La Statue de la Renaissance                 africaineLe monument de la Renaissance Africaine est uneimposante structure, h...
Analyse de la statue :Description des personnages              ●   La femme :      Elle est mise en retrait par           ...
Des croyants choquésLe dos de la femme dénudée sexpose en contre plongée du cimetière musulman du quartier dakarois d‟Ouak...
Polémique économiqueLe coût de cette monumentale statueest de plus de 20 millions de dollarsdans un pays pauvre où beaucou...
Le début dune polémique                 politiqueCette affiche couvrait les rues de Dakar en   cette époque d‟inauguration...
Lenjeu politiqueNicolas Sarkozy nétait pas présent à la cérémonie dinauguration, il a envoyé un message écrit au   préside...
Un style stalinienBien que la conception du monument ait été   confiée à l‟architecte sénégalais Pierre   Goudiaby Atepa, ...
L Enjeu socialDes lieux précaires et insalubres, une décharge sauvage à ciel ouvert, côtoient la grande statue. Cetype de ...
Une dimension internationaleLes mauvaises langues y voient une famille   sénégalaise en route vers l‟Amérique,   fuyant l‟...
Bibliographie●   monuraf.[En ligne].2010[consulté le 22 Novembre 2011]Disponible sur:http://www.monuraf.com/●   villesdafr...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Renaissance africaine (2)

2 027 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 027
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
256
Actions
Partages
0
Téléchargements
11
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Renaissance africaine (2)

