Sœur Maria Troncatti nait àCorteno – Brescia    en Italie le 16 février 1883
Fille de Maríe Auxiliatrice,Missionnaire à Morona Santiago           Equateur
Maria Troncatti, entre dans l’Institut des Filles deMarie Auxiliatrice, où elle est touchée par la ferveur missionnaire la...
Sœur María Troncatti est prête à accomplir lemandat de Jésus : en infirmière habile, elle iraévangéliser et soigner les do...
Elle séjourna quelque jours à Guayaquil, Chunchi et Cuenca en tant que catéchiste et infirmière avant de partir définitive...
Le groupe missionnaire  des salésiens et des salésiennes se laisse guider par la grande     expérience du Père Albino del ...
Dans son premier voyagevers l’Orient, Sœur MariaTroncatti s’expose à desrisques de toute sorte,sans compter les animauxde ...
Durant son voyage, elle rencontre un infirme gravement atteint.                Ainsi elle gagne son passeport d’entrée.Ell...
Depuis lors lebruit qu’elle était  une soignante   puissante serépand, ce qui lui ouvre les portes   vers le plus  profond...
Sœur María Troncatti                    arrive à Macas                        en 1925Vierge de Macas
Voici ton champ d’action !
Elle est envoyée   travailler parmi les Shuars à Macaset à Sucúa où, avec   d’autres Sœurs,   elle commence       un trava...
Sœur María Troncatti,   accomplit ainsi son songe missionnaire qui     se présente dans  un champ très vaste;    elle est ...
À partir de lhumble       et pauvre   dispensaire, elle  arrive à fonder un véritable hôpital etforme elle-même les     in...
Sœur Maria réalise son apostolat missionnairechez les Shuars à Macas   et à Sevilla, où sonœuvre de promotion de   la femm...
Sœur Maria soigne les malades chez eux     ainsi elle catéchise le malade           et toute sa famille
« Chaque jour je suis très heureuse dansma vocation religieuse et missionnaire ! »
« Un coup d’œil au Crucifiéme donne vie et courage pour        travailler ! »
Son cœur, rempli d’amour pour Dieu et les âmes, lui donne le courage pour traverser et retraverser de nombreuses fois le f...
Les Shuars reconnaissent la bonté de Sœur María Troncatti et lui       expriment leur gratitude de différentes manières.  ...
Sœur Maria, son chapelet à la main, restait auprès de nous,      toujours prompte à dire « Oui » avec joie…         Avec e...
Voici comment Sœur Maria parlait à Dieu:       “Il y a ici un peuple de la forêt,        converti en peuple de Dieu”.     ...
« Pour moi, Sœur Maria était père et mère: elle soignait mes    infirmités et m’aidait jusqu’à entretenir la maison et    ...
À Sucúa, sœur María Troncatti était médecin pour le corps et pour l’esprit. Pendant qu’elle soignait et distribuait les mé...
Elle fonda le 21 janvier 1964 la Fédération des Centres Shuarspour la réconciliation des peuples       Indigènes et Colons.
Elle disait : « Je serai si heureuse de pouvoir offrir ma vie pour que         la paix revienne entre les Colons et les In...
Un jour elle reçoit une révélation mystérieuse  de la Vierge Marie que quelque chose de grave lui arrivera. Le 25 août 196...
Ses restes mortels reposent à Sucúa;son ardeur missionnaire dure pour toujours,   elle intercède pour les Filles de MarieA...
Le 08 novembre 2008 la   Congrégation des Saints   reconnait officiellement l’héroïcité des vertus de la       servante de...
Ensuite, dans l’Archidiocèse de Portoviejo on a reconnu un cas    de guérison miraculeuse  obtenue par l’intercession de  ...
Sœur Maria Troncatti sera béatifié le 24 novembre 2012 à Macas !
Sr. Maria Troncatti
Sr. Maria Troncatti
Sr. Maria Troncatti
Sr. Maria Troncatti
Sr. Maria Troncatti
Sr. Maria Troncatti
Sr. Maria Troncatti
Sr. Maria Troncatti
Sr. Maria Troncatti
Sr. Maria Troncatti
Sr. Maria Troncatti
Sr. Maria Troncatti
Sr. Maria Troncatti
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Sr. Maria Troncatti

734 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
734
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
262
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Sr. Maria Troncatti

