais répartis sur des centaines de km2.
  10. 10. 9 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Les espaces interstitiels du schiste dans lesquels le gaz peut circuler sont extrêmement petits.Les fractures peuvent permettre au gaz de circuler plus facilement. Cependant comme lesdifférentes fractures ne sont pas interconnectées, le gaz reste malgré tout emprisonné ausein du schiste.La technique la plus couramment utilisée pour les forages est celle du forage horizontal. Eneffet, un forage vertical est souvent peu efficace sauf dans le cas où le schiste atteint uneépaisseur assez conséquente.La technique du forage horizontal consiste à atteindre à la vertical le schiste qui renferme legaz, puis on oriente progressivement le forage à l’horizontal. Le forage peut alors s’étendresur des distances avoisinant parfois les 2 km.Bien que plus adapté au gaz de schiste, le forage horizontal est également plus couteux. Lecout d’un forage vertical serait de l’ordre de 300 000 à 1 millions d’euros, alors que leforage horizontal représenterait un cout entre 4 et 8 millions d’euros.
  11. 11. 10 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Un forage est composé d’un derrick, d’une tige et d’un trépan. Lederrick correspond au support aérien du forage, il s’agit d’unetour métallique d’une trentaine de mètre de haut qui sert àintroduire les tiges du forage.Le trépan va attaquer la roche en tournant à très grande vitesse et en appuyant. Il va broyerla roche au fur et à mesure de son avancée. Pour les roches très dures on utilise des trépanssertis de diamants.Un trépanLe forage à lui seul ne suffit pas à exploiter le gisement de schiste. Les fractures naturellesprésentes dans la roche mère ne sont pas assez nombreuses et surtout ne communiquent pasentre elles. La fracturation hydraulique consiste donc à créer des fractures artificielles.Un derrick
  12. 12. 11 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.La fracturation hydraulique se déroule en trois grandes étapes : Le forage horizontal Réalisation de petites explosions successives afin de créer les premières fractures Injection d’eau et de solvant sous très haute pression (1000 bar).La composition exacte du fluide injecté reste complexe et tenue secrète par les sociétés deforage (cf partie sur les enjeux environnementaux).Malgré le forage et la fracturation hydraulique, la communication entre les fractures restefaible et le taux de récupération du gaz est compris entre 20 et 30 % (à l’inverse, pour le gaznaturel conventionnel, le rendement est de 95%). Au départ le volume de gaz récupéré estassez important, mais il diminue au fil des mois. Cependant cette récupération, bien quefaible, peut s’étaler sur des années. Il est difficile de connaitre à l’avance le volume de gazqu’un forage horizontal est susceptible de récupérer.Techniqued’extraction du gaz deschiste (schémarécapitalutif)
  13. 13. 12 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Les alternatives à la méthode classique de la fracturation hydraulique.Aujourd’hui, la fracturation hydraulique est la seule technique utilisée pour permettrel’extraction du gaz de schiste. Compte tenu des difficultés d’acceptions de cette méthodenotamment liées aux impacts environnementaux (Cf Les aspects environnementaux), destechniques alternatives pourraient voir le jour.La R&D se veut de plus en plus innovante, laissant place à certaines alternatives quipourraient devenir viable : La fracturation par arcs électriques : des ondes de chocs électriques permettrait defracturer la roche. Cette technologie en est encore au stade du laboratoire. La fracturation exothermique non hydraulique : L’hélium est injecté dans le puitssous sa forme liquide puis la chaleur naturelle du sous-sol le réchauffe avec l’aide deréactions chimiques le fait passer au stade gazeux, gonflant ainsi son volume avecune grande force mécanique. Cette force est assez puissante pour fracturer la rochemère1. La fracturation au CO2 : pour être injecté le CO2 doit être en phase dite« supercritique », c’est un état intermédiaire entre le liquide et le gaz. Aujourd’hui cechangement de phase est mal maitrisé. La fracturation au propane : technique envisagée actuellement par une entreprisecanadienne (GasFrac). Chauffage de la roche : la roche serait chauffée de manière artificielle afin que lamaturation du réservoir se termine. Cette technique n’a encore jamais été appliquéeaux hydrocarbures de schiste.1La société Chimera Energy Corp prépare la commercialisation de sa technologie pour une exploitation à grandeéchelle qui, selon elle, pourrait s’appliquer aux quelque 800 000 puits existant. Ce serait au Mexique que leschoses seraient les plus avancées avec le pétrolier national Pemex qui l’utilisera pour le gisement Chicontepec.
