TIC MAGAZINE N4

2 189 vues

Publié le

TIC Magazine est le premier magazine marocain francophone dédié aux Technologies de l’Information et la communication, destiné aux professionnels du secteur au Maroc
Plus d'infos sur http://www.ticmagazine.net

Publié dans : Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 189
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
35
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

TIC MAGAZINE N4

  1. 1. TIC mag azine Le magazine marocain des Technologies de l’Information et de la Communication Datacenters Va-t-on rater le coach?N°4 juillet - Septembre 2012 - Ce numéro ne peut être vendu P:34 Débit Internet Le Maroc, en bas du classement P:50 Interview avec Mounir El Aichaoui DG Nokia Siemens Networks Maroc «Les télécoms devenant une commodité, c’est la gestion de l’expérience client qui permet la différenciation entre les opérateurs» N°4 juillet - Septembre 2012 P:12
  2. 2. N°4 juillet - Septembre 2012
  3. 3. Faut-il rater laubaine? e monde appartient à ceux qui se lèvent tôt, dit le proverbe. La L quintessence de cette sagesse se justifie davantage dans un monde qui va de plus en plus vers une économie basée sur le tout numérique et l’adoption des Datancenters. Le Maroc qui depuis quelques années a érigé le secteur des Nouvelles Technologies en priorité porteuse d’une réelle croissance, doit se pencher davantage sur le volet des centres de données dont certains pays, concurrents dans l’Offshoring, comme l’Inde, ont fait une opportunité absolue. Pour preuve, ce pays vient de se doter du plus grand Datacenter au monde. Si la révolution industrielle du XIXe siècle a été possible en Europe, c’estEDITO d’abord grâce à la disponibilité d’infrastructures dignes du nom. Il en est de même pour les centres de données et la révolution numérique qui est en cours depuis le début du XXIe siècle. Le Maroc ne manque pas d’atout pour faire des Datacentres une réelle opportunité qui bénéficierait énormément à l’économie nationale. Des pays comme l’Inde, la Chine, les Etats-Unis… ont compris les enjeux stratégiques de la question et se dotent de gigantesques centres de données. La raison est que les Datacenters ont un rôle fédérateur qui les place au cœur d’écosystèmes et, de fait, peuvent jeter la base d’une véritable synergie industrielle. Leur importance est évidente dans l’émergence d’une industrie des logiciels et d’applications que les Datacenters accueillent. Il est clair que pour un pays émergent comme le Maroc, les Datacenters constituent une opportunité d’implantation des entreprises internationales aussi fructueuses que l’Offshoring. A l’image des autres politiques incitatives marocaines dans d’autres secteurs, notamment, le tourisme ou le portuaire, ne pas avoir de politique dédiée , claire, pragmatique et bien arrêtée concernant le développement des Datacenters, fera rater au Maroc la chance de saisir d’importantes opportunités de développement de l’économie nationale en mutualisant d’éventuels Datacenters qui domicilieraient les données et applications des entreprises tant nationales qu’internationales. Cette orientation doit être appuyée par les pouvoirs publics pour se voir adoptée, d’autant plus qu’à travers la promotion de l’Offshoring, les centres de décisions (Hub régionaux, sièges continentaux, filiales africaines, etc.) se sont déjà implantés au Maroc. Toutefois, le développement de l’industrie des Datacenters apporte, certes, de grands avantages, mais, en dehors des investissements financiers et d’une politique idoine, la mise en place d’une législation bien ficelée est l’une des conditions sine qua non pour la réussite de n’importe quel projet ou politique dans ce sens. g K. Lahkim Directrice de la Publication TIC Magazine, le magazine marocain des Technologies de l’Information et de la Communication • Une édition de IT COMMUNITY SARL, 7, Rue BECKMANS, Rés. Valrose 4, Q. des Hôpitaux, 20360, Casablanca • Tél.: 0 526 080 000 / 0 526 090 000 • Fax.: 05 22 27 48 81 • Mail: contact@ticmagazine.net • Web: www.ticmagazine.net • Directrice de la Publication: Kaoutar Lahkim • Rédacteur en chef: Said Zinnid • Journalistes: N. Mounouar, O. Lahlim • Experts IT: M. Malah, A. Elouafiq, H. El Alloussi •PAO & Infographie: N. Nechchafa • Maquette, Conception & Conseil Editorial: 4Brand • Impression/CTP: Imprimerie Idéale • Dossier de Presse: 2010 c11 • Dépôt légal: 2011PE0101 • ISSN: 2028 - 6449 • Tirage: 10.000 Exemplaires N°4 juillet - Septembre 2012 03
  4. 4. SOMMAIRE Actus Etude Cisco: l’industrie des TIC adopte le BYOD.........................p:5 Ausim: de nouvelles orientations en vue.......................................p:6 Formation des TI: Cigma se distingue .......................................p:8 Salon e-commerce: une première édition qui promet...............p:9Profil pro SECURITE BarcelonaMounir El Aichaoui Cloud: face aux menaces potentielles, que faire? .......................p:24 DaysUn modèle de réussite Morocco 2012du «pur produit» sous le signe ANALYSE de l’innovationmarocain p:10 Management de Projet: PMBoK fait peau neuve....................p:30 p:26 FOCUS Logiciels Open Source: ont-il une place au sein des entreprises ?.....p:32 NETWORKING Adobe SocialAnalytics booste les marques ........................... p: 41Business COACHINGOratech Enquete Lâcher prise... ... c’est dire oui à la vie .....................................p: 42 Datacenters au MarocConsulting Maroc Une opportunitéUne société maro- FORMATION à saisircaine qui s’exporte p: 14 p:34 ISO 22301: le PCA tient désormais sa norme............................p: 43 Solutions Part-Pro Serveurs HP : la 8ème génération débarque............................p: 46 Kaspersky sort sa suite...................................................................p: 48 Dataplus partenaire exclusif d’Asus ..........................................p: 48 IBM PureSystems : nouveaux systèmes experts intégrés.......p: 49 CarriereLeaders HP-CDGLa loi 09-08 Zoom sur info Chafik Sabiry ouConformité complexe Débit Internet: le Maroc à la queue leu leu ..............................p:50 le manager 2.0 p:16 p:44 Dossier: L’enjeu n’est pas de former, mais de performer Malgré ce consensus, la formation continue n’est pas encore une culture, ni une nécessité vitale pour laquelle l’entreprise dédie des budgets conséquents. Le comble, c’est que ces budgets sont souvent considérés comme étant une charge et non un investissement. Les Contrats Spéciaux de Formation non plus, n’échappent pas aux tares et viennent plomber une condition sine qua non pour la performance d’un secteur sur lequel le Maroc mise beaucoup. p: 18-22 N°4 juillet - Septembre 2012 04
