L'oligopole de l’infomédiation et
ses enjeux
Nikos Smyrnaios,
LERASS
Université Toulouse 3
Journée d’étude "Composer avec ...
Vous avez dit oligopole ?
L’idée d’un internet dominé par un oligopole n’est pas nouvelle. C’était
même un projet explicit...
Le propos
Mon propos consiste à tenter de montrer:
1. Principalement que l’internet contemporain est dominé par un
oligopo...
Les conditions de l’oligopole
1. Abolition des frontières entre secteurs
autrefois distincts
Depuis les années 80 converge...
Les conditions de l’oligopole
Concentration verticale: réseaux, appareils, cloud,
systèmes d’exploitation
Google devient M...
Les conditions de l’oligopole
Concentration horizontale: contrôle des services d’accès
à l’information numérique: le cas G...
Les conditions de l’oligopole
2. Financiarisation de l’économie
L’attrait des investisseurs génère un effet de levier qui ...
Les conditions de l’oligopole
Une rentabilité exceptionnelle
Taux de profit supérieur à toutes les autres industries
(à l’...
Les conditions de l’oligopole
Le pouvoir d’ériger des barrières
1) dépenses R&D exceptionnelles, 2) infrastructure de serv...
Les conditions de l’oligopole
3. Dérèglementation/mondialisation
La dérèglementation de l’économie mondiale permet à ces a...
Les logiques de l’oligopole
1. Stratégies et produits indifférenciés à l’échelle
mondiale
Des acteurs oligopolistiques con...
Les logiques de l’oligopole
2. Un travail/activité peu ou pas rémunéré
1ère couche: travail à haute valeur internalisé
(in...
Les logiques de l’oligopole
3. Propriété industrielle Vs. Droit d’auteur
Dans l’état actuel de l’économie numérique ce qui...
Les logiques de l’oligopole
4. La fonction d’infomédiation
L’oligopole ne s’intéresse qu’exceptionnellement à la productio...
Les logiques de l’oligopole
Les plateformes
contenus
Bases de données
+
algorithmes d’
infomédiation
internautes
L’enjeu p...
Les logiques de l’oligopole
Google et les éditeurs
2 sources de trafic via Google:
portail Google News moteur généraliste
...
Les logiques de l’oligopole
5. « Destruction créatrice » au-delà du numérique
En s’appuyant sur son emprise sur les marché...
Les logiques de l’oligopole
6. Des acteurs politiques et idéologiques
« Idéologie californienne », mélange de culture d’in...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

L'oligopole de l’infomédiation et ses enjeux : les GAFAM contre l'internet

1 813 vues

Publié le

Présentation à la journée d'étude Composer avec les régimes de Google : autorité, notoriété, opacité, Tours,
Jeudi, 5. Février 2015

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 813
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
525
Actions
Partages
0
Téléchargements
10
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L'oligopole de l’infomédiation et ses enjeux : les GAFAM contre l'internet

