Stereolux à La Fabrique > rapport d'activité 2013

7 279 vues

Publié le

Radioscopie de l’année 2013
Musique
Multimédia
Action Culturelle
Laboratoire Arts et Technologies
Communication
Fréquentation
Exploitation et Technique
Vie associative
Administration et Budget

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
7 279
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6 070
Actions
Partages
0
Téléchargements
22
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Stereolux à La Fabrique > rapport d'activité 2013

  1. 1. Songo - 4 boulevard Léon-Bureau 44 200 nantes Tél : 02 51 80 60 80 Courriel : info@stereolux.org www.stereolux.org www.scopitone.org Label scènes de musiques actuelles Rapport d’activité 2013
  2. 2. Stereolux Songo – association Loi 1901 Rapport d’activité 2013 3 SOMMAIRE 3 Radioscopie de l’année 2013 5 Musique 9 Multimédia 15 Action Culturelle 19 Laboratoire Arts et Technologies 23 Communication 27 Fréquentation 31 Exploitation et Technique 33 Vie associative 35 Administration et Budget 37
  3. 3. Stereolux Songo – association Loi 1901 Rapport d’activité 2013 4 Volume d’activité 2013 TYPE D’ACTIVITE 2013 2012 2011 2010 Observations / Exemples Diffusion ARTISTES MUSICAUX PROGRAMMES PAR SONGO 235 236 199 226 A Stereolux et extérieur (Scopitone) SPECTACLES MULTIMEDIAS, PERFORMANCES, CINE-CONCERT 25 36 17 13 Bionic Orchestra, 1024 «Crise», Joyul, Pulse, Rodolphe Burger… INSTALLATIONS ART NUMERIQUE 17 20 10 11 Eclipse // VS, Waterlight Graffiti, Les contes de l’Estuaire… EXPOSITIONS MUSIQUE (photos, pochettes albums etc.) 3 2 IEMZA, Sérigraphie, nouvel art rock ?, 2 ans à Stereolux SPECTACLES « JEUNE PUBLIC » 10 10 9 5 Dont 2 installations Jeune-Public «Bubble Story» et «Adventures in front of the TV set» PROJECTIONS et NET-ART 33 32 33 58 Tomorrow, From Montréal, Mother City Blues… Soutien à la création et aux pratiques artis- tiques CREATIONS MUSIQUE 0 1 9 9 CREATIONS MULTIMEDIA 11 16 Joyul, Pulse, Ocillating Continuum, Satori… CREATIONS JEUNE PUBLIC & ACTION CULTURELLE 0 2 1 REPETITIONS ET ACCOMPAGNEMENT SCENIQUES (Musique) - Jours 18 6 32 41 El Royce, Gratuit, DAN, Malted Milk, Roman Electric Band… RESIDENCES ARTISTIQUES (Multimédia) - Jours 129 165 61 13 Aurélien Lafargue, Fractal Film, Huit Virgule Sept… Action culturelle et éducative CONFERENCES, DEBATS TOUT PUBLIC 11 10 12 9 Le cycle « le cinéma d’animation, ce n’est pas que pour les enfants ! » a projeté 29 films avec une médiation qui sont compta- bilisés en « projection » ATELIERS TOUT PUBLIC 18 20 9 Thé numérique, Atelier Wordpress, 3D… ATELIERS SCOLAIRES 27 23 20 9 Ateliers réalisés en majorité dans les établissements scolaires : Mirettes et Oreilles, Historic Animatic... ATELIERS PUBLICS SPECIFIQUES 6 8 Ateliers réalisés en extérieur : Atelier Caravane photographique, Atelier vidéo… CONFERENCES et SPECTACLES SCOLAIRES 38 39 19 47 Spectacles organisés à Stereolux : Djazafaz, Cape Town Effects… Développement local MISES A DISPOSITION DES SALLES POUR ORGANI- SATION DE SPECTACLES 21 29 22 21 Concerts : Arno, Paradise, Le Rezo, Festival Soy… EVENEMENTS PROFESSIONNELS SOUTENUS OU AUXQUELS STEREOLUX COLLABORE (Laboratoire arts et technologies) 3 6 1 Hyblab, Web2day, Museomix EVENEMENTS PROFESSIONNELS PRODUITS OU COPRODUITS (Laboratoire arts et technologies) 41 15 2 1 Sessions du Code créatif, City Game, Stereolux Tech’Time, Journée LEAP… PROJETS COLLABORATIFS DE RECHERCHE - CREA- TION (Laboratoire arts et technologies) 13 6 Dictanova, Yslab,Neurokiff, Upoz, Anima… MODULES D’EXPERIMENTATION / RECHERCHE (Laboratoire arts et technologies) 10 3 9 4 Professur Cyclope, Xavier Seignard, Elliot Woods… ACCOMPAGNEMENT PROJETS EN PHASE DE DEMONSTRATION DE FAISABILITE (Laboratoire arts et technologies) 7 4 Attack 2000 de Nantes, Alchimistes du Patrimoine, Urbandrone, … MISES A DISPOSITION DE LABORATOIRES (Labora- toire arts et technologies) 10 15 9 CCI, Digital Slave, Agile Garden... MISES A DISPOSITION DE LOCAUX POUR EVENE- MENTS PROFESSIONNELS (Laboratoire arts et technologies), salles de réunion et salles de spectacles 3 12 Formation SMA, ARTES PARTICIPATION AUX ACTIONS DE FILIERE (Labora- toire arts et technologies) 21 16 5 4 Interventions Journée Arts-Sciences, DEVCOM, Ouest Médialab... MISES A DISPOSITION DE LOCAUX POUR EVENE- MENTIEL 10 7 6 7 Prix Image-Entreprise, Nantes Capitale Verte, Ateliers de la Créa- tion, Conférence Lascaux…
  4. 4. Stereolux Songo – association Loi 1901 Rapport d’activité 2013 5 Radioscopie de l’année 2013 L’année 2012 a permis d’installer l’ensemble des activités. L’année 2013 avait pour objectif d’affiner la ligne éditoriale pour tendre à intégrer certaines intentions du projet artistique et culturel non développées complètement (articulation local-international, transversalité etc..). La poursuite du travail d’analyse des process internes, de la prise en main des matériels (formation du personnel) et le suivi post-chantier (mal- façons, compléments) constituaient les autres enjeux. Le volume d’activité reste constant Avec quelques variations à la marge pour certaines activités, le volume d’activité est resté sensiblement le même. L’utilisation des deux salles de spectacles a légèrement diminué (275 jours d’utilisation pour l’artistique et culturel en 2013 pour les salles Maxi et Micro confondues). Bien que nous ne répondions pas positivement à l’ensemble des demandes, ce chiffre nous semble être un maximum. L’absence du troisième bâtiment de La Fabrique (et donc d’une petite salle de diffusion-formation scénique) amène à cette situation. Les objectifs posés pour 2013 ont été atteints : • Local et International : nous avons renforcé l’ancrage local et la relation/collaboration avec les acteurs locaux par l’action dans le domaine de l’accompagnement musical, le développement des activités d’action culturelle en direction de la petite enfance, les projets collaboratifs du Labora- toire Arts et technologies ; l’accueil d’événements multimédias d’autres structures (ex : printemps coréen) a également été remarqué. Le projet a aussi pour ambition d’être une tête de pont vers l’international. Sur ce point, notre position s’est renforcée avec notamment les temps forts (musique-image consacré à Moscou) ou musicaux (Belgique, Tucson etc.) et l’échange artistique avec Reims. En multimédia, la place prise par Scopitone, les projets internationaux de création ou les événements du Labo sont des exemples patents de cette existence internationale du projet. • Connaissance : nous avons continué à développer les actions d’information et de connaissance pour les populations, avec notamment les conférences, la dizaine de « dossiers » et les nombreux reportages vidéos mis en ligne sur le site Internet. Ces actions sont essentielles pour une meilleure compréhension des enjeux artistiques, culturels mais aussi économiques et sociétaux. A ce titre nous avons aussi optimisé la ligne éditoriale et le travail rédactionnel du Stereolux Mag’. • Croisements / collaborations entre services, de manière à présenter les interactions entre disciplines : paradoxalement ceci est assez complexe à réaliser en raison des périodicités et des plannings de programmation très différents d’une discipline ou d’un service à l’autre. Aussi, on peut se féliciter du résultat de l’année puisque 22 événements ont permis à huit activités/disciplines d’être associées.
  5. 5. Stereolux Songo – association Loi 1901 Rapport d’activité 2013 6 Water Light Graffiti - Art numérique/Stereolux Cycloïd-E Installation/Scopitone Leapmotion - Workshop Laboratoire/Stereolux Cape Town Effects - Concert/Stereolux Pulse - Intallation/Scopitone
  6. 6. Stereolux Songo – association Loi 1901 Rapport d’activité 2013 7 Radioscopie de l’année 2013 (suite) • La position de « hub » définie dans le projet artistique et culturel par le croisement des dis- ciplines, des publics, avec un lieu que les forces vives du territoire (artistiques, sociales, écono- miques) utilisent et s’approprient, a été confortée en 2013. Si la fréquentation générale a baissé en raison de l’absence d’exposition estivale (Cf. chapitre Fréquentation), plusieurs programmations (action culturelle, Laboratoire..) ont vu leur fréquentation nettement augmenter tout en gagnant en diversité de publics. Stereolux, en plus des publics de la diffusion est aussi un lieu de pratiques amateures et professionnelles, un lieu d’échange intergénérationnel qui concerne tous les publics et bien au-delà de la sphère culturelle. • Ainsi, agrandir l’empreinte de Stereolux sur le territoire dans l’idée qu’un équipement culturel a une action transversale, inter-filières et qu’il concerne bien plus que son secteur d’origine est une dimension que 2013 a permis d’approcher. Le nombre de partenariats et de conventions signées (90) avec, bien sûr, le secteur culturel, mais aussi l’éducation, la santé, le social, l’économique, la recherche ou l’enseignement supérieur et les têtes de réseaux (cluster, structure d’accompagne- ment..) ont fait grandir cette empreinte comme jamais. En dehors de ces grands objectifs, on peut mentionner que les bilans des quatre programmations (mu- sique, action culturelle, multimédia et laboratoire) et les activités transversales à celles-ci (diffusion, créa- tion, accompagnement, accueil d’autres initiatives...) développées dans ce rapport sont sans conteste des satisfactions, car leur bilan remplit globalement les objectifs fixés pour chacune d’elles. Sur le plan administratif, nous avons poursuivi l’examen des process et revu certaines fiches de poste de manière à optimiser le fonctionnement interne. Nous avons aussi réalisé une forte campagne de formation interne (113 jours-homme et 90 % des salariés). Nous avons aussi mis en place une dynamique de réflexion collective (réunions équipes-CA, groupes de travail etc.) pour permettre à chacun(e) d’être force de propo- sition et de bien comprendre le projet. Enfin nous avons signé un nouvel accord d’entreprise, adapté à la réalité de fonctionnement de Stereolux. La vie associative a aussi été développée avec le développement d’ateliers à destination des adhérents et leur implication dans certains événements (scénographie d’exposition, programmation de spectacle). 2013 a donc permis une maturation du projet artistique et culturel, avec le renfort de l’ancrage local et de la présence internationale. Le travail d’analyse et d’optimisation du fonctionnement interne a été poursuivi. La vie associative a continué à se développer. Néanmoins, certaines contraintes pèsent sur le projet : la réduction des budgets d’activité fait que nous sommes aujourd’hui à un niveau maximum en ce qui concerne le développement international.
