SOUTENANCE
23 mars 2015
Patrick Tremblay, ing., Ing.
École de technologie supérieure
Mémoire
CONCEPTION ET RÉALISATION D’UN LOGICIEL DE SOUTIEN PHONÉTIQUE
AUTOMATISÉ ET DÉGRESSIF POUR LES PERSONNES DYSLEXIQU...
Agenda
 Présentations
 Contexte et définitions
 Objectifs
 Méthodologie et démarche empirique
 Démarche de conception...
Agenda
 Présentations
 Contexte et définitions
 Objectifs
 Méthodologie et démarche empirique
 Démarche de conception...
Présentations
 Collaboration interdisciplinaire ingénierie-éducation
 ÉTS:
 Pierre Bourque, Doyen des études
 Décanat ...
Agenda
 Présentations
 Contexte et définitions
 Objectifs
 Méthodologie et démarche empirique
 Démarche de conception...
Contexte
 50% de la population canadienne n’atteint pas
le 3e niveau de littératie (Langevin, 2014).
 « À leur arrivée a...
Contexte
 En français, l'association des graphèmes aux
phonèmes est complexe et instable,
contrairement à l’italien ou au...
Définitions
 Graphème: « la plus petite unité de la chaîne écrite ». (Catach, 2009)
 Mot « Pourchasser » : « p, ou, r, c...
Contexte
 À propos de l’instabilité:
 En acceptant les erreurs grammaticales,
combien y a-t-il de façons d’assembler
des...
Contexte
 Comment réduire la complexité de l’activité de
lecture du français ?
1. Texte simplifié (TS), (Duquette, Rocque...
Contexte
 Soutien phonétique (SPh): réduction de
l’instabilité de l’écriture du français.
 Conceptrice: Dominique Rollan...
Démo
 Sph: vidéo de démonstration
 Démonstration ralentie
13
Contexte
 Problème: le GDA aimerait produire des manuels
scolaires adaptés avec le Sph, mais le coût est
trop élevé: ~416...
Agenda
 Présentations
 Contexte et définitions
 Objectifs
 Méthodologie et démarche empirique
 Démarche de conception...
Objectifs
1. Concevoir et réaliser un logiciel qui ajoute le
soutien phonétique aux documents
francophones, de format Word...
Objectifs – Limites et hypothèses
 Limites :
 L1 : Le texte est rédigé avec la langue française.
 L2 : Le logiciel prop...
Objectifs – Limites et hypothèses
 Hypothèses :
 H1 : Un logiciel, moteur de génération de soutien phonétique, serait en...
Agenda
 Présentations
 Contexte et définitions
 Objectifs
 Méthodologie et démarche empirique
 Démarche de conception...
Méthodologie et démarche empirique
1. Conception et réalisation du logiciel (Sphone)
 Feature-Driven Development; méthodo...
Agenda
 Présentations
 Contexte et définitions
 Objectifs
 Méthodologie et démarche empirique
 Démarche de conception...
Démarche de conception du logiciel
 Étude des caractéristiques et règles
du SPh
1. Graphèmes complexes superposés
par l’a...
Démarche de conception du logiciel
 Comment automatiser l’ajout de Sph dans Word ?
 Dictionnaire phonétique ? Insuffisan...
Démarche de conception du logiciel
 Évaluation de moteurs phonétiques (« texte à la parole »)
 IBM ViaVoice
 Acapela
 ...
Démarche de conception du logiciel
 Ajout de Soutien phonétique dans Word
 Composantes du logiciel:
 Module d’extension...
Démarche de conception du logiciel
 Vocalyze
 Règles faites en fonction de certains accents régionaux. Corrections ont é...
Démarche de conception du logiciel
C++ Serveur UDP/IP
Word
Plug-in
Moteur
phonétique
Serveur UDP/IP: encodage/
décodage et...
Démarche de conception du logiciel
 Laboratoire de conception / réalisation du
logiciel
28
Démarche de conception du logiciel
 Dégressivité
1. Système de tenue de dossiers des apprenants
 Un dossier par apprenan...
Démarche de conception du logiciel
 Dégressivité
1. Validation
 Étant donné que la dégressivité relève de
règles mathéma...
Agenda
 Présentations
 Contexte et définitions
 Objectifs
 Méthodologie et démarche empirique
 Démarche de conception...
Résultats
 Afin d’éviter un biais dans le décompte des erreurs, les erreurs en double (même règle
impliquée) n’étaient pa...
