Sainte-Maxime 
Passations de pouvoirs radieuses ! 
Servir les enfants du monde 
Magazine 
District France Monaco 
N° 140 –...
Kiwanis Magazine N°140 octobre-novembre 2014 
Sommaire 
1 Éditorial 
2 International 
Souvenirs mémorables 
du pays du Sol...
Éditorial 
Une campagne internationale et un partenaire 
prestigieux qu’est UNICEF, des actions sociales de 
qualité et de...
Japon 
International 
Souvenirs mémorables 
du pays du Soleil Levant 
J’en avais rêvé. Le Kiwanis l’a fait...Je voulais al...
Kyoto, c’est Tokyo à l’envers… 
C’est à ce moment que les congressistes, après 
quatre jours de réflexions intenses, d’éch...
Roumanie 
International 
Continuité, stabilité et développement 
Les axes porteurs de projets et d’espoirs 
du District en...
Kiwanis Magazine N°140 octobre-novembre 2014 5
La Vie du District 
L’équipe 2014-2015 avait pris ses marques 
lors de l’Université de Printemps 
Organisée par le club de...
Jean-Michel REITER et Eliane OTT-SCHEFFER en 
l’absence de Jean-Pierre LAFOND. Puis, Jean- 
Yves JAFFRAY présenta le site ...
Gérald PARANT : 
« Nous avons un devoir de mémoire 
envers le Kiwanis France-Monaco… » 
Collectionneur d’objets divers et ...
collaborateurs), il peut en être tout 
autrement, voire même le contraire, 
en ce qui concerne le Kiwanis. 
C’est peut-êtr...
jusqu’en 2002. Ces locaux, 
comme je l’ai déjà dit, 
seront mis gracieusement 
à disposition du Kiwanis 
Fr a n c e Mo n a...
Budget 2014-2015 
Gouverneur : Eliane Ott Scheffer 
Budget 
BUDGET 2014-2015 GOUVERNEUR ELIANE OTT SCHEFFER 
BUDGET BUDGET...
La Vie du District 
L’équipe nationale : un organe directionnel 
au service du District France-Monaco 
Etre membre du staf...
volonté de servir le mouvement et de contribuer 
à apposer sa propre pierre à l’édifice, il sera 
indispensable de se cons...
Jean PERLOT : 
vive les budgets équilibrés ! 
« Quand j’ai rejoint la famille 
kiwanienne en 2007, Jean- 
Germain WOLF, go...
Partagez ce document avec vos amis, Kiwaniens ou non. 
Le District France Monaco et toute son équipe Eliminate 
vous remer...
Du Léman à la Méditerranée à bicyclette : 
le VIARHONA 2015 célébrera dignement 
le centenaire du Kiwanis 
Porté par le cl...
Kiwanis Magazine N°140 octobre-novembre 2014 17
Est-il nécessaire de vanter les charmes de Colmar : ses 
colombages, ses canaux, son centre-ville fleuri… ? La capitale 
d...
Conseil d’administration de Sainte-Maxime 
Conseil 
d ,administration 
de Sainte-Maxime 
- 
Kiwanis Magazine N°140 octobre...
Conseil d’administration de Sainte-Maxime 
La régénération stratégique 
du Kiwanis France Monaco 
Le Kiwanis France Monaco...
Conseil d’administration de Sainte-Maxime 
Eliminate : le plein de dons… 
Au niveau international, la collecte est 
aujour...
Conseil d’administration de Sainte-Maxime 
22 Kiwanis Magazine N°140 octobre-novembre 2014
Conseil d’administration de Sainte-Maxime 
Bonne et heureuse année 
à la nouvelle équipe organisationnelle 
Vous allez pen...
Conseil d’administration de Sainte-Maxime 
A propos de l’archivage 
des données 
Jusqu’à présent, il n’existait pas d’arch...
Conseil d’administration de Sainte-Maxime 
Kiwanis Magazine N°140 octobre-novembre 2014 25
Conseil d’administration de Sainte-Maxime 
Dernier conseil d’administration 
pour Jean-Michel Reiter et son équipe 
C’est ...
Kiwanis magazine N° 140 – Oct.-Nov. 2014
Kiwanis magazine N° 140 – Oct.-Nov. 2014
Kiwanis magazine N° 140 – Oct.-Nov. 2014
Kiwanis magazine N° 140 – Oct.-Nov. 2014
Kiwanis magazine N° 140 – Oct.-Nov. 2014
Kiwanis magazine N° 140 – Oct.-Nov. 2014
Kiwanis magazine N° 140 – Oct.-Nov. 2014
Kiwanis magazine N° 140 – Oct.-Nov. 2014
Kiwanis magazine N° 140 – Oct.-Nov. 2014
Kiwanis magazine N° 140 – Oct.-Nov. 2014
Kiwanis magazine N° 140 – Oct.-Nov. 2014
Kiwanis magazine N° 140 – Oct.-Nov. 2014
Kiwanis magazine N° 140 – Oct.-Nov. 2014
Kiwanis magazine N° 140 – Oct.-Nov. 2014
Kiwanis magazine N° 140 – Oct.-Nov. 2014
Kiwanis magazine N° 140 – Oct.-Nov. 2014
Kiwanis magazine N° 140 – Oct.-Nov. 2014
Kiwanis magazine N° 140 – Oct.-Nov. 2014
Kiwanis magazine N° 140 – Oct.-Nov. 2014
Kiwanis magazine N° 140 – Oct.-Nov. 2014
Kiwanis magazine N° 140 – Oct.-Nov. 2014
Kiwanis magazine N° 140 – Oct.-Nov. 2014
Kiwanis magazine N° 140 – Oct.-Nov. 2014
Kiwanis magazine N° 140 – Oct.-Nov. 2014
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Kiwanis magazine N° 140 – Oct.-Nov. 2014

1 371 vues

Publié le

Magazine du Kiwanis K-mag N° 140
Octobre / Novembre 2014

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 371
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Kiwanis magazine N° 140 – Oct.-Nov. 2014

  1. 1. Sainte-Maxime Passations de pouvoirs radieuses ! Servir les enfants du monde Magazine District France Monaco N° 140 – Oct.-Nov. 2014
  2. 2. Kiwanis Magazine N°140 octobre-novembre 2014 Sommaire 1 Éditorial 2 International Souvenirs mémorables du pays du Soleil Levant Continuité, stabilité et développement 6 La Vie du District L’équipe 2014-2015 avait pris ses marques lors de l’Université de Printemps Changement de responsable à La Boutik mais même philosophi Gérald Parant Budget 2014-2015 L’équipe nationale : un organe directionnel au service du District France-Monaco Du Léman à la Méditerranée à bicyclette 19 Conseil d’administration de Sainte-Maxime La régénération stratégique du Kiwanis France Monaco Bonne et heureuse année à la nouvelle équipe organisationnelle Dernier conseil d’administration pour Jean-Michel Reiter et son équipe Paris 2017, c’est parti ! 28 La Vie des Divisions Belle passation de pouvoirs pour l’accession de Jean-Pierre Guillot Une division mobilisée par l’action nationale « Vis ma différence » Don de 1 750 euros au profit d’une vingtaine d’enfants polyhandicapés 30 Vie des clubs 40 Hommages François Netter Robert Bouvier Fabienne Kissien Philippe Trombetta Directrice de la publication Eliane Ott-Scheffer Conception et impression Imprimerie la Renaissance 10150 Pont-Sainte-Marie Tél. 03 25 70 44 70 Rédacteur en chef Thierry Bret Comité de rédaction Alain Lenta (photographies) Association de Clubs Kiwanis France - Monaco Siège : 25, rue du Hameau Bat. B3 - 75015 Paris Internet : www.kiwanis.fr Tous les textes et photos sont à adresser à : articles@kiwanis.fr Agenda Gouverneur 2014-2015 1 octobre : Réunion Congrès. 2 octobre : Réunion, mon club. 3 octobre : Passation des pouvoirs Lorraine Centre. 4 octobre : Réunion de division Nord Aquitaine. 10/11/12 octobre : 1er conseil d’administration KIEF à Prague. 18 octobre : Fête de la Transhumance à Muhlbach. 22 octobre : Échange des signatures trésoriers. Lyon - Réunion Congrès Colmar. 29 octobre : Réunion de la division Alsace Sud. 30 octobre : Réunion de la division Alsace Nord. 8 novembre : Réunion de la division Côte d’Azur Ouest varois. 12 novembre : Worldwide Report Day. Eliminate. 14 novembre : Vernissage exposition 10e salon des artisans d’art. Sanary sur Mer 15 novembre : Réunion de la division Côte d’Azur Est Monaco - 40e anniversaire du Kiwanis Club Monaco. 17 novembre : UNICEF - Paris. 18 novembre : Réunion de la division Flandre Artois Côte d’Opale. 19 novembre : Réunion Congrès Colmar. 20 novembre : Réunion, mon club. 24 novembre : Réunion Interclub à Paris. 29 novembre : Réunio n de la division L imousin Poitou Charentes. 4 décembre : Réunion de la division Franche Comté. 6 décembre : Réunion de la division Auvergne.
