MODELE DE PERFORMANCE
EN ESCRIME (FLEURET)
Kleinbrik (All) contre Ota (Jap),
finale des JO 2008 de Pékin.
Guillaume GAVIN
...
LOGIQUE INTERNE SPORTIVE
Le fleuret est un sport duel de combat dans lequel deux tireurs armés
d’un fleuret et équipés de ...
TACTIQUE
Contraintes
réglementaires
Match en 15 touches ou
3x3 min
Tableau d’élimination
directe à 64 tireurs,
Arbitrage v...
La dimension physique
« La qualité maitresse de l’athlète moderne est la vitesse. Il en est de
même en escrime. On ne conç...
FORCE EXPLOSIVE
des membres inférieurs
•Réaliser des actions à vitesse max
malgré des contraintes mécaniques
(retraite-fen...
La dimension
psychologique
« La force psychologique permet à un athlète parfaitement préparé,
et digne de succès, de conse...
DIMENSION BIO-
EMOTIONNELLE
Confiance en soi
Se sentir capable de réussir, de gagner,
d’affronter l’adversaire
Gestion du ...
La dimension technique
REPERTOIRE TECHNIQUE
DEPLACEMENTS
Maintien de l’équilibre
écartement entre les pieds,
répartition du poids du corps
Déséqu...
La dimension tactique
« L’application d’une intention tactique est d’autant plus efficace qu’elle
s’accompagne d’une adapt...
TOUCHE VALABLE ou NON
CREATIVITE
Quelle technique ? (comment
toucher et où toucher)
Où sur la piste ? A quel moment ?
Poin...
La dimension
bio-informationnelle
Vitesse d’analyse
Temps pour percevoir et traiter l’information
Capacité d’analyse
•De plusieurs facteur (la situation où?...
Les FACTEURS EXOGENES
Sommeil
(qualité et quantité, cycle
circadien)
Alimentation
(sucres lents et rapides,
vitamines, sels minéraux)
Hydratatio...
Le coach
Le coach c’est :
•Un conseiller qui renseigne la stratégie à adopter en fonction
des observations réalisées en amont du ma...
Les CONTRAINTES
REGLEMENTAIRES
Match en 15 touches ou 3x3 min
Arbitrage vidéo
Présentation sur la piste 10 minutes avant le match
Compétition avec tablea...
RELATION ENTRE
DIMENSION Tactique et
dimension physique
TACTIQUE
La dimension
physique permet de
faire un choix
efficace en fonction
de l’adversaire, de
les répéter dans le
temps...
RELATION ENTRE
DIMENSION tactique et
DIMENSION psychologique
TACTIQUE
La résistance à la
fatigue mentale et
la motivation
améliorent la
persistance de
l’acte tactique
Les capacités
in...
RELATION ENTRE
DIMENSION Tactique
ET DIMENSION technique
DIMENSION
TECHNIQUE
TACTIQUE
La technique permet de répondre de
manière efficace aux problèmes
posés par l’adversaire, ell...
RELATION ENTRE
DIMENSION TACTIQUE
ET DIMENSION
BIO-iNFORMATIONNELLE
« Le sens tactique se développe par la pratique de la ...
TACTIQUE
La perception des
informations liées au
déplacement de la pointe, à
la vitesse de déplacement,
à la distance, au ...
RELATION ENTRE
DIMENSION PHYSIQUE ET
DIMENSION TECHNIQUE
Les qualités physiques
rendent les actions
techniques plus efficaces,
(plus stables, plus rapides
et plus longtemps)
La te...
RELATION ENTRE
DIMENSION
BIO-INFORMATIONNELLE
ET DIMENSION Technique
DIMENSION
BIO-INFORMATIONNELLE
DIMENSION TECHNIQUE
La perception des
informations liées à
l’exécution des actions
techniqu...
RELATION ENTRE
DIMENSION PHYSIQUE ET la
dimension psychologique
DIMENSION PHYSIQUE
DIMENSION PSYCHOLOGIQUE
L’image que renvoi
les capacités
physique au sportif le
met en confiance
La con...
