1 euro     Le Progressiste                               Mercredi 31 mars 2010 - N° 2125     “La chance de la Martinique  ...
EDITORIAL                   LA REGION NOUVELLE DOIT ETRE                       LA MAISON DU PEUPLE.  l y a déjà belle lure...
AU CONSEIL REGIONAL                     DISCOURS D’INVESTITURE                        DE SERGE LETCHIMY (extraits)        ...
AU CONSEIL REGIONAL                                               TETEcomme dans notre vie institu-           mieux accord...
REGIONALES            RÉSULTATS DÉTAILLÉS PAR COMMUNE                    « 2E TOUR DES RÉGIONALES DU 21 MARS »     Nous le...
VIE DU PARTI                                   CES MILITANTS de BASE,                SANS QUI RIEN N’EUT ETE POSSIBLE…    ...
5e MANDATURE REGIONALE                          UNE ASSEMBLEE AU TRAVAIL,                                 TOUT DE SUITE !A...
5e MANDATURE REGIONALELʼEXPRESSION         DE     FORTES       risme dangereux. Plantant sous lePENSEES                   ...
VIE DU PARTI                   WILLY,                   le DYNAMIQUE PRESIDENT de BALISIER                   Mardi 23 mars...
À LA REGION                                  COMMISSIONS RÉGIONALESCOMMISSION DÉVELOPPE-                     Patricia TELL...
Suite des commissions sectoriellesCOMMISSION CESAR                          DELEGATION SERVICE PU-PRESIDENT Camille CHAUVE...
CONSEIL MUNICIPAL                                          Jeudi 25 mars-dernier Conseil Municipal pour Serge L.conseil mu...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le progressiste n° 2125

812 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
812
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le progressiste n° 2125

  1. 1. 1 euro Le Progressiste Mercredi 31 mars 2010 - N° 2125 “La chance de la Martinique c’est le travail des Martiniquais” Hebdomadaire du PPM - Fondateur : Aimé Césaire - Aimé CESAIRE « (…) L’IMPÉRIEUSE OBLIGATION D’ALLER À L’ESSENTIEL ETDE TRANSFORMER EN PROFONDEUR CE SYSTÈME SOCIAL, ÉCONOMIQUE ET CULTUREL DANS LEQUEL NOUS SOMMESDEPUIS TROP LONGTEMPS NAUFRAGÉS » (SERGE LETCHIMY- PP. 3-4) Raymond SAINT-LOUIS-AUGUSTIN et Serge LETCHIMY LES FLAMBEAUX DE LA VICTOIREAU SOMMAIRE- SÉANCE D’INSTALLATION DU CONSEIL RÉGIONAL (PP.7/8)- LES COMMISSIONS DU CONSEIL RÉGIONAL (PP.10/11)« LES MEILLEURS SPÉCIALISTES DES AFFAIRES MARTINIQUAISES SONT LESMARTINIQUAIS EUX-MÊMES » (DR ALIKER)
  2. 2. EDITORIAL LA REGION NOUVELLE DOIT ETRE LA MAISON DU PEUPLE. l y a déjà belle lurette, lorsque Camille DARSIERES avait entrepris la construction de lʼactuel HôtelI de Région, une collègue enseignante peu au fait de la « res publica » (la chose publique) et plutôt op- posée au Parti Progressiste Martiniquais, mʼapostropha en ces termes (je cite, bien sûr, de mémoire) :« Vraiment ! Avec tout ce quʼil y a à faire pour développer le pays, ʻvousʼ ne pensez quʼà construire unhôtel ! Cʼest scandaleux ! ».Il me fallut lui expliquer très calmement quʼil ne sʼagissait point de se prendre pour un tour-opérateurou une multinationale du tourisme, mais quʼil devait y avoir un « Hôtel de la Région » comme il y avaitlʼHôtel du Département (avenue des Caraïbes) et, bien connu dans toutes les cités de France et de Na-varre (la collègue était métropolitaine)…lʼHôtel de Ville…siège de la municipalité. Non pas avec un petit« h », mais avec un grand « H » pour en marquer la solennité.Et un tel édifice ne doit évidemment pas être un bunker ou un « no manʼs land » comme certains pa-lais nationaux à Paris. Tout citoyen doit y avoir librement accès pour peu quʼil en respecte les règles élé-mentaires dʼordre et de sécurité. Et ce haut lieu administratif doit –comme cela sʼest déjà fait sous lesmandatures précédentes- sʼouvrir à des manifestations économiques (foires artisanales ou agricoles…)et culturelles (concerts, expositions de peintures et sculptures, foire aux livres…). Les champs du pos-sible sont grands ouverts, à condition de ne pas détourner cet « Hôtel » de son objectif premier : per-mettre aux élus du suffrage universel et au personnel en place de travailler au développement soustoutes ses formes.Mais, me dira-t-on, il existe déjà une « Maison du Peuple » à Fort-de-France, chère aux organisationssyndicales qui se sont organisées pour lʼentretenir et la faire vivre. Pourquoi nʼy en aurait-il pas unedeuxième, tant la « société civile » a manifesté durant toute cette période électorale son profond désir dʼêtre associée aux programmes et aux décisions la concernant ? Cʼest tout le sens de lʼouverture prônée et concrétisée par le président LETCHIMY et qui se traduit, dans ce numéro du « Progressiste », dans le discours dʼinvesti- ture du président et la composition des commissions sectorielles qui couvrent tous les domaines dʼinterven- tion dʼun Conseil Régional. Daniel COMPERE Le Progressiste - Page 2 - Mercredi 31 mars 2010