  3. 3. Éditorial Une campagne internationale et un partenaire prestigieux qu’est UNICEF, des actions sociales de qualité et des initiatives originales en matière de développement, vous allez entendre parler de la Formule ! La Formule, plan quinquennal, mise sur l’expérience des Kiwaniens au sein de leurs clubs et vise à renforcer l’adhésion. C’est une opportunité pour nous Kiwaniens de construire l’avenir de nos clubs et de développer des activités de service à l’enfance ayant un impact sur nos villes. La Formule est basée sur un postulat simple, nos aimons le Kiwanis et nous voulons le partager. Rappelons notre enthousiasme à partager notre expérience avec les autres. Rendez-vous est pris, le prochain Kiwanis Magazine, à paraître début janvier, vous familiarisera avec la Formule ! Je vous ai parlé des trois axes principaux qui guideront mon gouvernorat, j’aurais aussi pu aborder d’autres sujets : les Toiles enchantées, le Cirque Amar, les Poupées Kiwanis, les Baptêmes de l’Air, notre Fondation, les voyages organisés pour le Congrès en Roumanie, à Indianapolis…. Vous l’avez compris, il y a matière à étoffer vos statutaires, parlez y très régulièrement du développement, prenez des nouvelles de celles et ceux qui s’absentent ou se lassent … Soyez toujours fiers d’être Kiwaniens, et ne l’oubliez pas « L’engagement rend heureux ! » Au grand plaisir de vous rencontrer très prochainement lors de vos réunions de division, avec toute mon amitié kiwanienne. Eliane Ott-Scheffer Gouverneur du District France Monaco Gouverneur 2013-2014 District France-Monaco L’engagement rend heureux Nous abordons de plein pied l’année du Centenaire de notre mouvement, le Kiwanis. Un centenaire allègre, dynamique, inventif, joyeux qui s’apprête à fêter avec panache cet anniversaire. Il s’agit pour nous de faire savoir dans nos villes que Kiwanis est le club service le plus important au monde à servir l’enfance… Profitez de la journée du 21 janvier, journée anniversaire de notre centenaire pour convier non seulement les enfants que vous aidez dans vos clubs, mais également vos sponsors, les représentants de vos communes qui vous soutiennent régulièrement et que vous souhaitez remercier. Je vous invite à prendre contact auprès de vos radios et vos journaux quotidiens, présentez le Kiwanis tel que vous le vivez, tel que vous l’aimez et tel que vous souhaitez le partager ! Un protocole pouvant vous guider a été mis en place, votre Lieutenant Gouverneur peut vous transmettre ce document, vous pouvez également l’obtenir auprès de Béatrice Weichel, responsable communication, à l’adresse communication@kiwanis.fr L’année du Centenaire coïncide également avec la fin de la campagne Eliminate. Nous déclarerons au monde entier que Kiwanis, en partenariat avec UNICEF a relevé un défi impensable il y a encore 5 ans. 61 millions de mamans et leurs bébés sauvés et protégés…. Notre district a pris il y a 15 ans un engagement fort en faveur de la Roumanie. Il s’agit de permettre à ce pays en pleine mutation de rejoindre les rangs du Kiwanis. Un onglet Roumanie a été mis en place sur notre site Kiwanis.fr, vous pourrez prendre des nouvelles de ce pays attachant. Kiwanis Magazine N°140 octobre-novembre 2014 1
  4. 4. Japon International Souvenirs mémorables du pays du Soleil Levant J’en avais rêvé. Le Kiwanis l’a fait...Je voulais aller au Japon. Des Japonais et des Japonaises, j’en avais déjà vu beaucoup à Paris sur les Champs-Elysées, au Mont-Saint-Michel, au château de Versailles et plus récemment en Andalousie. Et si nombreux à Grenade qu’on ne reconnaissait même plus les Andalous ! J’en étais même à me demander si je ne m’étais pas trompé de destination et n’avais pas anticipé mon arrivée à Tokyo ! J’en rêvais. C’est alors que la nouvelle est arrivée. Le Congrès mondial se déroulerait à Tokyo cette année. Jean- Michel REITER, Gouverneur du District, proposait aux accompagnants un programme haut de gamme pour une découverte du Japon et des Japonais. Tokyo, Kyoto et en complément le sud de l’archipel, via Hiroshima : il aurait fallu n’avoir jamais été jeune pour ne pas être tenté ! Alain BOHN, kiwanien de Saverne, prenait aussitôt le relais pour assurer l’intendance et la mise en place du séjour avec une rare efficacité. Tout cela en liaison avec un opérateur connu de Jean-Michel et à l’évidence particulièrement inspiré...Seize Kiwaniennes et Kiwaniens, accompagnés de leur conjoint, de leurs enfants ou petits-enfants soit un groupe de trente-six personnes, avaient répondu à l’appel. Ils représentaient la France. Parmi ces personnes, deux éminents Kiwaniens caennais de la Division Basse-Normandie. Etaient également représentées les Divisions Alsace Nord, Champagne Ardennes, Bordeaux Médoc, Lorraine centre, Picardie ouest et Paris Ile-de-France. S’étaient également joints à nous un Kiwanien belge et un Kiwanien suisse et leurs épouses. Seize Kiwaniens : c’est peu. Mais, comme toujour s en pa rei l l e circonstance, les meilleurs étaient là ! Dont pas moins de cinq gouverneurs past, present ou elect mais au-delà de toute considération, un groupe d’une grande humanité où se trouvaient réunies quatre générations, du petit William dans sa poussette à la très élégante grand-mère d’une charmante étudiante en médecine. Tous animés de la même curiosité. Du même goût de l’inconnu et entraînés dans un même élan à la découverte d’un pays, un autre pays... Un autre pays, un autre mode de vie La douceur mutine des femmes, la sollicitude discrète des hommes et la foule, élégante et silencieuse font de Tokyo une ville sans fin à l’architecture incomparable, sans cesse à la recherche de l’impossible mais où se mêlent l’esthétique et le nécessaire. Ville miraculée ou miraculeuse. Réchappée de tant de drames, bombardements, typhons ou tremblements de terre. Tokyo où pour nous Européens peu de choses sont à voir mais où tout est à regarder. Et pour nous autres Kiwaniens, un grand moment. Une soirée de gala de haute tenue où la qualité du buffet le disputait à la qualité des divertissements et de l’assemblée. Parmi la foule, on pouvait remarquer deux honnêtes Kiwaniens particulièrement aimables, à la fois charmeurs et délicats portés vers la conquête de tout un peuple, Japonais et Japonaises comme en témoignent d’innombrables photos... On a même vu que leur charisme avait dépassé les frontières du Japon pour atteindre le Cambodge et les Cambodgiennes à l’évidence conquises et prêtes à nous proposer un jumelage (à suivre). Notre séjour à Tokyo s’est achevé par une plongée au coeur de l’ingénierie nippone avant de filer vers Kyoto à bord du Shinkansen, leur TGV local. « Un train pas comme les autres » comme ils disent à la télé ! Un train où tous les sièges sont installés à chaque voyage dans le sens de la marche pour le confort des passagers. Un train où le contrôleur dans une tenue impeccable se retourne vers les voyageurs avant de quitter le wagon, s’incline et les salue. 2 Kiwanis Magazine N°140 octobre-novembre 2014
  5. 5. Kyoto, c’est Tokyo à l’envers… C’est à ce moment que les congressistes, après quatre jours de réflexions intenses, d’échanges et de débats de haute volée, de délibérations et décisions nécessaires à l’avenir du Kiwanis International, nous ont rejoints pour profiter enfin de la douceur nippone. Ils l’avaient bien méritée. C’est aussi à ce moment que Tomo, notre guide, Tomoyuki NAGANO, alors entouré de ses trente-six protégés, décide de nous faire découvrir le métro. Il a réussi l’exploit au terme du voyage (avec changement à Sèvres- Babylone ou Réaumur-Sébastopol…je n’en suis pas sûr !) de n’avoir semé personne ! Y compris le petit William, impassible dans sa poussette ! C’est un artiste. Un personnage rare avec toutes les qualités attendues d’un guide mais avec le talent, le dévouement et la créativité en plus. Soit humour, finesse et générosité... Et de surcroît très attaché à la France et à notre culture. Dans ces conditions, pas étonnant qu’il ait su à ce point nous faire aimer son pays. Un pays où on ne fume pas dans la rue, où personne ne tend la main, où on ne se touche ni ne s’embrasse en public, où les chauffeurs de taxi conduisent en gants blancs. Un pays où même si on se déchausse dans les restaurants, on y mange plutôt bien et même très bien si on aime les sushis. Son pays que nous avons aimé, comme il a su nous faire aimer les Nippons distingués et courtois, et les Nippones, désarmantes de naturel et de spontanéité, au sourire à fondre et qui vous laisse sous le charme, incrédule et rêveur... Ah, si je tenais le lieutenant Pinkerton ! Vous l’aurez compris, des Nippones « canon » et des Nippons plutôt bien nippés ! Sous le charme de Kyoto, mais pour quelques-uns d’entre nous, la fin du voyage était proche. C’est avec regrets que plusieurs d’entre nous devaient renoncer à poursuivre le chemin vers les îles. Notre dernière journée prévoyait sanctuaire, parc et temple. Des sites exceptionnels mais Jan et moi étions tentés par un autre site. L’un et l’autre, marqués par les tragédies de l’Histoire de notre génération et à peine remis de la célébration du 70ème anniversaire du Débarquement, ne voulions quitter le Japon sans nous être arrêtés un instant à Hiroshima. Si loin et si proche. Ne pas y aller...c’était impensable. Discussion, interrogation, hésitation : puis, décision, finalement, nous y serons ! « Hiroshima, mon amour »… Ce fut difficile et presque angoissant. Epaulés par Tomo, encore une fois incomparable, deux heures plus tard, et d’un coup d’aile ou plutôt de « Shinkansen », nous nous y sommes retrouvés, emmenés sur les lieux du 6 août 1945 à 8h15, par notre chauffeur aux gants blancs. Le site, le dôme, le mémorial, l’Histoire : que d’émotion ! « Sublime, forcément sublime » aurait dit Marguerite DURAS qu’il est difficile de ne pas évoquer sur cette terre pour un hommage sublime, forcément sublime. Marguerite DURAS. Souvenez-vous, Hiroshima, tu n’as rien vu à Hiroshima, tu me tues, tu me fais du bien... ». Enfin, ultime soirée et dernières photos. Derniers verres, derniers sourires sous les lampions de la fête de l’été pour un départ le lendemain matin accompagnés sur le quai de l’hôtel Karasuma par nos amis belges Michel et Reinhilde. Douze heures d’avion avant de retrouver Paris mais entourés de Japonais et de Japonaises et proches de nos amis Kiwaniens, c’est à peine si j’ai vu le temps passer. Mais à l’instant où je quittais le Japon, les Japonais et les Japonaises, je me suis incliné en signe de gratitude leur murmurant ces trois mots que j’avais retenu de leur langue : « Arigato soshite sayonara... ». Jean-Pierre TRAUTVETTER Kiwanis Magazine N°140 octobre-novembre 2014 3
