La Toscane Pise
Plan de la ville. La visite se limite essentiellement au Campo dei Miracoli
Une navette nous conduit du parking à l’entrée du site, polution oblige
Qui veut sa tour penchée en albâtre ou autres objets made in China ?
Tout le long du mur d’enceinte les marchands nous accueillent
Oui ! Elle est derrière la porte Santa Maria, et toujours penchée !
La porte d’enceinte du Campo dei Miracoli est franchie
Le spectacle est autrement plus saisissant que tout ce que l’on peut imaginer en regardant des photos !
Pelouse devant le baptistère
Le baptistère
Le baptistère de l’autre côté
Entrée du baptistère
A l’intérieur, les fonds baptismaux avec Jean Baptiste. A l’intérieur, toutes les demi-heures un pseudo-chanteur vient pou...
Chaire sculptée par Nicola Pisano. Il était si fier de son œuvre qu’il grava sous les panneaux «  En l’an 1260, Nicola Pis...
Panneau de la chaire représentant l’Adoration des Mages
Panneau représentant la Nativité
Cathédrale  vue du haut du baptistère
<ul><li>Sa tour penchée est mondialement connue et fait de Pise une étape incontournable de la Toscane. Construite dans un...
La cathédrale Santa Maria Assunta oeuvre des architectes Buscheto et Rainaldo à la fin du XI°s est construite avec l’or de...
 
 
 
 
Le musée
Vue de derrière, pourquoi lévent-ils tous le bras ?
Pour réaliser la traditionnelle photo !
Petite visite en calèche du reste de la ville ?
Haut de la tour
 
La construction du campanile à débuté en 1174. L’architecte est Bonanno Pisano.. 10 ans plus tard après seulement trois ét...
Ainsi même le baptistère penche
Le camposanto C’est un cimetière construit sous les instances de l’archevêque Ubaldo dei Lanfranchi de retour de la croisa...
Tabernacle gothique représentant la Vierge entourée de saint et des deux commanditaires de l’œuvre.
Içi les corps reposent dans de la terre rapportée du Golgotha
Les griffes du Diable. Comme beaucoup de monuments le Diable apparaît dans la légende du duomo . Il faut compter les point...
Façade de la cathédrale
 
Une des portes d’entrée de la cathèdrale en bronze
Intérieur de la cathédrale
 
 
C’est le fils de Pisano, Giovanni Pisano Qui sculpta  la chaire de la cathédrale, imitation de celle du baptistère. Les ch...
Panneau de la Nativité, très différent de celui  que son père sculpta
La mosaique du Christ trônant entre la Vierge et Saint jean  a été réalisée avec la collaboration de Cimabue en 1302.
 
Une des enclaves de la nef principal e
Orgue de la cathédrale
Lustre qui inspira Gallilé sur la rotation de la terre
Un des autels dédié à Marie
Plafond alvéolé et doré à la feuille
Statues devant la chaire
Entrée d’une chapelle avec le blason des Médicis
Un des angles de la cathèdrale
Décors audessus d’une arche de la cathèdrale
Statue de la Louve Romaine comme sur la pluspart des sites
 
Vue arrière du Campanile et de la cathédrale
Rue entre l’Arno et la plac e (Via Roma)
Une des multiples décorations de façades
Bords de l’Arno
Petite église Della Spina
Façade d’un hôtel au bord de l ’Arno
Bords de l’Arno avec au fond un autre campanile
Retour au Campodei Miracoli
Vue du haut du campanile (Après avoir fait la queue pour un billet, la montée coûte 15€  et pour gravir les 294 marches. I...
 
Adieux Pise. Une dernière photo pour en graver l’image plus sûrement que dans ma tête aux neurones déjà un peu défaillants.
Le prochain rendez-vous sera San Gimignano surnommée la « Manhattan  du Moyen Âge »
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

義大利比薩斜塔風情

351 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
351
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
30
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

