Projet d enfant et/ ou enfant projet
Mme Houria Gherbi
Psychologue clinicienne
Thérapeute de famille
Psychologie du trauma...
• un enfant satisfait dans ses besoins, est un enfant
qui est capable d élaborer un projet scolaire et
professionnel à tra...
Une bonne confiance en soi: prise d’initiative, action, croyance
qu’on peut réussir, réaction aux situations nouvelles.
Es...
Le développement de l’enfant se fait en 4
secteurs:
Physique Cognitif
Social-
émotionnel
Langage et
alphabétisation
• Le développement physique:
• se réfère au développement de grands muscles
(motricité brute) et de petits muscles (motric...
• Le développement cognitif se réfère au
développement de
• pensées d’un enfant, le raisonnement et les
compétences
• de r...
• Le développement social-émotionnel se réfère au
processus
• par lequel les enfants apprennent à agir
réciproquement
• av...
• Le développement du langage se réfère au
processus par
• lequel les enfants apprennent à utiliser des
symboles
• et des ...
De quoi a-t-il besoin pour
se développer???
Besoin d’auto réalisation
Besoin d’estime de soi
De respect
Besoin d’appartenance
D’etre aimé
Besoin de sécurité
Sentiment...
Les besoins de l’enfant se modifient
selon son âge:16 besoins fondamentaux
• Le besoin de sécurité. C’est à travers les in...
• Le besoin de dormir et surtout de voir son rythme de sommeil
respecté. Lorsque ce rythme est perturbé, il engendre non s...
• Le besoin d’être propre. Les pratiques d’hygiène corporelle (le
change, le bain, le brossage de dents etc…) assurent à l...
• Le besoin d’apprendre et de jouer (d’apprendre en jouant). Notre
rôle de parent est plus de prendre appui sur le désir d...
• Les besoins affectifs :
• Le besoin d’être aimé, inconditionnellement, pour ce qu’il
est.
• Le besoin d’attention : l’en...
Une attention particulière à l adolescence : remaniement
chez l enfant et sa famille:
• Les remaniements physiologiques pe...
• Idéalisation de membres du groupe de pairs ou d’adultes (hors famille)
à la base d’identifications permettant le dévelop...
Les 10 principaux Droits de l’enfant
Genève 1989
• Le droit d'être protégé contre toute forme de
discrimination en raison ...
• Le droit d’être nourri, logé et de grandir dans de
bonnes conditions.
• Le droit de jouer, de rire, de rêver.
• Le droit...
Réussir à l’école n’est pas toujours signe de
bien être
Et
Ne pas réussir n’est pas signe d’incapacité
cognitive
Mais touj...
70% des enfants surdoués sont en échec scolaire selon une
étude française en 2012 … EX
• La plupart des élèves à très fort...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Projet d enfant et/ ou enfant projet

2 423 vues

Publié le

Mme Houria Gherbi

Psychologue clinicienne
Thérapeute de famille
Psychologie du traumatisme et de la violence
Enseignante à l’université –Alger 2-

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 423
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
13
Actions
Partages
0
Téléchargements
19
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Projet d enfant et/ ou enfant projet