  6. 6. Roumanie International Continuité, stabilité et développement Les axes porteurs de projets et d’espoirs du District en préformation… “Sois le changement que tu veux voir au monde !” Mahatma Gandhi. Continuité et début, de nouveau, toujours et encore, c’est le double signe sous lequel se place le 1er octobre kiwanien. Pour la Roumanie, District en préformation, qui a la chance d’avoir comme District parrain celui de France Monaco, ce rapport implique beaucoup de questions qui se constituent comme autant d’aspects de la culture kiwanienne, de son unité de profondeur, malgré les formes mouvantes des apparences. Notre nouvelle année kiwanienne se propose t r o i s d i r e c t i o n s fondamentales : continuité, stabilité et développement. La continuité, c’est la collaboration entre les gouverneurs, la collaboration entre les clubs, par des actions caritatives et culturelles, par des projets régionaux et nationaux, la continuité au niveau du Conseil d’Administration, la continuation du projet « La Francophonie » etc. Etre ensemble au nom de certaines valeurs et principes ne signifie pas du tout pour nous être identiques. Plusieurs générations roumaines ont connu les conséquences douloureuses de l’uniformité et de l’unité, au nom de certains principes, en essence inhumaines. Il est nécessaire, il est naturel d’être différents, mais unis sur le plan de la philosophie kiwanienne. La stabilité, c’est maintenir les clubs existants et identifier les possibilités d’aider les clubs qui ont des problèmes, pour les atténuer, même y remédier. C’est aussi consolider l’envergure des clubs dans leurs communautés, comme un élément actif dans les actions de volontariat. C’est impliquer plus de volontaires, surtout des jeunes, des lycéens aussi, pour assurer la viabilité de la règle d’or de Kiwanis : « Fais pour l’Autre ce que tu voudrais qu’on fasse pour toi ! » Le développement, c’est l’expansion. Nous avons un projet de développement très audacieux et nous avons de grands espoirs non seulement concernant le recrutement et la création de nouveaux clubs, classiques ou Young Professional Clubs, mais aussi dans d’autres domaines connexes : projets et programmes européens et mondiaux, une meilleure collaboration avec d’autres organisations, institutions et fondations caritatives ou culturelles, développement intérieur : intégrer les jeunes, faire des actions caritatives et culturelles qui possèdent visibilité et pérennité. On a encore tant de choses à faire, il y a encore tant d’enfants qui ont besoin d’être aidés… Pour que les contours de nos projets deviennent réalité, nous sommes sûrs d’avoir le soutien compétent, responsable et sincère des kiwaniens de France Monaco. Stefania PANEA KC Turnu Magurele Coordinatrice du District en Préformation Roumanie, 2014-2015 www.kiwanis.fr (onglet Roumanie) 4 Kiwanis Magazine N°140 octobre-novembre 2014
  7. 7. Kiwanis Magazine N°140 octobre-novembre 2014 5
  8. 8. La Vie du District L’équipe 2014-2015 avait pris ses marques lors de l’Université de Printemps Organisée par le club de Dax, l’Université de Printemps du Kiwanis s’est déroulée à la mi-mars à Hagetmau (Landes) dans un site remarquable : l’Hôtel des Lacs d’Halco. Cette rencontre a eu pour vocation de permettre à l’équipe nationale et aux différents Lieutenant-gouverneurs de se rencontrer afin de faire connaissance avant leur prise de fonction officielle le 1er octobre. Echange et information ont servi de trame à cette rencontre placée sous le signe d’idées nouvelles, conformément aux directives du Kiwanis International. Pendant une année, les Lieutenant-gouverneurs seront des partenaires privilégiés du Kiwanis. Ils siégeront aux différents Conseils d’administration du District avec voix délibérative au même titre que le Gouverneur, le Past-Gouverneur, le Gouverneur élect, le secrétaire et le trésorier. Une véritable courroie de transmission Afin de relayer au mieux les directives du staff auprès des clubs, il est donc indispensable qu’ils soient informés du fonctionnement du District et des instances internationales ainsi que des souhaits du Gouverneur élect. La saison 2014/2015 sera marquée par le centenaire du Kiwanis. Mais, elle verra également la fin) de la campagne Eliminate ainsi que la mise en place de la campagne internationale de développement. C’est donc dans une atmosphère studieuse que les différents participants (36 personnes) se retrouvèrent dans les Landes. Eliane OTT-SCHEFFER, Gouverneur élect, devait remercier le club de Dax et son président, Gérard DELO, Jacques DEMEN et sa famille, avant de souhaiter la bienvenue à tous les Lieutenant-gouverneurs ainsi qu’aux membres de son équipe. En quelques mots, elle devait définir les grandes orientations de sa future année : le centenaire, la campagne Eliminate et la politique de développement. L’équipe formation avec André BIBARD, Marie- Christine VIARD et Daniel LAUFFER illustreront ensuite à l’aide de quelques diaporamas la situation actuelle. Il faut essayer d’apporter des solutions à tous les problèmes se posant aux responsables de Division. Patrick BRETON, chef du protocole, devait rappeler que « sans protocole, notre mouvement ne pouvait se fondre dans une masse où il ne serait ni CONNU ni RECONNU ». Il est donc nécessaire, voire INDISPENSABLE, de veiller à ce que des règles fondamentales soient mises en place, appliquées et respectées. Puis, ce fut le tour de Catherine BARRAS d’évoquer les RASC et d’inciter tous les clubs à utiliser le site kiwanis.fr et son accès membres pour faire remonter directement les actions réalisées plutôt que d’adresser les fiches « papiers ». Joseph MATICOT fit le point sur l’opération des Lâchers de ballons et la journée mondiale du Kiwanis. Jean-Pierre BERTON, responsable Eliminate, avec son talent habituel proposa une vidéo poignante qui devrait convaincre les plus réticents à participer à cette opération. Ce fut l’occasion pour Marie-Laure LEVRERO, Lieutenant-gouverneur de la Division Pays de l’Adour, accompagnée de plusieurs présidents de clubs de remettre des chèques au profit d’Eliminate. Pour le pôle Développement, Jacques GEUTHER donna les derniers éléments de la campagne internationale mise en place depuis un an tandis que Jean-Yves MAUVAIS présenta le diaporama d’une réunion type, ouverte à des invités susceptibles d’adhérer à notre mouvement. Françoise ACHARD, responsable Roumanie, nous exposa l’état d’avancement du District en préformation de Roumanie (dont le District France-Monaco est le parrain) et nous invita à aider un ou plusieurs clubs. Pour conclure cette première journée, la parole fut donnée aux Lieutenant-gouverneurs qui posèrent un certain nombre de questions auxquelles les membres du staff s’empressèrent de répondre. Mais le travail est une chose, la convivialité une autre, toute aussi importante ! C’est ainsi qu’un dîner réunira tous les participants et les conjoints, au cours d’une belle soirée animée par un ensemble musical. La nouvelle stratégie en matière de communication… Le dimanche matin, tous les participants se retrouvèrent dans la salle de réunion pour les dernières mises au point : Daniel LAUFFER et Jean PERLOT expliquèrent brièvement les fonctions de secrétaire et trésorier de District. Comment ils entendaient fonctionner et ce qu’ils attendaient des Lieutenant-gouverneurs. Le point abordé ensuite traita de la Fondation Kiwanis par Initiative 6 Kiwanis Magazine N°140 octobre-novembre 2014