  7. 7. Stereolux Songo – association Loi 1901 Rapport d’activité 2013 8 PROVENANCE GEOGRAPHIQUE DES ARTISTES    SUR LA TOTALITE DES CONCERTS PROGRAMMES EN 2013      ORIGINE DES ARTISTES ETRANGERS      PROVENANCE GEOGRAPHIQUE DES ARTISTES    SUR LA TOTALITE DES CONCERTS PROGRAMMES EN 2013      ORIGINE DES ARTISTES ETRANGERS      Provenance géographique des artistes Origine des artistes étrangers
  8. 8. Stereolux Songo – association Loi 1901 Rapport d’activité 2013 9 Musique Pour l’année 2013, en sus des objectifs généraux du projet et au vu des enseignements du bilan 2012, étaient fixés le renfort du soutien aux labels indépendants par des soirées thématiques et un temps fort. Les rencontres artistiques et l’accueil de collectifs artistiques locaux étaient aussi une priorité, associés à un démarrage de l’accompagnement à Stereolux : accueil de groupes locaux en répétitions accompagnées, accueil en répétition simple et accompagnement d’un artiste local sur le moyen terme. Enfin la transversalité entre programmation musique, multimédia et action culturelle et le travail de diffusion des connaissances se devaient d’être installés ou confortés. DIFFUSION MUSICALE Si le nombre de soirées programmées est en baisse (85 contre 93 en 2012, en raison d’une nécessité de réorganisation interne et des contraintes d’occupation des salles, notamment de maintenance et de travaux), nous avons programmé le même nombre d’artistes : 235 contre 236 en 2012. Nous avons aussi diversifié les formes de soirées : 5 en salle Maxi et Micro cumulées (contre 1 en 2012). Le soutien aux musiques indépendantes a été réaffirmé (voir plus bas) ainsi que la place donnée à la découverte : 41 soirées ont été organisées en salle Micro de 400 places (contre 43 en 2012) et 32 en salle Maxi de 1 300 places (contre 43 en 2012). 60% (constant avec 2012) des artistes présentés en 2013 ne s’étaient jamais produits sur la scène de l’Olympic et Stereolux, 52% étaient au stade du premier album ou n’ont pas d’album (contre 46 % l’an passé). Stereolux est au plus près de l’actualité : 49% d’entre d’eux ne s’étaient jamais produits à Nantes (contre 44% l’an passé) et 3% d’entre eux ont fait à Nantes leur première date française (contre 1% l’an passé). Les niches esthétiques peu diffusées, à l’échelle nationale et/ou locale et les musiques expérimentales sont elles aussi en progression. La provenance des artistes Nous devons faire face à une tendance des têtes d’affiches de plus en plus fréquente qui est de tourner avec une première partie. Ceci complexifie la présentation et promotion des artistes de notre région. Nous sommes très investis dans ce combat qui découle d’une mondialisation des tournées. Néanmoins, le nombre d’artistes régionaux augmente légèrement (53 artistes régionaux, soit 23% contre 52 et 22 % en 2012). Les têtes d’affiches régionales augmentent aussi. Cette diversité est aussi illustrée par la provenance des étrangers qui, cette année, ont des origines plus diversifiées.
  9. 9. Stereolux Songo – association Loi 1901 Rapport d’activité 2013 10         MISES A DISPOSITION DES ESPACES DE DIFFUSION                     2013  2012  2011  Associations  13  62%  21  70%  14  64%  Producteurs privés  8  38%  9  30%  8  36%                             AIDE DE LA VILLE AUX ASSOCIATIONS                          2013  2012  2011  Conventionnées par la Ville de  Nantes  11  85%  14  67%  10  71%  Non conventionnées  2  15%  7  33%  4  29%            MISES A DISPOSITION DES ESPACES DE DIFFUSION                     2013  2012  2011  Associations  13  62%  21  70%  14  64%  Producteurs privés  8  38%  9  30%  8  36%                             AIDE DE LA VILLE AUX ASSOCIATIONS                          2013  2012  2011  Conventionnées par la Ville de  Nantes  11  85%  14  67%  10  71%  Non conventionnées  2  15%  7  33%  4  29%    Style musicaux des concerts programmés par Songo Mises à disposition des espaces de diffusion Aide de la Ville aux associations
  10. 10. Stereolux Songo – association Loi 1901 Rapport d’activité 2013 11 Musique (suite) Les soirées thématiques et temps forts Elles ont vocation à constituer un temps fort de programmation sur des thèmes afin de mettre en exergue un courant, une scène locale, une époque, une démarche, des rencontres artistiques avec les collaborations entre deux ou plusieurs artistes sur un projet spécifique. Elles sont aussi destinées au développement des connaissances du public et à la transversalité avec d’autres services de Stereolux. 2013 aura vu ces soirées se développer en nombre et en diversité. Soirées labels indépendants Trois soirées consacrées aux labels français No Format (expérimental), Vicious Circle (Indé pop-rock) et Born Bad records (Rock garage) qui ont rencontré un meilleur succès public que celles des soirées labels en 2012, ce qui est encourageant. Villes internationales Quatre rendez-vous ont ponctué l’année : Moscow beat, un temps fort autour de la scène musicale de Moscou, un temps fort autour de la scène musicale pop-rock belge (deux soirées dédiées et cinq groupes présentés) ; deux soirées consacrées à la jeune scène de Montréal en lien avec le service multimédia qui présentèrent trois groupes musicaux et deux projets multimédias et deux soirées autour de la scène de Tucson en collaboration avec les Machines de l’île avec projection de documentaire et conférence. Festivals Stereolux est aussi un lieu d’accueil de festivals ou temps forts itinérants dont pour certains nous participons à la programmation : Les Nuits de l’Alligator, Hipopsession, Les Femmes s’en Mêlent, Les Nuits Zébrées, Le festival des Inrocks (Nantes est la seule ville de province à présenter trois soirées), Les Rockeurs ont du cœur. 2013 a aussi vu la création d’un temps fort «maison» : Indigènes, dédié à la culture indépendante internationale. Durant cinq jours, Stereolux a accueilli 22 artistes de tous pays, une exposition et une sélection de clips indé « Do It Yourself ». Rencontres artistiques et événements pour les musiciens locaux Nous avons initié trois soirées consacrées à la scène locale, avec pour chacune d’elle un travail d’échanges musicaux et de rencontres artistiques entre musiciens nantais ainsi que la mise à disposition des salles sur une ou deux journées avec des moyens humains et matériel pour pouvoir préparer ces collaborations. Ces soirées ont été dédiées à 1Name4ACrew (jazz), Malted Milk (blues-funk) avec l’enregistrement du concert pour un album live et Blue Mango (world-soul). Les expositions L’objectif de cette programmation est de présenter des travaux graphiques (photos, arts visuels, peinture, graph, etc.) qui s’inspirent ou sont reliés à la musique. Trois expositions ont été proposées et présentées en accès libre dans le hall de Stereolux : Iemza (artiste français de graph), Serigraphie, nouvel art rock ? (en lien avec le festival Indigènes cinq artistes ou collectifs de sérigraphie nantais et français : Damien Tran, Appelle-moi papa, Pan !, Superseñor et Arrache-toi un œil), 2 ans à Stereolux, exposition des photographes de Stereolux, adhérents de l’association avec des clichés de concerts réalisés dans la salle.
  11. 11. Stereolux Songo – association Loi 1901 Rapport d’activité 2013 12 Accompagnement TYPE DE RESIDENCE PROVENANCES DES ARTISTES DATES NOM DES ARTISTES OBJET DE LA RESIDENCE Répétitionaccom- pagnée1èrePartie Résidencecréation -Rencontresartis- tiques Accueilen résidencepourpré- parationdispositif d’accompagnement Accompagnement -Résidencelongue durée NB DE JOURS à Ste- reolux Action mise en œuvre avec Trempolino DEPARTEMENT REGION(hors département44) 1/23/2013 1 band 4 a Crew Creation d’un set entre les groupes Pulsar, Western Trio et Sidony Box + 1 dessinatrice 0 1 0 0 1 0 4 1/29/2013 EL Royce Mise en espace et interprétation 1 0 0 0 1 1 1 2/14/2013 Gratuit Techniques de sonorisation 1 0 0 0 1 1 1 2/22/2013 Tabloïd Gestion du son sur Scène 1 0 0 0 1 1 1 Du 04/04/13 au 05/04/13 Disci Anti Napoléon Préparation Inouïe du Printemps de Bourges 0 0 1 0 2 1 1 5/6/2013 Marquees Mise en espace et interprétation 1 0 0 0 1 1 1 5/25/2013 Candids Gestion du son sur scène 1 0 0 0 1 1 1 5/26/2013 Seilman Bellinski Nouveau projet - Besoin de travailler pour pré- parer une présentation scènique sur le Festival Indigènes 1 0 0 0 1 0 1 09/10/13 Malted Milk Rencontres artistiques autour du groupe Nantais Malted Milk 1 2 0 1 17/10/13 Blue Mango Rencontre artistique autour du groupe nantais Blue Mango pour la sortie de leur album 1 2 0 1 09/11/13 Hutchinson Gestion du son sur Scène 1 1 1 1 19/10/13 La Formule Balance pédagogique 1 1 1 1 Du 25/11/13 au 26/11/13 Disco Anti Napoléon Préparation concert Transmusicales de Rennes 1 2 1 1 03/12/13 Roman Electric Band Gestion du son sur Scène et mise en espace 1 1 1 1 TOTAL 9 3 2 0 18 10 17 0 POURCENTAGE 64% 21% 14% 0% 71% 100% 0% ACCOMPAGNEMENT DATES NOM DES ARTISTES OBJET DE LA RESIDENCE Répétitionaccompagnée 1èrePartie Résidencecréation- Rencontresartistiques Accueilenrésidencepour préparationdispositif d'accompagnement Accompagnement- Résidencelonguedurée NB DE JOURS à Stereolux Action mise en œuvre avec Trempolino DEPARTEMENT REGION(hors département44) 23/01/2013 1 band 4 a Crew Creation d'un set entre les groupes Pulsar, Western Trio et Sidony Box + 1 dessinatrice 0 1 0 0 1 0 4 29/01/2013 EL Royce Mise en espace et interprétation 1 0 0 0 1 1 1 14/02/2013 GRATUIT Techniques de sonorisation 1 0 0 0 1 1 1 22/02/2013 TABLOID Gestion du son sur Scène 1 0 0 0 1 1 1 Du 04/04/13 au 05/04/13 DISCO ANTI NAPOLEON Préparation Inouïe du Printemps de Bourges 0 0 1 0 2 1 1 06/05/2013 MARQUEES Mise en espace et interprétation 1 0 0 0 1 1 1 25/05/2013 CANDIDS Gestion du son sur scène 1 0 0 0 1 1 1 26/05/2013 Seilman Bellinski Nouveau projet - Besoin de travailler pour préparer une présentation scènique sur le Festival Indigènes 1 0 0 0 1 0 1 09/10/13 Malted Milk Rencontres artistiques autour du groupe Nantais Malted Milk 1 2 0 1 17/10/13 BLUE MANGO Rencontre artistique autour du groupe nantais Blue Mango pour la sortie de leur album 1 2 0 1 09/11/13 HUTCHINSON Gestion du son sur Scène 1 1 1 1 19/10/13 LA FORMULE Balance pédagogique 1 1 1 1 Du 25/11/13 au 26/11/13 Disco Anti Napoléon Préparation concert Transmusicales de Rennes 1 2 1 1 03/12/13 Roman Electric Band Gestion du son sur Scène et mise en espace 1 1 1 1 TOTAL 9 3 2 0 18 10 17 0 POURCENTAGE 64% 21% 14% 0% 71% 100% 0% TYPE DE RESIDENCE PROVENANCES DES ARTISTES Conférence Born Bad Records à la Place (Trempolino)
