L'age d'or
Réalisateur : Luis Buñuel
Scénario : Luis Buñuel et Salvador Dali
L'Age d'Or est l'histoire pour le moins surré...
Analyse Personnelle
Quand on voit l'Age d'Or pour la première fois on ne peut être que surpris, en effet,
les séquences de...
L'une des scènes les plus intrigantes du film est celle où l'homme qui plus tôt avait
frappé un aveugle au ventre, jette d...
Marie Hart SUJET: Cinéma et surréalisme 2°1
Kalysse Villisek Un Chien andalou de Luis Bunuel
Un Chien andalou est un court...
Les Efforts stériles. Cenicitas (Petites cendres), 1927-1928
[Los esfuerzos estériles ; également connu sous le titre Ceni...
Bibliographie:
- Un Chien Andalou, Wikipedia [En ligne]. Wikipedia, le 31 août 2013 [consulté le 28
mars 2014]. Disponible...
Analyse de films de Luis Bunuel
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Analyse de films de Luis Bunuel

954 vues

Publié le

Littérature et société - 2014 - Lycée des Chaumes - Avallon (89)
Analyse des films de Luis Bunuel par deux groupes d'élèves de seconde, dans le cadre du thème: Images et langage. Sujet: Dadaïsme et surréalisme.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
954
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
263
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Analyse de films de Luis Bunuel

