LE POUVOIR ILLEGITIME ET 
INJUSTE MENE EN ENFER 
Par Sadek KHEDDACHE * 
Par le pouvoir ici, nous voulons indexer tous les ...
« 26. - Dis : “ô Allah, Maître de l'autorité absolue. Tu donnes l'autorité à qui Tu veux, et Tu 
arraches l'autorité à qui...
hommes sous sa gouvernance et selon le droit et les principes de l’islam, on gagnera ici bas et 
dans l’au-delà, si on exe...
même enfant parlera de projets , engagera même des petits projets , un enseignant montrera des 
signes , un politique enfl...
Ce noble hadith renvoie chaque musulman à ses responsabilités ; ainsi, personne ne peut 
prétendre n'être concerné que par...
au Jour de la Résurrection, 
102. le jour où l'on soufflera dans la Trompe, ce jour-là Nous rassemblerons les 
Criminels t...
Le secret du choix divin des gouvernants et des responsables a tout les niveaux et dans tous les 
pays arabo-musulmans en ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

L'injustice et le pouvoir illégitime mènent souvent en enfer .

327 vues

Publié le

Le pouvoir illégitime et injuste mène en enfer . Les gouvernants injustes iront en enfer . Les usurpateurs de fonctions injustes iront en enfer ....

Publié dans : Actualités & Politique
4 commentaires
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • موقفُ العلماءِ منْ الحكامِ والولاةِ للعلماء دورٌ مهمٌ في ضبط مسار الحاكم، ومراقبة أحكامه وما يصدر عنه من قرارات، وما يصدره من أحكام وآراء، بحيث لا تَخْرج عن النسق المشروع، ولهذا ما ضلَّ حاكم سمع لأهل المشورة من العلماء المخلصين، وما سدَّد الله خطى من أهان العلم واضطهد أهله، ونحَّاهم عن مجالسه، أو قرَّب من لا خلاقَ لهم ممن باعُوا ضمائرهم، وتهاونُوا وتساهلُوا، ورضُوا بعيش الحكامِ، وأكلُوا من طعامهم، واستحلُوا جوائزهم. ولشيخ الإسلام ابن تيمية في هذا الصدد كلامٌ جيدٌ، يُجلي فيه العلاقة بين الحاكم والعالِم، يقول فيه: "ولا يجب على عالم من علماء المسلمين أنْ يقلد حاكمًا؛ لا في قليلٍ، ولا في كثيرٍ، إذا كان قد عرف ما أمر الله به ورسوله، بل لا يجب على آحاد العامة تقليد الحاكم في شيء، بل له أنْ يستفتى من يجوز له استفتاؤه، وإنْ لم يكن حاكما، ومتى ترك العالم ما علمه من كتاب الله، وسنة رسوله، واتبع حكم الحاكم المخالف لحكم الله ورسوله، كان مرتدا كافرا يستحق العقوبة في الدنيا والآخرة"(5). ولهذا جاء التحذير النبوي من الدخول على الأمراء وأهل الحكم، يقول النبي صلى الله عليه وسلم: "سيكون بعدي أمراء، فمن دخل عليهم فصدَّقهم بكذبهم، وأعانهم على ظلمهم، فليس مني، ولست منه، وليس بواردٍ علي الحوض، ومن لم يدخل عليهم، ولم يعنهم على ظلمهم، ولم يصدقهم بكذبهم، فهو مني، وأنا منه، وهو واردٌ علي الحوض"(6). وقد ذكر ابن مفلح عن الإمام أحمد- رحمه الله- أنه كان "لا يأتي الخلفاء، ولا الولاة والأمراء، ويمتنع من الكتابة إليهم، وينهى أصحابه عن ذلك مطلقا"(7). وذكر-ابن مفلح- أيضا عن مهنا أنه قال: "سألت أحمد عن إبراهيم بن الهروي، فقال: رجلٌ وَسَخٌ، فقلت ما قولك إنه وَسَخٌ؟ قال: من يتبع الولاة والقضاة فهو وَسَخٌ، وكان هذا رأي جماعة من السلف، وكلامه في ذلك مشهور، منهم: سويد بن غفلة، وطاوس، والنخعي، وأبو حازم الأعرج، والثوري، والفضيل بن عياض، وابن المبارك، وداود الطائي، وعبد الله بن إدريس، وبشر بن الحارث الحافي، وغيرهم"(8).