  14. 14. 13 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe. La « Smart Sponge2» : La société Abtech a mis au point une nouvelle épongesynthétique qui permet d’absorber des matières huileuses et de filtrer efficacementde grandes quantités d’eaux usées. Cette nouvelle innovation pourrait faire de lafracturation hydraulique une technique d’extraction écologique. Le grand avantagede cette éponge réside dans son rejet total de l’eau et sa très forte absorption desmatières huileuses, ne pouvant plus s’échapper une fois absorbée. Grâce à cetteéponge, il serait possible de filtrer efficacement plus d’un mètre cube d’eau parminute.« Smart Sponge »2http://www.abtechindustries.com/solutions/oil-and-gas-water-management/oil-and-gas-water-treatment-technologies
  15. 15. 14 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Les aspects environnementauxLes principaux problèmes liés à l’exploitation du gaz de schiste sont d’une part la pollutionde l’eau et des nappes phréatiques mais aussi la pollution de l’air et l’impact paysager desforages.Pollution et traitement de l’eau.L’un des points noirs liés à l’exploitation du gaz de schiste est la quantité d’eau nécessairemais aussi les risques de pollution. En effet, la fracturation hydraulique nécessite desquantités d’eau très importante : de 10 000 à 15 000 m3d’eau (10 millions de litres d’eaudouce) par forage soit l’équivalent de la consommation en eau d’une ville française de 1500habitants pendant un mois. A cette eau est ajoutée divers produits chimiques. Dans unpremier temps on charge l’eau d’agent de soutènement, destiné à maintenir ouvertes lesmicrofissures effectuées.Différents agents de soutènement de lataille d’un grain de sable.A ces agents sont ajoutés des produits chimiques divers. Il s’agit le plus souvent :Produit chimique RôleAcide chlorhydrique Dissous certains minérauxAgent antibactérien Détruit les bactéries de l’eauAgent gélifiant Rend l’eau plus épaisse pour que le sablereste en suspensionRéducteur de frottement Rend l’eau plus glissante
  16. 16. 15 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.La composition exacte de ces produits n’est pas connue mais il s’agit principalement debenzène, éthyle benzène, soude caustique, toluène etc… . Certaines de ces substances sontconnues pour être cancérigènes ou suspectées de présenter des risques pour la santé etl’environnement.Ces produits sont récupérés en surface avec l’eau. Cependant il n’est pas possible de larécupérer dans sa totalité. On estime entre 50 et 80% l’eau récupérée.Cette eau récupérée va poser un autre type de problème : le stockage et le traitement decelle-ci.La première possibilité va consister à récupérer et stocker cette eau dans des bassins pouvantatteindre une surface de 2 hectares et une capacité de 40 000 à 70 000m3.La seconde consiste à injecter l’eaupolluée à très grande profondeur. Uneétude géologique doit être réalisée afin des’assurer que les produits polluant neremontent pas à la surface les annéessuivantes.L’autre solution possible est le traitement des eaux. L’avantage est que cette technique vaproduire de l’eau douce mais l’inconvénient est son cout extrêmement élevé et donc sa trèsfaible utilisation.
  17. 17. 16 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Contamination des nappes phréatiquesLes produits chimiques utilisés lors de la fracturation hydraulique ne représentent enmoyenne « que » 0,5% par litre d’eau injectée. Mais si l’on multiplie par l’eau nécessaire celarevient à 50 000 litres de produit chimique. Une partie sera récupérée en surface mais unequantité non négligeable restera en profondeur. La contamination potentielle de l’eaupotable peut se faire de deux manière : d’une part par le gaz lui-même et d’autre part par leseaux gorgées de produits chimiques.La fracturation hydraulique ayant pour but de rendre la roche de moins en moinsperméable il n’est donc pas exclu que les eaux utilisées lors de la fracturation arrivent àmigrer vers des aquifères peu profond.Le risque de pollution des nappes phréatiques peut également provenir d’une fuite de gazdans le sous-sol ou d’une rupture de la tête d’un puits. Ces fuites pourraient entrainer unepollution de l’eau de surface, ainsi que de la nappe phréatique Aux Etats-Unis, on a déjàobservé la présence de méthane et de sulfure dans l’eau potable.Pollution de l’airOutre la pollution de l’eau, l’extraction du gaz de schiste a également un impact sur l’air.Tout d’abord, utilisées pour le forage l’eau est ensuite stockées dans d’immense bassin derécupération à ciel ouvert favorise l’évaporation de COV (composé organique volatil). Celapourrait avoir un impact sur la santé des populations riveraines. A cela se rajoute lapollution engendrée par les camions présents sur le site. Chaque puits générerait en 800 et1300 trajets de camions. Ce type d’exploitation serait plus polluant que celle du gazconventionnel en raison des fuites de méthane (CH4) dont le coefficient de réchauffement est
  18. 18. 17 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.25 fois supérieur à celui du dioxyde de carbone (CO2). D’après une étude menée par deschercheurs de l’agence américaine responsable des océans et de l’atmosphère (NationalOceanic and Atmospheric Administration, NOAA) les puits de gaz de schiste laisseraientfuir 9% de méthane.Le 7 septembre 2012 la commission Européenne a publié trois rapports3sur les effetspotentiels de l’extraction du gaz de schiste. Le second rapport révèle que l’extraction du gazde schiste impose une empreinte écologique plus importante que les gaz conventionnels.Impact paysagerL’exploration et l’exploitation des gaz de schiste ont un impact sur les paysages. Lesplateformes de forages ainsi que les zones pour y accéder nécessitent un espace important.Afin que la récupération du gaz soit optimisée on quadrille la zone par de multiples forages.De plus, des centaines de camions doivent circuler pour acheminer le gaz extrait, les eauxde fracturation et les produits chimiques, ce qui nécessite un entretien voire la création deroutes adaptées.Vue Google Earth montrant unsecteur du Colorado (USA) oùsont exploités des gaz de schiste.Chaque tache claire correspondà une zone de forage.3Le premier rapport porte sur l’impact des gaz de schiste sur le marché de l’énergie dans l’UE. Le troisièmerapport examine les impacts climatiques d’une exploitation des gaz de schiste.
