003 2016

835 vues

Publié le

MENSONGE - MANIPULATION - HARCELEMENT - VENDETTA - MAGOUILLES, CE SONT LES MOTS QUI CORRESPONDENT LE MIEUX A CERTAINS DIRIGEANTS DE L’AWC

Publié dans : Sports
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
835
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
583
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

003 2016

  1. 1. MENSONGE - MANIPULATION - HARCELEMENT - VENDETTA - MAGOUILLES, CE SONT LES MOTS QUI CORRESPONDENT LE MIEUX A CERTAINS DIRIGEANTS DE L’AWC. Depuis quelques temps, certains mandataires wallons ont profité de la 6ème Réforme de l'Etat pour exercer leur pouvoir de dictateur au niveau de leurs fonctions sur le territoire wallon. Ils nous ont menti quand ils disaient qu'ils étaient obligés par le gouvernement Wallon de créer une asbl. Ce sont des mandataires nationaux, qui détruisent la colombophilie sur le plan national et attaquent sans relâche le président Stefaan VAN BOCKSTAELE. Il ne se passe pas une semaine sans qu’une pseudo « faute » soit attribuée au président national mais jamais aux autres. Pourquoi ? Le raisonnement est simple, tant que l'on parle d'une autre personne on s'intéresse peu à eux. Pas de chance pour eux car, nous, chroniqueurs avons mené depuis quelques mois des recherches aussi bien auprès de bureaux d'avocats, de ministres du fédéral qui ont participé à l'élaboration de la 6ème Réforme, auprès du seul intermédiaire responsable "le gouvernement wallon" et surtout auprès du Cabinet de Monsieur le Ministre du BIEN ETRE ANIMAL, Monsieur Di Antonio. Nos questions (que vous trouverez ci-dessous) ont reçu des réponses très précises, et la plus importante est qu'à ce jour la fameuse asbl "AWC" n’a aucune reconnaissance et légitimité ni au niveau du gouvernement wallon ni au niveau de la RFCB et, surtout, elle a reçu un avis défavorable du Conseil d'Etat. Pourquoi nous ont- ils menti ? Pourquoi nous ont- ils affirmé il y a des mois, que l'AWC était reconnue, qu'elle avait tous les pouvoirs sur le territoire wallon, qu'elle seule pouvait organiser des concours même à l'encontre et surtout pour saboter les concours nationaux, simplement pour faire plaisir à quelques frustrés. Lors de la dernière assemblée générale, Mr Delstanche & le sieur Goffard disaient que seule l'AWC avait le pouvoir de sanctionner les colombophiles wallons sur le doping, les amendes et suspensions et que son rôle était de désigner les concours sur son territoire wallon … (vous lirez les réponses du gouvernement wallon par l'intermédiaire du Cabinet du Ministre du Bien-être animal qu’en fait elle n'a aucun droit). Revenons à mon article : les manipulations et mensonges de certains dirigeants wallons faisant partie de l'AWC. Sachez que vous n’avez aucune légitimité, donc aucun pouvoir et surtout pas celui de nous faire perdre notre temps par vos interventions ridicules lors des assemblées générales de la RFCB. Interventions qui n’ont qu’un seul but, celui de saboter toute initiative constructive prise au sein de la RFCB. Vous reprochez à la RFCB d'être une tour d'ivoire sans aucune information et vous que faites – vous ? Des réunions sous l'égide de réunions des EPR mais en réalité vous discutez des problèmes de l’AWC, sans que les chroniqueurs colombophiles ne soient conviés mais encore plus grave vous ne donnez des informations qu'à un site privé qui vous suit dans votre sabotage de la RFCB. Suite à la 6ème Réforme de l'Etat la seule chose logique aurait été de nommer des personnes neutres sans aucune fonction à quelque niveau que ce soit au sein des régions, EPR, mandats nationaux, pour représenter la partie francophone et néerlandophone colombophile auprès des Ministres des trois régions chargés du Bien –être animal. Mais alors certains de nos mandataires qui sont dans l’AWC auraient perdu leur pouvoir, impossible de faire leurs magouilles ou propositions d'arrangement sous le manteau (je ne donnerai comme exemple les mois de discussions au sujet d’une société qui avait donné toutes les preuves