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
  • “والله يؤتي ملكه من يشاء والله واسع عليم” سيؤتي ملكه من يشاء و لكن كل إنسان عليه أن ينحاز للحق و يكافح الظلم و الباطل
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
  • Le verset ci dessous , confirme encore que les statuts de roi , de président , de gouverneur , etc ...sont attribués par Dieu tout puissant . En arabe " atahou allahou el moulk " , signifie exactement que c'est Dieu qui donne les hautes fonctions de l' état a qui il veut , sauf que ceci est décrété (maktoub ) par le divin , non par une reconnaissance quelconque vis a vis de ce privilégié dans ce bas monde , mais surtout pour le mettre a de très délicates et rudes épreuves que rares sont les personnes qui puissent les surmonter et éviter l'enfer .
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
  • 258. N'as-tu pas su (l'histoire de) celui qui, parce qu'Allah l'avait fait roi, argumenta contre Abraham au sujet de son Seigneur ? Abraham ayant dit : “J'ai pour Seigneur Celui qui donne la vie et la mort”, “Moi aussi, dit l'autre, je donne la vie et la mort.” Alors dit Abraham : “Puisqu'Allah fait venir le soleil du Levant, fais-le donc venir du Couchant.” Le mécréant resta alors confondu. Allah ne guide pas les gens injustes.
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
327
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
4
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L'injustice et le pouvoir illégitime mènent souvent en enfer .

  1. 1. LE POUVOIR ILLEGITIME ET INJUSTE MENE EN ENFER Par Sadek KHEDDACHE * Par le pouvoir ici, nous voulons indexer tous les détenteurs du pouvoir, du président de la république au maire de la commune, sensés travailler au service du peuple, et qui sont payés de l’argent du peuple, par ce peuple ; et a qui ils doivent normalement rendre des comptes. Toute l’humanité s’accorde à dire depuis la nuit des temps que l’injustice est un crime abominable. L’islam a prôné la justice et a classé l’injustice dans la catégorie des plus grands péchés. L’histoire nous rapporte les récits des oppresseurs et des injustes qui ont finalement péri à cause de leurs actes et n’ont récolté que perte et regrets douloureux et éternels. Les gouvernants des pays arabo-musulmans actuels rentrent dans cette catégorie des injustes et des oppresseurs. Toutefois citons d’abord que c’est Dieu qui donne le pouvoir et l’autorité a qui il veut, mais souvent pour éprouver celui qui les détient, comme pour la richesse. Seulement, conformément aux révélations du coran, le pouvoir véritable n’est que celui de Dieu. Le pouvoir du dirigeant humain n’est que l’ombre du pouvoir divin, car tout n’est que prolongement de Sa Volonté. C’est ainsi que, selon la jurisprudence islamique, l’autorité ne doit s’exercer que dans la plus stricte dépendance de Dieu. Quand le détenteur du pouvoir et de l’autorité s’écarte de la voie de la soumission à Dieu ou va à l’encontre des recommandations de l’islam, il est tout à fait permis de les reprendre. Mais le problème est dans la démarche de la reprise du pouvoir de nos jours au 21 éme siècle, qui doit se faire par étapes et de manière intelligente, pacifique et pragmatique, selon les caractéristiques de la société et du contexte économique et social. Cependant, selon un hadith cité par Mould al-Bara il est souligné qu’ « un sultan tyrannique pendant soixante-dix ans vaut mieux pour une nation qu’une seule heure d’anarchie ». En clair, l’anarchie est plus redoutable qu’une autorité mal exercée. Cette noble conception ouvre malheureusement la voie à certains abus dans l’exercice de l’autorité au sein de la communauté musulmane. Dieu dit :
