SlideShare une entreprise Scribd logo

Des idéologies d'exclusion aux génocides : les étapes d’un processus

Quel est le processus qui mène des idéologies de haine et d'exclusion aux massacres et aux génocides ? À partir des exemples des génocides en Arménie (1915), de la Shoah (2e Guerre Mondiale) et au Rwanda (1993-94), ce diaporama, qui reprend une plaquette éditée par la Fondation du Camp des Milles près d'Aix-en-Provence, présente et illustre les étapes de ce processus.

1  sur  24
Télécharger pour lire hors ligne
Des idéologies d’exclusion
aux génocides :
les étapes d’un processus
Étienne Godinot
18.04.2018
Sources
L’essentiel de ce diaporama est tiré du livret Petit manuel de survie
démocratique édité par la Fondation du Camp des Milles - Mémoire et
Éducation.
Cette Fondation, présidée par Alain Chouraqui, a créé le Mémorial du
Camp des Milles, installé dans une ancienne briqueterie-tuilerie près d’Aix-
en-Provence. Ce camp fut de 1939 à 1942 un lieu d’internement et de
déportation, de persécutions successives contre des étrangers (en premier
lieu des Allemands ayant refusé et fui le nazisme), des opposants et des
Juifs. Il a connu l'internement d’étrangers et de résistants de 38 nationalités
pour devenir finalement une antichambre d’Auschwitz avec la déportation de
milliers d’hommes, de femmes et d’enfants juifs en août et septembre 1942
dans le cadre de la Shoah.
Mais ce camp fut aussi le lieu d’actions diverses et efficaces de
sauvetage et de résistance, y compris par l’art et la création.
Sources
L’essentiel de ce diaporama est tiré du livret Petit manuel de survie
démocratique édité par la Fondation du Camp des Milles - Mémoire et
Éducation.
Cette Fondation, présidée par Alain Chouraqui, a créé le Mémorial du
Camp des Milles, installé dans une ancienne briqueterie-tuilerie près d’Aix-
en-Provence. Ce camp fut de 1939 à 1942 un lieu d’internement et de
déportation, de persécutions successives contre des étrangers (en premier
lieu des Allemands ayant refusé et fui le nazisme), des opposants et des
Juifs. Il a connu l'internement d’étrangers et de résistants de 38 nationalités
pour devenir finalement une antichambre d’Auschwitz avec la déportation de
milliers d’hommes, de femmes et d’enfants juifs en août et septembre 1942
dans le cadre de la Shoah.
Mais ce camp fut aussi le lieu d’actions diverses et efficaces de
sauvetage et de résistance, y compris par l’art et la création.
Sources
L’essentiel de ce diaporama est tiré du livret Petit manuel de survie
démocratique édité par la Fondation du Camp des Milles - Mémoire et
Éducation.
Cette Fondation, présidée par Alain Chouraqui, a créé le Mémorial du
Camp des Milles, installé dans une ancienne briqueterie-tuilerie près d’Aix-
en-Provence. Ce camp fut de 1939 à 1942 un lieu d’internement et de
déportation, de persécutions successives contre des étrangers (en premier
lieu des Allemands ayant refusé et fui le nazisme), des opposants et des
Juifs. Il a connu l'internement d’étrangers et de résistants de 38 nationalités
pour devenir finalement une antichambre d’Auschwitz avec la déportation de
milliers d’hommes, de femmes et d’enfants juifs en août et septembre 1942
dans le cadre de la Shoah.
Mais ce camp fut aussi le lieu d’actions diverses et efficaces de
sauvetage et de résistance, y compris par l’art et la création.
Sources
L’essentiel de ce diaporama est tiré du livret Petit manuel de survie
démocratique édité par la Fondation du Camp des Milles - Mémoire et
Éducation.
Cette Fondation, présidée par Alain Chouraqui, a créé le Mémorial du
Camp des Milles, installé dans une ancienne briqueterie-tuilerie près d’Aix-
en-Provence. Ce camp fut de 1939 à 1942 un lieu d’internement et de
déportation, de persécutions successives contre des étrangers (en premier
lieu des Allemands ayant refusé et fui le nazisme), des opposants et des
Juifs. Il a connu l'internement d’étrangers et de résistants de 38 nationalités
pour devenir finalement une antichambre d’Auschwitz avec la déportation de
milliers d’hommes, de femmes et d’enfants juifs en août et septembre 1942
dans le cadre de la Shoah.
Mais ce camp fut aussi le lieu d’actions diverses et efficaces de
sauvetage et de résistance, y compris par l’art et la création.
Sources
L’essentiel de ce diaporama est tiré du livret Petit manuel de survie
démocratique édité par la Fondation du Camp des Milles - Mémoire et
Éducation.
Cette Fondation, présidée par Alain Chouraqui, a créé le Mémorial du
Camp des Milles, installé dans une ancienne briqueterie-tuilerie près d’Aix-
en-Provence. Ce camp fut de 1939 à 1942 un lieu d’internement et de
déportation, de persécutions successives contre des étrangers (en premier
lieu des Allemands ayant refusé et fui le nazisme), des opposants et des
Juifs. Il a connu l'internement d’étrangers et de résistants de 38 nationalités
pour devenir finalement une antichambre d’Auschwitz avec la déportation de
milliers d’hommes, de femmes et d’enfants juifs en août et septembre 1942
dans le cadre de la Shoah.
Mais ce camp fut aussi le lieu d’actions diverses et efficaces de
sauvetage et de résistance, y compris par l’art et la création.