Résultats
33
# Nom du document Durée
automatisée
(secondes)
Nb de
mots
Nb d'opérations Nb d'erreurs Taux
d'erreur
1 SPH_2c...
Résultats
 Points forts:
 Catégorie C: alignement du soutien phonétique
 Raison: fiabilité de la fonction interne du SD...
Résultats
 Raisonnement quant aux opportunités d’amélioration du SPhone:
 Entraînement du logiciel limité à un corpus de...
Agenda
 Présentations
 Contexte et définitions
 Objectifs
 Méthodologie et démarche empirique
 Démarche de conception...
Conclusion
 Retour sur les objectifs:
1. Concevoir et réaliser un logiciel qui ajoute le
soutien phonétique aux documents...
Conclusion
Retour sur les hypothèses:
• H1 : Un logiciel, moteur de génération de soutien phonétique, serait en mesure
d’a...
Communication
 Projet de rédaction d'un article de
conférence
 Collaboration :
 Bourque P., Langevin J.
 Mónica Villav...
Agenda
 Présentations
 Contexte et définitions
 Objectifs
 Méthodologie et démarche empirique
 Démarche de conception...
Recommandations
 L1 : Le modèle phonétique du SPhone est centré sur la langue française. Une
nouvelle recherche pourrait ...
Recommandations
 Améliorer les règles phonétiques au-delà des
10 textes d’entraînement, avec des textes du
même niveau de...
Mot de la fin
 Sph: mot de la fin
- Monsieur Anatole France (1844-1924)
Prix Nobel de littérature (1921)
 Texte non simp...
Mot de la fin
 Décompte des opérations automatisées
 Une erreur identifiée: ‘om’; règle #12 de la Table de transposition...
Agenda
 Présentations
 Contexte et définitions
 Objectifs
 Méthodologie et démarche empirique
 Démarche de conception...
Discussions
 Période de discussions
46
Sources
 GDA, 2015. Lettre d’intention. CRSH partenariat, 2016-2023. Version finale du 13 février 2015, Montréal.
 Minis...
Sources
 Langevin J., Fauteux M., 2003. "Powerpoint 'oto'". Présentation Powerpoint. GDA: Montréal.
 Beaulieu, Judith. 2...
MERCI !
49
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Maîtrise / Soutien phonétique / Soutenance Patrick Tremblay, ing., M.Ing.

330 vues

Publié le

J'ai créé un logiciel qui facilite l'apprentissage de la lecture en français! :) Votez pour moi dans le cadre de ce concours (http://www.reseauiq.qc.ca/blogue/?p=97) pour m'aider à le rendre disponible à tous!

Plus d'infos:

1) Présentation au jury pour ma maîtrise en génie, ÉTS 2015. Mention d'excellence reçue du jury.

2)Site web du logiciel conçu: http://patricktremblay.ca/sPhone/

3) Titre de mon mémoire: "CONCEPTION ET RÉALISATION D’UN LOGICIEL DE SOUTIEN PHONÉTIQUE AUTOMATISÉ ET DÉGRESSIF POUR LES PERSONNES DYSLEXIQUES, ALLOPHONES OU PRÉSENTANT DES INCAPACITÉS INTELLECTUELLES".

Publié dans : Ingénierie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
330
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • REMARQUE : Vous souhaitez inclure une autre image sur cettediapositive ? Sélectionnezl’image et supprimez-la. Maintenant cliquez sur l’icône Images dans l’espace réservé pour insérer votre propre image.
  • Méthodologie: Chapitre 2 (p.: 21)
    Annexe V (exemple d’un texte d’entraînement)
    Cours UdM : « L'intervention éducationnelle et sociale auprès des personnes qui présentent des incapacités intellectuelles »

  • Maîtrise / Soutien phonétique / Soutenance Patrick Tremblay, ing., M.Ing.