officielles de sa bonne foi et il a fallu attendre la réunion de l’EPR HBW du 14 janvier dernier pour enfin reconnaître que rien ne pouvait être reproché à cette société incriminée injustement. Quelle perte de temps !!!). Les amateurs colombophiles en ont marre de ces dictateurs, marre de ces règlements qui changent continuellement, marre des évincements de certains amateurs d'un rayon, parce qu’ils ne font pas partie des amis de tel ou tel dirigeant. Redonnons la liberté aux amateurs : donnons un rayon identique à chaque amateur de Belgique ; donnons à chaque amateur le choix de jouer ses pigeons là où il le désire ; donnons à chaque amateur les mêmes droits, les mêmes choix, les mêmes doublages que son voisin. Exemple, en Vlaams Brabant, à partir de 2016, si un amateur peut jouer un doublage dans les concours nationaux, tous les autres de la province le peuvent aussi. Cela s’appelle l’égalité des chances.
  2. 2. Je suis dur voir méchant dans mes propos mais la situation est grave car ce sont eux qui vous représentent et surtout qui détiennent le pouvoir. Ils ne vous défendent pas, ils ne pensent qu'à leur personne, à leur société, à leur entente et à leurs copains. Il est plus que temps maintenant que les véritables responsables de notre RFCB prennent des mesures d'éclaircissements et surtout de nettoyage de ces parasites qui ne font que du tort à notre passion colombophile. La RFCB doit, elle aussi, réagir car le Conseil d'Etat a émis un avis négatif sur certains pouvoirs de la fédération. Nous devons être attentifs à cela mais actuellement comme l'indique le Cabinet du Ministre wallon Di Antonio dans les réponses ci-dessous, seule la RFCB est son interlocutrice, seule la RFCB a le droit de distribuer des concours aux organisateurs, seule la RFCB a le droit de légitimer les représentations régionales avec les différents ministères etc Revenons maintenant à l’Asbl AWC qui n'a plus de sens d'exister. Les 4 à 5 mandataires de l’AWC concernés par ces mensonges et manipulations vis à vis de nous les colombophiles, auront- ils le courage et surtout la dignité d'homme de se retirer, auront- ils la volonté de reconnaitre leurs mensonges et surtout de présenter leurs excuses auprès du président national pour avoir atteint à sa vie privée , auront- ils le courage de donner leur démission de tous leurs pouvoirs de mandataire et de redevenir un amateur sans pouvoir et de rester dans leur pigeonnier quand ils en ont encore un ! Messieurs, nous attendons votre démission ; montrez- nous que vous avez encore une dignité d'homme. Vous, amateurs colombophiles, demandez à ces mandataires de démissionner, à ceux qui ont tout fait contre la RFCB et contre vous puisqu’ ils vous prennent en otages pour avoir le plein pouvoir. A vous de savoir si vous voulez être des moutons suiveurs derrière des menteurs et des profiteurs ou si enfin vous aller dire stop. Au vu de cette situation une intervention exceptionnelle s’impose, donnons notre entière confiance à la RFCB pour une colombophilie nettoyée et propre dans un climat sain et serein et retirons tout pouvoir à ces mandataires pour éviter leurs sabotages et magouilles continuels. La décision est entre vos mains ! Un mot aussi pour nos responsables nationaux de la RFCB. Messieurs entourez-vous des personnes de la presse objectives et constructives qui ont un contact permanent avec la base des colombophiles, organisez des réunions mensuelles avec eux pour tenir le monde colombophile au courant de vos décisions , vos réflexions, vos études, votre gestion ; organisez un groupe sérieux de travail , avec des colombophiles, la presse, des mandataires, des scientifiques et des juristes pour trouver ensemble des solutions à la courbe descendante du nombre d’amateurs et au futur de la colombophilie. Utilisons les outils technologiques en alliant le passé et le futur pour progresser avec notre temps. Ceci est un grand défi pour la RFCB dans les mois qui viennent. Les Olympiades seront organisées en janvier 2017 chez nous, ici en Belgique, dans notre pays qui aux yeux du monde entier est le berceau du sport colombophile. Amis Colombophiles Belges, issus de toutes les provinces, soyez présents à ces journées, venez montrer au monde entier qu’ici en Belgique le sport colombophile n’est pas mort ! ===================================================================== Ci-dessous les documents qui doivent faire bouger les choses et rendre une sérénité au sein de notre RFCB. Je vous présente en intégralité ma lettre au Cabinet du Gouvernement Wallon. Didier Tison