  3. 3. AU CONSEIL REGIONAL DISCOURS D’INVESTITURE DE SERGE LETCHIMY (extraits) LA CRISE ET LE PLAN DE RELANCEPlusieurs passages du discours cessité dʼen finir avec lʼultra-cen- et qui ne se lèvent le matin quedʼinvestiture du président de la tralisme qui minait la Répu- pour se perdre dans le désoeu-Région étant cités dans lʼarticle blique. vrement !suivant, nous en extrayons ici lespoints ayant trait à lʼurgent plan Je veux aussi parler de Camille A la fin de ce mois, des entre-de relance proclamé par Serge Darsières qui restera dans nos prises auront fermé leurs portes,LETCHIMY. mémoires comme un président ou auront licencié, et de nou- visionnaire et bâtisseur de la Ré- veaux martiniquais, de tous gion Martinique. âges, entreront dans cette an- Cʼest lʼoccasion goisse de la perte dʼun emploi et pour moi de les de la difficulté quasi insurmonta- rétblir post mor- ble de se remettre en selle !... tem dans leur di- gnité ». Il y a tout cela derrière les mots de « crise » et de « récession » ! Il y a tout cela derrière ma déci- 2 -LA CRISE ET sion de me présenter à ces élec- LE PLAN DE tions régionales ! Partout où je RELANCE dirige mon regard, je ne vois que lʼampleur infernale des pro- «  Au moment où blèmes et des difficultés. Mais Hopital_P._Zobda-Quitman je parle, des cen- cela ne fait que me conforter taines de Martini- dans la conviction quʼil faut à la quais vivent dans des difficultés fois, et sans attendre, traiter immenses. Des centaines toutes ces urgences, apaiser les1 - REMERCIEMENTS dʼhommes et de femmes, jeunes souffrances, mais ne rien négli-«  La première raison de cette et vieux, qui ne savent plus com- ger de lʼimpérieuse obligationhumilité, cʼest que mes pensées ment payer leur loyer, comment dʼaller à lʼessentiel et de trans-mʼinclinent vers deux grands faire face à leurs dettes, com- former en profondeur ce sys-Martiniquais qui mʼont précédé à ment se loger, comment se for- tème social, économique etce poste. Aimé Césaire nʼa pas mer, comment trouver de quoi culturel dans lequel nousété seulement le premier prési- sʼacheter le minimum vital pour sommes depuis trop longtempsdent du premier Conseil Régio- eux-mêmes et pour leurs en- naufragés !nal, il y a 27 ans. Il a été, au sens fants ! Des retraités qui ont tantpropre du terme, lʼinventeur de travaillé au service du pays etcette institution. Dans une qui voient de jour en jour leurs ressources diminuer tandis que La crise de février 2009 est néeFrance gangrenée par cette ma- se profile en face dʼeux le spec- de ces difficultés insupportables,ladie, si française, que lʼon a ap- tre du manque et de la pau- tout comme elle est née dʼunpelée un peu vite le jacobinisme, vreté ! Des mères de famille qui malaise plus profond qui porteil a été le premier responsable vivent le tourment de lʼavenir de sur le sens même que nous don-politique à évoquer en 1958, une leurs enfants, sans emploi, sans nons à notre vie. Elle nous a for-décennie avant Michel Rocard etun quart de siècle avant le vote formation, sans perspectives et cés à nous interroger sur lade la loi de décentralisation de sans espoirs ! Des jeunes qui ne finalité de la croissance écono-1982, sous le gouvernement de comprennent plus cette vie et mique, mais aussi sur les va-Pierre Mauroy, à évoquer la né- qui ne comprennent plus leur vie leurs que nous devons véhiculer dans notre vie quotidienne tout Le Progressiste - Page 3 - Mercredi 31 mars 2010
  4. 4. AU CONSEIL REGIONAL TETEcomme dans notre vie institu- mieux accordées à nos réalités La Martinique est à la fois une ettionnelle et politique. Jʼai lʼinten- économiques et culturelles, tout diverse, atlantique et caraïbe,tion de mener une véritable comme à la vision que nous al- elle a un centre et des extrêmes,réflexion sur toutes ces notions lons dégager des besoins dʼune elle connaît lʼeau abondante etqui à mon avis ne peuvent que Martinique nouvelle !constituer la base même de tout la sécheresse lancinante, elle aprojet global, de toute vision vé- des lieux de prolifération ur-ritablement politique et de toute Notre relance sʼinscrira dʼemblée baine, des zones rurales, desconstruction institutionnelle. dans la