BURDEOS

554 vues

Publié le

Burdeos, hecho por Jose DOmingo, de 2ESO

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
554
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

BURDEOS

  1. 1. BORDEAUX Bordeaux est une commune du Sud-ouest de la France, chef-lieu de la région Aquitaine et préfecture du département de la Gironde. Ses habitants sont appelés les Bordelais. À la tête de la communauté urbaine de Bordeaux, la commune compte 235 178 habitants (recensement 2007)[1] et l'aire urbaine plus d'un million d'habitants. À ce titre, Bordeaux constitue l'une des métropoles d'équilibre de France. La ville est connue dans le monde entier pour son vignoble, surtout depuis le XVIIIe siècle, qui fut pour elle un véritable âge d'or. Capitale de l'ancienne Guyenne (le nord de l'Aquitaine actuelle), Bordeaux fait partie de la Gascogne et est située en bordure des Landes de Gascogne.
  2. 2. BORDEAUX Quais de Bordeaux au bord de la Garonne et place de la Bourse.
  3. 3. HISTOIRE Les dernières recherches en archéologie nous indiquent que la fondation de Bordeaux remonte au moins au Ve siècle av. J.-C.. En effet, une première agglomération a été décelée dès cette époque au bord de la Garonne sur la rive gauche de la Devèze. On peut penser que l'autorité romaine l'a donnée comme chef-lieu aux Bituriges Vivisques qui se seraient donc installés sur le site[8]. On est alors au IIIe siècle av. J.-C. ; Burdigala[N 1] en latin. Les Bituriges Vivisques (littéralement « Bituriges déplacés »), sont un peuple gaulois issu de la région de Bourges qui contrôlait, depuis le port intérieur, le trafic de l'étain amené d'Armorique. Ils plantent des vignes sur les bords de la Garonne et introduisent un cépage d’origine albanaise, résistant au climat océanique et aux conditions géologiques de la région, la « biturica ». Le premier emplacement est situé à l'embouchure de la Devèze, un affluent de la Garonne, proche de la Gironde. La naissance de Bordeaux n'est pas liée aux qualités du site, car, ville d'embouchure située sur une avancée du plateau landais, elle est longtemps cernée de marais pestilentiels. C'est précisément ce sens de « marais boueux » que conserve encore de nos jours une rivière appelée Eau Bourde passant au sud de la ville
  4. 4. HISTOIRE De cet âge d'or, datent des monuments illustres, dont le forum (Piliers de Tutelle) et le Palais Gallien (amphithéâtre pouvant contenir 15 000 personnes sur ses gradins en bois).
  5. 5. SPORTS Chiffres clés 2005 : 110 personnes travaillent au service des sports. Bordeaux compte près de 420 équipements sportifs avec : 1 palais des sports / 21 gymnases / 36 salles de sport / 2 halles de sport / 10 city-stade / 13 aires d’athlétisme / 60 terrains de grand jeu / 63 terrains de petit jeu / 94 terrains de tennis / 5 frontons de pelote basque / 2 salles d’escrime / 1 salle de tennis de table / 1 mur d’escalade / 1 aire de tir à l’arc / 1 centre de tir sportif / 1 skatepark / 1 piste de bicross 1 patinoire / 1 bowling / 1 vélodrome/athlétisme indoor / 1 centre de voile / 1 club d’aviron.
  6. 6. SPORTS Stade Chaban-Delmas
  7. 7. Monument aux Girondins C'est en 1881, à l'approche du centenaire de la Révolution, que la ville de Bordeaux émit le vœu d'ériger ce monument aux Girondins et à la République, à la mémoire des députés Girondins victimes de la Terreur, apportant ainsi les preuves de sa fidélité à la IIIe République et à ses anciens. Mais le monument ne fut construit qu'entre 1894 et 1902 sur la place des Quinconces, cette immense place au cœur de Bordeaux, où trônait jadis le château Trompette. Le monument a été conçu par l'architecte Victor Rich, le sculpteur bordelais Achille Dumilâtre ainsi que Félix Charpentier et Gustave Debrie. Ils ont élevé une colonne, placée au centre de deux demi-bassins, surmontée à 43 mètres du sol, par le Génie de la Liberté brisant ses fers. D'autres statues complètent l'ensemble : le Coq Gaulois, la Tribune, l’Éloquence et l’Histoire, tournées vers le fleuve, constituent la dédicace de ce monument aux députés Girondins ; de l'autre côté, regardant vers la ville, trois statues de femmes représentent la ville de Bordeaux, la Garonne ainsi que la Dordogne. Enlevés durant la Seconde Guerre mondiale pour récupérer le métal, tous ces éléments ne retrouveront leur place initiale qu'en 1983.
  8. 8. Monument aux Girondins Dans le bassin tourné vers le Grand Théâtre, c’est « le Triomphe de la République » qui a été choisi comme thème, avec des statues représentant le travail et la sécurité, symbolisés par le Forgeron et le Lion.
  9. 9. Géologie La rive gauche de la Garonne, où se situe la plus grande partie de la ville de Bordeaux, se compose de grandes plaines, souvent marécageuses comme, par exemple, au nord vers Bordeaux-Lac. Bien qu'il y ait quelques collines, l'altitude moyenne de la rive gauche reste très faible. Ces plaines sont formées de sédiments et le sous-sol est principalement composé de gravier. L'ouest de l'agglomération empiète sur la plaine sableuse des Landes. Les sols y sont maigres, perméables à l'eau et stockent facilement la chaleur. Ces sols sont parfaitement adaptés à la pratique de la viticulture. La ville de Bordeaux est située entre le Médoc (en aval) et les Graves (en amont) qui sont très semblables au niveau géologique.
  10. 10. Géologie Topographie de Bordeaux
  11. 11. Salles de spectacle Bordeaux est l'une des dernières grandes villes françaises à ne pas disposer d'une grande salle de concert digne de ce nom. Un projet de construction d'une salle d'une capacité de 15 000 spectateurs est toutefois en cours. Cette salle de type Aréna, si elle voit le jour, s'appellera Grand Arena et sera implantée à Floirac. Elle devrait ouvrir ses portes en 2012. La patinoire de Mériadeck est utilisée comme salle de concert pour les plus grandes manifestations. Sa capacité de 7500 places en fait la salle la plus grande de l'agglomération. Malgré des travaux afin d'améliorer la qualité du son, elle n'est pas adaptée à ce genre de manifestation. Bordeaux et sa banlieue, comptent un grand nombre de plus petites salles de concert et plus généralement de spectacle. * Patinoire de Mériadeck à Bordeaux (7500 places - différents types de manifestations) * Espace Médoquine à Talence (3 000 places - concerts) * Palais des sports (1400 places) * Théâtre Femina à Bordeaux (1175 places - différents types de manifestations) * Rock School Barbey à Bordeaux (1 000 places - concerts) * Krakatoa à Mérignac (1 000 places - concerts) * BT 59 à Bègles (630 places - concerts)

×