Contenu connexe

Tendances

Les médecins militaires juifs Military Jewish Physicians
Les médecins militaires juifs Military Jewish PhysiciansLes médecins militaires juifs Military Jewish Physicians
Les médecins militaires juifs Military Jewish PhysiciansVéronique Chemla
 
Des Vampyres et des loup-garous
Des Vampyres et des loup-garousDes Vampyres et des loup-garous
Des Vampyres et des loup-garousNicolas Kluger
 
La femme, cette perle précieuse - { French / Français }
La femme, cette perle précieuse - { French / Français }La femme, cette perle précieuse - { French / Français }
La femme, cette perle précieuse - { French / Français }Hear O World
 
(Tapez bibliothèque identitaire) les heros identitaires europeens ( racisme a...
(Tapez bibliothèque identitaire) les heros identitaires europeens ( racisme a...(Tapez bibliothèque identitaire) les heros identitaires europeens ( racisme a...
(Tapez bibliothèque identitaire) les heros identitaires europeens ( racisme a...freemens
 
Racisme et antisémitisme - julius evola –
  Racisme et antisémitisme - julius evola –   Racisme et antisémitisme - julius evola –
Racisme et antisémitisme - julius evola – freemens
 
Arcand adrien a bas la haine clan9 bibliothèque dissidence nationaliste nat...
Arcand adrien   a bas la haine clan9 bibliothèque dissidence nationaliste nat...Arcand adrien   a bas la haine clan9 bibliothèque dissidence nationaliste nat...
Arcand adrien a bas la haine clan9 bibliothèque dissidence nationaliste nat...freemens
 
Diapo mémoires 2 gm version 2014
Diapo mémoires 2 gm version 2014Diapo mémoires 2 gm version 2014
Diapo mémoires 2 gm version 2014Parchemin
 

Tendances (12)

Les médecins militaires juifs Military Jewish Physicians
Les médecins militaires juifs Military Jewish PhysiciansLes médecins militaires juifs Military Jewish Physicians
Les médecins militaires juifs Military Jewish Physicians
 
Chercheurs de sens. — 08. De 1850 à 1875
Chercheurs de sens. — 08. De 1850 à 1875Chercheurs de sens. — 08. De 1850 à 1875
Chercheurs de sens. — 08. De 1850 à 1875
 
Des Vampyres et des loup-garous
Des Vampyres et des loup-garousDes Vampyres et des loup-garous
Des Vampyres et des loup-garous
 
La femme, cette perle précieuse - { French / Français }
La femme, cette perle précieuse - { French / Français }La femme, cette perle précieuse - { French / Français }
La femme, cette perle précieuse - { French / Français }
 
(Tapez bibliothèque identitaire) les heros identitaires europeens ( racisme a...
(Tapez bibliothèque identitaire) les heros identitaires europeens ( racisme a...(Tapez bibliothèque identitaire) les heros identitaires europeens ( racisme a...
(Tapez bibliothèque identitaire) les heros identitaires europeens ( racisme a...
 
Chercheurs de sens. — 07. De 1750 à 1849
Chercheurs de sens. — 07. De 1750 à 1849Chercheurs de sens. — 07. De 1750 à 1849
Chercheurs de sens. — 07. De 1750 à 1849
 
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 06. De 1930 à 1939
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 06. De 1930 à 1939Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 06. De 1930 à 1939
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 06. De 1930 à 1939
 
Racisme et antisémitisme - julius evola –
  Racisme et antisémitisme - julius evola –   Racisme et antisémitisme - julius evola –
Racisme et antisémitisme - julius evola –
 
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 05. De 1916 à 1929
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 05. De 1916 à 1929Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 05. De 1916 à 1929
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 05. De 1916 à 1929
 
Arcand adrien a bas la haine clan9 bibliothèque dissidence nationaliste nat...
Arcand adrien   a bas la haine clan9 bibliothèque dissidence nationaliste nat...Arcand adrien   a bas la haine clan9 bibliothèque dissidence nationaliste nat...
Arcand adrien a bas la haine clan9 bibliothèque dissidence nationaliste nat...
 
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 07. De 1940 à 1949
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 07. De 1940 à 1949Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 07. De 1940 à 1949
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 07. De 1940 à 1949
 
Diapo mémoires 2 gm version 2014
Diapo mémoires 2 gm version 2014Diapo mémoires 2 gm version 2014
Diapo mémoires 2 gm version 2014
 

Similaire à Des idéologies d'exclusion aux génocides : les étapes d’un processus

Exposition "La Déportation pour motif d'homosexualité"
Exposition "La Déportation pour motif d'homosexualité"Exposition "La Déportation pour motif d'homosexualité"
Exposition "La Déportation pour motif d'homosexualité"Babinfo Pays Basque
 
Deroule 2911 scolaires
Deroule  2911   scolairesDeroule  2911   scolaires
Deroule 2911 scolairescollegemignet
 
Sujet antisémitisme nazi IEP Paris
Sujet antisémitisme nazi IEP ParisSujet antisémitisme nazi IEP Paris
Sujet antisémitisme nazi IEP ParisThomas Galoisy
 
Déclaration du président sur l'inauguration du mémorial tzigane.
Déclaration du président sur l'inauguration du mémorial tzigane.Déclaration du président sur l'inauguration du mémorial tzigane.
Déclaration du président sur l'inauguration du mémorial tzigane.Serge Letchimy
 
Le sauvetage-des-juifs-a-paris-1940-1944
Le sauvetage-des-juifs-a-paris-1940-1944Le sauvetage-des-juifs-a-paris-1940-1944
Le sauvetage-des-juifs-a-paris-1940-1944dida91
 
24 AOÛT 1944 Les Républicains espagnols de la “Nueve” entrent dans Paris
24 AOÛT 1944 Les Républicains espagnols de la “Nueve” entrent dans Paris24 AOÛT 1944 Les Républicains espagnols de la “Nueve” entrent dans Paris
24 AOÛT 1944 Les Républicains espagnols de la “Nueve” entrent dans Parisassr38 vercors
 
Visite du struthof (Alsace)
Visite du struthof (Alsace)Visite du struthof (Alsace)
Visite du struthof (Alsace)cdichenois
 
Système concentrationnaire
Système concentrationnaireSystème concentrationnaire
Système concentrationnaireSalle218
 
La controverse sur l'extermination des juifs
La controverse sur l'extermination des juifsLa controverse sur l'extermination des juifs
La controverse sur l'extermination des juifshoujab
 
Le déni de l'holocauste
Le déni de l'holocausteLe déni de l'holocauste
Le déni de l'holocausteJoyeux Nain
 
DIAPO Mémoires 2° GM
DIAPO Mémoires 2° GMDIAPO Mémoires 2° GM
DIAPO Mémoires 2° GMParchemin
 