  3. 3. Chroniqueur colombophile Sirault, le 06 janvier 2016 Monsieur le Ministre du Bien-être animal, Monsieur Carlo Di Antonio, Suite à l’entretien de ce mardi 5 janvier 2016, avec vos collaboratrices, au sujet de la 6 e Réforme de l'état et des obligations que celle-ci entraine pour le monde colombophile, voici comme convenu le courrier demandé. Je suis Didier Tison, chroniqueur pour MSNDUIVENSPORT et aussi rapporteur pour différents sites colombophiles francophones et néerlandophones. Je réalise actuellement un article sur les obligations des fédérations nationales inscrites dans cette 6e réforme. Je constate que dans les sports équestres (les courses, les sauts d'obstacles) ainsi que pour les sports canins, cela se passe sans problème, en parfaite adéquation. Chaque région du pays est animée par une volonté de satisfaire au mieux tous les membres, qu’ils soient francophones ou néerlandophones. Mais, en colombophilie, ce n'es absolument pas le cas. Pourquoi ? Certains mandataires wallons ont pris en otage les amateurs francophones en créant une ASBL qui n'avait ni sens, ni aucune raison d'être. C’est ce qu’il ressort actuellement de l’enquête menée pour mon article. Il apparait qu'un simple responsable francophone et néerlandophone désignés par la Fédération Nationale Belge de Colombophilie suffisait pour être la personne de référence entre la fédération et les instances responsables du bien être animal au nord et au sud pays. Le sport colombophile est plus difficile à gérer que le sport équestre quant aux contrôles ou au transport puisque nos concours se déroulent sur tout le territoire belge. Ainsi, un amateur de Quiévrain peut engager ses pigeons dans un concours « National » et donc participer avec des pigeons néerlandophones. Sur les épreuves internationales, concourir avec des pigeons allemands, français, hollandais, etc. Donc, une réglementation commune avec un règlement identique doit être d'application pour tous les participants. A ce jour et pour ce que j'ai pu entendre dans les réunions évoquant les concours nationaux, certains responsables d’AWC Asbl se donnent tous les pouvoirs de décision sur le territoire wallon. Je vous donne un exemple au niveau doping : ils ne veulent pas prendre un laboratoire situé en Afrique du Sud, qui est à la pointe des recherches sur les molécules et ont des moyens de détection pour chercher toutes les traces des produits dopants actuels mais aussi pour ceux qui ne sont pas encore repris sur les listes de produits interdits par le COI. Les laboratoires Belges ne sont malheureusement plus à la pointe et manquent de moyens financiers. La crise sévit partout. La RFCB a donc trouvé un accord avec ledit laboratoire sud africain pour un coût de 400€ et une recherche sur plus de 80 produits et 160 molécules interdits ou ayant des effets dopants. Or, les laboratoires belges demandent, eux, 500€ par recherche pour 8 produits et quelques molécules, tout en précisant qu'ils ne peuvent investir dans du matériel plus performant. Notre étonnement est suscité par le fait qu'ils disent que c'est une obligation du gouvernement de recourir à ce laboratoire Belge. Selon les explications données par la RFCB, des cas de fraudes ont eu lieu dans les laboratoires belges. Des groupes de colombophiles ont payé pour obtenir les taux maximum autorisés des produits dopants afin de ne jamais être « positif » lors d’un contrôle. Plus grave encore : payer un employé pour qu’un échantillon disparaisse, soit « perdu » … Je vous laisse juge de ces pratiques. Pour parfaire votre avis, sachez, monsieur le Ministre, que certains jeunes pigeons à peine âgés de 40 jours atteignent des sommes de plus de 20.000€ à la vente. Vous comprendrez que certaines personnes ne reculent devant rien. Ultime précision : les colombophiles qui peuvent vendre à de tels prix représentent 1% des colombophiles belges. La plus grande majorité des colombophiles jouent pour l'honneur et le plaisir. Plaisir d'élever et de voir concourir leur pigeons entre eux, et ne sont pas des vendeurs professionnels. Pour cet article, j'ai questionné plus de 100 amateurs du nord comme du sud sur leurs attentes concernant la RFCB et son avenir. La conclusion ? Ils souhaitent une modernisation complète, un regard neuf, une informatisation des concours pour éviter la fraude, la suppression du niveau « provincial » en colombophilie mais la création de 4 lignes de vol « lâcher », et
  4. 4. surtout la liberté de jouer leurs pigeons où ils le désirent et non sous la domination de quelques personnes comme c’est le cas actuellement. Après ce long préambule, j'en arrive maintenant à ma demande initiale, ainsi que la raison de ce courriel. QUESTIONS:  Le gouvernement Fédéral et/ou le Parlement de Wallonie obligent-ils les Fédérations sportives animales à créer des ASBL régionales suite a la 6éme Réforme de l'Etat ?  Le gouvernement Fédéral et/ou le Parlement de Wallonie imposent-ils à la RFCB des personnes précises pour les diriger ou laissent-ils le choix à la RFCB de nommer des responsables dans chaque communauté pour servir d'intermédiaires ?  Le gouvernement Fédéral et/ou le Parlement de Wallonie imposent-ils à la RFCB de recourir au laboratoire de Marloie pour les contrôles ? Dans l’affirmative, y a-t-il un avantage quelconque ? Ou alors, la RFCB ainsi que la FCI ont elles un libre choix dans ce domaine ?  Le gouvernement Fédéral et/ou le Parlement de Wallonie imposent-ils une liste de produits interdits ou laissent-ils le choix à la RFCB d’établir cette liste avec les modifications nécessaires immédiates, appropriées et nécessaires pour suivre l'évolution dans ce domaine ?  Le gouvernement Fédéral et/ou le Parlement de Wallonie imposent-ils à la RFCB les lieux de « lâcher » sur le territoire wallon ? sachant que certains terrains appartiennent déjà àla RFCB.  Le gouvernement Fédéral et/ou le Parlement de Wallonie imposent-ils qu'une Asbl « AWC » non reconnue possède actuellement le pouvoir d'organiser des concours ou de mettre à mal la RFCB voire la FCI au niveau de l'organisation des concours nationaux et internationaux ? Une association non reconnue est à ce jour dissidente aux yeux de la loi si elle va à l'encontre de la Fédération Nationale, doit- elle être écartée ?  Le gouvernement Fédéral et/ou le Parlement de Wallonie imposent-ils à la RFCB le reversement d'un pourcentage sur les montants des licences des amateurs wallons à une ASBL « AWC » non reconnue sans aucune forme de contrôle sur l'utilisation des sommes obtenues ?  Le gouvernement Fédéral et/ou le Parlement de Wallonie imposent-ils à la RFCB la non perception d'un pourcentage sur les bénéfices des concours organisés avec les membres colombophiles de la RFCB par une ASBL non reconnue « AWC » ?  Le gouvernement Fédéral et/ou le Parlement de Wallonie imposent-ils à la RFCB que ce soit une ASBL non reconnue « AWC » qui soit chargée de les informer correctement sans à priori ?  Le gouvernement Fédéral et/ou le Parlement de Wallonie accepteraient-ils des réunions avec leurs collègues néerlandophones et les véritables responsables de la RFCB pour trouver enfin des solutions équitables et appropriées pour tous les colombophiles amateurs belges ?  