Mobilité: l’artiste qui voyage et
expérimente le réel
Pauline GAUDIN - Doctorante en Arts
Université de Strasbourg (France...
Iain Baxter
Cows, Gaspe Bay, Quebec, 1969
Photographie couleur,
106,7 x 148 cm.
Gabriel Orozco
Sans titre, 2008
AB/MB (Convention Center)
Rirkrit Tiravanija
Untitled 2011 (Passport to the Underworld), 2011
Art Basel.
Simon Starling,
Autoxylopyrocycloboros, 2006.
Francis Alys,
The loop, 1997
Valéry Grancher,
Captures d’écrans,
Récits d’explorations, publications, expositions des
travaux,
http://ny-alesund-pole0....
Pauline Gaudin
Coin Lecture(s): espace de perception et
de rencontre,
Vues de l'installation
Projection de 366 images réal...
Pauline Gaudin
Coin Lecture(s): espace de perception et de rencontre,
Vues de l'installation
Projection de 366 images réal...
Références bibliographiques
AUGE, Marc. Non-lieux : introduction à une anthropologie de la surmodernité. Paris : Le Seuil,...
Ce diaporama a servi de support à la
communication de Pauline GAUDIN à
l'occasion du 12e
colloque Doc'Géo, qui
s'est dérou...
Mobilité: l’artiste qui voyage et expérimente le réel
Mobilité: l’artiste qui voyage et expérimente le réel
Mobilité: l’artiste qui voyage et expérimente le réel
Mobilité: l’artiste qui voyage et expérimente le réel
Mobilité: l’artiste qui voyage et expérimente le réel
Mobilité: l’artiste qui voyage et expérimente le réel
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Mobilité: l’artiste qui voyage et expérimente le réel

326 vues

Publié le

Les voyages que j’ai réalisé entre la France et le Brésil depuis 2006, dans le cadre de mes études à l’Université Fédérale de Rio Grande do Sul (Porto Alegre) sont le point de départ de mon projet de thèse sur le voyage vécu dans les pratiques artistiques contemporaines. Ce parcours de recherche se traduira par une expérimentation plastique en plusieurs volets de réflexions sur la forme du « récit de voyage », et d’autre part interrogera les enjeux artistiques et esthétiques des œuvres actuelles (de 1989 à nos jours) qui se nourrissent de voyages ou sont liées au voyage. Ce travail de thèse est lié à la problématique du déplacement aujourd’hui à l’heure de la mondialisation.
Depuis novembre 2011, j’expérimente une pratique exploratoire qui travaille à la construction d’une œuvre sur le Net, introduisant une réflexion sur les particularités et les spécificités de ce support, ses outils (logiciel, interface, Smartphone, scanner, production d’images numériques), ses critiques.
Afin de pouvoir collecter des documents et fragments lors des nombreux déplacements, espaces traversés, chemins parcours, j’ai décidé de toujours me munir d’un outil principal, le Smartphone, véritable enregistreur du “temps réel” dont parle Virilio. Ayant comme posture celle de l’artiste voyageur, je me trouve confrontée directement à la vitesse des transports dans un premier temps, à la vitesse présente dans les fragments sonores, vidéos et photographiques produits sur le terrain, et enfin à la puissance et la rapidité de la transmission des données d’un outil à un autre, utilisant le réseau Internet dans un objectif de diffusion immédiate, globale, simultanée.
A l’instar de la figure du flâneur, longuement développée par Baudelaire et Benjamin, l’homme moderne déambule et vagabonde dans la ville, en quête d’inspiration, lentement, d’une manière désintéressée.
Mon objectif est donc de créer une dualité entre ces deux états, celui du promeneur, qui marche, est en recherche de découverte, d’exploration, et la tension palpable et l’allure précipitée inhérentes aux transports dans les grandes villes, les moments de stress et de nervosité intenses en transit. Pour cela, mes expérimentations et travaux artistiques cherchent toujours à rendent compte de la fixité/mobilité, de cette mise en tension, ainsi que des « accidents » provoqués par la vitesse, le mouvement (utilisation d’images brutes, floues, tremblements, chuintements), le hasard, provoqués par le quotidien, les événements, ou informations qui surgissent sur l’instant.
Cet instant si éphémère, ce moment d’espace-temps si précieux, et que je souhaite à tout prix enfermer dans la « boîte noire » et contrôler en l’encadrant, n’est-il pas déjà obsolète ? Que veulent dire vitesse et lenteur dans ce réel si flexible et malléable ? Faire de la recherche, travailler, expérimenter, et