Similaire à Des idéologies d'exclusion aux génocides : les étapes d’un processus (20)

Exposition "La Déportation pour motif d'homosexualité"
Exposition "La Déportation pour motif d'homosexualité"Exposition "La Déportation pour motif d'homosexualité"
Exposition "La Déportation pour motif d'homosexualité"
 
Histoire et figures de la non-violence. — 10. Les Justes
Histoire et figures de la non-violence. — 10. Les JustesHistoire et figures de la non-violence. — 10. Les Justes
Histoire et figures de la non-violence. — 10. Les Justes
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 05. La mémoire de la Shoah
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 05. La mémoire de la ShoahMémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 05. La mémoire de la Shoah
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 05. La mémoire de la Shoah
 
Histoire et figures de la non-violence. — 09. Les Justes
Histoire et figures de la non-violence. — 09. Les JustesHistoire et figures de la non-violence. — 09. Les Justes
Histoire et figures de la non-violence. — 09. Les Justes
 
Deroule 2911 scolaires
Deroule  2911   scolairesDeroule  2911   scolaires
Deroule 2911 scolaires
 
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 03. De 1885 à 1899
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 03. De 1885 à 1899Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 03. De 1885 à 1899
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 03. De 1885 à 1899
 
Sujet antisémitisme nazi IEP Paris
Sujet antisémitisme nazi IEP ParisSujet antisémitisme nazi IEP Paris
Sujet antisémitisme nazi IEP Paris
 
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 04. De 1900 à 1915
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 04. De 1900 à 1915Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 04. De 1900 à 1915
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 04. De 1900 à 1915
 
Histoire et figures de la non-violence. — 04. De 1910 à 1929
Histoire et figures de la non-violence. — 04. De 1910 à 1929Histoire et figures de la non-violence. — 04. De 1910 à 1929
Histoire et figures de la non-violence. — 04. De 1910 à 1929
 
Déclaration du président sur l'inauguration du mémorial tzigane.
Déclaration du président sur l'inauguration du mémorial tzigane.Déclaration du président sur l'inauguration du mémorial tzigane.
Déclaration du président sur l'inauguration du mémorial tzigane.
 
Le sauvetage-des-juifs-a-paris-1940-1944
Le sauvetage-des-juifs-a-paris-1940-1944Le sauvetage-des-juifs-a-paris-1940-1944
Le sauvetage-des-juifs-a-paris-1940-1944
 
24 AOÛT 1944 Les Républicains espagnols de la “Nueve” entrent dans Paris
24 AOÛT 1944 Les Républicains espagnols de la “Nueve” entrent dans Paris24 AOÛT 1944 Les Républicains espagnols de la “Nueve” entrent dans Paris
24 AOÛT 1944 Les Républicains espagnols de la “Nueve” entrent dans Paris
 
Visite du struthof (Alsace)
Visite du struthof (Alsace)Visite du struthof (Alsace)
Visite du struthof (Alsace)
 
Système concentrationnaire
Système concentrationnaireSystème concentrationnaire
Système concentrationnaire
 
La controverse sur l'extermination des juifs
La controverse sur l'extermination des juifsLa controverse sur l'extermination des juifs
La controverse sur l'extermination des juifs
 
Le déni de l'holocauste
Le déni de l'holocausteLe déni de l'holocauste
Le déni de l'holocauste
 
Guerrilleros 137
Guerrilleros 137Guerrilleros 137
Guerrilleros 137
 
Les totalitarismes
Les totalitarismesLes totalitarismes
Les totalitarismes
 
cours
courscours
cours
 
DIAPO Mémoires 2° GM
DIAPO Mémoires 2° GMDIAPO Mémoires 2° GM
DIAPO Mémoires 2° GM
 

Plus de Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits

Plus de Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits (20)

Chercheurs de sens. — 21. De 1960 à 1969
Chercheurs de sens. — 21. De 1960 à 1969Chercheurs de sens. — 21. De 1960 à 1969
Chercheurs de sens. — 21. De 1960 à 1969
 
Chercheurs de sens. — 15. De 1930 à 1934
Chercheurs de sens. — 15. De 1930 à 1934Chercheurs de sens. — 15. De 1930 à 1934
Chercheurs de sens. — 15. De 1930 à 1934
 
Histoire et figures de la non-violence. — 09b. Alexeï Navalny et les dissiden...
Histoire et figures de la non-violence. — 09b. Alexeï Navalny et les dissiden...Histoire et figures de la non-violence. — 09b. Alexeï Navalny et les dissiden...
Histoire et figures de la non-violence. — 09b. Alexeï Navalny et les dissiden...
 
Histoire et figures de la non-violence. — 09. Depuis 1970
Histoire et figures de la non-violence. — 09. Depuis 1970Histoire et figures de la non-violence. — 09. Depuis 1970
Histoire et figures de la non-violence. — 09. Depuis 1970
 
Le conflit Israël-Palestine. — 06. Figures de la résistance à l'occupation is...
Le conflit Israël-Palestine. — 06. Figures de la résistance à l'occupation is...Le conflit Israël-Palestine. — 06. Figures de la résistance à l'occupation is...
Le conflit Israël-Palestine. — 06. Figures de la résistance à l'occupation is...
 
Le conflit Israël-Palestine. — 05. Figures de la résistance à l'occupation is...
Le conflit Israël-Palestine. — 05. Figures de la résistance à l'occupation is...Le conflit Israël-Palestine. — 05. Figures de la résistance à l'occupation is...
Le conflit Israël-Palestine. — 05. Figures de la résistance à l'occupation is...
 
Le conflit Israël-Palestine. — 04. Figures de la résistance à l'occupation is...
Le conflit Israël-Palestine. — 04. Figures de la résistance à l'occupation is...Le conflit Israël-Palestine. — 04. Figures de la résistance à l'occupation is...
Le conflit Israël-Palestine. — 04. Figures de la résistance à l'occupation is...
 
