epole

133 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
133
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

epole

  1. 1. « Emotion » UNE FLEUR DE VOIX SUR UNE GUITARE En Afrique, on dit ceci : « pour aller de l’avant, il vaut mieux garder la tête tournée vers l’arrière ». Cette assertion, le jeune d’âge mais vieux d’expérience CHRISPO EPOLE l’a si bien assimilée aujourd’hui, il est cité avec honneur dans le peloton de tête des chansonniers Camerounais jouant d’un instrument acoustique. Si les rencontres musicales de Yaoundé le découvrent en 1998, Chrispo, Epis d’or en 1990, devient très vite l’incontournable rayon de soleil qui vient renforcer l’éclat des standards que sont : Manu Dibango, les Kassav, Lokua Kanza, Richard Bona, Sissy Dipoko… Il n’est pas du ministre d’Etat Camerounais de la Culture pour accorder à Chrispo de se produire avec l’orchestre philharmonique de Beijing en spectacle d’Etat au Cameroun. Parce qu’on clame comme formule sentencieuse dans sa culture que : « chaque arbre se développe qu’à partir de ses propres racines », alors Chrispo Epole s’abreuve à la source nourricière des rythmes qu’initièrent ses ancêtres Sawa : l’Esséwé, M’séka, Bolo Bolo, Makossa sont revus au prime de l’artiste. Il leur confie une température, un élan, une novation qui fait redire que dans des outres neuves et jeunes, le vieux vin s’améliore davantage. Disciple de gammes mineurs, propices de l’exploitation d’une thématique certes variée à dominance nostalgique, exploitation lénifiante du registre vocal matérialisé par de douillets voyages en octave, frappe acoustique…, sont autant d’ingrédients qui font qu’un espoir sur est franchi sur Chrispo Epole, en ce juste moment ou la bonne mondialisation ne peut avoir sa survie qu’à travers une harmonisation de divers patrimoines culturels des peuples, même ceux prétendument considérés « minoritaires » !
  2. 2. « Emotion » GENERALITES Plongeant ses racines dans la tradition Mbo’o, la musique M’séka est l’interprétation moderne des rythmes associés à l’Esséwé, le Bolo Bolo, le Makossa de la région côtière du Cameroun. Chrispo à travers cette musique a décidé de montrer à la face du monde que la magie de la musique africaine se trouve dans ses racines : « un arbre aussi haut qu’il grandit tient grâce aux racines ». Le balancement très souple de ses orchestrations soigneusement tissées revifient la tradition des musiques des ancêtres. Qui mieux que cet artiste épanoui et accompli illustre la musique M’seka qui jusqu’ici n’était exécutée que pendant les fêtes d’intronisation de chefs de la province du Littoral du Cameroun. Le premier album de Chrispo Epole riche en couleurs et en sonorités nouvelles mérite tous les cadeaux du succès.
  3. 3. « Emotion » DE LA SOURCE A LA MODERNITE L’univers musical des Bantus du Centre de l’Afrique est imprégné de cette science harmonique de leurs prédécesseurs, les peuples de la forêt chasseurs et cueilleurs qui l’apprirent des oiseaux. Pour cela, la multitude de rythmes qu’on y trouve permet aux artistes africains et plus particulièrement camerounais d’avoir de plus large possibilités de choix. La région côtière du Cameroun ne fait pas exception à cette polyrythmie : on y trouve un peu de tout. Tous ces rythmes restent encore pourtant mal exploités par le manque de recherche d’originalité des artistes camerounais. C’est le M’seka, musique de sa région natale (Mungo) que le jeune Chrispo Epole a décidé de sortir de foret vers la civilisation. Cette musique qui jusqu’ici n’était donnée que pendant les fêtes d’intronisation des chefs traditionnels va être portée sur l’international par le génie créateur du jeune Chrispo qui, après lui avoir ajoutée quelques instruments modernes (guitare, synthé, batterie), ne lui a rien enlevé de son originalité et a plutôt conservé ses instruments initiaux (tam-tam, tambour). L’inamovible pulsion de cette musique ouverte à la modernité au cosmopolitisme vous pousse en avant, et les broderies de la guitare de Chrispo qu’accompagnent les sons du tam-tam et du tambour interviennent discrètement en contrepoint. A travers son chant en langue Bakaka, en français ou en anglais, Chrispo brosse en quelques mots d’une simplicité biblique une saynète hilarante, synthétisant la difficile mutation de la société africaine.
  4. 4. « Emotion » CHRISPO EPOLE PRESENTATION DE L’ARTISTE Par : François Bingono BingonoFrançois Bingono BingonoFrançois Bingono BingonoFrançois Bingono Bingono Journaliste, critique d’art Cameroun Radio Télévision MANAGER: MMMM. Modo. Modo. Modo. Modo BBBBillillillill Tel: 0033642747536 Chrispo EpoleChrispo EpoleChrispo EpoleChrispo Epole Contacts: 00237 697375162 / 00237 677579836 Email: chrispo.epole@yahoo.fr
  5. 5. « Emotion » L’ALBUML’ALBUML’ALBUML’ALBUM Cette œuvre qui est un véritable répertoire de multiples rythmes est riche de (03) trois titres. La diversité des thèmes sur lesquels expose Chrispo Epole à travers sa musique, témoigne son inquiétude contre la perte des bonnes mœurs du peuple africain. La portée sociale de ses chansons n’est plus à démontrer. LES TITRESLES TITRESLES TITRESLES TITRES 1. AKWEL (la mort) : parle de l’intrigue qui rode généralement autour de la mort 2. MAMA AFRICA : un hommage aux mères africaines 3. LOBA : les merveilles du Seigneur

×