  12. 12. Stereolux Songo – association Loi 1901 Rapport d’activité 2013 13 Musique (suite) MISE A DISPOSITION DES SALLES A D’AUTRES ORGANISATEURS Pour toutes les nouvelles associations mais aussi pour certains projets particuliers des associations plus anciennes, nous effectuons un travail d’accompagnement (budget, promo, montage technique, organisation) avec plusieurs membres de l’équipe (production, billetterie, technique, administration). En 2013, pour les mêmes raisons que celles qui ont conduit à diminuer notre programmation, 21 dates ont été produites par des structures extérieures (contre 29 l’an passé). 45 % de ces concerts ont été organisés par une association qui n’avait jamais été accueillie à Stereolux où à l’Olympic. Sur 14 associations, 11 ont obtenu le conventionnement avec la Ville de Nantes et ont été aidées financièrement par cette dernière.. L’ACCOMPAGNEMENT Pour cette première véritable année à Stereolux, l’ensemble des activités et dispositifs d’accompagnement de la scène locale ont été déployés et les objectifs ont été atteints. Les répétitions accompagnées Neuf groupes ont pu bénéficier de ce dispositif d’accompagnement, mené en collaboration avec Trempolino, qui prépare à la prestation scénique à Stereolux, en première partie d’un artiste confirmé. Les répétitions simples Sept jours ont été consacrés à cette activité. En raison des contraintes de calendrier, ceci n’a pu se faire que pour des projets soutenus par Stereolux, notamment les rencontres artistiques. Les accompagnements d’artistes en développement de carrière L’objectif était de suivre au moins un artiste dans ce cadre-ci et de l’accompagner dans l’évolution de son projet sur une période d’un an minimum. Le groupe nantais Disco Anti Napoléon a été le premier à en bénéficier, avec deux périodes de travail avant les Inouïes du Printemps de Bourges et les Transmusicales, en collaboration avec Trempolino. Il est à noter des échanges constants avec plusieurs groupes et DJ’s afin de leur permettre de faire des choix stratégiques de développement de carrière (choix d’un tourneur, label, travail artistique). CRÉATION Après une résidence musiques actuelles avec Revolver en 2012, aucune création n’a été soutenue cette année. Les actions d’accompagnement, les difficultés de calendrier liées aux travaux ont fait que nous avons raté plusieurs opportunités. CONNAISSANCE Sur le plan des conférences reliées à la programmation, le bilan est satisfaisant avec quatre conférences et deux rencontres artistes-public organisées en collaboration avec Trempolino. Quatre documentaires reliés à des concerts ont aussi été projetés. Plusieurs sujets ont été traités dans le cadre du Stereolux mag’ et sur le site Internet stereolux.org (labels indépendants, plateforme de vente CD1D, la Russie transformée par le Rock, le marketing des stars, les mutations de l’industrie musicale, l’économie de la musique indé, Tucson, le crowfunding, etc.)
  13. 13. Stereolux Songo – association Loi 1901 Rapport d’activité 2013 14         PROVENANCE  GEOGRAPHIQUE  DES  ARTISTES       Ces   statistiques   concernent     la   totalité   des   artistes   programmés  (hors  saison  Jeune-­‐Public),  à  savoir  :  46   en  2013,  67  artistes  en  2012  et  35  en  2011.         NB  :   nous   n’avons   les   chiffres   pour   la   catégorie   «  REGION   (hors   département)  »  que  depuis  2012.         Provenance géographique des artistes Diffusion Multimédia 2013 Diffusion Jeune public 2013   NCE  GEOGRAPHIQUE  DES  ARTISTES   tiques   concernent     la   totalité   des   artistes   és  (hors  saison  Jeune-­‐Public),  à  savoir  :  46   7  artistes  en  2012  et  35  en  2011.     avons   les   chiffres   pour   la   catégorie   «  REGION   (hors   »  que  depuis  2012.               PROVENANCE  GEOGRAPHIQUE  DES  ARTISTES       Ces   statistiques   concernent     la   totalité   des   artistes   programmés  (hors  saison  Jeune-­‐Public),  à  savoir  :  46   en  2013,  67  artistes  en  2012  et  35  en  2011.         NB  :   nous   n’avons   les   chiffres   pour   la   catégorie   «  REGION   (hors   département)  »  que  depuis  2012.  
  14. 14. Stereolux Songo – association Loi 1901 Rapport d’activité 2013 15 La création multimédia et numérique a ouvert de nouvelles voies d’exploration artistique et constitue un terrain fertile de croisements des disciplines artistiques, notamment les interactions entre musique, image, mouvement… Ces formes d’expression innovantes sont au début de leur développement et représentent la dernière évolution significative dans l’histoire des arts. Encore très faiblement diffusées, elles requièrent un soutien qui dépasse l’action de diffusion et intègre le soutien à la création et l’accompagnement des projets. Diffusion de spectacles et performances Une douzaine d’œuvres ont été proposées au public. Ce nombre est en net recul par rapport à 2012 (30 propositions). Cette diminution est due à la fois à la diminution d’activité et à des événements tenus en 2012 et absents en 2013 (Journée du code créatif, Startwest). L’élargissement de la prospection, notamment à l’Asie a permis de présenter plusieurs premières françaises ou européennes ainsi que des spectacles innovants sur les plans technologiques et artistiques, La compagnie coréenne Joyul ou le spectacle japonais Pulse (Rhizomatiks / Eleven Play) qui associe danseuses et robots en sont deux exemples. Nous avons aussi diffusé des projets français ambitieux, tels Bionic Orchestra (qui croise beat box et interfaces tactiles) et Satori Etienne Jaumet & Félicie d’Estienne d’Orves (qui associe musique, lumière et architecture). La programmation a présenté tour à tour des formes et scénographies singulières, innovantes, immersives. La programmation de petites formes performatives a permis de montrer de jeunes artistes issus de plusieurs continents (Amérique du Nord, Asie, Europe). La fréquentation de l’ensemble est satisfaisante (voir chiffres en annexe du rapport). Diffusion d’expositions Cette année, malgré l’absence d’une grande exposition estivale en raison de la réfection des sols du bâtiment, la saison aura été riche et diversifiée. Trois expositions dont une dédiée au Jeune public ont été présentées à la plateforme intermédia et une a été dédoublée avec une œuvre présentée sous les Nefs (VS et Eclipse de Trafik & Mondkopf). La programmation de Scopitone a présenté une cohérence, une qualité inédite pour fournir un instantané actuel des propositions numériques innovantes de niveau national ou international. Le rendez-vous régulier des expositions dans la Plateforme semble acquis, au regard de la fréquentation des expositions et des vernissages (cf. Water Light Graffiti avec plus de 260 personnes présentes au vernissage et plus de 5.000 visiteurs au total). Jeune public Nous avons présenté autant de propositions qu’en 2012. La quasi totalité des propositions affichent complet (de plus en plus souvent en amont de la date). Nous avons aussi présenté une exposition jeune public dont la scénographie a été conçue avec le concours d’adhérents de l’association. L’objectif fixé de faire plus de spectacles pour 7 à 10 ans n’a pas été atteint. A raison de 6 à 7 propositions dans l’année et compte tenu des propositions retenues, les spectacles pour les 1 à 4 ans ont été plus pertinents. Multimédia
  15. 15. Stereolux Songo – association Loi 1901 Rapport d’activité 2013 16 ETIENNE JAUMET & FELICIE D’ESTIENNE D’ORVE – Satori (Création) ACCOMPAGNEMENT : RESIDENCES PRE-CREATION, EXPERIMENTATION ET MISES A DISPOSITION DATES NOM PROJET OU ARTISTE OBJET DE LA RESIDENCE Pré-CREATION(1) EXPERIMENTATION APPROFONDISSEMENT MISEADISPOSITION Nbre de jours à Stereolux DEPARTEMENT REGION(horsdépartement44) NATIONAL(horsrégion) INTERNATIONAL TOTALARTISTESACCUEILLIS(*) DIFFUSION PREVUE A STEREOLUX 14/01/13 au 18/01/13LA CIE ELEMENTS temps de recherche 1 5 1 1 Du 18/02/13 au 8/03/13 & du 18/03/13 au 29/03/13 AURELIEN LAFARGUE Nature Graphique expérimentation et création de mapping sur des volumes 1 31 1 1 1 Du 11/03/13 au 16/03/13 puis du 7 au 12/10/13 HUIT VIRGULE SEPT Finalisation du scénario film Dravolda + montage teaser + prises de vue complémentaires 1 12 1 1 1 Du 3/04/13 au 17/04/13 ANTOINE SCHMITT et DELPHINE DOUKHAN / Fractal Film Création de la chorégraphie et tournage de la chorégraphie 1 8 1 1 2 1 Du 11 au 14 avril CIE NEJMA / La baraque Foraine post production audiovisuelle 1 5 1 1 Du 6 au 8 juin DON NIÑO / CUBENX / ANTOINE SCHMITT We : Mantra Répétition / création 1 3 3 1 4 1 Du 10 au 15 juin Joyul Construction/ répétition création 1 6 1 1 1 Du 10 au 14 juin et du 12 au 14/11/13 LAURENT LA TORPILLE / Bubble Story Réajustement de la technique de l'installation pour diffusions ultérieures 1 8 1 1 Du 17 au 21 juin MATHIAS DELPLANQUE / Passage Création sonore pour le VAN 1 7 1 1 Du 8 au 11 et du 15 au 19 juillet CIE BLANCHE / Les Flèches du Parthes Reprise technique 1 9 1 1 Du 9/09 au 17/09 RHIZOMATIKS / Pulse Finalisation de la création 1 8 1 9 1 Du 14 au 22 octobre DIGITAL SAMOVAR Création 1 8 1 1 1 Du 18 au 21 novembre ETIENNE JAUMET et FELICIE D'ESTIENNE D'ORVES Création 1 4 2 2 1 Du 9 au 17 décembre GANGSTA THEATRE Création , travail vidéo 1 7 1 1 Du 12 au 19/11/13 MATTHIEU DEHOUX Travail sur programmation de panneau de flipdots et mapping 1 8 1 1 1 TOTAL 9 0 2 4 129 10 1 6 3 28 POURCENTAGE 60% 0% 13% 27% 36% 4% 21% 11% (1) : (création qui ne sera pas accueillie dans l'année à Stereolux) TYPE DE RESIDENCE PROVENANCES DES ARTISTES ACCOMPAGNEMENT : RÉSIDENCES PRE-CRÉATION, EXPÉRIMENTATION ET MISES À DISPOSITIONAccompagnement : Résidences Pré-Création, Expérimentation et Mises à disposition