  5. 5. ACTUALITESTélécommunications au Marocles taux en progression a mobilité des Marocains au niveau plus de 10,5%. Maroc Telecom contrôleL des télécoms se confirme davantage. C’est ce qui ressort des résultats annoncés par l’ANRT, à l’occasionde son Conseil d’Administration en Mai ce segment à hauteur de 53,37%, suivi de MediTelecom avec 29,32% alors que la part de marché de Wana Corporate s’élève à 17,31%. Par ailleurs, et selondernier. En effet, le nombre d’abonnés Azdine El Mountassir Billah, DG dedu parc mobile aurait atteint plus de 36 l’ANRT, l’appel d’offre concernant lamillions de clients (à fin mars 2012) avec licence 4G sera lancé «durant l’automneun taux de pénétration de plus de 112%; prochain, en espérant une commercialisationsoit, une hausse du nombre d’abonnés effective du service à partir de 2014». Cecimobiles de 8,6% en un an. En termes de rentre dans le cadre du plan nationalparts de marché, Maroc Telecom caracole pour le déploiement du haut et très hauttoujours en tête avec plus de 47% du parc débit visant à transformer le secteurtotal, suivi de MediTelecom avec 31% 2,25 millions d’abonnés en mobilité des télécoms portant notamment sur leet Inwi avec 21,55%. La consommation restreinte, avec un taux de pénétration de déploiement des technologies mobilesmoyenne des abonnés a aussi évolué près de 11%. Wana Corporate domine 4G, le renforcement des infrastructurespour s’établir à 64 minutes; soit une ce segment avec un peu moins des deux de télécommunications, y compris cellesprogression de 28% en un an, ce qui tiers de parts de marché alors que Maroc de la fibre optique ainsi que la révision duconfirme la hausse de la consommation Telecom détient plus de 35% de parts de cadre législatif et réglementaire régissantconstatée suite à la baisse des prix des marché. Le segment Internet, quant à le secteur. Ainsi, le Maroc disposeracommunications. Sur un autre registre, lui, enregistre la meilleure progression des infrastructures télécoms de dernièrele parc d’abonnés fixes aurait régressé du secteur avec plus de 3,4 millions génération et pourra généraliser l’accès àde 3% en un an. Ainsi, il totalise près d’abonnés, soit une progression de Internet à l’ensemble de la population àde 3,5 millions d’abonnés dont plus de 56,5%, avec un taux de pénétration de l’horizon de 2020. gEtude CiscoL’industrie des TIC adopte le BYOD l’issue de son étude «Cisco IBSG taux moyen de 2.8 en 2012. Les managers n’est qu’une porte d’entrée sur desA Horizons», Cisco estime que de plus en plus de leaders d’opinion et de managers IT adoptent leconcept BYOD «Bring Your Own Device, IT cherchent en conséquence un équilibre entre préoccupations sécuritaires, de support et le potentiel bien réel qu’il y a de récolter du BYOD des avantages avantages commerciaux plus importants. Plus de 76% des leaders IT interrogés ont jugé le BYOD extrêmement positif pour leurs entreprises, tout en y voyant des défisRamenez Votre Propre Appareil Mobile», aussi bien de coût que de productivité. importants pour l’industrie. A propos duen tant que réalité du monde du travail. L’étude fait aussi ressortir les bénéfices BYOD, Hassan Bahej, DG Cisco Maroc,En effet, il en ressort que plus de 95% quantifiables ainsi que les complexités déclare «alors que le nombre d’appareilsdes organisations interrogées permettent associées au fait d’autoriser les employés sur le lieu de travail ne cesse d’augmenter, lesdorénavant le BYOD sur le lieu de à utiliser leurs propres appareils mobiles organismes doivent se doter d’une stratégietravail et qu’il ne s’agit pas seulement sur les réseaux de leurs employeurs. Par mobile exhaustive. En s’appuyant sur un réseaud’une tendance passagère. Les managers ailleurs, l’étude démontre que le BYOD intelligent, les entreprises peuvent désormaisreconnaissent désormais la nécessité offrir à leurs employés la possibilité de travaillerd’une approche plus évolutive qui adresse d’où ils le souhaitent, quand ils le souhaitent;la mobilité, la sécurité, la virtualisation en d’autres termes, « travaillez à votreainsi qu’une politique de gestion de réseau manière». Les conclusions de cette rechercheafin de pouvoir mieux gérer les coûts, tout soutiennent l’affirmation de Cisco selonen fournissant une expérience optimale là laquelle la mobilité doit dépasser le simpleoù des économies peuvent être réalisées. cadre du BYOD afin de couvrir l’intégrationL’étude conclue par ailleurs que le nombre de la mobilité du prestataire de services,moyen d’appareils connectés par cadre la mobilité d’entreprise, la sécurité, lasupérieur en entreprise devrait atteindre 3,3 collaboration et les solutions de virtualisationde terminaux d’ici 2014, contrairement au du bureau». g N°4 juillet - Septembre 2012 05
  6. 6. ACTUALITESAusim Crokodeals.com s’offre Clicoo.manouvelles orientations Après son rachat du précurseur a nouvelle vision stratégique de l’As- des enchères inversées au Maroc,L sociation des Utilisateurs des Systèmes d’Information au Maroc (AUSIM) axée sur la promotion et la vulgarisation del’utilisation des SI au Maroc se décline sur deux Clicoo.ma, en Avril 2012, le mo- teur d’enchères Crokodeals.com devient le premier Site d’enchères inversées dans le Moyen-Orientplans. En effet, sur celui interne, l’association a et au Maroc et ouvre son sitedéveloppé une panoplie de services au profit des aux utilisateurs marocains depuisDSI, notamment, la veille technologique aux Mai dernier.profits des organisations membres de l’Ausim Par cette acquisition stratégiquequi fait l’objet d’un bulletin régulièrement Mohamed Bennis, Président de l’Ausim et sa peau neuve, le site d’enchè-adressé aux membres, l’enquête RH sur les mé- res ludiques passe à une nouvelletiers des SI, réalisée en partenariat avec l’APEBI l’Ausim, rendez-vous bisannuel visant à faire le étape de sa croissance et est enet qui constitue un document de référence utile bilan sur l’usage des SI au Maroc et formuler phase de réaliser une importanteà tous les DSI du Maroc, etc. Par ailleurs, étant des recommandations pour en renforcer le dé- levée de fonds pour un dévelop-convaincus de la nécessité de construire un mo- veloppement, fait également partie des actions pement agressif sur les Emiratsdèle économique maîtrisant le flux de l’informa- phares de l’AUSIM. L’édition 2012 consacrée Arabes Unis, le Qatar, et la Tur-tion et son usage, les membres de l’Ausim pro- à l’entreprise numérique serait prévue en Sep- quie. Ainsi, les 20.000 abonnéesjettent décliner cette vision à travers une série tembre prochain. Le dernier axe concerne les que compte le site pourront béné-d’actions prometteuses dont particulièrement, livres blancs de l’Ausim. Il s’agit d’une nouvelle ficier d’une large gamme d’offresle concours Innov’IT, axé sur l’encouragement approche qui approfondit l’analyse de thémati- et de délais de livraison optimisésde l’innovation et la création de valeur dans ques d’actualité et d’intérêt commun pour lesles TI; les Rendez-vous de l’Ausim, rencontres utilisateurs des SI au Maroc et porte la voix depériodiques articulées autour d’une thémati- l’Ausim et sa position concernant des stratégies,que d’intérêt commun en présence des experts législations et tendances qui impactent le déve-et des personnalités de renom. Les Assises de loppement des TI au Maroc. gBMCE profitant directement de l’essorPlus accessible que jamais que connaitra Crokodeals.com. Les enchères inversées constituent un système d’enchères qui permet MCE Bank poursuit ses innova- au consommateur d’acheter desB tions et sort sa gamme complète de services bancaires à distance baptisée BMCE Direct. BMCEDirect, solution innovante qui s’adapte aux produits haut de gamme à une fraction de leur prix public. Le principe étant simple; à la fin de l’enchère limitée dans le temps, sibesoins de ses clients «plus connectés que le client est le seul à avoir proposéjamais», permet aux usagers de bénéficier la valeur la plus basse, l’article luides services aussi bien consultatifs que tran- sera cédé au prix proposé.sactionnels à travers les canaux Web (www. Le site propose aussi de conver- Brahim Benjelloun Touimi (G) tir les enchères en «Achat Im-bmcebank.ma), Serveur vocal (05 29 05 Mounir Chraibi (D)05 05) et Smartphones (Apple, Android & médiat». L’utilisateur n’est doncBlackBerry) grâce à son application mobile, fonctionnalités à forte valeur ajoutée telles jamais perdant et peut faire unetéléchargeable gratuitement sur différents que la situation des crédits, les opérations à bonne affaire même quand il perdstores, sans avoir à se déplacer en agence. venir, le téléchargement des avis d’opérés, ses enchères et ce, en convertis-En souscrivant gratuitement à BMCE Di- l’initiation et le suivi des opérations à l’in- sant ses «bids» en crédit grâce àrect, les clients Particuliers, Professionnels et ternational, etc. l’option Achat Immédiat ou «BuyMarocains Résidant à l’Etranger (MRE) ont La sécurité des informations et des opéra- Now». Crokodeals.com proposela possibilité de consulter, à tout moment, tions sur BMCE Direct répond aux nor- également des enchères gratuitesleur situation financière en temps réel et de mes et protocoles internationaux. L’utili- où les seuls frais assumés par leprocéder à des opérations bancaires couran- sateur accède à ses services à distance à gagnant sont les frais de trans-tes en ligne : virements nationaux et inter- travers trois niveaux de sécurité : login et port, même pas le prix résiduel sinationaux, consultation des comptes, avis mot de passe, matrice de clés personnel- l’enchère est remportée. gd’opérés et impayés, etc. Outre ces services, les et code à usage unique à recevoir parBMCE Bank offre aux entreprises d’autres SMS ou par e-mail. g N°4 juillet - Septembre 2012 06