  2. 2. « 26. - Dis : “ô Allah, Maître de l'autorité absolue. Tu donnes l'autorité à qui Tu veux, et Tu arraches l'autorité à qui Tu veux; et Tu donnes la puissance à qui Tu veux, et Tu humilies qui Tu veux. Le bien est en Ta main et Tu es Omnipotent. S-3 » « 164. Dis : “Chercherais-je un autre Seigneur qu'Allah, alors qu'Il est le Seigneur de toute chose ? Chacun n'acquiert [le mal] qu'à son détriment : personne ne portera le fardeau (responsabilité) d'autrui. Puis vers votre Seigneur sera votre retour et Il vous informera de ce en quoi vous divergez. 165. C'est Lui qui a fait de vous les successeurs sur terre et qui vous a élevés, en degrés hiérarchiques, les uns au-dessus des autres, afin de vous éprouver en ce qu'Il vous a donné. (Vraiment) ton Seigneur est prompt en punition, Il est aussi Pardonneur et Miséricordieux »S-6. « 31. Et ils dirent : “Pourquoi n'a-t-on pas fait descendre ce Coran sur un haut personnage de l'une des deux cités ? ” (la Mecque et Taef) . 32. Est-ce eux qui distribuent la miséricorde de ton Seigneur ? C'est Nous qui avons réparti entre eux leur subsistance dans la vie présente et qui les avons élevés en grades les uns sur les autres, afin que les uns prennent les autres à leur service. La miséricorde de ton Seigneur vaut mieux, cependant, que ce qu'ils amassent. 33. Si les hommes ne devaient pas constituer une seule communauté (mécréante), Nous aurions certes pourvu les maisons de ceux qui ne croient pas au Tout Miséricordieux, de toits d'argent avec des escaliers pour y monter; 34. (Nous aurions pourvu) leurs maisons de portes et de divans où ils s'accouderaient, 35. ainsi que des ornements. Et tout cela ne serait que jouissance temporaire de la vie d'ici-bas, alors que l'au-delà, auprès de ton Seigneur, est pour les pieux. 36. Et quiconque s'aveugle (et s'écarte) du rappel du Tout Miséricordieux, Nous lui désignons un diable qui devient son compagnon inséparable. 37. Ils (Les diables) détournent certes [les hommes] du droit chemin, tandis que ceux-ci s'estiment être bien guidés.»S-43. Le prophète sala allahou aalayhi wa salam a dit : « Quiconque a commis une injustice touchant à l’honneur ou aux biens de son frère [musulman], qu’il la répare avant que ne vienne le jour de la Résurrection où ne seront acceptés ni dinar ni dirham. S’il a quelque bonnes actions, on les lui prendra pour les donner à la personne lésée et s’il n’a aucune bonne action, on prélèvera des mauvaises actions de la personne lésée pour les lui imputer.» (Rapporté par Al-Boukhari) Que dire des gouvernants et des dirigeants politiques qui ont lésé tout un peuple de leurs droits et d’une vie décente surtout quand c’est Dieu qui a donné la richesse du pétrole qu’ils distribuent de manière injuste et qu’il dilapident par leur médiocrité de gestion !!! « Savez-vous qui a fait faillite (Al-Moufliss)?» Ils dirent: "Nous considérons comme failli parmi nous celui qui a perdu son argent et ses biens". Il dit: "Le failli de ma communauté est celui qui viendra le jour de la résurrection ayant accomplit les prières, observé le jeûne et payé la Zakat. Il vient après avoir insulté untel, calomnié untel, pris injustement les biens d’untel, versé le sang d’untel et frappé untel. On répartit ses bonnes actions entre ses victimes et, si elles ne suffisent pas à le racheter auprès d'elles, on prélèvera de leurs péchés pour les lui imputer et le jeter ensuite dans le Feu. » (Rapporté par Mouslim) Que dire alors le jour de la résurrection quand tout un peuple va réclamer ses droits auprès de ses dirigeants injustes et incompétents !? Le pouvoir, comme la richesse, s’acquièrent accompagnés de grandes épreuves. C’est des privilèges à doubles tranchants. Si on s’acquitte des devoirs et des obligations vis-à-vis des
  3. 3. hommes sous sa gouvernance et selon le droit et les principes de l’islam, on gagnera ici bas et dans l’au-delà, si on exerce ce pouvoir, surtout illégitimement, et de manière injuste et despotique, c’est bel et bien le chemin vers l’enfer. L’islam est une religion universelle. Elle interpelle plus l’individu pour adorer Dieu son créateur , pour suivre sa loi et lui obéir et obéir a son prophète sala allahou aalayhi wa salam , cet individu a sa naissance il est bien prédestiné a tout ce qu’il va avoir , acquérir et tout ce qu’il fera , car même l’acte qu’il fera , il ne le fera qu’avec la permission et la volonté de Dieu qui le précédera ,mais il traduira les raisons intimes et