Le gouvernement Fédéral et/ou le Parlement de Wallonie trouve t'ils normale la double casquette des membres de l'AWC qui sont également mandataires au sein de la RFCB et ainsi souligner le double jeu auquel ils se livrent... Monsieur le Ministre, merci de votre attention, de vos réponses et de l’intérêt porté par vous et votre cabinet pour donner la vérité exacte à tous les amateurs colombophiles de Belgique. Dans le contexte actuel, de nombreux colombophiles pensent que les politiques communautaristes de nos gouvernements aient également gangréné notre sport colombophile par l’intermédiaire de personnes qui se sont autoproclamées représentantes d'un groupe de colombophiles pour des intérêts plutôt personnels. Cachés. Dans l’attente de vous lire, recevez, Monsieur le Ministre, l’expression de mes plus sincères considérations. Didier Tison Chroniqueur colombophile & colombophile depuis 1977. ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
  5. 5. CI-DESSOUS LES REPONSES DU CABINET DU MINISTRE WALLON CHARGE DU BIEN ÊTRE ANIMAL SUITE A LA 6ème REFORME DE L'ETAT. Voici quelques éclaircissements de la cellule bien-être animal du Cabinet de Monsieur le Ministre. Marie MINET Porte-parole du Ministre Carlo DI ANTONIO Cabinet du Ministre Carlo DI ANTONIO Chaussée de Louvain, 2 B-5000 NAMUR Tél : 081/710.355 | GSM : 0479/88.84.75 Ce message n’engage aucunement le Ministre et son cabinet et reste informel. Faites bonne impression… n’imprimez ce mail qu’en cas de besoin Suite à la 6ème réforme de l’Etat, le bien-être animal a été régionalisé. Ce qui implique, en ce qui concerne le sport colombophile, que l’aspect bien-être dans les lâchers des pigeons, les transports et les contrôles doping relèvent dorénavant de la compétence des Régions. Législation  L’article 6, §§2 et 3, de la loi du 14 août 1986 relative à la protection et au bien-être des animaux prévoient que le Gouvernement peut prescrire des mesures visant à assurer le bien-être des animaux utilisés pour distraire le public dans les fêtes foraines, concours et en d'autres circonstances. Le Gouvernement peut en outre imposer des conditions de compétence aux personnes qui détiennent ou soignent les animaux visés. Il peut déterminer les règles selon lesquelles les organisateurs et leurs préposés, ainsi que les personnes désignées par le ministre qui a le bien-être des animaux dans ses attributions, collaborent avec les agents de l'autorité qu'il désigne dans le but d'organiser le contrôle de ces concours, notamment pour ce qui est de l'emploi des substances visées à l'article 36, 2  L’article 36, 2 de la même loi prévoit qu’il est interdit d’administrer ou de faire administrer à un animal des substances déterminées par le Gouvernement, qui ont pour but d'influencer ses prestations, ou qui sont de nature à empêcher le dépistage des produits stimulants.  Ces produits sont repris dans l’arrêté royal du 14/02/1995 fixant la liste des produits interdits améliorant les prestations chez les pigeons, annexé au présent document.  L’arrêté royal du 23 septembre 1998 relatif à la protection des animaux lors des compétitions stipule que le Ministre qui a la Protection animale dans ses attributions peut, selon les conditions qu'il fixe, légitimer les personnes engagées par l'organisateur chargées du dépistage de l'utilisation des produits améliorant les prestations.  Ce même arrêté prévoit également que la R.F.C.B. rédige un règlement dans lequel sont fixées les conditions auxquelles doit satisfaire le transport des pigeons par route et les sanctions en cas d'infraction à celui-ci. Ce règlement est soumis à l'approbation du Ministre qui a le bien-être animal dans ses attributions. La R.F.C.B. fournit annuellement au Service Bien-être animal du Service public fédéral Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement, avant le début de la saison de concours, toute information relative aux concours programmés, aux lieux de lâcher et aux transports. Les modifications éventuelles sont communiquées sans délai au Service susmentionné.  Il existe également un arrêté ministériel du 27 mars 2003 qui fixe les conditions auxquelles les contrôleurs du dopage de la RFCB doivent répondre afin de pouvoir être légitimés.  Cette législation est héritée du fédéral et est actuellement la même pour les trois régions.