  19. 19. 18 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Le marché et ses acteursLa donne énergétique planétaire est en train de changer face au boom des hydrocarburesnon conventionnel aux États-Unis, entrainant un affaiblissement de la domination desproducteurs traditionnels (Moyen-Orient, Russie).Selon l’Agence internationale de l’énergie(AIE), le gaz non conventionnel pourrait fournir près de 30% de la production gazièremondiale d’ici à 2035. Les immenses perspectives de cette ressource font rêver certains paysallant même jusqu’à la considérer comme le Graal de l’indépendance énergétique. D’aprèsla dernière édition du World Energy Outlook de l’Agence internationale de l’énergie (AIE),les États-Unis, grâce à leur exploitation de gaz de schiste, pourraient devenir indépendanténergétiquement.Si la position pro gaz de schiste des États-Unis est clairement affichée, sur le Vieux-Continent aucune politique commune n’existe sur le sujet. Le Parlement européen asimplement refusé de l’interdireDans un contexte international et européen instable et évoluant rapidement, les ressourceset l’exploitation des gaz de schiste représentent pour l’Europe un intérêt stratégique nonnégligeable. L’indépendance ainsi que la sécurité énergétique est un objectif affiché par tousles états. Cependant, le débat sur l’opportunité d’exploitation du gaz de schiste en Europe sefonde sur une immense incertitude à savoir l’état réel des ressources. Seuls les nouveauxforages pourraient permettre d’estimer les gisements.La question européenne du mix énergétique se trouve au cœur du débat : faudrait-il setourner vers de nouvelles énergies fossiles, chères et polluantes, alors même que le cœur dela politique énergétique européenne est d’amorcer un virage vers des énergies plusrespectueuses de l’environnement ?
  20. 20. 19 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Principaux réservoirs de gaz de schiste en Europe, source AIEAlors que certains pays européens ont adopté une position clairement pro gaz de schiste,d’autres ont au contraire interdit toutes exploitations.Analyse de la position des Etats européens.La FranceLa France disposerait des plus importantes réserves du continent avec 5 100 milliards demètres cube exploitable. Ce chiffre reste une simple estimation car il faut creuser poursavoir ! La loi n° 2011-8835 du 13 juillet 2011 a interdit le principe de la fracturationhydraulique et à abroger les permis exclusifs de recherches comportant des projets ayantrecours à cette technique. Cependant le gouvernement n’a pas complétement clôturé ledébat car le Président de la République, François Hollande, a annoncé lors d’une conférencede presse en novembre 2012 « La recherche est possible sur dautres techniques que celle de
  21. 21. 20 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.la fracturation hydraulique », encourageant ainsi la R&D sur les méthodes alternatives à lafracturation hydraulique et s’opposant aux préconisations du rapport du commissaire àl’investissement, Louis Gallois.Répartition de la consommation d’énergie primaire pour 20104Le gaz naturel représente 15 % du bilan énergétique national. Sa part dans le bilanénergétique national a pratiquement doublé entre 1973 et 2009.Malgré l’interdiction de l’utilisation de la fracturation hydraulique, certaines voix s’élèventen faveur de l’exploitation du gaz de schiste en France. Le principal argument des industrielsest que le gaz de schiste permettrait à la France de réduire sa dépendance énergétique. Eneffet, avec une consommation de 41,5 milliards de m3/an de gaz naturel la France estdépendante à plus de 90% de ses importations notamment de Norvège (31%), des Pays-Bas(15%), de la Russie (13%) et enfin de l’Algérie (13%).4Source : rapport énergies 2050.
  22. 22. 21 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Dans un second temps, les arguments portent sur le potentiel gisement d’emplois.L’exploitation du gaz de schiste permettrait de créer au moins 100 000 emplois d’ici à20205.Enfin le dernier argument en faveur de l’exploitation du gaz de schiste serait son impactclimatique réputé être plus faible que celui du charbon. Cependant cet argument peut neplus être jugé convaincant6.Deux bassins potentiellement riches en hydrocarbures de roche-mère ont été identifié enFrance : dans le bassin parisien et dans le bassin Sud-Est.La PologneAu contraire, la Pologne, le pays européen le plus pro-gaz de schiste a déjà réalisé unetrentaine de forages exploratoires.La question énergétique revêt en Pologne une importance politique forte en raison de sadépendance vis-à-vis de la Russie pour l’approvisionnement (73% du total des importationsde gaz). La dépendance extérieure de la Pologne au pétrole est de près de 100% et au gaz deprès de 70%. La production énergétique polonaise est ainsi largement dominée en 2009 parle recours au charbon, dont la Pologne dispose abondance, qui représente 83% de laproduction.Les engagements de réduction de ses émissions pris dans le cadre européen (paquet énergie-climat) sont perçus par la Pologne comme particulièrement contraignants compte-tenu dela composition du bouquet énergétique polonais très émetteur en CO2.5Evaluation réalisée par le cabinet SIA à partir des estimations des réserves récupérables françaises faites parl’agence américaine d’information sur l’énergie (EIA)6Cf les aspects environnementaux -pollution de l’air-