RELATION ENTRE
DIMENSION PHYSIQUE
ET FACTEURS EXOGENES
FACTEURS
EXOGENES
DIMENSION
PHYSIQUES
La bonne gestion des facteurs
exogènes par l’athlète lui
permet d’exprimer son poten...
RELATION ENTRE
DIMENSION PSYCHOLOGIQUE
ET FACTEURS EXOGENES
DIMENSION
PSYCHOLOGIQUE
FACTEURS
EXOGENES
La bonne gestion des facteurs
exogènes par l’athlète lui évite
de limiter son po...
LA PERFORMANCE C’EST :
Une interaction propre au sportif entre les
différentes dimensions que l’athlète utilise
pour vaincre l’adversaire.
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Modele de performance en escrime (fleuret)

2 019 vues

Publié le

Publié dans : Sports
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 019
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
21
Actions
Partages
0
Téléchargements
22
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Modele de performance en escrime (fleuret)

  1. 1. MODELE DE PERFORMANCE EN ESCRIME (FLEURET) Kleinbrik (All) contre Ota (Jap), finale des JO 2008 de Pékin. Guillaume GAVIN Stagiaire Classe Prépa P.S INSEP 2008
  2. 2. LOGIQUE INTERNE SPORTIVE Le fleuret est un sport duel de combat dans lequel deux tireurs armés d’un fleuret et équipés de protections s’affrontent sur une piste couverte pendant trois manches de trois minutes. Le vainqueur est le premier à marquer quinze points avant la fin du temps ou à défaut celui qui a le meilleur score. Par des actions normées, le but du jeu est de toucher l’adversaire au tronc avec la pointe de l’arme tout seul ou en ayant la priorité. Le combat démarre au commandement « Allez » et s’arrête au commandement « Halte » (après chaque touche). L’arbitre analyse l’échange (phrase d’armes) et attribue les points en fonction des règles de priorité (la convention) et de la cible atteinte (valable ou non valable). Le vainqueur de la compétition est le gagnant du tableau final.
  3. 3. TACTIQUE Contraintes réglementaires Match en 15 touches ou 3x3 min Tableau d’élimination directe à 64 tireurs, Arbitrage vidéo DIMENSION PHYSIQUE (maintenir un niveau de jeu élevé) DIMENSION TECHNIQUE (Être précis) Efficience Efficacité DIMENSION BIO- MOTIVATIONNELLE (Etre déterminé, se faire plaisir…) DIMENSION BIO- INFORMATIONNELLE (percevoir et traiter les informations pertinentes) DIMENSION BIO- EMOTIONNELLE (Avoir confiance, Gérer le stress…) DIMENSION PSYCHOLOGIQUE COMBAT ADVERSAIRE Dépassement Confiance Facteurs exogènes (Répéter des efforts toute une journée) MAÎTRE Conseils Accompagnement Ajustements
  4. 4. La dimension physique « La qualité maitresse de l’athlète moderne est la vitesse. Il en est de même en escrime. On ne conçoit plus guère maintenant un champion d’escrime qui ne va pas « vite » car l’escrime de compétition n’autorise que des actions simples parfaitement et rapidement exécutées. » R. Cléry, Escrime, Ed Amphora, 1965.