    1. 1. SOUTENANCE 23 mars 2015 Patrick Tremblay, ing., Ing. École de technologie supérieure
    2. 2. Mémoire CONCEPTION ET RÉALISATION D’UN LOGICIEL DE SOUTIEN PHONÉTIQUE AUTOMATISÉ ET DÉGRESSIF POUR LES PERSONNES DYSLEXIQUES, ALLOPHONES OU PRÉSENTANT DES INCAPACITÉS INTELLECTUELLES 2
    3. 3. Agenda  Présentations  Contexte et définitions  Objectifs  Méthodologie et démarche empirique  Démarche de conception du logiciel  Résultats  Conclusion  Recommandations  Discussions 3
    4. 4. Agenda  Présentations  Contexte et définitions  Objectifs  Méthodologie et démarche empirique  Démarche de conception du logiciel  Résultats  Conclusion  Recommandations  Discussions 4
    5. 5. Présentations  Collaboration interdisciplinaire ingénierie-éducation  ÉTS:  Pierre Bourque, Doyen des études  Décanat des études  Université de Montréal:  Jacques Langevin,  M.A. sciences de l’éducation (orthopédagogie) (Montréal)  Doctorat en psychologie (Paris-Vincennes)  Coresponsable du Groupe DÉFI Apprentissage (GDA), Université de Montréal, Faculté des sciences de l’éducation.  Accessibilité universelle et cognitive: « Le GDA mène depuis 30 ans des recherches en éducation des élèves qui ont des incapacités intellectuelles » (GDA, 2015).  Patrick Tremblay  Baccalauréat, génie logiciel (ÉTS, 2006)  Ingénieur chez CAE (2006 à aujourd’hui) 5
    6. 6. Agenda  Présentations  Contexte et définitions  Objectifs  Méthodologie et démarche empirique  Démarche de conception du logiciel  Résultats  Conclusion  Recommandations  Discussions 6
    7. 7. Contexte  50% de la population canadienne n’atteint pas le 3e niveau de littératie (Langevin, 2014).  « À leur arrivée au Québec, près de la moitié (43 %) des immigrants ne connaissent pas un mot de français. » (Ministre de l'Immigration, Kathleen Weil, 2015). 7
    8. 8. Contexte  En français, l'association des graphèmes aux phonèmes est complexe et instable, contrairement à l’italien ou au latin, où les correspondances entre l’oral et l’écrit sont biunivoques.  Tout ce qui est écrit ne se prononce pas toujours. Ex.: « handicap », « faire ».  Les liaisons phonétiques entre les mots, prononcées à l’oral, ne sont pas écrites. Ex.: « les amis » vs « lê z’ami ». 8
    9. 9. Définitions  Graphème: « la plus petite unité de la chaîne écrite ». (Catach, 2009)  Mot « Pourchasser » : « p, ou, r, ch, a, ss, er »  Est dit complexe s’il est composé de plus d’une lettre (ex. : « eau », « eault »)  Archigraphème : « graphème représentant d’un ensemble de graphèmes correspondant au même phonème (ex. O pour o, ô, au, eau, etc.). » (Catach, 2009)  Phonème: « la plus petite unité de la chaîne orale, le son. Ex. : s, o, c dans soc », (Catach, 2009)  SPh: soutien phonétique:  Ajout d’archigraphèmes au-dessus des graphèmes complexes  Notation des voyelles et de leur soutien phonétique en rouge  Notation des liaisons phonétiques entre les mots  Estompage des lettres muettes en gris  Dégressif: retrait du soutien phonétique en fonction du progrès du lecteur 9
    10. 10. Contexte  À propos de l’instabilité:  En acceptant les erreurs grammaticales, combien y a-t-il de façons d’assembler des graphèmes, afin d’entendre le mot « auto » ?  Présentation du Powerpoint « oto ». Langevin (2011), Madeleine Fauteux (2003) 10
    11. 11. Contexte  Comment réduire la complexité de l’activité de lecture du français ? 1. Texte simplifié (TS), (Duquette, Rocque, Langevin, & Beaulieu, à paraître) 2. Ortograf altêrnativ (OA), (Langevin et al., 2009). 3. Soutien phonétique (Sph), (Langevin et al., 2009). 4. Version sonore (VS), (Rocque, Rioux et Langevin, 2012; Gravel, 2014). 11
    12. 12. Contexte  Soutien phonétique (SPh): réduction de l’instabilité de l’écriture du français.  Conceptrice: Dominique Rolland, enseignante (France).  Découverte du guide phonétique de Word: possibilité d’insérer archigraphèmes au-dessus des graphèmes complexes.  Mme Rolland a observé plusieurs bénéfices chez ses étudiants.  Mais les coûts (temps) d’utilisation sont élevés. Graphème sélectionné Archigraphème à être superposé 12