  16. 16. Stereolux Songo – association Loi 1901 Rapport d’activité 2013 17 Soutien à la création L’activité s’est déployée sur différents champs avec la coproduction de spectacles (We Mantra d’Antoine Schmitt, Don Niño, Cubenx, Satori d’Etienne Jaumet et Félicie d’Estienne d’Orves) ou d’installations (Fractal Film d’Antoine Schmitt et Delphine Doukhan, Oscillating Continuum de Ryoichi Kurokawa, Eclipse, installation et performance de Trafik & Mondkopf) qui ont été présentés à Stereolux ou dans d’autres lieux nantais pendant Scopitone. Il est à noter que plusieurs productions sont menées en collaboration avec des lieux ou festivals référents, (Festival Nemo, Maison des Arts de Créteil, La Gaité Lyrique, CECN Le Manège, l’Avant-Scène, Théâtre de Colombes, Art Center de Vooruit…). L’accompagnement L’accompagnement des artistes locaux, nationaux ou internationaux qui sont dans une démarche d’expérimentation et de recherche pour des projets à venir, a été poursuivie avec une mise à disposition de local, de matériel et/ou de soutien technique par notre équipe de permanents. On constate en fin d’année que plusieurs de ces projets ont donné (ou donneront) lieu à une création ou coproduction Stereolux ultérieure (Digital Samovar, Pixels magnétiques de Matthieu Dehoux), Relations et partenariats Les relations se développent au fur et à mesure de l’avancée du projet et de sa reconnaissance par des événements ou lieux que nous croisons et avec qui nous collaborons (laboratoire Rhizomatiks et YCAM au Japon par exemple). Ces collaborations franco-japonaises sont amenées à se développer, notamment sous l’égide des partenariats entre la Ville de Nantes et plusieurs cités japonaises. Depuis plusieurs années, nous entretenons de solides relations avec Québec. Nous sommes l’équipement du grand ouest qui programme le plus d’artistes canadiens (en multimédia mais aussi en musique). Cette année, nous sommes coproducteurs d’une installation urbaine avec les festivals Elektroni-K / Maintenant, Le Mois Multi, Elektra et les métropoles de Nantes, Rennes, Québec, Montréal. Cette dynamique de partenariats est aussi visible au plan local (Printemps coréen, Itinéraire Nantes- Japon, les contes de l’estuaire etc.). Scopitone Le festival Scopitone a concentré sur une semaine l’expression de ces différents axes développés à l’année par la programmation d’installations, de performances, de ciné-concerts, de spectacles jeune public et la diffusion de coproductions. Deux thématiques générales, « robotique et cinétique » et « Les mondes d’après », illustrées également par le laboratoire Arts et Technologies ont servi de fil rouge à la programmation. Ces œuvres sont pour certaines des premières françaises ou européennes. Cette édition de Scopitone est revenue sous les nefs avec le spectaculaire projet de Vitalic et 1024 Architecture : VTLZR Multimédia (suite)
  17. 17. Stereolux Songo – association Loi 1901 Rapport d’activité 2013 18 EDUCATION  ARTISTIQUE  EN  MILIEU  SCOLAIRE                                   CONCERTS  ET  SPECTACLES  SCOLAIRES                     ATELIERS   Nombre d'élèves Nombre de projets   2013   2012   2011   2013   2012   2011   ATELIERS  PETITE  ENF.  &  MATERNELLES   59           3           ATELIERS  ECOLES  PRIMAIRES   292   213   27   12   9   1   ATELIERS  COLLEGES   260   308   356   9   10   13   ATELIERS  LYCEES   57   91   107   3   4   6   ATELIERS  PUBLICS  SPECIFIQUES   66   41   0   6   8   0   TOTAL   734   653   490   33   31   20         2013   2012   2011   Nombre  de  concerts  /  spectacles   38   36   19   Nombre  d'élèves   5  123   2  904   2  360       Bri-­‐ka-­‐brak  -­‐  J'emmène  ma  maman  à   Stereolux  -­‐  crèches  et  maternelles       ÉDUCATION ARTISTIQUE EN MILIEU SCOLAIREÉducation Artistique en milieu scolaire Concerts et spectacles scolaires
  18. 18. Stereolux Songo – association Loi 1901 Rapport d’activité 2013 19 L’action culturelle permet, à la fois l’expression, l’épanouissement, la prise de conscience et la responsabilisation du spectateur. Elle a aussi pour ambition de sensibiliser aux œuvres, aux disciplines et aux propositions artistiques des différentes programmations du projet. La cohésion sociale et le « vivre ensemble » entre différents groupes sociaux (par exemple entre handicapés et valides, ruraux et urbains, jeunes et âgés, malades et non-malades) ou culturels et la transmission de connaissances et d’informations qui permettent à chacun de se constituer des repères sont aussi des priorités. L’action culturelle de Stereolux s’adresse à toutes les tranches d’âge : petite enfance, enfance, adolescence (ces trois périodes de la vie étant essentielles dans les acquisitions qui permettent ensuite d’acquérir un « soi » culturel véritable), adulte et senior. L’éducation artistique en milieu scolaire Les ateliers Cette année, une nouvelle action a été initiée en direction de la petite enfance et des maternelles, parents pauvres des propositions d’équipements culturels qui concerne l’organisation d’ateliers de création (participation à la réalisation de spectacles pour petite enfance). Cette activité a complété l’action de diffusion de spectacles qui a été fortement suivie (3 300 maternelles contre 1 000 en 2012). Pour les primaires et les collèges, l’offre d’ateliers est restée semblable à 2012. Pour les collèges, les thèmes abordés cette année sont en correspondance avec les usages et tendances actuelles comme le mapping (projection géante) et la vidéo (film, animation et montage) ; des projets exclusivement sonores ont été mis en place pour la première fois (nouveauté pour développer l’écoute et l’imaginaire). Nous avons aussi abordés des thèmes extra-artistiques comme les « préjugés et stéréotypes » avec des collégiens. Nous avons aussi diversifié les établissements scolaires, notamment en dehors de la métropole (selon les activités, 45 % des élèves résident en dehors de la métropole). Les spectacles Le volume d’offre est maintenu, avec 38 spectacles en 2013 contre 36 en 2012 (concerts, spectacles et performances multimédias). Au total, 5 123 élèves y ont assisté contre 3 000 en 2012 (progression proche de 50 %). Cette augmentation est liée aux formes artistiques accueillies qui permettaient des jauges plus importantes que l’an passé, notamment pour la petite enfance. Nous avons aussi, à côté d’une programmation spécifique (venue des élèves à Stereolux pour des concerts «pédagogiques» sur temps scolaire), initié une offre pour permettre aux collégiens et lycéens d’assister à un spectacle «tout public», en soirée. Les expositions Au total, près de 2 800 élèves ont visité les expositions contre 1 600 en 2012. Des supports pédagogiques ont été initiés sur certaines expositions invitant les élèves à poursuivre en classe l’aventure vécue. Action culturelle
  19. 19. Stereolux Songo – association Loi 1901 Rapport d’activité 2013 20 EDUCATION  ARTISTIQUE  EN  MILIEU  SCOLAIRE  (suite)                   EDUCATION  ARTISTIQUE  HORS  TEMPS  SCOLAIRE  ET  ACTIVITES  TOUT  PUBLIC               ACTIONS  EN  DIRECTION  DES  PUBLICS  SPECIFIQUES                   D'AUTRES  RETOMBEES  POSITIVES  DE  L'ACTION  CULTURELLE                     2013   2012     Nombre  de   projets   Nombre  de   séances   Nombre  de   participants   Nombre  de   projets   Nombre  de   séances   Nombre  de   participants   ATELIER  TOUT  PUBLIC  /  5-­‐10  ANS   6   45   56   3   22   25   ATELIER  TOUT  PUBLIC  /  11-­‐17  ANS   2   12   12   6   26   58   ATELIER  TOUT  PUBLIC  /  ADULTES   10   87   141   11   89   127   Total   18   144   209   20   137   210       2013   2012     Nombre  de  projets  ou   évènements  concernés   Nombre  de   participants   Nombre  de  projets  ou   évènements  concernés   Nombre  de   participants   ATELIERS  PUBLICS  SPECIFIQUES   6   66   8   41   CONCERTS  TOUT  PUBLIC  AVEC  VENUE  DE   PUBLICS  SPECIFIQUES   8   59   2   12   SPECTACLES  ou  PERFORMANCES  TOUT  PUBLIC   AVEC  VENUE  DE  PUBLICS  SPECIFIQUES   3   16   1   6   VISITES  D'EXPOSITIONS  /  INSTALLATIONS   D'ART  NUMERIQUE     7   207   2   40   Total       348       99     2013   2012     HEURES   ARTISTES   ORIGINE  ARTISTES  /   INTERVENANTS   HEURES   ARTISTES   ORIGINE  ARTISTES  /   INTERVENANTS     DEPARTEMENT   REGION   NATIONAL   INTERNATIONAL   DEPARTEMENT   REGION   NATIONAL   INTERNATIONAL   ATELIERS  SCOLAIRES   685   12   4                -­‐                          -­‐             559   10       2       ATELIERS  PUBLICS  SPECIFIQUES   146   5   1                -­‐                          -­‐             140   5   1           ATELIERS  HORS  TPS  SCOLAIRE  5-­‐17  ANS   279   7   1   2   2   361   9       2       ATELIERS  TOUT  PUBLIC  ADULTES   316   15   1           298   12               CONCERTS  SCOLAIRES   312   2   1       2   276   4               SPECTACLES  /  PERFORMANCES  SCOLAIRES   324   3   2   3   3   144   4   1   4       TOTAL   2  061   44   10   5   7   1  777   44   2   8   0     ÉDUCATION ARTISTIQUE HORS TEMPS SCOLAIRE ET ACTIVITÉS TOUT PUBLIC ACTIONS EN DIRECTION DES PUBLICS SPÉCIFIQUES Éducation Artistique en milieu scolaire (suite) Éducation Artistique hors temps scolaire et activités tout public D’autres retombées positives de l’action culturelle Actions en direction des publics spécifiques
  20. 20. Stereolux Songo – association Loi 1901 Rapport d’activité 2013 21 Action culturelle (suite) Ateliers hors temps scolaires et tout public Ateliers « jeunes » Six projets pour les 5-10 ans et 2 pour les 11-17 ans ont été proposés cette année. En raison de la réforme scolaire, nous avons interrompu les ateliers du mercredi. L’ensemble des ateliers proposés participent de l’éducation aux nouvelles images et abordent très souvent la notion d’écriture (fondement du socle de l’enseignement, lutte contre l’illettrisme). Ateliers tout public L’offre d’ateliers Tout public est restée constante avec 87 séances. Organisé en ateliers de création et en ateliers de pratique, les thèmes sont orientés sur les usages du quotidien (photographie numérique, création d’un blog, etc.) et les influences artistiques qui se démocratisent (3D, mapping...). En 2013, on relève une augmentation du nombre de participants (+12 %). Publics spécifiques Après un démarrage de cette activité en 2012, nous avons pérennisé une action en direction des publics «spécifiques» ou «empêchés» d’accéder à la culture en raison de maladies ou d’éloignement social. Huit ateliers ont été réalisés avec différents partenaires (PJJ, instituts spécialisés, centre nantais d’hébergement des réfugiés). Chaque projet est créé spécifiquement pour le public visé, à partir d’un cahier des charges établi conjointement avec le personnel encadrant. Ce dernier communique les objectifs qu’il poursuit et ceux- ci sont intégrés dans le projet. Conférences, films et actions de connaissance Connaissance En partenariat avec Trempolino pour une saison de conférences musicales ou en dehors de celui-ci en relation avec la programmation artistique de Stereolux, les conférences sont restées à un volume équivalent à 2012 (11 conférences). Films La programmation de film est restée sensiblement la même, mais avec des modifications de propositions. Faute de salle adaptée, nous avons interrompu le cycle du cinéma d’animation mais recherchons un nouveau lieu d’accueil. Par contre plusieurs films documentaires ont été projetés en complément d’activités de diffusion. Dossiers (magazine et site internet) L’activité menée conjointement avec le service communication a démarré cette année, avec plusieurs dossiers plus ou moins conséquents.
