Projet de développement porté             la fondation                      FEEDHESFondation pour l’Education, l’Environne...
Méthodologie
introduction• Présentation du porteur de projet• Présentation de l’archipel des  Comores• Contextes politique et socio-  é...
Hissani IBRAHIMA• Responsable associatif, politique et fonctionnaire aux  Comores durant 20 ans dans les domaines de  l’éd...
Présentation de l’archipel des          Comores               • Parmi les 20 pays les                 moins avancés (PMA) ...
Contexte politique• Indépendance vis-à-vis de la France depuis le  06/07/1975.• Vote de la résolution N° 376 du conseil de...
Contexte socio économique
Problématique«Comment inverser le processus de sousdéveloppement aux Comores en valorisant lesressources locales et les in...
Identification                    Analyses– Promotions des initiatives génératrices de revenus,– Exploitation des ressourc...
Promotion des initiatives génératrices               de revenusProblèmes       Causes                 Conséquences        ...
Exploitation des ressources en eau          et assainissementProblèmes         Causes              Conséquences          P...
Valorisation des matériaux locaux            pour l’habitatProblèmes           Causes             Conséquences         Pot...
Développement du secteur                          primaireProblèmes            Causes               Conséquences         P...
Valorisation de la productionProblèmes            Causes              Conséquences       Potentialités         Besoins    ...
Conclusion• Réalisation des enquêtes et études qui permettront  d’aboutir à un projet de développement intégré  expériment...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Projet detude dans le cadre du m2 comores

417 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
417
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Le projet vise à fixer la population des Comores en lui offrant un développement intégré, des perspectives et de l’espoir. J’ai décidé de créer une fondation, qui aura pour but de faciliter l’accès à un habitat décent, de mettre en place des activités rentables dont les personnes visées seront des acteurs de leur développement ou des bénéficiaires en y travaillant et qui s’inscrivent dans une logique de progrès, d’équité et de solidarité.
  • Après 20 ans au service de mon pays, les Comores suivi de 10 ans passé en France, j’ai eu largement le temps de réfléchir et de rechercher les voies et moyens de contribuer à réduire la pauvreté, conférer de la dignité à un plus grand nombre de personnes qui pourraient ainsi s’occuper de leurs familles, de l’éducation, de la santé et de l’avenir de leurs enfants. J’ai eu la chance d’être éduqué en France, d’accéder à des postes de responsabilité importants tant aux Comores qu’en France. Ce travail de cadre supérieur m’a permis d’avoir le temps et les moyens matériels de réfléchir au travail qui pourrait être réalisé pour lutter contre la pauvreté et comment le faire et dans quel état d’esprit le faire et avec qui le faire. Formations : Promotion de Juin 2011 HEC Executive : Formation de dirigeants repreneurs et créateurs d’entreprises.   01/05-09/05 Niveau Master logistique industrielle , Université de l’ARTOIS Béthune 11/02-06/03 Diplôme niveau II en logistique internationale, Paris Panthéon Sorbonne   09/86-11/87 Auditeur au centre de perfectionnement des cadres, Ministère de la coopération Paris, Gestion et évaluation de projets de développement économique Diplôme de Niv eau II 09/79-10/81 Elève stagiaire à l’Ecole Normale Supérieure, Saint Cloud C’est ainsi que j’ai conçu l’idée d’une fondation dont la vocation sera de lutter contre tous les facteurs de la pauvreté.
  • Les Comores sont un archipel constitué de 4 iles : Mayotte, Anjouan, Mohéli et Grande Comores situé dans le canal de Mozambique, entre la côte Est de l’Afrique et le nord de Madagascar à égale distance de cette dernière, des Seychelles, du Mozambique, de la Tanzanie et du Kenya.
  • Le gouvernement de Moroni, la capitale des Comores n’exerce sa souveraineté que sur 3 des 4 iles, un différend opposant le pays et la France sur l’ile de Mayotte. Après une période de trouble et de dictature, qui a caractérisé les 15 premières années qui ont suivi l’indépendance, le pays est entré dans une ère de démocratie depuis 1990. Il a toutefois connu un épisode de 11 ans de déstabilisation due à une volonté séparatiste de l’ile d’Anjouan. Le pays connait maintenant la paix et la stabilité , des élections démocratiques dans un régime semi présidentiel avec une autonomie des iles dans la gestion courante des affaires avec des gouverneur élus au suffrage universel, une présidence tournante tous les 5 ans . En effet pour contrer le séparatisme, la constitution organise une présidence tournante. Tous les 5 ans le président doit être issu d’une autre ile. Il est choisi dans le cadre de primaires organisés sur l’ile concernée et les 3 candidats arrivés en tête sont soumis au vote de l’ensemble des iles dans le cadre d’un scrutin à un tour. Chaque candidat doit avoir sur sa liste 3 vice-présidents représentant les 3 iles.