  23. 23. 22 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.La possibilité d’exploiter des ressources domestiques en gaz de schiste constitue pour laPologne une première opportunité majeure qui lui permettrait de concilier l’objectif dediversification énergétique et d’indépendance énergétiqueCependant les estimations faites par l’EIA qui parlait alors de gisements de 5 300 milliardsde m3ont été revues à la baisse. Selon l’Institut national de géologie de Varsovie les réservesse situeraient entre 346 et 768 milliards de m3. Le géant américain ExxonMobil a déclaré lesgisements explorés inexploitable et a donc décidé de se retirer du pays.La Pologne envisage une exploitation commerciale de ses gisements à partir de 2014 afindatteindre une sécurité gazière en 2035.La Hongrie, La Bulgarie et la RoumanieCes trois pays abriteraient à eux seuls autant de gisements que la Pologne avec un potentielestimé à plus de 500 milliards de mètres cube.- La Roumanie : présente la caractéristique d’être un pays producteur de gaz et depétrole qui bénéficie d’une relative autonomie énergétique : 65% de l’énergieconsommée est produite sur place et 35% est importée. Elle est dépendante du gazrusse pour 30% de ses approvisionnements (via l’Ukraine). Les 70% restants sontfournis par sa production.Le mix énergétique de consommation est relativement équilibré en Roumanie : 29 %de produits pétroliers, 27 % de gaz, 18% d’énergies renouvelables, 15 % d’électricité.La production énergétique se répartit de la façon suivante : 31 % de gaz, 23 % decharbon, 18% d’énergies renouvelables et 17 % de pétrole.Au mois de mai le gouvernement roumain a imposé un moratoire adoptant ainsi unepolitique basée sur le principe de précaution. Cette décision est intervenue suite à de
  24. 24. 23 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.nombreuses protestations publiques contre la fracturation hydraulique pouvantentrainer des séismes (le risque étant déjà élevé dans la région). L’exploration estdonc gelée pendant 12 mois (jusqu’en avril 2013), le temps de réaliser des étudessismiques.- La Bulgarie dispose d’un mix énergétique équilibré, ces sources d’énergie sontdiverses, composée à 41% de l’énergie nucléaire est à 46% des énergies fossiles. Ellebénéficie d’une dépendance énergétique limitée du fait de ses ressources. Cependantle secteur bulgare de l’énergie reste toutefois très lié à Moscou. En janvier 2012 legouvernement bulgare a interdit la fracturation hydraulique- Depuis 2009, la Hongrie a accordé de nombreux permis d’exploration etd’exploitation.Le Royaume-UniAu Royaume-Uni les explorations ont débuté en 2010. Mais suite à l’enregistrement desecousses sismiques causées par la fracturation hydraulique dans la région côtière duLancashire dans le Nord-Est du pays, la firme énergétique britannique Cuadrilla Resources adû interrompre ses forages. Cette société est la seule à avoir commencé à exploiter ce type deressources outre-manche.Le 13 décembre 2012 le gouvernement britannique a donné son feu vert pour la reprise deforages exploratoires de gaz de schiste par la méthode de la fracturation hydraulique.Cependant cette reprise des forages d’accompagne de nouveaux contrôles qui prévoient lasurveillance de l’activité sismique avant, pendant et après le recours à la fracturationhydraulique.
  25. 25. 24 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.L’AllemagneDe l’autre côté du Rhin, il n’y a pas d’interdiction formelle de la fracturation hydraulique.Cependant l’Allemagne a stoppé tous travaux en attendant les conclusions d’un groupe detravail composé de scientifiques, industriels et politiques.Le 26 février 20137, Berlin a annoncé le dépôt d’un projet de loi qui autoriseraitl’exploitation des gaz de schiste par la méthode la fracturation hydraulique mais souscertaines conditions. La fracturation hydraulique serait interdite dans les zones d’eauxprotégées. De plus, des études d’impact seraient nécessaires avant tout projet d’extraction.Cependant l’opposition ne fait que grandir, il ne pourrait s’agir que d’un « oui » provisoire.L’Allemagne y voit-elle une alternative au nucléaire dont la fin est annoncée pour 2022 ?Mix énergétique Allemand de 2008Source: AG EnergiebilanzeLes autres pays européensL’Irlande, l’Autriche, les Pays-Bas ainsi que la Suède, le Danemark et l’Espagne sontfavorables à l’exploration du gaz de schiste.7http://www.lepoint.fr/economie/l-allemagne-dit-oui-aux-gaz-de-schiste-sous-conditions-26-02-2013-1632641_28.php
