du 26 au 29 mars 2014
RétroRobertGUEDIGUIAN
ensaprésence
10e
Edition
Expo
ConcertsMOUSSUTeleiJOVENTS
KALAKAN(ShowCase)
RUP...
Cinémas Art et Essai, classés Recherche,
et membres du réseau Europa Cinémas
Plus que jamais, cette dixième
édition des Re...
De Bayonne à Marseille... Soirées...
SOIRÉE D’OUVERTURE Mercredi 26 Mars à partir de 19h à l’Atalante  Tarifs Film + Conce...
De Bayonne à Marseille... Rétro GUEDIGUIAN
Guédiguian et la Planète Marseille
Marie-Jo et ses 2 amours
France – 2002 – Ave...
La Vieille Dame Indigne
France – 1965 – 1h31 - Réalisé par René
Allio avec Sylvie, Victor Lanoux…
Mme Berthe vient d’avoir...
Exposition Spacejunk
Vernissage : Vendredi 28 Mars à partir de 18h30 à l’Atalante
de 19h à 21h : DJ sets de Uneek et Raky ...
LESHORAIRESordutegiakRencontres sur les Docks ... Jeune Public
Samedi 29 mars à 15h45 à l’Autre Cinéma
Ciné-Goûter
Le Pian...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Rencontres sur les docks mars 2014

530 vues

Publié le

Publié dans : Divertissement et humour
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
530
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rencontres sur les docks mars 2014

  1. 1. du 26 au 29 mars 2014 RétroRobertGUEDIGUIAN ensaprésence 10e Edition Expo ConcertsMOUSSUTeleiJOVENTS KALAKAN(ShowCase) RUPERORDORIKA CinémaBasque
  2. 2. Cinémas Art et Essai, classés Recherche, et membres du réseau Europa Cinémas Plus que jamais, cette dixième édition des Rencontres sur les Docks s’affirme comme un temps fort de découvertes et d’échanges autour de la diver- sité culturelle, une diversité dont les artistes invités sont souvent issus et qui leur inspire des valeurs d’amitié, de solida- rité et de fraternité. En faisant le choix d’un cinéma d’auteur porté par des cinéastes engagés sur leur ter- ritoire et créateurs d’espoirs, ce Festival nous invite à partager le monde qui les entoure et à repousser les frontières. Merci à toute l’équipe de Cinéma et Cultures qui a conçu ces rencontres teintées des couleurs de la Méditerranée et curieuses de la vitalité créatrice du Pays basque. Un projet qui ressemble à Bayonne, ville de confluences culturelles et forte d’une iden- tité plurielle, qui se transforme en même temps qu’elle s’ex- prime. Jean Grenet Maire de Bayonne Les Tarifs Plein Tarif …………………………… 6 E Adhérents ........................................ 3 E Tarifs habituels pour les autres for- mules (abonnés, C.E., étudiants…) Scolaires 3 E par élève. gratuit pour les ensei- gnants. Possibilité de séances en mati- nées. Renseignements : 05 59 55 95 02 Les Soirées Mercredi 26 mars – L’Atalante 20h: Concert de Ruper Ordorika 21h : Projection du filmAsieretaBiok TarifFilm+Concert :12pleintarif/10E adhérents-étudiants Talos proposés dès 19h Jeudi 27 mars – L’Atalante 19h :ProjectionSagarraBildu+concert du groupeKalakan 21h : Projection du film Dans leur Jeu- nesseilyaduPassé Tarif soirée (2 séances) : 12Eplein tarif / 9E adhérents-étudiants Apéro pintxos à 20h. Vendredi 28 mars – L’Atalante Soirée Guédiguian 18h : Projection du film Dernier Eté + rencontre 21h :MariusetJeannette+ rencontre Vernissage exposition Spacejunk à partir de 19h + buffet et Set Musical Samedi 29 mars – Atalante Soirée Marseille 18h :Projectiondufilm LaVilleestTran- quille+ rencontre/débat 21h30 : ConcertdeMoussuTeleiJovents Buffet à partir de 20h30 Tarif Film + Concert  : 12E plein tarif 10Eadhérents-étudiants Tarifs sur place pour les buffets. Infos Pratiques DeBayonneàMarseille... Depuis dix ans déjà, ces Rencontres sont un concentré de notre travail. Elles traduisent notre identité et notre ligne édi- toriale. Cette année, nous partirons du Pays Basque pour rejoindre Marseille et la Méditerranée. Depuis un bout de temps, nous