  • Le pays est presque exclusivement agricole. Mais il s’agit d’une agriculture de subsistance et partiellement de culture de rente : vanille, ylang ylang, girofle. Mais les fluctuations du marché de ces produits, la venue d’autres producteurs disposant de plus de superficies consacrées à ces cultures a fait chuter les prix et privé les gens de leur seule source de revenu pouvant leur permettre d’acheter les biens de 1ere nécessité. Cela a accru la pauvreté, poussé les gens à migrer vers principalement la France où vivent plus du tiers de la population comorienne. Ceux qui n’ont pas les moyens d’émigrer vers la France, principalement des jeunes de moins de 35 ans , des enfants, des femmes enceintes voir des bébés, prennent des barques de fortune appelées Kwassa-Kwassa pour Mayotte dont les naufrages fréquents ont fait plus de 6000 morts (chiffres officiels de la CIMADE) depuis l’instauration d’un visa pour Mayotte par le Gouvernement français dirigé par M Balladur en 1995.
  • Projet detude dans le cadre du m2 comores

    1. 1. Projet de développement porté la fondation FEEDHESFondation pour l’Education, l’Environnement, l’Habitat et leDéveloppement Economique et Social
    2. 2. Méthodologie
    3. 3. introduction• Présentation du porteur de projet• Présentation de l’archipel des Comores• Contextes politique et socio- économique• Problématique
    4. 4. Hissani IBRAHIMA• Responsable associatif, politique et fonctionnaire aux Comores durant 20 ans dans les domaines de l’éducation, des transports et du développement.• Cadre de direction dans la fonction publique (centre hospitalier et communauté d’agglomération) depuis 10 ans en France.• Elève stagiaire à l’école normale supérieure de St Cloud et niveau master II en logistique à l’université de l’Artois.
    5. 5. Présentation de l’archipel des Comores • Parmi les 20 pays les moins avancés (PMA) • Superficie : 2 236 km² • Population : 892 182 hab en 2006 • Climat tropical maritime 26 ° en moyenne • pluies de 1 m à 6 m par année
    6. 6. Contexte politique• Indépendance vis-à-vis de la France depuis le 06/07/1975.• Vote de la résolution N° 376 du conseil de sécurité le 17/10/1975 et vote de la résolution N°3385 (XXX) du 12/11/1975 de l’assemblée générale de l’admission aux nations unies dans ses frontières coloniales.• Dictatures et troubles durant les 15 premières années.• Démocratie depuis 1990 avec un régime d’autonomie des îles et une présidence tournante.
    7. 7. Contexte socio économique
    8. 8. Problématique«Comment inverser le processus de sousdéveloppement aux Comores en valorisant lesressources locales et les initiatives pérennesgénératrices de revenus pour fixer les populationset enrayer l’émigration des jeunes ? »
    9. 9. Identification Analyses– Promotions des initiatives génératrices de revenus,– Exploitation des ressources en eau et assainissement,– Valorisation des matériaux locaux pour l’habitat,– Développement du secteur primaire,– Valorisation de la production.
    10. 10. Promotion des initiatives génératrices de revenusProblèmes Causes Conséquences Potentialités Besoins Proposition s - Absence de sources - Absence de - Population jeune - Disponibilité de - Réalisation de financements. revenus stables pour (+60 %) et crédit adapté pour d’une enquête - Insuffisance des ces catégories. alphabétisée. acquérir les intrants participativeAbsence de compétences et des - Absence de - Population ouverte et les technologies basée surrevenus moyens techniques . perspectives aux techniques et les mieux l’analyse sociopérennes pour d’avenir. nouvelles. adaptés. économique les familles -Désespoir des plus - Rôle moteur des - Acquisition de selon le genrerurales et jeunes : femmes dans le savoirs faire dans trois régionspériurbaines -exode rural et changement compte (techniques et cibles. émigration. tenu tradition gestion de base). - Participation matriarcale du pays d’ONG spécialisées.