les motivations de tel ou tel acte , que Dieu jugera après . Cet individu va évoluer en société et vivra des confrontations , des adversités , des séditions , des échecs et des réussites , sera savant et connaissant de Dieu ou ignorant dans ce domaine religieux , mais savant et connaissant des sciences et savoirs faire de ce bas monde , il appartiendra par son destin a une classe sociale , pauvre, riche , ouvrière , moyenne , élite , il sera instruit ,intellectuel , dirigeant , dirigé , assisté , compétiteur , amorphe , agresseur ou encaisseur , etc…parmi tout ce monde qui n’agissent et attendent , que selon les circonstances ordonnées par le divin et qui sont en relation avec le destin de chacun qui se réalisent progressivement avec la durée de vie déterminée dans ce bas monde jusqu'à la mort , subtilement et finement programmée le long de la vie de chacun jusqu’a la fin , si subtilement jusqu'à ce que l’homme croit que c’est lui qui fait les choses , qui fait son destin , qui réussit par ses efforts ,qui fait évoluer des groupes , une société , une nation ,etc… Au fait il fait son destin par lui-même en répondant à ses instincts, à ses prédispositions intimes, a sa volonté qui se trouve dans la volonté de son créateur. Au fait il n’est qu’un instrument de Dieu qui a tout programmé dans la table bien gardée ( ellouh el mahfoudh – el kitab el moubine ) pour jouer son rôle individuel , familial , social , communautaire , national ,etc….Il ne faut pas vous étonner , tout est destin et prédestination ,tout acte , tout mouvement , tout déplacement , toute évolution , tout changement , …ne se réalise qu’avec la volonté de Dieu , qu’avec la permission de Dieu ; sauf que les hommes, aveuglés par leurs ego malveillant , cupide , mauvais , sont entrainé par le diable dans des illusions , et adorent leurs égos , adorent la vie de ce bas monde ( observez toutes les décadences morales a la recherche des plaisirs éphémères , c’est bien un culte de cette vie ,un culte des sens et de Satan ) , quand l’homme ne combat pas son âme souillée et obscurcie par les péchés , il s’éloigne de Dieu , il s’éloigne de la vérité , et il cherchera alors le pouvoir , la célébrité , la compétition pour les biens de ce bas monde , la domination des autres , l’injustice et le mal rien que pour ses intérêts personnels et ceux de ses proches , il cherchera les conflits et les luttes pour s’imposer et gouverner , et gouverner , c’est bien la voie et le chemin qui mène souvent en enfer !!! C’est le terrain adoré par Satan ….et là il tombe inconsciemment dans l’athéisme, la mécréance, l’associationnisme, et l’adoration de son égo ( ennafs ), pour commettre d’innombrables et d’énormes injustices envers tout un peuple . Satan lui miroitera ces illusions de grandeur et de roi sur terre , pour lui faire perdre la vie éternelle , et ne pas y croire , et c’est ça l’oeuvre de Satan qu’il s’est assigné surtout dans notre siècle ou la civilisation et l’évolution positive des moeurs sociales ont réduit l’associationnisme dans le monde , mais bien subtilement remplacés par ces nouveaux associationnismes et mécréances, etc. Cet individu donc qui fait par le nombre la famille, les groupes, la société, etc. va suivre donc son destin qui en fait traduit et reflète sa personnalité dont l’inné échappe a la connaissance de l’homme, cet inné va le pousser vers le chemin de Dieu ou vers celui de Satan, même la recherche du pouvoir est un chemin de Satan …. Nous sommes sur que les ambitions , les attirances du destin , la vie que va vivre telle ou telle personne , la femme qu’il va épouser , le poste et le rôle qu’il va jouer dans cette vie vont l’interpeller et beaucoup de signes précurseurs apparaitront durant la jeunesse de cet homme , un dirigeant aimera guider et diriger même ses copains même en jouant au ballon ; un entrepreneur