  21. 21. Stereolux Songo – association Loi 1901 Rapport d’activité 2013 22 COMPARATIF  ACTIONS  2012-­‐2013                EN  2012                                                      EN  2013                     1  grand  événement  initié   12  conférences  /  séminaires  /  workshops   /  challenges  créatifs   6  événements  soutenus   3000  participants  aux  activités  du  Laboratoire   9  projets  collaboratifs  interfilières   Mise  à  disposition  de  204  locaux-­‐jour   7  grandes  filières  économiques  concernées   1  grand  événement  initié   41  conférences  /  séminaires  /  workshops   /  challenges  créatifs   3  événements  soutenus   4000  participants  aux  activités  du  Laboratoire   13  projets  collaboratifs  interfilières   Mise  à  disposition  de  274  locaux-­‐jour   7  grandes  filières  économiques  concernées   3  résidences  d’expérimentation   10  résidences  d’expérimentation   20  ateliers  hebdos  ouverts  pour  l’expérimentation   47  ateliers  hebdos  ouverts  pour  l’expérimentation   4  porteurs  de  projet  soutenus   7  porteurs  de  projet  soutenus   Comparatif actions 2012-2013
  22. 22. Stereolux Songo – association Loi 1901 Rapport d’activité 2013 23 Laboratoire Arts et Technologies Au sein de Stereolux, le Laboratoire Arts & Technologies instaure une perméabilité entre artistes et environnement économique pour produire une plus-value dans le domaine de l’entreprise et la recherche et servir le développement économique. Il croise artistes, entrepreneurs et chercheurs autour de problématiques communes de R&D et de proof of concepts. Lieu dédié à l’expérimentation de l’innovation, il favorise, à travers des projets collaboratifs et des résidences de création, l’émergence de nouvelles formes de coopération, d’avancées technologiques, d’usages innovants, de codes esthétiques. Le Laboratoire Arts & Technologies se situe, dans la chaîne de valeurs de l’innovation, aux côtés des structures d’animation, de mise en réseau et d’accompagnement. Les principales missions du Laboratoire 1. La diffusion de connaissances de pointe et la conduite d’une réflexion prospective sur les technologies de la création numérique et leurs usages, en relation avec le tissu économique ; 2. L’accès à un espace d’expérimentation ouvert sur les usages des technologies numériques et la fédération d’une communauté pluridisciplinaire activement impliquée ; 3. Le soutien à l’émergence de projets innovants : projets collaboratifs avec des entreprises ou des laboratoires de recherche, porteurs individuels en amont de la création d’entreprise, projets artistiques aux technologies ou usages numériques innovants, avec un accompagnement adapté à chaque projet (apport de locaux/matériel/compétences, recherche de partenaires, organisation d’actions de valorisation, montage de dossiers de financement, …). Une activité croissante en 2013 Si l’on excepte l’accueil d’événements territoriaux, l’ensemble des activités du laboratoire se sont développées en 2013. La reconnaissance de son action progresse elle-aussi, en témoignent les nombreux partenariats établis avec des structures des champs économiques, de la recherche et des têtes de réseaux de différentes filières. Diffusion des connaissances et réflexion prospective en relation avec le tissu économique En organisant cette année 15 conférences et 19 workshops sur des sujets au croisement de l’innovation et de la création numérique, Le Laboratoire Arts & Technologies favorise ainsi le développement d’un écosystème propice à l’innovation. Celle-ci passe par une diffusion des savoirs et des savoir-faire et par une réflexion commune et transdisciplinaire sur l’existant et les possibles autour des évolutions technologiques, des nouveaux usages, des produits et des services à inventer liés aux spécialités suivantes : nouvelles interfaces homme-machine, objets connectés, robotique, nouveaux médias… Le Laboratoire diffuse également des connaissances à travers la rédaction d’articles de fond sur le site www.stereolux.org et dans le magazine trimestriel, la publication de comptes-rendus d’événements et de projets, de résultats de résidences et de travaux de recherche. Il participe aussi à des actions de filière (9 en 2013) : études, groupes de travail, conférences, comités de sélection de projets créatifs…
  23. 23. Stereolux Songo – association Loi 1901 Rapport d’activité 2013 24 APPORTS DU LABORATOIREApports du Laboratoire Challenge créatif CityGame APPORTS DU LABORATOIRE   
  24. 24. Stereolux Songo – association Loi 1901 Rapport d’activité 2013 25 Lieu d’accueil pour l’expérimentation et l’innovation d’usages Destiné à la communauté des professionnels actifs aux profils variés (développeurs, électroniciens, ingénieurs, artistes, architectes, designers, graphistes, vidéastes…), le Labo met à leur disposition des espaces, du matériel et des compétences techniques de pointe pour favoriser des rencontres fructueuses et des expérimentations qui déboucheront sur l’émergence d’innovations. Ainsi en 2013, Ce sont 12 résidences d’expérimentation qui ont été mises en place pour un total de 49 jours. Les demandes de résidences d’expérimentation concernent aussi un public de plus en plus varié : laboratoires de recherche, étudiants, entreprises, artistes. En 2013 les demandes ont généralement dépassé la simple utilisation d’espace et de matériel, puisque le Laboratoire a été amené à fournir des compétences techniques internes ou externes sur ces projets d’innovation technique particulièrement exigeants. Il faut y ajouter les Sessions du Code Créatif, ateliers « ouverts » qui accueillent chaque semaine un public d’ingénieurs, de développeurs et d’artistes pour favoriser leur mise en réseau, l’expérimentation et le partage de technologies et d’usages, l’émergence de projets communs pour un total de 47 ateliers et plus de 700 participants. Le développement économique par l’innovation croisée et le soutien à l’émergence de projets innovants Le Laboratoire apporte aussi un soutien aux projets qui mêlent création numérique et innovation, au stade de la réalisation d’un prototype(donc généralement en amont de la création d’entreprise). Il accompagne ces porteurs en démarche entrepreneuriale jusqu’à la validation de la phase de « démonstration de faisabilité » (technique ou d’usages). En 2013, trois projets en ont bénéficié. Une dizaine de projets ont été menés avec les laboratoires de recherche nantais (Polytech, IRCCyN, Ecole Centrale, LINA, etc.) et trois avec des entreprises. Parmi ces derniers, deux sont issus d’un appel à projet destiné à favoriser les croisements inter-filières entre artistes et entreprise (Groupe Chessé et Webelis). Une convention pluriannuelle a été signée avec le CEA de Saclay pour développer un outil de médiation scientifique, Explornova. Le Labo a organisé des challenges créatifs transdisciplinaires de durées variables (de 4 heures à 3 jours), qui ont rassemblé professionnels, étudiants, chercheurs, artistes et créatifs sur des thématiques précises autour de la réalisation de prototypes (ex. : Sprint tourisme et création, CityGame jeu vidéo et espace public, …). Il a été à nouveau partenaire du Hyblab qui rassemble médias nantais et étudiants. Laboratoire Arts et Technologies (suite)
  25. 25. Stereolux Songo – association Loi 1901 Rapport d’activité 2013 26 FESTIVAL SCOPITONE Promotion des activités par service (hors internet) (1) : les activités du Laboratoires sont défendues essentiellement via les outils digitaux (site web, twitter, facebook, emailing dédiés...). La promotion print reste anecdotique et ne concerne que les événements à haute portée stratégique pour le Labo et/ou avec un volet diffusion. (2) : L'action culturelle présente un fonctionnement particulier eu égard aux autres services. En effet, la plupart des supports de communication print font la promotion de plusieurs événements ; ceux -ci pouvant être à cheval sur 2 années (les brochures ont, par exemple, présenté la totalité des ateliers programmés en 2013/2014). Ainsi, ces chiffres indiquent que la communication du service action culturelle passe par un nombre limité de support (en termes de type et de quantité). Les statistiques portent sur 2013 : - Musique : 78 concerts dénombrés - Art Numérique : 23 événements dénombrés - Laboratoire Arts & Technologies : 21 événements dénombrés - Action Culturelle : 26 événements dénombrés PUB DEDIEE VIDEO BACHES/CARTELS DEPLIANTS/BROCHURES FLYER NB FLYER COULEUR AFFICHAGE MAGASIN AFFICHAGE LIBRE 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% MUSIQUE ART NUMERIQUE ACTION CULTURELLE LABORATOIRE ARTS & TECHNOLOGIES Promotion des activités par service (hors internet)
  26. 26. Stereolux Songo – association Loi 1901 Rapport d’activité 2013 27 L’arrivée à Stereolux a vu la définition d’une nouvelle stratégie et d’une refonte globale des outils et supports de communication. Cette année 2013 a permis de peaufiner ceux-ci. Le service a mis en place une communication davantage ciblée, communiquant sur chacun des axes de programmation de Stereolux, notamment grâce à des mailings spécialisés (jeune public, multimédia, Laboratoire Arts & Technologies...). Nous avons géré une multiplicité de disciplines/activités/réseaux et publics (et les stratégies très différentes qui en résultent) avec pour résultat de très bonnes fréquentations pour l’ensemble de celles-ci. Stereolux est aujourd’hui identifié par le public nantais qui situe géographiquement le bâtiment. Communication papier La communication papier de Stereolux repose en partie sur le « Stereolux mag » qui semble bien identifié par nos spectateurs d’un point de vue du format, du graphisme et de l’éditorial. Les lieux de dépôt du magazine demandent un réassort régulier et nous témoignent des retours positifs. La formule du magazine, qui associe promotion des activités (agenda) et information (articles de fonds) a aujourd’hui trouvé un équilibre plus harmonieux. Cette ligne éditoriale sert un objectif d’information et de transmission de clés au public. Cela a été facilité grâce au recrutement d’un coordinateur externe au service communication (Alexandre Hervaut) et à l’appel à collaboration de rédacteurs pigistes. Les flyers et affiches ont pour but la diffusion des informations promotionnelles de Stereolux sur le territoire nantais. En fonction des activités promues, les supports sont diffusés auprès de lieux spécifiques (lieux culturels et commerces de proximité). Pour la