perspective dʼune Marti- campagnes et des zones plus nique plus propre, plus verte, contraintes, dʼenclavement et de plus bleue, et mieux inscrite paupérisation. Chacune de cesMais ce souci de lʼessentiel et du dans un respect dynamique, va- facettes du pays devra trouverfondamental ne nous empê- lorisant et productif de son envi- sa dynamique particulière quichera pas dʼagir. Dès ce mois-ci, ronnement, de sa faune, de sa flore et de sa biodiversité. entrera en synergie avec les au-sitôt après la mise en place descommissions, je prendrai toutes tres. Une synergie qui apporterales initiatives nécessaires afin de Mais notre relance se situera sa diversité à notre projet dʼen-mettre en œuvre un plan de re- aussi tout autant dans le souci semble ! Car il ne peut exister de de lʼefficacité dʼune politique dʼin-lance de lʼactivité et de lʼem- suprématie du monde urbain sur vestissement public que dansploi. Pour cela, jʼutiliserai la le monde rural, comme il nʼy celui dʼune rigueur budgétairedynamique centrale que peuvent exemplaire. Cʼest au nom de aura pas de privilège pour laconstituer la commande pu- cette exigence que sera créée ville de Fort-de-France,blique, le BTP, mais aussi lesgrands travaux structurants dans comme pour nʼimporte quelle domaine des équipements pu- quartier, bourg ou commune,blics, du logement, de lʼhabitat au détriment des autres. Je(et là je pense aux sinistrés du mʼengage à un traitement justecyclone Dean qui vivent depuis et équitable pour chacune desdéjà trois ans dans une situation parcelles de vie de ce pays  !intolérable  !). Grands travauxstructurants dans les transports, (…) »dans la prévention des séismes,dans les énergies renouvela-bles, dans le tourisme, dans la Serge LETCHIMYrevitalisation de lʼagriculture etde la pêche… 26 mars 2010Tout sera fait pour multiplier lenombre de jeunes, de femmes etde chômeurs qui, avec lʼaide de Agora-2 [NDLR : Les passages souli-notre institution, pourront avoiraccès à des formations qui ne gnés le sont par nous]soient pas des lieux de garage une commission ʻad hocʼ demais qui, avec des soutiens spé- contrôle, dʼévaluation et de pros-cifiques aux entreprises, sʼinscri- pective de nos politiques pu-ront dans une stratégie globale, bliques (…)coordonnée et innovante, de for-mation continuée tout au long dela vie. Des formations à la fois Le Progressiste - Page 4 - Mercredi 31 mars 2010
  5. 5. REGIONALES RÉSULTATS DÉTAILLÉS PAR COMMUNE « 2E TOUR DES RÉGIONALES DU 21 MARS » Nous les publions avec retard, pour les archives et la comparaison avec les élections à venir Nombre Votants MARIE- Commune Exprimés Blancs LESUEUR LETCHIMY Inscrits définitifs JEANNE 300 462 166 189 161 765 4 424 17 194 66 372 78 1991 Ajoupa Bouillon 1 466 913 886 27 100 362 4242 Anses DArlet 3 429 2 007 1 977 30 136 1 203 6383 Basse Pointe 3 580 2 073 2 016 57 429 545 1 042 4 Bellefontaine 1 436 1 070 1 035 35 52 281 702 5 Carbet 2 950 1 658 1 625 33 166 497 962 6 Case-Pilote 3 065 1 806 1 766 40 287 566 913 7 Diamant 4 446 2 636 2 598 38 235 1 121 1 242 8 Ducos 11 030 6 780 6 313 467 684 3 051 2 578 9 Fonds Saint Denis 835 475 464 11 120 86 25810 Fort-de-France 69 045 35 038 34 178 860 2 483 10 026 21 66911 François 15 302 9 001 8 774 227 939 4 003 3 83212 Grand Rivière 829 470 464 6 69 297 9813 Gros Morne 8 198 4 436 4 301 135 419 1 775 2 10714 Lamentin 24 041 12 988 12 568 420 1 071 5 952 5 54515 Lorrain 6 580 4 196 4 043 153 414 1 345 2 28416 Macouba 1 149 663 648 15 263 158 22717 Marigot 3 188 1 761 1 705 56 215 633 85718 Marin 6 474 3 625 3 552 73 241 1 610 1 70119 Morne Rouge 4 576 2 599 2 542 57 170 704 1 66820 Morne Vert 1 615 963 953 10 160 239 55421 Prêcheur 1 466 848 841 7 70 506 26522 Rivière-Pilote 10 625 7 488 7 413 75 241 6 519 65323 Rivière-Salée 8 975 5 739 5 636 103 1 607 2 749 1 28024 Robert 17 010 8 886 8 642 244 1 169 3 222 4 25125 Sainte-Anne 3 980 2 125 2 093 32 186 1 216 69126 Sainte-Luce 6 856 4 549 4 453 96 420 2 067 1 96627 Sainte-Marie 16 807 8 910 8 593 317 1 026 2 204 5 36328 Saint-Esprit 7 327 4 113 4 042 71 529 2 343 1 17029 Saint-Joseph 11 580 6 024 5 884 140 689 2 558 2 63730 Saint-Pierre 4 231 1 858 1 821 37 292 835 69431 Schoelcher 15 480 8 339 8 125 214 1 137 2 696 4 29232 Trinité 9 963 5 019 4 831 188 449 1 525 2 85733 Trois-Ilets 5 094 2 654 2 606 48 281 984 1 34134 Vauclin 7 834 4 479 4 377 102 445 2 494 1 438 Le Progressiste - Page 5 - Mercredi 31 mars 2010