    11. 11. Exploitation des ressources en eau et assainissementProblèmes Causes Conséquences Potentialités Besoins Proposition sManque d’eau, - Absence de mise - Manque - Présence de - Réalisation - Réalisation d’uned’installations en valeur des d’hygiène et nappes d’études enquêtesanitaires et ressources en eau maladies souterraines et de techniques participativeagricoles par manque hydriques. rivières pérennes, prenant en basée sur d’études - Absence Pluviométrie compte les l’analyse socio techniques et de d’assainissement. importante. besoins sanitaires économique selon moyens de - Absence de - Disponibilité de et agricoles dans le genre dans trois financements. gestion des la population à le respect de régions cibles. déchets et de leur participer à la l’environnement. - Participation valorisation. mise en valeur de - Moyens d’ONG - Inexistence ces ressources. financiers pour spécialisées. d’installations à réaliser les vocation agricoles. travaux sur une base participative. - Valorisation d’autres expériences (Rwanda).
    12. 12. Valorisation des matériaux locaux pour l’habitatProblèmes Causes Conséquences Potentialités Besoins Proposition sHabitat insalubre Absence de Coût très élevé et - Existence de - Réalisation - Réalisation d’uneet inadapté valorisation des dissuasif de la carrières d’études et de enquête matériaux locaux construction du à d’argile, de modèles participative basée l’importation des pouzzolane et de d’habitations sur l’analyse socio matériaux pierres adaptés et économique selon Persistance d’un basaltiques. accessibles au plus le genre dans trois habitat inadapté - Présence de grand nombre. régions cibles. au climat et à forêts - Valorisation - Participation l’environnement valorisables dans d’autres d’ONG spécialisées. ( maison en tôles le respect de expériences (Craterre) ondulée, en béton l’environnement. (Mayotte). armé couverte de tôles ,)
    13. 13. Développement du secteur primaireProblèmes Causes Conséquences Potentialités Besoins PropositionsMauvaise - Conjugaison des - Exode rural des -Terre - Mise en place - Réalisation d’unevalorisation et facteurs ci-dessus jeunes. volcanique d’une enquêtegestion des énumérés et d’une - Dévalorisation fertile, expérimentation participative baséeressources de politique incohérente de ces métiers et ressources en dans les trois sur l’analyse sociola pêche et de dans ces domaines. perte progressive eau abondante. régions cibles d’une économique selon lel’agriculture - Absence d’études des savoirs faire. - Niveau démarche de genre dans trois techniques - Paupérisation de d’éducation des développement régions cibles. spécialisées et la population et jeunes élevé. intégré. - Participation d’accès à des dépendance - Implication d’ONG spécialisées. techniques moins alimentaire accrue forte des archaïques. du pays vis-à-vis femmes dans ces de l’extérieur. domaines (productrices et/ ou vendeuses).
    14. 14. Valorisation de la productionProblèmes Causes Conséquences Potentialités Besoins Proposition sInsuffisance des - Manque - Perte d’une - Implication forte - Mise en place - Réalisationinfrastructures de d’organisation de partie de la des femmes dans d’une d’étudesvalorisation, de filières, de production ces domaines expérimentation techniques surstockage et de structures saisonnière par (productrices dans les trois l’organisation descommercialisation adaptées et manque de et/ou vendeuses). régions cibles producteurs, desde la production équitables. débouchés. - Niveau d’une démarche filières, dudu pays - Manque - Découragement d’éducation des prenant en stockage et de la d’ouverture vers des producteurs. jeunes élevé. compte commercialisation l’extérieur liées - Abandon des l’ensemble des des produits. aux transports et terres. freins au - Réalisation d’une à l’enclavement - Exode rural et développement. enquête des régions de émigration. participative productions et du basée sur pays. l’analyse socio économique selon le genre dans trois régions cibles.
    15. 15. Conclusion• Réalisation des enquêtes et études qui permettront d’aboutir à un projet de développement intégré expérimental dans les trois régions cibles durant le stage : Anjouan : Nyoumakele et Cuvette Moheli : Hoani et Nioumachoua Grande Comores : Badjini• Concertation avec les autorités locales pour leur présenter le projet et les impliquer.• Recherche de partenaires spécialisés dans les domaines concernés.

    ×