Publié dans : Sciences
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
326
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Mobilité: l’artiste qui voyage et expérimente le réel

  1. 1. Mobilité: l’artiste qui voyage et expérimente le réel Pauline GAUDIN - Doctorante en Arts Université de Strasbourg (France) EA 3204 « Approches contemporaines de la création et de la réflexion artistiques » - sous la direction de Mme Françoise VINCENT-FERIA / UFRGS, Porto Alegre (Brésil) Programme de Post-Graduation en Arts Visuels - sous la direction de Mme Maria Ivone dos SANTOS.
  2. 2. Iain Baxter Cows, Gaspe Bay, Quebec, 1969 Photographie couleur, 106,7 x 148 cm.
  3. 3. Gabriel Orozco Sans titre, 2008 AB/MB (Convention Center)
  4. 4. Rirkrit Tiravanija Untitled 2011 (Passport to the Underworld), 2011 Art Basel.
  5. 5. Simon Starling, Autoxylopyrocycloboros, 2006.
  6. 6. Francis Alys, The loop, 1997
  7. 7. Valéry Grancher, Captures d’écrans, Récits d’explorations, publications, expositions des travaux, http://ny-alesund-pole0.blogspot.com
  8. 8. Pauline Gaudin Coin Lecture(s): espace de perception et de rencontre, Vues de l'installation Projection de 366 images réalisées en mouvement à travers le monde. Vidéo-projecteur, ordinateur, Smartphone, machine à écrire, fragments de cartes, 12 coussins, tapis. Dimensions: taille image projetée 100 x 70 cm, ensemble 340 x 210 cm. Musée des Beaux-Arts de la République de Sakha
  9. 9. Pauline Gaudin Coin Lecture(s): espace de perception et de rencontre, Vues de l'installation Projection de 366 images réalisées en mouvement à travers le monde. Vidéo-projecteur, ordinateur, Smartphone, machine à écrire, fragments de cartes, 12 coussins, tapis. Dimensions: taille image projetée 100 x 70 cm, ensemble 340 x 210 cm. Musée des Beaux-Arts de la République de Sakha
  10. 10. Références bibliographiques AUGE, Marc. Non-lieux : introduction à une anthropologie de la surmodernité. Paris : Le Seuil, 1992. BAUDELAIRE, Charles. Œuvres complètes. Paris: Gallimard, 1976. BENJAMIN, Walter. Paris capitale du XIXème siècle, Le livre des passages. Paris: Les éditions du Cerf, 1989. BOURRIAUD, Nicolas. Radicant, pour une esthétique de la globalisation. Paris : Denoël, 2009. DAVILA, Thierry. Marcher, créer. Déplacements, flâneries, dérives dans l’art de la fin du XXe siècle. Paris : Editions du Regard, 2002. DEPARDON, Raymond, VIRILIO, Paul (org.). Terre natale, ailleurs commence ici. Arles : Actes Sud/Paris : Fondation Cartier pour l’art contemporain, 2009. DEWEY, John. L’art comme expérience. Paris: Folio Essais, 2010. FOURMENTRAUX, Jean-Paul. Art et Internet. Les nouvelles figures de la création. Paris : CNRS, 2005. OLLIVRO, Jean. Quand la vitesse change le monde. Rennes: Apogée, 2006. VINCENT+FERIA. Postpostantartica, situations performatives. Paris : Hallaca Editions, 2010. BONNET, Eric Bonnet (org). Le voyage créateur : Expériences artistiques et itinérance. Paris : L’Harmattan, 2010. Site de Valéry Grancher, projet “NY-alesund-pole0” . Disponible sur < http://ny-alesund-pole0.blogspot.com.br/>. Consulté le 12 nov. 2011. Carnet de recherche, Nicolas Thély. Disponible sur < http://esthetique.hypotheses.org/> . Consulté le 17 sept. 2012.
  11. 11. Ce diaporama a servi de support à la communication de Pauline GAUDIN à l'occasion du 12e colloque Doc'Géo, qui s'est déroulé à Pessac (Gironde) les 9 et 10 octobre 2014. Ce document est mis à disposition sous les termes de la licence ouverte, dont le texte est disponible sur le site de la mission ETALAB. Mobilité : l’artiste qui voyage et expérimente le réel

×