  6. 6. VIE DU PARTI CES MILITANTS de BASE, SANS QUI RIEN N’EUT ETE POSSIBLE… ien sûr, notre grande victoire des Régionales, une équipe de jeunes autourB les 14 et 21 mars, est évidemment liée à la di- mension politique et humaine de notre LeaderSerge Letchimy, qui a déployé une étonnante énergie dʼAline Ayet, ou de moins jeunes comme Danièle V. ou Emma, toujours vigilante pourpartout dans le pays pour démontrer la force de notre préserver « le nerf de la guerreParti, la justesse de sa stratégie de rassemblement », dont on ne peut se passer…avec des alliés convaincus, la conviction de son pro-gramme, élaboré avec soin par une équipe compé- • Et, cerise sur le gâteau,tente. dans cette ambiance de fatigue et de dévouement, la cordiale Bien sûr, avec frénésie et courage, se sont déme- Bernadette, avec dʼautres pe-nés le Parti tout entier avec les Balisiers et le secré- tites mains, tenait cuisine, Edith ANCARNOtaire général Didier Laguerre, ses élus dynamiques et dans des conditions précaires,consciencieux avec Catherine, Johnny, Christian, Ra- à la bonne franquette,… maisphaël, Chichine, Patrick, Daniel et les autres, maires comme cʼétait bon ce qui sortait du réchaud !!et conseillers généraux des communes (on ne peutpas tous les nommer !), P.P.M. et alliés du Nord et du • Et, nous nʼavons même pas pu accorder laSud… place méritée aux petites fourmis qui, inlassablement, sillonnaient rues et quar- Un grand coup de chapeau à tous ! tiers, comme Laurence, Carpin ou Marie,… Non,Mais il serait particulièrement injuste de ne citer que ce serait trop long !!ceux là ! Les anonymes, encartés ou pas, les sansgrade, les forcenés de lʼombre, ont fait un extraordi- Nous lʼavons déjà dit,naire et irremplaçable BOULOT, et laissaient apparaî- RIEN nʼeût été possibletre un enthousiasme communicatif qui faisait chaud sans ces militants et cesau cœur, quant à la justesse de nos positions. En- militantes qui aiment tout Emma LEBEAUthousiasme dʼautant plus grand que les attaques simplement LEURcontre Serge et le Parti étaient révoltantes ! Ce Mili- PARTI, le nôtre, celui dutantisme était bouillonnant et vivifiant. Peuple Martiniquais.• Mais il faut rendre HOMMAGE à ces militants,peu connus du grand public (même si ils étaient om-niprésents au Siège, de façon sonore et colorée ! ),quitravaillaient jour et nuit, on peut le dire, au succès denotre entreprise « Pour une Martinique Nouvelle » Jeannie DARSIERES• Dʼabord, notre inlassable Edith Ancarno, quiest et demeure époustouflante, fatiguée oupas, malade ou pas, tant sa volonté de ser-vir est grande et désintéressée (il est vraique ses « coups de gueule » inspiraient lerespect !) : des milliers de tracts sortaientdu ventre de la machine, comme une ac-couchée braillant sa joie de vivre et de pro-duire !• Ensuite, admirable et irremplaçable,lʼéquipe SONO travaillant jusquʼà lʼépuise-ment : des gaillards qui ne perdaient pour-tant jamais le sourire et lʼhumour, lesJocelyn Nasol, Yves Cordémy, MauriceBeuze, Max Claveau, lʼincontournableRoméo Ajax, et bien dʼautres encore, quʼilsmʼexcusent de ne pas les citer tous… !• Au Siège, des permanences spon-tanées et bénévoles sʼorganisaient avec Le Progressiste - Page 6 - Mercredi 31 mars 2010
  7. 7. 5e MANDATURE REGIONALE UNE ASSEMBLEE AU TRAVAIL, TOUT DE SUITE !Avec lʼavènement de Serge LET- séance. LE DISCOURS DʼINVESTITURECHIMY à la présidence de la Ré- Cette ensei-gion Martinique, ce sont 27 gnante, di-années de lʼhistoire dʼune institu- rectricetion que son illustre inventeur, dʼécole en Lʼheure de nous-mêmes a sonné !Aimé CESAIRE, contribua à por- retraite, se- Lè-a rivé ! Sous uns standing ova-ter sur les fonts baptismaux en crétaire du tion, le président fraîchement élu1983. balisier du montait à la tribune. Ses premiers G r o s - mots furent pour remercier les Morne, avec 78.193 électeurs qui lʼont honoré intelligence de leur confiance et qui dans leEn 2014 au plus tard, elle laissera et aisance, même temps lui ont confié la lourdeplace à la Collectivité unique  ; la citant fort à responsabilité de leurs espérancesboucle sera bouclée. Ce sera la fin Christiane MAGE Gros Morne-14e Pdte de propos Mac et de leur désir ardent dʼune Marti-dʼun cycle. Durant ces décades pro- séance Arthur, ou- nique nouvelle. A ceux-là, il dit  :digieuses, le Parti Progressiste vrait les «  Jʼassumerai cette tâche avecMartiniquais y aura impulsé –toutes portes du rituel de cette séance toute la vigueur dont je serai capa-les fois quʼil aura été à la direction dʼinstallation  : «  Nous avons de ble (…) Je serai avec tous les élusde lʼinstitution- une claire vision de nouveaux défis à