DEFINITIONS DU LAROUSSE
populaire
adjectif
(latin popularis, de populus, peuple)
• Définitions
• Expressions
• Synonymes
•...
Université populaire
Pour les articles homonymes, voir Université populaire (homonymie).
Une université populaire est un o...
témoignerait certes de cette aventure collective qui se plaît à tâtonner, mais il ne respecterait en effet
pas la variété ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Glossaire des Universités Populaires

119 vues

Publié le

glossaire édité pour les universités populaires

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
119
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Glossaire des Universités Populaires

  1. 1. DEFINITIONS DU LAROUSSE populaire adjectif (latin popularis, de populus, peuple) • Définitions • Expressions • Synonymes • Difficultés • Citations • Qui est relatif au peuple, en tant que milieu social : Quartiers populaires. • Qui est propre au peuple, en usage dans le peuple : Bon sens populaire. • Qui émane du peuple : Gouvernement populaire. • Qui s'adresse au peuple, au public le plus nombreux, qui est conforme aux goûts de la population la moins cultivée : Bals populaires. • Qui a la faveur de la population, du plus grand nombre : Un professeur très populaire dans sa classe. • Se dit d'un mot, d'un sens, d'une construction courants dans la langue parlée, mais qui seraient considérés comme choquants ou vulgaires dans un écrit ou dans une communication orale plus formelle. (Le niveau de langue « populaire » signale aussi des termes argotiques passés dans la langue ou des termes marqués d'un tabou.) • En linguistique historique, se dit, par opposition à savant, d'une forme qui résulte d'une évolution phonétique et non d'un emprunt. (Par exemple, livrer, qui vient du latin liberare, est une forme populaire, alors que libérer est une forme dite savante.) université nom féminin (latin médiéval universitas, communauté) • Définitions • Expressions • Citations • Au Moyen Âge, institution ecclésiastique jouissant de privilèges royaux et pontificaux et chargée de l'enseignement. • Ensemble d'établissements scolaires relevant de l'enseignement supérieur regroupé dans une circonscription administrative : L'université de Caen, de Paris-X. • Bâtiments d'une université. • Ensemble du personnel enseignant et administratif des universités d'un pays. • Ensemble des membres de l'enseignement public des divers degrés, dépendant de l'Éducation nationale
  2. 2. Université populaire Pour les articles homonymes, voir Université populaire (homonymie). Une université populaire est un organisme d'éducation populaire, dont l'objectif est la transmission de savoirs théoriques ou pratiques pour tous. La plupart des universités populaires en France ont un statut associatif. http://fr.wikipedia.org/wiki/Universit%C3%A9_populaire L’université populaire, un nouveau lieu de transmission des savoirs Laurent DARTIGUES p. 123-137 Extrait du texte | Citation | Auteur EXTRAIT DU TEXTE Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2016. Consulter cet article Plan L’université populaire est-elle un lieu nouveau de transmission ? L’université populaire alternative est-elle consubstantielle à un objectif critique et émancipateur ? Autres repères critiques sur la tension entre savoir et émancipation : vers la question du rapport au savoir Quelques pistes pour penser politiquement l’université populaire alternative Aperçu du texte En préambule, il me faut préciser d’où je parle. Tout d’abord, en tant qu’initiateur (et président) de l’Université populaire de Grenoble créée en 2006. Je ne parle donc pas au nom des universités populaires qui, bien que s’inscrivant dans la dynamique impulsée par Michel Onfray, se conçoivent comme autant de lieux indépendants. De même, je parlerai le plus souvent en mon nom. Si je vais en partie exprimer des réflexions internes à notre Université populaire de Grenoble, le « nous » Sign aler ce docu ment
  3. 3. témoignerait certes de cette aventure collective qui se plaît à tâtonner, mais il ne respecterait en effet pas la variété des investissements et des langues que chaque intervenant apporte avec lui. Ce n’est que le cas échéant que j’emploierai donc ce « nous ». Ensuite, en tant que sociologue. Il ne s’agit pas d’accoler les uns aux autres des bouts de témoignages sur ce que nous faisons à l’Univ... http://traces.revues.org/5524

×