Mémorial de la Shoah

Le Mardi 14 janvier nous avons visité le Mémorial de la déportation et le
conservatoire historique d...
Nos impressions, nos ressentis:
Jonathan: Lors de la visite l'intervenante nous a expliqué les conditions déplorables
dans...
Camp	
  de	
  Drancy	
  
	
  

Le camp de Drancy est devenu en 1942, le principal camp de transit pour
76 000 juifs (homme...
Maintenant l architecture est restée, mais a été réhabilitée en

un

bâtiment « normal » de logements : il y a des personn...
Binder2
Binder2
Binder2
Binder2
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Binder2

267 vues

Publié le

visite du camp de Drancy par les élèves "comenius" du lycée Wallon d'Aubervilliers

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
267
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Binder2

  1. 1. Mémorial de la Shoah Le Mardi 14 janvier nous avons visité le Mémorial de la déportation et le conservatoire historique du camp de Drancy situé à proximité des bâtiments de la cité de La muette à Drancy. Cette cité est constituée de tours, d'immeubles en barre et d'un immeuble en forme de U qui comporte 1200 logements. Elle a été édifiée au début des années 1930, le projet avait pour but d’offrir au plus grand nombre des conditions de vie décentes, et d'apporter tous les services nécessaires à la vie d’une cité. Toutefois le chantier est resté inachevé à cause de la crise économique qui survient au milieu des années 1930. Sous l'occupation allemande les Allemands choisissent volontairement le bâtiment inachevé en forme de U pour interner des prisonniers de guerre français et britanniques puis des « ressortissants de puissances ennemies ». Le 20 août 1941, suite à la rafle du XIe arrondissement, ce lieu de détention devint un camp d'internement exclusivement juif jusqu’à la libération de la région parisienne en août 1944 ; environ 80000 Juifs ont résidé dans ce camp. Jusqu'au 17 août 1944, le camp de Drancy a été le principal lieu de rassemblement des Juifs, déportés ensuite vers les camps d'extermination nazis. Dans les années 1947-1948, la cité de la muette a retrouvé sa vocation initiale d'habitations. Elle est aujourd'hui la propriété de l'Office départemental des HLM.
  2. 2. Nos impressions, nos ressentis: Jonathan: Lors de la visite l'intervenante nous a expliqué les conditions déplorables dans lesquelles vivaient les internés juifs, les familles ont été séparées lors des déportations. Il n'y avait pas de lit, on dormait à même le sol. La famine et le viol sont omniprésents. Ces conditions de vie indécentes poussent les gens au suicide... J'ai trouvé cette visite plus qu’intéressante et enrichissante car jusqu'à présent j'avais une idée assez restreinte de la condition juive qui se limitait à mes cours d'histoire. Filipe: En entrant dans le mémorial de Drancy j’ai tout de suite compris l’importance de la sortie. D’abord par l’entrée très sécurisée et par la suite par l'interprétation du camp de Drancy de l’accompagnatrice. Les explications simples, très bien ordonnées et les vidéos vues sur place n’ont fait qu’amplifier ma tristesse envers les juifs et mon dégoût envers les nazis. Je croyais tout connaître sur cette tragédie de la seconde guerre mondiale mais je n’avais pas pris conscience de la part importante qu’avaient occupée les policiers français. Cette bâtisse encore debout m’a paru effrayante lorsque je l’ai vue par la baie vitrée. Cet édifice qui était, à cette époque, vu comme moderne et l’image du futur, était pour ceux qui demeuraient et nous observateurs un symbole d’horreur et de cruauté inhumaine. Lorsque j’ai su que ces habitations ont été réaménagées, je me suis immédiatement demandé : qui pourrait bien habiter à l’intérieur sachant que des massacres se sont déroulés sous leurs pieds ! Natalia: J'ai trouvé cette sortie très émouvante et passionnante. Elle m'a appris beaucoup de choses sur la seconde Guerre Mondiale, sur la collaboration entre Hitler et le maréchal Pétain et surtout sur les conditions de vie des juifs à cette époque. De plus l'accompagnatrice nous expliquait tout parfaitement bien et de façon très claire. Elle donnait toutes les définitions importantes dont celle du mot « Shoah » qui signifie ''catastrophe'' en hébreu. J'ai été très choquée quand j'ai su que le camp d'internement de Drancy est actuellement un lieu d'habitation. C'était un lieu où de nombreux juifs souffraient, pleuraient, parfois mouraient. Donc selon moi, il aurait du être rénové en musée pour préserver la mémoire des juifs, de l'horreur qu'a pu provoquer la guerre et la manière dont les juifs ont été traités.
  3. 3. Camp  de  Drancy     Le camp de Drancy est devenu en 1942, le principal camp de transit pour 76 000 juifs (hommes, femmes et enfants) de France. Les juifs sont d abord internés dans ce camp, puis déportés vers l Allemagne. Au tout départ c était un immeuble d habitations, assez moderne mais dont la construction n était pas terminée, il a été décidé de l utiliser comme camp. Le bâtiment a une forme de « U », ce qui va permettre une meilleure surveillance. Les nazis à l aide des français ont attrapé de nombreux juifs, puis les ont enfermés dans le camp. Les conditions de détention étaient difficiles, et tout manquait : les murs, les lits et même certaines fenêtres ! Le camp était isolé des autres quartiers et les juifs ne pouvaient pas donner des messages aux autres. Il y avait, de plus, à proximité, des bâtiments, des tours où vivaient les policiers qui surveillaient les juifs. Le camp, en forme de « U ».
  4. 4. Maintenant l architecture est restée, mais a été réhabilitée en un bâtiment « normal » de logements : il y a des personnes qui habitent là. La vue depuis le mémorial. Jamais je n aurais pensé qu il pouvait y avoir des personnes qui habitent dans ce camp, aujourd hui. Autour certains bâtiments ont été détruits mais celui-ci, dans lequel des juifs ont vécu la peur et le désespoir pendant la Seconde Guerre Mondiale, est resté. Cela m a beaucoup surprise.

×