Le conflit Israël-Palestine. — 03. Figures de la résistance à l'occupation is...
Le conflit Israël-Palestine. — 03. Figures de la résistance à l'occupation is...Le conflit Israël-Palestine. — 03. Figures de la résistance à l'occupation is...
Le conflit Israël-Palestine. — 03. Figures de la résistance à l'occupation is...
 
Le conflit Israël-Palestine. — 02. Quelle stratégie pour les Palestiniens ?
Le conflit Israël-Palestine. — 02. Quelle stratégie pour les Palestiniens ?Le conflit Israël-Palestine. — 02. Quelle stratégie pour les Palestiniens ?
Le conflit Israël-Palestine. — 02. Quelle stratégie pour les Palestiniens ?
 
Israël-Palestine. — 01. Historique du conflit. Quelle stratégie pour les Pale...
Israël-Palestine. — 01. Historique du conflit. Quelle stratégie pour les Pale...Israël-Palestine. — 01. Historique du conflit. Quelle stratégie pour les Pale...
Israël-Palestine. — 01. Historique du conflit. Quelle stratégie pour les Pale...
 
Chercheurs de sens. — 02. Préhistoire et antiquité jusqu’à J.-C.
Chercheurs de sens. — 02. Préhistoire et antiquité jusqu’à J.-C.Chercheurs de sens. — 02. Préhistoire et antiquité jusqu’à J.-C.
Chercheurs de sens. — 02. Préhistoire et antiquité jusqu’à J.-C.
 
Préparer la défense civile non-violente. — 08. Définition et schéma d’une déf...
Préparer la défense civile non-violente. — 08. Définition et schéma d’une déf...Préparer la défense civile non-violente. — 08. Définition et schéma d’une déf...
Préparer la défense civile non-violente. — 08. Définition et schéma d’une déf...
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 06b. La mémoire des crimes de...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 06b. La mémoire des crimes de...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 06b. La mémoire des crimes de...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 06b. La mémoire des crimes de...
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 06c. La mémoire des crimes de...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 06c. La mémoire des crimes de...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 06c. La mémoire des crimes de...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 06c. La mémoire des crimes de...
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 06a. La mémoire des crimes de...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 06a. La mémoire des crimes de...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 06a. La mémoire des crimes de...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 06a. La mémoire des crimes de...
 
L’Europe en dates et en figures. — 04. Quelle Europe voulons-nous ?
L’Europe en dates et en figures. — 04. Quelle Europe voulons-nous ?L’Europe en dates et en figures. — 04. Quelle Europe voulons-nous ?
L’Europe en dates et en figures. — 04. Quelle Europe voulons-nous ?
 
Justice, pardon et réconciliation. — 03. Pardon et reconciliation entre group...
Justice, pardon et réconciliation. — 03. Pardon et reconciliation entre group...Justice, pardon et réconciliation. — 03. Pardon et reconciliation entre group...
Justice, pardon et réconciliation. — 03. Pardon et reconciliation entre group...
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 03. La mémoire du colonialisme
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 03. La mémoire du colonialismeMémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 03. La mémoire du colonialisme
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 03. La mémoire du colonialisme
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 02. La mémoire de l’esclavage
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 02. La mémoire de l’esclavageMémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 02. La mémoire de l’esclavage
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 02. La mémoire de l’esclavage
 
Quelle Marseillaise et quelle fête nationale ? — 02. Diaporama annexe
Quelle Marseillaise et quelle fête nationale ? — 02. Diaporama annexeQuelle Marseillaise et quelle fête nationale ? — 02. Diaporama annexe
Quelle Marseillaise et quelle fête nationale ? — 02. Diaporama annexe
 

Dernier

Fabriquer une femme.Livre écrit par Marie Darrieussecq
Fabriquer une femme.Livre écrit par Marie DarrieussecqFabriquer une femme.Livre écrit par Marie Darrieussecq
Fabriquer une femme.Livre écrit par Marie DarrieussecqTxaruka
 
Français langue étrangère: L'impératif présent 2024
Français langue étrangère: L'impératif présent 2024Français langue étrangère: L'impératif présent 2024
Français langue étrangère: L'impératif présent 2024Paulo Marques
 
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)Gabriel Gay-Para
 
antigone de jean Anouilh la tragédie moderne
antigone de jean Anouilh la tragédie moderneantigone de jean Anouilh la tragédie moderne
antigone de jean Anouilh la tragédie moderneayoubrhammadi2
 
Français langue étrangère: Le but et l'obligation 2024
Français langue étrangère: Le but et l'obligation 2024Français langue étrangère: Le but et l'obligation 2024
Français langue étrangère: Le but et l'obligation 2024Paulo Marques
 
Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024
Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024
Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024frizzole
 
Modulation Fm Tp presentation avancée USTHB
Modulation Fm Tp presentation avancée USTHBModulation Fm Tp presentation avancée USTHB
Modulation Fm Tp presentation avancée USTHBUsaPlay2
 
DLAC 2024 - L’état de l’apprentissage électronique de la maternelle à la 12e ...
DLAC 2024 - L’état de l’apprentissage électronique de la maternelle à la 12e ...DLAC 2024 - L’état de l’apprentissage électronique de la maternelle à la 12e ...
DLAC 2024 - L’état de l’apprentissage électronique de la maternelle à la 12e ...Michael Barbour
 
Offres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptx
Offres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptxOffres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptx
Offres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptxMissionLocale
 
Marseille XIXe fiche de travail 2024.pdf
Marseille XIXe fiche de travail 2024.pdfMarseille XIXe fiche de travail 2024.pdf
Marseille XIXe fiche de travail 2024.pdfNadineHG
 

Dernier (11)

Fabriquer une femme.Livre écrit par Marie Darrieussecq
Fabriquer une femme.Livre écrit par Marie DarrieussecqFabriquer une femme.Livre écrit par Marie Darrieussecq
Fabriquer une femme.Livre écrit par Marie Darrieussecq
 
Français langue étrangère: L'impératif présent 2024
Français langue étrangère: L'impératif présent 2024Français langue étrangère: L'impératif présent 2024
Français langue étrangère: L'impératif présent 2024
 