  5. 5. FORCE EXPLOSIVE des membres inférieurs •Réaliser des actions à vitesse max malgré des contraintes mécaniques (retraite-fente, attaque sur le retour en garde) •Réaliser des actions d’autorité PUISSANCE MAXIMALE AEROBIE •Maintenir un niveau de jeu d’intensité élevée sans créer une dette d’oxygène •Retarder l’apparition de la fatigue •Améliorer la récupération pendant les pauses COORDINATION •Inter-segmentaire (bras/jambes) Exécuter des actions valides, en un seul temps •Visuo-motrice Réaliser les actions en fonction de ce qui est perçu (réactions de l’adversaire) VITESSE de bras •Réaliser des mouvements à vitesse max (enchainement) •Accélérer dans l’allongement du bras et les déplacements pour changer de rythme •Réagir vite aux signaux délivrés par l’adversaire (attaque sur la préparation) ENDURANCE DE FORCE EXPLOSIVE (au niveau des jambes) •Retarder l’impact de la fatigue sur la qualité de la contraction musculaire •Répéter de nombreuses fois des efforts explosifs (fentes) QUALITE D’ENDURANCE QUALITE DE PUISSANCE QUALITE D’ADRESSE PUISSANCE ET CAPACITE ANAEROBIE ALACTIQUE •Réaliser des efforts d’intensité maximale (fentes, parade –riposte, enchainements) •Améliorer la réplétion des réserves énergétiques CAPACITE ANAEROBIE LACTIQUE •Retarder les effets de la fatigue sur les processus énergétiques en fin de compétition PRECISION •Déplacement Ajuster la distance •Main Toucher la cible visée Faire évoluer la pointe dans l’espace SOUPLESSE DYNAMIQUE Amplitude articulaire des membres inférieurs et du bras armé pour plus d’aisance, une plus grande distance d’attaque QUALITES PHYSIQUES DU FLEURETTISTE DE HAUT-NIVEAU
  6. 6. La dimension psychologique « La force psychologique permet à un athlète parfaitement préparé, et digne de succès, de conserver son équilibre nerveux pendant toute la durée de l’épreuve, quels que soient les chocs émotionnels provoqués par le doute, l’angoisse, le « trac », voire l’ambiance particulière des compétitions mondiales. » R. Cléry, Escrime, Ed Amphora, 1965. « Le caractère, le tempérament jouent aussi un grand rôle, notamment dans les combats équilibrés, indécis, et dans les renversement de situation. » Revenu, L’escrime, PUF, 1992
  7. 7. DIMENSION BIO- EMOTIONNELLE Confiance en soi Se sentir capable de réussir, de gagner, d’affronter l’adversaire Gestion du rapport de force avec l’adversaire Ne pas plier sous la pression adversaire, s’imposer dans le combat, évoluer dans l’incertitude Relation entraineur-entrainé Avoir confiance, se sentir soutenu, encouragé Gestion l’arbitre Accepter les décisions, adapter son jeu en fonction de l’arbitrage DIMENSION BIO- MOTIVATIONNELLE Détermination/Motivation Vouloir gagner, se faire plaisir, jouer avec l’adversaire, améliorer ses performances Résistance à l’effort Faire abstraction de la fatigue physique et psychologique DIMENSION BIO- INFORMATIONNELLE Perception des indices pertinents chez l’adversaire, chez soi, dans l’exécution de l’action motrice et dans la situation Rester dans le match, attentif, ne pas se laisser distraire Analyse du jeu adverse en amont, dans l’instant Prise de décision Compréhension et respect des consignes données par l’entraineur Rester concentrer QUALITES PSYCHOLOGIQUES DU FLEURETTISTE DE HAUT-NIVEAU
  8. 8. La dimension technique
  9. 9. REPERTOIRE TECHNIQUE DEPLACEMENTS Maintien de l’équilibre écartement entre les pieds, répartition du poids du corps Déséquilibre et capacité à rétablir l’équilibre Dans la fente et la flèche Précision des déplacements Dans la gestion de la distance, de la piste Maîtriser les rythme Pour garder le contrôle de ses mouvements Coordination jambe avant jambe arrière Pour des déplacements fluides sans temps de suspension MANIEMENT DE L’ARME Bagage technique Nombre de mouvements maitrisés Doigté et dextérité Être capable de faire évoluer la pointe de l’arme dans l’espace avec précision en fonction de la distance et de la cible visée (qualité de la trajectoire de la pointe) Être capable d’enchainer plusieurs actions Préparations Attaque en un ou plusieurs temps Défense avec une ou plusieurs parades ADAPTABILITE Aux caractéristiques de l’adversaire