  7. 7. N°4 juillet - Septembre 2012
  8. 8. ACTUALITESGemalto EMC confirme son positionnement au Marocle géant de la sécurité Conscient du besoin croissant des entreprises marocaines en ter-numérique choisit le Maroc mes d’optimisation de stockage, de protection et d’exploitation de leurs données, EMC, un des ’est désormais officiel ; la filiale ma- leaders mondiaux des solutionsC rocaine de Gemalto, un des leaders mondiaux de la sécurité numéri- que, opère au Rabat Technopolis entant que hub régional servant les activités du d’infrastructures d’information, a choisi de s’implanter au Maroc, faisant de sa filiales marocaine, un hub régional pour toute l’Afri- que francophone. Rencontré pargroupe dans le Maghreb.Dirigée par Oulfa Ounis, cette filiale, compo- la rédaction, Mounir Soussi, Ma-sée d’une équipe pluridisciplinaire d’experts naging Director North, Centralcommerciaux, de conseillers techniques et and West Africa chez EMC nousd’ingénieurs en R&D, visera de renforcer la explique que le choix du Maroc aproximité avec ses clients et de les accompa- plus de 10000 collaborateurs dans le monde, été quelque peu un choix naturel,gner dans leurs projets et futurs développe- Gemalto est partenaire de plus de 450 opé- surtout après l’ouverture du bu-ments. Gemalto entend également décliner rateurs mobiles, 300 institutions financièresune politique de transfert de compétences et aurait contribué à plus de 60 programmesdans le domaine des hautes technologies gouvernementaux à travers le monde donten initiant, à Rabat, un pôle d’ingénieurs celui du Maroc, en 2009, où il avait livré laspécialisés dans les systèmes d’exploita- solution d’émission des nouveaux passeportstion des logiciels embarqués des documents biométriques marocains, particulièrement,gouvernementaux, des méthodes de per- l’infrastructure à clé publique conforme ausonnalisation de ces documents, de leurs standard ICAO. Gemalto serait également lemodules de sécurité et des machines et envi- fournisseur de LinqUs SIMessenger, solutionronnements de production. de messagerie instantanée mobile déployéeAvec un chiffre d’affaires de 1,9 MM€ et chez inwi depuis plus d’un an. g reau régional EMC en Décembre 2010 et c’est d’ailleurs la tendance générale du secteur à l’image de NSN ou de Cisco qui font du Ma-Formation des TI roc, un HUB pour l’Afrique de l’Ouest et centrale (francophone).Cigma se distingue EMC avait anticipé le marché en analysant les dynamiques de dé- veloppement et d’investissements IGMA, Centre universitaire en In- de kilomètres chaque Weekend pour venir à la FST réalisés dans la région, et, nousC génierie et Management Industriel, relevant de la Faculté des Sciences et Techniques de l’Université Hassan1er de Settat, vient de fêter ses lauréats du Mas- de Settat demander le savoir» Depuis sa création en Avril 2010, CIGMA vise à «repenser la formation au Maroc» à tra- vers son engagement à former à l’échelle ré- pensons que le Maroc montre aujourd’hui une certaine maturi- té intéressante. Nous capitalisons sur les investissements pour cou-ter Management des Systèmes d’information, gionale, des profils à fort potentiel, à même vrir les besoins du marché maro-« Promotion 2011/2012 » lors d’une cérémo- d’appréhender les grands enjeux sociaux, cain, mais le Maroc constitue unnie de remise des diplômes organisée au Ma- politiques et économiques de demain. Pour HUB en termes de logistique, enzagan Beach Resort et qui a vu décerné près appuyer son choix, CIGMA propose un termes de ressource, voire mêmede 194 diplômes, toutes filières confondues. programme d’excellence débouchant sur des en termes linguistique et culturel,Cette consécration vient donc couronner une formations diplômante-licences et masters- à et qui est bien positionné sur touteétape importante non seulement, de la vie des la hauteur des mouvements et de la mouvan- l’Afrique pour couvrir au moinsétudiants, mais aussi, de toutes les composan- ce économiques de notre pays. g l’Afrique francophone. Ceci re-tes ayant contribué à la réussite des étudiants vient notamment à sa stabilitédont principalement le staff administratif de politique et économique, sa diver-CIGMA et l’unité «Méga Compétences», par- sification en termes de revenues,tenaire du centre, spécialisé dans la formation. outre une maturité éprouvée enA ce propos, le professeur Mousrij a déclaré matière de Business qui justifieaux prétendant «au-delà de la remise des diplômes, donc notre investissement pour lanous célébrons aujourd’hui votre réussite, votre en- création d’un Hub régional à Ca-thousiasme. Nous célébrons le sacrifice de ceux et cel- sablanca. gles qui parcouraient des dizaines voire des centaines N°4 juillet - Septembre 2012 08
  9. 9. Salon du e-commerceUne première édition qui prometLa première édition du Salon e-commerce, qui s’est tenue à Casablanca du 31 mai au 01 juin dernier,a rempli sa mission. Pour une première édition, le bilan reste, somme toute, assez prometteur avec4.150 visiteurs et 80 exposants des plusieurs domaines: paiement électronique, e-commerce ete-marketing. e Salon, organisé par XCom Ma-C roc vient donc à point nommé pour booster un secteur en pleine croissance. Les chiffres étant ré-vélateurs, cette première édition n’a pas àrougir devant les résultats enregistrés. Eneffet, côté visiteurs, cette le Salon a ac-cueilli quelques 4150 professionnels, selonles chiffres communiqués par XCom Ma-roc. La majorité de ces visiteurs, soit 95%,sont des Marocains. Les Casablancais et leRbatis s’accaparent un taux de 70%. Côtévisiteurs internationaux, bien qu’ils ne re-présentent que 5%, ils sont ventilés sur pasmoins de 21 pays: Algérie, Allemagne, Ara-bie Saoudite, Belgique, Canada, Comores,Danemark, Egypte, Espagne, Etats-Unis,Finlande, France, Jordanie, Italie, Mauri-tanie, Pays-Bas, Royaume-Uni, Sénégal,Suisse, Tunisie et Turquie. merce au Maroc», « confiance numérique », « Le Coup de Coeur du jury » a octroyé auLe e-commerce n’obéissant pas à l’argu- «paiement électronique », «Mix E-marketing», site « Jevoyage.ma », une agence de voyagement de la taille de l’entreprise, cette édi- «Social Media et e-réputation application mo- sur Internet.tion a connu la participation de 65% d’enti- biles: e-commerce et e-marketing», «e-gouverne-tés ayant moins de 10 salariés. Par secteur, ment», «e-tourisme»,.. Encore des freinssur les 4.150 visiteurs professionnels, 36 % Ce Salon fut aussi l’occasion pour XCométaient des professionnels du secteur IT L’effort, ça paye de mener une enquête en partenariat avecet 64% d’autres secteurs, dont 43% du Cette première édition du e-commerce fut LMS CSA autour de l’achat en ligne auCommerce et Distribution, 42% du secteur aussi l’occasion de récompenser, via un Maroc. Voici ce qu’il en ressort : 87 % se di-des services, 8% de celui de l’Industrie et concours, certaines entreprises dans l’ob- sent satisfaits des moyens de paiement pro-7% du secteur public. jectif de soutenir la dynamique de déve- posés sur les