16      <br />      Les récepteurs sensitifs<br />L’organisme reçoit continuellement des informations ou des signaux appel...
Biologie odorat...
Biologie odorat...
Biologie odorat...
Biologie odorat...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Biologie odorat...

939 vues

Publié le

Publié dans : Voyages, Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
939
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Biologie odorat...

  1. 1. 16 <br /> Les récepteurs sensitifs<br />L’organisme reçoit continuellement des informations ou des signaux appelés stimuli (au singulier stimulus), qui proviennent de l’extérieur ou bien du propre corps. Ces signaux sont captés par des cellules spécialisées: les récepteurs sensitifs.<br />Les récepteurs sensitifs sont des cellules nerveuses qui sont associées à une terminaison nerveuse. Ils transforment les changements physiques et chimiques des stimuli en impulsion nerveuse transmise aux centres d’intégration.<br />Chaque récepteur sensitif est spécialisé de capter un type de stimulus; une lumière, un son, une pression, des changements de température, de gravité, etc. Selon le stimulus auquel ils sont sensibles, les récepteurs se qualifient en:<br />Chimiorécepteurs qui captent les changements de substances chimiques.<br />Mécanorécepteurs qui détectent les changements de mouvement, pression ou force.<br />Photorécepteurs qui perçoivent les changements de luminosité.<br />Thermorécepteurs qui captent les différences de température.<br />Nocicepteur, sont responsables de la douleur<br />Les récepteurs sensitifs on peut aussi les classer selon leur localisation :<br />Récepteurs internes ou intérorécepteurs qui captent les stimuli provenant de nos organes internes.<br />Ils nous informent de l’’etat de notre organisme : faim, soif, envie d’uriner, etc.<br />Récepteurs externes ou extérorécepteurs qui captent les stimuli du milieu extérieur grâce aux cinq sens : la vue, l’ouïe, le toucher, l’odorat, le goût<br />26 <br /> La vue<br />Le sens de la vue se trouve dans les yeux, unes organes très complexes et spécialisés, chargés de recevoir les stimuli lumineux. <br />L’œil est formé par :<br />Globe oculaire. Il s´agit d´une sphère dont les parois sont faits de trois couches : la sclérotique, la choroïde et la rétine. La cavité entre la cornée et le cristallin est occupée par une substance appelée humeur aqueuse. Entre la cornée et le cristallin se trouve un liquide plus visqueux, l’humeur vitrée. Ces substances maintiennent la forme sphérique de l’œil.<br />Organes annexes. Sont les qui protègent le yeux et permettent le mouvement. Sont les sourcils, les paupières, les cils, l´appareil lacrymal et les muscles des yeux.<br />Fonctionnement de l´œil<br />La lumière pénètre dans l´œil à travers de la cornée, qui agit comme une lentille convexe, en déviant les rayons lumineux en un point unique.<br />La pupille contrôle la quantité de lumière entrant dans l´œil : augmente de taille quand il y a peu de lumière et diminue quand il y en a trop. <br />Les rayons lumineux reflétés par les objectifs traverse la cornée et par l'humeur aqueuse et arrivent au cristallin. Le cristallin adapte sa courbure, en permettant l'analyse des images, processus connu comme accommodation. Le cristallin se bombe pour focaliser les images d'objets proches et il s’aplani pour ceux qui sont éloignés, De cette manière est formée dans la rétine une image invertie et plus petite que l'objet réel. <br />L’image formée dans notre rétine est captée par les photorécepteurs. Ceux-ci la transforme en influx nerveux qui sont conduits à travers le nerf optique jusqu’au cortex. Là ils sont interprétés et l’image est perçue.<br />Notre vision, étant donné la focalisation des deux yeux à la fois, est appelée binoculaire. Elle permet de reconnaître la distance, la longueur, la profondeur, la largeur et la position des objets dans l'espace.<br />36 <br /> L’ouïe<br /> L’oreille est l’organe de l’audition et de l’équilibre.<br /> Il permet de percevoir les sons et de les changer en influx nerveux.<br />Dans l’oreille on différentie trois régions L’oreille externe, moyenne et interne.<br />Fonctionnement de l'oreille<br />Dans l'oreille sont effectuées deux fonctions différentes, celle de l'ouïe et de l'équilibre.