  10. 10. La dimension tactique « L’application d’une intention tactique est d’autant plus efficace qu’elle s’accompagne d’une adaptation aux caractéristiques présentées par le tireur qu’on a en face de soi. » « Sur le plan tactique, l’expérience est irremplaçable.» « Il s’agit de faire tomber l’adversaire dans une conviction erronée en lui distillant un ensemble d’informations qui vont l’amener à croire que l’on fait un choix tactique bien différent, ou installer le doute sur nos intentions.» Revenu, L’escrime, PUF, 1992 « La tactique en escrime consiste à imposer son jeu à l’adversaire en évitant de subir le sien. » Thirioux, Escrime au fleuret, Ed Amphora, 1977
  11. 11. TOUCHE VALABLE ou NON CREATIVITE Quelle technique ? (comment toucher et où toucher) Où sur la piste ? A quel moment ? Points forts/Points faibles adverses (techniques, physiques, psychologiques) Ses propres points forts / points faibles Analyser la situation (seul ou avec l’entraineur) Style de jeu adverse (attaquant, défenseur) Niveau dans la compétition (poule, ½ finale…) Expériences passées (même adversaire, jeu similaire) Avant le match Faire des choix logiques d’actions d’une manière consciente ou d’à propos Pendant le match Gagner c’est mettre en place des situations visant à : • Toucher l’adversaire sur ses points faibles En imposant son jeu et ses points forts, en induisant l’adversaire en erreur et en provoquant son erreur pour en tirer parti • Contrer les points forts de l’adversaire (ne pas se faire toucher) ALTERNER pour créer de l’incertitude sans laisser tomber ce qui est efficace Ajustement Régulation VARIER pour créer de l’incertitude sans laisser tomber ce qui est efficace
  12. 12. La dimension bio-informationnelle
  13. 13. Vitesse d’analyse Temps pour percevoir et traiter l’information Capacité d’analyse •De plusieurs facteur (la situation où? Quand? Comment?, l’adversaire (points forts, points faibles, tactique), soi même (fatigue, sensations) •Pertinence de l’information choisie INFORMATIONS LIEES A L’INDIVIDU Niveau de fatigue physique et mentale points forts / points faibles Niveau d’expertise et de maitrise  points forts / points faibles INFORMATIONS LIEES A L’ACTION MOTRICE Touche valable ou non Identifier la nature du problème : distance, cible, vitesse d’exécution, (temps et rythme), coordination bras/jambes, finale d’action (main bien placée) INFORMATIONS LIEES A L’ADVERSAIRE Type de jeu  système offensif / système défensif points forts / points faibles cibles ouvertes niveau d’expertise INFORMATIONS LIEES A LA SITUATION Quel niveau dans la compétition ? (poule, TED, finale…) Quel manche dans le match ? (1, 2 ou 3) Quel score ? (avantage ou non) Quel endroit sur la piste ? (en bout, au milieu, zone adverse…)
  14. 14. Les FACTEURS EXOGENES
  15. 15. Sommeil (qualité et quantité, cycle circadien) Alimentation (sucres lents et rapides, vitamines, sels minéraux) Hydratation (boire avant d’avoir soif) Niveau d’activation tout au long de la journée Besoins énergétiques liés à l’effort physique (barres céréalières, fruits, pâtes) Besoins hydriques liés à l’effort physique (boisson isotonique) INFLUENCE LA CAPACITE A REALISER UN EFFORT PHYSIQUE ET INTELLECTUELLE TOUT AU LONG DE LA JOURNEE
  16. 16. Le coach
  17. 17. Le coach c’est : •Un conseiller qui renseigne la stratégie à adopter en fonction des observations réalisées en amont du match. •Un supporter qui encourage et rassure l’athlète à chaque instant. •Un observateur qui analyse les capacités de l’athlète pour évaluer et remédier à la démarche d’entrainement.