  4. 4. même enfant parlera de projets , engagera même des petits projets , un enseignant montrera des signes , un politique enflammera par des beaux discours hypocrites et racontars ses amis et son entourage de jeunesse , etc….si vous questionnez les présidents , les ministres , les cadres dirigeants , les juges , les fellahs , les enseignants , les commerçants , etc…vous trouverez dans leurs réponses qu’ils ont eu ces ambitions , qu’ils sentaient qu’ils étaient prédisposés , prédestinés …a ce qu’ils font….et qu’on ne peut pas changer le cours du destin ,…ainsi soit il . Le prophète sala allahou aalayhi wa salam a dit : « faites ce que vous voulez, chacun de vous ne sera facilité (à être ou à acquérir) que pour ce qu’il a été créé. » Dans la voie de Dieu, commander , gérer , conquérir , etc…est très compliqué et difficile , car pour qu’il soit accepté par Dieu , il faut que ceci doit être fait uniquement pour sa Face , pour Lui , et pour honorer et élever l’islam…et ceci peut bien aussi échapper a la personne la plus consciente vis a vis de ses responsabilités . Pour commencer , rappelons quelques hadiths importants qui concernent la responsabilité en islam et le sort réservé pour un président , un ministre ,un juge , un député , un sénateur , un général-pied dans l’armée – pied dans la politique , un wali , un maire , etc…même un père de famille injuste envers sa femme ,ou envers ses enfants ou ses parents , et qui agresse ses voisins par exemple ,etc. Dans la voie de Dieu, la responsabilité est un très grand risque qui peut bien ruiner et faire basculer son détenteur dans l’hécatombe d’ici bas et dans l’ai delà … Dieu a dit : « j’ai interdit pour moi-même l’injustice, et je l’ai décrété pour vous illicite et interdite… » Ceux qui sont en marge et se sont marginalisés du système de gouvernance d’un pays donné ont bien fait le bon choix pour espérer le pardon de Dieu dans l’au delà et échapper aux sanctions divines, et il fait bon être de ne pas être impliqué ni de près ni de loin dans l’injustice qui règne en Algérie par exemple , dans la grave dégradation des moeurs , dans la pauvreté dans un pays riche en milliards de dollars , dans le risque de chaos bien préparé par la médiocrité de gouvernance, etc. Le châtiment que Dieu réserve à tous ces usurpateurs de fonctions et nouveaux pharaons est effroyable et terrible ; dans un état qu’hypocritement on nomme musulman. Une fois à ce titre , le prophète que le salut et la prière de Dieu soient sur lui , racontait et décrivait les atroces châtiments réservés a tout gouverneur ,responsable ou juge entre les hommes , injuste , a abou horeira , qui fut épouvanté et horrifié , il se leva après sans dire un mot et il est allé faire une prière de deux rakaats , puis leva les mains au ciel resta longtemps dans la prière , après avoir terminé il revient auprès du prophète qui lui demanda : Pourquoi as-tu longtemps prier ö abou horéira ? Et abou horeira avait répondu : Ô Messager de Dieu ! J’ai eu tellement peur et j’étais horrifié par le châtiment qui attend les gouverneurs, ceux qui commandent et les juges entres les hommes que j’ai prié Dieu pour qu’Il fasse que je sois toute ma vie gouverné et non gouvernant. Ibn 'Umar radhia allahou aanhou a rapporté que le Messager de Dieu sala allahou aalayhi wa salam a dit : « Vous êtes des bergers et vous êtes responsables de l’objet de votre garde. Le chef de l’Etat est berger et responsable de ses administrés. L'homme est berger dans sa famille et responsable de l’objet de sa garde. La femme est bergère dans la maison de son mari et responsable de l’objet de sa garde. Le serviteur est berger dans les biens de son maître et responsable de l’objet de sa garde. L'homme est berger dans les biens de son père et responsable de l’objet de sa garde. Vous êtes tous bergers et vous êtes responsables de l’objet de votre garde. »