    13. 13. Démo  Sph: vidéo de démonstration  Démonstration ralentie 13
    14. 14. Contexte  Problème: le GDA aimerait produire des manuels scolaires adaptés avec le Sph, mais le coût est trop élevé: ~416 heures/manuel  ~15 minutes par page (Beaulieu, 2012) 14
    15. 15. Agenda  Présentations  Contexte et définitions  Objectifs  Méthodologie et démarche empirique  Démarche de conception du logiciel  Résultats  Conclusion  Recommandations  Discussions 15
    16. 16. Objectifs 1. Concevoir et réaliser un logiciel qui ajoute le soutien phonétique aux documents francophones, de format Word, avec un taux d’erreur inférieur à 10%. 2. Rendre l’ajout de soutien phonétique dégressif et personnalisé pour chaque apprenant. 16
    17. 17. Objectifs – Limites et hypothèses  Limites :  L1 : Le texte est rédigé avec la langue française.  L2 : Le logiciel proposé ajouterait le soutien phonétique aux textes dans le logiciel Word, de Microsoft, conjointement au système d’exploitation Windows. Les autres systèmes d’exploitation sont exclus.  L3 : Le texte, candidat au SPh, est préalablement simplifié.  L4 : Le rôle de l’apprenant est de lire le texte produit en extrant par le logiciel, mais il n’est pas l’utilisateur du logiciel, ni destiné à le configurer. 17
    18. 18. Objectifs – Limites et hypothèses  Hypothèses :  H1 : Un logiciel, moteur de génération de soutien phonétique, serait en mesure d’automatiser le traitement manuel que font les chercheurs du GDA de l’UdM pour ajouter le soutien phonétique et pour estomper les lettres muettes.  H2 : Le taux d’erreur qu’effectuerait le logiciel, en ajoutant le soutien phonétique, serait inférieur à 10%.  H3 : Le logiciel permettrait de tenir un dossier, pour chaque étudiant, afin d’adapter les règles appliquées en fonction de ses apprentissages. Il s’agit de l’aspect dégressif de l’ajout du soutien phonétique. 18
    19. 19. Agenda  Présentations  Contexte et définitions  Objectifs  Méthodologie et démarche empirique  Démarche de conception du logiciel  Résultats  Conclusion  Recommandations  Discussions 19
    20. 20. Méthodologie et démarche empirique 1. Conception et réalisation du logiciel (Sphone)  Feature-Driven Development; méthodologie « Agile » 2. Optimisation du logiciel  Corpus de 10 textes d’entraînement – tirés du manuel scolaire Signet (3e année) 3. Validation du logiciel : mesure du taux d’erreur  Méthodologie basée sur logiciel et textes, et donc, n’implique pas de sujets humains.  Corpus de 7 textes (Signet, 3e année)  Répartition des erreurs selon 6 catégories: A. Absence du soutien phonétique B. Mauvais choix de soutien phonétique C. Mauvais alignement du soutien phonétique D. Erreur de marquage (gris estompé) d’une syllabe muette E. Erreur de marquage (rouge) lorsque le phonème est une voyelle F. Erreur de marquage de liaison (« z’ », « n’ » ou « t’ ») 20
    21. 21. Agenda  Présentations  Contexte et définitions  Objectifs  Méthodologie et démarche empirique  Démarche de conception du logiciel  Résultats  Conclusion  Recommandations  Discussions 21
    22. 22. Démarche de conception du logiciel  Étude des caractéristiques et règles du SPh 1. Graphèmes complexes superposés par l’archigraphème correspondant.  Il existe 35 archigraphèmes  Table de transposition 2. Syllabes muettes: estompées en gris. 3. Voyelles et leur soutien phonétique marquées en rouge. 4. Liaisons phonétiques marquées explicitement, car « tout ce qui se prononce s’écrit » (GDA). Table de transposition (GDA), version complète à l’annexe III 22
    23. 23. Démarche de conception du logiciel  Comment automatiser l’ajout de Sph dans Word ?  Dictionnaire phonétique ? Insuffisant (verbes conjugués, liaisons phonétiques entre les mots). Disponibilité ? Coûts ?  Idée subséquente: les algorithmes « texte à la parole » grand public existent déjà. Peut-on en bénéficier ?  Recherche d’un logiciel « texte à la parole »:  Gratuit  Traite la langue française  Offre disponibilité d’un API (Application Programming Interface)  Permet de découper les mots en phonèmes  Traite les liaisons phonétiques entre les mots  Interprète des syllabes muettes 23