  18. 18. Les CONTRAINTES REGLEMENTAIRES
  19. 19. Match en 15 touches ou 3x3 min Arbitrage vidéo Présentation sur la piste 10 minutes avant le match Compétition avec tableau d’élimination directe à 64 tireurs Soit 6 matchs pour gagner le tournoi Début de la compétition dès 8 heures du matin
  20. 20. RELATION ENTRE DIMENSION Tactique et dimension physique
  21. 21. TACTIQUE La dimension physique permet de faire un choix efficace en fonction de l’adversaire, de les répéter dans le temps. DIMENSION PHYSIQUE
  22. 22. RELATION ENTRE DIMENSION tactique et DIMENSION psychologique
  23. 23. TACTIQUE La résistance à la fatigue mentale et la motivation améliorent la persistance de l’acte tactique Les capacités intellectuelles améliorent la compréhension et le recul vis-à-vis de la situation L’état affectif influence la perception de la situation DIMENSION PSYCHOLOGIQUE Mental Affect Intellect
  24. 24. RELATION ENTRE DIMENSION Tactique ET DIMENSION technique
  25. 25. DIMENSION TECHNIQUE TACTIQUE La technique permet de répondre de manière efficace aux problèmes posés par l’adversaire, elle s’inscrit dans la démarche tactique du tireur.
  26. 26. RELATION ENTRE DIMENSION TACTIQUE ET DIMENSION BIO-iNFORMATIONNELLE « Le sens tactique se développe par la pratique de la gymnastique intellectuelle qui consiste à déchiffrer les jeux adverses, à noter les points forts et les point faibles, à apprécier les réflexes, la vitesse, à se souvenir des coups, offensifs ou défensifs préférés. Cette analyse s’effectue avant, pendant et après l’assaut. » R. Cléry, Escrime, Ed Amphora, 1965.
  27. 27. TACTIQUE La perception des informations liées au déplacement de la pointe, à la vitesse de déplacement, à la distance, au placement sur la piste, à l’adversaire et à l’échange entre les deux tireurs améliore les choix tactiques et la capacité de régulation DIMENSION BIO-INFORMATIONNELLE
  28. 28. RELATION ENTRE DIMENSION PHYSIQUE ET DIMENSION TECHNIQUE
  29. 29. Les qualités physiques rendent les actions techniques plus efficaces, (plus stables, plus rapides et plus longtemps) La technique permet de diminuer le coût énergétique des actions motrices QUALITES PHYSIQUES DIMENSION TECHNIQUE
  30. 30. RELATION ENTRE DIMENSION BIO-INFORMATIONNELLE ET DIMENSION Technique
  31. 31. DIMENSION BIO-INFORMATIONNELLE DIMENSION TECHNIQUE La perception des informations liées à l’exécution des actions techniques permet de réguler son geste pendant et après l’action
  32. 32. RELATION ENTRE DIMENSION PHYSIQUE ET la dimension psychologique
  33. 33. DIMENSION PHYSIQUE DIMENSION PSYCHOLOGIQUE L’image que renvoi les capacités physique au sportif le met en confiance La confiance qu’à l’athlète lui permet d’exprimer l’ensemble des qualités physiques
  34. 34. RELATION ENTRE DIMENSION PHYSIQUE ET FACTEURS EXOGENES
  35. 35. FACTEURS EXOGENES DIMENSION PHYSIQUES La bonne gestion des facteurs exogènes par l’athlète lui permet d’exprimer son potentiel physique tout au long du tournoi
  36. 36. RELATION ENTRE DIMENSION PSYCHOLOGIQUE ET FACTEURS EXOGENES
  37. 37. DIMENSION PSYCHOLOGIQUE FACTEURS EXOGENES La bonne gestion des facteurs exogènes par l’athlète lui évite de limiter son potentiel psychologique
  38. 38. LA PERFORMANCE C’EST :
  39. 39. Une interaction propre au sportif entre les différentes dimensions que l’athlète utilise pour vaincre l’adversaire.

×