  1. 1. Projet d enfant et/ ou enfant projet Mme Houria Gherbi Psychologue clinicienne Thérapeute de famille Psychologie du traumatisme et de la violence Enseignante à l’université –Alger 2-
  2. 2. • un enfant satisfait dans ses besoins, est un enfant qui est capable d élaborer un projet scolaire et professionnel à travers: • L autonomie du choix qui correspond à ses propres capacités ( ca demande qu on est une vision positive et réelle de soi même). • Le sentiment d être capable d accomplir ceux qu il entame(avoir confiance en soi même). • La capacité à rentrer dans des relations harmonieuses avec son entourage (école et milieu professionnel âpres)/ aimé et être aime, respecté et être respecté.
  3. 3. Une bonne confiance en soi: prise d’initiative, action, croyance qu’on peut réussir, réaction aux situations nouvelles. Estime de soi Amour de soi La vision de soi La confiance en soi
  4. 4. Le développement de l’enfant se fait en 4 secteurs: Physique Cognitif Social- émotionnel Langage et alphabétisation
  5. 5. • Le développement physique: • se réfère au développement de grands muscles (motricité brute) et de petits muscles (motricité fine); • La motricité brute inclut l’équilibre. • la stabilité et la capacité d’un enfant de contrôler de grands muscles dans le corps, particulièrement les bras et les jambes. • La motricité fine inclut l’utilisation et la coordination de petits muscles dans les mains et les poignets.
  6. 6. • Le développement cognitif se réfère au développement de • pensées d’un enfant, le raisonnement et les compétences • de résolution de problèmes. Les enfants développent leur • pensée du simple au complexe et du concret à l’abstrait.
  7. 7. • Le développement social-émotionnel se réfère au processus • par lequel les enfants apprennent à agir réciproquement • avec d’autres, communiquer et exprimer leurs sentiments et • développer leur identité et l’estime de soi.
  8. 8. • Le développement du langage se réfère au processus par • lequel les enfants apprennent à utiliser des symboles • et des sons pour communiquer. Le développement de • l’alphabétisation se réfère au processus par lequel les enfants • apprennent à lire et écrire.
  9. 9. De quoi a-t-il besoin pour se développer???
  10. 10. Besoin d’auto réalisation Besoin d’estime de soi De respect Besoin d’appartenance D’etre aimé Besoin de sécurité Sentiment de confiance Besoins physiologiques Faim, soif, sommeil Pyramide de Maslow
  11. 11. Les besoins de l’enfant se modifient selon son âge:16 besoins fondamentaux • Le besoin de sécurité. C’est à travers les interdits, les frustrations, les limites, les règles, que nous donnons à l’enfant le sentiment de sécurité, mais aussi les bonnes bases de la socialisation. • Le besoin de stabilité : des horaires fixes, des routines régulières, une ambiance sereine à la maison et des réponses cohérentes. • Le besoin de boire et de se nourrir. L’alimentation joue un rôle essentiel dans l’établissement de la relation affective notamment les premier mois pendant l’allaitement ou les biberons. Plus tard, lorsque l’enfant éprouve le besoin de manger avec ses mains, il est important de le laisser faire, car cela répond à un besoin d’exploration et lui permet de développer son sens du toucher… c’est aussi pour lui une source de plaisir.
  12. 12. • Le besoin de dormir et surtout de voir son rythme de sommeil respecté. Lorsque ce rythme est perturbé, il engendre non seulement un déséquilibre nerveux avec des inévitables troubles du comportement, mais des troubles de la croissance : il a été prouvé une relation entre la le sommeil et la sécrétion de l’hormone de croissance. Bien dormir permet à l’enfant de bien grandir ! Comme les adultes cependant, les enfants peuvent être de petits et des gros dormeurs. Les besoins de sommeil sont variables mais voici quelques repères ! o Nouveau né : 20 heures o De 1 à 3 ans : 15 heures (12 heures par nuit + 3 heures de sieste) o De 3 à 6 ans : 12 heures (10 heures par nuit + 2 heures de sieste) o Vers 10 ans : 10 heures o Adolescent : 8 ou 9 heures o Adulte : 7 à 8 heures
  13. 13. • Le besoin d’être propre. Les pratiques d’hygiène corporelle (le change, le bain, le brossage de dents etc…) assurent à l’enfant une bonne santé, le confort et la détente du corps. Elles leur donnent aussi les premiers points de repères (quand elles s’insèrent à une « routine » quotidienne) et leur offre des moments forts de découvertes (l’eau, le savon, les bulles, le chaud, le froid etc.). • Le besoin de communiquer et ce dès la naissance ou même avant. Vous pouvez lire à ce sujet notre dossier : • Le besoin d’être respecté dans son rythme de développement. Nos attentes se doivent d’être réalistes, en fonction de son stade de développement psychomoteur, affectif et social