sites e-marchands. Les trois loppement de l’e-commerce au Maroc en services les plus achetés sont: voyage,Le e-commerce est aussi un débat récompensant et valorisant les meilleures transport aérien, hôtels (56%), paiementPour une première édition, XCom Maroc réalisations. Quatre trophées ont été remis des factures (48%), restauration et livrai-n’a pas fait dans le détail, côté ateliers et aux entreprises gagnantes. Ainsi, le prix de sons de repas (38%). Parmi les sondés, 83%conférences. En effet, ces rencontres furent la e-entreprise, société traditionnelle qui sont satisfaits des conditions des délaisl’occasion de discuter d’un large éventail de a su faire progresser son chiffre d’affaires de livraison, et 67% préfèrent être li-sujets visant à assoir la culture du e-com- en intégrant le e-commerce à son activité, a vrés à domicile. Concernant l’intention demerce au Maroc et en discuter les tenants été raflé par la CTM, compagnie de trans- continuer l’achat en ligne, 98 % affirmentet aboutissants. Ainsi, plus de 30 experts port marocaine. Le prix « E-service », ré- que oui pour les produits et 95 % pour lesmarocains et internationaux ont participé compensant un service en ligne particuliè- services. Pour ceux qui n’ont jamais ef-à ce programme dont des personnalités rement utile, a été remporté par «e-bladi », fectué d’achat en ligne, 29 % ne fontreconnues dans le domaine du e-commer- un site de la Banque Centrale Populaire qui pas confiance aux moyens de paiementce venant de l’étranger, comme Henri De permet à tout moment et à travers le monde, en ligne, 15% préfèrent aller au magasin, etMaublanc, président fondateur Aqua- d’effectuer via Internet un transfert de fonds 15% ne dispose pas de carte bancaire. 90%relle.com et Guillaume Clavel, fondateur de toute carte bancaire étrangère vers une des personnes qui n’ont jamais acheté se li-de Mistergooddeal.com. Plusieurs sujets carte Banque Populaire au Maroc. Le prix gne, se disent d’accord pour acheter sur unont été abordés, tels que: «Cross canal, du « Pure player », récompensant une société site disposant d’un label de confiance, etcommerce traditionnel au commerce en ligne», dont l’activité e-commerce est 100% en li- 87% préfèrent acheter sur un site d’une«e-logistique », les aspects juridique du e-com- gne, a été remis à « LaRedoute.ma ». Enfin, marque connue. g N°4 juillet - Septembre 2012 09
  10. 10. PROFIL PRO PORTRAIT Réalisé par S. ZinnidMounir El Aichaoui : DG Nokia Siemens Networks MarocUn modèle de réussitedu «pur produit» marocainActuel Directeur Général de la filiale Marocaine de Nokia Siemens Network (NSN), Mounir ElAichaoui est un manager qui a gravi les échelons en suivant un parcours qui lui est propre. Il est cequ’on pourrait appeler un «Pur produit Marocain». Avec une vision puisée auprès de l’un de ses anciensmentors, Mounir El Aichaoui est conscient que dans un cursus professionnel, aucun obstacle n’estinsurmontable, sauf celui lié à nos propres limites. Détour. ien que natif de Rabat, Mou- en guerre civile. J’y ai appris une leçon trèsB nir El Aichaoui se voit plutôt originaire de Taza «où [ses] parents sont nés et où [il] passe[ses] vacances». Côté cursus scolaire, intéressante dans la mesure où quand tu mets des gens dans une situation de survie, tu peux déceler deux comportements pos- sibles: soit une attitude égoïste où seule laaprès son brevet, il rejoint le lycée survie individuelle compte. Soit une attitudeDescartes pour ensuite enchainer avec de solidarité où les gens sont conscientsdes classes prépas à Moulay Youssef. qu’ensemble ils s’en sortiront. J’ai eu l’oc-La carrière d’ingénieur qu’il voulait casion de voir ce deuxième comportementsuivre, à l’image de son père, le mènera au Congo. C’était pour moi une belle leçondirectement à l’INPT (Institut National d’humilité et de solidarité».des Postes et Télécommunications) à Après le rachat des activités réseau deRabat. Motorola par Nokia Siemens Networks,Une fois sa formation terminée, Mou- Mounir El Aichaoui se retrouve à la têtenir El Aichaoui opte pour le secteur de la filiale marocaine de l’acquéreur,privé et rejoint Ericsson. «Pour un lau- une filiale qui est également le siège de laréat de la deuxième promotion de l’INPT, région Afrique du Nord et de l’Ouest.c’était un choix plus que risqué que d’aller Sa réussite, il dit la devoir à des person-vers le privé», reconnait-il aujourd’hui. Il La deuxième étape le mènera chez nes qui l’ont marqué et soutenu tout aucommença alors sa carrière en bas de Motorola où il découvrit la culture long de sa vie, aussi bien estudiantinel’échelle en tant qu’ingénieur techni- de management américaine pour qui que professionnelle. En particulier, ilque. Ce choix s’avéra des plus construc- l’impossible n’a de limite que celle cite sa femme comme étant « une per-tifs pour la suite de sa carrière puisqu’il qu’on impose à soi-même. «Avec Mo- sonne clé dans ma situation actuelle. Sansprofita surtout du coaching d’un men- torola, j’ai trouvé un environnement qui elle, je n’aurai pas pu me consacrer à montor qui le marquera pour toujours: «jai m’a beaucoup apporté. Je me souviens tou- travail sans me soucier du reste».intégré une compagnie où, avec un autre col- jours de mon premier patron qui disait «on Son travail étant au centre de sa vie, seslègue, on était les deux seuls Marocains. Le est sa propre limite». On peut aller aussi loisirs ne sont pas loin de ses préoccu-premier contact avec la vie professionnelle se loin que l’on veut. Cela dépend de nous et pations professionnelles. Au contraire,fait donc dans une multinationale avec un de l’acharnement que l’on y met». pour lui, avoir une vie associative per-patron autrichien, une équipe suédoise et un Ce cursus chez Motorola lui a permis met, en tant que manager, de donnerpremier manager irlandais qui m’a vraiment d’avoir des missions un peu partout: l’occasion à sa compagnie de s’ouvrirformé, avec qui je garde toujours des contacts Afrique, Europe, Moyen-Orient; ce qui sur son environnement. «J’estime, de paret à qui je recours quand j’ai des questions». a eu un impact évident sur sa percep- ma fonction, qu’il est vital de s’ouvrir à laMounir El Aichaoui ne se contente pas tion des choses. «J’estime que ce qui vie associative et toutes les manifestations dede tirer profit de ses premiers ma- a forgé ma carrière, c’est le changement, notre environnement».nagers; il perpétue leur tradition: «j’ai soit de responsabilités soit de pays. Le fait de Côté caractériel, Mounir Elénormément de plaisir et de fierté de dire vivre différentes missions dans divers pays Aichaoui a un seul souci: «je veux que lesqu’au cours de ma carrière, j’ai eu la chance comme le Congo, le Nigéria, le Pakistan, gens sachent que je suis quelqu’un dede mettre en place, de coacher et d’aider le Benelux…, donne lieu à un mixe de direct et que je suis une personne sur la-des personnes qui m’ont donné raison en réflexes, de comportements, de préoccupa- quelle on peut compter. J’aime quand onleur faisant confiance. Une fois chargé d’une tions et de manières de travailler totalement apprécie que je dise les choses telles qu’ellesresponsabilité, je m’attèle tout de suite à enrichissantes». Ces missions au Congo, sont, autant quand ça va mal que quandidentifier les compétences et préparer mon par exemple, vont s’avérer très instruc- ça va bien. Dans les deux cas, je m’imposesuccesseur». tives: «Quand j’y suis parti, c’était un pays la même rigueur». g N°4 juillet - Septembre 2012 10