avons la conviction que l’Atalante doit diffuser une jeune création basque qui, malgré la crise, reste vivace. Notre difficulté est due à l’absence de distributeurs français. Il est inconcevable que des films réalisés et produits à Bilbao ou à Saint-Sébastien, primés dans des festivals internationaux, soient invisibles ou mal diffusés sur les écrans du pays basque nord. En collaboration avec l’Institut Culturel Basque, nous avons souhaité franchir le pas et prendre en charge une activité de distribution. L’Atalante sera donc le chainon manquant entre les films et l’ensemble des salles qui souhaiteront défendre un cinéma basque de qualité. Nous initierons ce travail de distribution avec un film, primé au festival de Saint-Sébastien et qui fera l’ouverture des Rencontres : ASIER ETA BIOK d’Aitor Merino, un beau documentaire abordant avec humour la question de l’engagement militant et des parcours divergents de deux amis d’enfance. Le lendemain, et toujours sur un versant intime, vous pourrez découvrir le film de la jeune réalisatrice souletine Elsa Oliarj-Ines, DANS LEUR JEUNESSE IL Y A DU PASSE, une interrogation sur le lien sensible de la jeunesse au territoire basque. Le blues inspiré de Ruper Ordorika et la spontanéité des Kalakan accompagneront ce focus sur le cinéma basque. Marseille est l’autre destination de ces Rencontres. Loin des clichés médiatiques, nous prendrons le temps d’appréhender cette ville paradoxale. Malgré des pulsions dévastatrices, il existe une vraie douceur chez les Marseillais et une vraie joie de vivre. Contrairement à la côte d’Azur, Marseille ne se prostitue pas. Nous aurons un invité de marque pour parler de cette ville éternelle et fascinante : Robert Guédiguian. C’est depuis un quartier de la ville- l’Estaque, terre d’accueil de nombreuses nationalités – qu’il regarde et pense le monde depuis trente ans, constate ses failles et tente parfois de le réenchanter. Nous vous proposerons de voir ou revoir une partie de sa cinématographie pour vivre une expérience étonnante et riche où l’on retrouve à peu près la même tribu d’acteurs et d’actrices, où l’on sent des périodes plus ou moins noires, la jeunesse et l’insouciance qui s’étiolent au fil des films et une certaine gravité qui s’installe, les conflits de générations qui émergent, le rapport au politique qui se transforme, Marseille qui change, l’importance des paroles, des discussions et des valeurs. Dans le même esprit, ne ratez pas le concert festif dans la taverne de Moussu T e lei Jovents. Ce groupe phare marseil- lais, composé des anciens musiciens du « Massilia Sound System », s’inspire du melting-pot marseillais des années 30. Sa musique est un patchwork improbable liant avec bonheur blues poétique, jazz, rock contestataire, opérette marseillaise, mélodies traditionnelles occitanes, rythmes brésiliens et antillais. Leur dernier album est un hommage à Artémis, déesse de Phocée et protectrice de Marseille. C’est donc dans une ambiance bigarrée, joyeuse et drôle que nous terminerons ces quatre jours d’échanges et de partage. Jean-Pierre Saint-Picq Président de l’association Cinéma & Cultures
  3. 3. De Bayonne à Marseille... Soirées... SOIRÉE D’OUVERTURE Mercredi 26 Mars à partir de 19h à l’Atalante Tarifs Film + Concert : adhérents 10e- plein tarif : 12e SOIRÉE DE CLÔTURE Samedi 29 Mars à partir de 18h à l’Atalante Tarifs Film + Concert : adhérents 10e plein tarif : 12 e 21h – Projection en Avant-Première du film suivie d’une Rencontre avec le réalisateur Aitor Merino. Asier eta Biok Espagne, Equateur – 2012 - 1h34 en VO - Réalisé par Aitor Merino et Amaia Merino Asier et moi avons grandi ensemble dans les rues du Pays Basque. Ensuite, je suis parti vivre à Ma- drid. En 2002, Asier est