  14. 14. • Le besoin d’apprendre et de jouer (d’apprendre en jouant). Notre rôle de parent est plus de prendre appui sur le désir d’apprendre de l’enfant, en lui offrant un environnement favorable : un espace, un mobilier, un matériel (jeux, jouets etc.) adapté à ses besoins du moment et à ses compétences, plutôt que de chercher à le diriger dans son apprentissage en lui imposant telle ou telle activité. • Le besoin d’explorer, de découvrir, d’expérimenter, d’observer. L’enfant a besoin de s’approprier l’environnement dans lequel il vit, pour maîtriser progressivement ses actions. • Le besoin de plaisir : pour passer à l’action, pour apprendre et s’éveiller, l’enfant doit « avoir envie de faire ». • Le besoin de sorties. Les sorties, les promenades (à pied, avec une belle poussette pour les plus petits, en vélo avec les plus grands etc.), sont bénéfiques à l’enfant. Elles lui procurent l’air et le soleil dont il a besoin pour être en bonne santé (l’oxygénation stimule les défenses de l’organisme et favorise l’appétit et le sommeil), et lui donnent surtout l’occasion de connaître un univers différent : d’autres lieux, d’autres personnes, d’autres enfant etc. •
  15. 15. • Les besoins affectifs : • Le besoin d’être aimé, inconditionnellement, pour ce qu’il est. • Le besoin d’attention : l’enfant doit savoir que nous sommes à son écoute et que c’est important pour nous qu’il aille bien. • Le besoin d’être apprécié pour ses qualités. • Le besoin du respect : de sa nature, de sa personnalité, de ses goûts, de son désir de faire ou de ne pas faire, de ses capacités etc. • Le besoin d’accompagnement : de soutien, d’encouragement, de compliment (descriptif !), de rituel qui l’aide à franchir certaines étapes (séparation, couché, naissance d’un petit frère ou d’une petite sœur etc.).
  16. 16. Une attention particulière à l adolescence : remaniement chez l enfant et sa famille: • Les remaniements physiologiques peuvent entraîner des inquiétudes sur les plans physique et sexuel. • Les manifestations agressives, quand il y en a, reflètent une anxiété et/ ou une souffrance , et non un rejet des autres. • Construction de l’identité inséparable de la reconnaissance de soi par autrui. • Relations plus distantes avec les parents au profit du groupe de pairs. • Préoccupation autour de la normalité et de la justice, en référence aux groupes de pairs (qu’est-ce qui est normal, ne l’est pas, qu’est-ce qui est juste ou injuste ?). • Formations de cliques (petits groupes de même âge et de même sexe partageant des activités communes, passant beaucoup de temps ensemble).
  17. 17. • Idéalisation de membres du groupe de pairs ou d’adultes (hors famille) à la base d’identifications permettant le développement du sentiment d’identité. • Les nouvelles capacités intellectuelles favorisent le jugement critique et l’adoption d’une morale autonome. • Expérimentation dans le groupe des divers rôles (leader, exclus, soumis, soutien, etc.) • Attrait pour la transgression pouvant aboutir à des conduites à risque.
  18. 18. Les 10 principaux Droits de l’enfant Genève 1989 • Le droit d'être protégé contre toute forme de discrimination en raison de sa race, de sa religion, de son origine ou de son sexe. • Le droit d’avoir un nom et une nationalité. • Le droit à une alimentation suffisante et saine. • Le droit d’être soigné(e) et de bénéficier de soins et de traitement adaptés à l’âge. • Le droit à l’éducation
  19. 19. • Le droit d’être nourri, logé et de grandir dans de bonnes conditions. • Le droit de jouer, de rire, de rêver. • Le droit d’accéder à l’information, d’exprimer son avis et d’être entendu. • Le droit d’être protégé de la violence et de l’exploitation • Le droit à une protection spéciale pour tous les enfants réfugiés et / ou handicapés • L Algérie est parmi les états membres qui ont signé l accord de Genève 1989.
  20. 20. Réussir à l’école n’est pas toujours signe de bien être Et Ne pas réussir n’est pas signe d’incapacité cognitive Mais toujours de Mal être
  21. 21. 70% des enfants surdoués sont en échec scolaire selon une étude française en 2012 … EX • La plupart des élèves à très fort QI quittent l’école avec juste un bac. • Un tiers seulement font des études supérieures. • En primaire, ils sont souvent premiers. Avec leur excellente mémoire, les leçons se retiennent toutes seules. • La dégringolade vient après, en général. Avec leurs neurones restés en friche, et leur cerveaux qui pensent autrement, ils ont du mal à se mettre au travail. • «Ils n’ont pas appris à apprendre, ils mémorisent des choses sans en comprendre la logique. C’est le bordel dans leur tête».

×