Le rôle d’Assainissement et eau pour tous dans
l’amélioration de l’efficacité de l’aide au développement
dans le secteur E...
Programme

1. Contexte
2. L’efficacité de l’aide au développement et le secteur Eau,
assainissement et hygiène
3. Renforce...
L’efficacité de l’aide au développement - Contexte
« L’efficacité de l’aide au développement est l’efficacité de l’aide ap...
Pourquoi est-il nécessaire d’améliorer l’efficacité
de l’aide au développement ?
•

Fournir une aide au développement effi...
Les programmes internationaux sur l’efficacité de
l’aide au développement

• Déclaration de Paris de 2005
• Programme d’ac...
Principes de l’efficacité de l’aide au
développement
1.

Appropriation : les pays partenaires exercent la direction effect...
L’efficacité de l’aide au développement
dans le secteur Eau, assainissement et hygiène
Renforcer les processus nationaux afin de mettre
en place un accès universel
•

Des capacités sectorielles accrues assuren...
Amélioration du secteur Eau et
assainissement
•Politiques sectorielles renforcées
permettant d’atteindre les cibles des OM...
En pratique…

•

Gains remarquables dans l’accès à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène

•

Avantages résultants très ...
Renforcement des systèmes sectoriels Eau,
assainissement et hygiène : Cas du Libéria et du Niger
Principales conclusions

•

Persistance de la dépendance par rapport à l’aide au développement

•

Susceptibilité du secte...
Declining levels of Available funding: 2015
funding cliff?
Figure 1 Comparison of available financing, selected sub sector...
Liberia Funding gap after 2015

14
Apprendre des autres secteurs

Leçons à tirer de l’expérience des secteurs de la santé et de l’éducation
Partenariat mondial pour l’éducation

•

Lier la mission du partenariat avec l’efficacité de l’aide au développement –
le ...
Partenariat mondial pour l’éducation

•

Lier la mission du partenariat avec l’efficacité de l’aide au développement –
le ...
Education example

18
Responsabilité mutuelle

19
Partenariat international pour la Santé (IHP+)

•

Le pacte mondial du Partenariat international pour la Santé fournit un
...
Examples of IHP+ SPMs

21
IHP+ Example 2

22
Enseignements/leçons tirées de l’expérience
•

Les pactes mondiaux et nationaux fournissent des outils de mesure permettan...
Le rôle d’Assainissement et eau pour tous
Tendances
L’efficacité de l’aide au développement est plus importante que jamais...
•

L’austérité budgétaire dans les pay...
Points à débattre
Merci à toutes et à tous!
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Jour 2.3 - Le rôle d’assainissement et eau pour tous dans l’amélioration de l’efficacité de l’aide au développement dans le secteur wash

