Médicament et Internet

2 046 vues

Publié le

Présentation de la séance de la Société de Pharmacie de Lyon du jeudi 19 mars 2015.

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 046
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
817
Actions
Partages
0
Téléchargements
29
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Bonjour,
    Thématique intéressante aujourd’hui que nous allons aborder de la manière suivante….
  • Présentation
    Internet
    La vente de médicaments sur Internet
    Dans le monde
    En Europe et en France
    La e-santé et ce qu’en attendent les patients
    Les pharmacies en ligne et la législation
    Quelles options pour les officinaux ?
    La contrefaçon des médicaments avec Internet
  • Commençons par les présentations.
    Je suis pharmacien diplômé depuis 1997, installé pendant 7 ans sur Givors, je remplace depuis 2012 dans plusieurs pharmacies de la région lyonnaise.
    Je donne aussi des conseils aux professionnels de santé en stratégie digitale, Internet et réseaux sociaux.
  • J’ai choisi de commencer cette présentation avec cette diapositive, très active sur les réseaux sociaux.
    Elle se suffit à elle même pour prendre conscience de la puissance de l’outil Internet.
  • Ne pas négliger non plus la puissance des réseaux sociaux, à titre professionnel ou personnel.
    Les réseaux sociaux renvoient aujourd’hui une image des pharmaciens, des laboratoires. Passer à coté est nuisible pour sa propre image.
    Le monde très fermé de la pharmacie communique peu.
    Les laboratoires commencent à prendre conscience de l’importance de mettre en place une véritable stratégie digitale et des outils de e-réputation.
    L’ordre des pharmaciens ne l’a pas encore compris.
  • L’Amérique du Nord reste précurseur pour la vente en ligne des médicaments, avec un modèle ultra libéral.
    L’Europe est un mix entre médicaments conseils et ensemble des médicaments à la vente en ligne, même ceux soumis à prescription.
    L’Asie reste pour l’instant plus prudente.
    A noter: ce sont les pays producteurs de médicaments qui autorisent la vente en ligne des médicaments.
  • En ce qui concerne l’Europe, l’Angleterre fait office de précurseur, avec la possibilité de vendre sans être rattaché à une officine physique (pure player).
    Les plus médiatiques restent les allemands avec leur fameux site Doc Morris, en ligne depuis 2003.
    Petit à petit les états membres de l’Union Européenne se mettent à la vente en ligne de médicaments.
    Les 10 années séparant la France de l’Allemagne, quant à l’ouverture de ce nouveau marché, expliquent la différence de chiffre d’affaire réalisé avec la vente en ligne.
  • Même constat ici : les gens prennent l’habitude du e-commerce.
    Les ventes en ligne viennent gonfler le marché de l’automédication. Aucun mésusage n’a été constaté dans les pays fournissant ce type de prestation.
  • Il faut réaliser que les français n’attendent plus après leur médecin ou leur pharmacien pour trouver des informations.
    Internet est un outil qui est bien rentré dans les mœurs.
  • Déjà en 2010, cette étude TNS Sofres montrait cette tendance croissante.
    La santé reste une préoccupation majeure, les forums dédiés regorgent de questions et échanges sur ce sujet (voir doctissimo, e-santé, top santé, etc…)
  • Cette étude réalisée par unooc.fr (comparateur de prix de médicament indépendant) résume les attentes des français quant à la vente en ligne des médicaments.
    13% sont déjà utilisateurs, 26% sont prêts à passer le pas.
    L’éloignement (ruralité), comme pour les autres types d’achat en ligne, reste la principale cause du passage à l’acte.