  9. 9. Jean-Michel REITER et Eliane OTT-SCHEFFER en l’absence de Jean-Pierre LAFOND. Puis, Jean- Yves JAFFRAY présenta le site Internet, www. kiwanis.fr, en cours de rénovation par l’équipe du Gouverneur Jean-Michel REITER et surtout la partie réservée aux membres accessible par login et mot de passe. Il insista pour que tous les membres demandent leur login afin de pouvoir effectuer un maximum de démarches par le biais du site plutôt que d’adresser des courriels aux différents responsables du District. Il invita également les clubs et les divisions à adresser des articles qui pourront paraître soit sur le site soit dans le magazine. Jean-Michel REITER expliqua différentes actions engagées en matière de communication depuis le début de son année en particulier la création d’un spot radio, accessible sur le site. Celui-ci peut être Changement de responsable à La Boutik mais même philosophie Après trois ans de bons et loyaux services, Marceline abandonne son poste de responsable de la Boutik. Ce sera Jean- Germain et son épouse qui continueront à animer ce département du District France Monaco. Je tiens à remercier Marceline et Claude qui ont repris cette activité voilà trois saisons. Ils ont su, par leur travail, donner l’impulsion nécessaire pour cette nouvelle activité. Par leur sérieux, ils ont su adapter les articles mis en vente par «La Boutik» à la communication du district. L’étiquetage de chaque article, et surtout la liquidation des vieux stocks, ont fait que petit à petit le résultat nous permettait de bien remplir la mission. J’ai pu travailler avec eux pendant trois années et pu apprécier l’efficacité de leur engagement. téléchargé et diffusé sur les antennes des radios locales. Après un échange fructueux entre les différents participants, Eliane OTT-SCHEFFER conclut cette université en rappelant que : « le centenaire de notre mouvement que nous nous apprêtons à fêter, devait être une opportunité unique d’afficher notre plaisir d’appartenir au Kiwanis. Reconnaissons le bonheur de s’engager… PARCE QUE LE BONHEUR REND HEUREUX ! » Lors de cette Université, les conjoints des participants ont été pris en charge par les membres du club de Dax. Ils ont eu l’opportunité de visiter une palombière, une manade, le Domaine de Buros à Escalans et le Musée d’archéologie de Brassempouy. Jean-Yves JAFFAY Bien souvent cet engagement était entaché par des exigences de la part de Kiwaniens peu scrupuleux. Ce sont des bénévoles qui sont au service d’autres bénévoles. Et non des larbins qui ne méritent pas toujours le ton qu’on emploie pour justifier des retards de commandes ou des livraisons qu’on a oubliées de transmettre. Je remercie leur action et espère continuer dans le même esprit et dans la même voie, avec Thérèse mon épouse, « Celle du service à autrui ». La BoutiK continue, comme par le passé. Il ne vous reste plus qu’à changer l’adresse qui est désormais la suivante : 6 Rue du Mettey 88120 Vagney. La Boutik est nécessaire. Elle vous sert dans votre animation kiwanienne. Nous la faisons vivre comme il se doit, en trouvant de nouveaux produits, en l’utilisant pour nos fêtes, nos récompenses et notre communication. Laissons-lui également le temps de répondre à vos souhaits en faisant les commandes à temps. La communication de votre club passe par l’image que vous rayonnez autour de vos activités. Pensez-y ! Jean-Germain WOLF Kiwanis Magazine N°140 octobre-novembre 2014 7
  10. 10. Gérald PARANT : « Nous avons un devoir de mémoire envers le Kiwanis France-Monaco… » Collectionneur d’objets divers et variés (revues, journaux, cartes postales anciennes, capsules de bouteilles de champagne, etc.), le multiple ancien trésorier et contrôleur de gestion du District France Monaco a eu tout naturellement l’envie de rassembler, en un même lieu, l’ensemble des documents propres au District France Monaco (ainsi que Belgique France Luxembourg, Monaco, puis, Benelux France Monaco). C’est-à-dire conserver tout ce qui a vu le jour dans l’Hexagone depuis la saison 1966- 1967. L’objectif étant de garder précieusement la mémoire du Kiwanis de notre district afin d’éviter leur dissémination des documents un peu partout à travers la France. Aujourd’hui, Gérald PARANT relève un nouveau défi et désire prendre « le taureau par les cornes ». Il se lance dans une nouvelle aventure en tentant de récupérer le maximum de ces documents d’archives depuis 1965 afin de les rassembler sur un lieu d’archivage unique. Un challenge audacieux qui n’est pas insurmontable si tous les kiwaniens veulent bien s’en donner la peine dans l’intérêt de notre mouvement... Gérald, la conservation des archives d’une structure associative telle que le Kiwanis France Monaco est indispensable aux yeux de tous. Est-ce un devoir de mémoire légitime pour s’approprier les différentes actions menées par nos glorieux aînés ? Il me semble tout à fait normal que le District Kiwanis France Monaco, tout comme toutes les entreprises commerciales, industrielles et autres associations, conserve ses archives de toute nature. Cela englobe les documents ayant trait à la comptabilité, la gestion, le secrétariat, les fiches de paies, le registre du personnel, les déclarations sociales et fiscales, les documents bancaires, différents registres juridiques obligatoires, les outils de la communication et autres spécificités propres au Kiwanis comme l’expansion, les kiwanigrammes des clubs, les actions sociales, etc. J’ai pu me rendre compte, au cours de ma vie professionnelle d’expertise comptable, que les archives revêtaient souvent une très grande importance, et ce, dans beaucoup de domaines. Pour les associations, c’est certes un peu différent. Car, à cette importance, s’ajoute aussi le « devoir de mémoire » ! Ce devoir de mémoire permettra en effet, dans la mesure où ils arriveront à bon port de révéler ce que nos aînés ont réalisé ainsi que leur identité. Les Français ont la réputation d’être très conservateurs et de ne rien jeter ! Cette initiative de se doter d’archives officielles représente-t-elle une réponse à cette affirmation ? Oui et non ! Autant certains peuvent conserver des archives de leurs entreprises (classement et rangement effectués par eux ou bien par leurs Initiative 8 Kiwanis Magazine N°140 octobre-novembre 2014
  11. 11. collaborateurs), il peut en être tout autrement, voire même le contraire, en ce qui concerne le Kiwanis. C’est peut-être aussi parce qu’ils n’ont plus de collaborateurs pour effectuer le travail : je l’ai constaté, même dans mon club… Sur un plan pratique, Gérald, comment envisages-tu le mode opératoire et organisationnel de cette cellule « archives » ? Pour le moment, je n’ai pas encore réfléchi au sujet des détails du système d’archivage. Comme je l’ai déjà indiqué dans plusieurs mails, le principal pour moi, et cela reste le point prioritaire de cette grande action, est la récupération des documents. Sans eux, point de stockage, donc pas de mémoire non plus ! Qui en serait le garant au niveau du District France Monaco ? Il faudra y réfléchir avec les différents staffs du Kiwanis France Monaco. Je pense qu’il faut travailler ce sujet avec principalement les Gouverneurs. Ce travail doit être effectué en collaboration étroite avec eux. Dans un premier temps, je pense que, si personne ne s’y oppose, je pourrais endosser cette charge puisque j’avais été nommé à double reprise par deux Gouverneurs afin de réfélchir à la question… Que doit-on englober par le terme « archives » ? Est-ce la compilation de pièces officielles, comptables, juridiques et statutaires ? Ou autres choses encore ? Au-delà des nombreuses typologies de documents que j’ai déjà préalablement citées, les archives peuvent être constituées d’objets souvenirs, des fanions des clubs, des certificats des récompenses, de toutes les correspondances diverses et variées. Par exemple : le Kiwanis Magazine depuis le numéro originel, ainsi que les autres revues depuis 1965, les Directories, etc. Il reste également à définir, si les archives ne sont à recueillir que sur le district France Monaco. C’est-à- dire depuis 1996-1997, dirigé à l’époque par le Gouverneur Josette CELHAY, ou bien, comme je le souhaiterais depuis 1965. Ce qui serait formidable. Reste à savoir qui contactera les anciens. Si par bonheur, ils vivent toujours. Et, s’ils ont bien conservé les dites archives ! Raymond de MEULEMEESTER, du club de Rouen Doyen, Gouverneur Benelux France Monaco 1979-1980, m’a d’ailleurs remis au congrès d’Arras, six grosses caisses sur roulettes, peut-être plus de 100 kg de documents ! Ce sont les plus grosses archives à ce jour. Merci à Raymond pour la remise de ces fameux documents ! Gérald, on connaît ton degré d’implication au sein du mouvement Kiwanis depuis de longues années, notamment en qualité de trésorier au niveau du staff national. Serait-ce par ce biais, si tu assumais la gestion de cette cellule d’archivage, le moyen idoine d’effectuer un come-back ? Non pas du tout ! En effet, j’ai assumé les fonctions de trésorier national du district France Monaco pendant quatre ans, de 2007/2008 à 2010/2011. Cette fonction a été pour moi très enrichissante de part les nombreux contacts que j’ai eus avec les kiwaniens. Au niveau des archives, c’est totalement différent. J’agirai seul ou avec l’aide d’un ou deux amis de mon club d’Arcis Val d’Aube, au cas où les archives seraient très importantes. Je serai, certainement en contact avec des kiwaniens, mais aucune comparaison entre les deux fonctions. Je tiens à préciser que ce devoir de mémoire est totalement désintéressé par rapport au staff national... Lorsque tu proposes un lieu afin de conserver ces documents, un local, a quoi fais-tu allusion précisément ? J’ai proposé, à plusieurs reprises de stocker et de ranger les documents nationaux des différentes années écoulées, dans des pièces vides de mon habitation principale. Ces locaux étaient à usage de bureaux auparavant, lorsque j’exerçais mon activité professionnelle d’expertise comptable, entreprise qui occupait dix collaborateurs à Arcis sur Aube Kiwanis Magazine N°140 octobre-novembre 2014 9