communication sur site, en plus de ces supports, l’utilisation de bâches est devenue régulière annonçant la programmation mensuelle et les temps forts programmés. L’impression du « Stereolux mag » et des autres supports de communication papier, est toujours confiée aux imprimeries locales respectant la législation du travail et garantissant l’utilisation de papier recyclé et d’encres végétales. Communication digitale Nous nous sommes attachés à renforcer notre présence sur les points de contact Internet : - moteurs de recherche : amélioration du référencement de nos activités notamment par la création de pages dédiées - sites référents : développement de notre présence sur les sites, les agendas et les réseaux sociaux particulièrement grâce à l’ouverture de nos données qui nous permet d’exporter notre programmation sur d’autres sites (Facebook par exemple) - réseaux sociaux et portails médias : développement des communautés et enrichissement des réseaux sociaux par les médias (par exemple, la playlist Youtube et les galeries photo Flickr sont visibles directement sur Facebook) - lettres d’information : augmentation du nombre d’inscrits et augmentation des mailings thématiques (le taux d’ouverture reste supérieur à 25%). L’ensemble des ces actions a amené une progression d’audience sur les sites Stereolux et Scopitone (plus faible sur Scopitone en raison d’une mise en ligne plus tardive de la programmation cette année). Nous avons également réalisé une refonte éditoriale du site Stereolux visant à améliorer la visibilité et la lisibilité de notre projet. Chaque axe de programmation dispose désormais d’une rubrique dédiée permettant de présenter les actualités, les événements programmés, les résidences et accompagnements réalisés, les projets soutenus… Communication
  27. 27. Stereolux Songo – association Loi 1901 Rapport d’activité 2013 28 Visiteurs uniques en millier 2012 2013 20 40 60 80 + 2 % Newsletters Base inscrits Variation 2012/2013 Total : 84 STEREOLUX Tous publics 31 061 + 10 % Labo arts & techs 2 645 FESTIVAL SCOPITONE Communication digitale 100 97 Mobile Internet Site internet Réseaux sociaux Mentions J'aime 14 214 + 27 % Variation 2012/2013Total Abonnés 3 143 37% Abonnements 456 45% Newsletters Tous publics 16 Nombre d'envois sur 4 mois Réseaux sociaux Mentions J'aime 14 500 + 54 % Variation 2012/2013Total Abonnés 5 529 + 108 % Abonnements 1 274 Focus sur le mois du festival Portée * par semaine 17255 Publications par jour 5 Focus sur le mois du festival Nb tweets émis 223 +9% Mentions 463 +38% Retweets 488 +11% Variation 2012/2013Total /////////////////////////////////////////////////////////////////////// * nb de personnes qui ont vu du contenu venant de notre page /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// BILLETTERIE //////////////////////////////////////////////////////////////////// Visiteurs uniques en millier 2012 2013 100 + 16 % 200 197 228 Mobile Internet Site internet 183175 22 45 95 78 1217 85 Répartition des envois Total 300 Répartition des ventes de billets Stereolux et Scopitone BILLETTERIE WEB STEREOLUX + SCOPITONE 32% GUICHET + SUR PLACE 26% BILLETTERIE FNAC 16% Visiteurs uniques en millier 2012 2013 20 40 60 80 + 2 % Newsletters Base inscrits Variation 2012/2013 Total : 84 STEREOLUX Tous publics 31 061 + 10 % Labo arts & techs 2 645 FESTIVAL SCOPITONE Communication digitale 100 97 Mobile Internet Site internet Réseaux sociaux Mentions J'aime 14 214 + 27 % Variation 2012/2013Total Abonnés 3 143 37% Abonnements 456 45% Newsletters Tous publics 16 Nombre d'envois sur 4 mois Réseaux sociaux Mentions J'aime 14 500 + 54 % Variation 2012/2013Total Abonnés 5 529 + 108 % Abonnements 1 274 Focus sur le mois du festival Portée * par semaine 17255 Publications par jour 5 Focus sur le mois du festival Nb tweets émis 223 +9% Mentions 463 +38% Retweets 488 +11% Variation 2012/2013Total /////////////////////////////////////////////////////////////////////// * nb de personnes qui ont vu du contenu venant de notre page /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// BILLETTERIE //////////////////////////////////////////////////////////////////// Visiteurs uniques en millier 2012 2013 100 + 16 % 200 197 228 Mobile Internet Site internet 183175 22 45 95 78 1217 85 Répartition des envois Total 300 Répartition des ventes de billets Stereolux et Scopitone BILLETTERIE WEB STEREOLUX + SCOPITONE 32% GUICHET + SUR PLACE 26% BILLETTERIE FNAC 16% Stereolux Festival Scopitone Billetterie Visiteurs uniques en millier 2012 2013 20 40 60 80 + 2 % Newsletters Base inscrits Variation 2012/2013 Total : 84 STEREOLUX Tous publics 31 061 + 10 % Labo arts & techs 2 645 FESTIVAL SCOPITONE Communication digitale 100 97 Mobile Internet Site internet Réseaux sociaux Mentions J'aime 14 214 + 27 % Variation 2012/2013Total Abonnés 3 143 37% Abonnements 456 45% Newsletters Tous publics 16 Nombre d'envois sur 4 mois Réseaux sociaux Mentions J'aime 14 500 + 54 % Variation 2012/2013Total Abonnés 5 529 + 108 % Abonnements 1 274 Focus sur le mois du festival Portée * par semaine 17255 Publications par jour 5 Focus sur le mois du festival Nb tweets émis 223 +9% Mentions 463 +38% Retweets 488 +11% Variation 2012/2013Total /////////////////////////////////////////////////////////////////////// * nb de personnes qui ont vu du contenu venant de notre page /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// BILLETTERIE //////////////////////////////////////////////////////////////////// Visiteurs uniques en millier 2012 2013 100 + 16 % 200 197 228 Mobile Internet Site internet 183175 22 45 95 78 1217 85 Répartition des envois Total 300 Répartition des ventes de billets Stereolux et Scopitone BILLETTERIE WEB STEREOLUX + SCOPITONE 32% GUICHET + SUR PLACE 26% BILLETTERIE FNAC 16%
  28. 28. Stereolux Songo – association Loi 1901 Rapport d’activité 2013 29 Communication (suite) Commercialisation Pour la deuxième année consécutive, les sites Stereolux et Scopitone sont les premiers points de vente de nos spectacles et enregistrent une progression (+10% pour la billetterie en ligne Stereolux par rapport à 2012). Ceci est bien sûr dû au travail permanent décrit plus haut. Nous avons aussi développé le merchandising et fait fabriquer un meuble de vente. Objectifs 2014 Pour 2014, l’objectif de la communication est de donner plus de lisibilité au projet culturel et artistique de Stereolux encore trop souvent résumé à une salle de concerts. Une enquête de connaissance de nos publics serait un atout efficace pour ce faire. Il est nécessaire de continuer à faire évoluer une partie des supports de la communication digitale, notamment une refonte partielle du site (déjà débutée en 2013) et de fixer une stratégie communautaire sur les réseaux sociaux. Concernant les partenariats, une stratégie doit être mise en place pour démarcher de nouveaux partenaires privés. Enfin, pour améliorer les relations presse régionales, des points presse doivent être organisés pour chaque temps fort et davantage impliquer les programmateurs. Pour les relations presse nationales, il est nécessaire de se déplacer à Paris pour aller à la rencontre des rédactions.
  29. 29. Stereolux Songo – association Loi 1901 Rapport d’activité 2013 30 FREQUENTATION ANNEE 2013 Activité LOCATIONS REDUIT SPECIAL GUICHET Total PAYANTS %PAYANTS EXOS INVITATIONS Concerts programmés par Songo à Stereolux / Maxi 25 579 3 875 42 980 30 476 84% 5 778 199 36 453 Concerts programmés par Songo - Hors Stereolux 5 794 923 0 114 6 831 60% 812 3 800 11 443 Concerts programmés par Songo à Stereolux / Micro 5 706 2 172 73 1 078 9 029 83% 1 467 418 10 914 Spectacles multimédias, Performances, Ciné-Concerts, Projections 963 162 0 206 1 331 24% 3 893 232 5 456 Installations Art Numérique 44 149 44 149 Spectacles Jeune Public 1 239 0 0 131 1 370 29% 59 3 253 4 682 Conférences et débats tout public 452 452 Mises à disposition des salles pour concert avec soutien logistique 85 0 0 35 120 89% 15 0 135 Autres mise à disposition des salles pour concerts 13 129 0 0 815 13 944 93% 1 108 0 15 052 Concerts et spectacles scolaires / Visites expositions par des scolaires 0 0% 8 045 8 045 Ateliers scolaires 668 668 Ateliers Publics Spécifiques / Visites expositions par des publics spécifiques 60 208 268 Ateliers tout public 185 185 Événements professionnels soutenus par Stereolux ou auxquels Stereolux collabore 1 420 1 420 Événements professionnels initiés, produits ou coproduits par Stereolux 2 445 2 445 Mises à disposition de locaux pour évènements professionnels (Labo & Evènementiel) 2 810 2 810 TOTAL GENERAL 52 495 7 132 115 3 359 64 014 13 132 67 431 144 577 Légendes : Colonne exos = invitations sur activités payantes (presse, jeux, partenariat) Colonne invitations = spectacle gratuit (Cartes Olympic, scolaires, Happy Hour, Transmusicales, plein air gratuit etc.) Les expositions « musique » présentées dans le hall ne sont pas comptabilisées. CARTES OLYMPIC > STEREOLUX Nbre % Nbre % Nbre % Salarié 18 € 472 36% 456 32% 406 31% Duo 29 € 167 13% 153 11% 288 22% Famille * 32 € 4 0,3% 19 1% 42 3% Étudiants 14,5 € 261 20% 368 26% 247 19% Pass Culture 14,5 € 84 6% 62 4% 69 5% Demandeurs d'emploi 9 € 326 25% 357 25% 245 19% TOTAL *Vente de cette carte interrompue en septembre 2013 Moyenne d'age du public abonné 2013 2012 2011 2005 2001 Moins de 20 ans 9% 12% 16 % 24% 30% De 20 à 24 ans 14% 17% 15 % 23% 32% De 25 à 34 ans 44% 42% 47 % 41% 33% De 35 à 44 ans 23% 20% 15 % 9% 4% 45 ans et plus 10% 8% 7 % 3% 1% Stereolux Olympic 1314 1415 1297 SPECTATEURS PAYANTS GRATUITS TOTAL SPECTATEURS PRIX 2013 2013 2012 2011 Moins de 20 ans 9% De 20 à 24 ans 14% De 25 à 34 ans 44% De 35 à 44 ans 23% 45 ans et plus 10% 2013 59% 41% 2013 Homme Femme Fréquentation Année 2013 Carte Olympic > Stereolux