  26. 26. 25 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Les industriels à la conquête du marchéLes entreprises américaines productrices de gaz naturel telles qu’Exxon Mobil, DevonEnergy et Conoco Philips sont pionnières dans l’exploitation et dans les techniques deprospection pour les gaz de schiste.Face à cette montée en puissance des entreprises américaines, les entreprises européennesexploitant du gaz comme Shell, Total, ENI et GDF Suez cherchent à développer leurscompétences. Total détenait un permis d’exploration en France mais celui-ci a été abrogépar le gouvernement en 2011.Autre groupe Français impliqué sur le marché du gaz de schiste, Suez Environnement etVéolia Environnement ont été présélectionné au côté de General Electric, pour un appeld’offre supérieur à un milliard d’euros dans le gaz de charbon. Ce projet se situe enAustralie. L’opérateur retenu exploitera pendant vingt ans les installations de traitementd’eau du projet « Queensland Curtis LNG ».Ce gigantesque projet a pour but de liquéfier le gaz de charbon produit à l’intérieur desterres et de l’acheminer par pipelines avant de la vendre dans l’ensemble de l’Asie à partir de2014. La législation du Queensland a été durcie est désormais tous les projets d’extractionsont dans l’obligation de dépolluer intégralement l’eau qui remonte des puits afin qu’ellepuisse être réutilisée. Les résultats de l’appel d’offre sont attendus pour le courant du secondtrimestre 2013.Source : les échos
  27. 27. 26 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Impact des gaz de schiste sur le contextegéopolitique.A l’heure ou la sécurité et l’indépendance énergétique apparaissent comme des élémentscentraux, l’exploitation du gaz de schiste semble redistribuer les cartes. L’analyse del’organisation géopolitique ne peut se faire sans aborder la position des États-Unis. Selon unrapport de l’Agence international de l’énergie (AIE), les États-Unis du fait de l’exploitationdes gaz de schiste, pourraient modifier l’organisation géopolitique du monde. En effet, lesaméricains sont les seuls à ce jour à produire des quantités substantielles de gaz de schiste.La production de gaz de schiste atteint aujourdhui 23 % de la consommation de gaz natureldu pays, qui représente elle-même un tiers de la consommation totale dénergie. Les effets dela production de gaz de schiste par les Etats-Unis sur l’économie mondiale ainsi que lasituation géopolitiques sont considérables.La compétitivité industrielle des États-Unis s’est accrue, les couts salariaux étant jusqu’à20% moins élevés que dans la zone euros. S’ajoute également à cela, le prix de l’énergie.Avec le supplément de production de gaz naturel avec le gaz de schiste, le prix du gaznaturel est jusqu’à quatre fois plus faible aux États-Unis qu’en Europe.Le rapport établi par l’AIE prévoit que les États-Unis pourraient devenir dans les prochainesdécennies le premier producteur de pétrole du monde et devenir ainsi presque autonomedans le secteur énergétique. Devenant indépendant énergétiquement, les États-Unisn’auraient plus besoin d’importer du pétrole du Moyen-Orient et pourraient même s’offrirle luxe d’en vendre au reste du monde. Cependant, l’or noir en provenance du Moyen-Orient serait encore nécessaire pour certains pays comme l’Europe et la Chine. Les États-Unis n’auraient plus aucune raison de sécuriser les zones maritimes, tel que le détroitd’Ormuz, par lequel transite 17 millions de barils par jour.
  28. 28. 27 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.La Chine sera également concernée par cette nouvelle réorganisation mondiale. Elle seplacerait en tête du classement en termes de réserve de gaz non conventionnel. La Russieverrait alors ses importations diminuer de manière drastique vers la Chine. L’occidentpourrait également se tourner vers l’Europe (Allemagne, Pologne, France ?...) pour satisfaireses besoins.
  29. 29. 28 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Les points de vigilance juridiqueIl n’existe pas à proprement parler de politique énergétique européenne. Les pays européensrestent libres d’adopter leur propre réglementation dans cette matièreAnalyse comparative dans 11 pays européensAutoritéscompétentesCadre juridique Propriétairedes sous-solsEtat d’avancement desprojets d’explorationAllemagneautorité minières desministères del’économie desLänders.1| Acte minier fédéraldu 13 aout 19802| autorisations pourla concessiond’exploration etd’exploitationEtatMoratoire puis dépôtd’un projet de loi afind’autoriser lafracturationhydrauliqueFrance1|Ministère del’environnement, del’énergie et dudéveloppementdurable pour l’octroid’autorisations2|préfets dedépartement pourl’octroi de permis1|loi n° 2011-835 du113 juillet 2011visant à l’interdictionde l’exploration etl’exploitation desmines d’hydro-carbures liquides ougazeux parfracturationhydraulique et àabroger les permisexclusifs derecherchescomportant desprojets ayant recoursà cette technique.2|Code minier.EtatInterdiction de lafracturationhydraulique
  30. 30. 29 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Pologne1|Ministère del’environnement,Département deGéologie et deConcessionGéologique : octroides autorisations2|autorité nationaledes mines1|loi géologique etminière du 9 juin2011.2|loi sur l’explorationdes hydrocarbures etproductiond’hydrocarbures.Etat ProspectionRoyaume-Uni1| Ministère del’énergie et duchangementclimatique2| Autorités locales1| licence deprospection etd’exploitation depétrole.2| le permisEtatProspection avecreprise en décembre2012Hongrie1| Bureau hongroisdes Mines et de lagéologie1| acte minier de1993Etat prospectionRoumanie1| Agence nationalepour les ressourcesminières1| loi sur les mines de20032|loi sur le gaznaturel de 2004concernant larégulation del’exploitation et de laproduction de gaznaturel.Etat MoratoireBulgarie1| Ministère del’Economie et del’Energie et duTourisme1| résolution duParlement du 18janvier 2012 pourl’interdiction de lafracturationhydraulique2| Loi sur lesressources en sous-solde mars 1999EtatFracturationhydraulique interdite