  12. 12. jusqu’en 2002. Ces locaux, comme je l’ai déjà dit, seront mis gracieusement à disposition du Kiwanis Fr a n c e Mo n a c o à l’adresse suivante, 3, Place des Héros à 10700 Arcis sur Aube. Il reste encore l’aménagement (étagères) à réaliser avec l’aide d’amis kiwaniens du club local, et notamment Hubert DESCHARMES, past lieutenant-gouverneur de la division 921. Au-delà des archives du District, il existe également pléthore de documents et de registres officiels qui circulent au niveau des Divisions et des clubs. Envisages-tu à l’avenir de créer un moyen de glaner ces documents et de les stocker dans un lieu unique également ? Cela supposerait une coopération participative de l’ensemble des clubs pour pouvoir le faire ? C’est exact. Les archives existent à tous les niveaux au sein du Kiwanis, au niveau national, dans les divisions et dans les clubs. A ce niveau là, je laisse le soin à chaque club de nommer un responsable des archives (pour le KC d’Arcis Val d’Aube, c’est moi-même et c’est chez moi). De la même façon, je laisse le soin à chaque division de nommer également un responsable. Pour la division Champagne Ardennes 921, j’en parlerai avec le lieutenant-gouverneur François PHILIPPON. Pour l’heure, ce n’est pas d’actualité. Conserver les archives de 250 clubs et de 30 divisions, en plus des archives nationales, en un seul lieu par une seule personne bénévole, ne me paraît pas envisageable. Le travail est beaucoup trop lourd. La gestion en serait trop difficile et trop complexe pour recueillir les documents près des kiwaniens…. Cet archivage physique de certaines pièces laissera-t-il la place à de l’archivage numérique avec la possibilité de pouvoir consulter ces documents via Internet ? Je n’en suis pas encore à ce stade avancé de la situation. Je commence par le commencement. C’’est un peu « bête » de dire cela, mais si les documents n’arrivent pas chez moi, il n’y a donc rien à faire ! Lorsqu’il y aura un nombre de documents assez importants des différentes années kiwaniennes, et si les kiwaniens s’impliquent dans ce travail de « mémoire » du Kiwanis, alors, il sera envisageable, avec l’aide de spécialistes, d’un éventuel passage au numérique. Si, cela est possible ! Mais, cela n’est pas du tout dans mon domaine, je n’ai pas les connaissances et les compétences pour ce travail. La seule priorité est de recueillir les documents de chaque année kiwanienne, principalement version papier (et autres éventuellement), ainsi que tous les magazines depuis le N°1 jusqu’à ce jour, les Directories depuis 1996-1997, et même ceux depuis 1965, les internationaux également. Ce serait pour moi une très grande réussite ! Dernier point, Gérald, à quelle date sera lancée ce projet ? Ce projet de grande envergure, qui doit monopoliser tous les kiwaniens, membres actifs, seniors et même ceux qui ne sont plus membres mais qui l’ont été dans le passé, est déjà en cours. Il y a des relances personnelles que j’ai effectuées en les adressant par mail principalement depuis une dizaine d’années, et encore récemment. Dommage que les retours ne suivent pas. Les derniers éléments recueillis datent de mai 2014, c’était ceux de Jean-Charles Bonelli… Je le répète : la mémoire du Kiwanis France Monaco ne peut perdurer que grâce à ces archives de toute nature depuis 1965 (pour la France), avec le club de Metz, alors membre du District Benelux France Monaco, et de son premier gouverneur 1966- 1967, Jean LADRIERE de Bruxelles. C’est pour cela que je lance de nouveau un appel à tous les kiwaniens afin qu’ils se mobilisent pour rassembler tous les documents, revues et objets divers, qu’ils les rangent du mieux possible dans des boîtes et surtout me les fassent parvenir dès à présent à mon adresse postale… Propos recueillis par Thierry BRET Contact : Gérald PARANT 3, Place des Héros - 10700 ARCIS-SUR-AUBE Tél. 06 82 86 16 38 et 03 25 37 10 22 Mail : facc.arcis@wanadoo.fr 10 Kiwanis Magazine N°140 octobre-novembre 2014
  13. 13. Budget 2014-2015 Gouverneur : Eliane Ott Scheffer Budget BUDGET 2014-2015 GOUVERNEUR ELIANE OTT SCHEFFER BUDGET BUDGET 2014-2015 2013-2014 707001 VENTES LA BOUTIK 42806 ACHATS VENDUS LA BOUTIK 607001 Achats La Boutik 29362 624201 Transports sur vtes La Boutik 44 603701 Variat. Stocks La Boutik 7455 19000 20855 352336 351250 MARGE BRUTE LA BOUTIK COTISATIONS 706000 Cotisations District 4596mx45 206820 209475 758000 Fondation KIWANIS France net 0 706100 Abonnement Kmagazine 4596x21 96516 97755 706200 Inscription Congrès 250 clubs X 180 ¤ 45000 44820 706300 Inscription nouveaux membres cours d'exercice 4000 1000 706900 Réduction cotis. Nouveaux jeunes membres -1800 13360 13000 AUTRES PRODUITS 706400 Recettes publicitaires Directory 5860 5000 740000 Subvention KI KIEF pour Roumanie 4000 5000 740010 Subvention KIEF Développement 1500 768000 Produits financiers 2000 3000 781501 REP PROV DEPREC STOCKS 384696 383250 117410 113700 TOTAL DES PRODUITS PUBLICATIONS DIVERSES 605000 Directory 4900 exemplaires sans transport 22000 20000 605100 Frais conception K mag 9990 7000 605200 6 kmag + Actions sociales + Congrès 83820 69000 623600 Plaquette de présentation 3000 623100 Communication Développement 1500 4000 626100 Frais d'envoi cotisations 100 700 623110 Internet 10000 39975 39575 FRAIS ADMINISTRATIFS 623500 Prix Claude BERR 1525 1525 623500 Prix Bernard SCHMITT 1525 1525 623500 Prix Jean Paul RAVASI 1525 1525 622600 Honoraires expert comptable 4200 4200 606400 Petites fournitures 5000 5000 606401 Fournitures La Boutik 500 1000 641000 Salaire secrétaire adjointe 13000 13000 645000 Charges sociales 5400 5400 613201 Location immobilière La Boutik 2400 2200 613501 Location mobilière La Boutik 900 200 626200 Courrier téléphone 4000 4000 700 700 SERVICES BANCAIRES 627800 Services bancaires 600 600 661601 Interets La Boutik 100 100 900 900 ASSURANCES 616001 Assurance La Boutik 600 600 616000 Assurance 300 300 135300 138900 DEPLACEMENTS 625100 Depl. Gouverneur 26000 26000 625110 Depl. Comité Past Gouverneurs 500 500 625120 Depl. Secrétaire 1900 1200 625130 Depl. Trésorier 1900 1200 625140 Depl . Immediat Past Gouverneur 6000 6000 625150 Depl. Lieutenant Gouverneurs 55000 55000 625160 Depl. Présidents comité 20000 22000 625170 Frais Conseil d'Administration 5000 5000 625180 Depl. Membres des comités 5000 8000 625190 Depl. Interclub national 1000 1000 625200 Depl. Contrôleurs gestion et comptes 2000 2000 625210 Depl. Roumanie aide création clubs 5000 5000 625101 Déplacements La Boutik 6000 6000 29000 29000 BUDGET GOUVERNEUR ELECT 2014/2015 625220 Deplt Gouverneur en tant qu'Elect 15000 15000 622800 Formation des LG en tant qu'Elect 14000 14000 623300 CONGRES 45000 42000 12000 17000 FRAIS DE REPRES./COM. 623101 Frais Comm. La Boutik 1000 1000 623400 Fanions, cadeaux, divers 5000 10000 625700 Parrainages, missions réceptions 1500 1500 625710 Visite des représentants du KI 4500 4500 0 0 DOT. AMORTISSEMENTS 681100 Dot. Amort. 681101 Dot. Amort. La Boutik 681731 DOT. PROV DEPR STOCKS 672001 CHARGES S EX ANT LA BOUTIK 672000 CHARGES S EX ANT TOTAL DES CHARGES 380285 381775 4411 1475 RESULTAT Kiwanis Magazine N°140 octobre-novembre 2014 11
  14. 14. La Vie du District L’équipe nationale : un organe directionnel au service du District France-Monaco Etre membre du staff représente-il la récompense suprême pour tout représentant du Kiwanis d’un district ? Cette question fondamentale, beaucoup se la sont posé avant d’accepter ou de surseoir de manière définitive à l’invitation de rejoindre tôt ou tard l’organe décisionnel de notre mouvement associatif. De prime abord, on ne peut y souscrire sans avoir pesé le pour et le contre sur la base du volontariat et surtout de l’engagement. La responsabilité d’un membre de l’équipe du District est grande. Quel que soit d’ailleurs l’attribution du portefeuille dévolu à sa charge à l’instar d’un ministère ! Etre membre du staff national, c’est à la fois servir le gouverneur en chair et relayer sa politique auprès de la strate complémentaire identifiée par les lieutenant-gouverneurs, porte-parole de la plus haute voix de notre organisation. Ces ambassadeurs provinciaux y font souvent référence et font appel aux membres de l’équipe nationale afin d’éclaircir telle ou telle situation problématique. Pour un Kiwanien qui verrait cela de très loin, intégrer un staff directionnel reste sans aucun doute le meilleur moyen de bien comprendre les mécanismes qui nous gouvernent et appréhender les rouages de l’appareil qui régit la destinée de notre organisme. Les fonctions y sont nombreuses, éclectiques et représentatives de toutes les aspirations actuelles qui facilitent la pérennité d’un district. Contrôle de gestion, communication, Internet, protocole, relations extérieures, formation, expansion, actions sociales et culturelles…le gouvernement qui préside à la destinée de notre club service s’en trouve renforcé chaque année puisque douze mois après avoir pris leurs fonctions, les responsables de ces différentes commissions retourneront, dans la plupart des cas sauf récidive obligatoire, vers leurs pénates à l’intérieur de leur club respectif. Pourtant, plusieurs y ont pris goût ! Certains aiment rempiler. Non pas qu’il n’y ait point de prétendants à la