  30. 30. Stereolux Songo – association Loi 1901 Rapport d’activité 2013 31 Une très bonne fréquentation La fréquentation générale du projet Stereolux a baissé de 20 000 personnes entre 2012 et 2013. L’absence d’exposition estivale en 2013 (32 000 visiteurs en 2012) en est la principale raison. Hormis la diffusion musicale (59 000 spectateurs contre 66 000 en 2012), toutes les activités ont vu leur fréquentation progresser : l’action culturelle et le Laboratoire Arts et technologie en sont les principaux bénéficiaires, gagnant respectivement 5 000 et 2 000 participants. La baisse de la musique est à relativiser, car due à la baisse du nombre de concert (8 %) et à l’augmentation de concerts en salle Micro (405 places). D’ailleurs les moyennes de fréquentation sont comparables aux années précédentes avec 957 spectateurs payants pour les concerts en salle Maxi et 226 pour ceux en salle Micro. Par les différents publics qui fréquentent l’établissement, l’aspect intergénérationnel du projet (enfants, adultes, seniors) est conforté et la diversité est de plus en plus évidente. Carte Stereolux Sur la décennie passée, on observe une modification de la pyramide des âges des titulaires de Cartes Olympic ou Stereolux. La proportion des spectateurs âgés de 35 ans et plus augmente régulièrement depuis 2001, tandis que celle des spectateurs âgés de 24 ans et moins diminue avec la même constance. Le passage à Stereolux ne modifie pas cette tendance. Plusieurs raisons peuvent être avancées : • Un confort accru des salles de spectacles depuis 2007 avec l’arrêt du tabac puis à Stereolux avec une ventilation efficace, un contrôle de la température et des sièges qui sont des conditions de confort prisés par les plus de trente ans. • Les goûts musicaux des plus jeunes qui s’orientent un peu plus vers des styles qui ne sont pas des styles de scène (comme l’était le rock, la pop) : R’n’B, rap et musiques électroniques. On constate également que ces jeunes spectateurs ont peu de goût pour la découverte d’un groupe sur scène, même lorsqu’elle est proposée gratuitement, à travers les avantages de la carte Stereolux (3 concerts par an offerts sur une proposition de 6 dans l’année). • Une tendance des plus jeunes à ne pas vouloir s’engager par l’achat d’une carte donnant droit à des réductions. On observe par ailleurs que les abonnés de Stereolux sont de plus en plus des abonnées ! En effet, tandis que les femmes ne représentaient que 33 % des abonnés en 2001, elles composent 41 % des abonnés en 2013. Cette tendance, qui se confirme chaque année, est représentative de l’évolution des publics des musiques actuelles. En 2014, une enquête qui permettrait de mieux connaître les publics de Stereolux serait intéressante à mener. Fréquentation
  31. 31. Stereolux Songo – association Loi 1901 Rapport d’activité 2013 32 Superpose - Concert/Scopitone Atelier Miel Pop - Action culturelle/Stereolux Ayo - Concert/Stereolux Suuns - Concert/Stereolux 1band4acrew - Concert/Stereolux
  32. 32. Stereolux Songo – association Loi 1901 Rapport d’activité 2013 33 Exploitation et technique Après une année 2012 très chargée, l’objectif de l’année 2013 a été de réduire le volume d’activités afin de libérer du temps pour régler certains dysfonctionnements : procédures à mettre en place, mise en place d’outils, formations, … Le travail sur le bâtiment s’est poursuivi, avec, à la fois, un complément de petits aménagements et décoration et des travaux plus lourds, suites du chantier. On peut notamment citer la réfection de 1500 m2 de sols (soit un tiers du bâtiment) ; les résines et leur application lors du chantier étaient de piètre qualité (décollement et arrachement dès la première saison). Neuf semaines ont été nécessaires (dont le démontage, stockage et remontage des équipements des salles) et l’établissement a été complètement fermé durant quatre semaines. Des complications liées à la protection des éléments fixes ont entravé le bon déroulement des opérations. La politique d’investissement matériel a été poursuivie, certes à un rythme moindre. L’hétérogénéité des événements, de par leur ampleur, les ressources techniques qu’elles sollicitent et leurs différents référents complexifient fortement la gestion d’un tel bâtiment. Un travail interne a été mené tout au long de l’année avec les techniciens permanents mais aussi vacataires et les programmateurs afin d’optimiser les procédures et circulation d’information. Cela a porté ses fruits et les résultats et retours des différents partenaires (artistes, structures etc.) sont excellents. Afin de permettre un meilleur suivi des dossiers (certains sont traités rapidement mais d’autres « vivent » pendant des mois voire des années), nous avons recruté une secrétaire technique au mois de novembre pour assister le régisseur général et le directeur d’exploitation dans les tâches périphériques qui jusque-là grevaient leur disponibilité sur certains dossiers.
  33. 33. Stereolux Songo – association Loi 1901 Rapport d’activité 2013 34 VIE ASSOCIATIVE Les chiffres 113 106 25 Répartition par collège Diffusion et création Action culturelle & développement des pratiques Structuration du secteur et soutien aux initiatives 2013 2012 2011 2010 243 237 236 208 Nombre d'adhérents 2010-2011 2011-2012 2012-2013 23,00% 27,80% 36,60% Renouvellement des adhésions Provenance géographique Département domiciliation 17 22 24 33 35 44 49 50 53 56 75 85 94 Logo  permettant  d'identifier  les   réalisations  des    adhérents     Vie associative
  34. 34. Stereolux Songo – association Loi 1901 Rapport d’activité 2013 35 Vie associative Partie intégrante du projet, la vie associative continue à se développer. Les adhésions Le nombre d’adhérents est resté similaire par rapport à 2012, passant ainsi de 237 à 243 personnes. Le taux de renouvellement est en hausse significative, puisqu’il atteint plus de 36% contre seulement 27% pour l’année antérieure. Les personnes domiciliées sur Nantes représentent 64% de nos adhérents et les femmes sont, comme l’an dernier, majoritaires au sein de notre association (54%). Afin de favoriser les échanges entre adhérents, l’association à créé un espace sur Facebook qui leur est réservé. Les activités L’association a continué de développer ses propositions en termes de vie associative. Les activités proposées aux adhérents se sont considérablement enrichies. Chaque service propose désormais des ateliers de pratique ou des initiations. Découverte de la technique 15 dates ont été ouvertes et neuf adhérents ont été intégrés le temps d’une journée (et/ou soirée) aux équipes techniques. Aucune connaissance n’est requise pour participer à cette activité, car il s’agit avant tout de découverte et de sensibilisation aux métiers de techniciens et de régisseurs du spectacle vivant. La communication Cette année, le service communication propose une typologie d’ateliers différents : report photos, community management, réalisations d’interview vidéos, comptes rendus écrits... Les produits finalisés de ces activités sont ensuite diffusés via les réseaux internet de l’association. Ces productions, afin de les différencier des réalisations professionnelles, sont distingués par une appellation spécifique « The Crew » (voir page ci-contre) Musique : programmation « Go sound #2 » Fort de son succès en 2012, l’atelier est relancé pour une seconde édition. 10 adhérents, accompagnés par le service Musique de Stereolux, ont en charge l’organisation complète d’une soirée : choix des groupes, propositions et négociations auprès des tourneurs, élaboration des contrats, réservation des hôtels et autres besoins logistiques. La création graphique de l’identité visuelle de l’événement ainsi que les différents supports de communication sont laissés également à leur appréciation et autorité. La finalisation de cet atelier se tiendra le samedi 12 avril 2014 en salle Micro ! Le Conseil d’administration Le Conseil d’administration a été renouvelé en juin 2013. Il s’est réuni dix fois cette année et a très activement participé à la structuration et aux activités de l’association. Deux réunions générales qui regroupaient salariés et membres du CA ont été organisées afin de développer une réflexion collective. Certains membres du CA ont fait partie de groupes de travail et ont notamment travaillé sur le nouvel accord d’entreprise et le projet du Laboratoire Arts et Technologies.
  35. 35. Stereolux Songo – association Loi 1901 Rapport d’activité 2013 36 Budget réalisé général Stereolux 2013 DEPENSES Réalisé 2013 RECETTES Réalisé 2013 DIFFUSION MUSIQUES ACTUELLES 1 526 580 € DIFFUSION MUSIQUES ACTUELLES 774 897 € Recettes propres 774 897 € Saison de programmation musicale 625 233 € Recette d'exploitation 657 709 € Soirées spéciales - Thématiques 172 088 € Apport partenaires privé 667 € Financement société civile / professionnel 16 600 € Communication 60 333 € Autres recettes 79 449 € Recettes communication 20 472 € Personnel permanent imputé à la diffusion musique 390 612 € Financements publics fléchés 0 € Quote part frais fixes de la structure 278 313 € DIFFUSION MULTIMEDIA / ARTS NUMERIQUES 385 252 € DIFFUSION MULTIMEDIA / ARTS NUMERIQUES 51 995 € Recettes propres 51 995 € Saison de programmation spectacle multimédia et performance 48 377 € Recette d'exploitation 28 648 € Saison d'exposition d'arts numériques 83 291 € Apport partenaires privé 378 € Saison de spectacle jeunes publics 26 759 € Financement société civile / professionnel 0 € Autres recettes 16 454 € Communication 19 197 € Recettes communication 6 514 € Financements publics fléchés 0 € Personnel permanent imputé à la diffusion multimédia 149 988 € Subvention ville de Nantes VAN Quote part frais fixes de la structure 57 640 € tva s/subvention SOUTIEN A LA CREATION MUSIQUE 0 € SOUTIEN A LA CREATION MUSIQUE 0 € Recettes propres 0 € Création musique 0 € Recette d'exploitation 0 € Apport partenaires privé 0 € Communication 0 € Financement société civile / professionnel 0 € Autres recettes 0 € Personnel permanent imputé à la création musique 0 € Recettes communication 0 € Quote part frais fixes de la structure 0 € Financements publics fléchés 0 € SOUTIEN A LA CREATION MULTIMEDIA 152 099 € SOUTIEN A LA CREATION MULTIMEDIA 19 103 € Recettes propres 7 729 € Création multimédia 57 855 € Recette d'exploitation 0 € Projet européen - coproduction de création 0 € Apport partenaires privé 0 € Création Scopitone 0 € Financement société civile / professionnel 0 € Communication 5 485 € Autres recettes 5 867 € Recettes communication 1 861 € Personnel permanent imputé à la création multimédia 68 206 € Financements publics fléchés 11 374 € Quote part frais fixes de la structure 20 554 € Conseil Régional - Aide à la création Arts Numériques (TTC) 0 € Dicream 12 000 € TVA sur subvention -626 € ACTION CULTURELLE 267 235 € ACTION CULTURELLE 35 518 € Recettes propres 35 518 € Education artistique 51 112 € Recette d'exploitation 17 937 € Actions en direction du tout public 45 839 € Apport partenaires privé 3 000 € Action en direction de publics spécifiques 9 303 € Financement société civile / professionnel 0 € Autres recettes 10 859 € Communication 10 970 € Recettes communication 3 722 € Financements