387 vues

Publié le

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
387
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Recognising that securing better development results can only be achieved if all stakeholders work together as effectively as possible, development partners, national governments and civil society have come together to agree a set of common principles for effective development cooperation.International multistakeholder agreements laying out reciprocal commitments to improve the effectiveness of development aid over timeFormalised international consensus on the importance of effective aid programmingAlso set out clear, monitorable targets and indicators, and accompanied by a robust monitoring framework
  • Country ownership is the overarching purpose of AE- developing countries take leadership---
  • There is growing evidence that countries with robust sector systems perform better in terms of extending and sustaining services, particularly to poorer communities. Coherent sector strategies with broad-based country ownership can act as the basis for resource mobilisation and implementation and are capable of driving change. In contrast, fragmented and duplicative systems lead to inefficient budget allocations and a lack of accountability that can undermine government leadership and reduce sector effectiveness. Strengthening WASH sector systems is therefore vital to improving sector performance and maximising the value for money of government and donor spending, and will be central to delivering universal access to WASH services.
  • When this circle works it is virtuous –aid supports building national sector capacities for sustainable service delivery When it breaks down it can be viscous!Aid effectiveness is therefore critical For donors, aid effectiveness means identifying ways to build and support country systems capable of accelerating WASH coverage.Shifting the conversation  focus on harmonising support, aligning behind national sector plans and building sector capacity.
  • Whilst most WASH sector actors have agreed to the principles outlined in Paris, Accra etc, actions on ground are far from meeting the expectations of the principles.These challenges can cause large inefficiencies in resource allocation and in sustaining the infrastructure that is built N.B. mention available sources: JMP/GLAAS; some studies by EUWI /AWG.However within the WASH sector we have limited (in-depth) studies on the effectiveness of aid
  • Cases bring out a number of critical issues for aid effectiveness
  • The Liberia case study has shown that there is still a lot of concentration on increasing access almost exclusively with very little focus on institutions and systems building. The points in the slide do not refer to aide effectiveness. What do we know about country leadership, sector capacities and the role of DP’s ? And ho w does that negatively or positively influence service delivery? The text under the line is probably the most interesting but what is the role of government and DP’s in this?
  • Other sectors and global level  interesting examples of how to bring together variety of actors in a multistakeholder environment and agree global common/joint agenda for moving forwardsEducation & health sectors  sector specific indicators, used to periodically review sector wide progress towards aid effectiveness
  • Health sector used as a tracer sector for aid effectiveness – particularly around Busan High Level Forum
  • N.B. Draws on both Sitali’s work, and DFID’s paper on Strengthening Accountability in the WASH sector.Urge people to read both Papers for more informationKey overarching point – foster adaptive learning
  • Important to acknowledge a backdrop of wider trends, both in traditional aid and beyond....Effectiveness is more important than everBUT at the same time, landscape is getting much more complex Aid effectiveness is only one part of the wider picture of development effectiveness But it is useful starting point SWA is uniquely well positioned to address aid effectiveness, because it brings together all the key players Therefore limit the scope to aid effectiveness at present, as the first step towards talking broader issues of effective development cooperation
  • Jour 2.3 - Le rôle d’assainissement et eau pour tous dans l’amélioration de l’efficacité de l’aide au développement dans le secteur wash