  6. 6.  Le Gouvernement a donc délégué une partie de son pouvoir à la RFCB en ce qui concerne le bien-être animal lors de compétitions de pigeons.  La législation nationale est applicable jusqu’à modification de la législation au niveau de la Région. Sixième réforme de l’Etat Suite à la sixième réforme de l’Etat, la volonté a été de travailler avec un partenaire wallon pour l’aspect bien-être animal lors des compétitions de pigeons. Attention : uniquement l’aspect bien-être animal ! Le reste ne relève pas de la compétence de Monsieur le Ministre et ne regarde que le secteur. Un projet a donc été présenté au Gouvernement wallon afin de déléguer les compétences actuellement exercées par la RFCB à une association wallonne uniquement en ce qui concerne le bien-être animal et ce afin de garantir le bien-être des pigeons. Le Conseil d’Etat a rendu un avis négatif sur le projet car la loi du 14 août 1986 relative à la protection et au bien-être des animaux ne permet pas une délégation aussi importante vers une association privée. C’est au Gouvernement qu’il revient de les exercer.  Déduction : la situation actuelle de la RFCB est précaire et illégale car la délégation qui lui a été accordée en 2003 est beaucoup trop importante. Il est toujours souhaité de travailler en collaboration avec une association représentative des colombophiles wallons mais avec un montage légal qui respecte les remarques émises par le Conseil d’Etat. Tant que le changement n’a pas lieu, la RFCB reste seule compétente pour les contrôles doping. Réponses aux questions  Le gouvernement Fédéral et/ou le Parlement de Wallonie obligent-ils les Fédérations sportives animales à créer des ASBL régionales suite a la 6éme Réforme de l'état? Non, sauf si le Gouvernement souhaite collaborer avec une association pour des aspects qui relèvent de sa compétence, ce qui est le cas.  Le gouvernement Fédéral et/ou le Parlement de Wallonie imposent-ils à la RFCB des personnes précises pour les diriger ou laissent-ils le choix à la RFCB de nommer des responsables dans chaque communauté pour servir d'intermédiaires? Non. Il s’agit d’une ASBL privée sur laquelle le Gouvernement n’a aucun pouvoir sauf en ce qui concerne les délégations de pouvoir du Gouvernement vers l’ASBL : bien-être animal lors du transport, des lâchers de pigeons et le contrôle doping. Pour ces trois compétences, la RFCB doit rendre des comptes au Régions. En effet, il s’agit de compétences que le Gouvernement devrait exercer lui-même mais qu’il a décidé de déléguer à la RFCB. La RFCB exerce donc le contrôle doping pour le compte des régions.  Le gouvernement Fédéral et/ou le Parlement de Wallonie imposent-ils à la RFCB de recourir au laboratoire de Marloie pour les contrôles? Dans l’affirmative, y a-t-il un avantage quelconque ? Ou alors, la RFCB ainsi que la FCI ont elles un libre choix dans ce domaine ? En ce qui concerne les substances reprises dans l’arrêté royal du 14/02/1995 fixant la liste des produits interdits améliorant les prestations chez les pigeons, le Gouvernement wallon impose que l’analyse des échantillons se fasse à Marloie. En effet, pour le contrôle de ces produits, la RFCB travaille pour le compte des régions. Il est tout à fait logique que l’analyse ait lieu en Belgique, et pour la Wallonie, en Région wallonne. Le Gouvernement n’a en effet, aucune vue sur ce qui se passe dans les laboratoires en Afrique du Sud. Le laboratoire de Marloie est par ailleurs à même de faire ces analyses. Pour les substances non reprises sur la liste de l’arrêté royal, la RFCB est libre de faire les analyses ou elle veut. À cet égard, elle agit à titre privé.  Le gouvernement Fédéral et/ou le Parlement de Wallonie imposent-ils une liste de produits interdits ou laissent-ils le choix à la RFCB d’établir cette liste avec les modifications nécessaires immédiates, appropriées et nécessaires pour