publics fléchés 0 € Personnel permanent imputé à l'action culturelle 111 973 € Conseil Régional - Dispositif "Décibel" (TTC) 0 € Quote part charges fixes de la structure 38 040 € TVA sur subvention 0 € SOUTIEN AU DEVELOPPEMENT LOCAL POUR LA MUSIQUE 156 210 € SOUTIEN AU DEVELOPPEMENT LOCAL POUR LA MUSIQUE 121 468 € Recettes propres 121 468 € Mise à disposition des salles de spectacle 72 726 € Recette d'exploitation 113 214 € Accompagnement artistique de la scène locale 3 589 € Apport partenaires privé 0 € Financement société civile / professionnel 0 € Communication 2 742 € Autres recettes 7 324 € Recettes communication 931 € Personnel permanent imputé au développement local - Musique 51 498 € Financements publics fléchés 0 € Quote part charges fixes de la structure 25 654 € LABORATOIRE ARTS & TECHNOLOGIES 234 177 € LABORATOIRE ARTS & TECHNOLOGIES 135 917 € Recettes propres 60 917 € Module de travail et/ou d'expérimentation 4 604 € Recette d'exploitation 48 858 € Evènement professionnel / conférence / workshop 29 899 € Apport partenaires privé 0 € Projet collaboratif art / recherche / entreprise 13 517 € Financement société civile / professionnel 0 € Accompagnement de porteur de projet ("proof of concept") 4 584 € Autres recettes 8 337 € Collaboration / soutien à des évènements non produit 26 427 € Recettes communication 3 722 € Mise à disposition des locaux 1 € Financements publics fléchés 75 000 € Nantes Métropole (TTC) 50 000 € Communication 10 970 € TVA sur subvention (19,6%) 0 € Conseil Régional (TTC) 0 € Personnel permanent imputé au développement local - Multimédia 114 970 € TVA sur subvention (19,6%) 0 € Quote part charges fixes de la structure 29 206 € Conseil Général (TTC) 25 000 € TVA sur subvention (19,6%) 0 € SCOPITONE 1 161 258 € SCOPITONE 610 181 € Recettes propres 505 181 € Concerts, Spectacles, Performances 88 069 € Recette d'exploitation 371 337 € Expositions, Installations, Arts Visuels 32 529 € Apport partenaires privé 56 627 € Coproduction 4 763 € Financement société civile / professionnel 16 144 € Programmation NEFS 162 824 € Autres dépenses liées aux activités 193 566 € Autres recettes 61 074 € Evènement professionnel / conférence / workshop 3 351 € Ateliers Action culturelle 2 843 € Financements publics fléchés 105 000 € Communication 171 348 € Conseil Régional 55 000 € TVA sur subvention 0 € Personnel permanent imputé à Scopitone 288 021 € Nantes Métropole 50 000 € Quote part charges fixes de la structure 213 944 € TVA sur subvention 0 € Ville de Nantes 0 € TVA sur subvention 0 € PROJETS TRANSVERSAUX 2 000 € PROJETS TRANSVERSAUX 113 € Recettes propres 113 € Projets Transversaux 1 220 € Recette d'exploitation 0 € Apport partenaires privé 0 € Financement société civile / professionnel 0 € Communication 0 € Autres recettes 113 € Recettes communication 0 Personnel permanent imputé aux projets transversaux 383 € Financements publics fléchés 0 € Quote part charges fixes de la structure 396 € FINANCEMENTS PUBLICS AU FONCTIONNEMENT 2 195 860 € Ville de Nantes 1 815 000 € Ministère de la Culture 242 040 € Conseil Général 95 000 € Conseil Régional - Aide Label SMAC 43 000 € Nantes Métropole 0 € Aide à l'emploi 820 € TOTAL DEPENSES (avant dotations aux amortissements) 3 884 811 € TOTAL RECETTES (avant réintégration subvention investissement) 3 945 052 € DOTATIONS AUX AMORTISSEMENTS 311 233 € REINTEGRATIONS SUBVENTIONS INVESTISSEMENTS 293 286 € Charges salaires reprise indemnités maternité 9 410 € Déductions indemnités SS maternité créditrice 9 410 € TOTAL DEPENSES 4 205 454 € TOTAL RECETTES 4 247 748 € Résultat après investissements : 42 294 €
  36. 36. Stereolux Songo – association Loi 1901 Rapport d’activité 2013 37 Administration et budget Administration et Comptabilité/Paie Cette année le service s’est employé à poursuivre ou clôre des chantiers reliés à l’ouverture de Stereolux. Le travail de réorganisation interne (modification des fiches de postes, fin des recrutements, procédures internes…), la construction d’outils budgétaires pour le nouveau projet et de suivi par activités qui avait été engagé en 2011-2012, s’est poursuivi. Par contre, il reste à finaliser la mise en place du logiciel de comptabilité budgétaire. On peut aussi mentionner la clôture des campagnes d’investissements et l’établissement des dossiers afférents. Sur le plan des ressources humaines, on peut notamment citer la rédaction d’un nouvel accord collectif d’entreprise pour l’aménagement du temps de travail plus adapté à la multiplicité des activités de Stereolux. La tendance qui avait été observée en 2012 avec l’augmentation des collaborations et contractualisations avec l’étranger (artistes, entreprises et structures culturelles) et de partenariats en national et international a été confirmée en 2013. Au vu de l’évolution du budget (doublement par rapport à L’Olympic) et des complexités décrites ci-dessus, il a été décidé de renforcer le service via le recours à un employé en contrat d’alternance. Formation professionnelle L’association a été très active dans ce domaine et 90 % des salariés ont suivi une formation professionnelle cette année (133 jours-homme). Budget 2013 Le budget 2013 est inférieur de 6 % au budget 2012, en raison notamment de la non tenue de l’exposition estivale et de la baisse du chiffre d’affaire de la diffusion musicale en raison d’une réorientation de la programmation vers la salle Micro et d’une légère baisse du nombre de dates (voir chapitre Musique). Les montants des autres activités restent similaires à ceux de 2012. L’exercice est bénéficiaire de 42K en raison du crédit impôt compétitivité emploi qui s’élève à 35K€.
  37. 37. Stereolux Songo – association Loi 1901 Rapport d’activité 2013 38 Austra - Concert/Stereolux Session du Code Créatif - Laboratoire / Stereolux Vitalic - Concert/Scopitone Marathon photo - Action culturelle Eleven play - Performance/Stereolux
  38. 38. Stereolux Songo – association Loi 1901 Rapport d’activité 2013 39 Stereolux Songo (association loi 1901) Licence d’entrepreneur de spectacle : 1-1048676 ; 2-1013579 ; 3-1013580 L’association est conventionnée avec la Ville de Nantes, Nantes Métropole, la DRAC des Pays de la Loire / ministère de la Culture et de la Communication (label national SMAC), le Département de la Loire-Atlantique, la Région des Pays de la Loire. Conseil d’administration : Président : Cyrille Bureau, Vice-Président : Laurent Mareschal, Trésorier : Gilles Janin, Secrétaire : Isabelle Eveillard, Administrateurs : Christophe Beauducel, Jean-Alain Navarre, Manon Rivière, Cécile Staehle, Gaëlle Warion. Équipe permanente Direction Directeur : Eric Boistard Assistante de direction : Céline Poux Administration / comptabilité Administratrice : Véronique Bernardeau Paie - Comptabilité : Caroline Coste Comptabilité : Céline Imari Assistante d’administration : Oriane Gay Musique Programmateur Musique : Jean-Michel Dupas Chargée de production musique : Pauline Schopphoven / Frédéric Roy Multimédia et festival Scopitone Programmateur Arts numériques, Multimédia et festival Scopitone : Cédric Huchet Assistante de production Arts numériques, Multimédia et festival Scopitone : Yeliz Ozen Responsable Laboratoire Arts et Technologies : Lucile Colombain Assistant de production Laboratoire Arts et Technologies : Boris Letessier Action culturelle Responsable de l’Action culturelle : Mélanie Legrand Assistante action culturelle : Sonia Navarro Communication Responsable communication, relations publiques et partenariat : Marieke Rabouin / Adrien Cornelissen Communication web / nouveaux médias : Vincent Loret Communication Musique : Rémi Bascour Communication arts numériques et Laboratoire Arts et Technologies : Cécile Sarrazin Vie associative / Promotion et locations événementiel : Sophie Crouzet Commercialisation : Lucie Dahan Exploitation & services technique Directeur d’exploitation : Christophe Godtschalck Régisseur Général : Nicolas Chataigner Secrétaire technique : Elise Maigret Régisseur multimédia / Audiovisuel et réseaux : Maël Pinard Régisseur multimédia / vidéo : Floriane Réthoré / Charles Loisy Régisseur lumière : Simon Bitot Régisseur son : Christophe Servais Équipe vacataire Régie Générale : Christophe Burban, Anthony Dreux, Alban Gaudion, Wilfrid Jaunatre, Pierre Pineau... Technique spectacle : Maxime Bayle, Erwan Belland, Elie Bossis, Matthieu Bourdeau, Jeremy Bregeon, Antoine Carrique, Eric Chapron, Stéphanie Chavaroc, Christophe Corbel, Johann Cornier, Stéphane Descoutures, Guillaume Durand, Guillaume Escoffier, Mickael Fauchoix, Jean-Marie Farges, Aurélien Freslon, Nicolas Gaborit, Marion Gillet, Marie Giraudet, Damien Goubere, Wilfrid Hubert, Thierry Lapierre, Frédéric Le Gavrian, Sara Lebreton, Fabien Lecleve, Jean Baptiste Lemoine, Gildas Masse, Olivier Ménard, Marie Mercier, Maëla Palvadeau, Olivier Pare, Laurent Pinet, Mickaël Remigereau, Anthony Revon, Christophe Rousseau, Jean-Pierre Sabiron, Andy Sebillet, Patrice Tendron, Christophe Vignon… Accueil billetterie : Wilfried Péribois, Delphine Vaute, Céline Barrette, Anne Coursan, Oriane Gay. Vestiaire : Mickaël Belec, Célia Danneval, Mathilde Huyard, Marine Prunier, Maxime Robo. Assistante de production : Edwige Beck Stagiaires : Alice Battais, Christelle Blais, Justine Eglizaud, Léa Jagut, Floriane Le Saux-Avril, Charles Loisy, Pauline Robin. Équipe Bar-Brasserie / Mon Voisin SARL Gérant : Olivier Padiou Chef Brasserie : Boris Villalobos Second de Cuisine : Benjamin Jaunet Responsable Bar Concert : Ludovic Dutertre Responsable Brasserie : «Gino» Grimaldi Serveurs Brasserie : Zoran Eruam, Nolwenn Douguet Serveurs Bar Concert : Mélanie Main, Pierre Stadelmann, Renaud Chambre… Responsable Catering : Lucie Herrmann Cuisine Catering : Martine Villieu Merci aux salariés vacataires non nommés qui ont participé à certaines activités du projet. Merci aussi aux bénévoles adhérents de Songo pour leur précieux concours ! Prestataires : Accueil public : AGP Affichage - distribution : APS, Igloo, MCO médias Graphisme : Appelle-Moi Papa, Mélanie Bourguoin, Edouard Conneïa, Delphine De Petro, The Feebles, William Grunenwald, Kiaï, Samuel Lamidey, Axel Maillot, Nosoda, Caroline Payen, Pollen Studio, Manon Rivière. Nettoyage : EHS Impressions : Imprimerie Allais, RDS, WLCH Partenaires officiels : Scopitone : Crédit Mutuel, INBEV, Ackerman Stereolux reçoit le mécénat de Intuiti et de Personae Crédits photos bellavieza, Nicolas Bretaudeau, Magalie Fonteneau, Etienne Houtin, Florian Margry.

×