  11. 11. REDEFINISSEZ ce que vous attendez de vos datacenters grâce au pouvoir de la convergence.HP ProLiant Gen8, optimisés par des processeurs Intel®Xeon® de la gamme E5-2600 – les serveurs les plusintelligents au monde révolutionnent l’informatique afinde vous préparer pour l’avenir..La nouvelle génération de serveurs HP ProLiant avecune architecture HP ProActive Insight apporte plus de150 innovations révolutionnaires dans le domainede la conception* qui vous aideront à redéfinir lamanière de répondre à des exigences de nouveauxservices toujours plus nombreuses et à augmenter vosperformances. Exploitez des avancées décisivestelles que : 3 fois plus importante*Seul le leader depuis 20 ans dans le domainedes serveurs pouvait proposer de tels résultatsqui vous permettent de faire de l’innovationinformatique le moteur du développementde votre activité.Regardez une nouvelle vidéoComputerworld concernant les serveursserveurs HP ProLiant Gen8 à l’adresseInternet hp.com/go/proliantgen8_redefine ou contactez nous par email:gn8-maroc@hp.com*Pour des renseignements détaillés sur lajustification des allégations, consultez lesite hp.com/go/proliantgen8_redefine© Copyright 2012 Hewlett-PackardDevelopment Company, L.P. Lesinformations contenues dans ce documentsont sujettes à modification sansnotification préalable.Intel, le logo Intel, Xeon et Xeon Insidesont des marques commerciales ou desmarques déposées d’Intel Corporationaux Etats-Unis et/ou dans d’autres pays. N°4 juillet - Septembre 2012
  12. 12. PROFIL PRO INTERVIEW«Les télécoms devenant une commodité, c’est la gestion de l’expérience client qui permet la différenciation entre les opérateurs» Mounir El Aichaoui, Directeur Général de NSN MarocQu’un groupe de renom tel que En effet, Nokia Semens Networks d’agréger ces données et automatiserNokia Semens Networks ait choisi a annoncé au mois de Novembre leur traitement pour répondre à cepour une filiale, un DG local, ce une nouvelle stratégie centrée sur besoin en tant réel.n’est pas toujours courant dans les l’Internet Mobile et la Gestion de C’est ce que nous entendons parpays en voie de développement. Que l’Expérience Client. «Customer experience management». Lespouvez-nous dire de ce choix ? Aujourd’hui, en regardant ce qui télécoms devenant une commodité,C’est une particularité de notre se passe de par le monde, nous c’est la gestion de l’expérience clientsecteur au Maroc. J’aimerai bien te constatons que le secteur des télécoms qui permet la différenciation entre lesdire que c’est une exception Nokia devient de plus en plus mûr, certains opérateurs.Semens Networks, mais ce n’est pas parlent même de «commodité».le cas. Aussi avons-nous décidé de nous Parlez-nous de la filiale NokiaLe fait est que l’effort investi par les recentrer sur ce que nous pensons être Semens Networks au Maroc ?différents acteurs du secteur et en l’avenir du secteur à savoir d’une part Nous sommes à peu près 200particulier le gouvernement a donné l’Internet Mobile qui est la réponse personnes qui accompagnons leslieu à suffisamment de compétences à la demande grandissante d’être principaux opérateurs aussi bien auau Maroc pour couvrir les besoins connecté «tout le temps, partout» ou Maroc qu’en Afrique du Nord et dedu marché. Toutefois, dans le cas de «anytime, anywhere» et d’autre part l’Ouest puisque comme mentionnéNokia Semens Networks, il y a une la Gestion de l’Experience Client plutôt, le Maroc est le siège de cetteparticularité, c’est qu’il s’agit en plus qui elle est la réponse à l’exigence région qui comprend 25 pays dontdu siège de la région Afrique du Nord grandissante de l’utilisateur final. les grands marchés africains tels queet de l’Ouest. Cette solution part d’un simple l’Algérie, le Nigéria et la Tunisie. constat: un réseau télécom contient Ce statut est dû au fait que d’une partPourquoi une nouvelle stratégie assez de données très précises (aussi le Maroc a embrassé l’évolution ducentrée sur le Mobile Broadband bien géographiques, que technique, secteur télécom plus tôt que les autres(Internet Mobile à Haut Débit) et sociodémographiques) pour savoir pays de la région et d’autre part à lala Gestion de l’Expérience Client à un instant donné, le besoin d’un qualité de la formation des ingénieurs(CEM)? client donné. A partir de là il suffit et leurs multilinguisme. N°4 juillet - Septembre 2012 12
  13. 13. Par S. ZinnidQuel est votre positionnement sur le Quel développement voyez-vous pour nos BTS soient recyclables à 90%. Ilsmarché africain / marocain ? Qu’en les technologies ? reçoivent un cahier de charges strict dansest-il de vos parts de marché ? J’ai toujours en tête, quand on me pose ce ce sens. Par rapport à la consommation,Avec le rachat de Motorola, Nokia genre de question, l’image de mes petits nos BTS d’aujourd’hui consommentSemens Networks se retrouve dans une neveux qui ne dépassent pas deux ans. jusqu’à moins de 70% des BTS premièreposition assez singulière concernant Ils ont l’habitude d’aller toujours vers la génération. Avec une même BTS on peutles parts de marché relatives à certains télévision pour faire bouger le panneau faire de la 2G, la 3G et la 4G. Autrementclients. Le challenge est de satisfaire pour changer d’image comme on ferait dit, il n’y a plus ce besoin de multiplier lesencore mieux ces clients fidèles. Au sur un iphone. BTS et, de fait, les sources d’alimentation.niveau de l’Afrique du Nord et de C’est un exemple qui peut paraitre Nous avons aussi remarqué que le grosl’Ouest, on estime à peu près à 30% la caricatural, mais qui en dit long sur de la consommation des BTS, c’est lapart de Nokia Semens Networks. l’évolution technologique. Au-delà de climatisation.Ceci dit, la concurrence est toujours là l’anecdote, on peut dire qu’il y a de plus Nous avons donc mis en place ce qu’once qui est sain. Pour garder sa longueur en plus de besoin, de débit, de besoin appelle «la flexi», une BTS qui peutd’avance, Nokia Semens Networks de connexion instantanée, de hautes fonctionner de -30°C jusqu’à +45°C, sansmise sur le statut prioritaire dont performances, etc. climatisation. En plus de tout ce qui a étébénéficient nos clients conjugué à une dit, on a, par ailleurs, essayé d’alimenterqualité de service irréprochable. les BTS avec l’énergie renouvelable, desCes deux paramètres sont ipso facto systèmes intelligents pour s’éteindrerattachés à la qualité des ressources une fois qu’il y a une baisse de trafic.et de l’expertise dont dispose Nokia Vous savez, comme Comme vous le constatez nous avonsSemens Networks. disait Henry Ford, essayé d’intervenir au niveau de chaque étape du cycle de vie de nos équipementsSouvent, les changements de «Un business qui ne fait pour minimiser autant que possible leurstratégies et les nouvelles politiques que de l’argent n’est pas impact sur l’environnement.d’expansion sont accompagnés deréduction des effectifs. Qu’en est-il un business sain» Vous avez rejoint NSN de chezpour Nokia Semens Networks ? Motorola suite à l’acquisition de cetteQui dit rachat, dit une pièce à deux dernière. Pourriez-vous nous parler defaces. Avec l’achat de Motorola, on Qu’on parle de la 4G ou de la 5G, la cette expérience ? Qu’est ce qui vous asurfe sur les deux pôles de talents. constante est la même : c’est le besoin le plus marqué en arrivant chez NSN ?On est dans une position qui nous grimpant du débit et celui d’être connecté C’est une question piège ? (rires).permet d’avoir les meilleures «anytime, anywhere». Un besoin Sérieux, bien évidemment comme toutecompétences des deux côtés. Avec également nourrit par le succès fulgurant société se faisant racheter, nous avionsce rachat, il y a une synergie qui se des réseaux sociaux. La deuxième une certaine appréhension. Cependant,crée et donc la possibilité de donner remarque que l’on peut avancer pour ce celle-ci n’a pas duré puisque nous avonsnaissance à une structure beaucoup qui est de l’évolution technologique, c’est rapidement compris que chez NSN laplus optimale. la dématérialisation de l’ordinateur et de culture de la compétence prime et queIl en est de même concernant les sa capacité