Soutenance final

808 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
808
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Sources acpr ffsa gema. Sur total de 30,6 mds en ABR. 3eme rang apres Auto 58,7/Dab 29,8
  • Les principales maisons mères sont des Assureurs /Mutuelle.
    Les 2 sont interdépendants financièrement. L’assistance n’échappe pas à la financiarisation de l’industrie de l’assurance
    Obligation du doublement des fonds propres Solvency 2, s’applique aux Assisteurs.
    Point controversé mais qui renforce les liens financiers
  • Traduit des disparités de Ca sur le marché
    Mondial Assis = F et AGA à l’international
    Dualité: les internationalisés et ceux sur le marché domestique.
    Marché français dominés par des leaders globaux
    Concentration : les 5 premiers =85% des parts de marchés cumulées
  • Demandes des Assurés, consommateur d’ »assurer de bout en bout la gestion
    Cette prise en charge demande des changements d’approche : aller au-delà de l’aléa. Se rapprocher du vécu dans tous les domaines de la vie
  • Partenaire essentiel pour permettre aux Assureurs sur le marché domestique, organismes complémentaire d’assurance maladie de remplir le rôle dévolu par l’Etat à la base en protection sociale: santé, maintien au domicile, retraite, chômage
  • Croissance quasi nulle : 0,27%.
    2,572 Mds Assistance France. Contexte hard. Déplacements réduits.Episode climatique.
    Med: baisse des transport sanitaire mais hausse des evasans et couts usa Rep dominicaine Turquie . Toujours en présents l’auto et les sap
    Sap atteint par les réajustements réglementaires et fiscaux qui grèvent son dynamisme
    Si rapl du début, Ca F<Ca Monde
  • La preuve en image : L’auto comme poids lourd historique, les services associés les infos et la conciergerie en essor.
    Secteur des SAP subit les mesures fiscales, la conciergerie touche les entreprises. Info avec le dev des cartes bancaires, mode de paiement online.
    Besoin de diversifications, d’autres innovations. Expérience à transposer dans d’autres lieux
  • Incontournable mondialisation.Nous avons évoqué des groupes avec part Monde et France. Un tableau réduit :
    Ima seule parvient à rivaliser avec les leaders
    Changement stratégique pour EA et IMA. Perte de contrat pour Axa. Aga déjà installée
    Les débouchés en Europe mais ++ international: Asie
  • Commerciaux : Rétention du client, saturation du portefeuille
    Services: Amélioration de l’image de l’assurance
    Marchés porteurs:
    Critique pour dire que Gare aux partenariats hors assurances plus rentables à court terme, ce phénomène à surveiller
  • Pour aller plus loin
    Trouver des points pour le financement dépendance, médecine à distance
    Professionnalisation de sap, pour asseoir l’activité.
    Enjeux de demain: nouveaux usages et comportements (eco collaborative)
    Relativiser les partenariats hors assurances plus rentables à court terme, ce phénomène à surveiller
    Collaboration utilities: engie, veolia
    Sap à valoriser pour habituer au paiement des prestations
    Développement inter pour les petits : 2 marchés ,un pour les Géants / l’autre français.
  • Soutenance final

    1. 1. L’assistance au secours de l’assurance Les opérations d’assistance sont-elles indispensables et font-elles partie des innovations incontournables pour l’Assureur? Sandrine LESCONNEC SESSION 2014-2015 LPCSGA MIXTE
    2. 2. Sommaire L’assistance au sein de l’assurance Principaux assisteurs contrôlés par les assureurs Répartition des activités France et monde en 2013 Evolutions des prestations d’assistance Réponses aux changements du rôle de l’assureur Tendances 2014 : une croissance faible en France Poids de l’automobile et des services associés Globalisation de l’activité 2013 Bilan Perspectives
    3. 3. L’assistance au sein de l’assurance 4,5% des cotisations des particuliers en 2013 75% des contrats d’assistance sont commercialisés en inclusion 50% des assisteurs sont capitalisés par des assureurs
    4. 4. Principaux assisteurs contrôlés par les assureurs ASSISTEURS MAISON MERE RAISON SOCIALE Mondial assistance ALLIANZ Assureur Inter Mutuelles assistance Groupe de mutuelles Mutuelles Europ assistance Generali Assureur Fidélia Covea Mutuelles Axa assistance AXA Assureur Mutuaide assistance Groupama Mutuelle Opteven Indépendant Assisteur Acta Automobile clubs Constructeur automobile Garantie Assuristance Swiss Life Assureur Filassistance CNP assurances Assureur Ressources Mutuelles assistances _ Mutuelle du Code de la Mutualité
    5. 5. Répartition des activités France et monde en 2013 Source: L’Argus de l’assurance et sociétés citées
    6. 6. Evolution des prestations d’assistance Métiers : Urgence → Quotidien Cibles : Touriste→ Voyageur d’affaires, expatriés, seniors, étudiant, salariés Service : Prestations → accompagnement, personnalisation
    7. 7. En réponse aux changements du rôle de l’assureur Prise en charge de la dépendance, Silver economy Prévention, réactivité, efficacité Innovations : télésanté, objets connectés, économie collaborative Réseaux de prestataires bien implantés et contrôlés
    8. 8. Tendance 2014 : une croissance faible en France
    9. 9. Poids de l’automobile et des Services associés (en millions d’euros, 2013) Source: Syndicat National des Sociétés d’assistance
    10. 10. Globalisation de l’activité 2013 CA total Millions € % CA Monde Implantations A G A 2442,0 79,4% 34 Europ assistance 1374,0 75,0% 44 Axa assistance 1157,0 67,0% 66 Groupe IMA 545,0 8,6% 8 Fort poids de l’activité internationale chez les leaders Capacités opérationnelles Europe & USA ne sont plus les seuls marchés : émergence des BRIC Sources: L’Argus de l’assurance Et les sociétés citées
    11. 11. Bilan OUI, l’assistance est indispensable pour permettre: Satisfaire aux objectifs commerciaux : saturation du portefeuille Amélioration du service client et en personnalisation des offres Développement international vers les marchés émergents Complémentarité indispensable sur l’ensemble des offres
    12. 12. Perspectives Développer les interactions pour les enjeux de demain Professionnalisation et visibilité des services à la personne Partenariats locaux ou implantations étrangères en propre selon les moyens & spécificités des marchés.
    13. 13. Questions / Réponses

    ×