entré dans le mouvement ETA. Comment faire comprendre à mes amis de Madrid ce qui avait pu l’amener à prendre une décision que moi-même j’avais du mal à accepter ? Quand Asier est sorti de prison, je pris une caméra avec l’objectif de répondre à cette question et pourquoi pas, de faire converger nos points de vue. Cependant, mon plan ne se révélerait pas aussi simple que je l’espérais… Prix Irizar de la création basque – Festival de Saint Sébastien Zinemaldia 2013 Amaia Merino a joué comme actrice dans AKELARRE de Pedro Olea et TASIO de Montxo Armendaritz. Elle travaille aujourd’hui en Equateur en tant que monteuse et scénariste. Aitor Merino est acteur de cinéma et a joué dans une vingtaine de films. Son premier court métrage NOTRE PAIN a été nominé pour les Goyas du meilleur court métrage de fiction en 2007. 19h Talos proposés par les parents d’élèves des Ikastolas de Bayonne 20h30 : Buffet Méditérranéen 20h : Concert Ruper Ordorika Ruper Ordorika est né à Oñati. Ses voyages en Angleterre influen- ceront radicalement sa manière d’appréhender la musique. En 1980, il édite un disque à contre courant de la production de cette époque composé avec des poèmes de Bernardo Atxaga. Ses disques suivants alternent un rock plus dur avec un folk aux tonalités plus douces, évoluant toujours entre sonorités électriques et acous- tiques. Ruper Ordorika effectue son retour avec «Azukre koxkor- rak», disque dans lequel il rend hommage à de nombreux groupes et chanteurs basques. Hertzainak, Itoiz, Kortatu, Txomin Artola, Os- korri, Xabier Lete, Delirium Tremens ou encore Mikel Laboa. La Ville est Tranquille France – 1999 – 2h12 – Réalisé par Robert Guédiguian avec Ariane As- caride, Julie-Marie Parmentier, Jean- Pierre Daroussin… Marseille, plusieurs destins se croi- sent. Michèle, ouvrière à la criée aux poissons, ne vit que pour sortir sa fille de la drogue. Paul trahit ses amis dockers pour devenir chauffeur de taxi. Ses parents, retraités, ne vote- ront plus jamais. Viviane ne supporte plus son mari, «gauchiste réaliste». Abderamane, transformé par la prison, cherche à aider ses frères. Sarkis se bat pour le piano à queue dont il rêve... D’une radicale noirceur, LA VILLE EST TRANQUILLE est aussi lucide et intransigeant que poignant et généreux. 21h30–Concertde Moussu T e lei Jovents Moussu T est un groupe basé à la Ciotat (ville portuaire à l’est de Marseille), créé en 2004 par Tatou (chanteur) et Blu (guitariste) de Massilia Sound System et un célèbre percussionniste brésilien, Ja- milson Da Silva. Sur scène, le groupe se produit avec le fa- meux Déli K de Martigues aux percussions et Denis « lo bramaire » à la batterie. Moussu T et lei jovents s’inspirent du melting-pot marseillais des années 30 où les chansons côtoyaient les opérettes marseillaises de Vincent Scotto et les musiques noires alors en pleine explosion. Sur cette musique cosmopolite, ils composent un nouveau répertoire en occitan ou français, à l’image du littoral provençal, de Marseille ou de la Ciotat : traditionnel et moderne, local et universel, nostalgique et bouléguant. 18h - Projection du film La Ville est Tranquille suivie à 21h30 du concert de Moussu T Pensez à acheter vos places à l’avance. (En vente 7 jours avant chaque séance) en partenariat avec Séance suivie d’une rencontre autour de Mar- seille entre Robert Guédiguian et les membres du groupe Moussu T animée par Christophe Kantcheff, critique de cinéma et ré- dacteur en chef de l’hebdomadaire Politis. Comment vit-on aujourd’hui à Marseille ? Cité tournée vers la Méditer- ranée, creuset de nombreuses migrations; pour dépasser les clichés et après l’année 2013-Capitale européenne de la culture, nous prendrons le pouls de Marseille au quotidien et au présent.