de traitement. On se dirige la compagnie comptait bien puiser danssolutions: il y a celles propres à Nokia de plus en plus vers les smartphones, le réservoir de compétences de MotorolaSemens Networks et celles récemment les tablettes et le Cloud. L’avenir est là. pour renforcer ses rangs.acquises. A ce niveau aussi, la possibilité Offrir aux utilisateurs de ces derniers Maintenant, s’il y a bien un élémentde garder les meilleures solutions est de du très Haut Débit avec une qualité de de la culture NSN qui a attiré monmise. service optimale, telle est justement attention, c’est l’importance qu’accordeA ces éléments, on rajoute les nouvelles notre nouvelle stratégie. la compagnie à sa responsabilitéorientations stratégiques, à savoir notre sociale et sociétale. Vous savez, commemeilleur savoir faire et la demande du Quelle place occupe l’important facteur disait Henry Ford, «un business quimarché. On se re-centralisant sur ces environnemental dans la politique de ne fait que de l’argent n’est pas undeux axes, Nokia Semens Networks Nokia Semens Networks? business sain». Il est important en pluspeut en sortir avec beaucoup plus de Au niveau mondial, Nokia Semens du devoir de défendre l’intérêt despoussées, d’énergie et d’engagement. Networks, étant une entreprise au actionnaires de contribuer à rendreL’engagement est dans un tel contexte régime européen, est fortement engagée l’environnement dans lequel évoluerenouvelé. par rapport à tout ce qui est «Green». Les notre entreprise de devenir meilleur.Autrement dit, un nouvel élan qui nous objectifs de la politique environnementale Comment? A travers une éthiquepermet aujourd’hui de se retrouver avec ont même été quantifiés. D’abord, Nokia non négociable, un traitement digneun portefeuille client beaucoup plus Semens Networks est membre de deux et équitable de tous les employés, enefficace, un positionnement plus fort et associations connues : la WWF et la particulier les locaux, une participationune structure plus légère et davantage GeSI. D’un autre côté, il y a un travail à la formation des compétences futuresflexible. Ce qui nous rend plus agressif qui a été fait en interne, selon lequel et, bien sûr comme mentionné plutôt,sur le marché. nos fournisseurs s’engagent à ce que le respect de l’environnement.g N°4 juillet - Septembre 2012 13
  14. 14. BUSINESSOratech Consulting MarocUne société marocaine qui s’exporteOratech Consulting Maroc, est une SSII marocaine née à peine en 2006 et qui, en peu de temps, s’estnon seulement forgé un nom sur la place, mais a pu s’affirmer parmi les leaders des services IT, sur lemarché africain. A l’appui, un large spectre de compétences, une bonne connaissance des besoins dumarché et un savoir-faire à la hauteur des attentes des clients. Au final, un CA en nette évolution etun développement régional affirmé. Focus sur un poucet leader ! epuis sa création en 2006, mes de certifications des collabora- Ce fut un réel stimulant pour nous, afinD Oratech Consulting Maroc s’est dotée d’une stratégie basée autour de trois axesfondamentaux, avec l’unique ambi- teurs sur les technologies pointues ont été élaborés avec les partenaires éditeurs et constructeurs. «Ces pro- grammes répondent essentiellement aux d’étoffer davantage notre offre et d’élargir notre spectre d’expertise en intégrant les plates-formes hardwares de haute com- plexité telles que les architectures RISC,tion, comme l’explique son CEO M. besoins identifiés par nos ingénieurs, mais solutions de stockage (VirtualisationFouâd Tazi «répondre aux besoins des également aux évolutions rapides des tech- SAN,NAS…) et la haute disponibilité.grands comptes en termes de technologies nologies: architectures SOA, architectures Ceci s’est concrétisé à travers l’élabora-de pointe, s’allier aux constructeurs et édi- J2EE et .Net, Cloud Computing…, sans tion d’un plan d’investissement ambi-teurs de renommée mondiale et construire oublier les référentiels de bonne gouver- tieux dont les retombées se feront ressentirune politique des ressources humaines nance et de bonnes pratiques dont ITIL, très prochainement par la conclusion deayant comme pilier la formation continue COBIT, CMMI, ISO 20000, etc.», nous contrats avec des organismes de référence[…] pour bâtir une SSII dont l’ambition explique Fouâd Tazi. de la place».est de fournir de la valeur ajoutée à sespartenaires et clients». Une grande expertise au service Organisation souple et efficace des clients à l’appuiDes partenariats stratégiques Dès sa première année, Oratech De telles performances ne pouvaientà la clé Consulting Maroc a construit une se concrétiser sans une organisationPartant de là, Oratech Consulting Ma- forte base d’expertise dans différents souple et efficace, qui s’appuie surroc a noué des partenariats privilégiés axes technologiques. La SSII a pu ré- la spécialisation des équipes, et ce,avec les grands éditeurs et construc- pondre aux exigences de plus en plus afin d’accroître sa réactivité aux de-teurs mondiaux comme Oracle, IBM, pointues, dans des secteurs d’activités mandes incessantes d’expertises dansMicrosoft, etc. Les efforts du mana- divers et variés : Retail, Banque, Assu- les diverses disciplines relatives auxgement furent vite récompensés en rances, Industrie, Energie, Transport, TIC.devenant le premier «Partenaire Pla- Télécoms, Administrations, et Servi- Ainsi, Oratech Consulting Maroc atinum» d’Oracle, et spécialiste Data- ces. A ce propos, Fouâd Tazi précise mis en place des Business Units do-base chez le même éditeur. que «les résultats réalisés dépassent lar- tées de tous les moyens aussi bienPar ailleurs, de nombreux program- gement nos prévisions les plus optimistes. humains que matériels, autonomes et réactives. Cette organisation s’ins- crit parfaitement dans la stratégie Offre de service Oratech Oratech Consulting Maroc qui vise notamment, à devenir un des leaders de l’intégration des systèmes d’infor- mation en Afrique. Il s’agit en effet d’une stratégie qui offre d’importan- tes opportunités tant de carrière que de mobilité aux collaborateurs. Finalement, ce poucet devenu un des leaders du marché en si peu de temps, dispose en effet de tous les instru- ments techniques et organisationnels qui affirment son positionnement et son savoir-faire. Il compte déjà plu- sieurs références, et grâce à sa straté- gie ouverte sur l’international, Ora- tech Consulting Maroc a de beaux jours devant lui. g N°4 juillet - Septembre 2012 14
  15. 15. Par N. MounouarCinq business unit au coeurde la stratégie organisationnelle• La BU Techno : spécialisée dans les clients dans l’évolution des solutions OBIEE et Hyperion, SAP Businesstechnologies d’Oracle et d’IBM, cette implémentées, et ce, par l’intégration Object, sans oublier les solutions «openBU est composée de spécialistes cer- des couches décisionnelles. source» comme Pentaho .tifiés sur les différentes plates-formes • La BU Business Intelligence : Or@ Ceci lui permet d’être en mesure dede ces éditeurs, ce qui lui a conféré le Tech a noué des partenariats avec les proposer les solutions les plus adap-titre de spécialiste en Bases de don- grands éditeurs de solutions décision- tées à la problématique décisionnellenées. nelles du marché, O r a c l e de l’entreprise.