  5. 5. Ce noble hadith renvoie chaque musulman à ses responsabilités ; ainsi, personne ne peut prétendre n'être concerné que par ses propres affaires et nullement par celles des autres. L’on est responsable d'autrui et l’on doit assumer tout manquement à ce sujet. L'homme, légalement responsable (Mukallaf), lorsqu'il a conscience de sa responsabilité non seulement envers lui-même, mais aussi à l'égard de ceux dépendant de lui, il doit s'employer à protéger et à préserver ces derniers comme il le fait pour sa propre personne. Cela favorise ainsi l'émergence d'une société saine et avancée dont les membres veillent à assurer l'essor de leurs administrés et à s'entraider pour l'intérêt et le bonheur communs. Est mise en évidence dans ce hadith la responsabilité qu'a l'homme, devant Allah, de tout ce qui est sous sa garde ; les responsabilités sont diverses ; ainsi, nous dit le Messager de Dieu sala allahou aalayhi wa salam , « Le chef de l’Etat est berger et responsable de ses administrés » et devra, le Jour de la Résurrection, répondre de cette responsabilité : a-t-il été juste ? Les pauvres et les nécessiteux étaient-ils, sous son autorité, assurés quant à leur subsistance et à leur protection ? Gérait-il convenablement les deniers de l'Etat de manière à éviter tout gaspillage ? Avait-il confié les affaires administratives et judiciaires à des gens intègres et compétents ? A-t-il développé les ressources de la communauté, assuré à ses administrés une instruction efficiente ou bien a-t-il laissé ces derniers en proie à l'ignorance et au sous-développement ? Le gouverneur sera comptable de tout cela. C'est ce qui se dégage du hadith suivant : « Dieu interdira le Paradis à tout gouverneur qui aura trompé les sujets que Dieu lui aura confiés » [ Rapporté par Al-Bukhârî et Muslim ] La responsabilité et le dépôt confiés au gouverneur sont donc graves, et le châtiment qui s'abattrait sur l'homme s'il venait à négliger ses responsabilités et à tromper la confiance de ses administrés, est énorme. Le gouverneur doit répondre aux besoins de son peuple et veiller à ses intérêts ; c'est pourquoi lui incombe-t-il de désigner des auxiliaires expérimentés et intègres dont la tâche consistera à s'enquérir de la situation des gens et à en tenir le gouverneur informé, ainsi celui-ci pourra-t-il répondre aux besoins de la population. Le Prophète a dit : « Quiconque reçoit de Dieu la charge de gérer une partie des intérêts des musulmans puis se cache à eux pour ne pas s'occuper de leurs besoins, de leur indigence et de leur pauvreté, Dieu se cache à lui pour ne pas s’occuper le jour de la résurrection de ses besoins, de son indigence et de sa pauvreté. » [Rapporté par Abu Dâwud et At-Tirmidhî ] Il est bien étonnant de voir des hommes soit disant musulmans, s’engager en politique pour briguer des hautes fonctions de l’état, sans se soucier de cette haute, double et dangereuse responsabilité auprès de Dieu. Omar ibn el Khettab radhia allahou aanhou a dit : si une jument trébuchait en Irak je crains que Dieu me questionne le jour de la résurrection sur mes responsabilités de ne pas lui avoir déblayé un chemin. Qu’en est il alors pour ceux qui enfoncent leur peuples dans la misère, sont très injustes, incompétents pour gouverner, et n’attribuent pas les droits des richesses du pays que Dieu leur a donné, à leurs concitoyens ! ? Pour clôturer cette synoptique sur les risques des responsabilités par rapport à la religion de Dieu, notamment la responsabilité sur les injustices de tous genre, rappelons aussi ces versets combien important du coran de la sourate TAHA : Dieu dit : 100. Quiconque s'en détourne de ce Coran, portera au jour de la résurrection Un fardeau; 101. ils resteront éternellement dans cet état, et quel mauvais fardeau pour eux
  6. 6. au Jour de la Résurrection, 102. le jour où l'on soufflera dans la Trompe, ce jour-là Nous rassemblerons les Criminels tout bleus (de peur) ! 103. Ils chuchoteront entre eux : “Vous n'êtes restés là que dix [jours]” ! 104. Nous connaissons parfaitement ce qu'ils diront lorsque l'un d'entre eux dont la conduite est exemplaire dira : “Vous n'êtes restés qu'un jour”. 105. Et ils t'interrogent au sujet des montagnes. Dis : “Mon Seigneur les dispersera comme la poussière, 106. et les laissera comme une plaine dénudée 107. dans laquelle tu ne verras ni tortuosité, ni dépression. 108. Ce jour-là, ils suivront le Convocateur sans tortuosité ; et les voix baisseront devant le Tout Miséricordieux. Tu n'entendras alors qu'un chuchotement. 