  7. 7. suivre l'évolution dans ce domaine? Les substances reprises dans l’arrêté royal sont susceptibles de poursuites judiciaires et/ou d’une sanction pénale si elles sont administrées à des pigeons. Les substances non reprises sur cette liste n’ont aucune valeur légale. À cet égard, la RFCB agit à titre privé.  Le gouvernement Fédéral et/ou le Parlement de Wallonie imposent-ils à la RFCB les lieux de « lâcher » sur le territoire wallon ? sachant que certains terrains appartiennent déjà a la RFCB. La RFCB doit communiquer à l’administration les lieux de lâchers. Si Monsieur le Ministre s’oppose à un lieu car il estime que c’est trop dangereux, la RFCB devra s’incliner mais c’est elle qui, au départ, propose les lieux de lâchers.  Le gouvernement Fédéral et/ou le Parlement de Wallonie imposent-ils qu'une Asbl « AWC » non reconnue possède actuellement le pouvoir d'organiser des concours ou de mettre à mal la RFCB voire la FCI au niveau l'organisation des concours Nationaux et internationaux? Une association non reconnue est à ce jour dissidente aux yeux de la loi si elle va a l'encontre de la Fédération Nationale doit-elle être écartée? Chaque association a le droit d’organiser des concours tant qu’elle respect le bien-être animal.  Le gouvernement Fédéral et/ou le Parlement de Wallonie imposent-ils à la RFCB le reversement d'un pourcentage sur les montants des licences des amateurs wallons à une ASBL « AWC » non reconnue sans aucune forme de contrôle sur l'utilisation des sommes obtenues? Non mais il ne l’impose pas non plus pour la RFCB. Il s’agit d’organisation interne au secteur.  Le gouvernement Fédéral et/ou le Parlement de Wallonie imposent-ils à la RFCB la non perception d'un pourcentage sur les bénéfices des concours organisés avec les membres colombophiles de la RFCB par une ASBL non reconnue « AWC » ? Encore une fois, il s’agit de l’organisation interne du secteur tant que la législation ne change pas.  Le gouvernement Fédéral et/ou le Parlement de Wallonie imposent-ils à la RFCB que ce soit une ASBL non reconnue « AWC » qui soit chargée de les informer correctement sans a priori? Non  Le gouvernement Fédéral et/ou le Parlement de Wallonie accepteraient-ils des réunions avec leurs collègues néerlandophones et les véritables responsables de la RFCB pour trouver enfin des solutions équitables et appropriées pour tous les colombophiles amateurs belges? Des rencontres ont déjà eu lieu.  Le gouvernement Fédéral et/ou le Parlement de Wallonie trouve t'ils normale la double casquette des membres de l'awc qui sont également mandataires au sein de la rfcb et ainsi souligner le double jeu auquel ils se livrent... Conclusion Il est désolant de constater les querelles du secteur du sport colombophile mais il est évident que ce n’est pas à Monsieur le Ministre de les arbitrer. Ce qui compte, c’est que le bien-être des animaux soit respecté lors des compétitions. Le reste ne le concerne pas. VOICI AUSSI CI-DESSOUS LA PUBLICATION DE 1995 SUR LES PRODUITS INTERDIT POUR LE BIEN ÊTRE ANIMAL . Mais en ce qui concerne