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)
 
antigone de jean Anouilh la tragédie moderne
antigone de jean Anouilh la tragédie moderneantigone de jean Anouilh la tragédie moderne
antigone de jean Anouilh la tragédie moderne
 
Cours prothèse dentaire bac professionnel
Cours prothèse dentaire bac professionnelCours prothèse dentaire bac professionnel
Cours prothèse dentaire bac professionnel
 
Français langue étrangère: Le but et l'obligation 2024
Français langue étrangère: Le but et l'obligation 2024Français langue étrangère: Le but et l'obligation 2024
Français langue étrangère: Le but et l'obligation 2024
 
Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024
Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024
Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024
 
Modulation Fm Tp presentation avancée USTHB
Modulation Fm Tp presentation avancée USTHBModulation Fm Tp presentation avancée USTHB
Modulation Fm Tp presentation avancée USTHB
 
DLAC 2024 - L’état de l’apprentissage électronique de la maternelle à la 12e ...
DLAC 2024 - L’état de l’apprentissage électronique de la maternelle à la 12e ...DLAC 2024 - L’état de l’apprentissage électronique de la maternelle à la 12e ...
DLAC 2024 - L’état de l’apprentissage électronique de la maternelle à la 12e ...
 
Offres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptx
Offres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptxOffres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptx
Offres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptx
 
Marseille XIXe fiche de travail 2024.pdf
Marseille XIXe fiche de travail 2024.pdfMarseille XIXe fiche de travail 2024.pdf
Marseille XIXe fiche de travail 2024.pdf
 