  31. 31. 30 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Danemark1| Agence Danoisepour l’énergie :délivrance dupermis2| Municipalitésconcernées etMinistère del’environnement :évaluation del’impactenvironnementale1| loi du 10 juin1981 sur l’utilisationdes sous-sols2| évaluation del’impactenvironnementalEtat maisaccord dupropriétairedu terrainnécessaireProspectionEspagne1| Régions autonomes2| Secrétariat pourl’énergie1| loi du 7 octobre1998 pour leshydrocarbures2|Décret royal de1976EtatFracturationhydraulique interditeen Cantabrie.Prospection dans lesrégions D’Aragon et duPays Basque.Pays–Bas1| MinistèreNéerlandais desaffaireséconomiques, del’Innovation et del’Agriculture :délivrance dupermis2| Départementd’Etat de laSurveillance desMines : suivi etrégulation1| acte minier dejanvier 20332| règlement minierde 2003Etat ProspectionNorvège1| directionNorvégienne dupétrole1| loi du 29novembre 1996 surles activitéspétrolièresEtatPas de développementprévu
  32. 32. 31 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Le cas françaisEn France, les premiers permis de recherche sur les gaz de schiste ont été délivrés en 2010,sous les conditions du code minier en vigueur à ce moment.La loi n° 2011-835 du 13 juillet 2011 8interdit la fracturation hydraulique (« Article 1 : Enapplication de la Charte de lenvironnement de 2004 et du principe daction préventive et decorrection prévu à larticle L. 110-1 du code de lenvironnement, lexploration etlexploitation des mines dhydrocarbures liquides ou gazeux par des forages suivis defracturation hydraulique de la roche sont interdites sur le territoire national »), et retire parla même occasion l’ensemble des permis délivrés. Cette interdiction concerne l’exploitationmais également l’exploration.La loi POPE sur l’énergie du 13 juillet 2005 édicte les lignes directrices d’une politique del’énergie intégrant les contraintes environnementales.La Charte constitutionnelle de l’environnement et notamment le principe de précaution quien découle ne condamne pas toutes explorations mais signifie qu’il convient de s’entourer detoutes les technologies existantes et matures pour diminuer au maximum tous les risques.Si l’exploration et l’exploitation du gaz de schiste étaient amenées à être d’actualité enFrance, l’application du cadre légal poserait plusieurs difficultés.Selon l’article L-111 du code minier9, l’huile et le gaz de roche-mère sont deshydrocarbures liquides ou gazeux et constituent une substance minière. Le code miniereffectue une distinction entre l’octroi de titres miniers et l’autorisation d’ouvrir des travauxminiers. Une fois le titre minier accordé (par arrêté ministériel pour les permis de recherche8http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=669A856F1F6FB1FB569A326AAE68633E.tpdjo15v_2?cidTexte=JORFTEXT000024361355&dateTexte=9http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000023504054&cidTexte=LEGITEXT000023501962
  33. 33. 32 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.et par décret après avis du Conseil d’Etat pour les concessions), l’autorisation d’ouvrir destravaux miniers est délivrée par le préfet du département concerné. Le refus d’octroi d’untitre minier ne peut être opposé que lorsque les obligations des articles 161 et 173 nepourraient pas être respectées (sécurité, protection de l’environnement etc…).L’article 142-2 du code minier stipule « La superficie du permis exclusif de recherchesdhydrocarbures liquides ou gazeux, dit " permis H ", est réduite de moitié lors du premierrenouvellement et du quart de la surface restante lors du deuxième renouvellement ». Dansle cas du gaz de schiste, la découverte peut être très étendue. L’application de l’article L 142-2 conduirait le titulaire du permis de recherche à rendre des surfaces qu’il penseexploitables.Actuellement, les plates-formes de forage d’hydrocarbures et les équipements de surface quiy sont associés n’entrent pas dans le champ de la nomenclature des ICPE (installationsclassées pour la protection de l’environnement).La ministre de lEcologie, Delphine Batho, a présenté le 6 février 2013 en conseil desministres les grands principes de la réforme du code minier annoncée depuis plusieurs mois.Quatre grands principes ont été retenus :- une modernisation du modèle minier français- la mise en œuvre effective de la participation du public- une meilleure prise en compte de la sécurité des travailleurs, de la sécurité publiqueet de la protection de lenvironnement- la limitation stricte de la durée de la procédure préalableLa Ministre précise toutefois que la réforme ne reviendra pas sur l’interdiction de lafacturation hydraulique. Initialement prévu pour fin 2012, le projet de loi devrait êtredéposé au Parlement dans des délais permettant son adoption à lautomne 2013.