    24. 24. Démarche de conception du logiciel  Évaluation de moteurs phonétiques (« texte à la parole »)  IBM ViaVoice  Acapela  Nuance  eSpeak  Vocalyze (Collavizza, 2004)  Java 24
    25. 25. Démarche de conception du logiciel  Ajout de Soutien phonétique dans Word  Composantes du logiciel:  Module d’extension Word (C++)  Serveur UDP/IP (Java)  Moteur phonétique (Java)  Dossiers des apprenants (C++) 25
    26. 26. Démarche de conception du logiciel  Vocalyze  Règles faites en fonction de certains accents régionaux. Corrections ont été nécessaires pour adapter au Québec.  Exemple : le mot « emprunt » prononcé « emprIN », en France :  Avant: [[ un ]] C -> e~ // accent régional: « in »  Après: [[ un ]] C -> un // accent régional: « un » 26
    27. 27. Démarche de conception du logiciel C++ Serveur UDP/IP Word Plug-in Moteur phonétique Serveur UDP/IP: encodage/ décodage et traitement des requêtes et réponses phonétiques. Dossiers des apprenants 27
    28. 28. Démarche de conception du logiciel  Laboratoire de conception / réalisation du logiciel 28
    29. 29. Démarche de conception du logiciel  Dégressivité 1. Système de tenue de dossiers des apprenants  Un dossier par apprenant  Choix de conception: coût optimal  Système basé sur une sélection d’archigraphèmes 2. Fonctionnement  Options: affichage de 100%, 50% ou 0% des éléments de soutien phonétique choisis. 29
    30. 30. Démarche de conception du logiciel  Dégressivité 1. Validation  Étant donné que la dégressivité relève de règles mathématiques, et non pas de règles phonétiques, la validation est plus simple que pour l’ajout de soutien phonétique. 2. Vidéo de démonstration  Dégressivité de l’archigraphème « o »: affichage de 50% des occurrences. 30
    31. 31. Agenda  Présentations  Contexte et définitions  Objectifs  Méthodologie et démarche empirique  Démarche de conception du logiciel  Résultats  Conclusion  Recommandations  Discussions 31
    32. 32. Résultats  Afin d’éviter un biais dans le décompte des erreurs, les erreurs en double (même règle impliquée) n’étaient pas incluses dans le total.  Si un texte de validation avait contenu des proportions notablement plus grandes de graphèmes dont la règle d’interprétation était erronée, alors les résultats auraient été biaisés pour ce texte.  Quelles sont les opérations automatisées comptées ? 1. Ajout et alignement du soutien phonétique au-dessus du texte 2. Changement de couleur en rouge lorsque le phonème est une voyelle 3. Estompage des syllabes muettes en gris 4. Ajout de liaisons (z’, n’, t’)  Catégories d’erreur: A. Absence du soutien phonétique B. Mauvais choix de soutien phonétique C. Mauvais alignement du soutien phonétique D. Erreur de marquage (gris estompé) d’une syllabe muette E. Erreur de marquage (rouge) lorsque le phonème est une voyelle F. Erreur de marquage de liaison (« z’ », « n’ » ou « t’ ») 32
    33. 33. Résultats 33 # Nom du document Durée automatisée (secondes) Nb de mots Nb d'opérations Nb d'erreurs Taux d'erreur 1 SPH_2c_A_P1_tdm_p129 1 33 24 0 0,0% 2 SPH_A_P1_T1_p130-131 4 50 101 1 1,0% 3 SPH_A_P1_T2_p132-133 3 57 49 2 4,1% 4 SPH_A_P1_T3_p134 0 26 46 2 4,3% 5 SPH_A_P1_T4_p135-137 6 68 92 1 1,1% 6 SPH_A_P1_T5_p138-139 3 46 56 3 5,4% 7 SPH_A_P1_T6_p140-142 7 71 140 4 5,0% TOTAUX: 24 secondes 351 mots 508 opérations 13 erreurs 2,56% Tableau 5 Résultats de la mise à l’essai