  4. 4. De Bayonne à Marseille... Rétro GUEDIGUIAN Guédiguian et la Planète Marseille Marie-Jo et ses 2 amours France – 2002 – Avec Ariane Ascaride, Jean- Pierre Darroussin, Gérard Meylan… Sur le chemin des contrebandiers, Ma- rie-Jo applique la lame d’un couteau sur son poignet. Elle aime profondément Daniel, son mari, et aime aussi fort Marco, son amant. Lorsque Marie-Jo quittera leur maison pour vivre un temps avec Marco, Daniel attendra son retour avec violence. Ces deux amours sont impossibles à vivre. Il faut bien pourtant continuer. Daniel construit des maisons, Marco conduit des bateaux… Et comme le soleil naît et meurt chaque jour, Marie-Jo a deux amours… « C’est un film intense et intensément douloureux où perce si bien le romantisme revendiqué de son auteur, qui s’y dévoile, sans doute, plus qu’à l’ordinaire. » Michel Boujut Vendredi 28 mars à 21h15 à l’Atalante Séance suivie d’une rencontre avec Robert Guédiguian, Bernard Sasia, monteur et Christophe Kantcheff. Robert Guédiguian est l’auteur d’une œuvre dense : 17 films en 30 ans, dont 7 à redécouvrir pendant ces Rencontres. L’Argent fait le Bonheur France - 1993 – 1h30 - Avec Ariane Ascaride, Jean-Pierre Darroussin, Pierre Banderet, Danièle Lebrun... Les mères d’une banlieue dés- héritée de Marseille créent un comité de solidarité sous l’égide du curé. Réunies en assemblée, elles vont inventer une solution à la misère endémique de leur cité et tenter de résoudre les divisions absurdes qui opposent ses habitants… Produit à l’origine pour la télévision et très rarement montré en salle, L’ARGENT FAIT LE BONHEUR est sans doute le film le plus anar et le plus tonique de Robert Guédiguian… A la Vie à la Mort France - 1995 – 1h47 – Avec Ariane Ascaride, Jean-Pierre Darroussin, Jacques Gamblin, Jacques Boudet... A l’Estaque, faubourg de Marseille, un cabaret, «Le Perroquet bleu» sert de refuge à quelques amis que la vie n’a pas gâté. Marie-Sol, mariée à Patrick, chômeur, qui n’arrive pas à avoir d’enfants, Vénus, une jeune droguée qui se prostitue, Farid, un orphelin à la rue, Joséfa, une strip teaseuse fatiguée se rencontrent autour d’un verre. Tous se connaissent depuis longtemps. Ils s’aiment et en dépit de leurs douleurs et disputes ils essaient de continuer à exister ensemble… Film de tribu par excellence, A LA VIE A LA MORT est une tragédie op- timiste sur la force du collectif et sur l’ilot de résistance que constitue cette petite communauté de naufragés… Dernier Eté France – 1980 – 1h30 – Avec Gérard Meylan, Ariane Asca- ride, Jean-Pierre Moreno… Gilbert et ses amis vivent dans le quartier populaire de l’Es- taque. Les usines de la région ferment et le travail se fait plus rare. Ils aiment passer du temps au bistro, font volontiers le coup de poing, com- mettent de petits larcins, vont à la plage, essaient de draguer... Le premier film de Guédiguian et la naissance d’un acteur : Gérard Meylan. « C’est sous l’influence de l’auteur d’Accattone qu’il réalise Dernier été. Ses débuts s’articulent autour d’une fin : celle d’un quartier tel qu’il vi- vait depuis des décennies. Désormais la crise est là, le travail s’évanouit, les peurs et l’individualisme progressent. » Christophe Kantcheff Marius et Jeannette France - 1996 – 1h42 – Avec Ariane Ascaride, Gérard Meylan, Pascale Ro- berts, Jacques Boudet… Marius vit seul dans une cimenterie désaffectée qui domine le quartier de l’Estaque, gardien de cette usine en démolition. Jeannette élève seule ses deux enfants avec un maigre sa- laire de caissière. Leur rencontre ne sera pas simple car, outre les dif- ficultés inhérentes à leur situation sociale, ils sont blessés par la vie… Inaugurant le cycle des contes de l’Estaque, MARIUS ET JEANNETTE est lefilmlepluscélèbredeGuédiguian,unefableoptimistedanslaquelle il réussit à « réenchanter» le monde… Vendredi 28 Mars à 18h à l’Atalante Séance en présence de Robert Guédiguian et Christophe Kantcheff, auteur du livre « Robert Guédiguian, cinéaste ». Samedi 29 mars à 16h00 à l’Atalante Séance présentée par Robert Guédiguian. Vendredi 28 mars à 16h15 à l’Autre cinéma, Séance présentée par Christophe Kantcheff.