relever, des chan- et tout le personnel de cette as-développement économique endo- tiers à ouvrir qui seront à la mesure semblée, avec tous les maires etgène, une approche rigoureuse de des attentes ; à montrer notre dé- tous les conseillers généraux, avecla gestion publique, une singulière termination à refuser la résignation, toutes les forces productives,audace dans les initiatives, une to- à travailler et œuvrer ensemble toutes les intelligences de la sociététale transparence dans le fonction- dans le respect des règles démo- civile, toute la créativité de nos ar-nement, un remarquable cratiques ». tistes, toute lʼimplication des ac-management dans un climat social teurs économiques et sociaux, lesresponsable et apaisé. Pour ces entreprises, les partenaires so-quatre prochaines années, il ne LʼELECTION DU PRESIDENT ciaux, tout le dynamisme de nospourra en être autrement  : Aimé jeunes et toute lʼexpérience de nosCESAIRE à la Mairie de Fort-de- grandes personnes. La MartiniqueFrance, Camille DARSIERES à laRégion en 1988, Serge LETCHIMY nouvelle naîtra de la mobilisation et Serge LETCHIMY sera le seul can- de la participation de tous ».à la Mairie depuis 2001, cʼest la didat, présenté par le groupe « En-marque de cette gestion progres- semble… ». Les deux groupes desiste qui a fait ses preuves dans lʼopposition (les «  Patriotes  » etlʼépreuve et donné les résultats que « Rassembler la Martinique ») ne Jʼai de même une pensée pour touslʼon connaît. Pour ce qui est du présentaient pas de candidat. Sans mes adversaires et pour ces milliersConseil Régional, le PPM aura été surprise, après un décompte scru- de Martiniquais dont les suffrageslʼalpha et lʼomega dʼune institution puleux de la secrétaire de séance, se sont portés sur les listes quʼils di-quʼil aura marqué de son empreinte avec 26 suffrages portés sur son rigeaient. A ceux-là, je dis que laindélébile. nom et 15 bulletins blancs, Serge période électorale est terminée ! Ce LETCHIMY devenait le 5e et dernier que nous devons en garder, ce sont président du Conseil Régional. Ce toutes ces idées, ces différences,LA PREMIERE SEANCE DE TRA- vote pour la désignation du prési- ces divergences qui se sont expri-VAIL dent de la collectivité –outre les 12 mées et qui ne témoignaient que de bulletins blancs des «  Patriotes  » deux choses : dʼun amour partagé coutumiers de cet exercice (notam- du pays et du souci de son devenir. ment le premier dʼentre eux avec à La Martinique nouvelle naîtra deVendredi 26 mars 2010 : lʼHôtel de lʼépoque «  blan douvan, blan lʼexpression de sa diversité mise auRégion est bondé. Lʼhémicycle dont dèyè ») se singularisa néanmoins service dʼune intention commune etla capacité est réglementée affiche par un unanimisme troublant que la je serai résolument attentif à ce quicomplet. Conformément au Code seule logique comportementale ouvre contre ce qui clôture, à ce quides Collectivités Territoriales, cʼest dʼopposant ne saurait expliquer. rassemble contre ce qui divise ».le doyen dʼâge –en la circonstance, Pour autant, ne serait-ce pas unla doyenne- Christiane MAGE, de blanc-seing délivré au nouveau pré-la liste « Ensemble pour une Marti- sident ?nique nouvelle  », qui préside la Le Progressiste - Page 7 - Mercredi 31 mars 2010
  8. 8. 5e MANDATURE REGIONALELʼEXPRESSION DE FORTES risme dangereux. Plantant sous lePENSEES pont les 66.000 Martiniquais qui ont voté pour lui, il demande deux ans pour continuer la lutte. Mais deux ans, cʼest long ! Cʼest très long etCe furent des pensées émouvantes très court pour qui veut dans ceet particulières pour Aimé CE- laps de temps réaliser quelqueSAIRE, lʼinventeur de lʼinstitution et chose alors quʼil en a eu douze quʼilpour Camille DARSIERES «  qui nʼa pu utiliser à bon escient !restera dans nos mémoires commeun président visionnaire et bâtis- Le Centre Perrinonseur de la Région Martinique  ».Tout cela dit avec respect et humi- Daniel MARIE-SAINTE des « Pa- sur la collectivité unique, la problé-lité «  qui sont des valeurs essen- triotes », dans un exercice du styletielles que nous devons réintroduire « on refait le match », est revenu matique de la fiscalité et de lʼoctroidans notre vie politique (…) Je veux dans sa déclaration sur les péripé- de mer, lʼévaluation des politiquesrétablir post-mortem ces hommes ties de la campagne écoulée et endans leur dignité. Je pense aussi à a profité pour présenter un bilan- publiques, la prévention desnotre regrettée collègue Christiane historique des douze années pas-DORLEANS, femme de