    34. 34. Résultats  Points forts:  Catégorie C: alignement du soutien phonétique  Raison: fiabilité de la fonction interne du SDK de Word: PhoneticGuide(Text,Alignment,Raise,Font,…), dans le module d’extension (plug-in).  Catégorie E: marquage rouge des voyelles et de leur Sph  Raison: fiabilité de la logique implémentée dans le module d’extension de Word.  Opportunités d’amélioration:  Catégorie A: soutien phonétique absent  Catégorie B: choix de soutien phonétique erroné  Catégorie D: marquage de syllabes muettes.  Catégorie F: marquage de liaison (« z’ », « n’ » ou « t’ »)  Valides : « les amis », « les oiseaux »  Sont notamment erronées:  liaison en « t », qui se fait avec une lettre « d », dans « grand arbre » ou « quand il »,  la liaison « n’ » dans « un homme » se fait, même si le « h » est une consonne, et muette de surcroît. A. Absence du soutien phonétique B. Mauvais choix de soutien phonétique C. Mauvais alignement du soutien phonétique D. Erreur de marquage (gris estompé) d’une syllabe muette E. Erreur de marquage (rouge) d’une voyelle F. Erreur de marquage de liaison (« z’ », « n’ » ou « t’ ») 34 Nb d’erreurs
    35. 35. Résultats  Raisonnement quant aux opportunités d’amélioration du SPhone:  Entraînement du logiciel limité à un corpus de 10 textes du manuel scolaire Signet 3e année.  Ces textes n’avaient évidemment pas interpellé toutes les règles phonétiques, trouvées dans l’ensemble des 7 textes de validation.  Donc: sans surprise, le modèle des règles du moteur phonétique, laisse place à l’amélioration.  Fichier texte « règles.txt » pourra être amélioré, avec l’utilisation du logiciel.  « Les règles de prononciation utilisées pour la traduction en phonèmes sont parfois insuffisantes » (Collavizza, 2006).  Exemple tiré de (Goldman et al., 2001), où “l’analyse syntaxique serait justifiée”: 35
    36. 36. Agenda  Présentations  Contexte et définitions  Objectifs  Méthodologie et démarche empirique  Démarche de conception du logiciel  Résultats  Conclusion  Recommandations  Discussions 36
    37. 37. Conclusion  Retour sur les objectifs: 1. Concevoir et réaliser un logiciel qui ajoute le soutien phonétique aux documents francophones, de format Word, avec un taux d’erreur inférieur à 10%. 2. Rendre l’ajout de soutien phonétique dégressif et personnalisé pour chaque apprenant. 37
    38. 38. Conclusion Retour sur les hypothèses: • H1 : Un logiciel, moteur de génération de soutien phonétique, serait en mesure d’automatiser le traitement manuel que font les chercheurs du GDA de l’UdM pour ajouter le soutien phonétique et pour estomper les lettres muettes. • Hypothèse retenue. • H2 : Le taux d’erreur qu’effectuerait le logiciel, en ajoutant le soutien phonétique, serait inférieur à 10%. • Hypothèse retenue; taux d’erreur = 2.56%. • H3 : Le logiciel permettrait de tenir un dossier, pour chaque étudiant, afin d’adapter les règles appliquées en fonction de ses apprentissages. Il s’agit de l’aspect dégressif de l’ajout du soutien phonétique. • Hypothèse retenue. Importance de cette conclusion pour le domaine: • L’utilisation d’un logiciel, pour la production de manuels scolaires adaptés avec le soutien phonétique, peut être envisagée. 38
    39. 39. Communication  Projet de rédaction d'un article de conférence  Collaboration :  Bourque P., Langevin J.  Mónica Villavicencio  Finissante du doctorat ÉTS  Professeur à l’ESPOL (Équateur)  École Polytechnique Supérieure du Littoral  Est hispanophone; a appris le français durant ses études au doctorat  En lien avec le sujet du mémoire: catégorie des personnes allophones  Entame collaboration avec M. Bourque 39
    40. 40. Agenda  Présentations  Contexte et définitions  Objectifs  Méthodologie et démarche empirique  Démarche de conception du logiciel  Résultats  Conclusion  Recommandations  Discussions 40