Des idéologies d'exclusion aux génocides : les étapes d’un processus

  • 1. Des idéologies d’exclusion aux génocides : les étapes d’un processus Étienne Godinot 18.04.2018
  • 2. Sources L’essentiel de ce diaporama est tiré du livret Petit manuel de survie démocratique édité par la Fondation du Camp des Milles - Mémoire et Éducation. Cette Fondation, présidée par Alain Chouraqui, a créé le Mémorial du Camp des Milles, installé dans une ancienne briqueterie-tuilerie près d’Aix- en-Provence. Ce camp fut de 1939 à 1942 un lieu d’internement et de déportation, de persécutions successives contre des étrangers (en premier lieu des Allemands ayant refusé et fui le nazisme), des opposants et des Juifs. Il a connu l'internement d’étrangers et de résistants de 38 nationalités pour devenir finalement une antichambre d’Auschwitz avec la déportation de milliers d’hommes, de femmes et d’enfants juifs en août et septembre 1942 dans le cadre de la Shoah. Mais ce camp fut aussi le lieu d’actions diverses et efficaces de sauvetage et de résistance, y compris par l’art et la création.
  • 3. Sources L’essentiel de ce diaporama est tiré du livret Petit manuel de survie démocratique édité par la Fondation du Camp des Milles - Mémoire et Éducation. Cette Fondation, présidée par Alain Chouraqui, a créé le Mémorial du Camp des Milles, installé dans une ancienne briqueterie-tuilerie près d’Aix- en-Provence. Ce camp fut de 1939 à 1942 un lieu d’internement et de déportation, de persécutions successives contre des étrangers (en premier lieu des Allemands ayant refusé et fui le nazisme), des opposants et des Juifs. Il a connu l'internement d’étrangers et de résistants de 38 nationalités pour devenir finalement une antichambre d’Auschwitz avec la déportation de milliers d’hommes, de femmes et d’enfants juifs en août et septembre 1942 dans le cadre de la Shoah. Mais ce camp fut aussi le lieu d’actions diverses et efficaces de sauvetage et de résistance, y compris par l’art et la création.
  • 4. Sources L’essentiel de ce diaporama est tiré du livret Petit manuel de survie démocratique édité par la Fondation du Camp des Milles - Mémoire et Éducation. Cette Fondation, présidée par Alain Chouraqui, a créé le Mémorial du Camp des Milles, installé dans une ancienne briqueterie-tuilerie près d’Aix- en-Provence. Ce camp fut de 1939 à 1942 un lieu d’internement et de déportation, de persécutions successives contre des étrangers (en premier lieu des Allemands ayant refusé et fui le nazisme), des opposants et des Juifs. Il a connu l'internement d’étrangers et de résistants de 38 nationalités pour devenir finalement une antichambre d’Auschwitz avec la déportation de milliers d’hommes, de femmes et d’enfants juifs en août et septembre 1942 dans le cadre de la Shoah. Mais ce camp fut aussi le lieu d’actions diverses et efficaces de sauvetage et de résistance, y compris par l’art et la création.
  • 5. Sources L’essentiel de ce diaporama est tiré du livret Petit manuel de survie démocratique édité par la Fondation du Camp des Milles - Mémoire et Éducation. Cette Fondation, présidée par Alain Chouraqui, a créé le Mémorial du Camp des Milles, installé dans une ancienne briqueterie-tuilerie près d’Aix- en-Provence. Ce camp fut de 1939 à 1942 un lieu d’internement et de déportation, de persécutions successives contre des étrangers (en premier lieu des Allemands ayant refusé et fui le nazisme), des opposants et des Juifs. Il a connu l'internement d’étrangers et de résistants de 38 nationalités pour devenir finalement une antichambre d’Auschwitz avec la déportation de milliers d’hommes, de femmes et d’enfants juifs en août et septembre 1942 dans le cadre de la Shoah. Mais ce camp fut aussi le lieu d’actions diverses et efficaces de sauvetage et de résistance, y compris par l’art et la création.
  • 6. Sources L’essentiel de ce diaporama est tiré du livret Petit manuel de survie démocratique édité par la Fondation du Camp des Milles - Mémoire et Éducation. Cette Fondation, présidée par Alain Chouraqui, a créé le Mémorial du Camp des Milles, installé dans une ancienne briqueterie-tuilerie près d’Aix- en-Provence. Ce camp fut de 1939 à 1942 un lieu d’internement et de déportation, de persécutions successives contre des étrangers (en premier lieu des Allemands ayant refusé et fui le nazisme), des opposants et des Juifs. Il a connu l'internement d’étrangers et de résistants de 38 nationalités pour devenir finalement une antichambre d’Auschwitz avec la déportation de milliers d’hommes, de femmes et d’enfants juifs en août et septembre 1942 dans le cadre de la Shoah. Mais ce camp fut aussi le lieu d’actions diverses et efficaces de sauvetage et de résistance, y compris par l’art et la création.
  • 7. Manipulation du langage et inversion du discours Le mensonge agressif présente la victime comme l’agresseur. Les Arméniens, les Juifs et les Tsiganes, les Tutsis sont tous les victimes des rumeurs infondées, voire accusés de complots inventés par leurs persécuteurs. Exemples : - Les Protocoles des Sages de Sion est un faux document créé à Paris en 1901 par un informateur de la police secrète tsariste de Nicolas II. Accusant les Juifs et les Francs-Maçons de vouloir conquérir le monde, il sera utilisé ensuite par Hitler dans Mein Kampf. - En 1909, la presse relate un soi-disant massacre par les Tsiganes d’enfants volés à New-York. - En 1993-1994, une propagande haineuse est diffusée par la Radio des Mille Collines contre les Tutsis, les Hutus modérés, les Belges et la MINUAR. Ce discours démagogique satisfait une partie de la société en quête de certitudes et de boucs-émissaires. La majorité, inconsciente du danger, ne se sent pas concernée, et devient complice. . Le vivre ensemble se fracture.
  • 8. Savoir résister comme personne et comme citoyen Il s’agit de reconnaître d’bord en soi-même l’engrenage des aveuglements, des peurs, des lâchetés et de la violence. Car chacun est concerné, sans le vouloir, souvent sans le savoir ou sans le voir. « Quand ils ont arrêté les communistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas communiste. Quand ils ont arrêté les socialistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas socialiste. Quand ils ont arrêté les Juifs, je n’ai rien dit, je n’étais pas juif .Quand ils sont venus m’arrêter, il n’y avait plus personne pour protester. » Martin Niemöller * * Martin Niemöller (1892-1984, photo du haut), pasteur et théologien allemand et créateur de l'Église confessante (Bekennende Kirche) opposée au régie nazi. Arrêté en 1937 et envoyé au camp de Sachsenhausen puis de Dachau. Libéré du camp par la chute du régime nazi, en 1945.
  • 9. 2ème étape : De la démocratie au régime autoritaire La minorité agissante accède au pouvoir par la violence ou par les urnes. Elle s’appuie sur la perte généralisée des repères éthiques pour attaquer et ébranler les institutions : les crises deviennent hors de contrôle, les désordres et les agressions s’intensifient, les violences et les réactions ne sont plus maîtrisées, on s’habitue à la violence. - Perte des repères - Institutions démocratiques attaquées et ébranlées - Rejet des élites intellectuelles, culturelle et morales - Crises devenues hors de contrôle - Désordres - Agressions - Pouvoir légitime impuissant Photos : - Le 24 avril 1915, le ministre de l'intérieur Talaat Pacha du gouvernement Jeunes-Turcs fait arrêter et déporter les intellectuels arméniens à Constantinople. - La Nuit de cristal (Kristallnacht), nom donné aux violents pogroms anti-Juifs des 9 et 10 novembre 1938 en Allemagne, en Autriche annexée et dans la région des Sudètes. - Agathe Uwilingiyimana, Hutu modérée, Première ministre du Rwanda, assassinée le 7 avril 1994, le lendemain de l'attentat contre le président Juvénal Habyarimana.