  34. 34. 33 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Le cadre européen : règles et objectifs communsIl y a en Europe autant de mix énergétiques qu’il y a d’États membres. Connaitre le bouqueténergétique d’un pays est essentiel. En analysant la place du gaz dans les mix‐énergétiqueson constate des situations profondément différentes et variées avec des États membres quiexportent et d’autres, plus nombreux, qui importent d’importantes quantités de gaz.La politique énergétique reste très largement une compétence des États membres. Ils sontcependant tenus de respecter les législations européennes, qu’elles soient économiques, etnotamment en matière de marché du gaz, ou environnementales.Avec la libéralisation du marché du gaz et de l’électricité, des règles communes sont établiesen matière de transport, distribution, fourniture et stockage du gaz naturel.A côté des directives instituant le marché intérieur, on retrouve les objectifsenvironnementaux de l’Union Européenne. Le paquet énergétique « énergie‐climat » élaborépar la Commission dès janvier 2008 définit les objectifs en matière énergétique. À l’horizon2020, l’Union devra réduire de 20% ses Gaz à Effet de Serre (GES), utiliser 20% d’énergied’origine renouvelable et diminuer de 20% sa consommation d’énergie. La place donnée augaz de schiste dans les mix énergétique de chaque Etat membre devra tenir compte de cesimpératifs. Bruxelles impose également le respect d’une série de règles à propos de la qualitéde l’air, du sol et de l’eau.C’est la directive‐cadre 2000/60/CE qui indique le cadre communautaire en matière d’eauCette directive, donne les grandes lignes à respecter en matière d’eaux intérieures desurface, d’eaux de transition, d’eaux côtières et d’eaux souterraines. Elle impose donc deprévenir toute dégradation supplémentaire, de préserver et améliorer les écosystèmesaquatiques, de promouvoir une utilisation durable et de long terme des ressourcesdisponibles, d’augmenter la protection par des mesures spécifiques, de réduire les pollutions
  35. 35. 34 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.et l’aggravation de celles‐ci, d’atténuer les effets des inondations et des sécheresses. En cas denon-respect les Etats encourent des sanctions.Outre ces directives, trois études sur les combustibles fossiles non conventionnels, et enparticulier le gaz de schiste, ont été publiées par la Commission Européenne :- L’étude sur l’impact sur le marché de l’énergie montre que le développement des gaznon conventionnels aux États-Unis a « permis la disponibilité de plus grandesréserves de gaz naturel liquéfié au niveau mondial, ce qui a eu un impact direct surles prix du gaz dans l’UE ».- L’étude sur l’impact climatique montre que le gaz de schiste produit dans l’Unioneuropéenne entraîne des émissions de gaz à effet de serre plus importantes que le gaznaturel classique produit dans l’UE.- L’étude sur l’impact environnemental « montre que l’extraction du gaz de schisteentraîne généralement une plus grande empreinte écologique plus importante quel’exploitation de gaz conventionnel. Des risques de contamination des sols et eauxsouterraines, l’appauvrissement des ressources en eau, pollution de l’air et sonores,occupation des terres, perturbation de la biodiversité et impacts liés à la circulationsont jugés trop élevés dans le cas des projets cumulatifs. »Alors que dans un premier temps la Commission estimait que les législations nationales eteuropéennes étaient insuffisantes, elle semble cependant avoir revu sa position. Elle indiquequ’elle restera neutre dans les décisions des Etats membres par rapport à leur mixénergétique.Dans une résolution adoptée en novembre 2012, le Parlement a demandé à la CommissionEuropéenne de présenter d’ici à fin 2013 une analyse des « incidents et des perspectives » del’exploitation des gaz non conventionnels en Europe.
  36. 36. 35 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Un amendement a été présenté par des députés pour demander aux Etats de renoncer à lafracturation hydraulique. L’amendement a été rejeté par 391 voix contre 262, et 37abstentions.
  37. 37. 36 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Annexes1 - Etat des lieux en Europe, schéma récapitulatif (source : Arte TV)
  38. 38. 37 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Webographie- http://www.touteleurope.eu/fr/actions/energie-environnement/l-europe-et-l-energie/presentation/l-europe-de-l-energie.html- www.aie.org- http://fr.wikipedia.org/wiki/Gaz_de_schiste- http://www.developpement-durable.gouv.fr/- http://www.total.com/fr/dossiers/gaz-de-schiste/gaz-naturel-abondant-201932.html- http://www.aftp.net/- http://www.connaissancedesenergies.org/fiche-pedagogique/gaz-de-schiste- http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/71864.htm- http://ec.europa.eu/environment/integration/energy/pdf/fracking%20study.pdf- http://www.strategie.gouv.fr/- http://epp.eurostat.ec.europa.eu/statistics_explained/index.php/Energy_production_and_imports/fr- http://www.worldenergyoutlook.org/media/weowebsite/2012/exsum/French.pdf- www.euractiv.com- http://www.usinenouvelle.com/article/gaz-de-schiste-le-point-de-vue-de-l-industrie.N187121- http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/pays-zones-geo/pologne/presentation-de-la-pologne/
  39. 39. 38 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.- « comment le gaz de schiste bouleverse l’équilibre mondial » :http://www.lepoint.fr/invites-du-point/patrick-artus/comment-le-gaz-de-schiste-bouleverse-l-equilibre-mondial-08-01-2013-1610888_1448.php.- « le gaz de schiste à la base d’une nouvelle géopolitique du pétrole »http://www.legazdeschiste.fr/focus-geopolitique/18112012,le-gaz-de-schiste-a-la-base-d-une-nouvelle-geopolitique-du-petrole,250.html- « quand les gaz de schiste changent la géopolitique »http://www.usinenouvelle.com/article/quand-les-gaz-de-schiste-changent-la-geopolitique-mondiale.N183914.- « Innovation : une éponge pour une fracturation hydraulique écolo »http://www.legazdeschiste.fr/fracturation-hydraulique/24092012,innovation-une-eponge-pour-une-fracturation-hydraulique-ecolo,98.html- http://www.abtechindustries.com/solutions/oil-and-gas-water-management/oil-and-gas-water-treatment-technologies- « les grands principes de la réforme du code minier »http://www.gouvernement.fr/gouvernement/les-grands-principes-de-la-reforme-du-code-minier- « Code minier : le Gouvernement présente les "grands principes" de la réforme »http://www.arnaudgossement.com/archive/2013/02/06/code-minier-le-gouvernement-presente-les-grands-principes-de.html- « Gaz de schiste : lUE envisage dencadrer les risques »http://www.actu-environnement.com/ae/news/gaz-schiste-risques-environnementaux-reglementation-16545.php4- “Unconventional Gas: Potential Energy Market Impacts in the European Union”http://ec.europa.eu/dgs/jrc/downloads/jrc_report_2012_09_unconventional_gas.pdf