tenue de ces postes clés mais par simple plaisir et grande conviction à y jouer un rôle renforçant leur degré d’implication au sein de la vie associative. En ce qui nous concerne, elle est faite d’altruisme, de tolérance, du respect de l’engagement envers les causes que nous défendons… Un degré d’implication exemplaire La vingtaine de personnes, femmes et hommes, rejoignant le staff national chaque année savent à quoi ils se confrontent. Bien sûr, au-delà de la Motivations Catherine BARAS séduite pour servir les enfants du monde « Ce n’est pas facile de parler de soi ! Mais, je vais tenter de me présenter à vous en toute simplicité. Déjà vingt ans que je suis rentrée au Kiwanis, entraînée par une amie pour la fondation du club de Bordeaux Entre Deux Mers. Une arrivée timide, discrète, en restant sur mes gardes même, ne sachant pas trop ce qui m’attendait. Mais, je fus séduite par le concept : « servir les enfants du monde ». Habituée aux contacts et au domaine social de par ma profession dans le domaine médical, j’ai tout de suite aimé m’investir dans des actions. Mais pas assez à mon goût, ne disposant pas du temps nécessaire. Dès que j’ai cessé mes activités professionnelles, j’ai pu consacrer beaucoup d’énergie et de temps au mouvement. En essayant d’innover et en occupant différents postes au sein de mon club, puis de la Division Nord Aquitaine (deux années au poste de lieutenant-gouverneur) et enfin au sein du District. Les actions sociales et culturelles m’ont permis d’avoir énormément d’échanges sympathiques avec tous les clubs sous le gouvernorat de Gérard CONTE. Ce dernier m’a accordé sa confiance pour la mise en place du partenariat KIWANIS/AMAR/NAEVUS. Enfin, l’année 2012-2013 fut vécue en tant que secrétaire associée aux côtés d’Yvonne TASSOU. Elle a fini de me familiariser avec tous les rouages du Kiwanis, en travaillant en étroite collaboration avec notre gouverneur Pierre BOURGOUIN. Je pensais en avoir terminé avec le staff et me consacrer uniquement à mon club et à Naevus 2000. Mais, Eliane OTT-SCHEFFER en a décidé autrement. Elle m’a convaincu de reprendre du service avec le suivi des actions sociales pour son année, en tandem avec Yvonne TASSOU. Notre équipe avait bien fonctionné, et qu’en plus, nous avons tissé des liens amicaux, encore un bienfait kiwanien ! J’espère donc que 2014-2015, année du centenaire qui plus est, nous permettra beaucoup d’échanges fructueux, et que vous ne vous ferez pas trop tirer l’oreille pour nous communiquer toutes les belles manifestations et actions réalisées par vos clubs, qui constituent la vitrine de notre mouvement. Donc, à très bientôt ! ». Catherine BARAS 12 Kiwanis Magazine N°140 octobre-novembre 2014
  15. 15. volonté de servir le mouvement et de contribuer à apposer sa propre pierre à l’édifice, il sera indispensable de se consacrer pleinement à sa mission. Elle diffère d’un poste à l’autre. La gestion du maroquin « Statuts et Règlements » ne s’aborde pas de manière équivalente à celui regroupant les actions sociales et culturelles. Que dire de la cellule « Roumanie » ? Où nécessairement il sera judicieux de déployer tout son savoir-faire intellectuel et parfois linguistique pour s’immerger au plus près des préoccupations existentielles de nos amis de ce pays de l’Est afin d’impulser leur développement. Le poste de responsable du Congrès peut faire figure de portefeuille anachronique dans cet organigramme résolument bien pensé. Son responsable aura la lourde tâche d’agir au côté d’une équipe dévouée au sein de son club originel en préparant les futures agapes et rencontres de travail du mois de mai suivant lors de ce grand raout inter-kiwaniens… Ce bureau de la gouvernance kiwanienne occupe une place privilégiée dans la bonne coordination décisionnelle de notre organisme national. Il en est à la fois le bureau exécutif et de contrôle. Sans cesse à l’écoute du conseil de district et de six membres de droit que sont le gouverneur, l’immédiat past-gouverneur, le gouverneur Elect, le secrétaire général du District et le trésorier. Etre membre du staff procure un immense plaisir personnel : celui d’être au coeur du système Kiwanis France Monaco et de pouvoir connaître l’ensemble des acteurs de cet immense réseau de femmes et d’hommes généreux à la misère du monde… Thierry BRET Motivations L’exercice concernant, en quelques mots, à donner les raisons qui vous font accepter la fonction de Responsable du Développement au sein du District, n’est pas facile. Elles sont multiples. Il faut en mesurer l’ampleur avec beaucoup de lucidité mais aussi d’humilité et de modestie. Le parcours est semé d’embuches, de difficultés mais aussi de petits et grands bonheurs qui suffisent à effacer les déceptions. 32 années passées au sein de notre Mouvement, m’ont donné l’occasion de parrainer de nouveaux Kiwaniens, devenus des Amis, de participer à la création de quelques Clubs, où je retrouve encore des Amis, des vrais et non pas virtuels comme sur les réseaux sociaux. Tout n’est pas réussite, notamment lorsqu’on voit disparaître, après quelques années, un Club que l’on a contribué à créer comme ORTHEZ. Il faut savoir se servir de ces échecs pour rebondir. Trois décennies de KIWANIS permettent également de croiser des personnes de très grande qualité. Je vais en citer quelques unes, pas toutes, mais ne vous inquiétez pas, vous êtes dans mon coeur et j’aurais l’occasion de vous le dire lors de nos prochaines rencontres. Il y a la Dame du KIWANIS, Josette CELHAY, trop tôt disparue mais toujours si présente. Il y a également Jacques OUTREBON, Jean Michel GIBAUD, Jean Pierre LAFOND, Gérard CONTE, Pierre BOURGOIN... et tant d’autres que j’ai honte de ne pouvoir citer. Au cours des dernières années Éliane OTT SCHEFFER a rejoint, avec Edmond, cette liste. Elle m’a donné, en me proposant la Fonction de RND, l’occasion de l’élargir et de vous rencontrer. Les premiers contacts que j’ai eu avec les Lt- Gouverneurs et les nouveaux Responsables de Divisions au Développement sont pleins de promesses. Ensemble, nous allons, dans l’Amitié et la Convivialité, poursuivre une tache qui n’est pas gagnée d’avance mais qui, avec vous tous s’annonce comme l’un des « Grands Moments de notre Vie de KIWANIENS ». Marie-Christine VIARD, entre hermine et hortensia « Si j’étais un animal, je serais une hermine. Comme elle, j’aime le froid et la neige. De même que sa fourrure blanche la rend invisible dans son environnement, j’aimerais apporter avec discrétion et efficacité ma contribution au mouvement Kiwanis. Si j’étais une fleur, je serais un hortensia. De même que ses couleurs douces font l’unanimité, je voudrais toujours oeuvrer pour le développement et l’harmonie au sein du Kiwanis… ». Marie-Christine VIARD Jean-Pierre LAFOND : promouvoir la Fondation Kiwanis France Entraide « Après vingt ans de Kiwanis vécus au sein de trois clubs et la création d’un club mixte, j’ai naturellement été sollicité pour occuper la fonction de lieutenant-gouverneur. En plus de la richesse des échanges avec les clubs de la division, j’ai pu découvrir le District et son fonctionnement à travers les conseils d’administration. L’ambiance et l’efficacité m’ont séduit. Cela m’a incité à postuler au poste de président de KFE avec pour mission de faire évoluer l’association en fondation. C’est fait depuis un an. Il m’en reste deux pour la faire connaître et la développer avec l’aide des administrateurs et de tous les kiwaniens de France Monaco... ». Jean-Pierre LAFOND Kiwanis Magazine N°140 octobre-novembre 2014 13
  16. 16. Jean PERLOT : vive les budgets équilibrés ! « Quand j’ai rejoint la famille kiwanienne en 2007, Jean- Germain WOLF, gouverneur du District, m’a adressé un aimable courrier me précisant que je serais un jour «sollicité» pour participer aux tâches administratives de mon club et de m’y préparer. Paul ALEXANDRE, mon parrain, m’avait convaincu de rejoindre le club de Chalon sur Saône Doyen par un seul et simple argument : « Servir les enfants du monde ». Très rapidement, les volontaires sont rares, j’ai accepté d’oeuvrer dans mon club, puis au sein de la région Bourgogne Sud. J’ai vécu deux mandats de lieutenant-gouverneur au côté de Gérard CONTE et de Pierre BOURGOUIN. Quand on sait le besoin toujours croissant de l’aide à apporter, on ne peut qu’adhérer. Puis, Eliane OTT-SCHEFFER m’a proposé pour l’exercice 2014/2015 de me confier la trésorerie du District. J’ai accepté après quelques jours de réflexion. Il me semble qu’on peut difficilement refuser de participer à la vie du District quand la vie nous laisse quelques loisirs. Retraité actif, toujours marié, j’ai la chance d’avoir deux enfants et deux petits-enfants. Il convient donc de s’engager. Pour rassurer ceux qui ne me connaissent pas, j’ai été de l’âge de 24 ans jusqu’à 50 ans, directeur, directeur général, président de directoire d’établissements financiers. Je ne vous raconterai pas la suite ! Je sais donc compter jusqu’à dix. J’ai horreur des déficits, des résultats négatifs. Vivre un budget équilibré, si possible, me réconforte ! Je serai bien entendu à l’écoute et à la disposition de celles et ceux dans les clubs, dans les 32 divisions qui auront besoin de mes services. Je révise soigneusement les statuts du District et des clubs. Mon prédécesseur Etienne THERY m’a bien aidé dans la connaissance de ce «job». Je l’en