  1. 1. L'oligopole de l’infomédiation et ses enjeux Nikos Smyrnaios, LERASS Université Toulouse 3 Journée d’étude "Composer avec les régimes de Google : autorité, notoriété, opacité », Tours, 5 février 2015
  2. 2. Vous avez dit oligopole ? L’idée d’un internet dominé par un oligopole n’est pas nouvelle. C’était même un projet explicit encensée par Wall Street à la fin des années 90. Mais elle ne s’est pas réalisée comme le prévoyait la « théorie de la convergence »: contenus + réseaux
  3. 3. Le propos Mon propos consiste à tenter de montrer: 1. Principalement que l’internet contemporain est dominé par un oligopole constitué d’un petit nombre d’acteurs surpuissants (essentiellement les GAFAM), bénéficiant des conditions favorables et caractérisés par des logiques communes de nature socioéconomique, technique et politique 2. Secondairement que la fonction stratégique contrôlée par cet oligopole est celle de l’intermédiation informationnelle (infomédiation), définie comme la capacité à organiser les marchés et les usages de l’information numérique
  4. 4. Les conditions de l’oligopole 1. Abolition des frontières entre secteurs autrefois distincts Depuis les années 80 convergence des secteurs de l’informatique, des télécoms, de l’équipement numérique et des services en ligne. Des acteurs oligopolistiques désormais présents dans la totalité de la couche physique et logique de l’internet (Benkler, 2006) Ce qu’ils n’achètent pas (réseaux, électronique) ils le contrôlent indirectement en devenant des partenaires indispensables Concentration verticale en amont de leur activité d’infomédiation et horizontale sur tout l’éventail de services à l’utilisateur
  5. 5. Les conditions de l’oligopole Concentration verticale: réseaux, appareils, cloud, systèmes d’exploitation Google devient MVNO via accords avec Sprint et T-Mobile + Google Fiber. Il conserve la majorité des brevets de Motorola + Android + Chromebook Facebook lance une offre d’accès gratuit en Afrique via satellite en partenariat avec Avanti. Partenariat avec Samsung, HTC Amazon offre une connexion gratuite pour Kindle à travers WhisperNet + Fire Phone + Amazon web services Apple dispose de son propre content-delivery network pour iCloud, qui s’intègre aux réseaux des ISP américains + iOS + iPhone + Mac Microsoft propriétaire de Nokia depuis 2013 + Windows +Microsoft Cloud
  6. 6. Les conditions de l’oligopole Concentration horizontale: contrôle des services d’accès à l’information numérique: le cas Google
  7. 7. Les conditions de l’oligopole 2. Financiarisation de l’économie L’attrait des investisseurs génère un effet de levier qui fournit à ces acteurs des ressources exorbitantes Effets induits: rentabilité exceptionnelle + pouvoir de marché
  8. 8. Les conditions de l’oligopole Une rentabilité exceptionnelle Taux de profit supérieur à toutes les autres industries (à l’exception notable de la finance), plus du double de la moyenne Q4 Net profit margin rankings: Google 26.28 %, Apple 24,16, %Facebook 25,04%, Microsoft 22,15% (10,6% moyenne du S&P 500®)
  9. 9. Les conditions de l’oligopole Le pouvoir d’ériger des barrières 1) dépenses R&D exceptionnelles, 2) infrastructure de serveurs gigantesque, 3) absorption de l’innovation par rachat Les fusions-acquisitions dans le secteur ont atteint l'an dernier leur niveau le plus élevé depuis la bulle Internet (3 500 pour $237MD)
  10. 10. Les conditions de l’oligopole 3. Dérèglementation/mondialisation La dérèglementation de l’économie mondiale permet à ces acteurs globaux de bénéficier des avantages notamment fiscaux mais aussi au niveau du droit du travail (voir plus loin)
  11. 11. Les logiques de l’oligopole 1. Stratégies et produits indifférenciés à l’échelle mondiale Des acteurs oligopolistiques concentrés sur un territoire réduit (Sillicon Valley) Conception de produits et décisions stratégiques centralisées Organisation matricielle qui permet de diriger des divisions locales avec très peu de marge de manœuvre (commerciale) ou d’initiative sauf exception (p.e. YouTube) Si des adaptations stratégiques locales ont lieu, en dernier recours comme en France par rapport à Google News, elles sont pilotées directement depuis le siège
  12. 12. Les logiques de l’oligopole 2. Un travail/activité peu ou pas rémunéré 1ère couche: travail à haute valeur internalisé (ingénierie et marketing), 2ème couche: services secondaires sous-traités à bas coût (manutention, modération, fabrication) 3ème couche: digital labor/effet de réseau (participation des internautes, travail des communautés de développeurs p.e. logiciel libre, écosystèmes d’applications, exploitation des données personnelles cédées ou collectées)
  13. 13. Les logiques de l’oligopole 3. Propriété industrielle Vs. Droit d’auteur Dans l’état actuel de l’économie numérique ce qui est stratégique n’est pas la détention des catalogues de droit d’auteur Les acteurs oligopolistiques se concentrent sur la capacité de contrôler les courroies de distribution/infomédiation et donc détenir la propriété industrielle de leur technologie (brevets) Il est aussi important de pouvoir garantir aux propriétaires intellectuels les plus puissants une relative sécurité quant aux « piratage » et au partage de revenus satisfaisant (mise en place de détection, signalement, effacement de contenus litigieux, systèmes de partage de revenus publicitaires)
  14. 14. Les logiques de l’oligopole 4. La fonction d’infomédiation L’oligopole ne s’intéresse qu’exceptionnellement à la production de contenu Il se concentre sur le segment entre le contenu/information et le public (infrastructures matérielles + services logiciels) Pas simplement une fonction de distribution mais un processus d’appariement entre offre et demande qui met en œuvre des logiques de hiérarchisation et d’édition Infomédiation: combine une composante sociale et une composante algorithmique, abaisse les coûts de transaction
  15. 15. Les logiques de l’oligopole Les plateformes contenus Bases de données + algorithmes d’ infomédiation internautes L’enjeu pour les producteurs de contenus/éditeurs est de s’adapter aux critères des algorithmes Le mieux ils s’adaptent, le plus ils gagnent en visibilité sur les plateformes d’infomédiation Ce qui leur permet de gagner de l’audience et/ou de ressources (publicitaires, téléchargements d’applications, actes d’achats etc.) Processus de collecte (objet de négociation) Hiérarchisation, édition (automatiques)
  16. 16. Les logiques de l’oligopole Google et les éditeurs 2 sources de trafic via Google: portail Google News moteur généraliste Actu “chaude” Actu “froide” Introduction de SEO, impact sur pratiques journalistiques, choix éditoriaux, modèles économiques
  17. 17. Les logiques de l’oligopole 5. « Destruction créatrice » au-delà du numérique En s’appuyant sur son emprise sur les marchés numériques, l’oligopole procède à de la « disruption » dans des marchés traditionnels: tourisme, transport, santé etc. Seul moyen d’entretenir des marges élevés quand les marchés traditionnels s’épuisent (p.e. la publicité en ligne) Innovation et destruction de valeur Ex. Uber, 23andMe,
  18. 18. Les logiques de l’oligopole 6. Des acteurs politiques et idéologiques « Idéologie californienne », mélange de culture d’ingénieur, de néolibéralisme et de contre culture (Barbrook & Cameron, 1996, Turner, 2006) Solutionnisme technologique universel (Morozov, 2013), « Transparence radicale » (Zuckerberg, Schmidt) Véhicule pour la politique étrangère américaine (Assange, 2014) Volonté de promouvoir un agenda politique via médias (Bezos, Omidyar) ou livres (Schmidt & Cohen)

×