  40. 40. 39 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.- "Support to the identification of potential risks for the environment and humanhealth arising from hydrocarbons operations involving hydraulic fracturing inEurope”http://ec.europa.eu/environment/integration/energy/pdf/fracking%20study.pdf:- “Climate impact of potential shale gas production in the EU”http://ec.europa.eu/clima/policies/eccp/docs/120815_final_report_en.pdf- http://www.developpement-durable.gouv.fr/Mission-d-inspection-sur-les-gaz.html- http://www.science-allemagne.fr/fr/thematiques/energie/- http://www.shalegas-europe.eu/en/Filmographie- “Gasland” Ecrit, réalisé et produit par Josh Fox, Gasland attire l’attention sur lesrisques de la fracturation hydraulique, cette technique de forage horizontal quiexplose aux USA et dont on connait encore mal les conséquences.www.veoh.com/browse/videos/category/acti...ch/v20730291hzH58sXf
  41. 41. 40 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Bibliographies- « Rapport énergies 2050 » : Rapport de Jacques PERCEBOIS & Claude MANDIL- « Les hydrocarbures de roche-mère en France » : Rapport initial et Rapportcomplémentaire (suite à la loi du 13 juillet 2011 créant la Commission nationaledorientation, de suivi et dévaluation des techniques dexploration et dexploitationdes hydrocarbures liquides et gazeux).- « le gaz de schiste c’est bon pour l’industrie », L’usine nouvelle n° 3298 semaine du13 au 19 septembre 2012.
  42. 42. 41 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Carte heuristique
  43. 43. 42 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Mots clésMots clés Français :- Gaz de schiste- Europe- Gaz non conventionnel- France- Permis- exploitation- exploration- Législation- Fracturation hydraulique- AlternativesEnglish Keywords :- Shale gas- Unconventional gas- Exploration- Exploitation- Permits- Law- Europe- UK- Fracking
  44. 44. 43 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.AbstractA l’heure ou la dépendance énergétique et la raréfaction des ressources occupent le devantde la scène, les gaz de schiste font leur entrée fracassante dans les débats.Piégés dans de vastes étendues de roche mère, le gaz de schiste représente un potentiel nonnégligeable de ressource énergétique.A la différence des ressources pétrolières et de gaz naturelle, les réserves de gaz de schistesemblent réparties de manière plus équitable dans le monde. Cette nouvelle redistributiondes cartes redéfini le contexte géopolitique. La prise de conscience des Etats dans leur choixénergétique les amène à adopter des positions différentes.Le principal frein à l’exploitation du gaz de schiste est l’utilisation de la méthodetraditionnelle dite de la fracturation hydraulique. En effet, cette dernière peut entrainer desconséquences néfastes sur l’environnement et impact fortement les paysages.Certains pays européens, comme la France ou la Bulgarie, ce sont appuyés sur le principe deprécaution afin d’interdire la méthode de la fracturation hydraulique. Afin de ne pas cloretotalement le débat dans les pays hostiles à la fracturation, des méthodes alternatives,certaines plus prometteuses que d’autres, ont vu le jour. La dernière en date est celle de laSmart Sponge dont la principale propriété est d’absorber les produits chimiques qui ont étéinjecté lors de la fracturation hydraulique.Sur le vieux continent, le maitre mot est celui de la souveraineté énergétique. Chaque Etatmembre est libre de choisir son mix énergétique sans toutefois oublier les obligationsimposées par les différentes directives, et l’objectif commun de l’Europe 2020 (réduction de20% des GES, 20% d’efficacité énergétique et 20% d’énergie renouvelable dans le mixénergétique).
  45. 45. 44 Meggie BABILONNE – Master 2 GEDD 2012/2013- Enjeux et perspectives du gaz de schiste en Europe.Today energy is a major problem in Europe. With the rarity and the decreasing of theresources, Europe is turning to other energies. Sometimes to green energies, like renewableenergy, and sometime to new fossil energy, like shale gas. Every country in Europe has adifferent point of view about shale gas. There are pro shale gas and anti-shale gas.Unlike oil and natural gas, reserves of shale gas seemed to be distributed more equitably inthe world.The extraction method for extract shale gas is the hydraulic fracturing or also calledfracking and the horizontal drilling. Hydraulic fracturing is the process most commonlyused to release natural gas and oil from deep beneath the surface of the earth. Though it hasonly recently come to the attention of the general public, the hydraulic fracturing existssince 1940 in the USA. In Europe, fracking has been used since the 1960s.The fracking can have some impacts on the environment, mainly on the groundwater andlandscapes. Some companies company developed an alternative to the controversialhydraulic fracturing method and tries to work on the recycling water, protecting aquifersand reducing surface intrusions.Each country in Europe had a different point of view. Though every country can have hisown energetic mix, they need to respect the Europe’s politics and more specifically thecommon objective of the Europe 2020.Exploitation of shale gas will lead some countries to the energetic independence. Thissituation will change the geopolitical context.

×