travail, risques majeurs. Elles compren- sées aux responsabilités régionales. Obsession des bilans ! dront 4 élus (2 de la majorité, 2 de André LESUEUR, tête de liste de lʼopposition) et ne seront effectives «  Rassembler la Martinique  », au pied levé rappelait au nouveau pré- quʼaprès cooptation de la « société sident que sa «  gestion ne devra civile ». pas être dangereusement défici- taire et outrageusement excéden- taire ». Et plus de vingt minutes durant, le nouveau président déclina de pro- gramme porté par le souffle de ceBain des brahmans ą lAnse Spoutourne LE VOTE POUR LA COMMIS- SION PERMANENTE projet que les Martiniquais, dans leur grande majorité, ont agréé etfemme dʼintelligence, femme decourage, dont lʼaction quotidienne dont le maître mot est la relance deau cœur de cette assemblée aura Ce sont 12 vice-présidents et 3 as-laissé ce manque considérable que sesseurs, sur la base dʼune repré- lʼactivité économique dans tousnous percevons encore et qui, je le sentation proportionnelle, qui les domaines.pense sincèrement, nous accom- composent les 15 membres de lapagnera longtemps. Un tel exemple C.P. D. MARIE-SAINTE et Miguelme fait penser à ces milliers de LAVENTURE sont les vice-prési- Et maintenant ? Et maintenant, hautMartiniquais et de Martiniquaises, dents de lʼopposition avec 3 asses- les cœurs ! Il sʼagit de se ceindretoujours anonymes, trop souvent seurs «  Patriotes  ». Catherineoubliés, qui, ouvriers, pêcheurs, CONCONNE est devenue 1ère vice- les reins comme de vaillantsagriculteurs, intellectuels ou mili- présidente. 18 commissions ont été hommes et de plonger résolumenttants politiques, nous habitent et qui créées en plus dʼune commissionde tout temps ont été les moteurs spéciale et dʼune délégation de ser- dans le défi de ce pays àde notre histoire. vice public. construire !(…) Bien que je respecte son choix, LES COMMISSIONS « AD HOC »je regrette quʼAlfred MARIE-JEANNE ait décidé de ne pas sié-ger  ». Mais pouvait-on attendreautre attitude dʼun homme bunké- Le président LETCHIMY proposa la Serge de lʼEnclosrisé sans sa gouvernance, égo- mise en place de commissionstique, sourd et aveugle, englué mixtes (élus et personnalités quali-dans des certitudes quʼalimentent fiées) devant travailler dans des do-une mégalomanie et un autorita- maines spécifiques de lʼexécutif régional ; elles devront « plancher » Le Progressiste - Page 8 - Mercredi 31 mars 2010
  9. 9. VIE DU PARTI WILLY, le DYNAMIQUE PRESIDENT de BALISIER Mardi 23 mars 2010, date ô combien symbolique ! Puisque cʼest le 52ème anniver- saire de la naissance du Parti Progressiste Martiniquais, le Balisier 23 mars 58 inau- gurait son siège à Ste-Thérèse. Il fallait faire bien les choses en ce jour particulier de lʼHistoire de notre Parti, et au-delà, du PeupleMartiniquais. v Eh bien ! Willy Firmin, doué dʼindéniables qualités dʼorganisateur, réalisa une belle soirée, animée et conviviale. Il ne négligea aucun ingrédient de réussite : v Dʼabord, le siège lui-même, restauré par ses soins, aidé de quelques militants : une agréable maison ancienne, avec véranda et jardin fleuri, ventilée à ravir. v Une salle de réunion agrémentée de photos de nos leaders, Aimé Césaire, Pierre Aliker, Camille Darsières, Serge Letchimy ; celles-ci assorties de slogans et de citations éducatives. v Une infrastructure intérieure dont les éléments (chaises et bancs) ont été empruntés chez les uns et les autres, voisins complaisants et sympathisants, tant ce siège est implanté dans un quartier populaire, prêt volontiers à collaborer… v Une assistance nombreuse, composée de militants désireux de servir, à commencer par les anciens Présidents du Balisier (Pitoula, Coppet, …), mais aussi le dévoué Joël Cabassut, et tous les jeunes qui ne cessent de venir renforcer le Parti dans le quartier. Bien sûr, le conseiller général du coin Patrick Flériag était présent, ainsi que divers conseillers municipaux, comme Alain Alfred, Jeannie Darsières (très ancienne militante, depuis 1968), Raymond Saint-louis, représentant le Maire, Marlène Loza, Emma Lebeau… v Sans que cela vienne « casser » le climat de fête ainsi créé, de nombreuses prises de parole, évoquant tantôt les prestigieux animateurs de ce Balisier, comme Camille Darsières et Renaud de Grandmaison, tantôt les anciens membres de ce Balisier qui ont marqué le quartier, comme M.R Cabasset, Luc et Cécile Montredon, G.Caboste, Félix Dorival ; ces interventions rappelaient les premiers pas du P.P.M., dans les années 58-60, son action irremplaçable