義大利比薩斜塔風情

  1. 1. La Toscane Pise
  2. 2. Plan de la ville. La visite se limite essentiellement au Campo dei Miracoli
  3. 3. Une navette nous conduit du parking à l’entrée du site, polution oblige
  4. 4. Qui veut sa tour penchée en albâtre ou autres objets made in China ?
  5. 5. Tout le long du mur d’enceinte les marchands nous accueillent
  6. 6. Oui ! Elle est derrière la porte Santa Maria, et toujours penchée !
  7. 7. La porte d’enceinte du Campo dei Miracoli est franchie
  8. 8. Le spectacle est autrement plus saisissant que tout ce que l’on peut imaginer en regardant des photos !
  9. 9. Pelouse devant le baptistère
  10. 10. Le baptistère
  11. 11. Le baptistère de l’autre côté
  12. 12. Entrée du baptistère
  13. 13. A l’intérieur, les fonds baptismaux avec Jean Baptiste. A l’intérieur, toutes les demi-heures un pseudo-chanteur vient pousser quelques vocalises pour faire écouter l »exceptionnel écho » de la tour.
  14. 14. Chaire sculptée par Nicola Pisano. Il était si fier de son œuvre qu’il grava sous les panneaux «  En l’an 1260, Nicola Pisano sculpta cette œuvre exceptionnelle –louée soit cette main autant qu’elle le mérite  »
  15. 15. Panneau de la chaire représentant l’Adoration des Mages
  16. 16. Panneau représentant la Nativité
  17. 17. Cathédrale vue du haut du baptistère
  18. 18. <ul><li>Sa tour penchée est mondialement connue et fait de Pise une étape incontournable de la Toscane. Construite dans un delta de l’Arno elle est connue déjà au VII°s av J.C. comme colonie étrusque. En 180 av J.C. elle devient province romaine. Au IX°s alors que toute la méditerranée est sous la domination islamique, La flotte pisane remporte des victoires sur les pirates maures. Elle reprend l’ile d’Elbe, la corse et la Sardaigne.. En 1100 la zone d’influence de Pise s’étendait jusqu’aux Baléares. Par un mauvais jeu d’alliances elle est supplantée 1 siècle plus tard par Lucques et Florence. Gêne prend la suprématie maritime, la flotte de Pise est entièrement détruite à la bataille de la Méloria en 1284 Pise fut la patrie de deux illustres mathématiciens : Leonardo Fibonacci (1175-1240) qui introduisit pour la première fois les chiffres arabes dans les calculs, et Gallilée (1564 1642) qui en regardant le lustre principal du duomo alors qu’il s’ennuyait pendant l’office révolutionna la vision médiévale de l’univers. «  Et pourtant elle tourne  » </li></ul>
  19. 19. La cathédrale Santa Maria Assunta oeuvre des architectes Buscheto et Rainaldo à la fin du XI°s est construite avec l’or de six vaisseaux pris à l’ennemi.
  20. 24. Le musée
  21. 25. Vue de derrière, pourquoi lévent-ils tous le bras ?
  22. 26. Pour réaliser la traditionnelle photo !
  23. 27. Petite visite en calèche du reste de la ville ?
  24. 28. Haut de la tour
  25. 30. La construction du campanile à débuté en 1174. L’architecte est Bonanno Pisano.. 10 ans plus tard après seulement trois étages, l’édifice se mit à pencher à cause du sol marécageux. Un autre architecte Giovanni di Simone reprend le chantier 1 siècle plus tard en essayant de compenser la dénivellation I C’est un troisième maître qui termine l’ouvrage en 1350. L’inclinaison n’a cessé d’augmenter depuis cette date. Gallilé y aurait expérimenté les lois de la chute des corps. Depuis une ceinture et un contrepoids assure sa stabilité. Elle a un surplomb de 5,20m . Il faut gravir 294 marches pour monter a l’étage supérieur. 207 colonnes soutiennent à chaque étage la galerie supérieure.
  26. 31. Ainsi même le baptistère penche
  27. 32. Le camposanto C’est un cimetière construit sous les instances de l’archevêque Ubaldo dei Lanfranchi de retour de la croisade de 1202. Il avait ramené avec lui 50 galères chargées de terre du Golgotha pour inhumer les pisants. L’extérieur est sobre coupé seulement par un tabernacle gothique surmontant le portail et représentant la Vierge.
  28. 33. Tabernacle gothique représentant la Vierge entourée de saint et des deux commanditaires de l’œuvre.
  29. 34. Içi les corps reposent dans de la terre rapportée du Golgotha
  30. 35. Les griffes du Diable. Comme beaucoup de monuments le Diable apparaît dans la légende du duomo . Il faut compter les points noirs laissés dans la pierre par ses ongles, il paraît qu’on n’arrive jamais au bon résultat.
  31. 36. Façade de la cathédrale
  32. 38. Une des portes d’entrée de la cathèdrale en bronze
  33. 39. Intérieur de la cathédrale
  34. 42. C’est le fils de Pisano, Giovanni Pisano Qui sculpta la chaire de la cathédrale, imitation de celle du baptistère. Les chaires des Pisano, polygonales pouvaient occuper n’importe quel emplacement, elles n’avaient plus à être adossées à un pilier.
  35. 43. Panneau de la Nativité, très différent de celui que son père sculpta
  36. 44. La mosaique du Christ trônant entre la Vierge et Saint jean a été réalisée avec la collaboration de Cimabue en 1302.
  37. 46. Une des enclaves de la nef principal e
  38. 47. Orgue de la cathédrale
  39. 48. Lustre qui inspira Gallilé sur la rotation de la terre
  40. 49. Un des autels dédié à Marie
  41. 50. Plafond alvéolé et doré à la feuille
  42. 51. Statues devant la chaire
  43. 52. Entrée d’une chapelle avec le blason des Médicis
  44. 53. Un des angles de la cathèdrale
  45. 54. Décors audessus d’une arche de la cathèdrale
  46. 55. Statue de la Louve Romaine comme sur la pluspart des sites
  47. 57. Vue arrière du Campanile et de la cathédrale
  48. 58. Rue entre l’Arno et la plac e (Via Roma)
  49. 59. Une des multiples décorations de façades
  50. 60. Bords de l’Arno
  51. 61. Petite église Della Spina
  52. 62. Façade d’un hôtel au bord de l ’Arno
  53. 63. Bords de l’Arno avec au fond un autre campanile
  54. 64. Retour au Campodei Miracoli
  55. 65. Vue du haut du campanile (Après avoir fait la queue pour un billet, la montée coûte 15€ et pour gravir les 294 marches. Il ne peut y avoir plus de 40 personnes en même temps)
  56. 67. Adieux Pise. Une dernière photo pour en graver l’image plus sûrement que dans ma tête aux neurones déjà un peu défaillants.
  57. 68. Le prochain rendez-vous sera San Gimignano surnommée la « Manhattan du Moyen Âge »

×