  1. 1. L'age d'or Réalisateur : Luis Buñuel Scénario : Luis Buñuel et Salvador Dali L'Age d'Or est l'histoire pour le moins surréaliste de deux amants en dehors des codes sociaux, moraux, familiaux et religieux de leur époque. Ce film est composé d'épisodes métaphoriques allant d'un documentaire sur les scorpions à une transposition des « cent-vingts journées de Sodome » de Sade, contant l’histoire de quatre aristocrates âgés de 45 à 60 ans, qui, en plein hiver, dans un château perdu de la Forêt-Noire, le château de Silling, avec quarante-deux victimes soumises à leur pouvoir absolu : leurs épouses (chacun a épousé la fille de l'autre) et des jeunes garçons et jeunes filles ravis à leurs parents. L'Age d'Or a inspiré de nombreux films surréalistes et il est considéré comme le plus grand film de ce genre, malheureusement l'Age d'Or n'eut pas que des retombées positives puisque le 3 décembre, des militants de ligues d'extrême droite investirent le cinéma, en déchirant l'écran et les tableaux surréalistes accrochés dans le hall. Interdit de projection par le préfet Jean Chiappe, le 11 décembre, le film fut saisi. Il ne s'agit que de la copie de projection amputée des coupes imposées. Le négatif original fut caché et est depuis conservé par le vicomte de Noailles, producteur ou, plutôt, mécène du film. L'interdiction de projection ne sera levée qu'en 1981. Le film a une construction similaire aux « cadavres exquis » dans la façon où les différentes séquences se succèdent. Le film serait ainsi à l’image d’un immense « cadavre exquis », au cours duquel s’enchaînent six séquences n’ayant rien en commun.
  2. 2. Analyse Personnelle Quand on voit l'Age d'Or pour la première fois on ne peut être que surpris, en effet, les séquences de ce film n'ayant aucun rapport entre elles, on croit assister à une succession d'images incohérentes et plus surprenantes les unes que les autres... Mais ce n'est qu'a moitié faux puisque ce film a été écrit à la manière d'un gigantesque cadavre exquis ce qui peut expliquer la surprise qu'on peut ressentir face à ces images. Par exemple, la scène où la fille rentre dans une chambre à coucher, voit une vache allongée sur le lit et la fait sortir, cette scène a t'elle réellement un sens, ou est-ce le résultat d'un cadavre exquis ? Personnellement je pense que cette scène n'a aucun sens et qu'elle a été réalisée consciencieusement de cette manière pour choquer et se faire interroger les spectateurs. Ou encore ce passage où l'enfant renverse la cigarette du chasseur, ce dernier se met alors en colère, prend son fusil et tire sur l'enfant. Il s'explique avec des invités de la réception puis ces derniers s'en vont comme s'ils n'avaient rien vu, le chasseur reste sur place et se refait une cigarette.
  3. 3. L'une des scènes les plus intrigantes du film est celle où l'homme qui plus tôt avait frappé un aveugle au ventre, jette des plumes, un sapin enflammé, un évêque, un instrument agricole, une lance du paléolithique puis enfin une girafe par la fenêtre de sa chambre à coucher. Enfin le film s'achève sur une transposition des Cent Vingt Journées de Sodome de Sade, où l'on voit le Duc de Blangis et ses amis, sortir d'un château, où ils ont torturé, violé et tué de jeunes adolescents. Conclusion : Personnellement j'ai apprécié ce film mais il m'a surpris de par ses images et son absence de sens, c'est une expérience intéressante et indispensable si on s’intéresse au cinéma surréaliste mais c'est également un film étrange qui peut être parfois choquant. Ce film est surprenant, du fait son absence de sens, on peut imaginer sa propre histoire pour ce film ce qui rajoute grandement au surréalisme de l’œuvre et en fait un film intéressant d'un certain point de vue. Pierre et Steve
  4. 4. Marie Hart SUJET: Cinéma et surréalisme 2°1 Kalysse Villisek Un Chien andalou de Luis Bunuel Un Chien andalou est un court-métrage de l'espagnol Luis Bunuel datant de 1929. Le scénario a été imaginé par Salvador Dali et lui-même. Les différents thèmes abordés dans ce film sont la bourgeoisie, la mort, le désir, le rêve et l'imagination. Un Chien andalou fut censuré à plusieurs reprises pour la violence des images. Ce film surréaliste est la représentation des rêves de Dali et Bunuel. Ce dernier avait déclaré: «En arrivant chez Dalí, à Figueras, invité à passer quelques jours, je lui racontais que j'avais rêvé, peu de temps auparavant, d'un nuage effilé coupant la lune et d'une lame de rasoir fendant un œil. De son côté il me raconta qu'il venait de voir en rêve, la nuit précédente, une main pleine de fourmis. Il ajouta: "et si nous faisions un film, en partant de ça?"» Ce court-métrage de 21 minutes met en œuvre de nombreux tableaux de Dali. Il le décrit comme « le film de l'adolescence et de la mort que j'allais enfoncer comme un poignard en plein cœur du Paris spirituel et élégant» tandis que Bunuel prétendait qu'il s'agissait d'un «appel au meurtre». Dans ce film, un piano apparaît plusieurs fois. Il symbolise la bourgeoisie, qui est un thème récurrent chez les surréalistes. Le fait de le faire traîner par le héros évoque les valeurs de la bourgeoisie qui s'imposent à lui et devient un handicap dans sa séduction. L'apparition d'ânes morts sur l'instrument est une référence à la putréfaction, très présente dans l'oeuvre de Dali.
  5. 5. Les Efforts stériles. Cenicitas (Petites cendres), 1927-1928 [Los esfuerzos estériles ; également connu sous le titre Cenicitas] Huile sur contreplaqué, 64 x 48 cm Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía, Madrid Les fourmis sont également synonymes de la putréfaction. Quand une action tombe dans la routine, a lieu une sorte de putréfaction. Quand l'homme regarde sa main couverte de fourmis, il prend conscience de la situation et éprouve le besoin de donner une impulsion à cette vie qu'il considère monotone, voire simpliste. Le film se finit par la mort des deux protagonistes, enterrés dans le sable d'une plage. A l'époque, il était déplacé de montrer le corps dénudé. Le viol de la femme représentait un réel affront de la société du début du XXème et fut choquant pour de nombreux spectateurs. Les fourmis et les images répugnantes furent l'objet d'un bon nombre de censures. L'artiste engagé qu'est Bunuel n'a pas hésité à critiquer ouvertement la bourgeoisie. Une certaine perversité est exprimée à travers ce court-métrage (viol, …). Ce film est très difficile à comprendre et le temps semble fragmenté et éparpillé dans ce court-métrage de façon aléatoire. Il n'y a aucune logique dans le scénario, ce qui pourrait surprendre peut-être un peu trop un amateur de cinéma. L'histoire est bâtie de la même façon qu'un cadavre exquis. Ce court-métrage est néanmoins bien réalisé et des acteurs interprètent leur rôles à merveille. Les passionnés de cinéma aimeront probablement ce film pour sa mise en scène unique, ses effets spéciaux et pour l'intrusion d'un thème tel que le surréalisme dans un film, ce qui est exceptionnel tandis qu'un simple amateur pourrait rester sur sa faim. On sent bien que les idées sont recherchées et que les scénaristes ont beaucoup travaillé afin de mettre en place ce projet sortant des rêves et de l'imagination. Ce film a marqué l'histoire du 7ème art par ses images choquantes et perturbantes; c'est un film qu'on ne peut qu'aimer ou détester. Bien que culte, ce court-métrage n'a pas réussi à nous transporter dans son univers beaucoup trop étrange pour comprendre le fil de l'histoire.
  6. 6. Bibliographie: - Un Chien Andalou, Wikipedia [En ligne]. Wikipedia, le 31 août 2013 [consulté le 28 mars 2014]. Disponible sur: http://fr.wikipedia.org/wiki/Un_chien_andalou - Un Chien Andalou, eoran.com [En ligne]. Eoran.com, en 2006 [ consulté le 28 mars 2014]. Disponible sur: http://eoran.com/unchienandalou/francais/analyse.php

×