    1. 1. Le rôle d’Assainissement et eau pour tous dans l’amélioration de l’efficacité de l’aide au développement dans le secteur Eau, assainissement et hygiène Assainissement et eau pour tous - Équipe spéciale des processus pays Genève, novembre 2013
    2. 2. Programme 1. Contexte 2. L’efficacité de l’aide au développement et le secteur Eau, assainissement et hygiène 3. Renforcement des processus nationaux : exemples du Libéria et du Niger 4. Apprendre des autres secteurs 5. Tendances 2
    3. 3. L’efficacité de l’aide au développement - Contexte « L’efficacité de l’aide au développement est l’efficacité de l’aide apportée aux pays en développement qui permet d’atteindre des objectifs de développement économique et social. » « Il s’agit d’améliorer la qualité de l’aide au développement et de ses effets sur le développement. »
    4. 4. Pourquoi est-il nécessaire d’améliorer l’efficacité de l’aide au développement ? • Fournir une aide au développement efficace ne relève pas simplement de la question du volume de cette aide, mais aussi de la manière dont elle est fournie et utilisée • Des années 1970 jusqu’au milieu des années 1990, le modèle de financement prédominant était celui du financement de projet • Des coûts de transaction élevés : il incombait aux pays bénéficiaires de satisfaire aux exigences et de respecter les procédures de nombreux bailleurs de fonds différents • Fragmentation, (les chouchous et les oubliés des bailleurs de fonds), duplication, manque de coordination, gâchis de ressources • Faible responsabilisation • Projets autonomes isolés les uns des autres, absence de concentration sur le renforcement à long terme des processus nationaux, absence de capacités permettant de pérenniser les résultats du projet 4
    5. 5. Les programmes internationaux sur l’efficacité de l’aide au développement • Déclaration de Paris de 2005 • Programme d’action d’Accra de 2008 • •Accord de partenariat de Busan de 2011 complété par le document « Un « new deal » pour l’engagement dans les états fragiles » 5
    6. 6. Principes de l’efficacité de l’aide au développement 1. Appropriation : les pays partenaires exercent la direction effective de leurs politiques et de leurs stratégies de développement et coordonnent les activités de développement 2. Alignement: les bailleurs de fonds fondent globalement leur soutien sur les stratégies, les institutions et les procédures de développement national des pays partenaires 3. Harmonisation: l’action des bailleurs de fonds est coordonnée, leurs procédures sont simplifiées et ils se communiquent des informations pour éviter les duplications 4. Gestion axée sur les résultats : la gestion des ressources et l’amélioration de la prise de décision sont axées sur les résultats à obtenir 5. Responsabilité mutuelle : bailleurs de fonds et partenaires se tiennent mutuellement responsables des résultats de développement à obtenir 6
    7. 7. L’efficacité de l’aide au développement dans le secteur Eau, assainissement et hygiène
    8. 8. Renforcer les processus nationaux afin de mettre en place un accès universel • Des capacités sectorielles accrues assurent que les gouvernements peuvent être tenus responsables de la mise en place de services Eau, assainissement et hygiène durablement viables au bénéfice de tous les citoyens. • Des institutions et des dispositifs permettant d’organiser et de contrôler la mise en place de ces services sont d’une importance fondamentale pour pouvoir accélérer les progrès • Les fondations clés d’un secteur efficace : • • Coordination sectorielle • Financement et budgets sectoriels • • Politique/stratégie sectorielle Suivi des résultats sectoriels et enseignements à en tirer Une aide au développement efficace étaye et renforce les institutions et les dispositifs concernés, par exemple en s’alignant sur les stratégies nationales et en assurant la coordination avec les autres acteurs afin d’éviter la duplication des interventions. 8
    9. 9. Amélioration du secteur Eau et assainissement •Politiques sectorielles renforcées permettant d’atteindre les cibles des OMD •Budget unique consacré aux objectifs définis •Mécanismes et structures de coordination •Institutions renforcées •Capacités de gestion financière, pour la passation des marchés publics et le suivi •Gouvernance renforcée entre autres dans les domaines de la responsabilité mutuelle et de la transparence •Mise en place élargie de services durablement viables Le cercle vertueux de l’efficacité de l’aide au développement Effet d’une focalisation sur l’efficacité de l’aide au développement •Action axée sur l’appropriation par le pays et la mise en place des capacités nécessaires •Action axée sur le renforcement des politiques sectorielles •Soutien à la planification sectorielle nationale •Accès à une assistance technique •Coûts de transaction réduits •Coordination au sein du secteur •Amélioration du suivi des résultats obtenus •Meilleure gouvernance du secteur Partenaire au développement ou bailleur de fonds •Passage de l’aide au développement axée sur des projets au soutien des budgets sectoriels •Alignement sur les politiques et les stratégies des pays concernés •Aide au développement fournie par l’intermédiaire de dispositifs contrôlés par le pays concerné •Soutien à la prestation de services plutôt qu’à la simple mise en place des infrastructures •Coordination et utilisation de mécanismes de financement conjoints Source: Williamson et al., 2008 9
    10. 10. En pratique… • Gains remarquables dans l’accès à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène • Avantages résultants très inégalement distribués • Aide au développement mal ciblée • Harmonisation et alignement posent toujours problème • Processus qui restent fortement fragmentés en raison de sources de financement multiples et de dispositifs nationaux opérant en ordre dispersé • Dépendance sur une aide au développement qui a un caractère imprévisible • Soutien budgétaire au secteur négligeable • Financement axé sur la mise en place de nouvelles infrastructures au détriment de la mise en place de services viables • Faible capacité d’absorption à tous les niveaux 10