  • Cette diapositive, toujours issue de l’étude unooc.fr, vous montre motivations et réticences à acheter des médicaments sur Internet.
  • L’ordonnance du 19 décembre 2012, complétée par son décret d’application du 31 décembre 2012, fixe les modalités de dispensation de médicaments par commerce électronique.
    Les conditions d’ouverture d’un site sont drastiques, le cahier des charges des ARS l’est tout autant.
  • Un site internet de vente en ligne de médicaments n’est donc pas à la portée de toutes les officines.
    Le rapport d’octobre 2014 sur les professions réglementées en fait le constat et préconise un allégement des conditions de mise en place.
    Aucune suite n’y a été donné pour le moment.
  • Le 16 mars 2015, l’arrêté relatif aux bonnes pratiques de dispensation des médicaments par voie électronique a été annulé par le Conseil d’état. Cela n’indique pas une brèche où se précipiter pour les officinaux, le Ministère de la Santé devrait très rapidement proposer un nouveau texte pour encadrer contrôles et conseils pharmaceutiques ainsi que les modalités de livraison des médicaments.
  • Alors quelles options pour les officinaux devant la e-pharmacie ?
  • Les pharmaciens restent aujourd’hui majoritairement opposé à la vente en ligne des médicaments, pour des raisons peu recevables quand cela se passe bien pour les pays qui ont déjà mis la prestation en place (discours inverse quand il s’agit de la vaccination en officine).
    176 e-pharmacie pour 22458 pharmacies, moins de 1% se sont lancés dans l’aventure.
    Le carcan législatif y est aussi pour quelque chose :
    - 25% des officines en France (avec 1 titulaire avec 1 préparateur) ne pourront jamais se le permettre faute de temps et de moyens.
    - L’impossibilité de communiquer reste aussi un lourd handicap (comme pour le matériel médical) pour espérer obtenir rapidement un retour sur investissement.
  • Pourtant la pharmacie française est enviée pour sa sécurité de dispensation des médicaments et le professionnalisme de ses intervenants.
    Pourquoi les pharmaciens, plutôt que de lutter à contre courant, ne proposent ils pas leur savoir faire pour jeter les bases de la sécurisation des e-pharmacies, et par la même occasion faire évoluer leurs conditions d’exercice ?
  • Au final, la proposition de vente de médicament en ligne est une réelle opportunité pour les pharmaciens.
    A défaut de vendre des médicaments en ligne pour le moment, le pharmacien peut reprendre sa place au sein des réseaux sociaux et faire valoir ses compétences et son savoir faire pour redevenir LE professionnel du médicament.
    Et surtout le faire savoir par le biais d’un blog pour sa pharmacie ou d’une page sur Facebook.
    Mais cela ne peut se faire sans l’aval de l’ordre des pharmaciens (pour le moment)...
  • Une des principales réticences des français à acheter des médicaments en ligne reste la contrefaçon, à juste titre.
    L’OMS estime que 50% des médicaments achetés sur Internet sont contrefaits. Le marché est juteux et bien plus intéressant que celui de la drogue.
    Parmi les médicaments les plus contrefaits, on notera, bien sur, le Viagra, mais aussi les traitements pour la perte de poids, contre la grippe et les somnifères.
  • Les laboratoires pharmaceutiques et Interpol ont lancé des opérations d’envergure pour lutter contre ce fléau.
    Je laisse la parole à Thierry TUINA, Officier de renseignement criminel au sein de la Sous-direction Contrefaçon des Produits médicaux et lutte contre la Criminalité Pharmaceutique d’INTERPOL, qui va vous présenter leurs actions.
  • Médicament et Internet