remercie ». Jean PERLOT Le credo de Patrick BRETON : faire que le monde soit meilleur… « Je suis né en 1950. Je viens d’avoir 64 ans. Marié, père et grand-père d’une petite Louise, je suis membre du Kiwanis depuis 1987. Je pense avoir depuis ma plus tendre enfance été animé par le besoin d’être utile, d’être engagé. Cela a commencé avec l’armée ou après un service de douze mois, j’ai voulu entrer dans la réserve. Durant de nombreuses années, j’ai été amené à encadrer des préparations militaires. Cette activité, à laquelle il convenait de me consacrer à fond, m’a mobilisé plus de 25 week-ends par an. Ce volontariat, à ce titre, m’a valu une reconnaissance publique puisque j’ai été admis en qualité d’officier dans l’Ordre national du Mérite. J’exerce la profession d’assureur. Associé depuis 1988 dans un important cabinet de la région nancéienne, composé de vingt collaborateurs, j’ai assumé là aussi le sens des responsabilités. Je suis toujours en activité. Quant au Kiwanis, c’est un engagement que je porte depuis 27 ans. C’est un moyen de se rendre utile tout en ayant le besoin d’assumer des fonctions dictées par cette volonté farouche de voir appliquer de l’organisation, de l’ordre, des critères de qualité et de sérieux sans lesquels il n’est pas possible, du moins à mes yeux, de bénéficier d’une crédibilité. J’ai eu l’opportunité de mener différentes fonctions tant en club qu’en région, qu’au niveau national avec notamment, pour le compte du District une mission de réorganisation de ce dernier de 2000 à 2002. J’ai travaillé scrupuleusement sur le protocole auquel j’aurai l’honneur de veiller pour la quatrième fois au côté d’Eliane OTT-SCHEFFER, après les gouvernorats d’Yves MARTINOT, celui d’Edmond OTT et de Marie-Jeanne BOUTROY. Je n’oublierai pas les quatre mandats d’administrateur dont le secrétariat durant quatre années de l’association KFE Josette CELHAY. « Servir les enfants du monde », mais aussi et surtout, servir une société qui perd ses repères, en y apportant une contribution aussi modeste soit-elle, reste mon credo. C’est le désir d’un monde meilleur où tous pourraient se donner la main… voeu peut-être utopique mais qui me fait avancer tous les jours… ». Patrick BRETON 14 Kiwanis Magazine N°140 octobre-novembre 2014
  17. 17. Partagez ce document avec vos amis, Kiwaniens ou non. Le District France Monaco et toute son équipe Eliminate vous remercient pour le geste que vous allez effectuer ! Kiwanis Magazine N°140 octobre-novembre 2014 15
  18. 18. Du Léman à la Méditerranée à bicyclette : le VIARHONA 2015 célébrera dignement le centenaire du Kiwanis Porté par le club de Valence à l’occasion du centenaire de notre mouvement international, le concept « VIARHONA » devrait interpeller bon nombre de médias nationaux et régionaux de par son originalité. Cette manifestation solidaire se déroulera au coeur de la période estivale, du 06 au 17 juillet 2015. Elle empruntera les pistes cyclables reliant les abords du lac Léman aux rivages de la Méditerranée, soit un très long trajet jalonné en dix étapes parcourues par une dizaine d’enfants à chaque rendez-vous. Explications… Comme chacun le sait : le Kiwanis International commémorera son centième anniversaire l’année prochaine. Le centenaire de notre organisme s’inscrit parmi les grandes priorités stratégiques définies par Eliane OTT-SCHEFFER, gouverneur du District France Monaco. Au même titre que la poursuite du programme d’actions en faveur de la sensibilisation aux vaccins servant à éradiquer le tétanos néo-natal ou l’expansion au sein de nos clubs. Dans le cadre de ses futures célébrations, le club de Valence propose une idée insolite à laquelle il associe l’ensemble des clubs kiwaniens aux abords du périmètre concerné. Le projet se nomme la VIARHONA. Les puristes de la sémantique y retrouveront une connotation à la référence latine. Logique ! Cette animation, organisée au profit du Secours Populaire Français qui fêtera par ailleurs son soixante-dixième anniversaire, empruntera le canal rhodanien depuis les bords du lac Léman, la plus grande surface lacustre européenne entre Suisse et France, avant d’atteindre les rivages de la mer Méditerranée. Ce parcours nécessitera vigueur et courage car il s’effectuera en bicyclette. Il sera destiné aux enfants. Au plan caritatif, un appel aux dons sera fait par le biais d’Internet auprès du public afin de financer les kilomètres parcourus par les enfants. L’ensemble des sommes récoltées seront ensuite reversées au Secours Populaire Français avec comme objectif de soutenir des journées vacances pour de jeunes défavorisés. Déjà la presse manifeste son intérêt Le budget prévisionnel de cette grande escapade estivale s’élève à 24 300 euros. Il englobe les dépenses liées à la logistique, les frais occasionnés par les repas et les nuitées en hôtel ainsi que l’intendance, à savoir la location des dix cycles. Le club de Valence table sur la présence de mécènes et de sponsors sous la forme de parrainage. Une couverture médiatique importante devrait relayée au jour le jour les étapes de ce concept où les valeureux devront affronter la fatigue, le découragement et la chaleur. A l’heure actuelle, et bien avant le départ de cette première édition, Radio France Bleu et le Dauphiné Libéré ont déjà fait écho de leur total soutien pour suivre avec ferveur cette édition initiale. Quant à la chaîne de magasins de sport, Décathlon, elle a confirmé de son côté sa présence en qualité de partenaire indiscutable du projet. Une conférence de presse sera par ailleurs organisée dans les salons de l’hôtel de ville de Valence afin de lancer officiellement le projet. Pour l’heure, la date de ce rendez-vous n’a pas encore été arrêtée de manière définitive. On l’aura compris : le club de Valence souhaite associer cette centaine d’enfants (dix coureurs pour dix étapes) à l’esprit symbolique de notre mouvement international et les emmener vers une grande aventure humaine. Thierry BRET Au Coeur des actions sociales Gros Plan Kiwanis Club de Valence : du solide dans l’action ! Le club de Valence est l’un des sept clubs implantés dans la région Dauphiné Vivarais. Il est constitué à l’heure actuelle de dix-neuf membres, appartenant à diverses professions. Cela facilite les échanges, riches et variés lors de chaque réunion statutaire. Partageant les mêmes objectifs mais avec des regards croisés qui enrichissent les débats, les membres du club valentinois se réunissent pour monter des projets dans la plus grande convivialité en se réunissant deux fois par mois. Désireux d’aider les associations locales prenant en charge des enfants handicapés, maltraités ou en difficultés sociales, le club de Valence intervient sous différentes formes : aide matérielle, aide humaine et aide financière. Cette collaboration s’effectue sur l’ensemble des actions menées avec les phases de mise en place, de réalisation et de suivi de projet. « Il est en effet important pour nous de bien cibler l’aide apportée et de rester en contact avec les enfants que nous avons servi… ». Valence a déjà travaillé avec moult partenaires. Parmi les principaux dossiers à l’actif du club, citons le club handisport du Plovier, l’IME.IEM du Plovier, les clowns à l’hôpital (1 2 3 Soleil), le Val Brian, le Diaconat Protestant et depuis quelques mois le Secours Populaire. Ses concrétisations se déclinent de la manière suivante : un marché de Noël en décembre, un tournoi de golf en juin, des concerts, des collectes de jouets, des brocantes, des expositions dont les fonds sont redistribués aux diverses associations. Au-delà des projets locaux ponctuels, le club de Valence envisage des projets à la plus grande envergure qui mobiliseront plusieurs clubs de la Division et permettront de fédérer plus largement les énergies kiwaniennes. La politique de recrutement est la suivante : elle se pratique sous la forme de parrainage. Chaque membre du club peut présenter un ou plusieurs amis qui seraient intéressés par la vie du club. Les membres votent alors pour l’intronisation du nouvel impétrant dans le cadre statutaire, de façon démocratique mais toujours dans un esprit de convivialité, de partage et d’amitié. 16 Kiwanis Magazine N°140 octobre-novembre 2014
  19. 19. Kiwanis Magazine N°140 octobre-novembre 2014 17