• La BU Intégration : les ERP sont • La BU Développement et Edi-aujourd’hui au cœur des processus tion: Les équipes de cette BU ont ac-métiers d’entreprise. Dans cette op- Carte de Visite quis une grande expérience dans lestique Or@Tech a noué des relations plates-formes de développement Ora-de partenariat fort avec les grands • Création : 2006 cle (Forms et Report) ainsi que les fra-éditeurs comme Oracle, Microsoft ou meworks J2EE. En plus de la maitriseSage. L’objectif assigné à cette BU est • Effectif : Plus de 30 des outils, les consultants mettent aude garantir l’alignement des ERP avec collaborateurs service des clients leur savoir-faire mé-les besoins métiers à long terme de • Clients : Plus de 100 clients tier et fonctionnel.nos partenaires clients. La démarche • Or@Tech dans le monde • La BU Infrastructures s’occupe desuivie résulte de la mise en place de l’implémentation d’architectures hard- - 1 filiale au Canadaprocessus et d’une organisation effica- wares complexes en adéquation avecces qui assurent un ROI rapide dans - 1 filiale au Sénégal les exigences de fiabilité, de haute dis-des contextes de plus en plus critiques. • CA 2011 : Plus de 30 MDhs ponibilité, de performance et de ges-Oratech accompagne les partenaires tion de grands volumes de données. gFouâd TaziCEO Oratech Consulting MarocVous avez enregistré dernièrement, gicielle nommée «CONSOMIS», dédiéeune mutation notable de votre business aux Régies Autonomes de Distributionmodel. Nous aimerions comprendre de l’Eau et de l’Electricité qui constituepourquoi? maintenant une référence dans la gestionLes performances d’Oratech Consulting commerciale chez les régies.Maroc au titre du dernier exercice illus- En février dernier, nous avons été fiers detrent la pertinence de la mutation de notre concrétiser notre plan de développementmodèle économique vers l’édition. Ainsi, africain en posant les bases d’une nouvelledans un marché de l’informatique en crois- filiale au Sénégal à Dakar; ce qui confortesance limitée, notre société se distingue. largement notre objectif de développe-L’activité d’Oratech Consulting Maroc est ment panafricain.portée par le succès de nos logiciels secto- Notre cadre de travail a également fait Qu’en est-il de votre engagementriels et par notre capital expertise métiers peau neuve avec l’inauguration de notre sociétal?auprès des grands comptes et des entrepri- nouveau siège sis à l’OASIS, le fameux Depuis toujours, Oratech Consultingses de taille intermédiaire. Nos performan- quartier VIP de Casablanca, avec plus Maroc s’est engagée à être une entrepriseces, nous ont permis d’améliorer signifi- de 1000 m2 de surface. Par ailleurs, nous citoyenne. Cela passe par une reconnais-cativement notre rentabilité au cours du avons entamé le processus de certification sance de ses responsabilités à l’égard dedernier exercice écoulé. ISO 9001 V2008 dans la perspective de l’environnement et à l’égard des généra- confirmer la maturité et l’efficience de no- tions futures. Ainsi, Oratech ConsultingQuelles sont les évènements phares qui tre organisation dans des services IT nova- Maroc a mis en place une nouvelle offreont marqué Oratech courant 2012? teurs et complexes. Cet objectif prouvera Green IT, pour faire bénéficier ses clientsCes derniers mois ont été ponctués par davantage notre engagement durable dans de l’expertise technique et métier dans lequatre évènements riches de potentiels. l’accompagnement de nos clients dans développement d’une démarche éco-ci-D’abord, nous avons lancé une offre pro- leurs projets les plus complexes. toyenne dans leur gestion au quotidien.g N°4 juillet - Septembre 2012 15
  16. 16. LEADERSConformité à la loi 09-08Une application complexe?Protéger les identités, les droits et les libertés individuelles et collectives ainsi que la vie privée, contretoute sorte de collecte ou de traitement; tel est l’objet de la loi 09-08. Cependant la difficulté desprocessus de mise en application du dispositif de protection et de qualification des données à protégercomplique la donne. Retour sur le contexte de la loi 09-08 avec Ali El Azzouzi, DG Dataprotect. nspirée de la loi française «Informa-I tique et Libertés», la loi 09-08 (www. sgg.gov.ma/projet_loi_09.08_fr.pdf) a eu le mérite d’introduire dans le paysagejuridique marocain, et pour la premièrefois, un ensemble de dispositions léga-les relatives à la protection des person-nes physiques à l’égard des traitementsde leurs données à caractère personnel.L’adoption de cette loi, dont les dispo-sitions sont harmonisées avec le droiteuropéen, notamment, avec la DirectiveCommunautaire n°95/46, s’inscrit dansle cade de la dynamique internationalevisant à promouvoir le droit de la protec-tion de la vie privée en un droit univer-sel, et à permettre au Maroc d’échangerdes informations principalement avecles pays de la zone euro.Données à caractère personnel,un must à protéger Les 4 droits des personnes concernées par une collecte ou un traitement de ses données à caractère personnelLa loi n° 09-08 s’applique au traitementdes données à caractère personnel, sous du concept de protection des données suffit à constituer un traitement de donnéesquelque forme que ce soit, relatives aux personnelles ainsi que des dispositions à caractère personnel qui sera soumis auxpersonnes physiques pouvant être iden- portant sur les conditions du traitement dispositions de la loi n°09-08. Le simple faittifiées, directement ou indirectement, de cette catégorie de données, les droits de collecter les données, sans même les com-notamment par référence à un numéro de la personne concernée et les obliga- muniquer ou les diffuser, suffit à caractériserd’identification ou à un ou plusieurs élé- tions du responsable du traitement. un traitement».ments spécifiques de son identité physi- Par ailleurs, chaque traitement de don-que, physiologique, génétique, psychi- Personnes physiques : quels droits ? nées à caractère personnel, ou transfertque, économique, culturelle ou sociale. Le traitement des données à caractère à des tiers, nécessite en principe, pourA ce propos, Ali El Azzouzi, DG de personnel, objet de la loi 09-08, concer- être effectué, le consentement indubita-Dataprotect, précise que «toutes les infor- ne principalement les opérations portant ble de la personne concernée par ce trai-mations personnelles du genre: nom, prénom, sur des données à caractère personnel tement. Ce consentement n’étant pas re-adresse, adresse email, photo d’identité, nu- réalisées ou non par le biais de procé- quis dans certains cas, notamment pourméro d’identification, empreintes digitales, dés automatisés. Il s’agit notamment de le respect des obligations légales, de sau-etc. constituent des données à caractère per- la collecte, l’enregistrement, l’organisa- vegarde d’intérêts vitaux ou d’exécutionsonnel devant être protégées». tion, la conservation, l’adaptation ou la de missions d’intérêt public ou relevantOutre la création d’une commission modification, l’extraction, la consulta- de l’exercice de l’autorité publique.de contrôle de la protection des don- tion, l’utilisation, la communication parnées à caractère privé, dénommée la transmission, diffusion ou toute autre Traitement des données à caractèreCommission de contrôle de la protec- forme de mise à disposition, le rappro- personne : Quelles responsabilités ?tion des données à caractère personnel chement ou l’interconnexion, ainsi que La loi 09-08 définit le responsable du(CNDP: www.cndp.ma), la loi prévoit le verrouillage, l’effacement ou la des- traitement comme étant la personnedes clauses relatives aux objectifs, aux truction. A ce propos, Ali El Azzouzi physique ou morale, l’autorité publi-champs d’application et au référentiel précise que «une seule de ces opérations que, le service ou tout autre organisme N°4 juillet - Septembre 2012 16