  1. 1. Sœur Maria Troncatti nait àCorteno – Brescia en Italie le 16 février 1883
  2. 2. Fille de Maríe Auxiliatrice,Missionnaire à Morona Santiago Equateur
  3. 3. Maria Troncatti, entre dans l’Institut des Filles deMarie Auxiliatrice, où elle est touchée par la ferveur missionnaire laissée par Sœur Marie Dominique Mazzarello et elle parvient à partir comme Missionnaire en Equateur en 1922 lors du cinquantième anniversaire de l’Institut.
  4. 4. Sœur María Troncatti est prête à accomplir lemandat de Jésus : en infirmière habile, elle iraévangéliser et soigner les douleurs de ceux qui souffrent.
  5. 5. Elle séjourna quelque jours à Guayaquil, Chunchi et Cuenca en tant que catéchiste et infirmière avant de partir définitivement vers les missions de l’Orient
  6. 6. Le groupe missionnaire des salésiens et des salésiennes se laisse guider par la grande expérience du Père Albino del CurtoMissionnaire Salésien,qui dirige l’expédition .
  7. 7. Dans son premier voyagevers l’Orient, Sœur MariaTroncatti s’expose à desrisques de toute sorte,sans compter les animauxde la forêt et les fleuvesqu’il fallait traverser surdes gués ou des pontsfragiles ou mêmeà dos de shuar. .
  8. 8. Durant son voyage, elle rencontre un infirme gravement atteint. Ainsi elle gagne son passeport d’entrée.Elle utilise le peu de matériel dont elle dispose, avec de l’alcool elle désinfecte un instrument ressemblant à un bistouri, elle coupe etsoigne. La personne guérit et ce fait lui ouvre chemin comme aussi aux missionnaires.
  9. 9. Depuis lors lebruit qu’elle était une soignante puissante serépand, ce qui lui ouvre les portes vers le plus profond de la forêt.
  10. 10. Sœur María Troncatti arrive à Macas en 1925Vierge de Macas
  11. 11. Voici ton champ d’action !
  12. 12. Elle est envoyée travailler parmi les Shuars à Macaset à Sucúa où, avec d’autres Sœurs, elle commence un travail difficile d’évangélisation et de soins médicaux.
  13. 13. Sœur María Troncatti, accomplit ainsi son songe missionnaire qui se présente dans un champ très vaste; elle est infirmière,chirurgienne, dentiste etanesthésiste, avant tout Catéchiste, riche en ressources de foi, de patience et d’amour fraternel.
  14. 14. À partir de lhumble et pauvre dispensaire, elle arrive à fonder un véritable hôpital etforme elle-même les infirmières.
  15. 15. Sœur Maria réalise son apostolat missionnairechez les Shuars à Macas et à Sevilla, où sonœuvre de promotion de la femme fleurit etaboutit à la fondation de centaines de familleschrétiennes; constituées à partir d’un choix libreet non sur la décision de quiconque.
  16. 16. Sœur Maria soigne les malades chez eux ainsi elle catéchise le malade et toute sa famille
  17. 17. « Chaque jour je suis très heureuse dansma vocation religieuse et missionnaire ! »
  18. 18. « Un coup d’œil au Crucifiéme donne vie et courage pour travailler ! »
  19. 19. Son cœur, rempli d’amour pour Dieu et les âmes, lui donne le courage pour traverser et retraverser de nombreuses fois le fleuve Upano à n’importe quelle heure de la journée .
  20. 20. Les Shuars reconnaissent la bonté de Sœur María Troncatti et lui expriment leur gratitude de différentes manières. Voici quelques citations de “Forêt, patrie du cœur” :
  21. 21. Sœur Maria, son chapelet à la main, restait auprès de nous, toujours prompte à dire « Oui » avec joie… Avec elle on se sentait tellement bien (Témoignage de Mamach)
  22. 22. Voici comment Sœur Maria parlait à Dieu: “Il y a ici un peuple de la forêt, converti en peuple de Dieu”. (Extrait de la Monographie)
  23. 23. « Pour moi, Sœur Maria était père et mère: elle soignait mes infirmités et m’aidait jusqu’à entretenir la maison et le terrain où j’avais mon potager ». (Témoignage de Blanca )
  24. 24. À Sucúa, sœur María Troncatti était médecin pour le corps et pour l’esprit. Pendant qu’elle soignait et distribuait les médicaments, elle conseillait et évangélisait; elle disait souvent: « Marie Auxiliatrice, priez pour nous ! »
  25. 25. Elle fonda le 21 janvier 1964 la Fédération des Centres Shuarspour la réconciliation des peuples Indigènes et Colons.
  26. 26. Elle disait : « Je serai si heureuse de pouvoir offrir ma vie pour que la paix revienne entre les Colons et les Indigènes… ces deux races ne pourront pas se réconcilier s’il n’y a pas une victime qui s’offre pour eux. Puis-je m’offrir, moi ? ».
  27. 27. Un jour elle reçoit une révélation mystérieuse de la Vierge Marie que quelque chose de grave lui arrivera. Le 25 août 1969 Sr Maria trouve la mort dans un accident d’avion pendant qu’elle allait à une retraite spirituelle ; elle fut la seule victime. L’offrande avait été acceptée.
  28. 28. Ses restes mortels reposent à Sucúa;son ardeur missionnaire dure pour toujours, elle intercède pour les Filles de MarieAuxiliatrice du monde et pour le salut de ses chers Shuars .
  29. 29. Le 08 novembre 2008 la Congrégation des Saints reconnait officiellement l’héroïcité des vertus de la servante de Dieu, Sœur Maria Troncatti ,missionnaire de la première heure dans la forêtamazonienne de l’Equateur.Par cet acte et pour l’Eglise, Sœur Maria a été déclarée Vénérable
  30. 30. Ensuite, dans l’Archidiocèse de Portoviejo on a reconnu un cas de guérison miraculeuse obtenue par l’intercession de Sœur Maria Troncatti. Juste quelques heures de vie devaient rester à une dame Yolanda Josefa Solórzano Pico, affectée d’une infection (42 ans) est la dame miraculéedégénérante avec complications par l’intercession demultiples, touchant les organes Sœur Maria Troncatti vitaux. Suite à l’invocation confiante de la Servante de Dieu, elle a repris jusqu’à guérison complète sans aucun soin ultérieur.
  31. 31. Sœur Maria Troncatti sera béatifié le 24 novembre 2012 à Macas !

×