  5. 5. La Vieille Dame Indigne France – 1965 – 1h31 - Réalisé par René Allio avec Sylvie, Victor Lanoux… Mme Berthe vient d’avoir 70 ans lorsque son mari meurt. Son existence a toujours été terne et laborieuse, entièrement consa- crée au travail et à sa famille. Les enfants de la vieille dame se réunissent autour d’elle et se demandent ce qu’elle va devenir. Mais Mme Berthe dé- cide à la stupéfaction générale de vivre une vie nouvelle. Elle se met à sortir, fréquente les restaurants et les cinémas, se lie d’amitié avec une serveuse délurée et avec Alphonse, un cordonnier anarchiste... Un des films emblématiques du cinéaste René Allio, né à Marseille et mort en 1995, longtemps invisible au cinéma et récemment res- tauré... Sugar Man Angleterre, Suède – 2012 1h25 – Réalisé par Malik Bendjelloul Au début des années 70, Sixto Rodriguez enregistre deux albums sur un la- bel de Motown. C’est un échec, à tel point qu’on raconte qu’il se serait suicidé sur scène. Plus personne n’entendit parler de Rodriguez. Sauf en Afrique du Sud où, sans qu’il le sache, son disque devint un symbole de la lutte contre l’Apartheid. Des années plus tard, deux fans du Cap partent à la recherche de “Sugar Man”. Ce qu’ils découvrent est une histoire faite de surprises, d’émotions et d’inspiration… Ce documentaire de Malik Bendjelloul retrace le destin émouvant et miraculeux de Sixto Rodriguez, héros mécon- nu de la contreculture musicale des seventies ressurgi de l’oubli grâce à la ferveur de ses fans… Le Quepa sur la Vilni France–2013–38min–Réa- lisé par Yann Le Quellec avec Bernard Menez, Christophe, Bernard Hinault… André sort de sa paisible re- traite : sur ordre du maire, il doit mener à travers monts une troupe d’hommes-sandwichs à vélo pour attirer les spectateurs à l’inauguration du cinéma local. Malgré sa détermination, l’ancien fac- teur a bien du mal à dompter ses jeunes et impétueux coéquipiers… Un court métrage aussi loufoque que réjouissant qui propose une échappée belle entre originaux de talent, aussi décoiffante que le vent qui souffle sur la garrigue... PrécédéduCourt-MétrageJeSensleBeatquiMonteenMoi France - 2012 – 32 min - Réalisé par Yann Le Quellec.. Rosalba, jeune guide touristique, souffre d’une affection étrange : la moindre mélodie provoque chez elle une gesticulation et elle se met à danser, de façon aussi subite qu’incontrôlable... El Ultimo Elvis Argentine – 2012 – 1h32 en VO – Réalisé par Armando Bo avec John McInerny, Griselda Siciliani… A Buenos Aires, Carlos Gutiérrez est Elvis, à l’usine comme sur scène où il officie pour une agence de sosies. Plus qu’une pas- sion, Elvis est pour lui un mode de vie. Voilà qu’un accident l’oblige à endosser un nouveau rôle, celui de père, quand sa fille, Lisa Marie, a besoin de lui… Armando Bo, scénariste de BIUTIFUL d’Inarritu, signe le portrait touchant et décalé d’un sosie professionnel. Il a su dénicher la perle rare en la personne de John McIner- ny, fan absolu d’Elvis qui se produit dans la vraie vie avec son propre orchestre et s’est glissé avec bonheur dans la peau d’un rôle qu’il pratique depuis très longtemps… Carte Blanche à Shellac Société de distribution et production implantée à Marseille Les Neiges du Kilimandjaro France - 2010 – 1h47 – Avec Ariane Asca- ride, Jean-Pierre Darroussin, Gérard Mey- lan, Grégoire Leprince-Ringuet, Maryline Canto... Bien qu’ayant perdu son travail, Michel vit heureux avec Marie-Claire. Ces deux-là s’ai- ment depuis trente ans. Ce bonheur va voler en éclats quand deux jeunes hommes armés et masqués pénètrent chez eux, les frappent, les attachent, et s’enfuient avec leurs cartes de crédit... Tout en faisant le constat lucide et mélancolique d’un monde ouvrier pour lequel le combat semble perdu, LES NEIGES DU KILIMANDJARO met aussi en scène la grandeur des gens simples, les élans de leur géné- rositéetdeleursolidarité,cequienfaitundesesfilmslesplusvibrants… Robert sans Robert France – 2013 – 1h30 – Réalisé par Robert Sasia et Clémentine Yelnik. 