les produits dopants seul la RFCB peut en faire une liste non exhaustive complétée chaque année avant le début de la saison des concours,(que vous acceptés en signant votre liste au colombier) pour suivre l'évolution de tous ces produits dopants qui apparaissent presque chaque semaine. Vous comprendrez aisément que nous devons tous comme le comités international olympique suivre cette évolution et d'interdire au fur et a mesure de leurs apparition sur le marché de tous ces produits dopants. Koninklijk besluit van 14 februari 1995 tot vaststelling van de lijst van verboden prestatieverbeterende stoffen bij duiven Arrêté royal du 14 février 1995 fixant la liste des produits interdits améliorant les
  8. 8. prestations chez les pigeons ALBERT II, Koning der Belgen, ALBERT II, Roi des Belges, Aan allen die nu zijn en hierna wezen zullen, Onze Groet. A tous, présents et à venir, Salut. Gelet op de wet van 14 augustus 1986 betreffende de bescherming en het welzijn der dieren, inzonderheid op artikel 36, 2°; Vu la loi du 14 août 1986 relative à la protection et au bien-être des animaux, notamment l'article 36, 2°; Gelet op het advies van de Raad van State; Vu l'avis du Conseil d'Etat; Op de voordracht van Onze Minister van de Kleine en Middelgrote Ondernemingen en Landbouw, Sur la proposition de Notre Ministre des Petites et Moyennes Entreprises et de l'Agriculture, Hebben Wij besloten en besluiten Wij : Nous avons arrêté et arrêtons : Artikel 1. De stoffen bedoeld in artikel 36, 2°, van de wet van 14 augustus 1986 betreffende de bescherming en het welzijn der dieren, waarvan de toediening verboden is, zijn wat duiven betreft de volgende : 1° corticosteroïden 2° B-agonisten; 3° anabole steroïden. 4° niet-steraïdale ontstekingsremmers; 5° stoffen die de opsporing van de vier hoger aangehaalde verboden stoffen bemoeilijken. Article 1er. Les substances visées a l'article 36, 2°, de la loi du 14 août 1986 relative à la protection et au bien-être des animaux, dont l'administration est interdite, sont, en ce qui concerne les pigeons, les suivantes : 1° corticostéroïdes ; 2° BETA-agonistes ; 3° stéroïdes anabolisants; 4° anti-inflammatoires non stéroïdes; 5° les substances qui entravent la détection des quatre produits susmentionnés. Art. 2. Overtredingen van de bepalingen van dit besluit worden opgespoord, vastgesteld en gestraft overeenkomstig de bepalingen van dezelfde wet. Art. 2. Les infractions aux dispositions du présent arrêté sont recherchées, constatées et punies conformément aux dispositions de la même loi. Art. 3. Onze Minister van de Kleine en Middelgrote Ondernemingen en Landbouw is belast met de uitvoering van dit besluit. Art. 3. Notre Ministre des Petites et Moyennes Entreprises et de l'Agriculture est chargé de l'exécution du présent arrêté. Gegeven te Brussel, 14 februari 1995. Donné à Bruxelles, le 14 février 1995. ALBERT ALBERT Van Koningswege : Par le Roi : De Minister van Kleine en Middelgrote Ondernemingen en Landbouw, Le Ministre des Petites et Moyennes Entreprises et de l'Agriculture, A. BOURGEOIS A. BOURGEOIS Mesdames, Messieurs les amateurs colombophiles je vous remercie d’avoir pris le temps de lire cet article et j’espère que tout ceci vous a un peu éclairé sur la situation actuelle mais combien triste de notre sport colombophile. A vous d’en tirer les conclusions et de réagir. Il est grand temps ! J’en profite également pour vous souhaiter une excellente saison colombophile. Didier Tison

×