    11. 11. Renforcement des systèmes sectoriels Eau, assainissement et hygiène : Cas du Libéria et du Niger
    12. 12. Principales conclusions • Persistance de la dépendance par rapport à l’aide au développement • Susceptibilité du secteur aux carences institutionnelles plus globales des ministères responsables • Amélioration de la politique et de la gouvernance souvent non suivie des investissements espérés • Continuité dans les modalités de financement traductionnelles • Nécessité de faire profiter l’ensemble des parties prenantes du secteur des enseignements tirées de l’expérience • Le gouffre du financement de 2015 : chute brutale des financements à prévoir au-delà de 2015 • Nécessité d’équilibrer les exigences concurrentes d’amélioration de l’accès, de renforcement des capacités et de développement institutionnel 12
    13. 13. Declining levels of Available funding: 2015 funding cliff? Figure 1 Comparison of available financing, selected sub sector headings Comparison of Available financing for Based on Scenarios 1 and 2 120% Rural Water Scenario 2 100% Rural Water Scenario 1 80% 60% Basic Sanitation:Hygiene promotion Scenario 2 40% Basic Sanitation:Hygiene promotion scenario 1 20% Urban Water Scenario 2 0% 2014 2015 2016 Urban Water Scenario 1 Source: Constructed from MHE BPO data, Joint Review 2013 13
    14. 14. Liberia Funding gap after 2015 14
    15. 15. Apprendre des autres secteurs Leçons à tirer de l’expérience des secteurs de la santé et de l’éducation
    16. 16. Partenariat mondial pour l’éducation • Lier la mission du partenariat avec l’efficacité de l’aide au développement – le pacte du Partenariat mondial pour l’éducation sur la responsabilité mutuelle définit les engagements que doivent prendre respectivement les gouvernements, les bailleurs de fonds et les autres partenaires • Renforcer les structures et les institutions par exemple par des plans nationaux pour l’éducation ou des examens sectoriels conjoints • Définir des indicateurs sectoriels spécifiques permettant de mesurer l’efficacité de l’aide au développement 16
    17. 17. Partenariat mondial pour l’éducation • Lier la mission du partenariat avec l’efficacité de l’aide au développement – le pacte du Partenariat mondial pour l’éducation sur la responsabilité mutuelle définit les engagements que doivent prendre respectivement les gouvernements, les bailleurs de fonds et les autres partenaires • Renforcer les structures et les institutions par exemple par des plans nationaux pour l’éducation ou des examens sectoriels conjoints • Définir des indicateurs sectoriels spécifiques permettant de mesurer l’efficacité de l’aide au développement 17
    18. 18. Education example 18
    19. 19. Responsabilité mutuelle 19
    20. 20. Partenariat international pour la Santé (IHP+) • Le pacte mondial du Partenariat international pour la Santé fournit un ensemble de principes et d’engagements auxquels doivent souscrire tous les signataires, il appelle à la mise en œuvre d’efforts bien coordonnés et axés sur la mise en place de systèmes de santé aux services accessibles et viables, ainsi qu’à un soutien aux plans sanitaires exhaustifs mis au point sous la direction des pays concernés. • Le processus de suivi mis en place par le Partenariat international pour la Santé fait le bilan des progrès réalisés par les bailleurs de fonds et les pays en développement en référence à des indicateurs adaptés de la déclaration de Paris 20
    21. 21. Examples of IHP+ SPMs 21
    22. 22. IHP+ Example 2 22
    23. 23. Enseignements/leçons tirées de l’expérience • Les pactes mondiaux et nationaux fournissent des outils de mesure permettant de renforcer la responsabilité mutuelle au niveau des différents pays • Lier la vision et la mission des partenariats aux principes de l’efficacité de l’aide au développement nécessite une discussion sur les moyens de parvenir à réaliser ces objectifs • Une compréhension commune des étapes les plus importantes des processus sectoriels et de leurs indicateurs facilite un dialogue ouvert permettant de définir et d’évaluer les engagements souscrits • Le recours et le soutien à des réseaux nationaux renforcent l’exigence de responsabilité émanant de la population et permettent d’obtenir une meilleure image des résultats obtenus par les partenaires • Utiliser les processus de recueil de données existants permet de réduire au minimum les coûts de transaction • L’évaluation réciproque des résultats obtenus entre partenaires et nonpartenaires prouve l’utilité du rôle joué par un cadre d’action commun 23
    24. 24. Le rôle d’Assainissement et eau pour tous
    25. 25. Tendances L’efficacité de l’aide au développement est plus importante que jamais... • L’austérité budgétaire dans les pays de l’OCDE a des effets sur les politiques d’aide au développement – exigences accrues en termes de rentabilité, de caractère durablement viable des services mis en place et d’efficacité de l’utilisation de l’APD (aide publique au développement) • Baisse relative du financement consacré au secteur Eau, assainissement et hygiène en proportion du total de l’APD • Dans de nombreux pays à faible revenu, le secteur Eau, assainissement et hygiène reste fortement tributaire de l’aide au développement Mais le paysage de l’aide au développement devient hautement complexe.... • Augmentation importante de la part de l’aide accordée par des bailleurs de fonds non traditionnels 25
    26. 26. Points à débattre
    27. 27. Merci à toutes et à tous!

    ×