30 années, 17 films ensemble... Bernard Sa- sia, chef monteur, emprunte à Robert Gué- diguian ses personnages et ses images, dé- monte ce qu’il a monté pour le remonter et, sans Robert, nous raconte Robert, le mon- tage, la création dans l’ombre, l’amour du cinéma. Par la magie du montage, Ascaride, Darroussin, Meylan deviennent les héros du monteur. Ils se donnent la réplique par-delà les films et le temps. Marseille et le cinéma de Guédiguian sont les décors de l’aventure d’une tribu de cinéma, d’une aventure hu- maine… Bernard Sasia nous convie à un voyage dans l’univers de Robert Guédiguian. Il le raconte et sa raconte avec lui, dans un film mali- cieuxtrufféd’anecdotesdetournages,quiestaussiunebelleleçon de cinéma et de montage… En collaboration avec le programme Historéelles, ateliers d’écriture et réalisation documentaire proposés par la bibliothèque d’Anglet. Jeudi 27 mars à 18h30 à l’Autre cinéma Projection suivie d’une rencontre avec le réalisateur Bernard Sasia
  6. 6. Exposition Spacejunk Vernissage : Vendredi 28 Mars à partir de 18h30 à l’Atalante de 19h à 21h : DJ sets de Uneek et Raky (Dirty South Family) 19h : Projection de Sagarra Bilduou com- ment cueillir la pomme avant de la frapper. Voilà que Madonna chante en basque ! À ce peuple singulier, elle emprunte également des pas dedansesancestraux.Uneéquipe documentaire décide alors d’ac- compagner le trio Kalakan pen- dant une semaine de tournée du macro-show de Madonna. SAGARRA BILDU, un reportage de 17 minutes réalisé par Iban Ru- siñol et Nicolas Novion, décrit les les principaux axes qui seront déve- loppés dans le projet de long-métrage SAGARRA JO. A savoir, dans quelle mesure l’aventure vécue par le trio soulève-t-elle des ques- tions d’ordre universel ? Quelle est la place des identités collectives minoritaires au sein de cette nouvelle culture globale en gestation ? Qu’est venu chercher Madonna au Pays basque ? Ce reportage a pour objectif d’accompagner la campagne de souscription qui financera une partie de la réalisation du film SAGARRA JO. Séance en présence des réalisateurs, suivie d’un concert du groupe Kalakan dans la salle. 20h15 : Apéro Pintxos 21h : Projection du film Dans leur Jeunesse, il y a du Passé France – 2013 – 52 min – Réalisé par Elsa Oliarj-Ines On n’y vient pas par hasard, mais on peut y naître. Dans une vallée tout contre les Pyrénées, Tardets est la capitale de la Haute-Soule, la plus petite des provinces du Pays Basque. C’est aussi le village dans le- quel nous avons passé «nos années collège». Nous, c’est à dire moi et mes anciens camarades de classe. Je suis partie, la plupart sont restés. Il y a le sport, la famille, les amis. «Être là nous suffit» semblent-ils me dire. Jeudi 27 mars à partir de 19h à l’Atalante Emak Bakia ! Espagne - 2012 – 1h24 – Réalisé par Oskar Alegria Un film d’avant-garde de Man Ray, intitulé Emak Bakia en basque, «Fiche-moi la paix» en français, provoque l’histoire d’une quête. La maison où Man Ray a tourné ce film près de Biarritz en 1926 portait le nom d’Emak Bakia et l’auteur décide d’entreprendre à pied le chemin qui le mènera à son emplace- ment. De cette villa, seules trois séquences sont connues: l’image de la porte principale, deux colonnes de fenêtre et un fragment de la côte toute proche. La recherche à partir de ces quelques anciennes images ne sera pas chose aisée. Il ne figure rien dans les archives et plus personne aujourd’hui ne se souvient du nom de la