dans le quartier, les fluctuations du militantisme, et surtout la belle victoire du 21 mars avec Serge Letchimy. v Mais cette soirée, nous lʼavons dit, était surtout une fête dʼinauguration : victuailles variées dont une excellente « soupe pied » bien consommée, des grillades qui chatouillaient les narines, des gâteaux succulents, et surtout une animation musicale de qualité, avec des tambouyés hors pair… v Belle manifestation, que nʼont pas manqué de souligner notre camarade Maurice Antiste et les dirigeants P.P.M., Dany Chomet et Didier Laguerre, arrivés sur le tard, mais représentant fort bien notre Président, retenu en Mairie… et bien surmené par tous les efforts fournis ces derniers mois, pour nous conduire à la VICTOIRE. BRAVO WILLY, le combat continue ! Jeannie Darsières Le Progressiste - Page 9 - Mercredi 31 mars 2010
  10. 10. À LA REGION COMMISSIONS RÉGIONALESCOMMISSION DÉVELOPPE- Patricia TELLE, Miguel LAVEN- MEMBRES Francis CAROLE,MENT DURABLE DU TRANS- TURE, Vincent DUVILLE Daniel CHOMETPORT ET DE LʼÉNERGIE MEMBRES Daniel MARIEPRESIDENT Daniel CHOMET SAINTE ***************************************VICE PRESIDENT Thierry FON- COMMISSION SANTÉDELOT *************************************** PRESIDENT Marlène LANOIXSECRETAIRE Didier LAGUERRE COMMISSION AGRICULTURE VICE PRESIDENT Camille CHAU-José MAURICE, André LES- ET ÉLEVAGE VETSUEUR, Vincent DUVILLE PRESIDENT José MAURICE SECRETAIRE Thierry FONDE-MEMBRES Louis BOUTRIN VICE PRESIDENT Fred LORDI- LOT, Marie Thérèse CASIMIRIUS, NOT Miguel LAVENTURE, Sandrine*************************************** SECRETAIRE Daniel CHOMET , SAINT AIMECOMMISSION DES AFFAIRES Marie Thérèse CASIMIRIUS, MEMBRES Marie Line LESDEMAÉCONOMIQUES André LESSUEUR, ClaudinePRESIDENT Jean CRUSOL JEAN THEODORE ***************************************VICE PRESIDENT Justin PAM- MEMBRES Aurelie DALMAT COMMISSION LOGEMENT HA-PHILE BITATSECRETAIRE Fred LORDINOT , *************************************** PRESIDENT Simon MORINYvette GALOT, Vincent DUVILLE COMMISSION COOPÉRATION VICE PRESIDENT Jenny DULYSJean Philippe NILOR ET AFFAIRES EUROPÉENNE SECRETAIRE Thierry FONDE-MEMBRES Chantal MAIGNAN PRESIDENT Karine GALLY LOT, Christiane MAGE, André LE- VICE PRESIDENT Jean CRU- SUEUR, Claudine JEAN*************************************** SOL THEODORECOMMISSION ECONOMIE SO- SECRETAIRE Christiane MAGE, MEMBRES Vincent DUVILLECIALE ET SOLIDAIRE Joceline PINVILLE, Miguel LA-PRESIDENT Justin PAMPHILE VENTURE, Sylvain BOLINOIS ***************************************VICE PRESIDENT Christiane MEMBRES Francis CAROLE COMMISSION SPORTSMAGE PRESIDENT Thierry FONDELOTSECRETAIRE Manuela MONDE- *************************************** VICE PRESIDENT CamilleSIR, Patricia TELLE Miguel, LA- COMMISSION PÊCHE AQUA- CHAUVETVENTURE, Marie Hélène LEOTIN CULTURE, RESSOURCES MA- SECRETAIRE Manuela MONDE-MEMBRES Vincent DUVILLE RINES ET AFFAIRES SIR, Yvette GALLOT, Marie Line MARITIMES LESDEMA, Francine CARIUS*************************************** PRESIDENT Maurice ANTISTE MEMBRES Chantal MAIGNANCOMMISSION CULTURE ET PA- VICE PRESIDENT PatriciaTRIMOINE TELLE **************************************PRESIDENT Yvette GALOT SECRETAIRE José MAURICE COMMISSION AFFAIRES JU-VICE PRESIDENT Elisabeth Yvette GALOT, Miguel LAVEN- RIDIQUES AVIS ET TEXTES ÀLANDI TURE, Sylvain BOLINOIS CARACTÈRE RÉGLEMEN-SECRETAIRE Marie France MEMBRES Jean Philippe NILOR TAIRE ET LÉGISLATIFTHODIARD, Karine ROY CA- PRESIDENT Chantal MAIGNANMILLE, Chantal MAIGNAN, Auré- *************************************** VICE PRESIDENT Camillelie DALMAT CHAUVETMEMBRES Sandrine SAINT SECRETAIRE Karine GALY, Mar-AIMEE COMMISSION EDUCATION lene LANOIX, Jean CRUSOL, FORMATION PROFESSION- Sandrine SAINT AIME*************************************** NELLE MEMBRES Jean Philippe NILORCOMMISSION BTP ET ÉQUIPE- PRESIDENT Daniel ROBINMENT VICE PRESIDENT Jocelyne PIN- ***************************************PRESIDENT Luc Louison CLE- VILLE COMMISSION DʼAPPEL DʼOF-MENTE SECRETAIRE Catherine FRESVICE PRESIDENT Jenny DULYS- CONCONNE, Elisabeth LANDI, PRESIDENT Didier LAGUERREPETIT Chantal MAIGNAN, Daniel MARIE Titulaire Christiane MAGE, Mar-SECRETAIRE Maurice ANTISTE SAINTE lene LANOIXManuela MONDESIR André LE- MEMBRES Francine CARIUS suppléants Manuel MONDESIR,SUEUR Daniel MARIE SAINTE Daniel CHOMETMEMBRES Louis BOUTRIN *************************************** Titulaires Daniel MARIE SAINTE, ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR Sylvain BOLINOIS*************************************** INNOVATION ET RECHERCHE Suppléants Francine CARIUS,COMMISSION DES AFFAIRES PRESIDENT Elisabeth LANDI Marie Hélène LEOTINFINANCIÈRES ET DU BUDGET VICE PRESIDENT Karine GALY Titulaire André LESEURPRESIDENT Fred LORDINOT SECRETAIRE Camille CHAU- Suppléant Miguel LAVENTUREVICE PRESIDENT Daniel ROBIN VET, Chantal MAIGNAN, MarieSECRETAIRE Jean CRUSOL, Hélène LEOTIN *************************************** Le Progressiste - Page 10 - Mercredi 31 mars 2010