  20. 20. Est-il nécessaire de vanter les charmes de Colmar : ses colombages, ses canaux, son centre-ville fleuri… ? La capitale des vins d’Alsace est la gardienne d’un art de vivre que vous vous devez de découvrir ou redécouvrir ! Colmar a été miraculeusement épargnée par les guerres et les catastrophes malgré une histoire très mouvementée. La ville réunit en une délicate et séduisante harmonie tous les attraits d’une Alsace idyllique. Vous visiterez entre autres le quartier des Tanneurs, le Quai de la Poissonnerie, la Petite Venise, la Maison Pfister, l’ancien Corps de Garde, la Collégiale Saint-Martin, la Maison des Têtes…. ainsi que l’église des Dominicains qui accueille la Vierge aux Buissons de Roses et l’impressionnant Retable d’Issenheim de Mathias Grünenwald, un des chefs d’oeuvre de l’art occidental. Vous pourrez aussi admirer les nombreuses statues que Bartholdi, créateur de la Statue de la Liberté de New-York, a réalisées pour sa ville natale. Vous découvrirez également, le long de la plus célèbre Route des Vins de France, les perles du vignoble alsacien comme par exemple : - Eguisheim, classé parmi les « Plus Beaux Villages de France » et « Village préféré des Français » en 2013 avec ses magnifiques maisons à colombages construites en cercles concentriques autour du château, - Riquewihr, également l’un des « Plus Beaux Villages de France », musée à ciel ouvert qui a su préserver son authenticité derrière ses murs d’enceinte que seules les vignes assiègent désormais, - Kaysersberg, cité natale d’Albert Schweitzer, qui surprend par le charme de ses sites médiévaux groupés autour de l’église et du pont fortifié dominé par le château, - Ribeauvillé, avec sa Grand’Rue et ses quartiers pittoresques qui sont bordés de constructions abondamment fleuries et jalonnés de places ornées de fontaines Renaissance. Et l’invitation à visiter Colmar ne saurait être complète sans l’évocation de son patrimoine gastronomique. Capitale des vins d’Alsace, Colmar est une ville gourmande. Vins fins, grands crus et mets exceptionnels y conjuguent toute la délicatesse des saveurs et des produits locaux. Venez nombreux, le week-end de la Pentecôte 2015, à la rencontre de Colmar et de ses environs. Notre objectif est le suivant : faire nôtre la devise du Comité Régional du Tourisme. « ALSACEZ-VOUS, ON S’OCCUPE DE TOUT ! » Jean JACQUEY Président du Congrès 2015 Congrès du Centenaire District France-Monaco du 22 au 25 mai 2015 Parc des Expositions - COLMAR
  21. 21. Conseil d’administration de Sainte-Maxime Conseil d ,administration de Sainte-Maxime - Kiwanis Magazine N°140 octobre-novembre 2014 19
  22. 22. Conseil d’administration de Sainte-Maxime La régénération stratégique du Kiwanis France Monaco Le Kiwanis France Monaco s’affirme comme un club service bien structuré. Les 27, 28 et 29 septembre 2014, la ville de Sainte-Maxime a accueilli le directoire national pour son conseil d’administration qui s’est conclu par la traditionnelle passation de pouvoirs. Le point fort de cet événement fut marqué par l’hommage rendu aux Past Gouverneur Pierre BOURGOUIN qui nous a quittés pour rejoindre la lumière éternelle. Après avoir présenté son bilan, le Gouverneur Jean-Michel REITER a insisté sur le nécessaire recrutement de nouveaux membres afin de renforcer nos rangs. Il ne faut pas omettre que les Kiwaniens vieillissent. Il faut penser à pourvoir à la pérennité de nos clubs. A l’issue de ce dernier conseil d’administration de l’exercice 2013-2014, comme le veut le protocole, c’est lors d’un échange convivial qu’a eu lieu la permutation des colliers entre Gouverneurs, leurs équipes et les Lieutenant-Gouverneurs. Aujourd’hui, une nouvelle responsable hérite des rênes du Kiwanis France Monaco en la personne d’Eliane OTT-SCHEFFER pour en assurer sa continuité. Eliane déjà investie depuis plusieurs années au sein du projet Eliminate est fière de poursuivre cette action pour cette année 2014-2015. A ne pas oublier lors de cette nouvelle année qui s’annonce un événement majeur le centenaire du Kiwanis. C’est dans l’optique de cet anniversaire qu’Eliane compte signer le congrès Kiwanis France Monaco version 2015 qui se déroulera à Colmar. Un congrès qui est l’oeuvre de tous, et non l’initiative de quelques-uns, ce qui lui donne la grande diversité et en fait l’attrait. Il devrait se nourrir particulièrement comme l’an dernier d’un parterre d’associations. Le thème choisi cette année sera le suivant : « Cent ans au service des enfants». Ce sera l’occasion de réfléchir ensemble sur les orientations à venir mais aussi nos perspectives d’actions pour aider les Enfants du Monde au sein de nos clubs. Rendez-vous donc à Colmar, comme orateurs ou comme auditeurs, en tous les cas comme participants à cette manifestation qui nous rassemble tous. See you next year in Colmar Alain LENTA 20 Kiwanis Magazine N°140 octobre-novembre 2014
  23. 23. Conseil d’administration de Sainte-Maxime Eliminate : le plein de dons… Au niveau international, la collecte est aujourd’hui de 71 millions de $. Pour notre District, elle d’élève à 910 000 $. A noter que les dons personnels sont défiscalisés à hauteur de 75 %. Kiwanis Magazine N°140 octobre-novembre 2014 21
  24. 24. Conseil d’administration de Sainte-Maxime 22 Kiwanis Magazine N°140 octobre-novembre 2014
  25. 25. Conseil d’administration de Sainte-Maxime Bonne et heureuse année à la nouvelle équipe organisationnelle Vous allez penser que je devance ce souhait, mais c’est en fait le sentiment qui nous a envahis à l’issue de ce premier Conseil d’administration de l’année Kiwanienne. Sentiment créé par l’excellent choix du lieu et la gentillesse, disponibilité et compétence des deux clubs organisateurs de Sainte Maxime. Sans occulter les interventions magistrales et sérieuses de notre secrétaire Daniel LAUFFER, au travail jour et nuit, de Jean PERLOT, notre trésorier et Joseph MATICOT, contrôleur, les calculettes en main, de notre avocat préféré Philippe RETAILLE, de Jacques GEUTHER et Jean-Yves MAUVAIS en pleine expansion, de moi-même avec mon alter ego André BIBARD bien formatés par l’ancienne équipe et tous ceux investis d’une mission : Il ressortira de ce conseil d’administration un échange. Je dirais même plus une osmose entre les lieutenant-gouverneurs et notre gouverneur Eliane OTT-SCHEFFER. Ceux-ci, fort investis dans leur mission, ont pris à coeur de poser des questions pertinentes, tant sur leurs projets d’actions sociales que sur leurs stratégies à propos du développement. Le temps de parole, non restreint, a permis de souder l’équipe. C’est une équipe également soudée autour du grand événement que sera le centième anniversaire du Kiwanis. Ce sera une occasion exceptionnelle pour susciter l’intérêt et développer notre notoriété. Les lieutenant-gouverneurs, conscients de l’importance que cette commémoration peut apporter au Kiwanis, ont déjà commencé à organiser des manifestations. Soit au sein de leur division, soit associés à plusieurs pour qu’au moment opportun, la presse soit le relais de leurs efforts de communication. Un projet unique avec le monde du cinéma ! Autre sujet mis en exergue : « les Toiles Enchantées». L’association a été fondée par Alain Chabat. Elle a pour but de mettre le cinéma à portée des enfants malades ou handicapés dans les hôpitaux où qu’ils soient. Il a été suggéré que le Kiwanis monte une opération d’envergure avec de multiples salles de cinéma de l’hexagone, au profit de cette association. Il s’agirait d’organiser des séances en avant-première, en partenariat avec Walt Disney Pictures et les exploitants de salles de cinéma, afin de financer en tout ou grande partie le budget de cette belle opération. Une telle entreprise caritative donnerait, elle aussi, à notre mouvement un énorme écho auprès du grand public. Accompagnée par Françoise ACHARD, on aura également remarqué l’intervention du gouverneur de Roumanie, Stéphania PANEA, très à l’aise dans la langue de Molière. Elle nous a fait prendre conscience, s’il en était besoin, de l’état de pauvreté de son pays. Pour remédier à cela, au travers du Kiwanis Roumain, qui représente trois cents membres et dix-huit clubs, Stephania, avec un enthousiasme communicatif, nous a proposé de devenir des clubs parrains. Que son appel ne soit pas vain ! Je n’oublierai pas notre Fondation parfaitement orchestrée par Jean-Pierre LAFOND, sans omettre de citer Jean-Pierre BERTON, intarissable sur le concept « Éliminate ». Je remercierai Catherine BARAS et Yvonne TASSOU, qui grâce à un jeu de rôle, ont rendu les « RASC » plus agréables ! Tout était parfaitement réuni pour faire de ce week-end une entrée en matière motivante et pour assurément donner, à chacun, l’envie de dire « j’y étais ! ». Marie-Christine VIARD Kiwanis Magazine N°140 octobre-novembre 2014 23
  26. 26. Conseil d’administration de Sainte-Maxime A propos de l’archivage des données Jusqu’à présent, il n’existait pas d’archivage des différentes pièces liées aux Kiwanigrammes, les réunions de divisions, les assemblées de clubs, les visites de lieutenant-gouverneurs…C’est à présent chose faite. Ce qui va grandement rendre service aux futurs secrétaires de District et à tous les clubs. Plusieurs candidatures au gouvernorat - Marie-Christine VIARD, du club d’Aunay Vallée d’Odon - Max CAMUS, du club d’Annecy - Jean-Michel GIBAUD, du club d’Angoulême 24 Kiwanis Magazine N°140 octobre-novembre 2014
  27. 27. Conseil d’administration de Sainte-Maxime Kiwanis Magazine N°140 octobre-novembre 2014 25
  28. 28. Conseil d’administration de Sainte-Maxime Dernier conseil d’administration pour Jean-Michel Reiter et son équipe C’est au bord de la Grande Bleue, à Sainte-Maxime, sous un soleil magnifique, que s’est déroulé le dernier conseil d’administration de l’année du gouvernorat de Jean-Michel. Aucune nostalgie, et la satisfaction d’avoir accompli la mission de la meilleure façon possible. Ce fut bien sûr par un hommage appuyé à Pierre Bourgouin que le CA fut ouvert. Sa place vide sur l’estrade a ému tous les participants, et le souvenir d’un grand kiwanien a plané tout le week-end sur Sainte-Maxime. Le bilan des actions sociales de l’année montre que les recettes avoisinent cette année les 3 millions d’euros, pour 150 000 heures de bénévolat. Ce chiffre exceptionnel inclut le financement de la Maison des Parents, action engagée sur plusieurs années par le club de Clermont Ferrand et la division Auvergne, représentant 930 000

×