  • 10. La peur s’installe Préférant l’ordre à la liberté, beaucoup sont prêts à suivre un chef autoritaire et une doctrine extrémiste, voire fanatique. Le basculement définitif est celui qui permet à la minorité de prendre le pouvoir ou la mise en place d’une législation contraire aux libertés : la puissance publique alimente ou accélère le processus vers le pire. Le régime devient autoritaire ou totalitaire. L’idéologie d’exclusion, le racisme ou la xénophobie sont autorisés et véhiculés par le pouvoir, la violence d’une minorité devient une violence d’État, la démocratie est supprimée. - Les institutions démocratiques sont confisquées - La loi est mise au service du crime - Les contre-pouvoirs (syndicats, partis d’opposition) sont éliminés - La force publique est mise au service de l’idéologie d’exclusion - L’incendie du Reichstag, incendie criminel du palais du Parlement allemand à Berlin, dans la nuit du 27 au 28 février 1933. Immédiatement exploité par les nazis à des fins politiques, il est suivi par la suspension les libertés individuelles et par une campagne de répression dirigée contre les communistes allemands (plusieurs dizaines de milliers d’arrestations et de déportations). - Hate radio (Radio de la haine), spectacle de Milo Rau, illustrant le rôle de la Radio Télévision Libre des Mille Collines à Kigali, au Rwanda, en 1993-1994
  • 11. Fin de l’État de droit Le crime devient légal La liberté d’expression est muselée, les médias libres sont interdits, d’autres sont manipulés et servent à la propagation des messages d’exclusion ou de haine. La propagande d’État promeut de nouvelles "valeurs" : la dictature du prolétariat, la race aryenne, la purification ethnique, etc. « L’époque de l’intellectualisme juif est révolue. L’être allemand du futur ne sera pas un être du livre, mais un être de volonté ». Joseph Goebbels, ministre du Reich à l’Éducation du peuple et à la Propagande, 1933 « Gardez bien le caniveau, pour que demain aucun cafard* ne passe, que vous soyez enragés et que nous puissions combattre pour notre ville, pour notre pays, chers frères ! » Radio Télévision Libre des Mille Collines, 1994 Photos : Affiches lors de l’exposition "Le Juif et la France" à Paris en 1941 Affiche de propagande pour la race aryenne * cafards : nom donné aux Tutsis par les génocidaires hutus.
  • 12. Les démocrates doivent résister Des hommes et des femmes ont su, dans ces moments tragiques, faire preuve de lucidité et de courage, chacun à sa manière. En plein génocide des Arméniens, 4 instituteurs allemands en poste à Alep en 1915 signent courageusement une lettre adressée à leur hiérarchie : « Comment pourrions-nous apprendre à lire à nos élèves arméniens, leur apprendre à conjuguer et à décliner quand, à côté de notre école, la mort fauche leurs compatriotes mourant de faim ? » Après la signature de l’armistice, le général de Gaulle déclare à l’antenne de la BBC : « Il faut qu’il ait un soleil, il faut qu’il y ait une espérance, il faut que quelque part brille et brûle la flamme de la Résistance française ! » Photos - Armin Wegner (1886-1978), engagé volontaire comme infirmier dans l’armée allemande, confronté à la détresse des Arméniens dans le désert de Mésopotamie. En 1915, malgré une interdiction formelle, prend des clichés du génocide. Publie en 1919 des textes qu’il a rédigés sur place et adresse à Wilson une lettre appelant à la création d’un État arménien. - Charles de Gaulle (1890-1970) à la BBC - Marguerite Barankitsé. Au plus fort de la guerre civile en 1993, refuse de fuir le Burundi et recueille des enfants de toutes les ethnies pour les arracher des griffes de la haine et de la vengeance.
  • 13. 3ème étape : L’extension des persécutions On passe ici de l’exclusion et des violences ciblées à l’extension des persécutions, à l’organisation du crime de masse. Ne sont plus visés seulement le groupe bouc émissaire initial, mais tous les opposants, démocrates, syndicalistes, francs-maçons, déviants, homosexuels, handicapés, artistes, intellectuels, artistes, élites, marginaux, etc. Un régime de terreur se met en place, adossé à la toute puissance de la police politique du régime et des milices. Si l’on trouve beaucoup de complices, c’est finalement tout le monde qui est menacé par l’arbitraire et la délation. - Conformisme accepté ou imposé - Insécurité généralisée - Disparition d’opposants - Internements arbitraires - Surveillance, dénonciations, délation. Photos : - La Gestapo, Geheime Staatspolizei (police secrète d’État), police politique du 3è Reich - La Milice, organisation politique et paramilitaire française créée en janvier 1943 par le régime de Vichy pour lutter contre la Résistance, qualifiée de terroriste - Les milices Interahamwe au Rwanda
  • 14. Discriminations, déshumanisation Les discriminations sont imposées : par ex. sous le régime nazi, mention "Juif" sur les cartes d’identité, étoile jaune à coudre obligatoi- rement sur les vêtements, carnets anthropométriques pour les Tsiganes. Déshumaniser l’adversaire permet au tueur de ne plus le traiter comme un homme, et tend à déculpabiliser le bourreau. Les partis au service du pouvoir sont tout-puissants : NSDAP en Allemagne, Nasjonal Samling en Norvège, MRND au Rwanda, etc. Les milices, bras armés du régime, procèdent aux arrestations, tortures et exécutions : Tchétés en Arménie, Milice en France, Oustachis en Croatie, Interahamwe au Rwanda, etc. Images : - L’étoile jaune que devaient porter les Juifs. La première mesure de ce type a été décidée par le canon 68 du 4ème concile de Latran en 1215, réuni par le pape Innocent III, qui imposait aux Juifs le port d’un habit distinctif. - Le carnet anthropométrique d’identité, document administratif français obligatoire permettant d'identifier et surveiller les déplacements des nomades sur le territoire français, créé en 1912. Remplacé par le livret de circulation, lui-même supprimé par l'Assemblée nationale en 2015. - Emblème du Nasjonal Samling en Norvège, . - Emblème des Ustachis en Croatie,
  • 15. La chaîne criminelle La chaîne criminelle implique de nombreux participants, bourreaux, ou complices : - Idéologues - Chefs - Exécutants - Bureaucrates - Dénonciateurs - Profiteurs, fournisseurs, transporteurs Photos : Enver Pacha, Adolf Hitler, Théoneste Bagosora, Adolf Eichmann, Joseph Kramer - Tous ceux qui ferment les yeux, les oreilles et se taisent……………………..
  • 16. La déshumanisation L’atteinte à la dignité humaine et la déshumanisation sont systématiques : Les Arméniens sont torturés pour avouer leurs prétendus forfaits, massacrés ou déportés, les femmes vendues en tant qu’esclaves. Les déportés, obligés de marcher dans le désert, meurent de soif, de faim ou d’épuisement, ou sont exterminés par les "Organisations spéciales", des prisonniers de droit commun libérés afin d’assister l’armée ottomane dans cette tâche. Sous le nazisme, les victimes sont des animaux que l’on transporte dans des wagons à bestiaux, que l’on tatoue avec des matricules, ou que l’on abat, tout simplement. Un Juif dans un camp de concentration est considéré comme "une pièce" (Ein Stück). Les prisonniers n’ont pas de couverts et doivent manger avec leurs mains, défèquent et urinent dans des latrines collectives, sont gazés et incinérés. Leurs dents en or, leurs cheveux sont récupérés, etc. Un Tutsi est appelé un "cafard" par les génocidaires hutus, et le plus souvent décapité à la machette. Photos d’Auschwitz : latrines, tatouages, fours crématoires