  1. 1. La Statue de la Renaissance africaineLe monument de la Renaissance Africaine est uneimposante structure, haute de 52 mètres, en bronzeet cuivre. Elle a été erigée dans Ouakam à Dakarsur l‟un des deux volcans qui surplombent lacapitale sénégalaise, les Mamelles. Le monumentreprésente un couple et son enfant, dressés vers leciel. Il a été officiellement inauguré le 3 Avril 2010lors des cérémonies du cinquantième anniversairede l‟indépendance du Sénégal. L‟ouvrage, dont lestravaux ont débuté en 2002, a coûté 15 à 23 millionsd‟euros.Objet de scandale pour les uns, de fierté nationalepour les autres, la statue de la Renaissance agiteles consciences.
  2. 2. Analyse de la statue :Description des personnages ● La femme : Elle est mise en retrait par rapport à lhomme. Elle lobserve. Elle est très peu habillée et a lair dêtre soumise à lhomme. ● Lhomme : Il est représenté avec des muscles saillants et des vêtements entourant sa taille. L„Africain tient dun bras un jeune enfant et de lautre il tient une femme. ● Lenfant : Il est assis sur lépaule de lhomme et montre du doigt lhorizon. Il est très légèrement habillé.
  3. 3. Des croyants choquésLe dos de la femme dénudée sexpose en contre plongée du cimetière musulman du quartier dakarois d‟Ouakam. Les communautés religieuses n‟ont pas manqué de faire connaître leur profonde indignation en condamnant le caractère jugé indécent et païen du monument. La plupart des imams sénégalais trouvaient la statue franchement « obscène ». Pour eux, il s‟agissait en réalité d‟un symbole franc-maçonnique opposé aux valeurs de l‟Islam. Ils pensaient que la construction devait s‟arrêter.
  4. 4. Polémique économiqueLe coût de cette monumentale statueest de plus de 20 millions de dollarsdans un pays pauvre où beaucoupn‟ont pas le strict minimum. Mais cestsurtout lidée quun tiers des recettespouvait revenir au président Wade autitre de droits dauteur commeconcepteur de la statue, qui a étévivement critiqué. De plus, la statue futconstruite par des Nord-Coréens. Si lastatue se veut fédératrice des peuplesd‟Afrique, l‟opposition sénégalaise, elle,retient surtout de ce monument qu‟il acoûté l„équivalent de 15 millionsd‟euros. Pour la député Ndèye FatouTouré, cette statue est “un monstreéconomique dans le contexte de criseque nous connaissons : crise financièreprécédée d‟une crise alimentaire et unecrise énergétique. Nous disonségalement que c‟est un scandalefinancier”.
  5. 5. Le début dune polémique politiqueCette affiche couvrait les rues de Dakar en cette époque d‟inauguration. L‟enjeu du monument est éminemment politique, dans l‟esprit et les propos des habitants. Ce projet avait fait l‟objet de nombreuses critiques et a concentré les oppositions au président Wade. La polémique concerne notamment son coût jugé excessif dans un contexte de crise économique du pays. Peu avant l‟inauguration, des centaines de personnes ont manifesté dans les rues de Dakar pour demander la démission de Abdoulaye Wade.
  6. 6. Lenjeu politiqueNicolas Sarkozy nétait pas présent à la cérémonie dinauguration, il a envoyé un message écrit au président sénégalais. Plusieurs présidents étaient présents mais aussi les artistes Manu Dibango et Akon. Plus d‟un millier d‟opposants avaient manifesté à Dakar pour demander le départ du Président Wade, 85 ans, au pouvoir depuis 2000. Il sagissait avant tout de donner à la ville africaine cette empreinte symbolique qui permet aux grandes métropoles dêtre reconnues mondialement et instantanément (Christ de Rio, statue de la liberté/New York, Parthénon/Athènes, Tour Eiffel/Paris). La ville entend avoir son empreinte identitaire et symbolique aux yeux du monde.
  7. 7. Un style stalinienBien que la conception du monument ait été confiée à l‟architecte sénégalais Pierre Goudiaby Atepa, la statue de la renaissance Africaine prend exemple sur le monument stalinien, Louvrier et la kholkozienne.Dans les deux statues le groupe sculpté est dirigé vers le ciel. Certains jugent le style du monument trop Stalinien.Dans les deux cas la femme est mise en retrait. On observe une fois de plus une impression de supériorité entre lhomme et la femme.Des féministes ont également critiqué la position en retrait de la femme dans la sculpture.
  8. 8. L Enjeu socialDes lieux précaires et insalubres, une décharge sauvage à ciel ouvert, côtoient la grande statue. Cetype de situation a alimenté la polémique autour des priorités des dépenses publiques.
  9. 9. Une dimension internationaleLes mauvaises langues y voient une famille sénégalaise en route vers l‟Amérique, fuyant l‟Afrique.En soit, ce n‟était pas la statue elle même qui posait problème. La renaissance africaine qui en est la matrice est une idée plutôt noble. Mais le montage financier complexe, l‟esthétique douteuse de la statue faisaient de cette généreuse idée un problème pour beaucoup d‟Africains qui y voyaient une arrogance présidentielle.
  10. 10. Bibliographie● monuraf.[En ligne].2010[consulté le 22 Novembre 2011]Disponible sur:http://www.monuraf.com/● villesdafrique.[En ligne]. A.Lamotte,2010[consulté le 15 Novembre 2011]Disponible sur :http://villesdafrique.over-blog.com/● afrik.[En Ligne]. Antoine Ganne,Mardi 29 Novembre 2011[consulté le 22 Novembre 2011]Disponible sur :http://www.afrik.com/● casafree.[En ligne]Casafree sarl.,2000[consulté le 22 Novembre 2011]Disponible sur :● http://www.casafree/com/● France 2h.Nexiste plus.● afriquesenlutte.[En ligne]Moulzo,2009[consulté le 22 Novembre 2011]Disponible sur :http://www.afriquesenlutte.org/● acasculpture. [En ligne]Académie Royal des beaux arts(bruxelles), 2008[consulté le 22 Novembre 2011]Disponible sur :http://www.acasculpture.blogspot.com/● afriscoop.[En ligne]Non trouvé,2009[consulté le 22 Novembre 2011]Disponible sur :http://www.afriscoop.net/journal● allafrica.[En ligne]Non trouvé,1997[Consulté le 22 Novembre 2011]Disponible sur :http://fr.allafrica.com/● afrique.arte.tv,doc vidéo[En ligne]Philippe Brachet[consulté le 15 Novembre 2011]Disponible sur :http://afrique.arte.tv/● wikipédia.[En ligne]Aucun, date inconnu.[consulté le 15 Novembre 2011]Disponinle sur :http://www.wikipedia.fr/

×