    1. 1. © Sylvain BERTRAND - 2015 Médicament et Internet
    2. 2. © Sylvain BERTRAND - 2015 -Présentation -Internet -La vente de médicaments sur Internet Dans le monde En Europe et en France -La e-santé et ce qu’en attendent les patients -Les pharmacies en ligne et la législation -Quelles options pour les officinaux ? -La contrefaçon des médicaments avec Internet Médicament et Internet Sommaire
    3. 3. © Sylvain BERTRAND - 2015 Médicament et Internet Présentation
    4. 4. © Sylvain BERTRAND - 2015 Médicament et Internet 1 minute sur Internet (dans le monde)… Source : www.journaldugeek.com – Juin 2014
    5. 5. © Sylvain BERTRAND - 2015 Médicament et Internet De l’importance des réseaux sociaux… Source : www.alexitauzin.com – Novembre 2014
    6. 6. © Sylvain BERTRAND - 2015 Médicament et Internet Médicaments autorisés à la vente en ligne dans le monde Source : www.unooc.fr – Juillet 2014
    7. 7. © Sylvain BERTRAND - 2015 Médicament et Internet Médicaments autorisés à la vente en ligne en Europe Source : www.1001pharmacies.com – Juillet 2014
    8. 8. © Sylvain BERTRAND - 2015 Médicament et Internet Démocratisation de l’automédication et du e-commerce de médicaments Source : www.1001pharmacies.com – Juillet 2014
    9. 9. © Sylvain BERTRAND - 2015 Médicament et Internet La santé et Internet Source : www.unooc.fr – Juillet 2014
    10. 10. © Sylvain BERTRAND - 2015 Médicament et Internet La santé et Internet Source : TNS Sofres - 2010
    11. 11. © Sylvain BERTRAND - 2015 Médicament et Internet L’achat des médicaments sur Internet en France Source : www.unooc.fr – Juillet 2014
    12. 12. © Sylvain BERTRAND - 2015 Médicament et Internet Acheter ses médicaments sur Internet Source : www.unooc.fr – Juillet 2014
    13. 13. © Sylvain BERTRAND - 2015 Médicament et Internet Les pharmacies en ligne Source : www.unooc.fr – Juillet 2014
    14. 14. © Sylvain BERTRAND - 2015 Article L. 5125-33 du code de la santé publique (CSP) : « On  entend  par  commerce  électronique  de  médicaments  l'activité  économique  par  laquelle  le  pharmacien  propose  ou  assure  à  distance  et  par  voie  électronique  la  vente  au  détail  et  la  dispensation au public des médicaments à usage humain et, à cet effet, fournit des informations  de santé en ligne. » Article L. 5125-33 du CSP : « L'activité  de  commerce  électronique  est  réalisée  à  partir  du  site  internet  d'une  officine  de  pharmacie. » Article L. 5125-38 : « La  cessation  d’activité  de  l’officine  de  pharmacie  mentionnée  à  l’article  L.  5125-7  entraine  la  fermeture de son site internet ». Ordonnance du 19 décembre 2012 : La création et l’exploitation d’un site de commerce électronique de médicaments, sont réservées aux seuls pharmaciens, c’est-à-dire aux personnes titulaires du diplôme spécifique de pharmacien, permettant l’exercice de la pharmacie en France en vertu de l’article L. 4211-1 du CSP. Médicament et Internet Rappels législatifs
    15. 15. © Sylvain BERTRAND - 2015 Médicament et Internet Rappels législatifs Entre outre, la création et l’exploitation d’un site de commerce électronique de médicaments ne peuvent être effectuées que par certains pharmaciens. Il s’agit du : - Pharmacien titulaire d'une officine ; - Pharmacien gérant d'une pharmacie mutualiste ou de secours minière, exclusivement pour leurs membres. Dans certaines conditions, d’autres pharmaciens peuvent participer à l’exploitation du site internet : - Les pharmaciens adjoints dès lors qu’ils ont obtenu délégation du pharmacien d’officine ; - Les pharmaciens remplaçant de titulaires d'officine ou gérants d'officine après décès du titulaire pour l’exploitation du site internet de l'officine créé antérieurement par le titulaire de l'officine. - Le pharmacien titulaire d’officine ou gérant d’une pharmacie mutualiste ou de secours minière est responsable du contenu du site internet qu'il édite et des conditions dans lesquelles l'activité de commerce électronique de médicaments s'exerce.
    16. 16. © Sylvain BERTRAND - 2015 Médicament et Internet Le cahier des charges des A.R.S. 1) Le nom du (des) pharmacien(s) titulaire(s) de l'officine responsable(s) du site, 2) Copie du certificat d’inscription à l’ordre des pharmaciens du (des) pharmacien(s) titulaire(s) de l’officine, 3) Le nom et l’adresse de l’officine de pharmacie concernée ; Préciser également le numéro de téléphone, de fax / télécopie, l’adresse du courrier électronique, 4) L’adresse du site internet utilisé à des fins de commerce électronique : il est recommandé que cette adresse comprenne le nom du pharmacien, éventuellement accolé à celui de l’officine. Elle ne doit être ni trompeuse, ni fantaisiste, 5) Toutes les informations nécessaires pour identifier le site internet, 6) La description du site et de ses fonctionnalités permettant de s’assurer du respect de la législation et de la réglementation en vigueur.
    17. 17. © Sylvain BERTRAND - 2015 Médicament et Internet Quelles options pour les officinaux ?
    18. 18. © Sylvain BERTRAND - 2015 Médicament et Internet Résister à la mondialisation ?
    19. 19. © Sylvain BERTRAND - 2015 Médicament et Internet Proposer son savoir-faire pour sécuriser la vente en ligne ?
    20. 20. © Sylvain BERTRAND - 2015 Médicament et Internet Se repositionner comme LE professionnel du médicament ?
    21. 21. © Sylvain BERTRAND - 2015 Médicament et Internet La contrefaçon des médicaments sur Internet Source : www.euroclinix.net – 2013
    22. 22. © Sylvain BERTRAND - 2015 Médicament et Internet Opération Pangea Source : www.euroclinix.net – 2013
    23. 23. © Sylvain BERTRAND - 2015 Médicament et Internet Merci de votre attention @Pharmaticien www.pharmaticien.com

    ×