  • 17. La résistance à la barbarie - Résistance armée : les Juifs dans le ghetto de Varsovie (avril 1943), tous les Résistants qui ont pris les armes ou le maquis, des meneurs (Charles de Gaulle, Jean Moulin) jusqu’aux plus obscurs, les Soviétiques, les Alliés qui ont débarqué en Sicile (juillet 1943), en Normandie (juin 1944), en Provence (août 1944), - Résistance des protecteurs et des "Justes" : toutes celles et tous ceux qui, de manière individuelle ou collective, ont pris les plus grands risques pour abriter et sauver des personnes persécutées et particulièrement des Juifs, en les cachant, les soignant, les nourrissant, en leur faisant des faux papiers, en les faisant fuir dans des régions sures, etc. Voir le diaporama IRNC "Les Justes". - Résistance non-violente : Toutes celles et tous ceux qui ont mené des actions défensives ou offensives de non-collaboration et de désobéissance civile à l’occupant : chefs d’État, chefs d’entreprise, citoyens, fonctionnaires, enseignants, policiers, médecins, clergé, etc. Voir le diaporama IRNC "La résistance civile en Europe pendant la 2ème Guerre Mondiale". Photos : Jean Moulin, le débarquement des Alliés en Normandie, livres sur les Justes et sur la résistance civile en Europe pendant la 2è GM.
  • 18. La résistance à la barbarie dans les camps - Résistance morale : les détenus partagent leurs souvenirs, écoutent et diffusent les bonnes nouvelles de l’avancée des Alliés, chantent leur hymne national, etc. - Résistance spirituelle : les prisonniers partagent leurs certitudes, leurs convictions et leurs espoirs, font appel à leur foi en Dieu ou en l’homme. Maximilien Kolbe (photo 1) à Auschwitz demande à être exécuté à la place d’un père de famille. - Résistance pratique : ils cachent et partagent leurs provisions, fabriquent des outils, cachent leurs écrits, ils parviennent parfois à s’évader, - Résistance solidaire et humanitaire : ils s’entraident, se rendent des services (écriture, soins) - Résistance intellectuelle : ils écrivent, chantent, échangent leurs réflexions philosophiques. À Ravensbrück, Germaine Tillion compose une opérette, Le Verfügbar aux enfers. (photo 2) - Résistance artistique : Dans le camp des Milles, des détenus font des inscriptions sur les murs (photo 3), de la peinture, du dessin, du modelage.
  • 19. Des exemples de résistance à la barbarie - Le chef d’un village turc sauve un enfant arménien et l’élève comme son propre fils. - Les frères Bieslki, grands Résistants juifs polonais (photo 1), sauvent 1200 Juifs en les cachant en pleine forêt et en les protégeant militairement. - La famille Veseli, musulmane d’Albanie (photo 2), accueille une famille juive yougoslave pendant toute la guerre. - Le pasteur Henri Manen (photo 3) et le gardien Auguste Boyer facilitent l’évasion de plusieurs internés juifs du camp des Milles et les hébergent chez eux. - Édouard Vigneron, chef du service des étrangers au commissariat de police de Nancy (photo 4), et ses collaborateurs préviennent les Juifs de l’imminence d’une rafle et leur remettent des vrais-faux papiers d’identité. - Des sœurs franciscaines demandent à partager la vie des Tsiganes dans le camp de Montreuil-Bellay. - Frodouald Kaobidhi, maçon hutu, cache des Tutsis chez lui pendant plus d’un mois et leur sauve la vie.
  • 20. Comment une personne ordinaire peut devenir bourreau ou complice ? 1) Le conformisme, l’effet de groupe. Dans les années 1950, Solomon Asch montre qu'un sujet répondant après plusieurs personnes qui se trompent unanimement a tendance à répondre comme elles en dépit d'une évidence objective. 2) La soumission aveugle à l’autorité. Par ses expériences en 1960-63, Stanley Milgram montre qu’une personne ordinaire peut infliger des sévices graves ou mortels à un innocent simplement parce qu’elle n’ose pas désobéir à une instruction de l’autorité scientifique. « Des gens ordinaires, dépourvus de toute hostilité, peuvent, en s’acquittant simplement de leur tâche, devenir les agents d’un atroce processus de destruction. » ../.. Photos : - Solomon Asch et l’expérience de l’évaluation de la longueur d’un trait - Stanley Milgram et son ouvrage
  • 21. Comment une personne ordinaire peut devenir bourreau ou complice ? 3) La passivité, la non-assistance à personne en danger. Étudié dans les années 1965 par John Darley et Bib Latané, "l’effet du témoin", appelé aussi "effet spectateur" ou "effet Kitty Genovese", en anglais bystander effect, est un phénomène psycho-social des situations d'urgence dans lesquelles le comportement d’aide d'un sujet est inhibé par la simple présence d'autres personnes sur les lieux. La probabilité de l’aide serait inversement proportionnelle au nombre de témoins présents. ("Pourquoi moi plutôt qu’un autre ? De quoi vais-je avoir l’air si je me trompe ? Que font les autres ?") 4) Le conditionnement à la violence Philip Zimbardo conçoit et conduit en 1971 "l'expérience de Stanford" sur les effets de la situation carcérale. Des étudiants jouent des rôles de prisonniers et de gardiens. Ils s’adaptent aux rôles qu'on leur a assignés, dépassant les limites de ce qui avait été prévu, ce qui conduit à des situations réellement dangereuses et dommageables. 1/3 des gardiens fait preuve de comportements sadiques. Photos : - John Darley et Bib Latané et leur ouvrage - Philip Zimbardo et le récit des 6 jours d’expérience
  • 22. Conclusion ? Au terme de ce diaporama qui explore les bas fonds de l’être humain et qui fait froid dans le dos, on se bornera à conclure que - manque de personnalité, - mensonge, - division, - comportements d’exclusion sont les signes et les sources du mal* et du malheur. * Mal - Ce qui est contraire au bien, ce qui nuit, ce qui fait souffrir. Ce qui est opposé à l'honnêteté, à la vertu. (Médiadico) - L'idée de mal est associée à tous les événements accidentels ou non, aux comportements ou aux états de fait jugés nuisibles, destructeurs ou immoraux, et qui sont sources de souffrances morales ou physiques. (Wikipédia)
  • 23. Le devoir de mémoire et de vigilance « C’est arrivé et cela peut arriver de nouveau, c’est le noyau de ce que nous avons à dire. » « L’apocalypse nucléaire serait bilatérale, instantanée, définitive. L’horreur serait plus grande, différente, extraordinaire et nouvelle. » Primo Lévi Primo Lévi (1919-1987), Italien d’origine juive, docteur en chimie, un des plus célèbres survivants de la Shoah. Emprisonné en 1944 dans le camp de concentration et d’extermination d’Auschwitz III-Monowitz, libéré par l’Armée Rouge. Devient écrivain afin de transmettre et expliciter son expérience, notamment l’horreur de la déshumanisation. Lutte farouchement auprès du public, et surtout de la jeunesse, contre toute tentative de banalisation des camps ou de révisionnisme de l’histoire.
  • 24. Le devoir de mémoire et de vigilance « Ceux qui ne connaissent pas leur histoire s’exposent à ce qu’elle recommence… » Elie Wiesel ■