<br />L‘audition. Le pavillon de l'oreille capte les sons et les transmet au tympan par le pavillon auditif externe. Le tympan vibre lorsqu’il reçoit les sons et transmet ces vibrations à travers la chaine des osselets, aux liquides qui remplissent la cochlée, ou se trouvent des cellules mécanoréceptrices sensibles a la vibration sonore. Ces cellules transforment les vibrations en influx nerveux qui se transmises par le nerf auditif au cerveau.<br /> <br />L’équilibre. Si nous nous déplaçons, le liquide qui remplit Les canaux semicirculaires bouge et change de position. Des cellules équipées de cellules ciliées sensitives se trouvant dans les parois des canaux, perçoivent le mouvement du liquide et envoient des signaux au cerveau. Le cerveau perçoit les changements de position du corps: la vitesse, l’accélération, le ralentissement.<br /> Si notre corps donne une série de tours rapides, le sens de l'équilibre est modifié. Le liquide <br /> Interne des canaux semicirculaires se déplace très rapidement et le cerveau est mal informé .De <br /> ce fait on éprouve une sensation désagréable d'étourdissements ou de vertiges.<br />46 <br /> Le sens du toucher, de l’odorat et du goût<br /> Les récepteurs du toucher se trouvent dans la peau, l’odorat dans la cavité nasale, et le goût dans les papilles de <br /> la langue<br />Le toucherLa peau est le plus grand organe de notre corps. Il se compose de deux couches:<br />l ´épiderme. C’est la couche externe, composée de tissu épithélial de plusieurs couches de cellules. Les cellules les plus externes sont mortes et elles se détachent constamment sous la forme de pellicules. Ces cellules ont de la kératine, une protéine dont la fonction est d’imperméabiliser la peau.<br />Le derme. La couche interne est formée par du tissu conjonctif, qui assure l'élasticité à la peau.Le derme est entouré par de nombreux vaisseaux sanguins et de récepteurs du toucher. Ces récepteurs peuvent des terminaisons nerveuses libres ou des terminaisons nerveuses encapsulées ,en formant les corpuscules tactiles, et corpuscules de Meissner (sensibles au toucher) ,de Paccini ( sensibles à la pression), de Krause (sensibles au froid) ou Ruffini (sensibles à la chaleur). La quantité d'informations fournies par ces récepteurs produit la sensation du toucher.<br />La douleur on la perçoit grâce au terminaisons nerveuses libres qui peuvent être excités par une vaste variété de stimuli ( froid, chaleur, pression, etc,)<br />Epiderme<br />Derme<br />Pannicule adipeux<br />Tissu celluleux sous-cutané<br />6.Papilles dermiques<br />7.Pool<br />8.Graine du pool<br />9.Bulbe du pool<br />10. Grande sébacée s’ouvrant dans la graine du pool<br />12. Glande sudoripare<br />13. Pore sudoripare<br />14. Nerf sensitif de la peau<br />16. Terminaisons nerveuses libres (douleur)<br />17. Corpuscule de Meissner (tact)<br />18. Corpuscule de Ruffini (Chaleur)<br />19. Corpuscule de Krausse (froid)<br />20. Corpuscule de Paccini (pression)<br />L’odoratL'intérieur du nez est tapissé par une muqueuse pituitaire-disant. Voici deux régions:<br />Le pituitary rouge, qui occupe le fond. Il a des capillaires sanguins en abondance et de la chaleur de l'air inspiré.<br />Le pituitary jaune e, qui occupe le haut. Contient de nombreux récepteurs olfactifs, qui constituent le bulbe olfactif, d'où le nerf olfactif, qui porte l'information au cerveau.<br />Le GoûtSur la surface de la langue il y a de nombreuses projections appelées papilles gustatives . Ce sont les cellules sensorielles (chimiorécepteurs). Ces papilles sont également présentes dans la palais, le pharynx et du larynx.Les papilles perçoivent les quatre saveurs de base: sucré, salé, acide, amer. Le reste des saveurs proviennent des différentes combinaisons de celles-ci.Afin que les substances chimiques soient perçues , elles doivent être dissoutes. Chaque papille gustative dispose de terminaisons nerveuses qui sont excitées par les saveurs. Cette excitation est communiquée par les nerfs dans l'influx nerveux vers le cortex , qui interprète et identifie le type de saveur.Le sens du goût dépend fortement de l'odeur. Ainsi, lorsque nous avons froid, la nourriture semble fade, parce que les récepteurs olfactifs sont isolés par le mucus nasal.<br />

×