maison. C’est pourquoi aide et collaboration se deman- dera à d’autres informateurs: le hasard et le vent… Séance suivie d’une rencontre avec le réali- sateur Oskar Alegria. Regard sur la Création Basque... Samedi 29 mars à 16h à l’Autre Cinéma Alors que tous ne sont pas nés ici, qu’ils ont bougé pour leurs études, que des familles se sont séparées, ou qu’ils ne parlent pas la langue, dans nos dis- cussions je découvre qu’il y a là quelque chose d’autre qui les attache à ce territoire, un lien ancestral. Ils ont tous 23 ans, mais en faisant le portrait de cette génération, je me rends compte que ce qui les ancre ici, c’est un lien intime et sensible au territoire, comme s’ils avaient toujours été là... Séance suivie d’une rencontre avec la réalisatrice. Enpartenariat avec et MP2013 DE L’AUTRE CÔTÉ Rencontres sur les Docks 2014 Exposition de Rémy Uno Deuz (Marseille) Du 27 mars au 12 avril Au cinéma l’Atalante Vernissage le 28 mars DJ Sets Uneek Raky (DSF) Lyon | Bayonne | Grenoble | BSM Deuz et Rémy Uno MP2013, de l’autre côté… Exposition Collective Avec la Galerie Spacejunk Du 26 mars au 12 avril à l’Atalante. «MP2013*, de l’autre côté…» rassemble des artistes de la cité phocéenne, Deuz et Rémy Uno, tous deux issus de la culture urbaine. Cette exposition invite le public à découvrir leurs univers, à travers le portrait, mais aussi deux démarches artistiques qui nous interrogent, chacune exprimant un ressenti par- ticulier, suite à une année 2013 passée sous le signe de ca- pitale européenne de la culture. *MP2013 : Marseille-Provence 2013, nom de la capitale européenne de la culture 2013. LESARTISTES Deuz (Marseille) DEUZ est passionné par le dessin depuis son adolescence. Marqué par Egon Schiele ou Picasso, des dessinateurs de Bd comme Bilal ou Maester, il commence à faire du graffiti dans la région d’Aix - Marseille, au milieu des années 90. Il se considère plus comme un artiste peintre qu’un graffeur ou un street-artist. Rémy Uno (Marseille) Rémy Uno, est un artiste du collectif marseillais l’Artmada. Influencé par le cubisme ou par des artistes comme Botero et Bacon, Rémy Uno digère le tout et peaufine son style : un peu pop mais pas trop, précisément abstrait. Au fil des années, son ac- tivité s’est recentrée sur la pratique du graffiti, les d’expositions, les festivals ou encore sur des travaux commissionnés, à Londres et à Marseille.
  7. 7. LESHORAIRESordutegiakRencontres sur les Docks ... Jeune Public Samedi 29 mars à 15h45 à l’Autre Cinéma Ciné-Goûter Le Piano Magique France/Norvège/Pologne- 0h48-2001/08 réalisé par MartinClappApartirde4ans. Alors qu’elle souhaite rejoindre son père, Anna découvre un piano brisé qui se transforme, comme par enchantement, en un engin volant. Accompagnée de son cousin, elle grimpe sur le pia- no magique qui les emmène en voyage aux quatre coins de l’Europe. Précédé des DÉMONS DE LUDWIG de Gabriel Jacquel et de PL.INK ! D’Anne Kristin Berge. Deux magnifiques variations inspi- rées des œuvres de Beethoven et Chopin. Séance suivie d’un Goûter. Tarif Unique 4,50 e (Adhérents 3 /) Mercredi 26 mars à 16h à l’Autre Cinéma Avant-Première La Pie Voleuse Italie - 1964/73 - 0h36 réalisé par Emanuele Luzzati et Giulio Gianini A partir de 4 ans. L’ITALIENNE À ALGER, POLICHI- NELLE et LA PIE VOLEUSE ; trois fabuleuses adaptations d’opéras de Rossini par deux grands ar- tistes italiens. Aquatremainsetenutilisantle papier découpé, ils propulsent l’univers du compositeur italien sur grand écran avec inventivité et une débauche de couleurs et de lumières. Un véritable enchantement pour les enfants. La séance sera suivie d’un atelier d’initiation à l’animation avec la fabrication d’un flip-book ! Tarif Unique 4,50 e (Adhérents 3 /)

×