  17. 17. Par A. El Azzouziqui, seul ou conjointement avec une par-tie tierce, détermine les finalités et lesmoyens du traitement de données à ca- Ali El Azzouziractère personnel. DG DataprotectLorsque les finalités et les moyens dutraitement sont déterminés par des dis- Qui est concerné par la loi 09-08 ?positions législatives ou réglementaires, Toute organisation qui traite les donnéesle responsable du traitement doit être à caractère personnel est concernée. Celaindiqué dans la loi d’organisation et de concerne non seulement les organisationsfonctionnement ou dans le statut de l’en- et les citoyens établis sur le territoire maro-tité légalement ou statutairement compé- cain, mais aussi les organisations étrangèrestente pour traiter les données à caractère qui entretiennent des relations d’affairespersonnel en cause et ce, conformément avec leurs homologues marocaines ou quiau chapitre «Dispositions générales» de échangent des données avec leurs filiales ou préalable auprès de la CNDP, lorsqu’il s’agitla loi. En conséquence, le traitement né- leurs maisons mères au Maroc. de traitements portant sur des données sen-cessite, fonction de la nature des infor-mations collectées, soit une autorisation sibles, révélant l’origine raciale ou ethnique, Quel est, d’après vous, le retour sur les opinions politiques, les convictions re-préalable, soit une déclaration préalable Investissement (ROI) de la conformité à la ligieuses ou philosophiques ou l’apparte-de la part de la CNDP. loi 09-08 ? nance syndicale de la personne concernée La conformité permet d’abord d’éviter les ou qui sont relatives à sa santé y compris ses sanctions définies dans les articles 51 à 66 données génétiques. de cette même loi. Par ailleurs, la conformi- Le principe de finalité étant un élément té permet d’aller chercher plus de marchés majeur dans cette loi «les données sont col- notamment pour les entreprises qui opèrent lectées pour des finalités déterminées, expli- dans l’Offshoring. En effet, les donneurs cites et légitimes et ne sont pas traitées ul- d’ordre européens exigent de plus en plus térieurement de manière incompatible avec des entreprises qui opèrent dans l’Offshoring ces finalités». Ainsi, doivent être soumises à au Maroc de se conformer à la législation autorisation préalable les données utilisées relative à la protection des données à carac- à d’autres fins que celles pour lesquelles el- tère personnel. La conformité permet donc, les ont été collectées, les données relatives de booster les affaires avec les entreprises aux infractions, condamnations ou mesuresSMCL 09-08 européennes car elle permet de contourner de sûreté, de même que les données com- la problématique de transfert des données portant le numéro de la carte d’identité na-Le responsable de traitement est tenu en à caractère personnel entre filiales, BPO, tionale de la personne concernée.outre par des obligations de confidenti- centres d’appel, infogérance, etc. Ceci étant,alité et de sécurité des traitements et de la loi marocaine devrait être en adéquation Quelle est d’après vous, la déclinaisonsecret professionnel. avec la législation européenne. idoine d’un chantier de mise en conformitéAffaire de pros à la loi 09-08 ? Quelle est d’après vous, la différence entre La mise en conformité à la loi 09-08 né-La conformité à la loi 09-08 constitue autorisation et déclaration préalables ? cessitera inévitablement le lancement deplus qu’un simple projet transverse à De manière générale, tout traitement de plusieurs chantiers. En effet, il faudra com-l’entreprise. A l’image de tout autre sys- données personnelles nécessite une déclara- mencer d’abord par un inventaire exhaus-tème de management (qualité, sécurité, tion préalable auprès de la CNDP, sauf si tif des données à caractère personnel et deenvironnement, etc.) il s’agit d’un pro- la loi en dispose autrement (Art.18). Toute- traitements y afférents (Gestion des ressour-cessus continu dans le temps qui permet- fois, la loi fait une distinction, selon la sen- ces humaines, prospection commerciale,tra avant tout de maintenir son niveau sibilité des données, que les entreprises sont télémarketing, etc.). Ensuite, il sera ques-de conformité dans le temps, mais aussi amenées à traiter. tion de mise en place d’une organisationd’améliorer progressivement son niveau Selon la loi 09-08, le fait d’identifier des adaptée, à travers aussi bien l’instaurationglobal tout en restant attentif aux nou- adresses électroniques et de les utiliser, d’une structure dédiée au projet mais aussiveaux traitements et aux évolutions de même sans les enregistrer dans un fichier, en procédant à l’élaboration des procédurestraitements existants. pour adresser à leurs titulaires des messages permettant d’industrialiser la démarche deCe n’est pas une affaire aisée non plus. électroniques, constitue bien une collecte de mise en conformité.Tenant compte du contexte des entrepri- données à caractère personnel devant don- En outre, un audit du niveau de sécuritéses marocaines (culture, organisations, ner lieu à une déclaration préalable attestant des données (Accès logiques et physiques,moyens, etc.), les processus de mise en que le traitement sera effectué conformé- protection du réseau, poste de travail, etc.)application du dispositif de protection et ment aux dispositions de loi. Le défaut de est à prévoir très tôt dans le projet. Cela per-de qualification des données à protéger déclaration étant sanctionné par l’article 52. mettra de s’assurer que les risques pouvantpourraient s’avérer compliqués et néces- D’autre part, le responsable du traitement porter atteinte à la confidentialité de cessitent en conséquence, un vrai profes- devra déposer une demande d’autorisation données sont maîtrisés.gsionnel à l’appui. g N°4 juillet - Septembre 2012 17
  18. 18. Dossier L’enjeu n’est pas de former, mais de performerTout le monde s’accorde à dire que la formation continue est d’une extrême importance à la fois pourl’entreprise et ses employés. Quand ce type de formation concerne les managers SI, l’importanceatteint son paroxysme, tellement le secteur est en perpétuel changement. Or, malgré ce consensus,la formation continue n’est pas encore une culture, ni une nécessité vitale pour laquelle l’entreprisedédie des budgets conséquents. Le comble, c’est que ces budgets sont souvent considérés comme étantune charge et non un investissement. Les Contrats Spéciaux de Formation non plus, n’échappentpas aux tares et viennent plomber une condition sine qua non pour la performance d’un secteur surlequel le Maroc mise beaucoup. l n’y a pas que les logiciels qui très important, sinon obligatoire, pour ga- serait difficile de répondre par la néga-I ont constamment besoin de mise à jour. Les managers SI en ont autant besoin, au point que la per-formance de leurs services dépend étroi- rantir la performance d’une entité à travers la performance des individus. Ce constat s’applique plus profondément lorsqu’il s’agit d’un secteur dynamique comme les TIC, qui tive. Les spécialistes de la formation de la place sont généralement d’accord que l’importance d’un tel sujet est de mise. «Nous pensons que les dirigeants d’entrepri-tement du degré de la mise à jour de de nature, est soumis à des changements et ses marocaines sont effectivement conscientsleurs savoirs. Lorsqu’on travaille dans mutations continues et ultra rapides. Dans de l’importance de mettre à niveau leursun secteur comme les TIC, la formation ce sens, la formation continue s’avère être compétences humaines.continue est bien plus qu’importante une exigence dans le secteur des TIC plus que En effet, chaque année des dizaines des so-tant les enjeux pour l’entreprise sont tout autre secteur». ciétés financent des formations qui préparentde taille. Imane Belmekki, responsable Les entreprises du secteur des TIC sont- à des Masters en systèmes d’information.communication au sein de Groupe High elles conscientes que la formation conti- Ceci n’est autre que l’illustration de l’intérêtTech, partage le même avis : «la forma- nue de leurs cadres est un atout essen- que portent ces sociétés au développement detion continue est par définition, un passage tiel pour de meilleures performances? Il leurs collaborateurs de profils techniques», N°4 juillet - Septembre 2012 18

×