  11. 11. Suite des commissions sectoriellesCOMMISSION CESAR DELEGATION SERVICE PU-PRESIDENT Camille CHAUVET BLIC ***************************************VICE PRESIDENT Daniel CHO- PRESIDENT Daniel ROBIN COMMISSION ADʼHOC PLANMET SECRETAIRE José MAU- Titulaires Didier LAGUERRE, JEUNERICE, Jean CRUSOL, Vincent Christiane MAGE PRESIDENT Justin PAMPHILEDUVILLE, Louis BOUTRIN Suppléants Manuela MONDE- VICE PRESIDENT Thierry FON-MEMBRES Miguel LAVENTURE SIR, Marlene LANOIX DELOT Titulaires Daniel MARIE SAINTE SECRETAIRE Luc LOUISON*************************************** Sylvain BOLINOIS CLEMENTECOMMISSION PARTENARIAT Suppléants Francine CARIUS,PUBLIC PRIVE Marie Hélène LEOTIN ***************************************PRESIDENT Didier LAGUERRE Titulaire André LESEUR COMMISSION ADʼHOC PREPA-VICE PRESIDENT Christiane Suppléant Miguel LAVENTURE RATION COLLECTIVITE UNIQUEMAGE PRESIDENT Didier LAGUERRESECRETAIRE Marlene LANOIX, *************************************** VICE PRESIDENT Marie ThérèseManuel MONDESIR, Marie Hé- COMMISSION ADʼHOC CASIMIRIUSlène LEOTIN, Claudine JEAN Plan de relance et grands pro- SECRETAIRE Jenny DULYS -THEODORE jets structurants PETITMEMBRES Chantal MAIGNAN PRESIDENT Catherine CONCONNE ****************************************************************************** VICE PRESIDENT Justin PAM- COMMISSION ADʼHOC TOU-JURY CONCOURS COMMIS- PHILE RISMESION SPECIALE DE MAITRISE SECRETAIRE Daniel ROBIN PRESIDENT Karine ROY CA-DʼOEUVRE MILLEPRESIDENT Manuela MONDE- *************************************** VICE PRESIDENT Yvette GALOTSIR COMMISSION ADʼHOC OCTROI SECRETAIRE Daniel ROBINTitulaires Didier LAGUERRE, DE MER ET FISCALITEJenny DULYS-PETIT PRESIDENT Jean CRUSOL ***************************************Suppléants Karine ROY CA- VICE PRESIDENT Daniel ROBIN COMMISSION ADʼHOCMILLE, Elisabeth LANDI SECRETAIRE Fred LORDINOT RISQUES MAJEURSTitulaires Daniel MARIE SAINTE PRESIDENT Jocelyne PINVILLESylvain BOLINOIS *************************************** VICE PRESIDENT Didier LA-Suppléants Francine CARIUS, COMMISSION ADʼHOC EVA- GUERREMarie Hélène LEOTIN LUATION ET PROSPECTIVE SECRETAIRE Jenny DULYS -Titulaire André LESEUR PRESIDENT Daniel ROBIN PETITSuppléant Miguel LAVENTURE VICE PRESIDENT Luc LOUISON CLEMENTE*************************************** SECRETAIRE Jean CRUSOL LES PRÉSIDENTS DE COMMISSIONS Thierry FONDELOT Justin PAMPHILE Yvette GALOT Luc-Louison José MAURICE (sports) (économie solidaire) (culture) CLEMENTE (BTP) (agriculture) Karine GALY Marlène LANOIX Manuela MONDESIR Karine ROY-CA- Jocelyne PINVILLE (coopération) (santé) (jury concours) MILLE (tourisme) (risques majeurs) Le Progressiste - Page 11 - Mercredi 31 mars 2010
  12. 12. CONSEIL MUNICIPAL Jeudi 25 mars-dernier Conseil Municipal pour Serge L.conseil municipal du 25 mars - Dimportants dossiersVous souhaitez adhérer au Parti Progressiste Martiniquais ?1. Téléchargez le bulletin d’adhésion :http://www.ppm-martinique.fr/wp-content/uploads/2009/09/Bulletin-dadhésion-2006.pdf2. Complétez-le3. Renvoyez-le à : PPM – Ancien réservoir de Trénelle – 97200 Fort-de-Franceou par Mail à contact@ppm-martinique.frVisitez le site du PPM :http://www.ppm-martinique.fr Appel du « Progressiste » aux Militants, aux sympathisants, à tous les Démocrates qui luiCOMITÉ DE RÉDACTION : ont toujours fait confiance. Daniel COMPERE « Le Progressiste », organe du Parti Progressiste Martiniquais, a besoin de l’aide matérielle, intellectuelle de tous les militants, démocrates et sympathisants. Nous les remercions d’en- voyer leurs dons (à l’ordre du PPM), leurs articles et leurs suggestions au siège du PPM : Jeannie DARSIERES - Ancien Réservoir de Trénelle - Fort-de-France. Didier LAGUERRE Directeur de la Publication : Daniel COMPERE imp. TONIPRINT 0596 57 37 37 Laurence LEBEAU 18, Allée des Perruches - Rte de l’Union - 97200 Fort-de-France Daniel RENAY Téléléphone du siège du PPM : 0596 71 88 01 Serge SOUFFLEUR Site Internet : www.ppm-martinique.fr Email : d.compere@ool.fr Victor TISSERAND N° de CPPAP : 0511 P 11495 Le Progressiste - Page 12 - Mercredi 31 mars 2010

×