109. Ce jour-là, l'intercession ne profitera qu'à celui auquel le Tout Miséricordieux aura donné Sa permission et dont Il agréera la parole. 110. Il connaît ce qui est devant eux et ce qui est derrière eux, alors qu'eux-mêmes ne Le cernent pas de leur science. 111. Et les visages s'humilieront devant Le Vivant, Celui qui subsiste par Lui même al-Qayyum” et malheureux sera celui qui se présentera devant Lui chargé d'une injustice (ou d’une iniquité). Le président, les ministres, les généraux (ceux qui s’ingèrent dans la vie politique civile et économique), les responsables en général sont aussi des instruments de Dieu pour le rôle qu’ils auront à jouer dans l’équilibre sociétal qui avance inéluctablement par des phases à un terme fixé d’avance. Ils sont éprouvés et ils mettent à l’épreuve leurs concitoyens. Ils sont souvent l’image du mal ou du bien qui domine dans leurs communautés, et ils ne sont choisis par Dieu tout puissant qu’en fonction aussi de leurs personnalités et leurs capacités de commander des hommes, non en bien, mais en fonction de ce que requièrent leurs sociétés. « Les peuples n’ont que les gouvernants qu’ils méritent », sans échapper aux sanctions divines, qui leurs imposent de gouverner avec les lois de Dieu, avec l’islam. Ils feront donc du bien ou du mal pour répondre plus au moins à la face sociétale et sa dynamique pour ou contre les lois de l’islam et pour ou contre la justice et l’équité. Ils sont aussi servis par Dieu tout puissant en répondant à leurs prédispositions innées, leurs efforts, leurs parcours dans la vie politique, et leurs profonds et intimes désirs dans la vie pour la recherche du pouvoir, de la richesse, de la célébrité, des honneurs , etc. Dieu, par contre, éloigne ses biens aimés du pouvoir, afin de les protéger des risques et des confusions du pouvoir, qui souvent emportent ceux qui l’exercent en enfer. Ils ont fournis tous les efforts et les sacrifices pour y arriver, en oubliant même Dieu, en oubliant même de pratiquer l’islam, même leurs familles, même de vivre, etc. Ils ont eu ce qu’ils voulaient, mais ils ont tout perdu avec Dieu, et ils ont perdu l’au delà éternel, ils ont acheté la vie si courte de ce bas monde contre la vie éternelle …Comment endureront-ils éternellement les supplices de l’enfer ??? Quand on est profondément croyant, bien prés de Dieu, on verra que tous les ornements de la vie de ce bas monde, ne sont que jeu et distraction, juste des illusions et des mirages qui se dissiperont avec l’approche de la mort,…Donc le pouvoir, la richesse, la célébrité, les médailles, les honneurs, etc...Deviennent des illusions trompeuses et des objectifs qui ne serviront a rien dans l'au-delà ; s'ils n’ont pas été précédés par une volonté intime de satisfaire Dieu (enniyya el mouikhlissa lillah), et servir les intérêts généraux de la société.
  7. 7. Le secret du choix divin des gouvernants et des responsables a tout les niveaux et dans tous les pays arabo-musulmans en particulier, n’est ni un honneur, ni un privilège, mais une très dangereuse posture sociale et une très délicate épreuve. Ce choix est aussi lié proportionnellement et de manière juste et impartiale, aux caractéristiques de la société en général qui répondent positivement ou négativement aux lois divines et a la justice divine immanente dans chaque société , du fait par exemple que le peuple qui n’a pas dénoncer et ne s’est pas révolter contre l’opportunisme , l’imposture ,le piston et les passes droits, Dieu a donc fait émerger les plus médiocres pour les gouverner et les entrainer tôt ou tard dans le chaos . Dans ces pays en décadence morale et religieuse, Dieu protège les croyants et les gens pieux, en les éloignant des responsabilités qu’ils ne peuvent assumer afin de faciliter leur jugement le jour de la résurrection. Sadek KHEDDACHE Ex : Directeur Général de plusieurs entreprises Consultant en management, innovation et développement d’entreprises. Chercheur en sociologie et politique islamique contemporaine. LE 25/11/2014

×