    41. 41. Recommandations  L1 : Le modèle phonétique du SPhone est centré sur la langue française. Une nouvelle recherche pourrait donc viser à adapter le SPhone pour, traiter d’autres langues comme l’espagnol, l’anglais ou l’italien, entre autres.  L2 : Le logiciel SPhone est limité à ajouter le soutien phonétique aux textes dans le logiciel Word, de Microsoft, conjointement au système d’exploitation Windows. Une nouvelle avenue de recherche pourrait avoir pour objectif d’adapter le logiciel pour d’autres systèmes d’exploitation, comme Android et Mac OS, et des plateformes mobiles telles que l’iPad, le Samsung Galaxy ou le Microsoft Surface Pro.  L3 : Les textes utilisés pour optimiser et valider le SPhone avaient préalablement été simplifiés, pour un manuel scolaire de 3e année du primaire. Une nouvelle recherche pourrait viser à traiter des textes d’un plus grand niveau de complexité, par exemple pour des étudiants du niveau secondaire. 41
    42. 42. Recommandations  Améliorer les règles phonétiques au-delà des 10 textes d’entraînement, avec des textes du même niveau de complexité.  Aspect dégressif /dossiers des étudiants  Base de données centralisée sur internet  Intégration aux commissions scolaires 42
    43. 43. Mot de la fin  Sph: mot de la fin - Monsieur Anatole France (1844-1924) Prix Nobel de littérature (1921)  Texte non simplifé 43
    44. 44. Mot de la fin  Décompte des opérations automatisées  Une erreur identifiée: ‘om’; règle #12 de la Table de transposition (Langevin et Rocque, 2011)  Correction simple dans le fichier « règles.txt », en ajoutant:  C [[ om ]] p -> on ## « comprendre » 'om' = 'on‘  Démo avec la correction 44
    45. 45. Agenda  Présentations  Contexte et définitions  Objectifs  Méthodologie et démarche empirique  Démarche de conception du logiciel  Résultats  Conclusion  Recommandations  Discussions 45
    46. 46. Discussions  Période de discussions 46
    47. 47. Sources  GDA, 2015. Lettre d’intention. CRSH partenariat, 2016-2023. Version finale du 13 février 2015, Montréal.  Ministre de l'Immigration, Kathleen Weil, 2015, La Presse. 8 février 2015. http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-quebecoise/201501/25/01-4838252-immigration-au-quebec-reforme-majeure-a- venir.php  Viens, J., Langevin, J., Saint-Pierre, M. et Rocque, S. (2012). Pour des technologies accessibles aux élèves handicapés ou en difficulté d’apprentissage ou d’adaptation. Montréal, Québec : Éditions Nouvelles  Langevin, J., 2009. Recueil de textes Université d’Été Incapacités intellectuelles 2009. Montréal : Université de Montréal, Groupe DÉFI Apprentissage  Langevin J., 2009. Programme de recherche et innovation 2010-2014, version 2.5. Montréal : Université de Montréal, Groupe DÉFI Apprentissage  Langevin J., 2014. Une découverte en éducation : les élèves ayant des incapacités intellectuelles. Conférence. Département de psychopédagogie et d'andragogie, Groupe DÉFI Accessibilité (GDA).  Collavizza H., Stromboni J.P. 2006. « Une synthèse vocale destinée aux déficients visuels ». XXVIèmes Journées d‘Étude sur la Parole, Dinard.  Catach, Nina. 2009. L'orthographe, 9e édition. Coll. « Que sais-je ? ». France: Presses universitaires de France, 128 p.  Langlois, M.-C., Analphabétisme et littératie au Canada, 2012. Note de la Colline no 2012-46-F. Parlement du Canada. http://www.parl.gc.ca/Content/LOP/ResearchPublications/2012-46-f.htm 47
    48. 48. Sources  Langevin J., Fauteux M., 2003. "Powerpoint 'oto'". Présentation Powerpoint. GDA: Montréal.  Beaulieu, Judith. 2013. « Productivité de manuels scolaires adaptés pour élèves ayant deux années de retard en lecture ». Thèse de doctorat. Montréal, Université de Montréal, 270 p.  Beaulieu, J. 2012. Témoignage: "Estimation du temps moyen que prend l'ajout de soutien phonétique dans un document Word". Courrier électronique envoyé à Patrick Tremblay. Judith Beaulieu, 1 p. Consulté le 5 octobre 2012.  Goldman JP, Gaudinat A, Nerima L, Wehrli, E. 2001. « FipsVox : a French TTS based on a syntactic parser. ». Conference paper. Cahiers de linguistique française. Journal: 2001, no 23 (234 p.). Unité de linguistique française: Genève, Suisse.  France, A. 2015. « Anatole France - Quelques citations ». Tiré du web. 19 mars 2015. http://qqcitations.com/auteur/anatole-france  Photos et images externes: tirées du site www.123rf.com, avec droits d’auteur acquittés. 48
    49. 49. MERCI ! 49

    ×